Le Noël d'Arkham

Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Mer 31 Jan 2018 - 21:50


Il était à nouveau de retour dans cet enfer, cet asile où passent les pires engeances de Gotham. Parfois pour longtemps, parfois rapidement évadés. On avait installé Freeze dans une cellule réfrigérée en lui enlevant son costume. De tous les prisonniers de l’Asile d’Arkham Victor Fries était l’un des plus désavantagé pour s’échapper. Le simple fait de sortir de sa cellule sans tenue conservant sa température sous zéro suffirait à le tuer en quelques minutes, non sans avoir enduré d'atroces souffrances...

Alors il restait là, dans cette tenue orange qu’on attribue aux malades mentaux, faisant les cent pas dans sa chambre froide. Il entendait parfois des cris dans des cellules voisines, des fous pris de terreurs nocturnes, ou bien des victimes de Jonathan Crane ne s'étant jamais remises. Les jours se suivaient et se ressemblaient, toutes les pensées de Fries allant vers Nora. Cryogénisée dans son repaire, il espérait qu’au moins l’un de ses fidèles veillait a ce que la chambre soit toujours alimentée en énergie, sans quoi elle mourrait. Une panne de courant, une pièce qui flanchait, et l’Amour de sa vie périssait... Le pire était de ne pas savoir. Alors pour ne pas trop y réfléchir, Freeze avait demandé des livres à ses geôliers. Après une semaine de concertation entre médecins psychiatres et matons on se décida à accéder à requête de l’ancien savant. Pensaient ils qu’un livre était aussi dangereux qu’une bombe, ou permettrait à Victor de s’échapper? Il fallait croire. On ne lui accorderait aucun ouvrage scientifique, il ne s'agirait pas qu’il travaille sur quelque machine infernale ou rayon glacant pendant qu’il était en prison.

Le psychiatre de Fries s’approchait du hublot de sa porte. Après avoir essuyé les traces de condensation dues au gel et regardé dans la cellule , il interpellait son patient par le haut parleur de communication.


“Bonjour Victor, comment vas tu?”

Fries se redressait de sa couchette, puis passait en position assise.


“Je ne sais pas si ma femme est toujours en vie.”

“Il n’appartient qu’a toi de dire à la police où tu la garde Victor, on te l’a dit déjà de nombreuses fois.”

“Pour que vous la sortiez de son état et que vous lui donniez la mort par la même occasion? Jamais. Je trouverais le remède.”


“On en a déjà parlé Victor, C’est le stade du déni que tu vis et dont tu n'es jamais sorti. Elle a une maladie incurable, elle aurait du mourir il y a des années, tu la maintien artificiellement en vie. Ce n’est pas lui rendre service. Peut être dieu voulait il la rappeler à lui Victor, et que tu l’en empêche... J’ai appris que tu veux lire, veux tu une bible Victor?”

Victor levait la tête.

“Vous docteur, un homme de science, vous me parlez de dieu? Gardez votre Bible prés de vous, et votre dieu loin de moi. S’il existait il s'intéressait à ce qu’il a créé, et je serais avec ma femme en train de la serrer dans mes bras tièdes à l’heure qu’il est. J’en déduis qu’il n’existe pas. Ou qu’il est un sacré despote sadique. Dans les deux cas aucun intérêt.”

Le psychiatre de Fries continua a parler quelques minutes avec lui, sans que la conversation n’aille plus loin. Soit. Peut être qu’un peu de lecture lui irait bien.


“Nous n’avons pas beaucoup d’ouvrages Victor, Arkham est tout sauf une bibliothèque. Que veux tu lire? Vernes, Faulkner, Wilde, Huxley…”

“Va pour Huxley. Vous avez le Meilleur des Mondes?


Le psychiatre souriait.


“Vous les savants qu’avez vous avec ce livre?”


“Une dystopie écrite en 1931 qui prédit le totalitarisme, la société de consommation et surtout les évolutions de la génétique ne peux qu'impressionner.”

On lui glissait le livre par le sas où lui était passée la nourriture, puis on le laissait tranquille. La journée reprenait son cour. Longue, ennuyeuse, sans jour, sans nuit. Le temps s’arrêtait dans cette cellule réfrigérée sans repères pour son occupant. Puis il se décida a ouvrir son livre. Il passa quelques minutes avant qu’il ne remarqua que des mots étaient soulignés de manière presque imperceptible, et sans aucune annotation. Le papier était abîmé à cet endroit, comme appuyé par un ongle. Cela ne signifiait rien. Ou plutôt si. En lisant les passages soulignés dans l'ordre du livre au fur et a mesure de sa progression, il avait déchiffré ce message.


“je-suis-docteur-cellule-échapper-réponse-sanctuaire”

La page 27 était marquée, s'agissait il du numéros de la cellule? Victor était intrigué par les derniers mots. Réponse sanctuaire...puis il se rappela que Faulkner, écrivain emblématique de l'Amérique profonde, avait écrit un romain intitulé Sanctuaire. Une histoire d’alcoolisme que le Harfang devrait lire pour comprendre la nécessité d'en sortir. Il y inscrirait donc sa réponse, et si un jour ce livre était demandé par ce docteur, alors un conversation s’engagerait avec le pensionnaire de la cellule 27.

“f-r-i-e-s-chambre-22- je-ne-peux-aucunement-sortir-sous(page 1) chaleur-suite-tour ( page 80)-jour”

Puis il attendit. Une semaine plus tard pour laisser le temps de répondre, il demanda “le tour du monde en 80 jours”. Le mystérieux docteur pensionnaire des lieux et qui entretenait sa conversation codée avec lui lui répondait par passage légèrement soulignés.

“j’aime-très-ce que vous faites-je-possible-maintenir-moins-( page1) sortie-possible-N-O-E-L"

Victor avait appris quelques choses de ces lectures. Quelqu’un qui avait entendu parler de lui pourrait avoir une solution pour maintenir la température de son corps en dessous de zéro. Et une sortie serait possible à Noel. Ce n'était pas dénué d’intérêt, car la plupart des établissements médicaux comme les pénitenciers tournaient a effectifs réduits à ces période ou les geôliers relâchaient leur attention. Un jour de neige pour avoir la garantie que la température soit au dessous de zéro, et cela serait parfait. Il pourrait sortir dehors sans tenue spéciale.

Les mois passaient, mois où sa conduite fut exemplaire. Fries? Un prisonnier modèle qui ne cause pas de problème, et ne participe jamais aux révoltes fréquents de l'asile. Voilà ce que dis son psychiatre. Et pour cause. Son heure viendra, il le sait. Le jour venu les geôliers ne s'attendront pas à la violence qu'il déchaînera. Et le prisonnier de la cellule 27 pourrait bien lui être indispensable...

Citation :
HJ/Je considère que Killer Frost a eu écho d'une libération de prisonniers le jour de noël par la société secrète, dites moi si tout cela ne vous convenait pas santa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Invité

MessagePosté le: Sam 3 Fév 2018 - 20:48
Digger avait été recruté par la SSE il y a peu et pourtant ils lui demandaient déjà d’aller libérer quelqu’un dans l’asile d’Arkham et ouais rien que ça. Autant dire que cette mission lui rappelle de mauvais souvenirs, quand il avait fait partie de la suicide Squad il avait souvent fait des missions libération de prisonniers mais jamais à Arkham, il ignorait donc comment était conçu cet endroit et encore moins les plans. Mais heureusement il connaissait quelqu’un qui y avait été emprisonné, Chuck Brown alias Kite Man, ils s’étaient connus il y a longtemps et étaient restés en contact jusqu’à l’arrestation de Chuck qui avait été amené à Arkham. Cependant il avait été libéré il y a peu pour bonne conduite, mais Boomerang n’avait pas mis longtemps à le retrouver. Il toqua donc à la porte de sa maison et on vient lui ouvrir :

« Digger ? Qu’est-ce-que tu fais là ? Si c’est un de tes plans foireux je ne peux pas il faut que je me tienne à carreau pendant au moins un mois.


-T’inquiète, j’ai juste besoin d’informations concernant l’asile d’Arkham… c’est pour faire évader un prisonnier.

-Un prisonnier ? Lequel ?


-Euh… Mr freeze.

-Le congelé, pourquoi tu veux le libérer.


-Je n’ai pas vraiment le droit d’en parler, il me faut juste des infos sur Arkham.


-Mouais je vois… tu veux des infos sur Arkham d’accord je vais t’en donner quelques-uns, tout d’abord la sécurité d’Arkham n’est pas des plus sophistiquée et le vrai seul danger ce sont les justiciers de Gotham qui pourraient venir en renfort oh et tiens si ça t’intéresse tant voici les plans :


Et plus particulièrement ceux où Freeze doit être enfermé :


-Merci Chuck je te rendrai la pareille, sinon tu connais pas un chauffeur pour couvrir notre fuite et un hackeur pour les alarmes.

-Si, tiens voilà deux adresses »

Sans plus attendre Digger partit et s’enfonça dans le blizzard de Gotham à la recherche des deux adresses.

« Putain Freeze j’espère que tu en vaut vraiment le coup »

Hj/Voilà donc mon idée premi7re était que Digger prépare tout dans son coin avec quelque pnj et Freeze de même et qu'il se rejoigne pour le grand final dit moi si ça te conviens ou pas /Hj
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Dim 4 Fév 2018 - 15:37
24 décembre, début de soirée

Le réveillon de Noël approchait à grands pas, et avec lui l’éventualité d’une arrivée d’un mystérieux libérateur. Seulement Freeze ne comptait pas attendre sans rien faire qu’une tentative soit engagée par des personnes à l’extérieur. En effet, ceux ci seraient certainement aidés si plusieurs prisonniers tentaient une évasion le même jour, débordant ainsi les gardiens.

Comme c’était le réveillon de Noël et que même les geôliers d’Arkham ont un cœur, un spectacle de noël était proposé. Seul les détenus modèles avaient le droit s’y assister, voir d’y jouer comme c’était le cas pour certains qui avaient répétés pour ce jour. En continuant a communiquer par livre Victor avait appris que le docteur avec lequel il entretenait une conversation depuis des mois n’était pas autorisée à sortir de sa cellule. Il avait aussi appris qu’il s'agissait en fait d’une doctoresse qui s’appelait Louise, et qu’elle n’aurait pas le droit d’assister au spectacle. Trop dangereuse apparemment. “Trop dangereux” quand on parle de pensionnaires d’Arkham çà voulait tout dire. Qu’a cela ne tienne, il tâcherait de l’aider à s’en sortir car il dépendrait d'elle pour survivre.

On avait donné une combinaison orange hermétique à Victor, et on avait rempli les poches intérieures de celle ci de tablettes de liquide antigel fraîchement sorties du réfrigérateur. Il tiendrait une heure en dehors de sa cellule, avaient dit les médecins. Le temps du spectacle en somme, et guère plus. Deux matons étaient venu chercher Freeze pour l’amener dans la cantine où les bancs de bois avaient été disposés de manière à concevoir un salle de spectacle. Une petite estrade avait été mise en place, avec un minimum de mobilier. Une table, des fauteuils un cadre mal accroché...çà sentait la pièce de théâtre amateur. Autour de la cinquantaine de prisonniers en costume orange une dizaine de matons avec des matraques. Et plus haut, au premier étage qui surplombait la cantine, quatre garde étaient équipés de fusils à pompe , prêts à tirer si les choses tournaient mal.

Les haut parleurs passaient du Franck Sinatra en attendant que la pièce commence. Du Sinatra quand on savait qu’une bonne moitié des gens présents avaient un lien avec la mafia c’était ironique pensa Victor. Puis un vieux projo datant de Mathusalem se braqua sur l’estrade et un médecin psychiatre fit un rapide discours. Que pour eux c’était important que l’esprit de noël survive à l’incarcération, et patati et patata. Ils allaient adapter “A Christmas Carol” de Dickens avec un casting de tous les diables. Et la pièce commença. Et en effet, le casting était aux petits oignons question diables.


Jervis Tetch allias “le chapelier fou” incarnait Scrooge. Il était à fond dans son personnage et son costume 1830 avec chapeau haut de forme lui allaient à ravir. Il livrait une interprétation hallucinée qui subjuguait l’auditoire. Comme s’il avait raté sa vocation sur les planches toute sa vie.

Dans le rôle de Bob Cratchit Arnold Wesker allias “Le ventriloque”. Ce petit monsieur paisible jouait à la fois Bob et Tiny Tim à l’aide d’une marionnette de gamin qu’on lui avait accordé pour l’occasion. Pas sur que ce soit très prudent de donner une marionnette à Wesker, fallait il que les psychiatre aiment le danger? Ce vieil homme avait beau être inoffensif seul il était potentiellement l’un des plus dangereux de la pièce quand on lui donnait une marionnette, même s’il s'agissait de celle d’un gamin des rues du 19 ème et pas de Scarface.

Julian Day “Calendar Man” jouait lui le rôle des fantômes des noëls passés. Là encore permettre à cet homme de sortir la veille de noël n’était pas très prudent,sachant que chaque date importante du calendrier donne lieu à un crime de sa part. Le tout serait de le ramener dans sa cellule avant minuit, avaient sans doutes pensé les psychiatres qui là encore jouaient avec le feu.

Alors que la pièce avait commencée Victor scrutait tout autour de lui. Quelles seraient leurs chances de s’en sortir avec ces hommes armés sur les hauteurs?



Citation :
HJ/ Ok çà me va comme plan, dis moi si je dois changer des choses, et merci de venir me tirer de là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Invité

MessagePosté le: Ven 9 Fév 2018 - 8:04
Cela faisait maintenant quelques heures que Captain Boomerang marchait dans ce froid hivernal, il avait bien tenté de trouver un taxi mais la vieille de noël et a cette heure avancé de la nuit c'était presque mission impossible.

Lorsqu'il arriva devant l'adresse du pirate informatique qui habitait dans un immeuble presque délabré, Digger fut extrêmement soulagé, le plus dur était maintenant il fallait arrivait à le convaincre ce qui allait s'avérer être une tâche assez compliquée. Digger toqua donc à la porte mais personne ne vient lui ouvrir :

« Oh oh il y a quelqu'un ? s'exclama Digger

-Qu'est-ce-que vous me voulez je n'ai rien fait je suis innocent.
Répondit l'hacker

-Je ne vous veux aucun mal je viens de la part de Chuck Brown j'ai besoin de votre aide pour… pirater l'asile d'Arkham.


-Arkham ? Venez en au fait vous voulez faire évader qui ?

-Mr Freeze

- Quoi ? Cette abrutie, j'ai déjà travaillé pour lui une fois c'est un arnaqueur.

- Je ne travaille pas pour lui mais ceux pour qui je travaille veulent que je l'évade.

-Grrr… Et j'ai quoi en échange ? demanda l'hacker après une longue pause.

-Tout ce que vous voulez.

-Des faut-papier pour m'exiler ça peut le faire ?

-Euh… ouais ça risque d'être un peu compliqué mais sa devrais le faire.


-D'accord attendait moi là j'arrive."


L'hackeur alla chercher du matériel informatique puis rejoignit Digger, en réalité Digger n'avait aucune idée de comment il récupérerait des faut-papier pour cet homme mais la SSE devait bien avoir un moyen d'en reproduire c'était pas la plus grande association de criminel pour rien se dit Digger.

Une fois cela fait les deux hommes se rendirent chez l'autre criminel qui devait aider Digger, heureusement celui-ci n'habitait qu'à quelque pâté de maison de celle de l'Hacker. Celui-ci fut cependant beaucoup plus facile à convaincre :

"-Bonjour j'aurais besoin de ton aide pour faire évader quelqu'un de l'asile d'Arkham.

-Faire évadait quelqu'un ? D'accord ça marche c'est qui par contre ?

-Mr freeze.

-Oh je l'aime pas lui enfin bon ce n'est pas grave j'ai toujours rêvé de faire évader quelqu'un de prison, allez les gars let's go on y va."

Le criminel parti devant monta dans sa voiture bientôt rejoins par Digger et l'Hacker et se dirigèrent vers le port pour embarquer dans un bateau pour ensuite rejoindre l'Asile d'Arkham.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Mar 13 Fév 2018 - 19:04
Ignorant tout de la forme que prendrais cette mystérieuse aide extérieure qui devait arriver et de ce que Digger entreprenait, Freeze assistait au spectacle sans prêter d’attention au contenu de celui ci, mais plutôt aux gardes qui les entouraient. Petit a petit il sentait la chaleur monter, et commençait à transpirer. On approchait de la fin de la pièce, et les tablettes qui refroidissaient son corps avaient perdu de leur capacité réfrigérante. Le moment d’agir approchait à grand pas, il n'aurait plus le choix.

Il n’avait jamais adressé la parole à bon nombre des criminels qui se trouvaient là, et pourtant bientôt Victor aurait besoin d’eux pour réussir sa mutinerie. Restait à trouver la faille, la faiblesse dans l’établissement pénitentiaire d’Arkham. L’occasion à saisir pour déclencher les hostilité. La faiblesse a exploiter. Première certitude ils ne tiendraient pas longtemps avec des fusils à pompe au dessus d’eux, aussi il faudrait trouver un moyen de les rendre inopérants. Freeze remarquait que sur sa gauche l’un des gardes équipés de matraques les entourant avait aussi un taser à la ceinture, sa portée suffirait à toucher une cible quelques mètres au dessus.

Les yeux de Victor glissaient derrière ses lunettes rouges. L’un des gardes armé de l’étage se trouvait au dessus de la scène. Il y avait une probabilité non négligeable que sa neutralisation entraîne la chute de son fusil sur les acteurs.

Victor senti que le moment était venu qu’il entame les hostilités. S’il tenait compte des spécificités de chacun, du terrain et des faiblesses de certains adversaires il y avait là tout ce qu’il faut pour la boule de neige qu’il lance donne lieu à une véritable avalanche qui envahirait Arkham. Il leva la main droite tranquillement et l’un des gardes vint à sa rencontre matraque à la main.


“Un problème Victor?”

“Je commence a avoir chaud”

“On va te ramener à ta cellule passe devant”


Un autre garde ouvrait la marche devant Mister Freeze et ils passaient entre les bancs dans le but de quitter la salle. En passant à coté du projecteur dont le faisceau était braqué sur la scène, Victor se baissa brusquement et débrancha la prise d’alimentation, plongeant la salle dans une quasi obscurité.
Mais lui y voyait très bien. Ses lunettes rouges thermique lui permettant de voir toutes les personnes autour de lui il disposerait pendant quelques secondes d’un avantage tactique.


“Qu’est ce que tu fais Freeze!”

Hurlait le garde qui le suivait, voyant les lunettes rouges du prisonnier briller dans le noir et s’approcher de lui.

“J’apporte les cadeaux.”

D’un coup de poing il envoyait valser le garde dans la foule de prisonniers, puis attrapait l’autre par le bout de sa matraque. Lui ôtant des mains il en rabattait le manche sur la mâchoire et arracha le taser qu’il portait à la ceinture. Il marcha ensuite d’un pas rapide dans l’allée principale pour tirer sur le garde armé à l’étage se situant juste au dessus de la scène, électrisant celui ci qui se secouait de spasmes.

L’un des gardes à l’étage rallumait la lumière, puis tout le monde le vit. Sur la scène. Le fusil du garde à l’étage était tombé juste devant Arnold Wesker et sa marionnette. Tiny Tim s’adressa à Arnold qui le portait.


“Papa je peux avoir le fusil?”

Le vieil homme le ramassait et en collait la crosse sous le bras du gamin des rues. L’un des gardes Braquait son fusil pour abattre le Ventriloque mais celui ci tira le premier, les plombs le frappant en pleine poitrine, dispersant du sang sur le mur derrière lui.

Aussitôt ce fut la cohue, la révolte générale. Les prisonniers attaquaient les policiers à matraque car ils savaient que l’un des renegats était armé et pourrait déloger les gardes à l’étage. La marionnette de Tiny Tim engueula son porteur.


“Papaaaa!!!! T’es vraiment une grosse victime ! Recharge imbécile!!!”

Arnold activait la pompe du fusil pour éjecter la cartouche précédent et le gamin appuya sur la gâchette pour abattre un autre garde à l’étage alors qu’il était en plein mouvement pour prendre position;.Un tir extrêmement talentueux dont Arnold était capable, quand il était l’une des machiavélique personnalité de ses marionnettes.

Au milieu de tout cela, parmi les tirs et les bagarres, Victor Freeze regardait la porte qui lui permettrait d’accéder à la cellule de Louise Lincoln. Il mourrait de chaud, et avait des difficultés à respirer. Il devait faire vite, très vite. Malgré la difficulté de la tâche il se tenait droit dans ce bordel, un léger sourire aux lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Inscription : 22/08/2017
Messages : 195
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 22 Fév 2018 - 13:13
La situation échappe à tout contrôle.
Et des jours, des semaines, des mois de tension absolue explosent, tout simplement.
Une révolte éclate dans la prison, plutôt dans l’Asile.

Alors que cette veille de Noël devait être un moment de fête, de paix, une parenthèse de calme mais surtout de bonheur et de solidarité, il n’en est rien. La représentation espérée, préparée, organisée et attendue se transforme, se mue, et en vient à devenir une abominable représentation de la violence et de la haine qui règnent dans les cœurs.
La révolte est là.
Et nul n’y fait preuve de pitié.



Les emprisonnés et aliénés s’acharnent les uns sur les autres, et sur les gardiens.
Les gardiens sont plus disciplinés, mais moins nombreux ; les coups s’enchaînent, pleuvent. La violence s’envenime. Les frappes sont plus dures, plus vicieuses.
Très vite, l’on ne frappe pas pour se débarrasser – mais pour faire mal. Voir, pour tuer.

Et, au milieu de cela, de cet enfer…
Victor Fries.

Calme. Seul. En pleine souffrance, sous la chaleur – mais figé, serein. Patient.
Pour le moment. Heureusement, cela ne dure pas.
Heureusement, il ne tarde pas à être rejoint par quelqu’un… par une forme, qui émerge de la foule.


« Monsieur Fries. »

Une voix lourde se fait entendre, alors qu’un homme massif s’approche…
… en semblant bien trop calme et bien trop préparé, dans cette folie.

« L’heure est venue. »

Il lui adresse un petit signe, puis le précède – et ouvre la porte séparant la zone d’un couloir, menant à certaines cellules spécifiques de l’établissement ; il l’ouvre grâce à un pass, que son expertise et sa préparation lui ont fourni.
Sans un mot, il avance alors et mène directement le scientifique devant une porte lourde et blindée… qu’il ouvre, aussi, et la laisse ainsi débloquée.

Toujours silencieusement, il invite Mister Freeze à s’avancer – et à rejoindre l’autre côté.
A rejoindre la cellule de Killer Frost.

L’inconnu attendra, lui ; et préparera la suite.
La suite de l’évasion – la suite du plan. D’un plan que Sportsmaster entend mener à son terme, quel qu’en soit le prix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 22 Fév 2018 - 20:35
Hj/ Comme j'abandonne je compte de Captain Boomerang je le remplace par Black Mask grâce à un scénario improbable/Hj

Voilà maintenant quelques heures que Digger roulait en compagnie de ses associés d'un jour lorqu'ils arrivèrent enfin au port où ils devaient récupérer un bateau leur permettant d'atteindre l'ile d'Arkham mais ils n'étaient pas prêt à ce qui les attendaient. Le captain se rendait au quai 9 où était le bateau lorsqu'une dizaine de flics sortirent de leur cachette et pointèrent leurs armes sur les criminels.

"Quoi ? Mais qu'est-ce-que ?" S'exclama Digger étonnamment surpris par ce qui venait de se produire.

"Les mains en l'air Captain Boomerang ça ne sert à rien de fuir" En effet, ça serait complètement idiot vu que les policiers l'encerclaient. Voyant qu'il ne pouvait fuir Harkness passa les mains derrière la tête et se mit à genoux vaincu.

"Comment avez-vous su ?"

