Qu'il y a-t-il dans leurs yeux ? [LIBRE]

Invité

MessagePosté le: Lun 30 Oct 2017 - 3:04


Qu'il y a-t-il dans leurs yeux ?
Spoiler:
 


Je vois du dégoût.
Je vois de la peur.

J'aime sortir le jour : voir les gens vivre, le sourire aux lèvres, mener leur vie paisiblement. Il n'y a rien de plus beau qu'un homme qui rêve. Mais voir les enfants jouer le matin, entendre leurs parents les appeler pour l'heure du repas, se faire rouspéter parce qu'ils ont préféré continué de s'amuser, l'est également.


« C'est que midi, m'man, on peut continuer s'te plaît ? »

Hèlent-ils dans la rue, la marmaille aux désirs trop grand pour cette ville. Je n'aime pas Gotham, Gotham est trop noire pour l'espoir.

Les parents sont soucieux de faire respecter les règles, les mioches désireux de les enfreindre. Sauf la nuit. La nuit, dans cette ville, même les gosses savent qu'il faut rester chez-soi. Ils savent que dehors c'est dangereux, qu'il y traîne des mecs louches, qui veulent répendre l'angoisse, la terreur, la mort, dans un ordre glaçant. Gotham étouffe les rêves qui sourient autant qu'elle fait croître ceux qui terrifient. Gotham n'est qu'un clown triste, Gotham n'est qu'une âme décharné qui déambule sur Terre pour prendre tout ce qui appartient aux gens biens.

Pourquoi cette ville n'est-elle pas sous les barreaux ? Tant de héros qui veillent sur les gens contre les méchants et pourtant, la ville criminelle jouit d'un traitement de faveur. D'aucun disent que Gotham crée le mal, moi je pense que Gotham est mal. Mauvaise alliée du bien, bonne instructrice de son Némésis.

Je veux être quelqu'un de bien.
Mais je vois, partout, de la peur et du dégoût.
Et quand je ferme les yeux, même là, je vois des regards qui me concernent. Des regards de haines.

On a peur du grand méchant loup qui, dans les contes, hurle qu'il mange l'homme et vole les pauvres âmes. C'est ce que je suis pour eux, alors que paradoxalement si je savais comprendre ô combien c'était mal je ne mangerais même pas le plus petit animal.

Et pourtant, aujourd'hui je marche dans la rue avec la mélancolie des âmes errantes qui se perdent dans leurs songes. Parfois j'ose en sortir, j’extraie mes pensées de ce nuage délétère qu'est ma tête et je regarde autour de moi. Mais je ne vois rien de bien. J'entends une gamine qui cri parce qu'elle joue avec un enfant des rues et qu'elle s'amuse tellement qu'elle en oublie la bien-séance qui veut qu'on ne doive pas le montrer trop fort. Et j'entends un parent qui cesse de préparer sa tambouille en me voyant pour hurler à celle que j'imagine être sa fille de rentrer tout de suite, immédiatement. Il m'adresse ensuite un regard rapide, fuyant, de peur que je ne prenne mal ce qui, dans son regard, semblait être de l'agacement.

Peu de parents aiment me voir me balader dans les rues où traînent leurs enfants. Je ne comprend pas pourquoi.

Mais après tout, il est vrai que j'ai l'air d'un sans-abri. Mon tee-shirt est déchiré, le logo d'une célèbre marque y est affiché mais coupé à moitié. Mon pantalon, lui au moins, est en parfait état et n'est qu'à peine trop petit pour moi – Je pèse près de deux-cent kilogrammes alors je m'en estime chanceux. Je ne porte rien d'autre : ni chaussure, ni gant. Pourtant la fin d'octobre se sent, l'air est sec, glacial, et le Soleil se fait timide sous des nuages grisonnant. Mais je n'ai pas besoin de me couvrir tant que ça, le peu que j'ai ne sert qu'à plaire à la pudeur, de toute manière.

Je fais peur, je le sais, et je ne sais pas où je vais.
Alors je me contente de marcher.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 7:21
Gotham.... La trace des filles s'arrête ici. Il y a deux semaines Dinah, Félicity et Emiko sont venu à Gotham pour aider les Birds of Prey mais depuis je n'ai eu aucune nouvelle. Je ne sais pas trop par où commencer ni qui aller voir, j'ai donc décidé de me faire remarquer peut-etre que si certains voit Green Arrow à Gotham, ils tenteront de prendre contact.
Je ne suis pas encore au mieux de ma forme depuis l'attaque de Star City par Shado mais je suis déterminé à retrouver mon équipe, il faut cependant que je reste sur mes gardes car Roy ne sera pas la pour m'aider cette fois.

Je suis assis sur le rebord d'un toit et je regarde Gotham en-dessous de moi, cette ville pue littéralement le mal et la corruption. Malgré les efforts du Batman on a toujours l'impression que Gotham est mauvaise et j'ai peur qu'avec le temps Star City devienne pareil.
En-dessous de moi j'aperçois un homme qui ne passe pas inaperçu que ce soit par son look ou ça corpulence, de plus il ne m'est pas inconnu mais je n'arrive pas à le remettre. Solomon Grundy... Un adversaire de Batman si je me souviens bien mais pas réellement mechant. Je ne suis pas certain qu'il puisse m'être d'une grande aide mais pour le moment je ne sais pas pour ou commencer d'autre.
Je saute du toit et me receptionne à quelques mètres devant lui, je reste sur mes gardes mais je ne pointe pas mon arc sur lui pour autant inutile de l'énerver.

- Salut mon grand ! Tu peux peut-etre m'aider ? Je cherche les trois femmes de la photo, elles ont peut être des ennuis et je sais que tu connais des mecs plutôt louche.

Je m'approche doucement de lui pour lui montrer la photo, je reste cependant sur mes gardes prêt à réagir à la moindre attaque de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'il y a-t-il dans leurs yeux ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un arc en ciel dans les yeux
» Dans les yeux de ma mère
» Vintages dans leurs jus.
» Armée de Karl Kürten
» Mon premier terrain de jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-