[Rheelasia] L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire. (PV Groupe RP GOD)

Invité

MessagePosté le: Lun 30 Avr 2018 - 20:08
Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis les événements des îles Kouriles. Dans cet intervalle, il y avait eu plusieurs missions, plusieurs contrats, de quoi occuper ses meilleurs « mercenaires » et surtout, remplir leur compte de banque. Rien d’aussi impressionnant que cette fameuse mission et Tsaritsa était restée très mystérieuse sur le sujet. Nombreux étaient les secrets qu’elle gardait pour elle et de toute façon, tant qu’elle payait, Catwoman, au minimum, s’en moquait éperdument. Parfois elle avait fait opérer Jason et Selina ensemble, souvent en solo. Pour Catwoman, plusieurs missions de cambriolage dans des collections privées ou dans des installations supposément impossibles à voler. Et pourtant, à tous les coups, Selina avait ramené ce qu’on lui demandait… Avec un somptueux bonus pour elle en plus de sa paie, évidemment.

Jason avait eu droit à des missions plus variées. Certes, assassinat et infiltration avaient été au menu mais également quelques opérations en apparence vide de sens comme aller prendre des relevés dans des endroits où seuls des réflexes affutés comme des couteaux, un mental d’acier et un physique olympique étaient de mise. Il n’y avait en apparence rien à aller annexer, conquérir ou même pour y implanter la plus misérable des sondes. Pourtant, la prime de risque semblait justifier, aux yeux du bras droit de la dirigeante de la Rheelasia (qu’elle manipulait comme un pantin), toutes les dépenses. Puis soudainement, silence radio. Comme si l’organisation, le pays et le reste étaient entrés en hibernation. Jusqu’à ce qu’un bon matin, une convocation leur parvienne avec des coordonnées. Un jet piloté par « la surdouée » les amena directement au QG de la GOD.

Une fois sur place, Selina et Jason furent conduits dans une section des installations où, auparavant, ils n’avaient jamais mis les pieds. Logique, en un sens : n’étant pas résidents permanents de l’île et ne s’attardant jamais vraiment après les contrats, les lieux continuaient de receler de mystères. Ce qu’ils purent remarquer, par contre, c’est qu’aux scientifiques et aux soldats d’ordinaire présents partout, les lieux semblaient gardés et opérés par une toute autre branche. Quelque chose de plus… Ésotérique. Science avancée et magie compliquée cohabitant à la même enseigne? Voilà qui était peu commun. En général, ce sont des « genres ennemis ». Pourtant… Leur guide, un homme d’âge plus que mur les guida vers le bureau de leur patronne, réplique exacte des lieux qu’ils avaient l’habitude de voir. Katryn McDougal les y attendait, impassible. La routine.


« Catwoman. Red Hood. La mission que vous allez entreprendre aujourd’hui est différente de toute autre que vous auriez pu exécuter par le passé. Je n’ai pas besoin de vous rappeler ce qui s’est passé aux îles Kouriles ni que des forces extérieures à cette planète étaient derrière ce fou de guerre que vous avez éliminé. Avant mon silence radio, je vous ai envoyé récolté données et objets. Grâce à tout ceci…

Nous avons réussi à trouver l’endroit d’où est originaire ce mystérieux adversaire qui tente de déstabiliser l’Asie depuis des mois. Votre mission : vous y rendre par une sorte de portail magique, amasser un maximum d’informations et neutraliser la menace. Vous la ramenez, vous l’éliminez, peu m’importe. Afin de bien exprimer l’extrême importance de cette mission, votre paie régulière a été multipliée par dix. Oui. Par dix.

Je ne mentirai pas. Il est possible que vous ne reveniez jamais de ce périple et nous ne savons absolument pas ce qui vous attend. Nous avons une agente, sur place, une spécialiste qui a accepté de se porter volontaire pour jouer les éclaireurs. Ce sera votre unique contact. Je ne pourrai envoyer aucun renfort. Des questions? »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 3 Mai 2018 - 18:29

L'ennemi le plus dangereuxs cache une épée derrière chaque sourireG.O.D
Jason sut que la nouvelle mission que la GOD était sur le point de lui proposer serait différente des quelques dernières qu’il avait acceptée quand il croisa Selina sur le chemin. Tous les deux flanqués de leurs propres gardes personnels, ils s’enfonçaient dans un coin des quartiers généraux que Jason ne connaissait pas – et qu’il avait peu l’envie de connaître. Depuis leur toute première mission ensemble, ils n’avaient pas retravaillé sur le même objectif – pas au sein de la GOD en tout cas. Mais leurs chemins se croisaient tellement à l’extérieur des ambitions mystérieuses de la Rheelasia que Selina était devenue une vraie partenaire pour lui. Ils approchaient petit à petit cette entente silencieuse qui faisait la grandeur de certains duos sur le terrain, cette entente et habitude qui avaient autrefois été sienne quand il avait Robin et que Batman était toujours son mentor. Il était donc plutôt contente de se retrouver dans le même panier qu’elle – valait mieux elle qu’un pur inconnu. Puisque, au final, Jason n’en savait pas énormément sur la GOD, mais il imaginait bien qu’ils n’étaient pas les seuls… agents de terrain qu’ils avaient sous la main. Il n’y avait qu’à voir ce qu’ils avaient faire de la jeune rouquine que Jason et Selina avaient ramenée de leur première mission. Rouquine avec qui il avait échangé un fist bump bien mérité.

Alors qu’ils s’enfonçaient dans le complexe particulier dans lequel ils avaient été menés, Jason laissa traîner ses yeux tout autour de lui. Il remarqua rapidement le mélange étrange – mais pas inédit – de technologie et symboles. Science et occultisme faisaient à la fois un excellent cocktails et la liste des ingrédients totales d’une recette menant à la catastrophe. Il avait détourné le regard un nombre de fois suites à ses précédents débriefing. Vouloir tout savoir et chercher à comprendre les intentions de ses employeurs était quelque chose digne de Batman, et Jason n’était pas Batman. Il n’était pas non plus Robin. Mais le mystère qui continuait de peser sur la Rheelasia ne faisait que titiller sa curiosité. Il jeta un regard en coin vers Selina. Il allait devoir faire des recherches de fond un peu plus poussées.

