[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 10/12/2012
Messages : 506
MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 10:59
Gotham City.
Fondée il y a quelques siècles par des colons considérés, a-posteriori, comme fous et dérangés, établie sur les ruines du tombeau d’un Mage fou qui a influencé négativement bien trop des pauvres âmes qui sont nées sur cette terre aride et brutale, la ville est un paradoxe dans le monde.
A la fois considérée comme une terre d’espoirs, un horizon de réussite, un lieu où tout est possible et où l’argent peut couler à flot… mais aussi à la fois un cloaque terrible, une zone de non-droit où le crime règne, où la démence est reine, où seuls les forts survivent – où seuls les pires l’emportent.



Accompagnement musical:
 

Gotham City. L’Alpha et l’Oméga de l’Humanité.
Souvent considérée comme perdue, jamais entièrement abandonnée, défendue depuis vingt ans par des Justiciers aux méthodes discutables, mais aux cœurs aussi purs que possibles.
Gotham City.
La cible d’une attaque qui marquera l’Histoire.

La nuit est encore jeune, les ténèbres viennent à peine de chasser la lumière ; il n’est que vingt heures et douze minutes.
Beaucoup de Gothamites errent encore dans les rues, la foule de la journée se retire, tandis que la faune nocturne se prépare ; l’heure du crime approche. L’heure de la violence. L’heure de la haine. L’heure du vice.
L’heure de l’horreur, oui – mais pas celle que les criminels et Vilains envisagent.

Quelques jours plus tôt, la Princesse Diana de Themyscira a dû, dans un acte noble mais terrible, renoncer à ses valeurs, à ses principes, à son titre, à sa mission… à son âme.
Wonder Woman s’est rendue – elle s’est offerte à Arès, qui s’est emparée d’elle pour en faire sa Générale.
La protectrice des faibles, l’avatar de l’Espoir et de la Justice, l’Héroïne de la Paix a disparu ; la Guerre s’est intégrée à son âme, a ravagé son esprit.

Arès a vaincu Wonder Woman.
Et le monde est désormais seul face à sa violence… et ses projets.

Le Dieu de la Guerre a décidé d’utiliser le contexte conflictuel pour s’emparer du monde ; et s’il a réuni ses troupes, ses agents, ses alliés… il doit maintenant frapper. Il doit déclarer sa guerre. Il doit prouver sa puissance.
Il doit remporter une première victoire ; et il a, notamment, choisi Gotham City.

Sans prévenir, des nuages noirs apparaissent dans un ciel jusque-là clément. Une chape de plomb s’impose au-dessus de Gotham City – comme au-dessus de Coast City, mais les Gothamites l’ignorent ; et ils s’en fichent.
Ils ne se concentrent que sur eux, et pas uniquement par égocentrisme aujourd’hui ; ils ne se concentrent que sur eux, car le pire arrive.

Quelques instants à peine après l’arrivée de ces nuages sombres, de cette atmosphère soudain moite et étouffante… ils apparaissent.
Les troupes d’Arès apparaissent.
[i]Dans la baie de Gotham City débarquent soudain douze vaisseaux issus des profondeurs d’un Passé violent et lointain…

… menés par des Pirates-Zombies terrifiants, et affamés de sang et d’âmes.

Au Nord se font entendre des cris déchirants et définitivement inhumains, suivis d’une chevauchée abominable…

… celle de Chevaliers-Morts-Vivants, ramenés des limbes en quête d’une absolution qui ne viendra jamais.

A l’Est, des premiers badauds sont déjà anéantis, fauchés par surprise et dans l’incompréhension totale par une cavalcade maléfique…

… celle de Guerriers-Sans-Âme, mauvais par essence, maudits par leurs actes, ramenés ici au-delà de la démence pour produire leurs abominations par centaines.

A l’Ouest des tirs et des cris se font déjà entendre, quand les bruits de botte claquent dans l’ordre et la discipline…

… celle d’un Reich qui s’est cru éternel, et dont les Nazis-Maudits sont envoyés pour reprendre la main sur un monde qu’ils ne supportent guère.

Enfin, le Sud de la ville est finalement la proie d’une attaque chaotique, brutale, sans contrôle et dans une furie extrême…

… celle de Vikings-Ramenés, extirpés d’un Walhalla qu’ils espéraient mériter mais auquel ils sont arrachés injustement. Leur colère n’a d’égale que leur férocité.

Les apparitions sont intervenues au même moment – et toutes s’abattent, brutalement, monstrueusement, inhumainement sur Gotham City.
Des centaines de créatures mortes-vivantes attaquent, issues des profondeurs du Tartare et envoyées par Hadès, allié de son neveu.

Arès, de loin, mène les troupes et surveille… au-delà des nuages, au-delà de ce plan d’existence, il veille.
Arès observe, analyse, et gère.
La Bataille de Gotham City est sienne, et sera l’exemple même de sa réussite, de sa puissance.

La Fin de l’Humanité, ce peuple barbare, inutile et stupide qu’il n’a cessé de manipuler et qui fera désormais sa force dans sa lutte pour l’Olympe, commence ici.
Rien ne peut l’arrêter. Rien ne l’arrêtera.

Les Morts-Vivants attaquent Gotham City.
Et malheur à ceux qui se dresseront face à eux !


(HJ/ Indications rapides :
- Il y a environ 30 à 50 monstres de chaque sorte.
- Il y a donc 5 lieux d’attaque : la Baie (avec les Pirates-Zombies), le Nord (Chevaliers-Morts-Vivants), le Sud (avec les Vikings-Ramenés), l’Est (avec les Guerriers-Sans-Âme), l’Ouest (avec les Nazis-Maudits).
- Il est 20h12, des nuages sombres sont apparus, il fait chaud et étouffant.
- Il n’y aura pas de tour à proprement parlé, mais une relance tous les 7 à 10 jours. Chacun peut poster dans son coin ou rejoindre d’autres. L’animateur gérera les conséquences de vos actions.
- Attention : c’est un cas de fin du monde, veillez à ne pas jouer aux Héros sans craindre les conséquences.
Bon courage et bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 12:27
Madame Xanadu venait de sortir de son songe, les cartes qui flottaient dans les airs autour d’elles retombèrent. Une vision de cauchemars venait de s’emparer de la cartomancienne. Bientôt l’enfer se déchaînerait sur Gotham City et elle devait tenter d’y faire quelque chose, ou au moins tenter d’avertir ceux qui pouvaient peut-être sauver cette ville. Utilisant de ses pouvoirs magiques, elle envoya un appel télépathique à quelques héros locaux. Wildcat, Batman, chacun des membres des Bird of Prey, Nightwing, Red Robin, tous devaient être avisés de la menace qui planait sur leur cité. Puisant dans son énergie magique afin d’avertir chacun d’eux, les sommant de se préparer au pire pour la nuit à venir.

Avertir les héros était un premier pas, mais d’autres encore pourrait aider dans cette apocalypse à venir. Xanadu tenta d’entrer en contact avec le Phantom Stranger, elle avait œuvré auprès du Shadowpact dernièrement et si l’équipe qu’elle avait côtoyée pouvait être à nouveau mobilisée, il y avait peut-être une lueur d’espoir pour la cité de Chevalier Noir. Nimue contacta ensuite les forces magiques qu’elle connaissait de longue date, allier de quelques causes. Constantine, Fate, Zatanna, Deadman, Swamp Thing… Les membres d’un autre groupe de combattant du mystique, la Justice League Dark.

Agissant ainsi, Madame Xanadu espérait toucher le plus de personnes possible, sa vision ne pouvait mentir et tout devait être fait pour empêcher les forces en marches de prendre le dessus sur la ville de Gotham. Conseillère de toujours, respecter par ses visions, nul doute que son appel toucherait ceux-ci, ils comprendraient l’urgence de la situation. Ceux qui étaient disponibles viendraient, elle le savait.

Nimue entama ensuite ses propres préparatifs, si elle devait s’impliquer autant être prête. Les morts ne reviennent pas tous les jours combattre sur terre, encore moins lorsque les portes de leur lieu de repos leur ont été gracieusement ouvertes. Son lien avec le divin, avec la Presence et bon nombre de ses artéfacts magiques lui serait utile dans cette bataille.

Ayant préparé un sac de voyage pour son matériel, un sac léger et facilement transportable, Xanadu ouvrit un portail magique. Depuis sa boutique dans Métropolis, elle fût transportée en moins de cinq secondes sur un toit dans les quartiers nord de la ville. Le soleil était encore suffisamment haut dans le ciel pour ne pas venir troubler la magicienne, mais le temps serait bien assez tôt au conflit.

Ouvrant son sac, retirant craie et bougie, Nimue commença à établir un cercle de protection, une zone qui serait un sanctuaire dans le chaos à venir, un périmètre inviolable où les combattants blessés pourraient trouver un peu de refuges. Une zone où l’on pourrait superviser le combat tout en soignant ceux qui en auraient besoin. Sa magie serait utile bientôt, très bientôt…


résumé
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 4 Jan 2018 - 18:25
[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !
⊹ Xanadu & Shazam Family


DRIIIIIIIINNNNNNNG.

La sonnerie fit sursauter l'enfant qui était pourtant si concentré sur les gribouillis du tableau vert qui se tenait juste en face de lui. Difficile à croire mais Billy essayait de comprendre le problème de mathématiques que le professeur avait marqué depuis maintenant plus de trente minutes. Il s'était pourtant juré de haïr les maths jusqu'à la fin de sa vie mais il fallait croire qu'une certaine chauve-souris et qu'un certains rouge gorge avait fait changer Billy d'avis. Tous les autres enfants rangeaient leurs affaires pour pouvoir vite fuir le lycée et rentrer chez eux mais Billy, lui était encore assis sur son siège tout en plissant des yeux. Il avait la net impression d'avoir la réponse coincé sur le bout de sa langue. Malheureusement sa concentration fût coupé quand Mary posa délicatement sa main sur l'épaule du jeune garçon qui ne manqua pas de sursauter. Il leva son visage vers elle alors qu'elle se contentait de sourire tendrement. Étrange. Mary était moins agressive depuis un certains temps. Elle avait s'en doute remarqué les efforts que Billy faisait alors que lui, il n'avait pas l'impression d'en faire. Un long soupir sortit alors de sa bouche tandis qu'il fourra son cahier dans son sac sans prendre le temps de le fermer correctement. Il le mit sur son épaule avant de marcher vers la sortie du lycée en compagnie de Mary.

« Dis, Mary. Je pourrais venir dans ta chambre ce soir. Je comprends pas les maths.. » avoua difficilement Billy.

Demander de l'aide ne faisait pas partie de ses habitudes, parce que Billy était mieux seul. Mais dans les leçons qu'il apprenait avec la BatFamily on lui apprenait le contraire. Le jeune femme semblait heureuse d'entendre cette demande et avant qu'elle ne l'accepte, un troupeau d'enfant se collèrent contre eux. Eugène à côté de Billy était en train de vérifier pourquoi il avait eut un 19 à son contrôle et non un 20. Darla faisait de la marche-arrière juste devant Mary et Billy qui purent s'empêcher de sourire devant l'innocence de cette petite fille. Les parents de Billy étaient mort et parfois il avait du mal à se dire que la famille Vasquez était en train de les remplacer. Il prenait souvent ces distances quand Darla demandait un peu trop d'amour ou Freddy un peu trop d'attention mais il commençait à s'y faire. Il n'oubliait pas ses parents, jamais il ne le fera. Il voulait juste se sentir moins seul maintenant.

« Beurk ! Pedro, tu as fais tombé du chocolat sur ton t-shirt. Fais attention quand tu manges. » lâcha Freddy en affichant une grimace de dégoût alors que tout le monde se mit à rire devant de cette scène.

Rester avec ces enfants faisaient oublier à Billy qu'il avait beaucoup de responsabilités. Il oubliait que parfois c'était lui Shazam et bon sang, cela faisait du bien. Mary avait passé son bras autour de celui de Billy et il ne dit rien. Il était trop occupé à rire des âneries de Freddy pour réagir à quoique ce soit et de toute façon, il n'aurait rien dit. Seulement, tout le monde savait que les bonnes choses avaient une fin. C'était le cas, le fou rire de Billy ne dura pas longtemps vu qu'il entendit une voix dans sa tête, à croire qu'il devenait fou maintenant. Il s'arrêta en plein milieu de la route alors que les autres enfants mirent un petit moment à comprendre que quelque chose n'allait pas.

« Vous entendez ça ?.. »

Billy avait l'air inquiet, lui seul entendait cette voix. Une voix qui n'annonçait rien de bon pour le futur de Gotham. Une certaine Xanadu avait prédis une attaque à Gotham. Le garçon posa ses mains sur ses oreilles espérant ne plus entendre ces horreurs et une fois le messager terminé, il se redressa devant les regards inquiet des autres enfants. Le brun afficha un petit sourire pour les rassurer avant de reprendre sa marche tout en lançant un regard inquiet à Mary. Elle se devait de savoir et il savait qu'elle ferait tout pour savoir de toute manière.

Il arriva finalement chez les Vasquez avec les autres enfants. Monsieur Vasquez était là pour tous les accueillir avec un grand sourire dessinait sur le visage, il s'apprêtait à féliciter Billy pour ses efforts mais ce dernier était déjà en haut des escaliers. Il se sentait désolé pour lui, il aurait aimé entendre les paroles de Monsieur Vasquez mais l'heure était grave. Il entra en furie dans sa chambre et balança son sac par terre avant de respirer un bon coup. Sans surprise, Mary ouvrit la porte à son tour.

« Billy, qu'est ce qui se passe à la fin ? »

Le garçon ne dit rien, il ouvrit simplement la fenêtre de sa chambre avant de sortir par cette dernière tout en faisant signe à Mary de le suivre. La jeune fille secoua négativement la tête alors qu'elle recula de quelques pas tout en croisant ses bras.

« Billy Batson, non. Tu n'iras pas tout seul. Je viens avec toi. Ça a l'air grave en plus. » pesta alors Mary.

Le garçon poussa alors un long soupir avant de redescendre de sa fenêtre pour s'asseoir finalement sur le lit avant de tapoter le matelas juste à côté de lui. Mary comprit directement son message et vint s'asseoir à côté de Billy pour encrer son regard dans celui du héros. Il baissa son visage jouant nerveusement avec ses mains.

« Une attaque est prévue à Gotham. Plutôt spécial .. Et dangereuse.. Je peux pas abandonner cette ville. J'y vais souvent et puis. C'est mon devoir. » Il afficha une petite moue alors qu'il haussa les épaules ne sachant pas quoi dire d'autre pour la convaincre. Mary ne dit rien et posa sa main sur le dos de Billy alors que la porte de sa chambre s'ouvrit. Quatre enfants firent leurs entrées, Darla la première et toujours avec le sourire.

« Moi je veux venir ! On est une famille, je veux aider. »

« Freddy, m'a obligé à.. » Eugène n'eut pas le temps de finir sa phrase que Pedro lui donna un petit coup dans le dos avant de sourire. Freddy s'avança à l'aide de ses béquilles avant de faire un petit clin d'oeil à Mary et Billy.

« On vient tous, on est une équipe. On a réussit à battre Black Adam, c'est pas rien ! »

Un petit sourire en coin se dessina alors sur le visage de Billy qui hocha finalement la tête. Il se leva d'un air déterminé avant de faire signe aux autres de venir. Tous passèrent par la fenêtre pour ne effrayer Monsieur Vasquez et une fois plus loin dans la rue, Billy se décida de hurler le mot ; SHAZAM! Par miracle, tous étaient devenus un adulte avec un éclair brodé sur leurs torses. Il n'attendit pas une seconde de plus et s'envola en direction de la ville de Batman. Ils arrivèrent en peu de temps mais ce nuage noir avait déjà frappé la ville. Nuage qui n'annonçait rien de bon à vrai dire. Shazam fronça les sourcils avant de regarder autour de lui quand il sentit la tension et le chaos s'emparer de cette ville qui n'avait pourtant rien demandait.

« Ce n'était pas une blague alors.. »

« De quoi ?! Qu'est ce qui se passe Sahzam ? » demanda Pedro avec une pointe d'inquiétude dans sa voix.

