Emancipation [Ft. Batman]

Invité

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 15:14
Il fut un temps où il croyait encore à une possible réunion de famille autour d'une table afin de conter les aventures qui les séparent, des exploits et des attentes de chacun pour les années à venir. Qu'en est-il aujourd'hui ? Rien. Absolument rien en dehors d'une chute vertigineuse des espoirs du jeune Hawke s'amenuisant de plus en plus pour plonger dans l'obscurité la plus totale. Pourquoi s'entêtait-il à vouloir le retrouver pour au final subir des propos déplacés de sa part ? Mettre la faute sur l'anneau des Black Lanterns serait trop facile, mais quand on connait le passé d'Oliver, on ne peut que se poser des questions à son sujet comme le fait Connor depuis quelques jours. Peut-être qu'un jour il aura le courage d'aller lui demander des explications, mais pour le moment son seul et unique objectif est de se détacher complètement de l'ombre de son père. Il n'est pas lui et ne le sera jamais, il l'aime et le respecte malgré tout, mais il ne lui ressemble pas ou alors très peu. Son nom est Connor Hawke et l'heure de l'émancipation a commencée.

Les lumières jaillissent des lampadaires et des boules lumineuses typiques de Chine agrémentant l'un des marché les plus populaires du quartier de Chinatown. La représentation est fidèle et constitue toute une histoire pour les plus passionnée. Connor n'est pas ce qu'on appelle un "incollable" du domaine, mais les nombreux livres qu'il a ouvert jusqu'ici lui a permis d'en savoir un peu sur cet événement réguliers de tels quartiers à l'image de la vraie Chine. L'ambiance est propre au pays, on pourrait presque s'y croire tandis que les échoppes, les restaurants, les cafés ou encore les boutiques tentent également de s'émanciper les uns des autres pour faire valoir la qualité des produits, les vendeurs semblent satisfait, souriant -ou du moins la plupart- à croire que la bonne humeur est au rendez-vous et que la sombre ville de Gotham n'affecte pas ce quartier si populaire. Les gens se bousculeraient presque pour pouvoir hériter d'un souvenir. Pourquoi ne pas faire de même ? Après tout il risque d'y prend goût assez rapidement et puis ça lui change les idées, autant faire d'une pierre deux coups. Prenant son mal en patience et le temps de faire son choix, il finit par se diriger à petites foulées tout en évitant au mieux de bousculer quelqu'un vers une boutique de souvenirs. Un vieil homme, probablement la soixantaine ne se fit pas prier pour accueillir précipitamment le jeune Hawke pour tenter de le conduire vers ses articles. Pourquoi se montrait-il si pressé ? Le temps est précieux, mais pas à ce point. Saluant poliment le vendeur en s'inclinant légèrement vers l'avant comme révérence en guise de respect, Connor ne tenta pas d'interagir avec ce dernier tant il semblait obnubiler par la vente. Mais étrangement, le vieil homme laissa échapper deux à trois gouttes sur son front, la chaleur n'était pas omniprésente, quelque chose semblait le travailler. Anxieux semblait-il !

- Je suis désolé monsieur, mais je ne cherche pas à faire un achat pour le moment.

Mais que faisait-il ici alors ? Ne voulait-il pas acheter un souvenir ? C'est encore le cas, mais il doit avouer que ce vieil homme ne l'inspirait pas, quelque chose clochait dans ses mouvements hésitants voir presque tremblants. Il y a d'autres boutiques un peu plus loin. Refusant poliment, il se tourna dans l'optique de partir avant que le vieil homme ne lui attrape le bras, le clouant sur place, le regard empli de pitié, la voix tremblotante durant ses murmures à peine audible. Fronçant légèrement les sourcils, Connor fixa intensément le marchand alors que ce dernier lui souffla à l'oreille:

« Aidez-moi ! Je vous en supplie. »

L'aider ? Qu'entendait-il par là ? Il perd la tête et se pense suivi par "on-ne-sait-qui". Si son intuition lui intimait l'ordre de lui demander des explications, Connor préféra la jouer plus optimiste en tentant de le rassurer.

- Ne vous inquiétez pas, vous ne craignez rien ici. Vous avez besoin de repos.

C'était la seule explication et disons qu'actuellement il ne semblait pas vouloir reprendre son arc. Son émancipation commence par son changement d'habitudes et le tir à l'arc en fait partie. Il connait bien des choses sur les art-martiaux pour n'utiliser que ses poings et ses pieds. Peut-être faisait-il une erreur, mais il ne serait pas le seul à ne pas utiliser une arme pour se défendre après tout. Le vieil homme retourna derrière son comptoir, toujours aussi paniqué alors que Connor, lui, prit la direction de la sortie. Une bonne bouffée d'air lui fera du bien. Qu'est-ce qui a bien pu lui passer par la tête ? De l'aide ? Il n'avait aucunement besoin d'argent, son attitude n'était pas celle d'un homme en manque de billets, il devait y avoir autre chose. Peut-être qu'il ne le saura probablement jamais, mais il a quand même réussi à le faire douter. Avant de pouvoir s'écarter du chemin qui séparait les citoyens de la porte d'entrée de la boutique, une femme força le passage et manqua presque de le bousculer, sa détermination à entrer dans le magasin se lisait amplement dans son regard....

