Jusqu'au dernier (PV Hal Jordan)

Invité

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2018 - 20:17
Dusk Lumeris.

Lumeris. Planète connue comme l'une des plus grandes plaques commerciales de la galaxie. C'est ici que les deux tiers des marchandises transitent dans les couloirs galactiques, que la mane d'argent à la soif inassouvie de cupidité et de luxure règne. Ce peuple amphibien a su vivre avec son temps, ses espérances mais aussi conquérir et acquérir nombre de planètes. Et ce grâce à l'implantation d'avant poste, d'échanges et de diplomatie auprès des populations locales. Une culture prolifique, une planète toujours en constante évolution avec les apports venant ça et là de leurs partenaires commerciaux. Ils ont aussi un système de familles, de clans et de dynasties, régissant chaque branche importante de leur économie, mais aussi appuyant de manière forte sur les gouvernements d'autres races car sans l'accord des familles, rien ne peut être amené jusqu'à eux.

Un système aujourd'hui mis en péril par leurs concurrents, mais aussi des membres de familles moins importantes dans l'échelon. La grogne monte. Les taxes, les faux avantages donnés aux plus modestes, les réponses condescendantes des plus hautes familles envers ceux qui souffrent de douleurs ou de vieillesse augmente de plus en plus la vindicte populaire. Et certains gouvernements extérieurs profitent en sous jacent de cette colère pour établir la fin des grandes familles de Lumeris.
C'est accompagnée de l'une des Star Sapphire lumériennes Laïma que Carol Ferris, reine de Zamaron et cheffe des Star Sapphire, vient à la rencontre de ce peuple, ou du moins ... de ceux qui ont osé leur demander de l'aide.
"Es-tu sûre qu'il s'agisse bien du point de rendez-vous convenu ?"
Carol reste le nez en l'air et quelque peu dubitative, face à l'absence de toute présence humanoïde dans ce cube d'eau immense servant d'ancien lieu de pèlerinage religieux pour les lumériens. Aujourd'hui, les installation immergées dans l'eau, la stèle érigée à la gloire de leur dieu et guide Kandor se couvre d'algues et d'autres substances poisseuses. Laïma secoue la tête et soupire, indiquant que Carol doit simplement lui faire confiance. Elles marchent, oui marchent dans l'eau, cheveux et tentacules flottant de toutes parts, et respirent comme si de rien n'était. Comme si les branchies, les différences entre terrestres et amphibiens n'avaient pas lieu d'être. Une marque d'unité.
"Comment se fait-il qu'une telle civilisation équilibrée et ouverte en soit arrivée à ce genre de conflits ..."
Laïma pose sa main couverte d'écailles sur l'épaule de sa reine et sourit tristement. Signe prouvant qu'aucune civilisation n'est à l'abri de l'individualisme. Preuve étant que, dans le clan de Laïma, les lumériens ont interdiction de parler. Pourquoi me direz-vous ? Car ils sont garants de la mémoire. Et la mémoire aux yeux du peuple doit-être lue, et non parlée, afin d'éviter les biais par des idiots de nouvelle génération. En appelant à leur propre silence, ce clan oblige les autres clans à venir chercher l'information à la source et non pas de la bouche de non compétents.

Ce n'est qu'une heure après une contemplation de la planète et de sa vie depuis ce cube perché sur un toit, qu'elles semblent entendre quelque chose. Laïma reste sur ses gardes au départ, mais à sa grande surprise remarque que Carol ne semble pas le moins du monde perturbée par cet individu inconnu. Car elle sait, elle sait qui est là. Le ressent. Au point qu'elle en a mal.
"Toi ..."
Laïma ressent alors autant la détresse que le dédain de sa reine pour cette personne. Une personne que Carol Ferris va voir directement de manière sèche, pour finalement croiser les bras, froncer les sourcils et montrer à quel point elle n'est en rien contente de voir cette personne.
"Je peux savoir ce que tu fais ici ? Tu n'es pas resté sur Graxos protéger le peuple ? Ils avaient l'air d'avoir tellement besoin de toi."
Le sous entendu était clair. Carol faisait référence à Arisia Rrab. Encore une de plus. À croire qu'il aime les collecter. Elle ne sait même plus combien il y en a à force, tant il semble changer de femme.
"C'est moi qui l'ai contacté."
Quatre personnes sortent alors de l'ombre. Une lumérienne, un humain (si tant est qu'on oublie ses oreilles pointues), un sophonien (le petit aux grands yeux bleus), et un craérien

