TeamAtom, Day One

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inscription : 19/12/2017
Messages : 286
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Ven 11 Mai 2018 - 22:33
Molécule avait l'air d'aller un peu mieux, maintenant qu'il était certain de l'aide d'au moins une membre de la TeamAtom. Et les choses auraient pu se dérouler un peu plus sereinement si le dénommé Curtis Metcalf n'avait pas fait une entrée en scène remarquée dans leur discussion. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le bonhomme était désagréable au possible. Arrogant, sûr de lui et de sa supériorité intellectuelle sur eux, pauvres petites âmes mortelles qui auraient besoin d'être éclairées par ses immenses connaissances.

Et si Patty n'avait aucun problème à reconnaître quand quelqu'un d'autre était plus compétent qu'elle dans un domaine ou un autre, elle avait par contre beaucoup plus de mal avec les personnes suffisantes qui pensaient tout mieux savoir que tout le monde. Car si monsieur Metcalf était peut-être un grand scientifique, il semblait ignorer que d'autres pouvaient avoir des compétences en matière de science également. Dont elle.

-Il faut dire que je n'ai pas beaucoup combattu avec vos armures, je me contente surtout de faire du repérage.

Et de faire des attaques surprises sur les ennemis quand elle le pouvait ou quand elle jugeait son intervention nécessaire. Mais ce n'était pas le moment de le rappeler, et l'autre scientifique ne devait pas avoir besoin qu'on lui signale que sa précieuse armure ATOM n'avait jamais été exposée au danger ni aujourd'hui, ni la fois précédent dans le Microvers.

Les tests dont il parlait... Elle pouvait aisément les effectuer sans son aide contrairement à ce qu'il pouvait penser. Faire des analyses ADN, c'était ce qu'elle faisait quotidiennement à la police de Central City. Et si elle avait besoin d'aide sur quoi que se soit, elle préférerait encore faire appel à l'un de ses collègues là-bas qu'à un scientifique dont elle ignorait l'identité mais qui semblait se croire tout droit sorti de la cuisse de Jupiter ou d'une autre divinité Olympienne ou d'un autre Panthéon.

-Nous sommes sur la même longueur d'onde sur ce point-là Mr Metcalf, le meilleur moyen d'avancer sur cette affaire est de commencer par effectuer des tests génétiques afin de déterminer si Molécule est lié à Ray jusque dans ses gènes, et si oui à quel point.

Mais cela ne nécessitait pas de tirer sur quelqu'un qui n'avait rien demandé à personne... Mais le scientifique marquait un point au moins. Une supposition qui la faisait grimacer... Et si Molécule était un piège, quelque chose qui avait été créé pour nuire à quelqu'un... Ou à un groupe... Le leur peut-être ? Non, la TeamAtom n'existait pas avant aujourd'hui, ça n'avait pas de sens.
Par contre le fait que Moélcule puisse exister pour nuire consciemment ou non à l'un d'entre-eux était fort possible, et si c'était le cas, Patty ferait mieux d'en parler aux autres...

-Je...

Elle hésitait, encore. Elle se perdait une nouvelle fois dans "les affres obscurs de nos jugements personnels" comme le disait bien si bien Curtis. Malheureusement, Patty était humaine et les êtres humains doutaient, surtout lorsqu'ils avaient des principes bien établis. Elle aurait aimé avoir plus de temps pour discuter, mais Curtis semblait réellement s'impatienter et pour couronner le tout, la voix d'un certain Micro-Héros se manifestait pour réclamer une réunion.
Pour une fois, la chance légendaire de Ray Palmer était plutôt du bon côté et lui fournissait une excuse pour mettre fin à cette entrevue malaisante.

-Je suis prête à faire ce qui doit être fait pour permettre des avancées bénéfiques mais... Nous n'avons que trop tardé et sommes rattrapés par d'autres obligations de notre côté. Nous devons mettre fin à cette discussion, malheureusement. Veuillez nous excusez.

Donner l'impression à Curtis que c'était davantage de leur faute que de la sienne devrait l'empêcher de râler et le conforterait sans doute dans ses petites idées d'être supérieur. Patty ne l'aimait vraiment pas et jusqu'à nouvel ordre, elle aurait du mal à lui faire confiance. Non, elle ne pouvait pas lui faire confiance... Tout comme elle ne pouvait pas vraiment faire confiance à Molécule, car elle ne pouvait pas écarter le fait qu'il soit potentiellement là pour nuire...
Elle allait devoir garder cette hypothèse à l'esprit, et enquêter dans ce sens en plus d'essayer de découvrir la véritable nature de cette version blonde et plus jeune de Ray Palmer.

Une fois que l'hologramme fut parti, Patty fit signe à Molécule de ne pas faire de se taire et de la suivre hors du couloir où étaient exposées les fameuses armures ATOM. Une fois revenus dans la pièce principale, celle avec tous les ordinateurs, elle se tourna vers le jeune héros inconnu.

-Je crois que nous allons devoir reprendre notre conversation plus tard, si tu le veux bien. A moins que tu n'ai des choses à rajouter avant que nous reprenions contact avec les autres membres de la team.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 174
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Lun 14 Mai 2018 - 22:09



Team Atom, Day OneTeam Atom

Une nouvelle fois, Préon laissa Jessica sans voix.

Elle ne connaissait pas grand-chose sur la pirate du Microvers, ni même de son peuple. Elle avait écouté Ray raconter exploit après exploit, elle avait passé des heures à l’écouter parler, à découvrir cet univers dans leur univers, mais elle était loin, très loin de tout connaître. Elle n’avait pas la prétention de vouloir que le multivers entier suive les règles de bienséance qu’elle jugeait idéale – surtout pas alors qu’elle avait subi, maintes et maintes fois, ce rejet de la part d’autrui juste parce que sa couleur de peau était différente, mais elle n’arrivait pas à saisir cette nuance que Préon venait de lui introduire. Elle comprenait l’idée de lien, d’âmes sœurs – car c’était ce dont il s’agissait, n’est-ce pas ? – mais elle peinait à imaginer une société qui excuserait n’importe quel acte commis par amour.

Enfin, elle peinait surtout à trouver en elle la force de pardonner ce qu’il venait de se passer.

Elle nota l’émoi de Préon, évidemment. Devina ses larmes dans le tremblement de sa voix, et ça lui fit mal. Entre culpabilité et reste de colère, Jessica dérivait comme une bouée dans l’océan. Mais si elle pouvait comprendre – et même accepter avec le recul nécessaire – les différences culturelles qui impliquaient un tout autre rapport à l’amour, elle était loin de pouvoir pardonner les menaces, énoncées avec tant de calme et de froideur, alors qu’elles étaient censées pouvoir se battre côte à côte.

Alors quand Préon se détourna et formula des excuses puis ses plans de quitter l’équipe, la Terre, la vie de Ray, c’est le silence qui lui répondit en premier lieu. Parce que Jessica ne savait pas quoi dire, et elle se détestait pour les hésitations qu’elle était en train de subir, pour le chemin qu’elle envisageait de prendre. Elle refusait l’idée d’être aussi… teigneuse et peu compréhensive, mais en même temps, elle ressentait toujours la brûlure de sa colère quand elle déglutissait.

Elle poussa un bref soupir et ferma les yeux un instant.

« Okay, » dit-elle simplement, dans un souffle. « Excuses acceptées. Je m’excuse également pour le malentendu. »

Ses yeux se rouvrirent pour tomber sur la façade créée par le dos de Préon, qui semblait se refuser à la regarder en face. Elle devait être mortifiée – et ça, Jessica pouvait comprendre. Si elle ne pouvait passer au-dessus de ce qui venait de se passer, elle pouvait au moins offrir à Préon l’intimité dont elle semblait en terrible manque pour digérer ce qui venait de se passer.

Jessica repoussa les couvertures sur ses jambes et se glissa au bord du lit, jusqu’à ce que ses pieds touchent le sol.

« Tu n’as pas besoin de quitter l’équipe. Ton aide aujourd’hui a été précieuse aux habitants d’Ivy Town, et tu es une combattante admirable. Je ne partirai plus en mission avec toi, au moins pendant un temps. Ca nous facilitera la tâche à toutes les deux. »

Jessica se leva finalement, après avoir retiré la perfusion de morphine. Elle en avait largement assez dans le corps à cet instant pour ne pas grimacer de douleur à chaque mouvement. Et, en toute honnêteté, même la douleur pure de sa clavicule cassée était préférable à ce qui était en train de se passer et à la gène qui en avait résulté.

« Et si je peux te donner un conseil, tu devrais parler à Ray. Ca pourrait t’aider. »

Ce conseil lui laissa un goût amer dans la bouche. Finalement, c’était une bonne chose que Préon soit de dos, car elle aurait tout de suite vu le déplaisir de Jessica, mais cette dernière était encore bien trop perturbée pour prétendre une sincérité parfaite. Elle voulait être l’adulte, elle voulait être mâture et responsable dans cette situation, et elle détestait blesser Préon, mais les menaces de cette dernière et surtout son ton continuaient de tourner en boucle dans son esprit.

Elle s’écarta du lit et entreprit de retirer l’écharpe qui lui tenait le bras en place. Au moment même où elle posait cette dernière sur la table de nuit, la voix de Ray intervint directement dans son oreille. Remerciant le destin de lui offrir une si belle distraction, Jessica répondit immédiatement.

« Je suis là dans moins de deux minutes, » dit-elle rapidement, d’un ton qui n’acceptait aucune question sans pour autant être sec. Elle jeta un regard à Préon. « J’arrive. »

Elle enfila son anneau et délaissa ainsi la tenue de patiente d’hôpital lambda avant de se diriger vers la fenêtre de leur chambre. Elle fit de son mieux pour ne pas poser son regard sur Préon, et elle y parvint.

« Repose-toi, » dit-elle cependant, juste avant de prendre son envol, d’un ton qui n’était ni sec, ni doux.

Puis elle s’empressa de quitter l’hôpital. Elle savait que ce que Ray avait à leur dire était important – le ton de sa voix l’avait rendu très évident – mais elle ne pouvait s’empêcher d’être principalement soulagée de ne plus partager le même espace avec Préon. Elle n’était pas encore sûre de ce qu’elle allait faire – ou dire – ou penser de tout ça, mais dans l’immédiat, elle était heureuse d’avoir une distraction. A cet instant, elle préférait autant être Green Lantern que Jessica Cruz. Et, cerise sur le gâteau ? Elle ne sentait même pas sa clavicule.

« J’entre dans le commissariat, » prévint-elle en se posant directement devant la porte d’entrée.

Elle ouvrit les doubles portes sans faire fît des regards qu’on lui jetait. Tant pis. Elle n’était pas d’humeur. Heureusement, la proximité géographique du commissariat à l’hôpital lui avait offert la parfaite excuse.

Maintenant, direction Ray.
Enfin.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1034
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 11:17
Une tension réelle s’est installée, au sein du couloir des armures ATOM du repaire de la TeamAtom.
Alors que Molecule a avoué ses troubles et questionnements intimes à Patty Spivot, l’inconnu Curtis Metcalf s’est fait connaître – en avouant d’abord les avoir espionnés, ensuite en proposant des solutions mais avec un style proprement désagréable.
Au point que le jeune homme, tétanisé et terrorisé, ne dit plus rien, et que la criminologue doit trouver des trésors de patience pour conserver un ton correct avec lui.

Cependant, alors que la conversation continue sur ces bases difficiles, l’intervention radiophonique de Ray Palmer permet au duo d’obtenir une excuse, afin de couper court à toute suite avec cet étonnant et arrogant génie technique.


« Humf. »

Curtis Metcalf grogne, puis soupire en levant les yeux au ciel.

« Tout ça pour ça ! J’ai perdu beaucoup, en vous proposant une aide merveilleuse qui est stupidement refusée. »

Il leur adresse un regard plein de condescendance, puis se détourne pour se reconcentrer sur la combinaison sur laquelle il travaillait.

« Vous direz à Palmer que ça lui sera facturé. Adieu.
Et, Miss Spivot, le repérage n’implique pas les attaques discrètes et mal calibrées. Chaque armure ATOM dispose d’un mode de combat automatique – ou un manuel, pour savoir comment ça fonctionne. Vous devriez y jeter un œil. »


L’hologramme disparaît… et, enfin, Patty et Molecule sont libérés de sa présence.

« Je… nan, nan… écoutons R… écoutons-le. »

Molecule est perturbé – mais, comme Patty, il serre les dents et se concentre.
Prêt à enchaîner sur l’épilogue de cette folle journée.


**
*
**

La discussion entre Preon et Jessica a, clairement, pris plusieurs tours surprenants.
Commençant sur un ton brutal, avec des mots violents et une suite funeste, il a enchaîné sur une douleur, réelle et profonde, et un choix terrible, pour la jeune femme déçue et déchue d’un statut qu’elle imaginait seule.

Un silence, évidemment, a suivi les dernières répliques de Preon, qui s’est tournée pour cacher sa souffrance ; mais ce silence ne dure pas.
Jessica reprend la parole – dans un souffle, elle accepte les excuses, puis embraye sur les siennes, pour la forme. Avant de continuer, encore, en s’occupant du cœur de la réponse de Preon… sur son choix de quitter le groupe, et ce monde.

La Green Lantern parle, donc.
Elle explique. Elle indique que, selon elle, Preon n’a pas à partir, vantant ses mérites – et proposant une solution, pour pacifier les relations, mais aussi pour régler le véritable problème.
Même si cela coûte à la jeune femme, l’Héroïne agit selon son cœur, si grand… et aussi son esprit, si fin.

Le silence reprend, après ces quelques mots, et est gardé par Preon, qui ne bouge ; statique, mutique.
Il faut l’intervention radiophonique de Ray, pour briser la tension qui reprenait… et, surtout, offrir à Jessica la possibilité de fuir cette ambiance étouffante.

Glissant encore quelques mots à Preon, encore silencieuse et le visage caché dans l’oreiller, la Green Lantern se remet et part – en tentant de reprendre le contrôle, de se reconstruire ; ce ne sera pas facile, vu les événements et les mots échangés.


**
*
**

Quelques instants plus tard.
Ray Palmer et Ryan Choi sont dans une salle banalisée du commissariat d’Ivy Town. Le premier garde sa nouvelle veste, le second est en costume mais a enlevé le masque ; le premier a collé ses fesses sur l’angle de la table, quand le second est assis sur une chaise.
Les hologrammes de Patty et Molecule viennent d’apparaître, et Jessica arrive en dernière… et a, de suite, une mauvaise surprise.


« Oh JessicaCruzDiteGreenLantern. Toi moins rapide que pouvoirs de moi. »

Preon.
Preon est là – debout, habillée, redressée, fière ; et qui est assise à côté de Ray, minaudant presque autour de lui.


« La téléportation est, par principe, plus rapide que le vol par anneau… mais il y a clairement une poésie dans ce mode de transport. »

« Oh, RayPalmer. Toi toujours si bon et doux avec… faiblesses. Toi touchant. »

Si la voix de Ray fut douce et agréable, et si son regard vers Jessica ne laisse place à aucun doute sur ses sentiments et son plaisir de la revoir, la réplique mais surtout le coup d’œil adressé par Preon à Jessica en dit bien plus.
Preon a menti ; Preon ne va pas abandonner. Preon veut Ray.
Et Preon n’entend pas échouer.


« Euh… okay. Bref. On est tous crevés, on est tous blessés, et aucune d’entre vous ne devrait être là, d’ailleurs. Alors faisons vite. »

« La vitesse, c’est le truc des Flash, Ray. Nous, on fait petit. »

« On est des génies, Ryan. On est multi-tâches. »

Après un sourire las, Ray se décolle de la table, et se détache de Preon, dont la proximité semble le gêner. Il se place au milieu de la pièce, croise les bras – soupire, puis se lance, le visage marqué par la fatigue.

« Okay. On a donc interrogé le bras droit de Bane… et s’il a fallu un peu le pousser, lui faire peur, on a pu en savoir plus.
Bane est venu ici pour s’emparer de la technologie de Kord Industries. Pour ceux qui l’ignorent, Kord est lié à Blue Beetle, deuxième du nom – donc pas l’actuel, le jeune, mais le précédent, celui lié à Booster Gold. Bane voulait récupérer la technologie, afin de reconstruire Santa Prisca, détruite il y a quelques mois… mais, aussi, s’emparer d’un élément secret.
Il s’avère que Bane a été rencardé par… quelqu’un, dont on ignore aussi le nom. A priori, ce serait une organisation secrète, qui aurait proposé une alliance à Bane. »


« Le type ne sait pas le nom, mais il a vu le mercenaire Sportsmaster avec Bane. »

« Oui. Et même si son nom fait sourire, ce type est dangereux – et a été vu avec plusieurs autres Vilains, récemment ; il y a peut-être quelque chose, là.
Bane est dans le coma, et va être transféré à Gotham. Je vais demander à Batman d’être informé des suites… et, je vous le confirme, aucune victime n’est à déplorer chez Kord Industries. On a donc stoppé une attaque, et empêché le pire, mais on a peut-être découvert un gros truc. »


Il soupire, encore, puis hausse les épaules.

« Je pense que c’est déjà bien, pour un premier jour. Vous en dites quoi ? On s’arrête là ?
Des avis, questions, ou réflexions ? »


Ray en a assez – et veut juste dormir, pour fuir la menace qui rôde, et les conséquences de ses actes du jour.
En espérant que ses proches vont bien, il leur sourit… et tente de les scruter, pour voir comment ils vont, vraiment ; il craint le pire pour eux.
Et, vu ce qu’il s’est passé en son absence, il n’a sûrement pas tort.


(HJ/ Je vous propose de poster chacune, et je conclurais ce premier jour animé. Very Happy /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 286
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 20:05
Avant de partir, Curtis Metcalf avait adressé un conseil à la scientifique. Devant bien admettre qu'elle ne connaissait pas encore toutes les fonctionnalités de ces armures. Si manuel il existait bien, et il devait bien exister, il pouvait toujours lui être utile.

-... Je, je vois. Je prendrais le temps de lire ce manuel afin d'utiliser vos armures d'une manière plus efficace la prochaine fois. Et ainsi vous n'aurez pas perdu la totalité de votre précieux temps.

Patty avait-elle commis une grave erreur en se servant de la communication soudaine de Ray pour mettre un terme à une discussion malaisante avec un type sorti de nul part et qui, passez-moi l'expression, pétait plus haut que son fessier. Pour ne pas être plus vulgaire encore. Mais peut-être que son aide aurait pu être utile. Ou peut-être pas. Elle ne le saurait jamais ou peut-être ne le saurait-elle que trop tard. Mais la vie était ainsi faite, pleine de choix avec des issues incertaines.

-Je suis désolée pour tout ça Molécule. Ça n'a pas pas été facile, hein ?

Et la suite n'allait guère être mieux. Si Molécule pouvait parler de son secret à Ray et au reste de l'équipe, les choses seraient plus simples car ils pourraient agir ensemble. Mais le jeune héros ne semblait pas vouloir parler, sans doute à cause des craintes qu'il avait exprimer plus tôt. Et les paroles de Curtis Metcalf n'avaient sans doute pas aider à améliorer la situation. De son côté, Patty n'avait pas promit de garder le secret, juste d'aider le jeune héros à mieux se comprendre, mais continuait à penser qu'il valait mieux que Palmer ait connaissance de la situation via le principal intéressé.

Il était maintenant temps de voir comment les choses s'étaient déroulées du côté des deux autres groupes. Les deux Atoms étaient ensemble et Préon les avaient déjà rejoints, assise auprès de Ray et semblant aller bien mieux qu'il y a quelques heures. Et si Patty ne se douta de rien pendant les premières minutes, l'arrivée de Jessica et la remarque de la femme du Microvers titillèrent un peu son attention. Mais pas suffisamment.
Elle avait d'autres choses en tête pour s'y intéresser. L'histoire avec Molécule et Metcalf la travaillait encore un peu, et elle se demandait aussi ce qu'elle trouver en effectuant ses recherches à la fois sur le lien entre Molécule et l'ancien Atom et sur les armures grâce au manuel. Dés qu'elle l'aurait.

Une autre chose fini tout de même par attirer davantage son attention, le regard de Préon de Jessica... Il était... Vous savez... Le genre de regard qu'une femme amoureuse lance à une rivale potentielle qu'elle était déterminée à vaincre.
Non, Patty devait se faire des idées.
Ou pas.
Parce qu'il lui avait bien sembler reconnaître ce regard dans l’œil de Préon.

-Hum... Oui, dites-nous ce que ce vous avez tiré de ce sous-fifre. Après, ceux qui le voudront pourrons aller se reposer.

Pas elle, parce qu'elle avait des choses à faire encore.
Elle écouta jusqu'à la fin l'exposé des Atoms. Et ce qu'ils avaient appris comportait plusieurs trous bien sûr, mais aussi quelques pistes qu'ils pourraient suivre. Et l'une d'elle n'était guère encourageante.

