Fury Road [Dr Alchemy]

Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 20:14
Le coeur du continent américain est recouvert, rongé par une immensité désertique, qui couvre plusieurs Etats même de ce grand pays.
Aride, sèche, agressive même, mortelle parfois, cette zone n'a jamais cessé d'exciter les imaginations, les envies, les folies pour certains ; les routes y sont entretenues, et bien, mais elles sont tellement longues, tellement étendues, tellement extrêmes que bien des aspects, bien des pans entiers demeurent isolés, coupés de toute vie sur des dizaines de kilomètres.

Cela fait de ces routes, de ce désert un endroit idéal pour réfléchir - seul face à soi-même.
Mais aussi pour des pièges.

Bien des mauvais coups, bien des attaques ont eu lieu dans de telles zones... et ceux qui pensent que tout cela est daté, relève du far-west, se trompent ; le danger n'a jamais quitté ces roues immenses et désolées, et les chauffeurs le savent très bien. Tous sont armés. Tous sont prêts à faire feu.
Tous savent se défendre, et n'hésiteront pas à aller aussi loin qu'il le faut pour y parvenir.

Scott McCawl fait partie de ces chauffeurs de l'extrême.
Et il sait, très bien, que son job du jour fait partie des plus dangereux de sa longue expérience.



Seule, sur cette route isolée, il mène son chargement d'une main sûre et expérimentée ; cela fait vingt-deux ans qu'il traverse l'Amérique, et il n'est pas prêt de s'arrêter.
Cependant, ce job ne lui plaît pas - il ne le sent pas ; mais il le fera quand même. Il faut nourrir les gamins.

Scott McCawl n'a aucune idée de ce qu'il transporte, et généralement il s'en fiche - mais pas là.
Là, il s'interroge... là, ça lui trotte dans la tête. Les deux containers debout ne bougent pas, ne bronchent pas, mais les deux tubes grisâtres couchés ne cessent de... faire du bruit. Ou, plutôt, le liquide à l'intérieur fait du bruit, comme s'ils n'étaient pas entièrement remplis - et ça le trouble, ça l'inquiète même.

Il n'en montre rien, cependant. Il continue de conduire, d'avancer, passant dans ce désert, entrevoyant au loin les grands canyons et montagnes desquels il va bientôt se rapprocher. Dans lesquels il va bientôt passer.
Dans lesquels il est attendu.

Couché sur la roche et le sable, Sportsmaster utilise des jumelles pour fixer le camion, et notamment vérifier le logo sur la portière...

... le logo confirmant qu'il a bien fait d'attendre depuis douze heures, ici, pour intercepter le camion de LexCorp.

Bientôt, pense-t-il.
Bientôt, la cargaison sera à lieu ; bientôt, son contrat sera rempli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Déc 2017 - 11:06
Lex Corp. Docteur Alchemy n’avait rien de particulier contre la compagnie de Lex Luthor. Rien à foutre pour être exact de ce que le richissime homme d’affaires de Métropolis pouvait bien faire de sa vie. Toutefois, il existe toujours des exceptions. Aujourd’hui était l’un de ces jours d’exception et il promettait d’être certainement intéressant pour le membre des Rogues ayant tout récemment repris le contrôle de sa vie et regagner sa liberté. Suite à son évasion Albert avait passé quelques jours le nez dans ses bouquins anciens, rien de bien différent de la prison, mais le sujet qu’il explorait n’était beaucoup plus intéressant que ses lectures habituelles.

L’alchimiste poussait ses recherches dans la magie, les arts occultes, un domaine qu’il ne faisait que commencer à explorer, lui qui était plutôt un maître de la transmutation grâce à la pierre philosophale et aux pouvoirs et liens qu’elle lui avait transmis. Le livre ancien l’avait mené à rechercher un liquide spécial, un produit extrêmement rare, que peu de gens possédaient. Ce qui avait ensuite mené à Lex Corp. Alchemy avait dû soutirer quelques informations supplémentaires pour localiser ledit produit, puis faire disparaître les preuves de son méfait, sachant très bien que Luthor n’apprécierait pas voir le Rogue mettre son nez dans ses affaires.

Un transport routier passant par le désert, au cœur même de l’Amérique. Une façon bien singulière de transporter une marchandise aussi précieuse de Métropolis aux laboratoires de Lex Corp situé sur la côte ouest, afin de déterminer plus précisément les propriétés dudit produit. Albert Desmond avait donc fait un grand voyage, trouvé un endroit propice à une attaque contre le véhicule routier et patientait. De nombreuses heures, à l’ombre des monticules rocheux d’un canyon que devrait bientôt emprunter le camionneur si son trajet était bien le même que celui qu’avait acquis Alchemy.

Soudainement, le calme avoisinant est rompu par le bruit caractéristique d’un moteur de camion. Le camionneur semblait accélérer afin de traverser le canyon le plus rapidement possible. Un habituer des dangers de la route très certainement. Malheureusement pour lui, cela n’aiderait guère sa cause. Pas aujourd’hui.

Sans attendre, Albert soulève la pierre philosophale, profitant des ses magnifiques propriétés et dirige son pouvoir sur la route qu’allait bientôt emprunter le camionneur. La surface solide d’asphalte se transforme peu à peu, devenant plus molle. L’apparence demeure toujours la même, mais le sol lui ne possède plus la même structure. L’asphalte est devenu une colle, un véritable bourbier pour quiconque oserait l’emprunter. L’arrêt risque d’être brutal. Encore quelques minutes et le Rogue pourraient mettre la main sur son précieux butin.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Mer 6 Déc 2017 - 11:28
Sous un Soleil de plomb, à l’ombre de trop rares immensités rocheuses sèches et arides, deux hommes sont en train de préparer deux plans distincts, mais pour un même objectif – s’emparer de la cargaison transportée par Scott McCrawl, qui conduit de conduire comme si de rien n’était ; cela ne va pas durer.

Alors que le Docteur Alchemy utilise ses étranges et mystérieuses connaissances pour ramollir, amollir, transformer entièrement la route sur laquelle file l’épais camion, alors qu’il n’y a plus que quelques instants avant que le chauffeur ne perde définitivement le contrôle, alors que ce dernier commence déjà à sentir des effets désagréables dans sa conduite… l’autre Vilain à proximité décide, lui-même, d’agir.

Le fameux camion est désormais tout près du Docteur Alchemy, mais aussi de Sportsmaster.
Et celui-ci passe à l’action.

Sans un mot, sans un doute, sans un remords, il active le dispositif installé à l’avance – et observe, sans plaisir mais avec une satisfaction professionnelle, le moteur du camion être agressé par une impulsion électro-magnétique.
Cette dernière, déclenchée par une bombe spécifique cachée dans la route, anéantit tout signal électrique dans la machine… qui se bloque immédiatement.

Cependant, cela ne se fait pas sans heurt, car le véhicule était lancé à pleine vitesse ; la situation est empirée par l’état de la route, soudain totalement amollie.
A l’intérieur, Scott McCrawl perd le contrôle, et subit la peur de sa vie alors que le camion glisse, continue de filer, finit par tourner plusieurs fois sur lui-même… puis se coucher, définitivement, et de glisser encore sur plusieurs mètres.

Cet événement, surprenant car l’impulsion n’aurait pas dû provoquer cela, car la route semble soudain différente, ne plaît guère à Sportsmaster.
Ce dernier se relève de sa position et se jette dans le vide – ouvrant rapidement sa combinaison de base-jump, pour flotter et filer dans les airs.
A ce rythme, cette vitesse, il ne lui faut que quelques secondes pour arriver vers le camion… et il atterrit parfaitement, comme le champion olympique qu’il est.

