Deep down suffer beings... [Silver Banshee]

Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Jeu 10 Mai 2018 - 22:43
[HRP : Post un peu long, désolé je me suis emballée et j'ai essayé de coller à la musique ^^' Je récapitule et révèle de nouveaux éléments constitutifs dans mon arc narratif alambiqué. Et je suis très content de te voir en faire parti Pouce levé Merci encore pour ta proposition spontanée !]






''HHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!''

M'gann pris une énorme inspiration en se relevant brutalement de son lit, les yeux écarquillées, comme si elle avait été en apnée depuis des dizaines de minutes.
Elle avait encore des flammes dans les yeux, les hurlements de douleur des martiens qui résonnent dans sa tête et cette odeur... cette horrible odeur de chair brûlée...


*****

[HRP : Musique]

*****


"Tu m'a presque fait sursauter...'' dit une voix sur un ton calme tout proche d'elle.

M'gann tourna la tête aussitôt. A coté du lit d’hôpital où elle est couchée, couverte de bandages, une martienne verte est assise sur un tabouret, ses longues jambes fines croisées, juste devant une fenêtre révélant un magnifique ciel bleu de printemps.

''C'est toi ?!
Tu es...''


Spoiler:
 


"Bien sûre... tu m'avais oublié ?''

Non, enfin pas comme ça...

Après avoir assisté à la mort de sa famille de martiens blancs...
Libéré de Mars et ramenée par ses soins dans le désert gelé de la Sibérie.
Après avoir perdue la mémoire si bien qu'elle ne savait plus qui a tué qui...
Si elle est responsable dans la mort de l'escouade des Red Rockets après qu'ils ne tuent son père, sa mère, sa sœur, son frère.
VENGEANCE !
Après avoir abandonné en pleurs et en terreur des cadavres noircis méconnaissables...
Elle s'était enfuie le plus profondément, dans un monde fait d'obscurité, de silence, sans rien à sentir, sans rien à toucher... une non-vie.
Il y a de quoi devenir fou.

Mais, non.
Elle ne voulait pas mourir, aussi, tout en restant le plus invisible possible, le plus indétectable possible, elle se réfugia dans une forêt pour se connecter à la nature et accepter ce deuil. Elle en avait vu quelques uns, des amis mourir, mais rien de similaire à ça. Cependant, même auprès des plantes et des animaux, elle avait besoin de parler, alors elle se créa des interlocuteurs. Quand on est une martienne, c'est facile... Sa main se transforme en un buste, en un visage sympathique, une oreille et une voix rassurante.
Il y a de quoi devenir fou.

Mais, non.
Jamais, jamais elle n'avait recrée ses parents de la sorte.
JAMAIS !
D'autres martiens, oui.
Dont K'hym.




K'hym était fascinante, si bien que M'gann ne devisa plus qu'avec elle au bout d'un moment. Elle lui parlait beaucoup des martiens, lui apprenait des choses. Elle gardait toujours espoir, malgré les plaintes répétitive et le pessimisme générale de M'gann sur la survie de cette espèce si puissante, mais si fragile et alors à la veille de son extinction.
K'hym n'était pas d'accord. Il y a toujours d'autres martiens en vie, il y a toujours de l'espoir. C'est elle qui lui rappela l'existence des martiens blancs enfermés par la Ligue dans une prison éternelle, une dimension inaltérable, J'onn les lui avait montré un jour. Elle se souviens de leur apparence... elle avait eu peur. C'était l'Hyperclan, des dizaines de martiens qui avaient tenté d'envahir la Terre il y a plusieurs années de cela, avant même qu'elle n'échoue sur Terre. La Ligue les avaient stoppé et les avaient enfermé... pour toujours. Ce n'était même pas un mauvais souvenir pour les terriens car les martiens les avaient alors tous attendrit télépathiquement.



La prison de l'Hyperclan


Oublié... enfermé... pour toujours. K'hym leur accorderait pourtant une deuxième chance. Pourquoi pas elle aussi ?

C'est finalement pour cela que M'gann était sortit de son isolement, avait cherché à revoir Superboy devenu Superman à Metropolis, ne donnant pas les meilleurs résultats... mais à quoi s'attendre d'autres les concernant tous les deux. Avant de tomber plus tard nez à nez avec Mister Miracle qui l'obligea à mener l'enquête en Russie plutôt, enchainant les drames dans la petite ville de Oïmiakon : une attaque de Neon Black, puis une attaque de...



J'onn


...

"Tu pense très fort M'gann...''

''Comment peux-tu être là ?... Hors de moi ?... Je... Je n'ai pas été tranchée en deux ??!!''

"Respire de nouveau, calme toi. Non, tu es juste bien brûlée, mais tu n'es pas plus estropiée que morte. Tes cellules martiennes se régénèrent rapidement.''

''Mais alors tu es réelle ??''

K'hym se contente de lui sourire, et change de sujet sans répondre.

"Tu pensais à mon père.''

''J'onn est ton père ?''

"Et je suis sa fille.''

Cette révélation frappa M'gann. Elle avait recréé sans le savoir la fille morte de J'onn qu'il avait évoqué plusieurs fois, lorsqu'il lui racontait l'histoire de sa vie sur Mars que M'gann lui réclamait tant comme des contes ou les récits héroïques d'une figure paternelle.
Comment avait-elle put oublier son nom ?

"On se le demande hein ?'' répondit K'hym alors même que M'gann n'avait pas énoncé ce questionnement à voix haute.

''Mais tu es morte ! Alors je suis morte aussi !''

"Non. Tu es vivante, alors je suis...''

M'gann n'en revenait pas. Elle éclata de joie, oubliant que cela pouvait rameuter toutes les infirmières de l'aile.

''C'est FABULEUX !!!! J'onn va être si heureux ! Il...

Sa joie fut de courte durée en repensant sérieusement à la dernière vision épouvantable qu'elle avait eu de J'onn J'onzz.

''Il n'est plus comme avant...
La dernière fois que je l'ai vu, en Sibérie, il...''


"Tu crois qu'il a tué ta famille ?...''

Cette question finit de refroidir complètement M'gann qui ne répondit pas, choquée par la spontanéité des propos de K'hym autant que ce ton, impassible ; bien différent de celui chaleureux qu'elle lui prêtait pour la réconforter.

"Qu'il va tuer tous les autres martiens blancs ?
L'Hyperclan n'est pas en sécurité...

Enfermés, endormis...


Ce sont des proies faciles pour un tueur...

Il suffit de mettre le feu à l'habitacle...

Et ça sentira le cram...''


''ARRÊTE !!''

La voix de K'hym pris un ton mauvais au fur et à mesure de ses horribles prédictions.

''Pourquoi tu parle comme ça ?!
Tu es sensé me rassurer, m'aider...''


"Comme ce que tu as fait pour ta famille M'gann ? Les aider ?...

Non...

Tu le sais, tu es complice de leur assassinat...''


''J'AI DIT STOP !!
Si tu me parle aussi méchamment, disparait ! Que tu soit mon imagination ou non !''


"Je ne suis pas dans ta tête M'gann.

Je ne suis pas ta gentille amie imaginaire...

Je suis ta pire terreur...

Je suis...''


Spoiler:
 


...

K'hym se déforme de manière épouvantable, griffue, dentée, anguleuse, blanche !
Dans la tête de M'gann ça se met à hurler !


UN MONSTRE !
UNE MONSTRE !!
EXTERMINEZ-LES !!!!

...


"Je suis...''

Spoiler:
 


...

Et là K'hym s'embrase devant ses yeux ! C'est elle qui hurle cette fois ci ! De douleur !
M'gann est tétanisée, ça sent le brûlé.
Cette horrible odeur de brûlé.
La fille de J'onn s'écroule à ses pieds, en flamme, inerte, définitivement morte, comme son père, sa mère, sa sœur, son frère et... les martiens jaunes au Far West et... tous les autres martiens de Mars...
Tous morts.

IL BRÛLE !
ELLE BRÛLE !!
TOUTE LA PLANÈTE BRÛLE !!!!

...


M'gann n'en peut plus de ce qu'elle voit, des voix dans sa tête... Son cerveau lâche et lui fait terriblement mal, comme s'il brûlait de l'intérieur... Tous les objets de la pièce implosent brutalement, tous les papiers s’envolent, les murs de la chambre explosent !
L'hôpital est dévasté, mais impossible de s'en inquiéter quand devant les yeux de la martienne, la plus terrible des menaces se dessine nettement dans l'horizon bleu devenu rouge feu... Une boule de feu... Une gigantesque boule de feu !
Elle fonce droit sur elle, sur toute la planète ! La Terre est condamnée !


C'estt MARS !

M'gann sent la température grimper de manière exponentielle, elle sent le souffle brûlant de la planète rouge atteint l’atmosphère, qui se suicide sur la planète bleue...
Cette fois ci, c'est elle qui brûle...
Et...



Spoiler:
 


*****

[HRP: Stopper la musique.]

*****


''HHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!''

M'gann pris une énorme inspiration en se relevant brutalement de son lit, les yeux écarquillées, comme si elle avait été en apnée depuis des dizaines de minutes.
Elle avait encore des flammes dans les yeux, les hurlements de douleur des martiens qui résonnent dans sa tête et cette odeur... cette horrible odeur de chair brûlée...

''Bon Dieu !!
Vous m'avez fait sursauté !''


Elle tourna la tête en direction de l'infirmier qui était juste au dessus d'elle pour vérifier l'état de ses bandages et avait fait un bond lorsqu'elle s'était soudainement réveillée.

''Vous sortez d'un coma difficile visiblement...
Mais vous vous en sortez tout de même très bien, félicitation !
Vous êtes à l’Hôpital St Camillus de Coast City et vous êtes notre première martienne...''


Un cauchemar, c'était un cauchemar... évidemment.
Elle se toucha pour bien vérifier qu'elle était bien réelle.

''Ce sont des bandages, oui.
Bien que ce ne soit pas très utile en considération de votre organisme exceptionnel qui a sut guérir ces brûlures en un temps record. Vous n'êtes là que depuis moins d'une semaine.
Je vais donner la bonne nouvelle à votre médecin la docteur Chapel.''


S'en suivit alors un échange avec la femme chargée de ses soins dans l'établissement spécifiquement consacrée aux soins aux métahumains, même si elle ne l'est pas vraiment, une métahumaine. M'gann appris tout ce qu'il s'était passé depuis, en particulier la victoire contre Arès et le fait que Superboy jouait bien un double jeu, là voilà au moins rassurée sur ce point.
La docteur lui indiqua qu'elle l'avait analysée sur tous les plans, certains résultats étaient encore en cours de d'évaluation, la biologie martienne étant un énorme mystère pour la science humaine. Et, si tout convenait en apparence, elle subit une petite chirurgie. On lui enleva quelque chose fixé dans sa boite crânienne. Une capsule vide, logée dans son cerveau... Ils n'avaient guère moyen de savoir en l'état, ce qui s'y logeait...

C'est sur ce questionnement que M'gann fut laissée au repos qu'elle avait encore besoin. Mais, ce n'était pas sur le plan physique que la docteur s'inquiétait vraiment, mais sur le plan psychologique. Rose Wilson, l'agent de l'ARGUS qui l'avait sauvée était stricte à ce sujet, la martienne avait été manipulée ou à tentée de se suicider, sinon elle ne l'aurait jamais retrouvée dans cette maison enflammée sans explications logiques. Dans les deux cas, son statut psychologique devait être étudié par des spécialistes et la Ligue des Justiciers devait être consultée avant qu'elle ne soit autorisée à sortir.

Le soleil se couchait alors sur la Cité d'émeraude et sur l'établissement médical... A travers la fenêtre M'gann voyait les derniers rayons rougeoyant comme des flammes s'atténuer peu à peu et laisser place à des ombres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Ven 11 Mai 2018 - 1:25

The Silver Banshee



La nuit était tombée et avec elle une ombre noire qui atterrissant dans une ruelle de Coast City. Les pieds de Silver Banshee se posaient tout doucement alors que la femme fantomatique réajustait son grand imperméable gris. Elle avait chaussée une paire de bottes en cuir noires sans talons haut pour ne pas ajouter à sa taille déjà grande et marchait le visage dévoilé dans la rue pour se rendre à l’ hôpital pour metha-humains de St Camillus.

Dévoilée car ici, ils la recevraient peut être. Ici on ne jugeait pas les gens à leur apparence, on les prenait comme ils étaient. La Banshee n’avait jamais fréquentée d’hôpital de sa vie mais savait ce qu’il convenait de faire quand on y visitait quelqu'un. Elle portait à la main un bouquet de fleurs des champs qu’elle avait cueillie dans la campagne américaine lors de son cour voyage entre Gateway et ici.

Ce voyage sur la cité ravagée de la côte ouest l’avait perturbée. Des dieux avaient été vaincus, des héros avaient déçus. Quelques choses se passait, quelques choses qui ne plaisait pas à la Gaélique. Dans des temps ou le monde douterait des héros et les dieux tomberaient la banshee aurait sa place. Elle resurgirait de l’ombre où Superman l’avait forcée à se maintenir, et protégerait cette terre de ces envahisseurs extraterrestres qui prétendaient la défendre, simplement pour imposer leur loi. Avec le visage des anges ils rendaient les terriens dépendants à leurs bonnes volontés tandis qu’elle, avec sa sale gueule, les effrayait. Le monde ne respectait pas ceux qu’il devrait.

Elle approchait de l’entrée de l’hôpital et tomba nez à nez avec Elizabeth Chapel alias l’une des Docteur Mid-nite. Celle ci était sortir prendre l’air et l’avait vue tomber du ciel dans la nuit, puis arriver à plus d’un kilomètre. Aveugle le jour sa vue était sans équivalent la nuit, elle était l’une des médecin les plus réputé du lieu mais aussi veillait à ce qu’il ne se passe rien de dangereux. Comme voir ce qui ressemblait un peu trop à une rivale de l'ancien Superman apparaître.


“Vous apportez des fleurs ou la mort?”

On savait jamais ce pouvait être des fleurs fournies par Poison Ivy. La banshee s'arrétait à coté d’elle, sa silhouette longiligne emmitouflée dans son grand manteau gris.


“Des fleurs.”

Doctor Mid-nite mettait les mains dans les poches de sa veste.

“Et vous venez voir qui?”


“La martienne.”


Mid-nite détournait le regard pour le poser sur la ville.


“Vous avez un sacré culot.”

“J’aurais voulu la tuer elle serait déjà morte et vous aussi, vous le savez très bien. Je ne fais plus de mal à ceux qui ne me menacent pas.”


“Vous allez me faire le coup de celle qui s’est rangée?”

Avec aplomb Mid-nit qui faisait deux têtes de moins répondait sans ménager la Banshee. Siobhan tendais les mains vers le bas en tournant les talons puis lança exaspérée:


“Bon j’ai compris, au revoir!”

Puis elle reparti vers la ville d’un pas rapide, le genre de pas qu’ont ceux qu’on avait vexé.

“Attendez.”

Entendit elle, la faisant s’arrêter pour regarder la justicière.