Il ne savait pas qu'à cet instant précis, l'une des chef de gang des Ghost Dragons venait d'entrer dans la boutique et surement pas pour boire le thé. Ne sachant pas cela, Connor continua son chemin alors que d'autres hommes portant le même accoutrement que la femme s'interposa entre lui et le reste du marché alors que ce dernier se vida petit-à-petit...mais assez rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1434
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Old Bat. Batman prend conscience de son âge et des limites qui approchent. Il porte une Tactical Batsuit pour tenir, et mène la lutte avec de nouvelles armes. Et de nouvelles troupes.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Emancipation [Ft. Batman] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 5 Sep - 15:43
Gotham City est une ville étrange, schizophrène.
A la fois pleine d’opportunités, de promesses, de dynamismes et d’espoirs économiques, elle est une mégalopole active, surpuissante, et extrêmement attirante ; on peut se construire seul dans cette cité, et y devenir un maître par la force de sa détermination.
Mais, a contrario, elle demeure un cloaque, une zone de pur danger, où le crime règne, où le Mal exsude au moindre coin sombre, où la folie demeure, où les monstres ont visages humains ; on peut mourir seul dans cette abomination, en pleine lumière, sans que quiconque ne vienne vous aider.

Et, au milieu des nombreux quartiers dangereux ou actifs de la ville, au-delà de l’East End ou de la zone d’activité… il y a un lieu qui est encore différent des autres.
Chinatown.


Emancipation [Ft. Batman] Latest?cb=20111205104032

Surnom donné au quartier asiatique, dans toutes les grandes villes, tant américaines qu’européennes. Les communautés d’Asie n’ont jamais cessé d’émigrer, de quitter leurs pays, autant pour fuir un quelconque joug que pour chercher un peu de ressources, qui manquent tant dans leur foyer.

Travailleuses, sérieuses, acharnées, disciplinées, ces populations n’ont jamais réellement fait parler d’elles – et n’ont jamais été ni sollicitées, ni traitées, ni même surveillées, par la police ou les politiciens.
Une forme d’accord tacite a été instauré entre les autorités et Chinatown, partout mais notamment à Gotham City.
Laissez le quartier tranquille, et le quartier ne posera pas de problème ; les crises se règlent dans ces rues, entre ces murs.

Bien entendu, les officiels ont accepté, tacitement, tout heureux de ne pas avoir à gérer une autre zone à risques – mais cela ne veut pas dire que Chinatown est un lieu sûr, ou sécurisé, où il fait bon vivre.
Au contraire, même.

Depuis des années, de nombreux gangs et autres organisations criminelles mènent des luttes de pouvoir autant acharnées que violentes ; elles sont, juste, plus discrètes que d’autres.
Et, alors que Connor Hawke, jeune homme rongé par un historique lourd et difficile, évolue dans les rues de Chinatown, en quête de sens et notamment de direction dans sa vie, il est malheureusement autant témoin que futur acteur de l’un de ces affrontements.


« Quitte ce lieu, gaijin. »

Six hommes, vêtus à la même mode, aux mêmes couleurs rouge et bleue, et tous armés de bâtons et d’armes blanches, se sont positionnés devant Connor.
Si, précédemment, celui-ci s’avançait vers un marché quasiment nocturne, rempli de vies et de produits, il découvre que cette station commerciale s’est entièrement vidée ; il n’y a plus personne. Plus rien.
Hormis lui – et ces six hommes.


« Chinatown est fermé pour la nuit. »

Le ton est froid, dur ; autoritaire. Les quelques mots sont prononcés avec un accent, mais pas asiatique – c’est l’accent de la rue, quasiment du ghetto.
La jeunesse de Chinatown a peut-être encore les traits de ses origines, et semble suivre une mode ancienne, mais le langage a suivi les critères et modes locales ; pour le meilleur et le pire.


« Dégage, si tu veux pas des problèmes. »

La menace est évidente, presque palpable ; ils ne sont pas discrets.
Leur cheffe non plus, d’ailleurs.
Car, à l’endroit où Connor a rencontré un homme terrorisé lui demandant de l’aide, il entend soudain de nombreux sons – des cris, étouffés ; et des bruits de lutte, puis de bris d’objets. Nombreux.


