« Duel Souterrain » ft. The Bat

Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Jeu 3 Mai 2018 - 23:18

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____Quinze millions de dollars, c’est bien le prix à payer pour s’offrir les services du mercenaire. Pourtant, ce dernier n’avait pas l’air si motive que cela de retourner à Gotham City et encore moins d’être au service des dégénérés qui pullulent dans cette même ville. Il demandait sans cesse à augmenter son salaire ou il partirait avec le reste des fonds de tiroir de son employeur.
Fréquenter des psychopathes à la santé mentale douteuse n’était pas réellement son passe-temps favori. Ce genre d’individu avait rapidement tendance à agacer le mercenaire et à lui faire perdre le peu de patience qu’il pouvait avoir. La chauve-souris n’était jamais vraiment un problème pour lui. Slade aimait les adversaires de taille, les vrais combattants, les défis.

C’est sûrement pour cela que le soldat avait finalement accepté ce contrat, le défi. Crane, alias l’Epouvantail avait besoin d’homme de main, de garde du corps assez compétent pour le protéger dans sa tentative de rendre tout Gotham complètement fou. Ce dernier avait mis au point une nouvelle toxine, soluble dans l’eau potable, indétectable et sans aucun goût. Peu à peu, les premières victimes commenceront à avoir des pulsions agressives, puis des hallucinations avant de sombrer dans la démence. De quoi provoquer un gros bordel dans cette ville. Une fois la quantité suffisante de toxine produite, il aurait besoin de main d’œuvre afin de déverser le tout dans la réserve d’eau potable principal de Gotham City, situé sous terre. Mais il aura également besoin de quelqu’un d’assez costaud pour empêcher la chauve-souris de se dresser sur le chemin de l’Epouvantail.

« Attends. T’es sérieux en plus ? » lança Slade, un peu agacé par le voyage et par l’air pollué de Gotham. « Tu m’as fais faire tout ce chemin pour être la baby-sitter de tes larbins qui ne sont même pas fichu de tenir une arme sans se chier dessus ? » Il détourna le regard en direction de ses même bras cassés qu’il méprisait derrière son masque. « J’en suis vraiment réduit à ça ? » marmonna-t-il.

« La chauve-souris sera là. Batman n’est jamais loin. Quand il sera là, je laisserai libre court à ton imagination, tant qu’il ne s’interpose pas dans mes plans. »

« Trouve de meilleurs arguments, l’empaillé. Il ne me faudra pas la nuit pour retrouver l’un de ses refuges et le prendre par surprise. »

« Voyons. Tu essayes de me faire marchander Deathstroke ? T’aventurer sur son terrain est du suicide et tu es bien placé pour le savoir, n’est-ce pas ? »

Après avoir dépouillé Crane du reste de sa fortune après avoir vendu sa toxine aux quatre coins du monde, Slade avait finit par accepter sa proposition. La mission qu’on lui proposait n’était pas celle qui le passionnait le plus, mais le bonus offert avec les quelques millions avait suffi pour le convaincre de faire un effort.

Cette nuit-là, il avait permis à toute l’équipe d’atteindre sans problème la réserve d’eau tout en décorant son chemin de quelques cadavres, des employés qui étaient de service cette nuit-là. Pas de sang, pas de bruit, juste celle de la nuque qui se brise. Une fois avoir finit son job de guide, il était temps pour lui d’attraper la casquette de baby-sitter en attendant que la petite chauve-souris morde à l’appât. Il s’était assis sur l’une des lourdes caisses contenant des bombines remplis de toxine sous forme liquide incolore. L’endroit empestait la toxine de l’Epouvantail qui polluait l’air ambiant sous terre. Si les gardiens n’étaient pas morts sous les coups de Slade, ils étaient probablement morts sous la terreur.

Ils étaient lents, très lents, et Slade commençait à perdre patience. Les minutes défilent sans qu’aucune ombre à grandes oreilles ne pointe le bout de son nez. Un des sbires passa devant lui, trébucha juste devant lui et réduit en cendre l’équivalent de cinq kilogrammes de toxine. Le liquide tomba sur les bottes de Deathstroke, déjà guère de bonne humeur. Sous son masque, on pouvait déjà deviner son regard méprisant fusiller le larbin maladroit. Sans lever son arrière-train de la caisse, Slade donna un coup de pied sur l’une des bombonnes pour qu’elle percute la face de l’homme de main.

« Refais-moi ça, et je te garantis un voyage dans les eaux profondes de ce trou à rats que tu appelles "chez toi". » grogna Slade alors que les premières bombonnes sont déjà prêtes à se confondre avec l’eau transparente qui nourrit les habitants.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 4 Mai 2018 - 8:52
Gotham City est une ville sombre et dangereuse.
Si, en journée, en surface, elle est la face parfaite d’une mégalopole puissante et absolue, pleine d’opportunités et de réussites, le soleil couchant amène les pires nuisibles – les abominations les plus terribles que porte ce monde.
Et cela se répercute partout, même dans les endroits les plus anodins, anonymes ; même dans la station de gestion des eaux de la ville.



Jadis grand chantier de la municipalité, abandonné du fait de luttes d’influence et de corruption trop puissante au sein du groupe d’élus, cette partie de l’activité a été oubliée… et ne revient aux souvenirs des gestionnaires qu’au moment où des drames surviennent ; jamais avant.

Géré par des fonctionnaires sous-payés et oubliés, le service des eaux est littéralement à l’agonie, et tout le monde s’en fiche. Cela mène à des infections réelles, et à l’avenir à des catastrophes humaines – mais cela ne préoccupe personne, non.
Et ce désintérêt général, cette lassitude communicative, ce je-m’en-foutisme partagé permet, surtout, à des criminels ou des esprits mauvais de se glisser dans les lieux principaux sans difficulté ; comme aujourd’hui.

