[Solo] Le rituel oublié

Inscription : 01/12/2017
Messages : 101
DC : Harley / Dick / Kara
Situation : Dirige d'une main ferme l'île d'Avalon et la nation magique
Localisations : Avalon
Groupes : Héros
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 1 Avr 2018 - 12:25
Immobile, elle se tenait devant un antique bassin de pierre, oublié depuis des temps immémoriaux, usé par les tempêtes et par les rayons du soleil, asséché par la chaleur de l'île. Une île perdue au large de la côte est de la Nouvelle-Zélande, une terre vierge de toute civilisation, impossible à trouver si l'on ne connaissait pas le sortilège qui l'imprégnait. Autrefois, c'était un lieu de rassemblement pour des shamans et des sorciers, qui avaient conçu ici un rituel obscur destiné à donner l'immortalité à l'un des leurs. Personne n'avait réussi. Personne n'était allé jusqu'au bout, car le rituel demandait un sacrifice que personne n'avait pu faire.

Même Merlin, le plus grand magicien de l'Histoire, n'avait su le faire. Et pourtant l'idée lui était venue. Mais il avait préféré laisser des avertissements, des mises en garde, et prévenir de la folie que c'était. Car le pouvoir corrompait l'esprit et le cœur, et personne n'en sortait indemne. Il fallait laisser derrière soi une part de son identité, irrémédiablement, si l'on voulait survivre et acquérir ce qu'on souhaitait. Tel était le sacrifice. On ne pouvait pas prévoir ce qu'on serait une fois le rituel accompli.

Il faisait une chaleur insoutenable, malgré l'approche de minuit. Et pourtant, Zatanna frissonnait, indécise, immobile, le regard fixé sur le bassin de pierre. Elle y était. Cela faisait des semaines qu'elle avait vu Darkseid, des semaines qu'elle avait commencé sa quête, mais enfin, elle y était. Elle avait tout retrouvé, tout ce qu'il fallait pour accomplir sa Quête. Mais la peur la tenait. Une peur de tout perdre, une peur d'avoir été stupide, une peur d'avoir vu trop grand pour elle, de s'être surestimé comme l'avait fait tant de fois.

La peur doit être dominée. Une fois domptée, la peur donne la force. La force donne le pouvoir de changer les choses.

Elle releva la tête, prenant une profonde inspiration. L'air était chaud, lourd, typique d'une île tropical et magique. Mais c'était un endroit absolument magnifique : la pleine lune dardait une lumière fantomatique qui sublimait la jungle, les plages, l'océan, et même le bassin de pierre à l'aspect lugubre. Tout était beau, ici. D'une beauté magique.

C'est ici que tout devra être construit.

Calmée, la magicienne déposa sa besace à ses pieds et entreprit d'en sortir les objets nécessaires au rituel. Le Nectar et l'Ambroisie ; le sceptre de Taranis ; le peigne d'Izanami ; une pomme d'Idunn ; le Livre de Thot. Tous réunis grâce à l'audace de la magicienne, qui avait volé ou retrouvé ces trésors de puissance magique. Séparément, ils pouvaient conférer d'incroyables capacités. Mais réunies ensemble, ils permettaient d'accomplir un rituel, que Zatanna allait enfin pouvoir réaliser. Elle serait la première à y arriver. Et elle pourrait alors être assez forte pour vaincre les menaces qui pesaient sur la Terre.

Le corps devait être pur ; elle se déshabilla donc, puis se plaça au centre du bassin. La pierre, glacée comme de la neige, lui irrita les pieds. Elle ferma les yeux, se remémorant mentalement la formulation. Puis, sa résolution pleinement retrouvée, elle se mit à incanter :

 « Que les dons de l'Olympe, volés à leur demeure dans les nuages, bénissent cette âme tourmentée ! »

Le Nectar et l'Ambroisie, mélangés, remplirent soudainement le bassin, immergeant jusqu'aux chevilles la magicienne. Le liquide avait une teinte dorée qui scintillait sous le pâle éclat de la lune.

 « Que le sceptre des Celtes, pris sur la tombe de son propriétaire, confère l'autorité à cet esprit en proie au doute ! »

Le sceptre du dieu celte tomba avec un plouf sonore, tandis que le bassin se remplissait petit à petit. Il atteignait désormais le milieu des tibias.