« Dégage ! »

L’homme, plutôt l’adolescent d’environ dix-sept ans qui hurle sur Connor et s’avance en tenant son bâton, semble sur le point d’exploser – et de frapper.
Il n’hésitera pas, d’ailleurs. Il n’hésitera pas à frapper et à tuer pour les Ghost Dragons, pour son gang ; sa tribu.

Cependant, alors que le jeune archer doit décider de la suite… quelqu’un l’observe ; les observe.
En hauteur. Sur les toits. Dans les ombres. Loin de l’agitation et des regards.
Quelqu’un veille. Quelqu’un l’a reconnu et, curieux, décide de le laisser faire avant d’agir ; par respect et politesse.
Mais il veille, malgré tout. Et gare à Connor, s’il n’agit pas selon ses critères…


Emancipation [Ft. Batman] F3ec897af0b974348a75cef27978baed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 15:24
On ne peut pas dire que son arrivée à Gotham et plus précisément dans le quartier de Chinatown ne se fait pas remarquer, lui, le jeune homme ne cherchant aucun ennui, mais simplement changer d'air. Peut-être qu'il aurait pu mieux choisir en effet, rare sont ceux qui décident volontairement de se rendre ici, de s'engouffrer dans les ténèbres qu'est la ville du célèbre chevalier noir. Central City ? Métropolis ? St-Roch ? Le choix aurait pu être différent, mais si ils ont tous leurs inconvénients, il fallait à Connor un nouveau défi, un changement dans sa vie afin d'appréhender la suivante et par conséquent ça ne pouvait en être autrement. On lui a dit autrefois que la peur est à la fois un frein et un moyen d'avancer. Est-ce vrai ? Oui et le revendiquer n'est pas un problème pour lui.

Parmi les inconvénients on y trouve les voyous des quartiers ou plutôt membre des gangs noircissant le tableau pour seul objectif de récupérer une part du butin, de se démarquer des concurrents et montrer qui a la plus grosse. Que veulent-ils ? Cinq hommes armés et vêtus des mêmes habits, un excellent moyen de les différencier des autres. Se retrouvant acculé face à cinq individus, Connor garda un minimum de sang-froid tout en observant un a un ses opposants, silencieux, observateur, sur ses gardes. Prendre le risque de se faire embrocher n'est pas une option selon lui et puis il n'est pas venu ici pour se battre. Autant les laisser faire leur numéro. Un bruit à la fois étouffée par une vitre et assez audible pour en déceler la source attira l'attention du jeune archer qui d'un froncement de sourcil tourna son visage très légèrement vers la boutique derrière lui. Le vieil homme. C'était donc vrai ? La menace dont il parlait, c'est eux ? La culpabilité commença à prendre possession de l'esprit de Connor qui s'en voulait de ne pas avoir écouté ce dernier quelques instants plus tôt. Que se passait-il à l'intérieur ? Il n'avait pas une vue d'ensemble sur l'intérieur de la boutique, mais son champ de vision lui permettait malgré tout d'apercevoir quelques altercations entre la femme et le vieil homme. Le plus jeune de la bande se mit à lui hurler dessus, à lui intimer l'ordre de dégager. Il semblait plus jeune que lui et pourtant si confiant sur ses capacités.

- Laissez cet homme tranquille et ensuite je partirai.

Demanda t'il calmement tout en désignant la boutique d'un léger signe de la tête. Allait-il accepter ? Que lui voulaient-ils ? Question bête. C'est un gang et ils viennent chercher ce que les marchand doivent pour une "protection". L'adolescent armé de son bâton s'énerva en voyant l'inactivité de Connor et tenta de le frapper d'un coup circulaire avec une certaine rapidité, mais passe assez pour le surprendre. Se baissant pour esquiver le bâton, Connor se redressa aussitôt et se mit à saisir le bâton de l'autre côté avant d'effectuer une manœuvre obligeant l'adolescent à lâché l'arme. Il venait seulement de le désarmer.

- Je ne suis pas venu ici pour me battre. Mais si vous ne me laissez pas le choix....

Un des six individus ordonna une attaque groupée. C'est alors que Connor saisit l'occasion présente pour effectuer un mouvement rapide des bras afin de faire tournoyer le bâton de façon à ce qu'il représente une hélice et venir stopper l'assaut des assaillants.

- Laissez cet homme tranquille ! Je ne le répéterai pas deux fois.

Mais comme si ils allaient entendre raison. Ils continuèrent, mais quelques failles se présentaient à lui qui permit à l'archer de balayer l'adolescent avec le bâton avant de planter ce dernier sous l'un des bras d'un second voyou et effectuer une pirouette au-dessus de lui grâce à l'appui du bâton sur le béton pour finir par envoyer un chassé dans le dos de ce dernier qui se planta directement dans un stand de fruits, brisant la table sous son poids. Mais alors qu'il allait s'attaquer à un troisième, ne épée stoppa son geste, le bâton se brisa sous la lame aiguisée qui venait d’apparaître. Elle était là, la femme qui était dans le magasin, elle venait de secourir un de ses camarades et transportait avec elle des tâches de sang sur sa veste en jeans ainsi qu'un sourire satisfait sur le visage.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1434
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Old Bat. Batman prend conscience de son âge et des limites qui approchent. Il porte une Tactical Batsuit pour tenir, et mène la lutte avec de nouvelles armes. Et de nouvelles troupes.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Emancipation [Ft. Batman] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 7 Sep - 9:24
Menacé par six hommes de main des Ghost Dragons, Connor Hawke entend les bruits de lutte et de destruction, dans le local du vieil homme croisé avant. Alors que le plus agressif de ses adversaires se lance vers lui, la situation en laisse plus de place au doute – il doit se battre.
Il doit se battre, pour se défendre, et sauver un innocent.

Les événements s’accélèrent, alors.
Le plus agressif est désarmé, les autres se lancent vers lui, mais Connor les repousse en manipulant son bâton ; avec forte expertise.
Deux tombent, lorsque le combat devient plus direct, et un troisième allait être violemment touché pour les suivre… quand le bâton, l’arme récupérée chez l’ennemi, se brise ; est coupé, en fait.
Par elle.


« Ho, tu ne répondras pas deux fois ? Mon gars te l’a pourtant dit trois fois, gaijin. »

La femme, croisée quelques instants avant, esquisse un sourire mauvais et cruel, en manipulant avec souplesse et force sa lame.
Elle recule, pour se placer aux côtés des trois adversaires encore debout, et Connor peut alors la détailler ; et, surtout, découvrir les fameuses tâches de sang, sur elle.


« Dégage d’ici. Il te l’a dit, trois fois. »

Plus aucun bruit ne se fait entendre, dans le local – plus de lutte, plus de casse.
Plus rien, en fait. Ce qui n’a évidemment rien de rassurant.


« Tu n’as pas voulu écouter. »

Elle plante, soudain, sa lame dans le sol, en plantant un regard sombre sur le visage de Connor.

« Ton corps nourrira les poissons. »

Elle bouge, légèrement, la tête – et le signal est donné.
Les trois hommes sortent, soudain, des armes de leurs vestes… mais elles ne sont plus blanches, ou directes ; ce sont des armes à feu.
Un Uzi, deux révolvers. Directement pointés sur lui.


« Zàjiàn, enfoiré. »

Les tirs commencent, alors.
Les doigts s’activent, les gâchettes sont enfoncées, et les engins de mort sont mis en marche ; les tirs commencent. Les balles fusent.
Et toutes, toutes filent sur Connor – qui, par expérience, sait qu’il pourrait ne pas être le seul touché. Qui sait, hélas, que les dommages collatéraux peuvent être nombreux, par cette première salve et celles qui vont suivre.

Connor est visé, oui ; mais beaucoup d’autres peuvent mourir.
S’il ne fait rien.

Plus haut, des paupières se plissent, un regard blanchâtre demeure fixé sur la scène ; il attend, toujours.
Connor Hawke n’est pas un débutant, ni un incompétent – il devrait pouvoir gérer ça. Il lui laisse une chance, alors. Il lui laisse une opportunité, et interviendra si besoin.
Mais, et c’est une certitude, gare au Héros, si le Batman doit venir compenser d’éventuels manques de sa part…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 14:33
Les choses s'accélèrent bien plus vite qu'il le pensait, ce qui ressemblait il y quelques minutes à un lieu de tourisme finit par laisser place à une zone de combat plus ou moins violent selon les circonstances. Si les membres du gang ne voyait aucun problème à utiliser l'intimidation et la violence envers leurs adversaires, Connor, lui, opta pour un face-à-face plus pacifique dans ses mouvements, sont but n'est pas de casser le membre d'un de ses types, mais bien de leur faire comprendre qu'ils ne font pas loi et ce même à Chinatown, ils ne l'impressionnent pas et c'est pas son calme qui dira le contraire malgré la situation présente. L'erreur est humaine, mais il n'en fait aucune à cette heure tardive, il y a bien d'autres moyen d'appréhender des agresseurs sans avoir recours à une quelconque violence physique. L’Aïkido, un art bien utile pouvait être parfois bien mieux perçu que d'autres art-martiaux. Neutraliser deux de ces types ne présentait aucun problème au jeune homme, il était bien assez habile et souple pour pouvoir agir dans un si petit périmètre dont les limites sont représentaient par les hommes restant du petit groupe. Qui est le prochain ? Sa pensée va sans plus attendre vers le vieil homme lorsqu'il finit par croiser le regard de la femme qui venait de s'interposer pour trancher le bâton qu'il avait dans ses mains, une épée aiguisée au maximum, bien assez pour pouvoir trancher une pastèque en l'air dans coup vif et précis. C'est passé près, il sentit un léger courant d'air formé par le coup d'épée au niveau de son visage, encore un peu et il aurait pu se retrouver avec une belle et mortelle entaille. Ni une ni deux, Connor effectua un pas en arrière alors que son opposante semblait sûre d'elle, prête à en finir avec lui, celui qu'ils surnomme "gaijin". Il n'est surement pas le seul étrange ici-même, mais si ça leur fait plaisir. Les menaces fusèrent, Connor arqua un sourcil en la voyant planter son sabre dans le sol. Qu'est-ce qu....

