La Tempête se lève [Nightwing]

Invité

MessagePosté le: Mer 17 Oct 2018 - 13:49
Gotham City est une ville duale, clairement.
D’un côté brillante, puissante, attractive, capable de créer des carrières et des légendes via toutes les opportunités offertes par l’une des plus grandes mégalopoles du monde. De l’autre brutale, violente, rongée par une corruption et une criminalité terribles, véritable cloaque qui entend s’emparer des âmes de ceux qui osent la rejoindre.
Duale, donc ; mais il n’est pas impossible d’y vivre… et d’y être heureux.


La Tempête se lève [Nightwing] 4-2

Notamment dans l’un des quartiers anonymes de la ville, où deux êtres impactés par une existence terrible mais extraordinaire viennent de se redonner une chance de bonheur conjugal.
Koriand’r, dite Starfire ; et Richard Grayson, dit Nightwing.

Kory & Dick.
Deux Héros, deux orphelins qui ont su trouver en l’autre, en cet opposé que chacun incarne pour l’autre, un soutien… une aide ; un amour, sincère et réel.
Qui leur permet, maintenant, d’aborder l’avenir différemment. Avec un espoir sincère de continuer, longtemps, le simple plaisir d’être ensemble.

Même si, cependant, le destin aime à se jouer d’eux… et de leurs proches.
Car ils en ont déjà beaucoup perdus.

Si tous deux se sont rencontrés au sein des Titans, Teen ou New, ils ont également dû faire face à de nombreuses pertes. Au-delà de leurs familles, hélas disparues, le duo a été confronté à la mort d’amis – avec bien trop peu de retours, et bien trop peu de bons retours.
Harlequin. Pantha. Baby Wildebeest. Terra. Damage. Risk. Les Hawk & Dove. Power Boy. Bombshell. Jericho. Aquagirl. Golden Eagle.
Et tant, et tant d’autres encore… ce qui rend chaque crise, chaque événement plus terrible encore ; car les Titans, une gigantesque famille, pourrait encore perdre des membres.

Même si, parfois, le destin fait bien les choses.
Malgré un sens de l’humour particulier.


« Grayson. »

Au coeur de l’appartement des deux amoureux, une voix se fait en effet entendre – dans le salon, de taille modeste mais bien décoré ; à proximité de la chambre, de la cuisine, et de la salle de bains, avec une porte fermée.

« Pardonne mon arrivée imprévue, mais je viens de m’extirper du Clan de Nanaue… King Shark. Il m’a retenu prisonnier une nuit entière – enfin, je l’ai espionné. »

Une lueur étrange apparaît, à proximité de la table basse ; une lueur qui s’intensifie, et devient rapidement aveuglante.

« Je pensais y retrouver Arthur, mais j’ai été piégé. Bref. J’ai besoin de toi… »

Un choc visuel intervient, et un léger tremblement s’empare des meubles…
La Tempête se lève [Nightwing] Brett_booth_aqualad_tempest_concept___colored_by_kyomusha-d73wqai
… alors que l’Atlante Garth, dit Tempest, arrive dans l’appartement !

« Mais… Grayson ? »

Surpris, les yeux brillants d’une lueur puissante, il tourne sur lui-même, encore entouré d’une aura d’énergie ; il s’avance alors vers la porte fermée, l’ouvre… et le regrette immédiatement.

« Ho. »

Il grimace, puis referme lourdement la porte.
Avant de soupirer, et d’esquisser un léger sourire amusé ; ça n’arrive qu’à lui.


« Je te laisse t’habiller après ta douche, Grayson. Et… bonjour. »

Le trentenaire croise les bras, et vient coller son dos à un mur libre.
D’accord, pense-t-il ; ça va bien se passer.
Même si, au fond, il en doute.
Enfin… il ne doute pas de l’expertise de Dick Grayson, l’homme le plus méritant et exceptionnel qu’il connaît – il doute de ce qu’il peut et doit faire.

