[SSE] Big Brother is cheating on you

Inscription : 16/01/2018
Messages : 110
DC : Hangman
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Hong Kong
Secret Society

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 18:21
Séoul, Corée du sud

Dans une salle de réunion étaient réunis une douzaine de représentants d’entreprises de l’électronique, de la téléphonie mobile, et de l’informatique. Lors de réunions dans les locaux de cette société de conseil réputée des intervenants venant du monde entier présentaient les produits ayant reçus les meilleurs résultats aux tests de qualité et représentant un intérêt économique pour les entreprises présentes. Un "marché du numérique" où les produits les moins coûteux étaient bien souvent asiatique. Il arrivait cependant que des entreprises comme par exemple la filiale Wayne Electronics ou Kord industries vendent ici certains composants par le biais de leurs représentants qui défilaient.

En effet, les évolutions technologiques poussaient les géants du téléphones, des tablettes et de l’informatique a acquérir des composants toujours plus performants mais si possible toujours moins chers, les impératifs de rentabilité étant ce qu’ils sont s’ils voulaient satisfaire les actionnaires de leurs multinationales.

Ce jour là un rendez vous avait été pris avec une entreprise dont le siège était basé à Singapour. La raison de l’installation dans la cité état de cette société n’était autre que le coup double financier que cela représentait. Les taxes étaient faibles, et la main d’oeuvre locale bon marché. Aussi il n’était pas étonnant de voir surgir en quelques mois une entreprise montée de toutes pièces par des européens et des américains y implanter une usine de production. Ce qui était plus rare, c’était que “Zukunft” ( Avenir en Allemand) le fabriquant de composants qui serait au centre de la réunion ce jour là ai réussi si vite à se rendre intéressant pour les constructeurs. Les premiers audits de l’usine étaient bon, la recherche et développement efficace, et le financement solide.



Rien de bien exceptionnel que cette réunion en apparence, et pourtant...sous des déguisements, des maquillages, des faux dossiers et fausses identités se cachaient quelques vilains qui avaient sévis bien des fois à Gotham. Ils participaient là à l'aboutissement d'une arnaque montée de toutes pièces par la société secrète depuis des mois.

Günther Schäfer

Zukunft fut à l’origine le fruit d’un inventeur. Son dirigeant et co-fondateur Günther Schäfer était la couverture de Mister Freeze. Celui ci jouait le rôle d'un homme à la santé fragile, peu disponible pour des raisons médicales disait on. L’homme qui portait des lunettes noires aux reflets rougeâtres se déplaçait en fauteuil roulant et avait parfois besoin d’un masque à oxygène, mais s’obstinait pourtant à s’allumer des cigarettes de temps en temps. Tout cet attirail permettait à Victor Fries de réguler sa températures, et il aurait le bagage scientifique pour répondre aux questions les plus pointues.

Les grands inventeurs du vingt et unième siècle furent aussi parfois des hommes d’affaire. Ce n’était cependant pas le cas de Schäfer pas très doué pour cela. Sans son associé des débuts dont le rôle était tenu par Ra's Al Ghul, il est probable que Zukunft n’aurait jamais vue le jour. C’était le rôle d'un financier, celui dont l’expérience était toujours utile dans les grandes décisions. Il savait saisir les opportunités et faire fructifier des biens, et bien que demeurant souvent dans l’ombre, il était un rouage indispensable de l’entreprise qui grimpait, et le probable futur dirigeant quand Schäfer se retirerait des affaires.

L’entreprise avait également un chef de la sécurité, un organisateur du travail. Quelqu’un qui apparemment aurait mis au pas les employés et matait dans l’œuf toute révolte syndicale déjà plutôt rare à Singapour. Cet homme charismatique était la couverture de Black Mask. Un homme comme çà faisait rêver les patrons peux scrupuleux du monde entier . Il était le “Bad Boy” de la jeune société, le genre de personnage qui lui est indispensable pour maintenir des bas coûts mais dont on ose pas vraiment présenter le véritable travail dans les bilans annuels. Et pourtant quand on fait travailler des singapouriens pour des clopinettes, des hommes comme lui étaient bien utiles, et gages que si une vis devait être tournée, il serait à la hauteur.

A travers toutes les étapes de la vie de l’entreprise les deux associés joués par Victor et Ra's avaient gardé le même juriste. Celui ci avait rédigé les statuts, bon nombre d’actes et de contrats, et ils ne prenaient jamais de grandes décisions sans avoir consulté la faisabilité juridique de la chose à ses côtés. Lawrence Crock endosserait ce rôle d'avocat de la société Zukunft, il serait chargé le moment venu de vérifier que les contrats signés permettent bien au projet de Savage de se réaliser.

Mais il ne seraient pas que des hommes participant à ce coup. Sous couverture d’être la douce et calme aide médicale de Schäfer dont la dangerosité ne serait jamais supposée, Tara markov aurait pour tâche de trouver un prétexte pour quitter la salle de réunion et gagner le sous sol pour accéder à une salle protégée, et en revenir sans que jamais personne ne se doute de rien. Son but serait de remplacer les résultats des enquêtes de qualités par d'autres dans la base de données de la société de conseil, sans que cela ne soit détecté car cela rendrait caduque toute l'opération.

Parce qu'elle aurait peut être besoin d'aide, elle serait épaulée par Red Hood qui avait été embauché comme agent d'entretien dans le bâtiment. En effet, si se faire embaucher dans la sécurité était souvent ardu dans ce genre d’entreprise, l'entretien était souvent sous-traité par des petites société. Accompagné de sa serpillière et son chariot il se faisait passer pour un américain qui payait ses études à Séoul avec un emploi étudiant, il serait chargé de nettoyer les éventuelles traces laissées par Tara.


Catwoman quand a elle avait été engagée depuis une semaine comme stagiaire en séjour linguistique. Chargée de faire des photocopies et servir le café au service des contrôles qualité, ils s'étaient habitués a elle et a son charme ravageur. Sa tâche serait de distraire les ingénieurs pendant que tara remplacerait les fichiers.

Tous ces éléments concernant les couvertures des participants à cette énorme arnaque seraient uniquement perçus par bribes par ceux qui seraient abusés, et étaient le résultat de rumeurs entretenues savamment par quelques membres de la Société Secrète circulant dans ce monde des affaire. Zukunft existant bien, et produisant légalement le composant. L' entreprise était cependant dirigée par des membres restant dans l'ombre et n'ayant pas les aptitudes des agents que Savage envoyait ce jour là .

Leur but serait de vendre un composant en particulier aux constructeurs de téléphones, tablettes et ordinateurs. Ce composant serait équipé d’un système indétectable sauf pour les meilleurs experts en miniaturisation de la planète qui se pencheraient sur lui. Il permettrait d'espionner chaque personne utilisant les appareils en étant équipé. Avec l'obsolescence programmée, et dans l'hypothèse où toutes les marques s’équiperaient de ce produit de Zukunft il ne suffirait que de quelques années pour que Vandal Savage espionne le monde entier. C'était l'arnaque du siècle qui se jouait là, car les conséquences pourraient être terrible. Surveiller le monde entier serait garantir à la SSE un avantage décisif dans sa conquête souterraine du pouvoir.

Mais pour que le plan fonctionne, Tara devrait être suffisamment rapide et discrète pour remplacer les notations d’ingénieurs indépendants. Car si l’argent de Savage permettait de vendre le composant espion a pris coûtant sans se soucier d’être rentable, la qualité n’était pas aussi bonne que celle de la concurrence. Pour être choisi Zukunft devait être le moins cher, avoir la meilleur qualité, et enfin rassurer. Pour cela chacun aurait une partition à jouer, des auditeurs à charmer, et un chef d’orchestre à satisfaire.

______________________


Après s’être salués respectueusement et présentés lors de leur arrivée, ils entraient dans la salle de réunion et prenaient place autour d’une grande table où 11 représentants les attendait déjà. L’ôte des lieux, le directeur de la société de conseil qui organisait la réunion, s’adressait à eux. C’est un jeune coréen du nom de Min Sun-Sin.


“Bonjour, nous sommes enchantés de rencontrer les représentants de votre société aujourd’hui. Comme vous le savez nous sommes intéressé par un composant particulier que vous fabriquez, et la liste des fournisseurs potentiels est longue. Pourquoi nous vous choisirions vous et pas un concurent?"


Freeze s'adossait à son fauteuil rafraîchissant. On l'avait si bien maquillé pour l'occasion qu'il était méconnaissable, paraissant même un peux bronzé comme s'il faisait des UV. La présence de cheveux blonds achevant de le rendre méconnaissable même pour un policier de Gotham qu il'aurait croisé. Il sortait un paquet de cigarettes de la poche de son costume noir . Il était maintenu a une parfaite température par son fauteuil modifié mais avait besoin d'air frais.

"Ja...je peux fumer?"

" Je vous en prie vous êtes au paradis des fumeurs ici."

Il sortait une fausse cigarette de son paquet puis feignit de l'allumer. Une lumière artificielle émanait de son extrémité à chaque bouffée, la fumée ne montant que difficilement vers le haut. C'était en fait un filtre refroidisseur de sa conception pour que l'air lui demeure respirable .

"Tous les cerveaux de Zukunft sont venu aujourd'hui spécialement pour que vous puissiez avoir une réponse à cette question monsieur Sun-Sin, tout comme les grandes compagnies du numérique. Je vous propose que chacun réponde aux questions qui se poseraient, je finirais sur les caractéristiques techniques du produit."

L’assemblée acquiesçait de la tête, cherchant à en apprendre plus sur une entreprise ils pourraient bien faire des millions de dollars de contrats, ce qui nécessitait de la connaitre un minimum. Ils allaient devoir chacun dans leur domaine respectif donner les arguments pour que Zunkunft apparaisse comme le meilleur choix pour toute les constructeurs.


HJ:
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5544-la-quete-du-coeur-de-glace#77243
Inscription : 22/08/2017
Messages : 122
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate.
Localisations : New York
Secret Society
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2018 - 8:23
Une atmosphère étrange règne dans ces locaux anonymes, au sein de la capitale de la Corée du Sud.
Si le pays est régulièrement évoqué ces derniers mois du fait des frasques de son voisin et frère ennemi, éclipsant même l’organisation des coûteux mais rentables Jeux Olympiques d’Hiver, l’économie locale, essentiellement tournée vers les technologiques numériques, demeure en pleine lancée, et ne compte pas s’arrêter pour autant.
Les gouvernements peuvent tomber, les nations peuvent changer ; les entreprises resteront, et apparaissent de plus en plus comme les socles de la société à venir. Pour le meilleur et pour le pire.


« Herr Schäfer, nous apprécions votre proposition de clarté et de lumière sur votre entreprise. Nous nous emparons de cette possibilité, et formulerons plusieurs interrogations précises sur les produits proposés. Cependant, en priorité, nous nous interrogeons sur la structure de Zukunft… sur ce que vous êtes, ce avec quoi nous pourrions commercer. »

La voix, calme et douce, du Coréen s’élève dans l’atmosphère étrange de la pièce, qui devient rapidement enfumée… mais pas forcément de l’étrange appareil sorti par Gunther.

« Vous n’ignorez pas que nos entreprises ne peuvent échanger avec des organismes dont nous ne connaissons pas les inclinaisons et les buts. Notre image de marque, notamment à l’international, en souffrirait. »

« Vous souhaitez connaître notre structure juridique, afin de vérifier que les abus réalisés dans les usines et dans la gestion du personnel ne puissent pas rejaillir jusqu’à vous. »

La réplique est calme, mais sèche.
Les regards se tournent, tous, vers celui qui vient de parler ainsi…

… l’homme présenté comme juriste, qui a décidé d’allumer une véritable cigarette pour empester les lieux ; il ne fallait pas l’inviter.

« Bonjour. Perry Shapiro. »

Il esquisse un petit sourire, et hoche légèrement la tête… et se surprend à craindre que les autres voient la teinture dans ses cheveux, ou la gaucherie de ses mouvements. Sportsmaster est un combattant hors-pair, et si les prochaines minutes seront bien un affrontement – il est loin de son domaine de compétence ; il va devoir ruser, bien plus que d’habitude.

« Salutations, Monsieur Shapiro. En effet, vous avez simplifié nos interrogations… et demeurons dans l’attente de vos réponses. »

« Evidemment. »

Toujours assis avec une arrogance crasse, Lawrence Crock parle d’une voix calme, suffisante ; il joue, définitivement. Et il va devoir, maintenant, répéter ce qu’il a dû apprendre par cœur.

« Zukunft est, essentiellement, une société anonyme avec appel public à l’épargne – une société par actions, pour simplifier. Herr Schäfer dispose de 51% des actions, bénéficiant ainsi d’une majorité absolue. La discussion pourra exister pour que vous disposiez d’une partie de ces actions, mais les contrats incluront toujours une majorité de blocage pour Herr Schäfer ; ce n’est pas négociable.
Zukunft est, fondamentalement, une multinationale, dont les statuts ont été déposés devant le droit suisse, pour des raisons évidentes. Cependant, je reviens sur un élément : Herr Schäfer dispose des 51%, mais sous la forme de titres de propriété d’une holding, qui est la véritable propriétaire des parts de Zukunft. Herr Schäfer possède les titres de propriété de cette holding, permettant d’éviter un contrôle individuel, et donc des droits de succession.
L’intérêt de ce fonctionnement par holding est que, par principe, cette structure englobe plusieurs entreprises ; voyez cela comme un entonnoir, la holding est le haut, et surplombe plusieurs organismes, dont Zukunft. Mais pas uniquement.
Cette holding englobe, ainsi, plusieurs entreprises évidemment moins connues, qui ne fonctionnent pas par action mais par propriété unique. Leurs existences légales ont été validées devant le droit vénézuélien, pour des raisons évidentes de discrétion avec certains pays imposants. Elles sont reliées à la holding, qui les chapeaute, mais ne se font connaître que sur les registres locaux ; nulle publicité, nulle promotion pour elles – car elles sont derrière les usines, les marchés, les négociations avec lesquelles nous contournons régulièrement les règles.
Soyons clairs : nous ne faisons rien d’illégal ; mais nous ne faisons rien de moral, non plus. Ce fonctionnement, cet éclatement, permet ainsi de minimiser nos coûts et pertes, sans relier à Zukunft : comme je l’ai indiqué, rien dans l’existence et le fondement juridiques de Zukunft n’est relié à cela ; seulement, dans le cadre de la holding, d’autres entreprises existent, et ne commercent qu’avec Zukunft. Par choix, qui ne se discute pas. Juridiquement, le fait qu’une holding chapeaute ces entités qui fonctionnent en circuit fermé ne plaît guère, mais n’est pas illégal. »


Le mercenaire sourit, cruellement, et se penche en avant.

« Voici de quoi, je pense, couvrir vos inquiétudes. »

« Intéressant. »

Les représentants ne disent rien, n’expriment rien ; ils fixent encore un peu Lawrence, puis se tournent vers les autres agents de Zukunft.
A eux d’enchaîner.


(HJ/ Résumé rapide :
- Sportsmaster se présente comme Perry Shapiro, juriste ;
- Sportsmaster explique longuement la forme juridique de Zukunft ;
- Ses interlocuteurs n’expriment aucune réaction et attendent la suite. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/01/2017
Messages : 150
DC : Jade, Dolphin & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Sam 21 Avr 2018 - 10:07
Tara était juchée sur des escarpins trop hauts pour elle. Elle était maquillée pour avoir l'air plus vieille et moins folle. Sa peau était pale et ses yeux étaient froids. Elle avait essayé diverses tenues. Elle avait usé son miroir à force d'essayer et d'essayer encore et encore paraître une autre qu'elle même.

IL NE FALLAIT PAS QUE L'ON PENSE QU'ELLE ÉTAIT ELLE.

Tara la folle. Tara la psychopathe.

Non. Elle était Hilde Shrader. Une infirmière suisse qui ne rigolait pas et était très grassement payée pour veiller sur son patron à roulettes. Schäfer. Freeze quoi.

Pendant que Sports' racontait aux idiots des multinationales présentes comment défiscaliser à peu près tout et n'importe quoi, elle demeura silencieuse. Comme une statue de glace. Figée aux côtés de Freeze.

Sa mission était une mission silencieuse. Pas besoin d'ouvrir la bouche pour montrer à quel point elle n'était pas distinguée. Pas besoin de tout cela. Juste... avoir le look et le regard. Chemisier, jupe, blouse blanche, un chignon et des lunettes factices. Une petite trousse à pharmacie contenant deux, trois trucs qui pourraient lui être utiles...

... et ces fichus escarpins pour qu'elle ait l'air moins naine qu'elle ne l'était.

Sports' blablait bien. Il avait le donc pour ça. Ou alors il a du croire que c'était un sport de plus, comme du ping-pong verbal ou du curling oratoire.

Et, elle, comme une comédienne débutante, répétait sa seule et unique phrase de la pièce. Celle qui - normalement - ne devait pas attirer l'attention. Celle...

"Herr Schäfer, il est l'heure de votre traitement" lança-t-elle en accentuant son accent markovien pour qu'il ait l'air plus suisse. Le tout sans sourire ni ciller.

Elle posa sa trousse sur la table et l'ouvrit. Dedans diverses boites de médicaments. Des seringues hypodermiques. Elle se saisit de l'une d'elle et dit :

"Remontez votre manche, je vous prie..."

Puis, cherchant un flacon dans sa trousse et s'en saisissant, elle s'arrêta. D'un coup.

"Ce flacon est..."

Elle pinça les lèvres, signe évident d'un profond agacement.

"Herr Schäfer, je vous prie de bien vouloir m'excuser. Je vais en chercher un neuf..."

Tara / Hilde avisa un type du centre d'affaires et lui demanda d'un air pas-du-tout-aimable - elle se sentait très markovienne d'un coup - où se trouvait l'infirmerie du bâtiment. Et elle en profita pour s'excuser en faisant un signe très distingué de la tête...

.. une fois dehors, elle commença à se rendre en direction de l'infirmerie, n'oubliant pas son objectif principal mais profitant pour tenter d'évaluer les systèmes de sécurité, caméras de vidéo-surveillance, ce genre de choses...

... puis elle s'arrangea pour prendre l'ascenseur seule. Chercha si une caméra était présente et...

... ferma les yeux et fit trembler les éléments qu'elle pouvait manipuler dans l'ascenseur de manière à le désactiver, à ce qu'il soit en panne entre deux étages et que les systèmes électriques soient bousillés...

... là, elle put sourire. Son job d'espionne allait pouvoir commencer.

[HJ /

- Tara est Hilde Shrader, infirmière personnelle de Herr Schäfer
- Tara s'éclipse en faisant mine de se rendre à l'infirmerie pour chercher un flacon indispensable à l'injection non moins indispensable qu'elle doit pratiquer sur Schäfer
- Tara prend l'ascenseur et utilise un micro-tremblement de terre pour désactiver l'ascenseur et bousiller tout système électrique qu'il pourrait y avoir dedans
- Tara passera au prochain tour à la suite de son plan !

/ HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[SSE] Big Brother is cheating on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big Brother (au Québec)
» Brother ace 2
» THREEZERO - TROOPER / BROTHER FUNG TROOPER
» Petite parodie des 2min du peuple pour mon twin brother xD
» The Pacific : Band of Brother version US marines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-