Secret Society of Evil VS Justice Society of America

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Mer 13 Déc 2017 - 15:39
New York.
La ville, appelée aussi la Grosse Pomme, est considérée par beaucoup comme la capitale économique et culturelle du monde ; ou presque. D'autres cités, comme Gotham City, Metropolis ou Star City, disposent d'une importance et d'un poids similaires - et si elles n'ont pas l'historique ou l'ampleur de New York, la présence de Héros dans ces murs change la donne.
New York, elle, n'a pas de Héros ; pas vraiment, du moins.

Moins sujette aux super-crimes, New York n'est néanmoins pas sans protecteur - et dispose, surtout, de l'honneur d'abriter le quartier-général d'une équipe légendaire.
La Justice Society of America.
Pas les premiers, au fond... mais les plus grands. Les plus connus. Les plus légendaires. Les plus honorables.

Les meilleurs, tout simplement.
Et qui tiennent, toujours, à garder leur repaire à New York - la ville de tous les possibles.



Récemment, la J.S.A. vient de vivre une période difficile. Sans que personne ne le sache, une version de l'équipe a courageusement affronté une menace dépassant tout entendement - une union, maléfique par essence, entre des Nazis qui ont défié le Temps, et des créatures issues des pires cauchemars ; des incarnations des récits de H.P. Lovecraft, qui s'est révélé ne pas être un écrivain de fiction mais le témoin d'horreurs venues d'ailleurs.

La J.S.A., néanmoins, a vaincu ; difficilement.
Les épreuves ont été telles que le groupe s'est dissous, de lui-même. Trop de morts, trop de souffrances, trop de douleurs.
Ils ont vaincu, oui. Mais à un prix terrible.

La J.S.A. demeure, néanmoins. Les membres historiques ont repris la main, et gèrent les affaires courantes ; ils assurent une présence minime, mais régulière, au sein du quartier-général, et vérifient que des menaces n'attendent pas leur présence.
Pour le moment, ça va ; mais ça ne durera pas.

Le membre de garde aujourd'hui est Hourman...

... Rick Tyler, fils du premier Hourman, et également époux de Jesse Chambers, fille de Liberty Belle et de Johnny Quick. Il passe le temps en triant des vieux papiers, et en cherchant essentiellement ds rapports sur son père.

Hélas, ce moment de paix et de calme ne durera pas.
Car, dans les sous-sols du quartier-général, une bouche d'égout s'ouvre... et une forme ne tarde pas à s'en échapper.


"La voie est libre. Vite."

D'autres silhouettes rejoignent la première, accroupie dans l'ombre. La plaque d'égout est remise en place, et le premier vérifie une dernière fois un petit gadget - puis se tourne vers les autres...
... révélant ainsi Sportsmaster, en tenue de combat.

"Le gadget du fils de Savage a permis de déconnecter les sécurités - mais ça ne durera pas. D'ici moins d'une heure, le système aura compris le truc, et on sera localisés ; les Héros rappliqueront. L'objectif est de ne plus être là."

Il récupère un autre engin, et montre directement l'écran à ses camarades.

"Savage veut la Sainte Lance, celle qui aurait servi à tuer le Christ ; je ne sais pas pourquoi il la veut, mais je m'en fiche. La J.S.A. l'a, quelque part ici, et on doit la trouver. Des questions ?"

Sportsmaster n'aime pas mener - il n'a ni l'âme, ni l'ambition d'un chef.
Mais il n'a pas le choix, ici. Vandal Savage l'a chargé de cette mission car il a déjà affronté la J.S.A., et parce qu'il a la discipline pour mener cette quête à bien ; okay.
À eux de jouer, maintenant. À eux de prouver ce que vaut vraiment la Secret Society of Evil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 23:30

Secret Society vs Justice SocietySecret Society of Evil
La Secret Society of Evil. Très secrète. Le top du secret, même. Enfin, pour le reste du monde. Pas pour Jason. Ses sources n’étaient peut-être pas très recommandables, et elles n’auraient probablement pas passer le Bat-test, mais elles étaient efficaces. Surtout mêlées à l’incroyable talent de déduction et d’investigation de Jason. Prends-toi ça dans les temps, Bat Boss.

Il avait quitté Gotham, parce que Gotham était trop lourde à porter. La ville n’était pas aussi grande que dans ses souvenirs, et il tombait tous les soirs sur une ombre des plus familière, aux contours terrifiants tout aussi familiers. Jason en avait marre de courir après les fantômes, marre de toujours regarder par-dessus son épaule pour s’assurer qu’aucun fantôme ne lui courait après. Il avait présenté son affaire aussi calmement que possible, et quand ça n’avait pas marché, il l’avait fait avec toute la colère et le ressenti qu’il gardait en lui, mais rien n’avait changé. Parler à Bruce, c’était comme parler à un mur. Froid, impassible, distant. Et ça vous isole, ça vous donne l’impression d’être seul. Et bien que Bruce aille se faire voir. Il ne voulait pas comprendre ? Jason n’avait pas à lui montrer. Il n’avait plus à essayer. Veni vidi vici. Jason avait mieux à faire.

Et en l’occurrence, mieux impliquait la présente Secret Society of Evil (légèrement prétentieux comme nom, mais ils faisaient bien face à la Justice League, et ça aussi, ça sonnait bourgeois au final). Un beau bouquet de vilains, voilà ce que la Society était – ou un arbuste, plutôt. Un arbuste dont Jason était bien déterminé à arracher les racines définitivement. Voilà qui sauverait le monde. Voilà qui serait vraiment d’une grande aide. Jouer des poings dans les ruelles de Gotham manquait cruellement d’ambition, et Jason était un jeune homme ambitieux. Il était revenu à la vie après tout. Quoi de plus ambitieux ?

Il avait donc trouvé la Secret Society. Ou, ils l’avaient trouvé lui. Il n’était plus très sûr, mais ce qui importait, c’était qu’il avait pris sa grosse voix, avait croisé les bras et qu’il faisait maintenant partie de la bande de copains. Certes, il était encore en bas de l’échelle - très bas, même, mais il allait faire ses preuves. Il n’avait pas encore beaucoup d’informations sur le pourquoi du comment, sur la tête pensante de tout ce joli petit monde, mais son infiltration venait à peine de commencer. Ce n’était que le début. Puis, il avait l’avantage du casque. Personne ne pouvait prétendre lire dans son regard, merci technologie.

Quoi qu’il en soit, son initiation n’avait pas tardé à venir. La mission était simple, expéditive. Récupérer quelque chose dans les quartiers presque abandonnés de la J.S.A. Au moins, il ne s’agissait pas de génocide – pas encore ? – et Jason était confiant. Il avait grandi en volant, et il restait, à ce jour, le seul ayant été capable de voler les jantes de la Batmobile. Ca faisait un sacré CV, ça. Oh, il allait les faire, ses preuves. Il voulait juste éviter que ça devienne… sanglant.

Il se hissa à travers la bouche d’égout à la suite de Sportsmaster (qui, évidemment était de la partie) et tenta de voler un petit coup d’œil sur le gadget que ce dernier tenait en main. La Savage family était un vrai mystère pour lui. Il connaissait Vandal Savage de réputation, mais ne l’avait jamais rencontré, même pas depuis qu’il avait intégré la Society – signe qu’il lui restait encore des choses à prouver avant de se voir offrir le droit de faire face au cerveau de ce nouveau petit rassemblement. Ce qu’il en savait, par contre, n’était pas très rassurant. Les machinations de Savage étaient toujours des plus efficaces. Mortelles, certes, mais efficaces. C’était un ennemi de taille. Un ennemi important. Son immortalité pourrait en effet être un problème, mais inutile de se presser. Il y avait beaucoup à faire avant de songer à ça.

« Uh, » lança Jason, d’une voix détachée. « Moi, j’ai une question. On sait qui garde les quartiers ? Et j’imagine qu’on a les plans de l’immeuble, non ? Parce qu’une heure pour tout fouiller, ça risque d’être compliqué. Et je n’aime pas quand c’est compliqué, surtout si ça aurait pu être facilement évité. »

Il savait qu’on n’apprécierait pas son ton légèrement moqueur et détaché, il savait qu’on ne lui serrerait pas la main avec chaleur après cette première mission. Ce n’était pas la League, ici. Jason était au bas de l’échelle, et s’il voulait une chance d’être respecté, il fallait qu’il s’affirme, qu’il donne ses propres coups de dents. Qu’il soit lui-même et qu’il montre ce dont quoi il était capable.

En gros, qu’il soit désagréable, et qu’il bousille des rotules. C'était dans ses cordes.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 17 Déc 2017 - 21:00
Et voilà Black Mask faisait maintenant partie de cette équipe, la Secret Society of Evil, une équipe de super méchant voulant plier le monde. Roman avait été plutôt réticent à rejoindre cette équipe mais l'idée de pouvoir plier le monde était irrésistible. C'est SportMaster qui était venu le contacter pour rejoindre ce groupe. Black Mask connaissaient SportMaster, il avait déjà fait partie de son équipe la société des faux visages, il était d'ailleurs surpris que ce criminel viennent lui sauver la vie, ils ne s'étaient pas vraiment quittés en bon terme la dernière fois.

Quoi aller voler la lance du destin et pour Vandal Savage en plus. Déjà, ils allaient devoir s'infiltrer dans les locaux de J.S.A et en plus pour faire les toutous à Vandal Savage, on ne lui avait pas parlé de ça lorsque qu'on lui avait proposé d'en être.

Bien regardons la fine équipe de bras cassés avec qui, il allait devoir s'associer.
-SportMaster il est digne de confiance, il a sauvé la vie à Sionis et sait très bien se battre : validé. -Red hood il avait déjà eu affaire à lui par le passé et ça c'était plutôt mal passé pour Black Mask. De plus, Black Mask ne comprenait pas très bien pas très bien ce qu'il faisait là, c'était pas vraiment un méchant qu'il sache et plus d'après ses informations il aurait des contacts avec la Bat-Family: à se méfier (beaucoup).
-Et Terra, Black Mask en avait déjà entendue parler bien qu'il ne s'y soit pas vraiment intéressé mais elle avait l'air déterminée : à préciser.

Bien cela ne faisait pas beaucoup de monde et encore moins d'alliés potentiels si jamais la situation venait à dégénérer de plus Black Mask ne comptait pas vraiment redonner la lance à Savage, dans l'idéal il préférerait garder la lance pour lui, cette artefact permet de réécrire la réalité, il faudrait être fou pour ne pas vouloir en profiter. Mais avant il voulait savoir pourquoi Vandal Savage la voulait alors quand Lawrence demanda s'il y avait des questions il en profita mais Red Hood fut plus rapide.

"Moi aussi j'ai une question. Dis moi l'ami qu'est-ce qu'on y gagne à voler la lance du destin et à la donner à Savage on pourrait peut-être la garder pour nous. Non, non je te rassure ce n'est pas moi le traître mais tu me connais je suis toujours prêt à saisir des opportunités"

Voilà c'était dit, il savait que cette question lui poserait des problèmes mais il disait toujours ce qu'il pensait même si ça lui avait causé des problèmes par le passé. Il se demandait surtout qui serait d'accord avec lui, personne pensait-il au fond de lui mais il se demandait quelle serait leur réaction ça lui permettrait de voir qui pourrait être ses alliés le moment voulu . Alors voyons voir.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Mer 20 Déc 2017 - 10:00
Sportsmaster n’est pas un chef, il le sait.
S’il a une haute, très haute opinion de lui-même, s’il se considère réellement comme le pinacle de l’effort et de la compétition humaine, il a aussi une vraie vision de lui-même – et il n’est pas un chef.
Il n’aime pas mener. Il n’aime pas diriger. Il n’aime pas devoir s’occuper des autres. Oh, il aime bien donner des ordres, car c’est plutôt agréable d’être obéi… mais ça s’arrête là.


« Hrm. »

Cela justifie, donc, qu’il grogne quand il se tourne et surtout entend les remarques, observations et questions de Red Hood et Black Mask.
Red & Black… la coïncidence pourrait être amusante, si le mercenaire avait le cœur à plaisanter ; ce qu’il n’a jamais eu.
Le regard sombre, derrière son masque, il les fixe et demeure silencieux un long moment – avant, lentement, de reprendre la parole.


« La J.S.A. assure une surveillance à tour de rôle de l’hôtel. Actuellement, c’est Hourman… le fils de l’original. Un type qui peut être super-fort, super-rapide, super-endurant pendant une heure, et une heure seulement. Mais ne vous y fiez pas, il lui faut souvent bien moins pour briser des crânes. »

Sa voix est posée – très posée.
Il détache chaque syllabe, souligne chaque mot, autant pour se faire bien entendre que pour marquer sa lassitude de devoir leur répondre.


« Les plans de l’immeuble… oui, on les a. Mais vous apprendrez vite que l’hôtel surprend, avec des pièces qui peuvent… bouger. En gros, on a la dernière version à jour, et c’est tout. La direction est simple : gauche, droite, droite, et voilà la salle des coffres ; mais faudra rentrer, alors. »

Son attention se fige, alors, sur Black Mask.

« C’est là que tu entres en scène, alors – pour faire valoir tes connaissances de voleur pour nous faire rentrer. Red Hood t’assistera, alors.
Et, pour te répondre à pourquoi on donne la Sainte-Lance à Savage et pas pour nous… »


Il soupire, et lui lance alors un regard sombre.

« … je te laisserais expliquer à un type immortel, qui serait paraît-il Napoléon, Hannibal ou Jack l’Eventreur, pourquoi tu as gardé l’arme qui peut maudire ton âme et te transformer en machine à tuer. »

La réplique n’appelant aucune réponse, Lawrence Crock se détourne du petit groupe, et va directement ouvrir la porte de la petite salle dans laquelle ils sont arrivés.
Il jette un regard, et découvre alors l’extérieur…

… un couloir anonyme, sombre, mais sobre. Sans danger, à priori.
Sans un mot, par signes, il indique aux autres de le suivre – et plonge dans le couloir, en espérant pouvoir régler rapidement cette mission.

Cependant, en arrière, alors que tout le groupe de la Secret Society of Evil, une forme se détache des ombres, une forme qui les fixe et réfléchit à la manière d’agir…

… le Docteur Fate, ou plutôt la nouvelle version de Docteur Fate, hésitant encore sur la méthode à aborder pour gérer ce qui pourrait être une future débâcle de la J.S.A. !

(HJ/ Résumé rapide :
- Sportsmaster répond à Red Hood et Black Mask,
- Sportsmaster indique la direction et ordonne aux deux d’ouvrir la future salle des coffres,
- Sportsmaster sort dans le couloir,
- Dès que la S.S.E. a quitté la pièce, le Docteur Fate apparaît et réfléchit à la manière de s’occuper d’eux. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 21 Déc 2017 - 19:04

Secret Society vs Justice SocietySecret Society of Evil
Jason ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel quand Black Mask prit la parole. Evidemment, quand il avait d’abord approché la Secret Society of Evil et avait considéré y faire un petit tour, il n’avait eu en tête que le haut de la chaîne alimentaire. Grande avait été sa surprise – et déception - quand il y avait retrouvé son vieil ennemi de longue date, son cher Roman Sionis. L’avantage, c’était que maintenant, quand il détruirait le haut de la pyramide, il ferait en sorte que l’éboulement entraîne tous ceux prostrés au pied. S’il pouvait même, il arrangerait un paquet surprise rien que pour Black Mask. Ce serait malpoli d’ainsi dénigrer une relation longue durée. Il était persuadé que Sionis apprécierait l’attention.

Mais en attendant, Jason devrait jouer la carte du travail d’équipe. Oh, il ne ferait pas semblant de faire confiance à Black Mask, tout comme ce dernier ne lui ferait pas de révérence. Ce ne serait pas réaliste. Mais ils étaient censés avoir le même objectif, et pour le bienfondé de sa mission, Jason était capable de faire semblant. Tout vient à point à qui sait attendre.

« Si tu veux voler la lance, fais-toi plaisir, » ricana-t-il à l’intention de Sionis. « Voir Savage te massacrer me ferait un bon divertissement. »

Il se retourna vers Sportsmaster, qui semblait avoir été promu chef de mission. Jason en savait assez sur ce dernier pour être un minimum rassuré – en quelque sorte… disons aussi rassuré qu’on puisse l’être à l’idée de venir voler une relique ancienne et terriblement précieuse dans un bâtiment dont les pièces bougeaient et qui appartenait, par-dessus tout à la Justice Society of America. Au moins, le perfectionnisme de Sportsmaster devrait leur éviter le plus gros des problèmes. Mais ils n’étaient pas pour autant assurés de s’en sortir sans la moindre égratignure. En dehors de Hourman, il y avait aussi le problème du reste des super-héros. La J.S.A avait beau être en repos depuis quelques temps, ses membres faisaient quand même partie du cercle élitiste des bons samaritains. Jason ne tenait pas à s’attirer la foudre de la Justice League, des Titans et… de tout le reste. Il leur faudrait agir avec doigté, donc.

Il jeta un regard vers Black Mask, et salua, une fois de plus, sa décision de porter un casque qui cachait tout son visage. Il pouvait avoir l’air aussi ennuyé qu’il le voulait sans jamais se faire taper sur les doigts. Le bonheur.

« Ne traînons pas, alors, » soupira-t-il avant de se mettre en mouvement, à la suite de Sportsmaster.

Le couloir qui s’ouvrait à eux était quelque peu sordide. La bonne nouvelle, c’était qu’il offrait bien un passage à gauche, ce qui voulait dire que les premières indications de Sportsmaster pourrait les aider et qu’ils n’auraient pas à chercher partout. Gauche, droite, droite. Gauche, c’était fait. Plus que droite, droite maintenant.

« Pour votre information », ajouta-t-il à voix basse. « Je n’assisterai pas Black Mask. Je suis pas son assistant. Je suis l’assistant de personne ici. »

Il désigna le prochain embranchement. Il devait se retenir de courir. Infiltrer la Secret Society of Evil, c’était chouette, mais plus vite cette mission serait finie et mieux ce serait. Il avait un mauvais pressentiment et ça le mettait de mauvaise humeur.

Bosser avec Black Mask aussi, le mettait de mauvaise humeur. Le bouquet.

© 2981 12289 0

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/01/2017
Messages : 179
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 21 Déc 2017 - 23:29
Tara, c'était comme la petite sœur geignarde que personne voulait se coltiner. Pourtant, les garçons avaient du la prendre avec eux. Et c'était tant pis pour l'ambiance de vestiaire qu'elle était en train de rompre.

Un Robin renégat, le type des masques et le prof d'E.P.S. barjot qui se prenait pour Deadshot. Voilà son équipe pour aller chourer la lance qui avait servi à punaiser le Christ pour voir s'il était mort (ou s'il faisait juste semblant). La chourer aux vieux de la JSA. Pour la filer à ce gros malade de Savage.

Tara avait dit oui. Mollement, de sa voix trainante, comme ses pieds. Elle avait décidé de suivre le mouvement, comme par ennui. Ou par la seule force de son inertie. Comme du temps de Deathstroke, comme du temps des Titans.

Jaillir d'une bouche d'égout et aviser un corridor semblable... à un autre corridor.

"Le croulant de faction... Hourman ? Il résiste comment - genre - à un éboulement d'un immeuble sur sa gueule ?" lança-t-elle, un brin impatiente.

Prendre le bibelot. Fracasser la tête du vieux. Se barrer. Voilà le plan.

Elle allait pas se prendre la tête à faire une diversion en jouant au ping-pong avec Sportsmaster. Elle avait envie d'un carnage à grande échelle. Histoire de revendiquer son existence. Elle ajouta :

"On a une idée de ce pourquoi Vandal Savage veut la Lance ? Je crois me souvenir - d'ailleurs - que les vieux de la JSA l'ont récupéré chez des vieux nazis en Markovie lors d'un tournoi de petits chevaux ou un truc naze du genre..."

En fait, Tara s'en foutait complètement. Elle frimait. Mais en vrai, elle aurait bien utilisé la lance pour supplicier l'humanité. Voir de quoi elle était faite à l'intérieur quand on la démembrait. Clairement... son état mental ne s'améliorait guère.

[HJ :

- Tara suit la troupe et pose des questions idiotes

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Déc 2017 - 21:29
[i]S’intégrer à la Secret Society of Evil, il y avait là quelque chose d’étrange pour un membre d’une autre organisation criminelle. Malheureusement, l’absence de Captain Cold, avait créé un vide et Albert Desmond et son côté émotionnellement variable avait vu là un moyen de stabilité. Un cadre où Docteur Alchemy pourrait se développer à nouveau, sans craindre le retour du scientifique enfoui au fond de son être.

Le lien qu’il avait créé avec Sportmaster lors d’une rencontre impromptue dans le désert du centre des États-Unis avait mené à son intégration à l’équipe de vilains très hétéroclite. Leur seul lien, obéir aux caprices d’un immortel. Immortel qui leur demandait pour l’instant de dévaliser une lance. Une lance ayant transpercé le Christ. Albert n’avait jamais vraiment été croyant, la science le poussant à voir la religion d’un mauvais œil. Il avait tout de même ouvert un peu ses horizons dernièrement avec son désir de plus en plus présent d’augmenter ses connaissances de l’occulte. La magie lui avait fait comprendre qu’il y avait bien plus que ce que la science pouvait expliquer. Ainsi, la Sainte Lame pouvait être un artéfact intéressant, du moins pour l’étude.

La troupe menée par Sportmaster s’était engouffrée dans les égouts, leur destination les guidant vers une salle d’où ils pourraient liquider temporairement les systèmes de surveillance de la Justice Society. Un groupe de vieux héros, toujours actif et dangereux. Pour sa part, Alchemy avait attendu, évitant les égouts. Il avait une autre tâche, une entrée différente, une diversion pouvant permettre à ses collègues de gagner un peu de temps tout en lui permettant de tester ses nouvelles aptitudes.

En lien direct avec Sportmaster via un système de communication dissimulé à même le costume de ce dernier, il attendait le moment où le système de sécurité serait mis hors d’état. C’est donc au moment où Black Mask, Terra, Red Hood et Sportmaster s’engouffraient dans le couloir de gauche qu’Alchemy entra en scène.

Un mur extérieur de la forteresse de la Justice Society, située dans la ruelle fût la première cible de l’alchimiste. La pierre philosophale activant ses propriétés extraordinaires, la brique se transforma en craie. Une simple poussée suffit au Rogue pour traverser l’ouverture créer dans le mur. Une entrée qui aurait pu être grandiose si seulement elle avait été remarquée par quiconque aurait été présente dans la pièce où il se trouvait.

Les toilettes… Jeu du hasard? Mauvaise blague? Celui qui lui avait indiqué son point d’entrée devait bien se marrer. Peu importe, sa mission était sa priorité. Poussant la porte intérieure, qui se jetait dans un couloir, Albert Desmond jeta un regard à droite puis à gauche, s’assurant que personne ne l’avait aperçu. Pressant le pas, tournant à droite au bout du couloir où il avait émergé, utilisant le plan que l’on lui avait transmis, il se dirigea vers le but de sa mission, traînant avec lui un lourd sac de transport en toile. Le garage intérieur de la Justice Society. Si tout ce déroulait comme prévu, une surprise de taille attendrait ceux qui s’opposeraient à la Secret Society of Evil.




[hj] _Docteur Alchemy pénètre dans l'enceinte de la Justice Society par une autre entrée

_Il se dirige vers les garages avec un plan secondaire pour aider ses collègues.

[/hj]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 25 Déc 2017 - 21:05
C'était logique, il fallait être fou pour défier un immortel et Black Mask ne l'était pas, du moins pas à ce point alors il ne répondit pas et se contenta de suivre le groupe. Jusqu'au moment où Red Hood lui fit une remarque plutôt désobligeante. Ça allait l'énerver s'il continuait comme ça et c'était mieux que ça n'arrive pas alors plutôt que de jouer à ce jeu qui n'allait rien apporter de bien à cette mission. Alors après que Red Hood eut fini de parler secrètement avec Sportsmaster il prit Jason à part et lui parla en regardant les agissements des autres en même temps:

"Ecoute mon gars ça va servir à quoi tout ça ? A rien, alors je te propose qu'au lieu de se chamailler, on ferait mieux d'enterrer la hache de guerre le temps de cette mission pour que cette dernière se passe mieux. Je sais que tu ne m'aimes pas et moi non plus mais ces querelles de gamin ne servent à rien. Faisons la paix juste le temps de cette mission. Alors t'en dis quoi? On fait une trève ?"


Voilà qui était dit, Black Mask ne faisait pas confiance à Red Hood mais il devait tout faire pour ne pas le montrer. Si jamais Red Hood faisait un pas de travers Sionis serait aux premières loges pour l'arrêter mais Red Hood ne devait se douter de rien alors Black Mask préfèra faire ami ami avec lui. Ce que Red Hood allait répondre déciderai de son réél interêt et Black Mask l'attendait au tournant.

HJ/
-Black Mask observe avec attention les faits et gestes de l'équipe
-Il prend Red Hood à l'écart et lui propose une trève
/HJ
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Lun 25 Déc 2017 - 22:03
La troupe composée de Terra, Red Hood, Black Mask et menée par Sportsmaster franchit rapidement le couloir intérieur et souterrain de l'hôtel de la Justice Society of America. Il ne leur faut, en effet, qu'une poignée de secondes pour couvrir la distance entre leur zone d'arrivée et leur objectif, et chacun parvient à être assez discret et efficace pour ne pas faire de bruit ; une réussite, surtout vu l'ambiance et le niveau d'entente entre chacun.

Ils suivent les indications données par Lawrence Crock, et arrivent devant la porte de la salle des coffres. Il l'ouvre, et leur fait alors pénétrer à l'intérieur, où ils découvrent une toute petite pièce, s'ouvrant directement sur...

... une gigantesque porte de coffre-fort.

"Voilà. À vous de jouer, Red & Black."

Le mercenaire se tourne vers les deux Vilains, et leur lance un regard sombre et déterminé.

"Je m'en fous de qui assiste qui... ouvrez-moi ça. Rapidement."

Son attention glisse ensuite sur Tara Markov, d'abord silencieuse puis bavarde. Dommage, sa première attitude lui semblait bien plus préférable.

"Le présent Hourman est jeune, la trentaine. Et je n'ai aucune idée de ce que veut Savage... il veut la Lance, il l'aura. Il me paye pour ça. Le reste m'importe peu."

Ce n'est pas entièrement vrai - mais il n'a ni le temps, ni l'envie de développer.
Et, surtout, il n'en aura pas l'occasion.


"Hem. Excusez-moi..."

Une voix s'élève dans leurs dos, et les force à se retourner.

"... mais je n'ai pas le même avis. J'aimerais bien savoir ce que Vandal Savage veut - surtout pour vous empêcher de le faire !"

La bande de criminels découvre alors leur interlocuteur...
... Hourman lui-même, qui les a trouvés et semble sur le point de leur tomber dessus !

**
*
**

Plus loin.
Le Docteur Alchemy débouche directement dans une autre zone de l'hôtel de la J.S.A. ; mais s'il pense initialement être à l'abri et au calme, il comprend bien vite qu'il est dans l'erreur.


"Bonjour."

Une voix inhumaine se fait entendre derrière lui - celle du Docteur Fate, qui lui fait désormais face.

"Puis-je connaître la raison de votre présence ici ?"

Le ton est calme, posé ; poli.
Mais cela cache un danger, réel, même s'il est encore à l'état embryonnaire. L'alchimiste va devoir choisir intelligemment ses mots, face au Mage le plus puissant au monde...


(HJ/ Résumé rapide :
- la S.S.E. arrive dans la salle des coffres,
- Sportsmaster répond rapidement,
- la S.S.E. est interceptée par Hourman, qui va se jeter sur eux,
- Dr Alchemy est intercepté par le Dr Fate, qui l'interroge d'abord poliment. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2017 - 19:54

Secret Society vs Justice SocietySecret Society of Evil
Le but de Jason était simple : prendre du grade au sein de la S.S.E, et ce n’était pas en fricotant avec Sionis qu’il y arriverait. Pas seulement parce qu’il était, lui aussi, vraisemblablement en bas de l’échelle, mais parce qu’il était de notoriété publique que Red Hood et Black Mask, peu importe les similitudes entre leurs deux noms de codes, ne s’entendaient pas, pas du tout. Alors ce dernier pouvait venir lui faire les yeux doux et affirmer une trêve et tout ce qui venait à faire, Jason n’était pas idiot. Il voulait se faire bien voir, oui, mais pas au dépend de sa vie. Personne ne les croirait, s’ils décidaient à jouer amis-amis, et Jason était là pour être pris au sérieux. Sans compter que Sionis était un homme d’affaires, et qu’à cet instant précis, Jason n’était qu’une clause dans un contrat que seul son esprit tordu visualisait et dont le gain était une belle lance, ou peu importe ce qu’il voulait. Jason n’était pas fou – enfin, pas dans ce sens .

« Désolé, » dit-il en direction de Black Mask avant de dégager son bras, que ce dernier avait attrapé pour le prendre à part. « Mais ça ne marchera jamais entre toi et moi, mon chat. » Il jeta un regard vers Sportsmaster et Terra qui continuaient leur chemin vers la salle des coffres. « On s’est déjà rencontrés toi et moi par le passé, et je te sais assez intelligent pour ne pas foutre en l’air cette mission juste pour une raison d’égo, tout comme toi, tu sais que je suis bien trop déterminé pour laisser quoi que ce soit se mettre en travers de mes objectifs. Et il se trouve que nos objectifs sont les mêmes, à cet instant, alors on va se comporter en adulte, se la fermer et faire notre job. Mais ne compte pas sur moi pour faire semblant de te tolérer. » Il marqua une pause et pencha légèrement la tête sur le côté, seul signe physique du grand sourire qu’il esquissait sous son casque, à l’abri de tous. « Ce ne serait pas réaliste. »

Il se dégagea une bonne fois pour toute et emboîta le pas de Sportsmaster alors que Terra – alias Tara Markov – déblatérait son propre lot de stupidités à côté de lui. Savage devait être bien confiant quant à l’issue de cette mission si c’était ça l’équipe qu’il avait envoyé. Jason aurait dû s’en sentir vexé, de se voir mis dans le même panier que Black Mask (ugh) et autre, mais il préférait y voir une opportunité. Si Black Mask et Terra ne lui rapporteraient question crédibilité, il restait Sportsmaster. Et lui semblait bien au-dessus des autres dans la hiérarchie confuse de la S.S.E.

Il entra dans la salle des coffres, confiant. Entre lui et Sionis, le monstre de métal en face d’eux n’avait aucune chance. Rien qu’en posant les yeux sur la porte lustrée à souhait, l’esquisse de son approche se formait déjà dans son esprit. Certes, le scanner interne de son casque lui était aussi d’une très grande aide.

Il était sur le point de se tourner vers Black Mask pour lui faire de ses observations – à contre-cœur – quand une voix le stoppa net dans son élan. Il tourna la tête vers le nouveau venu, dont il se serait bien passé et esquissa une grimace.

« Et merde, » laissa-t-il échapper avant de sortir ses armes et de les braquer vers Hourman.

Tu parles d’une mission incognito. Lui qui avait voulu que son entrée au sein de la S.S.E se fasse dans la plus grande des discrétions, il était rôti. Combien de temps mettrait Bruce pour lui tomber dessus et lui demander des explications et, pire, lui faire la morale ? Trop peu, bien trop peu de temps. Par contre, pour lui faire confiance et croire en ses objectifs, alors là, par contre, il prendrait son temps. Jason étouffa un nouveau grognement, ses armes toujours braquées sur Hourman. En cas de combat en face à face, ils étaient perdus. Ici, seul Tara Markov avait la possibilité de leur offrir une ouverture et une chance de prendre le dessus.

« Hourman, » lança-t-il, l’air faussement nonchalant. « Quelle surprise, tiens. Ne t’inquiète pas pour nous, on fait que passer. »

Il pouvait gagner autant de temps qu’il le voulait, Jason n’était pas stupide. Le compte à rebours avait démarré. Et il n’était pas en leur faveur.