"Je me présente. Je suis Calidon. Voici, Zeel de Sophonia, Byron de l'Empire, et Iorga de Craé. Nous sommes des agents du comité de pacification.
- Et ?
- Et nous avons besoin d'un des meilleurs Green Lantern, et des Star Sapphire pour régler ce conflit. Vous avez été les seules entités du spectre émotionnel, en occultant les émotions négatives, à répondre à notre demande, dit alors de manière très carrée et rapide le sophonien.
- Vous savez que vous m'imposez un sérieux handicap.
- Nous en avons conscience. Malheureusement les gardiens ont été intransigeants. Seul Hal Jordan a été dépêché sur Lumeris.
- À la bonne heure ..."
Carol soupire lourdement avant de serrer la main de Calidon et des autres agents.
"En étant seulement trois, nous avons l'avantage de la discrétion. Je l'espère.
- Comme vous dites voyons la situation positivement. Lumeris est en ce moment assiégée par des vaisseaux de Vodyon. Ce peuple a la fâcheuse habitude de coloniser puis détruire des populations lorsque leur cycle de digestion est terminé. Et pour cela, ils ont besoin de l'énergie puisée dans les technologies. Cela fait un moment que ceux-ci tentent de s'emparer de nos avant postes, ainsi que de notre planète natale. Je crois que cela a commencé quand nos transits se sont posés sur l'une de leurs planètes secondaires.
- Non seulement, ils toucheront Lumeris, mais ils auront en mémoire toutes les technologies ayant transité ici. Au prochain cycle, ce sera peut-être Sophon, ou bien Craé. Ou même votre Terre ..."
Carol reste interdite. La Terre ? Comment ont-ils réussi à transiter des technologies terriennes jusqu'ici ? ! De nouveau la jeune femme fusille du regard Hal en se demandant bien ce que les gardiens de l'univers avaient encore loupé. Dire que ça mettrait en péril sur le long terme l'univers entier.
"Laïma connaît les décrets de paix formulés avec Vodyon. Mais ... depuis quelques années des dissensions se produisent au sein des familles de Lumeris. Et Vodyon, profite de cette faiblesse pour nous attaquer directement. En nous détruisant à la base des bases, le commerce.
- Ils ne prennent même pas la peine d'absorber l'énergie des technologies. Ils désintègrent tous les vaisseaux s'approchant de Lumeris. On a d'ailleurs eu une chance inouïe que j'arrive à faire atterrir le vaisseau, avoue Byron.
- Je vois bien qu'il y a des conflits non réglés entre certaines personnes, mais ... nous avons vraiment besoin de votre concours pour empêcher l'infiltration de Vodyon sur la planète, et saboter la flotte ennemie."
Calidon semble suppliante, mais cela ne semble pas pour autant faire fléchir Carol. Hal est là, elle ne peut pas le regarder, ne peut pas s'empêcher de serrer de ses mains ses propres épaules et presser comme elle le peut la peau cachant son coeur, un coeur battant à tout rompre. Elle ferme les yeux et reste silencieuse, ne sachant que faire. Sûrement les gardiens ont fait exprès d'envoyer Hal pour mettre en faute les Star Sapphire dans un conflit aussi important. Ils n'ont jamais eu aucune pitié à jouer avec ses sentiments, après tout.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2018 - 22:21
Hal se voit confier une nouvelle mission de la part des Guardiens, qui serait selon leur mots de la ‘Plus Haute Importance’ pour la stabilité et la paix Galactique. Rien de bien nouveau quoi. Il est cependant un peu irrité parce qu’il a été appelé directement de sa mission sur Graxos pendant laquelle il avait passé du très bon temps, aidant Arisia – une superbe jeune femme des plus ouverte – a protéger son monde. Une mission qu’il avait dut écourter pour répondre à l’appel urgent des Guardiens…

Il y avait vraiment quelquefois où il se disait qu’il devrait juste ignorer les petits gnomes bleus. Mais il était un Green Lantern loyal et sans peur et il répondait toujours présent. Mais cette fois il allait vraiment regretter sa décision bien plus qu’il ne l’avait jamais fait.

Apparemment, il avait été spécifiquement appelé pour cette mission, et aucun autre que lui ne ferait l’affaire pour régler le conflit qui faisait rage sur et autour de la planète Luméris. Le conflit mettait en scène cette ancienne et pui8ssante race de commerçants et diplomates contre un ancien ennemi qui s’était apparemment donné pour mission de l’anéantir entièrement et très lentement.

Il avait prêté attention bien sur quant les Guardiens lui avait fait un résumé de la situation et avait fermement protesté quand l’identité de certains de ses alliés sur place lui avait été révélée.

C’était une blague ou quoi ?!

La dirigeante et reine des Star Saphirres serait présente et une part inportante de l’efort pour régler ce conflit. La Reine des Star Saphirres… Nulle autre que son ex de toujours, le femme qu’il avait toujours aimé et blésée plus que toutes les autres, devrait être son alliée pendant cette crise?!

Carol Ferris… Qu’il n’avait pas vu depuis près d’un an.

Il serait chanceux de s’en sortir avec sa tête – et d’autres partie importante de son anatomie – encore attachées avant la fin de cette mission! Et le pire? ELLE ne serait pas au courant de sa présence avant d’arriver sur place. Affirmer que Hal était nerveux alors qu’il attendait dans la salle réservée a cette fin serait un euphémisme. Il était presque terrifié… Il en rit intérieurement. Il ne craignait aucun monstre spatial ou tyrant intergalactique, mais tremblait devant une femme qui faisait la moitié de sa taille? C’était hilarant, vraiment…

Mais quand enfin elle apparut, il sentit sa gorge se serer et son cœur battre un peu plus vite. Elle était aussi belle que dans son souvenir… et probablement aussi dangereuse. Et cette impression n’est que renforcée par le dédain et la colère qui brillent dans ses yeux sombres quand ils se posent sur lui. Il ouvre la bouche pour dire quelques choses, mais l’un de ses compagnons est plus rapide et explique sa présence ici, et la raison pour laquelle il a été spécifiquement appelé.

Hal écoute, et comprends la détresse de Carol a devoir travailler avec lui sur cette Mission. Les Guardiens l’ont choisi pour cette mission, sachant fort bien qu’elle serait impliquée, et il en ressent une pointe de colère intense a leur égard. Les nains bleu sont sans émotions, mais ils n’hésitent pas a la tourner a leur avantage chez les autres quand ça fait leur affaire… Une fois cette mission terminée, il se jure d’avoir un mot avec ses ‘patrons’ a propos de la sagesse de certaines de leur décisions. Une fois le compte rendu initial complété, Hal se racle finalement la gorge et prends la parole pour la première fois.

« Alors si j’ai bien suivi, il faut travailler de concert pour stopper l’invasion de votre monde par une race ennemie qui souhaite se destruction complète, c’est bien ça? »
Le Green Lantern demande résumant la situation a sa manière directe et concise. « Infiltration, sabotage et élimination. Ça ne me parait pas trop difficile. »

Il tourne alors le regard vers Carol, et pour la première fois, ses yeux s’adoucissent et se remplissent d’une culpabilité et d’une douleur certaine. Mais il sait que s’excuser pour la énième fois ne servirait à rien. Ils sont bien au-delà des excuses… Alors il dit simplement, rencontrant son regard.

« Je serai honoré de travailler de concert avec toi et les tiens, bien sûr, Carol. Si tu penses le pouvoir, évidement… »

Il n’en dit pas plus. Il n’y a rien a ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2018 - 22:12
Dusk Lumeris.