L’Epouvantail a un nouveau plan, et le met en place.
Ayant mis au point une nouvelle toxine, il entend infecter la ville entière, et passe une nouvelle fois par le réseau local d’eau ; classique, pour lui, mais potentiellement efficace.
S’il parvient à ses fins – ce qui n’arrivera pas.

Le plan de l’Epouvantail est bon, mais il a eu le tort d’en parler à ses agents ; des criminels qu’il a déjà employés, qui ont déjà été vaincus par le Batman, qui ont déjà subi sa violence et sa justice… mais, aussi, qui ont également bénéficié de ses propositions.
Le Chevalier Noir a conscience que les criminels peuvent continuer à agir, et qu’ils communiquent entre eux ; il a besoin d’informateurs. De taupes. De relais.
Donc, il propose – il ouvre la voie à la rédemption, et est même prêt à avoir la main légère envers certains ; s’ils parlent. S’ils préviennent, quand les crises peuvent être trop grandes, quand même eux peuvent se dire que ça peut aller trop loin.

Comme aujourd’hui.
Un des criminels a parlé, balancé ; et Bruce Wayne, plongé en pleine étude de la proposition d’accord et d’alliance de la Hard Company, l’entreprise issue de la ville de Dakota qui entend s’implanter dans tout le pays, a été informé via le réseau informatique mis en place pour ceux qui veulent le prévenir.

Il sait, donc. Il sait ce qu’il va se passer.
Et agit en conséquence.


« Hughn. »

Un des criminels, occupé à remettre en place un bidon déjà versé, s’écroule ; discrètement, certes, mais avec suffisamment de bruit pour attirer l’attention sur lui… mais, surtout, sur la forme qui émerge des ombres derrière le corps désormais inconscient.


Le Batman.
Grand, immense. Puissant. Monstrueux. Abominable.
Terrifiant.


« Vous avez une chance, de vous en tirer sans blessure. Une seule. »

Sa voix est lourde, terrible.

« Rendez-vous, et je ne vous ferais aucun mal. »

Son regard blanchâtre glisse sur chaque criminel – mais se fige, aussi, sur Deathstroke, dont la silhouette se devine également.

« Cela vaut pour vous tous. »

Bruce a choisi d’agir ainsi – à découvert ; de ne pas attaquer silencieusement.
Pour voir.
Pour voir ce qu’ils veulent faire. Pour laisser une chance, aux criminels de s’en sortir… et à Slade de prouver qu’il vaut mieux que cela.
Au fond, il l’espère, même s’il craint le contraire ; mais il repousse ses doutes, et laisse une chance de lui prouver qu’il a tort. Mais une seule. Et gare à ceux qui la repousseraient…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Ven 4 Mai 2018 - 12:34

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____La chauve-souris répond à l’appel, comme l’avait prévu l’empaillé. Il est vrai que ce n’est pas la première fois que Crane tentait de répandre sa toxine dans les rues de Gotham à l’aide de cette même station. Cette fois-ci, ça sera la bonne. Les premiers bidons ont été vidé, quand certaines ne sont pas tombé sur les bottes de Deathstroke, dans les eaux potables de la station et n’allait pas tarder à se répandre dans les quatre coins de la ville.

La voix du justicier résonnait dans toute la station. Les sbires de l’Epouvantail stoppèrent leur activité et leur cœur frappait violemment leur poitrine. Ils avaient peur, malgré leur masque qui filtrait les particules de toxine répandue dans toute la pièce, ils avaient en face d’eux leur pire cauchemar. Certains lâchaient déjà leur bidon pour tenter de prendre leurs jambes à leur cou. Slade en saisit un par la nuque pour l’empêcher de s’enfuir.

« Si ce n’est pas lui qui te brise les os, c’est moi qui vous retrouverai. Sachez seulement que je suis beaucoup moins clément que Batman. » grogna Slade avant de lâcher sa proie pour le lancer sur plusieurs mètres devant lui. « Faites ce que l’Epouvantail vous a demandé de faire et ne me faites pas perdre mon temps. »

Il se retourna ensuite vers la chauve-souris. Slade avait un pouvoir de persuasion assez impressionnant étant donné que les larbins se remirent tout de suite à la tâche malgré la menace de la chauve-souris. Certains ne prenaient pas le luxe de quitter des yeux le justicier, histoire d’anticiper une potentielle fuite.
Quant au mercenaire, il se rapprocha de la chauve-souris sans craindre les menaces de ce dernier. Slade était tout aussi imposant que le Batman, tout aussi menaçant. Cependant, quelque chose clochait chez le mercenaire. Il semblait différent, son allure, sa gestuelle, sa voix. Rien ne pouvait prouver qu’il s’agissait réellement de Slade Wilson derrière ce masque. En effet, Deathstroke laissa échapper un rire amusé.

« Franchement ? Je ne pensais pas que ça aurait marché… » lança le mercenaire avant de retirer son masque. « Il avait raison, tu es si prévisible… »

Derrière ce masque, il se cachait un homme aux cheveux brun avec deux yeux verts dévisageant la chauve-souris tout en se moquant ouvertement de lui. Sa main glissa en direction d’un détonateur et l’actionna. Un violent flash lumineux, venu de nulle part aveugla la chauve-souris. L’individu était probablement l’un des hommes de mains de l’Epouvantail, plutôt haut gradé et à la carrure proche de celle du mercenaire. Il sortit alors un fusil d’assaut et tenta de mitrailler la chauve-souris avec.

Une ombre apparue dans le dos du justicier. Elle avait observé la scène pendant tout ce temps, profitant de la faille pour faire son apparition. Cette fois-ci, le véritable Deathstroke sortit de la pénombre pour enfoncer l’un de ses couteaux dans l’épaule de la chauve-souris. Une fois les deux pieds posés au sol, il ne laissa pas une seule seconde à son adversaire de contre-attaquer. Il enchaîna les coups, se retrouvant devant lui d’un simple bond pour venir enchainer de nombreux coup de poing, frappant dans relâche le masque et la mâchoire de son adversaire. Après avoir donné quelques coups, il sort l’un de ses katanas et se sert du pommeau pour péter le nez de la chauve-souris.

« Laisse-le-moi. » grogna Slade à son clone, le chassant de la zone de combat pour qu’il se préoccupe plutôt des bidons de toxines. Le mercenaire effectua quelques figures avec sa lame tranchante avant de reculer pour laisser respirer. « Les mêmes habitudes, c’est devenu tellement simple d’avoir un coup d’avance sur toi, Batman. Je suis déçu. Réveille-toi. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 4 Mai 2018 - 13:42
L’arrivée du Batman provoque un effet, chez les criminels.
Comme prévu.
Comme d’habitude.

Calme, puissant, fort et redressé, Bruce reste silencieux pendant de longues minutes, laissant son aura faire son effet – et terrorisé évidemment ses affaires ; mais pas tous.
Il en faut plus pour terroriser Deathstroke… mais, clairement, ça viendra.

En face, Slade s’empare d’un des sbires pour l’empêcher de fuir, avant de le renvoyer en avant pour le forcer à travailler ; et ça fonctionne. Apeurés par le mercenaire, les criminels savent que le Chevalier Noir peut leur faire subir cent douleurs, mille tourments – mais il ne les tuera pas ; Wilson, si.

De ce fait, ils préfèrent prendre le parti du pire… du plus abominable.
Et recommencent à travailler.
Rendant le nouveau venu encore plus irrité – encore plus furieux ; ce qui n’est jamais bon signe.

Cependant, la suite s’amuse encore à le troubler… et à intensifier sa fureur.
Si Bruce s’avance pour confronter Deathstroke, ce dernier retire son masque et révèle… qu’il n’est pas Slade Wilson, mais un nuisible utilisé comme marionnette. S’il se défend aisément contre les tirs, envoyant un Batarang pour désarmer mais surtout blessé l’autre, il découvre une seconde trop tard la présence du mercenaire derrière lui.
Une seconde – presque rien ; mais bien trop, face à cet adversaire.


« Hughn. »

Il grogne, alors que Slade Wilson lance son couteau pour l’enfoncer dans son costume. L’autre enchaîne avec une batterie de coups, propulse Bruce au sol, continue encore de frapper et notamment au visage, avant de vouloir frapper sa cible au nez, pour le briser ; humiliation ultime.
Mais, alors que le mercenaire glisse quelques mots à son double durant la bastonnade, alors qu’il fait quelques figures avec sa lame, et se lance dans le coup vers le visage… quelque chose se passe.

Un coup.
Un seul, unique, puissant coup… du Batman, vers Deathstroke.
Et qui l’atteint, juste sous le poignet ; juste sur un nerf. Juste sur un endroit-clé, extrêmement douloureux, et qui va empêcher Slade d’utiliser sa main droite, et donc sa lame, pendant quatre minutes.


« Je ne suis pas le dormeur qui rêvait ici d’une victoire aisée, Slade. »

Bruce se redresse – et révèle, alors, la vérité.
Il a feint.
Il a feint d’être touché par la lame, qui s’écroule d’un geste de l’épaule, brisée ; le costume ne se perce pas aussi facilement. Il a feint d’être tabassé, alors qu’il accompagnait les coups et n’en subissait qu’une partie. Il a feint, donc, pour faire croire à l’autre qu’il menait… alors que non.


« J’ignorais que tu étais aussi naïf. L’âge doit te rendre sensible. »

Les sbires autour ont cessé leurs activités, terrorisés ; lui ne s’en préoccupe guère.
Profitant de l’avantage, Bruce bondit vers l’autre – et abat, violemment, son poing sur le casque de Deathstroke. Son crochet du droit est terrible, mais il est suivi par d’autres : des coups qui devraient toucher le torse, mais surtout les hanches et les biceps.
Il frappe fort, il frappe dur ; il frappe pour handicaper, pour faire mal, pour immobiliser.

Le Batman, sans un mot, effectue ensuite un salto arrière… et espère, ainsi, pouvoir utiliser ses jambes pour donner deux terribles coups de genou dans le menton de Deathstroke.
Ce dernier a cru pouvoir le tabasser et le vaincre aisément ; il va se tromper.
Et, surtout, le regretter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Ven 4 Mai 2018 - 17:13

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____Slade avait porté les premiers coups, pensant que la chauve-souris s’était ramoli avec le temps, lui qui n’avait pas vraiment eu d’adversaire à sa taille depuis un moment à Gotham City. Le mercenaire connaît très bien le justicier, ses capacités, comme ses faiblesses. Il savait que ses premiers coups d’échauffement n’allaient pas suffire pour atteindre le Batman. Très bien, il n’attend que ça.

À la suite des paroles de son adversaire, Slade laissa échapper un mince sourire de défi, camouflé derrière son masque bicolore. Il n’attendait que ça, un véritable défi, un adversaire à sa hauteur, pouvoir dépasser ses limites et prouver une fois pour toute à ce ridicule personnage déguisé en chauve-souris qu’il ne faisait pas le poids.
Il remarqua son couteau, censé s’être enfoncé dans la chair du justicier, tomber au sol, la lame brisée. Surprenant, Slade haussa un sourcil, sans pour autant être davantage atteint. Le soldat observa derrière lui, les sbires de l’Epouvantail avaient fui le terrain pour aller se pisser dessus plus loin. Un comportement pathétique aux yeux de Slade. Désormais, les plans de l’Epouvantail n’étaient plus son problème, il fallait se concentrer sur le justicier.

