[RoD] Le Retour des Néo-Dieux

Inscription : 29/06/2014
Messages : 10691
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 8:35
Dans un endroit oublié, des Hommes et des Dieux.
Un vieillard se repose.

Il a vécu une existence dont les années excèdent les capacités de calcul d’un esprit humain. Il a rencontré tous les êtres d’importance qui ont peuplé l’Histoire, et s’il a été régulièrement déçu, jamais il n’a cessé d’espérer trouver, toujours, ceux qui modèleront un avenir meilleur. Il dispose de pouvoirs défiant l’imagination, et domptant les dieux.
Il est vieux, usé, fatigué ; mais toujours vivant.
Il veille.
Il est Shazam.


Il est au cœur du Rocher d’Eternité, l’un des lieux les plus saints de l’Univers, et des plus cachés au monde.
Entouré des statues des Vices, prêts à hanter le monde.
Et il a de la visite.

« Je n’ose me souvenir de ta dernière visite ici, mon ami. »

« L’écart entre les deux se compte en millénaires. L’Univers était jeune, encore. »

« Et plein de dangers. »

« En cela, au moins, notre situation n’a guère évolué. »

Une forme, petite, émerge des ombres et s’approche…
… pour révéler la présence de Ganthet, le plus sage des Gardiens de l’Univers.

« Certes. Et c’est pour cela que tu me visites. »

« Oui. La Quintessence a eu vent de tes actes, vieil ami ; et s’interroge sur tes motivations. »

« Ha. »

Un sourire amusé glisse sur les lèvres ridées de Shazam.

« Et c’est toi qu’ils ont envoyé – moins parce que tu es plus diplomate, que parce que Zeus reconstruit à peine son Olympe après la révolte d’Arès, ou parce que le Phantom Stranger est occupé avec son cher Shadowpact. »

« J’ai souhaité venir ; pour comprendre.
Nous avions juré de limiter nos interactions avec les Mortels… encore plus avec cette race. Nous avions convenu de ne pas nous mêler des destinées de ceux dont chacun a la charge. »


« Mon ami, je ne te ferais pas l’insulte d’évoquer votre cher Corps, à ta remarque sur l’interaction avec les Mortels – mais tu as raison. Nous avions juré de ne pas nous mêler des domaines de chacun… et je l’ai fait.
Tout le temps où quelqu’un gérait ce domaine particulier. »


Un voile sombre glisse sur le visage de Ganthet.

« Izaya, le Haut-Père des Néo-Dieux, est en effet décédé ; tué par son propre fils, celui-là même que t… »

« Darkseid est revenu. »

« … je sais. Oa a payé cher pour le savoir. »

« J’en suis désolé. »

Oa, le monde des Gardiens, a été anéanti par les troupes de Darkseid ; des dizaines de frères de Ganthet ont été massacrés.
Sans que personne ne puisse rien faire.

« Il fallait agir. »

« Pour stopper Darkseid, soit ; mais pourquoi ainsi ? Pourquoi aider le meurtrier des Néo-Dieux ? Pourquoi l’orienter dans sa quête pour lib… »

« Darkseid n’est pas revenu de lui-même. Elle l’a libérée… avec ses sbires. Et elle tente de limiter son erreur, en bloquant la libération des autres ; mais cela ne peut durer.
Les Néo-Dieux doivent revenir. Izaya doit revenir, pour que la Quintesse soit à nouveau complète. Darkseid doit être stoppé, et seule sa race peut y parvenir vu son niveau de menace. »


« Soit, mais… pourquoi lui ? Scott Free a tué les Néo-Dieux ; il est leur boucher. Pourquoi l’avoir autant aidé ? »

Shazam esquisse un sourire, celui d’un vieux sage qui apprécie encore d’en apprendre à ses proches.

« Parfois, il n’y a pas de différence entre la damnation et le salut, Ganthet – et c’est exactement pour cela que Scott Free doit mener, avec les alliés de son choix, la quête pour le Retour des Néo-Dieux. »

Le Gardien acquiesce, alors ; il connaît son ami.
Il n’obtiendra rien d’autre de lui.
Et ne peut plus, maintenant, que prier pour que le pire soit évité grâce à cette folie…

**
*
**

Ailleurs, au même moment.
A plusieurs moments, en même temps ; plusieurs personnes sont en train de réaliser des démarches, de mener des quêtes, de se projeter dans des aventures ou leur quotidien.
Quand cela arrive.

BOOM

Un Tunnel-Boum s’ouvre, juste devant plusieurs personnes qui n’ont a priori rien en commun – mais qui semblent, toutes, appelées à s’unir.
Sous la bannière d’un seul être.

« Bonjour. »

Celui-là même qui émerge du vortex de téléportation…
… en esquissant un immense sourire, idéalement retranscrit par son masque sensible.