« Regardez là-bas ! Des pirates ! » s'écria ensuite Darla.

Malheureusement ce n'était pas des pirates que Darla aimerait voir. Juste des morts vivants qui étaient en train d'envahir Gotham City. Billy déglutit alors qu'il prit un peu plus d'altitude pour faire un point de la situation. Ils arrivaient de partout. Nord, Sud, Est et Ouest. Bon sang.. Comment allaient-ils s'en sortir ? Billy respira un bon coup avant de se racler la gorge.

« Bon.. Ils arrivent de partout. Mettez vous par deux. Une équipe la baie, l'autre le nord et une autre l'Est. Si vous arrivez à gérer les ennemis, séparez vous. Surtout faites attention ! Mon pouvoir partagé on est plus vulnérable. » Il échange un regard avec Mary avant de hocher la tête pour finalement s'envoler vers les nazis en compagnie de Darla.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 03/11/2017
Messages : 286
DC : M'gann M'orz & Queen Clea
Situation : Procureur
Localisations : Los Angeles
MessagePosté le: Sam 6 Jan 2018 - 18:42
La ''Shazam family'' en action !

Un surnom que Freddy leur avait donné depuis la première fois que Billy leur avait partagé à tous des pouvoirs.
Quelle fabuleuse joie que c'était de se voir tous attribués de fabuleux pouvoirs, mais la situation terrifiante de Gotham City sapa vite les réjouissements communs lorsqu'ils surplombèrent la ville et en constatèrent son état apocalyptique.

''Regardez là-bas ! Des pirates !'' s'écria Darla.

''Ce sont des zombies pirates !'' corrigea Eugène.

Des morts vivants ! De véritables morts vivants qui envahissaient la ville de partout ! Mary n'en revenait pas...



Mary


"Qu'elle horreur !"

''T'inquiète Mary, je te protège.''

Elle le gratifia d'une moue grimaçante et d'un sourcille excessivement relevé de scepticisme...

''Je... je n'arrive pas à croire que je ne m'évanouis pas.''

''Hé mec, t'es un grand barbu maintenant, plus rien ne dois te faire peur !''

Billy leur fit part d'un plan d'action et chacun l'écouta avec attention. Son rôle de chef de leur groupe et sa sagesse pour la meilleure stratégie adoptée n'était discuté par personne.

''Bon.. Ils arrivent de partout. Mettez vous par deux. Une équipe la Baie, l'autre le Nord et une autre l'Est. Si vous arrivez à gérer les ennemis, séparez vous. Surtout faites attention ! Mon pouvoir partagé on est plus vulnérable''

Mary se rappela en effet, sa perte de pouvoirs alors qu'ils faisaient face à la monstruosité qu'était devenu Mr Bryer à Fawcett l'an dernier. Si cela arrivait au beau milieu de ce cauchemar Romerien... elle... elle ne voulait pas l'imaginer. Ça ne devait pas arriver.



Freddy


''On prend l'Est avec Mary ! Et vous les gars, le Nord !''

"Hein ?! J'aurai préféré faire équipe avec Pedro..."

Mais ce dernier était déjà sur le chemin, plutôt content de faire équipe avec l'ingénieux Eugène.

''Pas de temps à perdre Mary ! Je t'ai dit que je...''

"Oui, oui... c'est bon, j'ai compris. Pas de temps à perdre tu as dit."

Et elle fila à toute vitesse à l'Est de Gotham sans jeter un regard envers Freddy qui devait la suivre.

Gotham étant une grande Île, l'Est représentait les rives au bord de l'Océan Atlantique et son quartier le plus célèbre était évidemment East End, un repaire de dealers, malfrats et d'une partie de la Pègre d'origine européenne.
Ces habitants étaient donc habitués aux tueries en pleine rue, mais certainement pas de la main de créatures aussi cauchemardesque que ces Guerriers-Sans-Âmes.

Ils se déversaient dans les rue sombres et crasseuses comme une vague noir. Chacun faisait de son mieux pour fermer tous leurs verrous et calfeutrer toutes les ouvertures, tant en priant tous les Dieux existants sur cette planète. Mais aucun ne pensèrent spontanément à implorer Hadès, une figure oubliée, mais qui rappelait aujourd'hui même qu'elle existait bien toujours !
Cependant nombreux étaient aussi les citadins malchanceux qui se trouvèrent sur le passage de cette armée barbare et le quartier comptait beaucoup de badauds et de sans-abris...

Un vieillard aux habits usés et à la mine malade, tenant fermement les quelques pièces qu'il avait récolté lors de sa manche journalière se retrouva ainsi au pied d'un monstrueux homme en armure à la peau livide, seul. Il leva un lourd morgenstern et l'écrasa avec force sur son crâne...

"NON !!"

L'arme s'éclata sur le dos de Mary qui se plaça entre lui et le mendiant. Freddy arriva aussi vite et écrasa la tête du guerrier, un instant surpris, d'un coup de poing ; il tomba à la renverse. Ne bougeant plus...

''On... on peut les tuer visiblement...''

"Vous allez bien ?" demanda Mary à l'homme aux yeux maintenant exorbités de surprises.

''Vous n'êtes pas les chauve-souris ?...''

''Mieux que ça, mon gars, je suis... King Marvel ! Et voici ma partenaire... euh... Mary Marvel !''

Mary se sentit un peu gêné, autant par la réaction de l'homme que celle de Freddy, mais elle acquiesça avec un sourire pour calmer l'homme. Ce qui ne fonctionna guère, car il tendit plutôt un doigt tremblotant devant lui.
Dans le dos des héros, l'armée arrivait vite.

"Mettez-vous à l'abri, s'il vous plait..."

Il obéit évidemment.
Mary et Freddy se retournèrent et firent face aux dizaines de soldats cauchemardesque qui courraient dans leur direction, armes levées...

''Bon Mary. T'a pas peur de les cogner ?''

"Tu plaisante, je n'attends que ça, Fred..."

''King Marvel !''

"... rho c'est ridicule."

Et ils foncèrent tous les deux vers l'armée, et les guerriers volèrent de toutes parts !



[Résumé :
- Tandis que Billy et Darla s'occupent des zombies-nazis et Pedro et Eugène des zombies-chevalier, Mary et Freddy combattent les zombies-guerriers.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Jan 2018 - 15:53
[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !
Ft. Madame Xanadu, Shazam et Mary Bromfield


Dans la chaleur étouffante de cette soirée rougeoyante, Gotham connaissait sa dernière heure. Ainsi le destin était prédit. La nuit n'était que balbutiante et des gothamites encore arpentaient les rues de leur ville sans se soucier de ce qui les attendait. Comment auraient-ils pu le prévoir ? Mais déjà dans l'ombre les armées de l'enfer avançaient pour réduire à néant cette ville et porter un premier coup fatal à l'humanité. Ce bastion de décadence qu'était Gotham serait le premier à être détruit, le premier à disparaître de la carte.

Arès planifiait cette guerre depuis trop longtemps pour négliger sa stratégie. De puissants alliés et d'importantes troupes associés à son plan le ferait victorieux. Et c'est aussi pour cela qu'il attaquait à double-front les villes de Gotham et Coast ; « Diviser pour mieux régner », tel est la devise. Ce n'était que deux villes bien sûr, mais aussi les symboles de toute une humanité déclinante. Et une fois détruites, elles réduiraient en cendres les restes prétentiards de cette société immature.

Dans les faibles lueurs artificielles des éclairages urbains d'un terrain vague sur Paris Island, Black Adam se tenait silencieux et droit. Il portait son costume habituel, mais le surmontait d'une cape sombre et, encapuchonné, il restait camouflé dans une obscurité relative. Nul sourire de satisfaction, nulle moue décrépie sur son visage, le souverain, bien loin de son pays, restait parfaitement de marbre. Il était le bras armé d'Arès, messager d'une justice immuable s'abattant finalement sur cette société. Jusqu'à lors immobile, Adam se mit à marcher très lentement pour sortir du parc dans lequel il se trouvait. Un petit vent le prenant de dos et venant de la mer semblait le porter. Et alors qu'il marchait à pas lourds, des corps sortaient de terre, se frayant un chemin depuis le tartare, prison des enfers et demeure du dieu Hadès.



C'était là les corps putréfiés et suintant la mort d'antiques vikings arrachés à leur Valhalla, privés de leur éternel repas et guérilla d'avec leurs dieux. En une fraction de minute, quelques dizaines de guerriers morts avaient émergé des profondeurs de la terre et se tenaient, dissolus, face au champion de Shazam. Dans un silence mortuaire et dans un calme inexplicable, la horde de marcheurs blancs exhumés patientait dans la pénombre. Adam leur présentait toujours son dos, désormais conscient de leur présence derrière lui.

Ce soir, Gotham se meurt. Une lune rouge aiguille nos pas. Le sang des corrompus coulera sur le pavé.

Il parlait jusqu'à lors d'une voix basse, comme s'il se parlait à lui-même. Puis il se retourna et tomba sa capuche sur ses épaules musclées.

Un nouveau pouvoir s'élève, la victoire est imminente. Cette nuit, la terre sera souillée par le sang des mécréants. En avant à la tour de l'horloge ! Pas de quartier ! A la guerre !

Soudainement les vikings commencèrent à s'animer, agiter leurs armes en l'air et crier sauvagement.

Dès qu'Adam eut prononcé son discours, il s'éleva dans les airs pour survoler la masse et vit les cadavres prendre la direction de la vieille ville courant "comme si les fouets de leur maître étaient à leurs trousses". Il le savait, les vikings seraient très difficiles à défaire et leurs dégâts prodigieux pourrait abattre le cœur de cette ville déprimante. Oui c'était l'objectif du souverain, extirper de cette ville la dernière source de lumière. En brisant son cœur et son âme, la ville serait corrompue irrémédiablement. Gotham s‘éteindrait ce soir, définitivement.

La horde destructrice s'enfuyant dans les ruelles sud de la ville, découpant tout ce qui lui passait sous la main, laissa Adam, seul, sur la petite île. 20H12 et le silence était revenu sur Paris Island si l'on éludait les quelques cris disparates qu'on entendait par moment. C'était le calme avant la tempête. La grande bataille commençait.

Il restait une mission à Adam avant de rejoindre ses troupes. Il s'envola rapidement vers l'est, survolant les flots lents de la sombre mer pour atteindre l'île ultra-sécurisé de Blackgate, la prison de Gotham. Le monarque se tenait en lévitation au-dessus du bâtiment principal, prêt à frapper. Dans une fulgurance inouïe, il fondit sur la toiture renforcée de l'établissement pénitentiaire et pénétra à grand fracas à l'intérieur, explosant toute une partie du toit avec le choc. Il se trouvait à présent dans un réfectoire entouré de gardiens abasourdies par la violente irruption du demi-dieu. Des débris de l'explosion se trouvaient projetés partout dans la pièce et Adam lui-même se trouvait sur un monticule de béton armé. Les gardes, paniqués, s'étaient empressés d'agripper leurs armes et de menacer le Black Adam. Quelques balles sont tirés sur le méta-humain qui les évitent sans trop de mal et frappe brutalement trois des encadrants pénitentiaires, les envoyant dans le décor, inanimés. L'effusion de coup de feu cesse et Adam se calme. Il prend une posture droite et fière.

Maintenant, vous allez libérer les prisonniers !

Il est 20h16 et les hurlements sont plus nombreux encore. Une symphonie harmonique qui berce avec certitude les oreilles lointaines du dieu de la guerre.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Actions notables:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 506
MessagePosté le: Mar 9 Jan 2018 - 10:53
Les troupes d’Arès attaquent Gotham City.
Et le Dieu de la Guerre ne fait clairement pas les choses à moitié.

Alors que ses armées, issues notamment du Tartare géré par Hadès, son oncle et allié, fondent directement sur la ville, les hurlements se font déjà entendre – la terreur et l’horreur s’emparent d’ores et déjà de la cité.
Les Morts marchent sur Gotham ; et rien ne semble pouvoir les arrêter.
Ou presque.

Dans son arrogance, le Dieu de la Guerre n’a pas fait attention aux protecteurs mystiques de la Terre, qui ont pu découvrir et surtout se préparer à son attaque. Grave erreur.
Madame Xanadu a capté l’arrivée de cette menace, et a ainsi pu lancer un appel discret mais efficace vers ses alliés potentiels – et cela a réussi.

La Famille Marvel a ainsi rejoint Gotham City, et se lance dans la défense.
Hélas, Arès a aussi quelques atouts… dont la présence, par hasard mais fort opportune, de Black Adam. Ce dernier mène directement les Vikings-Ramenés, et vient d’exiger la libération des prisonniers de Blackgate, ce qui provoquerait bien sûr un chaos absolu.

L’heure est grave.
L’heure est à l’Héroïsme, et aux décisions difficiles.


**
*
**

Xanadu.
Madame Xanadu, en plus d’avoir prévenu ses alliés, a créé une zone de protection de Gotham City, plus particulièrement au Nord de la ville.
Elle doit, désormais, faire face aux Chevaliers-Morts-Vivants qui se précipitent vers elle – qui se précipitent tous vers elle, en réalité.

Attirés par l’odeur et la substance de sa protection magique, les créatures fondent donc en sa direction, et s’acharnent sur le bouclier constitué par la Magicienne.
La pression est terrible, la menace abominable.
Xanadu doit tenir face à un tel danger – mais combien de temps le pourra-t-elle ? Que pourra-t-elle, alors, face cinquante Chevaliers-Morts-Vivants qui n’attendent que de se repaître de sa chair ?


**
*
**

Shazam.
Billy et Darla se sont placés à l’Ouest, pour affronter les Nazis-Maudits – une décision courageuse, mais téméraire.
Car, alors que le duo Marvel s’installe et commence à repousser quelques créatures, ils se rendent bien vite compte de la charge immense qu’ils viennent d’accepter… le combat sera bien plus difficile que prévu.

En effet, alors même qu’ils arrivent sur place, l’Oberstleutnant ennemi les découvre – et décide de concentrer leurs forces dessus. Elles sont, hélas, bien supérieures et bien différentes à celles affrontées par les Alliés.
Billy et Darla combattent en effet des envoyés de la Loge de Thulé, le pan mystique du Troisième Reich. Le duo de Héros est alors attaqué par des effluves magiques, qui tentent littéralement de prendre le contrôle de leur esprit !
S’ils peuvent bien sûr se défendre, ils doivent aussi affronter deux commandos de dix Nazis-Maudits doués au corps-à-corps et ne comptant pas se préserver… la menace est autant physique que psychique !


**
*
**

Mary.
Mary et Freddy parviennent à l’Est, et décident eux aussi courageusement de combattre les Guerriers-Sans-Âme ; hélas, eux aussi vont malheureusement découvrir qu’ils font face à une menace terrifiante.

Les Guerriers-Sans-Âme sont des hommes ayant définitivement abandonné toute Humanité avant même de périr, qui ne sont attirés que par la haine, la destruction, la violence. Mary et Freddy découvre des corps anéantis, brisés, lacérés, un spectacle de pure horreur qui ne peut que les figer sur place.
Hélas, les Guerriers-Sans-Âme les découvrent bien vite – et se jettent, littéralement, sur eux.

Les créatures n’ont ni prudence, ni patience, ni respect.
Ils frappent, griffent, mordent, veulent dévorer et annihiler ; ils n’ont aucun remords et aucune pensée.
Ils ne sont que pure haine – pure violence !


**
*
**

Black Adam.
Menant les Vikings-Ramenés, Teth Adam fond directement sur Blackgate et exige la libération des prisonniers. Faisant face à une administration terrorisée, il ne trouve pas directement d’interlocuteur, car tous les responsables ont fui.
Mais cela ne veut pas dire que la prison n’est pas défendue.


« Hey. »

Une voix se fait entendre derrière lui, alors que trois Vikings-Ramenés tombent sous les coups de Batarangs bien lancés par un nouveau Justicier…
… appelé le Signal, alias Duke Thomas, nouvel apprenti du Batman qui bondit directement dans l’action !

« Maintenant, on va plutôt rentrer chez soi ! »

Le jeune homme a conscience de ne pas pouvoir faire grand-chose face à Black Adam et à ses troupes – mais il a un plan. Ou, plutôt, il y a un plan.
Et alors que Duke utilise sa souplesse et son agilité pour briser quelques mâchoires et faire chuter quelques ennemis, il espère que Bruce sait définitivement ce qu’il fait…


**
*
**

La Baie.
Les Pirates-Zombies attaquent.
Ils ne sont qu’une poignée, mais leurs bateaux abominables et volants fondent directement sur la Baie et ses occupants ; les navires récents sont anéantis, les badauds sont assassinés, et les monstres rient à gorge déployée.
Mais cela ne va pas durer.


« Misérables âmes damnées. »

Une voix d’outre-tombe se fait entendre depuis les cieux, avant qu’un terrible éclair lumineux ne frappe la Baie entière.

« Retournez dans les flots maudits que vous n’auriez jamais dû quitter ! »

Une forme descend du ciel noir pour s’effondrer sur les quais…
… révélant la présence et la puissance du Docteur Fate, qui lui aussi répond à l’appel de Madame Xanadu !

Manipulant les eaux, le Docteur Fate provoque des tornades qui viennent s’en prendre aux bateaux volants – et parvient à les repousser, au moins pour débuter !
La défense de Gotham City vient d’obtenir un allié de poids…


(HJ/ Résumé rapide :
- Black Adam commande donc les Vikings-Ramenés, que le joueur gérera dans ses messages. Ils sont à Blackgate après avoir quitté le Sud ;
- Shazam gérera Darla en PNJ et affronte les Nazis-Maudits à l’Ouest ;
- Mary gérera Freddy en PNJ et affronte les Guerriers-Sans-Âme à l’Est ;
- Restent donc la Baie avec les Pirates-Zombies et le Nord avec les Chevaliers-Morts-Vivants ;
- Xanadu fait face aux Chevaliers-Morts-Vivants, qui tous (50) s’acharnent sur le bouclier qu’elle a constitué, créant une pression énorme dessus ;
- Billy et Darla font face à la Loge de Thulé des Nazis-Maudits, qui tentent de les contrôler psychiquement tout en voyant deux commandos de dix ennemis prêts à tout pour les abattre physiquement ;
- Mary et Freddy affrontent les Guerriers-Sans-Âme, qui se jettent sur eux sans aucune prudence et veulent les annihiler ;
- Duke Thomas, alias le Signal, vient affronter Black Adam et stoppe quelques Vikings-Ramenés, en espérant que le plan du Batman fonctionnera ;
- Dans la Baie, le Docteur Fate arrive et commence à repousser les Pirates-Zombies.
Nous continuerons à fonctionner ainsi : chacun poste, je relance grosso-modo une semaine après, et je réagis à vos actions dans ce qui sera une sorte de bilan de tour. Bon jeu. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 116
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 5:16
Plusieurs mois se sont écoulés depuis cette triste attaque qui m'a complètement isolé de ma véritable famille. Un isolement qui n'aurais jamais du avoir lieu sur des accusations peut-être sévère contre mon paternel. Il est vrais que j'avais tendance à partir seul en mission sans avertir personne et revenir quelques jours plus tard, écorché mais bien vivant. Père ne pouvait donc pas savoir que cette fois, je n'étais pas undercover mais bien dans une cave à me faire torturer par ce cinglé d'Épouvantail. Depuis quelques semaines, je penses de plus en plus souvent à mon ancienne vie. Patrouiller dans les rues de Gotham City me manque. Entendre les sarcasmes du vieil anglais me manque également. Rigoler de Timothy avec Dick également et même Drake me manque. Barbara est probablement celle qui me manque le plus. Elle pouvait être casse couille mais elle à toujours été la. Elle m'a toujours donné l'amour que je n'ai jamais reçu de personne dans ma vie.


Ma vie en tant que Ra's Al Ghul n'est, bien sûr, pas à plaindre. Je suis riche, je suis puissant et je controles des centaines de soldats loyaux mais il me manque quelque chose. Ma famille. Sensei est toujours froid avec moi et mes hommes sont pire que des chiens de poche. Le seul réconfort que j'ai est avec mon clone qui garde le chateau souterrain dans lequel, j'ai réussi à accédé à mes richesses. Il nous arrivent de discuter. Je lui ai appris à jouer aux échecs et nous jouons pendant des heures.


C'est d'ailleurs dans ces souterrains que j'entendis l'appel d'une femme nommé Xanadu. J'avais entendu parler de elle lorsque j'étais Robin. Elle est une alliée de la ligue, donc de mon père. Je sais que je peux avoir confiance en ces paroles et si Gotham est en danger, je dois y aller. Je remontes rapidement au temple et appel mes conseillés dans ma salle de trône. Abd As-Samad et Sensei arrive peu de temps après. Je leurs explique la situation et ordonne qu'on prépare les troupes. Tout les combattants disponibles de la ligue des assassins. Sensei était réticent mais mes ordres étaient ferme. Il n'eut donc pas le choix d'obéir à son maitre.



Je partis seul avant mes troupes à bord de mon Jet privé . Dans cet avion, je troquai mes vêtements d'apparats pour mon armure qui rappelle celle de Robin .J'avais des choses à faire à Gotham avant l'attaque. Je fais confiance à mon bras droit pour amener les troupes alors je n'étais pas inquiet. J'arrivai à Gotham vers 14h30 et c'est à moto que je filais dans les rues de la ville. Il était impossible pour moi de rejoindre le manoir directement. Je me dirigeai donc vers une Batcave auxiliaire situé à l'Ouest de la ville.


Il ne fut pas difficile pour moi d'entrer dans la cave. Mon père n'a peut-être jamais perdu espoir pour moi car mon empreinte digitale ainsi que ma voix ne déclencha aucune alarme. Je me dirigeai vers les costumes et arracha le "R" du costume rouge pour l'installer sur ma propre armure. Je posai un masque sur mes yeux et fit le plein de munitions. Je suis prêt. Dans cette cave, se trouvait un véhicule que j'ai toujours apprécié. Le batwing. Un aéronef armé que mon père utilise dans des situations comme celle ci. Mon dernier vole ne s'est pas nécéssairement bien passé mais je sais le conduire et je ne m'en priverai pas.



Vers 19h, je suis donc au dessus de la ville, patrouillant un peu partout, à la recherche de l'ennemi. Je contactai donc mon homme de main.

"Abd As-Samad, Ou es tu ?"


"Nous venons tout juste d'arriver à Gotham City maitre. Nous attendons vos ordres."


"Surveillez la Baie pour qu'aucun ennemi n'arrive de la. Nous ne savons pas par ou, ils arriveront. En cas de problèmes, je te recontacte."



"Bien reçu"



Après avoir donné mes ordres, il est grand temps de faire un autre appel. Un appel que j'aurais du faire, il y a bien longtemps. Après un long moment de réflexion, je programmai ma radio sur celle de chaques membres de la Batfamily.


"Robin à la Batfamily. Je répètes. Robin à la Batfamily. Ma famille, mes amis. Je suis de retour. Je vous ai blessé. Je vous ai accusé de malheurs qui n'étaient en aucun cas, de votre faute. Je ne suis pas fier de mes gestes et je vous demande votre pardon. Vous n'avez aucune raison de me le donner mais ce soir, Gotham à besoin de vous. Je répond à l'appel de Madame Xanadu. Je me battrai avec ou sans vous pour protéger cette ville que nous aimons tous. La ligue est la également pour aider dans le combat. Encore une fois, je suis désolé. Robin's over and out"


Je n'ai jamais été bon dans les excuses mais j'espère que ça fera l'affaire pour l'instant. Il est maintenant plus de 20h et l'action commence enfin. Je suis alors dans l'Ouest de la ville après un rapide survol de la zone, je remarques que les ennemis ne sont nul autre que les hommes morts du troisième Reich. Cette nuit va être intéressante. Je vois deux super-héros qui combattaient déjà ces morts-vivants. Je les reconnais comme étant des membres de la Shazam family mais je ne connais pas grand chose sur eux. À l'attaque ! Je fonces droit sur les ennemis en tirant tout en faisant attention de ne pas blesser les alliés. Je sais même pas si je peux les blesser comme ça mais je dois essayer. J'espère seulement que la famille à entendu mon message et vont venir.


Résumé:
 

*HRJ*

Je n'ai pas précisé le nombre d'hommes avec Damian. Je laisses l'animateur décidé ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 16:33
Dinah était dans son appartement de Gotham, afféré à préparer une valise. L’héroïne avait besoin de vacance, un peu de repos, loin du tumulte perpétuel de Gotham, loin du chaos, mais surtout près d’un homme important pour elle. Son esprit avait longuement réfléchi sur la meilleure démarche à prendre concernant Oliver Queen alias Green Arrow. Leur première rencontre avait été un peu rocambolesque, puis peu à peu une certaine chimie s’était établie entre les deux, ce qui avait poussé Dinah loin de Star City, voyant les sentiments qu’elle développait vis-à-vis de l’archer émeraude et son attitude de séducteur. Elle ne souhaitait pas souffrir émotionnellement, elle avait donc fui et pourtant, plus elle refoulait ses sentiments, plus son désir de renouer avec cet homme s’intensifiait. Une force d’attraction inexplicable.

Elle avait donc cédé. Un weekend à Star City, une chance, voilà ce qu’elle était prête à accordé à Oliver. Un weekend qui permettrait certainement de déterminer la nature de ses propres sentiments face à ce dernier. Un weekend. C’est alors qu’elle plaçait ses derniers vêtements dans sa valise que l’appel mental vint la frappé.

Membre des Bird of Prey, intimement liés à la Batfamily, protectrice de Gotham, elle n’avait pu ignorer l’appel de Xanadu, poussant toutefois un léger juron, car elle allait devoir remettre ce weekend avec Green Arrow. Quelques minutes suffisent pour appeler le principal intéressé, s’excuser auprès de lui en justifiant une attaque imminente sur Gotham, car la cartomancienne ne se trompait jamais. Olli souhaite se joindre à elle, mais le temps ne le permettra pas. On échange quelques mots, il lui demande d’être prudente. Ne l’est-elle pas toujours? Il est vrai que Black Canary prend parfois des risques afin d’aider ceux dans le besoin, mais Dinah Laurel Lance à œuvrer toute sa vie afin d’améliorer ses propres compétences physiques pour faire face à n’importe quel défi.

Du moins c’est ce qu’elle croyait.

Black Canary s’était préparé, avait enfilé son costume et avait quitté son appartement pour rejoindre les hauteurs. Elle avait vu le ciel s’obscurcir, un vent de chaleur accablante cherchant à étouffer l’air ambiant. Puis l’enfer avait déferlé sur le monde. Non pas le royaume infernal où régnaient les démons, mais bien le royaume des morts. Dinah avait affronté bien des défis dans sa vie, surtout alors qu’elle était au sein de la Ligue des Justiciers, mais une horde de morts-vivants, c’était du nouveau. Du haut de son promontoire, aidé de jumelles, elle aperçut le bouclier magie créé par Madame Xanadu, zone qui devait être un sanctuaire pour les combattants du bien. Elle remarqua également les cavaliers morts-vivants qui gravirent l’édifice où la cartomancienne avait érigée son bouclier, faisant fie de la gravité. Leur assaut était stoppé, mais pour combien de temps?

Évoluant de toit en toit, l’héroïne se précipitait, espérant rejoindre sa moto rapidement, afin d’appuyer cette dernière lorsqu’elle remarqua la présence de deux autres héros près du bouclier, héros qu’elle n’a pas la chance de connaître, mais qui semblent bien se débrouiller pour le moment. Membres de la Shazam family, Pedro et Eugène, avait joint leur puissance phénoménale à la magicienne qui concentrait ses forces pour maintenir son bouclier, s’en prenant aux cavaliers morts-vivants tandis que leur attention était tournée vers Xanadu.

Un peu rassurée, Dinah stoppe sa course. L’héroïne avait aperçu du coin de l’œil une autre menace. Un peu plus à l’est, mais plus près d’elle que les quartiers nord. Deux autres héros combattaient une horde maléfique. Quelques sauts supplémentaires, un escalier de secours le long d’un bâtiment et Black Canary touchent le sol près de sa moto qu’elle enfourche avant de mettre les gaz en direction de l’Est. Elle avait fait son choix.

Empruntant les ruelles qu’elle connaît par coeur, l’héroïne roule à plein régime vers le lieu du conflit opposant Mary et Freddy aux sauvages Guerriers-Sans-Âmes. Sans même ralentir, elle entre dans la bataille, sautant de sa moto en pleine vitesse, effectuant un salto arrière avant de retomber sur ses pieds. La moto poursuit sa course folle un moment avant de commencer à vaciller lorsqu’elle percute un premier cadavre ambulant, s’enfonçant parmi la horde dans un coin un peu éloigné des membres de la Shazam family . C’est à ce moment que Black Canary pousse un puissant cri. Un cri bien calibré. Un cri faisant vibré ce qui demeure de son moyen de transport, poussant le réservoir d’essence à exploser. Une déflagration en plein cœur des morts-vivants qui projette ce qui reste de sa moto dans tout les sens. Un sacrifice qui, Dinah l’espère, aura mis à mal quelques créatures maléfiques.

Sans attendre un instant de plus, profitant du chaos qu’elle a occasionné, elle se dirige vers les deux puissants combattant du bien, frappant d’un coup de pied en plein visage, un Guerrier-Sans-Âme, se glissant entre Freddy et Mary, elle ne peut s’empêcher une petite remarque humoristique, malgré l’intensité de la situation.



-Ravissante soirée, vous ne trouvez pas?

Sur ses gardes, elle demeure près des deux héros, une logique défensive qu’elle a pu établir en les voyant à l’œuvre. Après tout n’avait-elle pas promis à Olli d’être prudente?


____________


Au Nord de la ville, Xanadu observe le conflit prendre forme. Du haut de son sanctuaire, elle voit les hordes mortes vivantes sortir du sol, elle voit les cavaliers se rassembler et charger. Une charge dirigée directement contre elle. La cavalerie fonce contre la façade de l’édifice et mué par une magie puissante gravissent la paroi sans la moindre effort, les chevaux poussant leurs puissants guerriers aux combats, attirés par l’énergie divine émanant du bouclier de la cartomancienne. Nimue ne bronche pas. Le choc initial étant aisément absorbé par son bouclier, elle doit néanmoins recommencer à incanter afin de maintenir l’intégrité de ce dernier, espérant que son appel à l’aide aura été entendu.

Un sourire pointe sur son visage lorsque deux membres de la famille Shazam apparaissent dans le ciel près d’elle et commence un assaut contre les chevaliers. Une lueur d’espoir dans cette sombre nuit.



____________



[HJ]Comme vous l’avez peut-être remarqué, je vais prendre le relais avec Black Canary pour l’évent si ça ne vous dérange pas trop. Xanadu s’efforce de garder son bouclier, si un événement majeur la concerne j’agirai en conséquence.

En résumé :

-Dinah se prépare pour un weekend à Star City lorsqu’elle reçoit l’appel de Xanadu
-Elle se prépare donc à une attaque de Gotham ne sachant pas trop à quoi elle doit faire face.
-Des hauteurs elle constate l’assaut initial et fonce vers le nord pour appuyer la cartomancienne lorsqu’elle aperçoit deux autres héros qui se porte à son secours Pedro et Eugène de la famille Shazam
-Elle remarque alors une menace plus près d’elle, à l’Est et fonce vers la bataille sur sa moto.
-Arrivé face au conflit, elle saute de sa moto encore en plein régime, propulsant cette dernière dans les rangs ennemis, le plus loin possible des deux héros déjà au combat puis pousse un cri faisant exploser cette dernière afin d’affecter le plus grand nombre d’ennemis possible.
-Elle se campe entre Mary et Freddy après avoir frappé un ennemi d’un puissant coup de pied, trouvant un peu de refuges à leurs côtés.