“Vous pouvez peut être la voir mais je resterais à la porte.”

Pourquoi Mid-nite acceptait elle? Parce que si un spectre volant avait voulu aller parler à M’gann par la fenêtre il l’aurait fait, mais qu’elle avait choisie de passer par devant. Parce qu’elle avait une conduite normale en somme, et que la Banshee ne faisait plus parler d’elle depuis des années, qu’elle s’était peut être vraiment rangée. Et parce que M’gann n’avait reçue encore aucune visite, et que quelqu’un qui viens prendre des nouvelles c’est toujours mieux que rien pour une grande brûlée.

Elizabeth Chapel poussait la porte de la chambre de M’gann et y prenait le dossier en braille des constantes, vérifiant que son vrai nom n’y était pas. “Miss Martian” était indiqué dessus, ce qui le rassurait car personne à l’hôpital ne connaissait son vrai nom a part elle. Elles’adressait à M’gann.


“ Bonsoir Miss marian, on m’a donné vos résultats nous en parleront à part après, vous avez de la visite…”

Silver Banshee entrait vêtue de son grand manteau le bouquet à la main. Une natte nouait ses cheveux, elle était comme une nouvelle femme. Un proverbe Irlandais dis: Ne vous fiez point aux habits qu'un homme porte.” Il n'aurait jamais du préciser les hommes. La doctoresse ajoutait aussitôt en regardant la martienne:

“...Si vous voulez recevoir de la visite bien sûr. Je peux rester là. On peux aussi appeler Superboy...”


Elle insistait lourdement sur le fait qu’elle n’était pas obligée de lui parler. Siobhan se dépêcha d’ajouter avant qu’elle ne refuse de la voir.

“J’arrive de Gateway, j'ai vu la maison où tu es entrée. Je veux juste parler...”

Elle laissa traîner les mots derrière elle tandis que le docteur Chapel attendait la réponse de M’gann.


HJ:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 16:50
[HRP: Well done pour avoir retrouvé la docteur juste avec son nom de famille Pouce levé]


Ce n'était vraiment pas la visite à laquelle pouvait s'attendre la martienne et sa docteur était tout autant perplexe ; pourtant c'était-elle qui l'avait fait entrée dans l'établissement sensible. De gros risques qui mettait autant sa carrière comme sa vie en péril. En un seul échange de parole elle avait gagné le respect de sa patiente, elle respecterai donc sa décision.
M'gann n'avait jamais rencontré la Banshee auparavant, mais elle faisait parti des listes d'ennemis potentiels qu'elle avait dû apprendre par cœur chez les Titans et qu'elle avait combattu virtuellement dans la salle d'entrainement.

Le fait que la Docteur Chapel reste ne change pas grand chose et appeler Superboy n'était pas vraiment ce que désirait M'gann.

"Non merci, ça ira. Je sais quoi faire si nécessaire." lui répondit-elle simplement.

Docteur Chapel hocha la tête et sortit.

M'gann se releva alors, posa son dos sur l'oreiller et s'arracha quelques bandelettes couvrant son visage pour être plus à l'aise. Elle avait conservée naturellement son teint blanc et ses yeux rouges.
Elle répondit à la Banshee :

"Cette maison avait quelque chose de particulier pour vous ? Pardonnez-moi d'y avoir mis le feu si c'est le cas...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 19:19
M’gann accepta de parler avec la visiteuse, laissant Chapel disposer. Elle s’enquerit de savoir ce que la maison signifiait pour Silver Banshee. Celle ci avançait doucement devant le lit, puis s’approcha d’une petite table à coté de la fenêtre.

“J’ignore à qui fut cette maison. Mais j’ai apprise là bas que tu y étais rentrée volontairement alors qu'elle brûlait, pour te donner la mort dis-t’on.”

Mettant les fleurs sauvages dans un vase et le remplissant d’eau avec une carafe posée à coté.

“Je me suis alors posée des questions sur toi, et sur ton espèce que je méconnais profondément…”

La banshee pivotait pour regarder le visage blanc de M'gann encore un peu abîmé par ce qu’elle avait vécue.

“...des martiens je n’ai connue que le limier, nous avions eu quelques différents par le passé.’”

J’onn l’avait en effet vaincue alors qu’elle malmenait superman lors de leur première rencontre. La Banshee ne pu s’empêcher de penser à tout le ressentiment qu’elle avait son égard et envers les martiens en général aussi depuis. Elle savait que c’était une erreur d'y penser face à l’héroïne télépathe. Elle avait crue qu’elle aurait su se contenir, mettre çà de coté lors de l’entretien mais non. Si M’gann sondait son esprit elle saurait. Son visage restait cependant impassible.

“Qu’est ce qui a pu te pousser à faire çà?"

...Car elle aurait bien aimée que tous les martiens fassent de même. Mais elle ignorait combien ils étaient, et où. Y en avait il beaucoup d'autres sournoisement tapis derrière leurs dons de polymorphes?

Pendant ce temps il se passait des choses dans la chambre d’en face. Doctor Mid-Nite n’était pas aussi inconsciente qu’on aurait pu le penser en agissant ainsi, et avait habilement cachée ses réelles intentions à la Banshee. La Gaélique pouvait s’être rangée mais aussi avoir changée de stratégie d’attaque. Pour cela Chapel avait surtout gagnée du temps, informant les Green Lantern qui protégeaient la ville de l’arrivée d’un super vilain qu’elle ne saurait maîtriser seule en appuyant sur le bouton d’un appareil dans sa poche, très discrètement, lorqu’elle engagea la conversation avec la femme spectrale quelques minutes plus tôt.

John Stewart était arrivé par la fenêtre de la chambre d’en face, elle allait directement l’y rencontrer après avoir fermée les deux portes les séparant de M’gann. Lui pourrait l’arrêter en créant des constructions emprisonnant le son. Un esprit brillant comme Chapel avait tout de suite compris que si elle avait laissée la Banshee rebrousser chemin en refusant de l’accueillir celle ci aurait pu se téléporter dans les locaux et agir sans que Stewart n’aie le temps d’arriver. Mid-Nite s’équipait de ses lunettes pour y voir dans la lumière et d’un grand casque antibruit prévu pour une attaque de vilain maîtrisant le son tandis que Stewart surveillait l’écran vidéo d’un petit appareil à coté de lui qui dévoilait l’intérieur de la chambre de la martienne.

Bien entendu que cet endroit était préparé à la venue de vilains, y compris de ceux les plus coriaces. Ici nombre de metha-humains étaient particulièrement vulnérable et ils avaient pour tâche de les protéger. Les murs n’étaient pas ordinaires, ils avaient été renforcés dans des matériaux ultra résistants adaptés à des puissances extrêmes. Pour le moment, une personne en particulier était en danger, M’Gann. Et même si elle pensait que sa télépathie la protégerait elle était grandement affaiblie. Prêt a surgir et à emprisonner l'irlandaise dans une construction d’énergie, Stewart était dans les starting blocks quand Mid Nite s’équipait elle d’un Taser de soixante dix millions de volts. Si les choses tournaient mal la Banshee n’aurait pas l’occasion de nuire.

Hj:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 20:47
[HRP: Belle rigueur contextuelle Pouce levé]


M'gann soupira intérieurement.
Si une Banshee retirée des radars dans on ne sait quel lieu secret a réussit à apprendre sa tentative de suicide en quelques jours, alors le monde entier pouvait en être informé. Et, ça risquait de lui apporter un lot d'inquiétudes chez les Titans qu'elle désirait plutôt éviter, préférant éloigner tous ses anciens amis d'elle, tellement elle était embrouillée avec elle même, son héritage, J'onn, etc.
Bien qu'il est a noté qu'elle n'avait pas reçu de visite auparavant et peut être que la Banshee avait un sens particulier pour repérer un tel acte désespéré à travers l'espace. Un sens de la mort ?...
Au regard de son apparence morbide, ça semblait bien crédible.

