Mercy Graves

Invité

MessagePosté le: Dim 30 Déc 2018 - 19:27
Présentation

Nom et Prénom : Mercy Graves

Pseudonyme(s) : ancienne Vanilla.

Âge : 29 ans

Sexe : Femme

Orientation : Hétérosexuel

Nationalité : Américaine

Base d'opération : Métropolis

Groupe : Civils

Faction(s) : Lexcorp, anciennement un gang de rue

Statut : Célibataire

Profession : Chauffeur, Garde du corps, gestionnaire, en bref âme damnée de la personnalité civile de Lex Luthor.




Description physique

Mercy Graves va sur ses trente ans. C'est une jolie brune aux yeux verts. Elle est soignée et distinguée. Qu'elle soit habillé en uniforme de chauffeur, celui-ci est court agrémenter de bas-nylon et de bottine courte à talon-haut ou dans le rôle de secrétaire, en tailleur-jupe, elle est toujours très féminine et apprêter. En réalités, sa tenue de chauffeur et celle de secrétaire sont les mêmes, son manteaux de chauffeurs est juste passé au-dessus de sa tenue civile.
Elle est certes la garde du corps de Lex Luthor, elle fait aussi parti de son image de marque. Et l'image de marque de Lex Luthor est celle de l'homme d'affaire distingué.
Ses cheveux sont coiffés en chignons sous sa casquette quand elle est en chauffeur et comme secrétaire, elle les porte détachés.
Elle fait 1m70 pour 63 Kg, elle a une musculature fine mais prononcés ayant été entraîne de manière efficace.
Son allure est froide, sérieuse et elle se débrouille pour être visible tout en restant discrète : sa présence sert à amplifier celle de son patron et signifier l'importance mais ne doit pas l'éclipser.
Dans les moments où elle doit remplacer ou représenter la compagnie à la place de son employeur, elle a su le faire avec son style propre mais plus banale que Lex Luthor.
Les rares expériences vestimentaires qu'elle fait, elle le fait durant ses temps libres et ceux-ci sont rares.





Description psychologique

Mercy Graves est une survivante, une opportuniste diraient certains. Voilà près de 10 ans qu'elle est la garde du corps, le chauffeur et la gestionnaire de la Lexcorp quand Mr.Luthor disparait. 10 ans qu'elle est resté au poste malgré les crises, les échecs, les succès, les épouses, les associés au dents longues comme le bras et les remaniements du personnel. Elle est toujours là, deux pas derrière l'homme le plus intelligents du monde et l'un des plus exigeant. Cela en dit long sur qui est Mercy Graves.
Mercy Graves est resté car elle a toujours su s'occuper d'elle-même, prendre des initiatives et s'assurer qu'elle marche mais surtout parce qu'elle sait qui lui a tendu la main : Lex Luthor.
Une femme pragmatique, intelligente, indépendante et loyale au service du plus grand génie au monde.
Une femme à la moralité grise qui sert ses intérêt et ceux de Lex Luthor. Elle n'a jamais hésité par le passé à s'occuper de son sale boulot et recommencera.
C'est une femme qui n'a pas beaucoup d'illusion sur elle, tout le monde ne peut pas devenir un héros et elle le sait, elle a tenté récemment sous l'identité de Vanilla à l'insu de tous, et elle a battu à mort un homme. Elle a presque pris du plaisir et ne tire aucune honte de l'expérience juste le fait qu'elle n'est pas fait pour l’héroïsme.
Mercy Graves est ambigu dans ses sentiments envers Lex Luthor, il est à la foi la figure paternel qui lui a manqué étant jeune : la première personne à avoir reconnu ses compétences et l'homme qu'elle aime et estime, ce n'est pas un simple amour passionné ou fou mais qu'elle que chose à l'image de Mercy Graves, solide et pragmatique. Malgré cela, elle n'attend plus grand chose de lui, ses diverses expérience lui ont appris une chose : elle est un sacrifice potentiel. Elle s'arrange donc pour être plus importante pour lui à ses côtés, pour se sortir seule des ennuies car elle sait qu'elle ne pourra pas compter sur Lex pour la sauver. Elle commence à envisager le monde après lui.
Mercy Graves est en grande partie d'accord avec Lex Luthor sur les justiciers en costumes, ils sont une menaces aux même titres que les supervilains. Ils sauvent le monde et elle-même doit probablement la vie à certain d'entre-eux mais à force de compter sur eux, l'humanité ne se prend pas en main et les héros ne sont pas éternelle. Elle n'apprécie pas spécialement les supervilains autres que Lex Luthor (elle est au courant) qu'elle considère au pire comme des fous dangereux, à des vulgaires criminels comme des tyrans potentiels et au mieux comme des mercenaires : des individus pragmatiques et efficaces mais qui ont un défaut majeur, ils travaillent pour qui les payent.
Elle aime son métier : elle adore conduire, se battre ne la dérange pas et elle a pris goût au pouvoir quand elle a remplacé Lex, à la tête de la compagnie.
Mercy Graves a conservé des goûts simples, elle pratique le sport et s'entraîne régulièrement. Lors de ses rares moments de libre : elle regarde Dr.Who, joue au jeu vidéo et écoute de la musique. Elle apprécie aussi les distractions plus mondaines mais ils lui font penser au travail.
Elle suis des courts à distances dans le domaines de la finance, peu de personnes le savent mais elle a un porte-feuille d'action.
Mercy a perdu sa famille très tôt et n'a pas beaucoup de lien en dehors de la Lexcorp : elle a perdu le contact avec son ancien groupe de voleuses. En réalité, ses rares relations sont avec ses voisins, une famille dont elle a sauver le chien et dont la petite fille lui fait des cookies quand elle la voie et un barman dans son pub favori "The end of the road". Mais elle les voit rarement car elle n'a que peu de temps pour elle dans sa vie. Cela commence à lui peser.





Histoire

Version(s) : (La version du dessin-animée.)

Elle sentait la cascade d’eau chaude se fracasser sur sa tête et rincer ses cheveux bruns imprégnés d’un après-shampoing à la fleur d’oranger. Les yeux fermés, elle savourait le moment trop rare d’une douche faite selon les règles de l’art. Mercy Graves ne prenait pas de bains qu’elle percevait comme une perte de temps. Une bonne douche était toujours plaisante. Elle sortit, et s’entoura d’une serviette et commença à se préparer un masque pour le visage.

Aujourd’hui était son jour, le jour où elle s’occupait d’elle, pas de la LexCorp, pas de Lex Luthor. Elle était en congé payé depuis deux semaines. Voilà, près de cinq ans qu’elle n’avait pas pris de jour de congé depuis plus de trois jours. Elle en avait profité de ses congés pour passer ses derniers examens d’une licence en économie à l’Université de Métropolis. C’était son premier diplôme depuis le lycée.
Le lycée avait été pour elle une période dramatique et frustrante, comme la majorité de son enfance quand elle y pensait. Celle-ci s’était passée entièrement dans le célèbre Suicide Slums, dans des établissements scolaires mal équipés et vétustes ou la rue en face du vieil appartement dans un immeuble précaire. L’ascenseur n’avait jamais marché et le concierge arrondissait ses fins de moi en jouant le rôle de dealer auprès des habitants. Le propriétaire ne disait rien, il était l’un des pontes du cartel. Il produisait les désespérés qui venaient s’échouer dans son immeuble. Mercy sourit à son miroir. Cet illustre inconnu lui avait appris l’une des leçons fondamentales de sa vie « pas de petits profits ». Sa mère n’était pas franchement la source du réconfort, elle était une addict comme tous les habitants de l’immeuble. Pas à la drogue, pas à l’alcool, mais au jeu d’argent, une de ses personnes qui se ruinait en ticket de loto, ticket à gratter et elle ne gagnait jamais. Sur la table qu’elle ne quittait jamais, elle grattait ses tickets avec sa pièce fétiche. Et comme si cela ne suffisait pas, elle était violente avec Mercy dont la présence lui portait malheur selon elle et avec son mari qui préservait de son mieux de quoi payer le loyer et nourrir le foyer. Son père était un homme honnête qui avait refusé les propositions des caïds et qui mettait une heure à pied pour aller à son travail afin d’économiser sur le transport. Un travail qui était son seul réconfort avec sa fille : il était vendeur dans une boutique dédiée aux jeux vidéos.
Elle pouffa toute seule, en descendant les escaliers pour rejoindre son salon et se poser en écoutant la musique de Caravan Palace : son enfance n’avait pas manqué de jeu.

Son père était son héros, freluquet et maltraité par sa mère, elle lui devait beaucoup : il avait réussi à économiser de quoi acheter une console portable, petite et discrète et il passait tout le temps qu’il pouvait avec elle.

Une larme coula sur son masque en repensant à son père.

C’était lui qui l’encouragea à ne pas sécher les cours comme certains de ses amis et qui la félicitait quand elle réussissait à l’école. Parfois, il lui offrait un trésor vidéo ludique, mais l’argent était rare. Il voulait qu’elle comprenne qu’elle devait travailler à l’école pour ne pas finir comme lui ou comme sa mère.

Elle se leva et se dirigea vers le tiroir de gauche et en tira sa vieille console, elle choisit un antique jeu de plateforme, l’inséra et écouta la musique 8-bit nostalgique et sourit.

Son père y tenait à l’école alors Mercy y allait, écoutait, apprenait, faisait ses devoirs et récoltait les résultats excellents souvent. Elle ne se souvenait pas de mauvaises notes. À vrai dire, tant que son père était en vie, elle avait fait des efforts, remplissant ses journées de cours qui l’ennuyait. Mercy contrairement à son père ne croyait pas en son avenir. Et se voyait finir comme les autres pommés de son immeuble, soumis à une addiction parmi tant d’autres. Elle allait en cours pour son père et pour échapper à sa mère.

Mercy distraite n’avait pas vu venir l’attaque du boss, son personnage s’effondra.

La mort de son père avait tout changé, il était mort battu par sa mère et sa mère avait fini devant la justice. C’était Mercy qui l’avait dénoncé et qui avait témoigné contre elle. « Un témoignage accablant ».

Mercy se souvenait encore du visage de sa mère furibond, rougeâtre puis implorant, elle avait pris plaisir à voir ce despote tombé. Les premières années, par le biais d’un avocat, la mère avait réclamé sans cesse de voir sa fille, Mercy avait finir par lui écrire une courte lettre.
« I will show you mercy when you will be in the grave. Mercy Graves ».
Sa mère n’avait plus donné de signes de vie depuis.

Sans père et sans mère, Mercy avait dû travailler pour vivre et terminer sa scolarité. Elle avait essayé au début, en mémoire de son père, de le faire honnêtement avec l’aide du foyer dans lequel elle avait été placée. Mais les employeurs ne lui faisaient pas confiance à cause de son quartier alors comme beaucoup d’autres, elle était rapidement tombée dans le crime. Elle l’avait fait correctement cependant, c’était elle qui faisait les plans et qui dirigeait sa petite bande de criminelles. Elles étaient des voleuses à la tire, spécialiste des petits coups sans risque et souvent payé par d’autres.

« Sauf que moi, se dit-elle, j’ai terminé ma scolarité »

Et c’était vrai, elle avait réussi à terminer sa scolarité avec les honneurs, elle avait même failli décrocher une bourse de Wayne Tech, mais c’était un gosse de Gotham qui l’avait eu. C’était à ce moment qu’elle avait vraiment sombré.

La chute n’avait guère duré, en réalité stopper nette par une rencontre providentielle.

Mercy se souvenait de ce jour. C’était un jour d’hiver, elle se souvenait, car elle avait cru mourir de froid dans son appartement minable, elle avait été éjectée du foyer pour mauvaise conduite. Incapable de chauffer son appartement, elle avait fini par se réfugier dans un pub voisin, lieu de rencontre de la basse société. Elle avait payé son droit de rester en se payant un dispendieux café irlandais. De toute façon, elle pouvait payer un seul verre autant qu’il soit bon. Un homme s’était assis en face d’eux, il l’avait regardée de haut en bas et lui avait proposé un travail.

C’était une diversion, elle sourit, la mallette n’avait jamais été la cible. Elle ne l’avait su qu’après cela dit et n’avait jamais connu la fin de cette histoire.

L’intitulé était simple, elle devait voler la mallette de Lex Luthor, l’incroyable multimilliardaire. Un job qui était suicidaire, mais elle n’avait pas le choix : elle avait faim et froid. Elle demanda une avance. L’homme hésita et lui donna 500 dollars.

Mercy se souvenait encore comment elle avait dépensé chacun de ses dollars pour de bon repas chauds, pour des vêtements chauds et pour un nouveau jeu pour sa console. Elle avait refusé de la vendre, à l’époque, on était déjà passé à une autre génération et la mode des jeux rétro ne s’était pas encore installée, elle s’était donc permis ce luxe sentimental.
Elle n’avait pas embarqué sa bande dans l’histoire, elle ne voulait pas partager la récompense et de toute façon, elle savait qu’elle n’y arriverait pas.

Elle s’était renseignée et en relisant la consigne juste la date où le vol devait être effectué, et le lieu de dépôt de la mallette. Elle avait un peu de temps de préparation, juste un peu. Elle se renseigna ce jour-là, Lex Luthor devait se rendre à l’université de Métropolis pour inaugurer le nouvel amphithéâtre. Elle prit son temps pour observer les mouvements des gardes et du trajet de la limousine. En réalité, la sécurité était peu élevée au niveau du garage souterrain des portes s’ouvrant sur télécommande et une porte à badge qui menait directement la sécu passait par là pour sortir et s’acheter café et donut à un petit magasin. Mercy savait que la caméra qui surveillait cette porte était en panne et qu’il n’y en avait pas d’autres dans le parking souterrain. Elle devait l’avouer : elle avait eu de la chance, elle avait entendu une conservation en filant deux gardes dans le métro.

L’unique difficulté réelle était de passer la porte. Heureusement pour elle, les gardes étaient des êtres d’habitude, et l’un d’eux prenait sa pose café à dix heures tapantes, elle avait juste à se faufiler. Le reste du plan était simple : attendre que Lex Luthor parte ou arrive de sa visite à l’université, lui arracher la mallette quand il passe et courir vite. Elle comptait sur le fait que Lex Luthor soit en confiance chez lui comme ses gardes du corps. Et de courir vite, très vite !

Et cela avait marché, enfin presque marché ! Alors qu’elle distanciait ses poursuivants, l’un des gardes aux donuts l’avait choppé par surprise lui coupant la route : son talkie-walkie étant resté allumé, il avait intercepté le message d’alerte et avait intercepté la voleuse.
Les gardes ne l’avaient pas ménagé quand ils l’avaient ramené à Lex Luthor, ils ne l’avaient pas malmené non plus. Elle s’était retrouvée devant ce bel homme, un des hommes les plus riches et célèbres du monde, l’incarnation du rêve américain par un héritier comme Bruce Wayne. Elle avait dû avouer être estomaquée d’être menée devant lui et non directement à la police ou pire. Elle s’était sentie flattée qu’un homme comme lui s’intéresse à une fille perdue comme elle. Elle était terrifiée, cela dissimulait forcément une intention autre, un piège imprévisible.
Ses yeux verts la transperçaient et son sourire ouvertement manipulateur lui coupait la respiration.
Elle avait raison sur toute la ligne, c’était improbable, impensable et ce qui suivit le fut encore plus.
Il l’interrogea d’abord sur un ton dure, autoritaire, celui d’un homme qui tient ta vie entre ces doigts. Les questions se succédèrent : « Pourquoi ? », « Comment ? », « Des regrets ? ». Et Mercy répondit prenant son courage et n’exprima pas de regret, ils étaient inutiles. Ses yeux verts l’observaient et détaillaient ses réactions et il prononça ses mots, les mots :

« J’aime les personnes qui osent, qui s’imposent. Je vous propose de travailler pour moi ? »

Mercy n’en revenait pas, il lui proposait un travail et elle signa avec le diable. Aucun regret.

Les quatre années suivantes avaient été intenses, Mercy avait suivi une formation au combat intensive. Elle apprit à conduire tout type de véhicule. Mais surtout, elle avait en alternance commencé à travailler comme chauffeur et garde du corps de Luthor. À la fin, elle avait été en mesure de remplir le travail de Lex Luthor, garde du corps d’exception et chauffeuse. Mercy était devenue plus cruelle côtoyant certaines des personnalités les plus tordues de l’époque. Car, Mercy sait presque tout ce que fait Luthor, n’ignore que peu ses crimes, les a couverts et en a même perpétué en son nom. Et elle a apprécié et joui de ses actes en connaissance de cause.

En se préparant une coupelle de fromage blanc avec du sucre, Mercy sourit, elle se souvenait d’avoir, aveuglément, idolâtré Lex, d’avoir vu en lui le seul horizon de son monde. Elle avait appris au cours des années à suivre Lex, à risquer la prison, à être moquée et méprisée, voire parfois menacée, à se distancier de lui. Elle l’aimait toujours, mais elle n’attendait plus grand-chose de lui.
L’expérience qui lui avait le plus appris, était les diverses absences prolongées de son patron qui en même temps qu’un nombre réduit de part de l’entreprise lui avait confié la gestion. Elle s’était trouvée étonnamment capable et bonne gestionnaire, une surprise pour elle qui l’avait libérée de cette impression de médiocrité. Alors que Lex Luthor pensait lui passer une nouvelle laisse autour du coup, elle avait découvert l’indépendance en prenant les décisions qui importent.
Elle avait cultivé cette indépendance prudemment, la cachant à tous et surtout à Lex. Bien consciente que Lex incarne en danger même pour elle.
Elle avait même essayé de devenir une superhéroïne du nom de Vanilla à l’insu de Lex dans le groupe Infinite Inc, mais avait vite abandonné, elle était trop violente.

Elle s’assit sur le canapé et alluma sa télé pour la première fois en deux semaines :

«  Et un flash de dernière minute, la LexCorp vient de subir une attaque de métahumain, l’un d’entre eux serait capable de provoquer des secousses. Lex Luthor serait indemne ».

Elle se prit la tête entre les mains, elle sentait que ce n’était que le début des emmerdes.


Mercy Graves se tenait devant une baie vitrée, elle regardait Métropolis depuis le bureau du président de la LexCorp. Elle était fatiguée, épuisée et en colère. Cela faisait onze mois qu’elle dirigeait la LexCorp endurant les échecs, s’assurant des victoires. La LexCorp était assiégée, la disparition et la fuite de Lex Luthor avaient réveillé les appétits concurrents. La disparition de son principal protecteur en avait fait une cible facile pour les criminels.
Comme à chaque fois, la LexCorp était affaiblie par la disparition de Lex, les autres actionnaires se battaient et certains des partenaires remettaient en cause sa compétence à gérer une crise incertaine. Mais là n’était pas le pire, Mercy avait dû faire face à l’une des pires trahisons de sa carrière. Dans sa fuite et sa cavale, Lex s’était associé au Sphinx et avait organisé le cambriolage et le piratage de sa propre structure. La trahison n’avait pas fait sombrer la LexCorp, car Mercy aussi était prévoyante, mais celle-ci avait encore fragilisé l’entreprise et elle l’avait vécu comme une trahison personnelle. Elle l’aurait aidé et lui aurait fourni de quoi rebondir, elle l’aurait caché. Lex avait préféré une autre solution. Quelque chose s’était brisé en Mercy.

Elle regarda sur son bureau, il y avait trois tas de feuilles : trois possibles avenirs.

L’un actait de sa démission et de la vente de ses parts de l’entreprise. Un avenir solitaire et incertain, elle monterait sa propre entreprise plus modeste à elle ou continuerait à acheter des actions d’autres entreprises pour se constituer un portefeuille stable. Elle prendrait plaisir à voir les actionnaires se déchirer pour ses parts et le poste de gestionnaire. Mais abandonner la compagnie lui coûtait et restait le spectre d’une possible vengeance de Lex Luthor.

Un autre était juste la pile de documents des affaires en court, le chemin éprouvant, mais connu de la loyauté.

Le troisième était celui de tous les périls, c’était de s’approprier la LexCorp. Ce serait dur et très dangereux et il lui faudrait tirer un trait sur un amour non partagé. C’était le chemin de la colère et de la vengeance : il s’agissait de s’assurer que Lex ne revient pas. Il s’agissait de s’assurer que la LexCorp lui revienne de droit et il s’agissait de faire ce que Lex obsédé par Superman n’avait pas su faire : triompher.

Pas de solution parfaite, un choix à faire, Mercy Graves prit en cookie d’Amélie, pour une foi il n’était pas brûlé.


Famille : Décédé à l'exception de Harper Graves, sa mère en prison.

Alliés : Elle-même, Lex Luthor?

Ennemis : Les ennemis de Lex se sont ses ennemis mais rien de personnel, c'est une professionelle. Lex Luthor?


Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations

Une brève liste de vos pouvoirs surhumains, de vos capacités physiques, mentales, magique... de vos connaissances spécifiques, d'un équipement particulier, de vos influences auprès d'autres personnages intéressants.

Pouvoirs : Elle n'en a pas.

Capacités : Excellente conductrice, Combattante hors-paire, Très intelligente, à accès à la Lexcorp.
Elle a aussi une part minime de la LexCorp, offert par Lex pour s'assurer d'avoir un gestionnaire fidèle en cas de problème. Elle a su profiter de son salaire et des rentrée d'argent pour préparer l'avenir et un fond pour rebondir.

Équipement :
- Un petit portefeuille d'action qui lui assure des rentrée d'argent régulier en plus de son salaire.
-Elle possède un pistolet semi-automatique, et un couteau de combat. Tout deux sont dissimulé de manière à être accessible.
-Une voiture (personnelle) de sport (Elle n'a pas souvent l'occasion de l'utiliser).

Relations : Lex Luthor




Faiblesses


-Humaine : La première des faiblesses de Mercy Graves est son humanité, pas de super-pouvoir, pas de super-qualités. C'est une humaine avec les limites humaines.
-Sous-équipée par rapport à l'adversité : Faisant partie de l'image de marque de Lex Luthor, elle ne peut pas permettent d'être trop lourdement équipé, elle est donc rarement équipé au-dessus d'une arme de poing et d'une arme de corps à corps avec pour défense au mieux, un gilet pare-balle. Les ennemis de Lex Luthor sont des super-vilains et des superhéros.
-Amoureuse/Dépendante de Lex Luthor : Elle est amoureuse de Lex Luthor et c'est un manipulateur : elle lui est très loyale et cela peut jouer des tours. Mais elle se soigne mais est-ce suffisant ? Il a toujours une emprise certaine sur lui psychologique et morale. Même sans ça, combien a t-il de moyen de pression sur elle, de preuve des crimes qu'elle a commis pour lui?
-Manque de confiance : Malgré ses qualités, Mercy Graves est prompt à se sous-estimer notamment sur son intelligence, en même temps que sa comparaison principale est Lex Luthor.
-Manque de crédibilité : Les autres la perçoivent comment un pantin de Lex, dure de se faire estimer et respecter dans ces conditions.





Hors-jeu

Présentation personnelle :Je ne suis pas un gorille

Disponibilités et rythme de réponse : 1fois toute les trois semaines, ne soyons pas optimiste.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Parce que c'est un personnage qui m'a tapée dans l'oeil.

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ?
Rappel : Règlement général et Règlement du nouveau joueur.
Oui
Comment êtes-vous venu ici ? A pied
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 12937
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League
Mercy Graves 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 31 Déc 2018 - 13:31
Bon courage pour ta fiche ! Very Happy
N'hésite pas en cas de besoin. Pense à un avatar, aussi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8690
DC : Queen Clea & Manhunter & Mary Marvel
Situation : Martienne blanche arrviée sur Terre qui se fait passer pour une martienne verte, M'gann participa aux Teen Titans. Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Hôpital St Camillus
Mercy Graves 386562Rien
Mercy Graves 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 31 Déc 2018 - 13:34
Bonne inspiration !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 16/01/2018
Messages : 690
DC : Wesley Dodds / Sandman, Silver Banshee, Zinda Blake/ Blackhawk
Situation : Oeuvre pour la Société Secrète
Localisations : Kahndaq
Secret Society
Mercy Graves 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 31 Déc 2018 - 13:46
Bienvenue et bon courage pour ta fiche Smile


Mercy Graves 60700910
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 20:05
Voilà, j'ai fini. Il doit rester quelque faute, je vérifierais un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 12937
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.
Justice League
Mercy Graves 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 20:22
Je n'en ai pas trouvé, en tout cas. Very Happy
J'ai beaucoup aimé ta fiche, très agréable et cohérente, sur un personnage où il y a tant à dire - et où tu dis tant, surtout !
Merci néanmoins de rajouter un avatar. Wink
C'est avec plaisir que je te donne ta première validation ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1276
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 20:30
Coucou ^^

Fiche agréable à lire oui, tu as un style sympa et tu trace bien les contours du personnage ^^ On discerne bien Mercy Grave, me^me si on la distinguerait mieux oui avec un vava /zbaff/
Blague à part, si tu as un souci avec les images tu peux toujours demander à ce que quelqu'un te fasses l'avatar pour toi Pouce levé
De mon côté, je te donne ta seconde validation et te félicites pour incarner une civile. Des personnages très rares sur ce fofo.
En plus tu peux même t'offrir le luxe d'avoir un des vilains DC les plus dangereux Razz

Tu peux donc désormais parcourir le forum à ta guise avec ce nouveau compte. Nous te conseillons de créer une fiche RP afin de ranger toutes tes aventures. Si tu ne trouves pas tout de suite de partenaires avec qui jouer, tu peux faire une demande de RP. Si jamais tu venais à t'absenter, si tu souhaite nous quitter ou simplement changer de personnage signale-le nous dans ce sujet, ce serait sympa de ta part.

Je t'invite chaleureusement à jeter un œil à nos équipes, et si tu le souhaites tu peux venir jouer et partager avec nous dans l'aire de jeux.

Je te souhaite de la part de toute l'équipe de DC Earth d'agréables moments sur le forum avec ce personnage qui, je l'espère, te donnera entière satisfaction.


Mercy Graves Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 23:10
Ravi que cela vous plaise. Je vais essayer de survivre à Lex. Je pars voir mes possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 16/12/2018
Messages : 381
DC : M'gann M'orzz & Manhunter & Queen Clea
Situation : Mary Batson est la soeur jumelle de Billy Batson alias Captain Marvel. Tout comme lui elle obtiens les pouvoirs des Dieux par l'intermédiaire du Sorcier Shazam en criant son nom. Elle habite chez sa nouvelle famille d'adoption, les Vasquez, avec d'autres jeunes gens, notamment Freedy Freeman, alias Captain Mavrel Jr. Après un temps de disparition mystérieux alors qu'elle faisait partie des Titans, Mary Marvel est de retour...
Localisations : Fawcett City
Groupes : Anciennement Shadowpact. Actuelleement Titans et JSA.
New Titans
Shadowpact
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 4 Jan 2019 - 2:05
Bienvenue à nouveau !

Bravo pour la validation Pouce levé
Avec trois civils actuellement, le forum n'en a jamais eu autant de toute son histoire je crois bien...

Ton avatar est un peu petit, c'est dommage. Je peux t'en faire si tu me transmet une image de taille plus grande que ce que tu as actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2019 - 11:02
Mercy Graves Deaths10

Bon ben du coup, j'ai trouvé cette image de Mercy, je sais pas si tu peux faire quelque chose avec.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Mercy Graves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Graves, Katherine « Kitty »
» Emperor's Mercy, par Henry Zou (3,5/5)
» MERCY THOMPSON (Tome 03) LE BAISER DU FER de Patricia Briggs
» Sauvegardes WWF NO MERCY
» [Briggs, Patricia] Mercy Thompson - Tome 6: La marque du fleuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-