6ML : Le dernier vol du Callysto (Grail)

Invité

MessagePosté le: Mer 2 Jan 2019 - 12:38
L'étendue d'un sacrificeBig Barda & Grail Il est des vaisseaux qui vont et viennent dans l'immensité de l'espace sans que personne ne se soucie de leur passage ou même de leur histoire. Comme les races et les planètes ou bien les êtres dans certains cas on fait exprès de les oublier pour nier les évidences ou bien les fautes qui nous incombent dans une situation de perte ou d'arrache violente. C'est ce qu'il s'est passé pour les membres de l'équipage du Callysto, immense et beau navire de guerre ; des disputes, des déchirements qui ont corrompu, des personnes lésées, d'autres victorieuses car elles ont choisi de retourner leur veste pour gagner en confort. Et maintenant ce vaisseau de guerre appartenant aux prêtresses de Nomaton se retrouve aux prises avec une centaine de vaisseaux venus le rayer de l'histoire galactique.
Qui que vous soyez, quelle que soit la bannière à laquelle vous appartenez. Entendez notre appel. Nous sommes les protecteurs et protectrices de Nomaton, garants de paix. De pouvoir au peuple. De vérité. Nous sommes acculés dans la Mer d'Ona-an près de la Ceinture de Roche. Nous avons besoin de votre aide ou Callysto tombera et le savoir de notre peuple avec nous.
Au fond de toi, un tel appel à la vérité fait écho car la vérité est l'arme qui peut faire fléchir les plus grands et changer la face des mondes. Détruire la vérité, la modifier pour des intérêts peu louables c'est détruire les autres. Un pirate peut-être chaotique ou foutrement nihiliste. Mais pas toi. Pas ton équipage. Pas cette flotte qui s'est montée au fur et à mesure du temps passé. Forgés dans le combat et la vérité. Et toi, tu es un Commandeur, une Destructrice. Une âme de guerre qui peut former les guerres comme les détruire. Aujourd'hui tu vas faire partie de ceux qui vont tenter de détruire une guerre de plus. Vous arrivez dans la Ceinture de Roche tous vaisseaux confondus car au delà de la vérité vous voyez le butin qui va venir à vous. Votre approche est remarquée dans la zone de combat vu que vous arrivez tous en saut de l'hyperespace dans une grande explosion. Les radars de vos ennemis s'affolent car vous les prenez au flanc et commencez déjà à lancer des disques à traceurs holographiques de dispositifs explosifs. Les vaisseaux les plus légers censés mener peu à peu les attaques de front n'y résistent pas et les ailes se mettent à exploser faire vaciller l'habitacle jusqu'à ce qu'une explosion survienne.
« Situation du Callysto ?
- Boucliers H.S. Structures offensives détruites à quarante pourcent. Aile sud touchée. »
Je relève mes lunettes de calibrage et me penche vers Jack.
« Il y a un vaisseau mère côté ennemi ?
- Non j'ai rien vu de tel. Vaisseaux non référencés ou mercenaires. Doit y avoir une grosse prime sur le Callysto. »
Je grogne et retrousse mes lèvres. Quelle bande pignoufs, de crevards et de lâches. Il y a que dans ces moments là qu'ils savent se regrouper pour massacrer une seule personne ou structure. Je remets mes lunettes. Elles me jaugent quelques vaisseaux que je peux facilement claquer avec nos pompes à plasma.
« Flanc droit du Callysto touché par des Traqueurs. Chute possible sur l'astéroïde Oboro.
- Nos troupes ?
- On tient le flux Est, mais le Nord est perdu. Ils ont massacré les Vigilants avec des tirs à impulsions. »
Je frappe ma commande de rage ce qui fait partir un tir sur un vaisseau ennemi qui ne s'y attendait pas. Il vient se crasher sur un autre et l'autre vient se crasher sur un autre. Les gars applaudissent et se marrent mais moi, je n'arrive pas à rire face à ce que j'ai fait aussi efficace que ce soit. On est vraiment les seuls à avoir répondu à cet appel à l'aide ou je rêve ! Si ça change pas on pourra jamais attaquer les plus gros vaisseaux ennemis et adieu le Callysto.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Jan 2019 - 19:48
 « Impact imminent ! »

Les vingt vaisseaux de la flotte d'élite de Grail émergèrent de l'hyperespace, aux coordonnées précises d'où émergeait le signal du Callysto. Evidemment, la bataille faisait rage entre les derniers représentants de Nomaton et une flotte entière appartenant à une autre civilisation galactique. Mais sitôt la flottile arrivée, les hostilités se calmèrent, avant de reprendre avec une ardeur renouvelée. Car la fille de Darkseid n'était pas là juste pour aborder l'immense vaisseau de réfugiés ; elle était aussi là pour porter un coup à cet autre adversaire.

On l'informa qu'il y avait aussi un autre vaisseau, en retrait. Mais ça n'avait pas d'importance, tant qu'il ne venait pas foutre son nez là où il ne le fallait pas. Grail se leva de son siège de commandement, pris son arme, et se hâta de rejoindre l'une des nacelles prévues pour les abordages. Avec elle venaient dix soldats expérimentés, frappés de l'Omega d'Apokolips ; et qui était désormais son symbole. Son emblème, et celui de la puissante civilisation galactique qu'elle bâtissait.

 « Nous y voilà. Parés à lancer ! »

La nacelle fut éjectée, filant à travers le vide spatial à toute vitesse. Autour d'elle, une bataille acharnée entre une centaine de vaisseaux de guerre de l'Hégémonie d'Armir (une civilisation xénophobe basée sur la domination des autres au nom d'un dieu sanguinaire appelé Armir) et les vingt vaisseaux de l'Union Omega (la civilisation contrôlée depuis six mois par Grail). Inutile de dire que les premiers, bien que largement supérieurs en nombre, ne faisait pas le poids. Leur technologie était bien en-deçà de celle de leurs adversaires.