Tout a changé, il y a plus d’une semaine.
Tout a changé, quand Darkseid a brûlé la capitale du Royaume d’Atlantis. Poseidonis a été anéantie, et Arthur – Aquaman, son mentor, son professeur, quasiment un père – a disparu. Alors même qu’il était déjà affaibli, politiquement et physiquement, par plusieurs moments difficiles, les mois précédents.
Garth se trouvait dans la Vallée Oubliée, lors de l’attaque ; dans la zone reculée des Océans, où le peuple de ses parents s’était jadis réfugié. Il étudiait, alors, avec Atlan – un Magicien immortel, issu des Premiers Temps du Royaume, et fondamentalement père au moins psychique d’Aquaman ; une histoire complexe… une histoire atlante.

Garth n’était pas là, quand le pire est arrivé ; et, depuis, tente de gérer.
Il ne s’en sort pas bien… d’où sa venue ici.
Il a besoin d’aide. Il a besoin de conseils. Il a besoin d’y voir clair, sur lui et le reste.
Alors, il vient voir Dick.
Le meilleur d’entre eux, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Oct 2018 - 10:07
 « Sois maudit, apothicaire ! Tu as été le plus vil des serpents ; le plus rusé des renards et le plus calculateur des frelons ! Mais surtout, tu as réussi le tour de force du siècle : tu as gagné. Tu as éliminé deux personnes réputées intouchables, et surtout, tu as réussi à faire croire à tout le monde que c'était moi ! En cela je te félicite ; et te maudis en même temps. Puisse l'Enfer te prendre et ne jamais te recracher ! »

Dick lâcha un petit rire.

 « Ah... j'adore cette réplique. Et ce passage ! Franchement, Garth, si c'est bien toi que j'ai entendu, tu dois absolument essayer cette série ! The Kingslayer, ça s'appelle. Ça vient tout juste de se terminer, mais putain c'est trop cool ! Aaaaah ! »

Il tendit à grand peine une main vers la serviette, avant de taper gentiment sur les doigts de sa copine.

 « Kori, me chatouille pas, il y a Garth. J'arrive, Tempest ! Mets-toi à l'aise ! »

Une minute plus tard, il sortait de la salle de bains, une serviette de bain autour de la taille, le corps à peu près sec. Il prit le temps d'exposer à son ami d'Atlantis sa solide musculature humaine – qui avait été parfois un jeu de rivalité enfantin à l'époque des Titans – et de le saluer d'un petit geste de la main.

Il espérait que ça ne faisait pas trop longtemps qu'il était arrivé... car Kori et lui avaient autre chose que des chatouilles, sous la douche. Et là, là ! Ça aurait gênant. Genre vraiment beaucoup.

Mais l'Atlante avait ouvert la porte, à un moment donné. Il les avait, du coup, forcément entendu rire et parler. Non, il se faisait sûrement des idées. Garth n'aurait jamais eu la malchance de pouvoir tomber sur eux à un moment aussi délicat. Ni l'impolitesse. Si ? Non, non.

Il s'élança donc, pour ne pas troubler davantage ce moment délicat, puis il serra fort dans ses bras un Garth qui sentait, comme d'hab, les embuns maritimes.

 « Mon vieux camarade de beuverie ! Comment ça va ? Tu m'as l'air tout tristouné ! C'est parce qu'un grand méchant a détruit Atlantis ? Mais faut pas t'en faire pour ça ! On la reconstruira ! En beaucoup mieux ! Et on ira casser la gueule de Darkseid aussi ! »

La voix de Kori parvint de la salle de bains :

 « T'as pas intérêt à y aller sans moi et déguisé en Batman ! »

Dick eut une grimace, avant de proposer à Garth de venir s'asseoir dans le coin salon.

 « Allez viens, mon vieux. On va discuter de tout ce qui va pas, et sérieusement. T'en fais pas pour Kori ; elle doit s'absenter dans pas longtemps, mais elle passera sûrement te dire bonjour quand même. Elle a juste... disons, du mal, à digérer que je suis allé au Kahndaq, vêtu comme Batman, sans elle et sans la prévenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Oct 2018 - 13:10
Les sourcils de Garth se froncent, quand Dick se lance dans une citation étrange, qu'il ne comprend pas – et reconnaît encore moins.

 « Hum. »

Même s'il a vécu une partie de son enfance dans un collège écossais, le jeune homme est loin de disposer des connaissances et références de ses proches ; un élément fort, qui justifie depuis toujours le décalage qu'il a avec les autres. En tout cas, un décalage qu'il a toujours ressenti.

 « Prends... prenez votre temps. »

Il secoue la tête, et ferme les yeux.
L'Atlante essaye d'évacuer ce qu'il a vu ; c'est difficile – mais il devait s'y attendre. Ni Kory, ni Dick ne sont connus pour autre chose que de tels actes, sauvages et surprenants... mais agréables.


 « Hemf. »

Tempest soupire, et esquisse un sourire timide ; triste.
Tout ça lui rappelle des souvenirs – bons, mais mélancoliques. Tula, d'abord. Puis Lilith. Et Dolphin, surtout.
La première est morte, puis est revenue ; mais c'est compliqué. La deuxième est loin, notamment de son cœur. Et la dernière... est décédée ; avec leur fils.
Longtemps le drame de sa vie – mais d'autres sont intervenus, depuis. Et le trentenaire a l'impression d'une concurrence de malheurs... une habitude, dans sa communauté.


 « Ho. »

Il échappe, néanmoins, à ces pensées, quand la porte de la salle de bains se rouvre – et libère Dick, quasiment en tenue d'Adam, avec uniquement une serviette sur les hanches.

 « Grayson. »

Garth se décolle du mur, mais garde les bras croisés. Il le détaille de pied en cape, et s'interroge encore pour savoir comment les Surfaciens réussissent à cacher ainsi leur intimité... mais soit.
Cela fait longtemps qu'il a cessé de se torturer, pour comprendre les immenses différences entre lui et eux.


 « Si je ne te connaissais pas, je penserais que tu entends esquiver mes déboires, en t'en moquant et en sous-estimant l'ampleur de la catastrophe ayant frappé le Royaume d'Atlantis ; afin de te concentrer sur la trivialité de ta relation avec Koriand'r. »

Son ton, si étrange car doté d'un fort accent, est froid est lourd.
Si Dick s'assoit, Tempest reste debout ; crispé.
Avant que cela ne change.


 « Mais... je te connais. »

Un léger sourire glisse sur son visage, avant qu'il ne déplie ses bras, et s'approche du canapé, pour s'installer aux côtés de son ami.

 « C'est gentil de vouloir m'apaiser, me faire penser à autre chose... »

Il soupire, puis tourne lentement un visage rongé par la douleur vers Dick.

 « … mais cela sera difficile, cette fois-ci. »

Un sourire légèrement ironique glisse néanmoins sur son visage.

 « Même si je dois admettre que t'imaginer dans le costume de Batman, avec cette fichue cape que tu dis pourtant détester, mais à laquelle tu reviens toujours, relève d'un bel effort, en effet. »

Mais ce moment agréable, cette plaisanterie s'évaporent rapidement.
Devant l'ampleur des récents événements.


 « Je... tu as été au Kahndaq, Grayson. Tu as vu l'ampleur des forces de Darkseid, qui... évolue désormais sous la forme d'un Virus Darkseid ; abominable. Mais moins que le sort réservé à Poseidonis. »

Garth soupire, secoue la tête ; puis détourne son regard, et le fixe, dans le vide, devant eux.

 « La capitale du Royaume d'Atlantis a été... anéantie. Brûlée, carbonisée, détruite. Des milliers de gens ont été... supprimés. Littéralement, supprimés.
Les murs sont tombés. La capitale est tombée. Et le Royaume... le Royaume a explosé. Directement et, je le crains, définitivement. »


Il passe, difficilement, ses mains gantées sur son visage, marqué par la fatigue.