Ainsi donc, la Banshee s'intéressait à elle depuis cet évènement. Mais pourquoi faire ?... Sa psychanalyse ?
Comme s'y attendait la martienne après son réveil... Elle n'en était pas à sa première, après des moments très difficiles et des drames qui frappèrent les Titans. Mais elle appréciait ces personnes et leurs méthodes. Parler à un étranger lui fait du bien.
La Banshee était bien une étrangère, mais de là à être sa psy... Ça ça semblait bien moins crédible.

Elle ne chercha pas à lire en elle. Elle se sentait trop fragile psychologiquement après tous ses cauchemars ; elle ne voulait pas risquer d'activer on ne sait quel nouvelle horreur qui hantait son esprit. Craignant avant tout pour sa santé mentale alors même que celle de la Banshee ne devait pas être plus rayonnante.

"Pourquoi est-ce que ma... enfin, ce que j'ai fait... vous intéresse ?" demande-t-elle de but en blanc.

"Nous ne nous sommes jamais rencontré, si je me souviens bien. Je ne vous connais pas, pas plus que le contenu de votre dossier que l'on m'a fait lire il y a longtemps.
Pour moi vous étiez un danger errant que la Justice League devait arrêter et soigner. Une menace du niveau de la League et non des Titans.
Alors que suis-je pour vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Dim 13 Mai 2018 - 13:02

The Silver Banshee



M’gann ne comprenait pas la raison de la venue de la Banshee et a juste titre. Si elle avait voulue la tuer le combat aurait déjà commencé depuis longtemps. Et il était difficile de croire à une envie subite de la Banshee de jouer les confidentes/psychanalystes en demeurant parfaitement désintéressée. L’altruisme ne devait pas être son fort. Lorsque la martienne finissait de la questionner sur sa venue la grande créature recula d’un pas en s’asseyant sur un fauteuil destiné aux visiteurs des patients.

“Une anomalie.”

Une anomalie dans ce qu’elle avait toujours imaginée des martiens. Ils étaient puissants, intelligents, dotés de capacités hors norme qui leur permettraient de prendre le contrôle de la terre sans même avoir à combattre. Le Manhunter était un génie, et elle suspectait que la martienne le soit elle aussi. Tout chez eux était plus fort que chez les humains et maintenant tout changeait de perspective pour la Banshee. Car elle comprenait que leur mental était semblable à celui des terriens.

Le mental, la force de volonté, l'abnégation, la “ psychologie” comme on disait depuis le dix-neuvième siècle. Elle entrevoyait là de plus en plus la faiblesse de tous ces alien et néo-dieux qu’il serait peut être possible de briser comme les autres. Atomisés, séparés , isolés. Sombrant dans leur détresse ils étaient faible. L’envie de se battre était le premier des moteur pour gagner une guerre, l’histoire des humains était pleine de puissances impériales et en apparence invincible battues par des gens pauvres et sous-équipés mais décidés à vaincre. La seconde moitié du vingtième siècle et ce siècle commencé fourmillaient d’exemples, ce pays même où elle se trouvait n’avait pas gagné de conflit depuis la seconde guerre mondiale. A chaque fois il partait en se voilant plus ou moins la face, refusant d’avouer que des Viet Cong, des coréens du nord ou des djihadistes les avaient vaincu. Ne laissant derrière eux qu’un pays désormais acquis à ceux qui les haïssaient.

Ces Neo dieux n’étaient ils eux aussi que des colosses au pied d’argile? Ce qu’avait fait la martienne le laissait penser à la Banshee. A Gateway nombre d’amazones étaient mortes, Wonder Woman serait peut être elle aussi atteinte. Une habile pichenette et elle sombrerait peut être dans le désespoir, perdant grandement en dangerosité. Il y en avait peut être bien d’autres affectés, mais il fallait savoir qui. Miss Martian était la première identifiée, la plus fragile en ce moment. Mais il fallait savoir ce qui pouvait l’atteindre ainsi.


“Même si la ligue m’a combattue par le passé je n’en garde pas moins du respect pour elle.”

Encore un mensonge de plus ce soir là auquel elle s’adonnait sans ciller, ses yeux blancs grands ouvert.

“Tu n’es pas de la ligue mais tu aurais pu. Tu avais ce qu’il fallait pour çà.”

Flatter celui qu’on manipule c’était la base. La flagornerie fait mieux passer les ambitions des petits seigneurs auprès du roi.


“Ce qu’il t’arrive est une anomalie dans ce qui aurait du t’attendre. Une prime est sur le Manhunter en plus, il serait fou. Pourquoi on te préférerait quelqu’un comme lui? Je pourrais le ramener au hall de Justice si vous voulez, j’ai mes chances...”

En soulevant cette prime russe sur la tête du martien elle cherchait à la conduire petit à petit à lui parler des siens et de ses relations avec eux qui n'étaient peut être pas au beau fixe, car elle semblait bien seule ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 21:10
La martienne leva un sourcille d'une manière typiquement terrienne. Une expression du visage qu'elle avait bien appris et signifiait le doute ; le doute envers les propos de la Banshee.

Même si elle ne la connaissait pas personnellement, qu'elle n'était pas capable de la juger, elle avait aussi bien appris, de manières plutôt cruelles, qu'il ne fallait pas faire confiance et accorder du crédit aux paroles d'un individu listé par la JL comme dangereux notoire et inconnu qui plus est.
Aussi, le respect et les flatteries de la Banshee la surprirent. Et... elle n'avait pas beaucoup d'amour propre à entretenir... au lendemain d'une tentative de suicide pour rejoindre une famille perdue.

"J'o...''

Elle se plaqua la main sur la bouche brusquement ! Oulà, elle allait faire une gaffe...

"Le martien n'est pas fou.
Je ne sais pas ce qu'il lui arrive, mais il n'est pas lui même. Je l'ai vu, mais je ne veux pas le croire. Contrôle mental, maladie, comédie... je ne sais pas pourquoi il fait ça, mais il y a une raison, si c'est un problème et il y a des solutions. Comme Superboy jouait le jeu d'Arès pour le combattre ensuite.
Et, ce n'est pas aux criminelles de se charger de cette affaire...''


Dit-elle avec un ton de reproche. Elle ne savait plus ce que la Banshee avait fait, mais elle lui collait cette étiquette fermement.

"J'ai fui, mais c'est à moi de m'en charger, même s'il s'avère que je me trompe et qu'il me tue.
Peu importe, j'ai rien à perdre...''


Elle revint sur le mot utilisé par la Banshee pour la décrire et qui la toucha.

"Tu dit que je suis une anomalie... oui bien sûre.
Je suis née dans une race de monstres, mais je n'en suis pas devenue une...''


Une fois encore elle s'arrêta, comme sur un ton de reproche pour son interlocutrice.

"Mes parents m'ont évacués toute petite de Mars par un vaisseau... un peu comme Superman... pour me protéger. Et j'ai erré un temps indéfinissable avant de tomber sur Terre.
J'avais une mission, les libérer, les sauver à leur tour, mais j'ai tardé, j'ai échoué à les protéger...''


A l'évocation de ces derniers, les horribles images des silhouettes Black Lantern lui revinrent, mais elle les chassa en continuant.

"Je voulais juste partir, partir avec les autres martiens... et c'est devenu trop confus en Russie...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 23:55

The Silver Banshee



M’gann failli mettre en danger J'onn J'onzz en prononçant son nom, même si cela aurait probablement été partiellement. Mais elle demeurait alerte, bien au courant que la mystique gaélique pourrait faire un dangereux usage de l’identité du Manhunter. Siobhan ne laissa paraître aucun signe d’étonnement, bien qu’elle n’aurait pas rechignée a se voir offrir tel présent sur un plateau...d’argent bien entendu.

La jeune martienne prenait la défense du plus âgé, mettant en avant qu’il jouait probablement un double jeu à la manière de Superboy avec Arès. Possible, pensa la Banshee. M’gann ajoutait avec assurance que de toute manière ce n’était pas à des criminels de s’en occuper. La Banshee demeurait impassible bien qu’elle n’aima pas cette appellation de “ criminelle”. Elle en fut bien entendu une au sens qu'elle était de celles qui commettent des crimes, et le meurtre en était un. Mais pour elle se faire appeler criminel parce qu’on tuait quelqu’un, c’était surfait. On appelait pas criminel les héros de guerre, mais on appelait plus souvent criminel de guerre celui qui la perdait. Comme quoi entre être le héros de guerre ou le criminel de guerre il n’y avait qu’une ligne séparant celui qui gagne cette guerre de celui qui la perd. Le vainqueur écrit l’Histoire, et juge les perdants. Le vainqueur serait peut être jugé plus tard, mais souvent pas de son vivant pour ne froisser personne. Demandez vous qui fut puni pour l'Agent orange et vous ne trouverez pas de criminel à blâmer. Quand la violence abjecte est légitimée par une autorité incontestable le crime s'envole et laisse place aux " Il fallait le faire, on avait pas le choix".

Miss Martian était prête a mourir car elle n’avait plus rien a perdre selon elle. Cela surprenait Siobhan de l’écouter parler ainsi, bien qu’elle s’y soit attendue. Ceux qui n’avaient rien a perdre étaient parfois capable de grande prouesses, quand ils ne baissaient pas les bras. Et là il lui semblait qu’elle relevait un peu la tête, prête à donner sa vie pour que la vérité éclate au sujet du martien et sa prétendue folie.

Le terme d’anomalie semblait l'avoir touchée. Une anomalie n’était pas qualificatif spécialement positif dans l’imaginaire collectif. M’gann lui envoya dans les dents qu’elle était peut être née chez les monstres mais qu’elle n’en était pas une aujourd’hui. La Banshee ne grimaça pas mais son visage semblait à ces mots se déformer, prenant un aspect plus désagréable. Quelques choses dans son regard situé entre le mépris et le mesquin. Mais ce visage disparu comme il était arrivé, a peine la phrase de son interlocutrice finie.

Après une pause M’gann lui appris que l’histoire de sa venue sur terre était semblable à celle de Superman. Elle était venue comme une réfugiée, mais pas pour envahir la terre. Allons bon, songeait la Banshee. Y’a bien eu des réfugiés alien moins bien intentionné non? Ça justifiait de les refuser, la terre n’est pas une bouée de sauvetage des étoiles et ne saurait l’être. Mais alors que la native de la planète rouge finissant ses explications la Banshee entrevoyait quelques choses de plus inhabituel. Elle voulait “ partir” avec les autres martiens”, mais la confusion en Russie avait tout chamboulé. Et surtout, elle n’avait pas réussie à les protéger. Que leur était il arrivé? Il y en avait il encore beaucoup? Silver Banshee n’avait pas comprise qu’elle parlait des martiens blancs quand M’gann lui indiqua qu’elle était née dans une race de monstres. Elle pensa qu’elle se dévalorisait et ne l’arrêta donc pas, n’aimant pas spécialement les martiens c’était agréable d’en entendre une faire une critique de son espèce. Et puis après tout, elle même pensait souvent que les humains n’étaient pas bien finauds non plus.


“Je sais que je suis un monstre pour la majeure partie des êtres pensants, et perçue comme tel. Mais çà ne m’empêche pas de faire parfois ce qui est juste.”


Elle se calait davantage dans son fauteuil en croisant ses longues jambes.


“Tu dis avoir tardé à les sauver, et que tu voulais partir avec les autres martiens, mais pour aller où au juste? Et pourquoi tu as échouée, ils sont morts?”


Qu’elle réponde “Oui” et la Banshee se retiendrait de crier de joie tel un supporter du XV du Trèfle lors d’un essai décisif à la dernière minute.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 20 Mai 2018 - 16:39
Elle avait l'impression d'avoir à faire de nouveau avec le Red Hood, comme à St Roch quelques temps plus tôt, enfin... dans une autre mesure. Ce dernier étant tout de même bien différent de la Banshee, mais elle justifiait ses actes criminels tout comme lui. M'gann ne désirait pas discuter de nouveau pour chercher à faire changer l'autre, elle n'était pas la mieux placée pour ça...

La Banshee ne s'attarda pas sur elle et revint de nouveau sur l'histoire de M'gann qui l'intéressait toujours beaucoup pour des raisons toujours obscurs. La maudite créature celtique n'était pas la confidente que la martienne aurait espérée avoir, mais entre se parler à elle même ou à des individus qu'elle fuyait, c'était finalement mieux que rien.
Elle n'en restait pas moins méfiante, mais continua :

"Ma famille est morte, oui.''

C'était plus facile à dire qu'auparavant, lorsqu'elle s'était retenue avec une intensité folle face à Conner ou complètement lâchée face à Scott Free. Voir les morts s'animer à Gateway City, les entendre malgré leur perte et décider de les rejoindre avant d'être sauver in-extrémis, l'avait quelque peu aider dans son deuil.

"Mais tous les martiens blancs ne sont pas morts.
Le reste que je connais sont enfermés par la Ligue dans une dimension spéciale, après leur tentative de conquête de la planète Terre il y a plusieurs années. Ils les considèrent très dangereux, je les comprends, mais c'est un traitement identique à la mort, cette forme de ''sommeil éternel.
J'ai eu cette idée un peu folle d'arriver à en libérer et de partir avec eux... refonder Mars...''


Cette idée venait de K'hym, mais... c'était bien elle, non ?

"... mais je n'en ai pas les moyens et je ne veux pas qu'ils fassent du mal à qui que ce soit. Cependant ma famille n'était pas une bande de monstres, comme tous le monde m'a décrit les martiens blancs. Je crois que rien n'est définitif, je crois en la rédemption...

Enfin c'était avant que J'onn n'annonce vouloir détruire tous le martiens blancs, moi la dernière... J'ai peur pour les autres martiens. Au lieu d'abandonner comme ça à Gateway, j'aurai dû continuer le combat, continuer au delà de la menace qu'était Arès. Il y a probablement pire à l'horizon...''


Elle regarda Banshee.
Pas comme si elle était concernée par cette dernière phrase, mais avec toujours cette interrogation.

"Quels sont tes pouvoirs ?...'' changea-t-elle de sujet soudainement avec un ton curieux, mais très sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Lun 21 Mai 2018 - 22:37

The Silver Banshee



Miss Martian avançait dans son récit, et la Banshee en appris plus sur les martiens. Qu’il y en avait des blancs, pas que des verts. Qu’elle était une blanche, qu’elle avait perdue sa famille. Et surtout qu’ils étaient dangereux. Ils avaient même tenté d’envahir la terre, mais que la ligue les avait stoppé. A cet instant, pendant quelques secondes, Silver Banshee pensa que la Ligue avait parfois une utilité. Au moins quand il fallait stopper les invasions extraterrestre. Quel dommage qu’elle se mêle aussi des affaires terrestre! Mais la Ligue n’avait pas franchie le pas de tuer les martiens blancs, elle n’avait pas eu le cœur à les exécuter. Ils les avaient enfermé dans une autre dimension, une sorte de Zone fantôme.

La martienne blanche avait voulue les sortir de cette dimension, et les ramener sur mars. Possible, pensait la Banshee. Mais risqué, s’ils venaient à remonter dans des vaisseaux pour tenter une nouvelle invasion. La folie de “J’onn” que la Banshee interpréta comme une particule du nom du Manhunter était donc de vouloir détruire tous ces martiens dangereux. Soudainement ce membre de la Justice League lui devenait plus sympathique. Il avait tout compris en fait. Ce qu’il fallait faire, et comment. Et on le traitait de fou? Mais c’était celui qui avait l’attitude la plus logique, du moins du point de vue de la vilaine.

Cependant la martienne savait qu’il y aurait pire qu’Arès à l’horizon. A cette phrase la Banshee hochait doucement de la tête par affirmative. Oui Arès s’était cru plus fort que tout et l’avait payé. A méditer. le jour où Siobhan se croirait plus fort que tout serait probablement le jour de sa propre chute. On trouve toujours plus gros poisson que soit, et quand il n’y en a pas on trouve alors beaucoup de petits poissons acculés et forcés à combattre. Alors qu'elle songeait à Arès la martienne lui posait une question concernant ses pouvoirs.


“Mes pouvoirs? Je suis...”

Une messagère de la mort un peu sorciére? Non, inutile de dramatiser. Qu’elle se concentre sur ce qu’elle sait faire, ce que ses dons lui permettent d’accomplir.

“...Je suis solide, rapide, forte, je vole, et me téléporte à l’autre bout de la terre en un instant. Et je crie fort. A en effondrer les murs.”

Devait elle ajouter son pouvoir le plus terrifiant? Elle le connaissait déjà certainement, c’était le seul qui faisait que les héros n’aimaient pas trop la voir s'intéresser à leur identité secrète.

“Et je tue ceux dont je crie le nom”

Mais elle ne voulait pas finir là dessus, car ce n’était pas rassurant. La martienne avait su retourner la situation pour apprendre des choses à son sujet au passage, qu'elle ne soit pas la seule a découvrir des éléments sur l'autre cette nuit là.

“Mais mon pouvoir le plus grand je pense, c’est que je joue très bien de tous les instruments.”

La banshee souriait, malicieusement, tel un enfant qui disait une bêtise. Silver Banshee faisait elle de l'humour?

“Tu veux que je te joue un morceau de piano?”

Il n'y avait pas de piano dans la pièce mais ce n'était qu'un détail pour la Banshee.

“Je ne te cache pas que je comprend le Manhunter. C’est juste dommage qu’il t’inclue avec les autres si tu n’es pas comme eux. Mais les tuer serait probablement plus simple. Désolée.”

Elle avait jouée la carte de la franchise, mais après tout même si elle venait sous le faux visage d’une repentie cela n’enlevait pas qu’il fallait être franche sur certains sujets, sans quoi l’accumulation de ses mensonges la rendrait inaudible pour un interlocuteur bien averti sur la menace qu’elle avait représentée par le passé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 0:03
Cette liste de pouvoirs confirmait ce qu'elle pouvait se rappeler de la fiche descriptive de la Banshee... En posant cette question spontanément, M'gann avait eu comme une éventuelle nouvelle idée folle ; l'idée de pouvoir s'appuyer sur cette Banshee si intéressée par son cas pour l'aider dans ses projets...

Après tout, elle lui parut un peu moins antipathique lorsqu'elle évoqua ses talents de musicienne. Au départ, la martienne se figea à cette réplique, les yeux ronds, prenant au premier degré, surprise, avant d'esquisser un sourire puis un petit rire. C'était pas grand chose, mais quand on a tenté de se tuer et échoué, quand on se retrouve bardé de bandages dans la honte et la solitude d'un hôpital et une cellule psychologique, c'est un petit rien qui fait plaisir.

"Tu peux téléporter un piano ?!'' demanda M'gann avec entrain avant que la Banshee ne parle de J'onn.

Là... toutes ses idées folles se dispersèrent et elle ne souriait plus du tout. Ses yeux même scintillèrent d'un rouge auparavant éteint.

"J'ai dit que ce n'était pas lui !
Qui ferait ça ?... Qui ?!
Tuer des gens dans leurs sommeils...''


Elle était irritée que la Banshee prenne ce parti. Peu importe si elle à la phobie des aliens et peu importe si les martiens blancs sont trop dangereux. Les viser, c'est la viser, elle, maintenant qu'elle s'est attachée à ses origines blanches en rencontrant sa famille après les avoir reniées catégoriquement depuis qu'elle avait appris ce qu'elle était, ici, sur Terre.

"Il m'a dit qu'il avait appliqué la justice martienne pour leur cas et la justice martienne ne tue pas ! Il n'y a que les civilisations barbares et les monstres pour exécuter un être désarmé.
Sur Mars, les criminels martiens se voyaient retirés de toutes leurs capacités télépathiques. Incapable de se connecter à la conscience collective, incapable de se connecter à un autre être pensant et d'être connecté... Cette comme un isolement forcé... un emprisonnement mais en soit même... et c'est bien cruel.
Exécuter c'est supprimer une vie, une énergie, un sens... Alors que les martiens jugés m'avaient-ils dit avaient toujours une activité. Ils pouvaient prier le Dieu H'ronmeer...''


A cette évocation, pourtant plutôt anodine pour la martienne pas familiarisée aux cultes martiens et donc peu sensible au sujet, elle se sentit pourtant vaciller émotionnellement.
Déjà qu'elle était énervée, mais le simple nom du Dieu l'a saisit au cœur, comme une main ardente à l'intérieur d'elle même. Quelque chose d'horrible...
Et c'est alors qu'elle vit le feu...

"AAAAAAAAAHHHHHH !!''

Des flammes sortant de nul part dévorèrent le lit de l'hôpital et l'encerclait. Et contrairement au feu des lance-flammes des agents de l'ARGUS, ce feu là l'épouvantait, la paralysait...
Et il sortait littéralement de nul part, car ni la Banshee, ni d'autres observateurs ne pouvait voir quelque chose clocher. Quelque chose qui est dans la tête de la martienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 19:04

The Silver Banshee



Siobhan avait parlée franchement, exprimant par là son sentiment. Celui que c’était bien le Manhunter qui voulait tuer les martiens blancs, et qu’il était dans le vrai en agissant de la sorte. Cela en revenait à mettre en doute l’intime conviction de M’gann, tout en rappelant a quel point Silver Banshee était incapable d’appliquer aux autres ce qu’elle demandait pour elle même. La Gaélique arrivait en ce lieu en invoquant la rédemption pour se faire accepter, et refusait cette même rédemption aux martiens blancs. Il était plus facile de voir la paille dans l’oeil du voisin que la poutre dans le sien, et elle cédait à cette facilité.

La martienne s’agitait, Banshee semblait la mettre en colère. Elle expliquait que l’état de suspension dans lequel ils étaient était une sorte de torture, ce qui confortait banshee dans son idée: Après ce qu’ils avaient vécu, un tel emprisonnement, ils se déchaîneraient à leur sortie. Les peines trop lourdes, disproportionnées et purgées dans des enfers font rarement de bons repentis. Barbare, monstre, elle en était qualifiée par association. Pourtant l’Irlandaise tempérait intérieurement ces accusations, elle avait bien des fois épargnée des être désarmés, mais quand les laisser vivant représentait un trop grand danger elle se laissait aller à sa pulsion de mort. Elle aimait çà tuer, c’est bien pour çà qu’elle se maîtrisait même si çà ne se voyait pas.

Soudainement et alors que les émotions la submergeait, la martienne commença a crier. Siobhan ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais son don pour la manipulation sonore lui permit d’entendre un son bien moins grand couvert par celui ci, celui de l’ouverture précipitée de la porte de la chambre d’en face, et de pas qui approchaient.

Elle eu le temps de bondir de son fauteuil pour se cacher derrière le dossier de celui ci quand la porte s'ouvrit brusquement. Docteur Mid-nite tirait un projectile de taser dans le coussin du siège derrière lequel elle se cachait.

“Attendez!”

John Stewart tendait le poing pour faire apparaître un coffre fort derrière la Banshee, détruisant la table ou celle ci avait posées les fleurs sauvages Puis il s’élançait vers elle pour la propulser dedans d’un coup de pied dans le ventre, avant de refermer la porte de la construction verte et de verrouiller.

“Tais toi sorcière!”


Lançait Stewart en se concentrant, car il faudrait tenir fort, très fort pour que le coffre insonorisé n’explose pas. Le docteur Chapel enlevait son casque de protection et s’approchait de M’gann, essayant de la calmer.

“Du calme Miss Martian, c’est moi le docteur Chapel. Je vais vous administrer un calmant.”


Maintenant sa construction, Stewart pestait contre Mid-nite

“Tu vois tu n’aurais pas du la laisser lui parler. On aurait du intervenir dès le début.”


“Je ne savais pas qu’elle avait des pouvoirs psychique!”

“ De quel pouvoir psychique tu parles? Tu vois pas qu’elle la pousse à bout et qu’elle est fragile? S’il lui arrive quelques choses toi et moi on aura une discussion...”


“Ce n’est pas moi”

John se retournait et vit Silver Banshee derrière lui. Il fit disparaître le coffre et créa une grande pince qui enserra aussitôt les bras fins de l'Irlandaise. Celle ci écartait alors les pinces en grognant.

“Je ne sais pas ce qu’elle a je vous dit...”

Son visage commençait a prendre un ai mauvais alors que Chapel trouvait les mots pour calmer la martienne, tentant de lui administrer quelques choses qui pourrait la calmer. Banshee n’avait plus l’angle de vue pour voir M’gann mais écoutait avec attention ce qu’elle pourrait dire.


HJ:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 18:52
Table explosée, verre brisé, fleurs piétinées... La crise d'angoisse et les hallucinations de la martienne à la simple évocation d'un nom transforma la paisible chambre d'hôpital en un champ de bataille où se toisait durement le Green Lantern et la Tueuse celtique. Pour la médecin dont les connaissances de la biologie martienne était très limitée, administrer quoi que ce soit devenait ardu. Elle avait bien quelques calmants génériques avec des dosages adaptés aux méta-humains, mais devant un corps étranger ; risques de rejets, d’allergies, d'empoisonnement, tout était possible... Il fallait qu'elle insiste plus auprès de la Ligue pour obtenir le dossier médical du Martian Manhunter rapidement.
Elle sortit tout de même des pilules, mais M'gann était recroquevillée, se déformait littéralement en ''coulant'' contre le mur devant le lit en gémissant...

"Le feu... le feu...''

La docteur interpella alors le Green Lantern.

''J'ai besoin d'eau ! Vite !''

''Hein ?...''

Poser des questions ne servait à rien, le bâtisseur de lumière s’exécuta en fabriquant un tuyau vert qui pompa l'eau qui gisait au sol après que le vase contenant les fleurs fut brisée. Il dirigea justement cette eau dans un verre qu'il tendit à la Doctoresse.
Cette dernière, à sa grande surprise, n'y plongea pas des cachets, ne le fit pas boire à la martienne, mais le renversa devant ses yeux sur son lit, mouillant les draps.

''Le feu n'est pas réel !!'' lui cria-t-elle dessus.

Et M'gann se calma aussitôt.
Un instant de silence complet après toute cette agitation s'installa, avant qu'elle ne dise.

"Pardonnez moi, c'était... une hallucination.''

''Avez-vous identifié le déclencheur de cette crise ?...''

Au fond d'elle, elle avait une idée, mais c'était assez faible... et elle ne voulait pas risquer de le redire. Elle se contenta de hocher la tête.

''Lié à elle ?''

La docteur montra la Banshee enfermée et M'gann fut cette fois dans la négative.

''Je vous annonce que vous devez demeurer dans cet établissement aussi longtemps que je le jugerai nécessaire, Miss Martian, quelque soit vos projets...''

Évidemment, elle avait tout entendu de la conversation avec la Banshee.

''Même si vos blessures physiques guérissent vite, vous avez des séquelles psychologiques que nous devons traiter ensemble.
Et concernant vos analyses...
... vous avez quelque chose dans votre sang que je pense être étranger à votre corps.''


"Quoi ?!''

''Ce n'est qu'un soupçon du laboratoire, mais il lui faut de temps pour en identifier la nature, car ils n'ont jamais vu ça... Disons que ça pourrait être une sorte de maladie...''

"Je n'ai jamais été malade.''

''Raison de plus pour rester exceptionnellement à St Camillus.''

Cette directive ne plaisait guère à M'gann, cela se voyait facilement à son expression faciale. Elle qui comptait retrouver J'onn, continuer son enquête sur ce qu'il s'est passé en Sibérie ou tout simplement partir, se retrouvait pour la première fois retenue par une médecin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 0:58

The Silver Banshee




Alors que le green lantern ne quittait pas Silver Banshee des yeux, M’gann leur apprenait qu’elle avait des hallucinations en rapport avec le feu. Elle et le docteur Chapel eurent alors une discussion au cour de laquelle Mid-Nite lui apprenait qu’elle avait quelques choses dans le sang d’étranger. Quelques choses d’inconnu et qui les inquiétait beaucoup. Alors que les deux femmes dialoguaient à ce sujet Stewart fixait le regard inexpressif de Siobhan et s’adressait à elle.

“Tu dois être aux anges.”

La Banshee qui était toujours coincée dans la pince de lumière verte fit mine de regarder autour d’elle.

“ Oh tu me parlais?”

“Tu mériterais tellement d’aller à Belle-Reve. Pourquoi je t’y enverrais pas?”

“Hum laisse moi réfléchir…”

Banshee prenait un air sérieux.

“Ah si çà me reviens. Parce que tu n’as pas le niveau.”

Elle souriait d’une manière exagérément mesquine alors que John Stewart remuait la tête en soupirant. Supervilaine millénaire mais avec les répliques de collégienne maintenant, il aurait tout vu et entendu.

“Tu as de la chance j’ai rien sur toi maintenant mais les green lantern trouveront. Et là tu feras moins la fière.”

Elle remuait la tête et par là secouait sa crinière noire et blanche.

“Je vais te noter mon adresse pour que tu vienne faire des travaux à mon château l’architecte. Ah non j'oubliais; Tu me coinces les bras.”

Stewart relâchait sa pince de lumière en soupirant.

“Tu as absorbée le corps d’une gamine pour être si puérile?”

En tout cas c’était de là que lui venait son apparence étonnamment jeune. Alors que Mid-nite venait d’insister auprès de M’gann pour qu’elle reste à l’hôpital la martienne semblait abattue, Banshee le voyait bien et proposa son aide.

“Est ce que je peux aider à quelques choses Miss Martian?”

Elle était sincère en demandant cela, bien que la finalité d’une telle proposition était de gagner sa confiance. Sait on jamais, elle était dans une période de troubles et dans ces instants on ne se méfie parfois pas assez des mauvaises fréquentations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 18:47
Aider ?...