© 2981 12289 0

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 9:54
Black Mask était un peu déçu, il ne s'attendait pas vraiment à ce type de réponse, il aurait préféré une réponse plus catégorique qui aurait pu le trahir. Mais la réponse de Red Hood était franche et la plus logique mais il était déçu. Cependant la réponse ne l'avait libéré de tout soupçons bien au contraire, depuis que Red Hood était revenu à Gotham il avait mis quelques hommes sur le coup pour le surveiller et Sionis savait que Jason fréquentait des super héros et c'était pas en tant qu'ennemi alors il avait su que ce dernier avait décidé de rejoindre la Secret Society of Evil il se demandait bien pourquoi. Son but était de gagner du galon dans cette équipe pour ensuite foutre Red Hood à la porte avant qu'il mette un sacré bordel.

Black Mask voulait prévenir Sportsmaster pour Red Hood mais Hourman apparut au même moment.

"Fait chier" cria t-il.

Black Mask sortit ses pistolets  et commença à tirer sur Hourman. Il savait que ça ne servirait pas à grand chose car ce cher Tyler était dopé et devait donc résister à ces balles. Après avoir utilisé une demi douzaine de chargeurs il se rendit compte qu'il n'avait plus de munitions, il lui restait bien une ou deux grenades mais dans un espace confiné pareille cela serait de la folie de les utiliser. Il devait trouver une solution et vite. Tiens mais oui bien sûr, son contrôle mental, Roman s'approcha de Hourman et lui ordonna:

"Toi Hourman tu vas arreter ça tout de suite et  ouvrir ce coffre et vite"

Et voilà, parfait, Hourman n'allait plus les attaquer et en plus il allait ouvrir le coffre. Non mais c'est vrai pourquoi se salir les mains lorsqu'on peut ordonner aux autres de faire le travail à sa place. Cependant le contrôle mental de Black Mask lui demandait une énorme concentration, et ne pouvait pas durer plus de cinq minutes et en plus il ne savait même pas s'il marchait sur Hourman.

hj/ -Black Mask est déçu de la réponse de Red Hood mais ne le montre  pas.
-il tente de prévenir SportsMaster des agissements de Red hood mais est interrompu par Hourman
-il vide toutes ces munitions sur lui et utilise son contrôle mental pour qu'il ouvre le coffre. /hj
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/01/2017
Messages : 179
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Dim 31 Déc 2017 - 10:32
Tara sursauta en apercevant la sinistre trogne de Hourman. Le costume du justicier avait besoin d'un bon rafraîchissement mais il faisait néanmoins son petit effet : à mi-chemin entre le bourreau communal de l'Ancien Temps et le cavalier du Ku Klux Klan, on pouvait pas dire que le type au sablier respirait la joie de vivre...

... et la pointe d'ironie qu'il y avait dans sa question fit comprendre à la petite Markov que, pour une fois, elle faisait mieux de se la boucler.

L'affrontement était inévitable et elle mit - instinctivement - ses petits poings en garde. Les deux Gothamites - Black et Red - sortirent leurs flingues et l'homme au crâne bazarda un déluge de plomb sur le Justicier.

Elle ne se faisait guère d'illusions, Tara, sur le succès de ce genre de manœuvre. Les justiciers avaient souvent cette agaçante caractéristique qui était d'être résistants aux balles.

Elle jura entre ses dents, comme une chatte sauvage, puis décida de mouiller la chemise, un peu. Elle plissa les yeux et se concentra. Peut-être que Black Mask avait réussi à subjuguer la volonté de l'autre raseur, peut-être pas... mais la porte du coffiot n'allait pas - de toute manière - demeurer longtemps un problème.

Tara utilisa sa géokinésie pour éventrer le plancher et déloger la porte du coffre-fort elle-même. C'était peut-être du blindage ultra-solide mais il y avait peu de chance que ce soit résistant à l'apparition d'un mini-volcan, surtout dans la zone du monde où ils se trouvaient !

De même, histoire d'amuser la gallérie, elle détourna un brin son attention pour faire jaillir des giclées de lave en fusion dudit mini-volcan pour aller embêter - le cramer en fait et le faire mourir dans d'atroces souffrances - Hourman.

Hilare et jouissant de sa propre méchanceté, elle lança à qui voudrait bien l'entendre :

"Vous croyez qu'on peut le torturer pendant une heure puis le regarder crever ?"

Il était évident que l'équilibre mental de la petite Markov n'était pas en cours de stabilisation !

[HJ :

- Tara fait jaillir du sol un mini-volcan, juste sous la porte de la salle des coffres, histoire de la déloger et de pouvoir pénétrer dans la pièce
- Tara utilise la lave en fusion jaillissant de ce mini-volcan pour la diriger vers Hourman

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 31 Déc 2017 - 10:40
Si l’un des plus puissants vilains de ce monde, un immortel, l’avait choisi pour une mission secondaire, afin d’aider ses autres employés à réussir leur mission, il ne s’était sans doute pas attendu à la présence d’un puissant sorcier. Docteur Alchemy avait fait confiance à Vandal Savage qui avait habillement convaincu le Rogue de la facilité de sa tâche, que le gros du boulot irait à l’équipe principale, qu’il ne ferait qu’entrée et sortir. Tout comme quand Captain Cold parlait, Albert avait bu les paroles. Une grave erreur.

Devant l’alchimiste se tenait la sommité en matière de mysticisme dans ce monde, un être au potentiel magique incommensurable. Pour sa part, il était le maître d’une pierre certes puissante, mais rien en comparaison au casque de Nabu. Quant à sa magie, il n’était qu’un initié et ne pouvait oser rivaliser ouvertement avec l’autre Docteur présent en ce lieu.

Albert Desmond s’était senti trahi, mais cela était surtout dû au manque de confiance en lui face à une situation imprévue. Au moins avec Snat et les autres, les plans étaient pensés sous toute leur couture, Captain Cold prévoyait toujours une porte de sortie… Savage n’était pas le même genre d’homme et Alchemy l’apprenait à ses dépens. Pour l’immortel il n’y avait qu’une personne qui comptait et c’était lui-même.

Cherchant dans son esprit une réponse à donner à son vis-à-vis qui ferait en sorte qu’il ne soit pas une fois de plus mis derrière les barreaux, le Docteur Alchemy réagit de la seule façon logique, du moins pour lui. Sa main qui supportait son sac appuya sur un bouton qui se trouvait dans celui-ci, lançant le compte à rebours de la détonation. Suivant le compte dans sa tête, Albert Desmond déposa le sac au sol derrière lui, levant les bras en l’air comme il l’avait fait si souvent lors d’une arrestation.


-Je me disais bien aussi que ma petite balade ne serait pas de tout repos. En fait je venais tester les défenses de votre charmant édifice… Je dois vous levez mon chapeau, à peine deux minutes dans ce charmant complexe que l’on me tombe dessus. Autant dire que les plans de mon patron d’attaquer cet endroit son ridicule, il le saura par mon arrestation... Que voulez-vous je suis de la marchandise que l’on peut se permettre de perdre contrairement à ses principaux employés.

Encore quelques secondes à tenir. Alchemy exécute un pas en direction de Fate, puis un autre, déposant ses mains sur sa tête. Si le décompte progresse dans son crâne, l’autre s’écoule et il compte bien maintenir l’attention du bon Docteur suffisamment longtemps. S’il ne fera pas exploser le hangar, nul doute que l’explosion troublera momentanément son adversaire.

-On n’engage pas habituellement les plus braves pour ce genre de boulot, mais ceux que l’on croit capables de l’effectuer. Mon patron n’avait pas trop de plan pour moi au moins, j’étais certainement le mieux placé pour entrée dans l’édifice, mais pour ce qui était d’en ressortir après avoir testé ses défenses, j’ai lamentablement échoué. Je suis à vous. Sans résistance.

Le docteur Alchemy s’était laissé douze secondes, bien peu pour s’éloigner du souffle et des dommages que produirait l’explosion, surtout qu’il allait devoir passer à l’étage inférieur… Sans dire un mot de plus, gardant son regard sur celui du Docteur Fate, Albert Desmond active les pouvoirs de sa pierre philosophale une petite zone du planché, à peine assez grande pour lui permettre de passé, change d e matière, le bois devient eau et la chute le propulse au sous-sol tandis que le bois reprend sa forme.

Si Fate pouvait se téléporter, stopper sa fuite, Alchemy n’en avait que très peu à faire en ce moment, car la manœuvre lui avait déjà coûté de précieuses secondes. Fonçant vers le mur le plus près, il changea sa forme également afin de le traversé. Il devait s’éloigner le plus possible… Trop tard.

La déflagration est puissante. Les charges explosives réunies plutôt que réparties vont vibrer l’édifice de la Justice Society, le sol du premier étage ne supporte pas l’explosion, le souffle atteint Alchemy qui active à nouveau la pierre philosophale avant d’être propulsé contre un mur. Assommé, les oreilles qui émettent un cillement aigu, Albert Desmond se retrouvent au sol, n’ayant survécu que grâce à sa dernière manœuvre. Sans doute que Fate aura réussi à se sortir de la surprise d’Alchemy, mais au moins elle aura permis au Rogue d’éviter l’affrontement direct.

Titubant, peinant à se relevé, blessé et déséquilibré, le Docteur Alchemy, tente de s’éloigner de l’épicentre, les flammes se propageant trop rapidement dans sa direction. Une main appuyée contre la paroi du mur situé près de lui afin de l’aider à maintenir son équilibre, il progresse devant lui lentement. Son but? Sortir de cet enfer toujours en vie, qu’importe la mission de ses collègues, ils ont eu leur diversion.


[HJ résumé]

-Alchemy active la bombe contenue dans son sac de transport puis commence à dialoguer avec Fate
-Le Docteur Alchemy souhaite gagner suffisamment de temps l’attention du héros pour permettre la détonation de la bombe
-Au dernier moment, Albert Desmond utilise ses pouvoirs pour s’éloigner de la bombe
-Il a mal calculé son temps et reçoit les contres coups de la déflagration.
-Blessé, étourdi et titubant, Alchemy cherche à quitter l’immeuble de la Justice Society.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Dim 31 Déc 2017 - 13:51
"Vous m'avez annoncé être à moi."

L'explosion provoquée par le Docteur Alchemy a eu lieu, et a brutalement frappé cette partie de l'hôtel de la J.S.A. ; la structure entière du bâtiment en a tremblé, et le Rogue a lui-même été touché, impacté, blessé. Il tente de s'enfuir, de disparaître - mais la voix, lourde et puissante, du Docteur Fate se fait entendre derrière lui.

"J'entends obtenir mon dû."

La fumée se dégage - les ruines sont encore chaudes, brisées ; mais le Docteur Fate, lui, demeure.
Intact. Sûr. Fier. Puissant.


"Tout cela n'a que trop duré, et me lasse. J'entends obtenir des réponses et la fin de cette affaire..."

Le mystique, qui est désormais une autre personne sous le heaume de Nabu, lève la main - et le Docteur Alchemy est soudain entouré, auréolé d'une puissance terrible, contre laquelle il ne peut se battre.

"... vite."

**
*
**

Plus loin.
Une tension sourde s'est installée entre Hourman et les troupes de la S.S.E., qui ont réagi différemment. Si Sportsmaster et Red Hood sont restés sur la défensive, prêts à agir et à se battre dès que le moment serait venu, Terra et Black Mask ont, eux, agi, directement.
Roman Sionis a tiré sur le Héros et tenté d'utiliser son masque pour contrôler mentalement l'héritier du premier Hourman, et Tara Markov dirige la lave brûlante vers lui. Leurs réactions sont brutales mais bonnes - du moins, s'ils ne faisaient pas face à un Héros expérimenté.


"Miss, je crois surtout que vous devriez surtout toquer avant de rentrer là où vous n'êtes pas invités..."

Hourman effectue un salto et évite les balles avec brio... mais ne doit qu'à la chance de passer aux côtés de la lave. Il active alors ses pouvoirs, et sent la puissance venir soudain dans son corps.

"... et la J.S.A. nous apprend à résister au contrôle mental dès l'enfance, mec ! C'est dans le pack de départ des enfants de Héros !"

Hourman frappe brutalement au sol, et des éclats de béton sont projetés directement vers Terra et Black Mask. Il espère ainsi gagner quelques instants et enchaîner - mais Sportsmaster agit, et lui envoie violemment un marteau olympique en pleine tête ; et s'il peut d'habitude les éviter, l'attaque mentale de Roman Sionis a laissé des traces, et l'a affaibli...
Hourman tombe, donc, et est sur le point d'être vaincu - quand un flash lumineux aveugle l'assistance, avant qu'une voix d'outre-tombe ne se fasse entendre.


"IL SUFFIT !"

Le Docteur Fate arrive, accompagné d'un Docteur Alchemy emprisonné dans des chaînes d'or mystiques - et d'autres chaînes s'échappent du Mage, pour viser les membres de la S.S.E. et tenter de les emprisonner !

(HJ/ Résumé rapide :
- l'explosion du Dr Alchemy a eu lieu et a secoué tout le bâtiment ;
- le Dr Fate y a survécu et emmène le Dr Alchemy ;
- Hourman évite par chance les balles et la lave, mais rappelle que la J.S.A. prépare au contrôle psychique et n'est donc pas touché par Black Mask - ce qu'il dit. Hourman finit par être frappé par Sportsmaster, qui profite de l'affaiblissement de Hourman par l'attaque psychique ;
- Hourman est sur le point d'être vaincu, mais le Dr Fate débarque et tente d'emprisonner la S.S.E. avec des chaînes mystiques. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 2 Jan 2018 - 20:07


Secret Society vs Justice SocietySecret Society of Evil
« Wow, okay ! » s’exclama Jason.

Il n’avait jamais eu l’honneur de faire face à Tara Markov dans un combat épique entre le mal et le moins mal, et bien qu’il ne connaisse ses capacités, l’effet de surprise de son petit coup sur la porte du coffre et le climat soudain bien plus chaud de la salle eut ne le rata pas. Il devait bien l’avouer, elle était peut-être petite et toute frêle, la gamine avait du mordant. Son infiltration au sein de la S.S.E portait déjà ses fruits, il récoltait déjà des informations : éviter d’énerver la catastrophe sismique sur pattes. Information cruciale selon lui. Vraiment cruciale.

Evidemment, Hourman ne s’autorisa pas le luxe d’être surpris. Les justiciers avaient la sale manie de tout prendre au sérieux et de ne jamais, jamais s’autoriser un peu de plaisir. Du plaisir, Jason en avait un sacré paquet à cet instant : c’était la première fois qu’il voyait de la lave de si près et le tremblement qui agita tout le bâtiment l’empêcher de se terrer dans un faux sentiment de sécurité. Plein de rebondissements, voilà ce qu’il aimait. Encore mieux s’il faisait face avec des vermines qu’il ne portait pas réellement dans son cœur et en qui il n’avait aucune confiance. Ah, quel plaisir.

Sportsmaster est le prochain à agir. Dans ce sens-là, il était un peu comme les justiciers, un peu comme ceux qui ne s’autorisaient pas un moment de pause. Crook était trop obsédé par l’idée d’être le meilleur pour prendre une seconde de retard, mais ce n’était pas grave. Son coup porta son fruit, étrangement, (Jason refusait de créditer Black Mask pour quoi que ce soit - jamais) et offrit à Jason la fenêtre parfaite pour éviter que Monsieur Pendule à l’Heure ne soit torturé pendant une heure avant de crever. Le mal et le moins mal. Une question d’équilibre.

Il s’empara donc de son couteau de chasse et s’apprêta à le lancer sur le justicier étourdi, espérant que, ce dernier touché au bras ou aux jambes soit un plaisir assez sadique pour le reste de ses comparses pour sauver la vie de Hourman. Il était prêt à sortir l’excuse toute faite du Euh, croyez-moi, vous voulez pas le reste de la J.S.A et de la League sur le dos, et si on le tue, ça va nous arriver, sans aucun doute, et ses arguments étaient déjà tout classés, et prêts à sortir. Une Secret society, ça s’entretient dans l’ombre, et c’est pas en tuant à gauche à droite que vous allez y rester dans l’ombre. Bref, il était prêt.

Seulement, il ne put jamais lancer son couteau parce que Docteur Fate fit son apparition dans la salle, avec un petit paquet bien ficelé du nom de Docteur Alchemy.

« Sérieusement ?! » protesta Jason en voyant les chaînes s’approcher de chacun d’eux.

Il jura dans son casque mais reprit rapidement le dessus et lança son couteau sur Hourman, la jambe de ce dernier dans sa ligne de mire. Une fois qu’il serait immobilisé, ça ferait au moins une menace de moins, et avec Docteur Fate face à eux, ce n’était pas de refus. Jason n’y connaissait rien en tour de baguettes, et pour lui, la meilleure des solutions, à cet instant, c’était la fuite. Propre et rapide. Terminus, tout le monde descend.

Mais s’il voulait fuir, il fallait d’abord réussir. Le succès de sa mission en dépendait.

Jason évita les chaînes qui étaient sur le point de se refermer autour de lui avec une roulade sur le côté. Il attrapa un de ses autres couteaux – celui qui était dans sa botte gauche – et le planta au sol, non pas sans l’avoir d’abord passé dans un des anneaux de la chaîne, pour la bloquer le plus longtemps possible. Comme si ça marcherait, contre Fate. Bon sang, si ça marchait, il n’avait pas fini de s’en vanter !

Il ne perdit pas un seul instant pour s’en assurer ceci dit : aussitôt dit, aussitôt fait, il se mit à courir vers le coffre désormais ouvert grâce aux bons soins de Tara j’envoie-le-steak Markov. Objectif : la lance. Et après la fuite. Il avait juste à espérer que ses semelles étaient assez résistantes parce que le plancher était légèrement chauffé.

Merci Markov.



© 2981 12289 0

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Jan 2018 - 18:53
Black Mask n'était pas content et c'est le moins que l'on puisse dire, sa technique contre Hourman n'avait pas fonctionné et maintenant un guerrier vaudou s'en prenait à eux. Il esquiva tant bien que mal les chaines et se faufila dans le coffre quand Red Hood l'ouvrit. Il fut d'ailleurs surpris que ce Jason s'enfuit sans aider ses coéquipiers, qu'il n'aide pas Black Mask était tout sauf une surprise mais qu'il ne prenne pas la peine d'aider les autres était surprenant.

"Et le travail d'équipe alors t'en fait quoi" cria t-il à l'intention de Red Hood lorsque celui-ci s'enfuyait.

Cependant les chaines magiques le poursuivaient toujours et il devait trouver une solution et vite. Black Mask sortit un couteau de sa poche est commença à couper les chaines mais sans surprise ça ne servit à rien. Il remarqua ensuite une grosse masse exposée dans un coin. Il s'approcha d'elle et la saisit.

*Punaise ce qu'elle est lourde* se dit Sionis à lui-même.

Pas grave il ferait avec, il courut en direction de Docteur Fate et lui abattit un énorme coup de masse dans son ventre puis continua à l'assener de coups violents

"Et maintenant tu fais moins ton malin, tu la ramène moins, un. Allez qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? Et bien mourir, non ? ça me semble être une bonne idée ?"

Black Mask frappa ensuite Fate à la tête et le casque de ce dernier tomba par terre. Black Mask frappa ensuite le masque et le prit dans ses mains


Je crois qu'il est bon pour la casse,dit-il avant de le jeter sur le Docteur, tiens je crois que je me suis sali, puis à l'attention de l'équipe, ça va vous ?"

hj/ -Black Mask fait une remarque a Red Hood
-Il prend une masse et frappe violemment Doc. Fate
-son casque tombe et il le fracasse /hj
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/01/2017
Messages : 179
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 9:52
Les héros étaient horripilants en ce qu'ils se prétendaient les apôtres de la justice, en ce qu'ils n'avaient aucune souplesse morale, en ce qu'ils étaient toujours là pour dire à Tara qu'elle était une mauvaise fille et qu'il était vilain de jouer avec de la lave.

A ce titre, Hourman devait être le mec le moins drôle du monde. Aussi des pensées homicides vinrent impressionner son jeune esprit.

Il virevoltait comme une acrobate chinoise et bazarda des éclats de béton directement dans la tronche de Tara. Désarçonnée et aveuglée par la haine, elle ne pensa même pas à utiliser sa géokinésie pour se protéger de l'attaque. Son visage juvénile en fut égratigné. Gardera-t-elle une cicatrice ? Elle n'en savait rien mais elle en serait au moins bonne pour un prodigieux coquard et une estafilade qui pissait le sang.

Elle maugréa. Hourman allait crever. Elle se l'était jurée. La Lance, elle s'en foutait. Ses coéquipiers, de même. Il allait payer. Pour ce qu'il lui avait fait. Pour ce que le Monde lui avait fait. Pour...

... heureusement pour Hourman - du moins Tara le pensa-t-elle - il se retrouva au sol, terrassé par Sportsmaster, Red Hood enfonçant le clou en jetant sur le raseur son couteau.

Normalement, Tara aurait du profiter de cet instant de faiblesse pour zigouiller le type en lui bazardant trois tonnes de béton sur la tête.

Ce qui aurait eu pour effet d'ajouter un nouveau crime au Mandat d'Arrêt International qui avait du être émis à son encontre.

Heureusement pour elle, Dr. Fate entra dans la danse après avoir magiquement immobilisé Dr. Alchemy.

Des chaînes mystiques s'élancèrent vers elle, dans le but évident d'assurer sa capture. Sportsmaster n'avait pas encore réagi. Red Hood évita l'attaque et fila vers la salle des coffres, éventrée par ses bons soins. Black Mask partit en frénésie criminelle à l'encontre du Sociétaire Mystique.

Elle se mordit la lèvre, en utilisant sa géokinésie pour soulever le bout de béton sur lequel elle était juchée. La chaîne allait-elle l'attraper ? Elle n'en savait rien. Elle allait tenter de l'esquiver.

Mais comme la meilleure défense était toujours l'attaque et qu'elle détestait la magie et les mages (de beaux tricheurs !), elle utilisa ses pouvoirs pour bombarder d'une pluie de bloc de béton le Dr. Fate.

"Bourre-toi de là !" hurla-t-elle à l'attention de Black Mask.

Car il y avait urgence. Elle savait qu'elle ne pouvait rien contre la magie et que la chaîne finirait par l'attraper. Alors plutôt que d'esquiver pendant 107 ans l'inévitable, il valait mieux tarir la source de ladite magie.

Avec un gros bloc de béton en travers de la cervelle.

[HJ :

- Tara est blessée au visage par les éclats projetés par Hourman
- Tara renonce - grâce à l'arrivée de Fate - à son projet de tuer au sol, Hourman
- Tara fait léviter le bout de béton sur lequel elle se trouve pour tenter d'éviter la chaîne mystique qui file vers elle
- Tara utilise sa géokinésie pour bazarder des blocs de béton sur le Dr. Fate, tout en criant à Black Mask de dégager de sa trajectoire

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 20:11
La bataille de la Secret Society contre le JSA ne se passait vraiment pas comme prévu. Si Alchemy avait réussi dans son plan, pour détourné l’attention de Docteur Fate, il en avait payé un lourd coup et le magicien pour sa part n’avait rien eut et avait même profité de la situation pour capturer le Rogue. Un échec.

Du moins c’est ce qu’avait cru Albert Desmond jusqu'à ce que le héroïque sorcier décide d’aller rejoindre son propre confrère mis à mal par l’autre partie de la Society. Fate était l’un des, sinon le plus puissant sorcier de la terre et il comptait bien le démontrer face au regroupement de vilain trop peu uni. Encore conscient, mais immobilisé par la magie de l’autre Docteur, Alchemy observa ce dernier lancer des chaînes magiques contre ses opposants, puis dresser un bouclier magique invisible entre lui et le reste du groupe de la Society.

Depuis sa cachette, il avait mis au point une petite stratégie afin de régler son compte aux vilains présents. Tandis que Red Hood filait afin de dérober la lance, Fate devenait la cible de Black Mask. Où l’était-il vraiment? Muni d’une masse lourde, ce dernier s’était rué sur le Docteur Fate ou du moins ce qu’il avait cru être le Docteur Fate. Le vilain semblait prendre l’avantage, arrivant même à faire sauter le casque de son adversaire avant de le broyer. Si seulement cela avait été la réalité… Détruire l’un des plus puissants artéfacts de ce monde d’une simple masse, Albert Desmond aurait bien ri si seulement il n’avait pas également été la cible de l’illusion du sorcier.

Une illusion puissante qui avait offert une nouvelle cible aux opposants du héros. Une cible qui devait être leur allier… Le coup de masse vint percuter violemment l’épaule du Docteur Alchemy, déboîtant celle-ci dans une douleur à peine retenue. Le deuxième coup qui devait fracasser le casque du Docteur Fate vint frapper contre la chaîne qui entourait le vilain Rogue toujours incapable de se défendre. Servir de bouclier humain n’était-ce pas déshonorable surtout venant d’un héros tel que Fate? Alchemy se le demandait au moment où il vit Terra activer ses propres pouvoirs afin de les diriger contre… lui.

C’en était trop. Sur le point d’être annihilé par ses propres alliers, blessés plus qu’à son habitude, l’énergie du désespoir s’empara d’Albert Desmond. Poussant un puissant cri, il récita l’un des rares sorts qu’il avait appris, encore novice dans les arcanes. Un sort d’annulation de la magie. Un sort qui normalement n’avait aucune chance de fonctionner contre le niveau de magie du Docteur Fate, mais son désir de vie était puissant. L’onde magique fût propulsée dans la salle, son destin étant intimement lié à ce dernier, tandis qu’Alchemy s’écroule au sol drainer de presque toutes ses forces.




[HJ]

En résumé :

-Docteur Alchemy est toujours aux prises avec la chaîne magique de Fate.
-Fate se protège de ses ennemis grâce à une illusion dont Albert Desmond est le récipient très certainement afin de prêter main-forte à son collègue Hourman -Alchemy est la cible de l’attaque de Black Mask et visé par Terra -L’Alchimiste voyant sa perte, canalise toute son énergie magique dans un puissant sort d’annulation de la magie, avant de s’écrouler au sol.

[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2018 - 12:14
Ce qui devait être une mission d’infiltration et de vol éclair se transforme en opposition directe, et a tout d’une terrible débâcle.
Alors que Sportsmaster tente d’éviter les chaînes mystiques du Docteur Fate, il ne cesse de grimacer sous son masque en se rendant compte que rien ne fonctionne – et que tout va mal, définitivement.

Terra est blessée par les éclats du sol brisé par Hourman, elle parvient à ne pas être enfermée par l’attaque mystique du Magicien et envoie plusieurs blocs sur ce dernier… mais elle se trompe, en fait. Comme Black Mask, qui pense avoir pu réussir à frapper le Docteur Fate avec la masse de Hawkman, et ainsi vaincre le mystique.
Grâce à ses pouvoirs, le Docteur Fate a créé une illusion, pour que les autres pensent qu’il n’est plus là – et que le Docteur Alchemy, amené avec lui, prenne son apparence !
Le Rogue est ainsi la cible de coups violents de la part de Roman Sionis, et est visé par Tara Markov… sans grande chance de s’en sortir, objectivement.


« BON SANG, ARRÊTEZ !!! »

Lawrence Crock n’a rien d’un Magicien – mais les services de Vandal Savage ont bricolé son masque, et ont inclus notamment des verres spécifiques, permettant de contester quelques illusions ; comme ici.
Il voit, donc, Terra qui va littéralement tuer leur allié… et même un sociopathe comme lui ne peut l’accepter ; ils peuvent encore en avoir besoin.
Sans prévenir, il s’empare de plusieurs bombes dans son costume et les envoie, pour réussir à détourner les roches – qui viennent directement s’écraser sur Hourman !

Coup de chance, certes, mais efficace… car Rick Tyler est désormais inconscient, et la Secret Society of Evil a un ennemi de moins !


« Fate se joue de vous… on peut pas continuer comme ça ! »

Le mercenaire serre les poings, et laisse son regard glisser autour de lui – en espérant trouver le Magicien. Sans réussite.
La S.S.E. est dans la salle de réserve de la J.S.A., elle a des atouts, mais elle est dispersée et doit faire face au mystique le plus puissant du monde ; quel super programme.


« Red… »

Il se tourne, et avise Red Hood qui s’est éclipsé du combat – pour s’emparer de la Lance !
Dans le tumulte de l’affrontement, le criminel s’est fait oublier, et a réussi à récupérer ce qu’ils étaient venus chercher !


« … bonne initiative. On décolle ! »

Tout surpris mais heureux de ce rebondissement, Sportsmaster n’entend pas demander son reste et se tourne pour partir… mais le Docteur Fate réapparaît, et leur confirme que cela ne sera, hélas, pas aussi simple.

« Oh, non. »

Le Magicien monopolise son énergie, appellee ses forces – et les yeux de son casque brillent, soudain. Ils brillent si forts que cela en devient aveuglant, avant qu’un flash lumineux n’intervienne… et que l’équilibre de la situation change.


Le Docteur Fate… vient de téléporter, dans les sous-sols de l’Hôtel, des alliés.
Alan Scott, le premier Green Lantern. Jay Garrick, le premier Flash. Ted Grant, le premier Wildcat. Mister Terrific. Docteur Mid-Nite. Et Jesse Quick.
La Justice Society of America.


« Oh bon sang. »

Lawrence s’arrête et se fige, en sentant son coeur se serrer.
Ça se corse.
Ce n’est plus une débâcle – c’est une catastrophe, pense-t-il, alors que la J.S.A. se positionne entre la S.S.E. et la sortie, et qu’il n’a aucune idée de comment gérer ça…


(HJ/ Résumé rapide :
- Sportsmaster évite les chaînes mystiques ;
- Je confirme l’action de Dr Alchemy : le Dr Fate a créé une illusion, pour que tous pensent que le Dr Alchemy soit Fate. Black Mask l’a donc violemment frappé, Alchemy est K.O. pour l’instant, Terra va lui envoyer des roches ;
- Sportsmaster a des verres spécifiques qui lui permettent de voir quelques illusions, et il comprend la chose avant de réussir à détourner les roches de Terra… sur Hourman, qui en est désormais K.O. ;
- Red Hood a récupéré discrètement la Lance, Sportsmaster le voit et ordonne le départ ;
- Le Dr Fate les en empêche en téléportant directement Green Lantern I, Flash I, Wildcat I, Mister Terrific II, Dr Mid-Nite III et Jesse Quick ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/01/2017
Messages : 179
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2018 - 13:00
Tara a failli commettre une grosse boulette. Enfin, si on pouvait qualifier de "grosse boulette" le fait de tuer un coéquipier par négligence. Enfin, si on pouvait - quand on était une sociopathe haïssant l'humanité entière - qualifier le Dr. Alchemy de coéquipier.

Finalement, le méchant-du-magasin-de-sport était diablement horripilant. Il avait fait échouer son attaque en plaçant des bombinettes, juste là pour l'empêcher de s'amuser. Désespérant.

Tara était en colère. Tara était une boule de colère. Et ça n'allait pas aller en s'arrangeant.

Contre qui était-elle en colère ? Contre Fate-le-truqueur ? Contre Sportmaster-le-raseur ? Contre elle ?

Elle aurait voulu se saisir de la Lance de Longin et la planter en plein cœur de la planète. Elle se grisait de visions de génocides cosmiques. Elle carburait à la haine pure. Celle qui était au-delà de la raison et de la mesure.

Quand elle vit ses roches allaient mettre KO Hourman, elle se dit que le travail d'équipe avait peut-être du bon. Qu'avoir un chef qui était un peu moins baisé de la caisse qu'elle même n'était pas si mal. Le hockeyeur méta-humain avait peut-être ça de bon avec lui : un look déplorable mais un sang-froid à toute épreuve. Et ça c'était précieux quand on devait "encadrer" une tripotée de vilains qui auraient plus leur place à l'Asile d'Arkham qu'au Suicide Squad.

Elle soupira. C'était peut-être ça la maturité. Accepter l'évidence : la vie était une succession de déceptions et de désagréments. Un jour, c'était un Sportsmaster qui vous faisait l'article. Un autre, c'était la tombe à tout jamais (facile à dire pour qui était déjà revenue 2 fois d'entre les morts).

Le Bad Robin avait chouré la Lance. Ils allaient pouvoir mettre les voiles et tirer un trait sur ce nouvel exemple de la nullité intrinsèque des vilains : ils ne pouvaient pas gagner, car ils ne bossaient jamais en équipe et faisaient - grosso modo - toujours n'importe quoi.

Mais Fate en décidant autrement en ouvrant grandes les portes... de la maison de retraite.

Les vieillards. Ceux qui avaient lutté pendant la Seconde Guerre Mondiale. La fille de Liberty Belle, la cruche qui avait servi la soupe à Waller pendant la présidence de cette dernière, en pensant que la Grosse Dame servait les intérêts du bien...

... la fille d'une idiote ne pouvait être qu'une idiote. Tout comme la fille d'un égoïste patenté comme feu-l'ex-Roi-de-Markovie ne pouvait être qu'une égoïste patentée. Elle. Tara Markov.

Il fallait agir et vite. Ils allaient être submergés par les gentils. Et ce soir, ils allaient tous dormir en prison. Sauf si...

Tara bondit sur Hourman et s'installa à califourchon sur le type inconscient puis elle brailla de sa voix de minette en colère :

"On bouge plus les vieux, sinon je tue votre pote !"

Elle plissa les yeux et des liens de pierre vinrent s'enrouler autour des membres de Rex Tyler.

"Je le démembre sous vos yeux, comme ça vous pourrez mieux le voir crever !"

Elle cracha au sol, elle persifla en signe de défiance. Elle était un fauve. Un fauve en cage, aculé et enragé. Ça allait saigner.

"On dépose les armes les croulants. Et on met ses pantoufles pour aller siroter une petite tisane. D'ailleurs, nous venons juste vous chourer votre babiole... Hein, c'est pas comme si on était des nazis ou quoi, y a pas de quoi vous cassez le col du fémur, les ringards"

Elle rigolait. La situation l'amusait. Parce qu'elle sentait que ça allait mal se finir. Que quelqu'un allait faire un truc stupide (comme elle ?) et que ça allait se terminer en gros carnage. Elle aura une jouissance particulière à voir la vie s'échapper du visage réprobateur d'Hourman alors qu'elle l’écartèlera mieux que si ça avait été fait par quatre chevaux affamés !

"Hé, hé, d'ailleurs vous êtes pas si cools que ça les vieux... A mon souvenir, vous avez - récemment - bossé pour une criminelle de guerre, presque une nazie, en allant servir d'idiots utiles pour la Mère Waller..."

Il était de l'avis de Tara que le type avec le masque de Hockey qui leur faisait office de chef allait finir par la gronder pour l'ensemble de sa carrière ou du moins pour son comportement en mission.

Mais pour l'heure, Tara appréciait le spectacle. Elle se prit même à poser ses conditions :

"Vous mouftez pas les héros. Vous posez les armes, les anneaux de pouvoirs, ce genre de trucs. Vous nous laissez filer avec votre lance et on tue pas votre Hourman"

[HJ :

- Tara fait jaillir des entraves de pierre pour immobiliser Hourman, pieds et poings, et s'installa à califourchon sur le héros inconscient
- Tara menace de démembrer le héros si la JSA ne les laisse pas filer avec la Lance
- Tara insulte la JSA et la provoque de manière stupide et inconsidérée

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Jan 2018 - 17:22
Le docteur Alchemy avait été mis à mal par ses propres alliers. Heureusement pour lui, celui qu’il considérait le plus comme son véritable allier lui avait sauvé la vie. Difficile de considérer quelqu’un dans la communauté de vilain comme un ami, mais au sein de S.S.E. Sportmaster était très certainement ce qui se rapprochait le plus de cela pour Albert Desmond. Leur première aventure côté à côte n’ayant pas pu faire autrement que de souder leurs liens.

La période d’absence du Rogue demeura quelques instants, un temps bref, mais au cours duquel il se produit bien des choses. Premièrement, l’ensemble de la troupe héroïque de la J.S.A débarqua dans la salle du coffre. Deuxièmement Terra décida de jouer la psychopathe et saisit Hourman menaçant l’ensemble des héros d’en finir avec lui s’il ne laissait pas les membres du S.S.E. partir.

Pour sa part, son réveil fût pénible, très pénible, il peinait à respirer, ayant très certainement des côtes cassée, son crâne voulait fendre tellement il avait mal. Toutefois, il semblait libérer des liens magiques du Docteur Fate et au vu de sa condition, l’on semblait l’ignorer. Un moment propice pour assister ses collègues dans leur fuite. Un sacrifice qu’il était prêt à prendre pour son équipe. Activant les pouvoirs de la pierre philosophale grâce à son lien psychique avec cette dernière, Alchemy fit deux choses.

Dans un premier temps, utilisant la diversion de Terra, il transmuta le mur le plus près de Sportmaster et Red Hood. Une ouverture à même la pierre, les montants, tout ce qui constituait l’épaisseur du mur se retrouva alors constituée d’une fine couche de craie, aisément remarquable et surtout aisément traversable. Dans un second lieu, il transforma le plafond au-dessus des héros en une surface liquide. Le plafond transformé en eau s’effondra sur leur tête, mais aussi tout ce qui se trouvait à l’étage supérieur. Une diversion de quelques secondes qui allait permettre à ses alliers de traverser le mur et quitter cet endroit avec leur dû.


-Fuyez pauvres fous!

Pour sa part, il se leva péniblement, puisant une fois de plus dans ses capacités afin de s’interposer entre quiconques pourrait tenter d’arrêter ses collègues une fois remis de la surprise de ce qui avait pu leur tomber sur le crâne prêt à utiliser la pierre philosophale de la meilleure façon possible pour les arrêter. Sachant pertinemment qu’en agissant ainsi il serait capturé et très certainement emprisonné. Un tribut qu’il était prêt à payer pour la réussite de leurs missions.



HJ-

-Alchemy reprend ses sens.
-Il utilise la pierre philosophale pour créer une sortie pour ses alliers et une diversion à l’encontre de la J.S.A
-Albert Desmond se lève péniblement, s’interposant entre la sortie créer pour ses compagnons et les héros, prêt à tout faire pour les arrêter sachant très bien qu’il sera mis aux arrêtes par ses derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 23 Jan 2018 - 23:01
Secret Society vs Justice SocietySecret Society of Evil
Grâce à cette mission des plus foireuses, Jason savait désormais ce que c’était d’être de l’autre côté de la ligne et de se heurter, constamment, à ceux qui défendaient le bien. Non pas que, dernièrement, ses morales aient été irréprochables, mais tout ce qu’il avait fait, il l’avait fait seul. Pour la première fois de sa courte vie, il faisait équipe avec tout un tas de fripouilles, et, bon sang, c’était loin de bien se passer. Pourtant, il avait cru, l’espace d’un instant, avoir enfin retourné la situation. Les doigts bien serrés sur la lance et Hourman finalement K.O, il était prêt à prendre la poudre d’escampette et passer cette débâcle aux oubliettes. Malheureusement pour lui – pour eux, surtout – Dr. Fate n’était pas si arrangeant. Jason ne s’étonnerait plus jamais que certains malfrats développent des rancunes très poussées envers certains justiciers. Si on ne peut même plus venir prendre un petit bâton sans déclencher une guerre à large échelle, franchement, à quoi bon… !

« Fais chier, » grogna-t-il en voyant les renforts porter le bout de leurs nez.

Et quels renforts. Tara semblait vouloir jouer le coup de la provocation, et en gosse très peu créative, elle utilisait comme arme principale les années d’expérience que les héros en face d’elle avaient. Les années d’expérience dans lesquels ils allaient sans aucun doute puiser pour leur botter le cul. Elle voyait des vieux croulants, Jason voyait des hommes et des femmes assez forts et intelligents pour ne pas s’être fait réduire en bouillie à coup de pied de biche puis de bombe artisanale sadique.

En bref, ils étaient dans la merde.

Jason jeta un coup d’œil vers la lance qu’il tenait toujours solidement en main. Uen chance que cette lance, aussi spéciale puisse-t-elle être pour Savage, leur serve à cet instant très précis ? Qu’avait-elle de particulier ? S’il la jetait, exploserait-elle toutes les personnes à un certain radius ? Il n’était pas sûr, de toute façon, et cette lance était trop importante pour lui aussi pour qu’il prenne le risque de la perdre. C’était son ticket d’entrée dans le cercle restreint de la S.S.E. Alors, puisqu’il n’avait pas d’autres choix que d’épauler Tara dans son stupide plan d’adolescente mal débouchonnée, et bien il leva ses armes et visa avec regrets les membres de la J.S.A. Si combat il devait y avoir, aucune chance qu’ils s’en sortent. Et, encore une fois, il devrait regarder Bruce le regarder, l’air de dire j’avais raison à ton propos.

Et bien non. Pas cette fois.

Il s’apprêtait à lancer une de ses grenades, l’air de rien, quand Docteur Alchemy – qui, le pauvre, chancelait sur ses appuis - les somma de prendre leurs jambes à leurs cous. Le plafond au-dessus des héros se liquéfia à cet instant précis, et, suivant le regard d’Alchemy, Jason remarqua la sortie de fortune que ce dernier leur avait concocté. Jason ne se fit pas prier. La lance bien en main, il fit mine de s’élancer vers la sortie avant de freiner, de grogner, et de se retourner pour attraper Tara par les épaules. Il connaissait ce genre de crise de colère, cette rage meurtrière, et c’était un coup de folie qui se fichait des risques et ne demandait qu’à être assoiffée. Si elle restait là à grogner sur tout le monde, elle se ferait tuer. Alors il l’attrapa par le bras aussi bien qu’il le put en espérant qu’elle ne lui décoche pas un uppercut en granit, et se mit à courir vers la sortie.

« On se bouge ! » cria-t-il en passant près de Black Mask.

En voilà un qu’il aurait bien laissé sous les décombres, mais bon. On n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie.

© 2981 12289 0

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/08/2017
Messages : 180
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Mer 24 Jan 2018 - 9:10
Sportsmaster savait que cette mission avait tout de la mauvaise idée.
Il ne pensait pas avoir raison à ce point.

Alors qu’il distribue quelques ordres et espère pouvoir s’en tirer, le Docteur Fate se révèle bien plus joueur qu’il ne le pensait – et utilise la S.S.E. pour blesser le Docteur Alchemy, mais fait surtout apparaître une partie de la J.S.A. elle-même.
Brillant, pense-t-il. Absolument brillant.

Crispé, énervé, le mercenaire tente de trouver une solution, une idée… quand ses camarades prennent le relais. Avec plus ou moins d’inspiration.
Si Terra immobilise Hourman et le maltraite, elle s’abandonne à quelques commentaires qui ne peuvent que crisper encore plus leurs ennemis légendaires – mais Alchemy se révèle, une nouvelle fois, plein de surprises, en offrant la possibilité à la S.S.E. de fuir, tout en se sacrifiant.


« Humf. »

Lawrence grogne, en réfléchissant.
L’attitude d’Alchemy est noble ; mais stupide. Même s’il les sauve, lui sera pris, et toute sa résistance sera futile face au Docteur Fate – l’existence de la S.S.E. sera révélée. Et si Vandal ne le leur pardonnera pas, c’est surtout l’équilibre de l’initiative qui est mis en péril…
Cette solution n’est pas possible.

Tout le monde part. Ou personne.
Il n’y a pas d’alternative.

Heureusement, Red Hood, qui s’est emparé de la Lance, semble sur la même longueur que lui, et s’empare de Terra pour fuir vers le mur transformé par Alchemy.
Sportsmaster se prépare à donner un ordre confirmatif – quand Wildcat bondit littéralement, et écrase violemment son poing sur le visage de Black Mask ! Ce dernier s’écroule, lourdement, alors que Ted Grant esquisse un sourire triomphant.


« Hey. L’aurait même pas tenu un round face à un poids plume. »

« Viens me tester alors ! »

Crispé, énervé, Crock explose et s’avance pour se battre, les poings serrés.

« J’attends qu’ça, mon mignon ! »

« Non. »

Le Docteur Fate lève la main, et une barrière s’impose entre les deux combattants.

« Le géniteur d’Artémis est à moi. »

La décision du Magicien surprend l’assemblée, et tous ont un moment d’attente. Sportsmaster plonge son regard sur le Heaume, puis les yeux sous ce dernier – et son cœur manque un battement, quand il reconnaît ces yeux-là.

« Bordel… Walter ?! »

Le mercenaire n’a néanmoins pas le temps de se reprendre – car un poing d’émeraude s’écrase sur son visage, avant que la vitesse de Jay Garrick ne l’aide à repousser Lawrence contre un mur !
La J.S.A. passe à l’action, et la S.S.E. doit tenter de se replier avec tous ses hommes… face aux Héros légendaires déchaînés !


(HJ/ Résumé rapide :
- Sportsmaster refuse que la S.S.E. parte sans Alchemy ;
- Wildcat profite du flottement pour frapper Black Mask et le plonger dans l’inconscience ;
- Dr Fate empêche Wildcat et Sportsmaster de se battre, Sportsmaster reconnaît le porteur actuel du Heaume ;
- La J.S.A. attaque alors directement la S.S.E., en mauvaise posture.
Pour info’, il s’agit du dernier tour : c’est maintenant qu’il faut TOUT donner ! Very Happy /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/01/2017
Messages : 179
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Sam 27 Jan 2018 - 9:31
Tara se faisait l'impression d'être une enfant gâtée dont l'avis n'intéressait personne. Dont les actions étaient disqualifiées nécessairement, en raison de leur profonde futilité.

Autour d'elle, les adultes faisaient des trucs utiles : Alchemy au bord de l'inconscience leur fit gagner un temps précieux en abattant les eaux sur la tronche des vieillards. Il leur ouvrit une porte de sortie. Et elle était prête à la prendre, d'autant que Bad Robin ne lui laissait guère le choix : le meurtre sanglant d'Hourman allait devoir attendre une prochaine rencontre, il était grand temps de se carapater...

... pourtant tout continuait à foirer. Sportsmaster ne voulait pas abandonner de troupes. Et puis quoi encore ? Il comptait vraiment se battre contre toute la JSA à la loyale ?

Tant pis pour lui : alors que Wildcat mettait KO Black Mask, Sportsmaster se retrouvait successivement face au boxeur félin, à Fate puis à Flash et Green Lantern, ces derniers ayant pris l'initiative de l'offensive. C'était malin d'ailleurs : capturer et mettre hors d'état de combattre leur chef, c'était s'assurer de la désorganisation finale de leur équipe. Car même si Alchemy ou Bad Robin auraient pu certainement faire office de chef de groupe, il y avait fort à parier que ni l'un, ni l'autre n'accepte de suivre les ordres de l'autre.

Et c'était sans même compter sur le cas particulier de Tara Markov.

La petite boule de haine tenta d'analyser la situation. Hourman était dans les choux. Fate, Wildcat, Green Lantern et Flash faisaient une sorte de tournante avec Sportsmaster. Restait Mid-Nite qu'elle ne craignait guère (après tout que risquait-elle d'un handicapé ?). Jesse Quick qui allait bien plus vite qu'elle ne l'aurait souhaité (Tara détestait les bolides : ils avaient tendance à faire - toujours capoter vos plans - et ils lui rappelaient - avec amertume - Kid Flash, le type qui ne lui avait jamais fait confiance, même quand elle faisait semblant d'être gentille et adorable). Terrific dont elle ignorait tout : Tara n'était pas une élève assidue, elle avait séché cette séance de "Apprends à connaître tes ennemis".

Autrement dit, niveau pouvoirs ils étaient pour ainsi dire surclassés. D'autant plus qu'à part elle et Bad Robin, le reste du groupe était en grande difficulté.

Ses pieds lui conseillaient de se barrer. Son esprit aussi. Son cœur noir de même. Mais, quelque part au fond d'elle... une petite voix lui dit ce qui était "juste" de faire.

On n'abandonne personne.

Ils, les vilains, ne sont pas taillés pour battre la JSA.

Que ferait Sportsmaster ?

Elle plissa les yeux et un rictus mauvais s'empara de son visage. Elle se concentra pour créer un soulèvement de terrain tout autour du QG de la JSA. C'était un effort éreintant mais qui allait s'avérer - peut être - payant.

"Je suis en train de démolir vos voisins, les vieux. Dernière chance pour vous : fichez-nous la paix et laissez-nous partir ! Si vous préférez laisser crever les gens habitant dans votre pâté de maison, libre à vous... mais mon p'tit doigt me dit qu'il va y avoir - dans quelques instants - pas mal d'immeubles qui vont s'écrouler sur eux-même"

Car Tara avait fait les choses en grand : tout le quartier menaçait ruine. Des conduites de gaz avaient sauté. Des structures avaient été affaiblis au-delà de toute possibilité de retour en arrière. Des vies allaient être perdues...

... et quoi de mieux qu'un quartier en danger de mort pour détourner des gentils-gentils de la capture d'une tripotée de méchants ?

Tara était fourbe. Le combat à la loyale, elle connaissait pas. Elle était née mauvaise et ça se confirmait.

[HJ :

- Tara résiste à l'envie d'abandonner son équipe et de fuir, seule
- Tara utilise sa géokinésie pour créer un soulèvement de terrain sous les immeubles avoisinants le QG de la JSA : des conduites de gaz sont rompues, des immeubles menacent ruine
- Tara signale que plein de gens vont mourir aux héros de la JSA

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Jeu 1 Fév 2018 - 17:44
La J.S.A. Un adversaire de taille pour quiconque osait s’opposer aux anciens héros revenu à l’œuvre. La S.S.E. devait donc affronter l’ensemble des troupes et bien que la diversion d’Alchemy fût réussie, elle fut trop brève pour permettre à quiconque de fuir comme il l’avait espérer, surtout que Sportmaster avait décider que personne ne quitterait l’endroit s’ils ne le quittaient pas tous ensemble.

Épuisé, meurtri et presque inconscient, Albert Desmond sentit le souffle produit par Jay Garrick lorsque ce dernier passa près de lui vitesse grande V pour stopper la progression des ses alliers. Il sentit également la présence du champion des poids lourds, entendit la frappe qui mit K.O. Black Mask et songea que tout était perdu. La jeune géomancienne décide une fois de plus de jouer la carte de la provocation, cette fois-ci menaçant des civils. Une option logique si l’on ne considère pas le fait qu’elle deviendrait la cible principale des héros, car mettre cette dernière hors d’état de nuire reviendrait à stopper toute menace de sa part.

Plus habitué à puiser dans la transmutation et dans ses livres, le Docteur Alchemy peine à réfléchir dans cette situation si chaotique. Il essaye de voir ce qu’aurait fait Cold dans une telle situation. Après tout le chef des Rogues avait toujours eut le flaire pour les sortir des pires situations. Malheureusement Snart n’était pas là. Il allait devoir trouver un moyen de fuir en utilisant les opportunités produites par ses collègues.

Quelles opportunités? Une diversion. L’attention qu’ils avaient attirée sans le vouloir permettrait peut-être à Alchemy de tenter un dernier tour. Sportmaster avait provoqué Wildcat et Fate s’était interposé. L’attention du sorcier diriger contre l’athlète olympique signifiait qu’il ne prêtait plus d’attention à l’autre élément magique de la pièce, en l’occurrence lui-même. Qui plus est, Terra avec ses multiples provocations et le tremblement de terre qu’elle provoquait venait d’autant plus attirer l’attention des héros.

Peinant à glisser la main dans la doublure de sa cape, Alchemy en sortit un vieux livre, à peine plus grande que sa main. Les pages tournent rapidement, puis s’arrêtent, le regard de l’alchimiste plongé dans l’ancienne écriture. Des paroles à peine audibles commencent, afin d’éviter que Fate n’intervienne, la concentration de l’apprenti sorcier entièrement dévoué à la tâche. Une carte cachée à laquelle il n’avait pas songé plus tôt, trop habituée qu’il était à l’utilisation de la pierre philosophale. Un sort qui pourrait peut-être les sortir de ce pétrin. Un sort qu’il utilisait pour la première fois, advienne que pourra.




HJ

-Alchemy demeure spectateur de la scène pendant un bon moment, tentant de se ressaisir
-L’Alchimiste sort un vieux tome de sorcellerie d’une poche secrète de sa cape, profitant de l’attention détournée des héros.
-Il récite un sort à voix basse souhaitant extirper ses collègues et lui-même de ce pétrin.
-Alchemy tente donc un sort de téléportation de groupe pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Secret Society of Evil VS Justice Society of America

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» JUSTICE SOCIETY OF AMERICA Vol 5 : BLACK ADAM & ISIS
» JUSTICE SOCIETY GENERATIONS ART PRINT BY ALEX ROSS
» JUSTICE SOCIETY OF AMERICA : série 2 : ( basé sur l''art d'' Alex Ross )
» JUSTICE SOCIETY OF AMERICA (I) ART PRINT BY ALEX ROSS
» JUSTICE LEAGUE OF AMERICA LITHOGRAPH BY ED BENES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-