Après le livre sur le heaume, le crane qui allait dedans. (Valhalla Cemetery)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 08/10/2014
Messages : 297
Localisations : Présent

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2018 - 20:55
Puis une fois de l'autre côté du portail de Shade Kadabra atterri dans le cimetière du Valhalla. C'était le cimetière des superhéros, situé à Métropolis. C'était la nuit et comme tout bon cimetière celui-ci était glauque à souhait. D'énorme statue de héros disparu ou mort, souvent représenter avec leur pouvoir ou dans une pose avantageuse, c'était, pour un supervilain, un cauchemar fait réalité. On pouvait presque voir comment on faisait les hospices funèbres tellement c'était bien entretenu. La lune éclairait magnifiquement l'endroit comme si on voyait bien, mais pour l'instant, Kadabra reprenait son souffle de ce désastre qu'était leur apparition brève, mais remarqué à l'oblivion Bar.


Ça pouvait pas plus mal se passer... Je ne pense pas qu'on ait fini de Nightshade, Blue Devil, l'enchanteresse et Détective Chimp. Quelques choses me disent qu'ils ne lâcheront pas l'affaire.

Puis il mit la main sous sa cape et en ressortit le livre. Le heaume du destin, par Détective Chimp, la couverture était sobre brune avec des lettres dorées. Kadabra l'ouvrit pour en lire quelques bouts, mais fut rapidement largué face aux jargons techniques magiques qu'il ne maîtrisait pas. Définitivement ce Chimpanzé était particulièrement malin.

Au moins on a le livre. Bon ici on cherche quoi déjà? Le crâne de qui?

Kadabra referma le livre et le mit à nouveau sous sa cape. Il commença à scruter un peu plus le cimetière et il ne put s'empêcher de remarquer sa grandeur. Il y avait ici tellement de "héros" morts c'était impressionnant. Les rogues aussi avaient un cimetière secret de ce genre, mais il était beaucoup plus petit. Là on avait des générations entières de héros qui étaient sous terre. C'était vraiment impressionnant et franchement pas rassurant.

Le lord là, machin Coldrake, à la tour, il avait pas parler d'un gardien du cimetière? Quelqu'un sait qui est le gardien?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2018 - 11:18
La téléportation, le départ de l’Oblivion Bar vers le cimetière des Héros, s’est bien passé ; mais ce n’est pas le cas de la mission actuelle de cette étrange version du Shadowpact, qui accumule les difficultés.

Alors que The Shade débouche dans le cimetière avec ses camarades, une moue désagréable glisse sur son visage crème ; il n’aime pas cela.
Abra Kadabra parle le premier, et des paroles sensées sortent pour une fois de sa bouche – un exploit, même si cela explique que leur situation est vraiment désagréable.


« Ils m’ont identifié et connaissent mes pouvoirs, en effet. Nul doute qu’ils ont découvert le vol du livre, et sont en train de lancer des sortilèges pour retrouver la trace de mon énergie. »

Il soupire, puis secoue la tête ; il plante sa canne dans le sol, dans l’herbe, et laisse son regard sombre glisser lentement sur les tombes.
Il n’aime pas les cimetières – trop de souvenirs ; mauvais.


« Autant dire que nous ne pouvons faire preuve de lenteur dans notre quête du crâne de Jared Stevens, ancien possesseur d’artefacts liés au Docteur Fate. »

Il répond au Rogue sans s’adresser à lui, signe clair de mépris qu’il entend ne plus cacher, vu la débâcle dans l’Oblivion Bar.

« J’ignore tout du quartier – je ne fréquente guère les cimetières, même si j’ai pour habitude de les peupler. »

Un sourire mauvais glisse sur ses lèvres, alors qu’il s’avance vers une allée.

« Jared Stevens, dit Fate ; voilà ce que nous cherchons. En route, mauvaise troupe – plus tôt nous aurons trouvé, plus tôt nous partirons… plus tôt tout cela sera terminé. »

La quête de la tombe commence – et Richard Swift demeure sur ses gardes, craignant réellement un système de défense pour un lieu aussi sensible…

(HJ/ Résumé rapide :
- The Shade arrive et glisse quelques commentaires ;
- Il rappelle l’identité de la tombe et commence à la chercher, en étant sur ses gardes. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 26/12/2017
Messages : 158
DC : M'gann M'orzz & Manhunter
Situation : Dirigeante tyrannique et misandre de Venturia, ancienne citée Atlante non submergée située sous Terre (Skartaris). Ennemie de Wonder Woman et Aquaman disposant du Trident de Poséidon !
Localisations : Skartaris
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 28 Mar 2018 - 19:08



Arc Shadowpact
Après le livre sur le heaume, le crâne qui allait dedans.



Un cimetière...
Clea était informée quant à leur signification et leur usage sur le monde terrestre. Enterrer les morts fut une pratique que pouvaient réaliser quelques rares petits groupes aux rituels religieux très locaux et singuliers autrefois chez les Atlantes avant la grande submersion il y a plusieurs milliers d'années. A l'avant poste Venturia, cela n'avait jamais été le cas. Les hommes et femmes de haut rang étaient embaumés, comme toute la famille royale de la Reine, et ceux de castes modestes incinérés. Empoisonner une terre fertile qui pourrait donner céréales, légumes et fruits avec des cadavres était idiot et bien mal vu.
D'autant que cette drôle de façon de traiter ses morts mettaient leur enveloppe mortel à la merci de la nature, des vers grouillants et voraces, des moisissures putrides, voir même des rats malins, comme des pillards et vandales de passage, comme ils en étaient réduits ici même du fait de leurs missions infâmes commandité par le Stranger.
Et comment l'âme arrivait-elle à s'élever ? Vraiment une pratique barbare...

Évidemment, les tombes des personnalités atlantes riches étaient elles, solidement fermées, protéger par la magie, bien enfouies sous leurs pyramides. Une construction reprise autant par les peuples du Continents Ouest, comme Est, après que celui central de l'Atlantide disparue sous les flots avec tout ses trésors. Pénétrer les pyramides de la famille royale Venturienne n'aurait jamais été permis et aussi simple qu'entrer dans ce cimetière là. Avada Kadavra rappela la possibilité qu'un gardien veillait, mais c'était sûrement une légende pour apeurer les pillards...
Le monde terrestre avait bien une piètre image de leurs soi-disant ''héros'' et avec raison. Morts, ils ne servaient plus à rien où se retrouvaient corrompus et manipulés pas quelques forces surnaturels pour hanter les vivants, comme l'avait fait le Dieu des Enfers grecques à Gateway City. Mieux valait vite les enfuir et les oublier alors.

- Cette terre polluée ne me plait guère non plus...
Aucuns de ces visages ou de ces noms me sont familiers. Mais je compte bien dans un proche avenir l'agrandir moi même avec ceux de Diana et d'Orin.
s’enorgueillit-elle, en clamant bien haut pour que tous l'entende.

Oui. L'espace où Clea s'était dirigée en parcourant les pierres du regard pour y trouver rapidement le nom de ce Jared Stevens semblait tout à fait propice à l'emplacement de statues pour ses ennemis. Bien qu'au pied des sculptures leurs corps ne résideraient jamais dans un lieu aussi communs et inconvenant. La chair d'Orin sera bouillie et servit à la table du meilleur banquet que célébrera Clea et l'enveloppe de Diana recevra les honneurs et l'embaumification, mais non pour reposer dans une tombe mais pour être exposée dans son Palais au dessus du récit qui narrera la glorieuse victoire de Clea lorsqu'elle aurra vaincue la championne de Paradis Island.

Finalement, le cimetière honni par Clea se révéla au moins une bonne source d'imagination pour passer le temps lors de ces ennuyantes quêtes...


Codage by TAC


This is how...
... start a deadly gathering of women.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5446-queen-clea-la-perversion-de-la-philosophie-de-william-moulton-marston#74937
Inscription : 16/04/2017
Messages : 317
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 7:13
Le vortex ombreux se referme après son passage. Il a été le dernier à traverser - ce qui ne peut être qu'un soulagement : quelque présence supplémentaire n'aurait pu être que celle de l'un de leurs poursuivants.
Leurs, car Ra's Al Ghul n'est pas venu seul, où qu'ils puissent être en ce moment. Les curieux personnages qui ont attiré son attention - et lui ont offert, malgré eux, une retraite providentielle - ont d'ores et déjà pris leurs marques sur leur point d'arrivée, semblant explorer les environs à la recherche de quelque chose.
Mais quoi ? C'est bien là la question.

Ra's Al Ghul replace alors son cimeterre à sa ceinture, n'ayant - pour une fois - pas besoin d'essuyer le sang qui oint sa lame au préalable. Il ose croire qu'il n'aura pas besoin de la menace d'une arme pour obtenir des réponses ; et si c'est le cas, et bien... Ce n'est pas comme s'il avait jamais été lent à dégainer.
S'il est tenté un instant de les observer en silence, de voir où leur enquête les mène, s'il en serait capable, ce ne serait guère poli de sa part ; par ailleurs, quelques siècles d'expérience dans son secteur d'activité lui ont appris que les gens tendent à avoir de mauvaises réactions en s'apercevant être épiés par un tueur professionnel.
Et même s'il ne les connaît que de nom, il escompte faire partir leur relation sur de bonnes bases ; maintenant qu'il a été contraint de s'esquiver à leur suite, ils sont après tout dans le même bateau - un drakkar, en l'occurrence.

Il se racle alors la gorge pour achever de se dévoiler à eux, nul ne semblant s'inquiéter de sa présence - sont-ils à ce point convaincus de ne pouvoir être suivis, ou simplement trop absorbés par leur quête pour ne pas s'en occuper ?

Bien. D'une main désinvolte, il lisse les plis dans sa cape de jade, quelque peu malmenée par cette folle échappée brève mais intense. Un léger sourire s'étend sur ses lèvres - courtois, mais dépouillé de chaleur. Je crois que vous me devez quelques explications.


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 15:52
L'enquête commence, donc.
Les membres de cette version maléfique du Shadowpact avancent à l'intérieur du cimetière des Héros, à la recherche de la tombe de l'un de ces derniers... et, très vite, un sentiment étrange né dans le cœur pourtant sec de The Shade.
Les doutes. Le malaise.

Sans rien dire, il ralentit son allure, et se crispe ; il n'aime pas être ici.
Il n'aime pas ce qu'il fait, surtout.
C'est une chose d'accepter de s'allier à des tueurs et tyrans, pour voler Bobo et agir au mieux ; c'en est une autre de violer la dernière demeure de Héros... finalement morts pour le monde. Pour eux.


 « Hrm. »

Il soupire, puis s'arrête ; il réfléchit, hésite.
Mais, très vite, un élément vient tout changer – et favoriser, immédiatement, sa prise de décision.


