[4ML] « No more secret. » ft. Jason Todd / Red Hood

Inscription : 22/03/2017
Messages : 476
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Devant son CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 23:53

« No more secret. »
[ 4ML ] ft. Jason Todd / Red Hood.
_____Les nuits de l’adolescent ne sont pas bien reposantes. Lorsqu’il ne patrouillait pas dans les rues de Gotham City, ses fréquentes insomnies le poussaient à rester cloîtrer dans la Batcave après avoir fait croire au majordome du manoir qu’il était parti rattraper ses heures de sommeil. Cependant, la fatigue n’était jamais au rendez-vous lorsque l’on a, à sa disposition, juste à côté du Batordinateur, une cafetière performante et toujours disponible.
Les récentes mauvaises expériences du jeune garçon l’ont poussé à garder ces distances avec son costume pour quelques jours. Il essayait doucement de se remettre de ses blessures, ou plutôt de cette ignoble cicatrice qu’un psychopathe lui avait faite pour mettre son plan à exécution, un jeu plutôt morbide.
Il avait profité de ce moment, un peu plus calme, pour réparer quelques gadgets et améliorer son matériel dans le dos d’Alfred qui semblait avoir compris que ce n’était pas cette semaine que Tim allait s’offrir une nuit de sommeil complète, comme le font tous les adolescents de son âge à cette heure, en excluant ceux qui terminent leur dossier à la dernière minute. Un manque de sommeil qui aura sans doute des conséquences sur sa croissance. Le jeune héros finit par se pencher sur l’équipement que Jason avait abandonné à la Batcave lors de sa dernière et brève visite dans cette dernière. Une armure équipée du symbole de Red Hood censé également servir de taser lorsque l’ennemi est trop proche de l’ancien Robin. Il avait été endommagé par les combats mais c’était loin d’être un souci pour Tim.

Deux tasses de cafés et quelques heures de travail ont suffit pour donner une seconde vie à cette armure. L’adolescent laissa doucement sa colonne vertébrale se coller contre le dossier de sa chaise après un boulot fièrement achever. Il laissa échapper un petit sourire sur ces lèvres avant de poser ses outils sur la table. Il pourrait très bien laisser l’équipement de Jason sur la table, et attendre que ce dernier vienne de lui-même récupérer son matériel lors de sa prochaine visite.
Toutefois, Tim Drake est loin d’être stupide. Il est parfaitement au courant des tensions que son prédécesseur a avec le propriétaire de ces lieux. Jason limitait les visites dans la Batcave de peur de croiser une chauve-souris sauvage arrivant de nulle part pour lui faire la morale. Jetant un rapide coup d’œil à l’heure, environ une heure du matin, l’adolescent finit par penser qu’il ne serait pas contre une petite promenade dans les rues de Gotham City.

Il n’y a pas à dire, son costume lui avait manqué. Sa cicatrice au niveau de sa poitrine le rappelait à l’ordre à force que le jeune garçon utilisait ces bras en guise d’appui lors des entrainements. Pour remédier à cela et ne pas aggraver les dégâts, le jeune homme avait emprunté une moto pour se rendre au repaire de Red Hood.
La sécurité de cette dernière laissait à désirer. Cette dernière était activée, signifiant que le propriétaire des lieux était en promenade. L’adolescent se permit tout de même de pénétrer dans le repaire de Jason, tout en sachant bien que ce dernier n’était guère au courant de la venue du petit-frère.

« Jason ? »

Personne, le jeune homme fit les premiers pas dans la planque du Red Hood, activant les lumières, observant l’armurerie et l’artillerie de son frère aîné sans cacher une certaine fascination sur le matériel. Il déposa doucement l’armure sur le bureau le plus proche de lui avant de continuer sa visite. Durant cette dernière, il se permit quelques petits échauffements pour détendre ces muscles et calmer les douleurs qui le frappaient encore et toujours à la poitrine.
Son regard s’orienta sur le canapé le plus proche et sur le désordre des lieux. Il n’allait pas faire la moindre remarque sur ce dernier, surtout quand on sait quel désordre il pouvait également mettre dans sa chambre, au manoir. Tim est intelligent, mais tout aussi bordélique. Il vira le reste de nourriture du canapé avant de s’installer sur ce dernier en attendant Jason, histoire de lui faire une visite de courtoisie.

Installé, épuisé par les évènements, il retira le surplus d’armure de son costume, pas nécessaire étant donné qu’il était en terrain neutre et assez sécurisé pour se montrer confiant. Il retira l’armure au niveau de sa poitrine pour qu’il ne reste plus que la tunique et toussa légèrement. Sa respiration était parfois compliquée, saccadée par quelques quintes de toux assez violente, le laissant même échapper quelques caillots de sang ou de lui provoquer des saignements de nez. La fatigue se faisait ressentir malgré tout, fragilisant certains vaisseaux sanguins.
L’adolescent laissa échapper un bâillement, ses paupières sont lourdes, pas le moindre café à l’horizon pour calmer cette soudaine fatigue. Cela ne fera de mal à personne de faire une petite sieste ? Tim finit par s’allonger complètement sur le canapé et s’endormir en quelques secondes, cela faisait bien trois jours qu’il n’avait pas dormit correctement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 122
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 5 Déc 2017 - 1:20
No more secretsTim Drake &
Jason Todd