-Les Industries Kord sont connues pour ses armes à la pointe de la technologie. Est-ce que vous êtes parvenus à savoir ce qu'est cet élément "secret" que Bane devait récupérer pour cet personne ? Cela pourrait nous aider à avancer, peut-être.

Une organisation inconnue qui voulait récupérer un élément détenu par Kord Industries et qui se servait d'au moins deux supers-vilains réputés très dangereux. Et sans doute bien plus si les personnes vues avec Sportsmaster étaient bien liées également à ce groupe. Quoiqu'ils aient découverts, il y avait fort à parier qu'ils avaient découverts quelque chose de gros. Quelque chose qui dépassait Bane et qui n'avait sans doute rien à avoir avec les idéaux défendus par la Justice.

-Je suis d'accord avec vous Ray, nous avons probablement découvert quelque chose d'important et avons réussi à sauver des dizaines de vie. Pour une équipe qui vient à peine de voir le jour, c'est pas mal du tout.

Une équipe à peine formée mais qui s'illustrait déjà. Pourvu que ça continue.
Ray souriait et Patty lui rendit son sourire pour cacher son trouble. Pour éviter qu'il ne se fasse du souci trop tôt pour elle. Et puis, elle n'était clairement pas la personne qui avait le plus besoin de parler de quelque chose en ce moment.

-Ça va aller. Ça ira pour aujourd'hui, vous avez tous fait du bon travail durant votre combat contre Bane et vous devez vous reposer.

Les enquêteurs feront le reste. Et Patty aussi enquêterait. Elle passa son regard de l'une à l'autre des deux autres filles pour voir si elles avaient quelque chose à dire, avant de jeter un bref coup d’œil à Molécule durant un instant ou Palmer ne la regardait pas, comme pour voir s'il allait palrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 174
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 23:05



Team Atom, Day OneTeam Atom

Par chance, personne ne chercha à l’arrêter à ou la questionner tandis que Jessica évoluait dans le commissariat. Elle suivit les coups d’œil jusqu’à ce que le Commissaire lui-même lui indique les salles d’interrogatoires. Elle fallait qu’elle se calme et retrouve son professionnalisme avant de rejoindre Ray parce qu’elle était convaincue que ce qu’il venait de se passer ne méritait pas qu’elle perde pieds de la sorte. Des menaces, elle en avait déjà reçues des tas. A une époque, même, elles étaient dans sa propre tête, proférées par une entité terrible qui prenait de plus en plus de place dans son corps. Elle ne s’était certes pas attendu à en recevoir de la part de ce qui aurait dû être une partenaire, une collègue, mais ce n’était pas grave. Préon avait fait une erreur, et avec le temps, elles oublieraient toutes les deux.

Probablement.

Jessica prit donc une profonde inspiration alors qu’elle s’engageait dans le dernier couloir. Le symbole sur sa poitrine voulait dire beaucoup pour elle, et elle n’était pas prête à se rabaisser elle-même en accordant plus d’importance aux sournoiseries d’une alien mal informée que ce pour quoi elle se battait. Surtout après ce qu’il s’était passé le jour même. Ce n’était pas son genre, tout simplement.

C’est donc l’esprit serein et prêt à emmagasiner n’importe quelle information que Ray et Ryan avaient récoltées qu’elle entra dans la salle que le Commissaire avait mis à leur disposition.

Pour finalement tomber de haut.

Elle se figea immédiatement en voyant Préon, fière et droite, près de Ray. Aucune trace des larmes, de l’émoi desquels elle semblait avoir été victime à l’hôpital. Plus que ça encore, le regard qu’elle posa sur Jessica n’avait absolument rien de mystérieux. Tout était clair. Aussi clair que la pique à peine dissimulée de ses prochaines paroles, et la condescendance appuyée qui vint avec.

Et ce fichu vocabulaire. Ce fichu Anglais cassé et maladroit. Elle jouait. Tout ça,Ray, c’était une partie de chasse pour elle.

Jessica dût retenir le flot de colère qui vint lui remplir la bouche.

« On fait avec ce qu’on a, » grommela-t-elle en direction de Préon, tout en évitant le regard de cette dernière.

Hors de question de lui laisser penser qu’elle entrait dans ses jeux puérils et stupides. Elle compterait les points toute seule si ça lui plaisait, elle semblait oublier que Jessica vivait avec Ray – et en parlant d’oublier, Jessica oublia elle aussi rapidement la colère qui s’était emparée d’elle quand elle échangea un regard avec Ray. Elle répondit à son accueil silencieux par un sourire tout aussi sincère et prit place près de ce dernier, face aux hologrammes de Patty et Molécule.

Elle resta silencieuse le long du débriefing et hocha discrètement la tête à la remarque plus que judicieuse de Patty. Réduire leur cercle de recherche était en effet une priorité, car si l’interrogatoire de Ryan et Ray leur avait beaucoup appris, il demeurait malgré tout de nombreuses zones d’ombres.

« Sportmaster a attaqué la JSA il y a quelques semaines, » ajouta-t-elle. « Il n’était pas seul. »

Si organisation secrète il y avait, alors la tentative de gain de matériels sensibles n’était pas nouvelle – et ce qui s’était passé au QG de la JSA s’était soldé par une défaite pour cette dernière. Depuis combien de temps cet amas de vilains œuvrait ensemble… ? Et combien de choses avaient-il volé ?

« Il me paraît évident que nos priorités sont de garder un œil sur Kord Industries, pour éviter que quiconque ne vienne finir ce que Bane a commencé. Il faut que nous trouvions Sportsmaster également. » Elle marqua un temps de pause et jeta un regard circulaire au reste de l’équipe – en évitant toujours soigneusement Préon dont la simple vue menaçait de réanimer la colère en elle. « On a évité une catastrophe aujourd’hui, essayons d’en empêcher une seconde, » dit-elle avec un petit sourire.

Elle nota l’air concentré de Patty – quand n’avait-elle pas l’air concentré ? – et adressa particulièrement son sourire à cette dernière, pour tenter de calmer la tension qui semblait émaner d’elle. Son compliment lui fit plaisir, et elle en apprécia la juste valeur par un petit hochement de tête.

« Toi aussi, tu nous as beaucoup aidé aujourd’hui, Patty. Merci pour tout – mais sois prudente la prochaine fois, okay ? » dit-elle sur un léger ton taquin. Décider d’utiliser une des armures d’Atom pour venir se mêler à un face à face avec Bane demandait une sacré force de volonté, et Jessica était bien placée pour s’en rendre compte.

« Vous avez été top, » rajouta-t-elle en direction de Molécule et Ryan.

Mais en parlant de volonté, elle avait épuisé son quota pour la journée. Entre Bane, le séjour à l’hôpital et la raideur que la proximité de Préon provoquait chez elle, elle se sentait vidée de ses forces. Elle n’avait qu’une envie, c’était retourner chez elle – chez eux et oublier le reste du monde aussi longtemps que possible.

Sauf qu’avant cela, il fallait qu’elle parle à Ray. Elle avait les dernières pièces du puzzle, des murmures qu’elle avait rassemblés lors de son passage parmi les détectives d’Ivy Town, et elle savait maintenant ce qui était arrivé à Bane. Alors plutôt que de perdre son temps à ruminer la sournoiserie d’une femme qui aurait pu être tellement plus que ce qu’elle avait choisi de faire, elle allait cuisiner. Elle allait trouver une chaîne de télé qui occuperait le silence, et elle allait parler avec Ray. Et s’assurer que tout allait, qu’il allait bien.

D’ailleurs, elle allait même prendre les devants de tout ce qu’il lui dirait, tout ce qu’il pensait déjà probablement. Toujours appuyée contre la table, près de Ray, elle glissa sa main dans celle de ce dernier avant de refermer avec douceur ses doigts autour.

« La journée est finie, » dit-elle finalement.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1034
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 8:12
Le débriefing a commencé.
Et, comme il s'y attendait, les questions fusent autour de Ray. Il a rassemblé un certain nombre de proches, mais aussi de spécialistes et de gens très compétents ; ils ne peuvent pas terminer une telle journée sans poser de nombreuses interrogations, et émettre plusieurs remarques.
Il apprécie ; mais ne peut cacher qu'il commence à être fatigué, vraiment.


 « Le bras droit de Bane ignorait ce qu'ils cherchaient vraiment, ici. Il va falloir interroger Bane lui-même... mais attendre qu'il sorte de l'inconscience, et qu'il soit sécurisé à l'Asile d'Arkham. »

Une ombre glisse dans ses yeux ; il sait que Bane va mettre un peu de temps à se remettre... à cause de lui. À cause de ce qu'il lui a fait.
Il ne regrette pas – mais se demande jusqu'où il ira, la prochaine fois.

Ses pensées, néanmoins, glissent ailleurs quand Jessica embraye sur Sportsmaster et la rumeur de l'attaque de la J.S.A., qui s'est propagée au sein de leur communauté ces dernières semaines.
Il hoche la tête, puis reprend la parole ; évidemment, lui n'a rien vu de l'échange silencieux et terrible entre la jeune femme et Preon, ni dans la tension sous-jacente du côté de Patty et de Molecule. Palmer a bien des qualités, mais pas celle de comprendre au-delà des mots – pas dans son état.


 « Ouais. Sportsmaster commence à faire parler de lui et, vu sa discrétion habituelle, ça n'a rien de bon. »

Il soupire, avant d'esquisser un sourire triste mais soulagé après les quelques mots de Patty et de Jessica, qui se répondent.

 « Vous avez raison... on a déjà fait beaucoup, aujourd'hui. Même s'il y a encore beaucoup, beaucoup à faire, on peut être fiers de nous. »

 « T'en doutais ? »

 « Non, Ryan. Mais je voulais voir de moi-même nos exploits. »

 « Alors prends un siège, mec, parce que ça ne fait que commencer ! »

Le scientifique jette un coup d'oeil rapide à Ryan ; merci, semble-t-il dire. Merci, vraiment.
Cependant, son attention est à nouveau détournée – de la meilleure des façons, par Jessica, qui glisse ses doigts entre les siens ; un soupir inconscient s'échappe de ses lèvres, de pur soulagement.
Doucement, son visage se tourne vers elle... et l'ancien Atom lui adresse un regard de pur douceur, qui ne peut laisser aucun doute sur ses sentiments pour elle ; mais cela ne dure pas.
Car Preon reprend soudain la parole.


 « Hrm. Je comprendre. Nous fini ? »

 « Heu... oui, oui... oui, Preon. On en a terminé. »

Légèrement troublé d'avoir été sorti ainsi de ce moment tendre, Ray se redresse, puis se tourne vers ses camarades.

 « On en a terminé, oui. Je vous propose à tous de se recontacter rapidement, et de voir le résultat de nos recherches. Okay ? »

 « D'accord. Je passe au repaire, pour vérifier deux-trois trucs. Patty, Molecule, j'arrive ! »

Ryan se lève, tape l'épaule de Palmer, puis adresse un sourire doux à Jessica.

 « Miss Cruz, ce fut un plaisir de vous rencontrer. A bientôt. »

Un petit clin d'oeil – et Ryan remet son casque, avant d'activer son rapetissement, pour bondir et remonter le signal de l'hologramme... direction le repaire, et Patty et Molecule !

Eux, de leur côté, voient l'hologramme se couper lentement, et Molecule recule alors. Il a remis son masque au début de l'entretien, et esquisse un petit sourire à Patty.
Il a hâte de partir, ça se sent ; et il a vraiment envie que cette journée folle s'arrête, enfin.
Car il sait très bien que bien d'autres, pire encore, les attendent.

Ne restent dans le commissariat, donc, que Jessica et Ray – et Preon.
Qui n'attend pas pour reprendre la parole, avec son ton si particulier.


 « Je avoir besoin toi, RayPalmer. »

 « Heu okay... pour quoi ? Je t'avoue que je suis un peu naze, là... »

 « Je avoir besoin toi pour comprendre monde toi. Je avoir besoin toi, RayPalmer. Moi toujours si bien près toi, pour comprendre monde et règles. »

Un sourire charmeur glisse sur son visage, alors qu'elle tourne légèrement la tête dans une moue presque séductrice.
Mais elle ne reçoit qu'un haussement d'épaule et un sourire gêné de la part de Palmer.


 « D'accord... mais pas maintenant. T'as besoin de repos et de soin – et nous aussi. Alors, on va dire... dans la semaine, okay ? On reste en contact, mais là, j'vais rentrer et on va juste se reposer, Jess' et moi. »

 « Je comprendre. »

Preon cache sa déception aussi bien qu'elle le peut... mais pas assez pour échapper à un regard précis.

 « Au revoir vous, donc. Au revoir toi, RayPalmer. Moi attendre toi avec impatience et envie. Moi toujours envie toi... voir toi. »

Preon s'approche, et dépose deux bises sur les joues de Palmer – non sans adresser un regard sec et clair vers Jessica.

 « Au revoir toi, JessicaCruzDiteGreenLantern. »

La pirate disparaît, alors, dans un éclair de téléportation.
Laissant, seul, le couple si éprouvé par les épreuves du jour – connues ou non.


 « Bon... on a vu mieux comme premier jour, hein ? »

Ray sourit doucement, puis se redresse et se dirige vers la porte de la pièce, puis la sortie du commissariat ; toujours, en tenant la main de Jessica.

 « Je... suis vanné, et je sais très bien qu'il va falloir qu'on discute de plusieurs trucs – mais, là, je suis juste content qu'on s'en soit sortis. Ça te dit que je te fasse couler un bain, et que je mets ta play-list préférée ? Je commanderais à déjeuner, ou dîner, je ne sais plus l'heure qu'il est... et on pourra lancer Netflix... »

Il soupire, en parvenant à l'extérieur.
Ça a failli être une débâcle, mais ils ont évité ça ; de justesse. Il faudra faire mieux, la prochaine fois. Et il faudra, surtout, qu'il se calme.


 « Tu m'emmènes ? »

Ray lui adresse un sourire tendre, et patiente en la regardant intensément ; qu'elle est belle, pense-t-il. Et elle a failli être blessée, ou pire, parce qu'il n'a pas été à la hauteur.
Ça n'arrive plus.
Quoi qu'il en coûte – quoi qu'il lui en coûte, ça n'arrivera plus.


(HJ/ Merci pour ces supers réponses Smile je vous propose que vous concluiez, si ça vous dit, et on enchaînera sur un Day Two ?Razz /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 286
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 22:45
La première journée d'existence de la TeamAtom s'arrêtait donc ici. Une équipe fatiguée, apparemment fonctionnelle mais qui commençait déjà voir des tensions apparaître en son sein. Des tensions légères, pas très palpables pour qui ne savaient pas observer ou ne prenait pas le temps de le faire. Et qui, espérons-le, le resteraient... Non, pas la peine de se faire de fausses illusions, elles ne pourraient pas le rester. Mais revenons plutôt à la situation.

-Je vais demander au commissaire préféré de Ray d'établir les premières mesures de surveillance et de sécurité autour des Industries. Bien que je me doute que ça ne suffira pas. Puisque Bane a échoué, ils risquent de nous envoyer pire que lui.

Elle avait esquissé un petit sourire taquin à l'encontre de Ray en mentionnant son "ami" Mayland. Mieux valait rire de cette mésentente entre le super-héros et le commissaire qui avaient au moins assez de conscience professionnel pour collaborer avec eux, de mauvaise grâce. Pour le reste, ils risquaient de devoir attendre que Bane se réveille et surtout espérer pouvoir tirer quelque chose de lui. Sinon, il ne leur resterait plus qu'à tout miser sur l'hypothèse de mettre la main sur Sportmaster.

-J'essaierais, mais je ne promet rien. Je vous signalerais peut-être mon arrivée imminente histoire de ne pas vous prendre par surprise. Répondit-elle à Jessica sur un ton plus détendu.

Puis, en voyant les deux tourtereaux se rapprocher l'un de l'autre elle rajouta une autre pique taquine alors que tout le monde s'apprêtait à partir.

-Profitez bien de votre soirée vous deux.

La fin de la discussion lui avait permit de se détendre un peu et de presque oublier les questions qui l'occupaient avant le commencement de la réunion. Molécule aussi semblait pressé de partir, mais il allait devoir attendre encore un peu, elle avait une dernière chose à lui demander. Hors de la présence de Ryan qui débarqua comme prévu dans le repaire.

-Alors vous deux, vous allez bien ? Prêts à remettre ça ? Pas tout de suite bien sûr, haha. Faut bien qu'on prenne des pauses de temps en temps !

-Ryan, sais-tu s'il y a un manuel concernant les armures ATOM ici ?

-Pourquoi ? Tu comptes continuer à t'en servir ? Bah, tu t'es bien débrouillé les deux fois où tu en as eut une alors j'pense qu'on peut te faire confiance. Je vais te l'amener, ça te vas ?

-Ça me va. Merci.


Une petite manipulation pour éloigner le jeune Atom couplé à un réel besoin d'en savoir plus sur les armures ATOM, ainsi Patty ne se sentait pas trop coupable de son geste. Une fois Ryan reparti vérifier ses "deux-trois trucs" et en quête du fameux manuel, Patty se retourna vers le jeune double de Ray Palmer toujours dissimulé derrière son masque. Elle lui expliqua qu'elle allait avoir besoin de lui prélever de l'ADN, avec son autorisation, pour le comparer à celui de Palmer.

-Ah... Ah ben d'accord, oui ! Oui bien sûr ! Euh... Merci encore Patty, hein ?

Ryan fini par revenir et le QG de la Team fut bientôt déserté par les trois membres qui s'y trouvaient encore. Une Team qui n'avait pas fini d’œuvrer et surtout... De se construire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 174
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 18:04


Team Atom, Day OneTeam Atom

On se serait cru dans un mauvais film romantique, avec un tantinet de fin du monde et d’action pour attirer le public masculin. Les regards que lui jetaient Préon et ses fausses manœuvres complètement surdosées paraissaient tellement irréelles pour Jessica qu’elle n’arrivait pas à s’en agacer. Ou, disons, que son agacement était continu mais qu’il était incapable de se muer en colère, à cause du ridicule de la situation. Si Préon voulait faire la guerre, qu’elle la fasse toute seule, Jessica avait déjà gagné sa propre bataille, et elle avait bien mieux à faire, et plus important à régler, que les piques en douces de la pirate du Microvers. Et, à cet instant précis, elle était aussi bien trop fatiguée pour s’offusquer de quoi que ce soit. Ses doigts n’avaient pas lâchés ceux de Ray, et l’empressement qu’elle voyait, entre autre, chez Molécule que cette réunion arrive à sa fin résonna en elle et redoubla sa propre envie de s’en aller. Sa clavicule récupèrerait vite, mais elle préférait éviter de prendre le risque de l’aggraver de toute façon, et pour cela, mieux valait se reposer avant que son anneau – ou Ivy Town – ne s’éveille avec une nouvelle mission.

Elle voulait être seule avec Ray aussi. Alors Préon pouvait aller se faire cuire un œuf.

Elle poussa un léger soupir de soulagement quand cette dernière se téléporta enfin. Elle ne se sentait pas vraiment menacée, mais que Préon n’ait pas choisi cet instant précis pour la confrontation finale ne pouvait que l’arranger. Elle était exténuée.

Elle posa doucement sa tête contre l’épaule de Ray et ferma les yeux un instant, un léger sourire aux lèvres. Elle ne le contrôlait même pas – il était juste là. Son corps réagissait à sa manière à la proximité de Ray, et elle n’avait même pas conscience de la plupart des symptômes. La fatigue n’était plus si lourde à porter, à cet instant.

Elle rouvrit les yeux, leva la tête vers Ray et sourit doucement.

« Au moins, on sait que l’équipe est parfaitement capable de fonctionner ensemble, » dit-elle. Elle marqua un léger temps de pause et hésita, pendant une brève seconde, à mentionner ce qu’il s’était passé avec Préon avant de décider contre. Ca n’en valait pas la peine. « C’était une bonne idée, Ray. Bravo. »

Elle lui adressa un nouveau petit sourire. Ils glissaient ensemble le long des couloirs du commissariat, main dans la main, les traces du combat récent encore évidentes sur leurs tenues et la quantité de poussière rassemblée dans leurs cheveux, mais l’agitation autour d’eux ne semblait pas les atteindre. Ils étaient temps pour eux de rentrer.

A ses propositions, elle répondit d’un regard en coin. Elle n’était pas contre un peu de silence et de repos, et du calme, surtout. Le bain, en particulier, lui semblait parfaitement alléchant. Mais elle ne le laisserait pas éviter la conversation éternellement, et elle lui fit savoir par une pression de la main et un hochement de tête, le tout couronné par un regard un peu trop intense pour ce qu’il lui proposait.

« Rentrons à la maison, » conclut-elle, simplement.

Elle leva leurs mains toujours liées et déposa un baiser sur le dos de celle de Ray.

« En voiture, mon preux chevalier, » dit-elle avec un petit sourire taquin, avant de serrer le poing et de libérer une nouvelle vague de lumière qui les engloba tous les deux.

A la maison.
Enfin.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

TeamAtom, Day One

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-