ARENA II.I - The Fights

Inscription : 10/12/2012
Messages : 503
MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 8:17
La douleur les réveille.
Encore.

Il y a peu, plusieurs personnes ont été enlevées, sur Terre et dans l’Univers.
Sans explication, sans raison, ils ont été entourés par une aura bleutée – et n’ont pu l’empêcher de les emmener, et de les plonger dans l’inconscience. De laquelle tous furent tirés par une douleur tant physique que psychologique, qui revient ici.

La première fois, ils s’éveillèrent pour se découvrir piégés dans des cellules individuelles. Des robots à l’effigie de la Justice League vinrent s’en prendre à certains, tandis que d’autres tentaient de s’enfuir ; en vain.
L’essai fut tenté – mais stoppé par une créature de pure puissance, à priori invincible, ne répondant qu’à un nom, mystérieux et terrible.

Primus.
Qui les a, tous, plongés dans l’inconscience… dont certains se réveillent, désormais.
Mais ils ne sont plus dans leurs cellules.
Ni au Kansas.



Mais dans… une arène.
Une arène similaire, dans l’esprit, aux structures de la Rome Antique, où le commerce des hommes avait fait de la mort un spectacle ; mais, dans la forme, cette arène apparaît comme un bijou de technologie, une structure de science et de puissance.
Tournée vers un seul objectif – le combat.

Même si rien n’est dit, même si rien n’est annoncé… tout cela est clair.
C’est une arène ; ils sont dans une arène.
Et ils vont devoir combattre.

Rapidement, alors que leurs esprits se reprennent, ils peuvent mieux voir – mieux se voir.
Et découvrir qui se trouve parmi eux.



Supergirl. Wonder Woman. Superman. Orphan. Azrael. Martian Manhunter. Orion. Mongul. Et Zod.
Parmi les plus puissants des enlevés, rassemblés ici ; rassemblés dans l’arène.


« Prisonniers. L’heure est venue. »

Une voix puissante s’élève, au-dessus d’eux. En se tournant, tous peuvent alors découvrir…
… Primus, qui flotte au-dessus d’eux… au-dessus de l’arène, mais tous peuvent alors découvrir les cieux – et la Terre, au loin, dans un espace étrangement proche !

« Huit vous êtes ; seuls quatre sont nécessaires. Quatre sont inutiles. »

Il lève sa main – et une gigantesque vague d’énergie bleue s’en échappe, se divisant pour frapper les huit personnes.
Et les séparer.

En quelques instants, tous se retrouvent divisés… et piégés, derrière des parois d’énergie bleutée, qui forment des sortes de ring.
Et, alors qu’ils tentent d’en sortir, en vain ; alors qu’ils essayent de voir ce qu’il se passe… ils comprennent.

Ils sont à deux ; à chaque fois, ils sont à deux.
Dans un ring. Dans une arène.


« Combattez. Tuez. Mourrez.
Mais seuls quatre sortiront d’ici. »


Primus relève la main – et l’énergie s’échappe, et les frappe, pour activer des colliers qu’ils découvrent soudain autour de leurs cous ; des colliers explosifs, qui semblent capables de toucher même les plus forts d’entre eux.

Des combats.
Primus veut les forcer à combattre ; à mort.

Et alors qu’ils tentent de se remettre, de se comprendre… ils se font face.
Chacun fait face à son adversaire.
Et découvre, avec horreur, quel terrible défi s’oppose à eux.


Kara Zor’El / Supergirl VS Conner Kent || Superman & Cassandra Cain / Orphan


***

Jean-Paul Valley/Azrael VS Mongul


***

Martian Manhunter VS Zod


***

Diana Prince/Wonder Woman VS Anthony J.Masters/Orion

(HJ/ Bienvenue dans ARENA II.I – The Fights !
Vous avez été choisis pour devoir vous opposer dans le cadre de combats organisés par Primus. Un résumé rapide s’impose :
- Vous ne pouvez pas vous échapper des rings / vous ne pouvez pas fuir / vous êtes fatigués et pleins de douleur ;
- L’arène est menaçante, Primus encore plus ;
- Les combats entre personnages joués se géreront entre vous, mais nous vous invitons à ne pas décider des conséquences de vos attaques, à laisser l’autre le décider ;
- Les combats entre personnages joués et personnages non-joués seront animés par ce compte à la fin de chaque tour.
Vous avez jusqu’au mercredi 9 mai 2018 pour répondre, bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 343
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 3 Mai 2018 - 22:31
Arena II - The Fights

Une nouvelle fois, ce fut la douleur qui la ramena à la surface.

Contrairement à la première fois, ceci dit, le retour de Diana à la conscience ne se fit pas petit à petit. Les souvenirs ne revinrent pas pièces par pièces, mais en un immense bloc qui lui donna l’impression de compresser ses poumons. Ses yeux s’ouvrirent brusquement et elle se redressa tout aussi sèchement en levant son épée devant elle, le souffle court. Une gerbe de sable jaillit devant ses yeux, entraînée par son mouvement, et Diana cligna des yeux à plusieurs reprises, confuse.

Elle jeta un regard circulaire autour d’elle, les doigts toujours serrés sur la garde de son épée. Elle enregistra sans vraiment comprendre ce nouveau décor, son esprit ayant du mal à passer du lasso électrifié de Wonder Woman version robotique à l’espèce de… d’arène ? - dans laquelle elle semblait se trouver à cet instant. Elle n’abaissa son épée que lorsqu’elle nota les formes au sol près d’elle. Au vue des grimaces sur les visages de ces derniers, elle n’avait pas été la seule à être ramenée par un éclair de douleur.

« Scott ? » chuchota Diana en se redressant, passant de la position assise à accroupie afin de mieux observer ses… compagnons. « Jade ? »

Elle retint un grognement mais laissa échapper la grimace qui venait avec. Ils avaient été séparés. Hal, Jade et Scott étaient nulle part en vue. Elle voyait, par contre, J’Onn, mais aussi Conner. Certains étaient peut-être de moins bonnes nouvelles – à savoir Kara et la colère toujours figée sur son visage, ou Zod et Mongul. L’endroit ne laissait que peu de suspense quant à son utilité, et on le lui avait déjà prouvé une fois : fuir n’était pas possible. Tout du moins, pas sans un semblant de plan. Alors Diana ne fit aucune tentative, pas alors qu’elle avait si peu d’informations et que, surtout, elle avait le pressentiment de rejoindre la piste de Clark. Etait-il venu ici ? S’était-il réveillé, lui aussi, dans cette arène ?

Elle se releva, la pointe de son épée au sol. C’est à ce moment là que la source de tous leurs ennuis choisît de se montrer. Primus les observa, les bras croisés et l’air condescendant – une expression que Diana manqua, trop occupée à plisser les yeux vers la silhouette si reconnaissable de la Terre derrière ce dernier. Si proche ! Elle était si proche !

Encore sous le choc, elle n’eut le temps de rien faire quand la vague d’énergie vint la frapper. Elle n’aurait rien pu faire de toute façon. L’énergie réveilla la douleur qui n’avait pas eu le temps de s’éteindre dans son corps, et Diana échappa un grognement alors qu’elle retombait au sol, plusieurs mètres plus loin. Quand elle releva la tête, ce fut pour discerner le halo menaçant de l’énergie tout autour d’elle – d’elle et d’Orion. L’objectif de Primus était évident, tout comme l’étaient les raisons d’être de ces colliers qui s’activèrent quand l’énergie vint les toucher. Mais c’était là les ordres d’un fou – un fou de toute évidence plus puissant et aux commandes de moyens qui les dépassaient tous, mais un fou malgré tout. Un fou qui, en plus de cela, était probablement la cause de la disparition de Clark.

Diana se releva difficilement, son épée toujours en main. Cette dernière lui paraissait plus lourde qu’elle ne l’avait jamais été. Elle n’arrivait pas à se rappeler la dernière fois où elle s’était sentie aussi fatiguée et douloureuse. Elle ignorait ce qu’il leur avait fait, mais s’il avait pu mettre la main sur des êtres tels que Scott, Clark et Conner, il était de toute évidence à craindre.

Mais dans le futur immédiat de Diana, il n’était pas la menace la plus importante.

Son épée toujours baissée, elle jaugea du regard Orion, qui était à quelques pas devant elle. A quel genre d’Orion avait-elle à faire exactement… ? Elle voulait se sortir de là, et vaincre Primus, mettre fin à ses activités douteuses, mais toute seule, elle n’y arriverait pas. Ils avaient besoin de travailler ensemble, et pour ça… et bien, pour ça, mieux valait éviter de s’entretuer.

« Orion ? » commença-t-elle d’une voix douce et hésitante. Elle leva sa main livre devant elle, les doigts écartés, en signe d’innocence. « Il va falloir qu’on travaille ensemble toi et moi… »




Résumé :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 16/04/2018
Messages : 60
DC : Harley / Zatanna / Dick
Situation : Seule
Localisations : Partout

MessagePosté le: Dim 6 Mai 2018 - 10:50
Kara aurait voulu se battre. Oh oui, elle l'aurait voulu. Elle l'aurait fait si elle l'avait pu. Mais qui que soit ce nouvel adversaire, il avait été trop puissant pour elle, pour tout le monde. Elle n'avait donc rien pu faire lorsqu'on l'avait emmenée, et elle avait cessé de lutter. Par parce qu'elle n'en avait plus envie. Mais parce qu'elle ne pouvait plus le faire. On lui drainé le pouvoir de l'anneau, et en même temps, celui de sa propre constitution. Elle était affaiblie, et souffrait énormément. Autant mentalement que physiquement.

Car il n'y avait pas seulement le fait qu'elle se sente impuissante, qui l'enrageait. Mais surtout le fait que l'effet secondaire de tout ça, et qui persistait alors qu'on la traînait dans l'arène, c'était qu'elle sentait le Red Ring cherchant à se venger. C'était ainsi qu'il fonctionnait : si on tentait de le retirer ou de le détruire, il tentait de tuer son porteur. Il était ainsi, et Supergirl ne pouvait rien y faire. Elle devait subir.

Mais pas en silence. C'était tout simplement impossible. Elle n'y arrivait pas. La douleur était insupportable. Et à chaque fois qu'elle sentait la souffrance diminuer, ou qu'elle avait l'impression de mieux la supporter, cette dernière redoublait, et la faisait hurler de douleur. Ses geôliers avaient du l'assommer de nouveau, avant de la jeter dans l'arène.

Elle n'avait même pas écouté ce que disait Primus.

Elle s'était contentée de tomber à genoux et de cracher un mélange de sang et d'acide. Ses entrailles l'auraient faite hurler de douleur si elle en avait eu la force. Elle avait déjà crier pendant des heures. Donc beaucoup trop.

 « Je vais... vous... tuer... »

Les mots sortirent sans qu'elle ne le veuille, à l'intention de Conner et de Cassandra. Car maintenant qu'elle était devant elle, elle voyait bien qu'il s'agissait de Cain, et intérieurement, elle s'en voulait de leur dire ça. Elle s'en voulait de leur imposer un tel risque, car le Red Ring pouvait la rendre plus dangereuse qu'ils ne l'imagineraient.

Mais elle ne contrôlait rien. L'anneau, fou de Rage, lui imposait sa volonté et la punissait en même temps. Elle se jeta alors sur eux, les poings en avant ; ils esquivèrent facilement et elle se retourna en arrivant face au mur d'énergie. Elle devait lutter.

Reprendre le contrôle. Tuer les deux ennemis devant elle. Se débarrasser de cet anneau. Ecraser ses adversaires pour survivre. Arrêter cette folie. Punir les responsables de sa douleur. Dominer l'anneau. Détruire tout ce qui passait devant elle.

 « RAGE !!! »

Elle cracha un jet d'acide où se mêlait son propre sang, pour faire bonne mesure, sur le couple.



[HRP]
- Kara essaye de dominer l'anneau mais il lui impose sa propre volonté et la torture
- Elle attaque Conner et Cassandra, sous l'impulsion de la Rage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 306
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Dim 6 Mai 2018 - 16:54
Avez vous déjà reçu un frisbee en pleine tête ? Un couvercle de poubelle en plastique ? Un ballon de basket ? Oui ? Non ?
Après un étourdissement passager vous seriez entré dans une colère noire pour en chercher l'origine et le coupable avec la ferme intention de lui faire payer sa forfaiture !
Orion, enfin la partie Apokolipsienne du dit Néodieu n'eut même pas cette pensée. Le morceau de mur de cellule l'avait sonné, soit, mais avait du coup initié un certain nombre de phénomènes internes qui lui rendirent une partie de ses souvenirs les plus récents dont celui de sa mort et de la non trahison de Mister Miracle.

Au lieu de s'enflammer et de vouloir réduire en miettes cette nouvelle barrière qui délimitait son environnement comme on pouvait le supposer, il resta assis quelques instants, écoutant la diatribe de leur ravisseur et évaluant la situation de la façon la plus glaciale possible. Il enregistra également la présence de la femme et les conséquences de leur combat, n'ignorant pas qu'elle n'avait aucune chance.

Sa colère intérieure était tournée vers l'autre, celui qui les obligeait à s'entretuer pour on ne sait qu'elle raison obscure et un plan s'échaffauda dans son intellect bouillonnant.
Il se leva, fit quelques pas vers la muraille d'énergie et tendit la main pour la poser contre, bien à plat. Sa compétence innée en toutes choses lui indiqua sa nature et sa source ainsi que le réseau qui l'alimentait, une bien piêtre affaire que cela qui pouvait résister à ses capacités un bon moment mais dont l'urgence d'une intervention décisive interdisait ce délais.

Il se retourna vers la femme et serra les poing, grimaçant un sourire qu'il voulait prédateur, chose aisée vu son apparence actuelle. Un flot violacé se répendit autour de lui et couvrit peu à peu l'intégralité du réseau énergétique qui leur servait de champ clos pour ce fatal affrontement qu'on leur intimait de mener.

Il ne doit en rester qu'un, et ce ne sera pas toi ! Cria-t-il juste avant que toute liaison avec l'extérieur ne soit rompue, que tout moyen de les épier ne soit occulté d'un voile pudique.

Il changea d'un coup de physionomie et revêtit un visage plus amical en tendant une main ouverte vers elle.

Nous avons peu de temps devant nous pour mettre au point une stratégie, mets le bout de ton lasso dans ma main afin d'être sûre que je te dise la vérité. Tu vas me tuer, du moins leurs appareils et leurs yeux le croiront. Tu vas me planter ta lame ici, près du coeur. Et dès que la barrière cèdera, tu la planteras à nouveau dans le sol à deux pas de ses limites actuelles vers la demi sphère la plus proche. Il y a là un noeud qui alimente toutes les cellules et qui une fois tranché libérera tout le monde. As-tu compris ?

Il savait qu'ainsi, elle ne pourrait douter de ses paroles s'il tenait le lasso en main, comme il ne pouvait lui mentir d'ailleur à moins d'un effort extrême.

[résumé]
Orion s'est calmé, a analysé ce qui les enferme et propose un plan à Diana


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3457
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 9:22
Tout s'était passé très vite.

À peine Conner avait-il commencé à s'en prendre aux câbles qui retenaient Cassandra que celle-ci s'était animée à son tour - et le God Killer avec elle. Pour avoir lui-même manqué de devenir le jouet d'un artefact doué de conscience il y a peu, il n'aimait guère la voir manier une telle arme - mais devait bien admettre qu'elle était d'une puissance redoutable.
Par son biais, sa compagne n'aurait sans doute eu aucun mal à se frayer un passage jusqu'au portail... Si ce n'avait été pour cet homme, ce Primus.

Cet être, qui se présentait comme étant leur geôlier, était intervenu avant qu'aucun d'entre eux - des êtres parmi les plus puissants que compte l'univers - ait pu s'échapper, et les avait terrassés tous autant qu'ils sont.
Du fait de son endurance exceptionnelle, Conner avait été parmi les derniers à s'effondrer, mais avait néanmoins perdu connaissance - pour se réveiller dans l'arène.

On ne tarda pas à leur annoncer ce qu'on attendait d'eux ; qu'ils se battent, évidemment. Son regard parcourut rapidement le terrain qu'on leur avait offert pour ces jeux qui semblaient directement inspirés de ceux de la Rome antique, pour voir qui s'y trouvait.
À quelques mètres de lui gisait Cassandra, l'épée toujours au poing même endormie ; et face à lui...

Kara.

Clark mis à part, Conner n'avait jamais entretenu des liens très étroits avec le reste du « clan » Superman : il s'était longtemps considéré lui-même comme une sorte de mouton noir, et son tempérament peu sociable avait fait le reste.
Ils n'étaient pas proches, non ; mais ce n'était pas pour autant qu'il pouvait rester indifférent en la voyant pourvue d'un anneau rouge, surtout après avoir réchappé de justesse à l'influence de l'un d'entre eux il y a de cela quelques semaines seulement.

S'il se l'expliquait parfaitement dans son cas - et même un peu trop bien -, il ne gardait pas de Kara le souvenir d'une personne particulièrement colérique ; mais une fois encore, tout au plus s'étaient-ils croisés quelques fois il y a de cela quelques années. Elle avait brillé par son absence alors que se déroulaient les événements qui l'avaient mené à reprendre le flambeau ; à devenir un symbole d'espoir. Qu'est-ce qui avait bien pu l'enrager à ce point ?

Ce n'était sans doute pas le meilleur moment pour se poser la question - comme elle ne manqua pas de le lui faire comprendre en lui crachant du napalm au visage. Cassandra, malgré tout son entraînement et même avec l'appui d'une lame surnaturelle, restait tributaire d'un métabolisme plus faible que celui des kryptoniens ; elle commençait tout juste à émerger.

Attention ! s'exclama-t-il en se jetant sur elle, les envoyant tous les deux rouler dans le sable alors que la substance secrétée par Supergirl - par ce que l'anneau avait fait d'elle - creusait une tranchée à l'endroit où ils s'étaient trouvés, à peine une seconde auparavant.

D'un pur réflexe vindicatif, Conner décocha un puissant tir de vision calorifère dans sa direction - ou plutôt dans celle du bijou écarlate qui brillait au bout de son doigt avec la ferme intention de le faire voler en éclats. Ce n'est qu'au dernier moment qu'il fut frappé d'un éclair de lucidité et se remémora le briefing reçu de John Stewart au sujet des Red Lanterns.

Ôter leur anneau les tue.

Dans un hurlement presque inhumain, il détourna son faisceau juste avant qu'il entre en contact avec sa cible - et parvint, par miracle au vu de la prouesse mentale que cela avait sollicité, à ne faire que l'érafler ; ce n'était pas une option. Mais pouvait-il seulement espérer la battre sans la tuer ? Car il semblait évident qu'à ce stade, le combat ne pouvait être évité.
À peu de choses près, ils avaient les mêmes pouvoirs. Or, Conner avait réussi à se débarrasser - certes non sans mal - de l'anneau qui avait tenté de s'imposer à lui. Pourquoi Kara n'avait-elle pas pu en faire autant ? Peut-être était-ce sa faute, après tout, si elle le portait désormais...

Je vais vous donner ce que vous voulez. En échange, laissez-la partir ! clama-t-il envers Primus en désignant Cassandra de la main ; même s'il était heureux de pouvoir s'assurer de sa bonne santé, si relatif que ce soit, il ne comprenait pas bien pourquoi ils avaient le privilège, alors que tous les autres disputaient des matchs singuliers, de se battre à deux contre un.

Faisant craquer sa nuque de façon ostentatoire, il braqua ensuite des yeux chargés de fureur sur la dernière fille de Krypton : Je peux me battre seul.

récapitulatif:
 


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 16:48
Le réveil est tout aussi brutal et douloureux que la dernière fois. J’Onn reprends lentement ses esprits et se relève, grognant d’inconfort, en se frottant la tête. Puis dans un sursaut il se rappelle alors ce qui s’est passé et se redresse promptement de toute sa taille.

Les cellules, le cahos, le feu dévorant… et puis la voix qui les stoppe et la lumière qui les transporte.

Primus.

Que s’est-il passé? Où sont les autres?

Pendant un moment il est légèrement confus, puis il se rends vite comptes qu’il n’est pas seul. Les autres qu’il avait remarqué, certains en tout cas, sont rassemblés autour de lui… Il se tends a la vue de Zod et Mongul, prêt a se battre s’il le faut, mais encore une fois, la voie de Primus se fait entendre.

Et il comprend ce qui se passe, enfin.

Qui que soit ce Primus, quelle que soit son but, il s’attends à ce qu’ils se battent l’un contre l’autre jusqu’à la mort. L’Arène est une Arène de combat et ils sont le participant involontaire a ces joutes sanglantes.

Une autre vague de lumière, et la martien se voit encore une fois transporté en un autre endroit, dans la même zone cette, et se retrouve dans un ring de combat fermé par des champs de force…

Contre Zod.

Son adversaire n’est nul autre que l’un des plus puissants et dangereux ennemis de Superman, le dangereux Maitre de Guerre Kryptonien, le Général Zod. Il serait fou de ne pas prendre la menace au sérieux, et encore plus d’espérer la coopération de la part de ce chauviniste Kryptonien qui n’a que la Suprématie de sa propre race en tête. Mais il n’a également pas d’autre choix que de lui faire face. Cependant… Le martien se refuse a tuer sur commande. Il se refuse a tuer pour l’amusement de leur geôlier.

« Zod. » Commence-t-il, fixant le regard sur son ennemi, espérant parvenir à le convaincre malgré tout. « Nou somme tous les deux prisonniers ici. Personne n’est forcé a mourir pour l’amusement de cet homme… »

Il serre les poings a ses côtés, près a se battre si l’autre attaque en premier. Il continue cependant, espérant pour le mieux. Il a parlé d’une voix très basse, il n’a pas ôsé utiliser sa télépathie, pour ne pas provoquer son rival a attaquer immédiatement. Mais la situation est grave et il le sait assez intelligent pour le reconnaitre. Il continue donc.

« Le choix logique m’apparait la coopération. Joignons nos efforts pour quitter cet endroit et ne donnons pas a ce Primus la satisfaction de nous voir nous entretuer tel qu’il l’ordonne. » Il ajoute enfin calmement mais avec une tension certaine. « Mais je suis prêt a défendre ma vie s’il le faut. »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 503
MessagePosté le: Mer 9 Mai 2018 - 8:44
Kara Zor’El / Supergirl VS Conner Kent || Superman & Cassandra Cain / Orphan.
La Dernière Fille de Krypton a été maltraitée depuis des semaines, et en subit désormais les conséquences. Transformée en Red Lantern, incapable évidemment de se contrôler et de parvenir à retrouver un peu du calme nécessaire à un retour à la normale, elle a en plus été catapultée ici… pour affronter un clone de son cousin, ainsi que sa compagne.
Si des liens existent entre eux, la haine naturelle des Kryptoniens envers les clones est vivace – et la fureur de l’anneau jamais très loin ; elle cède, donc, et se lance sur Conner et Cassandra.

Si le nouveau Superman est essentiellement pacifiste, il comprend bien vite les problématiques de l’instant… et accepte de se battre, échangeant quelques coups ; en sollicitant, en échange, que Cassandra soit laissée libre, et intacte.
Le geste est noble, et l’accord intéressant ; mais alors qu’il a repoussé Cassandra, alors que celle-ci se relève… tous comprennent, alors, que l’Arène n’a rien d’honorable.

Des parois d’énergie s’échappent en effet cette puissance bleutée, manipulée par Primus – qui l’envoie directement sur Cassandra !
Celle-ci est alors littéralement électrocutée pendant de longues secondes… avant que le phénomène ne s’achève, quelques instants avant un final mortel ; elle s’écroule, ensuite.
Et, avec une attitude terriblement arrogante, Primus intime l’ordre, par gestes, aux Supers de continuer.


« A mort. C’est un combat, à mort. »

La menace est claire : ou ils obtempèrent… ou Cassandra meurt.

**
*
**

Jean-Paul Valley/Azrael VS Mongul.
Le justicier tente, évidemment, de se reprendre et de se lancer dans un combat perdu d’avance ; hélas, les chances ne sont vraiment pas de son côté.
Il suffit de quelques coups et d’un rire sadique pour confirmer le pire – Mongul est partant pour ce combat, et entend s’y donner au maximum ; les résultats en sont terribles et, en quelques minutes à peine, Azrael est déjà perclus de douleur, l’armure en miettes.
La suite s’annonce compliquée.


**
*
**

Martian Manhunter VS Zod.
J’Onn J’Onzz est un pacifiste – un être de paix, et de partage ; qui tente, encore et toujours, de proposer une alliance, un moment de camaraderie et de concertation à son adversaire – afin de survivre, tout simplement.
Le geste est noble, aussi, pur, évidemment, et habituel, pour lui.


« La seule satisfaction que Primus aura… sera de mourir, après que je me sois occupé de lui. »

Dru-Zod s’élève au-dessus du sable de l’arène, ses yeux soudain rougis par l’activation de ses pouvoirs.

« En ayant utilisé ton corps comme gourdin. »

Un rayon de vision-chaude vient frapper le Martien sur le corps – pour tenter de mettre le feu à ses vêtements.
Le Général enchaîne, en se précipitant à super-vitesse vers son adversaire, avec le projet de le soûler de coups avant d’arracher son crâne ; propre, direct, efficace.
Zod n’a guère de temps à perdre ici – et bien des victoires à obtenir, pour s’en sortir.


**
*
**

Diana Prince/Wonder Woman VS Anthony J.Masters/Orion.
L’Amazone et le Néo-Dieu s’éveillent… et parviennent à trouver un terrain d’entente.
Si le Chien de Guerre a été littéralement fou de rage lors de son premier réveil, son second est plus calme – et lui permet de proposer un plan intéressant, qui pourrait leur permettre de fuir et de gagner la main ; évidemment, il est dangereux… mais se sortir d’une telle situation n’est pas sans risque.

Hélas, l’Arène n’est pas l’endroit pour la stratégie d’évasion.
Elle ne vise que le sang et le sable ; tout le reste est interdit… et même pénalisé.


« Les mutineries sont refusées. »

Primus, flottant au-dessus des rings, se tourne vers eux – et lève la main.
Un geste ; un seul geste.
Puis l’enfer se déchaîne sur eux.
Deux gigantesques éclairs bleutés tombent sur Diana et Orion, les électrocutant plus qu’un Humain ne peut le supporter ; cela s’achève, mais l’attaque bénéficie d’un enchaînement… car le chien Krypto, enlevé également, apparaît alors.

Le chien est enchaîné par une énergie bleutée, et lévite au-dessus du ring.
Primus vient se placer à ses côtés.


« Combattez. Tuez. Ou il mourra. »

La menace est claire.
Et si Primus caresse lentement le chien, étonnamment calme malgré les chaînes, le danger est terrible, pour l’animal si fidèle de l’ami et allié des deux Héros, désormais forcés à s’entretuer…


**
*
**

Et, pendant que les combats commencent, l’énergie dégagée par les coups est attirée par les parois des rings, et transmis directement à l’intérieur de leur prison…
… donnant plus de force, de puissance et de pouvoir à des mécanismes étranges – qui s’activent, et donnent une vitesse qui semble bien dangereuse…

(HJ/ Résumé rapide :
- Kara VS Conner/Cassandra : les deux premiers s’affrontent, la troisième est repoussée, mais Primus l’électrocute violemment et exige un combat à mort pour les premiers, en menaçant de tuer Cassandra en cas d’échec ;
- Azrael VS Mongul : Mongul tabasse Azrael, déjà en mauvaise posture ;
- Martian Manhunter VS Zod : Zod refuse l’offre de J’Onn, tente de mettre le feu à ses vêtements, puis de le soûler de coups pour lui arracher le crâne ;
- Diana VS Orion : Primus punit les deux Héros par des électrocutions terribles, puis fait venir Krypto enchaîné et menace le chien étonnamment calme ;
- L’énergie des combats active des systèmes internes étranges, qui gagnent en puissance et en vitesse.
Vous avez jusqu’au mercredi 16 mai 2018 pour répondre, bon jeu… et bonne chance ! Very Happy /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2018
Messages : 60
DC : Harley / Zatanna / Dick
Situation : Seule
Localisations : Partout

MessagePosté le: Mer 9 Mai 2018 - 10:59
Kara essayait vraiment de dominer l’anneau. De faire en sorte qu’elle cesse d’attaquer Conner et Cassandra, car c’était là le meilleur moyen de commettre un acte qu’elle regretterait en temps normal. Pendant deux ans, elle avait eu l’impression de faire exactement ce qu’il fallait. Elle avait affronté, détruit et tué plein d’adversaires, sans se soucier des conséquences. Elle avait trouvé ça juste, normal même. Elle trouvait le pacifisme de Superboy exaspérant, tout comme celui de Superman. Mais maintenant…

Elle voyait bien qu’elle n’était pas elle-même. La vue de Conner la remplissait à la fois de tristesse et de colère. Elle savait qu’il n’était qu’un clone, et le Red Ring se servait de ça pour alimenter encore plus la Rage. Mais il était quand même de sa famille, et actuellement, il ne cherchait qu’à protéger sa compagne. Ce qui amenait Supergirl à se rappeler une des raisons qui permettait à l’anneau de la dominer si facilement : elle n’avait personne, elle. Personne ne l’attendait à la maison le soir, personne ne se souciait de sa journée, de ses blessures. Elle n’était qu’une femme isolée, l’une des dernières représentantes de sa race.

Elle s’arrêta momentanément en entendant résonner la voix de Primus. Sa bouche se tordit en un rictus de douleur, et elle cracha du sang au sol. La douleur revenait à la charge, car elle ne bougeait plus. Elle la maîtrisa assez pour pouvoir parler à Conner.

« Aide-moi… MEURS ! »

Le Red Ring la força à agir, et elle s’élança, les poings en avant. Bien sur, cela n’avait aucune chance de véritablement fonctionner, alors elle utilisa les lasers de ses yeux pour tenter de toucher Cassandra. Au dernier moment, Superboy parvint à déplacer le corps de sa compagne pour qu’elle n’en subisse aucun dommage. Mais Supergirl repassa à l’attaque, harcelant le clone pour le forcer à se battre. La Rage continuait de grimper, et elle alternait désormais entre ses pouvoirs kryptoniens et les capacités de l’anneau. Là, elle créa un marteau, puis une épée, puis envoya un rocher.

A chaque fois qu’elle manquait sa cible, elle retentait quelque chose de plus dangereux encore. De plus fort, de plus puissant, sans être capable de venir à bout de son ennemi. Le clone de son cousin. Dans ses traits et dans sa voix, dans sa façon de se mouvoir, tout lui rappelait Clark et le fait qu’il ne s’agissait ici que d’un clone… et l’anneau le savait. Elle avait beau essayer de mettre de côté son ressentiment, c’était plus fort qu’elle. Les Kryptoniens haïssaient les clones, par nature. Ils n’étaient pas naturels.

« Si tu détruits l’anneau, tu mettras fin à ce combat. »

Qui parlait ? Elle ou l’anneau ? Impossible de le savoir. Kara n’avait pas la force d’essayer de comprendre pourquoi elle disait ça, et si c’était vraiment son esprit qui le suggérait. Elle en avait assez. Et voulait mettre un terme à tout ça. Et détruire Primus, aussi. En sortant d’ici, elle pourrait le faire. Et elle ne se laisserait pas dominer, cette fois !

Elle concentra alors autant de puissance qu’elle put dans son regard, et envoya un rayon laser qui aurait pulvérisé net un rhinocéros en pleine charge sur Conner.

« Qu’on en finisse ! »



[HRP]
- Kara demande à Conner de l’aider
- Elle le harcèle pour tenter de gagner, puis, après lui avoir suggéré de la tuer, redouble d’effort en décochant un rayon laser plus puissant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/02/2015
Messages : 453
Localisations : ...


MessagePosté le: Mer 9 Mai 2018 - 18:10
La tentative de fuite de Cassandra avait tourné court. Elle avait tourné le dos au potentiel du Godkiller pour tenter d'amener Conner à la rejoindre dans un portail qu'elle ne verra de toutes façons pas. Présomptueuse, un coup de trident dans la jambe l'avait bien vite rappelé à l'ordre. Un trident dont la puissance dépassait le simple métal, comme la douleur qu'il avait occasionné.

Elle s'était donc retrouvée jetée groggy dans une arène, pièce problématique dans les rouages en apparence si bien huilés de ce nouvel antagoniste mégalomane. Il voulait ainsi se faire combattre les individus les plus puissants de la Terre. Huit. Evidemment, elle n'était pas comptée dedans. Evidemment, elle n'était pas prévu. Elle n'avait jamais été véritablement prévue où que que ce soit, si ce n'est peut-être à son origine. Par le seul Ra's Al-Ghul.

" Il suffit, Porteur ! Relève-toi ! Relève-toi et accomplis ta mission ! Sors de ce piège ! "

Ce fut grâce à la seule aide de Conner, de son Conner, qu'elle s'en sortit, mais la sentence ne tarda pas à tomber.

On voulait la tuer, une fois de plus. Ce monstre supervisant les combats, mais Supergirl aussi. La cousine de l'Homme d'Acier. La Terre avait compté sur elle pour être une porteuse d'espoir, comme son cousin, mais elle avait disparu, comme son cousin, pour réapparaître en véritable fléau.

Une Red Lantern.

L'attrait du Godkiller était palpable. Son ton, tout autoritaire qu'il était, ne suffisait pas à atténuer son son doux et aguicheur, plein de promesses.

" Tue-la ! Sauve-toi ! Sauve ... Conner ! "

Non, cela ne suffira pas, et Cassandra sourit, pour elle-même. Elle était si proche de la limite... Elle ne craquerait pas. Elle devait réfléchir, trouver un moyen de s'en sortir. Etre cette éternelle épine dans le pied des plans maléfiques les mieux conçus ...

" Assez, porteur ! Tu n'es rien d'autre que ma marionnette ! Tu obéiras ! "

" Non. " grinça-t-elle, tout bas, peinant à se tenir debout, saignant encore abondamment, la douleur de ses blessures la tenaillant autant que l'emprise du Godkiller.

Conner essaya tant bien que mal de la protéger, une fois encore. C'était sous-estimer toute la douleur et la malignité qui pouvait régner sur les plus hautes sphères de la galaxie.

La malignité qui vint la frapper d'une toute puissante décharge électrique.

Cassandra, qui s'était retenue jusqu'alors, ne put s'empêcher cette fois-ci de hurler de douleur. Un hurlement d'autant plus terrifiant qu'il était indéniablement humain. Il était un rappel toujours plus prégnant de sa simple condition, et de sa faiblesse.

" Non ! Non ! " continua-t-elle, entre deux soubresauts, servant de ponctuations à ses hurlements " Pitié ! Stop ! "

" Ils ne t'entendent pas ! Ils se moquent de toi ! Sauve-toi ! Abandonne-toi ! "

Elle continua de résister quelques instants, mais ses yeux s'ouvrirent pour constater qu'ils avaient entraîné Krypto dans une arène voisine.

" Regarde-les ... Brutaux ! Imbus d'eux-mêmes ! Si prompts à la violence ... Ils sont ce pour quoi j'ai été forgé ! Ils sont ceux pour quoi tu as été créée ! "

Et quelque chose craqua, le mélange de douleur physique, de lassitude et d'émotions contradictoires, le Godkiller ... Ils vinrent à bout d'une Cassandra qui en vint à réaliser qu'elle, simple humaine, ne pourrait s'en sortir seule. Pas face à une Kryptonienne.

" Elle ne connaît pas la pitié, mais toi, Porteur, tu peux être bien pire ! "

On aurait pu croire que les éclairs avaient eu raison d'elle quand elle s'effondra, suivie d'une énième menace du Maître des Lieux, mais c'était grandement sous-estimer les réserves de calme, de réserve et de résistance physique et mentale que Cassandra avait dû déployer non seulement au cours des dernières heures, mais également dans les jours et les semaines qui avaient mené à ce moment. Sans l'intervention de Primus et de Supergirl, elle aurait certainement pu tenir encore bien longtemps. Elle aurait pu résister sans peine à l'appel de la rage et du sang comme elle l'avait fait si bien depuis toutes ces années, mais le pouvoir de l'Olympe était grand : l'Hubris avait eu raison de bien des héros avant Cassandra Cain.

" Extermine-la ! Montre-leur ta vraie nature ! "

" Je ne fais pas pour toi... " susurra-t-elle pour elle-même, alors que les symboles mystiques des porteurs de l'arme déicide réapparaissaient sur la peau calcinée de l'ancienne justicière.

Ses blessures cessèrent de saigner, rapidement recouvertes d'une étrange couche métallique. Ses yeux perdirent à leur tour toute substance, virant au blanc irradiant.

" Bien sûr. Aucun Porteur ne l'a jamais fait en mon nom... "

La voix du Godkiller disparut à la suite d'un ricanement malsain. Les éclairs revenaient, mais elle ne criait plus: Cassandra en était la source, toute la souffrance accumulée revenant faire surface.

Et alors qu'elle aurait pu paraître oubliée, morte, elle réapparut en un éclair - ou bien était-ce dans un éclair ? - pour s'interposer entre les rayons de Kara et Conner. Brandissant la Godkiller face aux faisceaux de mort, les parant avec une lame virant bien vite au rouge mais sans toutefois paraître s'en soucier: on pouvait voir apparaître sur la lame des inscriptions semblables aux inscriptions concentriques qui étaient apparues sur le dos, les épaules, les bras et les hanches de Cassandra.

" Trouve un moyen de nous sortir de là. " jeta-t-elle d'une traite à Conner, en tournant la tête vers lui, " Vite, je n'y arriverais pas seule. J'ai fait quelque chose de stupide. "

Ce quelque chose pouvait se deviner à la simple diction parfaite de ses phrases. Elle s'était abandonnée. A vrai dire, ce "Je n'y arriverais pas" cachait un sens bien plus terrible, car il n'était pas un aveu de faiblesse : Si Conner ne se dépêchait pas, il y allait y avoir des conséquences assez graves dans cet enclos.

Elle se mit en position, l'épée levée, regardant la Kryptonienne corrompue droit dans les yeux. Il y a avait deux monstres dans l'arène, à présent.

" Je vais en finir, Kara Zor-El, et je vais te faire souffrir. Abondamment. " énonça-t-elle, pleine de haine, " EN GARDE ! "

Et Cassandra se rua sur son adversaire, plantant sa lame dans le sol à mi-chemin pour s'en servir comme d'une perche et aller asséner un violent coup de pied directement au visage de la Red Lantern.

" Que fais-tu ? Tranche-la ! Éviscère-la ! Fais-moi goûter son sang ! "

Evidemment, Cassandra réussissait encore à mitiger l'influence de son arme, et elle ne laisserait pas encore à aller diviser la dernière fille de Krypton. A mesure que le combat avancerait, cela deviendrait de plus en plus dur, chaque attaque de son ennemie la reprochant toujours plus dangereusement d'une préservation de soi particulièrement aiguisée.

Il ne fallait pas cependant sous-estimer la dangerosité des attaques actuelles de la porteuse du Godkiller, car ce "simple" coup de pied crépitait d'électricité. Son corps tout entier, lui, irradiait d'un halo rougeoyant qui n'était pas sans rappeler les rayons calorifères que venait de bloquer la lame de l'Olympe. Même les attaques à mains nues que portait Cassandra étaient bien des magnitudes au-dessus de ce qu'une humaine aurait normalement dû être en mesure de pouvoir infliger...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 343
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Ven 11 Mai 2018 - 21:42
Arena II - The Fights

C’était un réel soulagement que de voir Orion se rallier à sa cause – à leur cause. La situation était déjà bien assez chaotique et dangereuse sans pour en plus rajouter un Néo-Dieu à la santé mentale bancale dans l’équation. Orion était son ami malgré tout, et Diana n’aurait pu se résoudre à engager un combat avec lui. Mais le calme qui brillait dans les yeux d’Orion était une chance à tout autre niveau également : les arènes et combats étaient peut-être la tasse de thé de Diana, mais la technologie qui les maintenait prisonniers et avait tant de contrôle sur eux était bien loin d’être de son ressort. Contrairement à Orion.

Alors elle suivit son plan, sans chercher à discuter, et en pensant sérieusement que ce serait là leur meilleure chance. Les muscles tendus, elle ne faisait pas semblait de se tenir prête au combat ; elle l’était. Sitôt cette barrière d’énergie abaissée, elle bondirait, et sa première cible était déjà toute trouvée.

Malheureusement, sa confiance tomba des nues lorsque le plan d’Orion fut rapidement – et bien trop facilement – stoppé net. Leur ennemi était puissant, il n’y avait déjà pas eu de doute auparavant, mais cette fois-ci, Diana faisait face à l’idée qu’il était trop puissant pour eux. Et avant de pouvoir assimiler les lourdes conséquences d’une telle idée, elle fut frappée de plein fouet par un éclair qui n’avait rien de naturel. Son champ de vision blanchit, jusqu’à ce que les couleurs s’y effacent, et elle tomba au sol, prise d’assaut par une vague de douleur profonde et inévitable. Elle avait l’impression que ses os s’entrechoquaient, que sa peau fondait sous la chaleur de l’éclair et que son cerveau se liquéfiait, petit à petit.

Puis la douleur repartit aussi vite qu’elle était arrivée, laissant Diana pantelante. Les doigts crispés dans le sol, elle releva la tête vers la silhouette de Primus dont le regard était moqueur, amusé. A côté de lui, l’air bien trop calme pour la situation… Krypto. L’esprit de Diana fit aussitôt la liaison avec Clark et cela suffit à lui faire oublier les dernières secousses du choc qu’elle venait de subir et qui se répandaient toujours dans son corps.

Clark. Clark était peut-être là.
Krypto était si calme…
Clark était là?

Elle se releva, épée en main, et oublia, pendant un très court instant, le ring et l’énergie autour d’elle, alors qu’elle pivotait sur elle-même, cherchant désespérément du regard le visage familier de son ami.

Jusqu’à tomber sur les yeux d’Orion.

Toujours allongé au sol, il la regardait entre des paupières à demi ouvertes. Son corps semblait désarticuler, mais son regard, lui, était brillant – et ce, presque littéralement. Elle avait passé avec de temps avec Scott pour savoir qu’en temps que Néo-Dieux, ils ne réagissaient pas comme les humains, ou même comme Diana elle-même. Il débordait d’énergie, comme une batterie qui aurait été complètement rechargée. Et il avait besoin de temps pour réfléchir, pour mettre au point sa prochaine attaque. Il n’avait pas abandonné. Et elle non plus.

Elle saisit l’opportunité en silence, priant les Déesses d’avoir bien compris ce qu’Orion essayait de lui transmettre, et se positionna immédiatement en position défensive. Elle pouvait donner à Orion quelques instants – bien que courts – sans l’attention de Primus focalisée sur eux. Et elle pouvait, également, s’assurer du bien-être de Krypto. Elle n’avait jamais été partisan des demi-mesures et dommages collatéraux. Elle ramènerait Clark et Krypto. Peut-être même que ce dernier l’aiderait à trouver le premier.

« Que Hera te maudisse, » souffla-t-elle en jetant un regard noir à Primus.

Puis elle leva son épée et bondit pour attaquer Orion. Elle attrapa ce dernier par le col de sa tenue, le releva et le frappa à la clavicule avec la garde de son épée.





Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 15/06/2016
Messages : 306
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 14:00

Orion plisse les yeux et sourit, enfin jusqu’à ce que l’amazone le choppe et lui assène un coup terrible sur le haut de l’épaule.

Lorsque l’éclair l’a frappé, il a senti déferler en lui une onde vivifiante d’énergie. Tout son corps a vibré d’un renouveau un peu comme si en étant un simple humain, il avait touché les fils électriques d’un enclos à bêtes. C’était juste assez désagréable pour le ressentir, mais revigorant comme de passer d’un lac glacé à une source d’eau brûlante.
Par contre, il ne se laissa pas aller plus d’un quart de seconde et calqua ses réactions sur celles de Diana qui se tordait face à lui.

Finalement, il étendit ses bras et appliqua ses paumes bien à plat sur le sol, entrant en résonance avec son environnement immédiat et bien au-delà.

Comme tous les Néo-dieux, il pouvait appréhender ainsi ce qui l’entourait et même ressentir la totalité de cette bulle d’univers dans son ensemble jusqu’à ses moindres recoins.

Il perçut la présence nouvelle du canidé alors que ses tentacules psioniques remontaient le long des murs et suivaient le chemin de ce qui les alimentait et découvrait d’autres ramifications qui elles attiraient leurs énergies vers une destination encore inconnue. Il vérifia l’état dans lequel se trouvait maintenant la déesse ainsi que tous ceux qui se trouvaient autour, dans les autres bulles ou en dehors.

C'est alors qu'un doute s'insinua en lui sur l'identité de cet abruti qui les obligeait à combattre. C’est alors qu’il découvrit la boite-mère qu’elle possédait et échafauda un second plan, une autre option. C’est ainsi qu’il eut une vue empathique de ce que ressentaient les autres, que ce soit les uns envers les autres ou à propos de ce clébard assis tranquillement aux pieds de celui qui les torturait.

Il releva la tête un peu et regarda Diana se remettre debout sans réagir. Il fallait commencer la première phase de son plan et surtout qu’elle approche sans éveiller les soupçons. Il cligna des yeux plusieurs fois pour lui assurer que rien n'avait changé.

Le coup qu’elle lui porta faillit le mettre dans une rage qui était selon sa nature, mais il se retint de réagir trop violemment. Tout le membre du côté de son coup était comme anesthésié, comme quand on se cogne le coude contre quelque chose et que des fourmis voyagent dans les nerfs et les muscles pendant quelques instants. Il était presque inerte, sans force et incontrôlable, pendant inutilement sur le côté.

Mais cela n’était pas suffisant pour affaiblir un Néo-dieux, loin de là. De son autre main il l’attrape et la fait passer par-dessus sa tête pour l’envoyer valser jusqu’aux limites opposées de l’arène, choppant au passage dans un mouvement à la limite du luminique la boite-mère qu’il garda serrée dans son poing fermé.

Les Néo-dieux ont une affinité particulière avec leur technologie, peu d’entre-eux la comprennent véritablement, encore un plus petit nombre savent la modifier ou la réparer. Himon, Darkseid, Mister Miracle et quelques autres le pouvaient, mais de tous, seuls son père, son cousin et lui-même avaient été dans l’essence de la Source et en étaient revenu chargés des connaissances supplémentaires.
Eux seuls avaient dans leurs gènes cette particularité qui leur donnait accès au coeur de cette technologie dont tout leur peuple était devenu dépendant dans un certain sens.

Orion modifia la boite-mère sans en changer la fonction première tout en se relevant et en faisant quelques pas chancelants en arrière, comédie oblige, s’arrêtant dès que son dos toucha la paroi.
La boite-mère allait ouvrir un portail dans quelques instants, utilisant l'énergie environnante pour le créer et donc celle de la bulle qui les emprisonnait.

Il fallait faire diversion et passer à l’action, c’était le plan … Un des plans ...

TU VAS ME PAYER CA GAMINE !
L’énergie de l’Astro-Force pulse autour de lui comme un halo morbide annonciateur de l’apocalypse.

Diversion :

Il prend appui sur le mur et s’arque-boute avant de bondir dans les airs, laissant la boite-mère collée derrière lui, anonyme, invisible et innocente.

Sa charge est si rapide que même les réflexes d’une déesse amazone ne peuvent éviter le choc, à moins qu'elle n'ait attendu juste ce qu'il fallait pour qu'ils puissent être assez proches.

D’un revers de main, la seule encore valide, il écarte le glaive pointé vers lui et de l’autre encore engourdie, il la renverse et la plaque au sol, rivant dans ses yeux son regard complice bien à l’antithèse de ses faits et gestes.

Ses lèvres se mettent à bouger mais aucun son n’en sort :
Rien n’est changé, vise le coeur et dès que la boite-mère aura créé le passage, traverses le et aides les autres. La boite-mère est la clef de votre liberté et de votre victoire.


D’un coup de rein il se redresse et s’éloigne d’un ou deux pas, savourant déjà une mise à mort incontournable. Le tout était de savoir laquelle ...

[résumé]
- Orion a fait le plein d’énergie en convertissant les éclairs.
- Il reste étendu pour analyser ce qui l’entoure et découvre la boite-mère de Diana que lui avait confié Mister Miracle
- Il lui vole en lançant sa contre-attaque puis la modifie pour en faire un générateur de portail alimenté par l'énergie se trouvant dans le secteur.
- Il la colle aux parois en se jetant sur Diana et lui passe le message pendant la mêlée
- Il se relève avant de l’anéantir définitivement, enfin c’est l’illusion donnée.


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 22:35
J’Onn avait envisagé que la réponse de Zod serait négative. Bien qu’il ait parlé d’association et d’entraide, il s’était en même temps préparé à un affrontement. Alors quand le Kryptonien l’attaqua brutalement, il était prêt à le recevoir.

Captant télépathiquement l’intention de son adversaire juste une milliseconde avant l’attaque elle-même, le Martien rendit son corps intangible et le rayon calorifique lui passa au travers sans dommage pour impacter la paroi derrière lui, faisant voler des étincelles et réfractant la puissante lumière dans toutes les directions. Il passa ensuite dans la seconde qui suivit à travers le sol de l’arène – se rendant compte par la même occasion qu’il n’avait qu’un mètre de jeu pour bouger sous la sable – avant de ressurgir dans le dos de Zod, qui se remettait d’avoir frappé le champ de force de plein fouet à la place de son adversaire.

J’onn attrapa l’autre homme par le col de son uniforme et l’envoya de toute ses forces contre la paroi opposée, avant de l’inonder son tour de rayons calorifères de haute intensité.

C’était une diversion… car Martian Manhunter avait bien l’intention de remporter ce combat vite et ben, et ce sans tuer son adversaire. Son intention était de le mettre KO, et vite… Mais ce ne serait pas chose facile. Et il le savait parfaitement, ayant quelques fois fait face en combat a Superman, et d’autre Kryptoniens, par le passé.

Cependant, ces combats passés lui avaient apprit une chose importante. Il devait se familiariser avec le physiologie Kryptonienne rapidement, et apprendre leurs points faibles. Pour les mettre vite hors de combat si le besoin s’en faisait sentir. Il n’avait ncore jamais eu à se servir de ces connaissances sur un Kryptonien allié, jusqu’à ce jour, mais…

EN ce moment précis, dans cette arène, il n’y avait pas le choix. Un seul d’entre eux sortirait de là sur ses deux jambes, et il comptait bien en faire partie. Alors juste après avoir fusillé Zod de rayons thermiques puissants il fonça de nouveau sur lui et se rendit intangible juste alors qu’il arrivait puis passa un bras a travers la poitrine de l’autre homme…

Resserrant son poing sur son cœur juste assez pour le pousser dans l’inconscience, il l’espérait, sans le tuer. Il dit d’un froid mais désolé en même temps.

« Soit Zod, tu ne me laisse pas le choix. »

Et il reprends juste assez de consistance pour appuyer une pression intense mais non mortelle sur l’organe vitale qu’il tiens dans sa main.

« Comme tu l’as dit, un seul de nous peut sortir d’ici sur ses pieds… et ce seras moi. Tu vivras… mais je ne peux pas te laisser gagner. »


Ça ne devrait prendre que quelques secondes…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 0:10
Hooo non.


Hoooooooo non.


Azrael était un guerrier fort dans le monde urbain de Gotham, doté d'une armure high-tech et d'un métabolisme avancé. Il se sentait capable d'affronter Deathstroke, ou Ra's, ou n'importe quel ennemi qu'il pourrait croiser au cours d'un voyage dans une contrée exotique. Il avait vaincu les vilains de Gotham sur bien d'occasions, que ce soit sur les quais surplombant une eau boueuse et mélangée au sang, les toits couverts de fumées, les rues grotesques et allumées ou les rues sombres.


Cassandra elle-même était là mais sinon, il était entouré de puissants individus, capables de faire ployer des planètes par eux-mêmes. Et, malheureusement, son ennemi n'était pas un héros ou même Cass (quoi qu'elle avait une vilaine épée), mais bien Mongul, l'un des pires enfoirés du coin plus cosmique de l'univers des héros. Il avait longtemps attisé la rage de Superman, et avait su utiliser sa force immense pour résister aux furieux assauts de l'homme d'Acier.


La figure en haut ne l'intéresse pas autant qu'elle ne le devrait, tant il est concentré sur sa seule survie. Et il ne faut pas beaucoup de temps pour qu'il se mange des mandales, qui se contentent "juste" de fracasser son armure et son corps. Mongul joue avec lui, conscient qu'il vient d'obtenir un ticket gratuit vers les parties subséquentes de l'épreuve. Il s'en veut de ne pas avoir simplement pris la fuite dans le portail, comme un couard.


Au sol et saignant, Azrael est désormais opposé à un ennemi qu'il ne pourrait pas battre même avec tout l'équipement à sa disposition. Batman affronte de tels ennemis avec des armures ou des faiblesses spéciales : Mongul est juste incroyablement fort, et n'est abattu que par une force encore supérieure. C'est dans ce genre de moments qu'il à une pensée folle, en se sentant comme les gros gaillards qu'il démolit à chaque nuit. Bloqué contre un ennemi insurmontable.


Leur chance de victoire ? Le collier, qui semblait assez fort pour restreindre Mongul. Le hacker serait de la prétention folle mais il pensait avoir le moyen de contre-attaquer, ou, du moins, de se débattre autant que possible. La seule grâce qu'il avait, c'était que Mongul était assez arrogant pour ne pas instantanément finir le combat, s'étant trouvé un petit idiot à malmener avant d'entamer le combat contre l'ennemi principal.


Esquivant un coup de poing délibérément lent, Azrael bondit sur le bras massif de Mongul et s'empara d'une grenade. Il se souvenait de son conflit perdu contre Ludovic, son père, un ennemi qui le dépassait en force physique. Il pourrait taper 1000 fois sur la peau jaune du tyrant sans effet. Ce qu'il fallait faire, c'était essayer de ruser.


Activant son casque endommagé pour retenir le choc, Azrael lança la grenade flash pile sur le visage de Mongul, tentant de l'aveugler directement. Il saurait rapidement retrouver ses moyens : aussi, Azrael s'empara de ses deux épées et tenta d'en enfoncer une directement dans l'oeil de Mongul, priant pour que le membre ne soit pas aussi durable que le reste du corps du géant jaune. Le reste se lança sur le collier de Mongul, tentant de provoquer un choc sur le corps du titan.


Sa tactique était fondée sur le désespoir, il l'admettait. Peut être que son épée allait se casser sur l'oeil invulnérable du tyran, peutêtre qu'il allait être aussi électrocuté et sera laissé vulnérable à un Mongul enragé. Mais sa seule option était la victoire, et il était prêt à tenter des paris pareils pour triompher sur son ennemi.


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 503
MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 7:36
Kara Zor’El / Supergirl VS Conner Kent || Superman & Cassandra Cain / Orphan.
Les premiers moments ont été difficiles pour Orphan ; la suite n’est pas plus facile.
Initialement blessée, elle s’abandonne à son arme, et entend désormais se nourrir littéralement de son adversaire. Elle intercepte ainsi l’attaque de Supergirl, et bondit sur son ennemie pour s’acharner sur elle – en demandant, ultime sursaut de pensée consciente, à Conner de trouver une solution.
La charge est terrible, et il faudra tout le talent du nouveau Superman pour réussir… ou non.

Car, alors qu’il réfléchit, Conner Kent découvre l’ampleur du combat entre les deux femmes – et l’énergie qui s’en échappe.
Plusieurs éclairs, vagues de puissance sont ainsi expulsées de leurs corps, à chaque coup, à chaque choc ; et cette énergie est directement amenée vers le ring lui-même… pour l’alimenter.

Il y a donc un mécanisme ; il y a donc un plan, au-delà du massacre.
Il y a donc un espoir.
Et, soudain… il y a même plus. Il y a un éclair bleuté, différent de l’énergie du ring. Il y a une piste dans les airs. Il y a un objet volant. Il y a un élément attiré par le cœur de Conner, son énergie, son âme.

Il y a un espoir, oui ; mais il y a autre chose.
Il y a l’Espoir, qui vient se figer juste devant lui.



Il y a un anneau Blue Lantern.

**
*
**

Jean-Paul Valley/Azrael VS Mongul.
Le combat n’en est pas un ; c’est une bastonnade.
Même si Jean-Paul Valley tente de faire au mieux, Mongul est juste, littéralement, un monstre cosmique capable de vaincre Superman ; même la détermination extrême et le Système du Héros ne peuvent rien contre cela.

Evidemment, le justicier tente de faire au mieux, de crever l'oeil, de détruire le collier, d'affaiblir... mais non.
Mongul est en face ; Mongul est trop fort.
Et Mongul, quand il le peut, s'approche de son adversaire, bloque son bras - et le frappe, avec une violence propre à faire chuter une montagne.

Azrael tombe, alors.
Et Mongul pousse alors un long hurlement de fureur et de victoire – avant de lever les yeux au ciel ; et de comprendre.


« Mais… c’est… mais c’est Warworld ! »

Warworld.
Le monde de guerre. La planète entièrement tournée vers la destruction. L’arme d’anéantissement massive à l’échelle de l’univers.
Warworld – un cauchemar vivant.
Mais, aussi, la propriété de Mongul… en temps normal.


« TU M’AS PRIS MON BIEN !!! »

Enragé, Mongul bondit sur les parois du ring et s’acharne dessus – en vain.
Rien ne cède. Rien ne casse.
Mais toute l’énergie dépensée ainsi… est récupérée ; par le système. Par Warworld.


**
*
**

Martian Manhunter VS Zod.
Les deux adversaires s'affrontent, du fait de la folie du Kryptonien.
Si la violence de ce dernier n'a rien à envier à celle de Mongul, J'Onn J'Onzz tente de limiter au maximum la sienne... les coups et les chocs sont, alors, moins puissants.
Mais ceux qui portent alimentent, malgré tout, les machines de Warworld... et précipitent la montée en puissance de ces systèmes mystérieux.

Cependant, le Martien se lance dans l'impossible, le terrible - en s'emparant du coeur du Général Zod !
Ce dernier, surpris, halète, souffre, tremble... mais refuse de céder ; jamais il ne tombera. Et encore moins devant un être inférieur !

Dans un beuglement de rage, Zod libère tous ses pouvoirs - et une tempête de vision-laser mais aussi de super-souffle et de souffle glacé s'échappe de lui !
Peut-être que J'Onn le battra, peut-être qu'il tombera... mais pas tout seul !


**
*
**

Diana Prince/Wonder Woman VS Anthony J.Masters/Orion.
Wonder Woman et Orion ont voulu détourner les règles ; ils en ont payé chèrement le prix.
Après un choc terrible et initial, ils subissent désormais la menace de sévices sur Krypto… et ils réagissent, alors ; ils cherchent à gagner du temps, mais décident malgré tout de se battre – d’accepter, en espérant trouver une solution. Dont Orion se rapproche, en subtilisant la Boîte-Mère prêtée par Mister Miracle à Wonder Woman, pour tenter de créer un portail avec l'énergie autour.

Cependant, alors que Diana bondit sur le Néo-Dieu pour le frapper, alors que quelques coups s’échangent… Primus les fixe.
Caressant étrangement le chien, il les observe, et focalise son attention sur eux ; permettant, notamment, à l’anneau Blue Lantern de rejoindre Conner.
Mais, alors que le jeune homme prépare son choix, Primus voit clair dans le jeu de l’Amazone – et lève sa main au-dessus de l’animal ; avant de sévir.

Un beuglement de douleur s’échappe du chien, alors qu’il est électrocuté.
Cela ne dure qu’un instant, mais son cri déchire le cœur ; et Primus s’arrête vite, bien vite, alors que la souffrance canine s’achève enfin.


« Pas de feinte. Pas de jeu. Sang et mort. Maintenant ! »

De son autre main, il lance des éclairs... qui viennent s'écrouler, brutalement, sur la Boîte-Mère - à priori invisible, mais que Primus voit quand même.
Les éclairs bleutés filent sur la Boîte-Mère, et l'électrocutent ; le portail est anéanti... mais l'énergie de la machine est retirée, et propulsée vers le ring. Pour alimenter, encore, les étranges machines de ce monde abominable !


« Maintenant ! »

Le message est clair : pas d’hésitation, pas de stratégie.
Un combat à mort, maintenant !


(HJ/ Résumé rapide :
- Supergirl VS Conner/Orphan : le combat entre Kara et Cassandra déclenche des vagues d’énergie au moindre choc, qui alimentent le ring. Conner peut comprendre que l’ennemi a un plan, que les affrontements nourrissent ce monde, mais il est rapidement intéressé par autre chose : un anneau Blue Lantern, qui vient se fixer devant lui, attiré par son âme noble ;
- Azrael VS Mongul : Mongul bat Azrael, mais reconnaît que ce monde est en fait Warworld, sa propriété. Il s’énerve et tente de s’enfuir, en vain, même si son énergie est alors pompée par le ring ;
- Martian VS Zod : les coups échangés alimentent les machines de Warworld. Zod halète face à l'attaque de J'Onn, mais refuse d'abandonner et libère une tempête de vision laser, super souffle et souffle gelé autour de lui ;
- WW VS Orion : alors qu’ils feignent de se battre, Primus se concentre sur eux et ne voit rien de l’anneau Blue. Il électrocute Krypto, mais s’arrête bien vite et exige encore des deux Héros un combat à mort, en menaçant clairement le chien. Il a vu la MotherBox, l'électrocute, bloque le portail, puis transfère son énergie vers le ring et les étranges systèmes de Warworld.
Vous avez jusqu’au mercredi 23 mai 2018 pour répondre, bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2018
Messages : 60
DC : Harley / Zatanna / Dick
Situation : Seule
Localisations : Partout

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 10:18
Un scintillement dans l’air, un reflet sur du métal, un éclair au milieu de la nuit rouge ; tel était le Blue Ring qu’aperçut Kara. Alors en pleine lutte avec Orphan, alors qu’elle esquivait les attaques du Godkiller – une arme capable de la détruire facilement – et qu’elle cherchait à éliminer la gêneuse, elle le vit. Elle le sentit, également, car il irradiait une énergie différente de celle du Red Ring. L’Espoir, accessoirement, était non seulement l’émotion des Blue Lantern, mais également le symbole même de la Superfamily. Le lien entre les deux n’était probablement que poétique, mais en cet instant précis, Supergirl le vit : l’Espoir, sous toutes ses formes, appelait Conner à agir.

Et en son for intérieur, une petite voix lui soufflait de cesser le combat. Car bientôt, elle pourrait être débarrassée de sa haine, de sa colère, de sa douleur. De la Rage. Kara, pendant deux ans, avait été l’esclave d’une volonté insidieuse et sournoise, violente même ; et elle avait la possibilité de redevenir qui elle était vraiment.

Elle faillit en mourir. Non pas parce qu’elle tenta d’enlever l’anneau, qui ne l’aurait de toute façon pas laissée faire ; mais parce que ce court instant d’inattention faillit bien la faire tuer. Orphan tenta un coup, que Supergirl aurait aisément esquivé en temps normal. Là, il s’en fallut de peu, et elle sentit l’air se déplacer et crépiter alors que la lame frôlait son visage. Mais la réaction suivante, elle, ne se fit pas attendre. Les yeux de Kara virèrent au rouge vif, et elle décocha des lasers pour pulvériser l’humaine devant elle. Ce qui fut un échec, car elle n’atteignit pas sa cible.

Un sourire mauvais ; non, un rictus maléfique déforma ses traits. Il était évident que là, ce n’était pas Kara Zor’El qui parlait :

« Tu penses vraiment pouvoir me vaincre, misérable humaine primitive ? Tu n’as aucune idée de ce que je peux réellement te faire. Je vais te démembrer, t’arracher tes bras et tes jambes, et je t’obligerais à regarder tes entrailles sortir de ton ventre. Ou alors, j’arracherais simplement ton cœur. Tu sais que j’en suis capable… et ce n’est pas ton arme qui m’arrêtera. Pas plus que ton copain. »

Elle se mit à rire doucement en voyant Conner hésiter devant le Blue Ring.

« Et ce n’est certainement pas lui qui te sauvera… il ne sait déjà pas s’il doit tenter de me sauver. Il n’est même pas digne du vrai Superman. Ce n’est qu’un clone ! »

Toutefois, le danger était bien réel pour le Red Ring. Sa porteuse, aussi puissante et dangereuse soit-elle grâce à lui, restait vulnérable à l’Espoir. Elle pouvait perdre son anneau si Conner décidait de remplir le rôle qui lui était presque imposé, comme par une volonté extérieure. Mais Kara n’allait pas le laisser faire. Sûrement pas !

Elle se concentra toute la puissance dont elle était capable ; reculant, se mettant hors de portée de Cassandra. Puis elle s’éleva dans les airs, prête à porter le coup fatal.

« Je suis la colère, la haine, la douleur… je suis la RAGE !!! »

Il y eut une bourrasque, un claquement, un bruit de tonnerre, tandis que Supergirl s’élançait d’un coup, dépassant le mur du son pour tenter de frapper Conner avec une force qui aurait pulvérisé un humain lambda. C’était sa seule chance d’empêcher ses ennemis de la sauver du Red Ring. Si elle échouait là, elle perdrait.




[HRP]
- Kara tente de détruire Cassandra mais rate
- Elle essaye de lui faire peur en la narguant et la menaçant
- Pour empêcher Supergirl de perdre l’anneau, le Red Ring la pousse à tenter un coup surpuissant sur Conner ; s’il rate, elle sera vulnérable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 306
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 12:20
Il a détruit la boite-mère, enfin endommagée assez pour contrarier son plan à court terme car une boite-mère ne peut être créée ou brisée aussi facilement. Il n’y reste que quelques traces résiduelles d’énergie tout juste suffisantes pour assurer un début de recharge qui prendra des heures.

Orion serre les dents et crispe ses poings à en faire blanchir les jointures.

Un coup d’œil vers Diana lui confirme qu’il a un répit, et il en profite pour récupérer l’appareil devenu inutile. Il devait trouver autre chose …

En explorant les lieux par d’autres sens que ceux du commun, il avait perçu les fuites et les drainages d’énergies vers une destination inconnue et trop lointaine pour qu’il puisse en définir la nature. Pourtant, il devinait que c’était quelque chose de grand, de très grand, et de très gourmand …

Un vaisseau, un complexe ou un monde peut-être ? Un sourire mauvais naquit sur ses lèvres alors qu’il croisait le regard de celui d’en haut. Si il y avait quelque chose de mécanique au bout, quelque-soit sa grandeur et sa puissance voire sa « faim », cela ne survivrait pas sans dommage à une décharge massive, bien plus dévastatrice que ces broutilles qui étaient récupérées actuellement.

Il y avait aussi autre chose qu’il avait constaté, et cela le concernait lui-même, personnellement. Sa propre structure était comme affaiblie, comme amoindrie, comme si on lui avait ôté la moitié de son essence. Était-ce cela qui lui interdisait de communiquer avec son « A4 » nouvelle version ? Car il avait essayé bien sur, sans succès …

Mais même ainsi diminué, il avait de quoi donner du répondant à ses adversaires, et pouvait amener à bien son projet initial même s’il comportait cette part négative et douloureuse qui impliquait sa « mort ». Il pensait à cela en se retournant tout en mettant la boite-mère inutile dans un repli de sa ceinture.

Je me refuse à suivre des règles que d’autres ont édicté … dit-il entre ses dents.

Encore une fois il se concentre et fait affluer encore plus d’Astro-Force en lui, puisant tout autour de lui à toutes les sources possibles.
L’Astro-Force est l’une des vingt et une énergies principales, une des neuf primordiales, une des trois que toutes les races et les civilisations ont toujours dédaigné du fait de son inutilité et de leur ignorance.

L’Astro-Force est partout, peut être générée à partir de toutes les autres mais n’a aucune force si catalyseurs et réactifs naturels ne sont pas associés. Très peu d’êtres vivants possèdent ces deux principes réunis et aucune machine ou création artificielle ne peut copier cette particularité exceptionnelle. Darkseid l’a au travers de l’Omega, Orion aussi d’une autre manière, et même moléculairement divisé, (NB : cette dissociation relève plutôt du domaine du Quark mais ne nous éternisons pas sur un domaine technique), l’Orion présent sur cette arène en possède le contrôle et le pouvoir par sa propre génétique.

Peu à peu, seconde après seconde, toute énergie est drainée vers lui et se concentre en lui. Le flux qui provenait de leur bulle se tarit et le processus s’inverse peu à peu, s’étendant de loin en loin.
Son bras n’est plus engourdi, il est en pleine possession de ses moyens et fixe Diana intensément.
Action :

Il est l’heure, Amazone, Tout va être résolu sous peu ….

Il s’avance avec dans son attitude toute la détermination du meurtre qu’il va commettre et dans les yeux cette lueur rubis qui annonce la mort.

Défends ta vie, tu n’auras pas une seconde chance ni aucun refuge … Inutile de courir ou de bondir dans tous les sens. Tu n’échapperas pas à ton destin …

Il espérait qu’elle comprendrait, qu’elle viserait bien le cœur puis qu’elle ferait exactement l’inverse de ce qu’il disait. Sinon, alors qu’il libèrerait la charge accumulée dans le sol, elle serait elle-même victime de l’onde de choc énergétique dont l’ampleur était suffisante à briser une planète, à anéantir un monde.

En s’avançant, il engage le vrai combat et attend le coup, mais ne se laissera pas embrocher sans donner le change.

[résumé]
- Orion récupère la boite noire déchargée mais non brisée
- Il accumule l’énergie et essaye de faire passer ses consignes à Diana en utilisant des antithèses


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3457
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 18:19
Kara n'avait pas bronché face à la puissance de son tir.

En fait, rien ne semblait pouvoir l'inquiéter. La question de sa propre sécurité était totalement absente de son esprit, qui n'était occupé que par une chose : détruire.

Elle ne portait pas l'anneau : c'était lui qui la portait. Il l'utilisait comme une arme, un conduit destiné à canaliser toute la rage du monde - et qui le ferait sans vergogne jusqu'à ce qu'elle tombe en morceaux, tel un pantin usé jusqu'à en perdre ses fils.

En elle, Conner pouvait voir tout ce qu'il aurait pu être - ce qu'il avait bien failli devenir. Si cet autre anneau rouge avait réussi à s'abattre sur lui, ce jour-là à Opal City... Et encore ; il y avait fort à parier qu'il se serait retrouvé dans un pire état.
Contrairement à Kara, qui avait dû sombrer au cours des derniers mois - c'était la seule explication qu'il voyait -, la colère avait toujours fait partie de sa vie, dès l'instant où celle-ci avait commencé - depuis qu'il avait posé les pieds en dehors du caisson qui l'avait vu grandir.

Ce qui ne l'en rendait pas moins terrifiante.

Elle était ses démons ayant pris forme ; la somme concrète des erreurs qu'il n'avait pas voulu faire - qu'il n'avait réussi qu'à éviter que parce que d'autres étaient là pour guider ses pas. Était-ce l'absence de Clark qui avait guidé sa cousine sur cette sinistre voie ?

Désolé, mais ça ne va pas être possible. rétorqua-t-il quand elle lui demanda de s'éteindre - il avait encore trop à faire pour accepter de périr ici.

Quant à son autre demande, il s'abstint d'y répondre. Ce n'était pas qu'il ne voulait pas lui venir en aide, mais plutôt qu'il ne savait pas comment s'y prendre : aucun des nombreux pouvoirs à sa disposition ne semblait en mesure de briser l'influence de l'anneau - ou alors en la tuant sur le coup.

Une solution à laquelle il refusait de recourir - mais il avait beau envisager la chose sous tous les angles, il ne voyait pas d'autre moyen. Qui plus est, leur geôlier n'avait pas l'air prêt à accepter les laisser sortir d'ici sans qu'ils aient rempli son atroce condition - et même alors, Conner doutait de pouvoir compter sur sa parole.
Mais en admettant qu'ils puissent s'en tirer vivants... Pouvait-il vraiment lâcher une menace de ce calibre dans la nature ? En l'état, Kara était un danger pour toute la galaxie ; combien de vies, combien de peuples condamnerait-il s'il la laissait partir ?
Et il ne voyait aucune prison à même de la retenir - si ce n'est éventuellement la Zone Fantôme, mais le seul projecteur en sa possession était toujours entreposé dans la Forteresse ; il était peu probable qu'elle accepte d'être ramenée sur Terre si facilement.

En conclusion, c'était un insoluble casse-tête - et, comme souvent lorsqu'il ne trouvait pas les réponses qu'il voulait, Conner pouvait sentir sa patience s'effilocher, et de même pour son sang-froid.
Plus particulièrement quand le maître de cérémonie se paya le luxe de répondre à sa requête en faisant en sorte que Cassandra soit foudroyée sur place ; il lui aurait très certainement sauté à la gorge si sa compagne n'avait été aussi prompte à se remettre du choc.
Il n'aimait pas le God Killer, et se méfiait de l'emprise qu'il pouvait avoir sur elle - mais devait bien admettre qu'il avait fait ses preuves pour ce qui est d'assurer sa protection.

Cassandra ! appela-t-il néanmoins pour se rassurer sur son état de santé - mais son adversaire ne comptait pas lui laisser le loisir de faire la conversation.

Mue par son ire, Kara semblait inépuisable, enchaînant les coups sans temps mort ni répit.

Conner était de taille à lutter contre un autre kryptonien ; il l'avait prouvé en terrassant Faora Hu-Ul au cours de la bataille de Gotham, lors de sa première apparition en tant que Superman. Cependant, en affronter un - ou plutôt une - soutenu par la puissance d'un anneau était une toute autre affaire. Il avait lui-même quelques talents qui lui étaient propres, dont il pouvait se servir pour la surprendre, mais une confrontation frontale était hors de question : ses forces flancheraient bien plus rapidement que les siennes.
Il avait intérêt à rester sur la défensive - à limiter au maximum ses dépenses d'énergie pendant que Kara dilapidait la sienne à grands renforts de faisceaux et de constructions lumineuses.

Elle avait peut-être l'impression d'être inépuisable, mais l'anneau, lui, ne l'était pas - et, au vu de l'usage libéral qu'elle en faisait, serait sans doute à plat d'ici quelques instants. Considérant qu'il était peu probable que Primus accepte de lui restituer la batterie portative qui aurait permis de le recharger, c'était là sa chance - pourvu qu'il réussisse à rester en vie jusque là.

À nouveau, leurs rayons optiques se heurtèrent dans les airs en une puissante explosion ; ils étaient parfaitement égaux, et ce malgré le fait que l'Homme d'Acier supporte le sien à l'aide de ses pouvoirs télékinétiques - la seule manière qu'il avait de ne pas se laisser dépasser.
Car il le savait, au moindre relâchement de sa part, à la première faille dans sa défense, elle déchaînerait toutes les forces qu'il lui restait pour consolider son avantage - même si elle devait en mourir. C'était là le propre des Red Lanterns.

Mais le fils de Krypton n'était pas seul dans cette épreuve - ainsi que Cassandra se chargea de le lui rappeler en venant s'interposer entre leurs projections d'énergie.
Il voulut crier une mise en garde, mais celle-ci mourut dans sa gorge ; il aurait difficilement pu manquer les symboles - qu'il devina être du grec ancien - qui circulaient à la surface de sa peau, comme un tatouage doté de vie. Sa mine s'assombrit en conséquence : bien que ce phénomène soit une première, il n'était guère difficile d'en comprendre le sens.

Elle avait fait une erreur, oui ; une terrible erreur. Mais il était trop tard pour y penser.
Tout ce qu'il pouvait faire à présent, c'était profiter de l'ouverture qui se présentait à lui - celle que Cassandra avait créé, quoi qu'il pense du coût engendré.
Que cela ait au moins servi à quelque chose.
Malgré l'amertume dans son regard, il se contenta donc d'acquiescer.

Fais attention, dit-il simplement, si stupide qu'un tel conseil puisse sembler à cet instant, avant de prendre ses distances - et son envol par la même occasion.

Mais à peine avait-il commencé à s'élever que Primus alla plus loin dans ses provocations en se dotant d'un nouvel otage - Krypto, en l'occurrence. Conner sentit son sang se mettre à bouillir immédiatement, sans même chercher à comprendre comment il avait pu lui mettre le grappin dessus.
Il les avait enlevés Cassandra et lui alors qu'ils avaient enfin la chance de passer un peu de temps ensemble, les avait séquestrés dans sa prison sordide, les faisait combattre - eux et tant d'autres - pour son bon plaisir... Et maintenant il en était même à prendre les animaux en otage ?
Cette fois, c'en était trop !

LAISSE MON CHIEN TRANQUILLE !

Fort de tout l'essor qu'il était capable d'accumuler sur la distance qui les séparait, il se jeta sur leur ravisseur pour décocher dans son heaume ridicule une frappe titanesque, aussitôt suivie d'un uppercut au ventre qui n'avait rien à y envier.
Voir son fidèle animal de compagnie à la merci de ce tyran avait achevé de lui donner le second souffle qu'il lui fallait, et Primus allait regretter de s'être joué de lui ; cela, il en donnait sa parole.

Si cette mise en scène l'avait fait sortir de ses gonds, il n'avait pas perdu la tête pour autant - et en était le premier surpris. Peut-être était-ce à cause de tous les efforts qu'il avait fait pour apprendre à se contrôler ; peut-être était-ce de voir ce qu'il était advenu de Kara qui l'empêchait de franchir certaines limites subconscientes.
Toujours est-il qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait - à savoir rouer de coups la vermine qui les avait entraînés dans cette mascarade. Primus s'était peut-être paré de sa plus belle armure, mais celle-ci ne lui serait pas d'un grand secours face à la force d'un kryptonien - un kryptonien déchaîné de surcroît.

Conner n'éprouvait pas le besoin de savoir ce qui se cachait sous le masque ; tout ce qu'il savait, c'est qu'on serait incapable de le déterminer lorsqu'il en aurait fini avec lui.
Et puis, en s'en prenant à lui, il exauçait le vœu de Cassandra : quel meilleur moyen d'ouvrir une issue que via celui qui possède toutes les clés ?

Il accentua encore la fréquence de ses attaques, si bien que quiconque dénué de sens au-dessus de la normale ne serait bientôt plus en mesure de suivre le rythme. Il avait vu ce dont Primus était capable ; dans la mesure du possible, il entendait le faire tomber sans lui laisser l'occasion de contre-attaquer, même s'il se doutait que ce ne serait pas si simple.
S'en prendre à lui avait cependant un autre objectif ; celui de montrer qu'il n'était pas invincible. Il avait commis l'erreur de rassembler pour ses jeux certaines des plus grandes puissances existantes, les derniers représentants d'espèces presque disparues qui, si elles ne l'étaient pas, pourraient changer la face de l'univers entier - et il leur avait donné un ennemi commun.
Lui.

Assez joué, gronda Conner - qui, en desserrant le poing, révéla le dispositif censé pouvoir actionner les explosifs contenus dans leur collier, dérobé au fil de leur échange.

La furtivité n'était certes pas son domaine de prédilection, mais quand on bouge à pareille vitesse, faire les poches à quelqu'un sans qu'il s'en rende compte est on ne peut plus facile. Cela lui avait valu de prendre quelques mauvais coups puisque c'en était autant qu'il n'avait pas pu rendre - il croyait avoir entendu craquer quelques-unes de ses côtes dans le feu de l'action -, mais cela en valait la peine.

Krypto, va aider Cassandra ! ordonna-t-il à son compagnon canin avant qu'un assaut brutal à la mâchoire ne le force à se taire.

Conner n'avait jamais été doué pour les beaux discours, et ce n'était pas maintenant que ça allait changer. De toute façon, au vu des fortes personnalités ici rassemblées, il savait que s'il devait les fédérer, ce ne serait pas par les paroles, mais par les actes.
En l'occurrence, celui de faire saigner leur bourreau - de leur suggérer l'idée qu'ils pouvaient causer sa chute, réduire cet endroit en poussière s'ils travaillaient ensemble.

Lui-même préférait de loin agir seul plutôt qu'en équipe - mais ça n'avait pas d'importance. Si tous les gladiateurs contenus dans cette arène pouvaient oublier leurs vieilles querelles ne serait-ce que l'espace d'un instant, nul ne pourrait leur résister - et surtout pas ce Primus dont aucun d'entre eux n'avait jamais entendu parler avant aujourd'hui.

Il était là pour leur montrer que tout n'était pas perdu - qu'ils pouvaient briser ces chaînes. Qu'ils n'avaient pas à obéir à ses ordres ; qu'ils n'avaient pas à prendre des vies pour contenter sa soif de sang. Que rien ne les obligeait à courber l'échine devant lui, ou qui que ce soit d'autre.
Qu'il y avait encore de l'Espoir.

C'est alors que l'anneau vint à lui - et s'il eut instinctivement un mouvement de recul, il s'aperçut bien assez vite que celui-ci n'était pas rouge, cette fois.
Il était bleu.

S'il se rappelait bien du cours accéléré que John Stewart leur avait donné à Cassandra et à lui, ceux-ci étaient dédiés aux personnes capables de raviver l'espérance dans les moments les plus sombres - et s'il aurait normalement ne pas être digne, dans la situation présente, toute aide était bonne à prendre.
En outre, s'il était venu jusqu'à lui, à l'instar du rouge avant lui, ce n'était pas sans raison... Si ?

Il tendit la main et l'anneau se faufila à son doigt très naturellement - comme s'il était fait pour lui.

Conner Kent de la Terre, tu as la capacité d'inspirer un grand espoir.
Bienvenue dans le Blue Lantern Corps.



La silhouette de l'Homme d'Acier disparut dans un flash de lumière azur - avant de réapparaître dans un costume inédit aux teintes semblables ; celui d'un membre du Blue Lantern Corps, même si le blason de celui-ci continuait d'être surmonté du « S » de la maison de El - car quel meilleur symbole d'espoir que celui-ci ?
La forme de Primus fut soudain projetée d'un bout à l'autre de la surface de combat, de toute évidence percutée par quelque chose que même lui n'avait pas vu venir. Conner - qui donnait l'impression de ne pas même avoir bougé - serra et desserra le poing, comme tentant de mesurer la puissance qui venait de s'ajouter à la sienne sans vraiment y parvenir - car l'espoir ne connaît aucune limite.

Bien qu'abasourdi par sa nouvelle transformation, le clone ne mit pas longtemps à se reprendre - et à reporter sur Primus toute son attention ; la donne venait de changer, et le maître des lieux risquait de ne pas apprécier. Malgré le semblant de sérénité qu'il paraissait avoir atteint, il n'avait rien perdu de sa résolution.

Ne t'en fais pas, Cass. Il leva le bras et une forme commença à se dessiner, née de la force contenue dans l'anneau bleue qui, à sa main, brillait de milles feux. Tout ira bien.

À cet instant, Supergirl se jeta sur lui, l'instinct l'incitant sans doute à réagir à la présence d'un anneau contraire au sien - mais c'était peine perdue. Sans que cela paraisse exiger de réel effort de sa part, le clone pivota juste à temps pour l'intercepter - et si la rencontre de son poing et de sa paume fut assez violent pour répandre une onde de choc sur toute l'arène, cela ne suffit apparemment pas à le faire vaciller.

Je suis peut-être un clone... Et alors ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Ça ne m'empêchera pas de te battre. fit-il posément, comme s'il ne faisait qu'énoncer l'imparable évidence. Ça ne m'empêchera pas d'être Superman. Moi et personne d'autre.

Il raffermit sa prise sur le poing de sa cousine ; puisqu'elle s'était délibérément jetée dans ses filets, pas question de la laisser s'échapper, et tout le sang corrosif du monde n'y pourrait rien changer. Au creux de sa main libre, une sphère commença à se former et grandit, grandit - jusqu'à adopter l'apparence de la planète Krypton, quelques instants avant sa mort.
Conner ne l'avait bien sûr pas vue de ses yeux - il n'était pas encore « né » -, mais les archives de la Forteresse étaient assez rigoureuses pour lui permettre d'en donner une reproduction fidèle. Et s'il ne pouvait hélas pas donner à sa réplique la même échelle que l'originale, il parût clair qu'il avait toutefois fait de son mieux pour s'en rapprocher, celle-ci emplissant les cieux de l'arène de sa grandeur.
Conner ne se serait jamais cru capable d'une telle prouesse, encore moins juste après avoir reçu cet artefact - mais ça lui était venu tout seul, sans même qu'il ait besoin d'y penser ; comme s'il avait fait ça toute sa vie.

L'anneau rouge, quant à lui, avait commencé à se décharger - le simple fait d'être en présence de son pendant bleu suffisait à vider ses réserves, sans même que Conner ait besoin de faire quoi que ce soit. Mais il ne comptait pas en rester là. Au bout de son bras tendu, la simili-Krypton pulsait comme un coeur gigantesque, sur le point d'exploser.

Rappelle-toi qui tu es. déclara-t-il sobrement avant d'abattre son bras, projetant sa création sur Kara à la manière d'un gigantesque météore de lumière - qui, au moment de l'impact, se changea en une prodigieuse déflagration.

Raviver ce souvenir ô combien tragique pouvait sembler cruel, mais c'était l'idée de l'anneau plus que la sienne ; ceux du Blue Lantern Corps avaient la particularité de s'adapter à la psyché de leur cible pour générer les formes les plus à même d'engendrer un effet positif, même si c'était tout l'inverse à première vue.
C'était certes une page sombre de leur histoire, mais c'était aussi le point de départ de leur grand voyage, celui qui les emmènerait à travers les étoiles jusqu'à une petite planète bleue appelée la Terre, dont ils allaient devenir les plus vaillants défenseurs.
La supernova étincelante toucha tout et tout le monde indifféremment - mais seuls ceux pour qui cette image pouvait avoir un sens pourraient en ressentir les effets ; les autres ne risquaient pas grand chose, si ce n'est peut-être de ressentir une bouffée d'espoir - celui de reprendre leur liberté.

Même si ce ne serait pas sans sacrifices.
Même s'il fallait se battre pour l'obtenir.

récapitulatif des actions:
 


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 25/09/2017
Messages : 343
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Sam 19 Mai 2018 - 17:23
Arena II - The Fights

Oh, elle avait compris les signaux. Peut-être était-elle devenue spécialiste dans la lecture de subtexte quand il s’agissait de Néo Dieux, mais quoi qu’il en soit, elle avait compris ce qu’Orion attendait d’elle, et, son épée toujours en main, elle ne pouvait s’y résoudre. C’était une chose de faire semblant de combattre pour gagner du temps, une chose de lever son épée pour éviter la torture d’un animal qui n’avait rien fait (et qui, au final, avait quand même était torturé) mais tué un allié ? Un ami ? Elle savait, évidemment, que la question de mortalité ne se posait pas, pas avec un être comme Orion et pas avec ce qu’il préparait à cet instant mais, encore une fois, quel genre d’Amazone serait-elle si elle n’hésitait pas à enfoncer son épée dans un corps qui ressentirait la douleur à défaut de mourir sans vaciller ? C’était de la folie pure et dure. Sans parler du fait que tout ce qu’ils avaient fait jusque-là avait échoué. Qui passerait sous la torture après Krypto ? Les autres ? Qui Primus irait-il chercher sur Terre pour les forcer à combattre.

Non. Diana s’y refusait. Il devait y avoir un autre moyen. Elle ne pouvait pas juste enfoncer son épée dans le cœur d’Orion et espérer que tout se déroule pour le mieux. Elle n’était pas étrangère à la folie de certains plans de dernière minute, mais celui-là battait certainement un record…

Elle para un premier coup qui vint dans sa direction ce qui lui donna assez de proximité pour regarder Orion droit dans les yeux.

« Tu es fou, » souffla-t-elle. « Je… Je ne peux p— »

Elle se figea alors qu’en fond, derrière la tête d’Orion, elle vit la silhouette de Conner fendre les cieux et foncer droit sur Primus. Un coup d’œil sur le côté lui montra que le dôme protecteur autour du ring de Conner, Orphan et Kara avait cédé, libérant ainsi ses trois occupants. Elle écarquilla les yeux et s’apprêta à partager sa découverte avec Orion quand ce dernier, toujours pris dans son plan, se dégagea de sa prise et l’envoya valser sur le côté après un coup bien placé dans le menton. Elle roula sur le sable dans un nuage de poussière et releva immédiatement la tête vers Primus qui rendait chacun des coups que Conner avait pu lui donner.

Mais ce n’était pas tout.

« Attends, attends ! » s’exclama-t-elle en faisant signe à Orion qui s’avançait déjà vers elle pour la suite de leur combat. Elle désigna le cou de ce dernier avant de tâter le sien. « Il a désactivé les colliers ! »

Elle bondit sur ses jambes et se tourna vers la paroi d’énergie qui les séparait du reste de l’arène et des autres combattants. La situation n’avait pas tant changé que ça, mais d’avoir vu Conner jaillir de sa prison, de l’avoir vu fondre sur Primus de la sorte… Diana fut assaillie par un espoir totalement nouveau, un espoir qui lui avait fait tellement défaut ces derniers temps, et qui la prit tant par surprise que sa vision s’en retrouva presque brouillée. Elle se retourna vers Orion avec de grands yeux.

« On peut sortir, » lui dit-elle simplement, d’un ton presque émerveillé, avant que son regard ne se ferme et que sa détermination y prenne toute son ampleur. « On doit sortir. »

Ce n’est que lorsqu’elle vit la planète de lumière bleutée tomber du ciel qu’elle réalisa – qu’elle comprit. Elle tourna la tête et trouva rapidement le costume bleu qui allait avec une telle énergie. Y trouver Conner ne l’étonna pas tant que ça, ceci dit. Qu’il n’y croit ou pas, il était devenu, pour beaucoup, le symbole d’espoir le plus pur qui soit sur Terre. Elle était heureuse de le voir l’assumer.

« Libère ton énergie, » lança-t-elle en se retournant vers Orion alors que ses pieds quittaient le sol et qu’elle prenait un peu de hauteur. Elle croisa les bras devant elle et jeta un regard à ses bracelets. « Et je libèrerai la mienne en même temps. C’est maintenant ou jamais. Primus est affaibli. »

Elle se tourna vers la paroi d’énergie fluctuante, prête à frapper ses bracelets l’un contre l’autre avant de se figer et de se tourner vers Orion une dernière fois.

« Hors de question que je t’embroche, que ce soit clair. »

Son ton était appuyé, presque sévère, mais son regard pétillait et ses lèvres étaient étirées en un sourire en coin.

Elle avait espoir.
Et la partie ne faisait que commencer.




Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2018 - 20:24
C’était un gambit risqué et J’Onn le savait.

Il avait tenté de mettre KO le Kryptonien sans le tuer… mais Zod s’était avéré plus fort que lui et avait résisté son attaque, et maintenant ripostait de toute sa puissance! J’Onn esquive les rayons thermiques mais le souffle glacial le gèle sur place et la fureur du feu et de la glace l’assaille ensuite de toute part!

Il se retrouve en un instant collé contre la paroi de l’Arène, gelé sur place dans un carcan de glace, la puissance du souffle l’empêchant d’esquisser le moindre mouvement! Le feu le dévore, la glace l’immobilise et la puissance de l’ouragan le clou sur place! Pendant un moment tout semble perdu pour le Martien qui disparait dans un maelstrom, une tempête de glace enflammée, qui le masque complétement à la vue!

J’Onn lui-même croit, pendant une minute, son heure venue! Il avait envisagé un Zod psychotique et instable, mais il n’avait pas envisagé la folie complète qui ronge son adversaire… Et bloque efficacement ses tentatives d’entrer dans son esprit avec un ‘mur’ littéral de démence et de folie qui le fait reculer de dégoût et d’horreur mentalement.

C’est comme essayer d’entrer dans un petite piece remplie de fous qui hurle sans aucun sens a plein poumons et l’entourrent de toute part. Il n’a qu’une envie, fuir cette cacophonie au plus vite!

J’Onn est donc confiné a un combat purement physique contre le Kryptonien dément. Un combat qui a été retourné contre lui et qu’il est en train de perdre!

Jusqu’à ce que quelques choses de vraiment inattendu ne se produise…

Du coin de l’œil il perçoit une lumière bleue et voit Conner, Superman, qui est soudainement entouré du halo blue et Blue Lanterns et s’attaque directement a Primus! À cette vue, l’espoir renait en lui, et le Martien retrouve la volonté de se battre contre l’assaut dévastateur de son opposant!

Il se concentre pour devenir intangible, et après quelques moments ça marche, la force de l’assaut se faisant mois puissants contre son corps. Il passa à travers la glace, à travers le feu et l’ouragan et enfin, rencontre le Général Zod sur un terrain plus égal.

Il envoie une volé de rayons thermiques de son propre cru qui bloquent ceux de Zod, et crée entre eux deux une sorte de mini nova là où les deux rayons se rencontrent. C’est comme si une boule de plasma en fusion était en train de se former crée par leurs deux rayons mélangés.

« Assez! » Le Martien gronde, et fait un pas en avant, puis un autre, intensifiant la puissance de son rayon a chaque pas. « ASSEZ! »

La masse enflammée entre eux grossit encore et il focusse toute son énergie a la repousser vers Zod, pour qu’il se retrouve coincée à son tour entre la paroi et le feu mais…

Dans une explosion de lumière intense l’amalgame de feu n’explose!

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 1:02
Il n'arrivait pas à le croire, mais il regrettait le roi Nereus, fier Atlante qui avait combattu Azrael de par le passé. Ce dernier avait eu besoin d'une armure spéciale et avait du se consacrer entièrement au système pour simplement assommer le roi, mais il pouvait au moins faire reculer ce dernier, le faire saigner, encaisser et rendre les attaques au quintuple.


Mongul était différent, et tenait beaucoup plus de la montagne vivante que de l'être alien. Une barrière infranchissable, capable de survivre à la colère de Superman et avec l'intellect pour se servir efficacement de ses dons physiques. Exploiter son arrogance était possible mais ce n'était pas comme s'il était d'humeur à discuter, et il doutait que Superman viendrait l'aider de si tôt, lui qui semblait déjà être occupé à se battre.


Mongul le fauche en plein air, et Azrael se demande si jamais ses os vont éventuellement finir par se transformer en caoutchouc ou autre matière molle, tant ils tendent à être brisé. Ses pensées deviennent un peu chaotique en général, la faute à la douleur et la confusion. La grande brute lui hurle dans les oreilles, proclamant sa victoire. Il ne tente pas de contester, espérant seulement que... bah. 


Il n'y avait plus d'espoir de toute façon. Seule sa volonté étrange continuait de le traîner ailleurs, le poussant à tenter de s'éloigner et de... réfléchir, arrêter le saignement, faire quelque chose qui ne l'opposerait pas à un Mongul enragé en général. Il ne savait vraiment pas quoi faire, même alors que le collier semblait s'éteindre. Il remercierait son "sauveur" plus tard, tiens.


En assumant qu'il survive, bien sûr.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 503
MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 7:41
Plusieurs Héros et Vilains ont été enlevés par une force inconnue, et menée dans un endroit cauchemardesque… d’abord pour y être stockés comme des animaux de zoo, ensuite pour s’affronter comme des bêtes de foire ; mais ils ne peuvent supporter plus.

Alors qu’ils étaient parqués dans des rings faits d’énergie bleue, supervisés par l’abominable et terrible Primus, ils sont poussés à s’entretuer… à se frapper, se blesser, et se massacrer, l’énergie ainsi dispensée s’échappant d’eux pour venir nourrir les étranges machines de ce qui s’est révélé être Warworld.
Mais cela va changer.

Supergirl, rongée par l’anneau Red Lantern qui pousse ses émotions et sa fureur au paroxysme, se perd dans la folie – et le danger, en tentant un coup terrible, mais qui peut l’affaiblir définitivement.
Orion tente d’encaisser les coups portés par Primus, et de continuer son plan ; l’espoir est mince, mais il demeure, car le Chien de Guerre refuse absolument toute possibilité d’échec, surtout quand il est emprisonné.

Et cet espoir semble la clé de leur réussite – car le geste dément de Superman, de se jeter sur Primus pour l’empêcher de nuire, atteint son but. Le jeune homme donne une somme de coups abominables sur l’adversaire, qui tente d’utiliser son énergie électrifiée contre lui ; difficilement.
Primus repousse finalement violemment Conner… mais ce dernier a pu arracher la commande de contrôle ; et libérer les prisonniers.


« NON ! »

Primus envoie une formidable décharge d’énergie vers sa cible… en vain.
La décharge n’est pas assez rapide pour empêcher la libération des autres ; et elle arrive, surtout, bien après que le fameux anneau Blue Lantern soit arrivé.

Un cri de rage s’échappe de Primus, qui découvre également que Wonder Woman et Orion parviennent à se libérer ; leur cage s’évapore sous leurs coups, et les deux formidables guerriers sont désormais hors de leur carcan… prêts à s’acharner sur leurs geôliers.

A proximité, J’Onn J’Onzz donne le maximum pour se libérer des attaques du Général Zod – mais la suite des événements va, à nouveau, lui offrir de l’espoir.
Car l’Espoir lui-même s’est incarné.

Tandis que Kara Zor’El file vers Conner Kent afin de l’anéantir, ce dernier n’est plus uniquement le nouveau Superman… il n’est plus, juste, le remplaçant de l’original, et son frère d’esprit.
Il est désormais l’incarnation de l’optimisme, de l’espoir – il est un Blue Lantern.
Et il ne laissera tomber personne, aujourd’hui.

Alors que Primus tente de s’approcher du combat, il découvre que la frappe de la Red Lantern est immobilisée – puis transformée par le Blue Lantern.
Qui n’hésite pas à repousser Kara vers le sol, vers Primus qui s’approchait et est pris dans le maelstrom de puissances qui s’affrontent. Conner n’hésite pas à mobiliser la pire terreur de sa cible, et provoque une vision de la fin de Krypton… tandis que les anneaux s’affrontent, en proie à une lute terrible.
Un combat d’énergie s’engage alors…

… entre les deux forces, entre les deux émotions.
Espoir contre Rage.
Optimisme contre fureur.
Et si l’opposition semble terrible – elle ne peut, en définitive, n’avoir qu’une issue.

Une explosion terrible embrase l’arène, repousse tous les combattants…

… et libère la jeune femme – dont l’anneau Red Lantern se déconnecte d’elle !

« Connexion psychique interrompue ; rupture du lien ; abandon de la cible. »

Supergirl est libre… et l’anneau Red Lantern semble bien vulnérable, affaibli par l’affrontement avec son correspondant Blue.
Cependant, alors que tous les combattants se remettent des chocs – et comprennent, surtout, qu’ils sont libres, et peuvent s’enfuir… la suite apparaît soudain bien moins agréable.


« WARWORLD EST A MOI !!! »

Mongul, qui a vaincu Azrael malgré la lutte extraordinaire et héroïque du justicier, est le premier à se redresser et file vers les gradins… mais il n’y parviendra pas.
Car Primus veille.


« MISERABLES INSECTES ! »

Bloqué par Supergirl, impacté par la vision de Krypton, Primus a perdu de nombreuses secondes… mais se remet plus vite que les autres.
Hurlant de fureur, Primus file vers Mongul – et abat un formidablement crochet du droit, qui propulse violemment le conquérant contre un mur ; et il ne se relève pas.
Le coup a été tel que les autres sentent l’impact, mais Primus ne les laisse pas réfléchir ; il file à une vitesse jamais vue vers Diana et Orion, et s’empare des cheveux de la première pour l’envoyer, littéralement, sur le second.

Il se tourne ensuite vers Conner, Kara et Cassandra – et sait que leurs nouveaux statuts vont le gêner ; mais il n’est pas sans ressource.


« MA PATIENCE A DES LIMITES. CELLE DU MAITRE AUSSI. »

Les rings bleus sont en miettes… mais existent encore.
Et, soudain, leur couleur change – elle devient rouge ; rouge comme un soleil couchant. Rouge comme des rayons solaires.
Rouge… comme un Soleil Rouge.

Immédiatement, Kara et Conner sentent leurs forces faiblir… elle plus que lui, évidemment ; ils ont encore de la réserve – mais Primus file directement sur eux, et agit avec une vitesse augmentée et une force terrible, pour les frapper avec une violence absolue.


« VOUS N’ANEANTIREZ PAS LE PLAN DU MAITRE ! »

Les coups sont terribles, d’une brutalité absolue ; mais cela ne dure pas.
Car, alors que les combattants encore debout s’acharnent, alors que ceux à terre se relèvent, une terrible attaque les frappe tous…

… et une énergie jaune les électrocute, les plongeant dans un état de douleur pure – avant l’inconscience, qui leur est imposée dans ce moment terrible !

(HJ/ Résumé rapide :
- Primus tente de stopper Conner, en vain ;
- Conner réussit à s’emparer de la commande des colliers, malgré les coups portés par un Primus gêné au corps à corps. Conner libère les prisonniers ;
- WW et Orion se libèrent finalement, grâce à la destruction des colliers ;
- J’Onn parvient à combattre Zod mais l’opposition est terrible ;
- L’opposition Kara/Conner est terrible, Conner fait apparaître la fin de Krypton en envoyant Kara sur Primus qui arrivait, l’énergie Blue parvient à libérer Kara dont l’anneau Red est affaibli. Un choc terrible met tout le monde au sol ;
- Mongul veut s’échapper, mais Primus l’étale d’un seul coup, avant de s’emparer des cheveux de WW pour l’envoyer entière sur Orion ;
- Les rings bleus deviennent rouges, et deviennent en fait une énergie similaire au Soleil Rouge : les Kryptoniens s’affaiblissent, et Primus passe en vitesse augmentée pour frapper avec une force améliorée avec une férocité absolue ;
- Le combat est terrible, mais est interrompu par une énergie jaune qui électrocute tous les combattants, et les plonge dans l’inconscience.
Voici donc le final de ce sujet ARENA II.I – The Fights ! Je vous invite à rejoindre l’ultime sujet pour notre bouquet final : ARENA III – Torture & Joust ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

ARENA II.I - The Fights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» :: raw arena custom ::
» A lire, sur le système ARENA.
» Antec Arena tournois Xbox 360 - COD -
» nouveau yatabe arena
» LG ARENA km 900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-