 «Oh. Oh.. »

Son âme sombre tremble, alors que Ra's al Ghul apparaît et demande des explications ; il s'en désintéresse. Son attention entière est concentrée ailleurs... plus loin.
Dans un hôpital. Dans un hôpital où Hope O'Dare, policière farouche et actuelle compagne à laquelle Richard Swift est fondamentalement attaché, vient de se réveiller du coma où les récents événements cosmiques l'avaient poussée.
Il est évident que son amoureux ne peut rester ici, malgré les dangers et impératifs de la mission.


 «Chers... camarades. Une obligation supérieure à celle-ci m'appelle ailleurs. Exprimez mes excuses au Phantom Stranger, et recevez mes espoirs et mes meilleures pensées. Adieu. »

Un portail d'ombres se constitue, et The Shade s'y précipite – disparaissant en un instant.
Préférant, largement, veiller sur celle qu'il aime, plutôt que collaborer avec ces criminels, dans une activité qu'il réprouve... même pour de bonnes raisons !


(HJ/ Pour convenances personnelles, j'abandonne The Shade et donc je l'exfiltre avec l'accord de l'animateur. Merci pour tout ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/09/2014
Messages : 188
DC : Animateur géré par Barry Allen
Localisations : Oblivion Bar
Groupes : Shadow Pact
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 21:34

À la Dark Tower Lord Coldrake a invoqué un écran magique, qui permet à lui et Phantom Stranger de regarder tout ce qui se passe dans le groupe. Leur discussion reprend alors que Shade décide de quitter le groupe.

Ras Al G'hul se retrouve avec eux et Shade s'en va. J'imagine que tu vas me dire que tout était encore une fois prévue.

Oui. Tout était prévu.

En quoi ?

Shade n'était utile qu'aux voles du livre. Le shadowpact précédent qui partira à la recherche du groupe actuel possède Nightshade. Ils vont suivre les ombres de Shade pour retrouver le pacte... mais Shade n'est plus avec eux. Ils ne les trouveront donc pas et n'auront donc pas à s'occuper de cette fameuse "poursuite".

Tu te fous de moi là. Tu avais vraiment prévu cela?


Pas moi, mais... tout es déjà écrit.

Donc il ne sont plus que trois. Ça sera suffisant pour ce qu'ils doivent affronter?

Non.

Alors?

Libère les prisonniers 235 et 1025, ils ont un rôle à jouer dans cette histoire.

Non, je refuse. S'ils sont ici c'est qu'ils sont dangereux et je n'ai pas l'intention de...

L'étranger regarda Coldrake avec un regard qui en disait long. Coldrake était une "marionnette" dans cette histoire comme toutes les autres. Des pions dans le grand cahier de charge de la Presence et du Phantom Stranger.

Arf... je m'en occupe.


((Donc les nouveaux, avant de partir pour la mission, Coldrake vous explique se qui se passe et se que vous devez faire. Coldrake n'est cependant pas un idiot. Il sait que vous allez prendre cette opportunité pour vous échapper. Il garde donc une partie de votre âme dans un phylactère. Si vous tentez de vous échapper, il vous réinvoquera à la Dark Tower et vous y retournerez immédiatement. Si vous coopérez, vous serez libéré de la Dark Tower. ))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 14:36
Cette cellule puait. On aurait dit des égoûts. On ne le respectait pas à sa juste valeur. Tels étaient les mots qui résonnaient dans la tête de Felix, alors qu'il croupissait dans sa cellule. 235, voilà son chiffre, dans cette tour sinistre, et qu'il n'avait jamais connu. Il savait dans le fond qu'il avait amplement mérité sa place ici, mais son obsession était trop grande : il devait savoir, et tout savoir. Si seulement il pouvait envoyer un signal, quelque chose, et ses Magents accoueraient pour le secourir, comme des fidèles chiens.

Et pourtant, cela faisait un mois que rien ne se passait. Il commençait à s'ennuyer sérieusement ici. L'immortalité à ses qualités, mais croupir ici jusqu'à la fin des temps n'était pas son ambition. La nourriture ici était infâme, et était loin des banquets qu'il tenait en Amazonie Centrale, entouré de ses fidèles. Il repensa à tout ceci : Son objectif ultime, sa forme quasi-"divine", il avait été si près de son but ultime : devenir le plus puissant Sorcier que l'Univers commun ait connu. Mais non, là encore, on l'avait empêché, on lui arraché ce plaisir, une fois de plus. S'il avait appris une chose au cours de ses différentes incarcérations, c'est faire preuve de patience, il sait qu'à un moment ou un autre, une occasion se présenterait, et qu'il ne la raterait pas.

Les chaînes le retenait au niveau de son cou, comme s'il avait été un vulgaire bestiau. Il tira dessus machinalement, comme pour chercher de l'air, alors qu'il n'en manquait pas. Ses tortionnaires savait comment s'occuper de leurs pensionnaires.

Il sentait aussi que quelque chose avait changé depuis l'Amazonie : Malgré le fait que la Justice League Dark et ce foutu Constantine l'avait ramené à une forme "normale", ses pouvoirs avaient encore augmentés. Il était plus puissant. Il le savait, et être privé de tout ceci, l'écoeurait.


- Foutu Constantine !


Il frappa du poing au sol. Cet excès de rage était nécessaire pour le peu de santé mentale qui lui restait. Il ne devait pas totalement céder, c'est ce que ses gardiens attendaient. Il saurait attendre, le temps qu'il faudra.

________________________________________

Des pas lourds dans le couloir. Quelqu'un vient. Qui ? Il ne savait même plus à quand remontait la dernière visite. Coldrake était passé le voir au début, histoire de lui expliquer les restrictions qui s'appliquaient à la Dark Tower, mais depuis, plus rien. Il entendit les pas s'arrêter devant la porte, et des voix s'élever derrière. Impossible de les entendre, mais quelqu'un, ou quelque chose, venait pour lui.

La lourde porte s'ouvrit, et Coldrake fit face au Sorcier. Il semblait contrarié, et Faust, pu alors lâcher un grand sourire :

- Que me vaut l'honneur de votre présence, cher Directeur ?

Le gardien lui lança un regard haineux. Il se contenta de lever le poing, et la chaîne autour du cou de Faust se détacha. Une libération ? En quel honneur. Faust resta en silence, tout en massant ses muscles endoloris.

- Tu as des choses à faire, des choses qui méritent ta plus grande coopération.

Coldrake sortit alors une petite jarre, tout en fixant Faust : cela ne sentait pas bon.


- Vois-tu, une partie de ton âme est conservée là-dedans. Je pense que si tu t'amuses à te débiner, Neron, ou un autre démon, serait ravi de récupérer son dû.


Les yeux de Faust lancèrent des éclairs à Coldrake. Il était pris au piège. Quoi qu'on lui demanderait, il serait obligé de le faire. Il souffla avant de répondre :


- Et quelle sera ma contribution ?

- Le Pacte requiert ta présence. Le monde est en danger. Habituellement, le Pacte ne requiert pas l'aide des gens de ton ... espèce, mais nous n'avons pas réellement le choix. Le monde est sur le point de vasciller, de s'effondrer, à cause du Dr Fate.


- Le Doctor Fate ? N'était-t-il pas le Seigneur de l'Ordre et du Chaos ?

Coldrake ne prit pas compte de l'injective gratuite de Felix, et préféra continuer.

- Nous devons donc nous insérer dans sa Tour, mais pour cela, il nous faut trois artefacts particuliers. Le premier entre nos mains, est un grimoire rédigé par le détective Chimp. Le second est le crâne de Jared Steven, un précédent Doctor Fate, le Bâton d'Ibis, et le Ruby of Life.

Un accès à la Tour du Destin ? Faust jubila. A défaut de réussir, il pourra au moins se récompenser en prenant des grimoires au docteur.


- Tu dois donc rejoindre le groupe, qui est au cimetière des Héros cachés, le Vahlala.


Un portail s'ouvrit alors à côté de Coldrake, et ce dernier fit signe à Faust.

- Va, et fait ce que tu as à faire.

Faust, s'avança vers le portail, et arriva dans le cimetière. Il ferma les yeux et inspira un grand coup. . Il sentit un courant passer en lui. Il était de retour.


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 43
Situation : Soumis aux caprices de tortionnaires mystiques
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 16:29
Il n'avait pas compté les jours depuis le début de sa détention. Pourquoi ? Sivana était un être supérieur, bien au-delà du poisson du vendredi. Il savait que le temps n'était qu'un train, un train qui nous conduisait qu'on le veuille ou non du passé à l'avenir. Et puisque le Dr. Sivana était incarcéré... Aucune de ses avancées scientifique ne permettait de mesurer l'avancée vers une nouvelle ère de la connaissance ! Le passage des secondes et des années était donc dans le moment une mesure complètement caduque, hormis la certitude que c'était une perte de temps et d'opportunité. Quoique...

Détestant demeurer dans l'ignorance, le Doc avait dès son arrivée mené des observations sur son étrange lieu d'incarcération. Il semblait ancien, d'inspiration médiévale, mais les techniques de construction ne collaient pas. Ce lieu semblait avoir été assemblé par la magie, plus que par une quelconque entreprise de maçonnerie, chose qu'en temps normal son œil aurait pu détecter en un éclair. Il avait bien entendu pris la peine de vérifier, sa balafre était toujours présente, mais son éclat ne se reflétait dans aucune mesure à travers ses double-foyers. Ce qui, si sa présente situation n'eut été aussi dramatique, aurait seul été une occasion de se réjouir. Ce foutu orbe brillant qui lui tenait lieu de mirette lui fichait des migraines avec sa lumière qui inondait l'espace en permanence.

Puis, en dépit de la qualité rudimentaire des matériaux qui construisaient cet improbable monument à la privation des droits et du pouvoir, il s'échina à rassembler le moindre brin de métal, la moindre tige, le moindre morceau de fer. Il souffrit, mais son corps cicatrisa bien avant que son oeuvre ne soit finis. Ses propres fers, ses plombages, des bouts de trucs tranchants et inaccessibles lui avaient permis de concevoir un amplificateur de fréquences rudimentaire. A défaut de pouvoir voir la magie, il entendait ce qu'il semblait être des mages, et leurs discussions qu'ils soient sur un pied d'égalité ou face à un simple forçat, comme le dernier.

Honnêtement, Sivana fut surpris par l'arrivée du nommé Coldrake, dont la voix lui fut immédiatement reconnaissable. Il venait pratiquement d'envoyer un type maudit par Néron ou quelque chose comme ça, et voilà que sa propre cellule s'ouvrait sur Coldrake. Le vieux de la vieille endurci ne put retenir un frisson en entendant sa voix résonner ici même.

- Sivana. Inutile de tenter de me dissimuler quoi que ce soit... Je sais que tu as tout entendu.

Avait-il bien conscience que le petit gnome chauve n'avait esquissé aucun geste pour tâcher de cacher ses appareillages d'écoute ?