Avec une certaine nostalgie, Grail repensa à comment elle avait vécu ces six derniers mois. Après la bataille sur Terre, elle avait longuement parlé avec Wonder Woman ; elle avait promis de ne pas attaquer la Terre, en échange de quoi cette dernière n'envoyait aucun héros ni personne l'emmerder. Et elle avait voyagé loin et longtemps, jusqu'à trouver un système solaire où stagnait une civilisation galactique. Très avancée technologiquement, elle répugnait à utiliser ses armes pour la conquête tant que « la Prophétesse » ne serait pas arrivée. Grail, en arrivant là-bas, avait déclenché un raz-de-marée qui faisait de son nouvel empire une force de conquête surpuissante. Et elle avait déjà, en six mois, conquis plusieurs autres systèmes, tous unis par de nouveaux codes et de nouvelles lois. Et surtout... un nouveau leader.

Et aujourd'hui, elle traquait une personne ; une Yellow Lantern, qui se cachait parmi les réfugiés de Nomaton. D'où l'abordage fracassant.

La nacelle heurta la coque, transperça plusieurs couches de blindage, puis vint se nicher et s'ouvrir dans une large coursive à l'intérieur du vaisseau. Des cris de panique fusèrent, alors que l'hybride fut la première à sortir, l'arme à la main.

 « Et maintenant... c'est l'heure de la traque ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2019 - 12:54
L'étendue d'un sacrificeBig Barda & Grail Qu'on soit dans une bataille comme celle-ci ou une bataille de mots le seul moyen qu'on trouve est de répondre à la blessure par de la blessure. Une partie de cette flotte ennemie se tourne vers nos vaisseaux pour répondre à notre impromptu et violent assaut ce qui ne m'étonne guère au vu de la situation ; j'ai dû les blesser dans leur égo en affichant une telle attaque de front. Tout le monde se met à hurler que nous passons en mode frontal, qu'il faut renforcer les boucliers de chacun de nos vaisseaux secondaires et commencer à raser ce flanc avant qu'on ne perde le plus gros de nos hommes. Je fais de même en demandant qu'on lâche quelques mines à singularité pour piéger la zone de combat. On tiendra le temps qu'il faut mais on risque de perdre le Callysto.
Soudain vient une autre volée de vaisseaux pendant que nous tenons les positions et brisons de plus en plus les ennemis. Ils sont frappés d'un symbole, une sorte de demi cercle à pattes qu'aucun de mes hommes ne semble connaître. De mon côté j'ai l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, sans non plus m'en rappeler distinctement et c'est assez perturbant. Une nacelle sort d'un de ces vaisseaux et frappe de plein fouet cet immense vaisseau transportant autant des troupes guerrières que des civils.
« Ouverture d'un couloir de passage. Estimation : quatre vaisseaux peuvent atteindre le Callysto en évitant le plus gros des feux ennemis. »
- Bien. Je vais rejoindre Jack et Paro. Myra prends les commandes.
- Compris. Je vous prépare ça. Vous avez trois minutes avant que le couloir ne soit généré. »
Je saute du siège et balance les lunettes. Rester passive n'est pas dans mon sang quand bien même on rase de manière efficace la flotte ennemie. Je veux savoir pourquoi cette nacelle a percé la coque renforcée du Callysto et avoir un aperçu des pertes de la civilisation de Nomaton. Rapidement j'arrive au vaisseau où Jack, Paro et cinq autres membres de notre flotte nous attendent pour effectuer la percée. Tout le monde est prêt.
« Équipez vous. Barrages à missiles, mitrailleuses à bouclier facial, mitraillette à suppression, grenades à fragmentations. On ne doit rien laisser au hasard. Et vérifiez les améliorations de vos armures pendant notre passage dans le couloir. »
Nous sommes les premiers à nous élancer quand Myra ouvre le couloir. Assis aux places considérées ou serrant fermement les soutiens, on sent plus ou moins passer les secousses et les explosions autour de la coque de notre cuirassé léger. On reste en alerte mais on fait confiance à Paro, c'est un bon pilote ; et il a plus d'yeux que la plupart d'entre nous pour considérer les dangers potentiels. Jack me regarde en coin de son air grave d'ancien militaire de la Confédération mais je sais qu'il a envie d'en venir aux mains comme la plupart d'entre nous. On est allergiques à ces illuminés agressifs ou aux gens qui ont juste assez d'appareil génital pour se cacher derrière des vaisseaux et d'autres gens pour se donner le beau rôle. Lorsque les secousses s'estompent, je profite de ce moment pour recharger mon fusil à pompe. Ce modèle de dispersion va me permettre d'encadrer un large périmètre sur courte distance pour le début des opérations.
Nous arrivons enfin au point d'arrimage ou plutôt sur le flanc droit du Callysto. À deux vaisseaux cuirassés on va pouvoir maintenir son équilibre avec notre propulseur. Paro nous ouvre la porte et ce que nous découvrons nous laisse un moment de glace. Des corps à moitié déchiquetés flottent dans cette zone sans gravité. Il y a aussi parfois des gouttes de sang en suspension qui viennent choquer contre nos masques casques et armures dans de légers bruits de liquide. Tous ces cadavres ne semblent pas avoir été touchés par l'attaque sur le flanc droit au premier coup d'oeil.
« Il n'y a pas que les gens de Nomaton dans ce vaisseau. On a cette flotte inconnue, mais aussi quelque chose de plus violent alors soyez sur vos gardes et évitez de trop vous disperser sur les potentielles cibles. »
On avance jusqu'au portes désactivées de la zone que l'on ouvre avec un générateur d'énergie plasmique. Celles-ci s'ouvrent au bout d'une minute et l'aspiration qui découle de cette ouverture nous oblige à forcer sur nos appuis. On peut entendre d'ici des affrontements des cris et des appels à l'aide plus ou moins rauques. Jack me dépasse pour partir en éclaireur.
« Faut qu'on avance. On est encore loin des zones principales du Callysto si les plans de notre Intelligence sont bons. »
Je hoche la tête et on avance donc, en supprimant sur le chemin des espèces de bêtes vertes postées sur leurs quatre pattes avec des dents aussi pointues que les lames offensives de nos armes à feu. Le pire est de les voir se tourner et nous fixer avec leurs yeux rouge sang de cette manière vous disant que tu seras son prochain repas. Sans merci et encore moins d'attente je les annihile avec mon fusil à pompe quand nous tombons sur un premier pack ; ce ne sont plus que des tas de chairs mais je dois avouer que je ne m'en ferai pas un plat de viande au vu des gazs qui s'en émanent. On arrive alors dans les premiers quartiers où quelques troupes se cachent derrière des barricades. Ils n'ont même pas le temps de nous dire quoi que ce soit car un immense rayon jaune balaie entièrement leur camp temporaire. Ce rayon destructeur ou ce qui l'a généré plutôt vient vers nous et je réagis au quart de tour quand un cercle de lumière commence à grossir au niveau droit de cette aura. Je lâche le fusil à pompe et m'empare de mon bâton pour foncer jusqu'à cette chose et frapper avec beaucoup de violence et de force. J'entends un bruit d'os qui craque, puis je vois un corps repartir dans le sens où il est venu en s'éclatant contre les murs du couloir. Puis ce n'est pas un rayon qui sort de ce corps qui brille de jaune mais une immense main griffue qui tente de nous écharper quitte à mettre la structure de cette zone à mal. Le crissement est assourdissant mais on entend quand même la chose beugler.
« PAUVRES FOUS ! NOMATON EST UNE CIVILISATION VOUÉE À DISPARAÎTRE. SA PASSIVITÉ SES JEUX DOIVENT ÊTRE EFFACÉS POUR QU'UN NOUVEL ORDRE SE METTE EN PLACE. »
Je ne sais pas ce que c'est que ce truc mais en tout cas on va l'affaiblir un maximum avec les lanceurs de barrage. Il ou elle ou truc ne sait pas qui il affronte et on est bien décidés à lui faire sentir.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Jan 2019 - 14:18
 « Restez sur vos gardes ; on nettoie chaque pièce. Pas de survivants. »[/color]