Deathstroke reçu le premier coup, un coup bien portant sur son visage qui brisa la partie orange de son masque, de nombreux morceaux se répandirent dans la pièce. Derrière ce masque, on pouvait apercevoir un œil bleu possédé par une colère et une détermination sans nom. Comparé à la chauve-souris, lui ne craignait plus à l’idée que son identité soit corrompue.
Slade laissa la chauve-souris porter les coups suivant, histoire qu’il en profite un peu, car ce sera la dernière fois que cela se produira. Le mercenaire recula, plia légèrement les genoux avant de se redresser, son katana toujours en main.

« Je vois que les hostilités ont débuté. » commenta l’Epouvantail, en sécurité à l’étage, observant les deux hommes à travers la baie vitrée. « N’oublie pas Deathstroke, ne l’abîme pas trop, j’ai de grand projet pour notre ami commun. »

Slade ne répondit pas immédiatement. Il n’était pas totalement intéressé par les paroles de l’empaillé. Il connaissait déjà les conditions et la liste des plans pour mettre la chauve-souris hors d’état de nuire. Il se concentra sur cette dernière et recommença la bataille. A l’aide de son katana, il chercha à trouver les failles de l’armure de son adversaire, frappant volontairement du plat de la lame pour pouvoir identifier les points faibles de ce nouveau costume. Pour masquer ces gestes, le mercenaire camouflait cela avec quelques jeux de jambes et de poings en direction du visage de la chauve-souris.

Au bout d’une trentaine de secondes précisément, Slade recula d’un bond de plusieurs mètres, loin des réservoirs d’eau potable, se tenant donc à distance de la chauve-souris. Très vite, Crane activa un détonateur. Des bombes, proche de la chauve-souris et des bidons s’activèrent et n’attendait qu’un ordre pour exploser et répandre le reste de la toxine dans les eaux pour contaminer toute la ville. Slade recula, katana toujours en main. Il bouillonnait de l’intérieur, se retenait d’achever le combat pour cette fois. Il laissa l’honneur à Crane de mettre en place ses plans pour forcer le justicier à se rendre. Le piège se referme doucement derrière la chauve-souris et son code moral.

« Tu ne pourras pas aller plus loin. Ces bombes sont actives, elles détectent le moindre mouvement. Si tu tentes de bouger ou de les désactiver, elles exploseront sous mon commandement. Ce serait dommage, n’est-ce pas ? Que serait Gotham sans sa chauve-souris ? J’ai le contrôle absolu. Plie-toi à ma volonté et la ville sera épargné. Tu as ma parole. »

Slade n’attends que le refus de la chauve-souris pour pouvoir continuer ce combat. Il n’avait pas fini de faire danser son adversaire, le rouer de coup jusqu’à épuisement. Si le mercenaire ne cherchait pas à trahir son dit employeur, il avait forcément une idée derrière la tête. Crane était naïf, pensant qu’une simple valise de billet suffirait pour rendre le soldat docile, à sa merci. Pour l’instant, Slade a l’œil rivé sur la chauve-souris, jouant toujours avec son katana en attendant que Batman prenne une décision. Il finit par pointer le bout de sa lame en direction de son adversaire, histoire de le provoque un peu plus.

« Jusqu’où es-tu prêt à aller pour ta ville, chauve-souris ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 5 Mai 2018 - 18:56
Les coups ont porté – le Batman a prouvé que le combat ne serait pas facile.
Mais Deathstroke, aussi, montre qu'il est un adversaire extraordinaire.

Si son masque a été touché, endommagé, l'attaque au poignet de l'ennemi n'a pas suffisamment été efficace ; elle a permis de faire reculer l'autre, de le faire souffrir, mais pas assez pour bloquer son nerf, et l'handicaper.
Dommage. Mais ça n'est que partie remise.

Sans un mot, le mercenaire se reprend... et se relance dans le combat.
Violent. Âpre. Brutal. Sans concession.
Mais le Chevalier Noir n'est pas sans atout – et encore moins, sans défense.
Certes, Slade Wilson est très doué, mais ses tentatives de toucher son ennemi avec son katana ne prennent guère ; ou, pas autant qu'il le voulait. L'armure du Batman encaisse la majorité des coups, les autres sont tout simplement évités, grâce à l'expérience et au talent ; mais les contre-attaques sont faibles.

Deathstroke a la main – Bruce recule, et pare essentiellement.
Pour l'instant.
Mais alors qu'il se prépare à répliquer, alors qu'il envisage plusieurs coups pour surprendre et mettre à terre le mercenaire... la voix de Jonathan Crane se fait entendre ; et le plan de l'Epouvantail se révèle, tout simplement.


 « Hrm. »

Bruce grogne, en hochant lentement la tête ; il a compris.

 « Je vois. »

S'il bouge, tout explose ; et il meurt, laissant la ville entière à la merci de l'ennemi.
S'il bouge, il meurt. Et Slade Wilson le provoque, avec sa satanée lame, avec son arrogance insupportable.


 « J'ignorais que tu préférais des pièges à un combat honorable. »

Un sourire mauvais glisse sur le visage du Chevalier Noir.

 « Cela doit être l'âge... et la peur. »

Une provocation, évidente – mais qui ne suffira pas, pour se sortir de là.
Heureusement, il a d'autres atouts.
Sans un mot de plus, Bruce appuie discrètement sur un bouton de son costume, et provoque une réaction en chaîne... une explosion, qui enclenche un choc indolore dans une zone d'une vingtaine de mètres.
Une impulsion, en fait. Une impulsion électro-magnétique.
Qui bloque tout fonctionnement électronique – dont les fameuses bombes, et les systèmes de l'Epouvantail.


