« Le réveil de la bête. » ft. The Bat

Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 15:44

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____Les chauves-souris sont de sorties, laissant échappés des cris strident au dessus de leur tête. Ces mêmes cris camouflaient les gémissements de douleur de l’adolescent. Il serrait les dents alors que le majordome de la maison retirait chaque fils présent sur sa peau cicatrisé. Une large cicatrice s’était formée sur son torse, plutôt discrète mais toujours visible aux yeux de son malheureux propriétaire.
A dire vrai, il n’y avait rien d’agréable à se faire retirer les points de sutures. Ces ongles se plantèrent sur les barreaux du lit d’hôpital disposé au milieu de l’infirmerie. Même si la plaie avait pratiquement fini de cicatriser, la douleur était toujours présente, sans compter les souvenirs que pouvait dégager cette horrible entaille.

« Si vous vous étiez resté tranquille, cette blessure ne vous ferrait pas aussi mal, Maitre Timothy. » rétorqua Alfred, levant les yeux en direction de son patient, attendant sa réaction mais il n’eut en réponse qu’un long silence. « Je suppose que ça ne vous arrêtera pas pour autant. »

« J’ai résisté à la blessure, je peux survivre à plus que ça. » rétorqua Tim en laissant échapper un maigre sourire, se redressant sur le lit une fois le travail achevé. « Le naturel revient rapidement au galop, même en dehors de Gotham City. »

« Cela ne devrait pas être naturel pour un jeune garçon de votre âge. » il se détourna un moment pour ranger les outils et examiner l’intérieur de la mâchoire de Tim, l’endroit où il avait installé des prothèses dentaires de haute qualité, vérifiant que tout se passait pour le mieux. « N’est ce pas pour cela que vous êtes partis à Ivy Town ? »

« Je n’ai pas encore pris ma décision. » soupira l’adolescent, posant ces jambes sur le sol une fois les derniers examens passés. « Avec tout ce qu’il s’est passé… Je ne sais plus quoi penser. »

L’adolescent enfila le haut de sa combinaison de son uniforme. Son regard était plutôt vide et son visage se ferma de plus en plus en repensant à tout cela. Il se détourna doucement d’Alfred après avoir enfilé le reste de son costume. Il se rapprocha de l’ordinateur pour essayer de penser à autre chose. Le majordome savait que ce sujet avait tendance à le renfermer plus qu’autre chose et ce n’était pas avec lui que le jeune garçon devrait avoir ce genre de discussion.

« Je peux comprendre que les ressens événements vont ont perturbé et freiné dans votre quête. Mais ne serait-ce pas le meilleur moment pour en parler à Maître Bruce ? » rétorqua Alfred en continuant de garder un œil sur l’adolescent.

« Ce n’est pas nécessaire. » grogna Tim entre ses dents. « Il n’a pas besoin de se préoccuper de ça. Ce n’est pas son problème. » Un ange passa, le garçon continua de feuilleter rapidement le contenu de l’ordinateur avant de se poser les bonnes questions. « Où est-il d’ailleurs ? »

« Il y a eu un meurtre prêt des quartiers de l’East End, l’identité de la victime est encore inconnue. Le meurtrier a laissé sa signature, il semblerait que cet individu est un lien avec le monstre responsable de vos plaies… »


_____Le garçon n’avait pas trainé pour quitter la Batcave et se rendre sur les lieux du crime. Bien évidemment, il s’attendait à croiser son mentor sur les lieux et ne s’attendait pas à être si bien accueillit qu’auparavant. Toutefois, l’adolescent n’allait pas se gêner pour rejoindre la chauve-souris avec ou sans son approbation.
Se balançant de toit en toit, l’adolescent finit par atteindre les lieux avec un dernier saut. Les deux jambes posées sur le sol, la cape volant derrière lui. Il leva les yeux quelques secondes en direction du Chevalier Noir, un regard plutôt distant avant de se retourner vers le crime en question.

La victime était retrouvée suspendue par les mains clouées à un mètre du sol. Son visage était entièrement recouvert d’un épais bandage cachant le visage brûlé du cadavre, le rendant impossible à identifier, ces empreintes digitales également. Ces yeux avaient été retirés et les courbes de la victime faisait illusion à une personne plutôt féminine. Derrière la blouse, de nombreuses cicatrices fraichement recousues au niveau de la poitrine, complètement sectionné et les attribues féminins retirer elles-aussi. Red Robin laissa échapper une grimace, mais ce n’était pas cela le plus perturbant.
Sous les pieds du cadavre, il y avait un objet plutôt familier, recouvert de sang séché bien plus ancien par rapport au meurtre en question. De plus, le sang qui avait teint la petite boite en ferraille était incompatible avec celui de la victime. Red Robin se rapprocha doucement avant de reconnaître cet objet. Avec du recul, l’adolescent pouvait certifier qu’il s’agissait de la bombe que le Dollmaker lui avait planté dans le corps quelques semaines auparavant. Le visage de Red Robin se referma davantage avant de se tourner vers la chauve-souris.

« Et tu comptais me le dire ? » demanda-t-il, presque froidement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 16:32
Le silence, d’abord, répond à la question de Red Robin.
Un silence lourd, épais, désagréable, étouffant ; en totale adéquation avec l’ambiance locale, dans ce coin perdu de l’East End, déjà l’un des quartiers les plus terribles et les plus oubliés par la civilisation de Gotham City.
Quasiment deux jours ont passé, avant que le cadavre soit découvert, dans cette bicoque abandonnée près du fleuve ; l’odeur a commencé à attirer une foule étonnamment nombreuse de rongeurs, qui n’ont cessé de se nourrir du sang laissé sur place. Cela a amené quelques curieux, et avides de récolte, à se rendre ici… et même les pires salopards de l’East End en sont venus à appeler la police.

Une forme de milice privée et communautaire existe, dans l’East End, où les gangs et criminels assurent leur propre ordre – et via leurs propres lois.
Mais même eux ont leurs limites ; même eux préfèrent appeler le G.C.P.D., quand des événements trop troublants, trop dégoûtants, trop terrifiants interviennent.
Comme aujourd’hui.


« Non. »

La réplique vient plusieurs instants après la question, et est émise avec suffisamment de froideur et de sécheresse pour marquer la crispation de son émetteur.

« Je ne comptais pas te le dire. »

La voix vient d’au-dessus de Tim Drake – des combles de cette petite maison, évidemment endommagées, évidemment sur le point de s’écrouler. La voix appartient à une forme qui apparaît légèrement dans l’ombre…
… celle du Batman, le mentor et père adoptif du jeune homme.

« Et tu ne devrais pas être là. »

Un salto suffit pour que le Chevalier Noir rejoigne l’ancien Robin au sol.
Lentement, il se redresse, se relève, en prenant soin de laisser sa longue cape sombre le suivre et souligner son aura ; facile, mais efficace.


« Penny-One m’a informé de l’avancée de tes blessures. Tu as besoin de repos… pas de remuer des mauvais souvenirs. »

Son regard suit celui de Tim, et il secoue la tête en voyant que ce dernier a reconnu la bombe que l’Autre avait implantée en lui ; il a compris.
Ne sois pas bête, pense-t-il : Tim a compris dès qu’il est arrivé ici. Autant ne pas insulter son intelligence.


« L’enquête est en cours. Tu n’y auras pas accès. »

Autour d’eux, le jeune homme peut détecter la présence de nombreux éléments bien connus de lui : des gadgets, des engins qui permettent au Batman de relever tous les indices du scène de crime, les enregistrer, les classer, les comparer… et, ainsi, remonter la piste nécessaire pour anéantir l’ennemi.
Mais, ici, tous deux ont conscience que la piste sera difficile ; et tous deux savent pourquoi.


« Rentre, Red Robin. »

Bruce soupire, puis se tourne vers Tim.
Il désactive les pupilles blanches de son masque, et révèlent ses yeux véritables – et le regard triste et inquiet qui les animent.
C’est lui, c’est l’Autre ; c’est le monstre responsable de la mutilation du jeune homme, et il est de retour.

Bien sûr que Tim veut s’en occuper, bien sûr qu’il veut cette enquête ; bien sûr qu’il ne l’aura pas.
Bruce a failli le perdre une fois… pas deux. Pas deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 19:55

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____L’adolescent n’est pas surprit par les réponses de son mentor. A force de le côtoyer, il finissait par le connaître par cœur. Il aurait été capable d’anticiper les réponses du Chevalier Noir mais ne fit rien de tout cela. Ces mains gantées hésitaient à se poser sur la bombe qui s’était retrouvé quelques semaines plus tôt coincées entre son cœur et ses poumons. Il avait encore la sensation d’étouffement, le goût de l’essence dans sa gorge. Des souvenirs désagréables que Red Robin essayait d’oublier, une ultime provocation de la part de ce monstre sadique.

« Mes blessures se portent comme un charme. Tu as raté le dernier examen médical. Mon organisme a accepté les prothèses et mes fils ont été retiré. Tout va pour le mieux, je n’ai pas besoin de repos. »

Tim se redressa suites aux dernières paroles de la chauve-souris. Une grimace défigura lentement son visage, un rictus, une colère qu’il tente d’enterrer et chasser. Il n’aime pas les réactions de son père adoptif, même si une partie de lui pouvait entièrement le comprendre. Il détourne son visage pour camoufler cette colère. Ses poings se serrent, il bougea légèrement sa nuque avant de retrouver une mine tout aussi blasée mais dénué de haine.

« Tu dis ça parce que tu as peur pour moi et que tu essayes de me protéger ou parce que tu as peur pour toi et que tu crains le pire, maintenant avec moi ? » lança Tim.

Ces paroles sont froides, presque agressive, comme un couteau qui se plante dans la chair. Pendant quelques secondes, il garda cet air colérique avant de se rendre compte de ce qu’il venait de dire, des paroles blessantes qui dépassaient sa pensée et qui n’allait absolument pas en sa faveur. Il regrette, ses dents se desserrent et un air attristé apparait. Il avait honte et ne le cachait pas. Il baissa les yeux face à une chauve-souris démasquée, inquiet.

« Désolé. Ce n’est pas ce que je voulais dire… Ce n’est pas ce que je voulais dire… »

Bruce reste ferme, il ne voulait pas que le garçon se mêle de cette affaire mais ce dernier n’allait surement pas lui laisser le dernier mot, même après cette erreur. Il sait à quel point son père adoptif a souffert face aux épreuves du Dollmaker et ne voulait pas vivre cela une seconde fois. Tim pouvait comprendre cette inquiétude. L’adolescent avait besoin d’effacer ses mauvais souvenirs de sa mémoire et passer à autre chose. Et cette occasion ne se représentera pas deux fois.

« Si je ne mets pas moi-même un terme à ses mauvais souvenirs, je ne pourrais pas tourner la page. Tu peux au moins le comprendre cela. N’est-ce pas? » lança timidement l’adolescent, essayant de faire oublier ces paroles blessantes. « Je ne te demande pas de me laisser gérer cette affaire seule. Laisse… Laisse-moi juste t’aider. S’il y a le moindre danger, je resterai à l’arrière. » l’adolescent tendis sa main vers son père adoptif. « Tu peux au moins m’accorder ça. Je t’en prie… j’ai besoin de ça… autant que toi. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018 - 8:52
Une tension réelle s’installe entre le père et le fils.
Et c’est bien normal.

Tous deux ont vécu une expérience traumatisante, et sont désormais confrontés à ses conséquences. Certes, ils ont déjà subi d’autres épreuves, d’autres moments terribles – mais la cruauté, le vice, l’horreur et la violence des événements de la maison de l’horreur les poussent à considérer ce passage différemment des autres.

Bruce, très clairement, a failli perdre Tim ce jour-là ; et il ne se le pardonne pas, tout comme il ne peut accepter de laisser son fils adoptif prendre de nouveaux risques avec ce psychopathe.
Mais tout cela n’est pas aussi simple, hélas.


« Penny-One me transmet régulièrement les comptes rendus médicaux. La cicatrisation avance, mais les douleurs sont présentes et handicapantes. Elles peuvent créer un danger, si tu combats, autant pour toi que pour les autres. »

Un léger sourire, un peu provocateur, glisse sur ses lèvres.

« Pensais-tu vraiment qu’il ne m’en dirait rien ? »

Alfred Pennyworth est une perle, pour tous ceux qui ont la chance de l’approcher. Pour les membres de la Batfamily, il est indispensable : infirmier, conseiller, concierge, cuisinier, majordome… une aide, incontournable.
Mais, pour Bruce, il est un père – et le sentiment est partagé. Leur relation outrepasse, clairement, celle que Pennyworth peut entretenir avec les autres.
Et cela créé, bien sûr, quelques privilèges.


« Et bien évidemment que j’ai peur pour toi, Red Robin. »

Le ton est un peu sec, un peu trop sec pour ce qu’il pense vraiment.
Il le regrette, et soupire lourdement avant de reprendre.


« Autant parce que je crains qu’il recommence que… »

Un autre soupir, une autre hésitation. Avant de se lancer, pleinement, en décidant de faire, réellement, confiance à Tim, qu’il entend désormais traiter comme un adulte.
Et, donc, sans aucun filtre.


« … parce que je sais ce que tu pourrais faire, dans ta fureur et ta colère. »

Les pupilles de son masque toujours désactivées, il plonge un regard sombre sur le visage de Tim ; et continue, sans hésiter, la voix lourde.

« Quand le Joker a tué Jason, j’ai voulu l’assassiner, et seul Superman a pu m’en empêcher. Quand le Joker a mutilé Barbara Gordon, il a fallu que son père exige que je respecte les codes pour que je me retienne. Quand j’ai cru que le Joker avait tué Tommy Elliot, il a fallu encore que James Gordon se mette en danger pour me stopper… et je ne vais pas te rappeler combien il fallut me contrôler, face à Azrael ou Bane, quand ces derniers s’en prirent à moi. »

Evoquer ces souvenirs douloureux est difficile, presque humiliant pour l’exigence qu’il a de lui-même – mais indispensable, pour que son fils comprenne, et pour que leur relation soit réellement basée sur la confiance.

« Je sais, donc, ce que tu pourrais faire si tu te lances sur sa piste – et je refuse que tu subisses cela. Autant parce que je ne veux pas cela pour toi… que parce que je ne veux pas avoir à t’arrêter. »

Bruce décale légèrement sa tête, gêné.

« Je… ne supporterais pas d’avoir à faire ce qui doit être fait, pour cela. »

En creux, il avoue ici tout l’attachement, toute l’affection qu’il a pour Tim ; mais sa nature l’empêche d’en dire plus, bien sûr.
Cependant, alors qu’il se détourne du jeune homme, alors qu’il s’avance vers ses appareils qui, dans quelques instants, auront fini leur analyse, il soupire encore en entendant ses derniers mots. Et surtout leur sagesse.


« Mais… »

Un autre soupir. Un autre mouvement de tête.
Faut-il que Tim ait pris de Dick, pour les discours qui touchent au cœur…


« Mais je… comprends le besoin de t’impliquer. De briser, toi-même, le cycle, et de conquérir ta justice. »

Bruce se retourne, et pointe son index vers Tim. Son ton se fait plus autoritaire, plus direct.

« Pas de sortie. Pas d’enquête sur le terrain. Pas de filature.
Uniquement des analyses de données, des recoupements d’informations. Juste la théorie et le travail de bureau, sur les indices et les éléments. Rien d’autre. C’est bien compris ? Rien d’autre.
Rien d’autre, et… et alors, je te laisserais travailler sur ce cas. »


Derrière lui, quelques bips préviennent que les engins ont fini leur travail ; les indices peuvent être récoltés.

« A prendre ou à laisser. »

Le Batman fait déjà beaucoup, ici.
Tim a intérêt à en prendre conscience – et à accepter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 1 Aoû 2018 - 20:43

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____Pourquoi semblait-il si surpris de voir son mentor être aussi informé. Le garcon avait quitté leur repaire depuis maintenant une vingtaine de minutes et son rapport médical semblait déjà se trouvait entre ses mains. L’adolescent marmonne et croise les bras, signe que la chauve-souris avait tapé au bon endroit. Si Red Robin pouvait cacher ses blessures derrière son uniforme, il ne pouvait pas esquiver la douleur.

« Honnêtement… ça ne fait mal que quand je rigole. » marmonna Tim avant de lever les yeux vers son mentor pour le dévisager de haut en bas. « Avec toi, je ne crains pas grand-chose à ce niveau-là, non ? »

Il laissa échapper un maigre sourire. Ce n’était pas sincère, juste de la moquerie, il pouvait bien se le permettre pour réchauffer un peu l’ambiance. Il n’y a rien de plus déprimant qu’une scène de crime à moins qu’il s’agisse d’une scène de crime du clown en personne. De plus, le jeune garçon broyait suffisamment du noir. Ces derniers jours, il essayait tant bien que mal de remonter la pente et d’avoir l’illusion d’être heureux.
Il finit par perdre ce sourire et reporter son attention sur la scène de crime. Tim était surpris, il ne s’attendait pas à tant de sincérité de la part de Bruce. C’était peut-être une technique pour pousser l’adolescent à faire profil bas pendant cette enquête et à l’empêcher de prendre ces risques, mais elle était efficace. Red Robin est légèrement gêné, se sentant presque coupable d’insister autant pour avoir le dernier mot sur cette histoire.

« Je vois… Tu veux que je me contente d’être au second plan. » murmura l’adolescent, n’aimant pas vraiment l’offre de la chauve-souris et ne pouvant, malgré cela, pas le cacher. « Je devrais pourtant avoir l’habitude. »

L’adolescent prend du recul, laisse défiler quelques secondes dans le silence le plus totale, les bras toujours croisés. Il réfléchit, pesant le pour et le contre pour l’offre du Chevalier Noir. Même si le jeune homme ne l’aimait pas vraiment, il avait parfaitement conscience qu’il n’aurait pas le dernier mot, pas sans hausser la voix et endurcir le conflit et ce n’est pas ce qu’il veut. L’adolescent fut réveillé par les quelques bips qui finirent par lui donner une idée pour prolonger sa brève mission d’enquête en compagnie de son mentor.

« Très bien. Pas de sortie. Pas d’enquête sur le terrain. Pas de filature » répéta l’adolescent décroisant les bras avant de se rapprocher de la scène de crime pour récolter les informations reçus par les gadgets éparpillés dans tout le périmètre. « Tu peux au moins me laisser cinq minutes de plus ? Pour ne pas avoir l’impression de m’être déplacer pour rien. » L’adolescent a parfaitement conscience qu’il dépasse la limite de l’offre de son mentor, mais insiste quand même. « Heum. Je sais que je t’en demande déjà trop. » lança Tim, gêné.

Il n’attend pas la moindre réponse pour commencer ses prélèvements. Il est concentré, calme jusqu’à ce regard tourné en direction de cette bombe familière. Il la regarde longuement, arrête même ces gestes, un air pensif. Pourquoi tant de mal pour ramener une bombe juste pour de la provocation ? Il y a quelque chose qui semble gêné l’adolescent.
En une seconde, il entend un clac et se retrouva littéralement dissimulé dans un épais brouillard de gaz anesthésiant avec la chauve-souris. Red Robin recula d’un bond et activa son masque à gaz pour se protéger. Malheureusement, on dirait que ce monstre apprend de ses erreurs. Impossible pour le filtre de faire son travail, le gaz semble passer à travers. L’acolyte recula davantage, laissant échapper une quinte de toux avant de sentir des maux de tête l’envahir soudainement.

« C’est un piège. Batman... »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2018 - 10:43
Un léger sourire glisse sur le visage du Batman, alors que Tim prend son parti de faire face à un mentor et un père adoptif très bien informé, et lance une petite pique, avant un petit sourire.

« C’est parce que tu ne comprends pas mon humour. »

Humour qu’il tente de cultiver – mais pour lequel, il le sait, il n’a que peu de talent ; mais il essaye, autant par envie sincère, que par volonté de prouver qu’il veut sortir de sa noirceur et de son isolement.
L’on peut au moins saluer son effort.

Cependant, alors que l’atmosphère s’était légèrement réchauffée, malgré la scène d’horreur dans laquelle ils se trouvent, et le père, et le fils retrouvent leur sérieux et une forme de froideur, quand les événements les rattrapent ; hélas.
Tim encaisse la proposition faite par son mentor, et glisse une remarque qui fend le cœur de Bruce ; mais celui-ci ne dit rien.

Il ne réplique pas. Il ne le reprend pas.
Il ne lui dit pas que c’est faux. Il ne lui dit pas qu’il le veut au second plan, mais qu’il le veut vivant. Il ne lui dit pas que, le voir ainsi, torturé, mutilé, massacré, a été l’un des moments les plus douloureux de sa vie. Il ne lui dit pas qu’il est rongé par la peur, absolue, de le voir subir la vengeance de l’Autre. Il ne lui dit pas qu’il ne le supporterait pas.
Il ne lui dit pas qu’il l’aime, comme un fils dont il est plus que fier, et qu’il ne pourrait accepter de le voir partir.

Il ne lui dit pas, non ; il le regrettera, il le sait.
Mais il sait, aussi, que Tim a besoin d’accepter cela seul – de se confronter, seul, aux décisions qu’il peut considérer injustes, et sur lesquelles il doit réfléchir.
Et ça fait mal, oui. Car ça fait mal de les laisser grandir, et souffrir.


« Vas-y. »

La réplique est prononcée sur un ton calme, neutre. Il a conscience qu’il pourrait refuser, renvoyer Tim chez lui – mais il ne le fait pas.
Moins pour ménager sa susceptibilité, que comme marque de respect, pour lui et sa compétence. Il peut aider, ici ; il peut aider, et peut s’aider en récoltant des éléments.
Gagnant-gagnant, non ? Non.

Car, alors que Red Robin enquête, il ne tarde pas à tomber sur… quelque chose ; quelque chose que tous deux identifient rapidement, et qui fait presque stopper les battements de cœur du Chevalier Noir.
Un piège. Tout ça était un piège.
Et ils ont, littéralement, foncé dedans !


« COURS ! »

Bruce agit, tout en hurlant son ordre clair et direct.
Un coup d’œil suffit à comprendre que les masques ne serviront à rien. Un autre suffit à envisager l’ampleur du nuage de gaz. Un dernier suffit à appréhender l’ampleur du piège, et la rapidité du gaz.
C’est une question de secondes ; ils n’ont que quelques secondes – mais ça suffira, il le jure.

Sans attendre, le Batman bondit, et chope littéralement Tim pour le coller contre lui ; qu’importe ses blessures, il serrera les dents.
Il court, alors. Il court sans respirer. Il court en retenant son souffle. Il court vers un mur, qu’il entend briser par son simple poids – sa simple puissance. Sa seule fureur.
Il court, plus vite que jamais. Il court, en portant un colis lourd, mais qu’il soulève quasiment sans effort ; la détermination.

Il court. Il fuit.
Il le sauve. Il le sauvera, il le jure.

Au loin, la Batmobile approche, attirée par un simple bouton appuyé ; elle sera là dans trois minutes et douze secondes.
Un délai court. Un délai qui correspond, presque, à ses capacités de respiration bloquée ; presque, oui.
Le genre de détail qui peut transformer un exploit en horreur absolue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2018 - 20:43

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____Red Robin avait eu le bon reflex. Dès qu’il sentit le mauvais coup, il n’avait pas trainé pour reculer de plusieurs mètres en moins de temps qu’il n’en faut. Malheureusement, il s’était rendu trop tard que le gaz arrivait à passer à travers le filtre et se retrouva vulnérable. Le gaz était assez volatile et entoura rapidement les deux justiciers. Machinalement, Tim se rapprocha de son mentor tout en retenant son souffle. Il avait malheureusement avalé une ou deux bouffées d’air et les effets ne tardèrent pas à se faire ressentir. D’abord quelques vertiges puis ses muscles commencent à le lâcher, impossible pour lui de fuir aussi rapidement que prévu.

Il n’en aura pas besoin, son mentor a tout de suite le reflex paternel de protéger Red Robin et le garder contre lui en tentant de fuir. Le garçon essayait d’aider la chauve-souris en tentant de fuir. Les deux hommes essayaient de retenir leur souffle jusqu’à l’arrivée de la Batmobile. Malheureusement, il est trop tard pour vaincre, le gaz est déjà en train d’endormir tout son organisme, et l’adolescent lutte contre un sommeil de plus en plus lourd.

« Je suis désolé… » lança Red Robin, comme ci s’était lui qui avait provoqué le réveil de la bombe alors que cette dernière était probablement faite pour être activé à distance, au bon moment. Red Robin finit par perdre connaissance. La chauve-souris ne tardera pas à succomber à son tour.

Une heure, peut-être deux se sont écoulés. L’odeur nauséabond attire rapidement l’attention des justiciers, mais il est plus difficile pour l’acolyte du Chevalier Noir de se tirer hors de ce sommeil. Batman pouvait sentir la présence de son enfant, mais impossible pour lui de bouger. Ces deux poignets étaient collés sur les accoudoirs d’une vieille chaise grinçante mais solide par d’épaisse sangle en cuir ainsi qu’aux chevilles et sur ces épaules. Il ne fallait pas que Batman lui fausse compagnie. Juste en face de lui, Red Robin, encore inconscient dans la même situation que son mentor.
Alors que la seule lumière grésillante au-dessus de leur tête peine à les éclairer, une ombre se rapproche dangereusement de lui. Maintenant, la chauve-souris pouvait mettre un visage sur le monstre responsable des leurs souffrances. Le Dollmaker fait face aux justiciers, un vaste sourire sur son visage alors que sa main baladeuse passe sous le menton de Red Robin pour venir jouer avec la tête du garçon encore inconscient, histoire de provoquer la colère du justicier.

« Il est facile de vous manipuler lorsque l’on connait vos points faibles. Vous avez foncé tête baissée, vous avez été stupide. Je vous ai manqué ? » Il observa les alentours, comme ci il attendait de la visite. « Votre amie rousse n’est pas parmi nous ? Dommage, j’aurais tant aimé voir son corps se balancer sur une corde. »

Le Dollmaker continuait ces gestes à la fois tendre et malsain pour réveiller l’adolescent, mais il peinait à ouvrir les yeux. Ce n’est pas un problème pour le psychopathe qui échangea quelques brefs regards avec le Chevalier Noir, juste avant de planter le bout d’une lame dans le bras du garçon, le réveillant d’un bond et le forçant à pousser le hurlement de douleur le plus puissant qu’il n’est jamais prononcé. Le sourire du monstre n’en est que plus grand.

« Mais je ne vous ai pas emmené ici pour rien. » Dollmaker recula, jouant avec les ceintures des deux justiciers puis levant les yeux sur le sang qui s’écoulait du bras de Tim « Combien de temps avant que ce pauvre enfant ne se vide de son sang, Batman ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 3 Aoû 2018 - 11:28
Il a échoué.
Il a échoué à fuir. Il a échoué à s’échapper. Il a échoué à sortir de là.
Il a échoué à le protéger ; Tim.

Encore une fois, l’Autre les piège. Encore une fois, l’Autre s’est préparé, et ils ont failli ; il a failli. Encore une fois, l’impuissance explose en lui, et une bouffée de pure fureur s’échappe de sa gorge quand il s’écroule, vaincu.
A ses côtés, Tim murmure quelques mots, et s’excuse ; ignorant provoquer, ainsi, une vague de douleur chez son père adoptif.

Ce n’est pas de la faute de Red Robin, bien sûr – c’est de la sienne.
Le Batman a failli ; l’Autre l’emporte.
Et tous deux, bientôt, vont découvrir l’ampleur de son vice, de sa cruauté…


**
*
**

Plus tard ; il se réveille.
Ses sens reviennent lentement, mais l’odorat est le premier à s’activer – sûrement parce qu’une essence fort désagréable, nauséabonde se dégage ; elle hante l’esprit, s’implante dans le crâne, et fait grimacer. Mais il n’y a pas qu’elle.

Pas de douleur, pas de blessure aux premières sensations ; bien.
Mais il est incapable de bouger, et l’examen visuel, même rendu flou par le réveil, confirme qu’il est bloqué, sur une chaise, avec des liens fort serrés et en cuir ; moins bien.

A proximité, Tim est là… mais encore endormi, inconscient ; ou pas.
Peut-être joue-t-il. Peut-être ment-il. Peut-être se tient-il prêt.
Peut-être.
Mais Bruce ne peut rien bâtir sur du peut-être… surtout quand l’Autre apparaît, enfin.


« Hrm. »

Il grogne, par réflexe ; mais se reprend, de suite.
Ne rien lui donner.
Ne rien dire, ne rien faire, ne rien donner ; ne rien lui donner, jamais.
Et tout lui prendre, toujours.

Ainsi, Bruce demeure silencieux, alors que l’Autre s’avance, parle, le provoque ; évoque Barbara, qui heureusement n’est pas là. Puis s’avance vers Tim… et le touche.
Le caresse, comme s’il était sa chose. Comme s’il était à lui.
Et Bruce ne dit rien.

Il le fixe, calme et stoïque. Silencieux. Figé.
Extérieurement uniquement ; car, au fond, il boue et explose – mais se contrôle. Se discipline.
Plus tard, pense-t-il, tu l’auras plus tard. Tu briseras ses doigts plus tard.

Même quand l’Autre plante une lame dans Tim.
Même quand Tim, son fils, son héritier hurle, via un cri des plus déchirants.
Même quand la victime halète, blessée, rongée par la surprise et la douleur ; même quand l’Autre sourit, parle, joue avec les ceintures, provoque.

Il ne dit rien, non ; il le fixe.
Et lui adresse le regard le plus farouche, le plus haineux, le plus absolu, le plus furieux possible ; mais il ne lui dit rien.
Pour ne rien lui donner. Mais, aussi, parce qu’il sait – il sait qu’il a mis en place un système d’urgence, après leurs déboires précédents. Il sait qu’il devait informer Alfred toutes les vingt minutes ; il sait qu’il ne l’a pas fait. Il sait, donc, que le système est enclenché.
Il sait que Duke Thomas, le Signal, et Batwoman suivent désormais les signaux de leurs costumes, pour les retrouver ; il sait qu’ils arrivent.

Et il sait, alors, que le sourire de l’Autre va bientôt disparaître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Sam 4 Aoû 2018 - 14:19

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____La douleur était intense et l’effet de surprise ne permettait pas à l’adolescent de retenir ces cris. Le sang coulait lentement sous ses pieds alors que le bout de la lame, après avoir traversé la chair du justicier s’était collé contre le bois de la chaise. Le garçon leva les yeux en direction de son agresseur et le foudroya du regard. L’absence de réponse de la part de la chauve-souris ne semble pas perturber davantage Dollmaker. Il laissa échapper un sourire amusé et leva le visage de l’adolescent pour laisser à découvert son cou.

« Regarde-le, ton père. Il est las, las de se soucier d’un fardeau aussi imposant que celui d’un enfant prétentieux. » lança ce monstre pour enfoncer davantage le couteau dans la plaie sans passer par la douleur physique. « Il suffirait d’une petite entaille sur ta gorge pour lui épargner bien des soucis, tu ne penses pas ? »

Il s’adressait directement à Red Robin mais son regard était tourné en direction du justicier masqué. Il laissa durer le suspense pendant quelques secondes, un second couteau en main, prêt à égorger sa victime. Tout dans son comportement montrait qu’il n’attendait qu’une simple monté de tension pour trancher le cou de Red Robin. Finalement, il abandonne cette idée, pas assez malsaine à son goût, il caresse sa joue pour rassurer le garçon, comme ci ce n’était qu’un enfant de six ans. Tim grogna, ne supportant pas de se faire limite humilier par ce monstre.

« Il faut exactement vingt-neuf minutes et trente-six secondes pour que notre cher ami se vide de son sang. » commenta Dollmaker avant de se tourner vers la chauve-souris et de retirer d’un coup sec cette lame qui empêchait l’hémorragie d’être plus importante. Cette fois, Red Robin retient son cri « Maintenant, il ne te reste que quinze minutes et quarante-cinq secondes. » Dollmaker leva les yeux sur le second bras avant de replonger la lame sur le bras encore intact, Red Robin n’arrive pas à cacher sa douleur, il retira la lame. « Désormais, il ne vous reste plus que six minutes et douze secondes, à condition que votre acolyte se tienne à carreaux. »

Car bien sûr, plus l’adolescent bougeait et plus le sang s’écoulerait plus vite. Dollmaker observa pendant quelques instants son œuvre avant de s’éloigner des deux justiciers. Bien évidemment, il avait prévu un petit jeu pour ce Chevalier Noir et cette fois, il avait appris de ses erreurs.

« Le temps file et je sais parfaitement que vous n’allez pas tarder à ramener de la compagnie. Alors avant de vous sortir de là et de vous repliez dans votre terrier, laissez-moi vous expliquer les règles de ce petit jeu. Cette lame contient quelques gouttes d’un poison mortelle et quelques morceaux de chairs de quelques habitants de Gotham City qui sont passés par là. Je les ai invités à notre petite fête et ils sont probablement tous contaminés. L’un d’entre eux à probablement avalé l’antidote et vu qu’il ne te reste que quatre minutes et cinquante-huit secondes, je te conseillerai bien d’accélérer la cadence. »

Et sur ces mots, Dollmaker quitte la salle en plongeant les deux justiciers dans un noir totale, l’ampoule au-dessus de leur tête avait déjà grillé. Quelques secondes plus tard, Red Robin bouge légèrement ces doigts malgré la douleur pour y sortir un batarang. Il lève ensuite les yeux vers son mentor.

« Il apprend peut-être de ses erreurs… mais moi aussi. » lança l’adolescent. « Il a un traceur… Il ne pourra plus aller bien loin. Maintenant, il faut qu’on sorte de là. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 6 Aoû 2018 - 9:56
Le silence gardé par le Batman ne plaît guère à l’Autre, qui tente absolument de le faire parler, de le faire réagir – autant en menaçant qu’en torturant Tim.
Cela touche son père adoptif, bien sûr. Cela l’énerve. Cela le brûle. Cela l’enrage. Cela lui donne envie de tout arracher, tout exploser, tout anéantir, et de prendre un temps infini pour, lui aussi, maltraiter son adversaire.

En soi, Bruce veut tout lâcher, et hurler sa haine et sa fureur.
Mais il n’en fait rien.

A nouveau, il reste silencieux. A nouveau, il reste de marbre. A nouveau, il n’exprime nulle réaction, nulle émotion sur son visage.
Il se contente de fixer ; l’Autre et Tim.
Sans rien dire. Sans rien faire. Sans rien offrir, à l’Autre – mais en prenant tout ce qui peut les aider.

Il l’écoute, donc, et il le regarde.
Il le voit ne pas accepter son mutisme, être en quête constante d’une réaction de sa part ; l’Autre a besoin d’un public, d’un public animé. Intéressant.
Il le voit, alors, manipuler Tim, menacer de l’égorger, mais il n’est pas dupe. Jamais l’Autre n’irait aussi loin, aussi vite. L’Autre a besoin de réactions, de se gorger des sentiments et émotions de ses victimes – il se nourrit autant de la douleur de ses cibles, que des réactions de leurs proches ; mais il n’aura rien, aujourd’hui.

Bruce l’écoute encore, et le fixe toujours… même quand il va plus loin. Même quand il va trop loin, réellement, en multipliant les attaques, les plaies, les tortures sur Tim.
Ce dernier demeure autant maître de lui-même qu’il le peut ; il en est héroïque, et Bruce voudrait le lui dire – mais il se l’interdit. Comme il s’interdit d’exprimer franchement l’inquiétude qui grandit dans son ventre, qui le ronge alors qu’il voit, qu’il entend l’Autre intensifier les attaques, et même annoncer le pire sur l’état de son fils.

Finalement… il s’en va.
L’Autre s’en va.
Il abandonne le Batman et surtout Red Robin, après une ultime pirouette – une ultime menace, qui déchire les tripes d’un père qui tient encore à peine.

Après quelques instants, d’un nouveau silence tendu et étouffant, Tim reprend la parole. Il esquisse un sourire, malgré la douleur et la peur, et montre son Batarang sorti – tout en évoquant le traceur qu’il vient de placer sur l’Autre.
Courageux petit soldat, pense Bruce. Raison de plus pour anéantir définitivement l’Autre, qui entend lui causer du mal.


« C’est déjà en cours. »

Sans prévenir, il bande ses muscles pour se relever – et se redresse, en se libérant aisément des liens en cuir pourtant serrés au maximum. Tout juste peut-on voir un léger liquide grignoter encore ce qui le bloquait au préalable.

« Enquêter sur lui impliquait de le croiser. Je me suis préparé. »

Gants et costume recouvert d’une forme d’acide, activable selon un certain frottement ; merci Lucius Fox.

« Je t’ai préparé, aussi. »

Il s’approche de Tim, récupère le Batarang, et l’utilise pour couper les liens du jeune homme.

« J’avais conscience que tu viendrais et que tu enquêterais. J’avais conscience que l’Autre tente de nous enlever.
Alfred ne t’a pas seulement soigné. Il t’a également injecté un sérum spécifique, inspiré d’une Fontaine située sur Themyscira. Son effet ne dure que vingt-quatre heures, mais… pour une journée, tu ne peux être infecté. Et ta cicatrisation est plus rapide. »


La Fontaine de Jouvence demeure sur Themyscira – et Bruce a activé ses liens avec les Amazones, devenus intimes avec Diana, pour obtenir un petit filet d’eau ; afin de protéger Tim, qui souffre et n’a pas de facteur guérisseur, mais pourra se remettre plus rapidement.

« Je savais que tu voudrais venir ; je savais qu’il nous enlèverait. Je suis venu préparé, pour lui.
Mais lui ne l’est pas… pour moi. »


Bruce hoche la tête, et esquisse l’ombre d’un sourire. Il exprime clairement des sentiments forts, ici, pour son fils – mais change, quelques secondes après.
Il ferme son visage, ses poings, son corps ; il se ferme. Et, alors que Batwoman et le Signal sont à une minute de leur lieu de détention… lui se tourne vers la porte, et soupire.
C’est parti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 6 Aoû 2018 - 19:00

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____L’adolescent resent une profonde souffrance une fois la lame extirper hors de sa chair. Ces ongles se plantent sur le bois pourris mais encore solide des acourdoirs. Il voit tout ce sang s’échapper de ces bras complètement tétaniser par la douleur. De plus, la présence d’un poison toxique sur la lame ne rassure pas l’adolescent déjà légèrement stressé à l’idée de se vider de son sang ou de mourir empoisonné.

Cependant, quelque chose semblait le perturber. Malgré la perte d’un litre de sang en une seule minute, l’adolescent n’en ressentait aucune conséquence physique. Il n’était pas affaibli, ni atteint par des effets secondaires lié au poison. Ses sourcils se froncèrent alors qu’il vit son mentor se détacher en quelques secondes avant de se rapprocher de son fils et de lui expliquer la situation et lui avouer les initiatives qu’il avait prit pour palier aux attaques de ce monstre.

« Je vois… » lança Tim avant de regarder ses blessures et observer son ordinateur s’affoler lorsqu’il enregistre les données vitales de son propriétaire. « Tu aurais pu me prévenir, un minimum, tu ne penses pas ? »

Un ange passa, l’adolescent finit par trouver une seringue lui permettant de calmer son hémorragie et inséra l’aiguille proche de la plaie, puis une autre sur la plaie suivante. Il ne semblait pas réellement réagir par rapport aux initiatives de Bruce. Même si elles avaient pour seul but de le protéger, le jeune garçon n’aimait pas vraiment être prévenu au dernier moment. Toutefois, il ne pouvait s’empêcher de penser que Bruce avait fait preuve de compassion et d’un geste paternel plutôt attendrissant.

« Mais… Merci. » rétorqua Red Robin en laissant échapper un léger sourire avant de trouver le nécessaire pour bander ces deux bras avant de suivre la chauve-souris. « Ne compte pas me mettre à l’écart encore une fois. Et n’essaye même pas de me laisser entre les mains de Batwoman et Signal. »

L’acolyte du justicier suivait ce dernier alors qu’il franchit la porte qu’avait emprunté le monstre quelques minutes auparavant. Ce dernier avait déjà pris une longueur d’avance, mais il ne pourra pas aller bien loin avec un traceur posé sur sa blouse pendant que Red Robin jouait les inconscients. Malheureusement, il restait encore une étape à franchir avant de penser à la vengeance.
Isolé dans cette cave, trois habitants de Gotham City se trouvait eux aussi enfermé sous terre. L’adolescent observa les alentours, la porte de sortie était blindée et verrouillée, l’odeur de renfermer et de sang séché se faisait sentir. L’obscurité régnait et seulement les cris et les gémissements d’effroi des autres pensionnaires aidaient les justiciers à les repérer.

Red Robin pouvait entendre une femme éclater en sanglot alors que le sang gagnait doucement à lui monter à la gorge. En se rapprochant, l’adolescent remarqua que la victime était sanglée sur une table d’opération et sa silhouette semblait sous-entendre qu’elle était enceinte. Lorsqu’elle vit le jeune héros se rapprocher d’elle, elle lui murmurait des mots que le cerveau de Red Robin ne parvenait pas à décrire. Ces yeux s’écarquillèrent lorsqu’il remarqua que la jeune femme avait le ventre ouvert et que son fœtus était sous les pieds du justicier. Il laissa échapper une grimace de dégoût et un haut-le-cœur. Malheureusement, le futur enfant était mort dès qu’il a été sortit du ventre de sa mère.

« Mon bébé… Est-ce qu’il va b…bien ? je vous en prie, aideez-moi… » supplia la jeune femme, qui dès qu’elle fut détacher, attrapa le bras sanglant et encore blessé de l’adolescent qui se retenu de crier de douleur.

« Calmez-vous je… je… » Tim semblait légèrement désorienté à la vue de tant d’horreur en si peu de temps. « Je dois d’abord vous soignez, madame… »

Machinalement, l’adolescent activa une fonctionnalité de son armure. Une légère lumière bleue s’échappa de sa main gantée pour analyser le corps de la demoiselle à la recherche d’un éventuel corps étranger dans son organisme mais rien à signaler de son côté.

« Il n’y a rien à signaler… de ce côté-là. Je vais devoir m’occuper d’elle, la soigner, Batman. Sa fièvre est importante et elle a perdue beaucoup de sang. » lança l’adolescent.

Juste derrière lui, il y avait un homme, enchainé contre un mur, dépourvu de vêtement mais également d’organe génitaux. Il ne lui faudra que quelques minutes supplémentaires pour se vider de son sang, si ce n’est pas le poison qui l’emporte. Il essayait d’attirer l’attention de la chauve-souris par des murmures, suppliant qu’on vienne l’aider.
De l’autre côté, une petite main s’accrocha à la cape de la chauve-souris, celle d’une petite fille aux yeux complètement effrayé. Malgré la pénombre, elle avait réussi à reconnaître la silhouette du héros de Gotham City. Cette fille était portée disparu depuis plusieurs semaines et semblait affaiblit et amaigris. Elle n’est âgée que de six années et semble avoir été abusé. Enroulé dans son bras, une peluche, un petit chien blanc au museau légèrement orangé paraissait être sa seule source de réconfort jusqu’à l’arrivée du justicier.

« Monsieur la chauve-souris… » lança-t-elle entre deux sanglots. « J’ai mal au ventre… »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 6 Aoû 2018 - 20:14
Tim Drake accueille avec un mélange de surprise, de plaisir, de désarroi, de crispation, de joie, de soulagement et de vexation les informations révélées par son père adoptif ; ce dernier s’y attendait, et encaisse sans broncher.
Bien sûr qu’il lui a menti. Bien sûr que c’est mal. Bien sûr qu’il aurait pu faire différemment.
Mais bien sûr qu’il ne regrette rien.


« Te prévenir aurait alerté l’Autre, qui aurait agi différemment ; je ne pouvais pas courir le risque. En outre, tu aurais aussi pu me faire confiance, et me laisser gérer seul cette affaire. Non ? »

Un partout, balle au centre.
Clairement, Bruce a conscience d’avoir mal agi – clairement, Tim peut avoir, aussi, conscience que suivre ainsi son mentor, malgré l’interdit, n’était pas malin.
Certes, son père adoptif est une créature de prudence paranoïaque, lourd et insupportable dans sa préparation et sa manipulation ; mais là, ça peut l’arranger, quand même.


« Et… de rien. Viens, maintenant. Notre hôte nous attend. »

L’ombre d’un sourire glisse sur son visage, quand Red Robin le remercie et montre, par ses gestes, sa maîtrise et son calme, autant sa bonne forme physique, que sa compétence.
Bon soldat.
Bruce serait vraiment prêt à tout pour qu’il le reste – et en vie, aussi.

Cependant, alors qu’ils passent tous deux la porte empruntée plus tôt par l’Autre, cette micro expression positive s’évapore.
Elle disparaît, dès qu’il voit, dès qu’il entend, dès qu’il sent ce qu’il se passe ; ce qu’il s’est passé. Ce que l’Autre a fait.
Ce dont l’Autre va devoir payer.

Sans un mot, il s’avance au cœur de cette nouvelle pièce, fermée par une porte blindée. Elle est petite, sombre, crasseuse, mal éclairée, mal rangée, mal nettoyée, et évidemment dangereuse et mystérieuse ; une habitude, vu ses déambulations dans la maison de l’horreur.
Mais ce qu’il découvre ici le révulse, plus encore que l’autre fois.
L’Autre semble s’être dépassé ; lui aussi le fera, quand il le trouvera.

Lentement, le regard du Chevalier Noir glisse autour de lui, et il doit faire appel à toute sa concentration, toute sa discipline, toute son expérience pour ne pas craquer. Pour ne pas laisser sa fureur, sa douleur, son horreur s’exprimer, quand il découvre les trois victimes.

Une femme ; enceinte jusqu’il y a peu. Le ventre ouvert. Le fœtus mort, au sol – jeté comme une ordure, littéralement. Evidemment brisée. Evidemment en pleine démence. Evidemment loin de se rappeler ce qu’il se passe, et heureusement.
Plus loin, un homme, enchaîné, nu ; mutilé. Qui tente de l’appeler à l’aide. Qui se raccroche, horriblement, à la présence du Batman, afin de l’aider – et qui, sûrement, s’écroulera quand Bruce se sera approché.
Et, enfin, plus près, bien trop près… une autre. Une enfant. Une fillette, enlevée il y a des semaines, terrorisée, au visage rongé par les larmes séchées bien trop souvent, et par une terreur absolue. Dont les murmures sont encore plus déchirants que ceux de l’homme – et dont les paroles électrisent, littéralement, le cœur de Bruce.


« Bordel. »

Il soupire, lourdement ; fixe, pour un instant, l’homme et la femme – avant de secouer la tête, lassé.
L’Autre va attendre ; doit attendre.
Pour l’instant.


« Red Robin, prends ça et ça. »

Il récupère deux éléments dans sa fameuse ceinture, et les envoie vers Tim. Il les décrit alors que son ancien élève les découvre.

« La seringue pour la femme. Elle la plongera dans le coma et figera la majorité de ses organes et fonctions vitales ; un dérivé des travaux de Victor Fries. Dangereux, mais moins que la laisser se vider de son sang ou comprendre ce qu’il se passe.
La poche est pour l’homme. Pose-la sur la mutilation – ça libérera des éléments qui l’apaiseront, et le plongeront dans l’inconscience en lui permettant de cicatriser. »


Bruce jette un œil vers le jeune homme, et acquiesce doucement.

« Je savais où je venais ; je me suis préparé. »

Il s’est préparé pour l’enfer ; il n’est pas déçu, pour l’instant.
Mais craint, encore, pire.


« Hey. Bonjour. »

Accroupi devant l’enfant, il esquisse un sourire sincère, qui se veut rassurant. Il pose doucement ses mains sur son corps, pour des caresses qui doivent l’apaiser, la calmer – mais, aussi, visent à l’examiner ; à l’ausculter.

« Qu’est-ce que tu as, ma princesse ? Qu’est-ce que tu ressens ? De quoi… tu te souviens, en fait ? »

Il pense au pire. Il imagine le pire. Il prépare le pire.
Et fera, encore, bien pire à l’Autre.


« Dis-moi tout… je suis là. Je vais te protéger. »

Un vœu dangereux, ici, dans ce domaine ; mais un serment sûr, qu’il entend tenir.
Au loin, une explosion se fait légèrement sentir – son impact, surtout, fait trembler la pièce ; légèrement, mais suffisamment pour que Bruce comprenne.
Kate et Duke sont là ; bien. Enfin.
Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 6 Aoû 2018 - 21:29

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____L’adolescent attrapa le kit de soin en vol. Il n’était pas question pour lui de les laisser dans cet état. L’acolyte hocha la tête en guise de réponse et se concentra tout d’abord sur la jeune femme qu’il stabilisa, même si le garçon avait quelques doutes sur le sens moral de cette action. Néanmoins, il endort la demoiselle sans se poser davantage de question, au risque de la perdre pour de bon. Elle avait probablement une famille et un mari qui espérait son retour. En la laissant s’endormir, il jeta un rapide coup d’œil sur ce fœtus recouvert du sang de sa mère, laissant échapper une grimace, le cœur serré.

Une fois avoir stabilisé la jeune femme, il ne perd pas une seconde pour s’occuper de la seconde victime, le temps que le produit face complètement effet. L’adolescent posa sa main gantée sur l’épaule de l’homme afin de le rassurer avant de le libérer et de lui tendre la poche pour qu’il puisse le mettre. Red Robin l’observa dans le blanc de ses yeux, complètement tétaniser par une peur que l’adolescent pouvait comprendre. Il rassurait avec des mots, activa de nouveau cette lumière bleue sur sa main gantée pour vérifier qu’il n’y avait pas de corps étranger dans le système digestif de cet individu. Rapidement atteint par la fièvre dû au poison, ce dernier perdit connaissance, le justicier l’allongea sur le sol, le mit dans une position latérale de sécurité avant de se redresser en direction du justicier qui essayait de se rapprocher d’une petite fille également terrifiée.

« Qu’est-ce que… une enfant ? » rétorqua Tim, choqué par cette scène, il n’avait pas fini d’en voir avec ce monstre.

La petite fille, une petite rouquine se rapprocha de la chauve-souris, refusant de lâcher la cape du justicier. Sa main tenait ce bout de tissu, son autre bras s’était enroulé autour du cou de l’animal en peluche à l’hygiène douteuse, probablement son doudou qu’elle n’avait jamais lâché depuis son enlèvement. La présence et l’aura de Batman semblait la rassurer.
Lorsqu’elle entendit l’explosion, la petite fille sursauta et se retrouve dans les bras de la chauve-souris, se cachant derrière la cape pour se protéger de la poussière et ne pas voir le pire. Effectivement, le renfort est arrivé et Tim prend immédiatement les devants avec Batwoman et Signal alors que la petite fille jeta un petit regard curieux en direction des deux justiciers. Au bout de quelques secondes, son regard pétrifié par la peur se transforma en pétillement dans ses yeux. Ces idoles, les alliés de la chauve-souris en chair et en os.
Rapidement, les maux de ventre revenaient et la petite laissa échapper quelques larmes le long de ses joues, tout en se collant davantage au justicier, gardant toujours le petit doudou dans sa main.

« J’avais faim, il ne me donnait pas souvent à manger… Il me faisait mal… Je ne voulais pas jouer avec lui. Il voulait que je mange un petit flacon… Il m’a forcé à l’avaler… ça fait mal… Très mal… Je veux rentrer à la maison. Maman… Papa… » pleura la petite en gardant son doudou dans les bras.

« Batwoman, j’ai besoin de ton aide. Il faut recoudre le ventre de cette jeune femme sur la table et l’emmener au plus vite aux urgences. » lança Red Robin avant de se tourner vers Signal. « Avec moi, on doit stopper vérifier qu’il n’a pas d’autres blessures. » Il se tourna vers la chauve-souris après avoir entendu les paroles de la plus petite. « Batman, je… je crois qu’il lui a forcé à avaler l’antidote du poison… » murmura l’adolescent.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 7 Aoû 2018 - 11:04
Tim, malgré ses blessures, qui cicatrisent rapidement mais demeurent douloureuses, et les chocs subis, se comporte comme le Héros qu’il est. S’il avait l’opportunité de l’observer vraiment, Bruce serait sincèrement fier de le voir ainsi, et ne manquerait pas de le lui dire ; hélas, il ne le peut pas.
Car l’Autre leur a laissé une situation abominable à gérer, et il ignore encore comment faire.

Alors que Red Robin plonge, à regret, la femme qui fut enceinte dans un coma, dont elle pourrait ne pas se réveiller mais qui est moins pire que son état conscient, et aide l’homme mutilé à demeurer dans un coin, en attente de meilleurs soins, son père adoptif gère la petite fille – et ça ne se passe pas bien.

Touchée, blessée, terrorisée, au-delà même de la frayeur et de l’horreur, elle est en état de choc et ne parle pas ; on la comprend aisément, d’autant plus que les deux Héros sont bientôt rejoints par d’autres.
En effet, une nouvelle explosion secoue la zone – et un pan entier de mur s’écroule, devant Tim et Bruce ; deux formes déboulent de la fumée qui s’échappe de l’impact.


« Nous avons fait aussi vite que possible. »

Une silhouette effectue une roulade, puis se redresse pour faire le tour de la zone…
… car Duke Thomas, le Signal, entend appliquer ses leçons, et être prudent ici.

« Et nous n’avons rien trouvé en venant, hormis des ordures et deux pièces abandonnées. »

Une autre forme débouche alors, et vient se poser avec plus de grâce…
… un signe distinctif de Batwoman elle-même.

« Quelle est la situation ? »

Mais, alors que les deux nouveaux venus attendent une réplique du Chevalier Noir, c’est bien Red Robin qui prend la parole et distribue les ordres – pour, finalement, être obéi.
Kate et Duke connaissent le jeune homme, et le respecte. Ils suivent directement ses indications : Batwoman, avec sa formation militaire, a quelques connaissances dans les premiers soins, et livre des travaux de couture médicale maladroits mais efficaces ; et le Signal aide Tim à manipuler l’homme mutilé, afin de vérifier que tout va bien.
Tandis que Bruce gère l’enfant ; ou essaye.


« Je… sais. »

Il pousse un profond soupir, alors qu’il garde la petite contre lui ; il hoche doucement la tête, en réponse à Tim.
Il a compris, lui aussi. Mais il préfère la consoler, la garder contre lui pour un instant, pour lui offrir ce réconfort et ce calme dont elle a tant besoin… avant la suite. Avant le pire.


« On va rentrer voir ta maman et ton papa, ma princesse. On va te remettre dans ton lit, et tu feras un gros dodo, d’accord ? Avec ton doudou. Comment s’appelle-t-il ? C’est un beau doudou, tu sais. »

Lentement, Bruce se redresse, et la porte dans ses bras ; elle est si légère, c’en est terrible.
Alors qu’il la garde contre lui, qu’il fige son visage dans sa nuque, et qu’il ne la tient qu’avec un bras, il utilise sa main libre pour attirer l’attention des autres – et demander à évacuer la table où se trouve la femme anciennement enceinte.


« On va rentrer ensemble, tous ensemble. Et tu vas dormir, et ton doudou aussi. Et après, un petit-déjeuner ; qu’est-ce que tu aimes, au petit-déjeuner ? »

Il libère des trésors de gentillesse et de patience pour elle, tandis que Duke s’est levé et, avec Batwoman, déplacent la pauvre femme. Le Signal libère, discrètement, un produit antiseptique sur la table, et tente d’en enlever le sang ; en vain, bien sûr.

« Moi, j’aime les céréales, et les oeufs. Et toi ? »

Doucement, Bruce s’approche et la pose sur la table ; assise. Il fixe ses mains autour de son crâne, et sourit pour attirer son attention.

« Et doudou ? »

A proximité, les autres comprennent ce qu’il compte faire ; ce qu’il va se passer.
Il va l’opérer. Il va l’ouvrir, il va agir comme un boucher, et tenter de trouver cet antidote. Il va suivre le plan de l’Autre – et ils sentent, et ils voient par ses tics physiques, que cela le met dans une rage folle ; mais il ne dit rien.
Il reste stoïque. Il reste calme et doux et gentil ; pour elle.
Juste, pour elle.

Ainsi, alors que l’enfant se laisse faire, le pire se prépare.
Kate comprend et accepte, même si elle sait que cela la hantera encore ; comme bien d’autres horreurs. Duke, moins expérimenté, moins extrême, est choqué et recule, troublé. Il a abandonné l’analyse avec Red Robin, et oublie d’y retourner… une erreur, hélas.
Car, alors que l’attention se tourne vers la table et l’enfant – Tim Drake découvre quelque chose, sur l’homme ; dans l’homme.

Une grosseur. Une grosseur sous la peau, au niveau de la nuque ; une grosseur qui… bouge.
Une grosseur qui bouge, qui évolue, qui passe sous la peau et le corps.
Une grosseur qui bouge – et qui se multiplie.
Plusieurs petites choses, grosseurs, vont et viennent sous la peau ; tirent la peau. Au point, bientôt, de la faire craquer…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 7 Aoû 2018 - 15:48

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____L’adolescent savait que son mentor avait besoin de temps pour rassurer la petite. Machinalement, il prit les devant et l’initiative de donner les ordres. Même si pour certains, se faire commander par un acolyte qui a encore beaucoup à apprendre est assez irritant et difficile à accepter. Cependant, pour Batwoman, cela ne pose pas de problème. La justicière s’occupe de la jeune femme enceinte pendant que Red Robin et le Signal se charge de l’homme, encore à moitié conscient. L’adolescent le sent gigoter de douleur, suppliant qu’on mette un terme à sa souffrance.

La petite rouquine refuse de lâcher les bras de la chauve-souris, comme ci il s’agissait des bras de son propre père. Les mots et les paroles du mentor semblait faire effet et rassurer la petite fille qui semblait presque avoir oublié toutes les horreurs qu’elle aurait pu vivre. Elle se laisse porter, tout en oubliant pas de garder son animal de compagnie en peluche contre elle, lui et son sourire qui observait la chauve-souris avec ces gros yeux noirs. Elle renifla, essayant avec la manche de son sweat les larmes qui coulaient encore de ses joues.

« Maman… Il faut retourner voir maman… Je veux lui faire un calin. » rétorqua la petite avant de baisser les yeux sur son petit chien. « Snoopi, et c’est mon meilleur ami. Plus tard, il deviendra un super héros, comme toi. »

La petite se mit à faire balancer sa peluche de gauche à droite, mimant un semblant de vie de la part de cet animal en peluche avant de coller le bout de son museau orange sur le bout du masque de la chauve-souris au moment où ce dernier décide de la prendre dans ses bras. Elle baissa de nouveau les yeux sur sa peluche, jouant avec les oreilles tombantes et volatiles de cette dernière, les passant entre ses doigts maigres, pale et recouvert d’entaille, comme ci elle s’était débattue à de nombreuse reprise. A ses nouvelles questions, la petite réfléchit pendant un instant et son regard trop curieux manque de se distraire et de regarder au mauvais endroit, au mauvais moment, mais le justicier n’hésitait pas à la relancer pour ne pas perdre son attention.

« Les Coco Pops, c’est les meilleurs du monde ! » affirma la petite avant de se retrouver assis sur la table et de poser sa peluche à ces côtés, gardant toujours un contact physique avec cette dernière, comme ci on avait déjà essayé de la voler auparavant. « Snoopi préfère les cookies, beaucoup de cookie et les glaces. » affirma la petite avant de garder la tête de sa peluche contre son corps. « Tu ne vas pas me le piquer, promis ? »


« Tu devrais goûter les cookies de Batgirl. » commenta Red Robin, se rapprochant de son mentor et ayant entendu leur conversation. « Ils sont à tomber. » Il se rapprocha du justicier, de sorte que la petite n’entende pas. « Je vais sortir le dernier pour qu’elle ne voit pas ça. »

L’adolescent se retourne vers le Signal et jette un rapide coup d’œil en direction de Batwoman. Lorsqu’il se rapproche de Duke, l’adolescent s’en veut, il en a surement trop demander. Red Robin est habitué désormais à voir les horreurs de Gotham City, mais Duke a encore beaucoup à apprendre. En jetant de rapide coup d’œil sur Duke, il remarque bien l’état de choc et la distraction du justicier et les erreurs qu’il pouvait commettre. Tim redressa doucement la victime pour essayer de coller sa colonne vertébrale contre le mur. Lorsqu’il remarqua cette grosseur, il fut interloqué, curieux, il se tourna vers Duke qui ne l’avait pas encore remarqué.

« Va donner un coup de main à Batwoman, je m’occupe de lui, ne t’en fais pas. »

Il faisait ça pour lui empêcher de voir le pire, encore pire. Le jeune justicier sortit un batarang et brûla le bout de l’aile avec ce qu’il avait à porter de main. Il injecta un peu de morphine à la victime qui n’arrivait pas à perdre connaissance avec la douleur insupportable, il était instable. Red Robin fit en sorte qu’il ne bouge pas et, en retenant ses grimaces de dégoût, planta la pointe du batarang dans sa nuque pour créer une légère entaille et comprendre ce qu’il se passait dans le corps de cet homme.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 8 Aoû 2018 - 9:16
Un grand sourire glisse sur le visage du Batman, malgré la situation.
A moitié accroupi, pour être placé à hauteur des yeux de la petite fille, il esquisse cette expression positive, et accompagne ses paroles avec douceur et tendresse.


« Snoopi, c’est un super nom pour un doudou – et un doudou super-héros. Je suis sûr qu’il sera super, parce que je suis sûr qu’il te protège déjà, non ? »

Avec une main, il maintient le dos de l’enfant, pour qu’elle ne bouge pas ; avec l’autre, il bouge légèrement la tête de la peluche, continuant les quelques mouvements de jeu enclenchés plus tôt par l’enfant.
Il fut surpris, bien sûr, quand elle le lui colla contre le visage – mais semble se prendre au jeu, et agit comme un papa gâteau touchant ; mais déconnecté, clairement, de l’ensemble de la situation.


« Les Coco Pops, c’est bon, ça c’est sûr. Les cookies aussi, et les glaces aussi, mais… pour le petit-déjeuner ? Snoopi est un coquin, alors. J’espère qu’il se comporte bien, pour mériter ça.
Et… ne t’en fais pas, ma princesse. Je ne vais pas te le piquer. Je suis un Gentil. Et les Gentils font quoi ? »


A ses côtés, Red Robin participe au petit jeu, en évoquant les cookies de Barbara, puis en indiquant qu’il gère le dernier ; Bruce acquiesce, d’un geste discret.

« Les Gentils sauvent les gens. Surtout les petites filles, qui vont revoir leur maman et leur papa. Et surtout les peluches super-héros. »

Il sourit, encore, et continue à se comporter comme une nounou idéale ; ce qu’il n’est pas.
Bruce ment, ici. Il manipule, il joue, il feint – car il prépare quelque chose. Quelque chose d’horrible, quelque chose d’abominable… mais quelque chose d’indispensable, hélas.
L’Autre le force à agir ainsi ; et l’Autre paiera, pour cela.


« Mais, avant, il faut faire un dodo. Il faut faire un dodo, car tu es fatiguée, car tu as pleuré et tu n’es pas bien. Ta maman va s’occuper de toi, mais tu dois faire un dodo pour reprendre des forces, et être bien avec elle. D’accord ? »

Sans prévenir, il récupère un élément dans sa ceinture, et le lève directement vers l’enfant ; il appuie sur un bouton, et un gaz endormant s’échappe de son projecteur.
La petite fille ne met que dix secondes à s’endormir – et Bruce espère qu’elle n’a pas le temps de réaliser que son Héros la piège ; anéantir les illusions d’une enfant serait encore quelque chose dont l’Autre aurait à payer.


« Je vais l’ouvrir. Où en êtes-vous ? »

« Situation stable. »

Batwoman, à genoux devant le corps de la femme enceinte, finalise son intervention, aidée par un Duke envoyé par Tim… et mal à l’aise, mais efficace aussi.

« Bien. Red Robin ? »

Bruce allonge l’enfant, et sort ses instruments en se crispant ; l’Autre en répondra. Quoi qu’il arrive, l’Autre en répondra.
Mais, tout occupé à sa fureur et à son opération, il ne se tourne pas vers son fils adoptif… qui, hélas, a bien à faire.
Tim a relevé diverses grosseurs qui vont et viennent sous la peau de l’homme mutilé ; alerté, il a fait une légère entaille pour voir ce qu’il en est. Une erreur.

Car, en ouvrant, Tim a attiré les grosseurs, qui se précipitent vers l’entaille ; qui l’augmentent, l’ouvrent, et s’échappent de la peau.
Les grosseurs se révèlent, alors : ce sont des scarabées. Des scarabées qui s’échappent du corps de l’homme. Des scarabées qui sont des dizaines, s’échappent du corps… et filent vers Red Robin, leurs mandibules prêtes à claquer, à piquer, et sûrement à pire encore !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 8 Aoû 2018 - 15:05

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____La petite fille baladait son regard, passant de sa fidèle peluche souriante au visage de son héros et idole de toujours, Batman. Même si elle reste encore choquée par tout ce qu’elle a pu endurer, la petite était complètement rassuré, buvant les paroles du justicier sans se poser de question. A son âge, il était difficile pour elle de comprendre le pourquoi du comment, comment et pourquoi elle était arrivée là et qu’est ce qui allait lui arriver ? La petite colla la peluche contre sa poitrine.

« Snoopi deviendra plus tard Captain Snoopi et il t’aidera à taper les méchants. » rétorqua l’enfant en se baissant pour caresser le haut du crâne de sa petite bête en peluche, comme pour la rassurer.

C’est comme ci elle avait deviné ce qui allait se passer. Elle se mit à trembler, légèrement, plutôt effrayé par ce qui allait se passer. Elle serra davantage sa peluche contre son ventre malgré la douleur en laissant échapper quelques petits sanglots de peur malgré la tentative du justicier de la rassurer du mieux qu’il pouvait.
Finalement, l’enfant avala une bonne bouffée de ce gaz et se sentit soudainement atteint d’une grosse fatigue. Elle laissa échapper un bâillement, posant sa petite tête contre celle de sa douce peluche héroïque. La petite s’allonge sur la table tout en fermant ses petits yeux et gardant toujours son fidèle compagnon sur elle, de peur qu’on lui arrache des mains.

De son côté, Red Robin se concentra sur l’homme, alors qu’il essayait d’obtenir des réponses aux maux de la victime du monstre. Il avait entaillé la nuque de son patient pour comprendre la nature des grosseurs mouvantes. Il ne fut pas au bout de ses surprises lorsqu’il vit les insectes sortir de ces grosseurs, recouvert de sang et aillant probablement endommager l’organisme de la victime.
Tim protégea machinalement son visage contre ses scarabées enragés. Heureusement, il n’était pas du genre à être intimidé et effrayé par ce genre d’insecte. Il se souvient d’une de ses ex-petites amies qui venaient l’appeler en urgence pour venir écraser une araignée ou chasser un frelon de sa chambre tel un preux chevalier. L’adolescent donna une gifle au premier insecte qui tenta de l’agresser, puis envoya le second valser contre le mur le plus proche avant d’entendre la question de la chauve-souris.

« Heuuum… tout va bien. » commenta Red Robin en essayant de chasser chaque insecte qui lui sautait au visage, mais ces créatures se multipliaient. « Enfin je crois… Ne t’occupe pas de moi, je vais gérer. Occupe-toi de la petite, il ne nous reste pas beaucoup de temps. »

Avec la perte de sang, le jeune justicier était sous l’emprise de quelques vertiges et ses mouvements étaient plutôt affaiblis. Même si le vaccin qu’on lui avait administrer dans son dos était capable de soigner rapidement les plaies et que l’hémorragie avait été rapidement contrôlé, l’adolescent avait besoin de plus de temps pour retrouver une quantité de sang suffisante dans son organisme.
Malgré cela, Tim chassa les horribles créatures en balayant son bras devant son visage pour se protéger, espérant que son armure était capable de résister contre des scarabées en colère et assoiffés de sang.

« Bon sang, c’est quoi ce bordel ?! » grogna Red Robin.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 8 Aoû 2018 - 15:53
Le Batman a vu, bien sûr, le regard de l’enfant quand il l’a plongée dans l’inconscience.
Auparavant, il a souri à la petite réflexion sur Captain Snoopi – mais cela ne l’a pas arrêté. Il a agi, comme il le devait, comme il le pouvait, car la situation l’exige ; mais cela n’en rend pas la tâche moins terrible, encore moins en croisant un tel regard.

Il l’a trahie. Elle considère qu’il l’a trahie, et qu’il annihile les rêves qu’elle forme depuis son enfance, sur les Héros et les Vilains.
Il l’a trahie, et il l’assume ; même si ça lui ronge le cœur.


« Je vais commencer. »

Bruce soupire, alors qu’il relève les habits de l’enfants, et grimace en voyant les marques de malnutrition, de sommeil incomplet, et d’habitat insalubre sur elle ; l’Autre le paiera, oui, mais il se répète tellement cette pensée que cela en devient un mantra. Une fixation.

« Batwoman, Signal : vérifiez et surveillez la zone. »

Sans un mot, le duo se relève après avoir aidé la femme anciennement enceinte ; disciplinés et motivés.

« Je doute que l’Autre nous laisse seuls, et nous laisse agir. »

Avec des gestes tendres, Bruce prépare le corps de l’enfant – et pose ses mains sur le fameux Captain Snoopi, prêt à l’enlever.
Mais, avant d’agir, il entend les paroles de Red Robin… toutes les paroles ; et se fige immédiatement.


« Le temps nous est compté, oui. Il implique une pleine efficacité de notre part – et une pleine confiance entre nous. »

La voix du Chevalier Noir se fait plus sèche, plus dure ; plus agressive.
Sans prévenir, il se retourne, et pose les pupilles blanches de son masque sur Tim… et sur l’horreur qui s’avance vers lui.


« Bordel. »

L’homme mutilé libère des dizaines de scarabées, qui s’échappent de sa peau et se précipitent dans la pièce – vers Tim, oui, mais aussi dans la pièce entière !

« Pourquoi te comporter comme un enfant ? Pensais-tu vraiment pouvoir gérer ça seul ? »

Troublé, hanté par les événements et le sort de l’enfant, mais aussi des autres victimes, Bruce grimace… et, surtout, parle avec une violence verbale rare, mais qui n’illustre ici que sa crispation ; hélas, Tim en est la victime directe.

« Tu nous as fait perdre de précieuses secondes par ton incompétence.
Batwoman, prends ça. Signal, surveille la zone. »


D’un geste, Bruce envoie une bombe-diffuseur à Kate, qui la récupère en vol et l’active directement en filant pour passer devant Tim. Un gel blanchâtre s’en échappe, et se solidifie dès que deux secondes sont passées.
La plupart des scarabées sont ainsi bloqués, figés ; les autres sont écrasés par Batwoman.
Hélas, l’homme mutilé est aussi, pour partie, immobilisé par l’étrange gel…


« Dérivé de glace de Mister Freeze et de colle. Définitivement nocif. Il nous faut maintenant obtenir l’antidote ET offrir les meilleurs soins à cet homme, dans un hôpital spécialisé.
Félicitations, Red Robin. »


Enervé, frustré, Bruce se retourne avec rage – et bouge, alors, le fameux Captain Snoopi.
Se préparant à opérer l’enfant mais, peut-être, provoquant bien pire encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 8 Aoû 2018 - 22:04

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____Red Robin était distrait par les vertiges et les effets secondaires essentiellement dû au manque de sang dans son organisme. Machinalement, il se contenta de chasser les bêtes en espérant que ces dernières veulent bien quitter les lieux, à la recherche de la lumière du jour et pas de sang frais à grignoter. Il entendit les paroles froides de son mentor et son cœur se serra. Il avait parfaitement conscience de ne pas être au top de sa forme, mais il avait la sensation que la chauve-souris enfonçait le couteau dans la plaie.

Il était rongé par la rage envers ce monstre qui le poussait à disséquer une enfant qu’il avait lui-même mutilé avant de le livrer entre les mains du justicier. Timothy pouvait comprendre ce stress, toute cette colère qu’il ne pouvait plus contenir. Il semblait s’acharner sur la seule personne qui était à proximité de lui, c’est-à-dire son fils. D’habitude, l’adolescent aurait compris la détresse de son mentor et aurait prit sur lui, mais une même colère semblait naître en lui. Il ne pouvait contredire le justicier, il assumait ses erreurs cependant ce n’était vraiment pas le moment de remuer le couteau dans la plaie.

L’adolescent laissa le Signal et Batwoman agir, toujours avec une certaine culpabilité qui lui rongeait de l’intérieur. Une légère grimace déforma son visage, un sentiment de rage et celui de n’avoir pas été à la hauteur des exigences extrême de la chauve-souris. Il se tourna vers lui, avec un regard plutôt froid vis-à-vis de son mentor. Ce dernier s’apprêtait à opérer la petite mais quelque chose semblait titiller l’adolescent lorsqu’il vit la peluche s’éloigner de sa propriétaire. Timothy se souvenait des paroles de la petite, craignant qu’on lui vole son chien, cela voulait surement dire quelque chose.
Le jeune justicier se rapprocha et alors que son mentor s’apprêtait à entailler la chair de la petite fille, il saisit son poignet en pleine action. La force brute de la chauve-souris était plus importante, provoquant une grimace de douleur chez l’adolescent qui ressentait toujours une douleur sur ses deux bras.

« Stop. » grogna froidement Red Robin avant de repousser son bras. « Tu ne vois pas que c’est cela qu’il cherche ? Tu te souviens de la fois où il avait laissé de quoi désamorcer cette bombe sans me la retirer directement du corps ? » Il baissa les yeux en direction de Snoopi. « Il joue au même jeu… » commenta-t-il avant de manipuler cette dernière pour finalement trouver une couture récente sur le corps rond de la peluche. « Le flacon qu’il lui a forcé d’avaler est probablement vide. Le vrai se trouve là-dedans. » Un ange passa. « Et maintenant ? Qui est le plus stupide d’entre nous ? »

Il enfonça la peluche contre le torse de la chauve-souris alors que la petite fille bougeait légèrement ses doigts, à moitié endormi, à la recherche de son ami. Incapable de mettre la main dessus, elle poussa quelques gémissements de tristesse.
Tim est en colère et ne peut plus le cacher désormais. Sa force brute, son regard et ses paroles glaciales en disaient déjà énormément. Il imitait son mentor, mais ce n’était pas forcément pour les mêmes raisons.

« Tu le penses, hein ? Que je suis un fardeau pour toi ? Inutile de me le répéter, j’ai compris le message. Je ne vois pas pourquoi je m’obstine à rester à Gotham City pour me retrouver dans tes pattes, si je ne suis bon à rien. Maintenant que tu sais que je causerai des maux et du tord à chaque membre de cette famille, dans le futur et que je ne serais que source de déception pour toi. » grogna Red Robin, rapprochant son visage de celui de la chauve-souris. « Vas-y, dis-le ! DIS-LE. »

Quelques secondes passèrent et la jeune femme commençait à avoir de violentes convulsions provoquées par le poison qui circulait dans ses vaisseaux sanguins, l’homme ne tardera pas à subir les mêmes effets. Immédiatement, le Signal décide d’intervenir.

« Excusez-moi. Je n’aimerais pas me mêler de vos querelles familiales, mais je pense que ce n’est pas tout à fait le moment pour parler de tout ça, non ? » Duke semblait légèrement gêné, mais c’était nécessaire. « Peut-être que c’est ça qu’il cherche après tout ? »

« Ça va. » affirma Red Robin en quittant la chauve-souris du regard et en s’éloignant davantage. « J’en ai fini de toute façon avec ses histoires. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû 2018 - 11:16
Une tension terrible règne dans cette pièce sale, sombre, malodorante, malsaine et profondément dangereuse ; et elle ne vient pas que des épreuves imposées par l’Autre.
Elle vient, essentiellement, des rapports de plus en plus difficiles entre un père et un fils.

Certes, Bruce regrette ses mots, son ton et son emportement, pour rudoyer très fraîchement Tim ; mais il ne regrette pas le fond de son intervention.
Il comprend la douleur. Il comprend la peur. Il comprend l’angoisse.
Mais il ne comprend pas qu’un de ses élèves, qu’un de ses fils, qu’un de ses proches, préfère gérer seul une situation intenable, alors qu’il est affaibli, vulnérable et loin de ses capacités habituelles.

Ceci, est inacceptable.
Ceci, justifie ses répliques.


« Hem. »

Le Batman grogne, alors qu’il se reconcentre pour opérer – mais il est, de suite, bloqué par une présence et une main ferme ; celles de Tim.
Il se tourne, lentement, et adresse un regard sombre à Red Robin, sous ses pupilles blanchâtres. Mais, à mesure que le jeune homme parle, s’explique, lesdits pupilles se rétrécissent, en suivant les mouvements des paupières.

Il écoute. Il enregistre. Il analyse.
Il comprend.
Mais il n’aime pas pour autant le ton et la forme du discours.


« Le plus stupide est celui qui fanfaronne alors que des vies sont en danger. »

Une grimace glisse sur ses lèvres, alors qu’il s’empare de la peluche, la manipule et l’ouvre doucement, via l’entaille réalisée par l’Autre. Derrière lui, l’enfant pleure et gémit, mais Bruce concentre son attention uniquement sur Tim… et les sentiments qu’il fait naître chez lui.
Ils ne sont pas très bons.


« Je n’entends pas évoquer ici un quelconque avis sur toi ici, Red Robin. Je me contente d’essayer de sauver des vies, quand tu sembles préférer te concentrer sur ta personne. »

La réplique est sèche, et vient sitôt que le Signal ait réuni tout son courage pour émettre une petite observation. Alors que Tim lui répond vaguement, et se détourne du centre de la pièce, Bruce adresse un regard sévère à Duke, que ce dernier devine sous le masque ; ce n’était pas le bon moment pour ça.

« Rien n’est terminé, Red Robin. Pas tant qu’ils sont encore en danger. »

Bruce arrache, du corps de la peluche, une fiole contenant le fameux antidote ; un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres, alors qu’il envoie le précieux liquide vers Duke. Ce dernier comprend, et va en inoculer une partie à la femme anciennement enceinte.
A proximité, Batwoman s’est déplacée discrètement, pour venir près de Tim ; son cousin la remercie d’un geste de tête.
Elle a compris. Elle a compris ce qu’elle pourrait devoir faire.


« Aide cet homme, Red Robin. »

Bruce fait signe à Duke, qui lui renvoie la fiole ; il l’envoie ensuite vers Tim, pour qu’il aide l’homme mutilé, dont la bouche est heureusement encore accessible.
A côté d’eux, un vrombissement puissant se fait entendre, alors qu’une nouvelle paroi s’effondre, et un véhicule apparaît…

… le fameux Tumbler, immense tank de combat fort utile ici.

Sans un mot, Bruce rend la peluche à l’enfant, et la prend dans ses bras, massant doucement certaines parties de son dos pour l’apaiser ; ça fonctionne.
En parallèle, la femme semble se détendre dans son inconscience, et Duke l’amène vers le Tumbler. Le Batman se tourne alors, et fixe Tim avec un regard lourd, de sens et de sous-entendus ; la déception est grande, parce que l’exigence née de son potentiel l’est aussi.
A proximité, Batwoman demeure stoïque, se fait oublier ; prête à agir.
Sans remords. Sans hésitation. Sans pitié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 9 Aoû 2018 - 13:44

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____La colère de l’adolescent ne redescendait pas. Il a parfaitement conscience que ce n’était pas le bon moment pour se mettre en rogne contre son mentor, mais ce dernier avait mal choisi son moment pour remuer le couteau dans la plaie. Heureusement pour la petite, elle ne pouvait entendre ses héros préférés se disputer devant elle.

Mais malgré toute cette colère et ce ton, presque mauvais qui s’échappait de chacune de ses paroles, Red Robin avait vu juste. C’était la peluche, Captain Snoopi qui avait la fiole depuis le début. L’idole de la petite aurait causé beaucoup de dommage si quelqu’un ne s’était pas aperçu de la supercherie. Elle serait probablement devenue un anti-héros aux yeux de la petite. Plus de peur que de mal.
Batman est efficace et appelle rapidement un de ses bolides à la rescousse. L’adolescent le laisse tout d’abord confier la fiole à Duke pour qu’il s’occupe de la jeune femme anciennement enceinte. De son côté, le jeune justicier, s’occupa de l’homme qui commençait également à convulser. Il releva sa tête pour l’empêcher d’avaler sa langue.

A la demande de la chauve-souris, Duke envoie la fiole à Red Robin qui l’attrape en vol. Pendant tout ce temps, il était resté silencieux, un silence glacial. Il observa quelques secondes la fiole avant d’ouvrir la bouche de la victime pour lui administrer quelques gouttes de l’antidote. Inutile d’utiliser tout le flacon, on n’est pas à l’abris d’une nouvelle supercherie de la part de Dollmaker.
Malgré toute son attention focalisée sur l’homme, vérifiant que son état s’était complètement stabilisé, l’adolescent avait rapidement remarquer le rapprochement de Batwoman en direction de sa personne. Doucement, il redressa le regard en direction de la chauve-souris, comme s’il attendait quelque chose. Ce ne serait pas le bon moment pour agir ?

Red Robin est vigilant, il observa chaque allié de la chauve-souris, comme s’il s’attendait à les voir se monter contre lui. Sa parano commençait à prendre le dessus et les échanges de regards entre eux ne l’aidait pas à ne pas penser le contraire. Le jeune homme faisait comme ci de rien n’était et redressa l’homme. Il retira sa cape pour le couvrir et le réchauffer avant de le redresser et de le poser dans le véhicule prévu à cet effet.
Lorsqu’il fut sûr de la stabilité de l’homme, l’adolescent reporta son attention sur la petite fille, toujours allongé sur la table, désormais apaisé, retrouvant dans ses bras sa fidèle peluche qui avait encore le ventre ouvert. Pour soigner celui-là, il faudra probablement faire appel à Alfred afin de le recoudre. Désormais, la petite pouvait s’endormir paisiblement, sans craindre de se sentir trahir par son héros de toujours. Il préleva quelques gouttes de ce flacon, afin d’analyser et comprendre le contenu de cet antidote, mais aussi de son poison. Cela pourra toujours être utile dans le rapport de mission. Puis, il le confia à Duke.

« Signal, veille sur la petite. Elle n’avait pas l’air d’être empoisonné, mais on n’est pas à l’abris de la moindre supercherie de la part de ce monstre… »

La voix de l’adolescent semblait plus calme, reprenant doucement son sérieux tout en gardant sa colère au plus profond de lui. Il se retourna vers son ordinateur pour chercher à retrouver le traceur qu’il avait déposé sur le Dollmaker alors que ce dernier pensait Red Robin inconscient. Il leva les yeux ensuite vers la chauve-souris, toujours avec ce côté glacial lorsqu’il s’agissait de son mentor. La colère ne descendait pas. Le monstre se trouvait non loin de là. Il avait quitté les lieux pour rejoindre l’une de ses demeures dans les quartiers abandonnés de l’East End. Il ne se trouvait qu’à quelques kilomètres d’ici et se pensait à l’abris du danger. Il leva les yeux vers la chauve-souris, en ayant l’intuition qu’il souhaitait agir seul. Le dernier à refuser que Red Robin agisse seul est le premier à vouloir se venger seul. Il lance un dernier regard à Batwoman.

« Tu crois que je ne comprends pas le petit manège que tu es en train de mijoter dans mon dos ? » demanda Red Robin.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû 2018 - 14:49
La tension ne retombe pas.
Même si la femme anciennement enceinte est soignée. Même si l’homme mutilé est soigné, aussi, et décollé de l’étrange substance qui bloque encore les scarabées, par des gestes sûrs et attentifs de Red Robin. Même si la petite fille n’a pas été opérée, et même si elle s’apaise en dormant dans les bras du Batman.
La tension ne retombe pas ; elle grandit, encore, au fil des secondes, et des paroles tranchantes.

Alors que Red Robin transmet la fiole et l’antidote restant au Signal, il capte directement le traceur placé sur l’Autre ; il l’a repéré, et ne tarde pas à relever les yeux vers son ancien mentor.
Tous deux se fixent, alors ; se toisent.
De manière fort désagréable.


« Euh… okay. »

L’ancien Dynamique Duo demeure figé, tout comme Batwoman, calme et disciplinée ; Duke est légèrement différent.
Moins dans le contrôle, il n’apprécie pas cette ambiance, et encore moins de voir deux Héros véritables se comporter ainsi l’un envers l’autre ; ça le dégoûte. Et lui donne la bougeotte.


« J’m’en occupe. »

Il s’approche du Chevalier Noir, qui lui tend doucement la fillette. Celle-ci est tellement exténuée et marquée par les événements qu’elle ne bouge pas, et dort encore, malgré le changement.
Sans un mot, Duke avance vers le Tumbler, et va s’y installer ; plus qu’à attendre les autres blessés… et les autres, tout court.


« Il n’y a pas de manège, Red Robin. »

La voix lourde et modifiée du Batman s’élève, après un long silence, et en réponse à la pique agressive du jeune homme. Ses pupilles blanchâtres demeurent fines, parce que ses paupières se sont à moitié fermées, sous la tension.

« Il y a une crise, qu’il faut régler. Il y a des victimes, qu’il faut soigner. Il y a un monstre, qu’il faut arrêter.
Et il y a des obstacles… qu’il faut évacuer. »


Il le regarde, alors.
Il le regarde, et le voit : Tim Drake, Red Robin ; fier, intelligent, brillant, fort, doué. Mais sous l’émotion, aussi. Loin du contrôle. Loin de la discipline. Loin de ce qu’il faut, pour gérer cette menace et ce moment.
Il soupire, alors. Et lève un doigt, discrètement – en sachant très bien qu’il se damne, en agissant ainsi ; en sachant très bien qu’il n’a pas le choix.

Sans prévenir, Batwoman comprend le message, et bondit vers Tim… qui s’y est préparé, bien sûr. Qui, malgré la blessure, le stress, la fatigue et la peur, dispose de suffisamment d’expérience pour être sur ses gardes, et se préparer, et parer directement l’attaque de Kate Kane.
Mais c’était prévu.

Car, alors que Batwoman attaque et que Tim s’en occupe – Bruce passe à l’action, et lance la véritable offensive.
Il récupère une petite arme, la lève, vise, tire ; fait mouche.
Et alors que le jeune homme pense bloquer l’attaque directe… il découvre qu’il ne s’agissait que d’une feinte ; il le découvre, quand le projectile de gaz explose, libère un élément endormant, et le plonge directement dans l’inconscience.

Alors qu’il s’écroule, le jeune homme peut voir son père s’approcher et s’accroupir, pour approcher son visage et le fixer ; sans émotion, sur sa face.
Sans émotion. Sans remords. Sans hésitation.
Sans pitié…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 9 Aoû 2018 - 22:17

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____L’adolescent avait un présentiment. Il se sentait piégé par ses propres alliées. Le jeune justicier pouvait sentir la présence de Batwoman, presque menaçante derrière lui. Il était sur ses gardes, prêt à contre-attaquer. Ces yeux observèrent chacun de ses anciens partenaires qui avaient tous décider de marcher aux côtés de la chauve-souris. La petite fille est ramenée dans le véhicule avec le reste des victimes et un long silence se faisait sentir.

Finalement, c’est Batman qui décida de rompre ce silence pour prononcer ces dernières paroles, des paroles qui voulaient tout dire. Le mentor de Red Robin le considérait désormais comme un obstacle à sa vengeance. Immédiatement, lorsqu’il sentit Batwoman bondir dans son dos. Il se retourna immédiatement et bloqua les attaques de la rouquine avec ces bras en laissant échapper une grimace de douleur à chaque coup. Red Robin, au bout de quelques secondes, finit par comprendre que la jeune femme retenait ses coups et fit volte-face en direction de la chauve-souris en le voyant pointer un gadget sur lui.
Machinalement, le garçon récupéra le projectile en vol, fermant son poing contre ce dernier avant que ce dernier ne libère un gaz anesthésiant. Il jeta l’objet par simple reflex et recula vivement tout en lançant un regard rempli de haine et de jugement envers la chauve-souris, lui et ses actes.

En quelques secondes, l’adolescent sentit sa tête tournée et il s’écroula. Avant de perdre connaissance, il put voir une silhouette se rapprocher, celle de son père, sans laisser la moindre émotion se dessiner derrière son masque. L’adolescent, quant à lui, ne peut cacher sa frustration et sa colère envers son mentor qui lui avait planté un couteau dans le dos.

« Va… » murmura Tim avant de perdre connaissance.

Il y avait encore une dernière chose à faire, retrouver le monstre qui se cachait derrière ces atrocités. Ce dernier s’était réfugié dans une des maisons abandonnées de l’East End avec comme seul compagnon, des écrans diffusant les images de sa dernière œuvre avec un fin sourire aux lèvres. Malgré son échec dans sa tentative de fuite, il était parvenu à créer une tension entre le duo dynamique et il pouvait s’en réjouir. Malheureusement pour lui, il n’y avait plus aucun membre de sa famille pour le protéger, ces derniers avaient été arrêté lors de sa dernière rencontre avec le justicier. Cela ne faisait rien, il s’échappera, encore et encore jusqu’à faire tourner en bourrique le Chevalier Noir.

Observant toujours les images, diffusant les meilleures scènes, le Dollmaker sent derrière lui une ombre, mais ne prend pas la peine de se retourner. Même en sachant ce qui allait se passer, il ne pouvait se retirer de la tête qu’une partie de lui avait remporté cette nouvelle bataille.

« Regardez-moi ça… Le duo dynamique n’est plus ce qu’il était. Tu as fini par entendre raison, chauve-souris, ces enfants sont des fardeaux. L’ambiance aurait été bien plus amusante s’il n’était pas arrivé pour sauver cette petite des griffes du héros masqué de Gotham City. Tes coups t’aideront peut-être à te soulager psychologiquement mais comment vas-tu rattraper tout le mal que tu as pu faire avec ton fils. Dis-moi, comment vas-tu recoller les morceaux maintenant qu’il connait la vérité sur le fond de ta sombre pensée ? » se moqua Barton.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2018 - 9:59
Red Robin s’enfonce dans l’inconscience en murmurant un juron, voir une insulte ; et en nourrissant des sentiments terribles et violents envers son mentor, son père – qui l’a trahi, selon lui.

Il a raison, en soi, et Bruce le sait.
Il a trahi Tim.
Mais il ne regrette rien.

Sans un mot, il fixe le jeune homme alors qu’il perd toute conscience, et fait ensuite signe à Batwoman de le récupérer. Elle l’emmène dans le Tumbler, et ils font de même pour les victimes de l’Autre.
Une vérification rapide permet d’évacuer tout danger potentiel, et un message spécifique alerte le G.C.P.D. de le sensibilité de la zone ; les techniciens spécialisés en attaques biologiques des Entreprises Wayne sont d’ailleurs sollicités de suite, leur employeur les mettant à la disposition de James Gordon.

Le départ est acté.
Le Tumbler s’en va, et amène directement les trois victimes, les trois enlevés, au Gotham Hospital, où les attendent déjà les meilleurs spécialistes – eux aussi salariés des Entreprises Wayne, eux aussi mandatés par Bruce Wayne pour s’occuper de ces pauvres âmes.
Red Robin, enfin, est amené à la Batcave, et laissé aux bons soins d’Alfred ; Kate et Duke sont priés de rentrer chez eux. Leurs tâches sont terminées.
Pas celle de Bruce.

Ce dernier n’a pas parlé, depuis que Tim a plongé dans le sommeil forcé ; depuis la trahison.
Il a communiqué par gestes avec Batwoman et le Signal, et refusé les communications d’Alfred – par honte.
Il sait très bien que son majordome, son père de substitution pourrait comprendre, et voudrait le rassurer ; mais il ne veut pas de ça, maintenant. Il ne veut pas être rassuré. Il ne veut pas être conforté dans sa position. Il ne veut pas être consolé.

Il a mal agi ; il le devait, mais il a mal agi, et il va perdre la confiance voire l’affection d’un de ses fils.
A cause de l’Autre, dont il a relevé la trace en s’emparant des appareils de Tim.
Et ça l’énerve ; ça l’énerve fondamentalement. Et il a besoin de cet énervement, de cette rage, de cette fureur, pour ce qui vient.

Alors, il ne parle pas, il ne communique pas ; il se laisse mariner. Il se laisse s’enfoncer. Il laisse la colère le récupérer, le ronger, l’emporter.
Il laisse la rage arriver ; et il la maintient difficilement sous contrôle, quand il pénètre discrètement et efficacement dans la maison de l’autre, et remonte la trace jusqu’à lui… jusqu’à une pièce sale, malodorante, humide, malsaine ; où il est.

L’Autre.
Le monstre. L’ennemi. L’horreur. L’adversaire.
L’Autre.
Qui a mutilé et torturé Tim. Qui a choqué Barbara. Qui a abusé d’innocents par dizaines. Qui les a manipulés. Qui l’a quasiment forcé à l’abominable. Qui l’a poussé à trahir Tim, pour son propre bien.

L’Autre ; il le hait. Il le hait de tout son cœur.
Et ne supporte définitivement plus sa voix – ses mots, son ton, sa condescendance ; sa suffisance.

Il ne supporte plus, non ; et ne tolère plus.
Alors, il agit.

Alors, tandis que l’autre se moque, Bruce prend une grande inspiration… et disparaît.
Au revoir, l’homme charmant et distingué. Au revoir, le père de famille dur mais attentionné. Au revoir, le citoyen concerné par sa ville à l’extrême. Au regard, celui qui entend tout faire pour protéger le monde, et offrir des chances de rédemption à ceux qu’il croise.
Et bonjour la créature de l’ombre, de violence, de brutalité, de sadisme, de cruauté et de fureur, qui n’a jamais cessé de rôder dans son âme depuis plus de trente ans – depuis une ruelle sombre, un visage sec et froid, des mots échangés, un cri, deux tirs, des cris, des chutes, et un univers qui s’écroule.

Au revoir, Bruce Wayne.
Bonjour, Batman.

La suite se passe de mots, autant pour sa rapidité que sa violence ; elle est au-delà des descriptions.
Sans prévenir, sans attendre, il s’empare des épaules de l’Autre, et écrase violemment ses poings dessus. Ceux-ci volent vers la nuque, et la frappent si fort que les vertèbres manquent de se briser. L’Autre est alors repoussé contre sa table, et ses cheveux sont happés pour que son crâne puisse être violemment projeté contre ladite table plusieurs fois, et avec une force infinie ; le nez craque, les os des joues aussi.
Il est, ensuite, propulsé sur le côté par les mains, avant que plusieurs coups de pied viennent s’écraser dans son ventre. Une botte s’écroule sur le dos, plusieurs fois encore ; avant que l’Autre ne soit au sol… que tout commence vraiment, alors.

Il s’approche, lui saute dessus ; et frappe.
Encore. Et encore. Et encore. Et encore. Et encore.
Il frappe. Il frappe toujours. Il frappe sans hésiter.
Il frappe sans aucun remords.
Il frappe sans même penser.
Il frappe pour les victimes.
Il frappe pour Barbara.
Il frappe pour Tim.
Et il frappe, surtout, sans vouloir et même imaginer s’arrêter un moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 813
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Sam 11 Aoû 2018 - 12:53

« Le réveil de la bête. »
ft. The Bat
_____Une rage s’était formée chez la chauve-souris. Lui qui avait déjà fait beaucoup pour protéger ces enfants jusqu’à prendre les pires décisions pour les mettre en sécurité. Tout cela, le monstre l’avait anticipé, influençant presque le justicier jusqu’à commettre l’irréparable avec les membres de sa famille.

Le sourire du Dollmaker ne pouvait être que plus étincelant après avoir causé autant de dommage. Même avec la menace et l’ombre imposante du Chevalier Noir, le monstre ne craignait pas la colère de ce dernier. Ce que le justicier ignorait, c’est que le psychopathe à l’origine de tant de maux sur Gotham City ne ressentait pas la douleur. Le justicier avait beau frappé de toute ses forces, il ne ressentait rien, si ce n’est le goût du sang dans sa gorge. Même après tous les os que le Chevalier Noir avait pu briser avec ses poings, son sourire ne pouvait se décrocher de son visage.

« Ta colère ne pourra ramener tout le mal que tu as pu faire dans cette ville. » lança le Dollmaker encore deux crachat de sang, toujours avec ce même sourire malsain au visage.

Il ne sentait pas la douleur, mais se sentait incapable de bouger également. Il était par terre, la colonne vertébrale collée contre le sol. Le monstre se redressa avec beaucoup de difficulté, sentant bien qu’il allait passer de nombreux mois à l’hôpital après avoir provoqué le Chevalier Noir.

« Vous avez peut-être pu limiter la catastrophe… toi et ton fils, mais le mal est déjà fait. Ces gens ne pourront revivre une vie normale après tous ce qu’ils ont vu… La mort, était pour eux le seul remède pour échapper à tout cela, et vous les avez plongés en plein dedans. »

Malheureusement, il ne pouvait pas en placer une sans se prendre un coup bien placé sur le visage, le défigurant peu à peu. Il ne pouvait pas finir le reste de son monologue. Le sang se répandait lentement sur le sol et sur les poings du justicier. Doucement, le monstre de Gotham City sentit ses yeux se retourner et doucement perdre connaissance.

« Peu importe… J’ai gagné. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

« Le réveil de la bête. » ft. The Bat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [AIDE] [HD2] Comment mettre uen musique pour le réveil
» William Somerset MAUGHAM : The Painted Veil ...
» Campagne du secteur Veil- Glossaire
» [Veil, Simone] Une vie
» [Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: East End-