Jason plissa le nez, ses précieux conduits nasaux brutalement agressés par l’odeur toxique des quartiers dangereux de Gotham a une heure aussi tardive. Ca sentait le sang séché, les fluides corporels en tout genre avec un brin d’égouts et de déchets ménagers pourris. Un vrai mélange à vous retourner le cœur si vous aviez la chance de grandir dans les quartiers un peu plus respectables, là où on peut marcher avec de belles chaussures sans craindre de les salir au bout de quelques pas. Si loin des lumières des rues principales, Gotham ressemblait de moins en moins à une ville et de plus en plus à un système digestif. Son estomac était impossible à remplir, impossible à rassasier, et elle se nourrissait sans jamais s’arrêter de tous ceux que la loterie de la vie avait complètement oubliés. Ici, il était à la porte de sortie du dit système digestif. On ne pouvait pas tomber plus bas.

Il ne se promenait pas dans le coin en souvenir du bon vieux temps ceci dit. Il n’y avait que la vermine de la vermine, les rebus rejetés par tous – y compris la raclure de Gotham – pour fleurir ici-bas, et il s’avérait que c’était exactement le genre de bouquet que Jason cherchait à cueillir. Son objectif était simple, mais il s’avérait plus difficile à remplir que ce qu’il avait initialement cru. A croire que le Clown de Gotham avait soudainement décidé de se rendre difficile à trouver. La bonne blague.

Jason étouffa un énième grognement alors qu’il sortait d’une énième planque avec un énième puzzle sur les bras. Tout le monde avait des informations différentes, des sources différentes, et aucune piste ne se regroupait. Pour le moment. Il était déterminé, et patient. Il était temps qu’il prenne enfin sa revanche et qu’il mette le plus de kilomètres possibles entre lui et ce trou à rat, mais il n’allait pas gâcher son unique chance de pouvoir faire une sortie des plus théâtrales à cause de quelque chose d’aussi puéril que de l’impatience. Il n’en était pas à son premier rodéo, et celui-là ? Celui-là pourrait très bien être le rodéo le plus important de sa misérable vie.

Le clocher indiqua les quatre heures du matin, et Jason décida qu’il avait assez donné pour cette nuit. Le Joker était quelque part à Gotham, il le savait, les signes ne trompaient pas. Il finirait par le trouver, et quand il le ferait, il s’assurerait qu’il ne reste plus de signes de son existence dans cette stupide ville. Et après, il mettrait les voiles. Il avait assez donné.

Il retourna donc vers sa planque – la dernière en date – l’esprit triant encore ce qu’il avait pu récupérer à gauche et à droite. Par chance, après leur dernière rencontre avec Harvey Dent, Bruce n’était pas encore venu lui chercher des noix, et tant mieux. Leurs temps étaient bien trop précieux, à tous les deux, pour qu’ils perdent une nouvelle fois leurs temps à essayer de discuter philosophie et conscience. Ils avaient déjà tenté cette voie là auparavant. Sans succès. C’était leur truc, ça, de toute évidence. Le manque de succès. Il n’y avait qu’à avoir leur historique ensemble, depuis leur toute première rencontre. Un manque cruel de succès plus qu’évident.

Partir ne lui ferait que du bien. Ou quelque chose dans ce genre. Au moins, ça libèrerait son nez.

Il se glissa à l’intérieur de sa planque. C’était loin d’être la batcave, mais ça suffisait. Ca avait suffi, jusque-là, en tout cas, mais il fallait croire qu’il y avait une première à tout, et Jason avait l’honneur d’assister au premier échec de son appartement miteux.

Figé à l’entrée, il jeta un regard circulaire autour de lui, les doigts prêts à s’emparer de ses armes. Quelqu’un était entré. Son regard se posa sur la pièce d’armure qui trônait désormais sur le comptoir du semblant de cuisine qu’il avait. Ses muscles se détendirent aussitôt et il ne put s’empêcher un léger sourire.

« Sacré gamin, » soupira-t-il avant d’enlever son casque et de faire un premier pas vers l’armure, ravi à l’idée d’en avoir une de plus. Plus il était équipé et mieux ce serait, considérant l'identité de celui qu’il prenait en chasse.

Il se stoppa de nouveau en passant devant le canapé, ceci dit, son regard immédiatement attiré par la silhouette familière étalée de tout son long sur ce dernier. Tim s’était débarrassé des parties renforcées de son costume, et visiblement, de toute décence également. Il dormait comme un gamin de cinq ans dormirait : la bouche ouverte, une jambe hors du canapé et le visage écrasé contre un coussin. La vue était risible, un tantinet ridicule, et tout à fait propice aux moqueries et autres farces de mauvais goût, mais aucune de ces réactions ne traversa l’esprit de Jason.

Il avait beau ne plus faire partie du cercle VIP des Bat-minions, il n’était pas non plus sans ignorer ce qu’il se passait dans l’univers torturé des chauves-souris. Tim n’avait même pas besoin d’être réveillé pour que Jason remarque les traces de ce qu’il avait subi, lourdes et évidentes, partout sur son corps. Les cernes, la grimace d’inconfort à chaque inspiration, jusqu’au fait qu’il soit en train de dormir sur son canapé.

Jason poussa un long soupir avant de tourner les talons. S’il le pouvait, il partirait avec Tim sous le bras. Un gosse comme lui était bien trop bon pour faire partie de ce monde, pour ne serait-ce que vivre dans ce trou infernal. Ca ne lui avait pas plu à l’époque, mais il l’avait toujours su : Tim était le meilleur d’entre eux. Meilleur que Bruce, meilleur que Grayson, même. Meilleur que Barbara. Il ne méritait pas cette vie, et il méritait encore moins de se retrouver le jouet d’un sadique à l’esprit tordu et sans limites.

Peut-être Jason pourrait-il ajouter un stop supplémentaire à sa bucket liste, avant de quitter Gotham pour de bon. Après tout, une ordure de plus d’éliminer, ce n’était pas du luxe…

Après s’être emparé d’une des rares couvertures qui traînaient dans le coin, il recouvrit soigneusement Tim afin qu’il n’ait pas froid. Hors de question de le réveiller pour le moment. Il le connaissait trop bien pour ne pas ignorer qu’il s’agissait probablement là de ses premières vraies heures de sommeil depuis des jours, et non pas sous la forme de caféine liquide. Et, somme toute, Jason était content de le voir. Les yeux ainsi fermés et la respiration lente et régulière, Tim avait même l’air presque … paisible – ce qui était tout à fait dans l’intérêt de Jason. Plus longtemps l’illusion serait entretenue, et plus longtemps sa culpabilité habituelle mettrait du temps à venir le torturer.

Il retira son casque en prenant soin de ne pas faire de bruits, et finit par prendre place devant ses écrans. La nuit n’avait peut-être pas été aussi fructueuse qu’il l’avait d’abord voulu, il n’était quand même pas rentré les mains vides. Il lui restait des informations à croiser, des pistes à étudier, et il n’avait pas de temps à perdre. Il jeta un regard par-dessus son épaule, vers Tim, avant de refaire face à son ordinateur.

Il ouvrit le dossier du Joker, dont l’horrible visage recouvrit ses écrans, et se mit au boulot.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 476
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Devant son CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Ven 8 Déc 2017 - 16:24

« No more secret. »
[ 4ML ] ft. Jason Todd / Red Hood.
_____Le sommeil n’avait pas été aussi réparateur depuis des mois. L’adolescent s’était permis quelques minutes de repos, mais cette dernière se transformèrent rapidement en heure. Le sommeil du garçon était assez lourd, assez pour ne pas se rendre compte que le propriétaire des lieux était rentré depuis un moment. Ce dernier n’avait pas souhaité le réveiller et l’avait laissé endormi sur son canapé. Il avait fini par complètement s’étaler sur ce dernier.
Il ne bougeait pas beaucoup, son sommeil ne semblait pas perturbé par un énième cauchemar. Les heures passèrent sans que la présence de Jason et ses rares mouvement ne perturbent la nuit du jeune justicier. L’adolescent finit par ouvrir ces paupières au petit matin. Ce n’est même pas la lumière du soleil qui finit par réveiller le jeune homme.

Doucement, il se redressa, sentant de nombreuses courbatures le ralentir dans son élan. Tim serra les dents. Il baissa doucement les yeux en direction de cette couverture dont il n’avait aucun souvenir lorsqu’il s’était malencontreusement endormi à force d’attendre son prédécesseur. Il laissa échapper un bâillement après avoir poser ces bottes sur le sol et retirer sa couverture. Son regard s’orienta en direction de Jason, fronçant doucement les sourcils.
L’adolescent finit par comprendre qu’il n’avait pas dormit seulement que quelques minutes et son regard se décomposa. Quelle heure était-il ? Quel jour même ? Depuis combien de temps s’était-il assoupi ? N’avait-il pas cours aujourd’hui ? Il grogna, cette sieste n’était vraiment pas l’idée la plus intelligente qu’il est eu.

Tim n’était pas de très bonne humeur. Son sommeil, bien qu’un minimum réparateur n’eût pas l’air de lui remonter le moral. Le regard du jeune héros se balada dans les alentours pour récupérer les morceaux de son armure avant de lever les yeux en direction de Jason.

« Désolé Jason je… Je ne voulais pas venir m’incruster chez toi. J’ai juste… voulu fermer les yeux, deux petites secondes. Tu n’aurais pas dû me laisser dormir. » affirma l’adolescent en se rapprochant de Jason. « Je ne voulais juste pas passer en coup de vent et… prendre de tes nouvelles. Je ne t’ai pas revu depuis… »

Il secoua doucement sa tête, à quoi bon continuer à se justifier. Il attrapa le reste de ses affaires, oubliant complètement les vilaines cicatrices qui étaient encore en éveil. En se penchant, il laissa échapper une grimace de douleur soudaine en se rappelant qu’il n’était pas encore totalement rétabli. Son frère pouvait l’entendre pousser quelques jurons avant de se tourner vers Jason.

« Je suis quand même content de savoir que tu vas bien. Désolé pour le… taser, j’aurais dû te le finir il y a une semaine, mais j’ai eu quelques… complications entre temps. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 122
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Sam 9 Déc 2017 - 19:01


No more secretsTim Drake &
Jason Todd

Les heures défilaient et les lettres, sur l’écran de son ordinateur se fondaient les unes dans les autres. A force de plisser les yeux, Jason avait mal aux joues, mais ce n’était rien, absolument rien comparé à la colère grandissante qui gonflait en lui, à chaque instant.