 « Ha. On dirait que ce ne sera pas aussi facile, non ? »

Sans attendre, il lâche tomber deux bombes-fumigènes, provoquant un immense et âpre nuage, étouffant et rendant la vision impossible ; et Bruce y plonge, discret et incisif.
La technologie de son costume est hors-service, comme ce sera le cas pour celui de Slade. Et alors que les sbires de Crane hurlent, se figent ou filent, le Batman s'approche et se prépare à la suite.
Deathstroke est peut-être le plus grand combattant de ce monde ; mais, dans ce nouveau terrain de jeu, il est loin d'être le maître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Lun 7 Mai 2018 - 15:31

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____Le mercenaire est loin d’être atteint par les provocations de la chauve-souris qui pensait qu’il aurait à faire à un simple combat honorable. Le justicier peut se rassurer, il l’aura. Slade ne comptait pas partir sans corriger l’arrogance du héros de Gotham. Sa ville, il allait la perdre, il allait échouer, et à ce moment-là, Slade s’autorisa surement à porter le coup final, Crane préférant voir son ennemi juré souffrir, mais ce n’est pas lui qui portait les armes cette nuit-là.
Il sentit encore quelques picotements sur son poignet. Les coups de la chauve-souris n’avaient pas réussi à ralentir son adversaire. Toutefois, ce coup au poignet laissait quelques traces au mercenaire, des douleurs qu’il essayait de camoufler, derrière un visage fermé et un œil durcit, toujours focalisé sur le Batman.

Le bout de sa lame se pointa en direction du sol, oubliant la chauve-souris qui avait réussit à esquiver le dilemme ultime de l’empailler. Slade n’est pas surpris, il connaît son adversaire, ce n’est pas la première fois qu’il a affaire au Batman. Il est même assez amusé de la naïveté de l’Epouvantail. Le mercenaire resta complètement immobile.

« Entre toi et moi, c’est plutôt toi qui te rouille, Batman. Je te pensais plus réactif que cela. Je commençais à m’ennuyer, à me demander si je ne devais peut-être pas te simplifier la tâche. » se moqua Slade, en réponse aux provocations de son adversaire. « Malheureusement, ce n’est pas ça qui sauvera ta ville. »

La technologie de Deathstroke est corrompue, mais cela ne semble pas l’inquiéter. Il a encore confiance en ses capacités physique et ça, aucune impulsion électro-magnétique ne pourra les retirer. Les bombes fumigènes s’activent et altère la vision et les voies respiratoires du mercenaire. Sa technologie ne pouvait plus le protéger, lui simplifier la tâche. Le mercenaire plaça son bras devant son visage, son masque ne lui permettait plus de respirer autre chose que l’épaisse fumée.
Cette fumée pouvait en déconcentrer plus d’un, mais pas Slade. Malgré les quelques gênes occasionnées, il arrivait à garder sa concentration et prépare les prochaines attaques de la chauve-souris. Cette dernière pouvait surgir de n’importe où et tenter de porter à nouveau le premier coup.

Il observa les alentours, ralentit sa respiration pour ne pas avaler la fumée qui commençait doucement à se dissiper, Slade passa son katana sur sa seconde main, le temps que les picotements cesse et attendit qu’une masse sombre apparaisse dans son champ de vision pour se précipiter vers elle, le katana en main. Quelques coups de lames dans l’armure de la chauve-souris, mais cette fois-ci, Deathstroke veillait à viser les endroits stratégiques qu’il avait identifier comme faillible lors de ses attaques précédentes.
Quelques enchainements plus tard, il finit par se retourner en direction des bombes, toujours prête à exploser manuellement. Désormais munit d’une arme de poing, les picotements commençant à disparaître, il visa l’une des bombes et tira pour la faire exploser et obtenir une réaction en chaine pour faire exploser ses voisines.

« Tu apportera la mort et la destruction dans ta ville. » cracha Slade.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 21:25
Deathstroke prend acte de l'utilisation du fumigène et du changement de champ de bataille.
Il est prêt.
Il enchaîne, même, par quelques réflexions, basiques mais qui se veulent efficaces ; elles ne le sont pas entièrement, mais elles font leur effet – au moins sur les quelques criminels encore présents, ceux qui n'ont pas fui, ceux qui ne sont pas encore tombés sous les coups du Chevalier Noir.

Les secondes qui suivent sont difficiles.
Les sbires sont, l'un après l'autre, happés et vaincus par Bruce, qui gère parfaitement le combat dans une telle zone, avec de tels handicaps ; même l'absence de technologie ne le gêne pas.
Il adore ça.
Revenir aux fondamentaux. Plonger dans l'action. Ne compter que sur lui, son corps, son expérience, ses compétences.

Il adore ça, oui – mais il peut s'y perdre, aussi. Ce qui peut être assez terrible, quand on affronte un adversaire aussi formidable que Deathstroke.


 « Hughn. »

Il grogne, quand Slade Wilson lui tombe dessus.
L'ennemi bondit sur le Batman, et le frappe, notamment avec son katana ; avec son damné katana.
Si Bruce parvient à se défendre, quelques coups parviennent à porter juste – à toucher au cœur. L'armure encaisse la majorité des chocs, mais la douleur vient rapidement, ainsi qu'une légère gêne... douleur, oui ; gêne, aussi.
Colère, surtout.

Cependant, alors qu'il parvient à repousser l'adversaire, ce prend profite de cet avantage pour dégainer son armure – et viser une bombe.
Avec une idée claire, et des conséquences terribles.


 « Non. »

Il lève la main pour empêcher l'autre... mais il est trop tard.
Deathstroke tire.
Et la première bombe explose – suivie de la seconde, suivie de la troisième, suivie de...


 « Non. »

Bruce a réagi, et empêché le pire.
Si trois bombes ont explosé, et provoqué déjà des dégâts autour, le Batman s'est emparé de son lance-grappin et a visé l'une des bombes en aval – pour y porter le grappin, puis tirer violemment et ainsi lui éviter le sort des autres.

Il a réussi : la bombe n'a pas explosé, et les suivantes non plus.
Slade Wilson a provoqué des dégâts, mais pas autant qu'il le voulait ; et la revanche se prépare.


 « Tu apporteras tes dents chez toi. »

Bruce lâche le lance-grappin – et bondit vers Deathstroke.
Le bras en arrière, le corps en avant ; le visage rongé par la colère, le cœur battant la chamade.
Il est prêt, oui. Prêt au combat. Prêt à l'affrontement. Prêt à tout !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 14:19

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____Le coup de feu retentit, impossible pour la chauve-souris de dévier le tir. Impossible ou presque, le Batman trouvait toujours une alternative pour sauver sa chère ville. Il ne s’était pas concentré sur l’arme du crime, mais sur la cible, les bombes qui n’allaient pas tarder à exploser successivement. Contre toute attente, le justicier était parvenu à maitriser quelques bombes, les empêchant d’exploser. Frustrant pour le mercenaire qui n’attendait que de voir le visage de son adversaire se décomposer face à la triste réalité.

Frustrant, mais Deathstroke ne laissait rien paraître. C’était une semi-victoire, mais aussi un semi-échec. Rien n’est encore perdue et la colère se lisait sur le visage de son adversaire. Doucement, il se laissait dépasser par ses émotions. Bien, très bien, c’était le moment d’agir.
Il laissa la chauve-souris se précipité vers lui et porter le premier coup, le temps de le laisser encore un peu extérioriser sa colère avant de contre-attaquer. Le mercenaire effectua un décalage sur le côté, un pas sur la droite pour esquiver une seconde attaque, tenter de déséquilibrer son adversaire qui avait probablement mis toute sa force dans ce coup. Slade envoya le Batman contre le mur le plus proche. Sous l’impact des deux protagonistes, le mur ne tient pas le choc, s’effrite et se disloque sous leur puissance.

Alors que les derniers sbires de l’Epouvantail se sont enfuient, la queue entre les jambes en voyant les deux colosses se battre sans parvenir l’un et l’autre à se mettre K.O, Slade envoie son adversaire dans un autre endroit, éloigné des stations d’eaux tandis que la toxine de Crane se répands lentement et à petites doses dans les eaux potables de la ville.
Les coups de poings s’échangent dans ce nouvel environnement poussiéreux, probablement abandonné par les ouvriers depuis une dizaine d’années. Les tuyaux rouillés par l’usure et le temps craquent et éclatent sous leur poids.

« Pourquoi tant de colère pour une ville qui est déjà condamné? Tu n’as plus la moindre chance de tous les sauver. Essaye donc déjà de te sauver toi-même de ce pétrin. »

Le katana toujours en main, le mercenaire cherchait cette fois-ci à blesser mortellement son adversaire. Son katana essayait de viser les points faibles de son armure. Celle-ci ne bénéficiant plus de sa technologie, toute comme l’accoutrement de Slade, il serait facile d’y insérer un objet contendant dans la chair de la chauve-souris. Plus facile à dire qu’à faire étant donné la légende qui se trouvait derrière ce masque. Juste derrière le mercenaire, des barrières donnant sur un vide de plusieurs mètres de profondeur d’eaux pollués, comme ci la station n’était pas assez dissimulée dans les profondeurs de Gotham City. Saisissant l’arrière du crâne du Batman, il tenta de l’envoyer faire un petit plongeon dans ses eaux douteuses, en espérant qu’il ne survive pas à la chute.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 15:12
Il a réussi : les explosions ont été limitées.
Mais la partie est loin d'être gagnée.

Alors que le Batman range son lance-grappin, puis se lance pour abattre un terrible crochet du droit sur le crâne de Deathstroke, il sent... il sait que l'autre va reprendre la main.
Il n'affronte pas, ici, un vulgaire criminel, un Vilain classique, ou même un adversaire régulier ; non, hélas.


 « Hughn. »

Bruce grogne, alors que l'autre l'envoie contre un mur – enfin, que tous deux finissent contre un mur, qui cède sous leurs poids, mais aussi leurs férocités.
Ce n'est pas un ennemi simple à combattre, non.
C'est Deathstroke.
Et si le Chevalier Noir lance des coups terribles, pare autant que possible, joue des muscles, de son expérience, de ses entraînements... l'autre ne tombe pas dans ses pièges ; il résiste. Il contre-attaque. Il enchaîne.


 « C'est... une différence, entre toi et moi. »

Deathstroke parle ; il aime parler.
Ça le perdra.


 « Je n'essaye jamais de me sauver. »

L'ennemi le pousse vers le vide, souhaite le jeter dans les eaux polluées – celles qui commencent à être infectées par les premiers produits de l'Epouvantail.
Bruce, étonnamment, se laisse faire... il n'oppose que très peu de résistance ; suffisamment pour ne pas attirer l'attention de Slade, mais trop peu pour réellement pouvoir se protéger.


 « Pas quand ma ville est en danger. »

Il tombe, alors.
Propulsé dans le vide par l'ennemi, Bruce tombe – puis s'écrase dans l'eau, rapidement pris par le courant ; comme prévu.

Mais, alors qu'on pouvait envisager une panique ou une crainte, le Chevalier Noir s'y est préparé... et effectue, en même temps, deux mouvements différents, et fondamentaux.
D'une part, il récupère le lance-grappin, vise et tire – pour s'emparer du pied de Deathstroke, et le faire chuter ; s'il tombe, l'autre tombera aussi.
De l'autre, il appuie sur un bouton de son costume, protège son visage de la toxine – et enchaîne, notamment en confirmant que l'effet de l'impulsion électro-magnétique a disparu. Sa combinaison se réactive, et notamment les éléments spécifiquement intégrés pour lutter contre les menaces de type virus.

Ainsi, son costume entier en vient à aspirer et récupérer les éléments nocifs dans l'eau ; ça va fonctionner. Il va sauver la ville.
Et, après, s'occuper définitivement de Slade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Lun 14 Mai 2018 - 18:25

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____La chauve-souris aurait pu resister aux coups du mercenaire, mais il n’en fit rien. Contre tout attente, il bascule par-dessus la barrière et fut le premier à tomber dans le vide pour rejoindre les eaux corrompues de Gotham City. Deathstroke est assez surpris, cela fut assez facile d’envoyer ce colosse de l’autre côté de la rembarde. Derrière son masque, le mercenaire laissa échapper un air condescendant derrière ce masque toujours en piteux état, fracassé par un simple coup de poing de la part du justicier.
Cependant, ce dernier avait plus d’un tour dans son sac. La corde d’un lance-grappin s’enroula autour de sa cheville pour le pousser à l’accompagner dans sa chute. Même si Slade n’a pas le reflex de se rattraper, la rambarde se disloqua sous le poids du mercenaire avant qu’il ne soit précipiter dans le vide. Par reflex, durant sa chute, ce dernier sortit un couteau, capable de couper la corde du grappin pour se libérer de cette emprise.

Malheureusement, le mercenaire ne pouvait pas empêcher son plongeon imminant dans l’eau. Cette eau était mélangée avec la nouvelle toxine de l’Epouvantail. Slade avait le visage à découvert, impossible pour lui de respirer sous l’eau, encore moins d’être isolé de cette même toxine, son masque étant détruit. Cependant, cela ne ralentit pas Deathstroke qui effectua quelques brasses pour récupérer la chauve-souris et continuer par la rouer de coups malgré l’eau qui ralentissait le moindre de ces mouvements.
Le mercenaire n’était pas complètement dupe, il savait exactement ce qu’était en train de faire son adversaire avec la technologie de son costume. Il cherchait à sauver sa ville. Quelle tête de mule. Slade saisit l’armure de ce même costume, se plaça juste au-dessus de la chauve-souris pour espérer à le poignarder à de nombreuses reprises. Il fallait toucher la chair, en plus de détruire cette technologie qui tentait de filtrer l’eau.

Un combat acharné pendant de nombreuse minutes à plusieurs mètres, dans les profondeurs, le mercenaire commençait à manquer d’air. Ces déplacements, ces gestes réclamaient beaucoup d’oxygène, plus qu’il n’avait en réserve. Slade grogna intérieurement et saisit la chauve-souris par la gorge pour la faire remonter avec lui. Pas question que cette dernière le retienne dans les eaux profondes jusqu’à ce que Slade perde connaissance. Il n’échouera pas, encore moins de cette manière.
Le mercenaire retrouva la surface, il entraina avec lui son adversaire et sortit hors de l’eau avec lui. Il leva les yeux au-dessus de sa tête. Quelque chose semblait l’avoir freiné dans son combat face au justicier de Gotham. En effet, les deux hommes venaient de briser un mur porteur, quelques secondes avant d’être tombé à l’eau. Les derniers murs peinaient à maintenir cette station. Quelques poussières tombèrent sur les épaules de Slade. Il observa ce phénomène quelques secondes, le temps que la chauve-souris sort de l’eau avant de reprendre ses attaques, cette fois-ci avec son katana, trempé. Il fallait accélérer la cadence, il ne lui restait très peu de temps avant que tout s’écroule.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 762
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2018 - 9:33
Le plan a fonctionné.
En permettant à Deathstroke de le faire chuter, de le jeter dans l’eau, le Batman a organisé une stratégie : il a ainsi pu être en contact direct du liquide, et laisser sa formidable combinaison absorber les éléments disposés dans l’eau selon le projet de l’Epouvantail ; et, aussi, il a pu faire venir Slade Wilson avec lui, pour qu’il ne l’emporte pas aussi facilement.

Cela a fonctionné, oui.
Mais peut-être trop bien – car, alors que son costume agit, et que lui lutte contre les flots, le mercenaire ennemi se précipite vers lui, et l’agresse à l’arme blanche.
Plusieurs fois ; et efficacement.


« Hughn. »

Bruce grogne, en essayant de se protéger… mais, surtout, en voulant protéger son costume ; atteindre ces deux objectifs est impossible.
Il se fait blesser, donc.
Les coups de Slade Wilson portent, la combinaison est endommagée, et la chair est touchée ; pas en profondeur, mais avec suffisamment de force et de fureur pour faire grimacer et souffrir sa victime.

Cependant, bien sûr, Bruce n’est pas immobile – il n’est pas un agneau à l’abattoir.
Des coups sont portés de son côté, aussi. Des coups forts. Des coups puissants. Des coups précis, qui finissent par briser le casque de son adversaire… pour le pousser dans l’eau. Pour le forcer à boire la tasse.
Pour intégrer, dans son organisme, un peu de la toxine de l’Epouvantail que le costume n’a pas encore absorbé.

Mais, très vite, l’affrontement glisse sur un autre terrain – sur les berges, où Slade amène Bruce pour tenter, encore, un combat physique.
Et, alors que le Batman se redresse, un sourire mauvais glisse sur ses lèvres, sous la fine mais efficace paroi de verre qui le protégeait des flots.


« Tu pourras raconter à Crane les effets de son produit. »

Un coup d’œil rapide autour de lui permet de comprendre la situation ; ça va s’écrouler.
Tout, autour d’eux, va s’écrouler… surtout si on aide un peu.


« Quand tu auras réappris à marcher. »

Deathstroke bondit sur lui, pour le frapper avec son katana – mais Bruce l’évite, puis lance trois éléments vers les cieux, issus de sa ceinture ; des Batarangs. Explosifs.
Les chocs sont rapides, les impacts immédiats, les conséquences terribles.
La structure même du bâtiment est touchée, s’effrite, s’écroule… la suite est simple, mais abominable.

Les murs tombent. Le toit tombe. Les gravats tombent.
Vers eux.
Mais, alors que Slade Wilson n’a que son équipement et son katana, Bruce a encore son lance-grappin – et un grappin de rechange ; qu’il charge, puis utilise, avant de lancer un dernier regard au mercenaire en étant tracté vers les suites… vers la survie.

La prochaine fois, semblent dire ses yeux.
La prochaine fois, cela ne se finira pas comme ça ; la prochaine fois, il le finira.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/04/2018
Messages : 20
DC : Timothy Drake / Artemis of Bana-Mighdall
Situation : En plein contrat
Localisations : Inconnu
Secret Society
MessagePosté le: Lun 21 Mai 2018 - 19:34

« Duel Souterrain »
ft. The Bat.
_____ Les gestes du mercenaire était précis, il cherchait à faire souffrir la chauve-souris, que ce soit sur terre ou en profondeur sous les eaux potables de la station de Gotham City. Rien ne pouvait l’arrêter. Le sang de son adversaire finit par se mélanger dans les eaux alors que la toxine commençait à s’évaporer, absorbée par l’armure de la chauve-souris.
Une fois hors de l’eau, le mercenaire n’était pas décidé à abandonné son adversaire malgré le plafond qui menaçait de s’écrouler sous son crâne. Cela ne l’effrayait pas, bien au contraire, cela rendrait le combat encore plus divertissant, plus dynamique. Le Batman était déjà blessé, il ne lui faudra pas longtemps pour que sa tête finisse sur une pique en guise d’exemple. Personne ne se met en travers de la route de Deathstroke.

Slade avait sous-estimé la résistance des derniers murs porteurs. Les premiers débris commencèrent à faire trembler le sol sous les pieds du mercenaire. La poussière commençait à se densifier et réduire le champ de vision de ce dernier. Il grogna, son masque le dérangeait plus qu’autre chose. Son filtre à air était endommagé par le violent coup de poing de la chauve-souris. Son adversaire ne s’était probablement pas contenter d’écraser la face de son adversaire. En plus de cela, comparé au Batman, le mercenaire avait probablement avalé une quantité d’eau polluée par la nouvelle toxine de l’Epouvantail qui avait déjà prit la fuite depuis un moment en sentant que le justicier avait un coup d’avance sur lui.

Le mercenaire retira directement son masque pour foudroyer du regard son adversaire, le laissa prononcer quelques paroles pendant que la toxine faisait lentement et sûrement effet sur Slade qui visualisait le sang sur ses pieds, un cadavre juste en face de lui, celui de son fils, Joseph. Cette vision lui rappelait son égoïsme, l’échec et tout ce qui faisait de lui un être infecte aux yeux de ses fils et de son ex-femme. Il observa quelques secondes sous ses pieds avant de redresser sa tête en direction de son adversaire. Derrière un visage glacial, il ne laissait paraître aucune émotion, comme si les effets de la toxine n’atteignaient pas Slade. Pas question de montrer la moindre faiblesse sur son adversaire.
Slade ignora la toxine pour frapper avec son katana, achevé sa victime. Malheureusement, cette dernière décida de mettre fin au combat. Le mercenaire recula pour se protéger des explosions, mais il n’était pas la cible des gadgets de la chauve-souris, ça, il l’a tout de suite compris. Un premier bloc de pierre s’écroule à quelques mètres, manquant de lui écraser l’une de ses jambes s’il n’avait pas eu les bons réflexes. Alors que le mercenaire était coincé, les deux pieds sur un sol tremblant, la chauve-souris avait le matériel nécessaire pour s’enfuir tranquillement de l’endroit, laissant la catastrophe se charger de Slade.

« Lâche ! Tu T’ENFUIS LA QUEUE ENTRE LES JAMBES. C’est tout ce dont tu as dans le ventre ? Tu crois que c’est ça qui m’arrêtera ? » grogna Slade, agacé par la dite lâcheté de son adversaire. « Tu n’as pas finit d’entendre parler de moi. »

Slade resta complètement immobile, les deux jambes symétriques et le katana désormais rangé dans son fourreau. Droit dans ses bottes, la tête redressée, il laissa à la chauve-souris, la vision d’un mercenaire qui se faisait progressivement ensevelir sous les décombres jusqu’à le faire entièrement disparaître. Les blocs de pierre sont immobiles, piégeant le mercenaire, du moins, c’est ce que croyait voir la chauve-souris. Ce n’est pas aussi facile de se débarrasser de Deathstroke.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

« Duel Souterrain » ft. The Bat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel WW2
» Jeu : Duel Jane Austen n°5 - Knightley vs Tilney
» [sondage] Duel Jane Austen n°9 - Willoughby vs Wickham
» Duel Jane Austen n° 21 : fin préférée, P&P vs Persuasion
» vote du duel Stef / Jehanne les zhoms..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-