Rose au Hall de Justice [ouvert]

Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Jeu 18 Oct 2018 - 15:50

Washington, quelle ville étrange …

Je marche le long du national mall de la ville entouré de touristes le nez en l’air des rares fonctionnaires ayant assez de courage pour quitter l’ambiance sur-climatisé des bâtiments officiels et de banquier reposant leurs petites cellules grises.


Le mélange est toujours aussi décalé qu’agréable et cette esplane est toujours aussi grandiose.

Je pose un instant ma mallette pour sortir mon smartphone et un petit nécessaire de maquillage. Faisant mine de me repoudrer le nez, je vérifie que ma prothèse oculaire est bien en place.
C’est vrai que cela change pas mal le look de laisser le coté pirate derrière soit quelques instants.
Je range le tout pour continuer ma petite balade. Un frisson me parcours l’échine en passant devant la maison blanche. Bâtiment étrange, au cœur de l’alignement des monuments d’inspirations antiques. Bon et mauvais souvenirs me reviennent brièvement en mémoire et je me perds un fantôme et une chimère avant de me retrouver devant le temple dédié aux super-héros.

Je glisse au milieu de la foule des badauds avançant petit à petit vers la pièce dédié aux dons rituels : la boutique de souvenirs. Perdue entre le clavier Batman et la lampe torche Atom je continue ma petite route.
C’est vrai que j’aurais certainement put couper la route en prenant directement l’escalier central mais à quoi bon ? Je ne suis pas pressée est être dans la peau de quelqu’un de normal.

« Maman t’as vu la fille a des cheveux blancs comme mamie. »

P********, évidemment toute bonne chose à une fin, bon, ne pas se retourner et tracer sa route.

« Cette zone est interdite aux …. »

Alors que le garde s’apprête avec politesse de me refouler, je me penche vers le scanner rétinien et la porte s’ouvre sans un bruit.

" Oui mais je connais.
Je n’ai pas l’habitude mais je connais. Bonne journée comme je ne sais pas si je vais me faire lyncher ou féliciter par la foule derrière moi je ne vais pas perdre de temps."


La barrière se referme derrière moi me soustrayant des regards inquisiteurs.
Se teindre les cheveux la prochaine fois. Mais c'est tellement compliqué de ne pas se ruiner les cheveux en retirant ces produits.

Le grand hall est toujours aussi impressionnant, bon, l’avantage de transporter de l’inertron ici, c’est de ne pas se poser de question pour sonner son arrivée.

HJ :
- Rose est en civil avec sa prothèse et une mallette contenant les morceaux d’une épée en Inertron.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 18 Oct 2018 - 16:22
Rose Wilson est rentrée et a évolué au cœur du Hall de Justice – la base de la Justice League, réinstallée dans Washington après les destructions des Tours de Garde sur la Lune et dans leur satellite.
De retour dans Washington, l’équipe laisse à tous les visiteurs un accès important, et cela permet ainsi de recréer du lien, du contact et des échanges avec les civils, les Humains ; un élément important, qui leur avait échappé au fil du temps et des crises.

Cependant, évidemment, certaines zones ne sont pas ouvertes au public, aux visiteurs.
Enfin… à tous les visiteurs.
Car même si Rose Wilson n’est pas membre de la Justice League, elle réussit quand même à passer une barrière de sécurité – et à rentrer dans une nouvelle zone du Hall.



Une entrée.
Massive. Immense. Impressionnante. Presque gênante, par son ampleur.
Définitivement bluffante.
Suffisamment pour attirer l’attention et les yeux pendant plusieurs secondes – assez pour permettre à l’un des membres en poste de venir découvrir ceux autorisés à les rejoindre, ici.


« Bonjour. »

Une voix étrange, plus mécanique qu’humaine. Une silhouette massive. Une allure étrange, mais une approche silencieuse – et, surtout, un éclair brillant de gentillesse dans son œil unique.
Elle le reconnaît, bien sûr. Difficile de ne pas identifier directement…

… Cyborg, alias Victor Stone. Ancien membre des Titans, et désormais pilier de la Justice League !

« Cela faisait longtemps, Rose. »

Il esquisse un sourire sincère, et s’approche d’une ancienne collègue ; difficilement.
Il y a plusieurs semaines, quand la Justice League a affronté Darkseid dans le cœur de la Terre, le jeune homme a été lourdement touché – et a perdu son Humanité, brisée, enfouie dans son aspect électronique. Il s’en remet, depuis… mais il met du temps à réussir.
Le Héros a été vaincu, anéanti ; revenir de cela est une épreuve bien plus lourde que toutes celles affrontées jusque-là.


« Comment… vas-tu ? »

Son sourire demeure – mais plusieurs tics, au creux des lèvres, mais aussi dans ses doigts, trahissent une nervosité certaine ; il est troublé, loin d’être serein.
Cyborg ne va pas bien, et ça se voit… mais il essaye de ne pas le montrer, et d’apparaître le plus calme et doux possible. Au moins pour que Rose, qui a également souffert ces derniers temps, n’en soit pas gênée.

La discussion pourra, peut-être, leur permettre d’évoquer cela – et d’avancer, sur les troubles.
Peut-être, oui.
Même si, à quelques mètres, dans les hauteurs de cette entrée, dans l’une des cachettes de cet immense bâtiment… quelqu’un veille. Et observe, sans être vu.
Dans les ombres, comme toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Lun 22 Oct 2018 - 10:13
Je m’enfonce dans le hall qui s’impose par ses dimensions le nez au vent, avant d’être interpelé par Cyborg.
Je reconnais tout de suite l’accent de l’ancien titan mais il y a comme un cheveu dans la soupe. Je fronce un peu les sourcils mais je n’arrive pas vraiment à mettre le doigt sur le détail qui me chagrine.

C’est peut être juste le temps, cela commence à faire quelque temps que tu ne l’a pas croisé.
Bon c’est vrai que les choses bougent beaucoup trop ces derniers temps mais bon. J’avais quand même une impression plus …..

Chaleureuse ? …. Oui cela doit être cela malgré l’accent métallique, j’avais moins cette impression de parler à un tas de boulon. Après c’est peut être juste mes souvenirs et le fait de ne pas l’avoir croiser depuis …..

« Toujours un plaisir de te voir, cela fait beaucoup trop longtemps que l’on ne s’est pas vu, je n’arrive même plus à deviner ton accent ou alors c’est le stress !

Ahhh…..

Ne t’inquiète pas j’ai juste une épée incassable en vrac à réparer, aucune bombe où artifice, alors tu peux reposer tes capteurs

…….. sauf si c’est juste pour deviner la couleur de ma culotte.

Demande, c’est quand même plus poli !

Pervers »


Je fais la fausse outragé le sourire au coin des lèvres.

Oui cela n’a jamais été son style mais si je ne casse pas la glace la discussion va être d’un ennui …. Et puis c’est un excellent moyen de détourner l’attention.

Le silence est lourd dans ce hall qui fait raisonner jusqu’au voute chacune de nos paroles et alors que je pause la mallette, mon côté bouillonnant reprend le dessus. Une envie d’occuper le vide en attendant la réponse de mister terminal.

« Et puis bon c’est vrai que j’aurais pu me bouger un peu les fesses avant mais… »

Je tourne un peu comme si je cherchais quelque chose.

« Je le sentais pas trop, un peu l’impression de vouloir arrêter la mer avec les doigts et d’emmerder le monde en trainant dans les pattes. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 22 Oct 2018 - 11:49
Un silence épais répond aux répliques et demandes de Rose Wilson ; un silence qui commence à devenir synonyme de malaise, alors que Cyborg demeure silencieux et immobile devant la jeune femme.
Complètement figé, en fait ; comme une statue.
Comme un robot, en attente d’un ordre – ou de la réussite d’un programme.


« J’ai changé, comme tu le devines. Une mission de la Justice League a eu une fin difficile pour moi, et mon humanité a été brisée ; je la récupère, lentement. Cela justifie mes réactions lentes, et mon manque de dynamisme. »

Une grimace glisse sur son visage, rongé à moitié par le métal.
Cela le touche, beaucoup ; plus qu’il ne le montre, plus qu’il ne voudrait bien le montrer.


« Cependant, sois assurée que je suis ravi de te revoir – mais, j’en suis désolé, si je puis t’aider pour ton épée brisée, je ne suis pas capable de deviner la couleur d’une culotte. »

Il se détourne, lentement, et l’invite à le suivre vers une autre zone du cœur du Hall de Justice.
Même si, soudain, il retourne son visage, et esquisse un sourire sincère – humain ; presque comme avant.


« Surtout quand… il s’agit d’un string. »

Un clin d’œil ponctue sa plaisanterie ; qui, en soi, n’en est pas une.
Ses capteurs sont vraiment exceptionnels – et, dieu merci, il a suffisamment de décence et de politesse pour ne pas les utiliser. Ou presque.

Quelques pas lui suffisent pour parvenir à la destination voulue, qu’il révèle à Rose…

… un laboratoire de haut-niveau, mais complètement coupé de toute âme – de tout objet familier, sympathique ; de toute vie.

« Bienvenue dans mon repaire. C’est là où je travaille, et où je passe le plus clair de mon temps. »

Tout un chacun aurait pu s’en douter.
Même si, au fond, cela fait mal de voir Victor être réduit à si peu d’humanité.


« Tu parlais d’une épée. Que puis-je pour toi ? »

Stone se place devant une table, et y pose lourdement ses mains métalliques.

« Et je… comprends, tes troubles sur ton utilité et la suite de tes missions. Je m’interroge beaucoup, moi-même. En te parlant, trois systèmes réalisent un scan interne pour vérifier mon état physique et mental ; j’espère y trouver la solution… pour retrouver le sourire. »

Un espoir illusoire, bien sûr ; mais il s’y tient.
Et cela est fort malheureux.
Même si, pour celui qui évolue dans les hauteurs, dans les ombres, cela n’a que peu d’importance – les troubles de Cyborg sont connus ; mais pas ceux de Rose Wilson.
Alors, il reste ainsi, tapi et silencieux ; observateur fin et attentif. Prêt à révéler sa présence, mais uniquement quand il le jugera utile… et qu’il aura appris tout ce qu’il voulait savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Lun 22 Oct 2018 - 16:55
Je suis Stone en écoutant ses explications et mon cœur se noue en découvrant les sacrifices récents qu’il avait été conduit à faire.

Et le choc est encore plus évident en voyant le laboratoire.

« Bon alors je sais bien que c’est l’hôpital qui se moque de la charité mais t’as une imprimante ?

Regarde, là t’as une parfaite place pour la photo de ton père, ici pour une photo de la tour des Teen titans, là pour une fille … je ne sais pas Wonder Woman, Supergirl, cherche dans ta mémoi--base de donnée une fille qui faisait monter ta pression sanguine. Et éventuellement une second pour brouiller les pistes.

Là pour un réveil, histoire de t’obliger à passer 1h minimum tous les jours dans le parc à écouter les gens normaux se détendre…

(...)

Et rajoute des fleurs.

Tu donne l'impression d'avoir percuté un mur, mais bon t'es juste un peu étourdit. Humanité brisé ? Je n'arrive pas à y croire t'a toujours été le plus humain du lot toute blague mise à part.

Alors cela finira par revenir, mon épée n'est pas si importante sors un peu »


Cherchant un peu ses mots.

« Il te faut juste retrouver le bon logiciel pour lire les lignes de codes égarées ! »

Citation :
« Et je… comprends, tes troubles sur ton utilité et la suite de tes missions. Je m’interroge beaucoup, moi-même. En te parlant, trois systèmes réalisent un scan interne pour vérifier mon état physique et mental ; j’espère y trouver la solution… pour retrouver le sourire. »

« Inutile de me scanner, c’est juste….enfin…..
Tu me fou la honte, mes soucis sont largement moins lourds que les tiens. »


Naturellement avec le cyborg en miette je discute comme si de rien n’étais tout en ouvrant la mallette remplie avec mes deux épées en Inertron dont une et en miette.

« J’ai un peu l’impression d’être autant utile que cette épée cassée.
Avec Superboy prime j’ai eu un bol pas possible d’avoir le bon outil sous la main, sinon j’aurais repeint le mur. »


Je réfléchis un peu en levant les yeux au plafond avant de continuer.

« Je ne suis pas claire du tout. Je ne veux pas dire que j'ai peur, si, enfin pas vraiment mais je pense que je suis trop cynique et que je n’ai pas assez à perdre pour cela. »

Je continue d’essayer de trouver les mots…

« J’ai surtout l’impression de ne pas être utile dans tout ce bordel. Au final le caillou tout seul aurait suffi à la martienne pour s’en débarrasser. Elle aurait peut-être été plus efficace avec.
En plus en allant aider contre Ares je n’ai fais qu’admirer le spectacle et j’ai presque laissé la martienne se mutiler toute seule. Je suis passé à deux doigts d'arriver trop tard. »


Je fais une petite pause en continuant de détailler le plafond du laboratoire.

"Et là je ne te parle même pas de Darkseid où je passe directement en catégorie moucheron sur le pare-brise. Je me demande même si je ne suis pas plus utile à la maison. Il n’y a rien de plus énervant que le guignol qui s’interpose dans ta ligne de tir.

Sur l'astéroide je n'ai pas fais grand chose à part me casser les poignets et engueuler deux où trois personnes. Et en afrique j'ai à peine buté une poignée de robots pour les détourner.

Et puis sans déconner ces derniers temps je n’ai que des voisines qui se droguent avec des anneaux multicolores. J’ai l’impression d’être dans des afters de camées.

(...)

Et tout ça c'est de ta faute comme tu parle pas je suis obligée de parler."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2018 - 8:16
Si Victor Stone s’est forcé à sourire en accueillant et guidant Rose Wilson, cet effort disparaît quand la jeune femme commence à répondre ; et à lui adresser plusieurs piques, qui ont bon fond, mais qui touchent juste… et font mal.

« Hem. »

Il grogne, et croise les bras.
Signifiant, clairement, qu’il y a encore beaucoup des réflexes humains en lui.


« Je comprends ce que tu souhaites faire : tu veux provoquer une réaction, en me poussant dans mes retranchements via ces provocations ; c’est une bonne stratégie. Mais je refuse d’y prendre part. »

A nouveau, sa voix est froide, monocorde ; définitivement robotique, hélas.

« Pour tenter de stopper Darkseid, j’ai plongé dans ma part mécanique – et j’en remonte à peine. Il me faut du temps, Rose Wilson… du temps pour comprendre ce que j’ai perdu, et le retrouver.
N’exige pas trop de moi. N’exige pas, et ne calque pas sur moi la grille d’analyse de l’ancien Victor Stone ; celui-ci a disparu. Et même s’il revient… il ne sera plus comme avant. »


Il soupire, et baisse le regard ; clairement rongé par un tel aveu.
Même si, heureusement, tout espoir n’est pas mort.


« Mais… toutes tes idées ne sont pas forcément à exclure. Et concernant cette photographie que tu évoques… »

Cyborg relève son visage, et l’ombre d’un sourire taquin glisse sur ses lèvres.

« … je crois me souvenir que je conserve quelques-uns de tes clichés, pris à la plage, lors d’une sortie commune. Peut-être pourrais-je les retrouver, et les imprimer… »

Un trait d’humour – léger, mais présent.
Comme cet espoir, donc.
Même si Cyborg s’en désintéresse, quand Rose évoque ses propres difficultés, en présentant l’épée brisée… puis ses troubles personnels.


« Il est évident qu’une telle arme t’a permis de survivre face à Superboy-Prime. Le principe même de ta survie demeure un exploit dont tu peux être fière. »

Il hoche la tête, pour ponctuer sa phrase, et tourne autour de la table pour approcher.

« Rose… arrête. »

Il vient se poster devant elle et, un peu maladroit, pose sa main métallique sur l’épaule de la jeune femme.

« Tu n’es pas inutile – et tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir peur, ou mal. Les existences qui ont été choisies pour nous sont dures, terribles… violentes, par nature ; injustes, par principe.
Tu agis comme tu le peux – comme tu le dois. Et c’est admirable.
Ne rabaisse pas tes réussites ou tes actions. Tu as tenu tête à Superboy-Prime – qui peut en dire autant ? Tu as organisé la résistance à Gotham City, et sauvé des milliers de vies – qui peut en dire autant ? Tu as participé à la destruction d’Arena et à la libération de Superman, notamment en démontrant la capacité de résilience et le courage de l’Humanité – qui peut en dire autant ?
Evidemment que nos défis sont terribles et font peur… ils sont là pour ça ; tout le monde ne peut pas répondre à leur appel. Mais nous ne sommes pas tout le monde. »


Un sourire grandit sur son visage, même s’il est clair qu’il n’est pas à l’aise.

« Allez… ne laisse pas un pauvre cyborg ramer autant… laisse un signe, pour m’encourager, et me faire croire que je suis convaincant. »

Victor se surprend à sourire encore, alors – plus fort, plus sincèrement.
Plus à l’aise, en fait. Avec elle. Grâce à elle.
Et ça fait du bien.
Ce qui, surtout, est remarqué par la forme dans les hauteurs… qui envisageait d’intervenir, mais se retient ; pour voir jusqu’où cet échange, surprenant, peut bien aller…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Mar 23 Oct 2018 - 10:31
Citation :
N’exige pas trop de moi. N’exige pas, et ne calque pas sur moi la grille d’analyse de l’ancien Victor Stone ; celui-ci a disparu. Et même s’il revient… il ne sera plus comme avant. »

On ne se connaît pas assez pour que je puisse exiger une quelconque chose de toi, et franchement si une simple photo de moi te remonte le moral…

Je profite que l’homme se soit rapproché pour poser ma paume sur une partie vivante de son bras.

Je t’en prie, j’en suis flattée tu peux accrocher les clichés que tu veux. Mais pourquoi cherche tu as redevenir comme avant ? C’est juste un mythe et cela fait partie des rares choses que j’ai bien comprises même si j’ai du mal à l’appliquer.

Le temps avance et nous évoluons.

Même si on regrette certaines choses on est obligé de courir en avant sinon cela se retourne contre nous.

Regarde, a la première mission on j’ai rejoint lesTeens Titans je suis tombé sur une espèce d’étoile… Starros, Starios, bref un truc du genre. Une pourriture qui te donne l’illusion que tu veux, pour te la faire vivre à en crever.

Et ben je ne sais toujours pas comment et pourquoi je m’en suis sortie, alors tu vois ce genre d’illusion c’est super dangereux car je cela va vite de regretter ces chimères.

Alors, ouai t’es pas le même, la belle affaire, au vu de tes conseils mon ancien ami est toujours présent. Tu sera plus cynique qu’avant c'est pas si triste ?

Tu te serais fait plaquer ou trompé tu serais en miette de la même façon !

T’as juste besoin de sortir de ton laboratoire pour vivre un peu. Gérer se concentrant sur l’action c’est ma méthode et elle est mauvaise alors évite.

Tappe du doigt sur son œil de verre.

Je peux lui en vouloir toute ma vie que cela ne changera rien au fait de vivre avec. Et étais-je franchement meilleure avec deux yeux ?


Et Rose se tais quelques minutes pour penser un peu à elle ce qu’elle s’empêche de faire en parlant de son ami.

Je me doute bien que tu as raison, je n’ai eu aucun reproche de Batman, ni de l’armée, ni de Green Lantern et c’est déjà pas mal. Mais je ne peux m’empêcher de douter.

Enfin, cela doit venir de ma manière de gérer.


Je penche la tête d’un côté puis de l’autre.

Je ne sais pas comment tu fais sur le terrain, mais moi, comme je te le disais je ne réfléchis jamais. Enfin si ….


Je ferme les yeux un instant.

Je joue souvent à la machine en laissant derrière moi le plus possible mes sentiments. C’est aussi pour que cela que suis prête à faire parfois des actions qui rendent furieux les Titans. Je profite de mes neurones augmentés pour analyser / planifier et agir sans vraiment penser au reste où au danger.

Bon après cela ne m’empêche pas de faire des cauchemars et j’assume toujours mais ….


Je continue de garder les yeux fermés en réfléchissant.

…c’est encore le moins dangereux, car j’ai toujours peur de me perdre temporellement.
J’ai parfois mes sens 1 s en avant, avec plus d’entrainement j’arriverais certainement à quelques infimes instant de plus comme mon paternel.


Rouvre les yeux.

Mais je me suis déjà perdue plus loin, je ne suis pas certaine de me souvenir. Je ne suis pas certaine que c’était une vision où juste un rêve. Mais j’ai peur de perdre pied en plein combat, alors je range mes questions au placard pour éviter de me noyer dans des flots de questionnement.

Rouvre les yeux pour regarder Stone.

Mais toi tu as contrairement à moi toujours donné l’impression de bien gérer de supporter les caprices / rigides du fessier / complexe de supériorité …

De gérer la vitesse d’action avec les soucis métaphysiques et humanitaires

Alors t’as techniquement le droit de péter ton câble.
Moi j’en suis bien loin.

Et navré je parle comme je réfléchis et c'est un peu le bordel.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2018 - 10:59
Victor esquisse un sourire sincère, et retient un frisson, quand Rose le touche ; c’est agréable. Et ça faisait longtemps.

« Hum. Je ne pensais pas que Rose Wilson en viendrait à me donner des leçons de philosophie de vie. »

Un ricanement très mécanique s’échappe de sa gorge.

[color=silver] « Mais… c’est positif. Je t’en remercie. »[/color

Il hoche la tête, et lève sa main pour la poser sur celle de Rose ; non sans avoir cligné des yeux, par réflexe, quand elle a touché son œil.

« Cependant… si j’ai bien conscience de ne pouvoir redevenir Humain, je sais avoir trouvé un équilibre, en Cyborg ; avant l’événement.
Je… suis nostalgique de cette période, Rose. Je me sais, je me sens différent – moins Humain ; je ne le supporte pas. Je souhaite revenir non pas aux temps passés, mais à celui qui avait trouvé un équilibre. »


Un sourire triste glisse sur son visage ; il hausse les épaules.

« Il me manque… mais mes amis, aussi. »

Il tapote légèrement la main de Rose, conscient néanmoins que le métal sur la chair n’est pas forcément sympathique.

« Car… ce sont eux qui me donnent ma force ; me permettent d’avancer, malgré les obstacles. Et de lever mes doutes. »

Victor hoche la tête, pour accompagner les mots et révélations de la jeune femme, qui se livre ; un événement rare, qu’il entend favoriser, accompagner.

« Et… j’en suis désolé, Rose Wilson, mais je suis dans l’obligation d’exprimer mon fort désaccord quant à tes paroles. »

Le vocabulaire est soutenu, mais le ton presque à la rigolade ; même si ses yeux, eux, démontrent clairement son extrême sérieux.

« Tu as complètement le droit de péter ton câble – et je refuse, complètement, obstinément, définitivement, que tu parles ainsi de toi. »

Cyborg relève sa main, et vient la poser sur la joue de Rose ; pour glisser dessus, pour la caresser.

« Tu. Es. Exceptionnelle.
Je ne vais pas te rappeler d’où tu viens, Rose, ni l’identité de tes parents, et encore moins les épreuves que tu as passées ; mais rappelle-t’en, néanmoins. Tu as survécu. Tu as échappé à tout cela, tu as survécu, et tu es devenue une Héroïne ; véritable, et sincère.
Mieux encore, récemment, tu as réalisé l’impossible. Tu as organisé la Résistance à Gotham City, tu as confronté Superboy-Prime ; c’est exceptionnel.
Je… comprends complètement tes troubles, tes doutes également sur ton fonctionnement mécanique, sur l’application extrême de tes réflexes, sans esprit, sans âme ; tu mesures combien cela peut me toucher. »


Il hausse les épaules, en regardant rapidement son torse ; puis en refixant son attention sur elle, pour sourire encore.

« Je comprends tes doutes, tes peurs ; se perdre, ainsi, est terrorisant. Et j’aimerais pouvoir te dire que ça ira – que ça n’arrivera pas.
Je ne le peux pas, j’en suis désolé. Mais il y a, au moins, quelque chose que je peux faire. »


Sa main redescend, et tapote l’épaule de la jeune femme, fort amicalement.

« Je ne te laisserais pas tomber, Rose Wilson. Je vais te suivre, suivre ce que tu fais, suivre comment tu vis ; et je vais rester en contact avec toi.
Pour que tu ne t’oublies pas ; pour que, si tu trébuches, je puisse t’aider. »


Il sourit, bien qu’un peu gêné.

« Les… amis sont là pour ça, non ? »

Et, sans s’en rendre compte, Cyborg commence à se rapprocher de ce qu’il cherche – cette humanité, qu’il croit perdue, mais qui ne cesse de revenir.
Ce que le Batman note, bien sûr, avec les propres réflexions et ouvertures de Rose Wilson ; qu’il note, oui, avec surprise, certes, mais un plaisir réel, et un soulagement certain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Mar 23 Oct 2018 - 12:07
« C’est gentil, quand les vagues ont de telles dimensions on se demande franchement si on nage dans la bonne direction.

(...)
Et comme je suis hyper-active, sauter dans l’action ne me dérange pas, mais je n’aime pas trop discuter sérieusement avec mes ……. collègues. Alors leur demander un service où se parler vraiment… »


Rose garde sa main sur le bras du cyborg et sèche une petite larme de son autre main avant de lancer un sourire en coin. Se dressant sur la pointe des pieds elle pose un petit baiser sur le front du cyborg.

« Un bisou bobo est t’es soigné !
Voilà, c’est réglé, décidé. Les paroles que je viens d’entendre ne peuvent venir que de Victor, pas d’une boite extra-terrestre. Et tant que t’es là-dessous…. »


Tape sur une partie métallique.

« C’est comme mon œil purement esthétique. Enfin l’angle mort en moins mais t’as plus que le haut-parleur à régler le reste ça roule. »

Rose regarde la réaction de Victor autant inquiète pour l’homme que pour elle.

« Tu as parfaitement raison au sujet des amis, mais c’est un sujet épineux.
Les amazones sont toujours du genre :

De mon temps quand le soleil se levait au nord, nous n’aurions jamais accepté une manante à notre table.

Les Kryptoniens sont plutôt du genre.

Laisse le t’égorger avant de l’arrêter de toute façon sa force et insignifiante. Tirade souvent lancée avant qu’ils ne prennent un empire stade building pour taper sur quelqu’un.

Les super-girls et autres membre de girls où boys-band ainsi que les boutiques de joaillerie vertes et compagnie voient uniquement le monde en noir et blanc. Et du coup … la chieuse de service fait souvent des étincelles. Alors j’ai franchement du mal à m’ouvrir avec eux de peur de me prendre un rateau.

Bon ils sont gentils et leur coté super-chevalier du blanc qui lave plus blanc sans soupline et rafraichissant. Mais parfois ils sont un peu lourds et moralisateurs.

(…)
Et toi t’es le super pompier de service qui rabiboche tout le monde et évite que l’on s’entretue entre 2 missions. Tu vois les changements ne sont qu’esthétiques.
D’habitude les gens prennent des ….. »


Prend une mèche blanche entre ses doigts.

« Mèches blanches en prennent de l’âge, toi tu prends des boulons.
Bon, d’autres explosent sous l’effet de pierre en jade radioactive, et certains ne savent pas si leur ADN ne va pas partir en quenouille demain au vu du dosage de drogues expérimentales qu’ils ont dans le sang, tu vois ce n’est pas si grave ! »


Une dernière tirade tirant dans l’ironie mais pourtant le ton sonne un peu forcé. Rose ne se doute pas de l’observateur. Avec un peu de réflexion elle pourrait aisément arriver à la conclusion que de toute façon toute cette discussion va se retrouver dans les bases de données du noctambule. Mais pour l’instant elle n’y pense pas du tout. Mais néanmoins, elle a volontairement évité le sujet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2018 - 13:33
Cyborg esquisse un sourire amusé, et réel, aux réflexions de Rose.

« Je sais bien que tu n’aimes pas parler – rares sont ceux parmi nous qui y arrive ; ça se comprend.
Mais, si tu n’aimes pas parler aux collègues… parle à tes amis, alors. Tu en découvriras plus que tu ne le penses. Tu en as déjà un, là. »


La part humaine de lui rosit, légèrement, quand elle vient déposer un bisou sur son front.
Il apprécie ; vraiment.


« Hem. Tu me flattes – mais c’est gentil.
Peut-être… peut-être que ma quête de moi-même sera couronnée de succès ; je l’espère. Tout comme j’espère, vraiment, que tu prendras conscience de ta valeur – et de celle que tu as, pour les autres. »


Il lui adresse un petit clin d’œil, puis la laisse parler ; en hochant la tête, pour l’accompagner, l’aider à continuer.

« Je… comprends que les membres de notre communauté ne soient pas toujours les plus à même pour échanger, ainsi. Je ne me vois pas évoquer avec Superman mes difficultés relationnelles, ni avec Wonder Woman mes craintes pour ma vie sociale – et amoureuse. »

Victor hausse les épaules, un peu gêné.

« Je… saisis, aussi, les troubles qui t’animent, et le sentiment de solitude que cela déclenche ; mais je m’inscris en faux, encore.
Je ne suis ni super, ni pompier ; je ne suis qu’un ami, Rose Wilson. »


Il sourit, chaleureusement.

« Et… tu as raison. Il y a bien pire que nos sorts – même si je dois avouer que le blanc te va bien. »

Un petit rire, mécanique encore, s’élève depuis sa gorge.
Cyborg se prépare à enchaîner, à reprendre encore – mais il est interrompu, soudain.
Par une voix terrible, derrière lui.


« Je confirme. »

Une forme émerge lentement des ombres, et s’approche du duo.

« Même si mon choix de couleurs est moins… lumineux. »

Le Batman s’arrête, à quelques mètres.
Vêtu de sa nouvelle armure… noire ; et rouge.


« Ho. Salut. »

« Victor. Rose. »

Victor, habitué à la présence du Chevalier Noir, sourit ; Bruce demeure froid et distant, bien sûr.

« Loin de moi l’idée de vous espionner… notamment parce que je valorize vos échanges ; mais j’ai entendu Rose évoquer son épée brisée.
Vu l’importance de la lame, et les défis qui nous attendent, je… propose mes services. Pour la reconstruire. »


Pas uniquement, bien sûr ; Bruce entend reconstruire encore autre chose, ici, encore plus, même.
Mais ils n’en sont pas encore là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Mer 24 Oct 2018 - 10:32
Citation :
« Je sais bien que tu n’aimes pas parler – rares sont ceux parmi nous qui y arrive ; ça se comprend.
Mais, si tu n’aimes pas parler aux collègues… parle à tes amis, alors. Tu en découvriras plus que tu ne le penses. Tu en as déjà un, là. »

J’ai déjà ma réponse sur le bout de la langue, elle sort en même temps que la réponse du noctambule

« Sauf que je ne peux pas avoir d’amis en dehors des supers. »


Citation :
« Je confirme. »

A l’annonce du chevalier, je retire ma main de cyborg comme si c’était une plaque bouillante.

« Bonjour, merci.
Le blanc c’est toujours un peu salissant mais je garde cela en mémoire. »


Je garde le silence quelques instant alors que le chevalier s’explique un peu et propose son aide pour mes petites réparations. Non mais qu’est-ce qui te prend ma fille, tu parles comme une vraie pipelette ! Même si je ne me l’avoue pas je sais que ces quelques instants à relâcher la pression m’ont fait du bien. A avoir trop souvent le cul entre deux chaises, je me retrouve bien souvent seule sans vraiment pouvoir partager la pression.

Le bat parle technique et boulot, bon visiblement il sonne la fin de la récréation.

« Je ne dis pas non contre un coup de main de ta part, surtout que Stone va être occupé à sortir dehors. N’est-ce pas …»

Je lance un regard au cyborg, histoire d’affirmer sans dire un mot que mes affirmations n’étaient pas là que pour brasser de l’air.

« Au fait, merci pour l’armure, rien que le casque intégré c’est quand même plus pratique qu’un kit main libre. Et l’armure souple aide bien pour amortir les chocs.

Par contre je ne savais pas que l’Inertron pouvait se casser, pour moi c’était une espèce de métal magique incassable. Mais sais que je ne suis pas la plus douée en science. »


Je quitte Stone du regard pour fixer la chauve-souris, mon regard se vide quelques instants pendant que mon esprit recommence à travailler pour additionner les faits … Les événements s’étaient enchainées à une telle vitesse. Bruce, de toute façon, si il n’écoutait pas, il est en train d’écouter notre conversation via les capteurs du bâtiment.

« J’approuve, c’est chouette le rouge, et puis c’est assortit… »


avec le bustier de l’amazone.

« Et tu devrais faire comme moi, même si il n’est pas d’accord, il est toujours le plus humain du groupe pour écouter et comprendre. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2018 - 12:46
Rose et Victor se rapprochaient, se confiaient et s’ouvraient vraiment. Dans un moment surprenant, impromptu, mais agréable.
Qui, hélas, a explosé quand le Batman est apparu ; il le sait. Une part de lui le regrette.
Mais elle ne domine pas.


« Je prévois en effet de sortir, et de me sociabiliser. »

Cyborg a reculé, quand Bruce est apparu ; tout comme Rose l’a lâché.
Un peu comme si un parent surprenait deux adolescents ensemble – des réactions surprenantes, notamment pour lui.


« Mais… je vais attendre Rose. »

Un sourire amusé glisse sur le bas de son visage.

« Elle pourra me guider, et vérifier que je m’amuse réellement. »

Ce qui, en plus de lui permettre de veiller à la bonne réparation de la lame, lui offrira la possibilité de sortir en étant en confiance, avec elle ; même si, honnêtement, il n’a pas toujours pensé à la jeune femme en ce sens, et en ces termes.
Mais ça n’a rien de désagréable.


« Je vois. »

Bruce hoche lentement la tête.
Il ne regrette pas de les avoir interrompus – mais il ne regrette pas, non plus, d’avoir attendu pour cela ; cela leur fait du bien, clairement. Et, au-delà du fait qu’il a conscience que les Héros ont besoin de se sentir en forme pour agir… il les apprécie, eux ; il tient à eux.
Et il est satisfait, s’ils vont mieux.


« Les remerciements sont inutiles, Rose : je suis satisfait que l’appui logistique fourni a pu t’aider… même si le mérite de tes actes te revient uniquement. Tu demeures seule responsable de la réussite de tes actions, et des mouvements enclenchés ; tu as été Héroïque. »

« Hum. Je suppose qu’elle répliquera bien moins, quand tu le dis, que quand c’était moi. »

« Privilège de la cape, Victor ; ça aide, tu sais. »

Cyborg hausse les épaules devant une telle réplique, puis soulève les yeux au ciel – si Bruce fait du mal, l’apocalypse est définitivement proche.

« L’Inertron n’était pas censé se briser ; comme Darkseid n’était pas censé revenir. »

Il soupire discrètement, puis s’avance vers diverses machines, qu’il active lentement.

« L’Univers aime à modifier les règles, en ce moment. Nous devons faire avec. »

Plusieurs engins se lancent, et des bourdonnements puissants viennent aux oreilles des trois Héros ici présents.

« Nous préparer à la suite. »

Un pan entier du mur s’ouvre, lentement, et révèle une autre partie du Hall de Justice – une partie souterraine…
… proprement hallucinante.

« Carrément. Tu entends carrément utilizer la Forge, là. »

« Une arme exceptionnelle a été brisée, Victor. »

Bruce s’avance lentement sur quelques marches, puis se tourne vers Rose – et tend la main dans sa direction.

« Une mesure exceptionnelle est souhaitée – et notamment utiliser la Forge, don d’Héphaïstos à la Justice League. Cela me paraît indiqué… non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 9:04
Les petites piques glissent sur l’armure du chevalier comme si de rien n’était. Conformément à ses habitudes, il glisse directement en but sans jamais donner l’impression que l’environnement à prise sur lui.

« Oh mais tu es très persuasif Victor. »

Alors que la chauve-souris semble lancer divers mécanismes je me penche vers Victor pour lui chuchoter à l’oreille. Je me doute parfaitement qu’à cette distance le Bat va parfaitement m’entendre mais c’est plus une question d’étiquette.

« N’hésite pas à aller voir Bruce Wayne pour sortir, c’est dernier temps j’ai l’impression qu’il a tellement la tête dans le guidon qu’il semble prêt à faire des conneries…. Tu sais comme balancer sa voiture dans un mur alors qu’il aurait pu sortir son GPS.

Bon faut pas oublier les patins pour éviter qu’Alfred te brise les vertèbres mais on mang…. »


Ma tirade se coupe alors que j’essaye de rattraper rapidement ma mâchoire qui semble se décrocher. Allez ferme cette bouche, t’as juste l’air ridicule.

Il me faut quelques instants pour saisir des yeux l’ensemble des machineries que j’ai devant moi. Certaines ressemble à des fonderies, d’autres à des gigantesques pillons …

« Jamais je n’aurais pensé que cela demande une telle puissance pour une toute petite épée. »

Je continue d’observer la fourmilière automatique qui prend vie sous mes yeux.

« Mais c’est peut être une connerie, t’as pas plus urgent pour toute cette….euh, tout…..ça ? Bon je me vends mal mais je ne veux pas foutre en l’air vos plans au passage.

C’est pas que cette planète soit toujours géniale mais sans elle, un petit quelque chose risque de manquer surtout avec les saloperies dans l’air. »


Les superman primes, lanternes noires …. Bon la plupart du temps ils cherchent juste à trucider soit ça passe, soit tu casse. C’est classique cartésien…

Les lanternes rouges agissent sur la rage et la colère … Bon j’y ai peut-être perdu un œil mais ça j’ai l’habitude en permanence, je n’aime pas mais bon…

Mais les trucs comme Starros où des nanos-virus qui prennent contrôlent de vous. Là je ne peux pas. Je ne veux pas, plus jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 11:17
Cyborg esquisse un léger sourire, en échangeant avec Rose.

« Je savais que mon charme et mes manières l’emporteraient. »

Ces quelques moments sont fort agréables – mais il se fixe, se fige quand la jeune fille lui glisse quelques mots à l’oreille, notamment en évoquant Bruce Wayne.
Alias Batman.
Lui le sait, bien sûr ; tous les membres de la Justice League l’ont découvert, au fil du temps, et il ne fait pas exception. Mais… et Rose ? Le sait-elle ? Lui a-t-il fait confiance pour cela ? Il sait qu’ils ont collaboré, qu’il lui a confié la défense de Gotham City, mais… il ignore, complètement, si elle sait.


« Ha, vraiment ? Bruce Wayne, hein ? Tu… m’as l’air bien renseignée. »

Il lève ses yeux vers le Chevalier Noir, en quête d’un signe, d’un indice, d’une confirmation ; mais rien. Ce dernier ne livre rien.
Car il trouve bien plus drôle de le laisser ainsi.


« J’ignorais qu’il… faisait partie de ton environnement, ou qu’il t’intéressait. Et dire que je pensais te proposer de boire un verre – je vais devoir changer l’établissement où je comptais t’emmener ; il ne relèverait pas le défi posé par tes sorties avec Bruce Wayne. »

Une pirouette, facile et un peu fainéante ; mais, heureusement, il n’a pas besoin d’en faire plus.
Car Bruce révèle la Forge – et Rose se laisser happer par l’ampleur, la beauté, la puissance même de cette structure, cachée dans le Hall de Justice.


« Ton épée est capable de miracles, défiant les lois de la science et de la magie. »

La voix du Batman se perd, légèrement, à mesure qu’il descend les escaliers ; Victor aide Rose à se remettre, et à le suivre.

« La reconstruire – la réanimer exige un miracle, que ces machines peuvent réaliser. »

Il s’arrête devant un engin immense, qu’il active ; avant de se tourner vers la jeune femme, calme et stoïque.

« Et… Rose. Je comprends tes doutes. Je comprends tes craintes. Je comprends également le manque de confiance en soi, les difficultés sociales, et le sentiment de ne pas être à la hauteur ; je demeure, également, un Humain, entouré de dieux et de demi-dieux. »

Un regard rapide vers Cyborg, légèrement gêné, le confirme.

« Mais. Mais tu dois arrêter, Rose.
Tu dois arrêter de penser que tu es de trop, ou que tu gênes, ou que nous agissons sans envie. Je souhaite t’aider. Je souhaite reforger ton épée. Je souhaite te conforter, te réconforter.
Et je souhaite, surtout, te confirmer que je te tiens en haute estime – et que je te renouvelle ma confiance, et mon admiration. »


Victor, par réflexe, recule ; il est désormais carrément gêné, en fait. Même s’il apprécie de voir Bruce ainsi, il n’est pas habitué à de telles déclarations du Batman, mais convient que Rose en a besoin ; malgré le ton peut-être un peu trop incisif, mais habituel, du Chevalier Noir.

« Bon. Commençons. »

La machine est allumée – et Bruce tend la main, pour obtenir l’épée brisée.
Et la reforger !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 9:13
Victor me répond en jouant sur les mots, normal c’est moi qui est lancé le jeu.

Citation :
« Ha, vraiment ? Bruce Wayne, hein ? Tu… m’as l’air bien renseignée. »

J’hésite …

J’hésite …

Il voit bien que je suis prête à parler mais que les mots ne sortent pas. Et le schtroumpf grogon ne m’aide pas bien au contraire ! Il en profite pour me lancer une tirade d’encouragement à faire pleurer dans les chaumières.

« Merci ça me touche, je dois avancer mais j'ai toujours peur de la route.»

Je tends ma mallette, dedans, mes deux épées. La première et en bonne état alors que la seconde n’a pas du tout aimé sa dernière rencontre survitaminée. Mais j’ai ramassé précieusement chaque fragment, allant jusqu’à jouer au chercheur d’or pour récupérer les fragments les plus infimes regroupées dans un petit sac étanche.

Dans ma tête cela carbure dans tous les sens.

« Je ne suis pas QUE Rose…… Victor, je suis aussi officiellement une Wilson. si il y à plein de chose sur cette terre que je ne comprends pas, les personnes qui petit à petit perdent leur humanité je connais que trop bien.

Pour cela tu n’as pas besoin d’avoir avalé un ordinateur.

(…)

Pour moi, (...) Bruce est comme toi. Il n’est certainement pas assez con pour me raconter sa vie personnelle mais il faut qu’il sorte un peu de son costume 3 pièces-cravate pour profiter lui aussi de la vie, c'est encore plus important que faire ses pompes….. car sinon, il finira comme une ombre de son costume comme mon père … ou faire de grosses conneries. »


Je continue de me remémorer le passer et mes deux grandes figures paternelles : Deathroke et Batman. Je n’oublie pas Nightwing mais même si il n’est pas d’accord sur ce point c’est plus pour moi un amour de jeunesse.

Les deux armures liés par un même destin tragique et chacun à trouver sa propre méthode pour résoudre le problème. Mais si les deux guerriers obéissent à un code très strict, le Bat lui, ne tue jamais.

Contrairement à …

CETTE nuit, quand mon meurtrier de demi-oncle avait été arrêté,

Quand l’épée de Deathroke s’est lentement enfoncée en lui jusqu’à ce que ces yeux s’éteignent.
Les conseils de papa qui me tenait les mains pour donner le bon angle à la lame.

« Je ne sais pas comment tu peux supporter le Joker, on à discuté des centaines de fois et avec ta patience infinie on est partit pour une seconde centaine de fois… »

Je continue à repenser à mes entraînements, finalement j’ai eu le privilège d’être entraîné par un peu tout le monde mais cette chance à un prix que je ne connais.

« Encore merci j’essaye de trouver ma place, mon chemin même si c’est un peu compliqué, mais j’ai une chose qui de toute façon me pousse à aller en avant.

La plupart des héros de mon âge pourraient poser les gants, abandonner et laisser les aînées se battre à leur place. Si je faisais une bêtise de ce genre ma tête serait mise à prix par mon cher et tendre papa qui ferait tout son possible pour encaisser seul la prime.

Et le pire dans tout ça c’est qu’à sa façon il m’aime.

Pour lui c’est une preuve d’amour ultime. Me tuer plutôt qu’un barbare qui m’enlèverait pour faire chanter la famille. »


Mes yeux quittent le dos de Batman pour se poser sur Victor :

« Alors, tu te sens un peu plus …humain ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 12:24
Le silence répond aux nombreuses déclarations et réponses de Rose. Cyborg et le Batman ont finalisé l’allumage des différents engins, et le second s’est emparé des lames de la jeune femme au fil de son discours ; qui s’achève sur une question, une interpellation directement à Victor Stone – qui s’arrête, et se tourne pour la fixer.

« Hem. »

Il reste silencieux, lui aussi, quelques instants – puis esquisse un léger sourire, et hausse les épaules.

« Franchement ? Tu veux une réponse sincère ? »

Sa voix mécanique résonne dans la Forge, accompagnée des bourdonnements des machines qui les entourent.

« Vous êtes tous les deux des grands malades. »

Un ricanement amusé s’échappe de sa gorge métallique.

« Mais… vous êtes aussi ceux qui m’ont fait rire et sourire, aujourd’hui ; qui me font me sentir plus Humain.
Alors… tu dois l’être aussi, Rose. Et toi aussi. »


Il se tourne vers Bruce, qui dépose lentement et avec précaution les éléments brisés de l’épée. Il remonte lentement son regard vers Cyborg, et reprend avec sa voix lourde et modifiée.

« Le jury délibère encore. »

Une plaisanterie, du Chevalier Noir ; la fin du monde est proche.
Mais il ne s’arrête pas là.


« Rose. Je me permets de te répondre, même si tu échangeais essentiellement avec Victor. J’ai pleinement conscience de l’identité de ton père, et des conséquences que cette filiation ont sur ton existence ; et ses rebondissements.
Je serais prêt à beaucoup, pour empêcher Slade Wilson de te menacer – et encore plus pour le ramener à des pensées plus simples, plus saines envers toi, et le reste de ta fratrie… mais ce n’est pas en mon pouvoir. »


« Wah. Je peux t’enregistrer ? »

Bruce se tourne, et le fixe ; nul ne peut voir son regard, sous ses pupilles rouges.
Mais tous devinent sa noirceur, qui justifie que Victor se détourne, et reprenne le calibrage de la Forge.


« Bref. Je ne puis t’aider, contre cela – je ne peux changer ton père ; mais je peux… faire en sorte que, malgré cela, tu vives au mieux. En tant que Ravager, en tant que Rose – surtout, en tant que Rose.
Victor a raison : il te faut sortir du carcan de notre communauté, apprendre à vivre véritablement… mais pas forcément comme Bruce Wayne. Nul ici n’ignore qu’il n’est en rien un exemple à ce titre. »


Répondre à mots couverts et par énigmes ; un petit plaisir sadique, mais réel.

« Tu dois, je le sais, protéger le monde – c’est dans ton coeur, dans ton sang, dans ton âme ; mais tu peux, et tu dois même, faire autre chose. Sortir. T’amuser. Vivre. »

Le positionnement de l’épée est terminé, et il recule.
Avant de soupirer, de chercher quelque chose dans sa ceinture – et de l’envoyer vers Rose.


« Tiens. Pour votre sortie en commun. »

Rose découvre… une carte de crédit ; une Bat-carte-de-crédit.

« Je connais tes comptes, Victor. Je pense que Rose souhaitera consommera plus qu’une menthe à l’eau. »

« Hey ! C’est privé ! Pis… la Justice League a qu’à plus me payer ! »

« Je note. Je transmettrais ta requête à Superman. Je suis persuadé que tu seras ravi de débattre de la monétisation de notre mode de vie avec lui. »

Cyborg lève les yeux au ciel, devant cette réplique, puis secoue la tête ; en souriant.

« Bon. J’vais lancer le remodelage, si le concours de vannes est terminé. »

« Vas-y. Lunettes, Rose. »

Il vise les lunettes de protection situées à côté d’elle, tandis que Cyborg active ses propres filtres de protection. Les machines s’activent, et l’épée commence à vibrer – en étant entourée d’énergie ; la Forge se lance.

« Rose… suis ton coeur. Combats le Mal, mais n’oublie pas que tu peux avoir, aussi, des aspects normaux dans ton existence.
Suivre son cœur n’empêche pas de le faire ; même si cela demande des concessions. Comme lorsque j’accepte de laisser le système gérer le Joker et les autres, alors qu’il est probable qu’ils le détournent ; mais je veux croire l’inverse, je me bats pour que ça fonctionne – alors je dois m’y soumettre. Même si c’est dur.
Fais de même, alors. Vis normalement. Essaye. Même si c’est dur. »


Il hoche la tête, alors ; un bourdonnement terrible rend de toute façon d’autres bruits inaudibles. La Forge fonctionne.
Que le spectacle commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 185
Localisations : A préciser
MessagePosté le: Jeu 8 Nov 2018 - 11:29
Les dernières paroles se perdent dans le bruit des machineries. Tel un Léviathan en train de s’éveiller les formidables machineries commencent à s’ébrouer.

Tout d’abord le doux chant de l’électricité statique, alors que les différentes protections commencent à se mettre en tension. L’air commence à grésiller devenant solide par endroit autour des machineries les plus complexes. Des champs de force commencent à se mettre à miroiter.

Une note supplémentaire se rajoute quand les machineries commencent à se mettre en branle. Partout, le lourd son de la mécanique se mettant lentement à tourner. Près de nous le creuset nous quitte pour fusionner au centre d’une incroyable machine.

Enfin après cet amuse-bouche le vrai concerto se lance alors que les écrans commencent à indiquer des températures et des pressions qui s’affolent.

Je me perds dans la contemplation de cet orchestre, chaque instrument apportant son grain de sel dans cette symphonie complexe de température, de minerai et de magie.

L’incroyable métal semble prendre forme liquide, température fahrenheit, celsius, pression je m’y perds un peu sous l’avalanche de chiffres et de données.

Refroidissement, surfusion, refroidissement, reforge…..

Pour poser le temps un formidable pillon se met en route pour donner vie à l’arme.
L’ambiance est assez étrange pour moi, l’impression de regarder à la télévision un reportage sur la forge. Certes, je sens l’air surchauffée, l’odeur du métal…mais il manque quelque chose.

L’impression de ne pas être à côté d’un forgeron mais d’un neurochirurgien en pleine opération.

Alors comment se porte votre patient docteur ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 8 Nov 2018 - 12:04
Un silence terrible, presque religieux, accompagne les mouvements des machines.
L’impossible intervient ; un miracle est en cours.
Le sacré est de mise.

Après plusieurs minutes, et des actes que la logique réprouve mais que la réalité valide… les engins s’arrêtent ; les bruits s’apaisent, le bourdonnement reprend.
Le calme revient. Légèrement.
Et, dans des mouvements amples, les sécurités se lèvent – les vérins se désactivent, et le résultat apparaît.


« Le patient… vivra. »

Le Chevalier Noir se tourne lentement, et esquisse l’ombre d’un sourire vers Rose.

« En tout cas, jusqu’à ce que tu trouves une nouvelle manière pour l’anéantir. »

Moins une pique qu’une plaisanterie ; une de plus.
Ce qui fait glousser Cyborg, à proximité.


« Tu devrais songer à éditer un recueil de blagues, en fait. Tu aurais du succès. »

« Quand tu auras lance ton one-cyborg-show. »

Touché, diraient certains ; mais Victor ne le prend pas mal, et en sourit, beau joueur.

« Okay. Je demanderais à Rose d’organiser ça. »

« Fantastique. »

Le Batman se détourne des deux jeunes personnes, puis s’avance vers les engins de la Forge.
Quelques secondes sont passées, un léger filet de vent gelé est passé sur la lame – et celle-ci n’est plus brûlante ; elle peut être prise. Et elle l’est…

… alors que Bruce s’en empare, et la fait glisser autour de lui, la manipulant avec grâce et souplesse.

« Mmh. »

Un très léger sourire réapparaît sur ses lèvres.

« Pas mal. »

Dans un mouvement rapide, il se tourne vers la jeune femme – et lui présente l’épée, à l’horizontale, entre ses deux mains.

« Voici. »

Il hoche, doucement, la tête ; en révérence et respect.

« Une lame mythique et puissante… reforgée. Prête à l’emploi.
Par une guerrière digne et honorable. »


Cyborg, jusque-là adossé à une machine, se redresse vu l’intensité du moment.

« Héroïque, définitivement. »

La demande a été accomplie ; Rose a sa lame. Et peut, alors, reprendre la lutte… reprendre son existence.
Si elle le souhaite, toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Rose au Hall de Justice [ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le manoir de Rose Hall
» La rose rouge éclose
» [INFO] Le site HTCSENSE.com est ouvert
» Rose des sables
» Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Watchtower - Hall de Justice-