Son escouade derrière elle, Grail avançait d'un pas vif à travers les coursives du vaisseau. Les Nomatons fuyaient devant la New Godess, par peur. Ils étaient terrifiés devant cette femme plus grande que la moyenne, à l'allure guerrière, portant une lance en métal Nth et capable de vous pulvériser de son regard rouge. A vrai dire, le plus gros danger de l'hybride ne venait pas tant de son Omega Beam que de l'armure olympienne... mais les Nomatons auraient été bien en peine de comprendre qui étaient les Olympiens.

Trouver un Yellow Lantern parmi un équipage désespéré, ce devait normalement être facile. La fille de Darkseid aurait été une adversaire de choix pour un maître de la peur, et il n'y avait probablement pas de raison à ce que le combat s'éternise. Dans son esprit, tout cela aurait du se régler beaucoup plus rapidement... à moins qu'il n'y ait un quelconque piège en préparation. Ou un problème de n'importe quel genre, en amont.

Grail s'arrêta, recevant une communication de la part de sa flotte.

 « Maîtresse. Les Armirs battent en retraite. Que faisons-nous ? »

 « Activez les interdicteurs de saut, et pulvérisez-les. Epargnez ceux qui se rendent, et abordez leurs vaisseaux. »

 « Bien compris. Je dois vous avertir qu'une autre nacelle a forcé la coque du vaisseau où vous êtes. Et elle n'est pas des nôtres. Elle vient d'un vaisseau inconnu, qui se tient un peu à l'écart de la bataille. »

Ce qui n'était pas une bonne nouvelle. Des concurrents ? Des alliés des Nomatons ? De simples pirates ? Elle aurait préféré pouvoir leur parler avant de devoir les affronter, eux aussi, mais quelque chose lui disait que ça n'allait pas se passer aussi bien. Tant pis. Il fallait progresser.

Elle mena son escouade à travers les coursives, descendant de nombreux niveaux de l'immense appareil afin d'atteindre la salle des moteurs. Petit à petit, le groupe finit par entendre des échos de combat acharné. L'hybride pressa le pas, ses soldats avec elle ; il s'agissait de ne surtout pas louper une bonne bagarre contre des adversaires valeureux...

… mais ce qu'elle découvrit avait de quoi retourner l'estomac et la volonté d'à peu près n'importe quel mortel de la galaxie. Une immense créature bipède, ignoble par sa face et son corps arachnéen, poussait des hurlements de rage sanguinaire tout en s'en prenant à un groupe pour le moins hétéroclite. Mais surtout, ils n'avaient pas l'air conscients du danger que représentait la créature ; à l'une de ses nombreuses mains brillait un anneau jaune.

C'était donc elle, la Yellow Lantern.

 « A l'attaque ! Feu sur ce monstre ! »

Elle se précipita elle aussi en avant, la lance prête à percer la peau de son ennemie. Elle vit qu'une autre personne, courageusement ou stupidement, était également aux prises avec le monstre de la peur.

C'était...

 « Barda ?! »

Sa stupéfaction faillit lui coûter la vie.

 « QUI TRAITES-TU DE MONSTRE ? PRENDS CA ! »

Grail reçut un coup de poing jaune, et fut éjecté à travers la salle des moteurs. Elle heurta lourdement le mur... avant de se relever, la hargne peinte sur son visage.

 « Tu vas voir, qui je traite de monstre ! »

Elle pointa sa lance vers la créature, invoquant les pouvoirs de Zeus...

Et un éclair bleuté frappa la Yellow Lantern de plein fouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Jan 2019 - 23:18
L'étendue d'un sacrificeBig Barda & Grail J'ai mis une force conséquente dans cette frappe et même avec ce coup dans son faciès, cette chose qui cligne jaune arrive à se relever et encore faire des siennes. Je reste en position pour prendre assez d'élan et enchaîner sur une autre attaque qui ne vient pas. Et pourquoi ? Je fronce les sourcils assez agacée par le fait qu'on m'interrompe dans ce début d'affrontement avant de remarquer ces êtres armés sur ma gauche. Ça doit être eux. Ce sont ceux qui ont accosté avant nous. Qu'est-ce qu'ils veulent à Nomaton et à cette mocheté ? Puis, soudain on hurle mon prénom. Comme ça. Comme si j'étais une sorte de fantôme. Je jette un coup d'oeil vers la personne qui crie mon nom d'un coup de tête brusque, sans pour autant changer ma posture. Pirate ? Chasseuse de primes ? Non. Cette peau grise et ces yeux entièrement rouge ... jamais je ne les ai vu dans ces catégories. Mais soudain alors que je fais le tour de la question, je me souviens des alertes lancées par certains systèmes et de cette peau grise comme la cendre.
« Fais chier. »
Je jure quand mocheté se met à frapper celle dont le nom ne m'est pas inconnu. C'est Grail, connue pour avoir mis à sa botte nombre de planètes pour se forger un empire. Cette nouvelle puissance a bien sûr froissé les représentants de Dakoï au vu de comment leurs holos tournaient à plein régime sur leurs dites transmissions au peuple concernant les dernières affaires galactiques. C'est d'ailleurs ce jour là que pour la énième fois on m'abjurait avec ma flotte après avoir encore sauvé les fesses d'un de leurs principaux partenaires quand j'y pense. Enfin bref. J'ai pas vraiment le temps de me ressasser tout ce qui se passe dans les systèmes en ce moment. La fameuse Grail est en train de pointer une lance qui crépite d'éclairs. Et comment vous dire que ce genre d'attaques dans un vaisseau ça fait généralement pas bon ménage.

La seule solution que j'ai c'est encore de frapper mocheté. Ou plutôt de l'écraser. Je range mon bâton et je craque mes poings avant de la charger à pleine vitesse et surtout assez de puissance pour coller sa gueule contre le sol métallique du Callysto. WACK ! BROM ! Le coup est puissant parce que cette fois je ne me retiens pas. L'être immonde auréolé de jaune semble aussi avoir ce qui lui sert de bouche de cassée au vu du sang marron qui en sort. Je reste immobile à la regarder geindre et toucher sa partie de visage cassé et déboîté.
« J'ai beau cautionner la destruction pour parvenir à mes objectifs, je ne suis pas non plus un Grakh. Vous aviez l'intention de vous faire exploser ? »
Ça s'adresse à grise mine. Je me fous indubitablement de ses titres, de son jouet à éclairs et de tout ce qui peut l'accompagner. Mais je la laisserai pas tous nous envoyer crever dans le vide intersidéral qui semble à la mesure de son raisonnement. Si c'est cette chose à terre dont j'ai fracassé la bouche la cause de tout ce foutoir et ce qui me permettra à bien de mener ma mission, c'est le plus important. Mais autant rester en vie. J'entends Jack envoyer les autres en équipe de cinq pour faire de la reconnaissance. Les autres resteront ici à sept pour me prêter main forte en cas d'extrême nécessité. La chose se relève en criant comme elle peut. Son cri est à la fois déchirant et navrant vu qu'il se veut strident mais au vu de sa condition et de l'état de sa bouche, elle a du mal. On dirait à la limite qu'elle est en train de vomir en hurlant de douleur.

Je ne reste cependant pas sous elle. Accrochée comme elle est au plafond à essayer de m'envoyer des lames jaunes générées par cet anneau, je suis en mauvaise position pour contre attaquer ou même simplement me défendre. Cependant, alors que je m'apprête à trouver le moyen de la contrer, dégagée aux arrières pendant que les membres de mon équipe restants la tiennent en respect, je vois une partie des troupes de Nomaton se ramener avec l'un de leurs capitaines à ma droite. Il me désigne la dénommée Grail et la mocheté d'un geste nerveux.
« Virez-moi ces choses de notre vaisseau avant d'enclencher un incident qui fera passer le fiasco du premier...
- Vous protégez votre vaisseau et je respecte ça. Mais juste un conseil ... ne me menacez jamais capitaine. »
Je me suis détournée de la cible, et me retrouve face au capitaine afin de le couper dans ses ordres et lui rappeler qu'il n'est pas en position de demander quoi que ce soit. Ses hommes pointent leurs armes devant moi. Il se ragaillardit.
« Ou sinon ?
- Ou sinon je m'apprête à faire ce que la chose à pas pu faire, c'est à dire exploser cette aile. Et je tapisserai de mon crachat ce qu'il en restera. »
Il se calme enfin. Bien. Je déteste ces gradés de Nomaton qui se prennent pour plus haut qu'un pirate qui vient les aider alors qu'ils sont profondément dans la mouise. Alors ils ont intérêt à réfléchir vite et bien. J'ai les poings qui me démangent et une saloperie hystérique à mettre à terre avant que le vaisseau soit complètement massacré par les attaques extérieures. Il hésite.
« Je ... vous avez raison. Ce ne sont pas elles le problème. Elles sont bien trop faibles par rapport à cette chose. À elle.
- Qui. »
Je déteste les devinettes.
« Moi. »
D'un claquement de doigts, nous voyons tous mocheté finir gelée, avant de se désintégrer d'un simple claquements de doigts. Son anneau tombe à terre, enseveli sous cette poudre blanche. Anneau rapidement récupéré par cette nouvelle tête. Blanche. Trop blanche.
Spoiler:
 
Elle semble ravie de s'emparer de l'objet et le passe immédiatement à son index. Délicate mais imposant autant un froid immense qu'un malaise qui vous retourne les tripes. C'est une pure sadique. Des éléments cristallins viennent l'entourer afin de la protéger d'éventuelles attaques. Des cristaux blancs et bien coupants.
« Ohna, ancienne prêtresse de Nomaton. Les Yellow Lantern m'ont promis la liberté en échange de mon ralliement à leur cause. »
Je manque un rire mauvais. Libre en se ralliant à une cause. La contradiction de certains est vraiment risible. Mais elle m'ignore pour faire face à Grail et lui montrer l'anneau à son doigt pendant que des cristaux se mettent à léviter au dessus de sa tête.
« Et ma première mission est de la tuer. »
Je ne sais pas si Grail a vu ce qui lui pend au dessus mais ça ne me dit rien qui vaille. Car je viens de remarquer que trois gars de Nomaton sont mort, ainsi que deux membres de mon équipe et un autre gars qui a tenté de s'interposer pour sauver dame peau grise. Sérieusement. Comment la création a pu avoir l'idée de concevoir des gens pareils traînant de tels pouvoirs ? Il faut vraiment être Grakh.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Jan 2019 - 13:04
 « Eh, Ohna ! Prends ça dans la tronche ! »

Le coup de poing de Grail est formidable, plus puissant que tout ce qu'a pu connaître l'ancienne prêtresse durant toute sa vie. En elle coule le sang des Amazones, fier et indomptable, ainsi que celui du tyran Darkseid, surpuissant et éternel. Malgré son côté redoutable, Ohna ne peut résister à une telle attaque ; la nouvelle Yellow Lantern est projetée contre une cloison, déformant le métal sous le choc. Des cristaux volent en éclats, et elle pousse un grognement de colère.

Pour la New Goddess, ce n'est jamais qu'un adversaire de plus ; elle a affronté bien pire en son temps.

 « Fille de Darkseid... tu n'as aucune idée de ce que je peux faire. C'est ta dernière chance. Laisse-toi mourir maintenant, ou... »

 « Ou quoi ? Tu vas m'enfoncer ton anneau si profond que ça ressortira par le nez ? Try me, Beyoncé. »

L'affrontement fut probablement un spectacle de toute beauté et de toute violence pour les autres personnes présentes ; la Yellow Lantern usa de tout son arsenal pour tenter de capter les peurs et les doutes de son adversaire, en vain. A côté de ça, Grail assénait coup sur coup, répliquant à ceux qu'on lui envoyait aussi bien qu'elle s'amusait à tout détruire autour d'elle.

L'ancienne prêtresse pensait peut-être qu'avec son nouveau jouet, elle pourrait vaincre aisément son adversaire. Remplir sa part, détruire la menace, sauver les restes de son peuple. Mais elle ignorait plusieurs choses, dans son calcul. Premièrement, Grail était probablement la NG la plus puissante encore en vie actuellement. Deuxièmement, elle savait mieux que quiconque ici comment lutter contre un Lantern, ayant passé jadis des semaines à tenter de maîtriser le pouvoir d'un anneau. Et troisièmement, elle se moquait bien des répercussions de son combat sur le reste du vaisseau, là où Ohna tentait de ne pas endommager les cloisons.

 « Ta mort apportera la sécurité pour les miens ! »

 « Ça marche ! Mais avant, laisse-moi te montrer qui... »

Une secousse ébranla alors le vaisseau, dont toutes les lumières s'éteignirent subitement. La gravité se désactiva aussi, obligeant les occupants à flotter et à s'agripper à quelque chose pour éviter de s'écraser sur les parois. Des chocs sourds se firent ensuite rapidement entendre, puis les grincements d'une coque en mauvais état... et qui se disloque d'elle-même.

Grail tapota l'oreillette, à son lobe droit.

 « Rapport ! »

 « Vaisseau nomaton désactivé ! Une charge IEM a explosé dans un des hangars. Un vaisseau armir l'a percuté de plein fouet... et... enfin, bon, le choc a sectionné les deux vaisseaux. »

Sérieusement ?

 « C'est une plaisanterie ?! »

 « Non maîtresse. Nombreuses avaries sur votre moitié du vaisseau nomaton. Gravité coupée, système de survie inopérant dans certaines sections – non pas que vous en ayez besoin spécialement – et... »

 « Et quoi ? »

Un court silence lui répondit. La phrase qu'elle entendit par la suite lui arracha une grimace de dégoût.

 « Pour faire simple, l'intégralité de l'équipage nomaton sur l'autre section du vaisseau est décédée. Sur votre moitié... disons que la plupart ressemblent à des crêpes, maintenant. Et vous avez toujours un problème de Yellow Lantern. »

Effectivement. Sauf que cette dernière, enragée et hors de contrôle, se jeta sur Barda.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 13:14
L'étendue d'un sacrificeBig Barda & Grail Il y a pas à tergiverser. En résumé ? C'est le bordel. J'aime ça, dans un sens vous pouvez pas savoir ô combien j'aime ça. J'ai beau être des fois ce modèle qu'on appelle pour régler des problèmes dans les galaxies, je reste une pirate. J'ai peu de principes, au delà de ceux qui me retiennent quand à la survie de mon équipage propre ou bien de ceux qui nous permettront de voir le prochain jour poindre. J'aime voir ces gens de Nomaton raquer, alors qu'ils se pensaient garants de principes soi disant plus hauts que les notres. Nous, de simples pirates barbares qui ne pensent pas à leur prochain. Jouir du sang du conflit peut paraître barbare mais je me fous indubitablement de la pensée générale tant qu'elle sert un certain intérêt. On sauvera quelques membres de cette fichue civilisation mais ce ne sera pas sans nombre de sacrifices; à commencer par celle qui a cru bon de se retrouver en liberté en se ralliant à ces faiseurs de lumière jaune qui donne la gerbe.
Je n'ai aucun mal à parer la charge de la furie. C'est comme encaisser un énorme géant faisant de la glace en plein sur mes bras. Je sais qu'elle m'a chargé armée, et déterminée comme elle est d'en finir, elle n'a pas hésité une seule seconde à me vendre de son pouvoir de glace et de l'allier aisément à ses nouvelles capacités. Je sens mon armure craquer au niveau de mes protections de bras, merde. Fichue arme longue. Fichu anneau à lumière dégueulasse. Heureusement, mes hommes sont derrière, équipés de leurs masques à oxygène et profitant de la perte de gravité pour en mettre plein le faciès de cette cinglée. Ça la déstabilise quelque peu mais je leur dis de s'occuper des derniers survivants avec le reste des troupes qui ont réussi à sortir le plus gros de cette civilisation avant la désintégration de l'autre partie du vaisseau. Mais on a eu quelques pertes, il fallait s'y attendre. Je ferme les yeux et encaisse le temps de trouver une solution à ce foutoir, mais rien ne me vient. J'encaisse juste ses assauts en espérant que mon armure ne lâche pas le temps que. Soudain, j'entends ma boîte mystérieuse émettre des sons et au fur et à mesure, je ne sais pas pourquoi, alors que mon adversaire continue ses assauts, je sais d'instinct comment la contrer. J'attrape à pleine main son poing contenant l'anneau et je n'hésite pas une seule seconde : son poing craque, ses os craquent et je l'entends hurler sa douleur à mesure que je transforme son membre en bouillie sans qu'elle ne puisse effectuer rapidement un contre. Je la regarde dans le blanc des yeux pendant qu'elle lutte avec l'écume qui semble lui sortir de la bouche sous l'effet de cette intense douleur :
« Tu sens comme ça fait mal ? Tu en veux encore ? »
J'appuie de plus belle et elle hurle. Jusqu'à ce que je disloque son doigt du reste de son corps dans une giclée de sang bleu azur. J'ai l'anneau en main. Elle, se remet à générer un nouveau doigt, comme ça. Mais qu'est-ce que c'est que ces pouvoirs de ... je vais rester calme. Je serre les dents et je la regarde s'esclaffer avant de me lancer son haleine fraîche dans le minois, et enchaîner avec une salve de pics sortant du sol. Je me retrouve éjectée, puis plaquée à nouveau au sol et bordel par les sept, ça fait un de ces mal ...
« Toi aussi, tu sens comme ça fait mal Neo déesse ?
- Hein ?
- Ne joue pas les ignorantes, Big Barda. Je te connais et tu me connais. Nous nous sommes déjà vues. Toi, tes furies. »
Mais elle parle de quoi ? Elle a beau me dire que je suis une Neo Déesse, me regarder avec une certaine envie et me pointer sa lame de glace, rien ne me vient au niveau de son faciès, et je me rappelle encore moins qui sont ces Neo dieux. Je sais que je n'en ai jamais fait partie ... je crois ? Ses paroles sèment soudain le doute en moi mais ça ne m'empêche pas de lui sauter dessus, de l'attraper aux cuisses et de l'envoyer dans l'une des immenses fissures du Callysto. Malheureusement, ça ne lui suffit pas à cette furie et elle revient à l'attaque en essayant de me transpercer de son arme. J'ai juste le temps de prendre le fusil à pompe et de lui tirer dessus en pleine cuisse. De nouveau du sang bleu s'en échappe avant de revenir auprès de sa propriétaire sous la forme de flocons. La folle se décide à me lâcher et retourner vers son principal objectif mais je suis aussi rapide qu'elle et je lui assène un énorme coup de poing dans le dos. La voilà expulsée à son tour vers d'autres parties du vaisseau encore en un seul morceau si l'on puis dire.
« Qui que tu sois, il va falloir qu'on fasse équipe. Tes joujous qui font une lumière plus agréable que celle de ce fichu anneau, et ... »
Je souris, sortant mon bâton doré pour commencer à mettre à mal certaines canalisations à coups de salves. De la matière bleue semble sortir des conduits, au bord de l'explosion :
« ... mon sens de l'improvisation. Je te laisse deviner ce que ça va faire quand tu te décideras. »
Elle n'arrivera pas à semer le doute en moi. Je sais où est ma place et j'ai bien l'intention de la garder. Qu'ils cuisent où se fassent refaire le fondement ces Neo Dieux, moi je suis Barda, une pirate, une exilée qui n'a que faire de son passé.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2019 - 11:44
Grail sentit un sourire illuminer son visage ; c'était idiot, mais pourtant elle trouvait cette nouvelle Barda beaucoup plus intelligente et intéressante que l'ancienne. Débarrassée de son Mister Miracle, semblait-il ; et c'était bien mieux ! Il y avait peut-être moyen de se servir de ça, sur le long terme.

Pour le moment, de toute façon, les deux femmes devaient faire équipe pour s'assurer qu'il n'y aurait pas plus de problèmes que ça à l'avenir. La fille de Darkseid tourna son regard incandescent vers les tuyauteries et les cloisons, plissant le front sous la réflexion.

 « On va faire simple. Sans gravité, et avec une moitié de vaisseau à la dérive, elle va forcément être très très colère et tenter de venir nous casser la figure. Donc, tout simplement, je vais aller la chercher. Continue ce que tu es en train de faire, Barda, et... »

Elle n'eut pas le temps de continuer, car la cloison et les conduites explosèrent alors dans une intense lueur dorée. La Yellow Lantern revint à la charge, plus furieuse que jamais, et crachant du sang bleu par tous les pores de sa peau. Un puissant éclat cristallin de lumière jaune dans la main, elle s'apprêta à l'asséner sur Barda.

Grail réagit instinctivement ; mais pas par souci de sauver sa semblable. Elle avait peu de doutes sur le fait que Barda saurait survivre à un coup comme celui-là, malgré une évidente blessure préoccupante. Mais elle n'aimait pas être repoussée aussi violemment, et surtout, la violence appelait la violence. Elle était née pour se battre. Pour écraser ses ennemis. Alors c'est ce qu'elle allait faire. Saisissant fermement sa lance, l'Amazone se propulsa à l'aide de ses pieds, et brandit son arme en direction de la créature de Nomaton :

 « ZEUS ! »

Toute sa rage invoqua la puissance du dieu suprême de l'Olympe... et un éclair aveuglant, bleuté, fonça en direction de la Yellow Lantern. Cette dernière reçut le coup de plein fouet, créant un trou calciné béant dans son torse et la propulsant contre une cloison. L'absence de gravité la fit tournoyer encore un bon moment...

… avant que soudainement le vaisseau se mette à se disloquer et à grincer.

 « Maîtresse ! La vaisseau, il... »

 « Je le vois bien, merci ! »

Il fallait qu'elle se sorte de là... mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Tout était en train de se casser la figure ; le vaisseau, ou ce qu'il en restait, se disloquait sous les dégâts et sous les tirs répétés qu'il subissait. Les derniers membres d'équipages mouraient dans le froid de l'espace, tandis que l'unité personnelle de Grail avait déjà passé l'arme à gauche. L'équipe de Barda ? Aucune idée, mais ce n'était pas le plus important.

Le plus important, ce fut ce qui vint juste après : l'autre moitié du vaisseau, qui allait les heurter de plein fouet dans quelques secondes.

 « Fait chieeeeeeer ! »

Elle saisit par instinct ce qu'il y avait de plus proche ; le bras, ou la jambe, de Barda, elle n'en savait rien. Du moment que ce n'était pas une partie sensible de son corps. Elle se concentra intensément... et les téléporta.

Pour atterrir sur l'autre morceau du vaisseau, et assister, impuissante, à leur impact imminent.

 « Meeeeeeeeeeeeerde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 1 Mar 2019 - 20:10
L'étendue d'un sacrificeBig Barda & Grail J'ai l'air passive dans ce qu'il se passe, je l'avoue je ne connais rien de ces infoutus Yellow Lantern. Je n'en ai pas l'impression et c'est bien la première fois je pense que ces trucs arrivent par ici, dans ces secteurs. Ce que je sais, c'est que si j'en recroise un, je ne lui ferai pas de cadeau; il crèvera en bonne et due forme pour leur copine qui s'est cru assez bonne pour mettre une raclée intergalactique à mon équipe, mais aussi à cette Grail. Ils paieront aussi pour tous ces natifs de Nomaton tués. Je fais peut-être des états d'âme mais je ne suis pas du genre à aimer les tueries en masse de peuple. Généralement, c'est moi qui tue ceux qui veulent tuer ou me tuer, point barre. En me frappant de toutes ses forces et me giclant sa saignée bleue, la seule chose que cette furie a réussi à faire c'est de signer son papier pour un aller simple dans l'espace. J'encaisse le coup en grognant de toutes mes forces, car par Zébel et ses prêtresses conchiées, elle a quand même de la ressource. Grail en profite pour faire ce pour quoi on s'est entendues et même si je fais en sorte de résister à l'impact je ne peux pas décrocher mon regard d'elle.
Je ne sais pas trop comment on dit par chez vous pour dire que quelqu'un vous fait de l'effet avec les bons mots mais moi, je dirai qu'elle a eu sacré impact. Ce n'est pas sur moi fort heureusement, et je prends quand même sacrément mon pied en voyant cette scène. Que. Du. Bonheur. Ça claque, ça frappe, ça hurle, il y a des éclairs et paf ! On a un joli trou dans le bide et une traîtresse de Nomaton qui flotte avec des yeux écarquillés et la bouche tout sauf en coeur. Sauf que ce joli petit coup de Grail nous vaut à côté un léger problème. C'est là que j'entre dans la danse. Je fais pas comme avec Banshee, je fonce pas dans le tas. Elle nous téléporte, gueule, mais je reste là les poings serrés et prête.
« Ouais. »
Merde ouais. J'entends depuis mon communicateur que mon équipe a réussi à sauver au moins une bonne cinquantaine de personnes, ce qui reste de cette civilisation mais ouais. Je vais frapper fort.
« Grail. Je prends la relève. »
Je prends mon bâton en main, je regarde un moment le sol qu'il reste de ces débris de vaisseau. Et j'oublie surtout pas de prendre la troueuse contre moi. Normalement il y aura assez pour nous propulser. Je sors de derrière ma cape mon masque pour respirer dans cet espace complètement pollué par les restes des carburateurs et autres folies de ce géant de l'espace, et ensuite je le serre contre le visage de la grise. Je regarde ce gros morceau qui va exploser sans cesser de sourire. Ouais, ça va faire une explosion. Et je nous propulse en arrière, avec la force générée par l'énergie de mon bâton. Ça va vite, très vite, je sens mon bâton vibrer sous la perte de densité de son point d'impact. Mais ouais. C'est bon. Dès que l'explosion arrive, et qu'on est assez loin de ce foutoir, j'enclenche sur ma ceinture les protections. La déflagration nous arrive évidemment en plein dans le minois, on voit que du chaud et de la flamme de matière instable servant pour le carburant, mais on est vivantes. Je ferme les yeux et je grogne de joie, il y a pas à dire, même si cette mission est foirée en grande partie j'ai adoré ça. On se fait propulser par le reste de puissance fournie par l'explosion et je la tiens toujours contre moi.
« Ça pique les yeux, mais c'est mieux que cette merde de film de guerre galactique dont je ne me souviens plus le nom avec la partie romantique à en faire gerber son déjeuner un drak des glaces. »
Ouais des fois il faut bien tester des trucs pour se distraire sauf qu'on adhère pas tous au goût des autres. Cette fois là, je crois que j'arrêtais pas de commenter le film et d'autres m'ont suivi. Enfin bref : La vie de pirate ça implique de voir des gens mourir et de trouver un moyen de s'enfuir un temps d'un système, de se battre contre ce système, ou bien de payer ses dettes quand ce genre de cas vous arrive en pleine figure mais eh. On était les seuls à être là pour leur sauver leurs fesses, une cinquantaine pourront témoigner du fait que les Yellow Lantern ont voulu leur peau; et je viens de sauver celle censée gérer un empire avec bonus rester en vie. Je ferme quand même les yeux parce que ça pique ouais; et on a pas fini de flotter le temps que le vaisseau nous ramène en périmètre de sécurité.
« Je te tiens jusqu'à ce qu'ils nous ramènent, si tu veux bien. On a encore des vaisseaux à neutraliser. »
Je n'ai pas dit mon dernier mot concernant les attaquants et j'ai sacrément envie de récupérer certains de leurs éléments offensifs. Le vaisseau arrive quelques secondes après en mode furtif pour nous récupérer via la matière de la protection qui nous entoure et on se retrouve les pieds sur un vaisseau cette fois bien stable. Je remarque cependant que je colle Grail d'un peu trop près quand on peut enfin souffler. Et quand je dis près, c'est armure contre armure et pression sur sa taille. Je relâche la pression et je me dégage, pendant qu'on me fait un bref rapport sur l'état des derniers représentants de leur espèce.
« Bien. Ok. Mais on en a pas fini les gars. Et vous savez à quoi je fais référence.
- On rejoint nos deux autres vaisseaux et on leur refait les trous de la taille du trou de Qasar ?
- Ouais. On leur refait les trous de la taille du trou de Qasar. »
Qasar c'est un trou noir, pour votre culture. Je vous laisse imaginer le reste. Les gars sont contents, ça se fait des épaulées et ça gueule ses jurons et ses prières préférées. Certes on a quelques pertes mais on se laisse pas abattre. On aura le temps de faire le deuil plus tard et de les honorer comme il se doit. Je me tourne vers Grail tout en retirant les pans de mon armure de touchés par l'affrontement.
« Si t'as envie de participer au final tu es la bienvenue. Avec nos pertes on a de la place aux commandes des lanceurs. Je viens d'y penser, vu que tu as su me montrer comment tu sais viser. »
Je me demande bien si elle sait viser dans d'autres catégories. Je lâche un petit rire mélangé à un grognement. Ouais, j'ai bien envie de voir ça.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Mar 2019 - 11:52
Intriguée par cette nouvelle Barda, Grail haussa une fois ou deux les sourcils en l'observant. Non pas que leur petit moment buste contre buste fut désagréable – bien au contraire... - mais parce qu'elle en avait le souvenir d'une ennemie, d'une rivale presque. Les deux New Goddess s'étaient affrontées à quelques reprises, et l'hybride avait elle-même tenté de tuer Mister Miracle quelques mois auparavant. C'était un sentiment étrange, et presque nouveau en fait, de se sentir intrigué par une autre personne. Mais depuis la mort de sa mère, la fille de Myrina tentait de faire autre chose que la guerre.

Elle essayait vraiment d'écouter la part amazone de son âme. Et sa curiosité, dans le cas présent, ne l'empêchait pas de reluquer allègrement et sans la moindre gêne les formes de Barda, soigneusement mises en valeur par son armure.

 « T'es allée à Qasar ? Et tu es revenue sans difformité ? Impressionnant... il paraît que certains ont vu des élongations anormales de parties de leurs corps, en allant là-bas. »

Elle se tait, avant d'en rajouter de trop. Pas par gêne... mais par méfiance. Cette nouvelle Barda avait l'air assez pointilleuse sur le sujet de sa mémoire ; se rappelait-elle donc de rien ? Après tout, elle ne semblait pas l'avoir reconnue, alors qu'il était difficile de la confondre avec quelqu'un d'autre. Grail était intelligente, et savait quand même être prudente quand il le fallait. En l'occurrence, aguicher plus que de raison la New Godess à ses côtés n'était pas la bonne solution.

Mais très vite, un sourire mauvais vint tordre les traits de son visage. La mention d'une bonne bagarre lui faisait toujours plaisir. Elle fit craquer ses doigts pour montrer son contentement à cette idée, avant d'ajouter :

 « Toujours partante pour un peu de sauvagerie. Et après ça, toi et moi, faudra qu'on ait une discussion. Parce que moi je me souviens de toi, et toi tu te souviens pas de moi. Et j'ai horreur que les gens se rappellent pas de moi. Oh, et si on l'emporte, je vous offrirais à tous une bonne récompense, en bonne et due forme. »

Un petit clin d’œil provocateur suivit sa remarque, avant qu'elle ne commence à se remettre en condition d'affrontement. Elle n'était pas trop familière avec les armes à distance, préférant largement affronter son adversaire au corps à corps et le pulvériser d'un bon coup bien placé. Mais s'il le fallait... elle s'en sortirait très bien et ferait un carton.

Avant de s'éloigner, elle jeta un dernier coup vers Barda, ne se gênant pas pour l'observer de dos. Et quelle vision !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

6ML : Le dernier vol du Callysto (Grail)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Dernier des Mohicans : Topic Officiel
» Dernier soleil
» Le Dernier Testament du Christ à ses Disciples
» Un dernier coucou avant mon départ!
» [Adams, Douglas] H2G2 - Tome 2: Le dernier restaurant avant la fin du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-