L’homme qui le menait d’un pas sûr à travers le dédale de couloirs s’arrêta finalement devant une porte qui ressemblait, comme deux gouttes d’eau à celle que Jason avait pris l’habitude de pousser avant d’avoir son nouvel assignement. Et… d’ailleurs, cette porte s’ouvrit sur une réplique exacte du bureau de McDougal qu’il avait l’habitude de voir. Etrange, mais pourquoi pas ? Chacun ses lubies, il faut croire.

La propriétaire du bureau en question les attendait d’un pied ferme, avec le même visage fermé qu’elle avait toujours à croire. Difficile de penser qu’elle était le genre de femmes à avoir des lubies.

Jason répondit au salut par un léger hochement de tête avant d’écouter ce qu’elle avait à leur dire. Il tiqua sur certaines informations que même l’annonce d’un salaire aberrant ne parvint pas à éclipser.

« Attendez...vous nous envoyez, Cat et moi, dans un portail magique ? » releva-t-il. Il jeta un regard vers la cambrioleuse. « Ne vous méprenez pas, j’ai pas peur de me lancer dans une mission suicide, mais ça me paraît être… mmmh, suicidaire volontairement ? Donnez-moi une autre montage à escalader ou un tyran à abattre, et je m’en chargerai sans problème. Mais j’ai pas les armes qu’il faut pour cette mission. Nous sommes tous les deux inutiles face à la magie. Votre agent, là, qui nous attend, elle est magicienne ? »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 202
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Sam 5 Mai 2018 - 17:26
L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire
feat. G.O.D.

Nouvelle mission avec la G.O.D. et qui dit nouvelle mission dit aussi gros chèque et gros bonus. La G.O.D. et moi on s'entend plutôt bien faut dire. Je leur apporte toujours des résultats et j'ai le droit, en plus de la paye, de me servir quand bon me semble. On a des avantages à travailler ensemble alors pourquoi arrêter notre partenariat n'est-ce pas ? Bon certes, je suis surtout cantonnée à tout ce qui est cambriolage et infiltration mais ça ne me dérange pas. Je sais que je suis douée dans ces domaines là donc c'est tout à fait normal qu'ils demandent à la meilleure de bosser pour eux.

Seulement là, je comprend rapidement que quelque chose d'autre se trame puisque chose plutôt rare, je ne tarde pas à croiser la route de Jason. On échange pas un seul mot ensemble, on se contente seulement de se toiser et de hocher la tête. On est loin d'être stupide et lui comme moi, on sait que quelque chose de pas "normale" se profile à l'horizon. Alors qu'il échange un geste avec la rouquine ramassée lors de notre toute première mission, moi, je ne lui adresse même pas un regard. Je la sens pas cette gosse et je suis d'avis que la G.O.D. devrait se renseigner d'avantage sur les pièces rapportées.

Escortés par une garde conséquente et personnelle, nous ne tardons pas à entrer dans le bureau de la patronne. Moi, je continue de rester silencieuse... J'observe les alentours, comme à mon habitude. Cette femme est vraiment bizarre... demander à avoir le même bureau partout... j'ai vraiment du mal à cerner ce genre de personne. Bref, je me concentre sur les mots que prononce McDougal et je manque de m'étouffer quand elle prononce le mot magie. J'hausse un sourcil, quelque peu perplexe par ce qu'elle nous annonce. Elle nous prend pour qui à vouloir nous balancer comme ça dans le temps... La magie personnellement c'est le genre de truc qui me met mal à l'aise.

Tout comme moi, Jason n'est pas vraiment chaud à l'idée de passer ce portail... Je le laisse parler et je ne lâche pas la boss des yeux un seul instant. Elle a de la chance de bien payer parce que croyez moi, celle la aussi elle est louche puissance 1000... Lorsque Todd a fini de parler, je me racle la gorge avant de lui dire ma façon de penser.

"Au moins vous avez clairement le cran de nous faire comprendre qu'on va servir de chaire à canon... Il vaut mieux envoyer les larbins plutôt que son joli petit cul dans un tailleur hors de prix non ?"

Je secoue la tête, un sourire sur le visage.

"Voilà pourquoi je n'aime pas bosser pour quelqu'un... ça finit toujours mal..."

Je laisse passer quelques secondes et fais claquer ma langue sur mon palais avant de lever les yeux au ciel.

"Je ne suis pas douée en maths mais je pense, sans trop me tromper, que le pourcentage de nos chances de survie est bas voir très très bas non ?"

Les bras croisés sous la poitrine je hausse les épaules.

"Bah au point où j'en suis, je n'ai rien à perdre alors bon... Il faut bien un début à tout non ?"

Par contre ce que je ne dis pas, si je meurs lors de cette mission, je jure de trouver un moyen de revenir et de lui faire bouffer son tailleur qui coûte un bras.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Mai 2018 - 0:40
« Cessez immédiatement ce mélodrame ridicule. Je ne vous envoie pas au suicide, j’ai dit qu’il existe une possibilité infime que le portail se referme avant votre retour. Tout du moins, c’est ce que j’ai cherché à sous-entendre. On ne gaspille pas du personnel compétent comme vulgaire chair à canon. Si je vous envoie c’est parce que je sais que vous êtes capables de réussir. Et de revenir en vie, bien sûr.

Le portail est magique. C’est un moyen comme un autre de voyager à travers le temps, l’espace ou les dimensions. Rien n’indique avec certitude que vous aurez à combattre des forces hostiles en maitrisant les arcanes. Plus encore, peut-être qu’il s’agit tout bonnement d’une technologie si avancée qu’on la confond avec de la magie. L’essentiel étant, les statistiques sont à votre avantage selon nos projections. »


Le ton se fait légèrement plus glacial. Il est de notoriété publique que Katryn McDougal supporte très mal ce genre d’attitude. Travaillant avec des professionnels, des spécialistes, l’élite, elle s’attend par conséquent à une attitude toute aussi froide et clinique que la sienne. Ce qui n’est que rarement le cas, évidemment, mais c’est une autre histoire. De façon plus exacte, Tsaritsa est tellement habituée à commander à des subordonnés obéissant à ses moindres ordres qu’elle reste toujours étonnée face à cette capacité des Humains à contester les ordres ou émettre une opinion contraire à celle de la personne en charge. Se forçant à rester calme, elle jette toutefois un imperceptible regard en coin à Selina. Si tant est que la cambrioleuse peut être vulnérable aux affaires de l’esprit, elle aura soudainement un frisson glacé des plus désagréables.

