Retour vers le Futur [Post-Unique]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 1085
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2018 - 13:31
La Terre est une planète vaste, que les Humains pensent avoir entièrement conquise et comprise ; à tort. Elle dispose de bons nombres de zones mystérieuses, d’endroits cachés, de secrets enfouis – et même quand ces lieux commencent à se faire connaître auprès de la population mondiale, la réalité des éléments qu’ils cachent reste encore obscure et discrète.
Themyscira, l’Île du Paradis, ne déroge pas à la règle.



Même si, au-delà de ces fameux secrets, ce qui frappe le plus… ce qui reste en mémoire, en fait, est bien autre chose ; sa beauté.
Son exceptionnelle et merveilleuse beauté, et le sentiment de paix absolu qui se dégage de cet endroit, de cette île si longtemps oubliée, perdue. Et qui limite encore ses interactions avec le monde des hommes, afin de protéger sa culture et son art de vivre.

De très rares hommes ont le droit de venir, sur Themyscira.
Bruce Wayne en fait partie, et il en est fier ; mais pas de ce qu’il s’apprête à faire, aujourd’hui.


« Hrm. »

Vêtu de sa nouvelle combinaison, évidemment noire mais avec de nombreux éléments rouges, il glisse dans les ombres d’un des bâtiments de Themyscira ; ses pupilles fixées plus bas, sur une cour. Sur une petite cour, a priori sans importance, mais… sublime.
De l’herbe. Des blancs. Des colonnes. Des animaux.
De la douceur. Du calme. De la sérénité. Du… bonheur, tout simplement ; il ne peut le nier. Et il ne peut nier l’effet que cela procure, chez ceux qu’il observe.

Le bonheur, encore. Mais surtout le soulagement.
Ce qu’il n’a jamais vu, depuis leur arrivée.

Un jeune homme aux cheveux pâles, vêtus de quelques haillons mais avec de nombreux symboles des Green Lanterns, s’entraîne à faire léviter quelques brins d’herbe, entourés de son énergie propre ; il fait rire une jeune fille peu vêtue, mais distinguée.
Carter Cruz-Palmer est à l’aise avec Mar’i, et cela leur fait du bien.

A côté, une jeune fille vêtue d’une armure rouge et au visage strict parle, à une vitesse défiant toutes les lois de la réalité ; son discours est suivi, néanmoins, par une amie immense, dont les capacités permettent de tenir une discussion à super-vitesse.
Iris West discute stratégie avec Avia Free, toujours de bon conseil pour éviter les pièges.

Mais si le Chevalier Noir apprécie de les voir ainsi, heureux, il fixe essentiellement son regard ailleurs ; juste à côté.
Sur elle.
Sur la jeune fille en armure, qui se sent si à l’aise ici ; à raison. Elle a grandi sur Themyscira, même si ce moment n’est pas encore venu.

« Althea. »

La simple prononciation de ces deux syllabes, de ce mot… de ce nom lui fait mal ; à raison.
Elle est sa fille. Sa fille venue du Futur.
Celle qu’il aura… qu’il a, avec Diana. Celle qui grandit dans le ventre de Diana. Celle qui a forcé Iris West à contourner l’Espace-Temps, afin de revenir – et d’éviter le pire. L’avènement de Darkseid.
Mais… la rencontre ne s’est pas bien passée ; elle le hait. Elle le hait, et elle hait la famille qu’il s’est forgée.


« Humf. »

Il soupire, et secoue la tête ; Althea.
Celle qu’il a rêvé – la fille dont il a rêvé, clairement. Mais qui le déteste, pour des raisons qu’il ignore… mais qu’il pressent.
Son égoïsme. Son égocentrisme. Son autoritarisme.
Son sens du martyr.
Elle le hait, il le sait, car il était absent ; il devine pourquoi. Mais… voir cela, sentir cela… la voir aussi haineuse, violente… autant rongée par la douleur et la violence… c’est trop. C’est plus qu’il ne peut supporter.


« Je savais que vous viendriez. »

« Hrm. »

Bruce grogne, encore, et se retourne ; pour la découvrir… sans surprise.
Elle ; Elena.
Elena Cruz-Palmer. Jeune fille, jumelle de Carter, vêtue des mêmes haillons, mais entouré d’une aura différente. Mais non moins puissante.


« Tu sais donc ce que je compte faire ; ce que je dois faire. »

« Oui. »

Les mains dans les poches, elle le fixe – elle qui est bien plus petite que lui, bien plus jeune ; mais dont la force de caractère l’impressionne, déjà.

« Vas-tu m’en empêcher ? »

« Non. »

Sa voix est calme, posée ; elle a compris. Elle a même déjà accepté.
Mais ça ne rend pas la situation plus facile.


« Elle… sera énervée, vous le savez. »

« Oui. »

« Elle ne vous le pardonnera pas. »

« Si elle ne me pardonne pas, c’est qu’elle est en vie, et libre de nourrir les sentiments qu’elle souhaite ; ça me suffit. »

« Très noble – mais ça reste un sacrifice. Vous vous sacrifiez. »

« Je pensais que les Cruz-Palmer étaient sensibilisés au sacrifice pour le plus grand nombre. »

Elena arrondit d’abord ses yeux, sous la surprise ; puis sa peau rougit, tandis que l’énergie d’un Anneau Rouge coule, dans ses veines. La Rage.
Mais l’effet se dissipe, elle redevient elle-même ; normale. Esquisse même un léger sourire.


« Ouaip. Mais… on change. On apprend, de nos erreurs, et on change. Et on s’parle.
C’est ça, une famille. »


« J’essayerai de m’en souvenir. »

Lentement, Bruce se détourne quelque peu, et glisse un regard vers Althea ; qui se rapproche d’Iris, sûrement pour tenter de reprendre contact.
Leur histoire lui paraît aussi compliquée que celle de Koriand’r et Dick… le second n’étant pas, a priori, le père de la fille de la première ; le Chevalier Noir avoue n’avoir pas hâte de vivre les moments qui vont justifier cela.


« Je… j’veux juste demander quelque chose. »

« Mmh ? »

Bruce se retourne vers elle, et croise lentement les bras.

« Mes parents. Est-ce que… est-ce que vous pourriez leur dire quelque chose ? »

« Tu sais que je ne le peux pas ; il ne faut pas modifier l’Histoire, c’est interdit. Mais… »

Il la regarde ; il la voit, avec son air de chien battu, ces yeux de chaton.
Bon sang, pense-t-il ; Ray n’arrivera jamais à asseoir son autorité, avec elle.


« … d’accord. »

« Merci.
Dites… dites-leur juste qu’on les aime ; qu’on les aime vraiment. Et… et de faire attention. A elle. Elle… elle n’est pas morte ; malgré c’que P’pa a fait. Elle ne mourra pas. Elle reviendra. Le Microvers aussi. »


« Hum. »

Des dizaines de questions résonnent, dans son esprit ; mais Bruce se retient.
Il acquiesce, lentement – et elle comprend.

Elena sourit, esquisse une petite révérence… puis se retire, pour rejoindre ses camarades.
Que Bruce fixe, encore, pendant de longues minutes ; avant de soupirer, et de secouer la tête – il sait qu’il doit le faire, mais ça lui écrase le cœur. De leur faire cela.
Et de le faire à leurs parents… sans leur accord ; sans même les informer.


« Mais je n’ai pas le choix. »

« Indubitablement. »

Une voix s’élève dans son dos, et une silhouette approche, en s’échappant d’une immense structure métallique ; qui n’était pas là avant.

« Tu aurais dû m’appeler avant. »

« Oui. »

Bruce soupire, puis se tourne vers le nouveau venu…
… Rip Hunter, sorti d’une capsule temporelle ; et visiblement fâché.

« Mais… le coeur a ses raisons, que la raison ignore. »

« Si tu deviens poète, je suis réellement prêt à penser que tout est perdu. »

« Hrm. Peux-tu le faire, alors ? Peux-tu les ramener ? »

« Evidemment. Je peux également empêcher Iris West de voyager dans le Temps, mais… le veux-tu, Bruce ? Le veux-tu vraiment ? »

Rip, le voyageur temporel le plus puissant et malin de l’Histoire, s’approche du Batman, alors qu’il regarde à nouveau quelques mètres plus bas ; vers eux.
Vers ces quelques jeunes, qui ont défié l’Univers pour venir les avertir – de si fiers et courageux Héros, déjà. Leurs enfants. Leurs héritiers.
Leurs enfants, oui. Sa… fille.
Qu’il aime, déjà.
Mais…


« Oui. »

… qui le hait ; qui a souffert et souffre, par sa faute.
Et il ne l’accepte plus.


« Bien. Je m’en occupe. »

Rip Hunter manipule son armure, enclenche plusieurs boutons – et cela se fait, alors.
En quelques secondes.
Il suffit que le Temps soit modifié par son équipement, pour que les jeunes voyageurs soient entourés d’une aura ; ils n’ont même pas le temps de bouger, de même réfléchir… que c’est déjà terminé. Qu’ils sont déjà partis.
Sans qu’ils ne puissent rien faire. Sans qu’il ne puisse rien faire.


« Voilà. Je vais vérifier que rien n’a changé. On reste en contact. »

« Je… d’accord. D’accord. Mer… »

Bruce, les yeux fixés sur cette cour sublime, jusque-là occupée par quelques jeunes auxquels il tient tant, se détourne difficilement, et veut remercier Rip – mais il n’est déjà plus là ; il est parti.
Et lui est seul.


« … si. »

Seul.
Face à leur départ. Face à leur absence. Face aux conséquences, de leur disparition.
Face aux défis de ce Présent si terrible.
Face à la douleur de leurs parents, qui ne comprendront pas, pour ceux qui les connaissaient, qu’il ait décidé, lui, de les faire partir.
Face à la douleur… de Diana ; qui ne comprendra pas, sûrement. Qui s’emportera, à raison. Qui le rejettera, légitimement. Et qui, sûrement, élèvera ici leur enfant… dans la révulsion d’un homme tel que lui.
Face à sa douleur, enfin ; la sienne. D’avoir décidé ainsi, en sachant ce que ça provoquerait – en sachant le mal que cela causerait. Aux autres. Et à lui, surtout.


« Humf. »

Il soupire, et se détourne ; avant de s’avancer vers Themyscira. Vers le moment terrible. Vers le pire.
Vers Diana.
Vers la suite de cette abominable lutte contre Darkseid… et vers cette issue, qu’il entrevoit depuis le début, et qu’il sait désormais crédible ; évidente. Irrémédiable.

Il s’avance, oui.
Vers sa fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retour vers le Futur [Post-Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» custom doc brown - retour vers le futur
» DEFENDER 1986 "Retour vers le futur !.."
» Les chaussures de Marty retour vers le futur 2 enfin en vente
» Coffret Trilogie "Retour vers le futur "Blue-ray édition collector
» [Blu-ray] La Trilogie Retour vers le Futur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Themyscira-