Calme, debout, professionnel, le mercenaire s’approche du camion, retourné.
Un coup d’œil rapide lui permet de comprendre que la précieuse cargaison n’a rien, même si elle est retournée ; hélas, le conducteur est blessé, et pousse plusieurs râles en souffrant. A priori, sa jambe a été brisée, et son bras est transpercé par un élément de l’habitacle ; il a besoin de soins, et se vide de son sang.
Sans un mot, Lawrence Crock fait le tour du camion. Fixant la cargaison, réfléchissant aux moyens pour l’emmener – il avait pensé juste supprimer le chauffeur, attendre que le système reprenne et partir – il pare néanmoins au plus pressé et gâche une balle pour achever le mourant.

Bon, une bonne chose de faite.
Plus que deux, donc – d’une part, trouver comment ramener le cargaison ; de l’autre, comprendre ce qui a pu se passer…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 11:02
Albert Desmond avait un plan. Immobiliser le camion dans un goudron hyper collant, s’occuper ensuite du chauffeur et prélever une partie du contenu du réservoir pour ses recherches. Malheureusement, son plan ne s’était pas déroulé comme prévu. Plutôt que de s’engluer sur la route, le camion s’emballa, chuta sur le côté et après quelques rotations assez spectaculaires termina sa course. De sa cachette, Alchemy observait d'un air médusé le retournement de situation qui venait de se produire. D’instinct, il demeura quelques instants supplémentaires dans sa cachette contre le flan rocailleux.

Idée judicieuse.

Un coup de feu. Le Rogue n’était pas le seul à vouloir s’emparer de la précieuse cargaison et visiblement son « compétiteur » ne semblait pas vouloir s’amuser. Si Albert Desmond avait planifié s’occuper du conducteur de camion, sa méthode aurait certainement été beaucoup moins radicale que celle employer par celui qui se trouvait sur les lieux de l’accident.

Quittant la sûreté de son abri provisoire, l’alchimiste avança lentement vers le lieu de l’accident. Le camion de Lex Corp, malgré le choc, semblait encore tenir le coup, du moins le réservoir ne laissait-il aucun liquide s’échapper. Calmement, il avança, puis contourna finalement le camion, tombant face à face avec celui qui venait de liquider le conducteur. Sans mot dire, sans permettre une réaction de la part de ce dernier, Albert utilisa ses dons. La pierre s’illumina. L’arme dans la main de Sportmaster venait de se transformer. Le métal chauffer par le tir et le soleil accablant du désert était d’une matière beaucoup plus froide. De la glace qui souffrait âprement des affres des conditions climatiques actuelles.


-Je vois que je ne suis pas le seul intéressé par le contenu de ce réservoir. Si j’ai pris mes précautions quant à votre arme, cher ami, ce n’était que préventif. Voyez-vous avec le coup de feu, je ne pouvais me permettre de connaître le même sort que ce pauvre homme et ne sachant pas qui vous êtes autant être méfiant. Pour ma part, laissez-moi me présenter, Docteur Alchemy et comme je l’ai mentionné plus tôt je suis ici pour prélever une partie du contenu de ce réservoir.

Appuyant ses dires en pointant une gourde métallique attachée à sa ceinture et tombant sur son flanc gauche, Albert observe l’homme devant lui, prêt à réagir à une quelconque manœuvre agressive de sa part. Au moins les pourparlers étaient-il commencés et qui sait, peut-être les deux hommes trouveraient-ils un terrain d’entente propice à chacun d’eux?

------------------------

Bureau de Lex Corp, Métropolis :

Si le convoi qui visait les deux hommes était précieux à leurs yeux, il l’était autant pour les propriétaires légitimes du contenu que transportait le camion. Situé dans un poste de surveillance à la fine pointe de la technologie, un jeune agent suivait la progression du camion depuis des heures. Somnolent légèrement, il avait loupé l’accident, mais maintenant que le camion ne bougeait plus et qu’un avertisseur sonore l’avait bien réveillé, il s’était mis au boulot. Poussant quelques touches de son clavier, il transféra l’image satellite, zoomant sur la zone où se trouvait le camion, laissant échapper un petit juron lorsqu’il vit le camion renversé. Un nouveau juron se fit entendre lorsqu’il repéra les deux silhouettes se faisant face près du réservoir…

Quelques secondes. C’est le temps nécessaire pour que l’agent supérieur arrive suite à l’appel d’urgence lancé par le jeune agent de sécurité. D’un calme troublant, il met en place une intervention, peu de temps après, un hélicoptère quitte le toit du laboratoire. Un hélicoptère ayant à son bord un groupe de mercenaire, bien armé, mené par le chef de la sécurité. Leur but étant simple, récupérer le contenu du camion et liquider quiconque se mettra en travers de leur chemin.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 14:25
Sportsmaster est un professionnel.
En ce sens, après avoir abattu le conducteur du camion, ce pauvre Scott McCrawl qui ne comprendra jamais ce qui lui arrivait, il a entamé une lente et disciplinée vérification de la zone, et notamment du véhicule.
Il le sait, il l’a compris : le trajet et la chute du camion ne sont pas naturels ; et même si son piège était bon, efficace, il ne devait pas provoquer une telle réaction.

Cela veut donc dire qu’il n’est pas seul à en vouloir au véhicule.
Cela veut donc dire qu’il n’est pas seul.

Ainsi, alors qu’il marche lentement, il ne tarde pas à obtenir confirmation de ses doutes – en tombant, littéralement, sur un autre acteur de cette partie.
Un type, déguisé ; un Vilain, certainement. Si Lawrence Crock est un professionnel, il n’a pas en mémoire toutes les caractéristiques des Vilains, ni tous les profils – il ne reconnaît pas, l’autre, donc. Mais se rend rapidement compte de sa dangerosité.


« Hem. »

Il grogne, légèrement, quand son arme se transforme en glace.
Le mercenaire la lâche rapidement, pour éviter que le phénomène ne se transmette à ses doigts ; il ne le dira pas, ne le montrera pas, mais ça fait mal. Et il n’aime pas cela, du tout.


« C’est désagréable. »

Sa réplique est froide, sèche. Sous son masque, ses yeux sombres demeurent fixés sur l’allure de l’autre – tandis que son esprit fonctionne, rapidement.
Docteur Alchemy… ça lui dit quelque chose. Ça lui rappelle des recherches, faites précédemment, pour une mission à… Central City ? Oui. Central City. La ville de Flash.
Un Rogue. Ce type est un Rogue.


« Mais compréhensible. »

Sportsmaster n’est pas naïf : il aurait fait de même, bien sûr, s’il en avait eu l’opportunité ; il ne va pas en vouloir à l’autre d’être prudent. Mais ça ne veut pas dire qu’il va le laisser s’en tirer, ou finir son propre plan.

« J’ai été embauché pour prendre la cargaison. »

Lentement, doucement, il croise les bras – autant pour adopter une sorte d’allure pacifiste, calme, que pour chercher ses micro-armes cachées sous ses aisselles.
Il n’en montre rien, bien sûr ; il n’est pas certain de les utiliser. Mais lui aussi sait faire preuve de prudence.


« J’ignore ce qu’il y a dedans… et je m’en fiche. J’ai pour habitude d’honorer mes contrats, tous. »

Lawrence laisse, volontairement, un silence s’imposer de quelques instants pour souligner l’importance de ses mots.

« Mais je n’ai pas forcément envie de sang, aujourd’hui. Qu’est-ce qu’il y a, là-dedans ? Et que proposez-vous comme négociation, Docteur ? »

Les Rogues sont des adversaires dangereux – et quiconque peut créer ainsi de la glace doit être pris au sérieux.
Crock est persuadé de pouvoir se débarrasser de ce type… mais ça prendra du temps ; et, s’il ignore que LexCorp a réagi et a envoyé des troupes qui seront là sous peu, il se doute que cela ne tardera pas.

Se battre et prouver sa supériorité, c’est bien.
Survivre à la journée, c’est mieux. S’ils peuvent trouver un terrain d’entente, pourquoi pas ? Il n’a rien d’un tueur sanguinaire, après tout…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 21 Déc 2017 - 11:13
L’étranger demeurait méfiant. Il n’avait guère révélé son nom et bien que cela soit égal au Docteur Alchemy, cela lui indiquait de demeurer sur ses gardes. Le regard posé sur son opposant, il sourit légèrement lorsque ce dernier parle d’honorer son contrat. Albert n’a que faire du camion. Tout ce qu’il désir c’est prélever une partie de son contenu. Un simple contenant afin de pousser ses études mystiques.

-Pour être franc, je n’ai besoin que d’une partie du contenu du réservoir. Nul doute que votre employeur ne remarquera même pas qu’une quantité aussi minime y a été prélevée. Quant à savoir ce quelle est la marchandise que vous devez livrer et bien…

Le chimiste marque une pause hésitant à révéler le contenu du réservoir, puis après s’être remémorées les méthodes utiliser par ce dernier pour liquider le chauffeur reprennent son discours.

-Puisque vous ne semblez par être lié à la magie et que l’intérêt pour la cargaison est purement professionnel, pourquoi ne pas vous le révéler. Lex Corp à prélever ce liquide à l’intérieur de monticule rocheux qui semble-t-il avait surgi des enfers avec une entité, dans un coin reculé du Mexique. Les habitants locaux les appelaient « La roca de sangre del diablo », le roc de sang du diable. La communauté héroïque à vaincu l’entité, renvoyant ce dernier dans son plan matériel, mais l’amas rocheux est demeuré, laissant toujours couler un liquide ressemblant à du sang, du moins jusqu’à ce que Lex Corp viennent y mettre son nez.

Une nouvelle pause pour voir la réaction de son interlocuteur et Albert reprend de plus belle d’un ton légèrement plus sévère, démontrant tout son intérêt pour le produit présent dans le réservoir.

On m’a pris de court au Mexique, mais ce ne sera pas le cas ici. Un prélèvement du contenu me permettra quelques études fort intéressantes. Alors voilà ce que je propose, vous me laissez prendre une partie du contenu du réservoir, juste de quoi remplir cette gourde et je vous aide à remettre ce camion sur ses roues afin que vous puissiez faire ce que vous voulez. Qu’en dites-vous?

--------------------------

L’Hélicoptère volait à pleine vitesse en direction du centre des États-Unis, espérant rejoindre leur précieux butin avant que ce dernier soit compromis. L’agent en chef de la sécurité se tournant vers l’un des mercenaires près de lui, attendant un rapport. Quelques touches d’un clavier sont poussées.

-Nous serons sur la cible dans quarante-cinq minutes, monsieur. Jusqu’ici le réservoir n’a pas été ouvert. Toujours pas de visuel, mais le satellite devrait y être dans quelques instants.

-Bien. Tenez-moi informez dès que le satellite vient en ligne, je veux savoir qui à attaquer le camion. Quant à vous, préparez vos armes, les directives de monsieur Luthor sont précises, aucun survivant. Personne ne doit savoir ce qui se passe dans ce canyon.

La suite des choses promettait d’être beaucoup moins réjouissante pour le duo de vilains s’ils n’arrivaient pas à s’entendre rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 21 Déc 2017 - 14:16
Sportsmaster reste silencieux, après l’exposé du Docteur Alchemy.
Longtemps.

Il analyse, en fait. Il réfléchit, autant aux paroles de l’autre Vilain qu’aux perspectives qui s’ouvrent à lui – et à eux, finalement.
Dès qu’il a commencé à découvrir l’étrangeté des phénomènes qui s’en sont pris au camion, il a envisagé une implication magique, confirmée lors de l’arrivée et de l’identification des capacités de l’autre ; le mystique est dans la place, clairement.
Et il n’aime pas cela, assurément.


« Hem. »

Lawrence grogne, puis baisse lentement les yeux vers le réservoir.
Le Roc de Sang du Diable.
Bon sang… quel monde étrange.


« Okay. »

Il relève le regard et fixe son attention sur son interlocuteur.

« Tu peux prendre une partie de ce truc… à une condition. »

Le mercenaire laisse, volontairement, un silence, avant de reprendre la parole d’une voix claire et déterminée.

« Tu remets le camion en état, ou tu me fournis un moyen de locomotion, que je gère seul. »

Il avait prévu d’intercepter et de détourner le véhicule – et s’il dispose de quelques idées pour fuir, autant profiter des talents de l’autre… et, aussi, voir ce dont il est capable.

« Bon, on s’y met. »

Sportsmaster s’approche du réservoir, et commence à se positionner autour pour l’ouvrir… en plaçant un éventuel jet ou une éventuelle sortie vers Docteur Alchemy.
D’accord pour collaborer – mais pas pour se faire avoir.


« Il y a… un truc que je devrais savoir, avant d’ouvrir ? »

Il pose ses mains sur le bouchon géant et attend.
Ignorant de l’arrivée prochaine des troupes ennemies. Ignorant des risques. Ignorant même s’il va réellement tenir sa parole, ou en profiter pour l’emporter sur toute la ligne…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Déc 2017 - 12:12
Une semi-entente. Nul doute pour le Rogue que son vis-à-vis était toujours sur ses gardes bien que son esprit de collaboration semblait prendre le dessus. Albert Desmond le suivit ainsi en silence vers le camion. Une entente qui permettrait à l’alchimiste de mettre la main sur une partie du liquide en échange d’une remise sur pied du camion. Méfiant, l’autre vilain hésita à ouvrir le réservoir.

-Selon mes études, le liquide en soi est inoffensif. Selon certains tests préliminaires de Lex Corps, il pourrait toutefois corrompre l’esprit si l’on demeure trop longtemps en contact avec ce dernier… Un point à vérifier.

Voulant démontrer le côté inoffensif du liquide, Alchemy se rapprocha du bouchon encourageant son « collègue » du moment à ouvrir le couvercle. C’est exactement à ce moment que le chaos décida de s’abattre sur eux.

Un bruit typique d’hélice. Une forme émergeant du ciel au-dessus d’eux. Un tir, suivi d’un autre, une balle venant s’écraser tout près des pieds de l’alchimiste, l’autre rebondissant contre la paroi du réservoir, contenant le liquide si précieux pour les deux hommes, après avoir légèrement endommagé celui-ci.[/i

_____

Dans l’hélicoptère les ordres son distribué à grand cri, le chef d’Équipe ne semblant pas du tout fier du boulot de ses mercenaires, surtout que ceux-ci ont bien passé près d’endommager la inestimable cargaison.


-Cessez le feu bande de crétins, il ne faut pas endommager la cargaison. Pilote posez cet appareil,

_____

[iUn moment de répit. Alchemy en profite pour se mettre à couvert, son cerveau tentant d’analyser la situation de son mieux. Lex Corp avait donc la cargaison sous surveillance… Pas réellement, étonnant puisqu’il souhaitait faire de ce liquide magique leur prochaine arme contre Superman, mais de là à agir aussi rapidement. Son regard se pose sur Sportmaster qui semble l’avoir suivi à couvert.[/i]

-Hey bien, il semblerait que ce liquide soit plus précieux qu’on ne le croyait tout les deux. Notre rencontre n’aura peut-être pas été si malencontreuse finalement, une entreprise singulière nous aurait potentiellement coûté très cher… Bon nous ne sommes pas encore sortis de cette situation, mais l’hélicoptère offre un potentiel. Il faudra par contre s’occuper des soldats…

Pour appuyer ses dires, propulsant Albert Desmond sous le couvert rocailleux, une nouvelle salve de tir se fait entendre, tandis que les mercenaires semblent s’organiser en deux groupes, l’un se dirigeant vers Sportmaster et Dr. Alchemy, l’autre venant former un périmètre entre ces derniers et le camion.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Mer 27 Déc 2017 - 13:48
Sous son masque, Sportsmaster fronce les sourcils et affiche une grimace quand il entend les premières réflexions du Docteur Alchemy.

"Ha."

Les mains encore posées sur le réservoir, sur le bouchon, il regarde l'alchimiste qui s'approche et se prépare à ouvrir le réservoir ; cela ne lui plaît guère. Cette situation vire directement au n'importe-quoi, notamment mystique, et il n'est pas à l'aise avec ça. Il veut se dépêcher d'en finir, d'avancer, de livrer ce truc, et surtout de passer à autre chose...
Il a toujours veillé à se tenir éloigné de la magie ; alors qu'il commence à manipuler le bouchon pour l'ouvrir, il se rappelle que son instinct l'a toujours aidé... et la suite lui donne rapidement raison.


"Oh. Bien sûr."

Des tirs. Un hélicoptère qui apparaît dans ces cieux trop bleus, trop agressifs.
Une attaque. Evidemment.


"Ça n'aurait pas pu être simple, n'est-ce pas ?"

Sans prévenir, Lawrence Crock se projette en avant, abandonne le réservoir déjà endommagé par une balle, et vient se placer derrière l'habitacle principal du camion. Il y retrouve le Docteur Alchemy, qui semble avoir également réussi à échapper aux tirs ; dommage.

"Ces types veulent le réservoir et nous tueront pour l'avoir. Sauf si on les tue avant."

Le mercenaire n'aime pas collaborer - il ne joue pas bien en équipe, il n'a jamais réussi.
Mais la situation l'exige, hélas.
Quinze types surarmés sont sortis de l'hélicoptère, qui vient de se poser à une trentaine de mètres. Le pilote est resté devant son véhicule, tandis que sept hommes vont sur la droite, vers le Docteur Alchemy, et sept autres vont sur la gauche, vers Sportsmaster.


"Vous savez faire quoi ?"

Il ne pourra pas les gérer seuls - pas tous. Il a besoin du Rogue.
Et, peut-être, ce dernier finira par périr en les affrontant, et cela réglerait tous ses problèmes...


"On se retrouve à l'hélico."

Sans prévenir, Lawrence se lève, bondit vers ses sept adversaires...
... et utilise un poids olympique pour s'en prendre directement à ses ennemis. Il envoie le poids, mais l récupère grâce à son filin élastique, le faisant aller et venir autour de lui, pour le faire s'écraser sur les visages, les torses, les genoux de ses ennemis.

Deux tombent, brisés ; un autre est blessé.
Mais quatre demeurent sûrs et fiers, et tirent directement sur le mercenaire - qui se jette en avant, lâche le poids olympique, et récupère... son javelot, qui s'agrandit et qu'il utilise désormais comme une lance.

Le combat a commencé. Et il est déjà sanglant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 12:33
La situation avait rapidement dégénéré et si les mercenaires s’étaient divisés en groupe quasi égal pour prendre d’assaut les deux hommes qu’ils avaient localisés avec leur satellite quelques moments plus tôt, ils ne s’étaient certainement pas attendus à autant de résistance de la part des deux hommes.

Sportmaster muni d’un marteau olympique menait à mal les hommes sur entraîner qu’avait engagé Lex Luthor pour assuré la sécurité de ses biens. Pour sa part, Alchemy œuvra d’une façon bien différente. Utilisant la pierre philosophale, il transforma la matière une fois de plus et sous les pieds des mercenaires le sol devint liquide, propulsant ceux-ci dans un « lac » nouvellement créé. S’immergeant jusqu’à la hauteur des épaules, tombant sans pouvoir se retenir, la surprise fut grande pour les employés de Lex Corps. Sans leur laisser le temps de réagir, de regagner la « rive », Alchemy retransforme le sol une nouvelle fois, lui rendant son apparence d’origine, piégeant ainsi les mercenaires.

Une telle démonstration de ses pouvoirs a grandement drainé Albert Desmond, mais il tente de le cacher, poursuivant sur sa lancée afin d’assister l’autre homme subissant l’assaut des mercenaires. Comme il l’avait fait précédemment, il change leurs armes, le métal devenant mou, liquéfier, coulant sur leur main, brûlant ceux-ci. Un sourire satisfait apparaissant sur le visage du Docteur.

Sourire qui ne demeurera toutefois pas longtemps, car une douleur désagréable vint le trouvé au niveau du torse. Il est projeté dans les airs sur quelques mètres avant de retomber au sol, blessé etétourdu.

Si les deux hommes semblaient avoir aisément réussi à maîtriser les mercenaires, Sportmaster allant certainement régler leur compte aisément aux derniers soldats maintenant qu’il ne possédaient plus la puissance de tir, la venue d’un nouvel adversaire rééquilibrait un peu les choses.


KGBeast. Chef de la sécurité actuel. Une puissance de la nature, machine à tuer russe au service de Lex Luthor.

Le Docteur Alchemy peine à se relever, posant son regard son son nouvel adversaire, glissant une main contre son flan blessé. Le sang coule. Cette mission devait être simple…





[hj-résumé]

-Alchemy s’occupe des mercenaires grâce à la pierre philosophale, puisant dans une bonne partie de ses ressources « magique » -Le Doc s’occupe ensuite des armes des opposants de Sportmaster -Pris par surprise, il est frappé/blessé par un nouvel arrivant, le chef de la sécurité KGBeast.
-Se relève péniblement, faisant face à son adversaire.

[/hj]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 13:16
Un ballet sanglant, mortel et surtout efficace s'est lancé, sur cette roue désertique et abandonnée.
Il est terrible.

Il ne faut que quelques minutes au Docteur Alchemy pour se débarrasser de ses propres ennemis, avant de supprimer les armes de ceux qui affrontent Sportsmaster - et ce dernier en profite, pour les frapper avec le poids olympique et son javelot, le premier utilisé pour briser ou ramener à lui ses proies, le second pour couper et percer.
Cela ne dure qu'une poignée de minutes, oui... mais cela suffit.
Cela suffit pour tous les tuer.


"Ha."

Le poids olympique retombe, lourdement, recouvert de cervelle humaine. Lawrence Crock se redresse, et prend une grande inspiration, avant de relever les yeux vers le ciel.

"Pas mal."

Il est satisfait de lui et de l'avancée de la mission - mais cela ne dure pas.
En se tournant, il découvre le Docteur Alchemy blessé et affaibli... par un nouvel ennemi ; un ennemi bien plus terrible, bien plus terrifiant. Bien plus puissant.
KGBeast.


"Oh."

"Cette cargaison est à moi. Vous n'auriez jamais dû la prendre."

Le regard du tueur glisse du Rogue au mercenaire - l'un après l'autre, dans un mouvement régulier et terrible.

"Certains vous proposeraient de me la rendre pour survivre... moi non. Je vous tue. Puis je reprends la cargaison."

Un silence de plomb, terrible, s'impose ; la tension est maximale, absolue. Même s'il est un guerrier d'importance, Sportsmaster n'est pas stupide : il sait que KGBeast est meilleur ; il sait qu'il peut les vaincre, surtout avec l'alchimiste blessé.
Il n'a donc pas de choix ; il n'y a pas de choix.


"Non."

Lawrence plante le javelot dans le sol - et dégaine, soudain, l'arme à feu utilisée pour abattre le chauffeur. Il ne goûte guère l'utilisation de ce type d'arme, mais il faut ce qu'il faut...

"Tu reprends la cargaison."

Son pistolet est levé vers KGBeast qui ne bouge pas.
Mais, soudain, l'arme bouge - et vise directement le Docteur Alchemy.


"Je le tue."

Il appuie sur la gâchette, une balle s'échappe du barillet, et le Docteur Alchemy est directement touché au torse, puis s'écroule.

"Et je m'en vais."

Un nouveau silence tendu s'installe, alors que KGBeast fixe alternativement Sportsmaster et le Docteur Alchemy ; ce dernier a été touché, oui... par une balle à blanc. S'il est intelligent, il comprendra et verra que cela peut tourner à leur avantage. Mais s'il ne comprend pas... et bien, le plan de Lawrence Crock ne fonctionnera pas.
Et tous deux seront, très vite, victimes de KGBeast...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 6 Jan 2018 - 10:50
Jouer le jeu.

La situation était devenue plus corsée avec l’arrivé en piste de l’un des plus grands mercenaires de ce temps, une brute capable de rivalisé avec les meilleures de ce monde et Sportmaster l’avait comprit et avait agi en conséquence. Si le duo ne pouvait pas s’opposer en puissance physique avec leur opposant, autant profiter pour le déjouer psychologiquement. C’est exactement ce que fit l’athlète, en sortant son arme et en faisant feu contre le Rogue.

Un impact qui fait mal? Non, pas du tout, un balle à blanc qui le touche en plein ventre. L’Alchimiste s’écroule, dissimulant la pierre philosophale dans sa main, afin d’activer son pouvoir subtilement. Autour de lui, le sol devient poisseux, le sang se répand. Un stratagème de plus produit grâce à la pierre qui change une partie du sable en sang. Dégoûtant certes, mais ô combien réaliste et puis un costume peu toujours se laver, une vie peut difficilement être restauré.

Le colosse russe observe le petit stratagème de l’athlète olympique devenu mercenaire, son regard passant de ce dernier au corps inerte d’Alchemy puis se tourne à nouveau ver Sportmaster. Il semble perplexe. Ainsi les deux hommes ne collaboraient pas ensemble. Les images satellites les avaient pourtant montrés en discussion. N’avaient-ils pas mis à mal, en équipe, tous ces hommes? N’y avait-il tout simplement pas d’honneur chez les voleurs?

Un temps de réflexion qui risque de lui coûter cher, car le bon Docteur à déjà quelques plans en tête. Depuis sa position, couchée dans le sol, son regard et son esprit sont premièrement dirigés vers l’hélicoptère. Albert Desmond a compris que cette dernière serait idéale afin de transporter la cargaison, une fois tiré de ce mauvais pas. Une nouvelle fois la pierre s’active, le sol se dérobe lentement sous l’appareil, le sable s’ouvrant peu à peu avant de reprendre place une fois les patins de l’appareil bien enseveli. Le sable se transforme ensuite ne roc, immobilisant pour le moment l’hélicoptère. Satisfait, Alchemy se tourne légèrement vers KGBeast, le monstre russe demeurant leur dernier obstacle avant la réussite de leur mission respective.

Blesser affaiblit par tant d’utilisation de la pierre philosophale, Albert Desmond n’en demeure pas moins déterminé et s’ils veulent réussir, il se doit d’offrir une opportunité à son « collègue » ayant lui-même ouvert la porte à une diversion, surtout que présentement le colosse semble avoir accepté la décision de Sportmaster se dirigeant vers l’hélicoptère.

Trop concentrer sur sa tâche, le mercenaire russe ne remarque pas que son hélicoptère est immobilisé, il entre à l’intérieur de celui-ci et aidé de sa force colossale, reviens vers le camion-citerne avec une énorme pompe et un réservoir d’appoint beaucoup plus petit. Ce qui vient confirmer que la quantité de liquide, trouvé dans le camion, était bien moindre que ce qu’il pouvait contenir. Une tactique pour déjouer un éventuel assaut qui n’aura servi à rien.

Le socle du réservoir est arraché, la pompe mise en place puis activée. Tout ce temps, KGBeast à ignoré Alchemy et Sportmaster qui suite à son tir à semblé quitter la zone de combat comme il l’avait dit. Albert Desmond pour sa part observe depuis sa condition de « mort » attendant le moment propice afin d’intervenir, le moment où Sportmaster réapparaîtrait. Dès lors, il utiliserait ses pouvoirs pour s’occuper des armes de la bête russe, espérant ainsi l’amener un peu plus à leur niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Sam 6 Jan 2018 - 18:58
KGBeast est un des plus grands guerriers du monde, bénéficiant d'une expérience extraordinaire ; il a tout vu, tout vécu, tout tué.
Mais il ne peut s'empêcher d'éprouver une sincère surprise, quand Sportsmaster trahit directement le Docteur Alchemy, et l'abat sans un remords, sans une hésitation. La fumée s'évapore à peine de l'arme, quand le mercenaire russe reprend lentement la parole.


"Pour sauver ta vie, tu sacrifies l'allié qui t'a permis de survivre jusque-là."

KGBeast laisse son regard glisser de Lawrence Crock vers le Rogue, soudain entouré d'une épaisse flaque rouge. Il le fixe pendant quelques instants, avant de hausser les épaules.

"Pathétique."

Il replonge son regard sur Sportsmaster, puis soupire lourdement.

"Tu n'es pas digne de mourir par ma main, cela me déshonorerait. Disparais, cloporte."

Lawrence aimerait répliquer, rabattre le caquet de cet enfoiré - mais il n'en fait rien.
Comme le lâche, comme le faible qu'il fait semblant d'être, il se détourne de KGBeast dès que ce dernier lui en donne l'autorisation, et il prend littéralement ses jambes à son cou ; il court. Il se précipite. Il disparaît, directement, dans le désert puis dans les montagnes de cette zone perdue... et on finit par ne plus le voir, tout simplement.

Les minutes suivantes sont alors silencieuses, mais efficaces.
KGBeast, libéré des mercenaires à sa charge, doit s'occuper de tout, seul ; cela ne le gêne pas. Il a construit sa vie, il a géré sa carrière seul, et il sait donc agir sans l'aide d'autrui.
Il ne remarque pas, bien sûr, les changements sur l'hélicoptère, et s'empare de ce qu'il veut dans le réservoir. Il est sur le point d'en finir, de jeter un dernier regard pour voir s'il n'a rien oublié... quand quelque chose arrive.

Il est frappé - il est touché, même. Au pied.
Par un javelot.


"Hein ?!"

Surpris, maîtrisant la douleur, KGBeast arrache le javelot et tente de comprendre d'où il vient - quand un autre s'écrase, cette fois-ci à ses côtés.
Le mercenaire lève les yeux, plisse les paupières et finit par découvrir l'origine de l'attaque, une forme à environ cinq cent mètres...

... celle de Sportsmaster, qui a récupéré les javelots qu'il garde, miniaturisés, dans son costume, et ne cesse de les envoyer vers KGBeast !
Le mercenaire a désormais compris et évite les attaques - mais il ignore que ce n'est qu'une diversion. Lawrence Crock espère que le Docteur Alchemy verra le signe, et qu'ils pourront reprendre la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 19:46
La feinte semble fonctionner. KGBeast poursuit ses opérations sans se soucier du « cadavre » du Rogue et il a bientôt fini lorsque Sportmaster revient à la charge. Du haut d’un promontoire, il propulse des javelots en direction du mercenaire russe. Toucher d’abord au pied, retirant l’arme sans sembler broncher, les tirs s’intensifie. Le colosse évite deux autres tirs, mais l’intensité et surtout la précision de l’athlète olympique fait de nouveau mouche, toucher cette fois-ci à l’épaule KGBeast pousse un juron, avant de briser le javelot, s’emparant de son arme de tir qu’il avait laissé au sol afin d’effectuer le pompage du précieux liquide.

L’arme lourde se lève en direction de Sportmaster, tandis que sa cible fait un pas de côté afin d’éviter un nouveau javelot. Le mercenaire s’étant sorti de bien pires situations a maintenant l’athlète dans sa mire, il appuie sur la détente s’attendant à une salve meurtrière, un léger retard dans sa mission. Malheureusement pour lui, ce n’est pas ce qui ce produit, le contact du métal n’est plus le même, son arme bien que semblable à été transformé. Le métal à fait place à la pierre, le percuteur immobilisé n’a pas été en mesure de faire feu.

KGBeast est perplexe tandis qu’il balance son arme contre un nouveau projectile lancé dans sa direction. Son regard se pose sur le Docteur Alchemy au sol. Il n’a pas bougé. Alber Desmond continue de feindre la mort, son contrôle mental sur la pierre philosophale s’étant chargée de la transmutation du métal en pierre. Pris pour cible, sans moyen de répliquer, le russe opte pour la logique et trouve refuge derrière le camion-citerne. Depuis sa position de couvert, il réfléchit, tout en ajustant la lame de sa main gauche.

Si Sportmaster souhaite obtenir la cargaison il n’aura d’autre choix que d’avancer à sa rencontre et KGBeast sait que son adversaire n’a aucune chance contre lui en solo, il se blottit donc contre la carcasse du camion, jetant un bref regard sur les hauteurs où se trouvait l’athlète et ses javelots. Son regard est toutefois rapidement dirigé ailleurs. Le cadavre n’est plus en place.

Il jure, se retourne et aperçoit Alchemy devant lui. Avant même d’avoir été en mesure de sauter sur son adversaire, il perd son appui contre le camion et bascule vers l’arrière. Le métal du camion ayant été lui aussi transformé en sable fin. Basculant, tombant à la renverse dans le réservoir et ce qui demeurait de son contenue, KGBeast se démène pour reprendre son équilibre.

Soudainement le liquide de sang se met à bouillir. Le mercenaire poussant un cri de douleur intense sous le regard perplexe du Docteur Alchemy. Le liquide visqueux semble glisser contre le corps du russe, venant envelopper sa personne. Un changement étrange s’opère tandis qu’Albert Desmond recule.

La créature qui sort du réservoir n’est plus KGBeast, mais bien autre chose. Une créature infernale et bien que les livres anciens de l’alchimiste semblaient traités du liquide comme inoffensif la réalité semble toute autre. Un démon de sang.



Ne sachant pas trop comment agir, espérant l’arrivée imminente de son « confrère » d’infortune, Alchemy transmute le sol autour de la créature en sable mouvant espérant ainsi ralentir sa progression.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2018 - 15:29
Le moment est difficile.
Sportsmaster a conscience de ses qualités, énormes, mais aussi de ses faiblesses – minimes, mais réelles. S’il a une énorme confiance en lui, justifiée qui plus est, et s’il a une réputation d’importance dans le milieu, il n’est pas stupide… KGBeast est meilleur que lui.
Tout simplement.


« Ha. »

Il serre les dents, alors qu’il enchaîne l’envoi de javelots ; cela va mal se passer, il le sait. Il a trop d’expérience pour ignorer que le talent, la puissance et la violence de KGBeast vont lui permettre de passer outre la douleur et les javelots, pour enchaîner et s’en prendre à lui.
Lawrence joue la réussite de sa mission et surtout sa vie sur un coup de dés – sur l’espoir que le Docteur Alchemy a survécu, et qu’il va pouvoir agir.

C’est une stratégie folle, démente.
Comme de mettre un masque, de se surnommer Sportsmaster et de mener une existence de mercenaire international ; tout est donc sous contrôle.

Mieux, encore, car l’espoir fou de Crock est récompensé… quand KGBeast s’empare d’une arme de fin du monde, quand il tente de tirer – mais que ladite arme se transforme en pierre, à la grande surprise du monstre russe !
Le Docteur Alchemy a donc survécu, et utilise directement ses pouvoirs contre KGBeast !

Sportsmaster abandonne alors l’envoi des javelots, et se précipite en se lançant aussi vite que sa condition d’athlète le lui permet.
Il court, donc, il file directement vers KGBeast, en essayant de faire au mieux, au plus rapide, pour que l’adversaire ne puisse pas se reprendre ou enchaîner. En chemin, il s’empare encore d’un javelot miniaturisé, à qui il rend sa taille et qu’il envisage d’utiliser, encore, comme une arme de combat de prêt.

Il ne lui faut que quelques instants pour rejoindre directement KGBeast – mais la situation a bien changé.
Ce dernier a compris la menace incarnée par le Docteur Alchemy… mais, surtout, a bien changé.
La cuve, objet de tous leurs désirs, a été ouverte ; le mercenaire russe a été précipité dedans ; et s’il vient d’en sortir, il est clair qu’il n’est plus le même.


« Bordel. »

Lawrence freine sa course, et plonge directement sur le côté par réflexe. Il roule sur quelques mètres, dans le sable et sur le sol aride de l’Amérique, avant de relever des yeux inquiets sur la créature échappée de la cuve.

« Je sais pourquoi j’aime pas la Magie. »

Il soupire – puis calme ses nerfs et sa crispation.
Stop. Respire. Inspire. Expire. Calme-toi.
Sois calme. Sois professionnel. Sois brillant. Sois toi-même.


« Alchemy. »

A quelques mètres, la créature beugle, bouge, se débat.
Elle semble mener une lutte contre elle-même – en elle-même, d’ailleurs. Cela serait passionnant, si ce n’était pas aussi dangereux.


« Je pense qu’on peut acter qu’on n’aura vraiment pas tout le contenu de la cuve, hein ? »

Il se relève, et tâte ses poches à la recherche d’un atout, d’une arme… mais rien. Il est presque à vide, à sec.
Ça va être compliqué.


« Je peux l’occuper – faire diversion. Mais il va falloir soit le libérer, pour récupérer la matière, soit le tuer… pour récupérer la matière, plus simplement. »

Le mercenaire se tourne vers son camarade, et esquisse un sourire mauvais sous son masque.

« La deuxième option a ma préférence. »

La créature hurle, et se prépare à bondir sur ses ennemis.
Sportsmaster se tourne vers elle, et prend une grande inspiration.


« Je l’occupe… trouve une solution ! »

Lawrence se jette sur le côté, et attire directement la bête étrange ; à nouveau, il fait confiance à quelqu’un qu’il connaît à peine. A nouveau, il met son destin dans les mains d’un autre – et si Alchemy ne l’a pas trahi jusque-là, il n’aime quand même pas ça.
Discrètement, Crock s’empare d’une petite bombe, qu’il pré-active au cas où ; à voir comment ça évolue.

Il ne tombera pas, aujourd’hui.
Ou, au moins, il ne tombera pas seul…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Jan 2018 - 10:47
Tétanisé. La peur peut faire bien des choses chez un individu, pour Albert Desmond, suite à sa réaction initiale et avant l’arrivée de Sportmaster, réalisant que son sable mouvant n’arrêtait aucunement la bête, ce fût l’effroi. Déjà faire face à un démon de sang était une première, les nombreux bouquins qu’il avait dévorés au fil du temps avaient traité de telle créature, mais entre la théorie et la pratique il y a une bien grande différence. N’eût été l’arrivée de Sportmaster, l’alchimiste serait certainement demeuré pétrifier jusqu’à son trépas.

L’athlète change la donne, il insuffle un peu d’espoir, à la façon de Leonard Snart lorsqu’il menait les Rogues. Il veut tout le liquide, il va pour se faire occuper la bête démoniaque le temps qu’Alchemy trouve une façon de régler son compte à la créature. Que ça.

Voyant son collègue du moment foncer vers la créature, utilisant agilité et vitesse afin de demeurer hors de portée du lent démon, une tactique qui semble fonctionner assez aisément, le docteur n’a d’autre choix que de se ressaisir. Il se remémore ses ouvrages sur la démonologie et les façons de bannir une telle entité. Chacun possédant une technique différente, mais semblable. Il allait devoir essayer. Saisissant un morceau de métal non loin de la carcasse du camion, Albert débute un pentagramme à même le sol, allant aussi rapidement que possible afin que l’olympien ne demeure pas trop longtemps au contact de la créature. Saisissant ensuite un contenant d’essence, réserve présente sur le transport en cas d’urgence, il imbibe le dessin qu’il vient de terminer, observant les prouesses athlétiques de Sportmaster tandis qu’il semble conserver ses distances avec la créature tout en conservant son attention. Quelques minutes de plus, le plan du Docteur Alchemy est fin prêt. Il cri alors à l’intention de son confrère d’infortune.


-Il faut attirer la bête au centre du pentagramme.

Sportmaster se met en mouvement tandis que la créature le poursuit, Alchemy glisse la main dans sa poche. Son regard se crispe, il jure intérieurement et cri de nouveau.

Ah oui! J’espère que tu as du feu…

Un si beau plan qui pourrait tomber à l’eau si son allier ne possédait pas l’ingrédient final, de quoi enflammé le cercle de contention une fois la créature en son centre…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Mer 17 Jan 2018 - 11:38
Sportsmaster ne savait pas grand-chose du Docteur Alchemy avant cette étrange rencontre – et il n’est pas sûr d’en savoir beaucoup plus après ; l’essentiel, cependant, sera acquis.
Alchemy est un type sur lequel compter.

Même s’ils ne partagent pas les mêmes compétences, les mêmes domaines d’intervention, et sûrement les mêmes existences, l’un étant bien lié aux Rogues et l’autre assez solitaire malgré son implication au sein de la S.S.E., ils ont réussi à former une alliance réelle, et plutôt efficace, sans échanger beaucoup de mot ; cela est impressionnant, et même plutôt agréable.


« Par contre… »

La créature formée de KGBeast et de l’étrange liquide présent dans la cuve qu’ils voulaient tous deux voler est lente – mais puissante, et dangereuse. Si Lawrence parvient à l’éviter, à l’occuper, il a pleinement conscience de la menace qui pèse sur lui, et il doit donc faire preuve d’une concentration extrême afin d’espérer survivre.
Or, cet événement, cette épreuve n’est pas sa seule activité du jour ; pour dire les choses clairement, il est fatigué… et le phénomène empire, alors qu’il réalise des trésors de souplesse et d’agilité pour éviter les coups et maintenir l’attention du monstre sur lui.


« … ce serait bien une solution rapide ! »

Haletant, Crock évite encore un coup – mais tire la langue sous son masque.
Heureusement, la fin est proche.


« Ha. »

Le Docteur Alchemy l’interpelle, après avoir trace un dessin au sol… le nom échappe au mercenaire, qui s’en fiche.
Il a… il y a un plan ; il doit le suivre, et espérer qu’il fonctionne. Tout le reste est accessoire.

Sans un mot, Sportsmaster reprend ses démonstrations d’agilité, attirant d’abord la créature sur la gauche, puis bondissant sur la droite – et la forçant, ainsi, à le suivre. Le monstre surprend en étant étonnamment très rapide, mais Lawrence a senti le coup venir et évite une terrible patte ennemie.
Il roule en avant, et se retourne pour voir la bête au milieu du pentagramme… mais soupire en entendant la réflexion d’Alchemy ; on peut compter sur lui, mais pas pour tout apparemment.


« Oui. Evidemment. »

Il sort un briquette de son équipement, l’allume, l’envoie vers la créature…
… provoquant ainsi une gigantesque explosion de flammes et de lumières !

Par réflexe, Lawrence bondit en arrière et se recroqueville pour se cacher, espérant qu’Alchemy fera de même… espérant, surtout, que cette folie arrivera à son terme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2018 - 10:40
L’explosion de flamme fût intense, mais se résorba rapidement. D’abord surpris par le souffle, Alchemy s’était mis à couvert comme l’athlète puis son regard était revenu sur la scène qui s’offrait à eux. Le démon était pris au piège dans ce pentagramme qui continuait de brûler de flamme bleutée, la magie faisant son œuvre. La créature ainsi piégée semblait ne pas trop apprécier sa condition, tentant de sortir, repousser à chaque fois par une barrière magique. Albert Desmond ne put s’empêcher de se retourner vers Sportmaster.

-Beau boulot. Maintenant à moi de jouer.

La démonologie. Un art ancien que maîtrisaient certains mystiques de ce monde. Un art capable de nombre de prouesses, autant bénéfique et maléfique. Un art puissant qu’Alchemy ne contrôlait pas vraiment… Les bouquins, la théorie, la capacité et surtout le désir d’apprendre, c’est ce qui guidait réellement l’homme présent dans le désert aujourd’hui. Un désir d’acquérir plus de puissance magie, sombrant ainsi, sans le savoir, comme plusieurs autres auparavant dans la corruption de la puissance magique.

Faisant un pas en avant, Alchemy leva une main, fie un signe de croix et commença à réciter en latin. Surprise? Albert Desmond n’était pas idiot loin de là et se risquer à bannir un démon, où à siphonner sa puissance en utilisant un art qu’il ne maîtrisait que trop peu était trop risqué. Les anciens rituels d’exorcisme, tout aussi puissant et moins risqué pour le sorcier, surtout lorsque combiner à un pentagramme, demeurait l’option la plus sure.

Plus les paroles en latin s’enchaînaient, plus la créature se débattait, plus elle souffrait. Le rituel fonctionnait à merveille, Alchemy continuant d’avancer lentement vers le pentagramme en récitant de plus en plus fort les paroles, une main glissant dans sa poche afin d’en sortir une fiole. Un objet simple que tout pratiquant de la magie se devait d’avoir en sa possession. De l’eau bénite.

Les paroles s’intensifient, le démon rugit, un cri terrible qu’il n’avait jusqu’alors jamais poussé. Un cri à faire glacer le sang. Loin d’être impressionné, l’alchimiste, apprenti sorcier poursuit ses psaumes puis ouvre la fiole et lance son contenu contre le démon dans une finale brutale.

La scène qui suit est troublante, une fumée à l’odeur de soufre très puissance émerge du démon qui peu à peu se liquéfie laissant la masse imposante de KGBeast s’écrouler au sol. Le liquide de sang créant une petite marre à même le sol avant de bondir, ultime saut, vers le Docteur Alchemy. Une fois de plus le pentagramme l’arrête.

Le calme envahit alors le désert qui les entoure. Tout ce qui demeure du démon étant le liquide tant convoité par les deux hommes. Épuiser, draîner par tant d’effort magique, Albert ne peut s’empêcher de sourire, alors qu’il avance avec sa gourde afin de puiser le liquide qui quelque temps auparavant avait pris l’apparence d’un démon. Récoltant ce dont il avait besoin, s’assurant que la menace Russe n’était plus, ce dernier ayant été trop malmené par la bête malgré sa condition physique exceptionnelle, Alchemy se retourne une fois de plus vers son compagnon d’infortune.


-Si vous voulez toujours l’ensemble du contenu, je crois qu’il nous faudra utiliser la pompe et le réservoir qu’utilisait précédemment le mercenaire pour récolter ce qui demeure du liquide. Ensuite, je pourrai libérer l’hélicoptère afin que vous puissiez quitter cet endroit pour où bon vous semble.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2018 - 15:19
L’explosion provoquée par l’envoi du briquet dans le pentagramme ne fut que le début de la fin, pour la créature qui s’est emparée du corps de KGBeast après s’être échappée de la cuve.
Mais alors que l’explosion est stoppée après son extraordinaire ampleur initiale, Sportsmaster n’en sait rien – et fixe, tétanisé, surpris et bientôt impressionné, le Docteur Alchemy qui maîtrise directement la suite, en se lançant dans une gestion de crise magique absolument épatante.

Il ne le dira pas, il l’avouera encore moins, mais il doit admettre que son camarade d’infortune, s’il ne dispose pas de ses capacités physiques, peut être réellement un atout vu ses talents mystiques.
Evidemment, Lawrence ne comprend rien de ce que l’autre dit ou fait – mais ça n’a pas d’importance. Seul le résultat compte, et ce dernier est absolument impressionnant.

En quelques minutes à peine, Alchemy parvient à extraire l’étrange substance du corps de KGBeast, à la forcer à lâcher le mercenaire russe, à la conserver dans le pentagramme, puis à se débarrasser de toute menace ; et voilà.
Le danger est écarté. La créature a disparu. Et le Rogue peut récupérer ce qu’il est venu chercher.


« Hem. »

Crock grogne, en se redressant et en se relevant quand tout est terminé.
Derrière son masque, son regard glisse autour de lui, sur le corps inconscient de KGBeast, sur le pentagramme, sur la cuve, sur l’hélicoptère bloqué, sur les cadavres ; aucun remords ne l’agresse quand il voit ces derniers, signe que son état mental est par principe toujours défaillant.
Mais, surtout, son esprit est occupé par autre chose – une idée. Une réflexion. Une proposition, même.


« Je prendrais ce qui reste. Je m’en occupe. »

Il ne lui faut que quelques instants pour suivre les instructions d’Alchemy, récupérer la pompe, l’utiliser, remettre le reliquat dans le réservoir, et tout fermer.
Le mercenaire lâche tout, mais se place malgré tout à quelques mètres de la cuve ; il continue de s’en méfier, et le destin du pauvre KGBeast, encore inconscient, est une jolie preuve de la dangerosité de cette saloperie.


« Bien. »

Sportsmaster jette un dernier oeil au contenant – avant de se tourner vers Alchemy. Il réfléchit encore quelques instants, soupèse ses idées et ses mots, puis se lance.

« On va pas se mentir : aucun d’entre nous n’a l’habitude de remercier ou d’être sympa’… mais vous m’avez sauvé la vie, comme j’ai sauvé la vôtre. Je ne vous tuerais pas, et j’apprécie que vous fassiez de même.
Maintenant qu’on a chacun ce qu’on veut, on va pouvoir partir… mais peut-être pas de suite. »


Il soupire, puis croise les bras lentement.

« Je fais partie d’un… d’une organisation. Importante. Globale. Mondiale, même.
Similaire, dans l’esprit, aux Rogues – une réunion de criminels, qui s’aident, s’entraident, s’organisent. Mais dans une version plus grande, plus importante. Nous restons sous les radars, sous les regards, mais… vos talents sont visibles. Et intéressants, à ce que j’en ai vu.
Nous pourrions – non, nous aurions besoin de vous. Et nous pourrions vous offrir un soutien, un appui, et une zone libre, sûre, cachée de tous, pour vous remettre. »


Lawrence hésite, puis se lance.

« Nous avons un pays à nous, voyez-vous. Ça peut être utile… »

Crock n’aime pas jouer au recruteur, mais Alchemy l’a impressionné, et il sait que la S.S.E. est en quête de nouveaux visages ; s’il peut se faire bien voir ainsi, et grimper dans l’échelon, ça lui irait totalement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Jan 2018 - 10:54
La fin. La mésaventure qui avait uni deux parfaits inconnus était sur le point de se conclure, Alchemy ayant offert à l’athlète l’hélicoptère et le contenu du réservoir, remplissant ainsi sa part de leur entente. Il allait enfin pouvoir retrouver le calme et la sécurité de son sanctuaire, sa bibliothèque personnelle dans l’une de ses planques de Keystone. Ou peut-être pas.

Loin d’être satisfait que cette aventure soit terminée, son « collègue » d’infortune se lance dans un discours surprenant. Une organisation, un endroit sûr, un pays. Surpris et intrigué, le Docteur Alchemy prend quelques minutes pour réfléchir à la situation. Si leur collaboration fut fructueuse, ayant été capable de mettre à mal l’un des plus illustres mercenaires de ce monde ainsi qu’une créature infernale, leurs buts n’étaient pas totalement les mêmes. Il faut toutefois avoué que pour un être de sa condition, instable émotionnellement, capable du meilleur et du pire, ses personnalités ayant plus habitude à entrer en conflits lorsqu’elles étaient laissées à elles-mêmes que lorsque qu’encadré, le choix devenait difficile.

Le calme et la tranquillité de sa bibliothèque, ses études sur la magie, tout ça l’interpellaient grandement, mais le manque présent des Rogues, mais surtout l’absence de leur leader, Captain Cold, affectait grandement Albert Desmond qui voyait peu à peu ce calme, si l’on faisait abstraction des événements récents, affecter sa vie courante. Ne souhaitant pas perdre le contrôle, le poste de pilotage de son esprit tordu et faire place à l’une ou l’autre de ses versions plus pacifiques, il sourit à l’intention de Sportmaster.


-Une proposition particulière et potentiellement intéressante. J’ai vu vos capacités et ce qu’elle pouvait offrir, mais j’avoue être réticent à me joindre à une organisation dont je ne connais rien, surtout lorsque son représentant ne s’est même pas présenté officiellement.

Si l’étranger connaissait son identité de vilains, le Docteur Alchemy n’avait même pas aucune idée de comment appeler le type devant lui. Logiquement, il aurait pu connaître l’homme par son look et ses capacités physiques, mais l’alchimiste avait passé les dernières années derrière les barreaux, le nez plongé dans ses bouquins. Réfléchissant quelques instants supplémentaires, il reprit la parole.

-Je pourrais toutefois vous accompagner, intrigué que je suis par cette proposition… Je suppose que votre pays possède quelques bibliothèques…

Une réaction potentiellement étrange de sa part venant démontrer un peu la complexité de l’homme. D’abord réticent puis fonçant aveuglément dans l’aventure que l’on proposait. D’un pas lent, il se dirigea vers l’hélicoptère, prenant place dans le siège du copilote après s’être assuré que son futur collègue lui avait emboîté le pas.

-J’espère que vous savez piloter ce truc, mes connaissances n’en sont que théoriques…

Prêt à joindre une organisation secrète, faisant confiance à un type qu’il ne connaissait que depuis quelques instants, Alchemy fonçait tête baissée, un point qui n’était pas dans ses habitudes…



HJ- Ceci est mon dernier post rp pour cette aventure et l’intégration d’Alchemy au S.S.E. Un grand merci cher ami.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Ven 26 Jan 2018 - 14:33
Un silence certain suit le discours de Sportsmaster, puis la réponse du Docteur Alchemy.
Alors que le premier a proposé de le rejoindre au second, celui-ci émet quelques doutes, rappelle le peu de connaissances qu’ils ont l’un de l’autre, mais n’écarte pas entièrement l’idée. Les secondes s’écoulent, alors, tandis que l’envoyé de la Secret Society of Evil reste volontairement silencieux… avant de briser ce silence.
De manière surprenante.


« Ha. »

Un gloussement.

« Ha. Ha. »

Puis deux autres, avant que le mercenaire passe calmement sa main sur ses cheveux blonds, décoiffés par les événements, avant de se pencher légèrement arrière.
Plus détendu.


« En effet… c’est difficile de s’engager dans l’inconnu, avec un inconnu. Et je crois que survivre à ça… »

Il ouvre les mains, et désigne le champ de bataille.

« … justifie d’avancer un peu, quand même. Je suis Sportsmaster – et je représente la Secret Society of Evil, menée notamment par Vandal Savage. »

Lawrence fait un choix, fort, de faire confiance ; il espère ne pas être déçu.
Mais saura se venger le cas échéant.


« Et quant au pilotage, oui, j’ai des notions… allons-y. Et discutons en chemin. »

Crock adresse un clin d’œil à Alchemy et l’emmène dans l’hélicoptère.
Il a récupéré une partie de la cargaison, vaincu l’ennemi, brisé KGBeast, et s’est fait un allié ; en survivant.
Pas mal. Vraiment, pas mal.


(HJ/ Merci pour ce très agréable sujet ! Very Happy /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Fury Road [Dr Alchemy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mad Max : Fury Road (George Miller) - 2014
» MadMax fury road
» Mad Max Fury Road
» AF019 CRAZY RACER - MAD MAX FURY ROAD
» MAD MAX FURY ROAD : ART FIGURE - Crazy Racer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-