L’insolence n’est pas tolérée quand il s’agit de la Reine des fables. Décidant d’expliquer davantage de quoi il retourne, celle qui joue à l’humaine commence à briefer Jason et Selina sur ce qui les attends. Leur alliée pratique effectivement la magie, une condition essentielle et non négociable pour assurer le bon déroulement de la mission. Ce que les deux terriens ne savent pas, c’est que cette mystérieuse alliée ne sera nulle autre que… Tsaritsa en personne. Lors de la dernière mission, elle n’avait pas pu intervenir directement. Un état de fait qu’elle comptait corriger lors de cette opération. Qui plus était, tout ceci au fond n’était qu’un test élaboré pour voir de quoi étaient réellement capables Jason et Selina. La GOD devait pouvoir opérer en toute circonstance. TOUTE circonstance. Ce qui implique l’étrange, l’inexpliqué et inévitablement, la magie.

Il était plus que temps de les sortir de leur zone de confort. Il était plus que temps de les envoyer performer là où tout ce qu’ils prenaient pour acquis pouvait s’avérer complètement erroné ou inefficace. De toute façon, si les choses tournaient vraiment à la catastrophe, elle interviendrait, comme elle l’avait toujours fait, directement ou non. Ultimement, cette mission bien que dépaysante permettrait de voir comment Jason et Selina réagiraient une fois confrontés à la tentation de pouvoirs pouvant presque dépasser l’entendement. Envahir le domaine d’un de ses ennemis est chose aisée quand celui qui vous a attaqué ne sait pas à qui il a à faire. Reste à voir si, naturellement, les volatiles humains vont enfin accepter de voir que tout ceci n’est en rien suicidaire et qu’ils vont commencer leur mission. Il est toujours agréable de commencer la partie avec une main gagnante.

Reste à savoir, maintenant, si la main de Tsaritsa sera aussi impressionnante qu’elle l’anticipe…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Dim 6 Mai 2018 - 23:12


L'ennemi le plus dangereuxs cache une épée derrière chaque sourireG.O.D
Jason fit la moue après le discours polaire de leur … supérieure. On ne passait pas une adolescence dans l’humidité de la Bat-cave, puis quelques mois chez Talia Al Ghul avant de finir, échoué, aux pieds de Ducra sans gagner un minimum le sens de la hiérarchie. Et, tout aussi probablement, un certain dégoût de cette dernière. Jason n’était pas un fan inconditionnel de la G.O.D, mais jusque-là, leurs contrats avaient tenu leur part du marché. Jason faisait, et la G.O.D payait. Mais il n’était en aucun membre permanent de leur équipe – il se considérait consultant, tout au plus. Et il ferait en sorte de le leur rappeler en refusant quelques missions dans le futur. Ils étaient censés s’entraider, non ? Jason n’appartenait pas au visage fermé de l’agent en face de lui. Alors son ton glacial et son air condescendant lui passèrent au-dessus de la tête. Il préféra se concentrer sur les nouveaux détails qu’elle leur donna et sur ce qui les attendait.

Certes, il était intrigué. Mais honnêtement, il en fallait peu pour le rendre curieux. L’idée d’être en contact avec une source de magie assez puissante ou, mieux encore, une technologie très visiblement avancée n’était pas déplaisante. Il avait un problème de vermine ailée très avancé à Gotham après tout, et plus le piège était efficace, mieux ce serait. Peut-être pourrait-il apprendre quelques petits trucs au passage.

Mais d’un autre côté, et McDougal ne l’avait pas contredit, malgré la façon dont elle les avait repris – cette mission était sans aucun doute dangereuse. Comme toutes les missions, évidemment. Mais il était là, avec Selina – qui semblait ne pas apprécier l’ambiance actuelle tout autant que lui – et il sentait qu’il y avait plus dans cette histoire que ce qu’on leur laissait entendre. Mourir sur le terrain était une chose – déjà fait, et probablement pas pour la dernière fois – mais mourir sur le terrain au nom d’un groupe qui, de toute évidence, en avait beaucoup dans le placard ?

Eh, pourquoi pas, uh ?

Jason poussa un léger soupir avant de tourner la tête vers Selina. Au moins, il savait qu’il pouvait compter sur elle – ce qui ne pouvait être appliqué à l’agent qui les attendait de l’autre côté du portail. Selina lui offrait une excellente compagnie, et c’était déjà ça.

« Qu’est-ce que t’en penses ? » demanda-t-il, légèrement taquin. « Entre toi et moi, nos chances de survie sont doublées, ça en ferait presque une promenade. » Il sourit un peu plus. « Une promenade avec moi, ça te tente ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 202
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 7 Mai 2018 - 22:19
L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire
feat. G.O.D.

Je t'en foutrai moi du mélodrame ridicule. Ah c'est sûr que ce n'est pas elle qui va s'aventurer là dedans et qui va salir son tailleur impeccable. Sérieux, faut pas me demander 10 fois pourquoi je ne travaille pas en équipe hein... Vous avez la réponse à ce moment précis. Je déteste qu'on me donne des ordres ou qu'on me parle mal et je déteste encore plus qu'on me donne des ordres ET qu'on me parle mal. Je laisse échapper un énième soupir, sans prendre la peine de cacher mon agacement. Nous payer grassement ne lui donne pas les droits de faire de nous tout ce qu'elle veut... pourtant, elle ne se gène pas pour le faire et nous, qui ne voyons que les 0 alignés sur le chèque, nous hésitons juste à peine... Les bras croisés, je l'observe alors qu'elle monte sur ses grands chevaux. Du coin de l'oeil, j'observe la réaction de Todd et à l'évidence, même si il ne le montre pas directement, il est lui aussi quelque peu agacé par tout ça.

La magie n'a jamais vraiment été quelque chose que j'affectionne puisque c'est quelque chose qu'on ne peut pas contrôler, nous simples humains. Certes je suis capable de faire disparaître des objets de grande valeur sans que les gens autour s'en rendent compte mais franchement, je ne sais pas si on peut appeler ça de la magie, au sens propre du terme. Une fois son discours et son remontage de bretelles, McDougal semble être un peu moins constipée. Je ne la quitte pas des yeux, du moins pas jusqu'à ce que Jason se tourne vers moi et me pose quelques questions. J'hausse un sourcil en entendant toutes ses interrogations.

"J'en pense qu'on va mourir comme des chiens mais qu'on va mourir riches"

Chassez le naturel, il revient au galop. Et oui, cette mission a peut-être un côté suicidaire, je ne vois que la compensation financière qui va en découler et c'est mon gros défaut. J'hausse les épaules et je sors les griffes avant de reprendre.

"Personnellement, je n'ai jamais été fan des promenades magiques..." Je marque une pause avant de reprendre, sourire en coin.
"Mais je suis ravie de voir que malgré le tableau pourri qu'elle vient de nous dépeindre, tu ne perds pas confiance. Je ne te savais pas si optimiste Todd."

Je tourne la tête vers lui et mon sourire s'agrandit alors que je place mes griffes au niveau de mon visage.

"Va pour une promenade avec toi. J'ai tellement hâte de voir ta tête quand tu réaliseras qu'on est dans de beaux draps."

Je me tourne ensuite vers la patronne et je la fixe du regard.

"Avant qu'on parte, vous avez un autre lapin blanc à nous sortir de votre chapeau ?"

Je ne serai même pas étonnée qu'elle nous sorte un autre détail encombrant juste avant qu'on s'en aille, histoire de nous mettre bien à l'aise.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 4:54
Tsaritsa se retient de ne pas punir l’insolence de Catwoman de façon particulièrement cruelle et expéditive. Non. Ce ne serait pas à son avantage, loin de là. De toute façon, l’impertinente cambrioleuse va en baver dans la mission qui les attend. Plutôt que de lui donner la satisfaction d’une réaction, elle répond du même ton froid, neutre et détaché que non, tout ce qu’il y a de critique à savoir a été dit mais que si elle désire se taper la lecture d’un rapport de plusieurs centaines de pages, qu’elle est libre de le faire. Sans attendre de réponse, elle se lève, quitte son bureau et fait signe au duo de la suivre. Leur escorte, toujours présente, s’assure que Jason et Selina suivent Tsaritsa jusqu’à une salle où trône un portail… Tout sauf impressionnant. On dirait une porte lumineuse, en fait. Point d’un assemblage fantasque ou extravagant. Rien de cela.

Ce serait même banal si on ne sait pas qu’en passant au travers, on va se retrouver… Ailleurs. Impossible de voir ce qu’il y a de l’autre côté, c’est comme tenter de voir au travers d’un verre givré. D’un ton qui ne trahit aucune émotion, elle leur explique sommairement ce qu’ils regardent et comment procéder. C’est comme passer au travers d’un cadre de porte. Pas besoin de retenir son souffle, de rester immobile, rien de cela. Oh, assurément, les personnes présentes dans la pièce sont des pratiquants des arcanes. Cependant, vous auriez pu les remplacer par des scientifiques en sarrau que l’impression aurait été la même. Méticuleusement ordonnée et indubitablement professionnelle. Une fois que ses deux « agents » ont passé le portail, Tsaritsa se permet un maigre sourire. Il y en a une qui ne fera pas la maline très longtemps… Ce serait autrement fort surprenant.

Le duo se retrouve donc de l’autre côté du portail… Mais c’est comme s’ils avaient fait un retour dans le temps. Depuis le promontoire d’où ils se trouvent, ils peuvent voir un monde qui semble tout droit sorti d’un conte de fée. Une influence médiévale bien présente, aux accents occidentaux. La géographie des lieux, étonnamment, est très similaire à celle de la Rheelasia. Est-ce que ce monde a toujours été comme ça ou est-ce une facétie de son créateur? En tout cas, « la patronne » avait omis de mentionner que le passage d’un monde à l’autre, si tant est qu’on peut parler de monde, pourrait amener certains… Changements. Habits, équipement et armes sont maintenant aux goûts de l’époque, au mieux, un « futurisme » steampunk, au pire… Quelque chose plus en phase avec la temporalité en cours. Ça, c’est un détail insignifiant pour leur employeuse?

Un raclement de gorge attirera l’attention de nous deux héros. Apparemment, leur contacte se manifeste. Tsaritsa, naturellement, qui les a suivis. Elle n’est pas passée par le même portail, ce serait trop suspect. Un personnage qui exsude le mystère, ce qu’elle aime. Et tant pis si ses « subordonnés » ne font pas confiance facilement. Ils ne quitteront pas ce monde sans elle alors ils ont intérêt à collaborer. Que ce sera délicieux de tester l’imagination de ces deux-là, affrontant un péril encore inconnu avec un attirail et des moyens bien loin de ce à quoi ils sont habitués. En même temps… Personne n’aligne autant de zéros sur une mission facile à moins d’aimer sérieusement gaspiller son argent. Et à regarder « la patronne », ce n’est clairement pas le genre de la maison. Quand Katryn McDougal paie, c’est parce que ça en vaut la peine, point à la ligne.





Calista Sera, mystérieuse alliée d’un duo particulier.

« Salutations. Je suis Calista Sera, votre guide et votre ancre. C’est mon rôle de faire en sorte de vous ramener de l’autre côté du portail. Si vous le désirez, je puis procéder immédiatement à un briefing complet sur ce que j’ai pu observer jusqu’à présent. J’espère que le changement de… Style… Ne sera pas trop dépaysant. Cette réalité adapte ce qui y entre pour correspondre à sa structure. Nous sommes chanceux : nous aurions pu tomber sur quelque chose un poil plus hostile. »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 11 Mai 2018 - 23:28


L'ennemi le plus dangereuxs cache une épée derrière chaque sourireG.O.D
« Chanceux ? » répéta Jason, pris de court. Il baissa les yeux vers les gants qui, il y avait encore de cela quelques secondes seulement, bénéficiaient d’une technologie de pointe et assuraient une meilleure précision et bien d’autres choses encore. « Pas exactement le terme que j’aurais employé. »

Parce que ses gants ne servaient plus à grand-chose, désormais. Ils étaient ouverts au niveau de ses jointures, étrangement stylisés et, surtout, complètement inutiles. S’il n’y avait eu que ça, à la rigueur – mais non. Au revoir son armure de torse électrique, au revoir ses supers équipements, ses armements. Même ses chaussures étaient différentes. Et dire que passer le portail magique lui avait semblé être presque cool sur le moment. Bosser dans les tréfonds de Gotham n’offrait pas souvent l’opportunité de se trouver face à face à de la magie – surtout de la magie aussi soumise que celle de ce portail. Il aurait dû savoir que tout n’était qu’une vague fumisterie et que tout se retournerait contre eux. C’était de la magie, après tout. Qu’est-ce qui lui avait pris de partir presque avec confiance ?

Il tourna la tête vers Selina.

« Je crois que tu avais raison sur ce coup-là, Cat, » dit-il d’un ton blasé. « L’optimisme, ça craint. »

A la regarder, il nota, avant même de voir le ridicule de sa tenue à elle, qu’elle lui apparaissait différemment. Il écarquilla les yeux et leva les bras pour s’emparer de son casque et le retirer. Finie la vue développée et les relevés scanners directement devant ses iris. A la place il avait… un étrange casque plus fait d’espace négatif que de vrai métal et auquel étaient des lunettes toute droit sortie d’un mauvais film steampunk. Et tout ça couronné d'une teinte cuivrée au lieu du rouge habituel.

Jason esquissa une grimace et le jeta sur le côté avant de relever la tête vers la dénommée Calista Sera, dont l’apparence était toute aussi ridicule que le reste de cet endroit.

« Red Hood, » se présenta-t-il sobrement avant de baisser les yeux et de faire l’inventaire de ce qu’il avait encore à la ceinture. « Dites-moi… on retrouvera notre équipement normal en repassant par le portail, n’est-ce pas ? »

Il sortit une boule de métal aux décorations forgées tout aussi travaillées que celle sur le casque qu’il avait jeté un peu plus tôt. La rainure et le mécanisme en son centre semblait indiquer que l’activer ne demanderait pas plus qu’un simple tour, comme un minuteur. Jason avait beaucoup travaillé sur ses grenades, sur son équipement en général, et, avec un peu de recul, il pourrait peut-être apprécié le côté fantaisiste et carrément cosplay de ce qu’il portait, mais dans l’immédiat, il ruminait surtout le fait de ne pas avoir été prévenu.

Vengeance à peine dissimulée de McDougal ? Ou oubli sincère ? Ignorance ? Cette dernière option était peu probable, sachant que la G.O.D avait déjà envoyé un agent par ce trou magique. Quoi qu’il en soit, ça ne l’aida pas à faire plus confiance à ses boss actuels.

« Très bien, Sera, » reprit-il. « Débriefez-nous. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 202
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 15:11
L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire
feat. G.O.D.

Je le vois bien dans ses yeux que ça la démange de m'en coller une et de me faire manger le sol.... Tant mieux. Je ne veux pas qu'elle croit que parce qu'elle me paye gracieusement, je vais lui obéir sans émettre d’opposition quand ça ne me plaît pas. Je suis un être humain et pas une machine... contrairement à elle qui a des manières de réagir qui laissent à penser qu'elle n'est pas comme nous. Bref, je me tais et j'écoute. De toute façon si ça ne me plaît pas je ne me priverai pas de le lui faire savoir.

Une fois tout le monde mis d'accord sur la suite des événements, la patronne finit par quitter son bureau et nous fait signe de la suivre. En bons toutous que nous sommes, Jason et moi la suivons dans les couloirs et je ne peux pas m'empêcher d'avoir un mouvement de recul lorsque nous entrons dans une salle et que j'aperçois un portail. Ces trucs magiques m'ont toujours fait peur... je suis loin d'être à l'aise dans tout les domaines qui touchent à la magie et je dois toujours me faire violence pour ne pas me dire que ça va finir par nous exploser au nez. Il va falloir qu'on travers et bon sang, j'ai envie de partir d'ici sans rien dire, à l'anglaise... Jason est le premier à passer... Moi, il me faut quelques secondes de plus pour convaincre mon cerveau que ce n'est qu'une porte, une porte qui a la possibilité de m'amener plus loin. D'ailleurs, sans m'en rendre compte, je me met à chuchoter quelques mots pour tenter de me rassurer au fur et à mesure que j'approche du portail.

"Ce n'est qu'une porte... une simple porte... et passer une porte n'a jamais tué personne..."

Alors que je rentre dans la lumière, mon corps tout entier se crispe. Je ferme les yeux, je serre les dents et je garde mes bras le long de mon corps, juste au cas où. Une fois de l'autre côté, il me faut de nouveau quelques secondes pour comprendre que je suis passée et que je suis de l'autre côté à présent. Je pousse un soupir de soulagement lorsque j'aperçois Jason à côté de moi et je lui adresse un sourire.

"Ca chatouille son truc..."

Faire la maline pour cacher mes émotions... un autre truc dans lequel j'excelle tiens. Je me racle une nouvelle fois la gorge et j'observe les environs, silencieuse et surtout, étonnée de voir que nous sommes rendus à l'époque des chevaliers et autres trucs moyenâgeux. Je me tourne vers Jason pour lui demander clairement si la boss se fout de nous mais un son me coupe dans mon élan. Je me retourne et hausse un sourcil quand j'aperçois une jolie rousse. Sûrement le contact en question. Je donne un coup de coude à Jason et je lui dis d'un air taquin.

"Je crois que la boss veut absolument te filer des bonus."

Elle fait ses présentations, on l'écoute avec intérêt mais je décroche quand elle prononce les mots "changements de style". Noooon c'est une blague ? Je baisse immédiatement les yeux et je pousse un léger cri mêlé se surprise et de peur... oui oui de peur. Ma combinaison, mes bottes, mon fouet... rien je n'ai plus rien et à la place je porte une robe. Le genre de robe que les nanas portent dans les films d'époque façon "bioshock". Le genre qui prend de la place et qui ne facilite pas les mouvements. Elle m'arrive sous les genoux, je porte des bottines en cuir marron et j'ai un corset en cuir qui vient rehausser la tenue. C'est moche. En plus je me sens serrée là dedans ! Je me tourne vers Jason et je ne peux pas m'empêcher de laisser échapper un éclat de rire quand je me rend compte que pour lui aussi c'est carnaval. Alors qu'il demande à Calista si on va tout récupérer une fois de l'autre côté, je continue d'observer la tenue que je porte... pffff ridicule. Je lève les yeux vers la rousse et je fronce les sourcils.

"J'espère pour toi que tout va rentrer dans l'ordre une fois de retour..."

Je me tourne de nouveau vers Jason.

"Je t'avais prévenu que ça sentait l'embrouille !"
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 17:21
Ils sont mécontents? Déstabilisés? Tant mieux. Peut-être que cela leur servira de leçon. Si confiants qu’ils étaient de s’embarquer dans une mission à leurs yeux faciles qu’ils ont négligé la règle numéro un : toujours se documenter avant de se lancer tête baissée dans une mission. Car Tsaritsa aurait pu les briefer pendant des heures sur chaque détail supplémentaire pouvant leur passer par la tête. Mais non. L’insolence caractéristique de Catwoman et son manque notoire de discipline ainsi que l’attitude particulière de Red Hood les ont menés à cette situation. C’était prévu, de toute façon. Comment vont-ils réussir leur mission, sans leur précieux équipement? Seront-ils capables de s’adapter ou vont-ils rebrousser chemin et repasser par le portail? Tout n’est que test quand la Reine des Fables décide de procéder de la sorte. Tout est observé.

Dans son rôle d’aide magique, elle commence à leur expliquer les bases de ce changement soudain d’équipement quand elle s’arrête, comme frappée d’un éclair de génie avant de pointer du doigt tour à tour les deux membres du duo. Soudainement, sans crier gare, ils comprennent ce qui s’est passé car un nouveau savoir leur a été inculqué, presque instantanément, sur la dynamique de base de ce type spécifique de portail. Pourquoi se perdre en longues explications qui risquent de ne pas les intéresser de toute façon? Mieux équipés côté information et sachant qu’ils vont tout récupérer en repassant par le portail (à moins d’avoir subi une mutation entropique, quoi que cela puisse être car ce n’est pas une partie de leurs nouvelles connaissances), ils devraient être moins déstabilisés par la tournure des événements. Le briefing, le vrai, va pouvoir commencer.

Selon ce que la Reine des Fables leur dit, cet environnement risque de connaitre des changements drastiques dans les prochains soixante-douze heures. Les caprices de leur cible. Comme sa concentration sera tournée vers les modifications à conjurer, son attention sera sévèrement compromise, facilitant tout plan que voudrait mettre sur pied le duo. Elle leur explique également que leur adversaire n’est pas assez puissant pour contrôler complètement chaque partie de ce monde, ce qui veut dire qu’à moins qu’un garde ne donne l’alarme, ils peuvent se promener à visage découvert sans le moindre risque d’être identifié par l’ennemi. Aussi, normalement, la technologie ne pouvant être convertie en équipement d’époque, cela risque de se traduire par des pouvoirs accessibles au duo. Les griffes de Catwoman, par exemple ou la vision thermique pour Red Hood.

La mission est claire mais jamais Tsaritsa ne fait les choses comme on s’y attendrait par logique. Elle veut tester ses agents. Enfin. Mercenaires, dans ce cas. Si on leur donne des pouvoirs qu’ils n’ont pas en général, vont-ils en abuser? Vont-ils même s’en servir? Dans ce monde hors du temps et de l’espace, où les possibilités sont bien différentes de ce qui se fait sur Terre, comment vont-ils se comporter face à leur environnement? En subissant ou en agissant? Il ne faut pas oublier que leur cible est loin d’être un petit joueur, cette fois. Il s’agit d’un ennemi qui a agi dans les coulisses pendant des mois, mobilisant des ressources considérables pour déstabiliser le continent asiatique. Jamais leur employeur n’aurait dépensé autant si la menace n’était pas conséquente. Il sera intéressant de voir un vieil ennemi vaincu par des êtres ayant tellement plus d’imagination que lui…


« En conclusion, la situation est bien plus souriante qu’elle ne le semble : si vous agissez stratégiquement, vous pourrez potentiellement prendre par surprise votre cible, peut-être même rallier certains des gens du coin pour faire une partie du travail. Si vous le désirez, j’ai pris possession d’une maison dans les environs du château. J’ai aussi sécurisé un carrosse pour le transport. Je ne savais pas si vous étiez doués en équitation donc… »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 21 Mai 2018 - 18:57


L'ennemi le plus dangereuxs cache une épée derrière chaque sourireG.O.D
Les yeux bleus de Calista Sera se rivèrent sur eux et avant que Jason puisse exprimer, d’une façon aussi maladroite que possible, le malaise qu’il ressentait face à ce monde et toutes ces inconnus, le magicienne braqua sur eux un doigt fin mais probablement capable de grande chose. Ce qu’il n’eut même pas besoin de questionner car à peine le geste de la jeune femme terminé, Jason eut l’impression que son corps gonflait de l’intérieur, comme s’il avait inspiré profondément, sauf que ce n’était pas de l’air qu’il avait assimilé, mais des connaissances. Quelque peu déstabilisé, il se détourna de la magicienne pour jeter un regard au portail par-dessus son épaule, et constata non pas sans surprise que la porte magique n’avait plus rien de mystérieux ou d’incompréhensible pour lui. Si on le lui demandait, il aurait pu nommer chacun des évènements et phénomènes responsables de cette petite ouverture à travers les tissus du temps et de l’univers.

Il se retourna vers Calista Sera, les sourcils légèrement plissés. Il appréciait le geste pour ce qu’il était : une source d’informations – et n’importe quel bleu de la profession le sait : l’information est la plus précieuse des armes. Mais il restait un élève de Batman, qu’il le veuille ou pas – qu’il le renie ou pas, et la magie était en tête de liste des choses dont il fallait à tout prix se méfier. Il n’était définitivement pas dans son élément, et ça le rendait nerveux au possible. Alors, certes, il appréciait de savoir que son précieux matériel qui lui avait tant coûté lui reviendrait quand il ferait demi-tour, et que ce qu’il avait perdu en efficacité technologique, il gagnait en …. super-pouvoirs ? - mais ça ne changeait rien au fait que cette histoire sentait mauvais à plein nez et que son armure électrique lui manquait.

« Okay, » grommela-t-il en jetant de nouveau un bref regard au portail - bon sang que c’était étrange de comprendre de la magie à un niveau si… pratique ! « Merci pour… » Il fit un geste vague de la main en direction de sa tête. « Pour ça, même si je n’ai aucune idée de ce que ça est. Ca nous évite une belle perte de temps, j’imagine. J’aurais jamais continué sans être sûr que… »

Il laissa sa phrase en suspens. C’était étrange de se rappeler des doutes qu’il avait eu moins de quelques secondes auparavant et qui étaient si clairs dans son esprit qu’il pouvait presque goûter la nervosité qui allait avec – mais de ne plus être capable de vraiment les ressentir car il en connaissait chaque contre et chaque réponse. Fichue magie, pensa-t-il.

Il reporta son attention sur Calista Sera.

« Donc, si j’ai bien compris, notre cible est cloîtrée dans un château ? Bien gardé, probablement. » Il marqua une pause un instant puis hocha la tête. « Premier arrêt : cette maison dont vous avez parlé. Il nous faut un endroit sûr où nous pourrons monter un plan. »

Il détourna son regard et assimila réellement le paysage autour de lui. Les collines, la verdure - tellement de verdure ! – et les petits bâtiments rudimentaires qu’il pouvait apercevoir ici et là. Cet endroit était immense. Ils étaient dans un autre monde, vraiment.

« Vous inquiétez-pas pour le carrosse, » rajouta-t-il, d’une voix distante alors qu’il continuait d’observer le relief alentour, pensif. « Je sais monter à cheval. » Il se tourna vers Selina. « Et tu es probablement encore meilleure que moi en équitation. »

Il se râcla le fond de la gorge et reporta son attention sur Calista Sera.

« On devrait y aller, et éviter de traîner, ça pourrait attirer l’attention. Et en chemin, je vais avoir besoin que vous me donniez tout ce que vous savez sur le climat politique, les plans du château, la protection dont il bénéficie. Mais surtout. » Il fit une pause et s’autorisa un sourire révélateur des machinations qui commençaient à naître dans son esprit. « Je veux savoir s’il est possible d’organiser une petite rébellion, de quoi occuper un peu ce beau monde. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 202
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 29 Mai 2018 - 15:34
L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire
feat. G.O.D.

La prochaine fois, avant de m'engager pour une mission, je demanderai clairement tout ce qu'il y à savoir, notamment si le déguisement est obligatoire. Nan mais sérieusement, si c'est une mauvaise blague elle n'est pas drôle... si je tiens celui qui a eu l'idée de me faire porter cette robe, je jure que je lui colle la dérouillée de sa vie. Dépitée, je ne cesse de regarder la robe que je porte... autant les bottines sont sympas mais alors l'effet meringue comment dire... oui j'aime les robes, surtout les tailleurs mais jamais ô grand jamais je n'aurai pu porter ça dans ma vie. Enfin bref, de toute façon j'ai beau râler ça ne changera rien au fait que je dois la porter... Par contre, je ne suis pas tellement d'accord sur le fait de ne pas avoir nos armes... certes nous ne sommes pas à la même époque, mais quand même... je ne vois pas où est le mal à avoir un fouet... ça existe la torture non ?

Je grommelle et je râle entre mes dents alors que Jason pose ses questions à Calista. Je croise les bras et je finis par reporter son attention sur elle et non pas sur la robe que je suis obligée de porter. Je laisse échapper un soupir lorsque Hood parle de cible cloîtrée dans un château...

"Sérieusement ? on dirait un vieux remake de conte de fées... et je n'aime pas les contes de fées..."

Plus je regarde autour de moi, plus j'ai la sensation d'être enfermée dans un conte de Perrault, vous savez celui qui a écrit Cendrillon et d'autres joyeusetés de ce genre. Je ne sais pas comment les parents font pour lire ce genre d'histoires à leurs enfants... Les princes ça n'a jamais existé et encore moins les princes charmants... ça se saurait sinon... Franchement, il ne manque plus que les oiseaux qui chantent et c'est bon, le tableau est complet... Alors que Hood regarde le paysage autour de nous, je lui donne un coup d'épaule.

"Toujours prêt à la jouer preux chevalier ?"

J'affiche un sourire que je ne tarde pas à ravaler lorsque j'entend le mot "carrosse". Sérieusement ? un carrosse ?? elle m'a prise pour qui ? la belle au bois dormant ? Jason se tourne vers moi signalant, sur le ton de la plaisanterie ou pas, que je suis sûrement meilleur que lui à l'équitation.

"Hors de question que je monte dans un carrosse. Je préfère être ridicule à cheval plutôt que de me laisser ridiculiser dans un truc à 4 roues."

Je ne suis pas une princesse et je ne suis pas du genre à me taire quand un truc ne me plaît pas et là, je refuse catégoriquement de monter dans un carrosse. Plus les minutes passent plus je me dis que je vais demander une prime pour toute cette histoire. Si j'avais su qu'on nous enverrait au pays des contes de fées, j'aurai pris ma baguette magique tiens ! Seulement voilà, elle est bien gentille la Calista mais si on veut réussir ce qu'on a à faire, il faut qu'on trouve un endroit discret pour ne pas attirer l'attention et prendre le temps de faire un plan qui tienne la route. Jason me devance en faisant savoir à notre guide qu'il est temps de bouger.

"Une rébellion... de suite les grands mots... calme tes ardeurs cow boy... il faut déjà qu'on sache à quoi on à faire avant d'envisager quoi que ce soit..."

Je me tourne vers Calista et lui adresse un sourire faussement amical.

"On vous suit gente damoiselle."
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 29 Mai 2018 - 16:28
L’insolente cambrioleuse et son partenaire un tant soit plus raisonnable se voient chacun attribués un cheval. Tsaritsa prend le sien et le trio qui dans le monde réel aurait eu l’air insolite prend le chemin de la ville la plus proche, où ils se fondront plus facilement dans la masse. Pendant le trajet, la Reine des Fables en profite pour expliquer le climat politique, les guildes présentes, les événements récents… Vous auriez tort de penser qu’elle n’a pas fait ses devoirs en observant ce qui se passait dans cette « dimension ». Le but de ces explications est double. D’un point de vue pragmatique, mieux renseigner ses mercenaires. Le second, purement personnel : embêter le plus possible Catwoman, une vengeance mesquine pour toutes les fois où l’insolente humaine s’est permise des commentaires qui auraient dû lui valoir la décapitation.

On ne plaisante pas avec le respect et la politesse avec Tsaritsa et si elle tolère les facéties grotesques des Humains c’est parce qu’ils servent ses intérêts. Tant qu’elle y trouve son compte. Torturer les oreilles de celle qui tant de fois aurait dû se faire lancer un sort pour son comportement rebelle et indiscipliné… Quel dommage qu’elle ne puisse pas briser la criminelle. Ce serait prendre le risque d’affecter son esprit créatif, ce trésor qui sommeille en chaque Humain et Tsaritsa refuse de perdre une telle mine d’or, un tel festin. Alors… Elle se venge mesquinement quand elle le peut. Comme maintenant. Le paysage défile autour d’eux et si ce n’était du fait qu’ils sont ici en mission, pour passer quelques jours tranquilles dans un environnement plus rural, le décor est fort sympathique. Les paysans dans les champs, les patrouilles de miliciens, le chant des oiseaux… Et une embuscade.

Sortant des buissons, une dizaine d’hommes armés font irruption sur le sentier, leur coupant toute retraite. Le chef de ce groupe de brutes s’avance et ordonne au trio de leur donner toutes les possessions de valeur et annonce qu’il va garder Selina pour lui, que le reste de ses hommes se partageront Calista. L’attention de la majeure partie des brigands est donc, naturellement, tournée vers Jason, le seul homme du groupe. Comme ici ce n’est pas la Terre et qu’on en revient à l’étrange dynamique du « l’homme est le sexe fort », personne ne penserait, par conséquent, à se méfier d’une créature faible et fragile comme une femme. Selina, par exemple, qui vit à Gotham et qui est capable de mettre à terre la plupart des criminels endurcis de la ville si elle décide de se battre pour sa vie. On ne survit pas à une telle métropole en allant se cacher au premier signe de danger venu.

Ou encore Calista, qui en vérité est un être extradimensionnel, la Reine des Fables, capable de conjurer tout ce qui est imaginaire pour son plaisir personnel. Certes, utiliser la magie risquait d’attirer une attention indésirable mais en même temps, elle peut très bien utiliser quelques sorts indécelables, à la portée moins cataclysmique mais tout aussi utiles. Le fait que l’arc de l’unique archer de cette bande de brigand éclate en morceaux, par exemple. De mauvaise facture, on peut aisément blâmer le matériel avant de se mettre à chercher une cause magique. Et avec leur seul tireur dans l’impossibilité de faire son travail, si un ex disciple de Batman décidait d’entrer en action, par exemple, il n’aurait plus à craindre de se faire mettre une flèche dans le dos. Toute action a une conséquence, par contre. S’en prendre aux brigands ici, c’est peut-être se mettre à dos ceux qui les ont envoyés… Voire les autorités locales. Mais bon. Jason et Selina ont toujours su se sortir du pétrin…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/10/2017
Messages : 162
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 11 Juin 2018 - 0:22
L'ennemi le plus dangereuxs cache une épée derrière chaque sourireG.O.D
Selina avait peut-être raison, dans le fond. Il en demandait plus qu’il n’était utile de savoir, mais que voulait-elle ? Jason avait été élevé à la dure, et son entraînement n’avait laissé aucune place à l’imagination. Ca avait toujours été clair et net avec Bruce : l’information est une arme, et probablement la plus puissante de toute. Bruce se renseignait, et il se renseignait toujours si bien qu’il finissait par trouver un point faible. Après ça, il ne restait plus qu’à exploiter. Jason avait peut-être un sacré paquet de sentiments non-résolus envers son ancien mentor, mais l’efficacité de ses méthodes n’était plus à prouver. Alors il suivait les explications de leur guide régional avec attention, rassemblant tous ces petits détails dans un coin de son esprit. Il restait persuadé qu’avant la fin de leur aventure, ce qu’il savait maintenant des guildes du coin et du climat politique lui serait d’une quelconque utilité. Déjà qu’ils avaient subi un coup côté équipement, mieux valait mettre toutes les chances de leurs côtés.

« Justement, je me renseigne, cow-girl, » répliqua-t-il avec un petit sourire en direction de sa partenaire. « Ce qu’on doit faire risque de faire du bruit, et si on pouvait s’arranger pour que quelque chose fasse plus de bruit que nous au bon moment, on sera avantagés. » Il jeta un regard toujours un peu sceptique à la nouvelle version des armes qui pendaient à sa ceinture. « Je n’ai pas vraiment envie de me faire entraîner dans un combat épique avec ce matériel-là. »

Il tourna ensuite la tête vers Calista Sera, envers qui sa confiance était limitée – déformation professionnelle.

« Merci pour les précisions, » lui dit-il, avec dans l’idée de créer malgré tout un terrain d’entente entre tout. Quelque chose lui disait que lui et Selina avaient commencé du mauvais pied avec elle. « Votre connaissance du terrain nous sera d’une grande aide, j’en suis convaincu. »

Et il l’espérait sincèrement, en tout cas. Le décor était déjà assez perturbant comme ça, mais si en plus tout partait en vrille et qu’ils se retrouvaient à mener une bataille frontale contre leur ennemi – puissant, mais aussi, jusque-là, encore inconnu – ils seraient très nettement désavantagé. Et Jason n’avait pas très envie de se la jouer bataille des Champs du Pelennor avec des flingues rouillés.

Alors qu’ils continuaient leur chemin le long d’un chemin tracé par les multiples passages des habitants du coin, ils se retrouvèrent obligés de s’arrêter.

Jason s’était trompé, de toute évidence. Il n’était pas dans une version grandeur nature du Seigneur des Anneaux, mais bel et bien dans une adaptation foireuse de Robin des Bois.

« Messieurs, » salua-t-il d’une voix amusée les voleurs qui venaient, très clairement, d’annoncer leurs intentions lubriques et tout bonnement inhumaines envers Selina. Il eut un léger éclat de rire. « Vous allez tellement regretter d’avoir dit ça. »

Sans prévenir, l’arc braqué sur eux éclata. Le timing était un peu trop bon pour que Jason croie à un accident dû à de mauvais soins de l’arme. Il se tourna vers Calista Sera avec un regard appréciateur.

Avant de se rappeler de ce qui, fatalement, était sur le point de suivre.

« A toi l’honneur, » dit-il à Selina avec un sourire en coin.

Il désigna les voleurs d’un geste de la main.

« Si tu as besoin de moi, demande. Mais je crois que la leçon serait plus profitable pour ces messieurs si tu te chargeais de la leur donner. Tu vois ce que je veux dire ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Rheelasia] L'ennemi le plus dangereux cache une épée derrière chaque sourire. (PV Groupe RP GOD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On cache les émotions derrière un sourire.
» Cache fils
» [SOFT] CACHECLEANER : Vider le cache de votre systeme [Gratuit]
» [SOFT] QUICK APP CLEAN CACHE : Nettoyer votre cache [Payant]
» [TUTO] gagner de la memoire: deplacer le cache opera!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-