Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
 

 Just Imagine Stan Lee creating DC-Earth [RP hommage]

Inscription : 22/11/2016
Messages : 194
Localisations : Le forum.
MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 7:52
Bonjour à tous.

Comme évoqué dans le sujet célébrant le 6e anniversaire de DC-Earth, nous souhaitons rendre hommage à l'immense artiste récemment décédé : Stan Lee.

Si celui-ci est connu pour avoir participé plus que grandement à la création et à la popularité de l'univers Marvel, le scénariste a également travaillé pour DC Comics.
En effet, en 2001, Stan Lee a scénarisé 13 comics où il a réinventé les grandes icônes de l'univers DC : Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash, Aquaman, Robin, Shazam, Catwoman, Sandman, la JLA et Crisis - en les réinterprétant selon ses "tics" d'écriture.


Des articles en français ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Just_Imagine ) et en anglais ( https://en.wikipedia.org/wiki/Just_Imagine... ) permettent de découvrir l'ampleur des travaux de Stan Lee dans cette collection Just Imagine.

Sur DC-Earth, afin de rendre hommage à Stan Lee, nous vous proposons ce sujet : Just Imagine Stan Lee creating DC-Earth... où vous pouvez réinterpréter vos personnages selon les "tics" d'écriture de l'auteur !
Vous pouvez reprendre les versions de Stan Lee, ou réinventez vos personnages comme vous le souhaitez !

L'idée, en fait, est de suivre ces fameux "tics" d'écriture : des personnages aux initiales similaires (PP pour Peter Parker, BB pour Bruce Banner, etc.) ; des personnages très proches du quotidien, avec des jobs très crédibles et réalistes ; des personnages avec beaucoup de soucis du quotidien, aussi (manque d'argent, problème de santé, abandon familial, etc.) ; des personnages qui font aussi de mauvais choix, laissent souvent leurs émotions les guider, et commettent des erreurs (l'habitude que les héros s'affrontent d'abord en se rencontrant, avant de s'entraider) ; et des personnages souvent très puissants, mais avec une faiblesse au moins aussi forte que cette puissance (la faiblesse cardiaque d'Iron Man, par exemple).

Bref, à vous de réinventer vos personnages comme Stan Lee l'aurait fait, pour lui rendre hommage !
Amusez-vous bien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1131
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 8:05
« Mais… non ! Pas ça ! »

« Eeeeeet si, vieille branche ! Et si ! »

« Rah ! »

Un voile de fureur glisse sur son visage de bois, alors qu’il se précipite et court, mais en sentant déjà qu’il est trop tard. Le Vilain accélère, mais sent le phénomène glisser sur lui, le figer…
… et le Floronic-Man se crispe.
Il va perdre ; il va encore perdre, et cela l’énerve !


« Tu… tu n’y arriveras pas… »

« Allons, ne sois pas dur de la feuille. »

Autour du Vilain, les immeubles reprennent leurs formes classiques.
Les bâtiments qu’il avait transformés en immenses constructions végétales redeviennent normaux – mais il s’en désintéresse, alors que ses muscles s’immobilisent ; il s’arrête.
Il ne peut plus bouger !


« Maudit ! »

« Je sais, je sais… t’as l’impression que ça finit toujours pareil, que tu prends racine dans ta situation ; mais vois le bon côté des choses. »

Une forme, minuscule, vient soudain se figer devant le Floronic Man.

« Tu pourras profiter de ton temps en prison pour bûcher sur tes études ! Ha ! »

Et le Vilain est, soudain, brutalement frappé par cette forme minuscule !
Alors que le Floronic Man file sur quelques mètres, et s’écroule, ladite forme commence à évoluer – à grandir…

… pour, soudain, prendre taille humaine !

« Ha ! Plutôt content de mes vannes, pour aujourd’hui. »

L’homme en costume sourit, et pose les mains sur les hanches, en laissant son regard glisser autour de lui ; ça fonctionne.
Sa formule de répulsif contre les créations du Vilain fonctionne – un coup de chance, tant il a dû improviser cela, avec ce qu’il avait sous la main. Le Floronic Man a attaqué alors qu’il filait directement à l’Université d’Ivy Town, où il doit assurer un cours en remplacement d’un collègue.

Il a passé la soirée de la veille à se préparer à ce corps de chimie appliquée, plus spécifiquement dans la botanique chimique ; il n’y connaît rien, mais avait pris des échantillons.
Bien lui en a pris !
Pour une fois que la chance s’avère de son cô…


« MAINS EN L’AIR ! »

« A TERRE, ESPECE DE MONSTRE ! »

« Ha. »

Il se tourne, et glisse un regard derrière lui ; les valeureuses forces de police d’Ivy Town le tiennent en joue… et refuseront d’envisager même qu’il soit de leur côté.
Soit ; il a l’habitude.


« A TERRE ! »

Il active ses capacités, et rapetisse ; suffisamment pour éviter les tirs, et se précipiter ailleurs… loin de la police, et de la foule enragée. Qui, rapidement, comprend ce qu’il s’est passé – et qui était là.
Puis réagit en conséquence.


« STOPPEZ-LE ! ARRÊTEZ-LE ! ARRÊTEZ ATOM-MAN ! MORT AU MEURTRIER ! »

« Sic. Vive mes fans ! »

Peter Palmer, le jeune professeur sous le masque d’Atom-Man, plaisante – mais son cœur est lourd. Les cris de la foule le peinent, comme ce qui a déclenché cela.
Depuis trois ans qu’il a débuté sous ce masque, il espère constamment être apprécié par les citoyens qu’il sauve… en vain. La faute à un crime originel, celui de n’avoir pas su sauver le professeur Alpheus V. Hyatt, son mentor et surtout père de substitution.

Celui-ci était énormément apprécié par la communauté, et avait recueilli Peter au décès de ses parents.
Alors qu’il se destinait à une heureuse carrière de professeur universitaire, Palmer avait participé à une sortie scolaire – et avait été touché par une étrange météorite, dotée de résidus d’étoile naine blanche ; peu après, il a découvert que celui lui offrait de merveilleux pouvoirs.

Hélas, alors qu’il se préparait à une première sortie publique, Peter découvrit que Alpheus travaillait lui-même sur la météorite – afin de le sauver, de le soigner. En voyant son professeur, il l’appela… mais celui-ci fut troublé par un mystérieux assistant, qui poussa Hyatt dans le cœur du réacteur en fusion, utilisé pour analyser la météorite ; l’effet fut terrible.
Le vieil homme est mort, l’Université a été détruite ; et Atom-Man a été accusé.

Depuis, Palmer tente de bien faire – mais n’arrive pas à décoller l’étiquette sur sa peau.
Tout comme son manque de chance, hélas.


« Bon sang ! Je suis en retard ! »

Comme le Lapin d’Alice, il n’arrive jamais à être à l’heure, et a conscience que sa carrière à l’Université est menacée ; s’il ne parvient pas à assurer son cours, il sera renvoyé.
Et il ne peut pas se le permettre.

Il file, alors.
Il se précipite dans les cieux, modifie constamment sa masse – et se projette vers l’arrière du bâtiment universitaire. Il roule dans les cieux, effectue un sacré salto, et parvient à se redresser avant de s’écraser contre un mur ; juste à temps.

Atom-Man arrache son costume, replace directement sa chemise, l’enfile mal dans son pantalon… et semble manquer plusieurs fois de tomber, en sautillant pour rejoindre sa salle de classe ; heureusement, quelqu’un veille sur lui.
Heureusement, quelqu’un le rattrape avant qu’il tombe.


« Hey ! »

« Ho. Merci. »

Peter relève son visage, et soupire en reconnaissant son sauveur ; Ryan.
Ryan Clinton, son meilleur ami… son seul ami, en fait. Toujours là pour le secourir !


« C’est… ça va ? »

« Ouais, ouais. Je… j’ai cours ! »

« Je sais. Vas-y, mon pote ! Vas-y, et montre au vieux que tu peux tout défoncer ! »

Peter sourit, et se précipite ; en soupirant de soulagement, d’avoir un tel ami.
Ryan Clinton est le fils adoptif du vieux – David Clinton, le doyen de l’Université ; et son pire ennemi, n’acceptant nul retard, et nulle excuse. Palmer ne cesse d’essayer de prouver sa valeur… de se faire bien voir. En vain.

Il ignore pourquoi, mais continuera de s’acharner – même s’il est loin de la vérité.
Alors que le Floronic Man est emprisonné, la police l’interroge pour tenter de trouver ses liens avec l’abominable Chronos, le Vilain qui terrorise la ville ; même Atom-Man n’arrive pas à l’appréhender… et pour une bonne raison.
David Clinton est Chronos, et surveille constamment Ray, dont il jalouse le pouvoir.

Un jour, tous deux devront s’affronter – et leurs destins seront terriblement liés ; notamment dans la Mort et le drame, avec la pauvre Jean Loring au cœur de cet affrontement.
Un jour, la vérité se fera, y compris sur l’identité de l’étrange assistant d’Alpheus V. Hyatt… David Clinton, déjà, même s’il ne l’avouera jamais.
Un jour… les deux ennemis s’affronteront, et Atom-Man devra faire un choix – et respecter sa maxime, même quand elle s’écrira en lettres de sang.

Alors… alors, il saura.
Alors, il prendra conscience que ce n’est pas la taille qui fait le Héros – et que si ton pouvoir rapetisse ton corps, il augmente ta responsabilité envers autrui ! Toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 07/05/2018
Messages : 322
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Stephanie Brown, Lightray
Situation : En train de combattre, comme d'habitude
Localisations : St Roch
Justice League
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 18:25
St-Roch est une petite ville calme et paisible de la Louisiane... Enfin, elle l'est en grande partie en tout cas et pendant une bonne partie de la journée. Mais la nuit venue, beaucoup de choses ne vont plus. Surtout à l'intérieur du Musée St-Roch. Ce musée pourtant point central de la ville, quasiment son cœur, connaissait des heures bien sombres ces derniers temps... En réalité il dépérissait. Car régulièrement, le Musée était saccagé sans qu'on en connaisse les raisons exactes, et donc devait être régulièrement rénové. Un changement de vitrine par-ci, une pièce de collection, heureusement une reproduction, à recréer par-là...
Et les recettes du musée fondait comme neige au soleil.

Carter Clive est le conservateur du musée et désespère de le voir dans une telle situation. Il fait pourtant de son mieux pour attirer le plus de visiteurs possible au Musée et tente de réparer au plus vite les dégâts... Mais voilà, ça ne suffisait pas. Ça en suffirait bientôt plus. Le Musée Stonechat survivait plus qu'il ne vivait et St-Roch se reposait de plus en plus sur sa classe ouvrière mal payée, mal traitée parfois... Un véritable désastre dont on pouvait le dire responsable. Du moins si les gens savaient ce qu'il s'était réellement passé un soir.
Une nuit.

-Il revient...

Un jour, il y a plusieurs semaines, le musée avait reçu quelques pièces de collections privées dont une masse très ancienne et étrange. La livraison s'était bien passée, les pièces de collection avait été entreposée dans une partie du musée interdite au public... Bref, tout allait bien jusqu'au soir... Carter était en train de fermer le musée, lorsqu'il avait senti un courant d'air glacial dans son dos. Quelques secondes plus tard, était apparu le même être qui lui faisait à présent face.


-Mais qu'est-ce que tu veux enfin ?

-Ne vous l'ai-je pas dit à notre première rencontre ? Je désire assassiner le porteur de la masse du légendaire Hawkman. Et malheureusement, vous l'êtes.

-T'es complètement fou !


Et lui l'était tout autant à parler à un fantôme. Mais depuis l'arrivée de la masse dans le musée, le Gentleman Fantôme comme il se faisait appeler mais aussi une horde d'autres créatures l'assaillaient. La première fois, totalement désemparé, Carter s'était emparé de la première chose qui lui était tombée sous la main... La masse d'Hawkman. Le conservateur qui n'avait jamais combattu de sa vie se transformait en véritable maître en dizaines de styles de combat divers et variés... Et pouvait tenir tête à des êtres venant de l'au-delà. Comme ce soir. Comme tous les autres soirs, il vainquit le fantôme... Au prix, hélas, d'une autre partie du mobilier du musée.

-Hawkman, Hawkman, ce nom commence à devenir lassant.

Il avait fait des recherches et étaient tombés sur de très vieilles légendes racontant l'histoire d'un homme au masque de faucon qui aurait traversé les siècles pourchassé par une ancienne malédiction. La masse qui donnait tant de capacités à Carter serait la sienne... Celle d'Hawkman. Et lorsqu'il tenait l'arme, Carter se sentait terriblement proche de cet homme. De ce guerrier millénaire et mythique. Mais lorsqu'il la lâchait et perdait tous ses pouvoirs, redevenant un homme ordinaire, il se sentait épuisé et avait envie lâcher cette arme maudite.
Mais il n'y parvenait pas... Alors il la gardait. Et subissait les conséquences, en tentant de limiter les dégâts au mieux. Parce qu'il le devait, au musée. A la ville.

Parfois, parfois il se prenait à rêver qu'il volait à l'aide d'ailes immenses et merveilleuses. Des ailes qui le portait au loin, qui le tenait éloigné de tous les soucis et lui permettait de penser sans être dérangé. Et d'autres fois, il rêvait d'une femme ailée qui semblait chercher quelque chose... Ou quelqu'un ?
Selon les légendes, Hawkman était accompagné d'une princesse guerrière aussi belle que puissante. Les deux auraient connus un destin tragique en connaissant une mort douloureuse au court de leur dernière bataille... Mais auraient promit de revenir, de se retrouver...
Mais se ne sont que des légendes, n'est-ce pas ?


***

JUSTICE LEAGUE... UNITE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Just Imagine Stan Lee creating DC-Earth [RP hommage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeu Google Earth !
» Live Earth 7-7-7 TSR 2
» Earth Girl Arjuna
» [chronique] Jimmy Corrigan, the smartest kid on earth
» [Lindholm, Megan] Alien Earth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: Aire de jeux :: Jeux RP-