« Je suis Mister Miracle. Tu l’ignores peut-être, mais… tu as une dette envers moi ; une dette que je m’étais jurée de ne jamais collecter, mais… la situation cosmique m’oblige.
J’en suis désolé, mais… je viens exiger le règlement de cette dette.
Je viens exiger ton aide.
Pour m’aider à organiser le Retour des Néo-Dieux ! »


Le Tunnel-Boum demeure, dans son dos, et Scott Free s’y tourne, pour y plonger une partie de son être ; en faisant signe à ses interlocuteurs de le suivre.

« Viens. Je ferais en sorte que cela ne dure pas longtemps – et, peut-être, que tu t’amuses.
En plus de sauver l’Univers, bien sûr. »


Il adresse un clin d’œil… et disparaît dans le portail de téléportation.
Invitant les autres à le suivre – vers une terrible, et évidemment dangereuse, aventure !

(HJ/ Bonjour et bienvenue dans Le Retour des Néo-Dieux ! Smile Un début sobre, simple, où Mister Miracle apparaît chez vous, vous parle, vous invite à venir et exige de vous le paiement d’une dette ; je définirais par la suite cette dette, en RP et avec vous. Wink
Nous adopterons un certain rythme pour cette saga, et vous avez jusqu’au vendredi 19 octobre 2018 pour répondre ! Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 16/04/2018
Messages : 64
DC : Harley / Zatanna / Dick
Situation : Seule
Localisations : Partout

MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 10:34
Quand Mister Miracle lui apparut, ce fut dans une situation pour le moins originale ; il vit un aspect de son ennemie qu’il n’aurait sans doute jamais imaginé auparavant. L’hybride était dans un système solaire très éloigné de la Terre, en train de prendre un bon bain chaud dans le palais d’un roitelet galactique. Alors, oui, ça ne payait pas de mine comme ça, mais ça n’avait rien à voir avec un quelconque problème ! Grail avait été invitée par le tyran, pour qu’elle l’aide à régler quelques menus soucis de rébellion sur la lune de sa planète. Le problème réglé, la New Goddess avait décidé de se prendre un peu de repos.

Surtout après l’épisode d’invasion sur Terre… où le sentiment d’échec, malgré ses nouvelles capacités, avait été cuisant. Mater des sécessionnistes et des rebelles avaient été particulièrement jouissif, surtout quand leur leader avait supplié qu’on l’épargne pour qu’il parle directement au roi. Elle avait refusé, et désormais, elle se relaxait tranquillement.

Mais plus maintenant.

La servante qui s’occupait de lui nettoyer le corps – une silhouette menue à la peau blanche comme de la neige, avec un seul œil (cette espèce était humanoïde) – poussa un cri de terreur en voyant Miracle surgir d’un Tunnel Boom, le sourire rayonnant. Poussant un soupir, Grail la congédia, puis usa d’une serviette pour s’envelopper et tendre un index menaçant vers son compatriote.

Oui, parce qu’une femme grande et musclée, grise de peau, aux yeux rouges, et en serviette de bain, c’est menaçant ! Non ? bon, d’accord.

« Scott Free ! Je t’interdis de venir me contacter comme ça, vil serpent ! Tu violes l’intimité d’une femme ! »

Elle eut soudainement la forte impression qu’il n’était pas vraiment là. Qu’il s’agissait d’une sorte de message enregistré, ou commun à beaucoup de gens, et qu’elle n’était donc pas la seule à le percevoir. Elle n’avait donc pas beaucoup de chance qu’il lui réponde directement. Toutefois, rassemblant ses affaires, elle commença de s’habiller, tout en continuant d’invectiver son ennemi.

Ennemi qu’elle respectait quand même. Même si beaucoup moins vu son intrusion.

« Une dette ? Tu ne manques pas de culot, Mister Miracle ! Mais je pense deviner que tu as une idée complètement folle derrière la tête, dans le but d’arrêter mon père. Eh bien, soit ! Je finis de me préparer et je te suis. »

Le Retour des Néo-Dieux… ça ne lui disait rien qui vaille. Mais elle voyait effectivement un bon moyen de trouver de l’aide pour lutter contre son père. Alors, une fois habillée, son armure et son arme équipées, elle suivit Miracle dans le Tunnel Boom…

…lâchant au passage une remarque acerbe et menaçante :

« Si tu parles de ce que tu viens de voir à qui que ce soit, je refuse de t’aider et je te décapite. »




[HRP]
- Grail se repose quand elle voit Miracle la surprendre en situation gênante
- Elle le suit et le menace de ne rien dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/09/2018
Messages : 15
Localisations : Espace
MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 11:55
Lightray n'était pas ressorti indemne de la bataille du Kahndaq. Il avait certes réussi à préserver quelques vies, quelques sources de lumière et de joie, mais beaucoup d'autres étaient morts à la place. Et alors qu'il avait essayé de sauver les personnes présentes du piège qu'avait tendu Darkseid, il avait plutôt l'impression... De l'avoir aidé à atteindre son objectif. C'était une impression, un pressentiment... Darkseid s'était servi de lui.
Et en voulant aider, il avait peut-être précipité la chute du Kahndaq et la corruption de la Terre.

Solis errait donc quelque part entre Mercure et Neptune, réfléchissant à la situation et à la question de ses pouvoirs. La lumière qui émanait de son corps lui paraissait plus faible et plus terne qu'à l’accoutumé. Telle une lumière mourante. Et le Neo-Dieu devait garder ses pouvoirs actifs en permanence, faute de quoi il ressentait un violent malaise et une forte envie de vomir. Bref, il n'était pas en forme et pas en état de recevoir des messages.
Surtout du meurtrier des Neo-Dieux.

-Scott ? Qu'est-ce que tu veux ?

Mister Miracle expliqua qu'il avait besoin de son aide pour faire revenir les Neo-Dieux... Chose que Lightray approuvait totalement puisque c'était aussi l'une des raisons pour lesquelles il avait aidé la Justice League au Kahndaq... Apparemment, Scott Free avait prit les devants et rendait donc la promesse du kryptonien caduque. Mais Solis ne comprenait pas quelque chose.

-Dit-donc, tu as une drôle de manière de demander l'aide de demander l'aide des gens toi. Et un "s'il te plaît-merci" ça n'aurait pas été suffisant ?

Si le ton était enjoué, il était aussi plus agressif qu'il aurait dû être et Lightray affichait un visage dur. Puis il fini par se reprendre, et son visage retrouva son air rieur et joyeux plus habituel. Pourtant son corps était crispé sous l'effet de quelque chose qui le rongeait.

-Enfin, tu me diras ça quand on sera face à face hein. J'arrive à la vitesse de la lumière !

Un rire s'échappa de sa gorge tandis que, telle une fusée, Lightray fila à l'intérieur du Tunnel-Boom alors que la projection de Mister Miracle s'effaçait. Le retour des Neo-Dieux ne plairait sans doute pas à tout le monde, mais contre un ennemi comme Darkseid tous les moyens étaient bons. Et Solis voulait le retour de son peuple.

[-Lightray se sent coupable de l'état du Kahndaq
-Il erre dans le système solaire lorsque le message de Scott lui arrive
-Solis accepte de suivre Scott et s'engouffre dans le Tunnel-Boom]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/10/2018
Messages : 44
Localisations : Londres
MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 15:11
Assis dans son canapé troué, encore fumant, Timothy Hunter ne peut qu'observer, fatigué, le Tunnel-Boum s'ouvrir devant lui. Le tourbillon se reflète dans les lunettes sales du jeune homme, véritable tornade hypnotique. Un abat-jour tombe du plafond; seuls quelques fils électriques le retenaient encore à la vie.
Avec un soupir de dépit, le londonien serre les poings, les illuminant d'une féroce énergie, à des années-lumière de la lassitude qui perle dans ses yeux. Poussant sur ses jambes, il se lève difficilement, serre les dents, et se prépare à accueillir le nouvel ennemi. Au sol, des papiers volent, tachés de sangs de toutes les couleurs. Des cadavres de démons jonchent le lino de la petite pièce de vie, et Miracle apparaît, comme une fleur, au centre du cercle de corps.
Tim baisse lentement les mains, car il se souvient avoir vu ce héros œuvrer pour les Hommes, lors d'une de ces rediffusions que son père aimait tant. Il réajuste ses lunettes.

- Depuis que je dois faire face à toutes ces choses... Il désigne les monstres... j'ai appris à ne pas rater l'occasion de régler une dette. Sait-on jamais, le créancier peut toujours demander quelque chose de pire la fois d'après.

Tim soupire, encore, et donne un petit coup de pied dans l'être quadrupède aux crocs comme des bras qui lui bloquait le passage. Morderoth, qu'il disait s'appeler. Morderoth le Porteur de Désolation. Septième Cercle. Violence. Un vrai boute-en-train, capable de citer cinquante-deux manières de faire de toi une délicieuse tourte à la viande, sans pâte, et sans four. En raison de différents d'ordre culinaire, Hunter avait dû se séparer de ses services.
Lentement, le jeune garçon essuie son visage contusionné, sali par le plâtre et le sang, époussette ses maigres épaules, et se redresse. Ses yeux noirs se posent sur le miraculeux kaléidoscope, et il rit pitoyablement.

- Mr. Miracle, donc. Effectivement, marier autant de couleurs sans avoir l'air ridicule, ça tient du miracle.

Il s'approche de son lavabo, attrapant au passage un t-shirt noir, et un sweat à capuche rouge encore intacts, qui pendaient de l'armoire éventrée, véritables tripailles de tissus mêlés. Pour se faire, il enjambe Vlipak, démon du Troisième Cercle. Gourmandise. Miam. Avec son affreux molosse sans tête. En lieu et place du cou se trouvait une terrible mâchoire, capable de s'ouvrir dans des angles impossibles. Double miam. Grâce à un sort d'illusion, le petit gars avait réussi à faire manger Vlipak par son animal, mort étouffé par la masse hideuse de son maître.
Sans regarder le nouvel arrivant, Hunter se débarbouille le visage, se mouille les cheveux, nettoie ses mains, et se retourne enfin.

- M'amuser ? Tant que tu ne me fais pas rencontrer un autre Suzette, démon des Fouets et des Pleurs du Premier Cercle, tu as toutes tes chances.

Il se frotte la joue, où une marque encore sanglante lui rappelle le récent combat.
Lui régler son compte n'avait pas été chose facile... ce monstre virevoltait, dansait dans les airs avec une aisance folle. Et son fouet avec lui. Par une simple manipulation télékinétique, le jeune homme avait relié un bout de l'arme au cou du démon, et l'autre... à une voiture qui passait au dehors. Au revoir, Suzette. A une prochaine fois...

Tim n'est pas un guerrier. Il ne sait pas mener un vrai combat, parer, esquiver, se ménager, contre-attaquer. Il n'est pas non plus un mage de guerre, capable de créer des tornades de feu pour incendier ses ennemis.
Tim est un improvisateur.
Au besoin, il peut t'imaginer un sort farfelu, et le réaliser dans l'instant, s'il pense que ça va marcher. Et c'est ce qui lui permet de survivre aux embuscades démoniaques, dans son propre appartement, à bientôt minuit.
Quelque part, l'arrivée de Miracle est une bonne chose: Tim ne sera pas là quand les policiers arriveront, alertés pour cause de tapage nocturne, et n'aura pas à subir leurs reproches. Il devra payer, c'est sûr, mais bon, vu les dégâts de l'appartement, qu'est-ce qu'une centaine de livres de plus ou de moins ?

Timothy Hunter soupire, une dernière fois, enfile son t-shirt, son sweat, rabat sa capuche sur son crâne, et passe dans le portail de lumière, direction l'inconnu !

[HRP]
- Tim se repose d'une attaque surprise de démons.
- Mr. Miracle arrive, et demande à Tim de venir.
- Tim se nettoie, change de vêtements, et suit le Néo-Dieu.
[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6013-tim-hunter
Inscription : 06/05/2018
Messages : 108
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman
Localisations : Irlande
MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 19:50
Spoiler:
 

The Silver Banshee




La Crone Tower, dans le Netherworld. C’était ici que l'ancienne entité régissant cette dimension des esprits et de la magie résidait. Ici que Silver Banshee venait la rencontrer, bien décidée à faire cesser enfin, cette malédiction qui pesait sur elle.

“...Et pourquoi je lèverais ce sortilège Siobhan, qu’est ce qui aurait changé chez toi?”

La banshee s’avançait en baissant la tête pour regarder le sol en signe de soumission. Tout esprit lié à cette dimension devant le respect à Crone, la maîtresse, la déesse. Elle lui répondait sans lever les yeux.

“Je me disait que peut être...qu’avec tout ce que je faisais tu considérerais que mes mauvaises actions pour récupérer le livre étaient effacées."

“Qu'aurais tu faite qui rachèterais tes erreurs au juste?”

Siobhan relevait la tête en grimaçant, montrant malgré elle son agacement car elle savait pertinemment que Crone était au courant.

“Mais...j’ai aidé quelques fois des gens biens, j’ai tué des hommes dont les trafics étaient une plaie pour beaucoup de gens. J’ai...j’ai...sauvé les créatures magiques emprisonnées à Transilvane, aidé à repousser une invasion des étoiles...j’ai...faite la paix avec Superman bon sang!”

Crone tapait de son bâton sur les dalles de pierre de son antre, haussant le ton.

“Assez! Depuis quand tu me parles comme çà Siobhan!”

La vielle femme contournait un feu magique aux lueurs vertes au milieu de la pièce, un feu qui lui montrait ce qu’il se passait dans le monde...mais aussi ce que faisait Silver Banshee, le bon...comme le moins bon. Elle continuait en levant la tête vers l’irlandaise.


“...tu crois que je ne sais pas voir ce que tu as dans le cœur? Ta comédie marche peut être avec certains sur terre, mais pas avec moi. N’oublie pas que je t’ai quasiment faite! Tu n’es pas rachetée parce que tu te forcerais à faire des choses que toi, tu juges bonnes! Et ce par intérêt, dans le seul but que je lève ta malédiction.”

Le vieille femme n’avait pas peur de la Banshee, elle la maîtriserait d’un seul mot, d’un seul sort. Ses pouvoirs Siobhan les tenait d’elle. Personne ne connaissait mieux Banshee que Crone. Du moins...en avait elle le sentiment. Le visage de la femme spectrale se décomposait, elle retenait des larmes.

“Pitié ô déesse. J’essaie je vous jure que j’essaie."

Crone se tournait sans la regarder, car elle ne voulait pas la voir.