- Je sais que tu écoutes depuis bien longtemps. Alors je n'ai qu'une question : faudra-t-il employer la contrainte ?

Sivana avait entendu le genre de menaces qu'avait proférées les deux figures, geôlier et condamné. Il ne croyait pas en l'âme immortelle. Mais il ne tenait pas à ce que l'on s'en prenne à sa famille. Même si Beautia avait tendance à s'éloigner du cercle familial, le Doc savait qu'elle se passionnait pour la magie et il ne tenait pas à ce que l'un de ses enfants soit la cible d'un quelconque chantage - il ignorait absolument tout de ce que pouvaient lui infliger ses geôliers, mais s'ils étaient après des artefacts aussi élevés dans la soi-disant hiérarchie du pouvoir magique, ils devaient être assez déterminés. Sivana respectait cela, et il supposa que l'on respectait en retour cette qualité chez un ennemi, même un allié réticent. Entouré de criminels et d'incantateurs en robes pourpres, il aurait bien du mal à s'emparer des reliques pour les étudier, mais s'il avait la moindre chance, il se devait de la saisir.

- Je vais devoir faire quelque chose de très humiliant pour moi... Je sais que c'est le prix à payer pour respirer un peu d'air frais, du vrai air composé d'éléments de la physique einsteinienne et pas un ersatz issu d'un tissu de réalité tissé par des apprentis sorciers. Je dois vous demander... De me rendre mon oeil. Mon oeil, vous savez bien lequel. Ach, voilà, le... : le "don" de voir la m--magie.

Tu parles ! Une malédiction oui. Etre doté par les puissances qu'il haïssait de l'incapacité de les ignorer. Mais ce serait l'orgueil de ces soi-disant puissances éternelles qui causerait leur chute, car Sivana ne renoncerait pas à utiliser chacun des talents dont il dispose pour faire triompher la suprématie de la science. Un sourire de satisfaction fendit le visage du Lord, qui d'un geste de la main réveilla l'étincelle magique sur le visage du vieux renard. Ce dernier se saisit immédiatement de sa machine d'espionnage, et les lieux firent d'eux-mêmes apparaître une sacoche autour, pendue à l'épaule de Sivana. Il frissonna de nouveau, puis, voyant un nouveau puits d'Einstein-Rosen apparaître sous ses yeux, il le traversa, cette fois si l'on peut dire par lui-même.

- ACH! Moins de magie! Moins de magie ! Je n'y vois goutte avec tous ces fichus feux follets. Mettez vos pouvoirs en veilleuse que je voies au moins vos faces d'horreur !

Le Doktor Sivana gesticulait comme un beau diable, mais manifestement il était arrivé à destination, et il n'était pas seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5692-s-is-for-science-dr-thaddeus-sivana
Inscription : 08/10/2014
Messages : 297
Localisations : Présent

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 18:53
Alors que Kadabra s'avançait pour répondre à Ras Al'Gul deux étranges phénomènes débarquèrent venant clairement leur porter assistance. Felix Faust et le Dr. Sivana, une sommité dans la techno-magie qu'utilisait Abra Kadabra. Mais les portails qui s'ouvraient pour laisser passer les deux nouveaux membres du pactes laissèrent passer autre chose. Phantom Stranger utilisa cette ouverture pour donner de l'information à tout le monde.

Ras Al Gul fut alors informer instantanément de se qui se passait et les autres membres du pactes furent informer de l'ajout de Faust et Sivana à leur pacte. Évidemment la magie avait fourni l'ensemble des informations que le pacte avait reçus précédemment. Kadabra n'ajouta que ceci.

Je sais que tu as eu se que tu devais recevoir comme information, mais voici se que la vertu ne t'a pas dit. Le Fate Tower est également un sanctuaire d'artefact magique. Si nous y entrons, nous nous servirons. Son côté rogue avait évidemment pris le dessus dans cette mission.

Puis une forme se dessina devant eu.


Bonsoir Messieurs. Madame.

Qui es-tu?

Mon nom est Zatara, le plus grand magicien de toute l'histoire. En entrant dans le cimetière et en utilisant la magie vous avez activer mon plus puissant et grand tour de magie jamais conçus.

Kadabra n'était pas rassuré. Il recula légèrement pour se rapprocher du Shadowpact. Zatara retira son chapeau et salua les membres du pacte.

Votre magie a activé le spectacle, vos intentions ont été sondé et nous en sommes venu à la conclusion qu'elles étaient mauvaises. Je suis le gardien de ce cimetière. ALORS OUVREZ GRAND LES YEUX ET FAITES PLACE AUX SPECTACLES.

Ne se souciant guère de savoir si les pactisant de l'ombre le regardait, il continua son manège.

Le prochain tour auquel vous allez assistez a été créé par moi même, au moment de mon enterrement. Il s'agit du SIAF. Pour les curieux, il s'agit d'un acronyme : Sort d'intelligence Artificielle fantomatique.

Au moment ou il prononce ces mots, d'autres héros se joignèrent à lui. Starman, Tarantula, Fate, Phantom Lady. Apparurent et Zatara pris une apparence plus fantomatique. Les grands héros décédés se tenaient devant eux, comme des échos du passé. Pourtant aux yeux de Abra Kadabra, ils avaient l'air bien vivant et surtout pas content.

Le Valhala est le dernier repos des héros et vous osez venir nous priver de ce droit. Pour citer l'oeuvre d'un génie de la fantaisie : Elle fut faite pour ceux qui sont morts, et les Morts la gardent.

Tout les héros fantomatique se jetèrent sur un des membres du Shadowpact.


((Donc pour faire claire, vous avez des échos fantomatiques du passés qui se battent contre vous. Ils sont des fantômes, mais possèdent les pouvoirs des héros originels.

et les combats tirés aux hasard sont :

Kadabra VS Zatara
Queen Clea VS Phantom Lady (bon j'avoue celui là est pas tiré aux hasard je voulais ma catfight)
Ras Al Gul VS Fate
Sivana VS Starman
Faust VS Tarantula.

Évidemment les combats ne sont pas en secteur fermé, vous pouvez aller vers d'autres, mais ce sont ceux qui foncent sur vous. Vous pouvez et devez jouer évidemment vos "attaquants" dans vos actions.))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Ven 13 Avr 2018 - 19:20
Faust était encore aveuglé par la lumière, lumière qui l'avait amené dans un nouvel endroit. Dès qu'il passa au travers de ce portail, il sentit à nouveau les énergies mystiques l'envahir, et les sentit comme si ses dernières ne l'avaient jamais quittées. Il jubila, tout en voyant ses mains s'enflammer, lâchant des couleurs bleutées.

Puis il regarda autour de lui : ils étaient donc dans le cimetière des héros ? Le fameux cimetière des héros ! Il y avait matière à faire ici. L'idée de détrousser quelques cadavres ne le gênaient pas plus que ça. N'oublions pas qu'en tant que possesseur du Necronomicon, le recours à l'excavation de cadavres était limite devenue une discipline olympique chez Felix. Il commença à parcourir les différentes stèles, les observant les unes après les autres :


-Bien des héros sont tombés et repose ici. Et Dieu seul sait quelle opportunité cela représente.

Il continua son chemin parmi les tombes, regardant les divers noms. Albert Pratt, Premier Atom du nom, à côté de son descendant, Grant Emerson. Quelle ironie pensa Faust. Il se tourna et vit la statue du premier Dove, alias Don Hall. Par ailleurs, en entendant ce nom, Felix repensa à toute cette lignée, donnant des Doctor Fate, ou le duo iconique Hawkman et Hawkgirl. Tous des sales rats, à son avis. Ils n’avaient été que des pucerons ayant entravé ses plans. Mais lui au final, était en vie, et eux, ne l’étaient plus. Quel paradoxe ! Il ne put s’empêcher de rire. Mais lorsqu’il commença à regarder autour de lui, il se rendit enfin compte, que, perdu dans ses pensées et son soudain regain d’énergie, il avait totalement ignoré les autres individus qui se présentaient devant lui. Il croisa leur regard : Queen Clea, Abra Kadabra, Ra’s Al Ghûl, et le Doktor Sivana étaient présents eux aussi dans le cimetière.

Tous étaient là pour dérober le crâne de Jared Steven. Mais rentrez dans le cimetière privé des héros n’était pas un plan trop ambitieux ?

Faust fit une légère courbette devant ses camarades, non pas par respect, mais histoire d’instaurer un climat plus paisible que ceux que l’en rencontre habituellement dans ce type d’assemblée. Il susurra :


-Eh bien, messieurs, je crois que nous avons à faire, n’est-ce pas ?


Mais au même moment, une ombre fantomatique se dessina dans le paysage. De son aspect trouble, elle se dessina jusqu’à devenir une forme humaine, que tous reconnaîtraient sans hésiter : Zatara, l’un des plus grands magiciens que la Terre ait connus, et père de l’actuelle « déesse de la magie », leur faisait face.

-Ça sent pas bon.

Posant sa canne au sol, haut de forme sur le côté, le fantôme se mit alors à parler :

-Votre magie a activé le spectacle, vos intentions ont été sondé et nous en sommes venu à la conclusion qu'elles étaient mauvaises. Je suis le gardien de ce cimetière. ALORS OUVREZ GRAND LES YEUX ET FAITES PLACE AUX SPECTACLES.

Faust se prépara. Il savait que quoi qu’avait prévu ce foutu magicien, cela ne sentait clairement pas bon pour le Pacte. En cas de déroute, il n’aurait qu’à s’enfuir. Il trouverait un autre moyen de récupérer son âme en sursis.

-Le prochain tour auquel vous allez assistez a été créé par moi-même, au moment de mon enterrement. Il s'agit du SIAF. Pour les curieux, il s'agit d'un acronyme : Sort d'intelligence Artificielle fantomatique.


A cette annonce, plusieurs formes se distinguèrent, imitant le spectacle qui se déroulait quelques minutes plus tôt. A leur tour apparaissent : Fate, Tarantula, Phantom Lady et Starman .

-Le Valhala est le dernier repos des héros et vous osez venir nous priver de ce droit. Pour citer l'oeuvre d'un génie de la fantaisie : Elle fut faite pour ceux qui sont morts, et les Morts la gardent .

Ils attaquèrent presque aussitôt, chacun se dirigeant vers l’un des vilains qui avaient osé profaner leurs tombes. Faust vit alors Tarantula foncer vers lui, sortant son arme de poing. Il n’avait pas l’air bien dangereux. Faust vit alors une toile sortir de son pistolet, et se dirigea droit sur lui.

Par un geste lent, mais assuré, Felix déploya une sorte de semi cloche, faisant office de bouclier. La toile se dissipa au moment où elle rentra en contact avec cette dernière.

Une issue. Il lui fallait une issue et vite. Son adversaire fonçait dans sa direction. Il décida donc de s'en créer une. Faust usa alors de ses pouvoirs pour créer une sorte de voile, un brouillard, dans lequel le groupe pourrait se cacher, s'il décidait de se rendre dedans.

Puis, il concentra sa puissance magique en une grande boule, qu'il projeta sur Tarentula. A défaut d'attaques physiques qui demeureraient non efficientes, la magie pure les affecterait. Il entendit alors un râle, avant de voir le fantôme s'envoler plus loin : l'attaque avait porté ses fruits. Mais Faust savait que le combat allait durer. Tarentula était en difficulté, et il devait insister. Il concentra alors de l'énergie magique au sein de son poing, tout en proférant des mots issue d'une langue noire inconnue :


- OSEYES GHALBURAK FARN !


Il frappa le sol du poing, et une onde de choc traversa une partie du cimetière, et projetèrent des monticules de terre, des blocs de roc, vers Tarentula. Cette attaque le ralentirait sûrement. Du moins, Faust l'espérait.


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/10/2014
Messages : 297
Localisations : Présent

MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 14:10
((je me permets presque un double post, puisque dans l'autre j'ai plus mis une situation de l'avant et je n'ai pas pu réellement jouer Kadabra))

Alors voilà qui était le gardien. Une vieille manipulation magique de Zatara. Celui même qui s'était incarné devant lui et qui semblait venir le juger. Kadabra pointa sa baguette et une décharge alla se frapper contre Zatara qui la brisa d'un simple revers de sa propre baguette. Une deuxième et une troisième trouvèrent également le chemin de l'oublie sous la maîtrise de l'écho du passé de Zatara.

Tu t'appelles un magicien? Tu fais honte à la profession... noitnetnoc

Des cordes se formèrent autour du corps de Kadabra qui se referma immédiatement sur lui. Il en échappa sa baguette. Les cordes se serrèrent et une fois bien serré elles cessèrent de l'étouffer pour simplement le garder immobile. Il tomba cependant par terre sous le poids de son propre corps privé d'équilibre.

Ne pouvant réfléchir à la magie, il réfléchit de manière intuitive. Son costume, sa combinaison était un produit du futur et presque tout morceau de tissu avant son lot de technologie l'aidant à performer ses trucs "magiques". Dans son noeud papillon se mit à tournoyer à la manière d'une scie. Il se détacha de lui même et coupa ses liens avant de retrouver sa place. Sa baguette revint immédiatement dans ses mains. Puis il se tourna vers Zatara.

Ta magie est peut-être plus puissante que la mienne, mais d'où je viens... cela ne reste que de l'artifice.

L'énergie fantomatique était particulièrement complexe. Mais aux 64 siècles, on avait depuis longtemps maîtrisé ce genre de chose. Au départ, cela avait été vu comme de la nécromancie, mais on avait rapidement vue l'intérêt de la capture d'énergie fantomatique comme une source d'énergie. Pour être honnête, les fantômes avaient pratiquement disparu au 64th siècle, chassé comme des animaux pour leur fourrure, mais ici pour l'énergie.

La baguette bien placée vers Zatara, elle se mit à aspirer l'énergie fantomatique de l'homme qui se tenait devant lui. Cela fonctionna, sembla le blesser, mais l'effet escompté était de le faire disparaître.

Cela aurait dû te détruire sale fantôme.


Un simple fantôme? haha. Nous sommes beaucoup plus que ça.


Ils pointèrent leur baguette l'un vers l'autre et un éclair de lumière jaillit les repoussant tous les deux vers l'arrière. LE combat ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 26/12/2017
Messages : 158
DC : M'gann M'orzz & Manhunter
Situation : Dirigeante tyrannique et misandre de Venturia, ancienne citée Atlante non submergée située sous Terre (Skartaris). Ennemie de Wonder Woman et Aquaman disposant du Trident de Poséidon !
Localisations : Skartaris
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 1:37



Arc Shadowpact
Après le livre sur le heaume, le crâne qui allait dedans.



Qu'est-ce que c'est que ce clown ?
Un accoutrement ridicule et des propos insolents pour un sois-disant inquiétant gardien de ce cimetière. Clea avait imaginé quelque créature géante, impressionnante, terrifiante... un molosse ténébreux, un géant de feu, un assourdissante banshee... pas un simple homme affublé de ce que la surface appel une ''queue de pie''. Elle avait espérait une grande bataille qui attendait que toute la puissance de la Reine de Venturia puisse s'exprimer devant les regards simiesques des mâles qui constituaient à son grand désespoir cette équipe même malgré ses changements. Deux nouveau individus les ayant donc rejoint en ce lieu.

Clea leur prêta à peine attention, ne se présenta pas ; un regard méprisant suffisait pour démontrer son désappointement de ne pas pouvoir s'échapper comme ses précédents ''collègues''.
Elle se demandai d'ailleurs si ces nouveaux arrivants étaient eux aussi protégés de son Trident... Ce serait quelque chose à tester.

Mais d'ici là, c'était donc une bande de héros mort-vivants d'un autre âge qu'il fallait abattre. Son petit numéro finis, le gardien "Zatara" passa à l'attaque comme les autres.
La jeune femme se jeta sur elle, bras à avant. Clea anticipa la prise et se coucha pour la réceptionner sur son Trident en parade, elle l'a repoussa de ses jambes en avant dans un flip qui l'a fit atterrir sur le dos. Clea se releva aussitôt et embrasa son Trident pour la noyer dans un torrent de flammes qui baigna le cimetière humide dans une chaude lumière.
Son visage éclairée et réjouissant, elle se moqua.

- Qu'est-ce que vous pouvez espérer contre moi ? Vous êtes morts ! Vous avez échoués ! Et personnes ne vous a fait revenir, contrairement à moi qui ait triomphé de la fatalité...

Clea stoppa le jet de flamme pour vérifier l'état de son adversaire qui n'était plus là, laissant un espace de parterre fleuri incendié. Cela supposait qu'elle l'avait fait disparaitre ou bien qu'elle avait disparue elle même... fichue fantôme. Elle n'eut cependant pas le souci de trop longtemps se questionner, Phantom Lady réapparut en effet soudainement devant elle pour lui mettre un bon crochet qui envoya la Reine et son Trident au sol.
Elle ne disait pas un mot, mais frappait bien.
Clea la provoqua.

- Ça joue les filles de l'air ?... Retente moi ça...

Phantom Lady n'hésita pas à se jeter de nouveau sur une Clea désarmée. Mais cette dernière n'eut qu'à tendre le bras pour que le Trident d'Or bondisse dans sa main avant de planter le corps de l'héroïne en plein élan.
Un instant Clea pensa bien qu'elle l'avait tuée sur le coup... mais c'était une observation idiote... fichue fantôme. Phantom Lady traversa les dents dorées comme si elles n’existaient pas à la manière de Phantom Stranger dans la Tour prison, mais s'offrit elle, le plaisir de matérialiser ses poings pour enchaîner Clea de coups.
Finalement Clea le nez en sang retint les deux poings entre ses deux paumes. Son anatomie atlante était bien plus large que sa frêle adversaire. L'héroïne lui mis toutefois un headbutt.
Clea fut un instant sonnée alors que l'héroïne muette se releva.

- Grrrrr !!!

Reprenant son Trident, Clea tira un éclair sur Lady qui se dématérialisa, puis un second, un troisième... Cette fois ci elle disparue encore.

- Quelles capacités déloyales.

Clea s'essuya le visage en se remettant sur pied.

- Si tu garde un peu d'honneur même dans la mort, bat-toi à la loyale !

Pas sûre que ses discours ne servent à quelque chose...


Codage by TAC


This is how...
... start a deadly gathering of women.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5446-queen-clea-la-perversion-de-la-philosophie-de-william-moulton-marston#74937
Inscription : 08/09/2014
Messages : 188
DC : Animateur géré par Barry Allen
Localisations : Oblivion Bar
Groupes : Shadow Pact
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 1 Mai 2018 - 14:57
((Conformément à ce que j'ai écrit dans le sujet Shadowpact tous les mardis aux deux semaines je posterai avec l'animateur que tout le monde ait répondu ou non Smile ))

Fate sorti un couteau nimber d'une puissante magie qui irradiait de jaune, avant même que Ras Al Ghul ne puisse comprendre ce qui se passait, il reçut le couteau directement dans l'épaule.

Je suis un peu rouillé, je visais la tête. laissa t'il échapper pour se moquer de son adversaire.

----------------------------------------

Starman quant à lui s'approcha de Sivanas. Il reconnaissait devant lui un scientifique, un de ses pairs, mais un de ceux qui avaient choisi le mauvais camp. Le SIAF avait entendu Sivanas parler de cette magie qui l'aveuglait, fort heureusement pour Starman c'était justement une de ses forces, l'illumination. Il créa donc un énorme flash de lumière magique pour aveugler son adversaire.

Que la lumière soit.

-------------------------------------

Tarantula se retrouva dans le brouillard environnant pour se camoufler, mais cela ne l'affecta que partiellement, il était après tout connu pour opéré dans l'obscurité la plus totale, alors le brouillard n'était qu'un ennui mineur pour lui. Cependant, il comprit quelque chose et sortit son fusil à toile d'araignée. Il visa le visage de Faust. Le visage de celui-ci se retrouva donc rapidement couvert.

Si tu ne peux plus ouvrir la bouche, fini les sort petit sorcier.


Évidemment, cela avait agi en même temps que Faust frappait le sol. Il reçut des roches vers lui et sa stabilité s'en trouva affecté et il tomba à la renverse. Cela le marqua cependant, comment pouvait-il tomber alors qu'il flottait comme un fantôme. Il comprit que la magie que dégageait Faust était puissante et que l'onde créée était purement de cette nature. Il s'affola légèrement en se rendant compte que Faust n'était pas sans défense face au SIAF. De par sa nature, il pouvait l'affecter. Tarantula allait devoir agir avec plus de précautions.

-------------------------------------

L'honneur c'est pour les vivants votre majesté.


Phantom Lady souriait, elle aimait avoir le dessus. Surtout qu'elle ne voyait pas comment elle pouvait réellement perdre contre cette brute épaisse qu'était Queen Clea (selon son point de vue évidemment).

Tu fais un peu honte à notre sexe ma chère. Tout dans le buste et rien dans la tête. Tu sais que durant la guerre ma carte pin-up était la plus demandée chez les soldats, tout de suite après Wonder Woman. Certaine femme trouvait cela désolant, mais pas moi. Moi j'en étais fière et tu veux savoir pourquoi? Parce que contrairement à ce que toi tu penses, les hommes ne sont pas nos ennemis, ils sont nos alliers, faut juste savoir comme les prendre. Tu crois que tu comprends les enjeux du monde? Tu es une idiote en bikini, voilà tout.

Puis elle projeta un rayon d'ombre vers Queen Clea pour la blesser et l'engloutir dans les limbes.

Elle faisait exprès de frapper psychologiquement, elle voulait déclencher sa colère, car comme elle l'avait appris sur les champs de bataille, un adversaire en colère faisait des erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2017
Messages : 317
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 15:39
Ra's Al Ghul ne juge pas utile de scruter les environs : il sait que l'endroit ne lui dira rien.

S'il doit avoir droit à des réponses, il devine qu'elles lui viendront de ses interlocuteurs, non pas de son environnement. Et ceux-ci ont intérêt à se montrer loquaces ; ils lui ont, après tout, peut-être fait perdre la chance de passer un marché fructueux. Ils ne sont peut-être pas n'importe qui, mais la Tête de Démon n'est pas sans connaître quelques techniques efficaces pour délier les langues.

Il n'a toutefois le temps de rien obtenir de la part de cette singulière association de malfaiteurs que les choses se mettent en branle, l'entraînant davantage dans une affaire dont il ne sait rien et qui - jusqu'à preuve du contraire - ne le concerne en rien. Le maître des ombres a bien choisi son moment pour les laisser à leur sort.

À peine a-t-il fait part de ses questionnements à l'assemblée qu'un savoir qu'il n'avait pas avant s'impose à son esprit sans crier gare. S'il avait encore eu des doutes sur le caractère mystique de cette expédition, ceux-ci auraient été balayés - et pas seulement parce qu'il sait désormais quel est le but recherché.
Qu'on daigne le mettre dans la confidence veut dire que sa présence, à défaut d'être requise, sert les intérêts de quiconque est derrière tout cela. S'il n'aime pas l'idée de faire le travail de quelqu'un d'autre en-dehors du cadre d'un contrat, Ra's Al Ghul n'en a pas moins été rendu curieux : puisqu'il est là, autant prendre le temps de voir de quoi il retourne. Ce n'est de toute façon pas comme s'il pouvait retourner à l'Oblivion Bar comme si de rien n'était, à présent.

D'autres individus les rejoignent, qu'il identifie de réputation, sinon de visu : cela semble faire partie de quelque plan que suivent ceux qu'il a traqué jusqu'ici.

Ah ! On dirait que l'on vous a préparé un comité d'accueil. fait-il sans décroiser les bras alors que se présente devant eux une forme éthérée.

Le nom de Zatara n'est pas étranger aux oreilles du maître de la Ligue. S'il n'a, encore une fois, pas l'habitude de frayer avec la communauté magique, cela ne l'empêche pas de détenir certains renseignements. Et si l'enchanteur n'est pas présent en personne, il a, semble-t-il, pris certaines mesures pour compliquer la vie à quiconque pénétrerait dans ce sanctuaire.

Si sa présence ici est le fruit du hasard, les ectoplasmes que convoque le défunt sorcier semblent n'en avoir cure : l'un d'entre eux s'en prend à lui directement, perforant son épaule d'un couteau dont le tranchant lui paraît bien réel.
Ra's grimace, mais ne cille pas outre-mesure : il a l'expérience de la douleur, et il faudra bien plus que cela pour le mettre en échec. Du plat de sa propre lame, il éjecte le projectile de la plaie, et celui-ci se désagrège avant d'avoir touché le sol ; le Démon adopte alors une posture guerrière, sans pour autant paraître prendre son adversaire trop au sérieux.

Quelle est donc cette farce ? Un oublié, un moins que rien, c'est là tout ce que l'on a à m'offrir ? Il fait claquer sa langue contre son palais en signe de désapprobation, son arme reflétant le peu de lumière qui perce en ces lieux. Je n'ai pas pour habitude de manquer de respect aux morts, mais à chaque règle son exception. Viens, guerrier anonyme, que je te montre ce qu'il en coûte de se mesurer à celui qui a conquis les ombres.

À la différence de ses compagnons d'infortune, Ra's Al Ghul n'est pas un sorcier à proprement parler. Il s'y connaît en la matière, mais n'est - en règle générale - pas capable de lancer un sort qui ne soit produit par un objet ou un rituel quelconque.
Dès lors, il lui est inévitablement plus compliqué de lutter contre un être immatériel, que des attaques physiques ne peuvent blesser - mais il n'en a pas pour autant dit son dernier mot.

Car ce qu'il n'a pas en pouvoir occulte, il le compense par une forme physique qu'aucun de ses pairs ne saurait égaler, et une vigilance typique de celui qui a passé des siècles à faire attention au moindre détail.
Il esquive, pare, saute, tourbillonne - et, ce faisant, se déplace à travers le cimetière comme s'il le connaissait déjà par coeur, entraînant son adversaire à sa suite sans que celui-ci semble se soucier d'autre chose que de mettre un terme à ses jours.
Qu'il vienne : d'autres ont essayé avant lui. Et ce n'est pas quelqu'un qui n'est déjà plus de ce monde qui le lui fera quitter, foi de Ra's Al Ghul.

récapitulatif des actions:
 


Human beings are a disease, a cancer of this planet.

You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Inscription : 07/04/2018
Messages : 43
Situation : Soumis aux caprices de tortionnaires mystiques
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 3 Mai 2018 - 14:57
Maudit !... Damnés, ou plutôt réfractés par la magie des âmes. Le cimetière de Valhalla où Sivana se trouvait désormais, entouré de véritables âmes damnées en l'espèce Félix Faust, Clea de Venturia, Abra Kadabra et le dirigeant séculaire du clan Al Ghul. Le maître sorcier, la monarque élémentale, le rogue blasé d'un futur démystifié, le gourou du ninjutsu et le savant marqué par la magie honnie avaient vu se déployer devant leurs yeux censés en avoir déjà vu bien assez une contre-mesure inédite. Les spectres d'énergies d'âmes soi-disant parvenues à entrer dans la lumière. L'homo magi le plus célèbre, ou le plus mort de leurs célébrités, prétendait à travers le mirage de son être, avoir conçu ce dernier tour de ses dernières forces. Un mort de plus, comme le monde du mysticisme en recensait tant dans ses musées et mausolées poussiéreux. Un mort qui se vantait d'avoir surmonté la mort sous forme d'une conscience auto-évolutive issue de ce qu'avait été la sienne.

- Pah! Des mirages... Un jeu d'ombres et de lumière qui n'a eu que guère d'occasions de sortir de sa boîte. Ces vétérans 2.0 ne sont que des losers commandités par le maître des mauvais perdants.

A peine avait-il dit ces mots, que ses premières paroles en ce lieu furent utilisés par le duelliste adverse pour éblouir le vieux scientifique. Il rassembla rapidement ses esprits, clôt ses mirettes et enclencha son moulin mental pour faire avec les graines magiques dont il disposait, sa propre baguette de pain qui serait indigeste aux magiciens... Si les honnis mystiques qui l'accompagnaient acceptaient de s'associer à ses plans.

- Phantom Lady est la clé pour toucher ces créatures. Autrefois, ses pouvoirs lui venaient de son équipement. Autrement dit, du simple matériel de pointe, que le Gardien des stèles a commis l'erreur de rendre fantômatique. Kadabra, toi l'ancien et sempiternel Rogue tu sais ce que ça signifie : on va répondre au flash de Starman et autres coups fourrés, par un coup fourré à la Flash. Désarmer, saper et neutraliser ; coordination, choc et stupeur, le coup de l'arroseur arrosé. Nous allons retourner leurs armes pour les faire nôtres !

Par chance, ou plutôt si l'on devait suivre ses préceptes, par esprit de recherche et de préparation, Thaddeus ne s'était pas privé de lire les livres publiés par le dénommé Tarantula, Altered Egos, qui avec un brin d'esprit de déduction permettait de combler les trous concernant certaines connaissances sur les héros de son temps.

- Cléa, la clé pour combattre avec plus d'options que ton trident doté par l'abysse c'est de s'emparer de ce qui la rend intangible... Quel que soit cet élément. Par ailleurs, j'ai beau être aveugle sans mes lunettes, je suis aveuglé même en les portant. Si l'un de vous pouvait s'emparer des visières de la Lady, ne vous inquiétez pas pour moi, j'ai réussi à faire bien plus compliqué que survivre à un esprit spectral à tâtons.

Il se concentra pour poursuivre mentalement et à haute voix l'analyse des forces adverses. Tout en même temps, clairement sous-estimé par son opposant il tâtonnait pour tourner les réglages de son appareil d'écoute fabriqué de bric et de broc dans sa cellule de Darktower. Il avait besoin ici de faire plus que de voir la magie, il devait pouvoir l'entendre résonner, agir selon les mêmes harmoniques et faire son possible pour employer des armes fonctionnant sur la fréquence des fantômes.

- Tarantula est avant tout un artiste de cirque. Je pense que Kadabra serait plus adapté afin de se confronter à ses tactiques. Faust, tu es le plus puissant d'entre nous, tu devras assurer la couverture du groupe. Par ailleurs, son flingue encâbleur est une arme de plus qui nous permettrait d'agir sur le même plan astral qu'ils ne le font. A condition de pouvoir le toucher bien sûr... Peut-être peux-tu toi-même convoquer une âme damnée pour t'assister ?

Toute intelligence artificielle est supposée s'adapter, mais aussi avoir ses circuits de pensée. Si seulement il pouvait ... Bingo. Le ridiculement biblique cri de guerre de Knight homme trouva réponse... Au commencement, il y avait le verbe. Il commençait à percevoir des bribes sous forme sonore des circuits de pensée et de conception générale de ses adversaires, des projections d'énergie programmées après tout. Mais c'était ténu, si ténu... Cela ne suffirait jamais, pas assez, pas assez vite. Heureusement, l'ennemi Starman paraissait réticent à démolir un vieillard. Intéressant, compte tenu de l'histoire de cette lignée.

- Le Démon. Tu es le plus agile d'entre nous, sans vouloir offenser les autres, et comparé à moi-même c'est une évidence. Nous avons besoin de toi pour assurer la surprise et désarçonner chaque attaque ennemie. De mon côté, Starman retient ses coups ; je me demande s'il ne s'agirait pas du plus faible d'entre eux, le fier-à-bras sans tripes, David Knight. Mais il n'empêche que son arme a des propriétés magnétiques qui pourrait complètement changer la donne. Il nous le faut. Quant à Zatara, je sais peu sur lui mais nous connaissons tous son point faible.

Au cas où les autres ne soient pas suffisamment rapides, Sivana espérait que Ra's connaissait un sort de projection astral, une sorte de méditation de Nanda Parbat ou dieux savent où, qui lui permettrait à condition que son corps soit protégé, d'assiéger des fantômes avec une forme d'une fréquence énergétique égale à la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5692-s-is-for-science-dr-thaddeus-sivana
Inscription : 08/10/2014
Messages : 297
Localisations : Présent

MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 15:42
Alors que Sivanas lançait des ordres à tout vent Kadabra tenait à distance son homologue magicien. Zatara était puissant, mais il semblait prendre plaisir à jouer avec lui. Il était certain que s'il voulait le détruire cela aurait été fait depuis longtemps. Cependant, quelques choses lui disaient que le SIAF n'avait pas été déployé depuis un certain moment et si c'était réellement des échos du passé, ils partageaient alors les mêmes "émotions". Zatara était un homme de spectacle et c'est ce qu'il donnait pour l'instant, un spectacle. Abra Kadabra allait donc devoir profiter de ce temps que lui offrait Zatara.

