Début d’enquête [Pv: Martian Manhunter]

Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 0:43
Suis-je fou au fond de moi ? Oui peut-être. Apres tout, on l'est tous au fond, d'autre le cache et d'autre le montre. Néanmoins, malgré ça il était temps pour moi de revenir à la source... L’île abandonnée. Enfin, pas si abandonnée que ça si je me base d’après ma dernière visite en ces lieux. Certains penseraient, pourquoi est-ce que je reviendrais là-haut ? La ou tout à commencer, l'endroit qui m'a littéralement changé, la ou j'ai vécu les pires horreurs de toute ma vie. Tout simplement parce qu'il faut que j'aille au cœur des choses pour en savoir plus. Avant de m'enfuir de l’île, j'ai pu voir quelques installations à l'intérieur, si j'en crois mes pensées, la substance qu'il m'avait injecté devait être fait à partir des machines qu'il y avait à l'intérieur des bâtiments. S'était risqué je l'avoue, mais ça vaut le détour. Même la drogue Vertigo n'a pas autant d'effet et pourtant ça peut être grave. Donné des hallucinations et des flash à ce point n'était pas tout à fait normal. J'en avais parlé à personne du faite que j'allais me rendre sur cet île...enfin presque personne. Martian Manhunter. Et oui, imaginez le choc...L'archer Vert demande l'aide du martien pour récupérer un échantillon. Sa ferait un sacré scoop pour les journaux du monde entier, non ? Enfin bon, pour ma part je pense que c'est le mieux placé pour m'aider dans cette enquête. Pour la simple et bonne raison que je suis persuadé que que la substances est d'origine inconnu voir même extraterrestre. Aucune drogue n'a la capacité de donner des flash du genre là et encore moins des hallucinations, même le plus grand des scientifiques ne pourrait pas. Si j'arrivais à mettre la main dessus et si Martian arrivait à voir ce que s'est exactement comme substances, je ferais déjà un gros pas vers la vengeance que je réserve à cet homme et son groupe de petit lèche botte.

A bord d'un Jet privé, je survolais l'océan tout en approchant de plus en plus de l’île. Du moins c'est pas moi qui pilotait, je regardais par la fenêtre en me rappelant de ma première fuite de l’île après avoir passé cinq ans dessus. L'homme transformé en un vrai animal sauvage sans pitié prêt à tout pour sa survie. Sa faisait presque peur à l'idée de penser qu'au fond de moi sommeillait cette facette de ma personnalité. Si seulement je n'avais que ça, j'aurais pas hésité à faire une expérience pour effacer tout mes souvenirs, plus aucune douleur, plus aucune émotions...plus rien. Mais bon, il est trop tard pour penser à ça et revenir en arrière. Il fallait que je me concentre sur le futur dorénavant. Je pris un parachute et l'accrocha à mon dos alors que j'étais déjà habillé en Archer. J'ouvris la cabine et me mis à parler au pilote à voix haute.

- Ne venez pas me chercher, j'ai un autre transport qui va arriver dans peu de temps.

Martian sait volé, donc je pense qu'il me déposera à Star City. En plus il est déjà 17h, temps qu'on fouille les installations et qu'on rentre, je pense qu'il sera un peu plus tard que 19h. Je sauta rapidement de l'appareil et me laissa tomber en direction de l'eau. C'est plus sur et ça fait moins mal...du moins en théorie si on prend en compte la disposition de la chute. Au bout de quelque secondes j'appuya sur le bouton pour ouvrir le parachute qui me fis revenir legerement en arrière. Quel sensation désagréable. Je me laissa emporter tout en essayant de me diriger au maximum vers l'eau. Je descendis ceci-dit assez rapidement.

- Merde, merde, merde...

J'eus à peine le temps de lever les yeux pour voir qu'un oiseau venait de percuter le foutu parachute le trouant par la même occasion. C'est à ce moment que je fis une chute libre en direction de l'eau. Tout l'environnement défila à une allure plus que rapide avant que je n'atteigne le point culminant. L'eau me claqua sur la figure et les jambes vu que je n'avais pas pris la position du saut de l'ange. Je nagea jusqu'à la surface avant de prendre une bonne grosse bouffée d'air frais. Je passa un coup de main sur le visage avant de répliquer.

- Il fallait que ça m'arrive à moi.

Je nagea jusqu'à la terre ferme qui n'était pour le coup qu'à quelques mètres, rien de bien insurmontable. Si j'avais su que j'allais devoir passé cette épreuve, j'aurais surement pris d'autre précautions et moyen de locomotion, comme un bateau...et encore, la dernière fois ça n'a pas été en ma faveur. Une fois sur la terre ferme, je vérifia instinctivement mon arc et mes flèches surtout pour voir si il n'avait rien de casser. Malheureusement, je devais me résoudre à compter trois flèche en moins. Je lâcha un juron avant de les remettre dans le fourreau, je leur trouverais bien une utilité en rentrant. C'est également à ce moment que je ressentis que le costume pesait en faite son poids. J'étais trempé et ça se ressentait. J’espère juste que le soleil agira assez vite pour me sécher tout ça, sinon je vais devoir faire avec et j'en ai pas très envie. L'entrée de la foret se présentait face à moi tandis que je restais sur le sable encore en attendant le martien. Je lui avais donné quelques indications concernant la position de l’île, il était temps qu'il se ramène...en espérant qu'il ne s'est pas perdu en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 14:54
J'onn J'onzz se préparait à débuter une nouvelle mission. On faisait parfois appel à lui, surtout depuis l'avènement de la Ligue de Justice. Il possédait plusieurs atout. Son calme, son intelligence, sa discrétion, sa compréhension. On ne pouvait pas donnait de tels qualités à un Hal Jordan ou une Wonder Woman, bien plus rentre dedans. Batman ne travaillait qu'avec Superman, ou avec toute la Ligue. Et inversement. Tout cela faisait que pour demander de l'aide, le martien était sans doute la meilleurs option. Il était inutile de lui cacher quoi que ce soit, étant un télépathe, on se doutait qu'il pouvait de toute façon connaître nos plus grands secrets. Et on le savait très discret, il ne révélait en tout cas rien de ce qu'il pouvait savoir sauf si cela était vraiment nécessaire.

Oliver Queen, alias Green Arrow, lui avait récemment demandé de l'aide pour une mission qui lui tenait bien a cœur. Retourner sur l'île, une île ressemblant à celle qui avait transformé le jeune playboy en justicier maître du maniement de l'arc, pour y découvrir ce qui lui avait provoqué toutes ses hallucinations. Il avait révélé au martien qu'il pensait que ce fut d'origine extraterrestre. C'était fort possible. Martian Manhunter avait une théorie. Cette île servait, ou avait servi, de laboratoire secret pour le gouvernement américain pour des recherches sur les extraterrestres et ce qu'ils pouvaient trouver sur eux. Bien entendu, même en y étant coincé longtemps, Green Arrow n'avait sans doute jamais pu rien découvrir. Mais ils ne pouvait pas cacher grand chose au Limier martien.

« Je t'aiderais dans ta quête, Green Arrow, avait-il répondu à la demande de l'Archer. J'ai étudié pendant des années des installations similaires pour découvrir ce que les terriens savaient de Mars. Je pense que je pourrais t'aider.

A tout point de vue, c'était une bonne occasion pour le Martian Manhunter d'en découvrir un peu plus sur les secrets gouvernementales terriens. C'était fort possible que parmi leurs recherches, ils aient découvert quelques choses susceptible d'atteindre les super-héros de la Justice League, qui, entre de mauvaises mains, pourraient être très dangereux. Même si Superman ou Green Arrow se pensait invincible, J'onn avait trop d'expérience pour commettre la même erreur qu'eux. Il avait vue des choses durant toutes ces années sur Terre, découvert malencontreusement par les humains, qui était même susceptible de détruire leur planète. Les scientifiques fous n'étaient pas simplement des légendes urbaines. Le Professeur Erkel lui-même, celui qui l'avait amené sur Terre, travaillait avec des technologies martiennes qui le dépassait totalement, et en est mort.

Quelques minutes avant le point de rendez-vous donner par Green Arrow, le martien était encore dans la Tour de Justice. Il vérifiait que tout allait pour le mieux. Il valait mieux, car personne n'allait le suppléé durant son absence. Il avait juste demander à Oracle de prendre les commandes et de donner lui donner l'alerte si il y avait des anomalies. Mais elle n'avait pas les mêmes capacités que le martien a repéré les menaces. Chaque minutes de surveillance comptait et pouvait contribuer à sauver le monde, ou le détruire. Mais le martien avait fini ses réglages et était désormais prêt à partir. Il utilisa un téléporteur pour sortir de la station et se retrouver sur Terre, à l'endroit le plus près possible du lieu indiquer par Green Arrow.

Une fois sur Terre, le martien s'éleva dans les airs et tenta de repérer une trace mentale d'Oliver. Lorsqu'il l'eut repéré, il la suivie en volant à pleine vitesse. D'après les signaux que recevait J'onn, Green Arrow avait eu quelques problèmes d’atterrissages, mais rien de grave. Lorsque le martien atteint l'île, il pu vérifier cela de ses propres yeux et vit son compagnon complètement trempé. Celui-ci semblait très embêté de cette situation. Son costume n'était pas fait pour être utilisé dans ses conditions. Le martien ne pu s'empêcher d'esquisser un de ses rares léger sourires. Bien entendu, lui n'avait pas ce genre de problème. Il pouvait rendre sa peau totalement imperméable.

« Désolé Green Arrow, je n'ai pas la vision thermique de Superman, je ne peux rien faire pour toi. Maintenant que je suis là, nous pouvons commencer nos recherches. Tu as des souvenirs sur ces installations? Même s'ils sont faibles ou brouillés, je peux tenter d'éclaircir cela avec ma télépathie. Cela peut nous donner un premier aperçu de ce qu'il nous attends.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 17:19
Si j'aurais su, j'aurai éviter l'avion et surtout le parachute. Mais bon il est trop tard pour faire marche arrière, je suis trempé jusqu'à l'os, le costume colle complètement à ma peau pour bien dessiner la musculature en-dessous. Chose complètement inutile si on prend en compte qu'il n'y a aucune fête ou chose du genre...pourquoi fallait que ça m'arrive aujourd'hui ? En plus de ça, pour bien compliqué le truc, la costume me donnait un certain poids en plus à supporter une fois mouillé. Au pire, ça restera qu'entre moi et le martien cette histoire de mauvaise atterrissage. Parce que quand on parle du loup. Martian Manhunter arriva sur les lieux directement en atterrissant sur le sable et me fixa avec un large sourire au lèvres comme il est rare de le voir sur son visage.

- A cause d'un oiseau...

Je préférais préciser avant qu'il ne place un mot pour mettre direct les choses aux clairs. Je savais ouvrir un parachute, mais je n'avais pas prévu l'arriver de l'oiseau fouteur de trouble. Et puis si je peux éviter une quelconque remarque sur ma cascade dans l'océan, autant en profiter. Le martien pris alors la parole et me fis sourire malgré son humour assez unique. Il faut dire que le second degrés et lui, ça fait deux mondes bien différents, mais bon j'y ai pris l'habitude a force de le côtoyer au sein de la justice league quand j'y étais encore. Je dirigea mon regard instinctivement dans les alentours pour vérifier les lieux avant de prendre la parole pour répondre à la question du martien.

- Ta télépathie ??? Si on peux éviter que tu lise dans mes pensées, ça serait sympa tu sait. D’après mes souvenirs, le lieux ou j'avais été enlevé se trouvait près d'un gros ruisseau au milieu de l’île. Il y a normalement plusieurs tente, assez facile à repérer en espérant qu'ils n'ont pas changé de place.

Ca fait certes quelques semaine que je me suis échappé d'ici, mais ils avaient l'air de me connaitre, ce qui veut dire qu'ils savaient également que je n'allais pas lâcher l'affaire. Il serait assez logique de ne lus voir les installations au même endroit et cela risquerait de nous compliquer la tache. Heureusement, le martien peut voler, cependant, il en était hors de question. Je m'avança un peu plus vers le martien et le regarda dans les yeux avant de parler à voix basse.

- Évite de voler, vaut mieux qu'on s'en tient à mes méthodes pour rester dans la discrétion. Si on se fait repérer, la mission échoue et le problème de la substance aussi.

Je lui fis une petite tape sur l'épaule avant de tourner les talons avec un léger sourire qui s'était dessiné sous ma barbe doré. Il était temps de rentrer dans la foret, une nouvelle fois. Combien de fois vais-je devoir revenir dans ces lieux ? Si seulement je pouvais éviter ça. Franchement, ça ne m'enchante pas une seule seconde de pénétrer à l'intérieur et revivre intérieurement tout ce qui a pu se passer. Mais il le faut, pour ma survie...à nouveau. Je m’arrêta ceci-dit à l'entrée de la foret tout en gardant mon regard sur l'horizon. Elle m'inspire toujours pas confiance cette foret. Je secoua la tête et remis ma capuche correctement sur le crane vu qu'elle s'était enlevé à cause de la chute avant de reprendre la parole.

- Foutu parachute...

S'était vraiment désagréable d'avoir son costume un peu trop moulant par rapport à d'habitude. Bon c'est vrai il était moulant en général, mais là c'est pire et en plus avec l'eau...j'en parle même pas. Je ne m'attarda pas plus longtemps sur ça et pris mon arc et une flèche que je positionna déjà à mon arc, prêt à tirer au moindre bruit suspect. Je m'aventura alors dans cette foret de malheur. Les feuilles tombaient à cause du vent, les branches craqués légèrement sous mon poids, du moins ceux que je n'avais pas réussi à éviter, mais il y a un coté positif dans tout ça...l'odeur fraîche de la foret. Une odeur vivifiante qui donne l'impression de planer...enfin j'insiste bien sur le mot "IMPRESSION" vu que je n'ai pas planer du tout au-dessus de l'océan tout à l'heure.

- Dit moi J'onn, ta déjà une petite piste concernant la substance donnant des hallucinations ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 18:18
Bien évidemment, Oliver Queen refusa l'aide télépathique du martien. Il était évident qu'il n'aimait pas se faire fouiller le cerveau, il voulait garder son esprit invioler par le martien. C'était compréhensible, même si J'onn ne comprenait pas vraiment pourquoi se priver d'un atout comme celui de révéler les pensées oubliés et obscures à l'aide des pouvoirs du martiens, par fierté. Mais il n'était pas le seul dans ce cas. Batman était l'homme le plus réticent à se faire fouiller l'esprit, et Oliver Queen était dans le même cas. Aussi, le Limier Martien n’insista pas et laissa Green Arrow mener les opérations. Cela aura l'important effet de libérer le justicier des doutes et des craintes qu'il a à propos de cette île, une sorte de cure. Le martien n'était donc là que comme assistance, écoutant attentivement les instructions de Green Arrow.

« Bien, je comprends ton point de vue, je m'excuse si tu t'es senti offensé par ma proposition. Sache cependant que si un jour il devient nécessaire que j'utilise ma télépathie sur toi ou un de tes proches, ce sera toujours en dernier recours, et à contrecœur. Chaque informations personnelles que je pourrais en retirer sera garder secret. Mais désormais, continuons nos recherches en nous fiant à tes souvenirs.

Le martien suivi donc Green Arrow, à pieds, comme la demande de Green Arrow. Celle-ci était bien évidemment justifier, même si le martien pouvait se rendre invisible et indétectable, même pour Superman, il ne fallait pas négliger une technologie de repérage extraterrestre qui surpassait ce pouvoir. Le martien ne connaissait pas encore les moyens de défenses des installations de cette île, mais il allait bien finir par les découvrir. D'ailleurs, il sentait la lutte mentale de Green Arrow pour se convaincre d'entrer dans la forêt. Le martien se doutait qu'il s'agirait d'une épreuve difficile, mais il ne devait pas oublier qu'aucun animal de cette forêt ne pourrait les déranger. D'ailleurs, le martien tenta de se connecter mentalement avec les animaux de la forêt pour leur donner des images de forêts brûlés. Craintifs, les animaux tenteraient de se réfugier le plus loin possible de leur position.

« Nous ne devrions pas être déranger durant notre périple, Green Arrow. Je te laisse ouvrir la marche.

Martian Manhunter suivi donc Green Arrow. Celui-ci lui demanda s'il avait des idées concernants le produits hallucinogènes qu'ils étaient censés étudiés lors de ce périple. Le Limier Martien avait fait quelques recherches, tout d'abord pour les terriens, pour tenter de comprendre ce qui pouvait s'y approcher le plus, pour vérifier la thèse extraterrestre. L'un des plus grands scientifiques expert en hallucinogènes était un résident de Gotham City, le docteur Jonathan Crane, connu également sous le nom de Scarecrow. Il était improbable que ce dernier ait travaillé pour le gouvernement ces dernières années. Ces recherches auraient pu être utilisées et améliorer ensuite, mais le Limier Martien pensait qu'une installation secrète sur une île coûtait trop chère en développement pour être un simple laboratoire de chimie avancé.

Une autre thèse terrienne envisageable aurait été celle de la Ligue des Assassins de Ra's Al Ghul, un des autres nombreux ennemis de Batman. Celle-ci c'était justement servit des produits du docteur Crane pour le faire évoluer en narcotique puissant, capable de provoquer chez Aquaman une énorme peur de l'eau et donc de changer profondément sa nature d'origine. Mais la Ligue des Assassins, si elle avait l'habitude d'agir en secret comme dans le cas présent, ne l'avait développer que pour Aquaman lui-même, et c'était donc fort peu probable qu'il ait eu envie de l'utiliser contre Green Arrow récemment. De plus, ils avaient bien plus l'habitude de s'établir en Asie que sur des îles paradisiaques. C'était donc une hypothèse que le Limier avait également rejeté.

La thèse extraterrestre était donc envisageable. Une entreprise tel que LexCorp ou STAR Labs auraient très bien pu mettre la main sur le marché noir d'un produit extraterrestre et auraient tenter de le développer en secret dans le but d'atteindre les super-héros. Si telle était le cas, il était fort à parier que le Martien ou même Superman pouvait être atteint par ce produit, il fallait donc redoubler de vigilance.

« Il est évident que j'ai tout de suite pensé aux martiens, et notamment aux martiens blancs. Dans leur tentative d'éliminer mon peuple, ils auraient pu développer un produit hallucinogène. Les miens ont été décimés par une maladie que l'on nomme chez moi Hronmeer's Curse. Celle-ci instaure dans l'esprit des martiens des hallucinations très puissante qui a été jusqu'à tous les tués, sauf moi. Cela se rapproche assez des puissantes hallucinations dont tu as été victime, à un degré moindre. Mais la version dont nous avons été victime a été introduit télépathiquement, et donc a touché directement l'esprit des martiens, tendis qu'un produit chimique met plus de temps pour atteindre le tronc cérébral de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 19:35
Le martien s'excusa peu après le faite qu'il voulait utiliser la télépathie sur moi, chose qui me dérangeait un peu. Enfin c'est plus pour mes pensées et souvenirs que j'ai peur, pas pour moi. Mais j'ai tellement de chose encore secret qu'il valait mieux les garder pour toujours à la place de les partager même avec le martien qui je sais est quelqu'un de confiance. Je m'aventura dans la foret avant de prendre la parole directement pour lui expliquer rapidement la raison de mon refus.

- Je sais que tu voulais bien faire. Mais t'imagine même pas ce qu'un playboy milliardaire peut avoir comme...pensée. T'a jamais vu une femme à moitié nu, non ?

Je lâcha un petit ricanement qui voulait tout dire et je pense que la martien allait vite comprendre malgré qu'il n'ai pas la même vie que nous les humains. C'est pas de ma faute si les femmes raffolent de moi, non ? J'y peux rien. Je secoua légèrement ma tête pour tenter de faire disparaître ces pensées pour ainsi pouvoir me concentrer sur quelque chose de plus pressant, le sujet principal: la substance extraterrestre. Je demanda alors J'onn si il avait pu avoir quelques résultats concernant la souche et celui-ci me répondit. Ces paroles résonnèrent et j'essaya tant bien que mal de déchiffrer ce qu'il m'a dit entre les martiens blanc, les terriens, télépathique, chimique...une vrai énigme. Ceci-dit, heureusement que j'ai une bonne mémoire et un grand taux de compréhension. J'évalua intérieurement chaque mot qu'il me disait pour ainsi répliquer du mieux que je pouvais.

- Donc si j'ai bien compris vous les martiens aviez eu à peu près la même chose et beaucoup en sont mort...Tu sait que tu ne me rassure pas vraiment avec ces paroles. Ce produit chimique à surement était créer par ton peuple aussi au cas ou leur télépathie ne marcherais plus. Sa leur permettrais surement de venir à bout des martiens comme toi qui ont survécu. Les humains se sont ensuite contenté de faire deux ou trois modifications et le tour est joué. La science d'aujourd'hui est peux s'avérer extrêmement dangereux pour l'humanité.

Pas très rassurant comme conclusion, mais même si l'homme à une technologie bien avancé, les extraterrestre l'ont encore plus. Je continuais de marcher plus profondément dans la foret tout en essayant de chercher une solution au problème.

- Si on vole un échantillon de la substance, essaye de voir si tu peux faire des recherches de ton coté. Tu auras plus de chance de trouver quelque chose si ça vient de ton peuple.

Si ça avait été humain, j'aurais pu faire des recherches de mon coté, j'ai d'excellent scientifique à Queen Industry, mais il n'était pas qualifié pour ce domaine là. J'allais devoir donner une part de responsabilité à J'onn. Si celui-ci venait à trouver exactement la source, on pourraient même peut-être retourner la substance en notre faveur en lui donnant une utilité favorable à la population pourquoi pas. Enfin, on verra ça, pour l'instant il faut trouver les laboratoires. J'entendis des pas au bout de quelques minutes, grâce aux craquement des bouts de bois. Mon aventure sur l’île a développé mon ouïe assez remarquablement et pour ça je la remercie. Je leva mon arc instinctivement et visa en direction du bruit. Trois hommes apparut dans le viseur. Je me mis à ce moment derrière un tronc d'arbre.

- Rend toi invisible et contourne les. Il faut en neutraliser le plus possible.

Je laissa J'onn commencer l'action. Une fois qu'il sera derrière, les trois hommes ne seront au pays des rêves. Je souffla un coup avant de me mettre à compter les secondes. Au bout de cinq, je me décala sur la gauche et leva mon arc pour décrocher une flèche en espérant que J'onn était bien arrivé derrière. La flèche se planta directement sur l'épaule de l'homme qui tomba au sol. Je profita de cet action pour entamer une petite course pas trop bruyante pour lui envoyer un coup d'arc et ainsi le plonger dans un bon sommeil. Je pris ma flèche avant de croiser le regard de J'onn.

- Si j'en crois mon expérience sur cette île, le camp ne devrait pas être très loin. Surement dans un rayon d'un kilomètre, pas plus.

En général, les hommes s'occupant des rondes, ne s'éloigne pas trop du campement pour pouvoir agir au plus vite en cas de pépin et si s'est le cas à nouveau, alors on approche du but. Mais...il y a toujours un mais. Des bruits de pas rapide, très rapide se firent entendre au loin. Sa sent pas bon. Je pris un air amusé même si au fond je ne l'étais pas vraiment en ce moment avant de lever mon arc.

- La cavalerie arrive...



Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 1:50
Le Green Arrow plaisanta sur la télépathie du Martian et ce qu'il pouvait y trouver. Évidemment, sa passion pour les belles femmes. Évidemment, le martien étant martien, il n'avait pas les mêmes visions des femmes terriennes que Oliver Queen. Mais à force de fouiller les esprits des hommes et de vivre sur Terre, il commençait à comprendre leur façon de penser à propos des femmes. Sur Mars, les choses étaient légèrement différentes. Les martiens étaient bien moins impulsifs et bestiaux que les hommes, et ils ne se mariaient avec les femmes dont ils avaient la plus grande compréhension et union mentale. De plus, le physique est quelques choses d'assez peu important chez les martiens car ils étaient polymorphes.

« Je tiens à te rappeler que je suis capable de prendre leur forme. Mis à part ça, j'ai été marié sur Mars et je tiens encore à la mémoire de ma femme et ma fille. Sans compter que je n'éprouve aucune attirance pour les terriennes, Arrow.

J'onn sentit l’inquiétude de Green Arrow à propos de ses hypothèses sur la substance dont il a été victime. Si elle est mortelle, il court un grave danger. Malgré tout, il restait un professionnel, et la vérité ne devait pas le perturbé. Il était possible que leurs efforts soient vain et qu'il soit trop tard. Arrow devait en être conscient. Leur mission dépassait le cadre personnel d'Oliver Queen, car cette substance pouvait être utilisé contre la population, ou contre les super-héros, selon les intentions de la firme qui les mettait au point. L'attaque sur Green Arrow n'était pas forcément une attaque ciblé d'un de ses ennemis,

Cependant, le martien allait tout faire pour aider le justicier. Le tout était de trouver cette substance, un possible antidote ou alors de le développer. La Ligue avait assez de contact chez des grands scientifiques pour tenter d'y remédier.

Les sens très développés du martien lui permis de repérer les hommes bien avant que Green Arrow ne sen aperçoive, même si les sens de ce dernier était impressionnant pour un être humain. Cependant, Arrow ne devait pas oublier qu'ils étaient là pour enquêter sur cette substance et les motivations de ces hommes. Avant de les attaquer, J'onn aurait préféré tenter de déterminer de quels factions ils étaient et si ils étaient vraiment agressifs. Mais la nature impétueuse d'Oliver prit le dessus, et il semblait persuader que ses hommes étaient complice de son enlèvement. J'onn ayant décider de ne pas interférer dans les choix de l'Archer, du moins pour le moment, il s'exécuta. Ces hommes ne représentaient a priori aucun danger pour le Martien, une attaque frontale aurait pu largement suffire.

Le Martien passa invisible et intangible et s'enfonça dans le sol. Il traversa par dessous les trois hommes pour se placer derrière. L'Archer Vert décocha une flèche pour atteindre un homme, puis assomma un second via une légère course. Le Martian Manhunter ne fit qu'endormir le dernier avec une attaque télépathique, sans prendre le risque de blesser gravement un des hommes en s'en prenant à lui physiquement. Dans son rêve, il était en compagnie charpente dans un yatch à siroter du champagne. On pouvait dire que les attaques du martien étaient reposante et sans douleur.

« Je vais vérifier cela rapidement en fouillant leur esprits.

Le martien tendit la main vers l'un des hommes assommer et récupéra les souvenirs récents de l'homme en question. Il avait désormais connaissance du chemin à suivre pour retrouver le campement ainsi que le plan exact de celui-ci. Ceci dit, ce dernier n'était qu'un garde et n'en savait pas beaucoup plus. Il avait été recruter via une agence, a priori bidon, et ce n'était qu'un simple mercenaire, un ancien militaire qui avait été arrêté par une blessure et qui voulait gagner sa vie et se défouler avec un métier de garde d'une société plutôt étrange. Mais le Martien fut interrompus dans sa fouille mentale lorsque des renforts arrivèrent.

« Il n'y a aucune inquiétude à avoir, Green Arrow. Je m'occupe de ces hommes, profitent en pour te faufiler jusqu'au campement. Je vais te transmettre par télépathie son emplacement direct, et m'occuper de les retenir. Je ferais en sorte de masquer ta présence à leur yeux. Et je vais les occuper le plus longtemps possible.

Le Limier Martien usa alors de sa polymorphie pour se changer en créature hideuse, dans le but d'attirer l'attention de tout les soldats. D'après ce que J'onn avait pu récolter comme information sur l'esprit de l'homme il y a quelques instants, ils ne possédaient pas d'arme en mesure de le blesser, du moins pas ces gardes là. Il ressemblait désormais à un énorme vert de terre monstrueux et vert. Et il allai affronter une poignet d'humain, tout en évitant de les blesser. Le challenge était à sa porté, mais le vrai défi était pour Green Arrow.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 20:59
J'onn me donna quelques détails concernant le faire qu'il pouvait prendre l'apparence d'une femme et qu'il était fidèle à la mémoire de sa femme et sa fille, c'est pour cette raison qu'il n'éprouve aucune attirance pour les terriennes. C'est tout à son honneur, J'onn est un martien respectable, si seulement les humains étaient pareil niveau fidélité. Moi entre autre, j'aurais pu éviter d'avoir tout ces conflits avec Dinah et de fissuré en quelques sortes l'acte de mariage que nous avions eu devant l'autel. Mais bon ce temps est révolu comme j'ai pu le préciser de nombreuses fois dernièrement. Je ne répondis pas à ça, mais je me contenta de faire une grimace montrant que j'approuvais ce qu'il disait. On décida alors de s'avancer plus profondément dans la foret quand un bruit retenti. Trois hommes armés se montrèrent un peu plus loin, surement pour faire une fouille de l’île après avoir vu l'avion qui m'a déposé. Il faut dire qu'il est rare de voir des avions passés au-dessus de cette île et ça réveille les soupçons sans aucun doute. Apres avoir expliqué comment procéder tout dans la discrétion, J'onn partit en mode invisible tandis que j'en mis un a terre avec une flèche et l'autre avec un coup d'arc. Le martien me fis part de sa tactique. Lire des les pensées...pratique J'onn. Au moins on perdra pas trop de temps avec ça en espérant que ça aboutisse. Je le laissa terminer sa lecture du cerveau et me concentra sur les environs pour voir si il n'y avait pas d'autre danger immédiat. Sauf que quelques secondes plus tard, des bruits de pas rapide se firent entendre au loin, ils se dirigeaient vers nous. Il manquait plus que ça. Je détourna mon regard vers J'onn quand celui-ci m'expliqua le plan qu'il voulait mettre en place.

- Euh...oue d'accord. Essaye de...

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que J'onn se transforma littéralement en une créature immonde. Mes yeux s’écarquillèrent tandis que je ravala à nouveau ma salive en voyant la largeur et la hauteur de la bête. Il était temps que je file. Je me décida rapidement à contourner le périmètre pour pouvoir me faufiler le plus discrètement possible à l'intérieur du camp qui se trouvait probablement à quelques mètres de notre position. J'onn saura se débrouiller seul, c'est pas une poignée d'homme qui allait le faire tomber. J'accéléra mon allure tout en faisant bien attention à ne pas trébucher à cause des branches quand je repensa à J'onn qui avait pris la forme du monstre. Il aurait pu attendre que je sois loin quand même. Y'avais d'autre transformation que ça pour attirer l'attention, je comprend pas. Pourquoi toujours prendre une forme répugnante et dégoûtante ? Je comprendrais jamais. Bref, je ne m'attarda pas plus longtemps sur ces pensées, mais je me concentra sur la marche à suivre. Ma course se faisait depuis quelques minutes, mais toujours...ah c'est bon. Des grosses tentes se trouvaient au loin, des soldats gardaient la place, ça n'allait pas être facile de s'introduire dedans sans grabuge. Pourtant j'allais devoir le faire. J'examina les alentours pour voir comment procéder. Les deux gardes le plus proche de moi étaient cachés derrière une tente en train de fumer quelques choses. Je leva mon arbalète et tira une première fléchette qui se planta directement sur le cou du garde, rapidement j'en décrocha une autre sur le cou du second qui tombèrent au sol. Tout en restant accroupi, je me dirigea vers l’arrière de la tente à coté des deux gardes au sol. Je leur fis les poches pour voir si je pouvais ramasser quelques choses m'étant utile. Mais rien à part des armes et un talkie-walkie. Quoi que, le talkie-walkie est une bonne solution pour attirer l'attention des autres gardes un peu à l'écart du camp. J'hésita un moment avant de prendre la parole en parlant de le talkie-walkie.

- Ici unité 3, j'ai repéré une chose énorme près de la rivière. Je demande des renforts et rapidement.

Sur ces paroles je désactiva le talkie-walkie avant de penser. Est-ce qu'ils faisaient partit de l'unité 3 ? C'était quitte ou double sur le coup. Reste plus qu'à prier pour que je ne me sois pas trompé. Je resta alors bien collé à la tente avant d'entendre des bruits de pas venant du coté droit. Un groupe de quatre homme apparaissaient à ce moment en train de courir droit devant pour rejoindre la rivière et plus précisément J'onn. Un peu d'exercice n'allait pas lui faire du mal. J'attendis quelques instants avant de changer mes fringues et mettre celui du garde que je venais d'abattre. Un pantalon militaire noir, un kevlar noir, une cagoule noir avec une ouverture au niveau des yeux. Je recouvris ensuite les deux hommes avec les feuilles qui étaient tombés au sol avant de mettre également mon arc en-dessous. Vaut mieux rester discret même au niveau des armes, si un soldat se baladait avec un arc, ça paraîtrait plus que bizarre. Je fis alors irruption tranquillement en marchant comme si de rien n'était avec la nouvelle tenu pour me diriger vers la première tente, celle ou je me suis changé derrière. Il y a au moins 9 à dix tente aussi grosses les unes que les autres et il j'allais devoir tout fouiller pour récupérer des indices sans en manquer. En rentrant un l'intérieur, je fis face à un garde, le seul qui se trouvait à l'intérieur de la tente.

- Ah ça tombe bien. Je voulais montrer ce que j'ai trouvé à quelqu'un...Viens voir.

Je m'approcha pour rester assez cohérent en me faisant passer pour un garde avant de me pencher vers l'ordinateur pour qu'il me montre ce qu'il avait trouvé. A ce moment je compris que ça allait se compliquer encore plus. Ils avaient installé des caméras sur l’île...encore mieux. Il y en avait une qui faisait directement face à l'océan. Et devinez quoi...ils m'ont vu sauté de l'avion et atterrir sur l’île. Je suis un fugitif en plein dans le camp de ceux qui vont surement se mettre à me traquer. J'allais devoir doubler de vigilance, parce que si ils me repèrent, alors c'est la fin du voyage. Et comment je vais dire ça à J'onn ? Je peux pas communiquer avec lui...merde. Je me recula avant de prendre la parole d'une voix amusé.

- Il est de retour. Il faut vraiment être débile pour se jeter à nouveau dans la gueule du loup. Si on arrive à lui mettre la main dessus, on gagnera une grosse récompense...On y va ?

Il fallait lui retourner le cerveau pour commettre une erreur et me permettre d'attaquer. Le garde hésita un moment avant de confirmer qu'il était prêt à y aller pour toucher la récompense. Sous ma cagoule se dessina un sourire. Je laissa le garde passait devant avant de l'attraper par le coup et de compresser l'étau que j'avais formé avec mon bras jusqu'à ce que j'entende un craquement. Je ne voulais pas en arriver là, mais il y en a déjà deux qui dorment à l’arrière de la tente, en faire dormir un troisième pourrait être dangereux s'ils venaient à se réveiller en même temps. Je traîna ensuite le cadavre jusqu'à un coin de la tente derrière un bureau avant de faire une légère grimace. Je sortit ensuite de la tente pour faire face à ce qu'il me restait à vérifier. Je murmura alors avant de partir pour une seconde tente.

- Encore 9...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Mai 2013 - 23:30
Green Arrow, déconcerté par le changement d’apparence de Martian Manhunter, acquiesça rapidement à la rapide prise de décision de J'onn et s'en alla discrètement. Ce dernier ne combattait que très rarement en compagnie du martien, c'était peut-être d'ailleurs l'une de leur première mission ensemble. Les capacités martiennes pouvaient donc s'avérer très déconcertante pour ceux qui n'y était pas habitué. Beaucoup connaissait la force légendaire de Superman et Wonder Woman, la rapidité extrême de Flash ou le pouvoir de l'anneau de Green Lantern, voir encore les gadgets et la ressource de Batman. En revanche, les pouvoirs du martien, bien moins médiatisé que ses collègues car beaucoup plus discret et moins célèbre, étaient souvent très méconnu, même de ses collègues super-héros. Mais surtout de ses ennemis.

Pourtant, le martien était l'un des plus grands télépathes du monde, il possédait une forces et une vitesse équivalente à Superman, des rayons oculaires, bien que contrairement à son collègue kryptonien ils n'étaient pas thermiques mais énergétique. La capacité de devenir intangible, et donc de passer a travers les murs ou les coups de ses adversaires. Celle de deviner invisible, de pouvoir prendre la forme qu'il désirait... Autant de pouvoir qui faisait de lui un bon allié et un terrible ennemi. Cependant, J'onn n'aimait pas tomber dans l'excès de confiance ou de pouvoir, et n'utilisait toute sa puissance qu'en cas d’extrémité. En occurrence, sa transformation en monstre hideux n'était là que pour impressionner les soldats et attirer leurs attention, pas pour les pulvériser.

Bien au contraire, le but du Martian Manhunter était à la fois de gagner du temps, et surtout d'attirer un maximum de renforts venus du campement à lui, pour le vider et laisser Green Arrow effectuer ses recherches en toute tranquillité. Si le martien les éliminait trop vite, ils n'auraient pas le temps d'appeler leurs coéquipiers. Ce serait donc totalement contre productif. De plus, dans leurs rapports, les soldats affirmeraient avoir affronter une énorme créature et non pas le martien. Un homme mal avisé tel Lex Luthor pouvait se servir de toute les informations, même secrète, pour discréditer les super-héros. Cette raison était suffisante pour justifier la discrétion du Limier.

Bien entendu, à la vue du monstre qu'était devenu le Martien, tout les soldats furent complètement désarçonné. Ils se demandaient ce que pouvait bien être cette créature, et d'où venait-elle. Etait-ce une nouvelle création des laboratoires ? Était-ce extraterrestre ? Pouvaient-ils l’abattre avec de simple armes. Ils n'avaient aucunes réponses à toute ces questions. Mais s'ils étaient sages, peut-être que J'onn leur en fournirait quelques-unes.

Les soldats firent feu un à un sur J'onn sur l'ordre de leur sergent. Les balles rebondirent sur la peau dures comme l’acier du martien. Celui-ci fit un cri assourdissant, et creusa un trou dans le sol, tel le ver de terre géant qu'il était. Il réapparu dans un énorme saut derrière les soldats très rapidement. La surprise se lisait sur le visages de chacun d'entre-eux, et le martien fonça sur l'un d'entre-eux et fit mine de l'avaler. Il retourna à nouveau dans le sol et recracha le soldat un peu plus loin. Les soldats continuèrent vainement à lui tirer dessus avec leurs armes à feu, pourtant de bonnes factures. Le Martien continua ce procédé deux trois fois, jusqu'à temps que les renforts commencèrent enfin à arriver. De là, il lança un puissant cri qui paralysa les hommes et leurs fit poser un genou à terre. C'était une autre de ses capacité, le Sonic Scream. Il reprit ensuite sa forme normale et les acheva en les assommant un à un, trop rapidement pour qu'il soit aperçu par l'un d'entre eux.

Cela lui donna le temps de contacter Green Arrow, par télépathie.

'' Green Arrow ? Ici J'onn J'onzz. Je te contact par télépathie. Où en es-tu ? Qu'à tu trouver pour le moment ? Pour ma part, je les ai maîtrisé. Mais je risque de tarder à te rejoindre. Je vais d'abord procédé à une fouille mentale pour tenter de redécouper un maximum d'information, tu devras te passer de moi encore un petit moment. Peut-être y a-t-il d'autres installations sur cette île et l'un d'entre-eux détient sans doute des informations clefs. ''
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Début d’enquête [Pv: Martian Manhunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DC: MARTIAN MANHUNTER Mini-Busts
» JUSTICE COVER COLLECTION#3 : MARTIAN MANHUNTER ART PRINT BY ALEX ROSS
» Martiaformation [Martian Manhunter]
» Quiproquo Thanagarien (P.V. Martian Manhunter et Space Ranger)
» Martian Manhunter (FINI!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-