“Et bien n’essaie plus. Tu es ridicule ma pauvre fille. Tu as laissée passer ta chance, et puis qu’est ce qu’il te prend de chercher à m'apitoyer ? Ne crie tu pas à qui veux l'entendre et dans les journaux humains que tu t’es acceptée telle que tu es?”

La gorge de Siobhan se nouait, elle se mettait à genoux par terre en joignant ses mains comme pour une prière.

"S'il vous plait...c'est trop dur, je veux faire le bien mais ce...ce..spectre surgit quand il ne faudrait pas..."

Crone grimaçait sans répondre, la regardant s'humilier. Voyant que çà ne marchait pas et se sentant honteuse Siobhan cessa de se mettre à genoux et s'assit par terre en posant sa tête sur ses genoux, se recroquevillant. Alors qu'elle était secouée de sanglots elle tournait la tête pour que Crone ne la regarde pas. Malgré son grand âge c’était toujours une très jeune femme qui se cachait sous cette apparence.

“Je mentais...j’ai dis cela à ce journaliste pour que les gens pensent que je suis plus stable qu’avant...que Superman me fasse confiance…”

Elle passait sa tête entre ses bras et pleurait toujours, sa longue chevelure tombant sur le sol. Crone se retournait pour la regarder, ne ressentant aucune empathie pour la créature.

“Tu crois que je l’ignore? Tu mens tout le temps sombre idiote!”

“Hypocrite.”

Crone faisait des grands yeux. Son ouïe l’avait elle trahie? Sa chose venait de l’insulter là? Elle tendait son bâton vers Siobhan et celle ci se relevait comme une poupée de chiffon tenue par des bras invisibles.

“Ta voix n’est plus aussi claire qu’avant, tu peux répéter ce que tu as dite ?”

L’Irlandaise savait qu’elle allait souffrir, mais elle irait au bout. Puisqu’elle semblait le vouloir tant, elle lui viderait son sac à la gueule.

“Hypocrite oui...tu es celle qui m’a donnée ces pouvoirs et tu m’en veux de les utiliser? Tu m’as donnée le pouvoir de tuer d’un cris, tu m’as demandée de retrouver un livre pour que je soit libérée. Je te l’ai ramené et tu m’as reprochée d’avoir tué. Tu savais déjà que çà finirait comme cela, sinon pourquoi ne pas m’avoir accordé le pouvoir de guérir les gens? Hypocrite. Dieu savait qu’on toucherait le fruit défendu en son jardin d’Eden n'était il pas omniscient, omnipotent? Tu es aussi méprisable que lui, m’inspire le même dégoût. Tout ce que tu as toujours voulue au fond…”


Banshee relevait la tête et plissait les yeux pour fusiller Crone du regard.


“...c’était quelqu’un de plus pour t’ appeler Déesse.”

Crone avait le regard exorbité. Comment osait elle??? Elle tendait son bâton en sa direction et à cet instant Le Tunnel-boum apparut dans la pièce, la faisant se tourner.

“Qu’est ce que?..comment c’est possible!”

Puis Scott Free en sortit, ou du moins une image de lui délivrant son message. Crone était perturbée.

“Comment c’est possible!!!”

Siobhan avait rencontrée Mister Miracle il y a peu, elle le reconnu donc aussitôt. Elle perdait son air triste et esclaffa avec une lueur de défi dans le regard.

“Bien sûr que c’est possible oui. Parce qu’ils ont des pouvoirs égalant les tiens. Et qu’ils arrivent….”

Ses derniers mots étaient acerbes, destinés à moquer Crone qui se croyait si forte et ne quittait jamais le Netherworld. Frotte toi aux neo-dieux, qu’on puisse rire un peu vieille bique! Pour la première fois de sa vie Siobhan lui répondait. Pour la première fois...elle se disait qu’il faudrait la tuer et prendre sa place. Puisque de toute façon elle ne lèverait jamais sa malédiction. Le message avait fini d’être diffusé, Crone regardait ensuite le feu magique et s’adressait à Siobhan.

“Vas sauver l’univers Banshee.”

“Avec lui? Certainement pas. Il est a peine supportable avec son sourire niais, ses blagues douteuses... Alors s’il veux ramener les siens sans façons.”

“Détrompe toi. C’est lui qui a tué tous les siens.”

L’expression de Siobhan changeait.

“Comment çà...lui? C’est lui qui a détruit les New Gods?”

“Oui.”

Mais mais...c’est un vrai héro en fait! Pensait elle, avec un grand sourire. Mr Miracle, petit cachottier va...mais pourquoi les ramener maintenant que t'as fait ce qu'il fallait faire? Elle devait le convaincre que ce ne serait pas utile, elle devait y aller.

“D'accord j’y vais.”

"Siobhan. Quand tu reviendra, tu me devras plus de respect que ce que je viens de voir."

Elle passait le portail en saluant Crone à contrecœur car elle n’en pensait pas moins. Un jour elle lui ferait bouffer son bâton à cette vielle peau.




HJ:

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 311
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018 - 16:04

Je reviens à moi, du moins je le crois et en suis pleinement conscient. Je me redresse avec peine sur mes coudes, puis me relève perclus de douleurs lancinantes dans tout le corps. Moi qui n’avais jamais été malade, je découvre ce que peut être d’être humain et faible face à une menace, un envahisseur aussi petit qu’un virus.

Pourtant, lorsqu’enfin je regarde autour de moi, ce n’est pas sur la Lune que je suis. Je suis au centre d’un disque lisse mais pourtant adhérant, juste à côté d’un bloc rectangulaire de basalte noir ou d’Onyx dressé imperturbable à ce qu’il y a au-delà.

Sur sa droite, à mi-chemin de la limite de cette île suspendue dans le néant, je vois un autre homme, plus vieux, assis par terre, les genoux enfermés dans ses bras, le regard perdu sur ce qu’il est possible de voir devant lui.

Perdu, je veux bien le croire. De l’autre côté d’une limite invisible, c’est un enchaînement perpétuel de lueurs et d’explosions fulgurantes, un inextricable réseau de pont, de colonnes, de tubes reliant d’autre surface plate comme celle où nous nous trouvons, elles même en mouvement permanent, comme sans doute la nôtre, sans pourtant faire mine de risquer d’entrer en collision.

J’avais lu un passage d’un livre qu’une partie de la population de la Terre vénérait, d’un certain Elie je crois … Peu importe, ce que j’avais sous les yeux ressemblait étrangement à ce ballet qu’il décrivait alors … Des roues de feu, d’étranges attelages sans chevaux … Quoique… Je vis une de ces étincelles sinuer le long d’un de ces tubes et prise en chasse immédiatement par des formes noires où seuls deux point rouges et fulgurants se distinguaient leur donnant des regards furieux.

Les formes rattrapèrent l’étincelle et la submergèrent, l’emprisonnèrent et enfin la guidèrent vers une destination autre tandis que d’autres enlaçaient le conduit par lequel elle avait transité, comme pour le garder et empêcher toute circulation ultérieure par celui-ci à l’avenir.

C’était une invasion, une véritable prise de contrôle de la moindre parcelle du terrain qui devenait de plus en plus sombre régulièrement.

Intrigué, je m’étais rapproché du bord, le vieux dans mon dos, et je tendais la main pour vérifier si cette limite avait une existence tangible. C’est alors que ma paume entrait en contact avec la matière translucide que j’entendis murmurer un avertissement derrière moi et qu’une forme noire se ruait devant moi ne s’arrêtant que parce qu’elle avait cogné contre la muraille invisible. Je retirais la main par réflexe. Ses yeux rouges me fixèrent un instant, puis elle fit demi-tour et repartit dans la nuit.

Quand je me retournais, le vieil homme avait repris son expectative silencieuse et ne répondit à aucune de mes questions.

Fatigué, et par ma faiblesse, et par son mutisme, j’entrepris de faire le tour de notre domaine, de notre prison ?

Je découvris alors totalement à l’opposé un jeune garçon qui me rappelait quelqu’un … En fait, plus je m’en rapprochais, plus il me semblait familier et finalement, je reconnaissais en lui celui que j’avais découvert le jour de mon réveil à l’hôpital, cet être humain dont j’avais pris la place, ou non, plutôt dont j’avais récupéré le corps après que son essence l’ait quitté.

Il se tenait devant le mur invisible et envoyait une balle cogner contre lui. Parfois elle rebondissait et il la rattrapait, parfois elle passait au travers et revenait quelques secondes plus tard.

En prenant garde de ne pas le gêner, je m’approchais encore et découvrait dehors, flottant dans le vide, un autre lui-même sombre aux yeux de braise qui effectuait les même gestes, le même manêge avec la balle, envoyer, rattraper, envoyer, traverser, inlassablement.

Lui non plus ne semblait pas m’entendre quand je lui parlais, mais je vis du coin de l’œil que son double obscur ne me quittait pas des yeux et à un moment ses lèvres bougèrent et il articula une phrase, deux mots plutôt, sans qu’aucun son ne nous parvienne mais ayant un sens sans équivaque :


« Darkseid est»

Encore et toujours cette rengaine !
Restait encore que je ne savais pas où j’étais, ni quand. Tout ce que je voyais et croyais comprendre, c’était que ce qui se déroulait sous mes yeux était la pire et la plus insidieuse des invasions et des soumissions.

Ces chose noire aux yeux rouges étaient des sbires de Darkseid, à ne pas s’y tromper, mais qu’étaient ces lumières ? Et comment pouvions nous être ainsi préservés.