"Kiteman nous a informé peu après ton départ de tes intentions. Et je préfère te prévenir au cas ou tu prévois d'envoyer quelqu'un pour te remplacer la sécurité a été renforcée"

***

Du haut d'un batiment où il se tenait Black Mask lui n'a pas perdu une miette de ce qui vient de se passer, appella son conseiller.

"Allo prevoyez une escouade nous allons partir libérer un vieil ami à Arkham"

Il sauta ensuite du hangar et se diriga le plus vite possible vers le lieu de rendez-vous. Là-bas il briffa ses hommes de mains, ils étaient une vingtaine prêt à en découdre. Il était évident que certains d'entre eux n'allaient pas revenir vivant mais plutôt que de leur annoncer cette mauvaise nouvelle il leur parla de la façon la plus sereine possible :

"Bien bien bien... si vous êtes ici c'est parce que nous allons faire évader quelqu'un de prison... son nom Mr. Freeze. Peut-être que ceux qui travaillent avec moi depuis un certain temps le connaisse certainement mais pour les autres... vous n'avez besoin de savoir une seule chose cet... homme est très froid."

Voilà qui était dit un discours, qui n'était certainement pas des plus rassurant mais ce n'était pas le but. Non le but c'était de les convaincre d'être méfiant et rien d'autres.

"Bien maintenant montez dans ce ferry et partons vers l'ile d'Arkham. Chargez vos armes et préparez-vous à en découdre"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Jeu 22 Fév 2018 - 22:18

Alors que Victor suffoquait le visage transpirant, un homme à la carrure aussi imposante que la sienne l’interpella au cœur de la foule en révolte. Celui ci savait ce pourquoi il était là, et à qui il avait affaire. L’heure était venue oui, l’heure de quitter cet asile. L’homme ouvrait la porte menant à la cellule 27. Comme s’il savait que sans elle il ne survivrait pas longtemps. Comme s’il était une pièce importante du puzzle, et de l’évasion de Noel qui s’était préparée. Profitant que des émeutes et du désordre ambiant, il le conduisit directement dans la cellule de Louise Lincoln dont il ouvrit la porte sans difficulté, ayant préparé à l’avance le pass nécessaire.

Victor tombait nez à nez avec une jeune femme aux cheveux court bleu ciel et aux lèvres bleues. Sa peau bien que claire ne virait pas au cadavérique comme la sienne, mais on demeurait dans les mêmes teintes froides pour le reste. Victor suffoquait, tombant à genoux sur le sol juste devant elle. Il était à sa merci. Les lunettes rouges de Freeze rivées vers son seul espoir, il sentait qu’il était sur le point de perdre connaissance.

Elle pourtant, ne semblait pas se presser. Vêtue de sa tenue orange de prisonnier, elle s’approchait doucement de Victor et le toisa du regard quelques secondes. Des secondes si précieuses pour lui car elle le rapprochait de la mort, mais qu’elle ne semblait pas pressée d’adoucir. Un sourire en coin elle attendit qu’il soit couché sur le sol, littéralement à ses pieds. Elle s’agenouilla alors doucement pour le regarder suffoquer.


“C’est donc vrai ce qu’on dit à votre sujet Docteur...je vais vous aider. Mais avant que je vous sauve de la mort retenez bien cela: Je ne vous dois rien...”

Elle lui toucha alors le bras du bout du doigt et un sentiment agréable lui parcouru l’ensemble du corps. Ce toucher qui aurait gelé sur place n’importe qui de normal ramenait au contraire Victor à une température agréable, rafraîchissante. Dès leur rencontre Killer Frost lui apprenait quelques choses, qu’il ne la dominerait jamais et qu’il vivrait parce qu’elle l’avait bien voulu. Malgré tout elle montra un signe de reconnaissance.

“...Ceci dit merci d’être venu me rendre visite, je commencais à m’ennuyer de ne plus recevoir vos message dans mes lectures”

Victor se relevait, se sentant déjà mieux. Cependant il se retenait de lui fiche son point dans la figure pour lui faire payer ce qu’elle l’avait laissé endurer, mais se ravisa. Il avait beaucoup trop besoin d’elle, et elle le savait bien.

“Nous ne sommes pas seuls pour nous évader”

“Bien sur je vous l’avais dit. C’est vous qu’ils veulent, c’est grâce a cela que je pourrais m’échapper aussi””

Elle tendis les mains à coté de Victor en visant le sol et de la glace en jailli à la vitesse de l’éclair, fabriquant un épais pavois et une masse d’arme sculptée dans la glace. Victor était subjugué. Elle semblait amusée de l’ignorance de Victor. La société secrète avait prévue d’agir pour lui sauver la mise, bien sûr que lorsqu'elle passait à l’action elle y mettait les moyens.

“ Je ne comprend pas...vous avez en vous un pouvoir si puissant...pourquoi viendraient ils pour moi Louise?”

“J’ai le pouvoir de maîtriser la glace mais vous Victor, avec la capacité de développer des technologies permettant à des armées entières d’humains ordinaires de faire de même. C’est votre matière grise qu’ils veulent, vu votre lenteur à le comprendre je ne sais pas si leurs efforts seront récompensés... Et ne m'appelez plus Louise désormais. Appelez moi Killer Frost.”


Se retenant à nouveau de s’énerver il ramassait le pavois et la masse d’arme de glace. Sa température étant la même que les objets qu’il portait ceux ci ne glissaient pas, aucune chaleur ne venant les faire fondre. Killer Frost joignit les mains et construis entre celles ci un heaume de chevalier en glace. Elle le posa ensuite sur la tête de Freeze qui sentit les bienfaits du froid contre son visage et le refroidissement de l'air passant par les trous du casque.

Voilà qui vous rafraîchira...et puis vous faites un parfait chevalier même sans votre armure je trouve, Mister Freeze. Un chevalier givré certes, mais un chevalier tout de même.”

Elle lui lança alors un sourire en coin et ils sortirent rejoindre le mystérieux homme qui avait conduit Victor jusque là. Deux gardes arrivaient, Fries en envoya donc valser un au fond du couloir d’un coup de masse aidé par sa super force, et Louise envoya un trait de glace transpercer la tête d’un autre comme si elle avait tirée un carreau arbalète. Victor s’adressait à Sportsmaster.

"Quelle est la suite du plan?"


Killer Frost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Inscription : 22/08/2017
Messages : 195
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Ven 23 Fév 2018 - 10:05
L’Asile d’Arkham explose.
La salle principale est en proie au chaos, à la violence, au déchaînement de pulsions primaires ; tant de la part des prisonniers et aliénés, que des gardiens qui, face à la brutalité des attaques, s’abandonnent eux-mêmes à leurs instincts sadiques.

Le pire est là ; l’Homme dans sa fureur et sa cruauté.
Mais cela n’intéresse que peu celui qui a guidé Victor Fries ailleurs.

Alors que ce dernier se fait habiller par Killer-Frost, tous deux ne tardent pas à sortir, pour venir rencontrer le mystérieux inconnu – mais ce dernier l’est soudain un peu moins.
Car il s’est habillé.
Car il vient de mettre sa tenue de Sportsmaster.


« Mademoiselle Lincoln. »

Sa voix est plus étouffée, plus lourde. Ses yeux demeurent rivés sur le duo de criminels glaciés, et ne se soucient guère des gardes maltraités ; il est bien au-delà de cela.

« La révolte durera encore plusieurs minutes, mais nous devons profiter de l’absence des forces extrêmes de sécurité, et surtout des justiciers. »

Il se tourne, et désigne une porte menant à une cellule à priori moins sécurisée que celle de Killer-Frost.

« Par ici. »

Lawrence ouvre la porte – et les fait déboucher dans une cellule, donc.
Mais dont un mur a été entièrement creusé, de manière grossière, mais avec un trou suffisant pour les faire passer.
Sur la droite, un aliéné rit de manière démente, en tenant une cuillère endommagée.


« Bon travail, Josh. La livraison arrivera dans une semaine. »

« Hihihihihi parfaitiiiiiihihihihi. »

Il lui adresse un signe de tête, puis s’avance directement dans le trou – et débouche sur une structure métallique, semblable à un gigantesque escalier de secours, mais en interne ; et qui semble s’enfoncer dans les profondeurs de l’immense bâtiment.

« Nous passons par un chemin abandonné, oublié. Nous rejoindrons une équipe censée nous récupérer par les voies maritimes.
Sachez que cette stratégie n’est pas celle présentée aux autres membres du groupe – par discrétion et secret. L’organisme que je représente a besoin de vous, Monsieur Fries, et entend être sûr de vous avoir. Nous limitons le transfert d’informations, afin de confirmer notre réussite.
Allons-y. »


Le mercenaire descend, alors.
Et avale les marches de l’escalier en métal branlant et dangereux, dont l’issue disparaît dans les ténèbres…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 10:23
Voilà maintenant une bonne heure que Black Mask et ses hommes, répartis dans deux canneaux, se dirigeaient vers Arkham. Ses hommes avaient pris la peine de charger leurs armes et de s'équiper lourdement, gillet par balles, ceinture de munition etc..


Bien, nous arrivons près de l'ile, mettez vos masques et préparez vous à faire feu, la sécurité doit être renforcée et surtout ne faîtes à aucun moment confiance à Mr. Freeze et aux personnex qui s'évadent avec lui. Et si jamais ils veulent partir avant que je sois revenu n'hésitez pas à leur tirer dessus mais... légèrement,
termina Black Mask en tirant un grand sourire sous son masque.

Il se doutait bien que Freeze n'allait partir seul de cette prison, il avait certainement mis d'autres personnes dans le secret. Black Mask espèrait juste qu'il n'avait pas trop éxageré sinon ils risquaient de devoir se serrer.

Une fois enfin arrivé Black Mask monta en direction du lieu où Freeze et ses amis devaient sortir et ne tarda pas à les croiser. Bien, il y avait Freeze, rien d'imprévu, Killer Frost, elle il la connaissait mais il ne s'attendait pas à la croiser ici, et Lawrence ? Depuis quand était-il en prison lui ? Enfin il n'eut pas le temps de lui poser la question et se contenta de les informer:



Et salut les gars euh... il y a un bateau qui vous attend en bas, attendez- y moi je reviens en vitesse


Il continua sa course sans plus attendre et partit dans l'aile où était emprisonné un ami à lui. Cet ami s'appelait White Shark et il se connaissait depuis quelques mois déjà et étaient associés, assocation qui s'était stoppée lorsque Shark fut emmené en prison après avoir raté un casse. Quand il arriva au niveau de sa cellule il le vit qui était en train de pointer ses dents dans le bras d'un garde.

White Shark , salut je viens te sortir de la si ça te dit !

-Black Mask, je ne m'attendais pas à te trouver ici mais... merci. Je te suis.

Sans plus attendre, les deux amis partirent en direction du bateau en tuant quelques gardes mais ce que Black Mask avait oublié c'est que White Shark détestait Freeze parce que c'était à cause de lui qu'il avait ce physique peu avantageux

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 13:01
Freeze et Killer Frost arrivaient sur la berge avec Sportsmaster. Victor reconnu Black Mask du premier coup d’œil. Il avait déjà eu affaire à lui du temps où il avait un pied dans la pègre de Gotham. Pied qu’il avait perdu depuis plusieurs mois maintenant a force de multiplier les incarcérations à Arkham. Les lieutenants ont souvent la fâcheuse tendance à se chercher un autre “ boss” quand le leur se fait incarcérer, et Victor en avait plusieurs fois fait l’expérience. Black Mask lui, n’avait sans doute pas ce soucis. Il les quittait quelques instants pour s’introduire dans l’asile par le passage creusé.

On les invita à monter dans les bateaux, et Victor jetait son heaume de glace et ses armes dans la neige pour sentir les flocons tomber sur son visage. Une sensation des plus agréable. Il sortait de sa poche de pantalon sa boule à neige contenant une danseuse étoile, sa danseuse. Il regardait les vrais flocons tomber sur la cloche de verre et ceux synthétique qu’elle contenait. Tout se mélangeait désormais, le tiède et le froid, l'intérieure et l’extérieur, le vrai et le faux.

“Nora…”

Il la retrouverait bientôt, peut être même cette société secrète aura t’elle les moyens de l’aider à la sauver. Louise qui allait monter dans un canot aperçu cette scène et descendait finalement de l'embarcation, posant un pied sur l’eau et la gelant instantanément sous ses pas. La banquise se créait sous ses pieds pour aller vers Victor. Elle arrivait face à lui de manière à ce que son visage grossi apparaisse en fond de la boule à neige que scrutait Victor, derrière la danseuse de ballet. Freeze cessa de se perdre dans la contemplation de l’objet et leva la tète vers Louise qui lui adressa la parole.

“N’y a t’il pas un coté malsain à chercher dans cet objet votre amour perdu?”


Victor lui lança un regard mauvais derrière ses lunettes rouges et rangea sa boule à neige dans sa poche.

“Il n’est pas perdu, juste en suspens. Je n’adule pas cet objet, il ne fait que me rappeler qui je suis, et pourquoi je fais ce que je fais.”

Il n'ajouta rien et Killer Frost allait rejoindre le Sportmaster. Victor se retourna en entendant venir Black Mask et il vit que celui ci arrivait avec White Shark. Un ancien trader, l’un des plus grands fraudeurs de l’histoire qui avait cru échapper à la prison en plaidant la folie. Il avait atterri ici, et Jane Doe et quelques autres détenus s’étaient occupés de le rendre vraiment fou. Freeze s’était lui occupé de lui donner cette gueule. Enfin occupé... il n’avait pas trop eu le choix en fait. Le froid qu’il avait dégagé dans sa cellule additionné à la puissance réfrigérante de celle ci avait bousillé le corps de Warren White, et la folie avait fait le reste pour ses dents. Le seul moyen qu’aurait eu Freeze pour ne pas lui infliger çà aurait été de s'échapper de sa cellule, mais s'échapper aurait signifié mourir d’étouffement pour lui. Voilà comment on pouvait anéantir quelqu’un sans même le faire exprès. Mais Freeze n’avait aucune culpabilité pour çà, car il aurait fallu qu’il ai de l’empathie pour la souffrance des autres. Et ce n’était pas le fort du Cœur de Glace.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Inscription : 22/08/2017
Messages : 195
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Situation : Billionaire. Playboy. Philanthropist. Evil genius.
Localisations : Metropolis.
Secret Society
MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 15:58
La descente est rapide, mais troublante.
Sportsmaster emmène Killer-Frost mais surtout Mister Freeze dans les profondeurs de l'Asile d'Arkham, plus spécifiquement dans une aile oubliée, abandonnée, disparue des cartes et des mémoires ; ou presque.
La Secret Society of Evil dispose de nombreuses et multiples ressources, notamment dans plusieurs zones d'influence. Cela lui a permis de connaître les secrets de ce monde, mais aussi de ses lieux d'importance ; comme ici.

Au fond, Lawrence ignore comment la S.S.E. savait que l'Asile dispose d'une telle aile - d'un tel secret ; et ça ne l'intéresse guère, comme le devenir des deux personnes qui l'accompagnent, et encore moins de celui des autres prisonniers et aliénés.
Il n'est là que pour remplir une mission ; avant la prochaine.

Cependant, il doit bien admettre que cette descente-ci est troublante. Les ténèbres sont intenses, le long escalier métallique est tremblant et grinçant, et de nombreux bruits surprenants se font entendre ; les sons d'un grand bâtiment qui vit, diraient certains. Des fantômes, diraient d'autres.
De la nuisance, pour le mercenaire.

Concentré, ce dernier mène finalement son groupe devant une porte, qu'il sait ouvrir - et ils débouchent à l'extérieur.
Où les attendent le bateau prévu, Black Mask, quelques hommes, et surtout la surprise de Roman ; dont Sportsmaster se délecte.


"Nous partons dans quatre minutes."

Il a conscience que Sionis a son propre plan, ici ; ça ne le gêne pas. Et, même : il s'en fiche.
Ils partiront dans quatre minutes. Avec ou sans lui.
Mais, cependant, ce sera avec lui - car Black Mask revient avec White Shark, et toute l'assemblée monte sur le bateau.

Sans un mot, Lawrence Crock les suit, et se place sur un côté.
D'abord timides, les discussions s'engagent ensuite - et si quelques mots sont glissés entre Louise et Victor, la première ne tarde pas à rejoindre le mercenaire, présent sur le flanc du navire.


"Il est froid et distant."

"Ce qui n'a rien de surprenant. Restez avec lui, et guidez-le."

"Pardon ?"

"Votre mission ne fait que commencer : servez Victor Fries, et montrez-lui l'intérêt d'une assistante telle que vous. Avant que nous vous rappelions, tous deux."

"Je n'ai rien d'une assistante."

"Apprenez, alors. La S.S.E. l'exige."

"Mais..."

Le mercenaire se détourne d'elle, puis vient s'approcher de Black Mask.

"Déposez Freeze et Frost sur une rive discrète. Le paiement interviendra comme d'habitude."

Il abandonne Sionis à sa discussion avec White Shark, puis s'avance vers Victor. Il le fixe pour quelques instants, puis parle d'une voix lente.

"Votre évasion a été organisée et sponsorisée par certaines personnes intéressées par vos talents, Monsieur Fries. Louise demeurera à vos côtés, comme aide mais aussi organisatrice de vos prochains besoins.
Nous vous contacterons quand nous aurons besoin de vous."


Un signe de tête.
Puis Sportsmaster effectue un salto arrière - et plonge dans l'eau, parfaitement.
Malgré sa température terrible, il nage alors exceptionnellement bon, et disparaît dans les flots ; sa mission est terminée. Une nouvelle va pouvoir commencer.


(HJ/ L'évasion étant terminée, je vous laisse Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 20:48
Voilà l'évasion c'est fait, maintenant il fallait juste retourner jusqu'à la baie et réussir à tenir White Shark "en laisse".

"-Qu'est-ce que Freeze fait ici sérieusement tu sais bien que je ne peux pas le saquer.

-Je sais bien mais des gens pour qui je travaille ont besion de lui mais ne t'inquiètes pas quand tu pourras le tuer je te ferais signe.


-Si tu le dis mais depuis quand tu travailles pour des gens toi, je croyais que tu étais ton propre patron ?

-Oui ça fait partie des choses que je préférais être, mais tu vois Gotham est un très grand empire criminel et il faut bien que quelqu'un soit dans leur équipe pour la surveiller. Et d'ailleurs tu serais pas intéressé toi de la rejoindre.

-Je sors à peine de prison laisse-moi le temps de me remettre dans le bain. Mais si ça m'intéresse je te préviendrai en fonction."


Ma conversation avec Shark fut stoppée par Lawrence qui vient lui ordonner de déposer Victor et son amie sur une rive. Je n'aimais vraiment pas que l'on me donne des ordres ça c'est sûr, surtout quand ils viennent d'un homme qui a déjà travaillé pour moi, avant, bien avant. Dans une autre vie j'ai envie de dire même tellement les rôles actuels sont inversés, ce que je n'aimais vraiment pas mais bon après tout premier servi premier arrivé. Au moment d'après, Sportsmaster sauta dans l'eau et White Shark le visa avec un pistolet mais je lui fis signe d'arrêter, il me répondit en faisant un signe de tête qui devait vouloir dire "aller rien qu'une fois", puis m'approchant de lui:

"Ecoute, je t'avouerai que c'est tentant mais non hors de question"

Je lui tournais ensuite la tête et m'approchais de Freeze qui était assis dans un coin du bateau en attendant tranquillement la suite.

"Salut Freeze, bon bah voilà maintenant tu es libre et tu as une dette envers la SSE, comme moi, il n'y a pas si longtemps, écoute tu veux un bon conseil ? Dans cette équipe bien que nous devons tous travailler ensemble il ne faut surtout pas faire confiance à certains des membres de cette organisation... ma fois...incompatible. Mais comme je suis d'humeur généreuse, ce qui est assez rare, voici une liste de tout ce que tu dois savoir sur cette équipe: membres, mission, localisation des bases tout ça tout ça quoi, histoire de t'éviter d'arriver comme un touriste."

Voilà ça c'était fait, il faut dire que le plus dans cette équipe c'était de pouvoir recruter des gens, j'adorais ce genre de mission même si je dois avouer beaucoup aimer taper dans le tas. En tout cas une chose était sûr c'est que je n'étais ici pour me faire des amis.


"Bien maintenant on est arrivé à destination tu peux à présent descendre toi et ton amie gelée. En te souhaitant une bonne continuation et à bientôt car je ne doute pas qu'on va se recroiser maintenant que tu es un "SSE member".

-Oui moi aussi je vais descendre ici."
répondit ensuite White Shark partant à son tour.

Je fis ensuite signe à mes hommes d'aller en direction de mon quai privé, vers le sud de Gotham.


Hj/ The end ? /Hj
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/01/2018
Messages : 287
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Gotham City
Secret Society

MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 0:50
Freeze était monté à la proue du bateau et restait silencieux. Sportsmaster parlait à Black Mask, mais il était trop loin pour entendre ce qu’il se disait. Puis il vient lui parler de l’organisation qui avait planifiée cette évasion. Il leur devait beaucoup, il n’y avait aucun doute là dessus. Puis il fit un salto arrière qui lui aurait sans doute valu un dix aux JO, surtout quand on se disait qu’il faisait çà en combinaison plus lourde qu’un maillot de bain.

Victor remarqua que White Shark avait braqué son arme en direction de l’homme qui partait à la nage, ce qui lui fit plisser les yeux derrière ses lunettes rouge. Ainsi l’ambiance n’était pas au beau fixe parmi les membres de l’organisation, mais cela ne choquait pas Victor plus que çà. White Shark et Black Mask étaient des fortes personnalité, et toute organisation criminelle à ses luttes intestines pour le pouvoir. Des guerres d’ego, des fiertés bafouées ou plus ou moins mal placées. Freeze lui même avait parfois eu affaire à des lieutenants cherchant à discuter son leadership, mais les choses ne s’étaient pas passées comme ils s’y seraient attendus. Là ou certains criminels usaient et abusaient de signes extérieurs pour se faire respecter tel des regards ou des menaces, lui se contentait souvent de rester impassible, mais de frapper brusquement quand l’autre ne s’y attendait pas. Les êtres humains sont des animaux sociaux a peine supérieurs au singes pensait Victor, et comme des chimpanzés ils gesticulaient en faisant plus ou moins de bruit pour le pouvoir. Lui même n'échappait pas à cette réalité et ne pouvait pas désespérer des hommes, puisque qu’il en était lui même un, comme s'en amusait Einstein.

Black Mask venait lui parler et lui donnait une liste qui n’avait pas de prix. Tant de secrets sour la SSE étaient sur celle ci qu’il la rangea précieusement.


Le temps de l’apprendre par cœur et elle sera détruite.”

Puis Black Mask eu une attitude étrange qu’il n’avait jamais eu jusque là depuis qu’il le connaissait. Il était presque...sympathique. Voilà qui n’était pas banal et Freeze tâcha de se montrer “ chaleureux” bien qu’il détestait ce terme. Mais il n’arrivait pas à dire quoi que ce soit d'autre. Il descendait du bateau en croisant le regard noir de White Shark et n’arrivait toujours pas à parler à Black Mask alors que le bateau commençait à s’éloigner. Louise Lincoln posa sa main sur sa taille et embrassa sa main avant de la mettre à plat et de souffler dessus, comme pour envoyer un baisé à Black Mask, le regard enjôleur.


“ Merci Blackyyy...”


Freeze quand à lui, toussa un coup et parvint à sortir un mot lui aussi finalement.


“Hum...Merci.”


Il essaya de sourire mais Killer Frost toussa à son tour.


“Arrêtez çà on voit bien que vous maîtrisez pas votre truc.”


Sur ces mots détendant l'atmosphère ils partaient à pied dans la nature, disparaissant derrière la neige qui tombait.

HJ: The end oui Merci encore pour le RP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Noël d'Arkham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Batman Arkham Asylum
» tyranides Arkham
» Batman Arkham Asylum
» Batman Arkham asylum
» Batman Arkham City - [Xbox360/PC/PS3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Asile d'Arkham-