 « Cela fait quelques jours, mais... les effets se font déjà sentir. Le Royaume est vaste, mais... sans capitale, il... ils se perdent. Les Atlantes se perdent, entre des tribus qui se construisent de plus en plus. Orm, Ocean Master, en mène une ; l'Ecole du Silence, les mystiques que j'ai connus, aussi ; la Sororité des Veuves également ; et bien d'autres encore, comme King Shark et sa vision agressive de l'expansion.
Le Royaume est délité, anéanti ; tout s'écroule. Et Arthur... Arthur a disparu. »


Garth est perdu, et il l'assume.
Un fait rare – qu'il ne s'accorde quasiment jamais ; sauf devant ses proches. Sauf devant l'un de ses meilleurs amis. Sauf devant celui qu'il considère comme le meilleur... le plus à même de le guider, dans un tel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Oct 2018 - 10:53
Le problème de Garth résonnait étrangement en Dick. Il se souvenait de la première fois qu'il avait porté le costume du Chevalier Noir... du ressenti. De la nécessité de le faire. Il se rappelait encore plus facilement du Kahndaq. De la nécessité, là aussi, de le porter. De pourquoi il avait fait ça. Il ferma un instant les yeux, se portant la main au visage pour se frotter. Il savait ce que traversait son ami ; il l'avait vécu avec son père. Tim avait été celui qui s'était démené pour retrouver Bruce ; parce que lui ne pouvait pas le faire. Aujourd'hui ?

Aujourd'hui, Garth, protégé d'Aquaman, était seul avec une responsabilité à prendre, et il ne savait pas comment faire. Et évidemment, il se tournait vers celui qui avait l'expérience pour ce genre de situations.

Comme à l'époque des Titans. Comme à leur époque, où c'était Dick le chef. Où il avait réussi à fédérer toute une équipe autour de lui pour pouvoir combattre là où la Justice League ne pouvait pas le faire. Incroyable, à quel point même après tant d'années, le jeune homme se souvenait encore avec précision de ces instants. De cette fierté de faire partie de quelque chose de plus grand qu'eux. D'appartenir à une sorte d'élite. Bien sur, il n'était qu'un ado, à l'époque, et il avait beaucoup changé, aujourd'hui. Mais quelque part, c'était cette période qui l'avait le plus façonné.

Sa copine, actuellement sous la douche, il l'avait rencontrée à l'époque. Son ami ici présent, il l'avait rencontré aussi à cette époque. Ils avaient fait équipe. Ils s'étaient soutenus.

 « Tu as bien fait de venir, cher camarade. Rester seul avec ce genre de pensées n'est pas bon ! »

Il se leva, au moment où sa chère et tendre sortait de la salle de bains. Vêtue comme une humaine – même si elle détestait ça – elle déposa un baiser sur les lèvres de Dick, un autre sur la joue de Garth, puis fila. Richard, lui, alla chercher du café dans le coin cuisine, avant de revenir avec deux tasses chaudes et fumantes dans le salon.

Il en posa une pour Garth.

 « Maintenant qu'on est entre hommes, bois. Le café te fera du bien ; et t'as intérêt d'aimer ça. Je déteste boire celui des autres. »

Il but une gorgée brûlante, grimaça, puis s'installa plus confortablement.

 « Tu sais, je comprends ce que tu ressens et traverses. Tu le sais, évidemment, sinon tu ne serais pas venu. Faire face ainsi à l'annihilation de tant de gens, faire face à l'adversité, à l'incertitude. Aux responsabilités. Ce mot sonne étrangement pour nous, car nous sommes des héritiers. J'ai dû endosser, par nécessité, un fardeau dont je n'ai jamais voulu. Mais je suis toujours à côté. Toi, tu en es encore à la phase d'avant. Celle où tu dois la saisir. Aquaman a disparu, dis-tu. Alors sois Aquaman. Deviens celui qui doit porter le symbole d'espoir pour ton peuple. Tu as les capacités pour le faire, tu as la force d'y parvenir. »

Il fit une pause.

 « Mais peut-être que tu n'y crois pas : c'est normal, et c'est tant mieux. Intérieurement, tu n'y croiras jamais. Tu n'arriveras jamais à te dire : je suis vraiment Aquaman et je veux le rester. Tu sauras que tu n'es qu'un imposteur... mais les autres ne doivent pas voir tes doutes. Ils doivent voir la confiance, le charisme ; et tu dois leur montrer ça. Ton peuple se déchire, parce qu'il a peur de la suite, et parce qu'il a subi un coup particulièrement difficile. Mais il peut se relever, si tu le guides. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Oct 2018 - 13:42
« Au revoir, Koriand’r. »

Garth, légèrement gêné du baiser pourtant purement amical déposé par la jeune femme sur sa joue, la salue quand elle s’en va – et pousse un soupir, en se décalant sur le canapé ; il est mal à l’aise.
Pas à cause de Kory, non ; mais d’être ici… d’être ici pour ça, pour demander des conseils.
Comme s’il était encore un gamin, en besoin d’être guidé. Cette idée le révulse même si, au fond… elle est fort juste, hélas.


« Hem. Merci. »

Il grogne, légèrement, mais récupère la tasse tendue par Dick ; du café.
Il boit, et esquisse un sourire complètement feint – le breuvage est immonde, mais ce n’est pas forcément la faute de Nightwing. Garth n’a jamais compris comment les Surfaciens peuvent aimer cela, et il se force depuis ses premiers rapports avec eux à suivre leurs goûts, pour s’adapter.
Mais, franchement, le café… ce n’est pas bon. Tout simplement.


« Excellent. Aussi bon que celui de Wallace. »

Connu pour rater, constamment, ses cafés – car il se précipite trop.
Une pique déguisée, donc ; comme au bon vieux temps… même si le cœur n’y est pas forcément, aujourd’hui.


« Mmh. »

Un nouveau grognement s’échappe de sa gorge – mais différent.
Il accompagne les paroles de Dick ; Garth l’écoute, avec une attention forte, et une discipline de fer.
Il hoche la tête, plusieurs fois. Il plisse ses paupières, rapproche ses mains gantées, les glisse sous son menton, pour former une chapelle de ses doigts ; il l’écoute, oui. Il analyse les mots, les concepts, les idées de Nightwing.
Puis y réfléchit… et décide.


« Je vois. »

Même si, en fait, ça ne va pas forcément plaire à son ami.

« Il y a une incompréhension, hélas, Grayson. »

Mais les proches ont vocation à tout se dire – même quand ils ne se comprennent pas ; même quand ils ne sont pas d’accords.

« J’ai bien écouté… compris, tes mots ; ce que tu veux me dire. Mais ce n’est pas ce que je souhaite.
Je sais ce que tu as vécu – ce qui t’est arrivé. De Robin, de premier des Robins, tu as pris ton indépendance en devenant chef des Titans, puis Nightwing ; et tu as pris ensuite, par plusieurs fois, le manteau, le masque, la fonction et le titre de Batman. Tu es devenu Batman et, j’en suis persuadé, tu le seras à terme… tu seras Batman. Car, au fond, ce n’est pas une idée que tu réprouves.
Mais ce n’est pas mon cas. »


Tempest soupire, puis se redresse ; et s’avance, pour tourner lentement autour de la table basse de l’appartement.

« Je n’ai nulle envie d’être Aquaman. Je n’ai pas la même relation que celle que tu partages avec Batman – car, malgré vos difficultés, vous êtes proches ; proches, et fiers de l’être.
Je ne suis pas comme Roy, à rejeter Oliver Queen. Je ne suis évidemment pas comme Wallace, si fusionnel avec Flash. Je suis moi. »


Il s’arrête, devant une fenêtre, et baisse lentement la tête.

« Arthur n’est pas mon père, ne l’a jamais été ; il était, au mieux, un mentor – un parrain, un guide. Je n’étais ni son pupille, ni son fils… et il a, bien souvent, démontré que si son affection pour moi est réelle, elle ne concurrence guère ses sentiments pour sa famille ; sa famille véritable. »

Les souvenirs sont cruels, mais réels ; notamment quand Aquaman l’a sacrifié, pour espérer sauver son fils de Black Manta.
Un échec, hélas. Qui marqua néanmoins durablement Aqualad à l’époque.


« Je ne suis pas venu pour que tu me pousses à devenir Aquaman, Grayson. Je ne suis pas venu chercher le cheminement similaire à celui qui est actuellement le tien – quand tu acceptes de devenir Batman. »

Lentement, Garth se tourne vers Dick, et esquisse un sourire sobre – avant de lever son doigt, son index vers lui.

« Je suis venu chercher le cheminement qui t’a mené de Robin à Nightwing ; pour que, enfin, je cesse d’être Aqualad… et que, enfin, je sois digne de mon nouveau nom. »

Il lève alors ses deux mains.
Celle de gauche s’entoure de flammes ; celle de droite s’entoure d’un halo de glace.
Et ses yeux… ses yeux prennent une teinte violente, luisante – puissante.


« Trop longtemps, j’ai réprimé mes capacités… mes pouvoirs, et mes aspirations ; trop longtemps, j’ai évolué non pas aux côtés, mais dans l’ombre d’Arthur.
Je regrette et pleure son absence – mais je ne suis pas dépendant de lui. Je ne peux l’être.
Le Royaume d’Atlantis a besoin d’un protecteur… et c’est ici, dans le foyer du Héros le plus admirable que je connaisse, que je suis venu chercher les germes de ce statut que je dois adopter. »


Garth impressionne, par sa puissance et ses mots ; mais cela ne dure pas.
Il baisse ses bras, désactive ses pouvoirs. Puis esquisse un sourire triste, en se rapprochant du canapé.


« Si tu veux bien, Grayson. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 14:30
Dick resta un instant songeur, pesant sa réponse. Il avait maintes fois répété ce scénario dans sa tête, en vérité : le jour où il devrait raconter, à quelqu'un ou à ses enfants, comment il était devenu Nightwing. Comment il avait cessé de vouloir vivre en tant qu'acolyte de Batman. Comment la légende s'était transformée en réalité, en quelques sortes !

Et à chaque fois, il n'avait pas trouvé mieux que de dire :

 « Je dirais bien que c'est à cause du costume. On a pas idée de donner un truc aussi immonde à quelqu'un. »

Il tourna le visage vers Garth, un sourire malicieux aux lèvres.

 « Mais ce serait mentir. »

Il prit une longue inspiration, essayant de se replonger à cette lointaine époque. Cela le faisait se sentir... vieux. Oui, c'était le mot. Il y avait tant d'années d'écart entre ce fameux moment et aujourd'hui qu'il en oubliait presque tout le chemin parcouru. Car il était évident qu'il n'était pas le même Nightwing qu'à cette époque. Il avait changé, beaucoup. Il avait mûri, il avait fait des choix, il avait participé à des choses tellement... incroyables ! Et il avait fait tant de rencontres, également. Tant de personnes qui avaient pu, ou non, compter dans sa vie.

Il devait faire ce qu'il fallait, dire ce qu'il fallait, trouver les mots qu'il fallait, pour son ami. Il avait la responsabilité de lui montrer la voie, alors il devrait également assumer ce que deviendrait, grâce ou à cause de lui, Garth par la suite.

 « Je crois que c'est avant même l'idée des Titans que ce souhait, cet espoir, m'est apparu. Devenir Nightwing, ce n'était pas seulement m'affranchir des autres, c'était aussi devenir quelque chose que j'aurais façonné moi-même. Mon choix, ma responsabilité, ou un truc du genre. Très tôt, j'ai voulu être différent de Batman. Ne pas porter son costume, ne pas passer ma vie sans avoir quelque chose à côté, une ancre, une émotion, qui me pousserait à rentrer à la maison. Devenir Nightwing... c'était aussi ça. C'était montrer que je ne serais jamais Batman. »

Le regard perdu dans ses souvenirs, il continua de parler.

 « Est-ce que j'avais, à l'époque des Titans, prévu de partir en solo ? Non. Mais l'idée m'est vite venue. Batman avait Jason, même si ce fut de courte durée, puis Timothy. Moi, j'avais Kori, toi, Wally, les autres. Mais je vous adorais, note bien ! Il me fallait quand même de la place. Un endroit où prendre mon envol. Un moyen de m'affranchir, comme tu souhaites le faire, de l'influence des autres. Alors je l'ai fait. Mais très vite, il a fallu que je me rende compte d'une chose : personne pour t'influencer, c'est aussi personne pour t'aider. Tu deviens seul. Comme Batman en son temps. »

Il cligna des yeux. Son visage s'était assombri, car il prenait conscience d'erreurs commises à ce sujet il y avait bien longtemps. Erreurs qui l'avaient certes amené à aujourd'hui, mais qui, sur l'instant, auraient pu lui éviter d'en souffrir.

 « Prends garde à ça, mon ami. Jadis, j'avais Batman. Puis je vous ai eus. Puis plus personne... et la chute fait mal, quand on s'en rend compte une fois qu'il est trop tard. Tu veux prendre ton envol, suivre mon exemple, comme vous l'avez fait ? Alors ne commet pas cette erreur. N'oublie pas que moi, je ne suis jamais qu'un homme. N'oublie pas non plus de te mettre ta propre limite et de t'y tenir, qu'importe les raisons qui te pousseraient à faire le contraire. Moi, j'ai eu Kori pour ça. A toi de trouver ta limite. Ça, je ne peux malheureusement pas la trouver pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 15:39
Garth reste silencieux, après sa démonstration de forces et l’illustration de sa puissance ; il n’est pas là pour cela, évidemment.
Il est venu ici… pour des conseils. De l’aide. Un guide.
Et même s’il le regrette – même s’il s’en veut, au fond, d’avoir encore besoin de cela à ce moment de son existence… il sait, clairement, qu’il en a besoin ; et que Dick Grayson peut, réellement, lui apporter ce qu’il souhaite.

Alors… il se tait.
Et écoute.
Pour, finalement, ne pas être déçu par les mots de son ami.


« Mmh. »

Il esquisse une légère grimace, quand il entend la réplique de son camarade ; un sourire perle sur son visage, alors que l’humour de son ami l’atteint au cœur.
Fichu Grayson, pense-t-il ; plus pitre encore que Roy.
Mais il évacue rapidement cette pensée – et écoute. En se laissant porter par la voix de Dick, et par les souvenirs.

Tempest hoche régulièrement la tête, pour accompagner ceux-ci ; et il comprend.
Le chemin pour quitter le giron de son mentor n’a été ni rapide, ni simple – il a surtout été plus intérieur, plus intime qu’on ne peut le penser.
Longtemps, il ne s’est pas interrogé sur les raisons justifiant ce changement, dans l’attitude ou le nom. A l’époque, Garth n’était plus réellement dans les Titans, et ne faisait que les aider sporadiquement ; occupé à grandir et se former à Poseidonis, en compagnie de Tula.
Par la suite, quand Dick a définitivement pris son indépendance, le jeune homme a été récupéré par Atlan – et a été formé ailleurs, dans un autre espace d’existence ; avant de revenir, de récupérer son titre de meneur des Idyllists, et finalement de devenir Tempest.

Mais… il s’en rend compte, désormais ; il n’a pas fait ce cheminement.
Il n’a pas coupé les ponts, avec Aquaman ou ses proches. Il ne s’est pas retrouvé seul, face à lui-même.
Il n’a pas observé l’abîme de son âme – avant aujourd’hui.


« … je vois. »

Lentement, Garth baisse les yeux – et soupire.
Un souffle profond et las s’échappe de ses lèvres, avant qu’il redresse un regard fatigué ; et blessé.


« Ma limite, hein ? »

Il lève une main gantée, et utilise sa Magie pour créer des illusions, des images qui rythment ses paroles, les illustrent.

« Je l’ai eue… j’en ai même eu deux. Une épouse et un fils.
La Tempête se lève [Nightwing] 121?cb=20100618013044
Dolphin et Cerdian. Mon amour, et mon plus beau cadeau… qui m’ont été arrachés, comme Donna a perdu son enfant. Mais… là où Donna peut enrager contre le Destin, je… peux en vouloir au Spectre, et à Superboy-Prime et Alexander Luthor, qui ont rendu fou ce fameux Spectre ; qui a détruit Poseidonis, déjà, et anéantit ma famille.
S… sais-tu qu’une Dolphin est revenue ? Récemment. Une jeune fille est apparue, et… et il s’avère qu’elle est l’origine. Que ma Dolphin n’était qu’un clone… de cette jeune femme, si innocente et naïve ; et si… proche de ma Dolphin. Mais elle ne sait rien de moi, et je ne peux rien lui dire. »


Il ravale difficilement un sanglot ; dure est l’existence des Héros, définitivement.

« J’ai eu mes limites – on me les a prises. Comme on m’a pris mes mentors, dont Arthur, évidemment, ou encore Atlan.
La Tempête se lève [Nightwing] 3543153-tempest_01_17
Le fameux Magicien mythique d’Atlantis a décidé de grand nombre de rebondissements de mon existence, m’a formé… et m’a abandonné ; une constante. Arthur a fait de même, et tous deux le font soi-disant pour que j’obtienne mon indépendance. Ha.
Savais-tu qu’ils sont liés ? Atlan est le père, au moins psychique, d’Arthur. Tout est lié. Le père et le fils m’ont sauvé, éduqué, guidé – puis abandonné. »


Garth esquisse un sourire triste, et hausse les épaules.

« Et il y a eu… Tula. La première Aquagirl, ma première compagne.
La Tempête se lève [Nightwing] 3778762-screen+shot+2014-04-23+at+4.24.33+pm
Disparue, lors d’une Crise des Terres Multiples. Revenue, étonnamment, mais… changée. Loin de celle que j’ai connue. Encore plus loin de celle que j’ai aimée. »


Il se redresse, finalement, et ses yeux brillent de cette lueur d’énergie pourpre, intense et puissante.

« Je… comprends ce que tu dis, Grayson. Je saisi l’ampleur du cheminement qui t’a amené à obtenir ton indépendance ; à devenir, pleinement, l’homme que tu étais censé devenir, loin des canons de ton mentor.
Je… te remercie. »


L’Atlante soupire, et croise les bras, en se détournant légèrement.

« Ma femme est morte. Mon fils est mort. Mon premier amour a changé, mon mentor a disparu après m’avoir abandonné, mon professeur m’a renié.
Je suis seul. Je le comprends enfin.
Depuis des années, j’erre dans l’ombre d’autres, en quête de… reconnaissance, d’aide, de soutien ; de mains tendues, alors que je ne cesse de tendre les miennes. En vain. Je suis seul. »


Il maintient son sourire triste, avant de se tourner à nouveau vers Dick.

« Jadis, j’ai pris le nom de Tempest – mais le geste n’avait pas la portée du tien ; je demeurais, encore, Aqualad au plus profond de moi. Cela change. »

Tempest lève une main, et un vortex de téléportation mystique apparaît.

« Merci, Grayson… et prends soin de toi.
Mais surtout d’elle. »


Un clin d’œil – léger, mais réel ; un signe d’humanité, que la glace se brise… même si Garth s’en va.
Sans explication. Sans permettre à Nightwing de répliquer. Sans futur rendez-vous.
Il s’en va. Définitivement plus complet qu’avant de venir !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La Tempête se lève [Nightwing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [3500] Tempête du chaos ( Bataille légendaire )
» Température en tasse
» [Old New]Quanum 2.4Ghz Telemetry System Volt/Amp/Temp/mAh V2
» K5: LCD sensible à la température?
» extraction+Silvia [temp surfing]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-