Je me retournais vers le monolithe et alors me frappa la similitude qu’il avait avec ma première boite-mère, celle qui m’empêchait jadis de me transformer en fou furieux incontrôlable, celle que m’octroya Izaya dès que je fus capable de m’asseoir dans mon berceau …

J’allais vers elle et posais ma main sur sa surface. Elle était rugueuse et froide, inerte elle aussi, à moins que … Non, un léger tremblement l’agitait par moment, presque imperceptible …
Fatigué, physiquement et mentalement, je finissais par poser mon dos contre elle et à glisser jusqu’au sol.

C’est alors que le vieux parla d’une voix que je reconnu comme mienne :
« Il faudra garder le petit en vie au moins jusqu’à ce qu’un vaccin soit fait, sinon … Darkseid sera éternellement …»

Et je sombrais dans l’oubli.

C’est la voix de Scott dit Mister Miracle qui me réveilla cette fois. Il déblatérait des conneries à propos d’une dette que j’aurais eu … Le nez dans la poussière, je l’entendais et je m’énervais. Mon harnais m’informa que c’était un enregistrement, ce que les Terriens nomment un hologramme, juste ça, un simple message délivré à certains comme on en aurait laissé sur un répondeur. Sauf que là, c’est le répondeur qui venait à vous, et avec le taxi en prime ...

Mais je ne pouvais bouger un pouce, j’étais tétanisé, incapable de gouverner à mon corps. Le message prit fin et au bout d’un moment, le Boom-tube se ferma. Mon harnais m’indiqua qu’il en avait noté les coordonnées de départ, donc l’endroit où nous étions attendus.

Tout à coup, je sentis mes doigts se déplier, mes bras remuer sans aucune volonté de ma part pour les commander. Mon corps se dressa au milieu d’un nuage de poussière lunaire qui s’élargit et recommença à se déposer un peu partout.

Mes yeux fixèrent l’endroit où s’était ouvert l’instant d’avant le passage, puis se levèrent et regardèrent un magnifique clair de Terre. Un ordre fut donné et je le sentis vibrer dans mon cerveau vers mon appareil qui lui obéit comme à mon propre commandement en ouvrant à son tour un autre vortex.

Juste avant de passer au travers, je sentis un sourire mauvais étirer mes lèvres et de ma gorge s’échapper ces deux mots avec effrois avant de redevenir inexpressif et de traverser :

« Darkseid Est»

« Me voilààà…»


[HJ]
Spoiler:
 
[/HJ]



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/06/2018
Messages : 49
Localisations : Mont Hua - Chine
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 17 Oct 2018 - 17:45


 « Par toutes les poils de la moustache de Dong Zhuo, qu’est ce que c’est que cela ? » lâcha Apalala prit en flagrant délit durant sa séance de calligraphie.

Il était tranquillement en train de recopier un ouvrage à l’aide d’un pinceau et d’encre noire lorsque soudainement, et sans prévenir, une brèche s’était ouverte devant lui pour révéler un faciès parlant et étonnamment trop amical. Posant son pinceau, enfilant une ceinture sur sa robe et se frottant la nuque en inspectant le tunnel qui se tenait juste devant sa bibliothèque, Apalala soupira.

 « Ces terriens sont de plus en plus étranges. Voilà qu’ils font naître des anomalies spatio-temporelles dans mon pavillon. C’est décidé, je vais investir dans une sonnette pour la porte. Et installer un panneau « Frapper avant d’entrer ». bougonna le dragon.

On entrait chez lui comme dans un moulin ! Il ferma la porte de son pavillon, mit de l’eau dans sa baignoire à oiseau, changea la mangeoire, enfila des robes propres, repeigna ses moustaches et sa barbiche. Autant de temps pour se donner une apparence propre. Il n’allait quand même pas laisser ce portail flotter ainsi dans le vent sans lui prêter attention.

 « Prie pour moi, Empereur de Jade, car je vais aujourd’hui affronter l’inconnu et prendre le devant d’une piste au nom de la protection du Royaume Terre ! Je serais bientôt de retour pour reprendre mon devoir standardisé. »

Il approcha aussitôt du tunnel et jeta un œil dedans. La figure parlante semblait avoir disparut. Peut-être n’était ce qu’une sorte de chimère ayant pour but de lui transmettre un message d’urgence ? Après tout : Pourquoi viendrais t-on ainsi le déranger sans délicatesse autrement que pour un cas nécessitant un aide immédiate et cruciale ? De plus, bien que cela dépassait quelque peu le Royaume Terre, ce tunnel ne semblait pas respirer de forces démoniaques ou bien du Royaume de l’Ailleurs. Probablement pas un piège donc.
Ni une, ni deux, Apalala fit le pas dans le tunnel… Avant de se retrouver absorber dedans. Il se laissa ainsi porter par la force cosmique. Il manqua de perdre son nécessaire pour le thé dans le tunnel, mais parvint à le rattraper in-extermis.