Aider à lui permettre de partir d'ici alors que la Doctoresse le lui a défendu ?...
Aider à savoir ce qu'elle a dans le sang ?...
Aider à la guérir de ce qui la rend folle une seconde fois (la première étant avant la découverte de ses parents, ses origines blanches qu'elle refoulait catégoriquement) ?...
Aider à arrêter J'onn et comprendre quel est son problème ?...
Aider à enquêter et savoir définitivement comment est morte sa famille en Sibérie ?...
Aider à convaincre la Justice League que les martiens blancs pourraient avoir une seconde chance...

Il y avait tant de problèmes... tant de choses qu'elle désirait faire... mais le contexte n'aidait pas et sincèrement M'gann ne voyait pas la Banshee jouer l'enquêtrice, la justicière ou la scientifique pour elle... Mais peut être était-ce là des préjugés ?

"Heu... Je ne crois pas, non.'' répondit-elle sans trop quoi dire de plus.

Une réponse qui satisferait au moins le Green Lantern... Elle se rendit justement compte à ce moment là de sa présence. Sa construction qui avait enfermé immédiatement la Banshee... certes c'est une criminelle notoire, certes M'gann a eu une crise aux raisons inconnus... mais après les questions de Chapel ce n'était plus le cas.
Et pourtant il l'a tenait toujours en cage avec beaucoup de satisfaction, beaucoup de volonté, un sentiment de puissance, de méfiance et même de discrimination pour son apparence monstrueuse...
Pour le héros, elle en était convaincue, la place de la Banshee comme celle des martiens blancs était dans une prison à vie.

"Comment êtes-vous arrivé si vite ?'' demanda-t-elle soudainement à la Médecin en fronçant les sourcilles.
"Vous me surveillez ?...''

''C'est mon métier de prendre soin de toi et de réagir vite.''

"Toujours assistée d'un Green Lantern ?''

La Doctoresse sembla surprise des questions de la martienne. Elle avait une dent contre les Lanterns ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 06/05/2018
Messages : 75
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 14:34

The Silver Banshee



M’gann semblait ne pas aimer le traitement infligé à Silver Banshee qui n’avait jusque là pas usée de la force, ne cherchant qu’a échapper à Mid-Nite et Stewart. L’irlandaise provoquait le green Lantern aussi pour le faire sortir de ses gonds, qu’il passe pour le méchant de l’histoire. Lui, le héros, le symbole des justiciers défenseurs de la galaxie, acceptait ce mauvais rôle. Car il en fallait bien un pour rester alerte , pour ne pas faire de compromis. Il se fichait bien d’avoir l’image de quelqu’un d’agressif envers quelqu’un qui en apparence ne faisait que parler. Parce que la plus grande arme de cette furie celtique était ce qui sortait de sa bouche. Ondes dévastatrices par le passé, et maintenant venin. Chapel semblait perturbée par ce que lui avait dit la martienne, aussi Stewart prenait il la parole en maintenant sa construction autour de sa cible.


“Je ne suis jamais bien loin, nous protégeons cette ville. C’est mon rôle de veiller sur toi et sur tout les patients de cet hôpital. Spécialement contre ces...serpents. Qui ne changent pas et ne changeront jamais.”

Il avait un regard appuyé envers Siobhan mêlant dédain et dégoût, alors que celle ci restait silencieuse. M’gann avait refusée son aide mais semblait ne pas apprécier la manière musclée dont on lui était tombé dessus lorsqu’elle fit sa crise. Cela, Stewart et Chapel commençaient a s'en rendre compte, et ne voulant pas brusquer M’gann et surtout risquer la vie d’autres patients le Green Lantern accepta intérieurement de passer outre ses provocations, et faisait une proposition. Il s’adressait à Siobhan.

“Je pense qu’il serait mieux pour tout le monde que vous partiez et que vous ne reveniez jamais plus.”

Belle-Reve était sa place, mais elle ne se laisserait pas enfermer facilement. Ce lieu était de loin l’un des plus mauvais pour se battre, aussi il proposait cette solution qui serait la meilleure pour ce soir. Chapel ne disait rien mais attendait la réaction de la Banshee, tout en regardant également M’gann à travers ses lunettes spéciales lui permettant d’y voir dans la lumière.

“D’accord. Je n’ai voulue forcer personne à m’accepter ici de toute manière. Vous avez préféré me tendre un piège plutôt que de me refouler à l’entrée. Les serpents sont partout.”

Stewart avait une volonté sans faille de protéger les gens autour de lui, une volonté plus grande que la colère qu’il aurait pu ressentir à l’encontre de l’Irlandaise. Aussi la laissait il parler. Que son venin glisse sur lui, qu’elle s’enfonce dans ses mensonges. Les manipulateurs font parfois un faux pas, et celui si les précipite dans des profondeurs abyssales plus rapidement que n’importe qui d’autre. La vérité était parfois une armes plus puissante que l’anneau qu’il portait.

Banshee quand a elle, se préparait à se téléporter loin de là a peine relâchée par le green lantern. C'était un premier contact. Il s'était mal passé mais elle en avait apprise beaucoup plus sur les martiens. Qu'il y en avait des dangereux, et d'autres comme miss martien qui bien venant de cette race de dangereux pouvaient passer par dessus cette prédestination en apparence génétique à la violence. Et qu'un mal inconnu la rongeait. Était il contagieux?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8353
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018 - 15:45
"... Spécialement contre ces... serpents. Qui ne changent pas et ne changeront jamais...''

Elle n'avait plus besoin de chercher à demander à la Ligue si la rédemption des Martiens blancs enfermés dans un sommeil éternel dans une dimension parallèle était envisagé...
Elle viens d'avoir la réponse moralement correcte.

Le Green Lantern se rendit facilement compte de la défiance inattendue de la martienne concernant ses propos, mais il n'est ni médecin, ni psychologue, ni spécialiste en martiens, même après des années en compagnie du Manhunter, aussi il ne chercha pas à discuter d'avantage. Il retourna son attention envers la tueuse celtique et ne la mis pas hors d'état de nuire sur le champ, mais lui accorda un échappatoire.
C'était dangereux, cela mettait des vies en danger, mais l'autre option aux conséquences plus hasardeuses pouvait également en avoir de pires. Ainsi est le dilemme du héros, des dégâts maintenant pour en amoindrir d'autres plus tard, ou inversement ?...
Et la peine de mort fera toujours débat dans un tel univers.
Toujours...

La Banshee répliqua avec tact et s’apprêtait à disparaitre, emportant avec elle ses intentions cachées, que M'gann n'avait pas voulu sonder, ne se sentant pas menacer.
Mais d'autres intentions, cela elle le sentait.
Elle ne dit rien concernant le départ de la Banshee, mais eut un regard triste.

Aussi triste que sa vie à présent alors que se rend à son chevet un spectre d'essence de souffrance, plutôt qu'un être proche animé de réconfort.
La Doctoresse Chappel pouvait-elle vraiment encore se demander pourquoi elle avait tenter de se brûler vive ?...



[HRP: Désolé pour avoir mis le temps à conclure ce sujet.
Très agréable et riche en possibilités de poursuites. Merci encore pour cette proposition Pouce levé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Deep down suffer beings... [Silver Banshee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour sur la Deep Sea >>>
» La Master Mariner Deep Sea et son extrait des archives. >>>
» [SOFT] BANSHEE REMOTE : Contrôler Banshee à partir d'Androïd (Linux seulement) [Gratuit]
» Silver Foil A4 Folder Toei
» Cavalieri dello Zodiaco - Silver Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City :: St Camillus Hospital-