Revenir à la vie n’avait pas été l’idée la plus brillante qu’il ait pu avoir – mais définitivement plus responsable que celle de mourir – mais sa plus grosse connerie, après Talia, après la All-Caste, ça avait été de revenir à Gotham. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? Que croyait-il ? Qu’il arriverait à changer les fondations de cette ville qui était bancale et clopinante depuis la nuit des temps ? Il voulait bien se donner l’excuse de la folie : il était revenu, après tout, parce que cette fichue photo dans le journal l’avait rendu fou de rage et qu’il y avait quelque chose de brisé dans son esprit qui ne cessait de murmurer. Mais après ? Après, quand il avait réappris à penser par lui-même, que le puits de Lazare ne lui jouait plus de tours et que les épisodes dissociatifs s’étaient calmés ? Bon sang, mais pourquoi était-il resté ?!

La réponse était claire et simple, mais Jason refusait de l’admettre. Il s’était lié d’amitié avec Tim. Il avait retrouvé Barbara. Dick était cantonné à Blüdhaven, la plupart du temps, alors ça aérait bien plus Gotham. Mais au fond, il savait pertinemment qu’en haut de la liste, écrit en gros, en gras, en rouge et clignant dans le noir… Bruce Wayne.

La première fois qu’il l’avait rencontré, ça avait fini par le tuer. A quel moment avait-il pensé que retenter le coup, vouloir lui prouver que ce qu’il faisait avait du bon, qu’il changeait réellement les choses, serait une bonne idée ? Mais la leçon était apprise. Cette fois-ci, il allait se tirer, et il allait le faire avant de se retrouver six pieds sous terre. Encore. Seulement, le hic, c’est qu’il ne voulait pas partir sans sa vengeance, sans ce qu’il méritait. Mais ce foutu Joker ? Il était INTROUVABLE.

« Fais chier, » jura Jason, aussi acide que possible.

Il se figea aussitôt, se rappelant de la présence de Tim derrière lui, et jeta un regard par-dessus son épaule. Les premiers rayons de soleil timides de l’aube pointaient à peine le bout de leurs nez par-delà la ligne d’horizon brisée de Gotham. Timothy Drake dormait toujours, la couverture que Jason avait posée sur lui cachant chaque centimètre de son corps. C’était dans ses moments-là que Jason se rappelait du jeune âge de celui qui lui avait succédé. Oh, ils avaient tous été jeunes. Mais c’était différent chez Tim. Il était différent. Il n’aurait même pas dû être là.

Jason se retourna vers son ordinateur en faisant la moue. Il hésita quelques instants en regardant le visage du Joker qui y était affiché en grand, sans pixels, avant de se reprendre. Il pouvait faire un arrêt via Dollmaker, histoire de lui faire ravaler sa folie une bonne fois pour toute, mais mieux valait éviter de rechercher sur lui devant Tim. Le gosse avait un sixième sens qui faisait honnêtement peur, et Jason préférait éviter d’agiter le traumatisme de sa dernière rencontre avec le taré sous le nez. Et son objectif premier devait rester le Joker. Il avait un pied de biche qui ne demandait qu’à être baptisé.

Il décidait d’adopter un nouvel angle d’approche quand le premier bruit se fit entendre derrière lui. Le canapé grinça, il entendit le frottement familier d’un tissu et la voix de Tim ne tarda pas à s’élever derrière lui.

« Je ne suis pas ta baby-sitter. Il fallait me laisser un mot si tu voulais que je te réveille, » enchaîna-t-il sans détacher son regard de l’écran.

Les yeux toujours rivés sur l’écran, mais le dossier du Joker rétréci en faveur d’un nouveau dossier, celui d’Harley Quinn, Jason eut le plaisir d’entendre quelques jurons étouffés dans son dos. Avec un petit sourire aux lèvres, il pivota sur sa chaise roulante pour enfin faire face à Tim. Ce dernier ne parvint pas à effacer sa grimace de douleur assez rapidement pour que Jason la manque. Il n’avait pas besoin d’être savant pour savoir que Tim souffrait, de toute façon.

« Tu as vraiment la mauvaise habitude de t’excuse pour tout et rien, » lança-t-il. « Mais de là à t’excuser parce que tu dormais ? C’est pas pour la place que tu prends, tu es minuscule, » ajouta-t-il, taquin.

Il désigna l’armure que Tim avait ramenée d’un petit signe de la tête.

« Merci, en tout cas. Rien ne t’obligeait à travailler dessus après ce qu’il t’est arrivé. »

Il riva ensuite ses yeux dans ceux de Tim. Il n’y avait ni casque, ni masque entre eux. C’était une règle entre eux, entre Robin et autres petits soldats de la grande chauve-souris, qu’ils pourraient toujours se regarder dans le blanc des yeux et se dire la vérité. Il n’y avait pas de secrets, pas de manipulations entre eux. Ce qu’ils ne pouvaient pas espérer de la part de Batman devait être une obligation. Jason avait beau ne plus être un Robin, ne plus être un Bat-gosse tout court, il n’échappait pas aux anciennes habitudes.

Alors quand il braqua son regard sur Tim, l’intensité et le sérieux du sujet qu’il comptait aborder avaient complètement éclipsé la malice qu’il avait arborée quelques instants plus tôt.

« Comment ça va ? » demanda-t-il. « Tu as sale mine. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 476
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Devant son CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 17 Déc 2017 - 16:20

« No more secret. »
[ 4ML ] ft. Jason Todd / Red Hood.
_____Ce n’est vraiment pas le moment de partir, laisser le frère aîné en plan alors qu’il essayait tant bien que mal d’engager une conversation saine entres eux. Red Robin s’arrêta dans son élan, alors qu’il était à deux doigts d’emprunter la porte de sortie. Ces deux jambes complètement immobiles, son regard s’orienta en direction de son frère et allié.
Doucement, il posa ses affaires sur le bureau le plus proche. De toute évidence, il était bien tard pour penser qu’il avait la moindre chance de rattraper cette journée en pressant le pas en direction de l’école. Les premières heures de cours avaient déjà commencé et ses professeurs avaient sans doute déjà remarqué son absence même si ce dernier n’est pas très bavard pendant les cours. En effet, ce dernier s’en servaient seulement pour finir ses nuits. Ce n’est pas la peine d’insister, l’adolescent avait tout ce temps et trouvera bien une solution pour masquer cette absence sur son bulletin scolaire, histoire que son tuteur et père adoptif ne remarque rien de ces absences non justifiées.

L’adolescent laissa échapper un petit sourire lorsqu’il eut les premières remarques moqueuses de Jason. Sur certains points, il n’a pas tort. Son réveil avait été plutôt surprenant, pensant n’avoir dormis qu’une heure ou deux. La surprise fut intense et provoqua un certain mouvement de panique chez le jeune héros qui avait sans doute prévu autre chose de sa journée.
La pression est machinalement redescendue après quelques secondes de réflexion. Descendu aussi vite qu’elle était arrivée, il redressa son regard en direction de Jason, laissa échapper quelques secondes de silence.

« Minuscule hein ? » lança l’adolescent, comme s’il était légèrement vexé par cet adjectif.

Ses pupilles prennent le temps de se promener et également sur les écrans d’ordinateur. On dirait que Jason est toujours obsédé par son désir de vengeance. Tim serra les dents, se mordant légèrement la lèvre supérieure. Depuis tout ce temps, il pensait naïvement que son frère aîné avait abandonné cette quête stupide et inutile de vengeance. Il n’avait pas réellement envie de lui faire la morale à ce sujet. D’un côté, il pouvait comprendre cette colère envers le clown qui animait le Red Hood et il n’avait pas envie de lui ressortir le même discours qu’il avait surement entendu sans cesse de la part de la chauve-souris.
De plus, son attention est perturbée suite aux dernières paroles de son allié. On dirait qu’il était au courant des dernières aventures de son remplaçant, si on pouvait également les qualifier de mésaventures. L’adolescent laissa échapper un mouvement de recul, à croire que Jason avait touché une corde sensible, une plaie pas encore cicatrisée. Comment savait-il tout cela ? Les mouvements et grimaces du jeune homme pouvait laisser comprendre qu’il avait passé une sale nuit, mais cela ne justifiait pas les mots employés par son frère aîné.


« Oui ça va. Je n’ai pas de triste mine, on voit que tu n’as jamais vu ta tête au réveil. » Un ange passa, Tim essaya de reprendre son souffle. Il prend un bon bain d’oxygène, mais la douleur le ramène à la réalité. Il grimaça, saccadant sa respiration avant de relever les yeux vers Jason.
« Ecoute, je ne sais pas comment tu as su cela, mais je vais bien. Ce ne sont pas quelques égratignures qui vont m’empêcher de faire ce que je fais depuis tant d’année. »

Ces réponses sont plutôt courtes, c’est à croire qu’il cherche à fuir les éventuelles questions qui pouvaient resurgir suite à cela. Ces yeux se baladaient un peu dans les alentours avant de se caser sur les écrans d’ordinateur encore allumé pour trouver un moyen de détourner la conversation pour ne pas se forcer à se remémorer des images qu’il tentait tant bien que mal de faire partir. Tim leva les yeux vers son allié.

« Tu es toujours dans ta quête… Ce n’est pas bon de ressasser toutes ces choses. Tu ne veux pas juste… Fermer tout cela pour quelques heures et venir avec moi boire un verre ou manger quelque chose de sain. J’ai besoin d’un café. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 122
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Dim 17 Déc 2017 - 19:10



No more secretsTim Drake &
Jason Todd

Jason dévisagea Tim, le regard critique. Peut-être que pour une personne normale, une personne qui ne perdait pas des années de sa vie cachée dans une cave à s’entraîner à taper dans des mannequins, Tim aurait l’air d’un héros en forme. Tout dans son apparence, de son costume jusqu’à la façon dont il se tenait, était calculé pour ne rien laisser paraître de la douleur physique qu’il pouvait ressentir. Seulement, Jason n’était pas une personne comme les autres, et son enfance, il l’avait bel et bien passée à apprendre quels os briser pour désarmer un malfrat le plus rapidement possible, alors il ne lui était pas difficile de voir les séquelles et les plaies probablement loin de la cicatrisation. Tim avait beau se tenir droit et essayer d’avoir l’air imposant, aux yeux de Jason, il n’était qu’un parfait punching-ball pour la moindre crapule qui passerait par-là. Et le pire, c’était que Tim ne se rendait pas compte qu’il ravalait sa douleur comme s’il devait en avoir honte, pas plus qu’il ne réalisait que s’il se faisait prendre par la mauvaise personne ce soir, il ne se relèverait pas. Il n’en aurait pas la force.

Jason laissa échapper un soupir que sa tendance à la dramatisation et sa mauvaise habitude de faire comme s’il se moquait de tout déguisèrent pour en camoufler l’inquiétude. Au lieu de ça, il prit un air légèrement ennuyé avant de se lever pour aller récupérer une des chaises dépareillées qui traînaient devant la table de cuisine, toute aussi branlante.

« Vous avez tous tendance à oublier que j’ai vécu au manoir moi aussi. J’y ai encore ma chambre, d’ailleurs. » Il attrapa le dossier de la chaise et la tira vers Tim. « Enfin, d’après ce que dit Alfred. J’ai pas vraiment été vérifié, » grommela-t-il avant de poser la chaise près de Tim et de relever les yeux vers lui. « Assieds-toi, Birdy. »

Il lui jeta un regard qui vint adoucir son ton un peu détaché et indifférent. Il était loin d’être indifférent quant à ce qui était arrivé à Tim, et encore plus loin de s’en moquer complètement. Il faisait confiance à Tim pour voir plus loin que ce qu’il laissait paraître, tout comme Tim lui faisait confiance pour ne pas aller plus loin avec lui que ce qu’il était prêt à accepter. De tous les membres du petit club de Bruce, Tim était le seul qui comprenait et qui ne relevait jamais l’attitude que Jason avait choisi d’avoir depuis son retour. En échange, Jason ne parlait jamais de sa tendance à vouloir se sacrifier pour un mentor qui ne le méritait pas. C’était donnant-donnant.

« C’est Alfred qui m’en a parlé, en fait. Je passe le voir, des fois. » Il se rassit dans son propre fauteuil et riva son regard sur Tim. « Mais j’en aurais entendu parler, de toute façon. Certains bruits courent dans les rues, comme quoi Dollmaker a eu les yeux plus gros que le ventre. »

Il marqua une pause et le silence qui passa entre eux fut très clair : Jason savait, oui, il savait tout.Et cela impliquait la gravité des blessures que Tim avait subi, et que, en bon gamin qui avait passé son adolescence dans une cave, il savait aussi que de telles blessures ne pouvaient pas avoir complètement guéri après si peu de temps. Mais ce bref instant de silence voulait aussi dire que Tim savait, il savait tout. Il savait que Jason avait envie de lever les yeux au ciel, de maudire Bruce pour ne pas avoir tué Dollmaker et que ce dernier aurait dû y rester, une bonne fois pour toute. Mais encore une fois, ils ne marchaient pas comme ça. Pas entre eux. Parfois, les mots n’étaient pas nécessaires.

« Tu as besoin de repos, Timmy, » reprit Jason. « Tu ne devrais même pas être dehors. »

Il remarqua le regard que Tim posa sur ses écrans derrière lui, et il se sentit soudain brutalement conscient des visages d’Harley et du Joker qui en recouvraient chaque pixel. Jason resta immobile même s’il ressentit le besoin terrible de se retourner pour tout éteindre. La plupart du temps, il portait sa colère comme un blason. Son désir de vengeance, ce qu’il avait traversé et sa conviction qu’il avait raison étaient son armure la plus épaisse, et, quand il était face à Bruce, il en faisait même parfois une lance à la pointe acérée. Mais avec Tim, il en avait presque honte. Toute cette colère, cette… folie meurtrière… Tim en avait payé le prix fort, autrefois. Jason aurait voulu pouvoir tourner la page, rien que pour ça. Mais ce qu’il avait fait à Tim le forçait aussi à être sincère avec ce dernier. C’était un genre de code d’honneur qu’il se refusait de rompre. Pas avec Tim. Alors il était bloqué.

« Je vais partir, » finit-il par révéler. « Gotham… Gotham ne marche plus pour moi. En fait, je ne suis même pas sûr qu’elle ait jamais été de mon côté. Mais les choses sont différentes. Avant, je faisais partie d’un camp – de son camp. Maintenant… »

Sa voix s’éteignit et il n’en rajouta pas. Tim comprendrait, de toute façon. Ce gosse comprenait toujours tout.

« Alors je vais partir. Ca reste à rien de rester si je dois me battre tous les jours contre lui. Mais avant de mettre les voiles, il me reste un truc à faire. Et cette fois-ci, je vais le faire. »

Il se redressa sans rien ajouter. Il ne ferait pas l’insulte à Tim de chercher à tout lui expliquer, il était presque sûr que le Q.I de ce dernier s’en offusquerait. Il allait buter le Joker, une bonne fois pour toute, et laisser Gotham derrière lui. Ce serait son cadeau d’adieu pour ce trou à rat. Il aurait dû le faire il y avait bien longtemps.

« Allez, viens, » dit-il en se levant. « Je vais te l’offrir ce café. Tu me fais de la peine. Mais va falloir que tu te changes, Bird Boy. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 476
DC : Artemis of Bana-Mighdall / Slade Wilson
Situation : Devant son CAFÉ
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 26 Déc 2017 - 11:23

« No more secret. »
[ 4ML ] ft. Jason Todd / Red Hood.
_____Les paroles de Jason étaient directe. L’adolescent n’avait pas forcément besoin qu’on le tienne par la main, ni même qu’on cherche à être subtile avec lui. Son frère aîné jouait carte sur table avec son remplaçant et c’est bon signe. Il savait tout, cette stupide affaire avec ce psychopathe. Il avait failli finir en mille morceaux, tapissant les murs avec son sang et ses organes réduits en charpie. Son souffle se coupa lorsqu’il se rappela de cette mauvaise aventure.
Sa tête se balada de gauche à droite. Il n’était pas nécessaire de se remémorer des souvenirs aussi pesant que ceux-là. Les aveux de Jason finir par orienter la conversation et faire fuir ses mêmes souvenirs pour se concentrer sur le grand frère. Le faite que ce dernier veuille quitter la ville n’était pas nouveau et guère surprenant aux yeux de Tim. Bien sûr qu’il n’avait aucune réelle raison de rester à Gotham, hormis le faite de faire couler le sang de son tortionnaire et meurtrier. Il pourrait le retenir, lui demander de rester, que Batman a besoin de lui-même s’il a un égo surement trop important pour l’avouer. Mais Tim ne fit rien de tout ça, il peut comprendre ce que traverse Jason et le laisse gérer ses propres problèmes. Ce n’est pas lui qui lui ferait la morale.

« Jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas fait en mousse, Jason. C’est très aimable de ta part de te soucier de moi, mais je vais bien. Le pire est passé, et le mieux que je puisse faire pour oublier tout ça et me ressaisir n’est pas de rester planter dans ma chambre au manoir. »

Installer sur sa chaise, son regard continuait de se balader. D’un côté, il n’aimait pas voir son frère aîné poursuivre sa quête inexorable de vengeance. D’un côté, son code moral pouvait le forcer à contredire Jason, de lui faire la morale, protester, tenter de faire revenir à la raison un esprit déjà malade mentalement. Mais il ne fait rien de tout cela. S’il y arrivait, s’il parvenait à faire quelque chose que même Batman est incapable de faire. S’il parvenait à tuer le Joker, le destin de Gotham ne serait que meilleur. Il suffirait d’un simple craquement de nuque, d’une simple pulsion pour anéantir le mal. Tim était incapable d’agir de la sorte, fidèle au code moral de son mentor. Mais il respectait toutefois les décisions de Jason.

« Je comprends… Rester ici ne doit pas être facile tous les jours. » il orienta son regard sur les écrans d’ordinateur. « Ta quête de vengeance n’est pas encore achevé à ce que je vois. Tu ne devrais pas t’acharner comme cela. Même si je peux comprendre. Merci pour ton honnêteté Jason. »

L’adolescent laissa échapper un sourire sincère et amusé aux vues des dernières paroles de son partenaire. Lui faire de la peine n’était pas vraiment son objectif, mais au moins il était parvenu à convaincre Jason de sortir de sa grotte et de stopper un peu cette quête de vengeance. Il baissa son regard en direction de son costume. Effectivement, il était hors de question pour lui de sortir avec cet uniforme. Cependant il n’était pas vraiment venu avec des affaires de rechange.

« Si cela ne te dérange pas… Tu n’aurais pas des vêtements en stock ? »

Tim n’avait pas vraiment le même gabarit que son frère aîné. Toutefois, il avait fini par trouver des vêtements pas trop grands pour pouvoir sortir dans les rues de Gotham sans avoir l’air trop ridicule. Les deux frères finirent par se rendre au café le plus proche afin de combler le manque de caféine du plus petit. Un grand café, bien corsé pour le plus jeune et payé par l’aîné de la famille. Les deux justiciers s’installèrent en terrasse, profitant de l’agréable fraicheur de la météo pour discuter un peu et prendre du bon temps entre frère tant que Jason était encore dans la ville.

« J’espère que tu finiras par trouver la paix avec toutes ses histoires de vengeance, Jason. Tu as une petite idée d’où est ce que tu t’installeras de nouveau ? A moins que tu veuilles juste te promener de ville en ville et semer la zizanie derrière toi. Ça serait bien du Jason Todd tout cracher ça. » se moqua Tim en avalant une grande gorgée de son café.

Si seulement tout était aussi simple lorsqu’on était justicier. Simplement se poser dans un café et parler comme des jeunes adultes avec une vie aussi ennuyante que l’était celle d’un criminel et d’un étudiant brillant. Le portable du plus jeune, relié aux communications du GCPD finit par paniquer à son tour, révélant un début de cambriolage à à peine quelques kilomètres de là où se trouvait les deux frères. Les suspects étaient sans aucun doute des anciens hommes de mains du clown Prince du Crime. Tim redressa doucement la tête vers Jason avec un sourire.

« On dirait que ce n’est pas aujourd’hui qu’on aurait une journée de repos. Qu’en penses-tu Jay’ ? » lança Tim avec un regard complice.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 122
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2017 - 19:30


No more secretsTim Drake &
Jason Todd

C’était un peu surréaliste d’être ainsi assis à la terrasse d’un café, comme n’importe quels jeunes de la ville. Encore plus surréaliste quand on pensait que, il n’y avait pas si longtemps que ça, au final, Jason enfonçait la lame d’une épée à travers l’épaule de Tim. Comme quoi, tout le charabia de Bruce sur le fait qu’on ne peut être Robin et être encore un enfant n’était pas si stupide que ça. Certaines choses se devaient d’être dépassées, et Tim, encore mineur et boutonneux (métaphoriquement parlé, évidemment, parce que le sale gosse n’avait littéralement aucun défaut physique), avait accepté bien avant Jason la nouvelle cicatrice sur sa peau de bébé et tout ce qui venait avec. Bien des mois plus tard, voilà qu’ils étaient en face à face, à partager une boisson matinale (café pour Tim, bière pour Jason – il n’est jamais trop tôt pour s’endormir les terminaisons nerveuses). Bien des mois plus tard, ils étaient encore moins jeunes, encore moins insouciants, et recouverts d’encore plus de cicatrices. Surréalistes, en effet, de mêler leur réalité complètement déformée à la routine des Gothamites matinaux qui allaient et venaient autour d’eux. Surréaliste de voir la lumière des jours. Jason avait l’impression d’avoir oublié que le soleil se levait à Gotham. Il en avait oublié les jeux d’ombre et de lumières entre les bâtiments, si tôt dans la journée. Pour lui, Gotham n’était plus qu’obscurité, depuis bien longtemps.

Raison de plus pour mettre les voiles. Il allait finir dépressif. Ou more. Encore.

« Semer la zizanie me semble être une alternative de qualité, comparé à ce qui m’attends dans ce trou à rat, » répliqua Jason avec un petit sourire. « J’ai peut-être trouvé quelque chose à faire en Asie, mais je ne suis pas censé t’en parler. »

Il ponctua ses propos d’un petit clin d’œil. Il avait une possibilité de contrat quelque part entre le privé et le secret, un dictateur un peu trop zélé à descendre dans la plus grande des discrétions. C’était dans ses cordes. Et surtout, ce n’était pas Gotham.

Il but une gorgée de bière sans lâcher Tim du regard et quand il posa son verre sur la table, il était insistant et presque sévère.

« Et toi ? Pas de projets de futur autre que tes activités nocturnes actuelles ? Je sais pas moi… une fac ? Une école privée ? Une carrière en tête ? » Il lui esquissa un sourire en se rapprochant de la table et en y appuyant ses avant-bras. « Prends ça comme un conseil de grand frère gâteux, mais tu devrais te trouver une porte de sortie, Tim. Tu es trop bon pour tout ça, et avec le cerveau qu’abrite ta petite tête, tu pourrais faire des miracles. »

Son esquisse de sourire se transforma en un sourire en coin taquin, dont le timing était parfait pour alléger ce qu’il était en train de dire. Il l’avait toujours pensé – même si, autrefois, cela avait été pour les mauvaises raisons – mais Tim n’était pas fait pour le costume de Robin. Pas dans le sens où il ne le méritait pas et donnait une pauvre image au rôle, mais plutôt dans le sens où Robin ne le méritait pas, lui. Qu’il soit passé Red Robin ne changeait rien. Il portait toujours l’insigne. Il était toujours une victime de choix pour les psychopathes comme Dollamaker qui aimaient mettre leurs mains dans les entrailles des autres.

Par chance (malheur ?), le téléphone de Tim vint couper leur conversation sans autre forme de procès. Jason reconnut immédiatement l’étincelle qui passa dans les yeux de son cadet, et il aurait voulu pouvoir le juger pour ça, lui dire que tout ce qu’il arrivait à faire, c’était du mal à lui-même, mais il aurait été bien mal placé pour dire quoi que ce soit, étant donné que lui-même s’était tendu d’anticipation et que, déjà, il était penché au-dessus de la table, en attente des détails de ce qui se présentait à eux. Il pouvait faire semblant tout ce qu’il voulait, mais le fait est qu’il se sentait nu et mal à l’aise habillé e civil et que s’il avait oublié depuis longtemps la saveur des rayons de soleil dans les rues de Gotham, ce n’était pas pour ça que ça lui avait manqué. Loin de là.

Ils étaient des drogués tous les deux. Ni plus ni moins. Pas des jeunes.

« Tu sais ce que j’en pense, » répliqua-t-il en relevant les yeux vers Tim, un sourire en coin aux lèvres. « On n’a plus qu’à se changer, encore. »

Et c’est ce qu’ils firent. Rapidement. Bien plus rapidement que lorsqu’il s’était s’agit de passer de justiciers à civils. Ils étaient tous les deux prêts pour leur dose journalière et le fait que Jason n’ait pas dormi depuis presque quarante-huit heures et que Tim soit encore bancal après ce qu’il avait subi ne vint même pas entacher leurs préparatifs. A vrai dire, la seule chose qui arrêta Jason, alors qu’il vérifiait ses holsters de cuisse c’était le fait que…

« Tu réalises qu’il fait jour dehors, n’est-ce pas ? » lança-t-il en direction de Tim. « On est sur le point de briser une sorte de règle jamais formulée, là. Red Hood et Red Robin, dehors. En plein jour. Il va y en avoir des photos dans les tabloïds, demain. Chouette. » Il lança un clin d’œil vers Tim. « Je connais mon meilleur angle, au moins. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] « No more secret. » ft. Jason Todd / Red Hood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jason Todd, aka Red Hood ; died nobly, came back a little less noble
» Outlaws... nouvelle version? [feat. Selina Kyle]
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-