Les ramifications de St Dumas (PV Azrael)

Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 1 Avr 2018 - 14:19

Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rtcoe510

Le soleil se couchait sur San Francisco, la ville portuaire s'étallant sur les collines qui représentait une facette particulière de l'Amérique. Foyer de la contre-culture, la ville avait une réputation de cité de la tolérance permettant l’émancipation des minorités. Mais elle avait aussi d’autres facettes. Ville de la ruée vers l’or et de pieux religieux espagnols, elle n’avait à l’origine rien pour devenir une ville sanctuaire abritant les migrants sans papiers, un quartier homosexuel et un autre hippie. Ou ne serait ce qu’une apparence? Saint François d'Assise dont on avait donné le nom à la ville n’était il pas le précurseur du dialogue interreligieux?

Robert aimait cette ville sincèrement, c’était pour cela qu’il s’y était installé, lui qui était originaire de l’Idaho. Il avait connu les métamorphoses de la cité à travers les époques, et était resté à ses cotés dans les épreuves. Le milieu du crime était toujours vivant, mais moins que dans d’autres villes américaines. Ici le crime était plus lattent, plus discret. On ne risquait pas beaucoup de se faire assassiner dans la rue par un fou ou braquer. On était aujourd'hui loin de l’imaginaire diffusé par l’inspecteur Harry. Non ici le crime était devenu très organisé et discret, il matait bien souvent lui même les petits délinquants car ils étaient des électrons libre risquant d’attirer la police dans des quartiers où on aimerait autant ne pas la voir traîner.

C’était le règne des sociétés secrètes bien souvent Asiatiques, Russes ou européennes et solidement implantées à China Town. Un crime puissant, mais discret. C’était la ville du Hangman, qui avait parfois reçu des coups de mains de héros comme Sandman ou Green Lantern.

Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Sans_t13

Le soleil avait fini de se coucher, et Robert avait ressenti une douleur intense, cette douleur qui lui parcourait le corps aussi à chaque aurore. Il était costumé et sur le toit d’un vieil immeuble du centre ville, scrutant du regard les voitures circulant plus bas. Sa veille commençait. Gateway, la ville proche d’ici, avait été détruite depuis déjà quelques temps. Son corps était réapparu intact après la défaite d’Arès foudroyé par Zeus, il serait probablement l’un des rares a avoir cette chance vu ce que certains avaient subis, notamment Azrael.

Un vrai héros que celui là, il n’avait pas échangé beaucoup de mots avec lui mais Hangman avait eu le temps de lui dire qu’il officiait sur la ville du Golden Gate, et où il commençait ses nuits de lutte contre le crime.






Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Avr 2018 - 21:56
San Francisco était l'une des plus grandes villes sur le continent Américain. Bâtie il y'a de cela des siècles, la ville continue d'héberger héros et vilains, servant d'énième champ de bataille aux forces du bien et du mal qui se partageaient le monde. Un monde qui venait d'ailleurs d'échapper au gouffre de la destruction, pensant à ses blessures avant de se préparer à se pencher une énième fois vers l'annihilation totale.


Gateway avait laissé des marques sur tout le monde, mais Jean-Paul n'avait pris que quelques jours de repos avant de se remettre à l'action. St Dumas n'attendait pas, et la quête d'Azrael elle-même ne pouvait être délayée. Après s'être assuré de l'immunité de son château aux voleurs, Jean-Paul avait pris le premier avion vers la ville, arrivant bien heureusement alors que la nuit se préparait à faire son apparition.


Les écrans géants sur l'aéroport et les propres écrans des sièges parlaient intensément des évènements récents et les causes troublées qui avaient amenées à l'ascension d'Arès. Du point de vue de Jean-Paul, c'était flou. Les héros avaient encore sauvés le monde, après tout, et certains s'étaient sacrifiés pour ça. Il se souvenait de Hangman, qui s'était volontairement suicidé pour affaiblir encore plus Arès. Son sacrifice aurait pu être vengé, mais les naïfs s'étaient élevés pour sauver le dieu de la guerre. L'intervention de Zeus, seulement, put donner du sens à la mort héroïque d'Hangman.


Mais plus qu'Hangman, Azrael se sentait tourmenté par des hallucinations. Depuis l'éveil d'Azrael, il lui avait été dur de dormir sans être assailli par des cauchemars, et même sa vie normale était désormais remplie d'hallucinations ou de sons. Même à cet instant, alors qu'il était assis près du hublot, il pouvait voir St-Dumas sur l'aile de l'avion, comme s'il venait de se trouver dans son épisode favori de la Cinquième Dimension.


Il se contenta de clore le hublot, et se prépara à l'atterrissage.


--


Jean-Paul pénétra dans la chambre d'hôtel qui lui servait de logis temporaire, au sein d'un étage suffisamment élevé pour que toute la ville s'étende sous son balcon. Curieux, il entreprit de s'asseoir directement sur le lit et alluma la télévision, grognant un peu de dépit quand il remarqua que c'était toujours les mêmes news.


Il observa les films à sa disposition : bon, il y'avait du Kurowasa dedans. Légèrement satisfait, il lança le film à la place puis ouvrit son ordinateur sur son lit, afin de mieux observer le message qui lui avait été laissé.


Hotel Remo, 20H45, St Francisco. L'épée de St Dumas frappera, contemple la justice réelle.


Il était 20H15, et il fallut beaucoup moins de cinq minutes pour se dresser entièrement en costume. Depuis les évènements de Gateway, il avait apporter quelques modifications. Les bras et les parties inférieures des jambes avaient leurs propres parties dorées, mais il portait désormais une veste rouge, avec des plusieurs ceintures. 


Ses griffes étaient désormais rétractables, et il avait deux épées accrochées au dos via une énième ceinture, elles étaient de tailles moindres que sa claymore tombée mais toujours suffisamment tranchantes pour découper bien des métaux. Sa cape rouge déchirée se finissait en une capuche rouge, couvrant un masque encore plus solide avec des pupilles blanches.


Sortant rapidement hors du balcon, et fermant lui-même la porte, Azrael disparut dans la nuit. Brièvement, il se laissa tomber parmi les buildings et les draps, avant d'utiliser un lance-grappin dans ses gants pour se déplacer rapidement dans la ville, tel un autre héros auquel la narration taira le nom. Toutefois, il mêlait le grappin au vol, utilisant sa cape massive pour flotter au delà des voitures et des lumières.


Il se sentait purifié, et même libre parmi la fumée et la pluie. Il se sentait comme un véritable ange, amène à délivrer la justice au monde, comme le voulait le Saint qui... non.


Azrael atterrit sur un toit par hasard, posant la main sur sa tête. Lui qui se sentait si libre il y'a de cela un instant ! Le voilà en train de se remettre d'un sacré mal de tête, sur le toit d'un building assailli par la pluie. Se remettant après quelques secondes, le justicier posa brièvement ses deux mains sur les pommeaux de ses épées avant de réaliser soudainement l'identité de son assaillant, quand une lumière soudaine, issue de la rue plus bas, vint révéler l'identité du héros.


Hangman.


Je sais que les héros ont tendance à échapper à la mort, mais c'est plutôt rapide.  Dit t-il, se remettant droit-debout. Ravi de te revoir sain et sauf, Hangman.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 2 Avr 2018 - 0:08
Il ne l’avait pas reconnu tout de suite. Son armure avait été quelques peu modifiée apparemment, et les épées qu'il s’apprêtait à brandir laissaient deviner que la claymore qu’il avait démoli contre Arès n’avait pas a nouveau été forgée. Quoi qu’il en fut Hangman n’avait pas été très accueillant avec celui qui lors de la batailles de Gateway exhorta les atlantes infidèles à mourir. Le haut du visage masqué par sa cagoule de bourreau il laissa apparaître dans la partie inférieure un grand sourire éclairé par quelques lumières de la ville jaillissant de l’obscurité.

“Je suis du genre dur à tuer il faut dire...une vieille malédiction.”

Hangman n’était pas habitué à ce qu’on le qualifie du héros. Personnellement il ne s’était jamais vu comme tel. Il lui arrivait de se conduire ainsi mais la plupart du temps il n’était qu’un vengeur aux méthodes très contestable. Il donnait la mort un peu trop facilement et cela avait plus d’une fois rendu tendues ses relations avec d’autres justiciers. Mais cette facilité à donner la mort n’était qu’illusoire. Hangman essayait de préserver des vies chez ceux qu’il affrontait, ne serait ce que pour ne pas finir pourchassé par la police pour être un criminel comme les autres. Autant pendant l’age d’or du Far West la mort était courante dans la vie des gens, autant les choses avaient quelques peu évoluées de ce coté là et il avait appris à s’adapter. Cependant Hantgman était un peu comme lui. Il l'avait vu plein de fureur face aux atlantes, donnant la mort à tour de bras. Et c'était pour çà qu'Hangman se sentait à l'aise avec Azrael il n'avait pas peur d'être jugé comme un super héros déviant.

Il était arrivé sur ce toit par une autre méthode que celle utilisée par Jean-Paul. Il avait fait apparaître des cordes de ses mains pour les lancer tel des lasso sur des prises, puis avait grimpé à la force de ses bras. C’était beaucoup moins rapide, mais au final le résultat était le même. Il s’approchait de la corniche à coté de laquelle se tenait la “ création” de Saint Dumas.


“...et je me réjouis également de te voir sur pied si vite, Azrael. Tu as une santé de fer.”

Les choses étaient un peu plus compliquées qu’une simple “ santé de fer”, car Jean Paul était le fruit de manipulations génétiques lui ayant attribué une guérison accélérée surhumaine. Personne de normal ne se serait mis de cela si vite.

“Que vaux la présence du justicier à la fleur de lys à Frisco? “


Il croisait les bras et s’adossait à une cheminée, prenant garde à ne pas toucher les antennes de télé.


Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Lun 2 Avr 2018 - 15:31
Il ne savait pas beaucoup de choses sur l'individu qui lui faisait face. En dehors des films ou de ses entraînements et forgeries, il n'avait pas vraiment eu le temps de faire autre chose que chercher des infos sur St Dumas. Il aurait été sans doute malin de rechercher des informations sur Hangman mais il ne s'attendait pas à tomber sur l'individu, surtout après son sacrifice héroïque contre le Dieu de la guerre désormais tombé.


Il avait une endurance de fer et se servait d'armes anciennes mais efficace. Il avait su efficacement se débarrasser des Atlantes et semblait capable d'illusions, et avait été capable de sonner le dieu affaibli. Son aide avait été immense au cours de la bataille, mais il ne savait pas grand chose sur l'homme en lui-même, sinon qu'il n'hésitait pas à tuer. C'était toutefois un avantage, vu que l'on ne peut pas assommer des armées.


Azrael avait dû tuer aussi, et sa décision ne le hantait pas autant qu'il l'aurait pensé. C'était quelque chose de nécessaire contre des assassins qui voulaient brûler toute chose. Il pouvait les arrêter, casser leurs os et marquer leurs chairs, mais leurs esprits resteraient intacts et prêts à continuer. Plus le temps passait, plus Jean-Paul se disait que se débarrasser de façon permanente des criminels, au lieu de simplement les assommer, était la façon de faire.


Il ne pouvait donc pas blamer Hangman pour ses actions, comme le ferait Bruce.


Je vois, très pratique. 


La capacité de ne pas mourir était le genre de pouvoirs que l'Humanité désirait depuis son enfance. Jean-Paul lui même ne convoitait pas cette abilité, toutefois. La vie éternelle conduit très souvent à la folie et il était déjà assez fragile comme ça. 


Hangman complimenta ensuite sa santé de fer, et Azrael hocha la tête.


Ce n'est pas la première fois qu'un maniaque m'a crée de nouveaux trous sur le corps, ce ne sera surement pas la dernière.


Il avait encore des cicatrices, oui, mais il était au moins capable de se mouvoir sans douleurs. En vérité, les cicatrices seraient sans doute closes d'ici quelques jours, selon la gravité de la blessure initiale. Cela construisait son idée d'ange intuable, au moins.


Je ne suis pas ici pour te voler ta cité, ne t'inquiète pas. C'était de l'humour, mais il était assez mauvais avec. Pour sa défense, il n'avait jamais cotoyé des gens très blagueurs... ou du moins, leurs blagues étaient d'un mauvais goût suprême.


St Dumas va bientôt frapper à l'hôtel Remo, il est de mon devoir de les stopper et de découvrir leur piste pour les éradiquer. Je te propose une alliance pour les repousser... ou tuer. Nous nous sommes déjà battus ensembles et cette histoire concerne ta ville.

Azrael se contenta de croiser les bras, ses yeux blancs fixés sur Hangman.


Je ne sais pas qui est exactement visé, ça pourrait être une crapule notable ou des innocents. Mais la justice de St Dumas est corrompue et prone aux bains de sang. Je refuse de les laisser agir impunément.


TU OSES QUALIFIER NOTRE JUSTICE DE BAIN DE SANG, TOI QUI T'ES BAIGNÉ DANS LE SANG DES ATLANTES ?


Azrael tourna la tête vers un autre coin du toit, où se trouvait St Dumas, le doigt accusateur levé vers Azrael. Bien sûr, Hangman ne verrait ou n'entendrait rien, lui qui n'était pas proie aux hallucinations.


HONTE A TON HYPOCRISIE, FILS DE LUDOVIC ! TU TERNIS TON IMAGE DE JUSTICIER AUSSI BIEN QUE TU TERNIS LE NOM DE TA LIGNEE !


Tais-toi... Murmura t-il au coin vide, réalisant seulement, après quelques secondes, qu'il venait d'être victime à une hallucination.


Hm, désolé. J'ai reçu une transmission parasite.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 2 Avr 2018 - 20:26
Ainsi l’ange de la mort était à San Francisco pour empêcher St Dumas de frapper à l’hôtel San Remo. C’était un vieil hôtel de bois prés de la plage Nord datant de 1906 mais qui avait traversé les ages intact un peu comme Hangman. Selon Azrael la justice de Saint Dumas était corrompue, c’était étonnant qu’il lui dise cela car il lui avait semblé qu’il avait indiqué agir au nom de cet Ordre lors de la Bataille de Gateway.

Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) 210

Hangman plusieurs fois avait affronté des sectes comme la Société de Thulé pendant la seconde guerre mondiale par exemple, c’était parfois des nostalgiques des croisades utilisant les seuls passages de la bible ou de tout autre livre sacré dont ils avaient lu trois pages pour semer la mort tout en occultant les passages exhortant à la paix, quand c'était pas juste des mystiques professant des légendes sorties tout droit d'un bouquin de SF. Certains étaient des tarés, d’autres des gars sincères un peu fanatisés mais croyant faire le bien. Mais il ne leur ferait pas de procès d’intention.

Lui par exemple, avait été élevé dans la tradition chrétienne par ses parents, et pourtant quand il fut proche de la pendaison pour avoir fait le bien il accepta ce pacte avec le malin pour avoir la vie sauve. Il avait eu la faiblesse d’avoir peur de mourir et le diable était entré dans sa vie par la petite porte. Mais ce n’était pas suffisant pour corrompre son cœur, c’est pour cela qu’à chaque fois qu’il sauvait des vies dans son travail d’ambulancier, ou de justicier, il tentait de se racheter pour son erreur.

Azrael disait aussi qu’il n’était pas là pour lui voler sa cité, encore heureux pensa Hangman. Il aurait eu bien du mal à l’en empêcher. Si ce mec devenait fou, alors ce ne serait certainement pas lui qui parviendrait à l’arrêter. Lui même se sentait de moins en moins serein depuis ces dernières décennies alors il ne faudrait pas s’attendre à ce qu’il soit celui qui demeure stoïque dans la tempête. Et puis surtout il ne pendait que ceux qui avaient leur place en enfer, et il ne ressentait pas que c’était le cas de l’homme face à lui. Le chevalier moderne sembla marmonner à quelqu’un d’autre qu’Hangman, lui faisant tourner la tête. Mais il n’y avait personne, anomalie expliquée par une transmission parasite.

Ah ces technologies modernes...Hangman avait toujours du mal à s’y mettre. Il tendait un téléphone satellite. Si c’était le dernier cris en 1980 çà pouvait amuser désormais. Et pourtant c’était des appareils comme ceux là qui avait permis aux cartels de la drogue d’Amérique du Sud de communiquer ensemble qu’ils soient au fond de la jungle ou sous une montagne de cocaïne. C’était si viello comme technologie que cela faisait bien longtemps qu’on avait arrêté d'essayer d’intercepter les communications depuis des avions spécialisés, plus personne ne les utilisant. Des fois l’obsolescence avait du bon.


“Je suis avec toi tu peux compter sur moi. Prend çà si tu avais besoin de me joindre et qu’on était séparés. ”

Il désignait du doigt une zone de la ville.


“C’est derrière Chinatown et Russian Hill, aprés toi.”


Il accompagnerait le justicier pour empêcher qu’un crime ne soit commis dans sa ville.



Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 17:28
La logique d'Azrael devait sembler bizarre pour Hangman, lui qui avait vu un ange en plein carnage dans Gateway. A vrai dire, il aurait été parfaitement dans son droit de demander comment Jean-Paul pouvait décrire les méthodes de l'ordre comme barbare, surtout quand ce dernier était en train de se demander si l'option létale n'était pas la meilleure.


Le truc, c'est que Jean-Paul n'infligerait pas la mort à quiconque. Le criminel moyen ou le voleur se prendra juste un coup de pied et sera envoyé en taule. Essayer de tuer tout le monde, ce n'est que de la folie aveugle mêlée à de la rage, et il était plus intelligent que !a. Ses victimes seraient les vilains ou criminels récidivistes, qui ont déjà reçus plusieurs chances et qui les ont toutes bafouées. Eux, ils mourront dans la douleur.


Mais St-Dumas ne voit que le noir et le blanc. Le voleur de pain désespéré est aussi machiavélique que le tueur de masse, pour eux. La main de cette justice n'est guidée que par la punition éternelle de tout crime, peu importe la valeur du méfait. Pour cette raison, il est bien meilleur qu'eux en tant que justicier. Il sait faire la différence entre les moralités et les circonstances, au lieu de tuer tout le monde en hurlant "DEUS VEULT".


Il fut sorti de sa rêverie justificative quand Hangman entreprit de lui tendre un téléphone des années 80. L'ingénieur en Azrael se sentit blessé mais il accepta l'outil sans aucun problème. C'était utile pour la communication, surtout parce que St Dumas ne s'attendrait surtout pas à quelque chose dans ce genre. Dans une ère où les technologies dernier cri sont développées et rendues ringardes en quelques instants, un tel appareil est bien utile pour sa surprise.


Hangman était bien calme devant le murmure bizarre de Jean-Paul, mais il semblait être dans ce jeu depuis un moment. Il avait sans aucun doute vu des choses plus bizarres... comme un dieu de la guerre, par exemple. Azrael se mit donc en route, se mettant brièvement en position avant de bondir, cape déployée, pour planer en ville, utilisant de temps à autres des coups de grappin.


Tu connais l'hôtel mieux que moi, je présume. Vérifie si l'assassin n'est pas déjà entré, il devrait être costumé comme moi si tu le trouves. Je vais vérifier les alentours puis on se réunira d'ici 20H35.


En même temps, il se servit d'un ordinateur miniature sur son masque pour s'informer de nouvelles récentes sur l'hôtel. Après le combat contre Sportsmaster, il avait décidé de s'équiper de moyens d'informations directs, afin de ne pas sous-estimer ses ennemis de nouveau. Le duo atteignit rapidement les lieux : l'hôtel avait l'air très charmant, beaucoup trop pour être le futur théâtre d'un assassinat. Les deux hommes atterrirent sur le toit d'un immeuble devant, et Azrael observa l'hôtel avec des sortes de jumelles miniatures.


Il y'avait une fête, d'après les lumières, le nombre de personnes dans l'établissement (que ce soit au RDC ou dans les étages) et les bruits de fête. Ils avaient bien choisi leur coup : il serait plus dur de trouver la cible véritable. Il doutait même que l'ennemi soit déguisé, d'ailleurs. Dans le pire des cas, il trônait sans doute déjà parmi la foule, attendant son heure de façon parfaitement casuelle. Les pires tueurs sont ceux qui ressemblent le plus à des humains normaux.




Les gardes se tenaient sur le toit, ne bougeant pas vraiment. Ils semblaient se cacher de la pluie, même alors qu'ils avaient d'épais manteaux pour se couvrir le corps.


Attendant qu'Hangman parte en avant, Azrael se tint brièvement au sein de la pluie puis tourna la tête... pour mieux voir sa silhouette tâchée de sang, tenant une épée de feu brisée. Il saignait de partout, comme à Gateway, mais pas du visage, qui avait simplement été transformé en un crâne couvert de sang, les orbites vides dévisageant froidement Jean-Paul.


Toutes ces blessures, toutes ces peines juste pour te laisser interrompre par des gamins et des balourds. Tu les vois toujours, non ? Les visages dans les débris, les soldats morts à tes pieds, les ultimes râles de douleurs de nos propres victimes te hantent dans tes nuits et même dans tes jours !


Le geste de Jean-Paul fut guidé par l'instinct : en un instant, il bondit vers son double, franchissant aisément la distance les séparant et pénétrant dans la petite cabine qui hébergeait le squelette. Guidé par la vengeance, il amena son poing vers le visage squelettique de son ennemi, envoyant des morceaux d'os voler avec chaque coup.


Tu n'as aucune influence sur mon esprit ! Aucune ! Aucune ! Aucune ! Aucune ! Aucu...


Il n'y avait rien à ses pieds : dans sa folie, il avait juste creusé un trou au travers du ciment, révélant une pièce heureusement vide à ses pieds. Se relevant promptement, il fut surpris de remarquer que la cabine elle-même été occupée : une sorte de téléscope miniature se trouvait à ses pieds, accompagné d'une sorte de petit appareil rouge, dont il s'empara par réflexe avant de regarder au travers de l'appareil.


Il ne trouvera rien pendant un instant mais une recherche rapide sur un autre immeuble lui permit de déceler que deux hommes gisaient dans une pièce relativement sombre, heureusement seulement assommés. La réalisation lui passa au travers du corps comme un tonnerre.


Les gens sur le toit n'étaient pas les gardes.


Hangman !  Tonna t-il au téléphone. Ce ne sont pas les gardes sur le toit !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 21:42
Hangman hocha la tête quand Azrael lui demanda d’entrer pour vérifier si l’assassin n’était pas déjà dans le bâtiment.

“Bien je t’alerte si je le trouve.”

Tout une partie de l’hôtel baignait dans l’obscurité, car certaines chambres n’était pas occupées. Une fête était organisée, ce qui ne faciliterait pas la tâche de Bob qui avait horreur de se montrer en public. Soit il, allait improviser. Il regarda l’une des chambres à la lumière éteinte mais dont la fenêtre était entrouverte puis se concentra. Il disparu alors dans un nuage de fumée noire, voyageant à travers l’ombre pour s’y rendre. En un instant il y était, s’assurant que personne n’y dormait. Il avait subitement la nausée car le défaut du vol d'ombre était qu'il générait souvent le mal de mer chez son pratiquant.

Il enlevait la corde qu’il portait autour du cou et celle ci disparu subitement, le contrôle de la magie noire lui donnant pouvoir sur les cordes qu’il générait. Il enleva ensuite sa cagoule de bourreau et alluma une lampe de chevet. Comment rendre tout cela plus discret afin de s'infiltrer? La tunique bleue de soldat de l’Union déjà çà faisait commémoration du 4 juillet ou carnaval... Il l’enlevait pour garder sa chemise blanche, puis décrochait sa cape puis posait dessus sa tunique avant de la ramener pour faire un baluchon, baluchon qu’il noua avec une corde qu’il fit apparaître, formant ainsi un sac qu’il posa dans son dos. Il enleva ensuite sa cagoule pour la plier et la ranger sous sa ceinture. S’il fallait repérer un assassin parmi les clients de l'Hotel il serait plus à l’aise en civil. Le couloir était bruyant et lumineux. Des invités y discutaient un verre à la main quand Robert ouvrit violemment la porte de sa chambre qui était fermée à clef.


“Oups excusez moi. Je crois que la poignée était cassée j’étais enfermé dans ma chambre!”

Qu'un homme surgisse en défonçant une serrure de l'intérieur de sa chambre avait surprise un couple occupé à roucouler, et l’avait fait sursauter. Bob ne demanda pas son reste et passa à coté d’eux.


“Pardons je vous laisse..”

Sans s’attarder ici et sous leur regard étonné il circulait dans l’étage en regardant autour de lui, tâchant de sonder l’âme dans le regard des gens qu’il voyait. Des tueurs professionnels il en avait vu dans sa longue vie, ils avaient un truc dans le regard...bon d’accord c’était un peu du pif mais quand on a pratiqué çà devenait de l'expérience. Cependant si ces types étaient des bons, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’ils fassent une gueule de tueurs avant de passer à l’action, il y avait des limites à la bêtise.

Il passa au rez de chaussé, c’était bondé. Les invités dansaient, buvaient sans pour autant tomber dans l’excès, et discutaient. Hangman regardait autour de lui. Peut être est ce lui? Ou elle? Azrael n’avait pas précisé si Saint Dumas comptait des femmes dans ses rangs… il chopait une Budweiser et la décapsulait avec le pouce avant de la siffler d’un trait.


“Dis donc t’as une sacré descente mec!”

Lui disait un jeune type déjà bien rond..


“Toujours avec les soft.”


Il balançait ensuite la bouteille dans la poubelle à coté de la table basse et continuait à chercher autour de lui. Soudain le téléphone sonna discrètement, le volume étant au plus bas. Il se mettait à l’écart pour écouter ce qu’Azrael avait à lui dire. Les soit-disant gardes sur le toit étaient la menace qu’il avait tant cherché à ientifier. Il se mettait à l’écart du coté de l’escalier et répondait.


“D’accord essaie de les arrêter si ils passaient à l’action j’arrive!”


Il allait le rejoindre en haut, pourvu qu’il arrive à temps...



Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Avr 2018 - 12:56
Il ne savait pas s'il s'agissait là d'une énième hallucination ou d'un piège. C'était une simple planque, qui appartenait peut être à quelqu'un de simplement intéressé dans l'observation des étoiles. Peut-être avait t-il déniché un autre crime, peut-être qu'ils allaient simplement assaillir des gardes qui se contentaient de faire leur boulot. Cette peur primaire, celle d'attaquer l'innocent dans sa rage, l'empêcha brièvement de bouger.


Puis, il s'élança, mugit par l'instinct. Ce n'était pas une situation où il pouvait hésiter, et le fond de l'affaire se révélerait bien assez vite. Dans le pire des cas, il fera de son mieux pour régler l'issue une fois le problème principal résolu.


Déployant son grappin, Azrael s'élança au travers de la rue, gagnant assez d'élan pour bondir au dessus du toit, atterrissant au milieu des deux gardes avec assez d'élan pour les repousser brièvement. Hangman ne serait pas là avant un petit moment. Il avait affronté bien pire que deux simples humains mais c'était son premier combat réel avec cette armure, ce qui était un désavantage assez conséquent pour le jeune homme.


C'est quoi le problème, mec ? T'es sacrément direct si tu viens ici pour voler des trucs.


La pluie se déchaînait sur le crâne d'Azrael, qui s'était heureusement couvert de sa capuche. Il avait gagné assez d'expérience avec les agents de St Dumas pour savoir comment les activer : ainsi, il se contenta de lever la paume.


St Dumas guide, sa main est juste et son épée est tranchante.


Les deux gardes reculèrent brièvement puis se penchèrent en avant, adoptant des poses déjà plus combatives. L'un d'entre eux enleva sa propre capuche, révélant un homme... banal, quoi que son visage était marqué d'un rictus inquiétant. On ne s'approchait pas du clown là-bas mais il y'avait de l'effort.


Juste à temps, fils de Ludovic ! Je dirais même que tu as de l'avance !


Le garde entreprit de bondir en avant, accompagné de son camarade. Il ne sortit toutefois aucune épée, maniant seulement une matraque ordinaire. Par réflexe naturel, l'agent de la justice leva les deux gants pour intercepter les matraques et repoussa les deux hommes dans le même mouvement, lançant un coup de pied pour propulser le premier garde presque à travers du toit.


Une fois fait, il se tourna vers son second ennemi, s'élançant dans un bref duel avec ce dernier. Les coups de poings fusèrent à vitesse égale mais Jean-Paul était en armure complète, et cet homme n'était qu'en déguisement de garde : il fut donc rapidement défait et propulsé au sol, quoi qu'il se releva rapidement. Ceci dit, Azrael ne déployait pas vraiment d'efforts, se retenant de les tuer.


Haha, excellent, Jean-Paul ! Tu as le niveau désiré ! Tu peux désormais nous rejoindre.


L'autre bonhomme se releva également et pointa du doigt le second.


Va activer les bombes, je vais retenir le fils de Ludovic !


L'autre garde partit en trombe, filant vers une porte qui le dirigerait droit vers les escaliers de secours. Conscient de la future présence d'Hangman mais nullement désireux de laisser le criminel activer des bombes, Azrael bondit mais fut interrompu par le garde plus bavard, qui avait déployé une vitesse admirable pour prendre la cape de Jean-Paul et le propulser plus loin, dans le ciment mouillé avec la pluie.


Il se souvenait de ce film de super-héros qu'il avait vu. "PAS DE CAPES" avait dit l'un des personnages. Il aurait du l'écouter.


La matraque descendit vers le visage de Jean-Paul, et ce dernier roula vers la gauche pour l'éviter, laissant l'objet creuser des lézardes sur la matière pourtant très solide. Ce type était entraîné et son objet n'était manifestement pas qu'une simple matraque. Agrippant une épée, Azrael la sortit juste à temps pour arrêter un second assaut, les deux adversaires se lançant dans un bref défi de force, les étincelles volant pour illuminer leurs visages.


Des bombes ? Qu'est-ce que St Dumas pourrait vouloir à un petit hôtel comme ça ?!


Tu ne peux voir que la petite image, Azrael. St Dumas voit le monde en entier ! Il ne se fie pas aux apparences, car le mal, peu importe sa forme, ne peut se dérober à son regard !


Azrael triompha de son ennemi en force, repoussant ce dernier en arrière avant de le frapper au torse via un grand coup de pied, l'envoyant voler sur plusieurs mètres pour choir sur le ciment. S'élançant en avant, Jean-Paul fit un salto pour esquiver la matraque que l'homme acculé venait de lui balancer, laissant l'objet chuter dans un coin du champ de bataille improvisé et atterrit directement près de la tête de son ennemi.


Agrippant les épaules du fanatique, Jean-Paul balança ce dernier dans les airs avec force et lui cala un puissant uppercut à l'atterrissage, l'eau éclatant sur son poing alors que le fanatique entreprit de faire une pirouette aérienne ou deux avant de chuter, définitivement vaincu.


Azrael se tourna vers la porte ouverte, priant pour que l'autre combat se finisse aussi bien pour son allié de ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 4 Avr 2018 - 20:41


Alors qu’Azrael avait entamé le combat avec les faux gardes, l’un d’eux s’était précipité par la porte menant sur le toit pour activer une bombe. Le motif de sa fuite dans l’escalier, Hangman l’ignorait bien. Cependant ils allaient inévitablement se croiser, le justicier vengeur montant l’escalier. Ce fut au niveau de l’avant dernier étage de l’hôtel qu’ils se croisèrent dans le vieil escalier en colimaçon. Hangman avait reconnu tout de suite le garde trempé qu’il avait déjà vu sur le toit, lui en revanche ne croisait qu’un homme en chemise portant d’improbables santiag surgissant du fond des âges.

Sans attendre et alors que l’envoyé de ST Dumas comptait juste le bousculer, Hangman le repoussa d’un coup d’épaule et lui envoya aussitôt une droite dans les gencives. Cela était loin d’avoir mis KO son adversaire, et l’effet de surprise de se faire agresser par un client de l’hôtel était passé il enchaîna à son tour un double coup de pied qui envoya valser Hangman en arrière, lui faisant traverser la porte en bois menant sur le couloir de l’étage. Alors que les débris retombaient a peine sur le sol des résidents apeurés allaient se cacher dans leurs chambres ou derrière des coins de murs. Que ce passait il donc là, une bagarre? Qui était donc ce sinistre type encapuchonné? En tournant la tête Bob vit qu’il y avait des témoins, il ne pourrait donc pas utiliser ses pouvoirs afin de ne pas dévoiler son identité. Quoi qu’il se passa avec cet adversaire, il ne devra donc pas invoquer les ténèbres pour le vaincre.

L’assassin de St Dumas allait reprendre sa route, aussi Hangman se releva pour le défier. Ça y est, il avait compris qu'on ne le laisserait pas faire. Afin de couper court à toute envie d’un corps à corps il dégaina une dague. Bob ne cilla même pas, marquant ostensiblement qu’il en faudra plus pour le stopper.


“Tu t’obstine? Tu sais que je vais te tuer?”

Hangman croisa les bras, alors que des clients regardaient la scène, effrayé en pensant que quelqu’un allait peut être se faire poignarder sous leurs yeux.

“Je prend le risque.”

Un sourire mauvais apparaissait sous la capuche. Bien, puisque qu'il voulait jouer les héros...le membre de ST Dumas s’élança sur Hangman qui recula brusquent d’un pas pour esquiver la lame avant de saisir le bras et le tordre. Mais son adversaire ne lâchait pas pour autant son arme, et enchaînait plusieurs coup de pied au ventre, au torse et d'autre très haut à la tête d’Hangman. L’adversaire du bourreau avait une excellente forme physique et une agilité surprenante, il assénait des coups puissants destinés à faire lâcher prise son adversaire. Mais Bob tenait bon. Il bloqua la jambe qui le frappait sous son bras et soulevait son adversaire pour foncer avec lui dans un mur de la cage d'escalier, l'assassin servant d'amortisseur. Le choc était brutal, la douleur de l’écrasement lui faisant lâcher son arme blanche. C’était bon, il était “ dans les cordes”. Bob boxa de toutes sa super-force nocturne le ventre de son adversaire, alors que celui ci tentait vainement de se protéger avec ses coudes et en serrant ses abdominaux.

Encore deux jab du gauche puis une droite et l'assassin partait dévaler l’escalier. Mais sa façon même de chuter, était étudiée. Cet homme avait appris les arts martiaux, cela se ressentait. Il se relevait péniblement de l’étage inférieur et regardait Hangman du bas des marches.


“Tu es à ton maximum là?”

Ok, il voulait vraiment l’énerver, et il avait réussi. Hangman descendait l’escalier en faisant craquer ses phalanges entre elles. Il voulait vraiment que çà cogne? çà allait cogner… Alors que l’étage inférieur avait déjà été vidé par les personnes partant au rez de chaussée, Hangman venait tenter de frapper son adversaire. En bas raisonnait une musique de Scott McKenzie emblématique des années Hippie. Le sommet du peace and love, sacré contraste avec la violence à l'étage.

L'assassin l’esquivait et projetait violemment Bob dans un mur avant d'enchaîner des coups de pied au visage et de tenter de lui faire une clé de bras. Hangman se désengageait de la prise en le repoussant , et les deux hommes s’envoyèrent une succession de directs au ventre, de patates en pleine face et de coup de genoux qui n’auraient rien eu a envier à un match classé de MMA. Finalement c’est par un crochet au foie que Hangman senti qu’il faisait tituber l’adversaire. Il le saisit alors par le cou et lui enfonça la tête dans le plâtre du mur, avant de la retirer. Il l’avait enfin assommé. Il relâchait son corps qui s’effondrait dans le milieu du couloir sur lequel gisaient des vases cassés, des meubles en bois détruits et des morceaux de plâtre.


" Pauvre taré."


Son ennemi au sol, il essuyait le sang qui coulait de sa lèvre d’un revers de manche de sa chemise déchirée et regardait autour de lui. Pas de regards indiscrets, il pouvait faire apparaître les cordes permettant de ligoter sa prise, et retournait prendre son sac, avant de gagner le toit pour retrouver Azrael. Il espérait qu’il aurait lui aussi réussi a neutraliser l’autre.


Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 20:13
Jean-Paul avait assommé son ennemi dans la précipitation du combat. C'était un acte en soit regrettable, mais ce n'est pas comme s'il venait de pourfendre le bonhomme. Il aurait déjà été plus grave de le tuer, surtout parce qu'il ne savait pas encore comment Hangman éliminerait la menace de l'autre individu. Son motif n'indiquait pas qu'il avait de la pitié en général mais il n'était jamais bon de juger les héros sur leurs noms de code.


Azrael agrippa l'homme par le col et le traîna à l'intérieur, entendant les bruits de bagarre au sein de l'hôtel. Heureusement, aucun client ne vint fuir par les escaliers, lui permettant donc de contempler brièvement les évènements récents. Il n'avait pas encaissé de dégâts pour l'instant, même avec le choc. Son armure était en tout point mieux que celle utilisée contre Sportsmaster ou au début de sa nouvelle carrière de justicier.


C'était très bien. En dépit de ses gènes avancés, qui lui permettaient d'affronter des atlantes, il n'était rien comparé à la plupart des individus à super-pouvoirs, et devait sans cesse améliorer ses armures ou survivre. Quelque fois, il voulait juste s'asseoir un peu et souffler pendant juste une journée, mais il y'avait toujours quelque chose à réparer et un crime à arrêter dans Ossaville. la semaine n'avait pas été tendre malgré ses blessures.


En ré-ouvrant les yeux, il fut à peine surpris de voir St Dumas dans l'escalier, les bras croisés alors qu'il observait le jeune homme de ses yeux vides de toute empathie. Son esprit avait de quoi ratatiner les esprits.


Tu gémis donc envers les autres héros pour t'occuper de moi ? Pathétique ! Ton corps est prêt, mais ton esprit est corrompu ! Qu'importe, toutefois ! Ton esprit ne sera bientôt plus, et Azrael saura utiliser les pleines compétences de ta physiologie avancée !

Azrael ignora l'hallucination et s'empara seulement du gizmo récupéré tout à l'heure. A sa grande surprise, le bout de technologie s'étira promptement en une sorte d'arc, avec une ligne laser à la place de la corde. Surpris, Jean-Paul trébucha en arrière quand l'hallucination apparut pile devant lui, l'odeur de la mort remplissant les narines de Jean-Paul.


L'épée de la Justice fera ployer le pendu comme elle fera ployer un simple garçon. Observe la destruction de ce trou à rat, fils de Ludovic !


NON !


Azrael lança son poing pour toucher, comme attendu, l'air : un rire cruel s'échappa seulement de la gorge du fantôme, pile au moment où Hangman vint finalement rejoindre les lieux, portant son adversaire vaincu vers la scène tel un trophée. En bas, la foule s'affairait, indiquant que le duel avait été public. 


Désolé, une mouche.


Une fois Hangman arrivé, Jean-Paul rétracta l'arc et se pencha vers son propre ennemi assommé, levant un seul doigt pour signaler à Hangman de ne pas intervenir. Il utilisa ensuite rapidement cette même main pour bloquer la lame soudaine du servant de St Dumas, un rictus de rage calé sur le visage mouillé de son ennemi, plusieurs lignes de sang coulant hors de ses lèvres. Un coup de poing se chargea de le ramener au sol.


Révèle nous donc ce qui guide vous deux dans cet hôtel.


Tu devrais regarder plus de journaux. L'un des invités de cette "fête" en bas est un marchand d'armes ! Il vend des outils aux hérétiques ou au gouvernement, il propage la souffrance depuis son bureau sans ne jamais payer !


Et donc, vous allez simplement tout détruire ? En comptant les innocents en bas ? 


Le monde doit comprendre notre message. Un simple assassinat ne suffira pas, voyons ! Ce n'est que dans la mort de masse que le monde réagit. Les bombes créeront des dizaines de martyrs, ils iront ensuite au Paradis ou en Enfer selon leurs actions !


Azrael prit un peu de temps pour reculer, laissant Hangman admirer la folie définitive du groupe, se faisant, il observa Hangman puis pointa du doigt, lui demandant de retenir le fanatique.


 sortit un tout livre hors de sa poche, juste assez grand pour tenir dans sa pain. Un rire amusé s'échappa de la gorge du fanatique, accompagné d'un soupire rauque quand du latin s'échappa de la bouche d'Azrael.


Horrifié, le bonhomme tenta de se débattre, mais dans la poigne de fer d'Hangman, il n'y avait pas grand chose à faire.


UNE BOMBE DANS LA CAVE L'AUTRE DANS LA CHAMBRE 6 SUR L'ETAGE DEUX ARRETE ! ARRETE ! ARR-"


Un coup de poing interrompit ses souffrances. L'opération n'était définitivement pas discrète mais Jean-Paul se fichait bien de ça, maintenant, ils avaient des bombes à neutraliser.


L'ange de la justice se tourna vers son allié !


Elles ne sont pas armées je crois, on les prend et je m'occuperais de m'en débarrasser. En avant ! Fit Jean-Paul, bondissant en avant !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 6 Avr 2018 - 22:31
Hangman avait ramené sur le toit sa prise , arrivant juste à temps pour voir Azrael qui frappait dans le vide en criant. Le bourreau connaissait bien le pouvoir des illusions, c’était sa spécialité de faire apparaître les pires peurs de ses adversaires aux yeux de tous. Cependant il n’en avait certainement pas usé sur son camarade, aussi s’interrogea t’il. Un illusionniste se jouait il de lui, agissant sur son cerveau et non sur l’environnement pour y créer des images magiques?

“Ça va Azrael? Tu vois des choses?”

Il tentât de lui poser la main sur l'épaule et s'assurait de son état. Azrael lui expliquait que c’était une mouche, mais Hangman eu du mal à le croire. Bob grimaça. Que cherchait il à cacher? On ne fout pas des coups de poings à des mouches c’était une certitude. Il remettait son costume quand Azrael lui demanda d’un geste de tenir la personne qu’il interrogeait. Il n’y voyait sur le moment aucun soucis, ces assassins ayant certainement des secrets a révéler leur permettant de sauver des vies. Le membre de Saint Dumas tenta de se débattre totalement effrayé, puis livra l’emplacement des bombes dans une crise surréaliste, avant de se faire assommer par Azrael. Hangman entendait les gyrophares de police arriver, les gens de Hotel avaient logiquement prévenu les autorités de la bagarre qui avait eu lieu.

“Nous devons faire vite, la police voudrait me mettre le grappin dessus , rapport à quelques pendus... Je m’occupe de celle de la cave.”

Il se retournait en faisant claquer sa cape et filait à travers les escaliers pour arriver dans la cave obscure où se trouvait l’une des bombes. Tout en agissant il gardait à l’esprit qu’Azrael semblait perturbé, et que la lecture de passages d’un livre dans ce qui semblait être du latin avait suffit à amener à l’agonie celui qu'il interrogeait.

Hangman avait beau être quelqu’un semblant maléfique au premier coup d’œil, il ne fallait pas s’y méprendre. Les bourreaux avaient toujours entretenu cette ambiguïté sur la nature de la justice qu serait rendue par leur hache, leur guillotine, leur chaise électrique, leur corde. Divine? Démoniaque? Certes ses pouvoirs lui venaient du diable. Certes il donnait la mort. Certes il utilisait la magie noire. Mais derrière ce masque resterait toujours Robert Dickering, ce chirurgien qui avait été pendu pour avoir sauvé quelqu’un du camp de l’armée d’en face.

Depuis cette époque ou le “camp du bien” lui avait donné la mort alors qu’il n’avait agis que par soucis de la justice, il avait compris que les choses n”étaient pas binaires. C’était plus compliqué que les bons d’un coté et les méchants de l’autre, et Azrael soulevait une vraie question. Il avait une réputation de justicier, il avait protégé Gateway des atlantes et tenu tête à un Sportsmaster champion de l’olympe corrompue par Arès, mais ne risquait il pas de devenir dangereux? Pour le moment il cherchait à protéger des innocents d’une bombe, et ils avaient intercepté des assassins certes…Mais jusqu’où irait Azrael?

Car les pires bourreaux de l'histoire n'étaient pas ceux œuvrant en conscience du mal. Les plus meurtriers pensèrent souvent jusqu'au bout œuvrer pour une bonne raison. C'était du moins l'idée de Hangman, et il marchait sur une corde pour ne pas tomber du mauvais coté. L'ange avait il chuté lors de la bataille de Gateway?


Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 20:47
Jean-Paul savait que sa bataille contre St Dumas paraissait... extrême. Il tourmentait des hommes déjà blessés et se battait au sein d'établissement fréquentés par d'infortunés civils. Ses actions tenaient du vengeur ou de l'anti-héros, prêt à sacrifier sa morale pour abattre l'ordre corrompu qui se dressait devant lui.


Il savait bien qu'un jour, ses actions seraient aperçues comme "trop". Un jour, Bruce aurait sans doute besoin de l'arrêter de nouveau, un jour, des héros qui s'étaient autrefois battus avec lui viendrait se dresser. Mais il ne serait jamais qu'un simple homme avec des idéaux. Il était plus puissant qu'un homme moyen sans entraînements, oui, mais il restait un simple homme à l'esprit confus dans un monde de dieux et de créatures.


Et de plus, il ne faisait que pourfendre une organisation extrêmement dangereuse, le monde se porterait mieux sans l'ombre de St Dumas, personne ne pouvait le dénier. Même un pacifiste ne saurait les pleurer longtemps. Toutes les horreurs possibles étaient méritées et toutes les méthodes étaient nécessaires pour abattre définitivement la monstrueuse organisation, beaucoup trop grosse pour être arrêtée de façon conventionnelle. 


Hangman se dirigeait vers la cave, et Azrael partit donc vers la chambre, s'assurant que les deux bonhommes étaient bien hors d'état de nuire. La police serait bientôt là, et s'il était très capable de brutaliser des esclaves plongés sous le contrôle de l'organisation, attaquer de simples policiers ne lui convenait nullement. Il tomba bien sur des clients en panique mais ne prit pas la peine de les rassurer, il fallait se débarrasser du danger principal.


Atteignant la porte, Jean-Paul leva seulement le pied pour aplatir l'obstacle, et bondit dans la chambre, relativement intacte. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour dénicher la bombe, une sorte d'engin plat et blanc, qui ne pesait pas lourd, et qui était encore éteint. Les "gardes" étaient sur le toit et l'individu ne viendrait probablement ici que pour cette soirée, alors comment est-ce qu'ils comptaient activer les bombes ?


Jean-Paul vérifia un peu, tentant de dénicher un système quelconque, mais l'engin semblait désactiver pour de bon. Peut-être que celui d'Hangman était activé ? Hangman était très fort, mais il doutait des capacités d'ingénieurs. Se décidant à partir, Jean-Paul fut surpris de tomber sur une femme, avec des yeux bleus perçant et de longs cheveux bruns, avec une simple robe de soirée violette.


Si ce n'était pas pour la présence de son masque, et l'adrénaline actuelle, le pauvre Jean-Paul se serait effondré dans des excuses incohérentes. 


Mademoiselle, c'est une urgence.


Cet engin n'est pas prêt, fils de Ludovic. Celui de la cave non plus.


Azrael se cala en avant et cligna des yeux. Il s'était préparé à dire quelque chose de cool avant de partir mais elle venait de le couper net.


Mon nom est Lihly, c'est moi qui me suis chargée de te contacter. Fit t-elle. Tu as réussi le test.


Attends, Lihly, je suis un peu conf-


Tendant le gant en avant, Azrael fut surpris de voir Lihly lui place une sorte de clé USB dans la paume de la main, observant l'objet avec curiosité.


C'est moi qui ait organisé cette petite opération pour t'attirer, quoi que je ne m'attendais pas à Hangman, j'ai eu peur pendant un moment. 


C'est toi qui devait activer les bombes ?


Je te suis depuis longtemps, Azrael. J'ai vu tes exploits sur Ossaville, j'ai suivi tes combats dans ce tournoi d'experts en karaté, j'ai regardé ton massacre sur Gateway. Tu est prêt, tu est l'élu qui saura couper les mains de St Dumas. L'homme que j'attend depuis des années.


S'emparant du gant du jeune homme avec ses deux mains comparativement petites, Lihly leva les mains jusque à ses yeux, fixant Jean-Paul avec intensité. Il était partagé entre la crainte, la méfiance, la colère et les hormones. C'était quand même une jolie fille qui le regardait droit dans les yeux, et même avec toutes ces expériences, il restait... un jeune homme.


Toutefois, il entreprit de retirer sa main pour placer la clé USB dans un endroit sûr.

Je te contacterais plus tard, rejoins Hangman et échappe la police. Je vais maintenant agir comme une civile lambda. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH


Lihly bondit dans le couloir, s'élançant vers la sortie en laissant échapper un cri horrifié fort réaliste. Un peu confus, Jean-Paul s'assura du maintain de la clé et entreprit de se diriger vers les escaliers, se demandant si la clé avait son numéro de téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2018 - 23:48
Ignorant tout de la rencontre d’Azrael avec la séduisante Lilhy, Hangman avait trouvé la bombe située dans la cave. L’engin plat et blanc était plutôt léger et semblait fonctionner avec une technologie dépassant de loin les connaissances d’Hangman. Il décidait de l’emporter avec lui, ceci avec un double intérêt. Le premier d’éviter qu’elle n’explose dans cet hôtel si elle était munie d’une commande à distance. Le deuxième de la recycler pour lui si un jour il avait besoin d’explosif puissant et de petite taille. Car Hangman n’était pas ce qu’on pouvait appeler un justicier roulant sur l’or, et il n’en avait pas vraiment besoin. Il essayait de s’adapter à un monde en perpétuel mouvement depuis des décennies en ramassant ce qu'il trouvait çà et là, et jusque là il y arrivait plutôt, bien que les dernières années soient particulièrement hardcore question évolutions technologiques. Il remontait les marches à toute vitesse alors que la police entrait dans l’hôtel et qu’une femme criait. Passant à coté de l’homme qu’il avait ligoté dans le couloir celui ci qui s'était réveillé l’interpellait, alors qu’il était ventre à terre.

“L’épée de la justice s'abattra sur toi pendu démoniaque!”

La police était en bas, et allait monter à l’étage dans quelques instants. Il devait partir, et n’avait pas trop de temps à perdre avec cet homme. Pourtant il voulait lui dire quelques mots avant de fuir. D’un revers de manche il essuyait le sang qui coulait de sa lèvre et il s'accroupissait pour lui parler tout bas.

“J'attend ce jour, peut être qu’enfin on me présentera Saint Pierre, et qu’il m’ouvrira. Mais laisse moi te dire une chose, j’ai été là où tu iras. J’y ai rencontré le “patron”, et il m’a donné un job. Celui de lui envoyer les gens comme toi en colis recommandé noué par cette belle corde autour de toi. Alors t’as de la veine que la police arrive pour te sauver.”

“Fils de Satan!!! Tu es le mal absolu!”

" Hey t'écoute ce que je t'ai dis mec? C'est pas mon père tu crois qu'il ma pistonné tête de... "

Un jeune policer arrivait en haut de l’escalier, tombant sur la scène qui se déroulait il braquait son pistolet dans la direction du Hangman et criait à ceux en bas.

“ P'tain j’ai le Pendu qui se penche sur un type!”

Sa main tremblait, il ne voulait pas tirer. Ses camarades des forces de l’ordre du rez de chaussé retenaient leur respiration. Hangman? On savait quand il était passé par quelques part mais on tombait rarement sur lui en flag', il avait une réputation de fantôme à San Francisco.

“Les mains en l’air et bouge plus!”

Hangman se redressait doucement en souriant au membre de Saint Dumas. Il reculait d’un pas et se mettait contre le papier peint du couloir, a coté d’une lampe murale. Il s’adressa une dernière fois à l’assassin.


“De maintenant jusqu’a la fin de ta vie, prend garde quand tu sortiras le soir…”


Puis d’un revers de la main il éclata l’ampoule de la lampe et disparu subitement, fuyant à travers l’ombre et ne laissant que le membre de l’ordre assassin et le policier tremblant. Quelques minutes plus tard, Hangman retrouvait Azrael sur un toit de la ville.

“Je te dois une fière chandelle de m’avoir prévenu de ce qui se préparait ici Azrael. “

Il souriait au héros de Gateway sans qui sa ville aurait connue un drame.



Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2018 - 19:20
Azrael ne savait pas vraiment ce qui venait de lui arriver, avec cette femme bizarre et les gardes-templiers en haut, mais il voyait une occasion en or de finalement cesser l'investigation et de mener le combat directement vers St Dumas, l'organisation qui avait su échapper tant longtemps à la punition de la loi en se cachant dans les ombres.


Peut-être que c'était un piège, peut-être que la clé infecterait son ordinateur, peut-être qu'il risquait de faire l'erreur de sa vie. Mais il voulait désespérément trouver quelque chose pour finalement débuter sa croisade, et Lihly tombait comme une fleur. Et il avait la connaissance technologique pour ne pas tomber dans un tel piège, lui qui s'était occupé de faire du programming, ayant même enrôlé dans une école dédiée à cet art avant de découvrir sa véritable destinée.


Le jeune homme fuit au travers d'une fenêtre et atterrit devant l'hôtel, conscient qu'il devait avoir l'air d'un sacré criminel. Sa tenue était faite pour terrifier les criminels après tout, et en dépit de ses efforts, ça avait aussi le don d'effrayer les civils. Il se mit donc très rapidement en route, laissant les sirènes de police lui ruiner les oreilles, les policiers étant quelque peu confus avec la méthode à adopter devant un templier ninja moderne.


Quelques balles fusèrent, sans doute venant de policiers un peu aigres, mais Jean-Paul entreprit de les dévier au moyen de ses épées, bondissant rapidement dans une allée vide, où se trouvait un mur de briques légèrement abîmé mais toujours relativement stable. Peu désireux de se laisser arrêter maintenant, Jean-Paul leva le poing et entreprit de démolir le mur avec un coup de poing, passant au travers de la structure et provoquant une pause ébahie chez ses poursuivants.


Il ne lui fallut que quelques secondes pour sauter ensuite dans les airs, lançant un grappin parmi les escaliers de métal et les linges, atteignant le coin d'un toit pour le hisser directement dans les airs et sur le sommet d'un immeuble, hors des policiers. Une fois ses affaires en place, Jean-Paul bondit quelques immeubles au loin pour semer les forces de l'ordre, utilisant des grappins et de sa capacité à planer pour accélérer la démarche.


Lihly lui revenait en tête, pas seulement parce qu'elle était à ses goûts (il aurait aimé des lunettes mais bon), mais aussi parce qu'un troisième allié contre St Dumas lui faisait penser qu'il réussissait quelque part, quand même.


Une fois arrivé, parmi les fumées des toits et la pluie déjà présente, Azrael fut à peine surpris de voir Hangman arriver près de lui, semblant vraiment gracieux envers Jean-Paul grâce à son avertissement. Pour Azrael, qui n'avait jamais vu d'alliés dans le camp des héros (sinon Batman), c'était assez rare. Au point où il passa un peu de temps à contempler sa situation avant de répondre en levant la main pour une poignée virile.


C'est en remerciement pour Gateway, mon ami ! En espérant qu'un énième team-up puisse se réaliser dans un futur proche !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 454
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 14 Avr 2018 - 11:37
Robert serrait la main tendue par Jean Paul. Il lui était effectivement reconnaissant car si cette ville était d'ordinaire tranquille ce n'était pas du qu'a la présence d'un justicier des plus sévère et coriace,le tuer ne réglant jamais le problème des malfrats . C'était surtout du à l'âme même de San Francisco et de ses habitants. C'était une anti-Gotham, une ville d'espoir et d'ouverture sur le monde à la manière de Gateway, mais sans les gravats, sans la guerre. Il aurait été tragique que pour la première fois une tuerie de masse s'invite ici cette nuit là.

“Bien sûr Azrael, je suis habitué à travailler avec des anges qui n’en sont plus vraiment.”

Un sourire en coin, Bob faisait allusion à l’ange déchu qui l’avait maudit,ce diable n’ayant gardé d’ange que le statut que dieu lui donna lors de la création. Il relâchait la main de son nouvel allié et se retournait pour faire apparaître une corde qu’il attachait à une cheminée, puis s’approchait du bord de l’immeuble où ils se trouvaient, se préparant à descendre. Avant de partir il montrait le téléphone accroché à sa ceinture.

“N’oublie pas, où que tu sois dans le monde et tant que ce n’est pas sous un tunnel, si tu as besoin d’aide,appelle moi. Je ne te cache pas que je serais plus rapide à arriver selon qu’il fasse nuit ou pas.”

Il passait de l’autre coté du mur, se tenant à la corde par laquelle il allait descendre en rappel.

“Ah, et même si c’est pour boire une bière”

Il faisait un clin d’œil à Azrael et et disparaissait dans la nuit, laissant Jean Paul suivre sa quête qui le ramènerait à Ossavile, à la France, à Saint Dumas et au “Pape”. Sortirait il indemne de sa quête? Seul l'avenir le dirais, car il n'était pas toujours aussi saint qu'on pourrait le penser de fouiller dans ses origines, l'enfer était pavé de bonnes intentions et Hangman en savait quelques choses.


Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Theall10


Les ramifications de St Dumas (PV Azrael) Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les ramifications de St Dumas (PV Azrael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azrael et Cie - Fariboles septembre 2011
» Transports Dumas.(Montrond les Bains, 42)
» Visages de l'aventure (Dumas)
» LA REINE MARGOT d'Alexandre Dumas
» [Alexandre Dumas] Ange Pitou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-