Les paroles de Hal ont le dont de lui planter un énorme couteau au coeur. À vrai dire, quand on est Star Sapphire, on est lié à un amour. Et celui de Carol est ... lié à cet homme, ce Green Lantern qui au final se montre bien plus souple qu'elle dans cette situation. Il vaut mieux se forcer. Se forcer à travailler de manière professionnelle comme fut un temps quand ils n'avaient pas eu la mauvaise idée de s'engager dans une relation amoureuse. La jeune femme soupire donc et commence à regarder Hal qui ... le regarde rongé par la culpabilité. Elle tique, ravale un moment sa salive silencieusement avant d'abandonner, de laisser les gardiens s'amuser avec leurs petites manipulations et leur faire ravaler leur petite chique bleue.
"Je le ferai par obligation. Et aussi pour prouver à tes donneurs d'ordre qu'ils ne démoliront pas les Star Sapphire avec ce genre de tactique."
Calidon comme Byron se regardent, yeux écarquillés et un peu perturbés par cette tension régnant entre le Green Lantern et la Star Sapphire. Ça leur rappelle les fois où ils se disputent concernant les stratégie à suivre. De leurs côté Zeel et Iorga ont l'air de ne rien comprendre à la situation.
"Erm ... je suis ravie que vous ayez accepté Carol. Et pour reprendre vos propos Hal Jordan, il s'agit bien plus qu'une destruction complète d'une seule planète. Comme vous l'a expliqué Zeel, ils gardent en mémoire les technologies qu'ils ont absorbé sur une planète donnée. À chaque nouveau cycle d'alimentation, ils trient les données et choisissent la planète la plus à même de leur fournir le plus d'énergie. En quantité et en qualité.
- Sophonia a déjà été victime d'un de leurs passages, il y a de ça deux siècles. Il nous a fallu près de cinquante ans pour revenir à notre niveau actuel. Et encore ... certaines civilisations sont entrées en conflit et ont mis deux voir trois fois plus de temps pour redevenir évolués..."
Laïma grimace, étant donné que ces archives sont référencées dans les bâtiments de son clan, par demande des Sophoniens marchands, venus les solliciter après le vide sur leur planète.

Carol redevient silencieuse. Cette fois non pas à cause de Hal, mais par rapport à cette race qui semble raser de manière bien radicale les autres espèces et continuer comme si de rien n'était leur vie. Si ils absorbent les énergies technologiques qu'ils trouvent et qu'ils gardent en mémoire leur provenance, cela n'indique-t-il pas qu'ils ont aussi pu s'améliorer grâce à celle-ci ?
"Concernant le sabotage, nous aurons sans doute besoin des archives concernant chaque race ayant été touchée par Voltron. Je suppose que si ils ont gardé en mémoire ce qu'ils ont ingéré, ils sont capables de les mimer.
- Nous y avons pensé. Cela me ravit de voir une humaine ..."
Zeel s'arrête, voyant bien que la jeune femme le fusille du regard et lui demande silencieusement ce qu'il insinue par là. Il lève des mains à quatre doigts, pour se protéger.
"Disons qu'au vu des évolutions de votre planète ... mon peuple vous juge ... un peu lent d'esprit ... ce n'est pas contre vous particulièrement."
Tiens donc. Encore une de ces races aliens qui se croient supérieures parce qu'elles ont un joujou plus grand que leur voisin de système. Les tares de caractère se retrouvent décidément partout dans l'univers. Carol se mord l'intérieur de la joue, tandis que Byron vient prendre le petit alien à la peau grise aux épaules, avant qu'il ne s'enfonce d'autant plus dans sa bêtise.
"Laïma, il faudrait que tu entres en contact avec ton clan."
La muette fronce les sourcils.
"Je sais qu'ils t'ont répudiée mais tu es la fille du Grand Archiviste.
- Bien. Dans ce cas Zeel et moi allons voir où en sont les plans de sabotage du vaisseau mère et les réparations de notre vaisseau, tandis que Iorga accompagnera les deux Lantern sur la place de Lumeris.
- Doit surveiller négociations Voltron et grande famille."
Iorga frappe contre son poitrail saillant pour signifier qu'il est honoré d'accompagner les Lantern dans cette mission de surveillance.
"Bombes présentes. Doit les trouver. Vous aurez plus de chances de prendre terroristes sur le fait."
Il pointe leurs anneaux.
"Therrrrrmique."
Puis tout le monde s'en va chacun de son côté.

La Place de la capitale n'est pas difficile à trouver. Il a suffit de suivre les nombreux couloirs de lumériens et nombre d'autres races jusqu'à l'objectif, où d'immenses écrans retranscrivaient ce qu'il se passait dans le bassin se trouvant en contrebas. On parlait d'inégalités, alors que le sujet principal était tout de même la survie de tout un peuple. Le Voldyon semble être bien tranquille pendant que les trois représentants lumériens se disputent et assènent par moments des insultes soutenues à leurs opposants. Carol regarde donc d'un air blasé la scène, tout en séchant ses cheveux imprégnés d'eau salée.
"Bon. On doit trouver ceux qui vont essayer de faire sauter tout ce petit monde. Une idée monsieur Jordan ?"

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2018 - 18:41
Hal n’est pas surprit par l’attitude froide et hostile de Carol. A vrai dire, il l’a entièrement mérité. Le nombre de fois où il l’a blessée ou déçue d’une manière ou d’une autre ne se compte plus. IL se compte en fait chanceux de s’en sortir avec tout ses membres attachés et intacts… Carol peut être une vraie furie quand elle se met en colère.

Enfin bref, après ces premiers échanges polaires, il écoute ce que les autres, ces aliens qui ne lui sont pas familiers, ont à dire. Et une image se forme dans son esprit. Une race puissante mais destructrice qui voyage de monde en mode pour en vampiriser toute technologie et énergie, les renvoyant à l’âge de pierre après leur départ…

Une image qui n’est pas très rassurante, a vrai dire. Et ils pourraient venir vers la Terre, éventuellement. Hal ne peut bien sur pas le permettre. Après un moment il glisse sa propre opinion dans la discussion.

« Si j’ai bien compris, ces aliens sont en quelques sorte des vampires technologiques, et vont absorber toute trace de technologie d’une planète avant de passer a la suivante, c’est bien ça? Une manière efficace de se débarrasser de ses ennemis, les renvoyer a l’âge de pierre, je dois bien admettre… »

Un plan d’action étant décidé, le petit groupe composé de Hal, Carol et l’alien Iorga se dirige vers l’endroit où des bombes, selon leur dire, devraient e trouver. Il regarde le petit alien et demande alors, parce que ça ne peut pas faire de mal de demander der éclaircissements.

« Qu’enttendez-vous par ‘grandes familles’? Et ces négotiations pourraient être une cible également? Où serait-il préférable de commencer a chercher? »

Il se tourne ensuite vers Carol suivant son commentaire quelques peu tranchant, et ajoute, levant un sourcil comme si la réponse était évidente, du moins pour lui.

« Selon mon expérience, les Terroristes posent des bombes dans des endroit où ils sont certains de faire le plus de dégâts collatéraux et de victimes civiles, innocentes. Sur Terre, ça voudrait dire les écoles, parcs, centres commerciaux, lieux de cultes. Des endroits fréquentés par beaucoup de monde, dont des enfants. Ici, quels en seraient les équivalents? As-tu une idée? »

Il regarde de nouveau vers leur compagnon et demande levant son anneau.

« Devons-nous tenter de détecter une signature thermique qui indiquerait l’emplacement d’une bombe? Est-ce ce que vous voulez dire? »

Ils sont maintenant aux milieux d’une grande place et soudainement, juste a leur opposé, un sifflement aigue et perçants déchire l’aire juste avant qu’un flash éblouissant de lumière et le bruit d’une explosion puissante n’emplisse l’air. La première réaction d’Hal est de protéger les gens les plus proche du centre de l’explosion avec un construit vert en forme de dôme, mais tout se passe trop vite…

Et en l’espace d’une seconde tout est terminé et un énorme nuage de poussière rempli la place, étouffant et dissimulant les dégâts.

Qu’elle qu’en soit les enjeux, la guerre qu’ils craignait n’est plus simplement a leur porte. Elle a déjà commencé… et réclamé ses premières victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2018 - 19:34
Dusk Lumeris.

Iorga se tourne vers le Green Lantern, qui semble peu au courant des tenants et aboutissants de la mission contrairement à la femme habillée de rose. Il gratte son crâne à moitié métallique, dubitatif mais lui répond tout de même.
"Grandes familles. Lumeris. Basée unité et fonction."
Il mime avec ses mains plusieurs sections, pour expliquer qu'il y a plusieurs familles en Lumeris, que chacune a une fonction précise dans la société. Cette façon de faire a jusque là été profitable, mais depuis quelques années, les familles se sentant les moins importantes dans le fonctionnement général ont commencé à revendiquer certaines choses. Carol de son côté écoute Hal, non sans attention. Car malgré leurs différends, son opinion compte à ses yeux. Enfin, en ce moment, ils se trouvent sur une place bondée, où des membres de grandes familles sont en train de négocier un nouveau traité avec Voldyon. À la vue de tous, dans la plus dangereuse des positions. Ils ont beau être dans l'eau, l'exposition du bassin est telle qu'une explosion pourrait les désintégrer en une seule pression de bouton.

Événement qui ne tarde pas à survenir. Sur les civils. Des civils bien vite pris en charge par Hal, devant les yeux de Carol, médusée par la violence de l'attaque. Des civils dont une partie meurt, bien que le Green Lantern tente de minimiser les dégâts et les pertes. Car sur ce sol métallique à la fois électrique et gorgé d'eau, se trouvait des extraterrestres. Morts. Électrocutés, ou bien déchiquetés en étant au centre, là où l'énergie de la bombe est la plus concentrée. Iorga étend son long cou lorsque l'explosion survient. Tout ce qu'il peut voir, ce sont des civils en train de hurler, de se pousser, tandis que s'interrompt la retransmission. La Star Sapphire par directement en plongeon dans le bassin, sans qu'il ne puisse lui dire quoi que ce soit. Il faut qu'il se concentre et intègre son programme à l'un des tuyaux de flux de la place. Le temps presse.
"Briseeeer chaînes."
La reine de Zamaron a donc plongé dans le bassin. Sans se soucier des protocoles diplomatiques engagés, et encore moins de la menace qui pourrait lui tomber dessus. Tout ce qui lui importe, c'est de sauver les représentants des grandes familles de Lumeris.

Lorsque le système de détection se met à siffler, chaque membre contenu dans l'eau se tourne vers l'intrus, en se montrant fébriles et surtout effrayés. Ils voient une Star Sapphire arriver en face d'eux, de surcroit terrienne et ne leur accordant aucun respect comme le veut le protocole Lumérien.
"Pardon, mais nous n'avons pas vraiment le temps pour les convenances."
Sans qu'ils ne puissent protester, une immense boule violacée vient les entourer et les tenir hors de l'eau. D'ailleurs, une explosion ne tarde pas à éclater et rendre toute la structure aquatique instable, parcourue d'électricité et d'une autre substance, capable de dissoudre tout ce qui avait été mis en place pour la rencontre. Le voldyon émet quelques crépitements, et l'énergie semblant le faire vivre se met à émettre une lumière rouge pour le moins inquiétante.
"Hissss-aaaaaa ...."
Et, sans crier gare, il se jette à corps perdu vers la Star Sapphire avec une vitesse impressionnante, pour rentrer directement en contact avec elle et lui faire perdre sa concentration.
"Rrrrrrh ... "
Dents serrées au points de les faire crisser, une douleur commençant sérieusement à lui compresser la nuque, Carol subit et tente en même temps de faire bouger cette machine (ou entité vivante) pour la placer hors de la sphère. Certes, ils sont hors de danger et sortis du bassin, voir bientôt hors de la zone, mais la protection générée par Carol reste tout de même au dessus de cette eau devenue similaire à un bassin d'acide. À vrai dire à ses yeux, elle n'a pas vraiment le choix. Soit elle fait basculer le Voldyon hors de la structure et le fait mourir, soit ils meurent tous. Et elle en premier, étranglée.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Jusqu'au dernier (PV Hal Jordan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon Dieu jusqu'au dernier moment - Louis Aragon
» Deon Meyer, auteur de (tres bons) polars
» Le Dernier des Mohicans : Topic Officiel
» [Jordan, Robert] La Roue du Temps - tome 7: La montée des orages
» Dernier soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes-