[WoA] Götterdämmerung [Zatanna & Beast Boy]

Inscription : 15/02/2015
Messages : 453
Localisations : ...


MessagePosté le: Lun 19 Fév 2018 - 22:57
Tout avait commencé par un simple mot sur le frigo. Un "Désolé pour ce que je vais faire". Et puis elle avait vu Conner, à la TV, contre Batman.

Combien de temps, précisément ? Cassandra ne le savait pas. Elle ne le savait plus. Elle ne comptait plus les heures.

Dans l'avion, elle avait dû dormir trois heures. La première fois depuis qu'elle avait trouvé le mot. Depuis qu'elle avait vu Conner à la TV.

Ce genre de comportement ne lui était plus arrivé depuis un moment. Elle pensait avoir dépassé ces intenses périodes d'activités depuis qu'elle avait Gotham et les chasses nocturnes des chauves-souris. Elle se souvenait encore de ces moments où Bruce venait la trouver pour lui dire de se reposer, alors qu'elle meublait l'attente en massacrant des mannequins. Maintenant qu'elle y pensait, elle se rendait compte qu'elle aurait très bien pu cataloguer cette période dans ce que les autres appelaient "Le Bon Vieux Temps", quand le gouvernement ne chassait pas encore les héros, que les Lanterns ne réduisaient pas en cendre des cités et que les Dieux ne s'acharnaient pas sur les mortels.

" Est-ce que ton entraînement inclut les défenses lasers de pyramides antiques ? " lui avait un jour demandé Tim Drake.

Elle avait répondu par la négative. Non, en effet, ce n'était pas le genre de choses que la Ligue des Assassins lui avait appris à gérer. Ce qu'elle avait appris auprès d'eux était bien plus précieux: elle avait appris à s'adapter pour surpasser n'importe quel obstacle.

Comment avait-elle réglé le problème de la pyramide ? Elle avait poignardé Tim Drake. Il s'avérait que les défenses fonctionnaient jusqu'au premier mort.
Elle se demandait si le Red Robin lui en voulait toujours...

On s'éloignait du sujet néanmoins.

Comment avait réagi Cassandra à la nouvelle ? Elle s'était rendu au bureau, comme d'habitude, elle avait lancé des recherches pour repérer Conner dans les bases de données de l'ARGUS, sans succès. Et puis elle avait aperçu la TV en se versant un café. Maître de ses mouvements, elle s'était bien gardé de briser son mug rose Hello Kitty offert par Stephanie. Elle l'avait simplement vidé d'une traite en le posant dans le lavabo, avant de filer d'un pas décidé vers le bureau de son chef de service. Il fallait à ce moment s'imaginer la fille de la plus grande tueuse du monde, une hargne palpable dans les yeux, tracer son chemin dans les couloirs de l'open space au mépris le plus total de ceux qui pouvaient bien transporter dossiers et courriers dans les coursives, sa plaque de l'ARGUS au cou et son arme de service à la ceinture. Elle était entré dans le bureau de son supérieur sans frapper et avait expliqué ses projets.

" Vous vous croyez où, Cain ? Dans une putain d'agence de voyages ? " avait-il tempêté, " Refusé ! Il me faut tout le monde sur le pont ! C'est une putain d'invasion divine qu'on a sur le dos ! C'est pas parce que vous trempez le biscuit de Superman que vous avez des privilèges ! "

Peu de temps après, Cassandra était en route pour la Grèce et son superviseur était dans le coma avec la mâchoire brisé en quatre endroits différents. Sur le après un détour par le Hall de Justice où elle avait trouvé une oreille bien plus attentive en la personne de Zatanna Zatara. Cassandra n'avait jamais vraiment côtoyé la magicienne, la connaissant de vue plus qu'autre chose, mais il s'était avéré qu'elle disposait de quelque chose dont l'agente fédérale était dépourvue : un plan pour mettre au pas la menace que représentait le Dieu de la Guerre. Ce plan, pour fonctionner, nécessitait d'être en Grèce, et il nécessitait le concours de Garfield Logan, Beast Boy. Cassandra ne le connaissaient pas personnellement non plus, mais elle connaissait ses capacités et sa réputation. Le récupérer n'avait pas été dur. Il n'y avait rien qu'une plaque de l'ARGUS ne pouvait obtenir, sur le sol américain, le sol grec, ou dans n'importe quel pays civilisé, en fait.

" Papiers s'il-vous... "

Cassandra interrompit le sermon du douanier grec en présentant ses documents d'Agent.

" Agent Orphan, ARGUS. Ces deux-là sont avec moi. Nos bagages sont des colis diplomatiques. "

" Madame, ça ne fonction... "

Cassandra fusilla le douanier du regard. Il se tut et les laissa passer, penaud, murmurant à peine un "Bienvenue en Grèce..."

Voilà donc que Cassandra Cain, Zatanna Zatara et Garfield Logan se trouvaient dans les rues d'Athènes, au coeur du berceau du monde moderne, assaillis par les odeurs d'épices s'échappant des gargotes de repas à emporter, débarrassés des tracas administratifs, parfaitement libres de leurs mouvements.

Parfaitement en mesure de sauver l'Humanité.

" Bien. Zatara. Quel est la suite du plan ? " demanda l'ancienne Batgirl à la magicienne, " Comment est-ce que l'on va tuer un Dieu ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 01/12/2017
Messages : 101
DC : Harley / Dick / Kara
Situation : Dirige d'une main ferme l'île d'Avalon et la nation magique
Localisations : Avalon
Groupes : Héros
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 19 Fév 2018 - 23:25
 « Allons nous asseoir à ce restaurant. On a dormi dans l'avion, et personnellement je meurs de faim. Et toi Cassandra, je vois bien que tu es épuisée et affamée. Donc on va manger, c'est un ordre. Je vous expliquerais mon plan en même temps. J'ai de quoi payer. »

Zatanna connaissait un peu Athènes ; elle y avait passé deux semaines jadis, aux côtés d'un sorcier aujourd'hui décédé. Elle en avait retiré quelques connaissances sur le pays, ainsi que sur la mythologie et la religion de la Grèce antique. Aujourd'hui, ce savoir allait servir le trio qui venait ici dans le but de trouver un lieu particulièrement difficile à atteindre : l'Olympe, siège des dieux greco-romains. Un lieu qu'aucun mortel n'avait pu voir depuis presque deux millénaires. Et ils seraient les heureux élus pouvant le faire.

La magicienne avait insisté pour qu'ils portent tous les trois des tenues de touristes. Beast Boy avait même reçu un sort lui permettant, sous forme humaine, de ressembler à un humain normal et non pas à la peau verte. Cassandra était devenue rousse au teint pâle, tandis que Zatanna, elle, était devenue blonde et bronzée. Il ne faisait pas forcément plus chaud qu'en Amérique, mais l'air était plus doux, et le soleil hivernal brillait dans un ciel bleu sans nuages. En d'autres circonstances, la jeune femme aurait aimé se balader en touriste ici. Mais ils n'avaient pas le temps. Même si sa propre participation ne se limitait pas à aider l'ancienne Batgirl.

Ils s'installèrent tous les trois en terrasse, de sorte à avoir le Parthenon en venue. Un serveur vint les voir, et la magicienne s'exprima dans un Français impeccable. Le but était, après tout, de passer pour des touristes. Elle connaissait cet établissement, qui embauchait des serveurs sachant parler la langue de Molière.

 « Prenez ce que vous voulez. » dit-elle à ses compagnons.

Elle voyait bien que l'appétit n'était pas à l'ordre du jour, pour la tueuse à côté d'elle. Mais il était préférable de passer pour ce qu'ils n'étaient pas que pour ce qu'ils étaient. L'anonymat était une constituante non négligeable de leur petite entreprise. La magicienne patienta jusqu'à ce qu'ils aient entamé leur repas pour commencer à exposer son idée. Elles en avaient parlé dans l'avion, Cassandra et elle : Zatanna servait de guide, d'appui, et il y aurait besoin d'elle pour permettre de récupérer ce qu'ils désiraient. Cassandra était là parce que c'était son idée, et parce qu'elle pouvait les sortir de n'importe quel pépin matériel. Le petit Garfield, lui, était là parce que sa faculté à se transformer en animaux pouvait servir à s'infiltrer ou à mieux appréhender certains coins de l'Olympe.

La magicienne avait fait de très nombreuses recherches sur le sujet, dans l'avion.

 « Bon, mon plan. On va pas juste trouver un moyen de tuer un dieu : on va surtout aller prendre quelque chose qui nous permettra de vaincre Arès, voir de détruire son emprise sur Conner – et sur Diana Prince également si possible. Rien de ce qui se trouve sur notre planète ne saurait y parvenir, c'est pourquoi nous allons nous infiltrer directement chez l'ennemi : au Mont Olympe. »

Elle sirota son verre, avant de faire un geste vers la colline du Parthenon, où les ruines de l'antique monument grec se dressaient.

 « C'est par là-bas qu'on entrera. Mes recherches m'ont donné plusieurs endroits possibles pour pouvoir utiliser un portail, passage ou peu importe, vers cette autre dimension, ou cet autre lieu. Je ne sais pas trop. Mais le plus proche, c'est dans les ruines du Parthenon. Je devrais aisément pouvoir l'ouvrir et nous permettre de traverser. Toutefois, y entrer va nous demander un petit quelque chose, que je vous détaillerais une fois qu'on y sera. Une fois qu'on sera à l'intérieur de l'Olympe – ou à l'Olympe, je sais pas trop – il faudra être extrêmement prudent. Nous sommes les premiers mortels depuis l'empereur Dioclétien à voir, ou même à entrer, là-bas. Si dieux il doit y avoir... »

La magicienne marqua une pause, peu sûre d'elle. Sa dernière rencontre avec un dieu ne s'était pas exactement bien passée.

 « Laissez-moi parler en premier, c'est tout. Ce sera leur domaine, ils seront donc beaucoup plus puissants là-bas. Prions pour tomber sur Hermès, ou Apollon, ou des dieux mineurs comme Hécate ou Niké. En vérité, j'espère tomber sur Niké. Elle déteste Arès, et cherche constamment à l'emporter sur lui. Si toutefois c'est Zeus, ou Athéna... bon. On verra, mais espérons que non. Je vous donnerais d'autres détails quand on sera devant le portail. Mais si vous avez des questions, c'est maintenant. Je préfère ne pas perdre de temps à y répondre une fois arrivés là-bas. »



Magic is power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/02/2018
Messages : 166
DC : Patty/Stéphanie/Carter
Situation : Actuellement en train d'intégrer les Titans...
Localisations : Vous voyez un garçon vert ? C'est sans doute moi.
New Titans
MessagePosté le: Mar 20 Fév 2018 - 10:12
Tout avait commencé... Quand une magicienne et une fille visiblement très énervée lui étaient tombées dessus pour lui demander de se joindre à elles pour "tuer un dieu" comme disait la miss Caïn. Même si le jeune héros métamorphe s'était tenu à l'écart de la civilisation le plus possible, il avait quand même eut vent des récents évènements à Gotham et Coast City. Il avait aussi entendu parler de la trahison de Wonder Woman et plus récemment celle de Superman. Tous ces évènements l'effrayaient, mais ne voyant pas ce qu'il pouvait faire, il s'était tenu à l'écart. Si des hommes et des femmes supers-entraînés ne parvenait pas à repousser un dieu voir même tomber sous son joug, qu'est-ce qu'un garçon perdu et abandonné par son ancien groupe pourrait faire.

Partir à la chasse à l'artefact magique capable de tuer un dieu ? En tout cas, c'était bien ce qu'il était parti faire. Quand les deux filles étaient venues le chercher, il les avait regardé avec de grands yeux ronds et leur avait aussitôt demandé si elles étaient folles. Et franchement, il le pensait toujours. Pourtant, il avait accepté de les suivre. Il était partie avec elles en Grèce. Après tout, s'il en avait envie, il pourrait très bien se transformer en animal pour leur filer entre les doigts. Enfin, au départ c'est ce qu'il s'était dit.

-Franchement, lâcher une fille capable de défier les dieux pour le sauver, ce Super-homme n'est vraiment pas un Super-gars.

Enfin, il avait évité de lâcher ce commentaire trop haut parce que la fille en question lui faisait un peu peur. Elle lui faisait l'effet d'une bombe à retardement qui attendait qu'on la secoue un peu trop pour exploser. Quand il ne faisait pas de remarques et n'essayait pas de détendre l'atmosphère avec ses blagues, il avait observé comment les deux supers-héroïnes leur avait ouvert le passage vers Athènes. Cassandra grâce à son lien avec l'ARGUS et Zatanna grâce à ses pouvoirs magiques. Il avait adoré son tour de magie pour le rendre "normal" d'ailleurs.

-Ouah ! Ça fait très longtemps que je n'avais pas eut la peau de cette couleur ! Dit tu crois que grâce à ce sort mes transformations ne seront plus vertes ?

Et puis, ils étaient allés s'installer à la table d'un restaurant et la magicienne leur avait conseillé de commander à manger. Histoire de faire touristes. C'est vrai qu'ils devaient avoir l'air d'être une petite famille à eux trois. Et Garfield entra donc dans le jeu du petit-frère lourd qui essayait de remonter le moral à une grande-sœur sur les nerfs. Comment ça, il était toujours lourd ?

-Allez Cass', mange donc un peu. Mange donc un peu pendant que Zaza nous explique tout. A quoi ça servirait que tu t'effondres en route, hein ?


Tout en mangeant il se concentra, autant qu'il pouvait le faire, sur les explications de Zaza... Ou plutôt, ce qu'elle voulait bien leur dire. Comment comptait-elle les faire entrer dans le Parthénon alors que personne n'avait réussi jusqu'à là ? Et comment comptait-elle faire pour qu'ils s'emparent du God Killer sans trop de dommage. Ils auraient affaire avec des dieux non ?

-Euh, tu es vraiment sure de ton coup miss ? Les gars sur lesquels on va tomber sont aussi puissants qu'Arès non ? Et si ton portail nous téléporte ailleurs ?


Et s'il les téléportait directement là où se trouvait leur objectif tient. Ça serait cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/02/2015
Messages : 453
Localisations : ...


MessagePosté le: Sam 24 Fév 2018 - 15:57
Si Cassandra consentit à se sustenter en prenant l'un de ses sandwichs vendus à un prix indécent dans ces pièges à touristes fortunés, c'était par bonne volonté plus que par véritable nécessité. Oui, Cassandra avait faim et oui, elle n'était pas parfaitement reposée, mais "affamée" et "fatiguée" n'étaient pas encore les qualificatifs qu'elle aurait utilisé pour désigner sa condition. Cela, elle l'utilisait plus volontiers pour qualifier l'état second qui l'avait retrouvé à errer au beau milieu des massifs Tibétains avec une tenue d'été. Elle s'était retrouvé à manger de la marmotte, à boire son urine et à dormir dans les entrailles d'un ours qu'elle avait dû se faire à mains nues, tout ça en étant pourchassée par les assassins de la Ligue. C'était le genre de souvenirs qui faisait rigoler quant elle acceptait de suivre Stephanie à ses "soirées" et que chacun racontait son "souvenir le plus embarrassant". Elle était invariablement couronnée "meilleure conteuse de la soirée", on l'encourageait à monter un one-man-show et puis on lui redemandait "sérieusement".

En général, elle regardait Stephanie, Stephanie haussait les épaules, Cassandra soupirait, puis elle montrait juste son poignet, pointait une cicatrice aléatoire et inventait une histoire "raisonnable".

Elle ne pensait pas d'ailleurs que ses cicatrices lui manquerait, d'ailleurs. Zatanna avait usé de sa magie pour la faire passer de dragonne sanguinaire échappée d'un ordre de ninjas à princesse irlandaise à la peau de lait et à la parfaite toison rousse. Ses cicatrices s'étaient effacées et son physique de machine de guerre s'était un peu assagi. Peut-être qu'elle aurait même pu ouvrir un compte Instagram et gagner sa vie avec des photos lascives, avec ce genre de sortilèges. Après tout, elle avait l'orthographe qui allait avec.

Non, définitivement, ce n'était pas son registre.

Et puis, elle était trop remontée envers l'Olympe pour songer à autre chose qu'à éventrer le Dieu de la Guerre en cet instant précis. Une pulsion morbide qui outrepassait de manière terrifiante la directive principale de Cassandra ... Pas de meurtre ... Une directive qui pouvait s'appliquer aux mortels, à ceux qui n'avaient pas l'expérience de millénaires à organiser l'hécatombe de l'Humanité. Oui, elle y avait mûrement songé, Arès pouvait assouvir cette pulsion morbide qui la tenaillait à chaque fois qu'elle se trouvait en mesure d'achever un adversaire. Avec un Dieu belliqueux, elle n'avait pas à se retenir, il n'aurait de toutes façons jamais de rédemption ou de pitié : il avait été conçu pour tuer et faire le mal, il était le Dieu de la guerre dans tout ce qu'elle avait de plus abject. Cassandra avait fait ses devoirs, et savait que les Grecs avaient divisé leur vision de la guerre en deux pans, entre Athéna la "civilisée" et Arès le "boucher". La première représentait l'art de la guerre, le second l'art du massacre.

Il y avait peut-être des zones grises à cela, mais à force d'essayer de comprendre les logiques d'être millénaires, on mourrait en se raccrochant aux maigres lambeaux qui composaient le tissu restant de notre santé mentale.

Cassandra avait décidé qu'elle mourrait au combat, pas à l'asile.

Elle avait écouté l'explication de Zatanna et les réflexions de Beast Boy en se gardant bien du moindre commentaire, eût égard au partenariat qui les unissaient, pour se concentrer sur son propre plan d'action.

Cela, jusqu'à ce que son regard soit attiré par des escouades circulant dans la foule avec des pistolets-mitrailleurs, des chiens en laisse, des casques à visière et des gilets frappés de l'écusson de l'Astinomia - surmonté de l'universel "Police" pour la compréhension de tous, même des touristes ... -. Si la paranoïa salvatrice de l'assassine aurait pu être accusée d'excès de zèle, la présence d'un certain nombre de gaillards aux gilets marqués d'un "EKAM" finit de lui mettre la puce à l'oreille.

L'EKAM était la police d'élite grecque, l'unité antiterroriste. Ce n'était pas le genre de bonshommes qu'on postait aux contrôles d'identité.

Elle finit son sandwich en deux bouchées et introduit son instinct dans la conversation.

" Que Zatanna soit sûre ou pas, on doit y aller. " Cassandra pointa avec un léger mouvement de la tête les commandos postés dans la rue d'où ils étaient arrivés, " Les locaux ont dû contacter l'ARGUS. Tout ça, c'est pour moi. On a plus le temps. Passez-moi vos portables. "

Sans plus d'explications, elle les prit et les glissa dans la poche du serveur qui leur amena l'addition, avant de faire se lever ses deux comparses.

Heureusement, leurs déguisements leur permit de passer le barrage sans encombre ... pour le moment. Ils avaient probablement encore un peu de temps avant qu'ils ne se rendent compte que l'agente renégate qui avait envoyé son supérieur à l'hôpital n'était plus une asiatique ... La magie n'était probablement pas dans les manuels les plus communs de la police grecque ... A part peut-être quand il était question d'Amazones et de monstres mythologiques. Heureusement, leur groupe était plus discret que ça.

Jusqu'à ce que Beast Boy ne se transforme, mais ça ne devrait pas être au goût du jour trop vite.

Cassandra les poussa jusqu'à l'entrée de métro la plus proche et acheta à la hâte trois tickets qui devraient les mener à la station "Akrópoli". Le mauvais point ? Ils allaient avoir à attendre dix minutes, puis subir un trajet d'une demi-heure avec une correspondance, dans des wagons bondés et vieux de plusieurs dizaines d'années. Les joies de quitter les métropoles américaines.

Les voilà donc sur leur propre odyssée souterraine pour atteindre sans encombre la première étape de leur voyage.

" Aherm. " fit Cassandra, se rendant soudain compte de son penchant cavalier, " Désolée. Habitude ... Surréaction. Bon. C'est quoi ces "détails", histoire d'être préparés ?.. "
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 01/12/2017
Messages : 101
DC : Harley / Dick / Kara
Situation : Dirige d'une main ferme l'île d'Avalon et la nation magique
Localisations : Avalon
Groupes : Héros
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 24 Fév 2018 - 17:07
Dans le métro bondé, les trois compagnons eurent la chance de pouvoir trouver des places assises. Zatanna s'installa sur un siège, croisa ses jambes dénudées, adressa un petit sourire au garçon assise en face de lui qui la regardait d'un air stupéfait, puis fit signe à Beast et Cassandra de venir se placer avec elle. Elle n'oubliait pas la question de l'asiatique. Mais parler en anglais devant autant de témoin n'aurait probablement pas été la meilleure des idées ; par chance, elle savait comment anticiper ça.

Elle secoua la main gauche, et aussitôt, plus personne ne pouvait comprendre ce que se diraient les trois alliés.

 « Tu aurais pu me dire d'emprunter un autre téléphone. Je viens de te laisser jeter mon Iphone hors de prix. Bref... »

Une mesure de prudence, qui lui permit de constater qu'effectivement, personne ne pouvait comprendre ce qu'ils disaient dans le brouhaha du métro. Même le mec au regard lubrique s'était désintéresse d'elle.

Mais elle n'était pas spécialement prête à tout confesser, là comme ça. Elle avait ses propres raisons de vouloir faire le voyage, et les révéler pouvait non seulement s'attirer l'animosité des deux autres, mais aussi mettre leur mission en danger. La magicienne ne doutait pas un seul instant qu'on pouvait réussir à accomplir tous les objectifs qu'elle voulait fixer ; s'ils étaient malins, ils y parviendraient même sans alerter un dieu ou deux, et tout irait comme sur des roulettes. Mais l'imprévu existait, elle en était consciente. Et s'il fallait prendre une nouvelle direction, une fois là-bas et une fois le God Killer récupéré, c'était peut-être mieux de leur dire dès maintenant ce qu'elle comptait faire.

Non. Pas ce qu'elle comptait faire. Ce qu'elle comptait récupérer. C'était déjà une grosse concession. Mais par chance, ni Beast Boy ni Cassandra n'auraient les connaissances mystiques suffisantes pour comprendre à quoi pourraient lui servir ce qu'elle chercherait.

Elle passa une main dans ses mèches blondes, avant de tourner son visage vers les deux autres.

 « Je vais commencer par le portail : il faudra du sang. Lorsqu'ils ont scellé les entrées à leur domaine, les Olympiens ont fait en sorte que personne ne tenterait de forcer le passage. A l'époque, la christianisme progressait à grande vitesse, et dans cette religion, le sang est sacré, et ne doit pas être versé. Ils comptaient sur cet interdit pour empêcher les mortels de revenir sur l'Olympe. Ça a marché. Plus ou moins. »

Elle fit une pause. Si elle avait encore eu son téléphone, elle aurait pu réussir à montrer aux deux autres ce dont elle parlait.

 « Le Parthenon a été détruit en 1687, par une explosion de poudre à canon. Les Grecs n'ont jamais fait de recherche mystique, mais un sorcier turc a, quelques années plus tard, émit l'hypothèse que la proximité du portail a forcé les Olympiens à tout détruire, dans l'espoir de protéger le passage. Il a alors fouillé les ruines, et a retrouvé les restes du portail. Il les a réassemblés, et a réussi, après de longues semaines de travail, à rouvrir le passage menant à l'Olympe. Il n'a toutefois jamais traversé. Il ne voulait pas le faire, mais son acte nous facilite le travail ; il suffira de retrouver l'entrée, de verser notre sang en tribut, et nous pourrons passer. Pas de panique, Beast. Quelques gouttes suffiront, et je nous soignerais sans la moindre difficulté. »

Curieusement, à parler ainsi des choses qu'elle savait, Zatanna avait toute confiance en elle. Elle débordait d'une assurance dont elle faisait rarement preuve, ces dernières années. Elle était déterminée à réussir.

 « Passons maintenant à la suite. Deux avertissements à prendre en compte, à garder impérativement en tête : nous serons dans un domaine différent du nôtre, où les lois naturelles ne sont pas forcément les mêmes. Et ensuite, nous devrons faire preuve de la plus grande prudence possible. Les mortels n'ont pas accès à l'Olympe, et nous violerons une règle divine en y allant. La moindre imprudence peut nous coûter la vie. Si jamais vous avez le moindre doute, la moindre impression, il faut en faire part et surtout, ne pas foncer tête baissée. Le God Killer a été conçu par Héphaïstos / Vulcain. Je ferais en sorte que nous arrivions aussi près que possible e son propre domaine, aux pieds de l'Olympe. Cela réduira nos chances de tomber sur d'autres divinités. Toutefois... »

Elle regarda un moment Cassandra avant de parler. Même sous ces traits d'Irlandaise, Orphan avait ce regard impitoyable.

 « Je ne suis pas là uniquement pour t'aider, Cassandra. Je suis là aussi parce que je veux également récupérer certaines choses. Je ne vous dirais pas dans quel but, inutile d'insister. Sachez seulement que ce n'est pas dans l'espoir de pouvoir dominer le monde. Il me faudra du Nectar, et de l'Ambroisie. J'ai découvert une étude mystique à ce sujet, que j'aimerais approfondir. Mais je vous promets de ne pas mettre la mission en danger, si jamais c'est impossible d'en récupérer. Le God Killer d'abord. »

Du moins en apparence. Elle avait aussi besoin de trouver un artefact greco-romain, mais ça, elle le tairait. Le Nectar et l'Ambroisie avaient, pour ceux qui connaissaient la mythologie olympienne, une place importante dans le statut divin.

Il était vrai qu'elle avait découvert une étude et voulait l'approfondir. Mais Zatanna ne révélerait pas qu'elle comptait l'approfondir, mais aussi l'appliquer. Elle avait une bonne idée de ce que ce rituel obscur permettait de faire. Il lui suffisait de réunir tous les ingrédients, et alors elle saurait.

 « D'autres questions ? »



Magic is power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/02/2018
Messages : 166
DC : Patty/Stéphanie/Carter
Situation : Actuellement en train d'intégrer les Titans...
Localisations : Vous voyez un garçon vert ? C'est sans doute moi.
New Titans
MessagePosté le: Dim 25 Fév 2018 - 13:44
Si Cassandra semblait accepter l'idée de se nourrir, elle n'était pas vraiment bavarde. Elle n'avait pas réagit aux commentaires de Beast Boy même lorsque celui-ci tentait de détendre l'atmosphère. Eh bien s'il avait été tout seul avec elle, ça aurait été gai. Heureusement, il y avait Zatanna qui elle était déjà un peu plus bavarde. Garfield soupira légèrement mais se remit à sourire tout de suite après. Il devait bien s'avouer à soi-même qu'il avait un peu peur de ce qui allait se passer. Ils allaient affronter des dieux, des êtres mythologiques aux pouvoirs surpuissants. Il se tourna vers Cassandra lorsque celle-ci se leva.

-L'ARGUS ? Olah, mais...


Il n'eut pas le temps de s'épancher davantage sur l'intervention inattendue de l'agence gouvernementale que le trio était déjà entraîné vers le métro. Et comme c'était bien évidemment l'heure de pointe, le moyen de transport était bondé. Lorsqu'il vit tout ce monde entassé dans un si petit espace, Beast Boy se senti devenir claustrophobe. Durant toutes ses années d'errances et pendant le temps où avait fait partie de la Doom Patrol, il n'avait jamais emprunté de métros ou autre moyens de transports. Lorsqu'il avait besoin d'aller quelque part, il prenait la forme animale qui conviendrait ou se transformer en souris pour se glisser dans un sac ou une poche et ainsi voyager incognito... Enfin quand il ne tombait pas sur une personne qui hurlait comme une sirène d'alarme dès qu'elle voyait un rongeur. Oui ça existait.

Tout ça pour dire qu'il n'avait pas l'habitude d'être dans un endroit où les gens se retrouvaient serrés comme des sardines en boite. Il fut tentée de se transformer en rongeur et de se glisser dans la poche de Zatanna ou de Cassandra. Mais s'il disparaissait maintenant, ça serait automatiquement remarqué. Et de ce qu'il avait compris la discrétion était de mise. Il prit donc sur lui mais ne pu s'empêcher de gémir légèrement. Il n'aimait vraiment pas les endroits surchargés de monde. Lorsqu'ils purent s'asseoir, le garçon s'installa aussitôt côté fenêtre.

Une fois un peu éloigné de ce trop plein de monde, Garfield pu respirer un peu mieux et se concentrer sur les longues explications de la magicienne. Parce qu'elle avait prévu bien plus que ce qu'elle avait bien voulu leur dire au premier abord. Garfield n'aima pas trop l'idée de devoir verser son sang sans savoir quelle quantité il lui faudrait donner. Heureusement il n'aurait pas beaucoup donner.

-Si tout ce que nous avons à faire pour entrer c'est de nous rendre dans un vieux temple en ruine pour donner quelques gouttes de sang, cette partie sera facile. Le plus dur se sera de nous tenir éloigné des petits copains de Cass".

Pour la suite, eh bien ils verraient bien... Beast Boy n'avait aucune idée de ce qui les attendait là-bas. Tout ce qu'il savait à propos de l'Olympe, c'était qu'il s'agissait du siège des divinités olympiennes et qu'aucun mortel n'avait pu y mettre les pieds et encore moins y résider. Seuls quelques privilégiés comme le héros grec Héraclès avait eut ce privilège.

-Ne pas foncer dans le tas c'est à dire comme essayer de ne pas sauter sur tout ce qui bouge une fois qu'on sera là-bas ? Je marche alors, si possible on se téléporte directement dans le domaine d'Héphaïstos, on fonce droit vers ce God Killer puis on repasse le portail aussi vite qu'on est venu. Après on aura juste à retourner tout de suite en Amérique pour tuer Arès... Au fait, ça ressemble à quoi un God Killer ?

Parfaitement, il ne savait pas ce qu'ils allaient chercher exactement. Mais comme ils n'étaient pas encore en Olympe, ce n'était pas vraiment grave, non ? Quant à l'objectif de Zatanna... Franchement Beast Boy ne voyait pas à quoi ça servirait de faire de détours pour aller voler à manger.

-Il paraît que c'est très bon oui, mais t'es sure que tu veux vraiment leur voler de la nourriture ? Si tu as faim, on pourra toujours se trouver à manger autre part que chez les dieux.

Au bout d'un moment, ils finirent par arriver à l'Acropole, Garfield fut on ne peut plus soulager de pouvoir descendre de cette boite à sardine appelée "métro". Une fois sur place, ils se fondirent dans la masse de touristes venus photographier le monument en ruine. Simples touristes parmi d'autres, ils passèrent inaperçus, Garfield se chargeant de commenter ce qu'ils voyaient pour faire plus vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/02/2015
Messages : 453
Localisations : ...


MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 12:49
" C'est bon. On récupérera ça aussi. " fut la réponse de Cassandra aux revendications de Zatanna. Il fallait dire qu'elle avait d'autre préoccupations.

La principale était les touristes à chemise hawaïenne taillés comme des armoires normandes qui feignaient de ne pas avoir vu leur groupe. Cassandra, pour sa part, sortit un billet de son portefeuille et le plaça dans le gobelet d'un sans-abri sur leur chemin, prenant au passage sa pancarte.

Le premier homme qui vint les aborder, levant le doigt comme pour attirer leur attention, sa carte touristique à la main, ne put qu'émettre une paire de syllabes avant de se prendre un coup dans la trachée, suivi d'un balayage qui l'amena à terre, Cassandra posant la pancarte à ses pieds et son manteau sur les épaules.

Pour tout dire, ce n'était que le début.

" Je vous retrouve à l'Acropole. 'Doit aller aux toilettes. "

Et, sans attendre de réactions, elle se précipita dans les toilettes les plus proches. Des toilettes pour hommes. Elle fut très vite suivie par quatre autre touristes et quelques policiers. Quelques dizaines de secondes plus tard, des bruits de commotions et un début d'inondation pointant le bout de son nez sous la porte des toilettes, elle ressortit, en remettant sa chemisette et ses - pour une fois particulièrement élégants - cheveux en place.

Elle rejoignit les autres, puis prit part à la visite de l'Acropole. Elle ne fit même pas semblant de s'y intéresser. Elle n'était pas là pour ça.

Elle sortit plutôt le couteau de combat à lame céramique de 30 centimètres qu'elle avait fait entrer au nez et à la barbe de la sécurité et s'entailla la main.

Le sang perlant à la main, elle tendit son couteau à Zatanna, se fichant bien de ce qui pourrait arriver.

" C'est par où ? " demanda-t-elle avec une voix définitivement bien décidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 01/12/2017
Messages : 101
DC : Harley / Dick / Kara
Situation : Dirige d'une main ferme l'île d'Avalon et la nation magique
Localisations : Avalon
Groupes : Héros
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 13:17
Visiter l'Acropole et le Parthénon aurait sans doute été une visite fort agréable en temps normal ; mais pas là. Le cœur n'y était pas, et la magicienne se contenta donc de laisser ses sens magiques déterminer l'endroit où se trouvait le portail. Il ne fut pas difficile à trouver : crépitant d'énergie magique, il semblait presque... actif. Zatanna fronça les sourcils, en constatant cela. Ce n'était pas normal. Normalement, il aurait du être en veille, ou quelque chose du genre, pas prêt à être utilisé. Ou alors, peut-être que c'était lié à ce qu'il se passait ailleurs avec Arès. Un soupçon se forma dans sa tête. Et si le dieu de la Guerre s'était emparé de l'Olympe ?

Si oui, alors ils seraient das la merde. Mais ça pouvait tout aussi bien jouer en leur faveur, au moins un peu. Arès au contrôle signifiait moins de dieux sur place, et même s'ils étaient, ces derniers seraient sûrement plus enclins à les aider pour renverser leur ennemi. Il fallait simplement espérer qu'ils n'auraient pas à y affronter quelqu'un de trop puissant. La magicienne en avait déjà fait les frais contre les sbires de Darkseid. Le souvenir de son... exploit... était encore frais.

Le trio s'immobilisa près d'un mur. Z posa une main sur la pierre, ferma les yeux, et sourit. C'était là. Elle se retourna, offrant son sourire de blonde aux deux autres.

 « Nous y sommes. Le portail devrait s'ouvrir juste derrière nous, entre ces deux colonnes. Mais je dois vous prévenir. »

Elle prit un air plus grave, plus soucieux.

 « Le portail est actif. Quelqu'un l'a ouvert, ou l'a utilisé. Cela signifie qu'il pourrait y avoir quelqu'un de l'autre côté. Par conséquent, je vais passer la première. Je suis la plus à même de pouvoir faire face à ce qui peut se trouver derrière, sans vouloir vous vexer. Voici la marche à suivre : je vais nous rendre invisibles, puis j'ouvrirais le portail. Appliquez votre sang sur la pierre, juste là ; vous aurez alors le droit de traverser. Prêts ? C'est le moment ou jamais de faire valoir vos inquiétudes et de renoncer. Après, ce sera trop tard. »

Zatanna prit le couteau, et s'entailla la main, avant de laisser Beast Boy faire de même. Puis, devenus invisibles grâce à la magie, ils appliquèrent leur sang contre le mur. Aussitôt, une douloureuse sensation de brûlure s'empara de leurs bras, momentanément, et un cyclone brillant apparut entre les deux colonnes derrière eux.

La magicienne s'y engouffra la première, comme prévu. Quel effet ça fait, de traverser un portail comme celui-ci ? Imaginez une nausée si forte que vous ne pouvez rien retenir, mais sans pour autant être capable de vomir quoi que ce soit. Et le pire, c'était le temps. Tout au plus ne devait-il s'écouler que quelques secondes ; mais cela parut être une éternité pour les trois mortels qui arrivaient. Et alors qu'elle croyait que cette fois, elle allait vomir pour de bon, Z s'étala de tout son long sur un sol de marbre poli.

Dans son dos arrivèrent les deux autres. Elle leur jeta un coup d’œil, et sentit un frisson la parcourir. Leurs apparences étaient redevenues normales. Leurs visages, leurs couleurs de peau, leurs traits. Ils étaient eux-même, en tenue de touriste. Le portail se referma alors, les plongeant dans une obscurité poisseuse. Et cette chaleur !

 « Tout le monde va bien ? » chuchota-t-elle.

Elle fit un geste du bras ; leurs blessures se refermèrent, et elle créa une boule lumineuse pour les éclairer. Au loin, ils entendaient des bruits métalliques ; ceux d'une forge, très probablement. Le couloir où ils étaient s'étendait devant, car il n'y avait qu'un mur derrière eux. L'assurance de Zatanna fondait comme neige au soleil. Ils étaient trois mortels, coincés pour le moment au pied du Mont Olympe, dans les forges d'Héphaïstos.

Elle se gifla mentalement. Ce n'était pas le moment d'abandonner. Elle avait un but, en plus de vouloir aider Cassandra. C'était tout. Il fallait se concentrer sur leur mission.

 « Allons-y. »



Magic is power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/02/2018
Messages : 166
DC : Patty/Stéphanie/Carter
Situation : Actuellement en train d'intégrer les Titans...
Localisations : Vous voyez un garçon vert ? C'est sans doute moi.
New Titans
MessagePosté le: Mer 7 Mar 2018 - 15:52
Beast Boy avait suivit les deux filles. Il aurait pu fuir mille fois et il pouvait encore le faire s'il le voulait. Tant qu'ils étaient encore sur Terre, il était dans un endroit où il pourrait se débrouiller tout seul. Le plus dur aurait été d'éviter les sorts de la magicienne Zatanna, mais une fois cela fait... Sérieusement vouloir tuer un dieu relevait de la folie. De la folie pure. Mais il avait accepté de les suivre. Il avait accepté de suivre deux folles jusqu'ici, en Grèce, et même jusqu'au portail les menant chez les dieux. Et maintenant c'était la dernière ligne droite avant le point de non-retour.

Et Garfield était allé trop loin avec elles qui étaient déterminées à continuer. S'il les lâchaient maintenant ça serait de l'abandon pur et simple. Et même s'il ne les connaissaient pas, il n'avait pas envie qu'elles lui en veuillent de les avoir laissé tomber. Ou pire, qu'elles se fassent tuer. Alors il continuait à suivre le groupe et se coupa le bras lorsqu'il le fallu. Le geste était accompli pour eux trois, et le portail s'ouvrait.

-Je ne sais pas qui nous précède, mais j'espère qu'on n'aura pas à le combattre. Les dieux vont pas aimer si on casse des choses dans leur maison.

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie et avec un grand sourire. Comme s'il prenait la situation à la légère. Mais il ne pu cacher une grimace de douleur lorsque son bras le brûla. E le pire fut à venir lorsqu'une violente nausée le prit. Une nausée qui lui donna une nouvelle fois envie de décamper. Et lorsque la douleur cessa, se ne fut que pour laisser place à un environnement privé de lumière et plein de chaleur. Une chaleur étouffante, exténuante.

-Hey, qui a éteint la lumière ? Le portail nous a fait apparaître dans un four divin ou quoi ? Demanda-t-il en chuchotant.

Il regarda Zatanna puis Cassandra, et remarqua que les deux filles avaient retrouvées leurs apparences d'origines. Celles avec lesquelles elles étaient venues le chercher. Il regarda le mur derrière eux. Ils ne pouvaient plus faire marche arrière. Ils étaient coincés ici, dans un lieu où aucun mortel n'avait mis les pieds depuis fort longtemps.

-Bon ben... Y a plus qu'à avancer... Attend Zaza. J'ai peut-être une solution pour nous éviter des surprises.

Le garçon vert fondit pour laisser place à un lion. Animal habitué à la chaleur étouffante d'une savane, et possédant un odorat et une ouïe excellente. Ainsi il pourrait sentir toute odeur inconnue ou repérer tout bruit prouvant qu'une personne approchait. Être un lion, animal puissant et sachant rester discret malgré sa masse imposante, pourrait également lui être utile. Il effectua une rapide inspection par via ses sens.

-Bon, aucun danger proche... On peut y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[WoA] Götterdämmerung [Zatanna & Beast Boy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Götterdämmerung [Post-punk - Noise - Hollande]
» [AMV] The Human Beast [G-AMV 2011]
» (Présentation) Beast ( B2st )
» [KPOP] BEAST
» Beast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-