[APOKOLIPS NOW] Le congrès galactique [JL]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 866
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018 - 8:14
L’Univers est vaste, puissant, étendu, mystérieux ; rares sont ceux qui connaissent les planètes qui le peuplent, et encore plus rares sont ceux qui connaissent les places fortes, les influenceurs, les grands des grands dans ces nombreuses galaxies.
Néanmoins, certaines de ces planètes, qui abritent certains Empires galactiques, demeurent connues ; car elles sont craintes, surtout, pour ce que ces peuples peuvent déclencher envers les autres.
La planète Colu fait partie de cette liste de mondes qui font peur.



Située dans le Secteur 1287, elle abrite la race des Coluans, des humanoïdes à la peau verte, considérée comme l’un des peuples les plus avancés de l’Univers ; cependant, longtemps, les Tyrans Informatiques ont fait régner un joug de fer sur ce monde, forçant Vril Dox à s’échapper, et à laisser libre cours à sa folie possessive dans nombre de galaxies… sous le nom de Brainiac.

Désormais connu comme un conquérant spatial, il a failli s’emparer de Metropolis, mais a été repoussé par une alliance étrange ; depuis, sa technologie demeure pour partie sur Terre, mais les Humains se sont débarrassés de lui… pour l’instant.
Néanmoins, ce n’est pas une éventuelle revanche, ou une poursuite de l’envahisseur, qui motive l’arrivée d’une poignée de Terriens sur Colu, dans ce vaisseau anonyme, bien loin de leur Javelin ; comme les dizaines d’autres appareils qui rejoignent la planète avec eux, ils sont ici pour le congrès… pour la grande assemblée galactique.

Récemment, une partie de la Justice League s’est dirigée sur Oa, afin d’obtenir des informations sur l’avancée des particules de Darkseid ; celui-ci s’est divisé en millions de micro-particules, suite à un combat au centre de la Terre, et l’équipe craignait qu’il tente d’infecter l’Univers.
Ils ont eu raison ; mais ils étaient attendus.
Piégés par Darkseid, ayant affronté des créatures abominables, dont le descendant hybride entre Darkseid et la fille ressuscitée de J’Onn J’Onzz, les Héros ont dû faire face à des divisions internes – et n’ont dû leur survie qu’aux Blue Lanterns, et à une manipulation de Ray Palmer.

Depuis, ils ont appris que tous les Green Lanterns ont survécu à la destruction d’Oa, et organisent un sommet sur Oa ; ils ne sont pas les seuls à s’y rendre.
Des ambassadeurs venus de Rann, de Thanagar, des Dominators, de la Citadelle, des Khunds, des Durlans, de Daxam, des Psions et des Okaarans arrivent en effet, et comptent échanger sur la conduite à tenir pour la suite.

Evidemment, les Coluans ne goûtent guère la présence de tant d’autres races chez eux ; mais les Green Lanterns ont fait jouer toutes leurs relations, et la force de frappe de plus de trois mille six cents d’entre eux, pour imposer leur présence.

Ils ont réussi, donc.
Et la première séance du nouvellement formé congrès universel commence.



Un brouhaha terrible règne, évidemment, alors que tant de races, tant d’ambassadeurs, tant de guerriers sont réunis.
Accueillis par les Coluans, scannés, vérifiés, malmenés même parfois, tous ces représentants sont finalement menés dans cette immense salle, où un chaos sans nom risque rapidement de s’imposer ; heureusement, l’organisation reprend le relais.


« Salutations et bienvenue sur Colu. Cette séance sur ce monde sera unique, et ne devra pas dépasser un cycle de rotation planétaire classique.
Ce congrès a été organisé et sollicité par le Green Lantern Corps, suite à l’anéantissement d’Oa. Il apparaît que cette destruction n’est pas accidentelle et a été organisée par Darkseid. La Batterie Centrale flotte dans l’Espace, protégée, mais le maître de ce qui fut Apokolips a enclenché un plan de conquête de l’Univers. »


Une voix froide et sèche s’échappe de lèvres serrées d’un Coluan, présent sur la tribune principale…
… un clone, jeune et fier, de Brainiac ; une forme évidente de provocation des Coluans, qui continuent de ne pas apprécier tout cela.

« Les Néo-Dieux ont disparu durant leur Guerre, mais certains reviennent à la vie. De nombreux rapports font état d’un retour de Mister Miracle, de Big Barda, d’Orion, de Kanto, de Steppenwolf… et donc de Darkseid.
Les Terriens ont, une fois de plus, signalé leur présence dans l’Univers, en appâtant et en anéantissant les Parademons orphelins d’Apokolips, la planète détruite ; les Terriens ont alors promis à l’Univers de protéger tout faible, tout menacé.
Depuis, des rapports font état d’une attaque manquée de Darkseid sur Terre. Darkseid se serait séparé en particules, qui auraient infecté des planètes. D’autres rapports confirment cet élément, et notamment plusieurs mondes qui sont à la solde de Darkseid ; ce dernier est devenu un virus, qui peut infecter toute forme de vie.
Suite à ses affrontements avec les Terriens, Darkseid est donc passé d’un statut humanoïde rivalisant de puissance avec une Nova… à un amas de particules invisibles, indétectables à ce jour, et très rapides. »


Un tonnerre de rumeurs, de murmures et de soupirs s’échappe de l’assemblée, alors que plusieurs écrans montrent la destruction d’Oa, mais aussi le contrôle de certains mondes par Darkseid…
… et sa terrible influence sur les populations.
Un silence abominable s'installe, alors, tandis que l'Univers entier comprend ce qu'il se passe ; le pire se déroule sous leurs yeux.

Darkseid attaque. Darkseid conquiert.
Darkseid est.
Et nul ne semble pouvoir l'arrêter...


**
*
**

Avant.
Avant le congrès, les survivants du désastre sont revenus sur Terre… ou presque. Barry Allen a préféré se ressourcer auprès des Blue Lanterns, et nul ne lui en a tenu rigueur. Les autres sont revenus.
Dix jours avant le congrès ; ils ne se sont pas contactés, depuis.

Depuis, la Terre a été menacée par Warworld et a été sauvée. Depuis, les Terriens ont repris espoir en voyant leur plus grand Héros revenir – mais la Justice League demeure absente, rongée par les crises et les doutes ; certaines décisions n’ont pas aidé à améliorer cette situation.

Conscient de son échec, lassé par cela, Ray Palmer a démissionné de son poste de leader de l’équipe, et de l’équipe elle-même. Conner Kent a fait de même, après son enlèvement par Cyborg-Superman.
Lourdement touché par Darkseid, Cyborg a perdu sa part humaine et n’est plus qu’un robot ; si les efforts des Metal Men ont permis de réparer quelque peu l’entité, Victor Stone est encore faible. Il quitte le service actif, pour se remettre, et n’être plus que réserviste.
Heureusement, Mister Miracle a installé la Boîte-Mère jadis offerte à la Justice League International, rebelle à Amanda Waller, dans la Tour de Garde après l’attaque de Warworld, et permet ainsi au groupe de se téléporter s’il le souhaite ; mais plus personne ne semble en faire partie.

La Justice League n’est plus qu’une coquille vide.
Mais certains engagements demeurent.

Ainsi, les Green Lanterns se sont souvenus que les survivants d’Oa avaient souhaité participer au congrès ; à chaque domicile des Héros concernés arrive alors, discrètement, une navette remplie de divers ambassadeurs galactiques, comme une sorte de car spatial comprenant de nombreux passagers.
Liberté leur est offerte de venir, alors, au congrès ; discrètement. Sans être vu. Sans être annoncé. Sans être repéré.

La Justice League paraît peut-être morte ; mais l’Univers ne l’a pas oubliée.
Ni elle, ni sa promesse…


**
*
**

Le brouhaha dans le congrès s'apaise, néanmoins, quand le représentant de Colu sollicite la parole d'un geste.

« Le représentant du Green Lantern Corps va maintenant s’adresser à vous. »

« Hem. Merci. »

Une forme s’échappe des ombres, et vient se positionner sur l’estrade, s’entourant rapidement d’écrans…
… une vieille et rassurante habitude pour Salaak.

« Collègues, amis, représentants de l’Univers, nous vous remercions de votre présence afin d’envisager une solution à cette crise. Le Corps dispose d’éléments p… »

« Les palabres commencent. »

Une voix lourde s’élève, dans l’un des coins de la salle du congrès galactique…
… celle du Batman, arrivé lui aussi discrètement, caché dans les ombres jusque-là. Il a visité, analysé et jugé tant les invités que Colu, et se méfie évidemment de tout cela ; mais s'il a, lui aussi, perdu quelque peu foi dans la Justice League, et est conscient de sa responsabilité à ce titre, il prend néanmoins contact avec ses camarades via leur réseau interne.

« Que devons-nous faire ? »

La question est surprenante, surtout venant de lui ; mais elle révèle l’ampleur des dégâts dans la Justice League.
Le groupe a littéralement implosé sur Oa. Déjà tendue durant l’absence de Superman, rongée par son manque de confiance après la manipulation de Batman, l’équipe a difficilement accepté Ray Palmer comme chef de substitution – mais ce dernier a jeté l’éponge, après la débâcle d’Oa.
Sans meneur, sans Ray Palmer, sans Conner, sans Artemis qui a également quitté l’équipe, mais avec l’arrivée de Starman, sûrement venu pour Throneworld, les retours de Hawkman et de Wonder Woman, la Justice League peut se remettre… si elle retrouve sa fougue, son envie, son organisation ; hélas, ils en sont loin.

Clark se remet à peine, et doit toujours gérer les conséquences de sa position durant le règne de Waller. Diana est en plein rétablissement. Et lui a encore une fois menti, manipulé, trompé.
La fameuse Trinité vacille ; le groupe aussi.
Mais, peut-être que tout n'est pas perdu.

Conscient de son rôle dans les dommages du groupe, Bruce préfère rester en retrait lors de cette communication – et laisser les autres parler, et décider de la conduite à tenir.
L’Univers les croit morts, après Oa. A eux de choisir s’ils se font connaître, ou s’ils en profitent pour tenter d’agir discrètement…


(HJ/ Résumé rapide :
- Un congrès galactique est organisé sur Colu, où tous les Green Lanterns sont rassemblés ainsi que des représentants des grandes races de l’Univers ;
- Les Coluans n’apprécient pas cela, et provoquent l’assemblée en utilisant un clone de Brainiac pour lancer les échanges. Un point sur la situation est fait, évoquant la destruction d’Oa et l’infection de l’Univers par Darkseid ;
- un flashback montre que le congrès se passe 10 jours après le désastre d'Oa. Flash est resté avec les Blue Lanterns, Ray Palmer a démissionné de son poste de leader et de membre de la JL, Conner Kent a fait de même, Cyborg a été réparé quelque peu par les Metal Men mais se retire du service actif, Mr Miracle a installé une MotherBox à la JL pour la téléportation mais le groupe est une coquille vide. Les GL envoient néanmoins des "bus spatiaux" remplis de représentants au domicile de chaque Héros de la JL, pour les inviter à rejoindre discrètement le congrès ;
- Salaak prend la parole après un discours difficile d’un Coluan ;
- Batman se tourne alors vers la JL, et leur demande ce qu’ils veulent faire. Il se place en retrait après ses manipulations et mensonges, et alors que le groupe est fragilisé par ces tensions.
Bienvenue dans ce nouveau sujet ! Ce dernier se place après Magic Rebellion et après ARENA, mais l’influence viendra surtout au prochain message. Vous avez jusqu’au jeudi 14 juin 2018 pour répondre à ce sujet qui sera court – mais intense, je vous le promets. Wink Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018 - 22:28
Après la destruction d’Oa et la blessure très personnelle qu’il y avait subi, puis les événements qui avaient menés à la quasi destruction de la terre Par Warloard contrôlée alors par Hank Henshaw, J’Onn s’était retiré dans sa retraite privée et secrète du désert de Gobi. Loin de toute distraction il avait passé plusieurs jours en profonde méditation pour réparer et renforcer son esprit et son corps ébranlés par les événements récents.

J’Onn J’Onzz, le dernier Fils de Mars, avait soudainement été mis devant la réalité cruelle qu’il n’était, en fait, pas seul, et que sans qu’il n’en ait conscience, son plus cher trésor, sa fille bien aimée, avait été torturée et utilisée par Darkseid à des fins terribles.

K’hymm…

Il se rappelait si bien son rire et de sa joie de vivre. De sa curiosité sans borne, qui illuminait ses yeux et la poussait a poser des centaines de questions sur tout. Elle était morte devant ses yeux en même temps que sa mère, dévorée par les flammes de la Malédiction d’Hromerr qui avait décimé son peuple entier. Elle n’était encore qu’une enfant alors… Beaucoup trop jeune pour mourir… Et pourtant…

Darkseid l’avait résucitée, l’avait utilisée, et l’avait ensuite tuée de nouveau pour créer cette abomination qu’ils avaient affrontée sur Oa. Deathspawn… Qui, il l’espérait de tout cœur, était bel et bien mort dans l’explosion du javelin qui avait foncé dans le soleil du système d’Oa.

Cependant… il se jura pendant cette période de solitude qu’il tuerait lui-même cette créature si elle s’avérait être encore en vie. Il le devait. Elle représentait la souffrance de sa fille et elle devait disparaitre, si ce n’était pas déjà fait.

Quant à la Ligue… Il était évident que le groupe vivait ses heures les plus sombres. Qu’il se pourrait fort bien qu’il disparaisse dans un futur pas si lointain, comme tant d’autres groupes et formations de Héros par le passé. Cependant, le Martien ressentiait un pointe aigue de tristesse a cette idée. La Ligue avait toujours été comme une seconde famille pour lui, un alien qui avait adopté la terre comme sa nouvelle planète. Ils l’avaient acceuilli a bras ouverts alors que la majorité des humains le craignaient et ne lui faisaient pas confiance, a une époque où il avait vraiment eu besoin de cet appui. Que l’équipe soit menaçé de disparition… non. Il se le refusait. Il ne laisserait pas une telle chose se produire s’il pouvait l’empêcher! La Terre – Non, L’Univers – avait trop besoin de la Justice League!

Et s’il devait se porter volontaire pour rebâtir l’équipe en ruine, il le ferait. Il était, après tout, l’un des membres fondateurs au même titre que Superman, Wonder Woman ou Batman, ou même Flash et Green Lantern. Ce n’était pas une responsabilité qu’il accueillerais de gaité de cœur, mais il le ferait. Sans l’ombre d’un doute, pour sauver la Ligue de la disparition, il la rebâtirait de ses mains!

Ça faisait quelques jours qu’il se trouvait là quand il ressentit qu’il devait rentrer, rapidement, car quelques choses d’important était sur le point de se produire. Il rentra donc chez lui au Colorado, juste a temps pour recevoir la visite du ‘bus Intergalactique’ qui devait le conduire au Congrès des Green Lanterns. Il monta sans hésitation a bord, et rejoignit le lieux de la Conférenceavec les autres qui avaient bien voulu y venir aussi.

A part Batman, il semblait être le premier a vouloir se prononcer a propos du futur de la Ligue. Il ne prêta pas totalement attention aux pourparlers qui avaient lieux dans les Tribunes en contrebas, mais garda tout de même une partie de son attention dessus. L’avantage d’être capable de compartimenter son esprit et le diviser entre plusieurs tâches.

Il regarda Batman avec une pointe de suspicion, mais son attitude et son expression demeuraient neutre et fermée. Les première paroles qui sortirent de sa bouche étaient porteuses de son opinion, concise et sans dé.tour quant a ce qui devait être accomplis dans le futur immédiat par rapport a la Ligue, ou ce qui en restait en ce moment.

« La Ligue ne doit pas mourir. C’est impensable. Elle ne PEUT pas disparaitre alors que tous ont encore tant besoin d’elle! Et si je dois la rebâtir de mes propres mains pour la remettre sur pieds, je le ferai. La Ligue a toujours été telle une seconde famille pour moi, depuis mon arrivé sur Terre, et il n’est pas question que je la laisse tomber dans le chaos et l’oubli! »

Ses paroles étaient fermes et remplies de ferveur et d’une flamme intérieur évidente. Il parlait du fond de son âme et son cœur et cet instant. Ne l’avait-on pas souvent qualifié d’Âme de la Ligue? Le Martien était déterminé à se montrer digne de ce titre, et a se tenir fermement sur ses positions.

« Je suis conscient que l’équipe vit sans doute ses moments les plus sombres, mais il ne faut pas désespérer. Il ne faut pas abandonner! Ensemble nous somme forts, mais séparés, nous sommes facilement vaincus. Montrons a tous que la Ligue n’a pas encore disparu, et ne disparaitra jamais! Je vous en prie. C’est tout ce que je demande. »


Ceci était un cri du cœur s’il en était, et J’Onn regarda tous ceux présents à tour de rôle, ses yeux rouge brillaient d’espoir hésitant, un espoir qu’il plaçait en chacun d’entre eux.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 07/05/2018
Messages : 142
DC : Patty Spivot/Garfield Logan/Stephanie Brown
Situation : En train de combattre, comme d'habitude
Localisations : St Roch
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 13:38
La mission sur Oa avait été un échec, un échec terrible et cuisant notamment à cause de la perte de la planète des Greens Lanterns. La survie de ces derniers avait apporté un peu de baume au cœur, mais les pertes n'en restaient pas moins conséquentes et le futur très sombre. Darkseid avait infecté des dizaines de mondes et la Justice League n'était plus. Elle était brisée, déchirée, agonisante.
Et la menace qu'avait fait peser Warwold n'avait rien changé. Même si le retour inespéré de Superman avait réussi à faire renaître un peu d'espoir dans le cœur des gens.
Un espoir bienvenu mais qui n'avait pas suffit à faire renaître le plus célèbre des groupes de super-héros.

Carter Hall avait passé ces 10 derniers jours à s'occuper de St Roch et à tenter de renouer avec Shiera récemment revenue d'entre les morts, et en voie de retrouver ses souvenirs. Lorsque la délégation était venue le chercher, il n'avait pas hésité longtemps. Malgré la crise, malgré la perte de plusieurs de ses membres, il pensait que la Justice League pouvait encore se relever. Même s'il fallait bien l'avouer, il ne savait pas comment cela allait se passer. Pendant le voyage et pendant le début du congrès, Hawkman était resté silencieux, chose étonnante pour le personnage !

Un rapide rappel des événements fut fait et Carter dû serrer les poings au souvenir de la destruction d'Oa et en voyant les foules entièrement dominées par Darkseid. Ce n'était qu'un constat des faits et surtout de l'échec de la League. League qui comme il le fut rappelé avait pourtant juré de défendre les faibles et les opprimés de l'univers, à Opal City.
Carter n'était pas présent ce jour-là, il n'avait pas promit, mais en tant que membre de ce groupe, il avait le devoir de tenir cette promesse.

Batman prit la parole et fut, comme à son habitude, bref et concis. Hawkman regarda dans sa direction, mais ne dit rien, ne sachant pas quoi dire. Il en avait appris un peu plus sur les agissements de la chauve-souris durant son absence, et surtout sur ses tromperies qui avaient mené l'ambiance à devenir plus tendue. Même si bien sûr, Bruce n'était pas totalement responsable de cette chute. Puis, Jon'zz prit la parole. Après l'un des membres de sa Trinité déchue, c'était l'Âme de la Ligue qui parlait et qui appelait au maintient du groupe.
Au fond n'y avait-il pas une certaine logique quelque part ?