 « Nom d’un talisman Omyo ! C’est un vrai manège, ce tunnel ! »


Force était de le reconnaître : Ce n'était définitivement pas sa méthode de transport favorite. C'était trop... abstrait et secouant pour lui, par rapport a la finesse et la douceur de l'air frottant sur lui lors d'un vol dans les nuages.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5858-memoires-d-un-dragon http://dc-earth.fra.co/t5840-apalala-des-flammes-et-de-la-magie#84566
Inscription : 29/06/2014
Messages : 10691
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Hier à 10:13
(HJ/ Pour convenances personnelles, le délai pour répondre est décalé jusqu'au lundi 22 octobre 2018. Merci d'avance, toutes mes excuses. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 25/09/2017
Messages : 346
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Hier à 11:39
Le retour des Néo-Dieux


Sombres étaient les pensées de Diana, et profonde était sa réflexion, si profonde à dire vrai qu’elle errait dans les tréfonds du Tartare, loin, très loin de la Styx et de tout espoir de lumière. Ses pensées étaient dirigées vers une cellule toute particulière, délaissée dans l’oubli, mais qu’elle, elle n’avait pas oublié. Et alors qu’elle y pensait de plus en plus, qu’elle se retrouvait obnubilée par ce qu’il se passait de l’autre côté, le semblant d’une idée se formait dans sa tête – une idée folle et sans queue ni tête, mais qui, mêlée aux images de ce qu’il s’était passé au Kahndaq, prenait tout son sens. Et Diana s’enfonçait, pas à pas, dans l’obscurité des Enfers, là où même Hadès et Perséphone n’étaient plus autorisés.

Des territoires dangereux, c’était certain. Des lieux interdits, sans aucun doute. Mais nécessaires, et cela était plus vrai que jamais.

Le Tunnel Boom qui s’ouvrit derrière elle la ramena violemment à la réalité, et elle sursauta, elle, guerrière des Amazones et fille de l’Olympe, prise de court par la culpabilité et l’embarras qu’elle ressentit immédiatement à l’idée que l’on sache jusqu’où ses pensées l’avaient amenés. Mais si les Tunnels Booms étaient une technologie dont elle ne saisissait pas l’envergure, elle était presque sûre qu’ils n’offraient aucune vision de la psyché d’autrui. Par conséquent, ses pensées étaient toujours secrètes, et sa culpabilité infondée – bien que très révélatrice de la nature du plan dont elle avait inconsciemment commencé à esquisser les contours.

Mais, plus important encore, cela voulait dire que quelqu’un venait la chercher. Et, étant donné qu’elle était actuellement dans la Tour de la League, que Victor Stone était dans une pièce voisine, l’identité de ce quelqu’un ne faisait aucun doute.

Il ne tarda d’ailleurs pas à se montrer.

« Bonjour, Scott. »

Les temps étaient durs, et lourd était le cœur de Diana, mais de voir ainsi son ami venir à elle… elle ne put s’empêcher un sourire elle-même. Et son sourire ne disparut pas quand il lui annonça qu’il avait besoin de son aide, qu’elle devait venir si elle voulait l’ardoise de ses dettes envers lui effacée – elle ne s’arrêta même pas de sourire quand il parla des Néo Dieux, de leur retour et de la nécessité de s’y atteler le plus vite possible. Elle avait beaucoup vécu aux côtés de Scott, que ce soit dans leur passé ou leur histoire plus récente, et les épreuves qu’ils avaient traversé ensemble avaient rendu leur amitié encore plus forte. Si Scott venait demander de l’aide, il n’avait besoin d’aucun justificatif pour la faire venir. Ses doigts étaient déjà en train de s’assurer que son épée était bien dans son fourreau.

Alors Diana hocha la tête sobrement, avec toujours ce petit sourire aux lèvres. Parce que si les temps étaient durs et si les dangers étaient nombreux et presque invincibles, elle restait convaincue d’une chose.

Scott Free était un libérateur. Parfois, lors de quelques occasions spéciales, ce n’était pas seulement lui-même qu’il sortait des pièges les plus sournois et dangereux les uns que les autres. Parfois, il offrait une issue de secours à bien des personnes – comme il l’avait déjà fait pour elle. Comme il venait de le refaire en l’éloignant de ces pensées avec lesquelles elle ne devrait pas danser.

Et elle avait terriblement besoin de ça. D’une victoire. De faire avancer les choses. Parce que ne pas savoir quoi faire, ni comment la rendait folle, et la folie, déjà, avait planté de dangereuses idées dans sa tête. Alors elle n’hésita pas. Dette ou pas. Peu lui importait.

« Si c'est pour repayer mes dettes alors... l'honneur veut que j'accepte » dit-elle avec un petit sourire teinté de malice. Elle indiqua ensuite le tunnel d'un signe de tête. « Après toi. »

Et quand il partit, elle s’avança à sa suite.
Pour l’Univers et les miracles.





Résumé de l'action:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[RoD] Le Retour des Néo-Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [The Lost Expedition] Sans Retour (Ou Presque)
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-