 « Que le peigne de la Vie et de la Mort, volé au Soleil Levant, apporte sa lumière à ce corps affaibli ! »

Un peigne n'avait rien d'intimidant, mais c'était le deuxième artefact le plus puissant parmi ceux qu'elle avait. Le liquide se mit alors à bouillir doucement, picotant les jambes de la magicienne.

 « Que la pomme du Nord, cueillie par traîtrise, nourrisse à jamais ce cœur fragile ! »

Le bassin continua de se remplir, le liquide prenant une teinte plus ocre et montant aux genoux de la jeune femme. Elle commençait à soupçonner pourquoi personne, même les plus déterminés, n'avait jamais réussi à aller jusqu'au bout. Mais elle dut garder ses réserves pour plus tard, car elle ne devait pas s'arrêter. Pas maintenant.

 « Que le Livre de la Connaissance, retrouvé dans les sables du désert, fasse couler sa sagesse dans ce sang torturé ! »

L'eau prit une teinte bleue, illuminée par la lune et clapotant. Les petits picotements se firent plus nombreux, plus insistants, et plus forts, au point que Zatanna se mit à grimacer. Tout était prêt. Il ne restait plus qu'une chose à faire. Le dernier ingrédient, celui qui laissait l'âme à nue devant le pouvoir et qui changerait à tout jamais ce qu'était la jeune femme. Elle s'efforça donc de se tenir bien droite, le regard fixé sur l'horizon étoilé.

Le don du sang.

Elle passa une main sur sa gorge, délicatement, voulant hurler de douleur sans en être capable ; une fontaine de sang jaillit de l'ouverture, et fit totalement bouillir le liquide du bassin, qui prenait une teinte saumon. La magicienne s'écroula, le corps totalement immergé.

Ses soupçons étaient confirmés. Pour parvenir à parachever le rituel, il fallait faire don de son sang et de sa vie de mortel ; c'était ça, la symbolique derrière l'abandon de sa personnalité. On ne pouvait pas devenir une dieu en restant l'être mortel et faible que l'on était avant. Plongée et noyée dans un océan de magie et de sang, Zatanna hurlait à la mort, tant la douleur était insupportable. Elle avait l'impression d'être dans une piscine d'eau bouillante, tandis que son esprit abandonnait toute considération autre que la douleur. Il fallait souffrir pour mûrir, disait-on : rien n'était aussi vrai dans cet instant. Mais il ne fallait pas abandonner.

La puissance est à portée de main. Il ne faut pas abandonner !

Encore cette drôle de petite voix dans sa tête. Son subconscient qui lui soufflait ce qu'il fallait faire, probablement, car elle n'était pas possédée et n'était l'hôte d'aucun parasite. Mais c'était la vérité. Abandonner maintenant pouvait la tuer, ou pire : la laisser faible et honteuse le reste de sa vie. Pas question que ça n'arrive. Alors elle lutta contre la douleur de toute sa force, hurla à s'en casser les cordes vocales, et tenta de mobiliser sa magie pour résister.

Puis, petit à petit, elle sentit que ça devenait plus soutenable, moins fort. En parallèle, elle sentait son corps changer. D'un coup de pied dans le fond du bassin, elle se propulsa, et sortit de l'eau telle une sirène dans les contes pour enfants. Respirant à grand coups, ses cheveux de jais plaqués contre sa tête, elle s'examina, se sentant plus vivante que jamais.

Intacte. Sa peau était intacte, plus pure qu'elle ne l'avait jamais été. Plus de petites cicatrices, plus d'imperfections. Et cette sensation ! Elle sourit doucement, se sentant plus vivante que jamais auparavant. Le moindre son, la moindre couleur, la moindre senteur avait une aura particulière qu'elle ne connaissait pas. Elle sentit également que son esprit était différent. Toute la magie de l'Univers était à sa portée. Rien ne lui était impossible. C'était une sensation merveilleuse, qui valait largement un petit sacrifice de rien du tout ! Donner son sang était si dérisoire qu'elle en aurait pleuré de honte devant la pleutre qu'elle était avant.

Il est temps d'être une déesse.

Sortant du bassin dont le liquide s'évaporait, Zatanna jeta un coup d’œil vers l'île. Avec ces nouvelles sensations, elle sentit que c'était un endroit idéale pour ce qu'elle avait en tête. Un grand sourire éclaira son visage.

 « Je suis Zatanna, déesse des Homo Magi, et ceci sera mon trône. »



Magic is power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Solo] Le rituel oublié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Avis sur Melita solo ?
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés
» Prière à l'oubli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Océanie-