-La League ne tombera pas. Si ses membres sont là pour la relever, elle ne tombera jamais. Et nous sommes encore là, non ? Nous sommes là à dire que nous voulons qu'elle resurgisse de ses cendres

Carter n'était pas un fondateur ni un des membres les plus puissants, apprécié ou quoi. Il était plutôt en retrait, un membre de la Vieille Garde qui avait été greffé sur la Nouvelle parce qu'il avait encore le désir de se battre.

-Tu ne seras pas seul pour la reconstruire Jon'zz, même si nous ne devons n'être qu'un petit nombre, je t'aiderais à la recréer. A lui redonner le panache qu'elle a eut autrefois et qu'elle peut encore retrouver.

La Ligue doit renaître. Parce qu'il en a toujours été ainsi.
Parce que l'Univers a plus que jamais besoin de secours et de protection.
Parce que le monde aura toujours besoin d'une Justice League.
Mais d'autres héros accepteront-ils de répondre à l'appel du monde ?

[-Carter a passé les 10 derniers jours à St Roch et a suivi de loin les événements
-Il a accepté de se rendre au congrès en pensant que le groupe pourrait renaître
-Il reste silencieux pendant que les autres parlent puis prend la parole
-Il reconfirme aux membres de la JL présent qu'il veut continuer]


***

JUSTICE LEAGUE... UNITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 161
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Lun 11 Juin 2018 - 13:46

Le Congrès GalactiqueApokolips NowL’heure était grave.

Jessica n’y avait d’abord pas cru quand la communication avait atteint son anneau, elle n’avait pas cru à la destruction d’Oa, et pourtant. Les images, le message d’urgence, tout ça n’était que trop vrai. Green Lantern depuis un an et quelques mois seulement, elle avait malgré tout déjà assimilé bien des choses propres au Corps – comme le fait qu’Oa était leur base, leur refuge, le cœur de leurs opérations. Savoir que quelqu’un était assez fou, assez puissant pour s’en prendre à Oa, et gagner était effrayant, terrible. Mais c’était arrivé, rien n’avait été inventé, et s’il lui restait des doutes, le retour de Ray et le récit des aventures de la League, de leur défaite et implosion avaient suffi à finir de la convaincre.

Oa n’était plus.
Et l’heure était plus que grave.

Elle se tenait face au reste de l’univers – ou tout du moins, ceux qui avaient été choisis, ceux qui s’intéressaient et ceux qui voulaient combattre l’infection de Darkseid – debout au milieu des rangs de Green Lantern, une tâche verte parmi des dizaines de centaines d’autres, mais Jessica était attentive. Elle écouta les présentations, l’ouverture des festivités et suivit tout aussi soigneusement l’exposé de Salaak. Et si elle doutait des raisons de sa présence, du pourquoi elle avait été choisie (même si elle soupçonnait sa récente victoire contre Onymar Sinn), elle était bien décidé à faire honneur au Corps. Après un tel choc pour toute la population de Green Lantern, leur sentiment d’appartenance était plus fort que jamais. Et Jessica, aussi récente recrue qu’elle était, ne faisait pas exception.

Son regard volait d’un visage à l’autre dans l’assemblée, d’une expression d’horreur à l’autre. La peur, la surprise et le déni étaient passés maîtres dans la foule qui les entourait, mais il faudrait que tout cela change bientôt. Il leur faudrait agir tous ensemble contre cette nouvelle menace, et il n’y aurait alors pas une seconde pour la peur et l’hésitation. C’était le premier congrès de Jessica, son premier rassemblement d’une telle envergure et pourtant, déjà, elle doutait de la capacité de ce dernier à faire face à la menace de Darkseid. Elle voyait des frictions, des provocations et même de la violence. La politique avait ses limites – ne voyaient-ils pas qu’il fallait qu’ils deviennent une force de frappe unie ? Ne réalisaient-ils pas la catastrophe qu’était la destruction d’Oa ? Ne comprenaient-ils pas… ?

Son regard s’arrêta brusquement sur quelques silhouettes, plus haut, familières. Des masques, des costumes qu’elle connaissait – la plupart qu’elle avait sincèrement admirés seule devant son poste de télévision, dans une autre vie. Ray lui avait parlé de la chute de la Justice League – à demi-mots et le regard détourné. Pourtant, pourtant… L’espoir n’était peut-être pas mort.

Tout du moins, c’était ce que Jessica choisissait de croire alors qu’elle regardait, fondue dans la masse, ce petit groupe se concerter. La politique avait ses limites, oui, mais la Justice League… La Justice League pouvait être leur force de frappe. A condition, évidemment, qu’elle se relève de sa chute.

Il n’y avait plus aucun doute.
L’heure était grave.


© 2981 12289 0

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 341
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Lun 11 Juin 2018 - 13:51
Le Congrès Galactique


La maison du lac, le refuge offert par Bruce était oubliée. Diana avait eu le temps de faire face à ses erreurs, d’en peser les conséquences et d’en pleurer le résultat. Elle avait pu les regretter un millier de fois, et affirmer qu’elle referait les mêmes choix un millier d’autres. Il était temps qu’elle se rappelle de sa mission, que les Dieux lui fassent confiance ou pas, qu’elle ait leur soutien ou pas. Il était temps qu’elle redevienne ce qu’elle avait toujours été destinée à être, et la seule chose qu’elle voulait être. Wonder Woman. Peut-être n’avait-elle pas encore remis les pieds dans la Tour, peut-être qu’elle peinait toujours à se penser encore membre de la League, et peut-être qu’au fond, elle doutait - peut-être, mais quand la navette se présenta à elle, Diana n’hésita pas. Elle le savait parfaitement : il était temps. Temps de reprendre les choses en mains et de sauver le monde.

Elle monta à bord de la navette.

Elle ne fut pas surprise de voir le monde réuni sur Colu, ni même la diversité des races représentées. La mondiale était universelle et déjà bien avancée. Ils avaient beaucoup de retard, et les dégâts, les pertes, étaient déjà à un niveau bien trop élevés. Mais, au moins, la menace était connue désormais, et Diana voyait dans cette certitude une victoire indiscutable pour la Justice League. Elle savait ce qu’il s’était passé lors de la dernière mission du groupe, elle savait que la League perdait pieds - implosait même, mais elle refusait d’ignorer l’importance qu’elle avait pu jouer dans un tel rassemblement. Tout n’était pas encore perdu.

Debout dans un coin sombre de la salle, loin du centre et des projecteurs, elle ne perdait pourtant pas une miette du spectacle qui se déroulait sous eux. Le destin de l’univers se jouait à quelques mètres, dans un environnement qui n’était absolument pas propice aux miracles. L’équilibre était fragile, mais il tenait pour le moment. Il tiendrait, elle n’en doutait pas. Il le fallait.

La voix de Bruce la sortit de ses observations. Elle se détourna vers lui, et vers les autres. La même navette était venue les chercher tous les deux, mais il l’avait laissée faire son choix – évidemment. Elle faisait maintenant face à des partenaires, des coéquipiers – des amis qu’elle avait tout fait pour éviter pendant des semaines. Et quand son regard croisa celui celui de J’Onn, puis de Carter, elle ne cilla pas. Comment aurait-elle pu, après ce que dirent J’Onn et Carter ? Comment aurait-elle pu s’effacer, détourner le regard, alors qu’ils étaient là, unis, et ce, malgré la débâcle de la League, malgré ce qui était arrivé à Victor, ce que Clark devait réparer, malgré leurs erreurs à tous… ?

« Tu as raison, mon ami, » dit-elle finalement, à l’attention de J’Onn tout en posant sa main sur l’épaule de ce dernier. Elle hocha brièvement la tête dans sa direction, pour le saluer, mais aussi le remercier de ses paroles et de la vocation puissante qu’il avait fait ressentir à travers ses mots. Elle se tourna ensuite vers Carter. « Vous avez tous les deux raisons. La Justice League ne peut pas rendre les armes. »

Son attention se redirigea ensuite vers Bruce. Il se tenait dans l’ombre, grand, imposant, silencieux, et il avait tout d’une force de la nature, mais elle connaissait l’envers du décor, elle savait ce qui prenait place loin des projecteurs. Les doutes, la peur, la culpabilité - violente, impardonnable. Mais il était là, non ? Il devait réaliser ce que cela impliquait.

« Nous avons envoyé un message, nous avons promis protection et défense. Nous ne pouvons reculer maintenant, pas alors que l’univers a besoin de nous, plus que jamais. »

Elle retira sa main de l’épaule de J’Onn et redressa la tête, repoussant ses propres doutes, ses peurs et sa culpabilité, son envers du décor et sa part d’ombre.

« Nous devons faire face à nos erreurs, et devenir encore meilleurs. Tout n’est pas perdu. Nous sommes toujours là. »

Elle était membre fondateur de la Justice League, et s’il fallait la refonder, et bien elle le ferait. Sans même hésiter. Mais il était évident qu’elle n’aurait pas à le faire seule.
Et c’était en soi, déjà, une grande victoire.



Résumé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3783
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 14 Juin 2018 - 8:30
Jade demeura silencieuse, dans les coulisses officieux du congrès, aux côtés de Batman, de Wonder Woman, de Martian... Jessica, non loin de là, avec ses camarades Green Lantern... c'étaient ça les lambeaux de la Ligue, c'étaient eux les derniers...

Plus de Ray. Il avait démissionné. Et Flash ? Et Cyborg ? Et ?

Elle avait la nostalgie d'une époque plus insouciante. D'une époque qui avait été corrompue par ce cancer qui marche qui est Darkseid.

Elle tendit une oreille vers les discours prononcés. On y parlait de la Terre. Et de la poignée de fous insolents qui avaient transformés Darkseid en un concept, un concept et une poignée de particules qui pouvaient détruire et corrompre des planètes entières.

Jade se mordit les lèvres. Il était évident que les Lanterns ne risquaient pas de les accueillir à bras ouverts. S'ils avaient sauvé quelques Gardiens, Oa avait été détruite en partie par leur faute. Car tels des Icares modernes, ils s'étaient brûlés les ailes en voulant régler une fois pour toutes le problème Darkseid.

Jade soupira et ferma les yeux. Puis, un truc se ralluma en elle. Les paroles de Batman, de Batman qui exprimait ses doutes, de Batman qui demandait leur avis...

... et puis celles inspirées et inspirantes de Martian et de Wonder Woman. Martian, surtout, l'émut : il avait tant morflé lors de leur dernière mission qu'elle ne lui en aurait pas voulu de jeter l'éponge, elle...

"J'en suis" s'étonna-t-elle à dire, sans autre forme de procès.

Puis, elle ajouta :

"Jusqu'au bout du monde, jusqu'à la fin des temps, j'en suis. Bref..."

Sa voix hésita mais ne s'interrompit par pour autant :

"On va leur dire aux Lanters qu'on est là ? Qu'on sera toujours là ? Et quand tant que nous serons là, Darkseid n'aura jamais totalement gagné ? Je propose qu'on s'invite à leur congrès et qu'on déboule à la tribune..."

Jade eut un rire sonore : c'était exactement ce qu'elle avait fait alors qu'elle venait de commencer dans ce métier. Débouler dans la salle de réunion de la JSA pour demander à ce qu'il la prenne. Mais la jeune fille impétueuse était devenue une femme plus raisonnable... pour autant, la Justice League devait faire un retour en fanfare !

Elle tendit la main devant ses camarades et lança pour se donner du courage :

"Un pour tous et tous pour un ? On se fait un câlin de groupe et on y va ? Comme les trois mousquetaires, comme les chevaliers de la Table ronde, comme les Beatles ?"

Jade les observa un instant puis conclut :

"Les gars, je vous aime..."

[HJ /

- Jade écoute et propose de continuer à faire partie de la Justice League
- Elle propose de même d'aller dire que la League existe toujours en déboulant à la tribune du congrès
- Elle propose un câlin de groupe avant d'y aller

/ HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 866
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 14 Juin 2018 - 10:55
Malgré sa division, malgré sa récente débâcle, malgré les abandons d’Artémis, Cyborg, Conner Kent et Ray Palmer… la Justice League n’est pas morte ; pas encore.
Plusieurs membres, plusieurs Héros ont fait le déplacement jusqu’à Colu, pour assister à ce congrès galactique, et répliquent directement aux premiers mots, timides et gênés, du Batman. Et chacun exprime, clairement, sa détermination à ne pas voir leur groupe, et ce qu’il représente, disparaître.

Martian Manhunter est le premier à parler, et s’ouvre directement – en rappelant les fondamentaux, mais surtout pourquoi il est considéré à juste titre comme l’âme de l’équipe ; ses mots seuls suffiraient à remotiver les autres… qui, néanmoins, avaient déjà fait leur choix.
Hawkman enchaîne, en rappelant sa propre détermination et sa combativité. Le guerrier éternel ne s’arrêtera pas, et refusera que la Justice League disparaisse, surtout dans la situation actuelle ; lui aussi continuera, quoi qu’il en coûte.
Wonder Woman confirme qu’elle rejoint leur position, et rappelle aussi l’engagement de toute l’équipe de protéger l’Univers, et les faibles. Ses mots, doux et clairs, concis et déterminés, pourraient raviver la flamme de n’importe quel cœur.
Jade, enfin, achève cette discussion en affirmant sa détermination – mais, aussi, en participant à la motivation générale, par sa personnalité si caractéristique. Si J’Onn J’Onzz est le cœur du groupe, Jennie-Lynn Hayden apparaît clairement comme son cœur, comme l’élément fondamental pour acter leur union et leur rapprochement.

Plus loin, les invités et représentants écoutent Salaak, qui présente la situation du Corps des Green Lanterns et les possibilités qui s’ouvrent à eux. Son camp, ses camarades, sont disciplinés et calmes, et le fixent – même si plusieurs songent à autre chose.
Jessica Cruz, Humaine et Green Lantern, ancienne membre de la Justice League, entrevoit ainsi ses anciens camarades, alors qu’elle se tient aux côtés de ses collègues, à la place voisine de John Stewart ; un honneur, souligné par le taquin Guy Gardner, qui cependant a changé d’attitude envers elle. Ses plaisanteries demeurent, mais elles sont moins acides – plus respectueuses, depuis qu’elle a suscité son admiration face à Onimar Synn.

Cependant, alors que chaque membre de l’équipe a pu échanger, alors que Flash et Zatanna demeurent absents, le Batman fixe, les yeux brillants derrière son masque, le groupe qu’il a cru mort mais qui n’a jamais semblé si vivant, si fier.
Il pousse un léger soupir, de soulagement, avant de reprendre lentement la parole.


« Je… n’ai ni la franchise de J’Onn, ni le discours guerrier de Carter, ni la détermination diplomatique de Diana, ni l’émotion brute et pure de Jennie… et je ne suis guère doué pour les discours, surtout ceux du cœur. Mais je… confirme vos mots, vos envies, vos projets ; tous. Même ceux de Jade, que je partage. »

Depuis plus de trente ans, Bruce Wayne est un handicapé social, incapable de gérer ses émotions, ses sentiments et son positionnement au monde ; cela a permis de créer le Batman, de faire beaucoup de bien, mais cela l’a aussi beaucoup empêché de s’exprimer et de se livrer – et ses camarades le savent.
Ils peuvent, donc, comprendre que ces quelques mots sont un effort, une déclaration réelle d’amitié et d’attachement envers eux ; même si cela ne dure pas.


« L’Univers nous croit disparus, et les Lanterns vont tenter de lancer quelque chose mais je crains que les doutes de plusieurs mondes envers vont les gêner. Il faudrait peut-êt… »

BOOM

Il est interrompu – par une explosion.
Evidemment ; un congrès galactique ne pouvait pas, par essence, bien se passer.


« Hum. »

Bruce grogne, en se tournant vers l’estrade centrale, sur laquelle se trouve Salaak – se trouvait, plutôt. Car elle est soudain retournée par un Tunnel-Boum, qui anéantit la zone… avant de laisser apparaître une forme ; avant de laisser découvrir quel visiteur est ainsi amené sur Colu.


Kalibak.
Fils de Darkseid, normalement emprisonné dans la Zone Fantôme, à priori libéré. Guerrier légendaire. Brute épaisse. Animal sauvage. Folie incarnée.
Hélas, il n’est pas seul – car un autre Tunnel-Boum s’ouvre, sur le flanc droit ; libérant un autre visiteur.



Grayven.
Autre fils de Darkseid. Stratège. Manipulateur. Capable de tenir tête à son père lui-même, en combat singulier. Violent et vicieux.
Mais, au désespoir de tous les représentants qui découvrent ainsi l’horreur qui s’approche, lui non plus n’est pas seul ; un troisième Tunnel-Boum s’ouvre, sur le flanc gauche, pour un autre voyageur… une voyageuse, d’ailleurs.



Grail.
Fille de Darkseid. Héritière amazone. Férocité et folie incarnées.

Trois arrivées, donc. Sur l’estrade, brisée, au-dessus de laquelle flotte un Salaak surpris ; sur la droite, et sur la gauche.
Trois arrivées. Trois voyageurs. Trois Néo-Dieux.
Trois enfants de Darkseid.
Qui, terribles, demeurent silencieux, calmes ; figés. Et préparent le pire, assurément.


« Lanterns, en formation ! Evacuez les civils ! »

John Stewart est le premier à réagir, s’élève dans les airs et file directement vers Kalibak, en distribuant encore des ordres.

« Formez une ligne, bloquez les flancs, attaq… »

« Toujours héroïque, John. Toujours au premier plan. Toujours dans l’erreur. »

Une voix sonne dans l’assemblée du congrès, dont quelques représentants commencent à partir, mais dont la majorité demeure, figée et terrorisée ; une voix qui bloque immédiatement John Stewart dans son avancée, quand il la reconnaît, et qui pousse ses camarades à fixer… les cieux ; et la forme qui s’en détache.

« Longtemps, nous avons combattu ensemble pour de nombreuses causes – mais nous nous trompions. La liberté ne cause que chaos, destruction et drames. L’individu est une erreur. La pensée est une erreur. La Vie est une erreur. »

Tous peuvent alors découvrir qui approche, qui vient se placer, rayonnant et menaçant, au-dessus du congrès…
… Kyle Rayner. Green Lantern. Ion. Porte-flammes. Héros, définitif et absolu.
Récemment enlevé par Darkseid ; à priori perturbé par lui.


« Kyle, je… »

« Non, John. J’ai compris. J’ai enfin compris. L’Anti-Vie est la solution – l’Anti-Vie est la lumière, notre espoir. Darkseid est.
DARKSEID EST, ET SERA DANS TOUT L’UNIVERS ! »


Sans attendre, Kyle Rayner tire sur John Stewart – qui, brutalement, est impacté par des formes d’énergie verte… et rouge. Avant d’enchaîner, en s’en prenant aux autres Lanterns, avec d’autres énergies ; et, soudain, tout fait sens.
Kyle Rayner est sous le contrôle de Darkseid – et il possède un anneau de chaque couleur, de chaque Corps.
Kyle Rayner est le Lantern le plus puissant de l’Univers ; et il sert Darkseid.


« Mon dieu. »

Bruce découvre la furie de Kyle contre ses anciens camarades qui, tous, par réflexe, par instinct, par camaraderie, se lancent sur lui.
Tandis que, soudain, les trois enfants de Darkseid s’activent – et bondissent, pour anéantir tout ce qu’ils croisent ; tous ceux qu’ils croisent.


« Les Lanterns vont gérer leur brebis galeuse. Des innocents sont en danger. Les représentants sont affolés et ne sauront se battre. La panique va être totale. Des vies vont être perdues. »

La voix du Batman est froide, mais son cœur bat vite ; très vite.
Il se tourne vers ses camarades, et se crispe.


« Grail, Grayven et Kalibak sont les pires guerriers d’Apokolips. Leur force de frappe est immense ; nous ne pouvons pas les batter. Tout juste peut-on espérer les bloquer, et faire fuir les autres… mais nos chances sont faibles. »

Il soupire, et secoue la tête. Il appuie sur un bouton de son costume, mais la commande va mettre quelques instants à s’activer – et ils n’ont pas ces instants.

« Nous… nous avons fait le choix de continuer, mais… mais… »

Bruce ne finit pas sa phrase ; il ne l’ose pas.
Ils vont mourir.
Ils vont mourir, s’ils se lancent. Ils vont mourir, s’ils tentent quelque chose. Ils vont mourir, s’ils se mettent entre ce trio infernal et les représentants. Ils vont mourir, sur cette planète distante et inconnue, loin de leurs proches et de leur monde.
Mais ont-ils le choix ?


« Ce… je ne saurais vous obliger à… il n’y a pas d’espoir, et… »

Perturbé, Bruce ne voit pas que Kalibak a bondi et file désormais vers eux ; vite, bien trop vite pour pouvoir être intercepté, pour également qu’ils puissent s’enfuir.
Grail s’acharne sur son flanc, Grayven sur l’autre – et Kalibak bondit vers eux. Il va les impacter. Il va les écraser. Il va…


BOOM

… être violemment repoussé, et propulsé ailleurs.
Par une silhouette rouge et bleue qui, soudain, prend la parole au milieu d’une foule qui s’anime et panique enfin.


« Mes excuses, j’ai dû gérer une éruption solaire avant de venir – mais je vous ai entendu. Je vous comprends. J’ai mené bien des combats perdus d’avance, désespérés ; je suis toujours là. Vous aussi.
Le Mal ne triomphe que par l’inaction des Hommes de Bien – et vous en êtes. »


La forme s’arrête devant le groupe, les fixe et leur sourit…
… avec cette expression si positive et agréable de Superman.

« Vous avez formé une promesse, à l’Univers – et vous n’êtes pas du genre à en rompre. J’ai conscience de vos doutes, j’ai conscience de nos échecs… j’ai conscience que l’équipe va mal ; mais, aujourd’hui, ici, la question ne se pose pas.
L’Univers croit la Justice League morte. Darkseid attaque l’espoir de paix et d’unité dans la galaxie. Des gens vont mourir.
Il n’y a pas de choix – et vous le savez. »


Un dernier sourire, un dernier clin d’œil…et Superman fonce, alors.
Vers Kalibak.
Tandis que Grail et Grayven s’acharnent sur le congrès – pour le moment.


« Il a raison. Et nous le savons »

Bruce, troublé par la perspective de mener ce combat impossible auparavant, mais redéterminé par l’arrivée de Clark, sourit légèrement – puis se lance, vers Grayven ; pas seul, cependant. Pas sans arme.

Accompagnement musical:
 

La commande activée s’est lancée, maintenant. Le satellite spécial a envoyé le colis. Le colis est arrivé.
Et se déploie au-dessus de lui – autour de lui ; sur lui. Au point de le recouvrir entièrement, de se placer autour de son corps…

… pour que le Batman soit désormais vêtu de l’armure Hellbat elle-même !

Il fonce, donc ; vers Grayven. Vers l’ennemi.
Il fonce, avec Clark, avec les autres, alors que les invités fuient – alors que les Lanterns affrontent Kyle.
Ils foncent… et l’Univers les voit.

La Justice League n’est pas morte ; elle défend les innocents. Elle défend les faibles.
Elle tient sa promesse – quoi qu’il en coûte !


(HJ/ Résumé rapide :
- La JL échange discrètement, tandis que Salaak présente ses éléments, et que les GL l’écoutent, dont Jessica Cruz, assise à côté de John Stewart ;
- Batman, ému, reprend la parole et partage la détermination et l’affection de la JL ;
- Il est interrompu par l’arrivée de trois BoomTubes, qui amènent Kalibak / Grayven / Grail dans l’assemblée ;
- John Stewart se lance, mais est interrompu par Kyle Rayner. Celui-ci possède un anneau de chaque Corps, mais est sous le contrôle de Darkseid, et s’en prend à tous les Lanterns ;
- Tous les GL s’en occupent, Grail / Grayven / Kalibak s’en prennent à la foule qui panique enfin ;
- Batman admet qu’ils doivent s’en occuper, mais la JL actuelle ne pourra pas survivre face à ce combat. Perturbé, il tente de lancer l’équipe, mais échoue ;
- Kalibak bondit alors vers eux, et va les écraser – quand il est intercepté par Superman, qui arrive en retard, et motive l’équipe avant de foncer vers Kalibak ;
- Batman se remotive, file vers Grayven en s’armant de l’armure Hellbat ;
- Grail s’acharne sur le flanc gauche, Grayven sur le flanc droit. Kalibak est attaqué par Superman, Kyle est géré par les GL. Vous pouvez aller où vous voulez, mais vous faites face à des Néo-Dieux les plus terribles et les plus violents ; vous pouvez les faire parler et interagir, sauf les vaincre ou les blesser. N’oubliez pas aussi la foule paniquée et chaotique.
Vous avez jusqu’au jeudi 21 juin 2018 pour répondre – bonne chance ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/05/2018
Messages : 142
DC : Patty Spivot/Garfield Logan/Stephanie Brown
Situation : En train de combattre, comme d'habitude
Localisations : St Roch
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 11:28
Diana prit la parole après Carter, la deuxième membre de la Trinité déchue... Celle qui avait livrée son âme à Arès et qui aujourd'hui était prête à assumer la responsabilité de ses actes pour le bien de la League. Pour le bien de l'univers. Pour que leur fameuse promesse à Opal City ne soit pas de veines paroles en l'air. Hawkman avait eut un sourire d'encouragement envers l'amazone à ses dernières paroles. Oui, ils étaient toujours là.
Toujours debout.

Enfin, Jade prit la parole et fut la première à directement suggérer l'idée de s'inviter purement et simplement au congrès pour crier à la face de tous ces représentants qu'ils allaient devoir remettre l'enterrement de la League à plus tard. Carter eut un petit rire amusé, cette idée lui plaisait bien et il était déjà prêt à y aller. Prêt à faire face à tous ces représentants de races dont il n'était même pas sûr de connaître tous les noms.

-Les chevaliers de la Table Ronde, ça me plaît, hihihi. Ça me plaît Jennie, surtout vu la forme de notre table de réunion. Et t'as raison, assez traîner. Faudrait qu'on y aille ou ils vont finir sans nous.

Elle avait bien changé la petite Jennie, mais elle avait au moins gardé son tempérament qui l'avait poussé à débarquer un jour dans la salle de la JSA, son frère sur les talons, criant haut et fort qu'elle voulait rejoindre le groupe. Cette tentative s'était soldée par un échec, mais le principal était là. Elle avait osé quelque chose que bien peu auraient fait.

Et enfin le chevalier noir de Gotham prit la parole, allant dans leur sens à tous, confirmant que lui aussi voulait continuer. Lui aussi voulait redonner vie à ce groupe porteur de tant d'espoir. Ce qu'il disait n'était pas grand chose, mais venant de Batman, c'était déjà énorme. C'était aussi fort que tout ce qu'ils avaient dit précédemment.
Ils allaient y arriver, ça va aller. Ils allaient...

L'explosion qui se produisit ensuite fit voler en éclat l'atmosphère plus détendue qui était née et la peur prit place, notamment celle venant des membres du Congrès qui faisaient face au pire. A l'apparition de trois enfants de Darkseid, trois terreurs dont un seul d'entre eux aurait suffi à faire trembler tout le conseil. Dehors, John Stewart prit aussitôt la direction des opérations côté Green Lanterns et organisa la protection et l'évacuation des civils terrorisés. Hawkman serra les poings autour de son arme tandis qu'il observait les efforts des Lanterns pour limiter des dégâts... Mais leurs plans étaient mis en déroute par l'arrivée de Kyle Ryner devenu leur adversaire. Et Batman cédait...

-Bon sang ! Bat', tout le monde, ne cédez pas, ça va aller. Nous avons deux membres de la Trinité avec nous. Nous avons le Cœur et l'Âme de la League également, et ils sont verts. Le vert est une couleur d'espoir.

D'accord, ce n'était sans doute pas les mots les plus pertinents qu'il aurait pu trouver à dire à ce moment-là précis, mais il ne voulait pas que la League s'effondre alors qu'elle se relevait à peine. Et pourtant, elle failli bien s'effondrer cette League lorsque Kalibak se jeta sur eux. Alors que Carter se préparait déjà à répliquer, ils furent tous sauvés par celui qu'on n'attendait plus. Le troisième membre de la Trinité. Superman ! Superman ce héros récemment de retour qui venait prêter main forte dans une situation totalement désespérée et réussi à leur redonner le courage de se battre. Batman et Superman partirent au front. Et alors que la logique aurait sans doute voulu que Diana les suivent, se fut Carter qui prit le relais. Faisant face, ailes dépliées, à ceux qui étaient encore là.

-Ils ont raison tous les deux. Nous, la Justice League, avons fait une promesse. Une promesse que nous voulons tous tenir et que nous tiendrons. L'Univers appelle à l'aide, vous l'entendez comme moi, n'est-ce pas ? Il crie parce qu'il se croit seul !

Il tendit sa masse iconique vers la zone de combat où la bataille faisait rage.

-Mais l'univers n'est pas seul. Suivons-les et répondons-lui. Répondons à tous ceux qui doutent, aux forces du Mal qui se mettent en route. Répondons et montrons leur à tous que quoiqu'il arrive, quoiqu'il se passe, la Ligue sera toujours là !

Les ailes de Hawkman battirent et le super-héros vola au-dessus de la foule terrorisée, en poussant un cri de guerre retentissant, histoire de bien attirer l'attention sur lui et fonça droit sur Grail qui n'avait pas encore d'adversaire et manqua donc de tuer des civils. Hawkman lui rentra dedans en lui décochant un énorme coup de masse dans le visage, la faisant reculer de plusieurs mètres et laissant le temps aux innocents de filer. Pendant ce temps, Hawkman et Grail entamèrent de violents échanges de coups, chacun tentant de mettre l'autre à terre.

-Huhuhu... Ainsi, il y a encore des fous capables de croire qu'ils peuvent nous faire face ! La destruction d'Oa ne t'as donc pas servi de leçon ?!

-Oh si ! Elle va nous donner davantage envie de vous anéantir !

Les échanges de coups reprirent, toujours aussi violents et acharnés. Aucun des deux ne voulant perdre du terrain. Malheureusement, les forces étaient trop inégales car Grail était une Néo-Déesse et avait largement de quoi prendre l'avantage sur le guerrier éternel. Ce dernier, propulsé en arrière vers la foule toujours en panique, cracha du sang à cause des coups reçus.

-Pauvre fou ! Inclines-toi et ta mort sera rapide ! Et le cadavre que vous osez encore appeler Justice League trônera parmi le trophées de Père !

-JAMAIS !! Et Hawkman se lança encore une fois à l'assaut, tentant de porter un nouveau coup à Grail.

[-Carter approuve les paroles de Jade et Batman
-A l'arrivée des trois enfants de Darkseid et de Kyle Ryner corrompu, il tente de remotiver les troupes
-Après l'arrivée de Superman et le départ de Batman, il se lance à son tour à l'assaut
-Il entame un combat terrible contre Grail où il est clairement désavantagé, mais ne lâche rien]


***

JUSTICE LEAGUE... UNITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 161
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Sam 16 Juin 2018 - 0:25


Le Congrès GalactiqueApokolips NowA la droite de Jessica, comme à sa gauche, des dizaines de poings se serrèrent, des dizaines de membres et de doigts et de tentacules se refermèrent sur des anneaux identiques aux siens. Comme mus par la même conscience, les Green Lantern se tendirent tous d’un même geste, alors que leurs têtes se tournaient toutes vers la source de cette nouvelle menace. Les sources. Jessica identifia les cibles dès que ces dernières traversèrent le portail – après l’attaque sur Oa, après les conclusions tirées et les révélations, elle avait approfondi ses recherches sur Darkseid et sur Apokolips. Et ce qu’elle vit passer à travers ses tunnels – le lieu n’avait-il pas été sécurisé ?! – c’était une déclaration de guerre, directe et sans échappatoire possible.

La guerre était là. Darkseid était là.

Elle s’éleva, le halo d’émeraude autour d’elle gagnant en luminosité tandis qu’elle se préparait à suivre les ordres de John Stewart et à se concentrer sur les civils. D’autres Lanterns bien plus expérimentées qu’elle se chargeraient d’affronter directement la progéniture maudite de Darkseid. Il fallait qu’elle soit efficace là où elle pouvait l’être à trois cent pour cent. A savoir, l’évacuation des civils.

Elle s’élança, alors. Elle fondit en avant, déterminée à sauver chacun de ces politiciens, chacune de ces personnes qui avaient le pouvoir d’œuvrer pour arranger la crise qui déchirait l’univers. Sauf qu’elle ne parvint jamais à sa cible, car alors qu’elle se préparait à attirer l’attention d’une foule encore figée sous le choc via une source de lumière sortie de son anneau, c’est une toute autre lumière qui vient frapper le corps. Une lumière – plutôt un spectre qui n’avait rien de salvateur ceci dit. Jessica leva la tête en direction de cette voix, si forte et assurée, qui résonnait au-dessus de leurs têtes. Si la situation n’était pas si catastrophique, si terrifiante, elle aurait vu un acte presque divin à la descente de Kyle Rayner, baigné de sa lumière si complète, si nuancée. Sans parler de la foule de spectateur qui, tout comme elle, le fixait sans savoir comment réagir : les autres Lanterns avaient tous étaient pris de court par cette apparition inespérée.

Kyle Rayner avait disparu. Mais il était revenu.
Seulement, ce n’était pas lui. Plus vraiment.

Sans montrer l’once d’une hésitation, Rayner attaque John de plein fouet et ce dernier, impuissant contre la force de Kyle, contre les anneaux à ses doigts et l’énergie qu’il était capable d’invoquer, se retrouva expulsé sur le côté. Et si Jessica avait compris que la guerre était sur eux avec l’arrivée des enfants de Darkseid, elle ne réalisa la gravité, et le peu de chance qu’elle avait de s’en sortir qu’à cet instant.

Le poing serré, la mâchoire crispée, elle plongea en avant.

« John ! »

Elle fonça jusqu’à ce dernier, pour s’assurer qu’il se relèverait. Kyle, lui, ne comptait pas s’arrêter à cette seule attaque. Il était comme une tornade libérée sur le Corps, et il frappait, sans être une seule fois défié ou repoussé. Elle se posa près de John, prit position devant ce dernier, comme si elle pouvait être d’une quelconque utilité si Kyle dirigeait une attaque frontale directement sur elle. Mais elle se posa malgré tout et elle se retourna vers le reste de la scène et se mit au boulot sans attendre.

Elle brandit le poing et créa un immense filet pour rattraper une poignée de Lanterns propulsés par le souffle d’une nouvelle attaque, et leur éviter, ainsi, de s’écraser en contrebas.

« Il faut qu’on l’attaque tous ensemble, » dit-elle en direction de John. « Il est trop puissant ! On doit se synchroniser ! »



© 2981 12289 0

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 341
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Sam 16 Juin 2018 - 0:31
Le Congrès Galactique


La situation n’aurait pas pu dégénérer plus vite. Diana n’en fut presque pas surprise. On ne pouvait pas avoir autant d’années d’expérience qu’elle au sein de la League, et ne pas s’attendre à ce qu’un évènement d’une telle importance ne souffre pas très vite d’un revers du destin. Mais si elle n’était pas vraiment surprise de l’attaque directe – ils étaient en guerre après tout – elle fut bien plus étonnée de voir les identités de ceux qu’on avait envoyé face à eux. En guerre, oui, sans aucun doute, mais il ne fallait pas oublier qui menait la guerre, et c’était ce qu’on leur rappelait, via ce geste barbare. Le Congrès n’aurait jamais trouvé une solution durable et viable en une journée – pas avec les enjeux, les tensions, et le refus instinctif de certains à croire que tout ça n’était qu’une mascarade. Cette assemblée était un forum de renseignements, une mise à jour. Darkseid n’avait rien à craindre des gens qui se terraient maintenant derrière leurs pupitres. Mais il était là malgré tout – via ses enfants, ses manipulations, son omniprésence. Et son message était des plus clairs.

Darkseid était partout, et Darkseid ne tolèrerait pas qu’il en soit autrement.
Et gare à ceux qui oseraient se dresser sur son chemin.

Diana tira son épée de son fourreau, en position d’attaque. Son regard croisa celui de Bruce, et elle lut dans les yeux de ce dernier ce qu’ils savaient tous. Mais ils ne reculeraient pas – pas maintenant, et ce, qu’importe le prix. Pas après ce qu’ils venaient de se promettre, pas après que Jennie ait su leur arracher à tous un sourire avec son enthousiasme, sa sincérité, et la promesse d’un meilleur futur dans ses mots.

Diana serra les doigts sur la garde de son épée.

« On continue, » dit-elle en hochant la tête en direction de Bruce.

L’une des engeances de Darkseid fut comme attiré par cette détermination qui s’empara d’eux. Kalibak montra les dents, son visage déformé par la cruauté d’Apokolips et la soif de sang, et il se tourna vers eux avant de bondir directement sur eux, porté par la puissance de ses jambes et sa nature de Néo-Dieux. Diana glissa immédiatement devant ses amis, bouclier en main, et épée prête à parer un coup qu’elle n’était pas faite pour encaisser. Les muscles crispés, elle attendit le choc dans cet étrange bulle hors du temps qui vient toujours avant le début d’un grand combat. Mais le choc qui arriva ne fut pas celui qui mit fin à ses jours. Elle était si proche du point de rencontre entre ces deux corps puissants que ses cheveux s’envolèrent, dérangé par le souffle brusque et violent de l’impact. Son champ de vision se remplit de bleu, et un sourire lui étira les lèvres alors qu’elle levait doucement la tête vers Clark.

Ce dernier planait à quelques mètres du sol, juste au-dessus d’eux, et juste devant elle.

« Kal-El, » souffla-t-elle, toujours avec un petit sourire aux lèvres. Il était venu. Evidemment. Et il avait toujours les mots justes. Evidemment. « Tu tombes à pic. »

Elle pivota ensuite vers Bruce, qui s’était entre-temps armé de son amure impressionnante, destinée à faire face aux horreurs d’Apokolips. Aux horreurs contre lesquelles elle avait une chance tout du moins.

« On continue, » répéta-t-elle.

Parce qu’ils étaient là pour ça, non ? Pour continuer. Pour redonner une chance à la Justice League. Pour honorer une promesse. Mais, aussi, et par-dessus tout, parce qu’ils croyaient en leur mission.

Mu par la même intention, Carter s’éleva au-dessus de la foule, ses ailes se déployant avec cette grâce si spéciale qu’était la sienne, et il rugit son cri de guerre, son discours de motivation, sans même trembler face au destin vers lequel il volait sans vaciller. Diana répondit de la seule façon qu’elle savait qu’il comprendrait pleinement. Elle leva son épée haut au-dessus de sa tête. C’était un guerrier. Elle était une guerrière. Et ils étaient sur leur champ de bataille.

Elle se précipita vers les gradins les plus bas de la salle, et rassembla les groupes de gens en panique pour ensuite les mener vers la sortie la plus proche et la moins dangereuse. Mais, tandis qu’elle s’assurait que tout le monde suivait le mouvement, son regard se posa sur Hawkman qui se lançait dans un duel contre Grail. Elle vit cette dernière intercepter la massue de Carter puis attraper ce dernier par une des ailes pour le jeter à ses pieds. Elle leva une de ses dagues au-dessus de sa tête, le regard brillant d’une supériorité terrible, et le temps, de nouveau, se ralentit.

La dague s’abattit.
Et percuta la lame de l’épée de Diana.

Furieuse, Grail la foudroya du regard.

« Tu mourras, » lui dit Diana, d'un ton sec. « Tu mourras avec ton père. J’en fais le serment. »

Grail la dévisagea un bref instant avant d’éclater de rire. Elle força sur sa dague, à peine un peu, et Diana céda sous sa force. Elle en lâcha son épée qui tomba au sol dans un cliquetis sinistre, mais elle ne se laissa pas pourtant déstabiliser. Elle se rapprocha elle aussi du sol pour faire basculer Grail d’un coup de pied dans la cheville, mais Grail l’attendait au tournant.

Elle intercepta son coup et répliqua par un revers de la main tellement violent qu’il envoya des étoiles dans la vision de Diana. Le goût du sang envahit sa bouche alors que la chaos autour d’elle se noyait dans un sifflement suraigu.

La guerre.
Ils étaient sur un champ de bataille, sans aucun doute.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Invité

MessagePosté le: Lun 18 Juin 2018 - 22:04
L’immense soulagement que J’Onn ressentit aux paroles de ses amis lui mit du baume au cœur. Malgré tout ce qui s’était passé, la Ligue était loin d’être morte, et tous ici étaient prêt a faire tout en leur pouvoir pour lui redonner un souffle de vie. Tous, tout comme lui, étaient prêt a se battre pour sa survie, et même si certains partaient, le cœur et l’âme du groupe demeuraient toujours.

Le cœur, qui était la douce Jade, si empathique et remplie d’espoir et de sensibilité, si prompte a voler au secours du plus faible. Elle était le cœur de la Ligue et tant qu’elle voyait de l’espoir pour le groupe, J’Onn conserverait le sien intact également. Et bien sûr, lui qui était considéré comme l’âme de la Ligue, sa conscience peut-être aussi, d’une certaine manière, ne pouvait se détourner de son devoir envers celle-ci.


Quand Diana finalement fit son apparition et mit une main ferme sur son épaule, pressant légèrement mais amicalement pour lui laisser comprendre qu’elle aussi était revenue, et avait l’intention de demeurer, il ressentie une bouffée de force et d’une chaleur qui venait droit du cœur.

Si Jade était le cœur de la Ligue, et lui son âme, alors Diana en était la volonté, la force et la base solide. Si l’Amazone restait, et les enjoignaient tous de faire de même, alors ils ne pouvaient tous qu’accepter et se sérer les coudes.

« Merci Diana. » Dit-il après qu’elle eut finit de parler. « Merci d’être revenue. Sans toi, la Ligue n’est plus la même. » Ajouta-t-il d’un ton chaleureux et amical, souriant à la Princesse Amazone.

Batman est comme toujours distant mais cette fois, après les paroles prononcées, la façade se fissure un peu et une pointe d’émotion perce dans sa voix. J’Onn sourit intérieurement a ça parce qu’il sait très bien que la Chauve-Souris est bien plus qu’il ne le laisse voir. Batman est et restera la puissance dans l’ombre de la Ligue. Et le Martien ne pourrait demander meilleur allié que lui pour faire face a ce qui les attends.

Il n’hésite pas a donner a Jade cette accolade qu’elle demande avec plaisir, chaleureusement et du fond du cœur…

Et c’est juste à ce moment que l’enfer décide de se déchainer autour d’eux.

Trois tunnel Boum qui s’ouvre, trois ennemis quasi invincibles face à eux.

Kalibak, Grayven et Grail. Les trois enfants de Darkseid. Les trois héritiers les plus puissants d’Apokolips.

La panique qui s’élève dans les estrades, le chaos, la cacophonie. J’Onn la ressent autant mentalement que physiquement. L’Apocalypse semble être arrivée… et malgré les paroles qui viennent d’être échangées, ils ne sont pas prèts!

Par réflexe et bien qu’il sache qu’elle peut très bien se défendre seule, J’Onn protège Jade de son corps quand Kalibak fonce vers eux prêt a les écraser… mais n’en a jamais l’occasion.

Étant tout prèt de l’épicentre de l’impact il ressent l’onde de choc passe autour de lui comme un souffle d’une bourrasque puissante. Une fois la vague passée. Puis un grand sourire éclaire ses traits quand il voit qui a causé cette siudaine commotion, et si la situation n’avait pas été aussi désespérée. Il aurait versé des larmes de joie et de soulagement.

« Clark. Tu ne peux savoir à quel point je suis content de te voir, mon ami! » Dit-il d’un ton qui est un peu tremblant d’émotions en cet instant. « On aurait put demander meilleur allié en ce jour! »

Il ne perd pas de temps par la suite à s’occuper de protéger les civils qui sont la principale priorité, laissant les Néo-Dieux entre les mains de ses alliés et amis pour le moment. Les Green Lantern sont en grand péril face a un Kyle puissant et sous le contrôle de Darkseid. Pour protéger le reste des civils, il faut d’abord s’occuper de neutraliser la menace principal… même si ça lui fends le cœur de devoir se battre contre un vieil ami et allié.

Mais pour le moment, Kyle n’est ni l’un ni l’autre, et J’Onn fonce vers les rangs de GL tout en dirigeant vers Kyle une volée de lasers, et de lances psychiques qui devraient directement frapper son esprit, et il l’espère. L’affaiblir un peu. Il se pose près de John et de Jessica, et dit calmement, malgré le chaos autour d’eux et la menace qui pèse sur eux.

« Il faut l’éloigner de la foule. Le contenir pour donner le temps aux délégués d’être évacués. Je ne sais pas combien de temps mon attaque mentale va le distraire. Il faut agir vite! Des idées? John? »

Il en réfère au Green Lantern qui est également son supérieur a A.R.G.U.S. Il a confiance en lui, et il sait qu’en unissant leurs efforts, ils viendront à bout de l’ennemi.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 09/01/2017
Messages : 79
Localisations : Throneworld
MessagePosté le: Mar 19 Juin 2018 - 17:07
Le prince Gavyn avait été convié au congrès. Sur Colu, il n'y avait jamais mis les pieds, mais il était quand même le dirigeant d'un empire galactique. Certes, il n'avait pas la puissance d'autre fois, mais il représentait une pluralité de peuple et pour ce faire on lui avait demandé de participer à ce sommet. Ne sachant pas comment se présenter, il y alla avec une petite garde rapprochée. C'était des guerriers triés sur le volet, auquel on avait fourni des lances au pouvoir cosmique, création élaborée à partir des plans de Ted Knight et de sa Star Rod. Ils possédaient une infime partie du pouvoir de leur souverain, mais c'était quand même nettement supérieur à leur pouvoir normal.

La première partie du congrès, il écouta. Que pouvait-il faire de plus de toute façon, c'était des parlementaires qui dialoguait d'une menace imminente. Il connaissait le problème de Oa, il y était avec la Justice League. Il l'avait vu se déchirer sous ses yeux, Oa et la Ligue. Puis, il avait rencontré les Blues Lanterns. Ils s'étaient beaucoup intéressés a lui, apparemment son pouvoir cosmique débloquait quelques choses dans leurs anneaux, permettant de créer des objets faits de lumière. C'était une bonne chose, car avec la fin des Green Lantern, les blues, devenaient un bon plan B pour le protéger de Lady Stryx. Puis les affaires du royaume le rappelèrent et il était venu ici... écouter... jusqu'à ce que tout changea.

Trois portails, trois enfants de Darkseid, trois dangers mortels, Gavyn ne pouvaient pas rester là sans rien faire. Il se retourna et commença a donner des ordres à sa garde rapprochée.

Plusieurs délégations n'ont aucune force pour se protéger, évacuer le plus de monde possible.

Votre majesté, partez avec nous c'est dangereux.

SOLDAT, C'EST UN ORDRE!

La garde ne voulait pas abandonner le prince ainsi, mais ils n'avaient pas le choix. Il s'envolèrent donc pour aider les plus faibles à survivre. Gavyn lui s'élança. Dans la pagaille, Gavyn vit la Justice League apparaître. Ils étaient sur place ? Quoi qu'il en soit, leur aide était plus que bienvenue. Puis... un kryptonien? Superman? Les souvenirs de Will Payton qu'il partageait, reconnaissait la trinité... il vit Superman, Wonder Woman et Batman. Ils étaient tous absents sur Oa. Ils y sont maintenant. Il y avait de l'espoir. Il vit tous ces gens se défendre et il choisit sa cible... Grayven

Il s'arma de pouvoir cosmique et fonça vers le titan de l'ombre. Il forma un disque de pouvoir cosmique au-dessus de lui . Le disque était coupant comme un rasoir, un disque d'énergie pure. Il fut lancer directement vers Gavyn, l'objectif, lui couper la tête net et précis. Apokolyps déclarait la guerre aux royaumes de l'univers, il n'était plus temps de faire dans la dentelle. Starman frappait pour tuer.

HRP:

- Starman a été convié en tant que dirigeant de l'empire de la couronne et de Throneworld au congrès
- Starman est resté un certain temps sur Odym pour tester le pouvoir cosmique jumelé à l'anneau bleu.
- Le prince Gavyn s'est fait accompagner d'une petite garde rapprochée équipée de lance au pouvoir cosmique.
- A l'arrivée des enfants de Darkseid, il ordonne à ses gardes d'évacuer les délégations diplomatiques.
- Grâce au souvenir de Will Payton, il reconnaît la trinité et la ligue, il décide de se joindre à la bataille.
- Il crée un disque coupant comme un rasoir de pure énergie cosmique et tente de décapiter Grayven avec.
- Gavyn se considère en guerre... il ne se retiendra pas pour tuer s'il doit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/06/2018
Messages : 42
Localisations : Zamaron / La Terre.
MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018 - 0:15
Galactic conflict. "Ma reine. Que devons-nous faire ?"
Cette question n'a qu'une seule issue aux yeux de cette femme humaine, habillée de sorte à se fondre dans la foule pour ce congrès. Levant le poing vers cette foule en détresse et hurlante, Le violet et l'argent se font balayer par une intense lumière rose pour ne laisser apparaître que le costume attitré des Star Sapphire. Elles n'ont pas le choix : l'avenir de l'univers est en jeu.
"Notre devoir est de protéger les êtres aimants. Star Sapphire, à l'attaque !"
La lumière dégagée par leur consoeur est bientôt suivie par d'autres, ce qui augmente indubitablement l'intensité lumineuse ainsi que le dégagement de puissance. Certains hurlent un peu plus, surpris par l'apparition des Star Sapphire et les bouffées de vent qu'elles ont engendrées. C'est un groupe de cinq qui se dégage des fuyards, bientôt rejoint par une dizaine de femmes de toutes races arborant la couleur des combattantes de l'amour.
"Halbarad, Falconer avec moi. Sept d'entre vous s'occupent de garder sous protection les civils et diplomates. Quand aux autres, vous restez en renfort. Si cet être est en possession de tous les anneaux, alors nous avons sans doute une chance d'à nouveau faire battre son coeur grâce à notre pouvoir. Que l'amour prospère !!!"
Sept Sapphire partent donc en direction des civils, les couvrant de dômes ou repoussant les projectiles dus aux différents combats grâce à leur imagination projetée depuis leurs anneaux. Carol, Falconer et Halbarad filent alors sous bonne garde vers l'homme aux sept anneaux.

Mais à leur arrivée, les trois femmes et leurs renforts voient se déchainer un humain. Il attaque, repousse avec aisance les Green Lantern à l'aide de chaque pouvoir, comme si il ne s'agissait que de simples fétus de paille. De plus, les enfants de Darkseid semblent eux aussi donner du fil à retordre à nombre de justiciers, pourtant rompus à des combats du genre. Le Predator. Le nom fait écho en son coeur sans qu'elle le veuille; car il l'appelle et impose sa présence à la jeune femme. Tandis que ses soeurs s'ajoutent aux rangs des autres Lantern et les aident du mieux qu'elles peuvent dans la maîtrise du chien fou de Darkseid, Ferris sent le Predator la pousser à l'appeler. Si il le faut, il le fera. De force.
Ce coeur a besoin de moi. Il a besoin de ressentir l'amour. Il l'a perdu. Tellement perdu.
En voyant finalement Martian Manhunter commencer à établir un début de contrôle mental sur l'homme aux sept anneaux, Carol a une idée.
"Star Sapphire protégez-moi ! Je vais profiter de la brèche mentale pour entrer dans son esprit et tenter de le ramener à la raison !!!"
Hurle-t-elle, avant de se mettre au plus près du possédé. Les Star Sapphire joignent alors leurs forces à celle des Green Lantern ayant déjà bien du mal à maîtriser la situation et ce, même avec quelques renforts provenant de l'ancienne Justice League. Carol évite les projectiles et se met en place. Un halo de rose, dansant comme les flammes se met à l'envelopper tandis qu'elle entre finalement dans la brèche instaurée par Martian. Son esprit commence alors à vaquer en anticipant chaque danger, chaque menace posée par les anneaux et sans doute Darkseid.

Elle arrive finalement auprès d'un souvenir. Un souvenir heureux entre une mère et son enfant, où la figure maternelle encourage la chair de sa chair à continuer de dessiner sous ses yeux émerveillés. La mère l'embrasse, le félicite tandis que la vue se dégage sur une superbe peinture représentant justement sa mère, fière, menton levé et vous toisant de son regard empli de vie.


@Yoann Guillemenet

Comment peut-on renier la vie, alors qu'on a aimé cette vie qui nous a fait naître ...
Lâche-t-elle dans cet esprit troublé. Carol ressent les soubresauts de son âme, tentant de l'éjecter et sans doute contre attaquer. Mais elle résiste, même si cela lui demande un grand effort. Elle comprend enfin, en remarquant l'absence d'un père. D'autres souvenirs font surface pour donner des réponses aux questions de la jeune femme. Ganthet apparaît, elle ressent l'amour qu'éprouve alors Kyle pour le gardien; un amour qu'un fils éprouve face à un père. Vient ensuite l'image d'une jeune femme aux cheveux roux, souriante, qui l'appelle : son nom est Kyle Rayner.
"Kyle Rayner. Ta peine est grande. Mais tu as toujours aimé la vie. Je le vois dans ton coeur.
- Arrrrrgh ....!
- Darkseid n'a fait que semer le trouble. Profiter de tes faiblesses pour faire de toi l'instrument qui détruira le reste des êtres que tu aimes encore.
- Je n'ai plus personne ! PERSONNE ! ILS M'ONT TOUS TRAHI !
- Ta mère. T'a-t-elle trahie ? Il n'est pas trop tard Kyle. Tu peux te donner une seconde chance ..."
Le coeur de Carol s'alourdit. Une seconde chance. Venant d'elle ces paroles peuvent paraître risibles. Combien de chances avait-elle donné à Hal ? Pour quel résultat, quel amour, à part le sien ? Elle qui si souvent a rêvé de ses bras, la rafraîchissant bien plus que le jour qui se lève. De se fondre dans ses yeux bruns. À jamais. Seul sa mémoire l'embrasse, dans des souvenirs passés ... à jamais.
"Ne renie pas un amour qui t'a toujours été donné, Kyle ... c'est l'une des plus belles choses qu'il soit."
Elle ne sait si il entendra raison. Ou explosera de rage. Auquel cas, le Predator en profitera pour venir. Elle le sent. Et cela risque de rendre les choses bien plus compliquées.

© 2981 12289 0

Résumé :
 



Because of you
We said goodbye, you told one so many times, we've made our peace. But this is love, I'll never give you up. I know your love is come haunting me like a river always running. I keep losing you like a fire always burning. I'll be here for you.•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3783
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018 - 8:06
Quand Batman se met à bredouiller comme un gosse mal dans ses baskets, ça ne peut signifier qu'une chose : il ne leur reste plus qu'à numéroter leurs abattis. La situation est suffisamment grave pour que toutes et tous osent dire les trucs qu'ils avaient gardé pour eux jusqu'à présent.

Jade en était émue jusqu'aux larmes. Ainsi le Batman était humain ? Alors, son sort était le moins enviable de tous ? A intriguer, manipuler, se rendre détestable de toutes et de tous... tout en souffrant intérieurement du contre-coup de ses propres actes, en étant seul comme cela n'était pas humain de l'être ?

Elle aurait bien poussé les atermoiements jusqu'à prendre Batman dans les bras et à lui faire un gros câlin mais le dossier "Darkseid" vint s'inviter de manière un peu plus concrète à la réunion des Green Lanterns.

Grail. Kalibak. Et l'autre fils dont elle avait mangé le nom.

Qui venaient dans une salle de congrès réunissant virtuellement tous les porteurs d'anneaux verts de la galaxie.

Qui venaient montrer que le mal triomphe de tout, que rien ne l'arrête et que l'espoir est vain, la volonté caduque pour peu qu'il s'agisse de la volonté de faire le bien.

Jade comprit que leurs ennuis ne faisaient que commencer.

Ses camarades réagirent promptement à l'arrivée de Superman. Batman enfila sa nouvelle armure, Hawkman, Diana filèrent vers Grail ; Superman entreprit de combattre Kalibak ; Jessica - elle la vit de loin - alla se mettre aux ordres de John Stewart pour savoir si le Corps avait un plan coordonné pour sauver des vies ou combatte les belligérants...

Et il y avait Kyle. Sous le coup d'une double attaque. Martian tout d'abord qui l'avait attaqué psychiquement. Puis, alors que le Martien était parti se rendre utile ailleurs, une femme inconnue avait commencé à parlementer avec Kyle.

Kyle. Une autre victime de Darkseid. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, c'était littéralement en Enfer. Elle avait pratiqué un acte de chirurgie pour séparer son ex de son anneau, anneau qui le tuait et l'asservissait au maître d'Apokolips.

Visiblement, ça n'avait pas été suffisant.

Jade s'envola au dessus de la foule déchaînée et fila directement vers Kyle. A sa main, tous les anneaux du spectre, tous les anneaux possibles et imaginables. Jade trembla. Il était tellement puissant, tellement passionné par tout ce qu'il faisait, il avait pu aller là où personne n'aurait pu - ou du - s'aventurer et...

... il s'était perdu.

La jeune femme lui parlait des gens qu'il avait aimé et lui ne parlait que de trahison. Comme un fou, comme un dément.