[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 03/11/2017
Messages : 286
DC : M'gann M'orz & Queen Clea
Situation : Procureur
Localisations : Los Angeles
MessagePosté le: Sam 13 Jan 2018 - 14:54
Bien qu'ils n'aient que très peu d'expérience en combat héroïque, les deux jeunes gens qui faisaient face aux Guerriers-sans-âmes, se trouvèrent surprenamment confiant. Le courage faisait-il parti des pouvoirs magiques que conféraient la transformation ?
En tout cas, il en fallait une grosse dose, car la monstruosité de ces créatures dépassait de loin ce qu'on pouvait voir de pire sur un écran de téléviseur. Et en situation similaire, sans pouvoirs, Mary se serait évanouie de terreur et de dégoût.

Mais courage n'est pas forcément frère de stratégie et foncer dans le tas comme ils le firent, frapper à tout va avec plus ou moins de mesure, si bien que les corps décharnés s'éclatèrent différents éléments de la rue, en oublier la capacité dispersive et perverse de leur horde d'ennemis, tout cela n’amenait pas à résoudre simplement la crise. Une borne incendie touché justement fit jaillir litres et litres d'eau et inquiéta immédiatement Mary qui s'en sentit responsable de ce dégât et incapable de juger des conséquences minimes ou graves... Elle tenta de trouver un moyen de la boucher plutôt que d'aider Freddy, qui malgré son invulnérabilité et sa force, se retrouva submergé par la horde sauvage.
Il l'appela à l'aide, en même temps qu'elle entendit des cris similaires plus loin, des citoyens menacés... Qui aider ? Freddy ou ces habitants...
Hésiter... devoir choisir la mis mal à l'aise...

Elle fonça dans le tas de mort vivant pour donner un peu de souffle à Freddy et continua sa course en une seconde pour venir écraser les guerriers qui menaçaient un groupe d'individus devant un petit magasin à la vitre brisée, des sacs d'affaires à la main. Ils se carapatèrent sans même la remercier. Elle avait sauvé des pillards...
Toute vie est précieuses, la question ne se pose pas, mais cette observation la perturba aussi... Elle n'avait pas le temps de les gronder ou simplement restituer l'objet de leur vol... Freddy l'appelait de nouveau.

Ah ce que c'était compliqué d'être un héros tout de même...

Ils firent de nouveau front ensemble et l'horreur des zombies commençait à insidieusement les saisir quand un cri aigüe, une moto explosive, puis une femme incroyable firent irruption sur la scène et leur fit oublier la scène de boucherie. La belle blonde cala un coup de pied puissant sur le crâne d'un guerrier sans broncher et atterrit agilement, leur offrant un sourire.
Nul besoin de se questionner, c'était une vraie héroïne qui venait d'arriver.

''WOAW !...'' émit simplement Freddy.

Mary ne dit mot mais pensa la même chose, ne clignant pas.

Alors qu'il avait enfin mis à mal une première vague, quelques secondes de répit leur permirent d'observer l'ancienne conductrice de la moto qui se permis une réplique ironique digne d'un film de zombies.

''Il n'y a pas que la soirée de ravissante, je...'' ne put s'empêcher de répondre Freddy, sur un ton cliché, avant que Mary ne la coupe, furieuse.

"Freddy !"

''Mais Mary ! Et mon identité secrète ! Moi c'est King Marvel !''

"Et pourquoi moi, tu m'appelle Mary ?"

''Heu... tu n'avais qu'a te trouver un nom d'héroïne toi même plus tôt...''

Mais la petite dispute ne pouvait continuer, car la deuxième vague de Guerrier-sans-âme rameutée pour la précédente arriva.
Sauf qu'à présent ils étaient trois et une vraie héroïne étaient avec eux !

Let's fight !




[Résumé :
- Mary et Freddy manquent d'expérience en terme de gestion de crise, mais l'apparition de Black Canary à leur coté les met en confiance pour réduire en bouillie définitivement la menace Est.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 13 Jan 2018 - 23:41
Liverpool - Angleterre ( 23:00 ):

Un petit pub était encore allumé, de sa faible lumière extérieur il éclairait la rue sombre et déserte. Plus aucun citoyens dis honnête dans les rues ce soir, tout ce qu'on pouvais maintenant y trouvé était des clochards imbiber d'alcool à tel point qu'ils en transpiraient. L'intérieur du bar lui n'était guère plus chaleureux, des jeunes qui semblaient avoir un peu trop picolé aussi, des vieux habitué assis dans leur coin un verre de whisky à la main.

Ce qui était le plus intéressant ici était ce qu'il ce passait au sous-sol, quand vous passiez une porte dérobé dans les toilettes une petite salle sans fenêtre, éclairé d'une ampoule était présente. Au centre, une table ronde et verte, autour cinq hommes assis devant un verre de scotch et avec des cartes dans les mains. L'un d'eux était blond, mal fringué, une clope à la bouche, alors qu'une pancarte " Interdis de fumé " se trouvait au dessus de sa tête. C'était belle et bien notre ami John Constantine, encore une fois à parié des choses qu'il ne possède pas au poker clandestins.

Avec lui pour jouer ce soir se trouvait des gangsters locaux, avec lesquels il avait quelques petits souci financier. En regardant encore une fois ses cartes, comme pour se rassuré, John comprenait vite que cette dernière partie ne jouait pas en sa faveurs. Si il perdait cette partie c'était un homme mort, il venait de provoquer ces messieurs pour régler ses dettes persuadé de pouvoir gagné. Mais John avait comme toujours le plan de secours, dans ses mains il utilisait la magie pour modifier l'apparence de ses cartes, lui offrant donc un quint flush royal. Personne ne croirait à autant de chances, mais il savait comment disparaître.

Dans la cabine des toilettes, se trouvait un dessin gravé au dos de la porte, le ticket de sortie pour John ce soir. Préparant son coup, John avait une drôle de sensation, un message télépathique lui parvenais. Xanadu l'appelait à l'aide, en lui envoyant l'une ses visions qui étaient bien connues pour être vraies. Une vision dans laquelle le chaos tombait sur Gotham City. Si xanadu avait besoin de lui John viendrait à son secours sans attendre.

En posant ses cartes sur la tables John quittait précipitamment la pièce.

Je suis désolé messieur...ou pas. Mais je doit vous laissez on se revois plus tard plein de bisous à vous et à la prochaine !


Evidemment John était dans les toilettes avant qu'ils aient eu le temps de réagir pleinement. La porte bloqué par un sort il pouvait maintenant activé son portail. En chuchotant une incantation, John créais ainsi une lumière jaune puissante. En faisant un pas dans sa direction il savait que son voyage allait l'envoyer à Gotham directement. Avant de partir il allumait une clope et prenait le portail.

Gotham City - Etats-Unis ( 17:00 )

Dans un bruit de tonnerre John apparaissait au beau milieu d'une rue de Gotham. Son portail l'avait conduit à Madame xanadu, cette dernière était derrière un bouclier magique à encaisser les attaques de zombies chevalier étranges. Il fallait lui venir en aide, John collais alors ses deux mains entre elles. Une lumière blanche apparaissait alors devant lui attirant ainsi l'attention des monstres présents. Un portail jaune était derrière lui et envoyait comme des éclairs sur tout les monstres qui venaient pour l'attaquer offrant ainsi une chance à Xanadu de pouvoir récupérer quelques secondes.

Désolé j'ai eu quelques petits contre-temps.

Il ne sais pas combien de temps il vas pouvoir faire diversion mais il espérait qu'elle pourrait en profité pour se sortir de là.


// Hors Rp // : - John viens d'arriver à Gotham, attirant les monstres qui s'en prenaient à Xanadu pour lui offrir une porte de sortie.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 18/10/2017
Messages : 156
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Mar 16 Jan 2018 - 9:57
Gotham-city à toujours ressemblé à un patient en soin intensif : vous n’osez jamais trop le faire sortir. Vous avez finit de réparer la plomberie à gauche, vous sabrez le champagne et toutes les constantes partent à la hausse…..
Et PAF la plomberie de droite commence à faire des siennes.
Le genre de patient où franchement, parfois, même avec la meilleure volonté du monde, l’équipe médicale se demande si elle ne va pas trop loin dans l’acharnement thérapeutique. Le genre d’idées noires de 3 heures du matin après 36 heures sur le pont. Mais sans relâche, même découragée les médecins reviennent à la tâche et avec les premiers rayons du soleil l’espoir se re-pointe en général.

Mais aujourd’hui c’est un peu spécial :
Des tumeurs malignes sont apparues aux 4 coins de l’organisme avec une virulence inégalée. Pire, le grand chirurgien ne semble plus donner signe de vie.
Bref là c’est vraiment la merde.


« PUTAIN DE PLAYBOY A LA MANQUE, TU VA PAS ME CHIER UNE PENDULE EN PLEINE APOCALYPSE. JE SAIS TRES BIEN QUE TU ENTENDS, ALORS BOUGE TOI LES FESSES ET VIENS FAIRE TON MALE DOMINANT, SI ELLE SE POINTE TU L ASSOME.

CELA SERA TOUJOURS MIEUX QUE CE QUE JE COMPTE LUI FAIRE.

ON DEPRIMERA ENSEMBLE PLUS TARD. T’AS PAS LE TEMPS POUR CA. VIENS TE DEFOULER SUR ARES IL FOURNIT…

TU VA QUAND MEME PAS LAISSER GAGNER CE CONNARD ?

TA PERDU TES COUILLES BORDEL DE MERDE.
SI JE CREVE SANS QUE TU VIENNES TE BATTRE JE TE HANTERAI TOUTE L'ÉTERNITÉ.
»

Injuste/Inconsciente ?
Peut-être, mais à Gotham il n’y à qu’une seule certitude dans les heures les plus noires : c’est que le chevalier noir est toujours le premier arrivé pour tenir le flambeau.
Mais aujourd’hui ……
A t-il un plan où est-il en train de se morfondre ?
Je n’en n’ai aucune idée mais autant lui souffler dans les bronches avant de partir !
Rose était en train d’utiliser le réseau de son père. Certes même si elle n’avait pas accès à tout, mais elle était devenue son bras droit pendant la présidence, et toute femme aime bien les jouets, et je n’étais pas une exception.
Actuellement j’étais en train d’essayer de contacter l’animal nocturne...
Mais pas que,

« Tu n’es pas assez con pour laisser Ares crever la planète ?
Tu rêves de buter du vrai nazi et pas que de l’anarchiste Heineken de 14ans ?
Tu rêves d’arracher les couilles à un vrai loup-garou ?
Tu rêves de te faire une nuit des morts-vivants ?
Ou alors ton trip c’est de te la jouer pirate des caraïbes ?
Alors n’hésite pas viens vite à Gotam-City, avec un peu de baratin le gouvernement t’en devra même une. »

Dans le vaste carnet d’adresse de mercenaires en tout genre,
tous n’étaient pas des psychopathes.
Tous étaient des assassins mais beaucoup respectaient l’ordre en place. Après tout, c’était lui qui les faisaient vivre.Alors oui des annonces un peu étranges étaient en train de fleurir sur des canaux privés des anti-héros en tout genre où de ses anciens collègues de l’époque pas si éloignée où elle était dans les forces d’intervention de la maison blanche. L’annonce était accompagnée de prises de vues montrant les divers monstres en train d’attaquer la ville.
En même temps une partie des images satellitaires avaient été envoyé directement au chef de la police de Gotham avec comme signature :
Citation :
Je sais que les premières lignes sont toujours les moins informés, voici les informations dont je dispose pour l’instant. Je vous fais confiance pour mettre en sécurité un maximum de civil en attendant la cavalerie.
Rose Wilson, ex-chef des services présidentiel des Etats-unis d’Amériques.

[i] On va vraiment avoir besoin de toute l’aide disponible sur ce coup. Bordel, j’ai déjà perdue trop de temps qui vais-je aider.


(...)
Un groupe de viking finit de sortir de terre pour se diriger vers le centre ville. Les héros sont déjà débordés et si leur super-commandant n’est pas à leur tête ils n’ont aucune résistance en face d’eux.
Tel des envahisseurs en campagne normande les guerriers avancent dans une ville à piller. Malgrés leurs traits de morts-vivants la lueur qui luit au fond de leurs yeux les distinguent de simple zombies. Douleur/ haine mélangées à une pointe de plaisir et de jouissance du pillage. Ils ne sont plus des êtres humains, mais ce n’est pas que de simples marionnettes. Dans mon viseur je devine à leur démarche de vrai professionnels d’un autre âge.
Ils avancent en colonne rapide, bouclier prêt à être brandit vers une menace. Fouillant des yeux chaque porte et chaque croisement pour ne pas être pris en tenaille..
Le bruit assourdi d’un gros Faucon Noir se fait entendre suivis de près par les sifflements des roquettes fusant du ventre de l’hélicoptère de combat. Alors que la rue s’embrase le canon anti-char commence une symphonie de staccato sur les retardataires.

“Bienvenu au XXéme siècle.”
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 506
MessagePosté le: Mer 17 Jan 2018 - 10:36
La Bataille de Gotham City est engagée – et si les troupes d’Hadès, mandatée par Arès, ont bénéficié de l’effet de surprise, la défense s’organise.
De nombreux Héros se mettent en œuvre pour combattre les Morts-Vivants, et la réussite commence à venir ; l’espoir est permis, et s’intensifie même.
Tout n’est peut-être pas perdu.


**
*
**

A l’Ouest : Billy & Darla (PNJ) et Damian VS Nazis-Maudits.
Damian Wayne, Robin ou Ra’s al Ghul, a toujours provoqué des sentiments compliqués chez son père et ses proches ; récemment, il a surtout causé de la tristesse, avec sa décision de quitter la Batfamily pour épouser son héritage maternel.
Cette annonce communiquée à tous, celle de son retour et de son souhait d’aider, peut réchauffer les cœurs – même si la situation demeure terrible.

Le jeune homme arrive donc avec quinze hommes de sa Ligue, et s’empare d’un Batwing, étonnamment laissé à sa disposition par les systèmes, puis se dirige vers l’Ouest pour affronter les Nazis-Maudits.
Son intervention permet de faucher un certain nombre d’ennemis, et d’aider ainsi Shazam et Darla ; hélas, Damian ne pourra pas tout régler aussi facilement.

Les Nazis-Maudits utilisent leur science impie pour attaquer le Batwing – et le faire tomber, directement, dans cette partie de la ville.
Damian s’en sort… mais quatre hommes sont morts, et les ennemis les entourent alors ; la situation devient tendue pour le jeune homme.


**
*
**

A l’Est : Mary & Freddy (en PNJ) et Black Canary VS Guerriers-Sans-Âme.
L’arrivée en fanfare de Black Canary est remarquée, et remarquable. Après un détour par le Nord pour assister Madame Xanadu, elle plonge donc dans la mêlée pour assister Mary et Freddy, dispatchés ici par un choix qu’ils regrettent peut-être, maintenant.

L’implication de l’Héroïne leur permet de repousser les adversaires – mais le pire arrive quand le chef des Guerriers-Sans-Âme, abominable créature chauve armée d’une masse, prend Freddy par surprise et abat son arme dans son dos !
Le jeune homme hurle de douleur et s’effondre, blessé… alors que le leader relève sa masse pour frapper – pour frapper pour tuer !

Mary et Dinah étant à plus de dix mètres de lui, seul un miracle semble pouvoir le sauver…


**
*
**

Au Nord : Xanadu et Constantine et Rose VS Chevaliers-Morts-Vivants.
Black Canary a réussi à créer une diversion dans la horde de cinquante créatures, suffisamment pour permettre à Madame Xanadu de souffler ; et suffisamment, aussi, pour que John Constantine arrive et lui offre l’opportunité de fuir !

La Magicienne ne se fait pas prier, et passe le portail… mais alors que le Britannique compte faire de même, le pire a lieu !
Rose Wilson, qui évoluait dans les airs après bien des actions, et s’en prenait aux Vikings-Ramenés de Black Adam, a vu son hélicoptère être frappé par des tirs ennemis – et les moteurs ont été touchés !
Le véhicule a dérivé dans les airs sur plusieurs kilomètres, fou et incontrôlable, avant de s’écraser lourdement au Nord… directement sur le portail de Constantine !