Nom de dieu ! Sérieusement ? Peut-être qu'il aurait dû garder son sabre avec lui et si il a des fléchettes dans sa manche, il ne peut pas se vanter de pouvoir les utiliser sans finir comme une passoire sans avoir eu le temps de dégainer ces dernières. Le cliquetis des armes à feu donna le signal à Connor comme quoi il était peut-être temps de fuir. C'est alors que les balles commencèrent à transpercer l'air tout autour de lui pour se diriger vers son torse, son visage et bien d'autres parties du corps. Que pouvait-il envisager ? Le temps lui était compté et si ce dernier semblait se figer officieusement, il s'accéléra bien plus qu'il le pensait en réalité, le poussant ainsi à prendre une décision radicale qui n'était autre que de se mettre à l'abri derrière la première chose qui se présentait à lui. Celui qu'il a envoyé dans le décor venait de se relever pour répondre aux ordres de la femme. Il était trop près, pas le choix. Connor se saisit de l'homme et se mit à couvert derrière ce dernier qui prit la salve de balles comme si il était un animal se faisant abattre sauvagement par les chasseurs. Des râles se firent entendre parmi les coups de feu, Hawke resta à couvert le temps qu'ils vide les chargeurs tout en réfléchissant à une autre option. La boutique ? Non, il mettrait le vieil homme en danger. Les fléchettes ? Hmm.....

Gardant en tête qu'il restait exactement six membre sur sept, il se devait de compter sur son agilité et sur une tactique pour approcher les autres. Mais comment quand on sait qu'ils ont des armes à feu et lui rien d'autres que ses poings et quelques fléchettes se comptant au nombre de sept. Il ne pourra pas faire un sans-faute avec, il doit tout simplement improviser. Ouvrant bien les oreilles, il attendit que les armes cessèrent leurs activités pour attraper une fléchette fumigène qu'il lança à quelques mètres des cinq hommes afin de libérer un épais nuage de fumée. Sa seule chance ! Agir au plus vite. Non !!!! Soudainement, Connor tourna les talons pour se diriger vers la boutique où se trouvait le vieil homme qui était à terre, baignant dans une marre de sang, mais conscient, à peine. Pas le temps pour les politesses, le jeune homme tenta de relever ce dernier en l'attrapant par le bras, s'obligeant lui-même à traîner l'homme au sol jusqu'à son comptoir afin de le mettre à l'abri. Peu importe le déroulement de la suite, il se devait de mettre le vieil homme à l'abri alors que le nuage de fumée commença à se dissiper.

C'est le moment ou jamais. Attrapant une autre fléchette, il la lança en direction de la vitre qui au contact de ce dernier se brisa sous une petite explosion, lui ouvrant ainsi une brèche. Chose faite, Connor plongea à travers cette dernière pour flanquer son pied droit sur la poitrine du premier se présentant dans son champ de vision afin de l'envoyer au sol sur quelques mètres. La fumée se dissipa complètement après quelques secondes, il n'a désormais plus le droit à l'erreur. Un second plus proche de lui attrapa son sabre que le jeune archer évita de justesse en effectuant une roulade au sol pour attraper l'arme à feu de celui au sol et tirer une balle dans la jambe gauche du voyou. Les armes à feu ne sont vraiment pas ses trucs, mais il a bien d'autres utilités. Déchargeant ce dernier, il lança avec précision l'arme sur le visage du troisième qui se retrouva aveuglé par le choc. Une occasion en or pour le quatrième qui dans le dos de Connor lui envoya un coup de bâton en plein sur les côtes.

- Bordel !!!!

Il aurait du être sur ses gardes et analyser plus amplement la situation, mais il n'avait pas le temps pour ça, il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps. Lâchant un râle, il finit par se ressaisir bien assez vite pour avoir le temps de se relever et envoyer un coup de pied en pleine mâchoire du quatrième. Le cinquième qui se trouvait à l'écart attendit le moment pour tirer une balle qui toucha Connor dans le bras. Du sang se mit à jaillir de la plaie et même si il est assez résistant à la douleur, il serre quand même les dents, ça ne fait pas du bien. Surpris, il fit abstraction de la douleur pour diriger un regard plus sombre sur le dernier type.

- Ça, tu vas me le payer !

Fini de rigoler ! Il était à deux doigts de se lever, il allait enfin en finir avec cette mascarade et débarrasser Chinatown de ces voyous, mais c'était sans compter sur l'opportuniste de la femme qui absente de l'affrontement pointa le bout de son nez en venant déposer la lame froide de son épée sur le coup de Connor. Cette froideur fit prendre conscience au jeune archer qu'il n'était pas en position de bouger sur le moment, elle était là, elle attendait dans l'ombre et a profiter de la fumée pour se mettre à couvert. Une opportuniste. Une fouine. Elle jubilait, elle ordonna au dernier type debout de baisser son arme. Qu'allait-elle faire ? Le décapiter. Au lieu de ça, une autre silhouette surgit de l'ombre juste dérrière le voyou encore debout, une silhouette ne semblant pas se presser, une démarcher à la fois assurée et sereine le démarqua des autres. Une fois à la lumière, il pu apercevoir le tatouage d'un énorme serpent sur son torse.

- Alors voilà la cause du problème ?!

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1434
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Old Bat. Batman prend conscience de son âge et des limites qui approchent. Il porte une Tactical Batsuit pour tenir, et mène la lutte avec de nouvelles armes. Et de nouvelles troupes.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Emancipation [Ft. Batman] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 7 Sep - 15:03
Les trois membres encore debout des Ghost Dragons tirent sur Connor Hawke.
Qui, pour sauver sa vie, doit prendre une décision terrible ; sacrifier un ennemi, pour survivre lui-même – et aider autrui.


« HUGHN ! »

Le jeune gangster est récupéré par l’archer… et meurt, dès la dixième balle qui pénètre son corps ; vingt autres suivront, encore, avant que ses camarades n’arrêtent – puis reprennent, quand ils se rendent compte de l’événement et tentent de toucher Connor, qui fuit.

A nouveau, cette zone obscure et normalement tranquille de Chinatown est animée par des tirs, nombreux et violents ; nul espace n’est sauf.
Les balles filent de tous les côtés, anéantissent les matériaux faibles, s’enfoncent dans le béton. Les cris se multiplient, les trois types s’enrageant en découvrant qu’ils ont tué l’un des leurs, à cause de ce pseudo Héros ; ils auront sa peau, jurent-ils.
Mais ça ne sera pas facile.

En effet, Connor pénètre dans la boutique entrevue avant, et commence la contre-attaque ; elle sera brutale et agressive.
Par ses fléchettes, par ses manœuvres, par sa compétence martiale et sa rage de vivre, il affronte violemment ses ennemis, poussant au corps-à-corps, forçant pour prendre le contrôle – et les plonger dans l’inconscience, et éviter le pire.

La stratégie fonctionne bien, donc.
Jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un ennemi ; jusqu’à ce que l’espoir de s’en sortir, et de limiter les dégâts, s’active en lui.
Hélas, ce fameux espoir est rapidement douché – quand la femme lui fait sentir sa lame, et quand une sorte de masse de muscles apparaisse. Un homme grand, puissant, torse nu, blanc, au visage de surfeur, et d’une suffisance rare.


« Tu ruines notre opération pour cela ? »

« Il a maté mes hommes. L’un d’entre eux, au moins, est mort. »

« Ils n’étaient pas au niveau, donc. »

Les échanges entre eux sont secs, mais les regards sont clairs, équivoques ; il y a quelque chose, entre eux.
Mais, alors qu’il sent la lame contre sa peau, et que l’ultime gangster lui fait face avec une expression de pure haine, nul doute que Connor Hawke s’intéresse peu aux sentiments entre les deux meneurs de ce groupe.


« Je ne saurais m’occuper de ce qui n’est pas à ma hauteur. »

« Je partage cet avis. »

Une voix lourde, puissante s’élève derrière eux.
Dans l’entrée de la boutique grandit soudain une sorte de… nuage, de fumée opaque et agressive, qui cache et hante tout ; tout, sauf une silhouette qui s’y dessine. Sauf une masse, qui y apparaît…

Emancipation [Ft. Batman] Images?q=tbn:ANd9GcRHGq3_j1c3CgoYStiEX1CihqJUqle9RaCh-HLQF5l-KdaSCYnc
… et se révèle être le Batman lui-même !

« Mais, parfois, il faut savoir se salir les mains. Dans la crasse et la boue. »

Sans prévenir, il relève ses bras – et deux Batarangs s’en échappent.
L’un vient directement impacter la femme, mordre son épaule et la forcer à lâcher sa lame ; s’il est assez rapide, Connor pourrait la récupérer, et modifier l’équilibre de l’affrontement.
L’autre vise l’homme qui vient d’arriver, mais celui-ci l’évite ; c’était prévu. Le Batarang explose quand le nouveau venu se décale, et l’impact le touche et le jette au sol. Il s’en remettra, mais ça fait mal.


« Récupère un arc et fais ce pour quoi tu es né, petit. Cela n’a que trop duré. »

Les gangsters ne comprendront sûrement pas ces quelques mots – mais ils sont clairs, pour Connor ; tout comme la sécheresse du ton, qui implique une approche autoritaire des choses par le Chevalier Noir.

Alors que la femme tente d’arracher le Batarang, et que son supérieur se redresse, l’ultime membre de la bande initiale se tourne vers le Batman en levant son arme… mais celui-ci fige son regard blanchâtre sur son visage, puis penche légèrement le crâne.


« Sérieusement ? »

Veut-il vraiment essayer ? Veut-il tenter ? Veut-il lui tirer dessus ? S’en prendre… à lui ?
Sérieusement ?
Non. Clairement, non. Le gangster blêmit, acquiesce, lâche son arme et s’enfuit ; Bruce l’oublie aussitôt, et se concentre sur les deux adversaires restants.


« Ling, dite Lynx. Edmund Dorrance, dit Black Snake. Vous avez choisi le mauvais quartier, et le mauvais soir… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 13:00
Connor ne s'attendait pas à un tel retournement de situation, la victoire lui était acquise autant dans la tactique que dans le corps-à-corps et pourtant un élément indispensable se cachait dans l'ombre. Qui était cet homme au tatouage de serpent sur le torse ? Ses souvenirs ne lui procurent aucune réponses, il n'en sait absolument rien et ça lui suffit à se faire poser des questions. Quelle détail a t'il loupé pour en arriver là ? Mourir ne fait pas partie de ses priorités, il continuera à combattre et braver les dangers tant qu'il respire. La lame froide sur sa nuque ne l’inquiétait pas tant que ça, c'est même une aubaine pour le jeune archer que de se retrouver dans une telle position étant donné sa grande connaissance dans l’Aïkido. L'une des bases fondamentales de cet art est en effet le désarmement d'un ennemi qu'il soit de face ou de dos, nombreuses sont les méthodes qu'il pourrait employer, sortir de ce mauvais pas ne serait pas une difficulté en soi, mais le faire alors qu'un nouvel ennemi venait d’apparaître face à lui serait une grossière erreur. Il se doit d'abord d'analyser la situation...et rapidement.

L'issue la plus probable est qu'il se fasse devancer selon certaines statistiques, mais rien est impossible. Soudainement, un nuage de fumée se mit à envahir le périmètre, englobant une bonne partie du marché et les trois individus présents sur la scène. Connor se mit à froncer les sourcils alors qu'une voix assez rauque et sans appel mit un terme à toute arrogance de la part du "chef" de gang. Cette voix...il la reconnaissait. Batman. si une part de lui n'en croyait pas ses oreilles, une autre ne semblait pas aussi surprise que cela en sachant que ce quartier fait partie de la "ville" du chevalier noir et par conséquent il est aux aguets, prêt à en découdre avec les criminels notoires comme il sait s'y bien le faire. Le dévisageant avec un sourire en coin, il aperçu deux batarangs se diriger sur l'épaule de la femme qui poussa un râle tout en lâchant son sabre....une ouverture. Ni une ni deux et avec une réactivité exemplaire, Connor effectua une roulade pour aller le récupérer alors qu'en parallèle Batman fit comprendre au blond qu'il n'est pas là pour rigoler.

- J'aimerai bien !

Les quelques mots du chevalier noir en disait long, il était toujours aussi froid dans ses propos, mais aucune remontrances ne semblaient en ressortir. Comment devait-il prendre la chose ? Bizarre. Mais à quoi bon se poser des questions, le moment n'était pas propice à ça. D'ailleurs, le dernier voyou comprit bien assez rapidement qu'il était préférable pour lui de fuir et c'est ce qu'il fit, laissant le marché ses deux compères, Batman et Connor. Le jeune homme, positionné à côté du chevalier noir le sabre à la main se tenait prêt à agir. L'heure n'est pas à la discussion, il risque d'y avoir du sang, c'est inévitable.

En parlant de ça, les paroles du chevalier noir eurent pour effet d'attiser la colère des deux criminels et plus particulièrement de la femme qui n'attendit pas un instant pour se jeter dans la gueule du loup alors que le blond semblait prendre son mal en patience et malgré sa colère se lisant sur son visage, observer attentivement Batman.

- - Elle est à moi !

Batman est intervenu pour lui sauver la mise, il se devait de prouver sa valeur auprès de ce dernier. Archer compétent et excellent combattant au corps-à-corps, nombreux sont ceux qui le sous-estiment encore, qui le compare à son père en prétendant qu'il n'est que l'ombre du véritable Green Arrow. Cette vie est révolue, il n'est pas Oliver Queen, il s'appelle Connor.

Interceptant l'assaut de la femme en effectuant un mouvement rapide du sabre, la lame tranchante procura un léger courant d'air alors que la criminel esquiva d'une roulade sur la droite. Bien vu. Sans se retourner, Connor tendit sa jambe pour venir planter son pied directement dans l'abdomen de son adversaire qui malgré la force se permit de sourire. La dextérité et son agilité peuvent faire la différence, le tout est de bien viser au bon moment. L'échange des coups est là, on peut y ressentir la puissance lors de l'impact, chacun des deux encaissèrent, l'avantage n'était à personne jusqu'à ce que Connor décide d'entamer une course effrénée en plein dans le champ de vision de la femme, le sabre brandit prêt à la trancher. Était-ce sa véritable intention ? Alors qu'il se trouvait à quelques mètres seulement, il feinta un coup à la verticale en sachant pertinemment qu'elle esquivera pour éviter le pire et sachant ça, il lâcha le sabre à la dernière seconde pour venir planter ses deux genoux dans le thorax de la criminelle pour l'envoyer direction percuter le stand juste derrière elle. Voilà un coup ingénieux qui risque de lui laisser quelques séquelles, mais dans son dos, l'homme au tatouage de serpent tenta une ruée vers lui.....

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1434
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Old Bat. Batman prend conscience de son âge et des limites qui approchent. Il porte une Tactical Batsuit pour tenir, et mène la lutte avec de nouvelles armes. Et de nouvelles troupes.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Emancipation [Ft. Batman] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 14:56
L’équilibre des forces a diamétralement changé.
Parce que Connor Hawke n’est plus seul.

Si, initialement, il a été seul face à six gangsters, il a ensuite été seul face à une poignée, mais deux de leurs supérieurs ; et sa situation était totalement dangereuse, au regard de l’avantage numérique et de la puissance développée par ses ennemis.
Mais cela a changé, oui ; il a tout changé.
Le Batman fait cela régulièrement.

En apparaissant, avec son sens du timing et sa théâtralité, en s’en prenant directement aux deux responsables, et en poussant l’ultime survivant des hommes de main à… fuir, littéralement, il change l’équilibre de l’affrontement.
Mais ce dernier est loin d’être terminé, et encore moins gagné.

En effet, après avoir répondu aux quelques commentaires directs du Chevalier Noir, Connor se lance directement contre la jeune femme, qui l’a menacé et a failli le tuer. Et qui, surtout, semble avoir tué le vieil homme, qui avait demandé de l’aide au Héros.
Les coups sont violents, alors ; brutaux et absolus.
De nombreux échanges sont réalisés entre eux, mais cela n’a rien d’un ballet ou d’une danse. C’est un moment de violence, de brutalité, et toutes les attaques sont permises.

Ça tape dur. Ça tape fort.
Ça tape sale, même.

Mais, alors que Connor semble avoir réussi à prendre l’avantage, alors que la femme s’écroule, le thorax en feu et le crâne blessé par le stand contre lequel il a tapé après le dernier coup du Héros… celui-ci est menacé.
Par King Snake, qui tente de filer vers lui pour le plaquer au sol, et le rouer de coups.
Mais cela n’arrivera pas.


« Hughn ! »

Le criminel grogne, quand ses jambes cessent de le porter – cessent de bouger.
Ses membres inférieurs sont enfermés par un filin, lancé et tenu par le Batman, qui se dresse désormais derrière lui.


« Espèce d… »

« Langage. »

King Snake relève des yeux de pure haine, en se tortillant pour tenter de libérer ses jambes.

« Je vous avais averti. Je ne veux pas de gang dans ma ville. »

« Ch… Chinatown n’est… pas… ta ville… »

La femme se redresse, et se tient le crâne ; elle n’arrive pas à marcher, ou à rester droite. Il ne faudrait pas beaucoup pour la faire chuter, facilement.

« L’on peut donc rajouter l’ignorance, à la bêtise qui vous caractérise. »

« RAH ! »

King Snake arrache le filin, s’ouvre les doigts jusqu’au sang, et tente de se relever – pour être, violemment, frappé au crâne par le genou du Batman.
Le criminel retombe, alors, lourdement ; et est brutalement touché par un coup de poing, dans le thorax également. Le souffle coupé, il subit enfin un ultime coup, dans le ventre… et semble avoir besoin d’un peu de temps pour se remettre !


« Finis-la. »

Le ton est froid, le message clair ; c’est un ordre.
Et il vise directement Connor, concernant la femme qui tente de récupérer une arme – mais semble encore voir trop flou pour cela !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Emancipation [Ft. Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TAKARA - BATMAN BEGINS - BATMAN figure in Genx Core
» Batman Dark Knight returns
» BATMAN BEGINS ( OXMOX )
» Batman Arkham Asylum
» TAKARA - BATMAN - CATWOMAN Cool Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-