Il leva sa cape qui bloqua un des pneus de Zatara, puis il la détacha pour la faire voler dans les airs. Il était temps de sortir l'artillerie lourde et de puiser réellement dans sa magie.


Des grosses fumées vertes s'échappèrent de ses mains et volèrent vers Zatara qui semblait ne pas bien s'accommoder de cela.

De la fumée de l'enfer gracieuseté de Néron, tu aimes ?

Il courut vers Zatara et plongea ses mains dans l'ectoplasme. Il créa ensuite ce qu'il croyait être un mini trou noir de magie. Le Zatara du passé semblait mal à l'aise et surpris par la manoeuvre hésita quelques instants, puis imposa lui aussi ses mains sur Kadabra qui fut repoussé vers l'arrière. Il se releva rapidement puis créa un bouclier qui absorba la décharge électrique de Zatara. Puis il entendit derrière son bouclier.

iot-emmalfne

La foudre que Zatara venait de lancer explosa dans une gerbe de feu qui entoura le bouclier et le fit fondre. Avant de tomber comme de la lave en fusion sur Kadabra. Celui-ci disparut en fumée et réapparut derrière Zatara pour faire exploser le trou noir toujours en formation à l'intérieur de l'ectoplasme dans une fontaine de lumière. Zatara n'eut d'autre choix que de battre en retraite et recula vers le fond du cimetière. Kadabra le poursuivit l'entraînant par le fait même dans la même direction que Ras Al gaule et Fate.

Mais tout cela n'était que le miroir de Zatara. Kadabra aussi donnait dans le spectacle. La cape qui avait été détachée et lancée dans les airs avait disparu. Ses fragments technologiques s'étaient dissociés et formaient maintenant de petites araignées noires. Ces araignées se laissaient porter par le vent afin de se rendre vers Phantom Lady. Le but était de détacher les bracelets de l'héritière Knight et de les amenés à Sivanas. En espérant que Queen Clea voit ce qui se tramait et lui facilite la tache.

La magitech de Kadabra était à l'oeuvre sans lui, mais elle était tout aussi efficace ainsi. Pour Tarantula... Faust allait devoir se débrouiller tout seul, et ce malgré l'idée de Sivanas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 26/12/2017
Messages : 158
DC : M'gann M'orzz & Manhunter
Situation : Dirigeante tyrannique et misandre de Venturia, ancienne citée Atlante non submergée située sous Terre (Skartaris). Ennemie de Wonder Woman et Aquaman disposant du Trident de Poséidon !
Localisations : Skartaris
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 20:33



Arc Shadowpact
Après le livre sur le heaume, le crâne qui allait dedans.



Le petit homme chauve et laid se prenait pour le chef maintenant, alors même qu'il sortait de nul part, en retard, comme un simple ajustement orchestré par l'homme détestable au chapeau, et avait une condition physique déplorable.
Normalement, le chef d'un groupe était le plus fort, pas celui qui débitait des informations et des idées que Clea ne comprenait pas vraiment bien... ça c'était le rôle d'un conseiller.
C'était agaçant et il allait falloir régler cela, mais plus agaçant encore était cette héroïne morte qui la tutoyait, l'insultait et lui racontait sa vie passé... Bon Dieu, c'était bien tout ce qui restait à un fantôme et c'est pourquoi ils devaient être vite envoyés dans l'au-delà, quel qu'il soit.

Contre le rayon d'ombre de Phantom Lady, Clea répondit par des éclairs brillants sortant du Trident. De la fumée du choc des éléments surnaturels, sa silhouette sortie, rouge de colère.

- Je ne sais pas ce qu'est un bikini, mais je prend cela comme un insulte, comme toute ta misérable catilinaire.
Tu va souffrir plus encore que quand ta vie de ''preneuse d'homme'' s'est achevée dans l’indifférence.


Et sans accorder de crédit aux propos du vieillard aveugle et de ses conseils, Clea tira de nouvelles rafales de tout ce que pouvait faire son Trident : flammes, éclairs, gel, vent... Tout cela fit exploser des stèles et des sculptures sans un soupçon de discrétion, à la manière du bar saccagé peu de temps plus tôt. La Lady passa au travers et pris le bras de Clea tenant son Trident pour la faire passer par dessus son épaule et la mettre à terre, avant de lui planter son talon dans le dos, avec un regard désolé, plus insultant que de nouvelles paroles.

C'est alors qu'elle fut assaillie dans le dos par ce que ressemblait être une petite pluie d'araignées. Une distraction qui n'échappa pas à Clea qui se jeta tête en avant dans le ventre de la spectre alors encore matérielle. Elle lui coupa le souffle avec un grand plaisir et lui mis un bon coup de poing pour rattraper tous ceux qu'elle s'était pris avant, avant de remarquer que les araignées s'affairaient à détacher les bracelets de la jeune femme.
Les ordres du chauve avec donc été suivis par d'autres...

- Pfffff... Je me demande ce que je fais encore ici...

Elle arracha la visière de Phantom Lady et l'envoya à Sivana avant d'aider les araignées à détacher ses fameux bracelets...
Mais l'héroïne n'était pas totalement sonnée et la repoussa de ses pieds joints. Clea fit une roulade et en profita pour reprendre son Trident au passage et l'illumina devant le regard de son adversaire qui se recouvrit les yeux au moment où la Reine visa les bracelets de deux tirs pour les faire voler plus loin...

- Même morte, les petites péronnelles ont encore des leçons à prendre.


Codage by TAC


This is how...
... start a deadly gathering of women.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5446-queen-clea-la-perversion-de-la-philosophie-de-william-moulton-marston#74937
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Jeu 10 Mai 2018 - 10:48
- Et merde !

Au moment où Felix poussa son juron, quelque chose lui sauta au visage. Son sort avait réussi, mais il ne savait pas si ce dernier avait atteint sa cible. Il s'écroula au sol, pris de panique par cette chose incongrue qui avait osée violer son visage. On se serait cru dans un célèbre film d'horreur où une créature spatiale attrapait le visage de ses victimes pour s'en servir d'hôte. Ou il avait aussi repensé à Starro, un conquérant de pacotille qui avait cru bon de tenter de conquérir la Terre à plusieurs reprises : ce n'était qu'un amateur.

Mais il devait d'abord se débarrasser de cette maudite toile. Une étrange magie semblait retenir cette dernière sur le visage de Faust. Il n'avait donc pas le choix ! Par rapport à d'autres magiciens comme Zatanna, Felix, lui, n'avait pas besoin de parler pour effectuer certains sorts de base, il devait néanmoins faire des gestes, lents et précis, afin de pouvoir faire un sort simple.

Faust commença alors à bouger ses doigts d'une étrange manière, et puis, d'un coup, sa main s'embrassa. Il la plaqua alors contre son visage, et comme il le prévu, la toile se dissipa. Mais l'opération n'était pas sans risques : Faust se brûla alors le visage, certes, quelques brûlures superficielles, qui se résorberont grâce à un autre rituel. Mais le résultat était là : Faust était furieux.

Il fixa Tarentula. Il savait ce qui lui ferait subir. Il leva le bras, et presque instantanément, une épée se matérialisa au dessus de sa tête. Puis, d'un geste lent, il tendit son bras, et l'épée s'envola vers le fantôme. Lorsque le sorcier millénaire estima qu'il était à portée, il ferma alors le poing. L'épée se disloqua alors en plusieurs dizaines de scharpnels, tous se dirigeant vers une seule cible : Tarentula.

Puis, soudainement, il fut troublé par une voix qui s'élança à côté de lui. Il se retourna et remarqua Sivanna à ses côtés. Le Doktor semblait vouloir établir un plan :

- Tarantula est avant tout un artiste de cirque. Je pense que Kadabra serait plus adapté afin de se confronter à ses tactiques. Faust, tu es le plus puissant d'entre nous, tu devras assurer la couverture du groupe. Par ailleurs, son flingue encâbleur est une arme de plus qui nous permettrait d'agir sur le même plan astral qu'ils ne le font. A condition de pouvoir le toucher bien sûr... Peut-être peux-tu toi-même convoquer une âme damnée pour t'assister ?

Faust fixa le petit scientifique, avant de dire :

- Tu veux que je récupère la chose qui m'a forcé à m'abîmer le visage ?

Il se retourna alors vers Tarentula.

- Il suffisait de demander.

Prenant note des conseils du Doktor, Faust commença à basculer dans une sorte de transe. Il était parti pour invoquer quelque chose, mais quoi ? Puis, l'idée lui vint ! Il se souvenait d'un démon mineur, à taille normale pour un démon, qui pourrait être aisément manipulable avec un lien fort entre lui et ce dernier.

Faust commença alors à s'assoir, et à lancer des prières noires, des mots dans des langues perdues, tandis qu'ils versaient autour de lui une espèce de poudre, qui se matérialisa rapidement en une sorte de cercle aracanique. Plusieurs mots sortirent de la bouche de Faust, tous l'appellaient, et il finit par venir.


- Asmorod ! Libère toi de tes chaînes ! Ouvre tes portes !


A cet instant, une sorte de Minotaure fis son apparition. On remarqua vite une chaîne autour de son cou, lié au poignet de Felix. Le démon mineur connaissait son travail. Il poussa un hurlement, et fonça vers le SIAF.


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 43
Situation : Soumis aux caprices de tortionnaires mystiques
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 10:35
Le petit gnome chauve connaissait la plupart des ombres du passé qui s'en prenaient aux alliés d'infortune. Tous ou presque avaient opéré en un temps où le Doktor était déjà en activité... Un temps lointain mais les souvenirs même minces étaient suffisants, pas besoin de se rappeler le nom de leur animal de compagnie ou celui de leur mère. A dire vrai, l'unique individu après Zatara dont il ne connaissait franchement pas grand chose, c'était pour ainsi dire leur cible, Jared Stevens. Impossible de rentrer dans sa tête, c'était l'élément pour le vieil homme le plus imprévisible ; de toutes façons, l'important était de s'emparer de ce qui avait été sa caboche. Et pour cela, vaincre l'ensemble mais surtout celui des spectres qui l'avait pris pour cible, le gladiateur étoilé.

- Longue vie et détention de la vérité ne sont pas synonymes, Sivana le vil ! L'héritage stellaire n'a rien à t'envier et chaque Starman est fier de ses homonymes. Si tu avais la chance de rejoindre comme moi la Pléiade, tu saurais qu'on n'insulte aucun Starman sans risquer la furie du Cosmic Rod !!

Starman, qu'il s'agisse de Ted ou de David, était et avait été à la fois un scientifique et un sceptique, deux choses qui d'ordinaire font plutôt bon ménage. Quand on est Sivana et que l'on se frotte à des adversaires qui ne font qu'un avec les superstitions que l'on hait viscéralement, c'est une autre affaire. A l'inverse, le héros tutélaire d'Opal City avait fait équipe avec des êtres occultes tels le Spectre et l'une des versions de Dr. Fate, sans jamais se départir de son enthousiasme juvénile pour la chose scientifique. Il y aurait de quoi être jaloux pour le Doktor, si celui-ci avait un quelconque espoir de redevenir aveugle à la magie ; mais tel n'était pas le cas. Aussi, il disposait d'un avantage incontestable sur son génial opposant : il savait, à son grand regret, que les monstres, les fantômes et les dieux étaient réels. Aussi réels et dépassés que des fantômes programmés par un homo magi disparu à jamais, et par conséquent passibles d'une lourde défaite face à un esprit follement avancé comme celui du vieillard.

Néanmoins ça c'était la théorie, et en pratique le Starman qui l'affrontait ne se contenta pas de l'aveugler, mais otait à Sivana toute chance d'atteindre les artéfacts stratégiques qu'il avait espéré. Un champ de gravité affectant les armes de ses alliés permit au gladiateur étoilé de faire léviter hors de portée visière, encâbleur etc au sein d'une demi-sphère magnétique. T. Bodog Sivana était mal barré, et sa soi-disant stratégie risquait de couler avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5692-s-is-for-science-dr-thaddeus-sivana
Inscription : 08/09/2014
Messages : 188
DC : Animateur géré par Barry Allen
Localisations : Oblivion Bar
Groupes : Shadow Pact
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 15:24
Phantom Lady se trouvait en très mauvaise posture. Elle n'avait pas remarqué les araignées de Kadabra et maintenant c'était sa visière qui disparaissait. Elle avait beau regarder les options, elle n'en avait plus. Elle avait été vaincue par Queen Clea. Elle n'avait plus de défense, le SIAF avait failli en choisissant cette adversaire pour Queen Clea. Elle se désactiva donc et regagna sa tombe. Une de tombée, il en restait quatre ((bravo Queen Clea, très bien joué))

-----------------------------------------------------

Zatara ne s'attendait pas à une réplique aussi agressive. Les dernières mises à jour du SIAF ne faisaient même pas mention de réel pouvoir magique pour Kadabra, mais bien uniquement de technologie peu intéressante. Il était donc pris par surprise, mais le SIAF n'était pas stupide, il avait une intelligence artificielle poussée et savait s'adapter. Le temps n'était plus à la rigolade. Dans sa fuite (qui était plus un retrait stratégique momentané qu'une fuite) il pointa sa baguette et dit.

tnavoum-elbas ! étnemgua étivarg !

Kadabra ne pouvait plus courir derrière Zatara, il s'effondra au sol pesé par la nouvelle gravité qui lui pesait et en plus, il commençait à s'enfoncer dans le sol qui était devenu des sables mouvants.

-----------------------------------------------------

Tarantula évita les shrapnels lancés par Faust. C'était un artiste de cirque incomparable, l'évasion et les acrobaties faisaient partie de ses talents les plus avancés. Malheureusement cela laissa le temps à Faust d'invoquer un démon qui se jetait maintenant à sa tête. Tarantula avait donc maintenant deux ennemis à vaincre. Ce qui attira son attention par contre n'était ni Faust, ni le démon, mais bien la chaîne entre les deux.

Il sauta en prenant appui sur le Minotaure tel un cheval d’arceau. Il sauta par dessus en évitant un coup de corne, puis tandis son pied vers la chaîne. Une lame apparue sur le soulier de Tarantula, une lame qui frappa de plein fouet la chaîne. Elle était plus résistante qu'il croyait, mais il pensait que cela allait être suffisant pour libérer la bête de son "maître", mais il perdit pied et tomba à la renverse.

---------------------------------------------

La sphère mise en place par Starman avait pour objectif d'empêcher Sivanas d'atteindre les objets, mais le SIAF lui avait pour objectif d'élimine les nuisibles, c'est pourquoi, une fois terminée sa sphère Starman se retourna vers le vieux docteur.

Il leva bien haut sa cosmic Rod et 5 petites boules d'énergie cosmique qui ressemblaient au T-Sphère de Mr. Terrific, ils en étaient une copie d'énergie cosmique pour dire vrai. Tous se placèrent autour de Sivanas, cherchant à créer un filet qui l’écraserait au sol, en envoyant de l'énergie cosmique une à l'autre. L'objectif du SIAF semblait de plus en plus clair, il ne se battait pas pour tuer, mais pour contenir. Probablement jusqu'à l'arrivée d'une force lumineuse... après tout, les héros ne tuaient pas.

--------------------------------------------------

Mais il n'y avait pas que des héros dans ce SIAF. Il y avait un antihéros. Un antihéros en colère qui se battait contre un Ras Al Ghul qui l'insultait.


Moi un oublié ? MOI FATE, LE PUISSANT! TU VAS VOIR! PETIT DÉMON!


Fate suivi Ras Al Ghul dans sa course. Il avait toujours l'épée à la main, mais il devint clair que ce n'était pas sur ce jeu qu'il gagnerait. Il était en rage et voulait détruire ce blasphémateur. Il était donc temps pour Fate de changer de niveau.

Il mit donc ses mains ensemble et une dizaine de faucons apparurent au-dessus de Ras Al Ghul. Ils piquèrent vers celui-ci toute serre dehors. Ras était peut-être rapide, mais pas autant qu'une nuée de faucons qui le prenait pour proie. Pour ajouter à sa colère et à son piège. Il invoqua des ankh de Thot qui lui servaient ni plus ni moins de projectile à la "shuriken". Ils se lancèrent directement vers le Demon Head.

Contrairement aux autres... Jared visait pour tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 26/12/2017
Messages : 158
DC : M'gann M'orzz & Manhunter
Situation : Dirigeante tyrannique et misandre de Venturia, ancienne citée Atlante non submergée située sous Terre (Skartaris). Ennemie de Wonder Woman et Aquaman disposant du Trident de Poséidon !
Localisations : Skartaris
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 20 Mai 2018 - 17:55



Arc Shadowpact
Après le livre sur le heaume, le crâne qui allait dedans.



L'héroïne défait de ses atours de puissance, elle rentra à la tombe, comme une chienne dominée à sa niche. Clea s'essuya une dernière fois le sang qui lui coulait du nez après les coups qu'elle avait reçut en voyant le spectre disparaitre... cette défunte justicière n'était clairement pas du niveau d'Hippolyta. Dans un dernier geste de vengeance, Clea fit s'effondrer la tombe de l’héroïne sur elle même grâce au Trident lui permettant de créer des mouvements de terrain.

Elle jeta alors un regard au reste de l'action.
Kadabra était en peine dans son affrontement de sorcellerie contre le soit disant Zatara.
Faust avait invoqué une monstruosité pour compenser sa bien frêle carrure et son adversaire Tarentula tentait de lui en faire perdre le contrôle, ce qui pouvait représenter un grave danger pour tous le monde...
Le Docteur Sivana, celui qui se prenait pour la tête pensante quelques temps plus tôt, avait été bien incapable de récupérer la visière lancée par Clea et devenait une cible facile pour le Starman.
Quant à Ras Al Ghul, il pensait croiser le fer avec celui qui se nommait Fate.

Fate ?...

Ce n'était pas le fou qu'ils devaient stopper ? Mais celui-ci est mort...
Clea se rappela que le crâne qu'il cherchait appartenait à un ancien Fate... et elle ne se demanda pas combien il pouvait y en avoir, ce concept d'héritage, elle le méprisait, il n'y a et n'y aura qu'une seule et unique Reine Clea en ce monde, car elle compte bien demeurer éternelle.
La descendance vous déçois ou vous trahis toujours.

Elle se désintéressa donc du reste des fantômes, puissent-t-ils les débarrasser de ses ''collègues'', bien peu lui importait, de toute façon cela avait clairement été éprouvé au vue des changements de la composition de l'équipe : personne n'est irremplaçable. Il lui fallait juste trouver cette tombe, déterrer ce crâne, partir d'ici et poursuivre les volontés du Mystérieux commanditaire au chapeau pour pouvoir retourner à Venturia et s'occuper de choses plus sérieuses.
Mais avant d'assaillir le défunt Fate, Clea ramassa les bracelets de la Phantom Lady, l'atout qu'avait évoqué le vieux bigleux, et les enfila. Ça pouvait peut-être servir...

Après quelques pas sur les décombres des stèles brisées, du sol retourné, des tombes violées, sans s'annoncer à la manière fanfaronne d'un héros ou un vilain peu futé, Clea se contenta d'envoyer une décharge d'éclairs dans le dos du Fate concentré sur Al Ghul avant de bondir pour l'embrocher, espérant qu'il soit resté matériel. Nul besoin de perdre son temps à chercher un lieu de sépulture quand il suffisait de le vaincre pour en avoir immédiatement la localisation...


Codage by TAC


This is how...
... start a deadly gathering of women.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5446-queen-clea-la-perversion-de-la-philosophie-de-william-moulton-marston#74937
Inscription : 08/10/2014
Messages : 297
Localisations : Présent

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2018 - 15:59
Zatara venait d'augmenter son jeu d'un cran. Il se trouvait écrasé sous le poids de la gravité augmentée qu'il avait créée. Comble de malheur il avait jumelé cela à des sables mouvants. Citizen Abra se retrouvait à s'enfoncer rapidement. Il essayait tant bien que mal de maintenir sa tête le plus haut possible, mais c'était difficile. Zatara avait bien fait son travail. Il allait s'étouffer dans le sable mouvant. Kadabra cherchait dans sa tête une façon de faire, quelques choses, une solution... puis il disparut dans les sables mouvants.

La noirceur, le froid voila ce qu'il ressentait maintenant. Il ne pouvait plus respirer, il ne pouvait pas ouvrir les yeux et le sable pénétrait dans ses narines. Il allait périr enterré vivant dans un cimetière, comme ça jeté dans un trou sans tombe sans rien. Puis une idée lui vint en tête... un tombeau. VITE.

Il utilisa le plus de force qu'il avait et leva la main vers lui. Il savait qu'il était près de certaines tombes. Il décocha une petite décharge qu'il put invoquer sans parler et celle-ci fut suffisante. Un chemin s'était fait et il se força à le suivre. Il finit par déboucher dans un tombeau. Il prit une respiration qui expulsa le sable de son nez. Évidemment c'était la puanteur de la décomposition qui l'attendait, mais au moins, il y avait un peu d'air qui lui permettrait de survivre un peu plus et surtout de parler. Le cercueil avait un fond encore intact et cela permettrait de "tenir" kadabra. Il se concentra et laissa un sort d'inversion sur lui même.

De l'extérieur une vie une légère explosion soulevée la terre et propulsa le haut du cercueil hors du trou. Kadabra sortit en flottant et pris une grande respiration d'une hauteur déjà beaucoup moins dégoûtante. Il regardait Kadabra devant lui qui avait un air un peu apeurer.

Alors? on fait moins le malin maintenant !

Et pour cause... le tombeau dans lequel Kadabra avait trouvé refuge était celui de Zatara. Le costume que portait le fantôme du SIAF était le même que le squelette pourrissant à ses pieds.

Zatara commença à psalmodier sa magie.

gagéd ed a...

BOOM! avant que Zatara pusse terminé sa phrase, Kadabra réduit en cendre le cadavre à ses pieds. Zatanna ne serait pas contente, mais c'était le moindre de ses soucis. Au même moment que le cadavre se transforma en cendre, le fantôme SIAF disparut... Un autre de vaincu et pas l'un des moindres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2018 - 18:22
Asmorod poussa un hurlement furieux, et fonça vers sa cible, Tarentula. La précédente attaque de Faust ne s'étaient pas montrée à la hauteur de ses attentes, et les différents morceaux de scharpnels s'écrasèrent à différents endroits, se plantant sur des tombes et divers éléments décoratifs.

Mais Asmorod n'avait pas son dernier mot à dire, et fonçait sur Tarentula. Il leva alors sa main gauche, et une grande hache se matérialisa au dessus de sa tête. Il la fit alors tourner au dessus de sa tête, tout en poussant des cris bestiaux vers sa victime. Il leva sa hache et frappa le sol. Tarentula éprouva alors un peu de difficulté à esquiver cette attaque, mais il y parvint à sa grande surprise. Il se servit alors de ce dernier pour prendre appui et pour atteindre ce qui semblait être le point faible de cette invocation : la chaîne qui reliait le cou d'Asmorod et le poignet de Felix.

Le coup fut alors ressenti dans tout le corps de Felix, et dans celui d'Asomorod. Le lien qui liait les deux entités semblaient donc un moyen de partager une connexion, mais impliquaient aussi de partager la douleur. Faust hurla alors, et sentit plusieurs énergies magiques le parcourir, et sentait de l'électricité parcourir son corps. Malgré cela, la chaîne avait été fragilisée, mais elle ne se brisa pas pour autant. Asmorod posa alors un genou à terre, et cracha une sorte de chose violette. Il poussa un hurlement de fureur.

Faust se releva alors, et hurla comme un damné :


- Comment oses-tu porter la main sur moi, misérable insecte ?

Asmorod ramassa sa hache, et frappa à plusieurs reprises son torse, tout en poussant des hurlements de plus en plus monstrueux. Il fonça alors vers Tarentula, et cette fois-ci, il ne lui laissa aucune chance : il l'attrapa et le frappa à plusieurs reprises sur le sol, comme une bête sauvage. Puis, Asmorod le souleva, et l'envoya promener au loin.

Mais cette action amena son lot de conséquences : Faust sentit que quelque chose n'allait pas. Le coup que Tarentula avait porté à la chaîne avait peut-être porté plus de dégâts que prévu. Asmorod frappa encore sur son torse, et hurla.

Il attrapa alors sa chaîne, et la saisit de ses deux mains. Faust comprit ce qu'il allait faire, mais c'était trop tard. Il sentit une vive douleur, qui lui fit mettre un genou à terre. Puis, dans un hurlement sonore, Asmorod brisa la chaîne, et se retourna, avec pleins d'écumes aux lèvres.


- Tu croyais sincèrement que tu pourrais me contrôler comme une vulgaire poupée Faust ?

Faust fixea alors le démon : cela ne présageait rien de bon.

- Eh merde ...

Le monstre chargea alors le sorcier, tout en reprenant sa hache. Faust devrait trouver un moyen de l'abbattre et vite. Il chargea alors un sort, tout en proférant divers textes :

- Asmorod valnik klogoa.

Divers chaînes commencèrent alors à se matérialiser autours des poignets, cou et chevilles d'Asmorod. Le monstre poussa un hurlement, et Faust, lui, semblait peiner à maintenir ses liens. Il hurla alors :

- J'ai besoin d'un coup de main ...


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/09/2014
Messages : 188
DC : Animateur géré par Barry Allen
Localisations : Oblivion Bar
Groupes : Shadow Pact
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 5 Juin 2018 - 15:03
La semaine supplémentaire étant écoulé (3 semaines pour une réponse) voici donc la suite des choses. Je prends en considération que seul Ras n'a pas répondue puisque Sivanas avait doublé répondu plus haut en croyant que le tour de l'animateur avait été fait.

Le démon avait certes décidé de se retourner contre Faust. Cependant, il avait réussi à faire ce qu'il devait faire. En s'attaquant de front à Tarantula, celui-ci ne put que se soumettre. Brisé par Asmorod et sa puissance sauvage, il n'eut d'autre choix que de disparaître et retrouver son repos.

((bien joué Faust, tu as vaincu ton SIAF)

------------------------------------------------------------

Starman, avait de la difficulté à créer son filet pour étouffer Sivanas dans ses machinations. Mais pourquoi? Le SIAF était en fait qu'une seule entité et non pas plusieurs. La difficulté des autres nuisait à sa concentration, de plus le fantôme de FATE utilisait énormément d'énergie, il devait donc ce concentré pour prendre la sienne et l'utiliser au maximum. Cependant, autre chose troublait le scientifique, Sivanas était étrange. La magie résonnait mal autour de lui, c'était des plus déconcertant. Le SIAF ne le savait pas, mais cela ressemblait à ce que ressentaient les magiciens autour de Lord Coldrake. Une sorte d'anti-magie naturelle et portant....

----------------------------------------------------

Jared Stevens est le plus sauvage de toutes les Fate. En fait, il avait retiré le titre de Dr, dans le traditionnel nom de Fate, car il ne se considérait pas comme tel. Alors que les autres se voyaient comme des érudits collaborant pour le bien, lui se voyait comme l'outil du destin. Une version, plus directe, le brasse armée du destin. Toute sa sauvagerie le démontrait bien.

Le faucon serre devant saisir Ras par les épaules, laissant leur serre acérée percé les vêtements et la peau du maître des assassins. Les faucons approchèrent leur bagages de Fate qui avait en mains les Ankh de Thot en main. Il ne les lança par contre pas, puis regardait Ras qui pendouillait devant lui.

The doctor is out Ras Al G'hul, et tu es prisonnier de ce cimetière avec moi... je suis ton destin.

Il se prépara à lancer un Ankh directement dans le coeur du Demon Head.

Puis la décharge de Clea frappa, mais un faucon crée par Fate pris la charge a sa place. Néanmoins, Fate devint intangible pour éviter le coup... la lame de Queen Cléa. Transpercera alors Ras Al G'hul. Dès que la lame toucha Ras, une explosion de lumière retentit repoussant les deux combattants et Fate vers l'arrière ou ils s'écrasèrent. L'impact de Fate ne fut pas trop grave, mais celui de Ras brisa une pierre tombale.

Cela répondait a la question précédemment posé par Queen Clea, NON, elle ne pouvait pas attaquer les membres du Shadowpact qui se joignait en cours d'aventure. Eux aussi étaient protéger par la magie de l'Étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 43
Situation : Soumis aux caprices de tortionnaires mystiques
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 6 Juin 2018 - 10:44
Thaddeus, en vieillard pratiquement infirme, fut facilement immobilisé par le "sort" cosmique de feu Starman. Mais son combat se livrait à un niveau bien différent. Ses alliés de fortune, renégats mystiques de leur état, bien que réticents au statut de consultant autoritaire du Doktor, avaient saisi l'importance qu'il prêtait aux équipements projetés par le SIAF, et libérés de certaines boucles logiques liées aux duels qu'on leur imposait, s'en sortaient bien et réfléchissaient par eux-mêmes, en érudits et en guerriers. De son côté, s'il était passé à côté des bracelets Phantom, il avait quasiment accès aux visière et enrouleur spectraux. Ne restait qu'à en prendre possession. En attendant, ses yeux s'étaient habitués à la multiplicité des phénomènes magiques dans son champ de perception.

- Je vois la physique !

En effet, les formules mystiques qui animaient Starman et ses confrères reproduisaient la science qui se trouvait derrière de leur vivant. Si Fate demeurait une énigme tout comme son commanditaire Zatara, les désormais disparus Phantom Lady et Tarantula n'en auraient plu mené large face à un homme qui pouvait lire l'ingénierie scientifique grâce à son œil mystique et ses connaissances, comme on lisait la rage sur son visage. Il voyait de ses yeux les formules s'affaiblir. Il lisait dans son esprit le fonctionnement des appareils tel que Cosmic Rod, Phantom Glasses et bracelets, et entoileur. Leur potentiel d'efficacité et de versatilité mystique lui étaient dans ces circonstances devenus clairs comme le jour.


- Cléa ! Les bracelets... Ils te permettent de saisir directement les fantômes comme s'ils étaient des poupées de chiffons. Eux... Et n'importe quelle énergie du SIAF.

S'il avait été davantage dans la force de l'âge, il aurait pu aisément se dégager du champ magnétique imposé par le soi-disant Starman. Tel n'était pas le cas, mais la force brute n'avait jamais été son avantage. La technologie en revanche, nécessitait avec un matériel adapté de minimiser ses efforts s'ils étaient bien pensés. Il utilisa donc les formules qu'il lisait tout autour des T-spheres cosmiques pour régler son appareil d'écoute bricolé durant son temps dans la Tour. En un tour de main, il était non seulement sur la bonne fréquence, mais capable d'émettre. Et le codage des sorts était désormais dans son esprit.

- Désactivation fonctions motrices.

Le champ d'émission était faible, mais devait s'avérer suffisant pour briser la garde déployée par le spectre de l'homme d'Opal. D'un geste sec, il se saisit du Cosmic Rod qu'il ajusta comme antenne sur son gadget technomagique. Il commanda alors à une T-Sphere de lui apporter le fusil à toile du regretté Tarantula, une autre la visière d'ombre. Encodés pour tenir compte de tout ce qui relève du SIAF, c'étaient des armes terribles entre de mauvaises mains. Celles de Sivana, qui n'était guère prêteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5692-s-is-for-science-dr-thaddeus-sivana
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Après le livre sur le heaume, le crane qui allait dedans. (Valhalla Cemetery)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville
» Livre - "Obsession" de Catherine Kalengula : une version moderne du fantôme de l'opéra
» Albert Cohen : Belle du Seigneur, Le livre de ma mère, etc.
» Livre à disposition: Savoir tout faire avec Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-