Rose peut s’échapper des décombres sans mal et rejoindre John, mais tous deux se retrouvent alors seuls face à une horde de Chevaliers-Morts-Vivants qui s’acharnent sur un bouclier qui va céder, en l’absence de Xanadu…


(HJ/ Résumé rapide :
- Damian a pu venir et s’emparer d’un Batwing. Il a 15 hommes avec lui. Son attaque fonctionne, mais les Nazis-Maudits font tomber le Batwing. Damian survit, mais 4 hommes sont morts (demeurent 11 avec lui), et les Nazis-Maudits entourent les décombres de l’appareil ;
- Black Canary rejoint Mary, le combat s’équilibre, mais le leader des Guerriers-Sans-Âme prend Freddy par surprise, et lève son arme pour le tuer. Dinah et Mary sont à 10m de leur allié, coupés par la horde adverse ;
- Rose s’en est pris aux Vikings-Ramenés de Black Adam mais a été prise par des tirs, son hélicoptère a été touché et a dérivé vers le Nord. Xanadu s’est enfuie dans le portail de Constantine, mais le vortex a été anéanti par le crash de l’hélicoptère de Rose. Elle survit et rejoint Constantine, mais ils font face aux 50 Vikings-Ramenés qui vont faire céder le bouclier de Xanadu. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 156
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Ven 19 Jan 2018 - 9:25

"Je n’aime pas la magie."

J’aurais mieux fait de prendre un tank, mais ce n’est pas assez rapide. En réponse à ma pluie de feu, un trait magique et directement venu détruire le stabilisateur de mon appareil. Dans une cacophonie d’alarmes et de voyants hurlant la fin proche de mon véhicule je cherche rapidement des yeux un endroit où me poser. Le choc est brutal et j’en avais perdu l’habitude. Quand vous vous faites descendre à la mitrailleuse vous entendez avant les impacts contre le blindage, tel une grêle mortelle.
Quand vous êtes accroché radar, l’électronique hurle à réveiller les morts.
Mais là, rien avant de se transformer en boule de feu…

La 12éme sur ma droite…putain des civils.
L’annexe de Wayne industrie… Putain ils font ces squatteurs ?
La 15ème(…)Barrage de police. Bordel je ne vais jamais m’en sortir, en pleine apocalypse impossible de trouver un endroit désert. Je suis maudite ou quoi ?



Les extincteurs ne suffisent pas à éteindre le brasier et je sais que dorénavant avec les avaries en train de se propager je ne pourrais plus poser mon appareil proprement. Alors je pointe mon appareil vers la ligne de front la plus proche. Putain ce mur lumineux, impossible de l’éviter et il m’empêche de faire sauter mon appareil dans la horde.
Pour éviter de percuter l’espèce de paroi, je largue le kérosène pour éviter l’explosion et j’écrase mon appareil sur la place vide …
(Censuré), c’est quoi cette porte flamboyante ? Oh et puis merde, je n’ai pas le choix. Je prends la lourde caisse sur le siège passager et je saute avant que l’appareil ne s’écrase sur le construct magique. Les petits réacteurs de mon harnais de sauvetage font leur office et je me pose comme un charme au milieu du chaos que je viens de déclencher.
Un type bizarre que je ne connais pas doit certainement être en train de me parler mais entre l’explosion cette espèce de paroi étrange en train d'éclater comme une bulle de savon et les monstres qui cherchent à s’inviter mon entière attention est déjà accaparé pour évaluer la zone de combat.



Je dégage l’arme lourde de la caisse que j’avais prise en sautant et je commence à tendre mes muscles. Même avec mon physique augmenté son recul pourrait me faire sauter l’épaule si je m’y prends de travers. La horde va bientôt être sur nous, mais pour l’instant elle s’infiltre dans les brèches du mur en train de se dissiper.
Bande de munition, clear.
Je verrouille l’épaule, je fais sauter la sécurité alors que mon regard continue d’évaluer notre position.
Et pointant mon lance grenade je commence à arroser à travers les trous. Chaque munition déclenche une explosion envoyant valdinguer des os brisés et des armes antiques aux 4 coins de la place.


"Con(censuré), vous auriez pu au moins attendre la fin de highway to hell avant de faire sauter ma sono."

La musique est plus sourde, mais le lance grenade automatique fait son office. Les fleurs de feu se propagent à travers la horde massée contre le mur en taillant des trous à travers les portes naissantes.


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Jan 2018 - 16:20
Gotham était plongé dans le chaos le plus total cela ne faisait aucun doute. La ville avait déjà connu son lot de calvaire et s’était toujours remis de l’opposition des vilains de tout genre, mais cette fois-ci, c’était différent. Le mal qui rongeait la cité du Chevalier Noir était particulier. Une frappe ordonnée, une horde disparate, mais trop coordonnée, de nombreux points d’attaque. La vision de Xanadu avait certainement permis aux héros d’être pseudo préparer à l’assaut, il n’en demeurait pas moins que la situation était terrible.

Dinah aurait finalement peut-être mieux fait d’aller à son rendez-vous avec Oliver Queen, loin de tout ce tumulte. Malheureusement, ou heureusement pour les citoyens de Gotham, elle n’était pas le genre de personne à fuir et laisser les opprimés dans le besoin. Elle était de ces justicières dévouées, pour qui la défense de ceux dans le besoin passait avant tout. La situation du trio avait grandement évolué depuis son arrivée à l’improviste, une première vague de Guerrier-Sans-Âmes avait été repoussée, mais l’arrivée de leur terrible chef semblait vouloir faire pencher la balance autrement.

Black Canary repoussait les quelques guerriers près d’elle grâce à ses aptitudes martiales, lorsqu’elle remarque que King Marvel avait été séparé du duo féminin. Opportunité de rêve pour le chef ennemi qui en profita pour l’attaquer de revers avant de lever son arme pour le coup de grâce.

Dix mètres les séparaient et bons nombres de guerriers entravaient la voie directe vers le héros de la famille Shazam. Une fraction de seconde c’est tout ce qu’il fallut à Dinah Laurel Lance pour agir, orientant un nouveau cri puissant sur le sol en direction du chef des Guerrier-Sans-Âmes. Un cri qui fit vibrer le sol, créant une onde puissante faisant relever le pavé et trébucher les soldats morts-vivants se trouvant sur son passage. Un cri qui lorsqu’il atteignit sa cible fit voler le sol sous les pieds du chef guerrier dans tout les sens.

Black Canary avait agi ainsi espérant à la fois, déstabiliser son adversaire suffisamment longtemps pour permettre à sa collègue de voler au secours de son partenaire et faire trébucher ce dernier pour permettre au trio de se regrouper.


-Il faut le récupérer et se regrouper, nous sommes trop à découvert pour le nombre d’ennemi. La ruelle là-bas nous offrira un bien meilleur avantage.

Dinah avait toujours été connue pour son leadership et son sens stratégique, se battre dans la rue, à découvert offrait trop d’opportunité aux ennemis de les débordé, son cri avait pu créer une brèche temporaire, mais elle ne pourrait pas s’en servir indéfiniment, les héros devaient se coordonnées. Espérant que Mary écouterait son plan, Canary se dirigea rapidement vers l’entrée de la ruelle, observant la jeune héroïne.

Un nouveau cri retentit dans la nuit alors qu’une fois de plus elle tenta d’ouvrir la voie aux deux membres de la Shazam Family, chemin qui les placerait dans un espace de combat plus confiner, réduisant ainsi les chances de débordement et le nombre d’opposants pouvant les menacer. Un avantage stratégique non négligeable face à la menace s’opposant à eux.





HJ-

-Black Canary voyant Freddy en mauvaise posture pousse un puissant cri, créant une onde de choc à même le sol faisant trembler celui-ci afin de faire tomber ses adversaires et déstabiliser leur chef dans une explosion de gravats.
-Elle demande à Mary d’emprunter le plus rapidement possible le chemin ainsi créer afin de récupérer King Marvel avant de la rejoindre dans une ruelle situé près d’eux.
-Un nouveau cri est poussé afin d’ouvrir le chemin du retour aux deux jeunes héros, Dinah prenant une position stratégique dans la ruelle pour continuer le combat avec moins de risque d’être submergé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 20 Jan 2018 - 3:44
[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !
Event : Various people


Dans les poussières et les gravas résultants de l'entrée fracassante du sombre protecteur, les quelques gardes encore présents étaient en état de choc. Le plafond s'était effondré sur eux et une poignée de zombi-vikings avaient, par la suite, enfoncé les portes de la prison pour mettre à mal tous les vivants qu'ils croisaient.

Adam était, à présent, maitre de la prison et avait dicté la consigne. Il ne restait aux gardes qu'à l'appliquer. Obéir et rester en vie encore quelques instants. L'un des surveillants pénitentiaires précédemment éjecté dans les airs par le souverain rampait sur le sol, blessé. Il s'éloignait lentement de là où se trouvait Black Adam. On pouvait lire dans ses yeux la terreur qui s'emparait de son cœur. Son regard, horrifié, croisa celui du seigneur. C'est à ce moment-là que firent irruption dans la pièce une dizaine de guerriers nordiques putréfiés qui s'étaient introduit dans Blackgate. L'un d'eux s'élança contre le garde, leva sa hache rouillée, mais non moins tranchante, au-dessus de sa tête pour l'abattre sur sa victime. Au moment où le zombi allait tuer le pauvre homme, il fut frappé d'un projectile tranchant lancé à vive allure qui le projeta inerte contre un mur avec deux autres des siens et qui s'apprêtaient aussi à frapper des civils.

C'est un super-héros qui s'infiltre entre les rangs d'Adam et qui dispense quelques uppercuts et autres balayages sur des zombis, de quoi les sonner sans les arrêter définitivement. Le monarque ne le connaît pas personnellement, mais tel le fin observateur qu'il est, il remarque le symbole de chauve-souris qu'il porte sur la poitrine à l'image du rongeur de Gotham. Ainsi ce petit fanfaron était de la famille du vieux Batman ? C'était là, quelque part, une insulte proférée par l'homme chauve-souris. Envoyer un novice contre le champion de Shazam ? Il serait massacré en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

Batman serait-il devenu sot ? Croire qu'un novice comme toi est capable de m'arrêter... Inepties !

Il le pensait. Sa dernière entrevue avec le chevalier noir s'était très mal déroulée. Adam gardait une amertume intense dans son estomac. Il souhaitait voir le Batman mort. Et il ferait la démonstration par son apprentie. Il détruirait tout ce à quoi tient le justicier. Adam tenait toujours ses promesses.

Mettre en pièce quelques zombis est déjà prodigieux pour quelqu'un comme toi… mais t'opposer à moi n'est que folie. Tu aurais mieux fait de rester cacher. Tu n'as aucune espèce de chance.

Sans lui laisser le temps de répondre à l'invective, Black Adam se ruait violemment sur sa proie et le saisissait par le bras, alors que le justicier se protégeait par réflexe en le levant. Le souverain qui tenait fermement le héros le projeta au travers du contre-plaqué de plusieurs petites salles. Comme on aurait joué avec une petite balle, Adam s'amusait de violence à balancer le héros comme cela lui convenait. Le super-vilain s'envola et s'engouffra dans le tunnel qu'il venait de créer afin de retrouver le Signal. Celui-ci se trouvait au sol et tentait de se relever.

Tu es faible. Maintenant tu vas mourir !

Il piétina alors le dos du jeune homme en costume jaune et noir qui devait souffrir atrocement. Des craquements se firent entendre, comme si la colonne avait rompu. Ou n'est-ce que des cotes seulement ? La douleur du héros était perceptible. Plus loin, dans la pièce où il se trouvaient auparavant, les vikings attaquaient les gardes et les abattaient sans réserve. Les gardes se défendant comme ils le peuvent. Mais Adam ne se délectait pas encore assez de ce moment de torture qu'il infligeait. Il voulait le faire souffrir davantage, le réduire en bouillie. Il agrippa alors le justicier par la nuque et le souleva dans les airs en s'envolant lui-même. Il lui tint quelques mots. Une ode funèbre.

A l'aube de demain, tes petits amis ailés pleureront sur tes restes méconnaissables gamin.

Il s'élança avec un peu d'élan et écrasa le visage du disciple de Batman contre un mur qui s'effrita largement. Il l'écrasa à plusieurs reprises, avec tellement de force qu'un humain normal serait mort d'un seul impact. Adam relâcha sa proie qui chuta d'un mètre avant de tomber sur un évier en porcelaine qui se brisa. Incapable de bouger, le Signal gigotait au sol, agonisant de douleur. Adam l'attrapa et le plia pour le mettre à genoux face à lui. Le héros crachait du sang et semblait sur le point de s'évanouir. Comment pourrait-il survivre à cela ?

***

Pendant ce temps dans les rues de la vieille ville à Gotham, le reste des vikings-ramenés s'évertuait à semer la mort et le désespoir partout là où ils passaient. Déjà quatre pâtés de maison étaient tombés sous leurs lames d'un autre temps. Des centaines de personnes étaient mortes et des milliers mourraient encore. Des centaines de milliers.

La méthode était simple et brutale. Ils se frayaient un chemin le plus direct vers le cœur de la ville et réduisait à feu et à sang toutes traces d'humanité qu'ils rencontraient. Dans une des rues principales, un petit groupe d'une quinzaine de zombis avançaient bien plus directement vers la vieille ville. Ils arpentaient un boulevard et terrorisait les passants, tuant ceux qui s'approchaient trop.

Soudainement, un hélicoptère de combat survola le boulevard et fit pleuvoir le feu sur les vikings qui furent découpé en lambeau pour une partie. La quasi-totalité de ces quinze soldats étaient détruits. Les autres se dispersèrent entre les maisons.

Effet providentiel ou stratégie coopérative ? Des tirs à la provenance inconnue vinrent à frapper l'appareil menaçant à de multiples reprises. Celui-ci se mit à fumer dangereusement et à tourner en chutant violemment, s‘éloignant du sud de la ville. Les vikings étaient beaucoup moins nombreux à présent, ils étaient dispersés, esseulés, mais ils restaient menaçant. Ils s'infiltraient dans les maisons, dans les jardins et supprimaient toute vie.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Actions notables:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 506
MessagePosté le: Dim 21 Jan 2018 - 19:10
(HJ/ Je ne relance que Black Adam car j'attends les réponses des camarades de Rose & Black Canary. S'il n'y en a pas dans quelques jours, je vous relancerais. Smile /HJ)

Au Sud : Black Adam & Vikings-Ramenés VS Signal.
Les quartiers autour de Blackgate sont attaqués par les trente Vikings-Ramenés laissés à l'extérieur de la prison ; et si dix d'entre eux ont été anéantis par les tirs de Rose Wilson, les survivants ont pu repousser l'hélicoptère, et donc pu reprendre leurs massacres.
Jusque-là.

Car alors que les Vikings-Ramenés se dispersent, s'en prennent aux civils encore debout... quelque chose arrive.
Près d'eux, autour d'eux, les plaques d'égout explosent, sont projetées dans les airs - et agressent les Vikings-Ramenés. Qui sont encore pris à partie par des lampadaires qui se décrochent soudain, des feux de circulation qui surchauffent et leur tombent dessus.
Et qui sont, enfin, écrasés par des pans d'immeubles entiers, arrachés par des micro-explosions dues à des surchauffes.

Les vingt Vikings-Ramenés sont soudain anéantis... par la ville elle-même.
Comme si Gotham City se retournait contre eux !

Cependant, plus loin, les dix derniers Vikings-Ramenés combattent et abattent des gardes ; et, à quelques mètres, Black Adam tabasse à mort le Signal, au point que ce dernier semble littéralement sur le point de mourir.
A genoux, Duke Thomas lève son visage brisé... et ne bouge plus. Une seconde terrible s'écoule, alors, mais si Teth-Adam pense assister à une agonie... la surprise va être grande.


"Ha."

Un sourire étrange glisse sur le visage de Duke.

"Il m'avait dit que t'étais naïf... je pensais pas à ce point."

Et, avant que Black Adam puisse réagir... le Signal explose.
Littéralement.
L'être explose, mais sans souffle - et si des dizaines de morceaux sont évacués de sa forme, ces derniers se précipitent immédiatement vers le Vilain lui-même !

Black Adam se découvre recouvre de ce qu'il découvre être des plaques métalliques, qui formaient Duke... qui n'était qu'un robot !
La créature mécanique recouvre désormais Black Adam, et tente de le bloquer, de l'étouffer, de le contrôler - et de le piéger, définitivement !

Et alors que Teth-Adam se débat, le véritable Signal apparaît dans la prison pour détruire trois Vikings-Ramenés par surprise, tandis que, plus loin, dans les ombres de la ville, une machine est activée, une lueur apparaît dans les cieux...

... et l'espoir renaît, soudain !

(HJ/ Résumé rapide :
- les 20 Vikings-Ramenés dans le Sud sont anéantis par... ce qui semble être la ville elle-même, qui se retourne contre les envahisseurs ;
- Duke se révèle être un robot, qui explose et vient se bloquer sur le corps de Black Adam, pour le piéger voir l'étouffer ;
- Duke arrive discrètement, le vrai cette fois-ci, et détruit 3 Vikings-Ramenés sur 10 ;
- Plus loin, le Batman active le Batsignal... /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/10/2017
Messages : 23
Localisations : Variable
MessagePosté le: Lun 22 Jan 2018 - 11:02
Petites choses désuètes, faibles et vaincues par le passé, que venez vous chercher à accomplir dans ces temps qui ne sont pas les vôtres?

Aujourd'hui, jour de Chaos.
Pour Gotham, pour le monde, mais surtout pour Gotham, dans un premier temps. Un Chaos antique, venu des entrailles de l'auparavant, de l'hier, de tout ce qui n'est plus. Morts et vaincus, les défaits de leur temps viennent déchaîner le courroux des trépassés en une attaque trop coordonnée, trop spontannée. Sans sens ni cohérence, leur furie s'attaque à tout, et le clash des époques se confirme, lorsque les méthodes de guerre espacées de plusieurs centaines d'années dans le temps s'affrontent sur un champ de bataille dévasté. Gotham et son cycle de destruction, puis reconstruction, souvent improvisée scène principale de l'acte Majeur de toute apocalypse qui se respecte.

Mais tous ne sont pas prêts à laisser la flamme s'éteindre si vite. Si tôt, si vainement.

« A peine installé que l'on cherche déjà à me faire comprendre que je ne suis pas chez moi.  »

Quelques mois, quelques actions, toujours dans l'ombre de la nuit, de l'anonymat. Un soupir s'échappe d'entre ses lèvres pincées par la contrariété, soupir de fumée, tant la cigarette à sa main a déjà fait son œuvre quelques secondes plus tôt. Une légère buée sur la fenêtre tout en face de lui, et son regard se reporte vers plus bas, dans les rues. Du sommet de ce gratte-ciel, le Chaos paraît presque lointain. C'est le luxe des puissants : celui de pouvoir regarder les rues s'enflammer des braises infernales depuis leurs piédestales de bêtons, leur abris de hauteur, sans trop craindre la représaille des assaillants. Fausse sécurité, dangereux rassurement. Personne n'est à l'abri, dans Gotham, absolument personne.

« Qu'est-ce que tu en penses, toi, hm ? »

Un regard par-dessus son épaule, et l'homme en noir pose ses yeux sur l'autre, plus loin, baîllonné, attaché, immobilisé sur le cuir confortable de son canapé, la peur au visage, tremblant, brisé. Tout autour, des corps au sol, des hommes en arme qui semblent inconscients. Pas de sang, pas de marques de blessure. Juste une procession de gorilles drapés de noirs costumes, avachis au sol avec une arme à leur côtés.

« Oui, tu ne le sais désormais que trop bien, ce que cette sécurité a d'illusoire. »

Un lent demi-tour, quitter la vitre pour faire face à l'autre. L'autre, et sa dégaîne de grand mafieux, son apparât de figure du crime. Peu importe ce qu'il était hier, aujourd'hui, il n'est plus rien. Ou presque.

« Tu sais quoi ? Je me sens d'humeur miséricordieuse, aujourd'hui. Je vais te laisser une chance de t'amender.

Va, sauve la ville que tu as pillée des années durant. Vous, aussi.
 »

« Vous ». Vous, ce sont ces gardes jusqu'ici immobiles. Et pour précéder ces mots, ces ordres, une impulsion, quelque chose de mystique qui prend l'air, invisible, qui émane du Britannique – son accent le trahit. Ils se lèvent, tous. Eux, de leur sommeil, lui, de son canapé, tandis que la corde autour de lui se défait d'elle-même. Quelque chose a changé, dans leur regard. S'est éteint. Mais ils ramassent leurs armes, les tiennent tout aussi habillement qu'il y a un peu moins d'une heure, losqu'ils ont tentés de s'opposer à lui. Cette fois-ci, le sommeil ne s'imposera pas à leurs esprits. Sauf peut-être l'éternel sommeil.

« Ouais, je sais, je sais que tu pourras pas être là à temps. Mais essaie. D'accord ? Et préviens les autres. Je vais avoir besoin de vous. Vois ça comme un rappel du bon vieux temps, oui ? »

Sous le son des pieds qui claquent à l'unisson jusque vers les ascenseurs de l'immeuble, une conversation. Un téléphone à l'oreille du Vigilant, et de l'autre côté du fil, une voix aux mots indistincts. Seul un agaçement inquiété reste palpable, dans le ton. Un léger rire, et il s'engouffre dans un ascenseur à la suite de sa garde temporaire.

Direction le garage, puis ensuite, la Guerre.

**

La promesse des News TV et réseaux sociaux est tenue : Gotham, à feu et à sang, vulnérable.

Vulnérable, mais pas vaincue. Pas encore. La défense s'organise, disparate, mais unie, à sa manière. Des alliances, parfois naturelles, parfois improbables, forcées par la menace d'une hache, de la charge de zombies déterminés. La détermination de choses sans peur de la mort, sans rien à perdre.

« Mais vous non plus n'avez pas peur de mourir, hein ? »


Manchester pose la question dans le vent, sur le siège passager de ce SUV blindé, le premier d'une petite escorte de trois exemplaires de la sorte au total. A ses côtés et dans son dos, la garde stoïque, imperturbable et inébranlable, automates de chair à qui l'on a donné un mission : protéger l'homme en noir, l'escorter jusqu'à destination, sauver la ville. Trois missions, donc, à vrai dire. Programmés, dirigés, ils ne font et ne fero,nt que ça, ainsi, à la question du Britannique ne suit que le silence des voix, le bruit des armes chargées et le grondement d'un moteur. Un rire, une enième inspiration sur sa cigarette et le chemin continue.

Houleuse, la petite balade improvisée dans les rues agonisantes de Gotham. Sur son chemin, il a croisé la Peur, la Folie et les créatures, disséminées un peu partout en ville. Il a croisé un hélicoptère, aussi. Quelques rues plus loin, le Boom des missiles se fait entendre, et dans son sillage, le vrombissement du sol fait trembler les véhicules. Puis, après le concerto d'explosions, une autre, plus modeste, plus lointaine : celle d'un moteur d'hélicoptère touché. Et il tombe, tombe et tombe, dangereusement.

« Bob, sois un amour et tourne à gauche, direction le coucou qui pique du nez. »

Deshumanisé, le conducteur – qui ne s'appelle pas Bob – tourne mécaniquement vers la gauche, pour entamer d'arriver sur les lieux. Avant même d'arriver, le grand fracas de l'appareil rencontrant le sol se fera entendre. Magne-toi, Bob.

Bob se magne. Bob les amène vers ce que Gotham fait de mieux en matière de Chaos : missiles, barrières magiques, épées et protagonistes masqués se mélangent dans cette marée de squelettes, imposante et dangereuse, amassée autour de la protection, affaiblie.

« Messieurs, il est grand temps de vous atteler à ce que vous n'êtes pas payés pour. Rassemblement dans la bulle, Feu sur les Zombies. »

La voix tonne calmement dans le Talkie-Walkie, et non sans dégâts et dommages pour les différents véhicules, l'escorte commence à faire son chemin jusque sur la scène. Là, un amas de morts qui tapent contre la barrière. « Plein pot, Bob » Dés la consigne donnée, un coup d'accélérateur. L'objectif : ruiner le pare-choc avant de la voiture, pourvu de faire un passage et peut-être éliminer quelques zombies.

Il y arrive, avec plus ou moins de succès. Sans prendre la peine ni de trop s'attarder sur les premiers locataires de ce qu'il reste de la bulle, ni de vérifier ce qu'il reste des deux autres SUV, il sort du sien, un sourire décontracté sur son visage. Dés lors, une ultime inspiration sur sa cigarette, et au fur et à mesure que la cendre s'accumule sur le bout de son péché mignon, une nouvelle barrière qui émane de lui, pour remplacer la première. Pas magique, télékinétique – mais une barrière tout de même.

Un effort de concentration pour maintenir sa structure, il n'attaque pas par lui-même, et laisse ce loisir à ses sbires d'un jour. Une mélodie de balles et douilles frappées contre le sol commence à se faire entendre.

Guerre à l'endurance. Ne pas tout donner d'un coup, s'économiser pour la durée. Car elles sont nombreuses et impitoyables, ces apparitions du passé.

« Vous ne m'en voudrez pas, la cavalerie arrive un poil en retard, aujourd'hui ».

Brève déclaration, lancée par-dessus son épaule en un sourire amusé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 116
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 23 Jan 2018 - 2:58
Cette sensation m'avait manqué ! Pas combattre des morts-vivants mais conduire l'un des jouets de la famille et patrouiller dans le ciel de cette ville condamné par le crime. Personne de la Batfamily n'avait répondu à l'appel. Peut-être étaient t'ils toujours en colère contre moi ou encore, occupé à combattre les ennemis tout comme je le fait. Je ne leurs en veux pas s'ils ne font qu'ignorer mon appel. Je leurs ai fait beaucoup de mal, j'en suis plus que conscient.


J'arrives donc à faucher plusieurs nazis avec mes tirs, laissant le temps aux alliés de respirer un peu. Plusieurs vagues de tirs disperses ces maudits allemands mais ce n'est pas assez. Tout à coup, les commandes du Batwing refusent de coopérer et je m'écrases lourdement au milieu des morts en uniformes noires. Au sol, ils se mettent tous à frapper et tentent de grimper sur l'aéronef. Je crois pas qu'un courant electrique les stoppera, ils sont mort. Je dois trouver autre chose et vite ! J'ai une idée ! J'appuis sur quelques boutons et un compte à rebours apparait sur l'écran. J'ai 30 secondes. Un autre bouton et ma voix résonne dans l'intercom afin de donner un ordre aux enfants.

"Les Shazam ! Reculez !"


Quelques secondes seulement. Je tires sur un levier sous mon banc et je suis éjecté du Batwing.


"NEIN ! BANDE DE CONS"


L'avion de Père explose dans une énorme boule de feu et je sens la chaleur roussir le bas de ma cape. Grâce à cette dernière, j'arrives à atterir sans dommages sur un toit à proximité. Une lumière éclaire alors le ciel. Ce fameux symbole qui instaure la peur dans le coeur de chaques criminels de la ville. Un symbole qui donne de l'espoir aux pauvres habitants qui ne peuvent sortir de cette pomme pourri. Un symbole que je respectes et que je rêve de porter sur ma poitrine, un jour. La chauve-souris du chevalier noir. Batman. "Père" dis-je tout bas en souriant. Il est venu ! J'active ma radio.

"Robin à Batman ! Je suis dans l'Ouest de la ville. On dirait que le Führer nous à envoyé des hommes de l'au dela ! Je ne suis pas seul. Deux membres de la Shazam Family sont la. Tout va bien, je crois avoir un plan. "


Pour avoir un plan, j'en ai un. Il peut sembler farfelu aux yeux de beaucoup mais peut-être que ces soldats ont encore une étincelle de lucidité dans leurs coeurs. Il faut essayer. Je sautes du toit pour atterir dans la rue, je vois un cadavre par terre dont le bandeau de bras ne semble pas trop endommagé. Putain qu'est ce que je fais la ! Je l'installes à mon propre bras même si ça me dégoute avant de monter sur le toit d'un autobus dans la rue. Je lève le bras devant moi, la main tendu avant de crier en allemand.


"Sieg Heil ! Peuple Allemand ! 70 ans maintenant que cette guerre est terminé ! Notre cher Fuhrer est mort depuis longtemps. Pourquoi attaquer les civils quand vous pouvez être avec vos femmes, vos enfants ! Ne vous vengez pas des pauvres vivants, vengez vous de ceux qui vous ont arracher à votre mort pour combattre de nouveau. Vous méritez la paix et un être égoiste vous l'a enlever pour atteindre ses propres buts ! Combattez les et retournez d'ou vous venez !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/11/2017
Messages : 286
DC : M'gann M'orz & Queen Clea
Situation : Procureur
Localisations : Los Angeles
MessagePosté le: Mar 23 Jan 2018 - 21:35
"FREDDY !!"

Il n'avait pas fait attention à l'arrivée soudaine du colosse mort vivant qui l'écrasa entièrement sous son énorme masse pointue, faisait éclater le bitume... Un instant Mary fut pétrifiée à l'idée que Freddy soit réellement réduit à l'état de bouillie sous cette attaque. Avec la poussière, elle ne le voyait plus...
A quoi pensaient-ils ?! Ils n'étaient pas Superman et Supergirl, ils n'étaient pas des héros qui...

Son instant de torpeur fut vite interrompu par un cri si strident et puissant qui fit s'arracher le sol et souffla encore plus de poussières, mais également des zombies au passage.
Le cri du Canary avait déblayé un passage jusqu'à Freddy.

L’héroïne lui donna des consignes et remis Mary en selle, elle se précipita vers Freddy encore enfoncé dans le sol par le coup dément, se frottant le crâne. Elle se pencha sur lui pour l'aider à se relever en mettant son bras sur son épaule...

"Oh mon Dieu, Freddy !... Tu va bien ?!"

''Ça va, ça va... j'ai pas envie de passer pour la DED de la soirée...''

"La quoi ?"

''La demoiselle en détresse... tu ne te souviens pas de...''

"Idiot va... débrouille toi."

Et elle le relaissa tombé... voyant bien qu'il n'était pas blessé. Heureusement que Billy avait raison quand il disait qu'il en avait encaissé de sacrés chocs sans jamais rien se briser.
Le plus important était de ne pas douter...

Elle s'envola, Freddy la suivant, jusqu'à la ruelle indiquée par Black Canary.

''Mais on s'enferme là ! On devrait rentrer dans le tas plutôt ?''

"Mais on se fait déborder... tu t'es fais écrabouillé !"

''Oui, bon, j'ai pas une égratignure...''

"Mais Billy dit que ses pouvoirs partagés, ce n'est pas le même niveau que quand il est seul..."

''Je sais... je sors plus souvent avec lui, tu sais. Mais ce n'est pas un boss lambda de Resident Evil qui va me faire mal.''

"De quoi ?..."

La discussion s'arrêta vite quand un cri de rage accompagna la charge du monstrueux zombie qui occupait toute la ruelle de sa stature imposante.
Ils n'avaient aucune issue !

Comme un sanglier enragé il fonça ! Levant son arme, prêt à tous les réduire en charpie et...
Des éclairs sortirent des mains de Freddy !


Des éclairs au bout des mains...


Grillant littéralement le chef zombie qui devint noir comme des cookies oubliés dans un four avant de s'écrouler lourdement à leurs pieds en émettant une infecte odeur de brûlée.

''WAOU !! Cool !
Ça c'est pour m'avoir frappé, gros moche !''


Et il lui donna un petit coup de pied... autant par fierté que pour s'assurer qu'il était réellement inanimé après avoir été foudroyé par Freddy.

Après la stupéfaction, Mary jeta un regard un peu gêné à Black Canary...

"Heu désolé... On ne sait pas encore comment fonctionnent nos pouvoirs."



[Résumé :
- Mary aida Freddy à se remettre de cette attaque bien que son invulnérabilité tiens le coup.
- Les deux suivent Canary jusqu'à la ruelle.
- Le chef guerrier sans âme charge alors, mais se fait griller par un éclair instinctif de Freddy.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Jan 2018 - 2:23
[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !
Ft. Event : Various People


Naïf ? Ce n'était pas là un adjectif adéquat concernant le valeureux et somptueux Black Adam. C'était un idéaliste. Un revanchard. Certes entier, avec des imperfections, mais un courageux guerrier d'un autre temps. Il avait vu les siècles. Il avait écrit l'histoire des civilisations antiques. Il était à la fois la plume et le glaive. Il était un dieu parmi les mortels. Le champion de Shazam, l'origine d'une magie perdue, gâchée par les prétentieuses intentions d'un enfant. Il n'était pas naïf.

Soudainement, le corps du justicier qu'il tenait de ses mains et qu'il s'apprêtait à détruire se désagrégea en une fraction de seconde. Il n'était pas celui que Teth croyait tenir. Un vulgaire pantin manipulé à distance par un marionnettiste tapis dans l'ombre depuis le début. Les parties de l'automate s'étaient séparées et elles vinrent à enserrer celles du souverain. Comme une exo-armure. Une camisole de force de technologies. Les avant-bras du droïde s'était agrippé à ceux du monarque, ses jambières également. Tout ce corps désarticulé agissait comme un miroir, piégeant avec étonnement Adam. Il se contractait avec force autour de lui, dans l'espoir de l'immobiliser. Au moins un temps.

- Surprenant.

Le seigneur du Kahndaq n'était que peu dérangé par cet artifice. Ce n'était que du bricolage. Cela serait vite défait. Il sentait son corps se raidir par la force de la machine. Un humain lambda aurait été soumis.

- Voici donc l'étendue de tes capacités. Pantins et jeu des ombres. Me fera-tu tirer une carte après cela, ou tes pathétiques prestations de magicien raté s'arrêtent ici ?

Dans un râle de force particulièrement bruyant, Adam détruisit sa prison de métal d'un seul mouvement de son corps. On ne l'arrêterait pas si facilement. Les pièces volèrent un peu partout. Adam était libre. Mais il ne comptait pas spécialement s'attarder sur le menu fretin. Un pitre dans un costume d'abeille se prenant pour le roi de la nuit. Un gamin. Les vikings s'en ferait un encas, pensait le souverain. Par la percée qu'il avait faite, au travers des multiples salles, Adam lança un regard vers le justicier.

- J'ai à faire ailleurs petit. Mes guerriers se feront une joie de te montrer l'étendue de ta défaite. Les tours de passe-passe ne te seront d'aucune aide contre ces âmes du tartare.

Lâché sur le ton du défi, cette phrase signifiait tout. Adam n'était pas là pour s'amuser avec le justicier en couche-culotte. Il n'avait pas de temps à perdre avec cela. On l'attendait ailleurs. Khem-Adam prit alors de la puissance et transperça les murs qui lui faisaient face de part en part pour tomber sur les cellules de prisonniers. Il laissait derrière lui, le Signal et les quelques gardiens horrifiés, s'opposant à sept zombis solides en armes et armures.

En quelques instants, il perfora une paroi derrière laquelle se trouvait Alcatraz. C'était une façon de le dire. Une grande pièce sur deux étages, avec un chemin de ronde, où étaient alignées des cellules. Derrière les barreaux d'acier trempé, les pires racailles de Gotham. Les truands de la ville, incarcérés pour les crimes qu'ils avaient commis. La crème du mal qui ronge l'esprit des hommes. Sans surveillance. Ils étaient accessibles enfin. Quand ils virent Black Adam, ils se mirent à crier, taper sur les barreaux de leur tasse en métal, ou sur leur lit, pour honorer bruyamment leur sauveur d'une acclamation générale. Ils reconnaissaient évidemment le personnage de notoriété publique Black Adam.

- SILENCE !

D'un cri, Adam avait calmé la foule et fit régner un ordre certain.

- Vous êtes des voleurs, des meurtriers, des dealeurs et des mafieux. Vous êtes la lie de cette humanité décadente. Vous êtes le résultat de cette dépression sociétale.

À entendre ces mots, les prisonniers ne savaient plus vraiment quoi penser. Se faisaient-ils insulter ? Que voulait-il dire ce gus volant ?

- Oui, c'est ainsi que vous êtes qualifié. Les déchets. Les monstres. Mais les monstres ne sont-ils pas ceux-là même qui nous plonge dans la peur et la misère ? Les médias et leur venin. Les patrons et leurs profits. Les politiques et leurs mensonges. Non ! Vous n'êtes pas les monstres. Plus maintenant. Vous êtes l'espoir. Vous êtes le renouveau. Depuis trop longtemps, on nous berne, on nous ment. Et cela s'achève ce soir !

Scandant avec théâtre ces dernières phrases, Adam emporta les prisonniers dans une acclamation totale. Il forgeait un engouement pour la cause.

- Vous êtes les héros d'un nouveau jour. D'une nouvelle nuit. Et le monde va changer. Gotham va tomber ce soir et vous serez les juges de ce tribunal !

Une nouvelle explosion d'éclats de voix et d'applaudissement éclatait avec résonance dans la prison.

- Je brise vos chaines. Brisez Gotham pour moi !

Alors que tous hurlaient encore plus fort et tapaient des mains de plus belle. Adam éclata, une à une, toutes grilles de cette pièce, libérant de fait les malfrats. Alors qu'ils se saisissaient d'objets en tout genre pour faire des armes, Adam fonça une dernière fois dans les murs pour se frayer un chemin vers l'extérieur.

Dehors, le temps était toujours lourd et rougeoyant. Une lune turgescente pointait dans le ciel et quelques gouttes chaudes chutaient ci-et-là. Loin dans l'horizon, le Batsignal était allumé sur le toit du Gotham City Police Departement. Adam fut pris d'un haut-le-cœur en le voyant. Une violente frénésie.

Les nombreux criminels étaient parvenus à le suivre dans les décombres de son passage. Ils formaient une masse informe derrière lui et appréhendaient la liberté avec férocité et représailles. Adam, sans se retourner, mis calmement feu aux poudres.

- Véritables citoyens de Gotham. Cette ville vous a abandonné. Ces gens vous ont parqué, aboyant avec les chiens. Elle doit être reprise, quel qu'en soit le coût. Et si cela ne se peut... Brulez-là !

Le monarque scruta le faisceau lumineux dans le ciel et la chauve-souris affichée sur le plafond céleste. Et alors que les bandits se ruaient vers les rues de Gotham, Adam s'envolait dans les cieux à la chasse au vampire. Il fonçait vers le GCPD avec une seule vision en tête : BATMAN !

Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Actions notables:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1006
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 25 Jan 2018 - 12:27
L’Enfer envahit Gotham City.
A tous les coins de la ville, les créatures d’Hadès sont lâchées pour briser, tuer, anéantir, conquérir, liquéfier autant que possible ; dotés d’une volonté de fer, mues par la violence donnée par Arès, elles ne veulent ni s’arrêter, ni s’apaiser.
Mais elles n’ont pas encore réussi leur conquête.

Alors que plusieurs Héros tentent l’impossible, que les combats sont abominables… ils ne sont pas les seuls à agir. La résistance s’organise.
Et, comme d’habitude, on y trouve à sa tête le commissaire James Gordon, qui mène ses hommes avec talent et charisme, mais surtout sécurité ; s’il sait qu’il y aura des pertes, ce soir, il les limitera autant que possible.
On ne laisse personne derrière ; ni chez les Marines, ni au GCPD.


« Bullock ! Bon sang, où en est la Garde Nationale ? »

« Ils s’bougent mais ça met du temps ! »

« Il n’y a pas de temps, Harvey. Quelle est la situation ? »

« C’est la merde, ces p’tains d’trucs d’merde d’pute d’… oh. Oh. Oh. »

« Harvey ? Qu’y a-t-il ? »

Bullock montre les cieux à son supérieur, tous deux coincés dans un angle de rue, couverts par Montoya qui tire sur plusieurs créatures infâmes.

« Oh. Je vois. »

Le signal. Il voit le signal.
Et même s’il n’aime pas cela… même si cela le gêne… même si une partie de ses tripes, celles tournées vers la Loi, n’aiment pas cela… il sourit. Fugacement. Timidement.
Mais il sourit quand même.
Ça va aller mieux, maintenant…


**
*
**

Au Nord : Rose et Constantine et Manchester VS Chevaliers-Morts-Vivants.
Rose Wilson et John Constantine tentent de stopper les cinquante Chevaliers-Morts-Vivants qui affaiblissent la barrière jadis créée par Madame Xanadu, et sur le point de s’écrouler. Si tous deux sont de grands spécialistes dans leurs domaines, il est clair qu’ils risquent d’être rapidement débordés… mais un miracle arrive.
Ils ne sont plus seuls.
Manchester Black renforce la barrière de Xanadu, et laisse ses sbires contrôlés tirés sur les Chevaliers-Morts-Vivants qui ont réussi à passer.

C’est un bon plan. C’est une bonne technique, et ça pourrait fonctionner.
Sauf que.
Sauf que l’un des Chevaliers-Morts-Vivants bondit de sa monture, et s’écroule violemment sur Manchester Black ; sa bouche se rapproche de sa gorge, et veut le mordre… tandis que les sbires du Vilain commencent à tomber sous l’attaque, et qu’un autre Chevalier-Mort-Vivant lève la main pour s’emparer de Rose, et l’écraser contre son cheval.
Ça sent mauvais.


**
*
**

A l’Ouest : Shazam & Darla et Damian VS Nazis-Maudits.
Damian Wayne, survivant du crash, fait exploser son Batplane, et contacte son père ; la réponse ne vient pas encore, mais l’adolescent se lance dans son plan, en espérant pouvoir l’emporter en renversant les forces.
Il veut convaincre les Nazis-Maudits de le suivre, de faire de lui leur chef ; et alors que les monstres l’entourent, ils se figent quand il lance son discours, quand il déroule ses arguments.

Les Nazis-Maudits s’arrêtent, oui. Se figent. Semblent hésiter.
L’espoir renaît, alors.
Avant d’être violemment écrasé… quand les Nazis-Maudits explosent d’un rire gras, lourd, inhumain et cruel. Puis se lancent sur Damian Wayne, pour l’anéantir.

Le plan était bon, certes ; si les Nazis-Maudits étaient encore en contrôle.
Mais ils sont ici créatures d’Hadès, envoyés d’Arès. Ils n’agissent pas pour eux ou pour leur Führer, mais pour ces dieux.
Rien ne pourra les convaincre – car il n’y a rien à convaincre, hélas !


**
*
**

A l’Est : Mary & Freddy et Black Canary VS Guerriers-Sans-Âme.
L’arrivée de Dinah permet à Mary et Freddy de reprendre la main, et de se retirer dans une ruelle. Ils parviennent même à littéralement griller le chef des Guerriers-Sans-Âme… et découvrent alors une position correcte pour se battre.
Ils sont en bonne posture ; ils peuvent survivre, et même réussir.
Car tout n’est pas terminé, à Gotham.

Alors que le trio se défend, se bat, réussit… un éclair zèbre le ciel.
Un éclair surnaturel…


**
*
**

Tout Gotham City.
… provoqué par le Docteur Fate, qui a quitté la Baie pour s’élever au-dessus de toute la ville !

« QUE LES MORTS RETOURNENT EN LEURS DEMEURES ! »

L’éclair s’efface, laissant le seul Magicien qui déclenche une terrible attaque…
… et libère une immense décharge d’énergie mystique sur toute la ville.

L’effet est immédiat.
La moitié des créatures d’Hadès disparaissent.
L’autre moitié est affaiblie et perturbée.
Rien n’est réglé, mais la situation avance.


**
*
**

Au GCPD : Batman VS Black Adam.
Le Batsignal est affiché dans les cieux, immense symbole d’espoir et de combativité pour tous les Gothamites. Sa simple vue ravive la possibilité de survivre, et les gens reprennent l’envie, le désir de réussir.
Mais, très vite, le dit signal est brisé, dans les airs, par une forme qui vient, volontairement, passer au milieu pour le troubler, au moins quelques instants.
Black Adam.

Black Adam fonce vers le commissariat central, pour trouver son ennemi ; son adversaire.
Le Batman.
Qui l’attend de pied ferme, et le voit arriver de loin.


« Crétin. »

Black Adam approche, alors que Bruce glisse ce petit mot. Black Adam est presque sur lui, à quelques secondes de l’impacter, de le frapper… quand l’impossible survient.
Un Batplane furtif s’échappe de son mode invisible et vient s’écraser sur Teth-Adam.
Puis l’emmène dans un immeuble voisin, l’écrasant au passage ; la seconde d’après, ledit immeuble est lézardé par des explosions, souterraines, qui mène à son écroulement. Provoquées par un système d’autodestruction implanté dans le bâtiment.
Provoquées par le Batman.


« Robin. Contacte Penny-One pour prendre tes ordres. Créé une zone sûre et utilise les pouvoirs Marvel pour vous protéger. »

Lentement, il se tourne vers l’immeuble qui s’écroule ; il se prépare à couper la communication, mais soupire et reprend.

« C’est… bon, de t’entendre. Fais en sorte que ça continue. »

Il inspire, grandement, puis s’avance jusqu’au rebord du toit. Pose un pied dessus, puis active un élément de son costume… qui est différent de celui vu précédemment par Black Adam ; qui est différent de tous les autres, en fait.

« Vous savez qui vous parle. Vous savez comment je le fais. Vous savez ce qu’il se passe. »

Il parle – et ses mots, son discours est retransmis… partout.
Sur les téléphones portables. Sur les tablettes. Sur les téléviseurs. Sur Internet. Sur les sonneries d’école, sur les alertes incendie, sur les GPS ; sur tous les dispositifs électroniques. Tous.


« L’Enfer essaye d’envahir Gotham ; je refuse.
Il y a des semaines, nous avons repoussé Amanda Waller et l’avons fait tomber, ici même… ensemble. Ce ne sont pas des morts qui vont nous faire peur. Mes alliés viennent d’affaiblir l’ennemi, qui est perturbé et troublé ; c’est à vous de jouer.
Sortez. Frappez. Brisez. Détruisez.
Les morts marchent. Les morts nous attaquent. Les morts veulent engloutir Gotham.
Mais je dis non – et vous aussi.
Rappelez où vous êtes. Rappelez qui vous êtes.
Rappelez que Gotham n’ira pas un Enfer… mais que nous serons un enfer pour ceux qui tenteront de nous envahir. »

Il coupe la communication après quelques instants, et se prépare.
Black Adam ne va pas tarder ; bien. Il est prêt.

Vêtu de la BatGothamArmure, il l’attend – et il suit son plan. Son plan basé sur son contrôle absolu de la ville, et de tous les éléments électroniques de cette dernière, grâce à ce costume ; ce costume lié à tout, à tout ce qui est en ligne, à tout ce qui est installé à Gotham, et encore plus depuis la reconstruction.

Alors que Black Adam va émerger, Bruce active un élément, et fait exploser des plaques d’égout qui viennent agresser le semi-divin.
Il est prêt.
Black Adam pense affronter ici un Humain, un Mortel ; il se trompe.

Black Adam va affronter, littéralement, Gotham City.
Et il n’a aucune chance.


(HJ/ Résumé rapide :
- Le GCPD combat dans la ville ;
- La tactique de Manchester Black fonctionne : il aide Rose & Constantine, mais un Chevalier-Mort-Vivant bondit sur Manchester et tente de le mordre, alors que ses sbires sont peu à peu tués par les monstres, et que Rose peut être la cible d’une attaque visant à l’écraser contre un cheval ;
- Le plan de Damian est bon mais ne fonctionne pas, car les Nazis-Maudits ne se contrôlent pas, mais sont animés par Arès. Ils se jettent alors sur Damian en riant (Damian, n’oublie pas le résumé) ;
- Mary & Freddy et Black Canary ont affaibli les Guerriers-Sans-Âme et ont trouvé une bonne place pour se battre ;
- Dr Fate fait disparaître 50% des créatures d’Hadès, le reste est affaibli et perturbé ;
- Batman répond à Damian ;
- Batman intercepte Black Adam avec un Batplane invisible qui écrase B.A. dans un bâtiment, qui explose et s’écroule ;
- Batman parle et motive la ville ;
- Batman, vêtu de la BatGothamArmure, qui le met en lien avec tout l’électronique de la ville, se prépare à combattre B.A., en étant littéralement Gotham elle-même.
Le sujet sera désormais mené & relancé avec ce compte. Comme vous le sentez, on approche de la fin ! Very Happy /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 156
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Jeu 25 Jan 2018 - 15:52

L’espoir recommence à illuminer la nuit, et pendant que le titan des nuits de Gotham sort de sa torpeur et pirate les portables un type balaye les morts vivants de sa puissance magique. De plus, entre deux éclatements de grenades j’assiste au déploiement de puissance d'un gars qui se prend pour le FBI. qui que se soit il agit avec professionnalisme pour assurer la défense.

Celà me fais repenser à ma tenue, un détail mais j’ai enfilée ma tenue blindée que j’avais dans les forces spéciales de la Présidence. Du coup j’en profite pour ne pas porter mon masque.

Bon c'est classe tout ça, je m’en réjouirais presque.




Presque …. car j’avais entraperçu du coin de l’œil les chevaliers en train de préparer leur charge mais je n’avais pas le temps de prévenir M. MIB. La ligne de feu semble assez dense est bien organisée, maintenant l’important serais d’apporter un peu de chaos. Bref, passage au plan C. D’un même geste je laisse soudainement tomber mon arme lourde pour dégainer mes épées et m’élancer contre le chevalier en pleine charge. Un pas de coté à la dernière minute et mon ennemi à fait tout le travail à ma place. Les lames viennent de le découper…






Sans regarder derrière moi je saute et je tends la main vers un immeuble voisin. Le grappin surgit de ma tenue et dans le chuintement discret du câble je prends appui sur l’immeuble pour un second saut.
Instant fugace qui semble durer une éternité. Tel un faucon j’embrase la scène du regard avant de replonger dans la mêlée. Un bref instant je suis surprise par cette étrange odeur de pourriture qui envahit les rues de Gotham, j’ai en effet, plus l’habitude de l’odeur du plastique et de la graisse de moteur.


Je plonge et un autre chevalier disparait sous l’impact. L’inertron le traverse comme si il était en papier et il encaisse une bonne partie de mon énergie cinétique. J’entraperçois les deux monstres qui m’attendent derrière alors que je me réceptionne. Je fais mine de reculer juste le temps pour qu’ils changent leurs appuis pour s’élancer à ma poursuite et je m’élance entre eux. Je ne les touche pas car j’ai besoin de mes épées pour m’aider à percuter la ligne suivante. Et alors que je passe la brèche je tends le bras vers un autre immeuble en sautant de toutes mes forces en laissant tomber une grenade derrière moi.

Contrairement aux modèles que je leur avait tirer dessus celle-ci allait exploser au pied d’un regroupement, parfait. De nouveau sur mon nid d’aigle j’observe l’envers du décor de la barrière. Du bon côté du mur je ne pouvais que limiter l’avancée des troupes. Maintenant je vais pouvoir travailler.

Je replonge au pied d’un autre regroupement proche d’une autre brèche. Un monstre se fait percuter et tailler en pièce par mes extensions métalliques. Je me jette sur le côté alors qu’une lame s’abat sur la position que je tenais et je plonge entre les pattes d’un cheval squelettique en découpant 2 jambes au passage. Un viking sur la droite je le charge alors que la nasse se referme sur moi et tendant le bras je ressaute laissant rouler un fruit explosif à la position ou je me tenais.

Je reprends mon souffle en sentant la surface dur de l’immeuble sous mes chaussures. Ma tête se tourne ouvertement vers une autre brèche mais alors que mes jambes me propulsent je plonge dans une autre direction. En plongeant j’observe et je digère un indice. Contrairement à leur apparence ils sont loin d’être décérébré. A l’endroit où je m’apprêtais à plonger une réception se préparait.
Je percute,
je décapite
et je me jette au sol pour éviter une hache.
Je roule pour éviter une épée
et je me relève en coupant une paire de jambes.
Ma danse est fluide, pas encombrée de remords où de mauvais gestes hérités de l’habitude d’assommer les gens. Je sais que cela me manque mais pas ce soir. Bras et jambes volent autour de moi alors que je me glisse dans les lignes.
Je Parre,
J’esquive…
c’est le genre de danse des soirées de mon père. Les gestes sont précis et fait pour tuer.
Je saute, le treuil siffle alors que je saute en l’air. Je sens cet immense organisme qui m’observe s’attendant déjà à mon prochain geste.


Je suis loin d’être indemne, à force de jouer le bélier je vais avoir des bleus partout et je ne compte pas les égratignures mais pour l’instant je ne ressens rien et je calcul déjà que je risque de me faire mal.
J’essaye de prendre par surprise, en retombant de suite dans la mêlée, je n’utilise le treuil que pour parcourir une parabole me rapprochant d’un chevalier un peu trop observateur à mon gout. Si je répéte trop la même technique je vais me faire avoir comme une bleue.


Crissement d’acier, j’ai calculé un peu trop juste ma courbe, erreur de 2cm. La lame qui devait m’éviter de justesse tape lourdement contre mon flan. Je l’ignore en continuant mon plongeon et je croise le fer avec ma cible. L’impact le fait basculer alors qu’il part mon coup mais il se réceptionne assez bien vu son état. Nous nous lançons dans une valse d’acier et je range une épée pour mieux prendre mon arme restante à une main et demie.
J’essaye de le prendre de vitesse sur ses appuis à droite, par la gauche. Franchement il semble vraiment bon, dommage que je manque de temps car là, la nasse se referme. Parade sous sa garde pour le charger au corps corps et alors que son odeur infecte me remplit les narines je tends le bras en sautant en visant un balcon histoire de reprendre ma respiration. Derrière moi j’entends le vacarme d’une grenade qui explose dans la poche du chevalier….


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/11/2016
Messages : 116
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 4:05
Mon petit discour n'a pas le résultat escompté. Les soldats Nazis ne m'écoutes qu'a peine. Ils ont probablement tout oublié de leurs anciennes vies et n'obéiront qu'à leurs nouveau maitre. Je dois trouver une façon de les neutralisé sans trop me battre au corp à corp. Ils sont beaucoup trop nombreux. Les zombies éclatent alors de rire et me sautent dessus. Trop tard ! D'un rapide mouvement, je dégaines mon Katana, prêt à les recevoir quand une voix puissante se fait entendre, suivi d'un rayon de lumière aveuglant.

La lumière disparu aussi rapidement qu'elle était venu et la moitié des morts-vivants avaient disparu. Bien, Très bien. Je suis content d'en avoir moins à combattre. Encore plus content après avoir entendu les paroles de Père à mon intention. Ces deux simples phrases me réchauffe le coeur. Je ne peux pas le décevoir. Pas cette fois. Je ne dois plus merder. Même si je dois abandonner mon rôle de Ra's Al Ghul. Je décapites un nazi qui s'approche trop avant d'activer ma radio.


"Robin à Penny-One. Tu me reçois Alfred ?"


"Je suis la, Monsieur. Heureux de vous entendre."

"Je suis heureux d'être de retour. Une idée pour nous sortir de ce pétrin ?"

"J'ai cru comprendre que deux héros aux pouvoirs Marvel sont avec vous. Je détectes à votre position, plusieurs voitures récentes. Ce sont des modèles entièrement électrique. Peut-être qu'en les surchargeant, elles exploseront."


"Merci Alfred "


Je décapites un deuxième nazi. Beaucoup trop arrive. Je me tourne vers mes deux alliés.


"Vous deux ! Si vous êtes aussi fort que Shazam, prenez le plus de voitures possible et lancez les sur au milieu des zombies ! Ensuite, surchargez les. Ils devraient explo..."



Un claquement sonore venait de retentir. Un coup de feu. Une seconde plus tard, une douleur affreuse s'empara de mon corps. Je baissai les yeux vers mon ventre pour y voir plusieurs petits trous ainsi que du sang qui coulait. Putain, ils m'ont tirer dessus. Je me retournai lentement pour faire face au tireur. Un grand soldat portant un uniforme déchiré de général se détachait du lot. Un Steven 620A fumait encore dans ses mains. Ma vue s'embrouilla légèrement. Je dois me ressaisir !


Je sortis un fumigène de ma ceinture et la lança au milieu des ennemis. Mon ventre me faisait souffrir le martyr mais je suis vivant. Il ne m'avait pas touché à un endroit vitale. Un centimètre plus au centre et ce sont mes tripes qui aurait repeinturé le toit de l'autobus. J'espère seulement ne pas me refaire tirer ou frapper sur ce côté. Je vois alors une adolescente qui était entouré d'ennemis, plus loin. Je hurles à l'intention de mes alliés.

"Faites ce que je vous ai dit !!"



Je sautes alors dans la fumée. Tranchant et frappant tout ce qui bougeait autour de moi. Je dois en tuer le plus possible pour arriver à cette fille. C'est la seule civile que j'ai vu depuis mon arrivée sur les lieux et je peux pas la laisser mourir ! Tout en découpant, je me faufile vers l'adolescente. Je me fait griffer de partout et quelques lames de Bayonettes m'ont légèrement entailler dont une plus gravement à la cuisse gauche. Pas grave, J'avance malgré la douleur. Je maintenant tout près de cette jeune fille blonde. Elle s'est réfugié dans une voiture et plus de 10 nazis l'entourent et frappent contre les vitres. J'enfonce ma lame dans la tête d'une premier et évite le couteau d'un deuxième. Je les élimines un par un sans me préoccupé de mes propres blessures.


L'ado ouvre la porte de la voiture lorsqu'elle remarqua qu'elle était sauvé. Je n'ai pas le temps de lui dire quoi que ce soit que je m'écroule à genoux. Tremblant de tout mon corps. J'ai perdu beaucoup de sang mais je dois continuer. Je dois sauver Gotham. Je me relève tranquillement et clique sur un Bouton de mon costume. Grâce à la technologie Wayne. Mon costume détecte ou mes blessures sont le plus grave et compresse ou il y a des plaies. Ça ne guérit pas mais ça peut arrêter temporairement l'hémoragie. J'allume ma radio. Ma voix est un peu faible mais je tente de montrer que tout va bien.


"Batman, tout est sous controle. Je vais faire exploser ces maudits allemands."


Je prends la fille par la taille et avec mon grappin, je la met en sécurité sur un toit, à proximité. Je sors un peit gadget de ma poche. Un petit R rouge.

"Si un mort-vivant ou un méchant débarque. Tu clique sur ce bouton. Je viendrai t'aider"


Je sautes alors dans le vide pour rejoindre mes alliés. J'espère qu'ils m'ont obéis !

*HJ*

-Damian contact Alfred pour de l'aide
-Il ordonne aux deux membres de la Shazam family de faire exploser des voitures sur les zombies.
- Il se fait tirer dans le ventre par un général nazi.
- Il sauve une civile et la met en sécurité en lui laissant une radio en cas de problèmes.
-Damian est gravement blesser mais retourne au combat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3582
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 8:45
HRP || Damian, comme cela t'a déjà été rappelé au précédent post d'animation, il est désormais demandé pour les sujets où les joueurs sont nombreux d'afficher un récapitulatif de tes actions en bas de ton message dans un souci de clarté. Merci de corriger ça ! || HRP


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 10:36
"Heu désolé... On ne sait pas encore comment fonctionnent nos pouvoirs."

La situation dans laquelle il se trouvait, bien que dramatique, ne put empêcher Black Canary de sourire. Le destin l’avait fait joindre deux héros inexpérimentés, ne connaissant pas leurs pouvoirs. Un destin qui devait leur avoir été favorable à tous, car sans la puissance des Marvel avec elle, Dinah n’aurait certainement pas réussi à combattre à elle seule les morts-vivants. Pour les jeunes héros, l’expérience de la blonde serait un atout. Ensemble il formait une redoutable équipe et le chef des guerriers sans âme en avait payé un lourd tribut.

Tandis qu’ils repoussaient les trois autres cadavres ambulants qui venaient s’opposer à eux l’entonnoir, créer par la ruelle empêchant une plus grande progression des forces ennemies, une frappe magique venue du ciel, toucha leurs opposants. La moitié s’écroula et l’autre sembla affaibli. Le regard de l’héroïne au cri puissant se porta alors vers le ciel, remarquant à la fois Fate et le Batsignal. Un nouveau sourire apparut sur le visage de Dinah.


-Fate. Elle avait prononcer ce nom plus pour elle que pour les deux alliers qui se trouvaient à ses côtés reprenant toutefois à leurs intention. –Nous avons une opportunité en or d’en finir avec les cadavres qui reste ici, coincé comme ils le sont en ce moment dans la ruelle et affaiblit. Visez leurs têtes, ça semble fonctionner. Mais avant tout, bouchez vos oreilles.

Dinah vint appuyer ses dires d’un quatrième cri. Un cri encore plus puissant que les derniers, l’onde étant dirigé vers le crâne de ses adversaires, tentant de les faire exploser, comme elle l’avait fait jadis lorsque la Ligue avait combattu Amazo. Les fenêtres des deux édifices créant la ruelle volèrent en éclat sous la puissance du cri, nombre de cadavres en payèrent également le prix. La suite de l’offensive serait pour les deux jeunes héros, Dinah effectuant un pas vers l’arrière.

Elle avait utilisé son cri à de nombreuses reprises ce soir et elle sentait sa gorge qui lui rappelait qu’elle possédait des limites. Ses aptitudes martiales étaient son allier principal, son cri un atout, mais ce soir avait été plutôt l’inverse au vu de la menace qui s’opposait à eux. Profitant de l’assaut des deux membres de la Shazam Family, sachant que ceux-ci termineraient le travail sans soucis, Dinah en profita pour replacer son système de communication des Bird of Prey, le batsignal lui indiquant qu’elle trouverait quelqu’un sur les ondes. Alors qu’elle prit la parole, sa voix était quelque peu épuisée, son souffle encore court par l’effort fourni.


-Batman, ici Black Canary, la menace à Est semblent sur le point d’être résorbés, j’ai deux jeunes héros à mes côtés. Nous attendons directives pour la suite des opérations, quel secteur de la ville a le plus besoin de nous?

Dinah aurait pu choisir elle-même la destination, mais elle savait que Bruce dirigeait maintenant les opérations, autant aider là où c’était réellement nécessaire, car chaque zone de la ville sécurisée serait un risque de moins pour les Gothamites qui répondrait à l’appel du chevalier noir les poussant à défendre leur ville et pour Canary, le moins de civils blesser, le mieux ce serait.

Attendant ses directives, le regard de la blonde se posa sur les deux jeunes héros qui semblaient, comme elle l’avait déduit, ne faire qu’une bouchée des cadavres survivants, ces derniers ayant été affaiblis par la puissante magie du Docteur Fate. Dès qu’ils auraient terminé, le trio pourrait se diriger vers le secteur défini par Batman et poursuivre le combat. La nuit allait être longue.



HJ

-Dinah poursuit son combat lorsque Fate intervient, elle lève alors le regard au ciel et aperçoit ce dernier ainsi que le Batsignal.
-Elle donne quelques directives à Mary et Freddy, leur demandant de boucher leurs oreilles un moment.
-Canary pousse alors un puissant cri pour neutralisé le plus de cadavres possible avant de faire un pas vers l'arrière laissant les Marvel terminer le boulot.
-La blonde contacte alors Batman à l'aide de son système de communication des Bird of Prey et lui demande quel secteur demande leur intervention puisque le secteur Est est bientôt sécurisé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [WoA] Les Morts-Vivants attaquent Gotham City !
» Création liste Morts Vivants Bretonnienne
» Trilogie des Morts Vivants : George Romero Edition Limitée
» La Nuit des Morts-Vivants
» morts vivants nominés [bcp de photos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-