L'énigme de la montre [PV Barbara]

Inscription : 05/02/2018
Messages : 34
DC : Harley / Zatanna
Situation : A la reconquête de son amour
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 30 Mar 2018 - 15:11
La pluie tombait en trombes interminables sur Gotham City, ce soir-là. Il était 21h passé, et il pleuvait à ce rythme depuis le coucher du soleil. Toute la journée, Dick avait été d'humeur maussade, à l'image des sombres nuages qui s'étaient accumulés dans le ciel. Il avait repensé à beaucoup de choses, ces derniers temps. A des personnes, également, à ce qu'il devait faire de sa vie, à ce qu'il devait arrêter de faire – fumer par exemple – et à tout un tas d'autres trucs. Son appartement n'était même pas fini de ranger, et il n'avait pas eu le courage de se faire une seule fois la cuisine depuis son installation.

Par chance, il n'avait jamais la flemme de sortir la nuit, ou d'aller au travail, ou d'enfiler son costume tout propre, tout neuf, et réajusté. Depuis l'épisode à l'Iceberg Lounge, il n'avait qu'une peur ; ressembler encore à Tony Stark en tenue moulante.

Mais qu'est-ce qui l'amenait ce soir à passer par la porte du GCPD Central ? Les mauvais esprits répondront qu'il avait envie de trouver un prétexte pour voir Barbara. Les plus sympas diront qu'il était là uniquement parce qu'il avait envie d'aider les flics à résoudre un petit problème de criminels. La vérité était entre les deux. La GCPD avait une affaire en cours depuis plusieurs nuits, et il était temps pour Nightwing de les aider à la résoudre. Le fait que Barbara travaille ici, et qu'il puisse la voir, était un bonus. Non négligeable, certes, mais tout de même.

Ruisselant d'eau de pluie, le jeune homme pénétra dans le bâtiment, s'attirant tous les regards. Il salua poliment tous les flics qu'il croisait, afin de ne pas faire de favoritisme ; une habitude prise à Blüdhaven, où pour coopérer plus efficacement avec la Police, il avait pris soin de se comporter comme l'un des leurs et de se montrer à tous. Ici à Gotham, c'était un peu différent, mais il tenait à être vu. Il tenait à ce tout le monde puisse l'accepter comme l'aide qu'il était.

 « Monsieur Nightwing ? Par ici ! »

Une femme à la peau noire, dénommée Kelly, le guida vers un bureau ; celui du commissaire Gordon. Le jeune homme s'efforça de ne pas montrer son anxiété à l'idée de rencontrer son ancien beau-père. Il était persuadé, à chaque fois que le regard du vieux flic se posait sur lui, qu'il savait pertinemment qui il était vraiment. Le loup était bien trop rusé et trop expérimenté pour ne pas avoir, au moins, des soupçons.

 « Ah, Nightwing ! Vous tombez bien. Merci, Kelly. Allez me chercher Barbara, s'il vous plaît. »

Il proposa du café à Dick, qui refusa poliment. Son malaise ne faisait que croître, et il espérait ardemment que le commissaire allait rapidement passer aux faits qui l'intéressait. Ce qu'il fit sans attendre l'arrivée de sa fille.

 « Encore une histoire de petit criminel sans ampleur, d'après les journalistes. Conneries, moi je dis ! Ça fait quatre nuit qu'on a la même personne, ou les mêmes personnes, qui agresse des gens la nuit et qui leur vole leurs montres. Avant de les tuer. Le seul témoin qu'on a, c'est un gamin terrorisé. Pas très efficace, bien sur. »

Barbara arriva sur ces entre-faits. Dick s'efforça de faire un sourire poli, et non pas le sourire rayonnant qu'il aurait voulu faire. Et il s'efforça de ne pas laisser tomber son regard sur le physique de la jeune femme. Il n'était pas censé, en tant que Nightwing, la connaître aussi intimement.

 « Mademoiselle Gordon. Commissaire, que pouvez-vous me dire sur ce vol de montres ? C'est assez singulier. »

Le vieux briscard haussa les épaules, avec un geste vague de la main.

 « Le gamin a témoigné, et nous pensons qu'il y a le même mode opératoire à chaque fois ; le type arrive, tue la personne, vole la montre et s'en va. A chaque victime, c'était la seule chose qu'il manquait. Aucun autre objet de valeur, pas même un centime, de volé. Barbara ici présente travaille sur cette affaire, et j'ai deux flics qui sont sur la scène de crime de ce soir. Si vous vous dépêchez, vous pourrez leur parler avant l'emport du corps. »

C'était vachement gros pour être une coïncidence, mais il ne releva pas. Il préféra se dire que c'était un hasard si Barbara travaillait précisément sur l'affaire qu'il comptait résoudre avec la GCPD. Il se tourna vers elle, son regard fixé volontairement sur un point entre ses deux yeux. Il était incapable de soutenir son regard avec le père à côté.

 « On reste en liaison distante ou vous m'accompagnez ? »

La vouvoyer lui paraissait tellement étrange ! Et cela lui rappelait qu'il avait également tout fait foirer avec cette femme. Mais ce n'était pas le moment d'y repenser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 287
DC : Artémis Crock (Tigress)
Situation : Traumatisée et a raccroché le costume pour le moment.
Localisations : A Gotham
Groupes : Birds of Prey
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 21:50

L'énigme de la montre

ft. NightWing.


Travaillés dans la police était mon rêve depuis aussi loin que je me souvienne. Je voulais être utile, je voulais aider les gens au quotidien. Voir les enfants me faire coucou de leurs mains potelées, rassurés la population et la protéger. Être au front et me battre pour ceux qui ne le pouvaient pas. C’était aussi l’occasion de faire mes preuves, de rendre mon Père fier de moi en prouvant que bien que je n’étais pas sa fille biologique, j’étais digne de son nom.

Pendant longtemps, lui et moi nous étions combattus psychologiquement. Le Commissaire James Gordon refusé net que sa fille fasse un métier aussi dangereux. Vous avez déjà essayé de rentrer en école de police avec un père commissaire désapprouvant votre candidature auprès de cette même école ? Malgré des performances physiques quasi-parfait (Note à moi-même : remercier Batman) et résultats psychologiques excellents, j’avais enchaînée les échecs. Démotivée j’avais fini par rejoindre le Détective Jason Bards, un ancien membre de la police qui suite à des blessures avait dû arrêter sa carrière. J’étais donc devenu… secrétaire.

Néanmoins c’était quelqu’un de très professionnel et d’exigeant avec qui j’avais eu et avec qui je possédais toujours de très bon rapports. Un poil charmeur mais qui savait admettre que je faisais un boulot plus pointilleux qu’une secrétaire normal. Il ne m’a pas laissée partir de gaieté de cœur mais c’était devenu compliqué. Déjà parce-que je suis partie très rapidement et quasiment sans prévenir pour une durée indéterminée en Russie. Avouez que ce n’est pas le top de se faire lâcher par son employée ainsi hein ? Et quand je suis revenu… J’ai fais des vagues avec un discours rebelle digne de Batman mais un chouia moralisateur comme mon Père. Un mix des deux meilleurs mentors existants au monde.

Donc, quand les actualités avaient fini par se tasser et que j’avais pu passer un peu de temps avec mon père, j’étais retournée voir Jason. Je m’étais excusée à de nombreuses reprises devant son air impassible et il avait fini par soupirer.

« - Je sais Barbara. Je sais alors arrête de t’excuser. Depuis le premier jour où tu es arrivée ici, je savais très bien que ce jour arrivé. Je ne veux pas savoir mais je crois que je comprends en quelques sortes cette absence de longue durée. Tu es fait pour le terrain et te retenir derrière un bureau simplement parce-que je ne retrouverais jamais une employée aussi talentueuse que toi, ce serait égoïste. Alors va s’y, abandonne moi et fais ce que tu sais faire le mieux. Accroche-toi, la police c’est assez... spécial entre collègue, surtout au début. »

Voilà. Mes quelques années de loyaux services s’étaient terminés là-dessus et sur une étreinte. Le lendemain je repassais le concours de police et un mois plus tard j’étais prise… à Starling City.

Et bien oui, vous avez cru que c’était aussi facile ? Pfeuh ! Je n’allais pas profitée de mon nom au sein de l’école de Gotham, le favoritisme n’a jamais fait partie de mes objectifs après tout ! Et puis Starling était un peu similaire à Gotham, un bon apprentissage donc !

Alors pourquoi est-ce que je me retrouvais maintenant enfermée dans un poste de police alors que l’action était bien réelle dehors ? Pourquoi est-ce qu’on me refilée les papiers à remplir de chaque équipe constamment ? Ah oui. Parce que même si mon Père tolérait que je travaille dorénavant ici, il fusillait du regard n’importe quel flic effectuant un pas dans ma direction. Ca et le fait qu’ils en avaient tous une trouille bleue. Papa ne ferait pas de mal à une mouche. Pourquoi personne ne me croit quand je dis ca ?

« Monsieur Nightwing ? Par ici ! »

Quoi ? Je me retourne et voit mon ex-petit-ami/ex-meilleur-ami se glissé entre les bureaux dans sa tenue moulante. Evidemment ma collègue le dévore du regard, pour changer et le suit jusqu’au bureau. Bah bien sûr. C’est toujours les mêmes qui font des choses. C’est injuste… Je pose ma tête de profil sur mon bureau et me demande pourquoi je ne me faufile pas dans un coin pour enfiler mon costume fissa. Réponse : mon Père sait très bien que je suis BatGirl et il sait aussi que nous avons un accord. Affaire de flic se passe entre flic, BatGirl doit être un bonus et je ne dois pas disparaître subitement parce que même si tout les flics ne sont pas futés, ils finiraient par se douter de quelque chose.

« - Barbara, le commissaire te demande. »

Je redresse la tête subitement, un peu sceptique sur la raison. Allons bon, est-ce que j’allais devoir apporter un café aux hommes ? Non Papa ne me ferait pas ca… Est-ce que j’allais devoir faire équipe avec Dick ?

Je me hisse sur mes pieds en prenant appuie sur le bureau et repousse mes cheveux roux par-dessus ma chemise. Bien, peut-être que le moment était venu ? Je rejoins en quelques enjambées la porte et sent malgré moi les regards qui me fusillent dans le dos. Je lève les yeux au ciel, toc et entre. Deux paires d’yeux me fixent ici aussi et je fronce les sourcils en me rapprochant du bureau. Bien que sceptique j’écoute attentivement et fini par hausser un sourcil.

« On reste en liaison distante ou vous m'accompagnez ?

- Si cela ne vous dérange pas, j’ai quelques mots à échanger avec le Commissaire Gordon. En privé. Parlons de tout cela dehors après. Avancez, je vous rejoins dans le hall. »

J’attends qu’il sorte et referme la porte avant de lâcher mon self-control.

« - C’est une blague ? Je travaille sur cette affaire ? Vraiment ? Derek et John sont sur cette affaire oui, mais pas moi ! Moi je suis bloquée ici à remplir leur paperasse. Loin de moi de me plaindre d’ENFIN… » Et j’insistais fortement sur le mot, « aller sur le terrain mais pourquoi mentir ?

- Barbara, prends le comme un test. Tu va réussir à gérer la situation en tant que policière et me prouver de source sûre que je peux compter sur toi pendant tes heures de travail même si la personne en binôme avec toi est une personne que tu connais bien, ou plutôt que ton alter-ego connait bien. »

J’ouvre la bouche et fais un vague geste de la main englobant l’air et soupire. D’accord, très bien. Si c’est le prix à payer.

« - Si j’y arrive tu me mettras sur des affaires tout aussi intéressante ? Sans super-héros comme baby-sitter ? »

Il acquiesce et je tourne les talons. La vedette du soir est comme toujours entourée de femmes, des collègues parfois plus âgés et plus expérimentée sur le domaine professionnelle qui risquent de mal prendre qu’une bleue les doubles au côté du sexy NightWing. J’attire son attention et lui montre d’un doigt la sortie. Je saisis ma plaque, mon manteau et le dossier et attends plus loin dans un couloir vide. Quand il arrive enfin, je lui parle sans quitter des yeux le dossier.

« - Donc je dois vous accompagnez sur place et ne pas vous quitter d’une semelle. Mes deux-coéquipier ne feront pas de zèles, dépêchons-nous la scène est à dix minutes en voitures. »

Je sors mes clefs et avance vers le parking.



Codage par Libella sur Graphiorum



Merci Conner pour cette sublime signature  mignon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4662-fiche-rp-de-barbara-gordon-batgirl http://dc-earth.fra.co/t4648-barbara-gordon-batgirl
Inscription : 05/02/2018
Messages : 34
DC : Harley / Zatanna
Situation : A la reconquête de son amour
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 20 Avr 2018 - 11:05
Dick se retint de sourire, en montant dans la voiture de la GCPD avec Barbara. Il se retint de lui dire qu'il lui trouvait un côté diablement sexy dans sa tenue de flic, et qu'il était content d'avoir le privilège de se retrouver seul avec elle pendant quelques minutes. Il se retint également de lui dire tout ce qu'il aurait voulu lui raconter ; ce que Bruce lui avait conseillé, ce qu'il pensait, ce qu'il avait sur le cœur. Il se retenait également de faire des commentaires, et au final, même de parler tout simplement. La pluie battante couvrait presque le son du moteur et de la radio policière. Il se concentra donc sur un point devant lui, et attendit en silence qu'ils arrivent à destination.

Pourtant, le parfum de la jeune femme, sa proximité et le fait d'être seul dans une voiture avec elle – ils n'avaient jamais eu l'occasion d'expérimenter des galipettes sur une banquette arrière – ne l'aidaient pas à se concentrer. Se murer dans le silence était la meilleure solution pour éviter un incident diplomatique.

Ils arrivèrent, neuf minutes et quarante-trois secondes après leur départ, sur les lieux du crime. La pluie, toujours aussi forte, les obligea à chercher rapidement un abri sous un porche. Par chance, la victime était encore étendue au sol, tandis que les scientifiques s'occupaient de photographier et examiner les lieux. Deux flics, vêtus un peu comme Barbara, attendaient à côté, fumant leurs cigarettes sous un abri de fortune. Ils saluèrent la jeune femme sommairement, mais se montrèrent beaucoup plus respectueux envers Nightwing. Lequel ne perdit pas de temps et se mit aussitôt à parler, son assurance retrouvée.

 « Bonsoir, messieurs. Mademoiselle Gordon participe à cette affaire avec vous. Enfin, avec nous. Puis-je examiner le corps, avant que vous l'emmeniez ? »

Une vieille habitude depuis Blüdhaven. Toujours être poli, compréhensif, et poser les questions. Se servir soi-même envoyait un mauvais message.

 « Faites. »

Grayson s'approcha donc du corps, non sans frôler Barbara au passage. Il voulait lui dire tellement de choses... mais ce n'était pas le moment. Il avait du travail.

L'homme décédé avait pris un vilain coup de couteau en plein cœur, via une lame qui, semble-t-il, avait été particulièrement aiguisée et pointue. Une arme conçue pour frapper avec force et précision, car il semblait évident que l'homme était mort sur le coup. La quantité de sang qu'il avait perdu s'étalait dans l'eau autour de lui, et ses vêtements étaient tellement trempés qu'il avait du rester ici pendant plusieurs heures. Dick jeta un coup d’œil à son poignet ; la montre était manquante, bien sur. Il fronça les sourcils, avant de se redresser.

Un seul homme aimait les énigmes tordues et macabres, mais ça ne correspondait pas au style d'Enigma. Il garda cette hypothèse dans un coin de sa tête, tout en essayant de comprendre quel intérêt pouvait avoir un criminel (ou une criminelle) pour des montres. Soit un maniaque quelconque, soit il y avait – comme souvent – une raison. Il resta songeur un long moment, sans trop bouger.

Il se retourna finalement, et revint vers les trois flics. Il soutint le regard de Barbara quelques secondes avant de revenir sur les deux autres.

 « Mort sur le coup, je dirais. Une lame bien entretenue et très pointue qui s’est enfoncée violemment dans son thorax, en plein dans le cœur. Vous avez un témoin pour cette affaire ? »

 « Un gamin. Mais il est tellement fou de terreur qu'il raconte des conneries. Il a dit qu'il a vu un mec en costume rouge et noir s'en prendre à ce pauvre diable, puis lui voler sa montre. Si vous voulez mon avis, monsieur Nightwing, ça n'est pas grand chose. N'importe quel maniaque peut se costumer, sans vouloir vous manquer de respect... »

 « Ce gamin, pouvons-nous lui parler, mademoiselle Gordon et moi ? Le commissaire semble penser qu'on pourra mener l'affaire. Peut-être qu'on aura une question à laquelle vous n'avez pas pensé ? »

A contrecœur, les deux inspecteurs les conduisirent à l'intérieur d'un bâtiment proche, où une femme d'âge mûr veillait sur un enfant qui pleurait en silence. Il était petit, brun, et Dick en ressentit un pincement au cœur. Il avait l'impression de voir Bruce, ou de se voir lui-même...

Il s'approcha de lui avec Barbara. Il s'était attendu à une réaction apeurée devant son costume, mais pas à un véritablement accès de panique. Il se gratta la tête d'un air gêné, avant de chuchoter à l'oreille de la rousse.

 « Interroge-le. Il a l'air effrayé par moi, pour une raison que j'ignore. »

**

Sur un toit non loin

Il se tenait là, accroupi, dissimulé dans l'ombre, laissant la pluie le frapper sans broncher. Il souriait, car il avait vu sa cible entrer dans le bâtiment où se trouvait le gamin. Il consulta la montre qu'il avait volé ; 21:34. Parfait. Il avait – encore une fois – réussi son coup. Il avait trouvé une montre et l'avait arrêtée à cette heure-là.

Il se mit en mouvement, puis, au moment de passer sur le toit du bâtiment où les flics cachaient le gamin, il laissa tomber son premier indice, juste devant la porte d'entrée. Un papier plastifié, enveloppant la montre arrêtée à cette heure précise. Un message était écrit sur le papier : Souviens-toi de Blüdhaven.

 « La partie commence... »

Il souriait encore plus, maintenant. Sa vengeance n'allait pas tarder à s'accomplir.

**

Nightwing était sorti, laissant la jeune femme tenter de soutirer des informations à l'enfant apeuré. Son regard fut attiré par quelque chose sur le perron ; une montre enveloppée dans du papier plastifié. Il lut le message, fixa la montre quelques secondes.

Puis, oubliant, toute prudence :

 « Barbara ! Viens voir ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

L'énigme de la montre [PV Barbara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour vous, choisir une montre Russe c'est ?
» Outils pour entretenir sa montre
» Frédérique Constant Maxime [montre de manuf à pas cher?]
» Barbara Kingsolver
» La grande énigme du Club des Cinq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: GCPD Central-