"Kyle, bordel mais tu fous quoi ?" lança Jade avec un petit sourire de circonstance aux lèvres.

"Je... Je t'ai jamais trahi, souviens-toi... C'est toi qui m'a larguée pour Wonder Woman Junior. Je... et..."

Elle baissa les yeux et rougit sous sa peau verte. La honte : elle déballait sa vie privée-gênante alors que l'ensemble des Lanterns se prenait une grosse pâtée.

"Je t'ai détesté pour ça. Je t'ai même haï. Mais... au fond, je te comprends maintenant. C'est la vie, il y a des gens qui s'en vont et d'autres qui restent. Mais l'amour existe. Je... J'ai..."

Elle marqua une pause pour avaler sa salive et poursuivit :

"A entendre, Mademoiselle ici présente..."

Elle parlait de Carol.

"... il y a des filles qui t'ont plus marqué que d'autres, je ne suis pas dans le lot de celles-là... mais tant pis pour moi, ça m'empêche pas de vivre et de continuer. Si tu cèdes à Darkseid, tu nies tout ce que tu as été : l'amour ne peut exister qu'avec la volonté de vivre, qu'avec l'espoir dans l'existence ! La peur, la rage, l'envie... ce n'est pas toi. Ça n'a jamais été toi. Il faut lutter. Tu penses que les gens que tu as aimé seraient fiers de ce que tu fais, là ? Tu penses que les gens que tu es destiné à aimer dans le futur seront encore là une fois que tu seras devenu le héraut de Darkseid ?"

Clairement, elle tentait le tout pour le tout : trop faible pour lutter contre Kyle ou l'un des quelconques monstres lâchés sur le Congrès, Jade tente de retourner celui qui ne pourrait qu'être un allié de poids. Ou du moins de le faire suffisamment douter pour qu'il s'abstienne de se déchaîner de toutes ses forces, ici...

[HJ /

- Jade file vers Kyle
- Ensuite de l'attaque de Martian et de l'action de Carol, Jade tente de raisonner Kyle en lui parlant d'amour, d'espoir, de volonté, en faisant appel aussi à leurs souvenirs communs

/ HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 866
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018 - 8:36
Le rendez-vous était donné sur Colu ; une rencontre, une assemblée, un échange.
Un congrès.
Où tous étaient conviés. Tous les empires, tous les systèmes, tous les mondes ; toutes les civilisations. Pour discuter. Pour évoquer le pire. Pour trouver une solution.
Pour stopper Darkseid.

Hélas, avant même que les échanges puissent naître, l’ennemi est passé à l’action – et a envoyé directement les siens, ses proches, ses héritiers ; ses Monstres.
Grail. Grayven. Kalibak.
Accompagnés par l’Hybrid Lantern, un Kyle Rayner armé d’un anneau de chaque Corps, et contrôlé par Darkseid lui-même.

La panique est totale ; le chaos absolu. Des morts sont déjà comptés, et le bâtiment du congrès galactique est en ruines.
Ils attaquent. Ils s’acharnent. Ils détruisent. Ils n’ont aucune pitié et ne s’arrêteront pas.
Sauf si on les force – et quelqu’un les force.



Si les Green Lanterns entendent s’occuper seuls de Kyle Rayner, l’un des leurs, leur héraut, leur héros, le trio d’enfants de Darkseid représente, à eux seuls, une menace d’ordre cosmique, apocalyptique ; ils sont capables de raser un système entier, seuls, et en moins d’une heure.
Ils sont instoppables, inarrêtables ; terribles et monstrueux.
Mais, pourtant, certains se lèvent contre eux – se lèvent pour les arrêter ; pour donner leurs vies pour cela.

Superman tente de bloquer Kalibak, provoquant un chaos terrible, dans un déluge de violence et de destruction que très peu ont pu observer jusque-là.
Batman, dans son armure Hellbat, file vers Grayven, et est aidé par Starman, qui tente de décapiter le monstre. Grayven réussit à bloquer le rasoir avec ses pouvoirs, mais est alors pris à partie par Batman – qui est projeté en arrière par un seul coup, et vient s’écraser à proximité de Gavyn.
Hawkman s’en prend à Grail, mais est rapidement pris à partie par la fille de Darkseid ; heureusement, Wonder Woman vient l’aider, et l’affrontement prend une allure encore plus mythique, encore plus mythologique quand la jeune femme récupère son trident et provoque plusieurs éclairs.
Martian Manhunter vient aider les Green Lanterns, et participe ainsi aux bonnes idées émises par Jessica Cruz en tentant d’affaiblir télépathiquement Kyle Rayner ; en vain. Ce dernier ne le regarde même pas, et lui adresse un terrible rayon Rouge, recréant en lui une bouffée de Rage qu’il a eue tant de mal à quitter.

Cependant, les Star Sapphire révèlent leur présence jusque-là secrète, et si la majorité va aider les civils avec les troupes de Throneworld, Carol Ferris profite de la percée psychique de J’Onn J’Onzz pour pénétrer dans l’esprit de Kyle Rayner.
Elle tente alors de surfer sur son amour pour sa mère… qui provoque une légère faiblesse, chez l’Hybrid Lantern, qui hésite quelques instants. Jade en profite alors, et parvient à parler directement à son ancien amant. Ses mots, additionnés aux attaques, semblent réellement toucher... et le faire hésiter.

L'Hybrid Lantern s'arrête ; il se tourne vers Jennie.
Et elle peut, alors, entrapercevoir l'esprit... l'essence de l'homme qui l'a aimé, et qu'elle a aimé ; hélas, cela ne dure pas.



Sans prévenir, l'influence de Darkseid reprend - et un hurlement de fureur s'échappe de sa gorge, alors qu'il agresse littéralement Jade avec des rayons verts et jaunes. Il enchaîne en lui imposant une poussée de Compassion, la forçant à ressentir toute la détresse de ceux qu'elle a croisés et perdus au fil de ses années de lutte.
En parallèle, il tire des rafales de pure énergie jaune vers les Lanterns, tentant d'en tuer plusieurs - avant d'utiliser l’énergie Orange contre Carol, pour former une fusion impie avec l’Amour, et laisser sortir le pire de la jalousie de la jeune femme, si longtemps négligée par Hal au profit des Lanterns avec qui elle combat…

Les affrontements sont terribles, mais même le nombre des héros ne leur permet pas de l’emporter.
Les enfants de Darkseid et l’Hybrid Lantern avancent, encore ; tiennent. Et détruisent, encore et encore, provoquant des destructions par centaines.

Les délégations fuient, alors.
Aidées par les Star Sapphire et par Throneworld, les ambassadeurs, représentants, agents et autres envoyés se précipitent vers les navettes… pour se sauver ; sauver leurs vies.
Seule la survie compte, alors. Seul le confort personnel. Seul l’intérêt individuel perdure.
Jusque-là.


« Pathétiques créatures. Est-ce là tout ce qui peut m’être opposé ? »

Grayven frappe violemment dans ses mains, et projette au sol Starman – mais aussi Batman, qui tentait de se redresser. Celui-ci active finalement les spécificités de l’armure Hellbat, bondit en avant et tente de violemment frapper l’ennemi au visage.
En parallèle, plusieurs vaisseaux commencent enfin à décoller de Colu. Les dispositifs de défense ne s’activent pas, provoquant l’incompréhension et la fureur des invités envers leurs hôtes qui, étonnamment, semblent littéralement absents.


« Un minable héritier dirigeant ? Un misérable humain ? »

Grayven bloque le coup que Bruce veut porter, et l’écrase violemment au sol ; un cri de douleur s’échappe de l’armure, mais un fracas absolu de métal brisé se fait entendre quand Grayven arrache littéralement un pan entier de la combinaison.
En parallèle, les Daxamites hurlent sur les Thanagariens qui préparent un plan de vol trop proche du leur ; et les Ranniens tentent d’empêcher Adam Strange de partir au combat, comme son instinct l’exige.


« Vous ne pouvez rien contre Darkseid. Vous ne pouvez rien contre l’Anti-Vie. Pourtant, vous vous acharnez. »

Le Batman tente d’utiliser le reste de son armure, de tirer plusieurs attaques contre Grayven – mais ce dernier encaisse entièrement les tirs, avant de s’emparer du reste de l’armure. Il tire, arrache, et se prépare même à déchirer entièrement les éléments devant lui.
En parallèle, les Dominators utilisent leurs capacités pour repousser les agents de la Citadelle, qui entendent profiter de leur vaisseau pour fuir plus rapidement ; des rixes sont provoquées par des simples regards dans le vague ou trop appuyés.


« Pourquoi ? Pourquoi faire cela ? »

Plusieurs autres cris de douleur se font entendre, tandis que le corps de Bruce est maltraité dans la carcasse ; Grayven continue.
En parallèle, les Khunds provoquent un esclandre car certains pensent que des Durlans veulent les envahir ; les mêmes Durlans restent en retrait, craignant le pire.


« Votre projet n’avait aucun sens. Un congrès ? Une assemblée ? Ils ne s’écoutent pas. Ils ne s’entraident pas. Ils se laisseront mourir les uns les autres, avant de tous tomber ; Colu en premier. »

Grayven abat violemment son poing sur le casque de l’armure, qui explose… mais sans toucher le crâne de Bruce, qui a réussi à activer la sortie d’urgence ; il roule désormais à l’arrière, blessé et touché. Grayven sourit sadiquement, avant d’envoyer une nouvelle rafale d’énergie vers Starman.
En parallèle, les Okaarans font tomber plusieurs agents de Throneworld dans l’espoir d’activer l’évacuation, à leur profit.


« Leurs systèmes de défense sont éteints, humain, parce que nous le voulons… parce que Darkseid le veut.
Brainiac est à nous. Brainiac a été happé, brisé, vaincu et soumis par Darkseid ; Darkseid Est. Darkseid Est partout, et Darkseid Est Brainiac – Colu ne peut donc rien déclencher. »


Une image apparaît entre les deux combattants...
... celle d'un affrontement, d'une opposition qui finit en asservissement, en soumission ; en défaite, de Brainiac.
La révélation est terrible… et Grayven utilise ses pouvoirs pour accéder aux systèmes de Colu, faisant ainsi entendre à toute la planète, tous les ambassadeurs ce qu’il dit, ce qu’il se dit ; la peur, la terreur s’empare alors des cœurs, tandis que les vaisseaux continuent de partir – et que la haine se répand entre les représentants.


« Pourquoi, alors ? Pourquoi vous acharner, quand tout est perdu ?
Darkseid Est, humain. C’est irrémédiable, comme sa victoire.
Pourquoi t’acharner ? Qu’as-tu à dire, finalement, à celui qui va t’anéantir – à celui qui va dominer cet Univers, sans que tu ne puisses rien n’y faire ? Quels sont tes derniers mots, humain ? »


Grayven s’arrête devant Bruce, blessé au sol ; ce dernier relève lentement ses yeux vers l’ennemi, et ses pupilles blanchâtres se figent sur lui.
Au loin, tous les représentants, les ambassadeurs se sont arrêtés – et écoutent, attentifs, ces derniers mots ; ceux d’un de ces humains qui sont, selon eux, à l’origine de tout cela, et qui ont l’impudence de se battre, alors que tout est perdu. Crétins, pensent-ils ; bande de crétins.


« Mes… derniers mots ? Ha. »

Ses lèvres blessés esquissent un sourire rougi par le sang et les blessures.

« Rendez-vous en enfer. »

Les pupilles de Grayven s’éblouissent, quand il active son pouvoir et quand sa fureur domine.

« Pathétique. Ne vois-tu pas que tout est terminé ? Ne vois-tu pas qu’il n’y a plus d’espoir ? »

Les yeux de Grayven rougissent – et tirent, expulsant un rayon similaire à la Sanction Oméga de son père.
Cependant, cette attaque est moins rapide et terrible que celle de Darkseid, et Batman réussit ainsi à effectuer un salto, évitant le premier jet ; hélas, le rayon le poursuit, et Bruce utilise ses forces au maximum pour courir, sauter, éviter le rayon.



Il y parvient – il l’évite, même, mais va céder.
L’attaque va le toucher, va le frapper, va le faire disparaître, va… s’évaporer, quand un pan entier d’un mur du bâtiment s’écroule devant lui. Ledit mur se liquéfie au contact, mais cette Sanction Oméga affaiblie cesse de fonctionner – et le Batman est sauvé, bien qu’affaibli.
Lui et Starman ne sont, heureusement, plus seuls.


« Cet homme ne s’arrêtera pas tant qu’il peut respirer. Aucun de mes camarades ne le fera. Moi ? J’ai un problème différent. »

Une silhouette puissante et massive se pose juste devant Bruce et Starman, qui parvient à se redresser ; une cape rouge flotte au-dessus d’un costume bleu, endommagé par les coups reçus – moindre que ceux portés.
Au loin, Kalibak tente de se remettre d’un enchaînement abominable ; Superman l’a incapacité, au moins pour un temps, et il est directement venu aider ses amis.

« J’ai l’impression constante de vivre dans un monde fait de verre. Je suis toujours obligé de faire attention à ne pas casser quelque chose… à ne pas casser quelqu’un. Je ne m’autorise jamais à perdre le contrôle, même pour un moment, car quelqu’un pourrait en mourir.
Mais vous… ta sœur, ton frère, toi… vous pouvez encaisser, hein, mon grand ? N’avons-nous pas ici une rare opportunité de me lâcher – et de montrer pourquoi je me bats ?! »


Alors que Grayven tente de réunir son énergie pour une nouvelle attaque, Superman le surprend à super-vitesse – et bondit vers lui, pour lui adresser un coup d’une portée terrible !
Grayven est violemment propulsé à plusieurs dizaines de mètres, et vient brutalement s’écrouler aux pieds de Kalibak. Au loin, Grail combat encore Wonder Woman et Hawkman, tentant d’arracher les ailes de l’un et d’étouffer l’autre, mais ses deux frères semblent réservés à l’Homme d’Acier… et tous les ambassadeurs et représentants restent figés, quand il continue de parler.


« Tu as interrogé mon ami pourquoi il se bat, pourquoi il s’acharne, pourquoi il refuse l’Anti-Vie… pourquoi il entend défendre les ambassadeurs, les envoyés, les représentants qui, je l’entends, s’entretuent pour fuir. Tu as tenté de le briser, de percer ses valeurs, d’anéantir sa confiance ; je reconnais là les méthodes de ton père.
Elles ne fonctionneront pas. Ni sur lui, ni sur nous, ni sur quiconque. »


« RAAAAAH ! TAIS-TOI, KRYPTONIEN ! TAIS-TOI ! »

Kalibak s’est remis, et bondit vers Clark – qui l’accueille d’un terrible direct du droit, qui le repousse à quelques mètres.
A proximité, Grayven se relève, enragé ; Superman continue.


Accompagnement musical:
 

« Je les entends, je les vois. Je voudrais leur parler, les exhorter, les aider… je voudrais tant leur dire, mais je suis obligé de vous stopper, de vous empêcher de réaliser le pire. »

Grayven tire deux rafales d’énergie, qui affaiblissent et poussent Clark au sol ; pour une seconde, il semble rongé par une douleur absolue, incapable de bouger. Mais une seconde seulement.
L’Homme d’Acier frappe ses mains, provoque une onde de choc et repousse Grayven.


« Je lis dans leurs yeux la même peur qui pourrait saisir mon propre cœur.
Un jour viendra, où le courage des hommes, des femmes, des vivants s’effondrera… où nous trahirons nos amis, où briserons nos liens et serments – mais ce jour n’est pas arrivé.
Ce sera l’heure des loups et des boucliers brisés quand l’Âge de la Vie s’effondrera, quand l’Anti-Vie de Darkseid l’emportera.
Mais ce jour n’est pas arrivé ! »


« FAIS-LE TAIRE ! »

« RAAAAAAAAAH !!! »

Grayven tire une nouvelle rafale, Kalibak bondit – mais la super-vitesse de Superman les surprend, et ses poings viennent violemment propulser le fils aîné vers le plus jeune.
Clark recule alors, et semble sur le point de chuter… il s’écroule, même, tombe après un coup abominable.

Cependant, il continue, autant à tenir qu’à parler.
Et, en parallèle, les représentants et ambassadeurs écoutent encore – écoutent, définitivement, ses mots ; et sentent quelque chose. Une pensée. Une pulsion. Une émotion, qui grandit en eux au fil de son discours.


« Aujourd’hui… aujourd’hui, nous combattrons. Pour tout ce qui est bon… pour tout ce qui Vit, pour la seule perspective de pouvoir encore vivre, de pouvoir encore s'affronter, de pouvoir encore s'en vouloir, de pouvoir échanger avec autrui, de pouvoir connaître et aimer ses proches. Si Darkseid l'emporte, tout disparaîtra - la liberté, mais aussi l'amour, la haine, la propriété, l'envie... la Vie elle-même disparaîtra.
Ce combat n'est pas juste une opposition, juste une guerre. C'est l'affrontement ultime. La Vie face à l’Anti-Vie, face à Darkseid, face au Mal que vous représentez - et nous combattrons ! »


Kalibak se redresse, Grayven aussi ; ivres de pouvoir et de fureur.
Mais Superman ne les regarde pas – il se tourne. Il se tourne vers les Green Lanterns, qui souffrent face à un Kyle Rayner déchaîné et à priori invincible ; vers ses alliés, qui luttent et peinent, quasiment vaincus ou brisés ; vers les représentants et ambassadeurs, qui l’écoutent… et se tournent vers eux.
Et sentent, toujours, quelque chose en eux ; une boule. Une boule dans leurs ventres, leurs cœurs et leurs âmes, qui ne cesse de grandir.


« FUYEZ OU COMBATTEZ. CE N’EST PAS NOTRE COMBAT, NI CELUI DE COLU, NI MÊME CELUI DES HUMAINS… C’EST LE COMBAT DE LA VIE CONTRE L’ANTI-VIE !
FUYEZ OU COMBATTEZ, MAIS JE VOUS EN CONJURE… POUR TOUT CE QUI VOUS EST CHER, JE VOUS ORDONNE DE TENIR !!! »


Les mots s’échappent de ses lèvres – mais ils sont les derniers.
Car Kalibak et Grayven lui tombent dessus, avec une violence absolue.

Affaibli, touché, bloqué, Superman est littéralement passé à tabac par les deux fils de Darkseid, qui libèrent une fureur terrible sur lui ; une violence qui dépasse les analyses, les règles, les morales.
Ils frappent, ils tapent, ils blessent – encore et encore ; ils ne s’arrêteront pas avant de l’avoir tué, et si cela ne dure que depuis quelques secondes, le cœur de quiconque voit cela ne peut que se serrer devant une telle férocité.

Grayven et Kalibak s’acharnent sur Superman ; ils vont le tuer.
Nul ne semble pouvoir rien faire, face à une telle débauche de puissance et de haine – nul ne semble capable de les arrêter.
Mais l’impossible se produit.

Alors que les derniers coups allaient être portés, alors que Superman allait périr… Kalibak et Grayven s’arrêtent – car ils sont repoussés.
Des bras puissants de Daxamites les projettent en arrière. Des tirs précis et puissants, issus de snipers Thanagariens placés dans les cieux les gênent. Des dispositifs mécaniques et vicieux envoyés par les Dominators, des Psions et la Citadelle les empêchent d’avancer. Des coups portés par des Khunds enragés les affaiblissent. Leurs membres sont figés par la métamorphose de plusieurs guerriers Durlans, et leurs visages maltraités par les techniques des Okaarans.
Surpris, gênés, choqués, touchés, Kalibak et Grayven reculent… reculent encore et encore, tandis que les autres ambassadeurs, les autres peuples, les autres envoyés arrivent, et viennent autant contre eux que contre Grail ou l’Hybrid Lantern.

Ils sont unis ; ils se sont tous unis.
Contre un ennemi unique.
Et se tiennent, désormais, comme une seule ligne - face à l'ennemi, rassemblés enfin.


Accompagnement musical:
 


Superman, affaibli, se redresse difficilement, grimace, le visage boursouflé par les coups ; il met quelques instants avant de comprendre ce qu’il se passe – puis, malgré la douleur, il exprime sa pensée sincère par une émotion évidente.
Il sourit ; il sourit en découvrant tout cela.


« Superman ? Ca va ? »

Adam Strange lévite avec son jet-pack, armé avec un pistolaser ; il se positionne devant lui, tandis que les Ranniens filent vers les Lanterns, pour assister ces derniers, mais aussi Jessica, Carol et Jade.

« Je… oui. Je… je crois bien que oui. »

« Okay. Repose-toi, tu as déjà beaucoup donné. Soldats, avec moi ! »

Le héros de Rann file rejoindre ses troupes, et aider les Lanterns.
A proximité, les ambassadeurs ont fui leurs navettes, abandonné leurs projets de fuite, et se lancent dans la bataille contre les enfants de Darkseid… malgré leurs peurs. Malgré leurs haines. Malgré leurs différences. Malgré leurs égoïsmes.
Ils se battent – les uns pour les autres. Ils se battent, ils se sauvent, ils se protègent, ils se couvrent. Ils se battent ensemble… parce qu’ils ont entendu les mots de Superman. Ils ont vu les actes des humains. Ils ont compris.

C’est leur Univers ; c’est leur Univers, que Darkseid menace.
Le leur. Où se trouvent leurs foyers.
Cela vaut de se battre. Cela vaut de se faire confiance. Cela vaut de dépasser les vieilles querelles… car ce n’est pas juste une guerre, ou une bataille, ou une quête.
Il s’agit de la Vie contre l’Anti-Vie ; cela vaut le sacrifice de tous les intérêts personnels, pour pouvoir continuer à vivre comme ils l’entendent... à vivre, tout simplement.

Superman sourit, encore, avant de se redresser ; il prend une grande inspiration – puis y retourne, en filant vers Kalibak, qui maltraite des Daxamites puissants, mais inexpérimentés.
Mais, alors qu’il file, qu’il bondit, ses camarades se remettent et tentent de se reprendre… non sans oublier leurs propres projets. Batman, par exemple, parvient à se redresser malgré la douleur, et se tourne vers son armure Hellbat, brisée. Il pousse un profond soupir devant elle, avant de fixer son attention sur Starman.


« Merci. »

Un hochement de tête, avant qu’il ne se tourne vers les combats – qui continuent, et s’amplifient alors que la fureur des Néo-Dieux devient de plus en plus forte.

« Tu nous connais, Prince Gavyn. Tu sais qui nous sommes. Tu t’es battu à nos côtés.
Tu sais que j’ai formé le vœu, devant tout l’Univers, que la Justice League protégera les faibles, les innocents, les vulnérables… partout, sur n’importe quel monde, dans n’importe quel galaxie. Je t’avoue que, en venant ici, après la débâcle d’Oa, j’ai regretté ces mots. »


Sa voix, affaiblie par les coups, est lourde, lente, traînante.

« Mais Superman est revenu – et l’Espoir aussi.
Jadis, notre groupe s’est appelé Justice League of America, puis Justice League directement. Puis, encore, Justice League International, avant que nous choisissions de nous cantonner à Justice League, uniquement ; je pense que nous allons encore changer. »


Malgré les douleurs, les tremblements, Bruce s’empare de Batarangs dans une main, et d’un gant électrifié dans l’autre.

« Nous affrontons Darkseid ; nous affrontons le Mal. Nous luttons pour la Vie, contre l’Anti-Vie, et Superman vient de convaincre les représentants de tous les empires d’oublier leurs différences pour s’unir.
La promesse formée demeure. Le serment demeure. Nous sommes la Justice League. »


Il se tourne, finalement, vers Starman, et esquisse un sourire sincère, étonnamment plein d’espoir.

« Nous sommes la Justice League de l’Univers – et tout être vivant en fait partie.
Soyons dignes de cela. »


Sans prévenir, il file alors vers Grail, qui s’en prend à Carter et à sa chère Diana, qu’il n’a cessé de suivre au fil du combat, même quand il fut maltraité.
Et, tandis qu’il court, il désactive l’émetteur qu’il a utilisé jusque-là, et qu’il avait connecté à Colu – mais à tous les systèmes, aussi.
A nouveau, les ambassadeurs, les représentants et leurs mondes d’origine ont tout entendu ; tout ce qu’il a dit, comme il le souhaitait.

Il y a des mois, il a formé une promesse, pour l’équipe ; il entend la tenir.
Et, avec Clark, avec Diana, avec Carter, avec Jade, avec Gavyn, avec Zatanna, avec Jessica, avec Carol, avec tous les autres… avec tous les vivants, tous les membres de cette J.L.U., il sait qu’il réussira.
Tremble Darkseid, pense-t-il ; l’Univers relève ton défi !




(HJ/ Résumé rapide :
- Le chaos est total, le bâtiment est anéanti ;
- Superman et Kalibak créent un chaos terrible et violent / Starman n’arrive pas à décapiter Grayven, Batman le frappe mais est violemment rejeté et tombe aux pieds de Gavyn / Hawkman a l’aide de WW face à Grail, qui créé des éclairs avec son trident / Martian tente d’affaiblir Kyle pendant que Jessica donne ses conseils, mais Kyle est imperméable à l’attaque et envoie une bouffée de Rage vers J’Onn / Kyle est affaibli par la tentative de Carol et surtout par les mots de Jade, il hésite et semble redevenir lui-même, avant que Darkseid ne le reprenne, et le pousse à tirer violemment sur les GL, à tirer violemment en jaune et vert contre Jade pour lui imposer une bouffée de Compassion pour qu'elle sente les morts croisés au fil de ses aventures, puis utilise ses pouvoirs pour instaurer en Carol l’Envie et la fusionner avec l’Amour, pour faire ressortir sa jalousie née de sa période compliquée avec Hal ;
- Les représentants et ambassadeurs s’acharnent pour fuir, en ne pensant qu’à eux ;
- Grayven repousse violemment Starman, maltraite Batman, détruit l’armure Hellbat, utilise ses pouvoirs pour que toute la planète entende ce qu’il dit et ce qu’il se dit autour de lui. Il révèle que Brainiac est désormais contrôlé par Darkseid, ce qui empêche Colu d’utiliser ses défenses ;
- Grayven tire un simili-Rayon Oméga vers Batman, qui l’évite autant que possible avant de céder. Starman est frappé par une attaque différente, Batman va subir la Sanction Oméga – mais est sauvé par Superman, qui a bloqué Kalibak, puis super-frappe Grayven avant de le ramener vers Kalibak ;
- Tous les représentants et ambassadeurs écoutent, tandis que Grail tente d’arracher les ailes de Hawkman et d’étouffer WW ;
- Superman se lance dans un discours inspiré pour repousser Grayven et Kalibak, il résiste à leurs attaques et interpelle directement les ambassadeurs… avant de céder, et d’être violemment passé à tabac par les deux fils de Darkseid ;
- Superman va périr… quand il est sauvé par tous les ambassadeurs, qui ont entendu son discours, vu la JL se sacrifier, et ont compris qu’il s’agit de la Vie contre l’Anti-Vie. Ils dépassent leurs différences, et s’unissent en s’en prenant à Grayven, Kalibak, Grail et l’Hybrid Lantern directement ;
- Adam Strange demande à Superman si ça va, puis fonce vers l’Hybrid Lantern. Une partie des ambassadeurs vient aider, tandis que Kyle s’acharne sur les GL, Jessica et Carol ;
- Grayven et Kalibak sont pris à partie par les ambassadeurs, et Superman va les aider ;
- Grail s’en prend toujours à WW et Hawkman, mais une partie des ambassadeurs vient aider ;
- Batman se redresse, parle alors à Starman, évoque ses doutes sur sa promesse, sa foi retrouvée, et annonce que la JL est désormais la Justice League de l’Univers, avec chaque Vivant membre dans la lutte contre Darkseid. Son message est transmis à tous les ambassadeurs et à tous les mondes, avant qu’il fonce vers Grail pour aider ses alliés.
Voici, après ce très gros message, le début du dernier tour : le sujet s’achèvera sous peu, vous avez jusqu’au jeudi 28 juin 2018 pour répondre – et mener la charge ! /HJ)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/06/2018
Messages : 42
Localisations : Zamaron / La Terre.
MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018 - 12:56
Galactic conflict. "CAROL !"
Le hurlement de Falconer ne change pas la donne. Sa reine est touchée de plein fouet par le rayon orange. L'intervention de Jade, couplée à celle de Carol et Manhunter a été vaine. Et pourtant, la reine de Zamaron a vu; elle a vu qu'en cet homme subsiste du bon. Subsiste de l'amour. Carol reste figée, son coeur battant violemment dans sa poitrine. Toute la douleur qu'elle a ressentie lors de l'acquisition de l'anneau violet, le Predator s'engouffrant en elle pour la première fois, le massacre de Katma Tui, l'abandon de Hal. Tout lui revient en mémoire et la torture. Tout cet amour qu'elle ressent, pour son peuple si fier, tout ce qu'elle a commencé à de nouveau aimer sur Terre par les yeux de Red Robin, elle le sent valser et se mélanger à tout ce qu'elle a toujours combattu jusque là. Et la chute est dure. Falconer se rue avec trois autres combattantes de l'amour vers leur dirigeante en train de perdre pied et s'en aller au sol. Carol elle, ferme les yeux et ressent les premiers prémices de douleur tordre ses traits.
"L'amour est magnifique, l'amour inspire. Mais l'amour peut aussi être mortel. Ne cède pas à l'anti vie Kyle Rayner. Je l'ai vu dans ce tableau ... tu aimes la vie."
Les derniers mots avant que son corps ne file vers le sol.

Un éclair rose survient, puissant, bien plus puissant que tout ceux des Star Sapphire réunies en ce jour funeste. Et il apparaît, grogne, siffle et prend entre ses pattes une Carol à moitié assommée, mais combattant toujours les émotions en conflit dans son esprit.
Avec moi, Carol Ferris. Ne faisons plus qu'un.
"Non. Si jamais je cède, tu me feras encore tuer."
La gemme. Tu as la gemme. Et tu tiendras. Nous n'avons fait qu'un, Carol Ferris. Ton amour doit-être purifié.
"Hal ..."
Sa voix se brise dans cette gorge contractée. Pourquoi l'appeler maintenant, alors qu'il ne pense qu'à son devoir, à lui-même ? Qu'il n'a jamais voulu être dans le partage. L'entité n'hésite pas; cette brèche est la meilleure qu'il puisse avoir pour prendre possession de la championne des Star Sapphire. Il n'entre pourtant pas en Carol, comme il l'a fait par le passé. Non, il s'agit de faire de Carol une arme poussant à instiller l'amour plutôt qu'à le faire ressortir chez son hôte. Le Predator profite de la présence de cette avarice pour en faire quelque chose de plus puissant. Plus ... mortel contre son opposé. Car elle entend le discours de Superman. Elle ressent chaque mot venir engouffrer son désespoir et sa douleur dans un torrent d'espoir et de survie. Et de nouveau, le Predator s'exprime.
Nous ne faisons plus qu'un.
Et de nouveau, Carol ouvre les yeux. Une bourrasque d'énergie violette envoie valser quelques Green Lantern et Star Sapphire et vient frapper l'Hybrid Lantern, qui ne peut que ressentir la puissance de l'amour en cet instant. Un promontoire de cristal violet se crée, remontant Carol et l'entité à hauteur de combat.



"Balzac, écrivain terrestre a écrit que l'amour est la fusion de deux âmes en une seule : c'est une sympathie qui réunit tellement deux cœurs que l'un n'a pas un sentiment qui ne soit partagé par l'autre. Une fois que l'on aime, l'amour s'empare si bien de tout notre être, qu'il n'y a plus que lui en nous, comme lorsqu'on est sur l'Océan dans une barque, et qu'on n'aperçoit plus que le ciel et l'eau qui se confondent. Je crois en cet espoir, en cette impulsion. Je vis pour lui, je combats pour lui. Et JAMAIS je ne laisserai l'anti-vie le retirer !!!"
De l'avarice est ressortie l'envie d'empêcher Darkseid et ses acolytes d'arracher ce bien précieux à l'hôte du Predator. Elle est décidée à ne pas le lui céder tel le jouet qu'il pourrait jeter à la benne quand bon lui semble. L'anneau se pare d'une intense lumière et sans attendre, Carol le pointe en direction d'un Kyle Rayner possédé. Puissante, mais incontrôlable.
"Que la volonté et l'amour s'allient. Que l'avarice ressortie d'un corps blessé serve notre cause. Que l'unisson de deux spectres distants apporte un nouveau souffle à notre vie et à cet être lésé par le plus cupide d'entre nous, Darkseid !!!!"
Le rayon part en direction de Kyle Rayner, suivi bientôt par celui d'autres anneaux au fragment de lumière violette. Toutes les femmes ralliées à la cause de l'amour s'unissent pour de nouveau piocher dans la mélasse infernale habitant ce coeur, les restes de son humanité et son amour.

Mais malgré cet acte et ce discours, Carol pleure. Des larmes roulent sur ses joues, signe de sa douleur et du combat interne qui lui arrache peu à peu des pans de son coeur. Aussi pur que soit son amour, il ne cesse de lui faire mal. Elle voudrait juste qu'il soit réciproque, qu'il puisse être fusionnel malgré les différences. Et que Hal se rende compte que le fuir ne fera que le distendre et le rendre plus difficile à supporter. Son âme crie, hurle et le Predator fait tout son possible pour bonifier cette douleur en quelque chose de plus fort. Quelque chose qui rappelle à Carol que même si elle n'aura jamais quelqu'un qui l'aimera en retour pleinement, elle ne pourra que l'utiliser pour devenir plus forte, aller de l'avant et surtout; garder l'espoir qu'un jour, elle sera aimée à sa juste valeur.

© 2981 12289 0

Résumé :
 



Because of you
We said goodbye, you told one so many times, we've made our peace. But this is love, I'll never give you up. I know your love is come haunting me like a river always running. I keep losing you like a fire always burning. I'll be here for you.•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/01/2017
Messages : 79
Localisations : Throneworld
MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018 - 14:14
Il avait vu, il avait écouté, il était tombé et il était maintenant temps de se lever. De se lever pour Throneworld, pour l'empire de la couronne et pour tout ce qui vit dans ce monde complètement fou. Écrasé par Grayven il puisa dans les énergies cosmiques pour se relever. L'espoir était quelques choses qu'il eût côtoyées de prêt, mais jamais il ne l'avait senti aussi puissante en lui. Elle était forte, elle était présente et elle triompherait. Au travers du chaos provoquer par la trinité, Starman hurla.

SOLDAT DE THRONEWORLD, NOUS PASSONS A L'OFFENSIVE ! BATTEZ-VOUS !

Des flèches de pouvoir cosmique sortir des débris et de la fuite. C'était les soldats de Throneworld qui fonçait, la lance pointée devant eux. Le pouvoir cosmique leur permettait de voler, et il se lançait telles des balles de sniper précis. Il allait être le bras armé de l'empire de la couronne qui n'allait pas accepter de disparaître aussi facilement. Ils se battraient au côté de tous, aux côtés des héros.

Puis Starman se releva, son costume avait été brisé et il retira ses lunettes. Il saignait du visage, et il était en colère.

Ted, Jack, Will... il est temps de voir jusqu’où nous pouvons pousser le pouvoir cosmique...

Il ferma les bras sur lui même et commença à absorber toute l'énergie cosmique qu'il pouvait retirer des étoiles avoisinantes, puis il alla plus loin, toujours plus loin, prenant l'énergie des étoiles des galaxies avoisinante. Le dernier souffle d'une étoile rouge mourante, l'étincelant puissant d'une naine blanche, la candeur naissante d'une étoile bleue et la force constante des soleils jaunes. Tous se jumelèrent à la puissance qu'invoquait Starman en son propre coeur. Il disparut sous la lumière. Tous furent aveuglés par cette lumière si pure, si blanche si forte, même le White Lantern paraissait terne sous cet afflux de force brute. Puis dans un cri de colère, tout s'évapora... Gavyn était toujours là, mais Starman n'était plus là.

I haved change... I AM NOW FUSION !



Et les étoiles ne vous laisseront pas les éteindre, force d'apokolyps. AAAAAAAAAAAAAAA !

Il fonça vers Grayven et frappa directement au visage. Le son de son coup rappelait la puissance d'une étoile, chaque coup était comme une météorite qui s'écrasait sur le visage de Grayven. Gavyn était une étoile en fusion, il était l'avatar même du pouvoir cosmique et celui-ci refusait de disparaître aux mains de tyran comme ceux-ci. Derrière Gavyn on entendit les soldats de Throneworld crier à l'unisson.


POUR NOTRE PRINCE! POUR GAVYN !
et ils redoublèrent d'efforts.

La sauvagerie et la puissance du cosmos se déchaînerait sur eux... voila se que représentait Fusion. Mais Gavyn savait qu'il ne pourrait tenir longtemps cette forme, son corps se déchirerait sous temps de puissance, mais s'il y avait un seul moment ou cette puissance était nécessaire c'était maintenant. A situation désespéré, mesure désespéré.

HRP :
-Gavyn est touché par le discours de ses nouveaux alliés de la ligue
- Il ordonne a ses soldats d'attaquer, il se lance comme des flèches vers les ennemis.
- Gavyn tente l'impensable en absorbant beaucoup plus de pouvoir cosmique qu'il n'en a jamais fait auparavant.
- Il se transforme, et devient une nouvelle entité nommé Fusion.
- Avec sa nouvelles puissances il s'attaque directement a Grayven au corps a corps.
- Devant le changement de leur prince, les soldats redoublent d'effort.
- Gavyn se rend compte que cette forme ne peut pas tenir longtemps, sinon il y laissera la vie, mais dans le cas présent, il n'avait pas le choix. Soi ils gagnaient, soi ils mourraient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2017
Messages : 161
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Localisations : Secteur 2814
New Titans
MessagePosté le: Mar 26 Juin 2018 - 21:30


Le Congrès GalactiqueApokolips Now La douleur physique qu’elle ressentit suite au choc de l’éclair jaune contre sa poitrine ne fut rien en comparaison de la peur brûlante et intense qui explosa brusquement en elle. Jessica vit la scène se dérouler au ralenti : elle voyait le chaos dans les gradins de l’assemblée, et la nuée de Lanterns vertes se démener contre Rayner – en vain. Elle vit ses mains se refermer dans le vide tandis qu’elle était projetée en arrière. Elle vit le monde courir à sa perte, jusqu’à ce que, finalement, elle ne heurte le mur de fond et que la violence du choc ne lui recouvre son champ de vision de blanc. Elle glissa au sol et s’écroula sur ce qui avait été, quelques instants plus tôt, une estrade, et qui n’était, désormais, qu’une pile de débris. Quelque chose s’enfonça dans son flanc et lui coupa un peu plus la respiration. Jessica roula sur le dos avec un gémissement de douleur mais surtout de peur. Sans qu’elle ne puisse rien faire, ses yeux se remplirent de larmes.

Elle envisagea de rester là, allongée dans la poussière et les débris, alors que ses collègues et amis luttaient au-dessus de sa tête. Elle envisagea de fuir le combat et de se faire oublier, mais il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître là les vieux mécanismes de la peur. Elle serra les dents et tenta, tant bien que mal, de se redresser pour passer au-dessus de la douleur lancinante dans ses côtes et son coccyx.

De l’extérieur du combat, la scène était encore plus terrifiante et chaotique. Du vert, mais aussi du rose désormais, sans oublier les différentes nuances du spectre émotionnel que Kyle Rayner pouvait manipuler à son aide – des pierres, de la poussière, des cris, des corps… Darkseid était là, et son message était clair. Jessica passa à une position à genoux, une nouvelle grimace sur les lèvres. Elle colla la paume de sa main contre ses côtes, à bout de souffle et dépassée par ce qu’il se passait autour d’eux.

« En plein jour ou dans la nuit noire… » souffla-t-elle pour elle-même.

A son doigt, elle eut l’impression que son anneau répondait à ses paroles. Non pas seulement en tant que mécanisme, mais en tant qu’entité. C’était comme s’il rayonnait en réponse, comme s’il la joignait dans son mantra. Elle ne put s’empêcher de penser à Ray. La Terre était si loin, et l’univers était bien parti pour vouloir les avaler tout entier. Mais elle se battrait – elle avait des tas de raisons de le faire, mais Ray était la plus importante, la seule qui compte réellement.

« Nul mal n’échappe à mon regard. »

Elle écarta sa main de son flanc, prit une profonde inspiration et se releva doucement. A plusieurs mètres d’elle, Superman se donnait en spectacle – et ça n’avait rien de péjoratif. Le combat qu’il menait était violent et terrible ; mortel, même, mais il faisait face, malgré les coups. Ce n’était pas lui, le clou du spectacle, c’était son message et ses mots – son espoir… l’Espoir. Grisée par cette nouvelle sensation qui vint s’ajouter au reste, Jessica reporta de nouveau son regard sur le champ de bataille, et ce qu’elle vit fut très différent cette fois-ci.

Elle vit des Lanterns en aider d’autres pour se relever, elle vit des Star Sapphires se joindre à eux, et elle vit, surtout, les politiciens, les membres de ce monde si divisé, s’unir face à la menace. Et, soudainement, la douleur n’eut plus tant d’importance. Jessica savait ce qu’il lui restait à faire si elle voulait rentrer chez elle, si elle voulait retrouver ce qui comptait tant à ses yeux…

Bon sang, elle ressentait tellement d’amour !

« Quand faut y aller… »

Elle serra son poing et prit son envol.

« Faut y aller, » répondit son anneau.

Jessica prit place aux côtés des Star Sapphires et, sans hésiter, elle braqua son poing sur Kyle Rayner. Darkseid était sur le point de découvrir une toute nouvelle puissance – une puissance qu’il avait lui-même créée, malgré lui. Et Kyle Rayner en serait la première victime. Il était temps que le Lantern prodige revienne parmi les siens.

Brûlante de détermination, Jessica rassembla toute la volonté dont elle était capable, et elle la lâcha en une attaque puissante qui vint se mêler à l’assaut des Sapphires. Vert et violet se mêlèrent, presque trop vifs et lumineux pour être vus à l’œil nu.

« A mort, Darkseid, » grinça Jessica, les dents serrées.



© 2981 12289 0

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/05/2018
Messages : 142
DC : Patty Spivot/Garfield Logan/Stephanie Brown
Situation : En train de combattre, comme d'habitude
Localisations : St Roch
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 26 Juin 2018 - 21:39
Carter avait vu et apprécié la réponse moins bruyante mais tout aussi claire de Diana. L'épée au poing et levée bien haut dans les airs, le signal qu'elle allait attaquer. Qu'elle se joindrait au combat malgré leur désavantage. Ensuite, il y avait eut le combat contre Grail. La Neo-Déesse Amazone avait clairement l'avantage sur le guerrier qui faisait appel à ses millénaires d'existence et toutes ses techniques de combat pour tenir bon. Et malheureusement, ça ne suffit pas.
Grail parvint à attraper l'une de ses ailes et à l'immobiliser au sol, faisant jurer Carter. Heureusement, Wonder Woman intervint à temps pour empêcher la fille de Darkseid de s'en prendre à lui à l'aide de ses dangereuses dagues.

-Merci du coup de main, princesse.

Dans un mouvement aussi souple que sa carrure pouvait le permettre, Carter se releva et fonça une nouvelle fois et chargea en direction de son ennemie en même temps que la princesse guerrière. Pendant ce temps, tout autour d'eux, les émissaires fuyaient pour leur vie. Abandonnant lâchement les Greens Lanterns et les quelques héros qui s'étaient élancés pour s'opposer aux rejetons de Darkseid. Etouffant un juron, Hawkman décocha un coup de masse dans la figure de Grail avant de lui donner un coup de pied au niveau de la poitrine.

-Aha... Comme c'est pathétique... L'Univers que vous protégez vous tourne le dos et vous laisse périr !

-LA FERME VILAINE ! Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, j'en ai rien à faire ! Se ne sont pas eux qui ont promit ! Se ne sont pas eux qui ont jurés de vous arrêter !

Et pourtant... Et pourtant, on ne pouvait pas nier que les représentants des espèces extraterrestres fuyaient, filaient, abandonnaient et perdaient même toute retenue en s'attaquant les uns les autres. En se menaçant les uns les autres. La panique gagnait et avec elle resurgissaient les vieilles rancœurs, les vieilles haines qui ne devraient plus avoir court tant le danger était grand.
Si certains avaient jugés les Terriens à cause de leurs querelles, de leurs faiblesses, on avait bien là une preuve flagrante d'une vérité implacable. L'Homme était faible et lâche lorsqu'il le voulait, mais les extraterrestres l'étaient également !

-Ils devraient tous s'incliner face à Darkseid ! Tous comme ces planètes que nous avons soumises. Comme ces mondes que nous avons brisés ! Mais que... Ne touches pas à mon trident, sale oiseau !

Hawkman s'était en effet jeté sur l'arme que tenait Grail dans le but pur et simple de le lui arracher des mains. Malheureusement, l'amazone maléfique envoya le guerrier ailé s'écraser brutalement contre un mur et l'homme tomba au sol. Sonné pendant quelques secondes et laissant donc Diana se débrouiller seule pendant ces mêmes secondes. Alors que le guerrier se relevait, il entendit les paroles de Superman et vit du coin de l’œil Clark faire face... A Grayven et Kalibak. Aux deux fils de Darkseid, alors que Batman était à terre plus loin.
Voyant que Diana était toujours debout, Hawkman l'aida en frôlant Grail pour la déconcentrer. En réponse, la fille de Darkseid voulu attraper l'une des ailes du guerrier ailé mais ce dernier lui attrapa le bras et, toujours dans les airs, la fit tournoyer avant de la lancer contre le mur contre lequel il s'était écrasé tout à l'heure.

-Interdiction de toucher à mes ailes, vilaine. Ni maintenant, ni jamais.


A ce moment-là Superman se mit à haranguer la foule de représentants terrifiés, observateurs et juges de ceux qui mettaient leur vie en jeu pour les sauver. Le discours de Clark fut... Inspirant, il n'y avait pas d'autres mots. Ses paroles étaient puissantes, belles. Des paroles de vrais chefs de guerre capables de mener des armées jusqu'au bout du temps et de l'espace et de redonner de l'espoir aux âmes les plus terrifiées. Un vrai chef, un meneur comme l'Histoire n'en n'avait connu que peu.
Et encore, Hawkman n'était pas sûr que les grands meneurs de l'Histoire lui aient tenu tête.

-Ça c'est notre Superman !

Hawkman avait un grand sourire sur les lèves malgré le côté désastreux de la situation. Grail lui dédia un regard plein de fureur, mais il n'en n'avait cure. En lui, un guerrier millénaire se sentait revigoré et prêt à se lancer à l'action. Pour tout casser, pour anéantir le mal ! Pour permettre à la Vie de triompher de l'Anti-Vie !
Et son sourire s'élargit encore lorsque les représentants eux aussi galvanisés vinrent portés secours au pauvre Kal-El malmené par Grail et Kalibak avant de se séparer pour venir en aide à tous les défenseurs de l'Univers. A tous ceux qui luttaient pour préserver la Vie de l'Anti-Vie. C'était beau !
C'était une réponse à la hauteur du discours enflammé du dernier fils de Krypton.
Enfin, Batman repris également la parole, s'ouvrant et s'exprimant Et si elle a douté un moment comme elle l'avoue, la chauve-souris de Gotham était de nouveau prête à passer à l'action, et proclama la naissance d'un nouveau groupe. Un groupe qui engloberait tous ceux qui lutteraient pour la Vie.

Gardant toujours l'Amazone maléfique à vue, Carter s'adressa à sa coéquipière.

-T'es prête princesse ? Pour l'Univers, on donne tout !

Et cette fois dans le prochain coup que donnerait Hawkman, se ne serait pas Carter qui porteraient un coup, mais aussi toutes ses incarnations précédentes jusqu'à Khufu. Ce que Grail allait se prendre, s'était 3000 d'expérience en divers arts de combats parfaitement maîtrisés et que Hawkman alternaient pour déconcentrer l'ennemie.
S'il n'arrivait pas à la battre, alors il comptait bien la blesser le plus grièvement possible !
Pour l'Univers !

[-Carter se bat toujours aux côtés de Diana
-Il ignore les paroles de Grail visant à le faire abandonner
-Il est mis à mal par Grail, se relève et envoie l'Amazone contre le mur
-Il entend les paroles de Clark qui le galvanise, et est encore plus motivé lorsque les représentants viennent aider
-Il approuve le nouveau nom de l'équipe
-Carter se lance enfin dans une dernière charge brutale où il jette dans la bagarre ses 3000 ans d'expériences en combat]


***

JUSTICE LEAGUE... UNITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 341
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Mar 26 Juin 2018 - 23:03
Le Congrès Galactique


Les doigts de Grail se refermèrent autour de la gorge de Diana et cette dernière fut stoppée net dans son attaque. Grail se battait comme une Amazone – car, elle en était une, au moins en partie – mais aussi comme la fille légitime de Darkseid. Elle n’était ni complètement de Themyscira, ni d’Apokolips, mais elle rassemblait malgré tout les forces de ces deux mondes des plus différents. De par son statut et sa puissance, elle comptait parmi les adversaires les plus redoutables que Diana avait pu affronter, mais elle tenait bon. Elle tiendrait bon. Grail était comme son père, oui. Elle n’était pas invincible.

Même si c’était l’impression qu’elle donnait.

Sa poigne se resserra autour de la gorge de Diana et cette dernière laissa échapper un râle à mi-chemin entre le grognement de colère et le hoquet de stupeur. Elle fusilla Grail du regard et cette dernière le soutint avec insolence et condescendance. Diana pouvait sentir la force de ses doigts, la pression dans ses jointures, et la contrôle que Grail mettait dans sa poigne. Ce n’était pas de la pitié, et encore moins de l’hésitation, non, c’était du plaisir pervers. Elle voulait regarder la vie s’écouler doucement des yeux de Diana, elle voulait prendre son temps et s’en réjouir. Comme si ce serait aussi facile que ça.

« Tu… ne mérites pas… ton titre d’Amazone, » croassa Diana.

Son regard se détacha de Grail pour aller se poser sur Carter qui revenait déjà à l’assaut, infatigable et déterminé. Il offrit à Diana une distraction plus que bienvenue en détournant l’attention de Grail avec les mouvements erratiques de ses ailes, juste suffisante pour qu’elle parvienne à se dégager. Ses muscles se tendirent et Diana se balança en avant pour loger son pied juste sous l’aisselle de Grail. Ses propres mains se serrèrent autour du poignet de la Néo-déesse et elle tira avec force dessus en appuyant également avec son pied, de sorte à forcer Grail à lâcher prise. Elle sentit l’épaule de cette dernière grincer sous la pression, mais avant de parvenir à la déboîter, Grail s’écarta vivement. Diana reposa les pieds au sol, le souffle court, et Carter se saisit de cette opportunité pour faire valdinguer Grail et l’envoyer contre un mur.

Diana se redressa et récupéra rapidement son épée. Derrière elle, Kal-El venait à la rescousse de l’univers tout entier. Derrière elle, Bruce sortait de son armure brisée, le corps alourdi par les coups qu’il avait tenté de repousser. Ils étaient ses coéquipiers, ses partenaires… ses amis, et elle s’était tenue à leurs côtés des dizaines, des centaines de fois sans vaciller. Cette fois encore, elle voulait épauler chaque coup que Clark distribuait, elle voulait leur offrir protection et lier sa colère et son expertise à la leur, mais elle n’avait pas besoin de venir se positionner à leurs côtés pour ça. Ils se battaient ensemble. Ils se battaient tous ensemble, qu’ils soient physiquement proches les uns des autres ou pas.

Le regard de Grail, jusque-là confiant et supérieur, se figea, s’écarquilla, quand elle prit conscience des renforts non prévus dont ils bénéficiaient soudainement, et cette fois-ci, c’est Diana qui en sourit. Justice League de l’Univers… Il n’aurait pas pu trouver meilleur nom.

Elle se joignit aux ambassadeurs pour cette nouvelle manche contre Grail. Cette dernière, en proie à la colère face à ce retournement de situation qui ne faisait que miner la certitude et la parole de foi qu’elle avait prêchée dès son arrivée, était sur le point de se déchaîner sur le civil le plus proche. Son bras se leva, mais Diana l’intercepta avant de donner un violent coup d’épaule dans le flanc de la Néo-Amazone maintenant à découvert.

« Pour l’Univers, » acquiesça-t-elle avec un petit sourire en direction de Carter, avant de s’écarter pour laisser ce dernier plonger et lancer son propre assaut. Elle déplia son lasso d’un coup sec et l’enroula aux pieds de Grail, pour bloquer toute fuite possible et la soumettre ainsi à ce que lui avait préparé Carter.

Son regard se tourna instinctivement vers Bruce qui les avait rejoints.

« Pour la Vie, » rajouta-t-elle, presque avec douceur.

Elle tira violemment sur son lasso.





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3783
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 28 Juin 2018 - 7:53
Sur le point de triompher, Jade est redescendue en gammes, a dégringolé les degrés du grand escalier de son espoir et s'est retrouvée plaquée contre le mur, assaillie, torturée par des pics d'énergies impies !

Son esprit était sur le point de flancher. Elle l'avait touché, pourtant. Le vrai Kyle. Elle avait vu qu'il existait encore sous cette couche de haine, de rage, d'avarice, corrompue par l'influence morbide de Darkseid.

Kyle existait et pourtant le mal triomphait.

Et même en ayant joint ses efforts à ceux du Martien, à ceux de cette femme qui s'avéra être une Star Sapphire, avec ceux de tous les Green Lanterns, tout cela était vain. Inutile et vain.

Car Darkseid était plus fort que tout. Il n'avait même pas besoin d'être physiquement présent. Son esprit - car il était dans l'air du temps - était suffisant pour inspirer 4 combattants de manière à vaincre une assemblée entière.

Dont elle.

Elle eut peur. Oh, oui qu'elle eut peur. Les éclairs jaunes lui cinglaient l'âme à la manière d'un fouet. La renvoyant à tous les moments de son existence où elle s'était sentie minable. Les terreurs nocturnes quand les ombres deviennent maléfiques sur les murs de sa chambre. Solomon Grundy. La peur d'être seule, rejetée, abandonnée. La peur de la folie qui avait emporté sa mère. La peur de l'inutilité. La peur et la certitude de la mort au bout du chemin...

... tout ce qu'elle avait enterré sous des couches de vanités et de sophistications. Tout ce qu'elle croyait avoir oublié.

Comme lors d'Aréna, quand elle avait mis genou à terre et qu'elle avait supplié.

L'âme et le moral de Jade étaient au plus bas. Au fin fond de ses chaussettes, même. Et nul Saint-Walker pour la galvaniser, non.

L'attaque de la compassion fut terrible. La renvoyant à tout le mal qu'elle avait pu faire. Les gens qu'elle avait délaissés. Lyta qui déambulait comme une clocharde hurlant à la Lune dans les rue de Los Angeles. Hector qui était mort. Todd. Todd qu'elle avait toujours écrasé de sa présence. Son père qu'elle avait déçu en faisant de la TV. Ses ex qu'elle avait martyrisé du temps de leur relation et à qui elle avait fait payé le poids entier de l'échec de leur couple...

Mais la compassion et la peur entraînaient surtout l'inaction et non pas la corruption. Jade était prête à prendre le coup de grâce, pas à se mettre au service de l'Antéchrist qu'était Darkseid.

Elle releva le visage pour voir la tête de celui qui allait baisser le rideau de son existence quand elle comprit que quelque chose avait changé.

La situation était toujours aussi chaotique, oui. Mais un nouveau vent avait soufflé sur la planète : les héros avaient tenu bon en dépit de souffrances et de difficultés incroyables. Et Superman... Superman, tourmenté par l'immonde Kalibak, avait réussi à inspirer toute une planète...

Les Ambassadeurs refluaient vers chaque belligérants, prêts à en découdre. Mourir, peut-être ? Mais sans désespérer, ni haïr. Mourir comme l'on ferait une ode à la vie. Mourir pour les autres et pas pour rien.

Jade se releva péniblement. Les coups d'énergie jaune, les coups de compassion... elle les ressentait moins. Elle se sentait légère, comme portée par les espoirs de toute une planète.

Fatiguée mais pas au bout du rouleau, elle leva la main et visa Kyle :

"Tu sais que tu peux le faire" lança-t-elle, simplement.

"Tu es le porteur de tous nos espoirs, le héraut. Te corrompre a du être le premier acte - symbolique entre mille - de Darkseid. Ton retour parmi nous sera le triomphe de la vie sur l'anti-vie..."

Et Jade tenta le pari fou de croire en Kyle. L'énergie qu'elle tira, celle de la volonté.... n'était pas là pour le blesser ou le contraindre... Elle était là pour se mettre à son service ! Car inondée par la peur, elle avait été terrorisée ; frappée par la compassion, elle avait cessé de bouger... alimenté par la volonté, Kyle ne pouvait que trouver la volonté nécessaire pour se libérer ?

Il n'était pas comme Grail ou Kalibak : ce n'était pas un monstre. Et le faire revenir parmi les hommes devait être son objectif premier, à elle !

[HJ /

- Jade succombe à la peur et au remords de toutes les mauvaises actions qu'elle a pu accomplir par le passé
- Jade est requinquée par le discours de Superman
- Jade se relève et fait face à Kyle
- Jade encourage celui-ci à renier Darkseid et pour l'aider lui envoie son énergie verte

/ HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 866
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 28 Juin 2018 - 11:58
La capitale de Colu est en ruines.
Si l’attaque des héritiers de Darkseid et de l’Hybrid Lantern s’est, initialement, concentrée sur le bâtiment du congrès galactique, les nombreux combats, explosions et destructions se sont étendus autour… et anéantissent, littéralement, les éléments principaux du siège des Tyrans Informatiques.
Tout est détruit ; tout disparaît, tout s’évapore, en cendres et en râles de douleur et de frustration, de ceux qui ont pris les armes pour défendre la Vie.
Les Tyrans Informatiques comprennent, alors ; le pire est arrivé. Et il faut agir.



Accompagnement musical:
 

Mais, évidemment, au cœur de ces batailles homériques, des hommes et des femmes luttent – s’acharnent, afin d’empêcher les ennemis, les opposants à leur cause, les adversaires de la Vie de réussir ; ils n’y parviendront pas, aujourd’hui.
Ni Kalibak, ni Grayven, ni Grail, et encore moins l’Hybrid Lantern, ne l’emporteront aujourd’hui ; une résistance s’est organisée, et les repousse.

La résistance des Green Lanterns, bien sûr, qui combattent Kyle Rayner, les cœurs brisés en voyant leur héraut ainsi, l’esprit concentré pour réussir.
La Star Sapphire principale, bien qu’agressée par l’Avarice Orange, se remet grâce au Predator et au discours de Superman, parvient à dépasser la fureur du symbiote de son Corps, et elle s’en prend alors à l’ennemi – à ce jeune homme brisé, manipulé, piétiné ; elle interpelle les Green Lanterns, elle inspire ses troupes, et toutes s’unissent pour anéantir l’influence de Darkseid sur l’Hybrid Lantern… afin de retrouver l’Humain en lui.
Cette attaque, cette débauche d’énergie et d’émotion est jointe par plusieurs Green Lanterns – et, bientôt, tous. John Stewart n’a guère besoin de prévenir ses alliés, ses amis ; tous comprennent ce qu’il se joue ici, et tous font fi de leurs instincts et de leur rejet des Star Sapphires, pour s’allier et combattre.
Jessica Cruz, notamment, parvient à dépasser sa peur, sa douleur, et ses psychoses, afin de s’ouvrir à l’amour… et de s’inspirer du discours de Superman, pour tenter d’affaiblir et, surtout, de sauver son camarade. Evidemment, Jade se joint au concert d'énergie, tandis que Martian Manhunter tente d'affaiblir encore l'esprit de l'ennemi, malgré les coups qu'ils ont subi précédemment.

En parallèle, alors que les porteurs d’anneaux sont prêts à sacrifier leurs vies et leurs âmes pour l’un des leurs, pour sauver l’Univers et stopper Darkseid… les autres combattants se donnent tout autant.
Starman, inspiré par la Justice League, prend sur lui – et absorbe un pouvoir infini, devenant Fusion ; une entité de pur pouvoir, de pure énergie, qui peut lui coûter la vie… mais leur offrir la victoire.
En compagnie des troupes de Throneworld, avec toute sa puissance, il s’acharne ainsi sur Grayven ; et si le fils de Darkseid est fort, puissant, et sûrement bénéficiaire de pouvoirs autant diversifiés que ceux de son pouvoir… il n’est pas grand-chose, face à Fusion.
Il tombe, alors ; Grayven tombe.
Grâce à Gavyn et ses hommes, Grayven tombe en hurlant !



L’espoir revient, donc ; et s’embrase, même, quand Wonder Woman et Hawkman s’acharnent sur Grail.
Galvanisé, inspiré par le discours de Superman, par les mots de Batman, par la présence de ses alliés et amis, et par le réveil d’un Univers entier contre la menace de l’Anti-Vie, Carter Hall bondit vers l’ennemi – et charge, avec sa force, sa fureur, son expérience et son exaspération. Le choc est terrible, absolu, et Grail en est lourdement troublée… ce qui permet à Diana Prince d’enchaîner.



Par quelques coups, quelques mots, elle parvient à bloquer l’Amazone hybride – qui ne dispose plus de force, d’arme ou de résistance pour tenir ; l’impact entre Hawkman et elle a brisé sa résistance, les ambassadeurs la frappent pour l’affaiblir, Wonder Woman l’empêche de se rétablir… et Batman l’achève.

« Pour la Justice. »

Sans prévenir, Bruce s’échappe des ombres du champ de bataille pour bondir vers Grail – et écraser, violemment, deux Batarangs sur son visage. A peine réalise-t-il un salto, que les armes explosent… et la plongent dans une inconscience violente et douloureuse.
Grail tombe, donc ; des cris de joie s’élèvent, depuis les ambassadeurs qui ont participé à cette chute. Et si le Chevalier Noir se redresse, se remet, et peine à cause de la douleur, il se tourne vers Diana et Carter – et hoche de la tête, gravement ; ils ont réussi. Ce sont eux, essentiellement, qui ont réussi.
Ils ont vaincu Grail.

Mais, hélas, deux menaces demeurent ; les pires.
Si les porteurs d’anneaux s’acharnent sur Kyle Rayner, et si l’Hybrid Lantern est figé, happé par l’énergie des Green Lanterns et des Star Sapphires, affaiblis et, peut-être, sur le point de craquer… tel n’est pas le cas de Kalibak.


« RAAAAAH ! EST-CE LA TOUT ? EST-CE LA TOUT CE QUI PEUT M’ÊTRE OPPOSE ? »

« Hughn. »

Accompagnement musical:
 

Furieux, enragé, Kalibak apparaît invincible et instoppable ; littéralement.
Il anéantit quiconque ose s’approcher. Il écrase les ambassadeurs. Il désosse ses ennemis. Il brise toute résistance.
Et il repousse, avec une violence folle, Superman lui-même.


« LES AUTRES TOMBENT, KALIBAK JAMAIS ! KALIBAK TRIOMPHE ! »

L’Homme d’Acier se redresse, et tente de bondir vers Kalibak – mais ce dernier le gifle brutalement, et le propulse au sol ; avant d’exploser de rire… et de changer.
Soudain entouré d’une décharge d’énergie, soudain auréolé d’une aura de puissance, il mobilise ses forces et puise en lui-même…

… pour devenir encore plus fort, plus puissant, plus terrible.

« KALIBAK N’A PAS D’EGAL !!! »

Clark se redresse encore, le frappe – mais est, à nouveau, violemment pris à parti par le Néo-Dieu ; qui s’empare de son bras, et l’envoie avec une fureur absolue à plusieurs mètres… anéantissant, au passage, les murs du cœur de Colu, et du siège des Tyrans Informatiques, qui gèrent ce monde.

Superman met plusieurs secondes à encaisser ; en parallèle, des dizaines d’ambassadeurs sont anéantis, brisés, tués par un Kalibak enragé et surpuissant.
Qui finit par arriver devant Clark. Qui vient pénétrer le cœur de Colu. Qui se prépare à anéantir tout ce qui vit – et sans résistance, à priori.


« KALIBAK DICTE SA LOI, ET NUL NE SAURAIT L’ARRÊTER ! PERE VOULAIT QUE KALIBAK ANEANTISSE LES ORDINATEURS DE COLU, ET KALIBAK VA TOUT PIETINER ! »

« Nous… nous ne te laisserons pas faire… »

« SILENCE ! »

Kalibak adresse un terrible coup de pied au Héros, qui s’écroule – mais se redresse, encore ; et toujours.
Clark, affaibli par les coups portés par Kalibak, mais aussi Grayven, n'a plus une force aussi grande, aussi extraordinaire. Il s'acharne, néanmoins, car il sait que Colu dispose d'une banque de données extraordinaire et complète, sur l'Univers ; si celle-ci disparaît, alors l'Univers perdra une quantité merveilleuse d'informations... et ne saura, alors, résister ou réagir aux futures attaques.
Il doit empêcher Kalibak d'agir - quoi qu'il en coûte./


« Peut-être… peut-être que tu es le plus fort… mais… nous ne te laisserons pas faire. Nous ne te laisserons pas faire... pas comme ça.
Nous… n’entrerons pas dans la nuit… sans combattre. Nous… ne disparaîtrons pas… sans nous battre. »


Tremblant, blessé, quasiment vaincu, Superman se redresse, et lève des yeux rougis par la colère et les pouvoirs vers Kalibak ; mais un rire terrible accueille ses quelques mots.

« ALORS BATS-TOI ! BATS-TOI VRAIMENT ! »

Kalibak le frappe violemment au visage – et Superman file encore en arrière ; brisé, pour le moment.
Mais, alors que d’autres ambassadeurs approchent, que les systèmes de sécurité demeurent absents, que les Héros sont éloignés… Kalibak est seul.
Kalibak est prêt à tout, et va tout faire ; si on le laisse agir.


« Allez, c’est bon ! Le cerveau va vous recevoir ! »

Une voix s’élève, dans le silence inquiétant du cœur de Colu ; une voix s’élève, et une forme apparaît en haut d’escaliers, menant dans la salle où Kalibak règne, seul et terrible.

« TU… TU N’ES PAS UN HEROS. »

« Non, mais j’ai souvent fait leur boulot. »

La silhouette descend des escaliers, calme et posée…
… un enfant de Colu, en costume divergent, mais avec une arrogance absolue ; évidemment.

« CELA EST-IL IMPORTANT ? »

« Important ? Qu’est-ce que ça veut dire, important ? Des milliards de personnes vivent dans l’Univers, cela est-il important ?
Voici une meilleure question : y a-t-il une menace, pour Kalibak ? Ho, allez, tu as brisé quiconque s’est approché ! Y a-t-il une menace, pour toi ? »


« JE… »

Kalibak est troublé ; rares sont ceux qui lui ont parlé, ainsi, sans fuir. Rares sont ceux qui ont interrogé sa logique.
Il ne frappe pas, alors. Pas encore.


« NON. »

« Y a-t-il quelqu’un, dans l’Univers, capable de représenter une menace pour toi ? »

« NON. »

« Okay. Une de plus, juste une : est-ce que l’Univers est protégé ? »

Les sourcils de Kalibak se froncent ; son corps se crispe.
Le Coluan parvient devant lui, et croise les bras dans son dos. Calme. Serein. Stoïque.
Absolument sûr de lui.


« Parallax. Nekron. L’Anti-Monitor. Krona. Imperiex. Solaris. Despero. Starro. Lady Styx. Onimar Synn.
Tu n’es pas le premier, à venir ici et ailleurs, et à claironner que tu es le meilleur et l’invincible. Ho, il y en a eu tellement, tellement !
Mais, ce que tu dois te demander, c’est… que leur est-il arrivé ? »


Accompagnement musical:
 

Kalibak en a assez ; assez des mots, assez de cette logique, assez d’attendre.
Il veut lever ses bras, ses poings, et les abattre – pour le briser, l’anéantir, le piétiner ; mais il n’y arrive pas.
Car tout son corps est désormais figé, entravé, bloqué et même vaincu par des dizaines d’éléments de défenses, qui viennent d’apparaître comme par magie. Des câbles, des tentacules, des extensions robotiques, des cauchemars mécaniques... des horreurs issues des esprits les plus mauvais, vicieux et Cyberpunks possibles.
Et, devant lui, le Coluan sourit.


« Hello. Je suis Brainiac II.
Il y aura toujours quelqu'un pour arrêter les monstres ; malheureusement, aujourd'hui, c'est moi.
Et, en résumé… tombe. »


Et, soudain, Kalibak – le destructeur, l’anéantisseur, le meurtrier, le boucher, le vainqueur de Superman – Kalibak, donc.
Kalibak… tombe.
Devant Brainiac II – Vril Dox deuxième du nom, clone et héritier du premier, alias Brainiac. Vril Dox II, emprisonné par les Tyrans Informatiques, oublié dans un cachot pour sa dangerosité, son autonomie, son intelligence… et récupéré lors de l’heure la plus sombre de Colu ; sorti, pour sauver la planète, en récupérant le contrôle des systèmes de défense bloqués par Brainiac, influencé par Darkseid.

Brainiac II a vaincu Kalibak, par les mots et l’intelligence ; l’espoir ne s’embrase plus, il explose littéralement – car les héritiers de Darkseid sont tombés.
Grayven. Grail. Kalibak.
Tous sont tombés ; tous sont vaincus.

Et, plus haut, alors que les ambassadeurs survivants se remettent, alors que les Héros découvrent ce qu’il se passe… l’affrontement qui oppose les Sapphires et les Lanterns à l’Hybrid Lantern touche à sa fin.
Ils le sentent ; ils sentent Kyle Rayner, derrière l’armure de l’entité contrôlée par Darkseid. Ils sentent leur ami, leur proche, leur allié, leur frère… et ils peuvent même le toucher, et espérer le sauver.
Ils vont, d’ailleurs, le sauver, s’ils ont encore quelques instants – mais Darkseid le refuse.

Darkseid a perdu ses enfants, mais n’entend pas perdre son plus grand atout.
Un Tunnel-Boum s’ouvre au-dessus de l’Hybrid Lantern… et l’aspire, directement, avant que les porteurs d’anneaux puissent le récupérer ; mais ils sentent, néanmoins, sa dernière pensée, avant le départ. Ils sentent son sentiment, son émotion.
Son appel à l’aide.

Kyle Rayner est toujours là, au fond ; et il peut remonter. Ils le feront remonter.
Pas aujourd’hui. Pas maintenant.
Mais bientôt.
Et, surtout… ensemble. Ensemble, entre Lanterns et Sapphires. Ensemble, entre porteurs d’anneaux.

Ensemble… comme êtres vivants de cet Univers, prêts à se battre et à s’unir contre l’Anti-Vie !


**
*
**

Accompagnement musical:
 

Epilogue 1.
Plus tard, les survivants se remettent et discutent ; longtemps.
Les morts sont enterrés. Les prisonniers bloqués et emmenés sur Takron-Galtos, abominable monde-prison. Les ambassadeurs échangent. Et la Justice League demeure.
Les différents mondes, empires et civilisations prennent conscience de l’ampleur de la menace ; l’Univers s’anime. L’Univers valide le danger de Darkseid. L’Univers prend des mesures.
Un réseau de communication est enclenché. Une organisation de défense se prépare. A la tête de ce réseau, Brainiac II est nommé, et gérera à partager les éléments, les informations et les stratégies entre tous ; à la tête de cette défense, la Justice League prend les commandes, et entend désormais intervenir partout.

Les galaxies entières suivent les discussions, et les populations valident les décisions.
Les gens ont peur. Les gens craignent le pire. Les gens ont raison.
Mais, aussi, les gens ont espoir ; car ils ont vu. Ils ont vu Grail, Grayven et Kalibak tomber. Ils ont vu les Héros se lever. Ils ont vu les races s’unir. Ils ont vu l’ennemi trébucher. Ils ont vu la possibilité d’une victoire… et ils s’accrochent ; coûte que coûte.

Les Héros retournent chez eux – mais la Justice League de l’Univers demeure.
Colu devient le centre d’information. La Terre sera le centre de défense. Les Lanterns agiront comme commando d’attaque, les Star Sapphires sont invitées aux discussions et aux actions, et les galaxies s’unissent.

Darkseid rôde. Darkseid se répand. Darkseid Est, unique et indivisible.
Mais l’Univers s’unie, et le rejette.

L’affrontement entre la Vie et l’Anti-Vie n’a jamais été aussi proche ; il sera sans concession et absolu… mais le camp de la Vie s’organise, enfin.
Et malheur à quiconque osera s’opposer à lui !


**
*
**

Epilogue 2.
Grail est tombée. Grayven est tombé. Kalibak est tombé. L’Hybrid Lantern est affaibli.
Mais Darkseid Est.
Et, alors que les Néo-Dieux craignent sa fureur, Desaad, échappé aux Terriens grâce à un subterfuge, active les commandes – et libère ce qui ne devrait jamais être libéré ; l’heure est grave, si son Maître exige leur sortie, mais il le comprend.
Elles sortent, alors. Elles sortent des ombres. Elles sortent des geôles. Elles se libèrent. Elles se préparent. Elles sont prêtes, pour leur Amour.



Les Furies de Darkseid sont prêtes.
Et l’Univers, hélas, est loin de s’attendre à elles… et aux horreurs qu’elles vont faire déferler !


(HJ/ Résumé rapide :
- La capitale de Colu est anéantie par les combats ;
- Les Star Sapphires s’en prennent à l’Hybrid Lantern pour libérer Kyle Rayner. Les GL s’unissent, sans un mot et par instinct. Jessica Cruz y participe pleinement, Jade aussi et les deux Corps ne forment quasiment plus qu’un dans un seul objectif : sauver Kyle… et, ainsi, les sauver tous, notamment avec Martian qui attaque télépathiquement ;
- La transformation de Starman et l’attaque de ses hommes leur permettent de briser et stopper Grayven. Ensemble, ils l’arrêtent, le plongent dans l’inconscience, le battent ;
- Hawkman impacte brutalement Grail, avec une force si terrible que sa résistance se brise. Les ambassadeurs la frappent, Diana la bloque, suffisamment pour que Batman puisse lui faire exploser le crâne, et ainsi la plonger dans l’inconscience ;
- Les GL et Sapphires parviennent à bloquer l’Hybrid Lantern, qui ne cède pas mais ne bouge plus, à priori en proie aux doutes et à la faiblesse ;
- Kalibak est enragé et surpuissant, il maltraite Superman, concentre son énergie, pénètre dans le cœur de Colu pour détruire les ordinateurs (et faire disparaître leur base de données, pour empêcher de réagir ou d'anticiper les attaques de Darkseid) et le siège des Tyrans Informatiques. Il bat Superman, malgré son immense résistance ;
- Kalibak est sur le point de tout détruire, quand un Coluan lui parle et le bloque. Ce Coluan se révèle être Brainiac II, libéré par les Tyrans Informatiques, et qui a récupéré le contrôle de la défense de Colu manipulée par Brainiac I. Il vainc Kalibak ainsi ;
- Les GL et Sapphires peuvent sentir qu’ils vont sauver Kyle, mais Darkseid évacue l’Hybrid Lantern avant. Ils sentent néanmoins que Kyle existe toujours et qu’ils pourraient le sauver lors de leur prochaine rencontre ;
- Epilogue 1 : les mondes/empires/civilisations décident de s’unir, un réseau de communication galactique est créé et partagera les éléments, dirigé par Brainiac II. La Terre est instituée centre de défense. Les GL seront le commando de combat, ils invitent les Sapphires à les aider. La JL est placée en tête de la lutte, et demeure la JLU. Chacun rentre chez soi, mais si les races et peuples ont peur, ils savent que quelqu’un les protège – et que la Vie s’organise, enfin ;
- Epilogue 2 : Desaad s’est échappé de la Terre, et libère les Furies de Darkseid pour un plan sinistre et terrible… à venir.
Et voici la fin de ce sujet court, et intense ! La JL devient donc la JLU, le scénario prendra une micro-pause dans les semaines à venir – mais reviendra très vite. Wink Vous pouvez ici poster vos conclusions, mille mercis encore pour vos participations, si exceptionnelles et inspirantes ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[APOKOLIPS NOW] Le congrès galactique [JL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Congrès de Metz
» 60°Congrès Régional des Diables Bleus de Lorraine 24/06/2007
» [Adams, Douglas] H2G2 - Tome 1: Le guide galactique
» Tenerife - Palais des congrès - Playa de las Americas
» Douglas Adams - H2G2 - Le Guide du voyageur galactique T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes-