[6 ML] L'ivresse de trop.

Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 18:10
Une journée à Central City tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, avec son lot de petits évènements, de choses ici et là sans que ça soit très... Notable. C'était trop parfait, en tout cas selon un homme qui avait atteint son rêve, Cold avait plein d'argent, le tout sans avoir eu à passer un pacte avec qui que ce soit. Juste de l'argent prêt à être dépensé et c'est ce qu'il faisait depuis tout ce temps... En alcool.

Cold n'était pas heureux, il était même plutôt tout le contraire du mot heureux. Alors qu'il avait toujours fait des vols, des braquages et tout un tas de trucs pour avoir de l'argent, il n'avait plus besoin de ça... Cela ne comblait pas son coeur et son esprit. Certes au début il avait le sourire mais très vite après quelques jours à dépenser avec les autres Rogues... Snart n'avait plus rien d'un homme content. Et quand un homme a l'alcool facile avec de l'argent, il est inévitable qu'il finisse par dépenser de l'argent pour combler ce qui lui manque.

Léonard restait longuement silencieux à boire encore et encore dans le repaire des Rogues quand il n'y dormait pas tout simplement. Son état n'était pas passé inaperçu par sa famille et c'est presque en l'obligeant que leur chef du sortir avec une bouteille à la main. Sa marche incertaine, le pas lourd et lent, l'homme ne savait pas où se rendre et à vrai dire... Il ignorait où ses pas le conduiraient en pleine nuit.


[6 ML] L'ivresse de trop. 1546535308-rco009

Il trébucha légèrement quand il se rendit compte qu'il se retrouvait face à l'endroit qui lui faisait remonter tout le ressentiment qu'il avait noyé sous des litres d'alcool pendant un long moment ; le musée Flash.

De tous les endroits, il était tombé sur le pire pour lui. Mais au lieu de s'en aller, Cold ne se priva pas de s'y diriger avec une intention bien précise, usant de son arme pour briser la porte d'un coup de pied maladroit qui le fit presque tomber sur le coup. Il remarqua à peine qu'il s'était blessé légèrement à l'épaule avec un des éclats de glace sur les rebords, le faisant grogner dans son ivresse.


-Tu vois Flash... ? Chuis blessé... Par ta faute !

Une gorgée et le voilà à partir dans les couloirs à regarder péniblement tout ce qu'il aurait avant pas vraiment fait attention mais avec tout ce qu'il y a eu... Cold en avait marre. Allant jusqu'à une statue représentant celui dont il avait de l'estime et du respect, il ne put retenir un cri de colère et jeta sa bouteille dessus qui se fracassa en morceaux. Dos contre un mur, il se laissa tomber et replia ses jambes sur lui-même.

-Chuis pas heureux... J'y arrive pas...


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 109
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 5 Jan 2019 - 11:27
Pride and fall.



"Je pense que je devrais briser la glace."

La voix du Piper résonna dans la galerie du muséum. Il regarda la figure hébétée de celui qui osait se prétendre le chef des Rogues. La silhouette du musicien, appuyée contre un angle de mur, avait une certaine superbe à contre-jour. Un clapotis de pas semblable à une petite marée de vermine à poils vint à son niveau.

[6 ML] L'ivresse de trop. 334603482541600932bcb1fae78e6f16--geek-stuff-flash

"Les rats du musée m'ont prévenu qu'il y avait une infraction."

Techniquement bien sûr, il n'y avait aucun rat qui résidât dans le Flash Muséum. Ceux qui avaient émis les couinements d'alerte surveillaient les toits et bouches d'égout alentours. En lui-même, Hartley avait espéré une visite d'un des Flash, l'occasion peut-être de ressentir à nouveau les frissons de l'action sur le terrain aux côtés de quelqu'un qui avait du sens et de l'importance. Les chances étaient plutôt en faveur d'une émeute anti-Flash ou de jeunes éméchés ayant choisi un lieu de squat abandonné en ces lieux vu la cote d'amour du bolide en ce moment. Jamais il n'aurait imaginé retrouver ici son ancien leader, rat des villes et indécrottable fana de hockey, Léonard Snart.

"Leo, tu es ici dans un lieu sacré et ta prière a été entendue. Le chantre que je suis pourrait te donner disons... Un tuyau ou deux, sur la mélodie du bonheur."

Cliché, cliché et re-cliché. Mais c'était entendu que le musée Flash était fait pour les choses un peu classiques. Et puis, Hartley aimait les classiques.

Snart avait été vu lors de la bataille finale six mois plus tôt à Washington DC. C'était peut-être loin d'un team-up avec un speedster honoré par la ville, mais au moins lui il avait été quelqu'un face à Darkseid. Lui il avait cru que l'humanité avait quelque chose de bon à confronter au dieu du mal. Le pauvre joueur de flûte quant à lui s'était persuadé que seule la manipulation pouvait amener la race humaine à triompher face à la tyrannie d'Apokolips et à la corruption virale. Il avait perdu sa foi, et depuis trop longtemps espérait la retrouver. Le temple de Flash était un lieu où contrairement aux apparences, il attendait encore de pouvoir avoir une épiphanie.

"Que dirais-tu de contempler notre passé commun ? Les Rogues, n'est-ce pas. Une idée simple, et pourtant tant de règles. Des limites. Un cadre construit pour maintenir ton idée du criminel en col bleu. Et quand ça réussit ? Quand tu perds ton cadre ?"

La galerie des Rogues. Bien sûr, la plupart des armes et uniformes exposés ici étaient factices. Certains étaient réels, mais verrouillés et indiscernables des copies.

[6 ML] L'ivresse de trop. Statues

"Un égomaniaque, un lâche, une blague ambulante,... Sérieusement, tu espérais un échec. Sans parler de ramener dans la bande ta propre soeur, capable de te tirer en arrière, et ton opposé thermique. Et tous ces pouvoirs... Tu espérais secrètement ne pas contrôler ce groupe de timbrés surpuissants. Les Rogues ont toujours été ta prison, pas Iron Heights. Ton souhait de te faire punir pour de bon."

Dans la voix du Fifre, pas d'animosité. Juste un ton dur mais presque amène. Une humanité froide et honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Lun 14 Jan 2019 - 6:22
La vision dans le vague, une expression d'homme dans la brume mais encore assez lucide pour comprendre ce qu'il lui arrivait et apte à prendre des décisions mais dont le corps semble comme anesthésié. Voilà comment était actuellement l'homme en bleu alors que la voix de quelqu'un de bien familier lui revenait dans les oreilles, le faisant presque tiquer bien qu'il n'ait même pas la motivation pour donner une réaction au-delà du simple fait de le remarquer.

Il voulut prendre appui pour se lever mais constant la lourdeur dans ses jambes, il laissa tomber l'idée de se relever pour le moment, de toute façon même si la police débarquerait, il se laisserait capturer sans opposer de résistance. L'homme était depuis un moment vaincu intérieurement, n sachant même pas si chercher une forme d'aide fut dans ses prévisions ou espérances.

Mais en l'écoutant, Léonard ne put se retenir de montrer une grimace, non pas parce qu'il détestait ce que Pied Piper lui racontait, mais parce que cela le faisait réfléchir... Et réfléchir à ce moment-là ne lui faisait pas plaisir, pas en imaginant que derrière tout ça se cachait une raison aussi... Aussi...


-Ca y est... ? T'as terminé de raconter tes... Conneries ? J'vais te dire comment... Je vois les choses... Les Rogues... Flash... Central City... Les règles de la famille... Toutes ces choses...

Relevant la tête pour la caler contre le mur à son dos, il ferma les yeux en rassemblant tant bien que mal ses pensées à travers les brumes de l'alcool. Entre ce qu'il savait, et ce qu'il tentait de vouloir faire comprendre, le fossé se voulait immense mais pas impossible à combler. Et pourtant il allait parler, peut être avec une absence de sens totale mais il allait quand même le faire, et ce jusqu'à dire tout ce qu'il lui passait par la tête.

-Tu vois... Quand un petit garçon se fait frapper encore et encore par un homme qui lui apprend que les émotions sont une faiblesse et qu'au final il doit... S'en aller pour ne plus y être... Il fait comme il peut... Et quand il rencontre des gens... Avec qui il sait qu'il peut agir en... Veillant les uns sur les autres... Alors c'est une famille... Voilà ce que sont les Rogues Pied Piper... Voilà la vérité... Et là on a tout ce qu'on voulait... Plein d'argent... On s'amuse... Pendant quelques semaines... Et on voit que ce n'est pas ce qu'on voulait... Juste de l'argent... On aime ça mais juste en avoir comme ça non... Ça ne me satisfait pas... Flash était celui qui nous freinait à chaque fois, alors on devait réfléchir à des plans... Encore et encore... Ça rendait le tout pimenté... Une sorte de jeu où on se cherchait... Et Flash a tout gâché et s'en est pris à ma famille... Ma soeur... Il a fait la seule chose dont j'avais pleinement confiance en lui pour ne pas la faire... Je l'ai vu... Dans un lit et qui avait les yeux fermés... Elle était là... Lisa... Et ne bougeait plus... J'ai cru la perdre... Et les autres aussi... À cause de Flash, j'ai perdu confiance en lui... Lui qui était comme un pote...

Il resta dans le silence pendant de longues minutes, semblant peser le poids des mots qu'il avait utilisés jusque-là. Non il ne regretterait rien mis à par avoir mis sa pleine confiance en un homme qui la lui brisa sans l'once d'une hésitation. De l'incompréhension laissa place à la colère, de la colère à la rage et enfin, au doute et à l'incertitude ainsi qu'à la peine.

-Les Rogues sont une prison ? Je vois là... Juste ma famille qui croit... Aux règles et qui... Se protège... Et mon souhait... Mon souhait....

Cold eu un sourire, un de ces sourires qu'il ne montrait que quand il était d'humeur à retourner une ville pour en extirper que bien plus d'argent.

-Mon souhait c'est... Que Central City soit notre ville et à personne d'autre... Que le casse le plus génial et le plus incroyable y soit à jamais retenu dans l'histoire où Captain Cold et ses Rogues ont frappé ! Qu'on puisse voir les journaux et qu'on se dit que ces types sont les meilleurs voleurs... Au diable les dominations du monde... Les plans pour tout détruire... Les Rogues prennent ce qu'ils veulent et en tirent un maximum d'argent... Tu m'as ouvert les yeux... Avoir de l'argent c'est bien... Mais encore plus... C'est mieux... Et qu'on tente de nous arrêter... Tant mieux... Cela rend la chose plus savoureuse... Central City est à nous... Flash peut partir à présent... Les Rogues au sommet de Central City !


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 109
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 22 Jan 2019 - 12:15
Le Fifre n'en revenait pas. Snart, défenseur de la planète six mois plus tôt, n'était qu'un ivrogne sans recul qui n'aurait pas su trouver son trou de balle si on lui en donnait la direction. Il se croyait pote avec Flash ? Franchement il trouvait ça insultant. Green Lantern à la limite, mais un enfoiré débilos comme Cold ? Rien que l'idée lui filait des boutons. Machinalement il se gratta le visage. Preuve qu'il n'était pas aussi moralement évolué qu'un Flash. Et cette andouille confondait la gentillesse de Flash avec un jeu enfantin. Il explosa.

"Pimenter les choses? Avant Flash, tu n'étais rien. Je ne parle même pas du fusil cryogénique. Tout ce que tu avais, c'était une paire de lunettes un peu stylée et un avenir comme résident régulier du système carcéral. Il est la figure d'autorité mesurée que tu n'as pas trouvée en ton père. Il est la raison pour laquelle ton sens brisé de la famille a fini par te mener quelque part. Ton nouveau départ, et j'ai fait partie de tout ça qu'on le cautionne ou non."

Si ce lieu était bel et bien sacré pour Hartley, c'était aussi qu'il était un rappel. De ses propres erreurs, des grandes oeuvres des bolides héroïques... et parfois, c'était le seul endroit où il était sûr de trouver Flash. Flash, l'identité d'un ami, de plusieurs qui étaient devenus comme une famille pour le flûtiste. Mais la réciprocité de ça n'était pas une évidence à tous les jours. Venir ici lui rappelait pourquoi les Flash étaient trop occupés pour lui. Pas parce qu'ils étaient trop bien pour un ami presque insignifiant et souvent malaisant. Simplement par le pur poids des responsabilités de héros iconique local et les valeurs qu'ils soutenaient. Le fils des Rathaway était à peine digne d'une note de bas de page, mais Flash était un nom qu'il ne pouvait pas laisser ternir.

"Tu lui attribues les souffrances de ta sœur ? Attends, pause, hein. Sérieusement. C'est du lourd, esquimau. Pas à Top, pas à Mirror Master ou Chillblaine ou au Confiseur Jack Monteleone ? Désolé mais sans vouloir dédouaner mon ami, ta petite sœur a subi de graves influences et ça sans non plus parler de toi ou de votre père violent. Elle se droguait, Snart. Les mecs la traitaient comme le Joker a traité Gaggy et Harley Quinn. Tu n'as pas pu la protéger alors qu'elle était peut-être même ta raison de commencer tout ça. Ça arrive. Mais reporter la faute sur Flash? Tu t'es cru au lycée à accuser les surveillants de ne pas assurer la sécurité des gosses turbulents? Grandls, Léonard. Tu vaux mieux que cette mesquinerie. Beaucoup te voient comme un chef de culte avec les Rogues, alors quoi tu veux tomber pour chacun de leurs crimes ? C'est ça pour toi un monde juste ?"


Il enfonça son doigt dans le poitrail de Cold mais pas le vrai, la statue. Un type qui à l'époque l'avait fait marcher dans ses projets. Et tout ce temps, le type n'était qu'un gosse mal léché qui voulait juste jouer au cowboy et au brigand. Famille, mes fesses.

"Continue de vivre dans ton monde sans conséquences, Cold. Va organiser tes casses. Tu sais quoi je m'en fous. Mais que je ne te revoie pas venir chouiner dans ce lieu sacré et insulter mon ami."


Tandis qu'il étendait ses bras pour désigner l'ensemble du musée dans lequel ils se trouvaient, les braillements de manifestants anti-Flash le sortirent de l'intimité du moment.


"Crétins. Tous des ingrats... Tu veux aller à leur rencontre pour voir si ta cote de popularité est plus haute que celle du bolide écarlate ?"


Un rictus triste et cruel dérida le visage encapuchonné de Pied Piper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/10/2014
Messages : 312
Localisations : Présent
[6 ML] L'ivresse de trop. 386562Rien
MessagePosté le: Mar 22 Jan 2019 - 20:57
Lieu sacré ? Ha! Quelle religion de dégénéré.

Depuis son passage dans le Shadowpact et la fin de celui-ci Kadabra avait pris résidence dans le Flash Museum. Incapable de retourner dans son époque et surtout privé maintenant de sa magie, il n'avait pas osé retourner auprès de ceux qu'il connaissait. Il passait ses journées à errer dans le musée de jour comme de nuit, utilisant sa technologie du futur pour rester intangible et invisible. Cependant, cette petite réunion de rogues l'avait sortie de sa contemplation.

Comme salutation, il fit une révérence théâtrale.

Alors, Rathaway, toujours dans les jupes de Flash à ce que je vois
. Dit-il avec un regard provocateur.

Puis un regard, désobligeant se tourna vers Cold.

Et Snart, l'ombre de lui-même. Parce que... le monde est contre lui. Tout ça avec votre regard sur le futur. Vous voulez que je vous dise quel impact vous avez sur le futur? Aucun. Absolument aucun.

Cold, sans Flash, tu n'aurais jamais été retenu et puis l'héritage mourra avec toi. Tu veux savoir ce qu'on retient de toi? Un flic, des Renagades, Commander Cold, une pâle copie qui sert l'ordre et la justice. Ils ont ridiculisé, l'essence de se que tu es. Piper? Tu n'es qu'une note de bas de page. Plus un rogue et un héros dans l'ombre de la lumière des Flash. Tu n'es rien, on ne sait même pas donner la peine de te parodier.

L'avenir mes amis, n'est tendre avec aucun d'entre vous, mais ne désespérez pas. Car les choses peuvent changer. Je suis là après tout, et voilà une toute nouvelle donnée qui devrait permettre à la magie d'opéré.


Narcissique à souhait Kadabra s'amusait. Il avait cependant raison, l'avenir n'était dessiné que si on le croyait fixé. Son avenir à lui était celui d'un charlatan peu envier, à peine bon pour les fêtes d'enfants. Maintenant, il allait tout changer, prendre de la hauteur dans la hiérarchie de la vie et comme Cold l'avait dit auparavant, l'important était de laisser notre marque. Il partageait ce désir avec le chef des Rogues, alors que Pied Piper lui, se complaisait dans l'ombre des ses égouts alors qu'au-dessus Flash brillait de mille feux.

Ce n'est pas demain que nous renommerons cet endroit le Rogues Museum.
Dit-il en faisant bouger sa baguette "magique" et transformant l'enseigne intérieure du musée en Flash Museum pour Rogue Museum.

Alors, continuez à vivre au travers du Flash et pleurez votre misère… ou buvez-là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2019 - 13:26
Si l'alcool rendait Cold plus léger et plus enclin à dire tout ce qui lui passait par la tête, il y avait des paroles qui ne le laissaient pas du tout passif. Et entendre quelques mots à propos de son père avait l'effet d'un coup de fouet qui le fit grimper en flèche en ayant le visage qui se déformait sous la colère. S'il avait échoué à tenter de se lever, là Cold prenait tout son temps en fixant celui qui avait osé parler de la personne dont il valait mieux parler en face de lui.

Sa tête se redressa au même titre que son corps, bien décidé à rester debout alors qu'il fit un pas en directement de l'encapuchonné, affichant une expression des mauvais jours, des très mauvais jours.


-Je te jure... Si tu parles encore une fois de mon père... Je vais te démonter la face jusqu'à que tu couine comme ta petite flutte... Vas-y ose encore en parler... J'attends que ça...

Et voilà qu'un membre des Rogue se pointa comme par magie... Et le terme magie avait son importance au vu de la personne qui arrivait : Abra Kadabra. L'entendre parler le fit réfléchir sur ce qu'il expliquait : un Cold qui sert la justice et l'ordre ? La bonne blague, même si en soi Commander Cold avait un certain style comme nom. Mais non, Captain Cold restait son surnom fétiche.

Le visage du chef des Rogues eut comme un sourire, une vision qui lui fut offerte par le magicien, une vision qui avait changé son humeur. Presque avec un pas lent mais tranquille quand il fit face à la fenêtre qui lui montrait le reste de Central City, il tourna la tête vers les deux hommes.


-L'avenir... Je vous donne l'occasion de le prendre en main à ce jour... Je ne vous offre pas une simple histoire parmi celle de Flash mais bien plus... Central City dans le creux de notre main, elle est juste là à nous attendre. Avec Flash qui est bien moins aimé, imaginez que nous ayons Central City rien qu'à nous. L'ultime vol des Rogues... Le chef-d'oeuvre de tout ceci... Une ville entière... Une ville qui souhaite d'avantage nous que le coureur écarlate. Son impopularité est le signe de notre popularité, et après tout n'oubliez pas la règle numéro trois des Rogues : le score... Imaginez ce qu'une ville entière représente. Voilà notre vraie marque dans l'histoire... Soyez avec moi ou bien ne vous mettez pas en travers de ma route... Surtout toi Pied Piper. Choisi ton camp, la famille ou Flash ?


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 109
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 1 Fév 2019 - 18:16
"Le problème, mon vieux, c'est que j'ai de l'édu... Oh, flûte."

Piper haïssait avoir affaire au technomage. C'était un monstre égocentrique qui n'avait que faire de la vie humaine ou des conséquences. Ses pouvoirs étaient une dinguerie. Aucune règle ne s'appliquait à lui. Il était simplement si illimité que ça et son mental encore pire.
L'ex-criminel comprit une chose : Captain Cold en avait une sacrée paire chromée pour composer avec des mégalomanes surpuissants comme Kadabra sous sa direction.

Pourtant, le magicien futuriste fit aller sa baguette et en un tour de main, modifia l'apparence du Musée pour en faire un lieu à la gloire de la grande famille des Rogues. Il sembla d'un coup bien évident au maître de l'hypnose que c'était le chef des Rogues qui avait des ficelles aux mains et que l'autre le manipulait tel un pantin. Un vieux tour d'Abra Kadabra caché par un nouveau. Ici, Piper ne se sentait plus à sa place. Dépassé de talents et de dangerosité par le puissant prestidigitateur, pressé sous la contrainte par le lascar briscard, nié par le présent et l'avenir des Rogues. Abandonné, sans destin manifeste. Sa technologie, inférieure et obsolète face aux designs employés par le citoyen Abra.

[6 ML] L'ivresse de trop. 352px-Desaad

Allons, Apokolips t'a donné un don. Un talent dont ton esprit et ta faiblesse ne t'ont jamais permis de voir l'étendue. Futuriste ne veut rien dire pour le Quatrième Monde. L'Anti-Vie ne connaît pas les limitations de ton monde, petit flûtiste.

Les flash de Desaad, un homme qu'il avait précédemment vaincu, assaillaient son esprit déprimé et défaitiste. C'était les conditions optimales pour l'équation Anti-Vie.

Prenant en main un Diapason spécial qu'il connaissait bien, il le fit tinter contre sa mâchoire. Surpassant les sécurités de la technologie de Kadabra, les deux Rogues en face de lui furent paralysés.

"De telles réorientations appellent à une assemblée plénière."

Il porta sa célèbre flûte à sa bouche pour invoquer les Rogues. Mais...

Non. Pas eux. Pas les anciens. Pas les modèles éprouvés.

Leur loyauté irait aux vilains. Ou même au FBI.

Ça n'était pas envisageable. Pas juste... envers le flûtiste.

Son appel, il irait vers d'autres. Pimenter un peu l'assemblée, ou du moins ses suites. Lorsque le magicien et le captain retrouvèrent leur mobilité, pas mal de temps avait passé. Plusieurs jours où Rathaway était allé accueillir les nouveaux venus, sans les biaiser.

"Voilà... la Famille. Nouvelle génération."

C'était sous l'impulsion de la voix de l'anti-vie qu'il avait balayé les Rogues habituels. Sous l'impulsion de l'anti-vie qu'il avait mêlé ces enfants et novices. Pour être celui qui aurait raison. Pour gagner la bataille pour l'affection de Central City. Pour gagner un pari. Qu'il tentait de truquer.

"Je vous présente la nouvelle vague."

Il avait évidemment honte. Mais Cold et Kadabra étaient les seuls Rogues d'origine à ne jamais, jamais être passés du côté des anges, hormis Mirror Master. Le groupe qui se présentait devant eux tandis que Snart et Abra recouvraient l'usage de leurs membres étaient rien moins que du sang neuf. Issus de Central City et d'ailleurs, de Mosaik ou du fond d'une geôle américaine. De vilainie variée voire pour certains plus orientés sur l'héroïsme hors-la-loi.

"Nouvelle Vague, hein? On a eu une partenaire de ce nom. Je me permets de le rejeter, pas vrai, Heatstroke ?"

La voix émanait d'un des nouveaux membres de l'assemblée. Il ressemblait foncièrement à un Captain Cold jeune adulte sans cryo-fusil. Une jeune femme qui semblait avoir été sa partenaire, volant sous le plafond comme une copie de Firestorm ou plutôt Firehawk une version féminine du feu d'artificune humain, s'appuya sur sa remarque.

"Coldsnap soulève un point. Ce n'est pas la première fois que l'on nous sort de tôle pour endosser une croisade bizarre. Pourquoi tout le monde croit qu'on est si paumés que ça..."

[6 ML] L'ivresse de trop. Latest?cb=20131229212537

Quoi qu'il en soit de la distance qui les sépare, ils exsudaient une certaine complicité et avaient tous deux un air amusé.
Une voix beaucoup plus jeune, néanmoins dénotant de sa masculinité, se fit timidement entendre depuis derrière un pilier de la galerie. Il avait l'air mal à l'aise.

"De... Taule ? Euh, enfin, monsieur Rathaway a dit... il a dit que mon héroïsme avait attiré son attention... enfin... il a loué mes efforts et tout et... quoi, c'est un test ? Je dois trouver un moyen de boucler ce petit monde, hein, voilà, c'est bien ça ?"

[6 ML] L'ivresse de trop. Ethan_Kramer_%28New_Earth%29

Il étendit son corps comme une voile de bateau, atteignant rapidement une hauteur de plafond. Tordant d'une façon dérangeante sa petite tête rousse, il vit les pupilles du Piper s'étrécir calmement. Le joueur de flûte des villes jumelles fit, d'une voix égale :

"N'en fais rien, Ethan. L'énergie que confère la jeunesse te conduit à risquer ta vie pour la communauté. C'est moralement et spirituellement, bien. Mais inconsidéré. Solitaire. Ça dénote un manque de vision et de réalisme. Tu me fais penser à ce que j'aurais pu être. Comme un peu tous ici, à des manières différentes et un peu... amateur. Sans guide tu es autant condamné que tous les autres ici. Sans vouloir offenser aucun d'entre vous. On pourrait vous dire le contraire, mais je ne peux que l'admettre ; il y a ici un pistolero cryogénique qui est doué pour une chose. Garder ses gens en vie. Et le brillant technicien de scène que vous voyez à ses côtés a plein de ressources qui peuvent assurer l'hégémonie sur la ville. Moralement. Du moins, à la façon Rogues, avec les règles qui incombent."

Elongated Kid, alias Ethan Kramer, reprit sa taille et sa forme normale. Il fit une tête très gênée. Hartley venait sans vergogne d'exposer son prénom, une part de son identité secrète. C'était nécessaire. Il était essentiel, le seul avec un véritable compas moral. Il fallait qu'il soit tenu à carreau. Au prix de sa naïveté et de son amour-propre, apparemment. Hartley tenait à s'en convaincre. À rester en contrôle.

"Pas la peine de nous faire un sermon de première année, mec. Moi et sûrement des autres ici, on est bien trop cool pour l'école. Avoir des pouvoirs, c'est faire ce que l'on veut, pas se monter la tronche avec des trucs nazes comme des règles. Métaaaaal, mon gars. Tu saisis ?"

Le petit-fils du Fiddler. Piper ne le connaissait pas vraiment, mais son ancêtre s'était montré coopératif dernièrement en dépit des enseignements démoniaques qui alimentaient sa magie musicale. Qu'il soit bon ou mauvais il était, comme Fiddler, un con. Certains gênes ne partent pas dans la dilution du sang, après tout.

[6 ML] L'ivresse de trop. 6542032-iowa+bowin

Hartley se contenta de hausser les sourcils, l'air agacé et hautain. Il ne faisait que prouver son point. Mais comme son grand-père, il était un type précieux à avoir dans son camp.
Un autre jeune homme avait presque la même attitude que Le Fifre, et pourtant c'était une des curieuses recrues réunies dans la - ou plutôt maintenant l'une - des galeries des Rogues.

[6 ML] L'ivresse de trop. 5516326-screen+shot+2016-11-04+at+12.27.44+am

"Yo, moi c'est Papercut si vous n'le savez pas déjà, et peu importe ce que vient de dire ce nigaud, Sandblaster et moi on est juste super volontaires pour rejoindre les Rogues. Iron Heights ça craint quand on n'a pas de crew. Et si on se fait pincer ensemble... je suis un peu le Michael Scoffield du truc, regardez."

Il finit de pincer le bec de son origami de grue. Sous son regard, l'oiseau de papier s'anima pour venir trancher de ses ailes deux ficelles d'un panneau Sens de la Visite.

[6 ML] L'ivresse de trop. Latest?cb=20170204201935

"Euh, ouais, super volontaires. Fin, on est des badass à l'entraînement, ouais, des bons gars de gang si vous en refondez un. J'ai déjà rencontré Captain Boomerang Jr., il était impressionné, et ça c'était avant le métagène encore. Mais j'ai toujours mon sand gun."

"Cold, Abra, je vois ça comme une expérimentation. Une occasion de prouver que les Rogues peuvent compter. Vous tous, vous pouvez voir ça comme une sorte de groupe d'études. Rogues Rule, initiation ou comment échapper à une condamnation."

De toutes façons, défier Abra Kadabra c'était une sentence de mort. Comme énerver Cold. Il renifla. Oui, cette direction était la bonne. Sans Rogues, ça serait pire ici de toutes façons. Ils avaient façonné le crime sous le leadership de Snart en quelque chose d'éthique presque.

[6 ML] L'ivresse de trop. Samuroids-DC-Comics-Flash-Batman

Un Samuroïd présent, une recrue parmi les autres, se préparait en bon robot à enregistrer les règles des Rogues prêt à les encoder dans son cerveau logique.
Plus loin, en retrait parmi le groupe d'aspirants, une fille qui semblait avoir à peine onze ans se tenait totalement silencieuse, ne sachant quitter Léonard Snart des yeux.

[6 ML] L'ivresse de trop. 6541117-screen+shot+2018-08-01+at+5.42.53+pm

Hartley espérait que cette nouvelle donne serait gérable. Il allait gérer. Il le fallait. Il avait prévu les choses pour.

Soudain, trois figures firent irruption dans le Rogues Museum. Des gens... pour ainsi dire pas conviés. Chillblaine, Tar Pit et Girder.

[6 ML] L'ivresse de trop. 5002032-chillblaine_iv_01[6 ML] L'ivresse de trop. 1448684824_tar-pit[6 ML] L'ivresse de trop. 5722731-grider

Le blond avec un cryo-flingue, Chillblaine, un salaud à la solde de la Famille Monteleone, gueula dans les halls de gloire :

"Alors les nouilles, on veut encore faire joujou dans la ville de notre business ? Barrez-vous de notre cité, ici le trafic c'est nous, et le crime !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/10/2014
Messages : 312
Localisations : Présent
[6 ML] L'ivresse de trop. 386562Rien
MessagePosté le: Ven 1 Fév 2019 - 18:43
Quand Cold parlait, il en eut des frissons, sans mauvais jeu de mot évidemment. Voilà ce qu'il voulait entendre. Un beau projet d'envergure qui était à leur porter. Il est vrai que même si les manifestations anti-flash n'étaient qu'un clin d'oeil dans l'histoire de l'héritage de Flash, cela pouvait leur servir.

Moi, je te suis Cold.

Sa réponse était claire et précise. Il espérait que son intervention provoque ce genre de réaction chez Léo Snart. Cependant, ce qu'il n'avait pas prévu était la réaction de Pied Piper. Il appela à lui toute une batterie de nouveau "rogues" bizarre. Ils arrivèrent tous un après l'autre comme si c'était un spectacle chorégraphié. Kadabra fit lever rapidement un bouclier invisible autour de lui et Cpt. Cold. Il ne savait pas quoi faire, il aurait bien pu tous les tuer, mais c'était une mauvaise idée.

Alors comme ça Piper, tu joues les nouveaux crimelord? Et tu t'associe a des individus comme Girder le violeur, des enfants et... Chillbaine? Vraiment ? Wow, tu es descendu bien bas.


Devant l'équipe B (même C) que Piper avait formée, il y avait quelques choses de désolantes. Il avait vraiment franchi le pas vers "l'héroïsme" et avait choisi de monté cette équipe avec qui, les rogues n'aurait jamais voulu s'associer. C'était des criminels sans honneur, grotesque et bien plus que des voleurs. Kadabra n'avait jamais vraiment apprécier Pied Piper et le voir se retourner contre eux ne le surprenait pas du tout. Pied Piper avait un pouvoir trop important, le contrôle mental. C'était terriblement dérangeant et surtout ça n'avait rien d'une illusion. Contrôler les gens, leur faire faire toute sorte de choses, faire disparaître leur libre arbitre, c'était tout simplement trop pour Abra Kadabra.

On fait quoi Patron? dit-il à l'attention de Cpt. Cold.

Il était prêt à tout, la bagarre, la fuite, ou toute autre manoeuvre évasive, défensive ou offensive. LE problème était que bien que le rooster de criminel monté par Piper était ridicule, il en était pas moins puissant. Il n'était que deux... que déciderait Cpt. Cold?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Mar 12 Fév 2019 - 20:00
Cette journée avait un sacré nombre de rebondissements, certes pas autant que d'autres trucs plus... Étranges. Parfois il suffit d'un petit déclencheur et des guerres, mais là il n'est pas question de guerre pour dominer des mondes ou pour obtenir des pouvoirs qui dépassent l'imagination humaine. Là il était question de simplement pouvoir décider si oui ou non Pied Piper allait rejoindre la famille ou rejoindre le coureur écarlate. D'autant plus que Cold comptait déjà mettre en place son plan pour que Central City éjecte leur ancien sauveur pour que les Rogues soient en tête d'affiche en toute impunité.

Après tout, n'était-ce pas les Rogue qui avaient assuré en bonne partie le fait que la ville ne soit pas remplie de divers bandits en gérant l'envers du décor de Central City ? On dit souvent que Flash fait la belle part mais un homme, aussi rapide soit-il ne peut pas aller partout à volonté. Les Rogues au moins ne se la jouent pas à être pris en photo pour paraître au journal. Oui ils sont des voleurs, des vandales et tout un tas de trucs qui ne ferait que remplir un casier judiciaire jusqu'à le faire déborder. Snart lui s'en fichait au pire, au mieux il disait que ça ne faisait que gonfler le score.

En parlant de gonfler le score, Léonard resta silencieux et avec un visage figé durant longtemps, très longtemps comme si l'information tournait encore et encore dans sa tête jusqu'à enfin saisir l'ensemble de la situation. Le Rogue se mit à trembler et à vouloir se contenir mais tout ce qu'il put faire c'est finir par rire, rire rien qu'à voir tout ce monde réunit, rire par ce qu'il estimait être d'une improbabilité totale. Cold du se reprendre pour se calmer et soupirer longuement avant de faire un bref non de la tête.


-Sérieusement ? Des... Gamins et des irresponsables ? C'est ça ton idée ? Tu me prends pour une garderie ou quoi ? Tu crois que les Rogues c'est une association qui a pour but de récupérer tous les gamins qui veulent juste quitter l'école et que ceux qui veulent juste s'afficher en disant avoir des pouvoirs ? Tu vas me dire que chaque personne ici présente pourrait voler et brutaliser des gens comme ça en toute gratuité ? Tu les crois apte à faire ça ? Sans parler d'aller combattre Flash, la seule chose qu'ils vont avoir c'est un aller simple à l'hôpital et un retour en prison. Rentrez chez vous les gamins voir vos parents, les Rogues c'est pas les vacances.

Mais si Léonard était du genre sévère et refusait qu'une bande d'enfants et de plusieurs personnes qu'il estimait irresponsables, c'était pour la raison qu'il avait évoqué, mais aussi car les Rogues n'impliquent jamais les enfants et innocents. Pour cela, le Rogue tenait à respecter ses règles, et c'était là une des preuves indirectes que malgré tout, Cold n'était pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Il voulait juste en finir avec tout ça, son humeur s'était calmé et plutôt que de saccager cet endroit, il voulait en partir pour décuver, d'oublier un peu ce qui le hante encore et encore depuis des mois.

-Revenez d'ici quelques années et on verra... Les Rogues n'impliquent pas les femmes et les enfants. On verra si vous avez les épaules pour ça.

Presque d'un sourire provocateur, le Rogue était prêt à passer à autre chose, et en parlant d'autre chose, Snart dégaina ses armes. Rien qu'à la voix, il jeta un bref regard à son comparse, cette fois s'il fallait juste expliquer que les Rogues ne font pas garderie, là fallait prouver et montrer qu'ils étaient les vrais maitre de la ville. Et quoi de mieux que de s'occuper de quelques gêneurs ? Enfin même si ça n'était pas que de simples gêneurs, Cold se sentait sûr de lui. Levant lentement ses armes en direction des nouveaux venus, il s'exprima avec provocation.

-Très bien les gamins, leçon n°1 : barrez-vous car ça va glacer sévère. Abra Kadabra, on s'occupe d'eux, ça sera la première étape pour le contrôle de la ville, la concurrence mise de côté. Cette fois j'ai de la frustration à relâcher.


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 20:49
The Shade aimait toujours les musées, c’était à la fois des lieux de culture et de mémoire. Le Musée du Flash était surtout un lieu de mémoire, une mémoire qui lui était chère. C’était l’un des lieux qui gardait la mémoire de ses joutes avec deux flashs, Jay Garrick et Barry Allen. Il gardait un excellent souvenir de ses combats et affrontements qui dans sa pire période de criminel-mercenaire lui avait fourni l’excitation d’un défi. Les flashs et leur speedforces étaient des adversaires qui avaient représenté un défi. Il regardait un de ces vieux costumes qu’endossait un mannequin et une de ses canes brisées. C’était le bon temps quand il s’amusait à faire croire qu’il avait besoin de sa canne pour user de ses ombres. En réalité, la canne était une astuce pour l’aider à être précis et délicat. Contrôler ces ombres nécessitait une concentration et le poids de la canne l’aidait, l’agiter l’aidait.
À l’époque, il fuyait, non pas car il ne pouvait plus user des ombres, mais parce qu’il ne voulait pas tuer par erreur. Tuer ne lui posait aucun problème, certains le méritaient, mais c’était un acte qui devait être réfléchi et assumé.
Il se tourna vers une statue du premier flash, Jay Garrick. Ni ami ni ennemi, Richard Swift le respectait pour tout ce qu'il était. Il était venu réfléchir sur ce qu’il faisait ses derniers temps : les meurtres et tortures qu’il commettait pour retrouver son journal intime et protéger l’identité de certains et sa quête pour ressusciter Hope. Il se demandait ce qu’en penserait son vieux compagnon de jeu. Il aurait pu lui poser la question, mais il n’en avait pas besoin il savait ce qu’aurait dit le Flash. Cela ne lui plaisait pas, il n’aimait pas les risques et renoncer à Hope était presque impensable.
Du bruit, des braillements brisèrent la sérénité du lieu. Intrigué, il rejoignit une scène pittoresque qu’il observa dans l’ombre d’une colonne. Toute une galerie de jeunes criminels flamboyants et un héros suicidaires s’excitaient parlant de gloire, de grandeur et de sacrée. Ils prenaient tous au sérieux il reconnaissait le héros, Pied piper ancien rogue, un de ses clones d’ombre un peu trop indépendante l’avait fréquenter. Il connaissait les jeunots de nom et de vue, mais ne les avait guère fréquentés et il ne se mêlât donc pas à la conversation.
Non, ce qui décida Shade à intervenir fut l’arrivée des autres guignols, un gamin élastique enthousiasmé par la justice et un autre qui s’amusait à abîmer le musée avec un origami. Une équipe de jeune perdue et Pied Piper voulait s’en servir pour un crime moral. Il ne voyait pas en quoi c’était une bonne idée.
Le Captain Cold rejeta l’offre renvoyant tout le monde en quelques mots.
Et encore des nouveaux venus, des mafiosos, ils n’étaient pas recommandables et agressifs.
Ce joli monde voulait se battre dans un musée !
Shade soupira et sortit de l’ombre. Il éleva la voix calme, posée et un peu méprisante. Il s’agissait de la voix de quelqu’un qui regarde des gamins qu’il est obligé de garder malgré lui.

« Messieurs, Madame. Je n’ai rien contre que vous battiez, mais pas ici. Vous risqueriez d’abîmer l’architecture et les lieux et je ne puis le permettre. Je vous demanderais donc de sortir avant que j’aie besoin de recourir à la force. »

Il se tenait droit ses deux mains jointes sur sa cane, ses lunettes voilaient ses yeux et au fur et à mesure que ses mots sonnaient dans la pièce, la luminosité diminuait alors que son ombre semblait se distendre et formait une silhouette cauchemardesque. Plus discrètement, un mince filet d’ombre s’étendait jusqu’au pied du jeune Ethan, prêt à le soustraire au danger.

[HRP]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 07/04/2018
Messages : 109
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 22 Fév 2019 - 11:33
Hartley fut heurté par le dédain affiché par Snart. Il s'était donné de la peine pour rassembler des recrues au pied levé, pour montrer qu'il était prêt à engager bien plus que sa personne, sa responsabilité. Son assentiment, à la place des Rogues dans Central City. Les jeunes commençaient à parler entre eux, mais déjà le Piper perdit son calme et imposa sa voix à l'assistance. La confrontation commençait à mal tourner, et l'amour vache aurait ses limites. Tant pis. Assumer, c'était sa seule option.

"Cold, ta capuche t'empêche de réfléchir ? Le larcin et la violence urbaine, c'est ce qui les attend de toutes façons. Cette ville ne croit plus en rien mon coco."

Il vint enfoncer son doigt dans les airs à quelques centimètres du visage du braqueur à la capuche bleue. C'était un gâchis, bon sang, de le voir s'épancher comme il l'avait fait, et reprendre son chemin de brigandage minable sans aucune vision. Il était une partie d'un écosystème ici, pas quelqu'un de bien mais un élément bien plus sain que d'autres.

"Toi, t'as les épaules. Et avec les Rogues, la puissance, de faire respecter le code des voleurs."

L'héritier de la fortune Rathaway savait quelque chose des politiques de gestion de l'avenir. C'était ici, pour lui, que quelque chose pouvait se faire. Pas dans la notoriété inexistante de Piper dans l'avenir, celle retournée en symbole de l'ordre répressif de Captain Cold, ni l'image de minable amuseur public que renvoyait Abra Kadabra. Le forte des Rogues, c'était les Rogues, pas la somme de leurs futilités. Et ça, même Piper l'admettait, c'était l'influence de Leonard Snart en action. Bon sang, quel gâchis de potentiel, se dit-il. Il montra l'assemblée de jeunes gens déterminés.

"Là tu vois des femmes et des enfants ? Je vois une énergie. De l'ego hors pair, assez pour toujours taper dedans et continuer à envoyer. Un groupe, une famille. La meilleure publicité de ton système, c'est son efficacité. Tu crois que tu n'as rien à prouver... Très bien bois de l'eau, le soûlard couillu que j'ai vu moi je sais qu'il a un truc à dire au monde."

Des coupures de presse agrandies mises en exposition, substituées à la collection habituelle par le tour de main de Kadabra qui avait changé le musée en Rogues Museum, montraient le nombre de fois que l'esquimau local avait tapé du poing sur la table et affirmé ses quatre vérités à des criminels mal embouchés qui avaient voulu aller contre sa vision. Même Ethan Kramer alias Elongated Kid, aspirant justicier, était impressionné par le charisme du Captain Cold. Hartley lui, continuait de s'énerver sur le gâchis de potentiel que s'apprêtait à faire Snart. Et le manque de respect du fort en gueule, envers son travail de prospection pour l'avenir de la famille.

"Tu veux faire filer droit ? 'Thrasher' Bowin va te faire danser le monde en rang d'oignons. Un Samuroid, tel que celui-ci, est prêt à faire valser le Flash en personne avec une opportunité d'apprendre. Heatstroke et Coldsnap savent qu'il ne faut pas croiser les flux. Elongated Kid a la flexibilité pour délivrer des sentences préventives. Ice Princess, elle une simple môme du cosmos, la preuve qu'à l'autre bout de l'univers quelqu'un t'a choisi, toi, l'enfant d'un foyer brisé, la sous-merde sous la chaussure de la société, comme exemple pour s'affirmer dans la vie. Sandblast et Papercut personne leur a donné leur chance, mais laisse-les devenir des tueurs d'enfant c'est ta conscience et ta ville, sois le petit roi du tas de merde si c'est ton truc. Ton ambition c'est ce qui t'a mené jusqu'ici et que tu perds de vue dès que Flash part jouer avec la Ligue. Sers-t'en bon sang. Et de ta grande gueule."

Quand les trois hommes de main se pointèrent, Abra Kadabra accusa Piper de les avoir amenés avec les autres, et de constituer un groupe plus que malsain. C'était pour quelqu'un d'aussi avancé dans l'évolution humaine, une erreur grossière de jugement que de le croire capable de traiter avec de telles raclures. Mais montrer un esprit inférieur, c'était remonter Hartley à bloc avec son moteur, le complexe de supériorité. D'un ton plus calme, il toisa celui qui parmi les Rogues lui filait pourtant d'ordinaire une sainte terreur, puis le trio de brutes.

"Kadabra. Révise ton histoire ancienne : ces trois-là ne sont pas à moi, mais à Monteleone, et Amunet de ce que j'en sais. Pas vrai les débiles ?"

Lorsque, nouvelle surprise, The Shade le gentleman cambrioleur fit son apparition, le Fifre crut sentir ses genoux se dérober sous son poids. Ainsi, il était toujours parmi nous, et bien décidé à faire valoir ses vieilles coutumes. Un homme de son rang, avec de l'éducation et un pouvoir incommensurable. Capable de percevoir l'astuce qu'il avait mise en place pour gérer tout ce boxon, espérons-le, pas assez vite. La seule réponse du flûtiste fut un discours de motivation à ses prospects, leur soufflant un air de corporatisme social qui n'était pas sans rappeler des doctrines éducatives en milieu populaire.

"Rookies, où est l'avenir ? IL EST ICI. - Et à qui est cette vie ? A VOUS. - Que comptez-vous en faire ? - LA VIVRE A FOND, PAR TOUS LES MOYENS."

Si le petit-fils métalleux du Fiddler ne manqua pas de lever les yeux face à une telle posture de confiance loin de sa tendance rebelle, Hartley parvint à déceler un sourire de confiance en soi chez chacun... que ça leur donne des ailes pour voler dans les plumes de l'adversité, ou simplement pour certains pour quitter sinon le musée du moins la zone de tir de Chillblaine et ses deux lieutenants. Immédiatement, le Samuroïd appliqua la doctrine énoncée par Captain Cold. On évite d'impliquer les femmes et les enfants. En l'espèce, il se saisit furtivement de Ice Princess, la jeune alien qui ressemblait à une enfant dans un costume très convaincant du criminel au fusil de glace. Laquelle eut à peine le temps de dégainer ; pas assez vite pour empêcher le robot de la transporter dans ses bras mécaniques, à l'aide de ses ailes télescopiques.

"Saloperie de boîte de conserverie ! Lois de la robotique ou pas, moi j'vais en congeler un... Zut. A suivre."

Elle essaya portée dans les airs de tirer dans les airs en direction de Tar Pit, mais elle n'avait pas un angle de tir à cause de l'intervention d'un certain jeune homme en mauve.

En effet, Ethan ne se dégonfla pas : l'Elongated Kid se jeta immédiatement face au trio de mafieux qui menaçait les Rogues et les jeunots. S'étendant comme une immense épuisette, il forma un baluchon qui se refermait sur Tar Pit. Ses tissus polymérisés carbonisaient à vue d’œil, mais hormis la coloration noircie, la douleur c'était uniquement dans la tête. Il n'avait qu'un plan en tête, étouffer la combustion du goudron en fusion humain. L'ombre très fine déposée par Shade sous le garçon extensible le suivit jusque sous Tar Pit. Au maître des ombres alors, de décider de la marche à suivre.

Tous avaient refusé de partir. En même temps, les trois gros bras du crime organisé bloquaient clairement le passage. Papercut, Thrasher et Sandblast avaient quant même battu en retraite dans les arrières du Muséum. Soit qu'ils ne se sentaient pas de taille ou bien qu'ils avaient bien trop d'instinct de préservation pour se mettre entre les Rogues et ceux de Monteleone et clairement s'identifier à un camp, difficile à dire.

Côté bataille, Piper s'élança, à l'aide d'un grappin fixé à une poutre de la grande salle, couvert par l'attaque haute de la belle Heatstroke et l'attaque à hauteur d'homme de Coldsnap, lesquels étaient étonnamment coordonnés avec le vigilante. La rafale brûlante de la jeune femme éblouit Chillblaine mais amena le métal de Girder à un point de chauffe lumineux, encore plus dangereux au contact. Le blast givrant du mercenaire créa une surface fragile mais glissante, à laquelle l'usurpateur cryogénique Chillblaine était habitué et équipé contre, et Girder pouvait la briser en un coup de ses pieds chromés. Ce n'était que question de gagner une second, le temps qu'Hartley, figure couverte de sa capuche verte emblématique, fonde les deux pieds en avant dans le visage de chacun des deux. Il sentit sa cheville craquer au choc avec la tête de fer de l'ancien métallurgiste, et lorsqu'il activa le rembobinement de son grappin pour repartir immédiatement au plafond, la semelle de sa botte s'étira comme un long chewing-gum gris et grotesque.

"Et... Appertisation contre surgélation, on va voir si tu tiens au froid et à l'humidité rusty !"

Ice Princess, protégée des éclairs lumineux du duo thermique, avait cette fois un angle de tir qu'elle employait pour viser Girder, en espérant un peu un choc thermique. Tant que Tar Pit se débattait avec Elongated Kid, le Samuroid ne pouvait pas la sortir des lieux conformément à ce qu'il s'était programmé à faire. Pour le moment. Il allait vite s'adapter, et c'est pourquoi immédiatement après avoir glacé le crâne de Girder elle se tortilla de sa petite carrure pour tenter, vainement, d'échapper à l'empoigne protective du Samouraï d'acier. Piper trouvait le théâtre d'affrontement lisible et sans heurt de la part des jeunes qui s'y impliquaient, un beau message d'espoir. Il cherchait néanmoins du regard le Sandblaster, le guitariste et Papercut. Ils étaient moins téméraires sans doute, espérons qu'ils ne fassent pas tout planter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/10/2014
Messages : 312
Localisations : Présent
[6 ML] L'ivresse de trop. 386562Rien
MessagePosté le: Mer 27 Fév 2019 - 14:02
La bataille avait éclaté, mais pas a à cause d'eux ou de Shade qui semblait venir revivre de vieux moments de son histoire, mais à cause de Pied Piper et de ses "justiciers" sous expérimenté et les enfants trop pressés. Il les avait galvanisés et ils les avaient enflammé, Kadabra ne put s'empêcher de sourire se disant que si un enfant met le feu à la maison, on blâme les parents pour avoir laissé traîner des allumettes. Là c'était le problème de Piper, puis réagissant à l'appel de Cold.

Bien, faisons le ménage alors.

Pour Kadabra que l'un des groupes soit avec les mafiosi locaux et l'autre avec Piper n'avait aucune importance, ils étaient tous sur le territoire des Rogues.

Il sourira et sortit de sa cape un paquet de cartes. Choisissez une carte dit-il avec un sourire en coin.

Toutes les cartes avaient un derrière bleu en damier, mais les faces étaient complètement vierges et blanches. Kadabra se retourna vers un type avec une guitare. Ils étaient trop nombreux et il n'avait pas pris la peine de nommer un nom, il lança la carte qui le toucha. Cela semblait sans heurt puisqu'elle fit simplement le toucher et tomba au sol.

C'est tout?

Magie...


Il se mit a être aspiré dans la carte, Kadabra fit un tour de main et ramena la carte à lui, il se tourna vers Piper qui semblait un peu trop intrigué par se qui se passait.

Est-ce que c'est votre carte? La carte montrait le nouveau Fiddler, emprisonner dans la carte dans la tenue du valet.

Hahaha! puis il lança le paquet de cartes dans les airs et avec sa baguette créa un courant d'air violent les dispersant et en faisant une pluie de petit piège qui allait s'envoler dans la pièce. Chaque carte touchant un ennemi allait l'emprisonner dans le jeu.

Choisissez bien votre carte haha!


Alors que Kadabra remua sa baguette et que l'explosion magique créa un puissant flash lumineux pouvant aveugler tout le monde dans la pièce dans l'espoir que les cartes touchent encore plus de monde... 51 petits pièges volaient dans le musée... il faudrait maintenant les considérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2019 - 2:13
Le Rogue devait au moins admettre que pour des jeunes, ils avaient de la ressource et de la volonté, ils ne fuyaient pas le danger. Après tout peut-être qu'il se faisait un peu trop vieux pour tout ça, sans doute le fait d'avoir bu était ce qui le rendait comme ça. Il pouvait au moins reconnaître que si les Rogue étaient plus en nombre, ça ne lui était pas désagréable mais il se demandait si ça ne faisait pas perdre en partie le côté famille... Il devait y réfléchir au moins. Mais il ne devait pas non plus être trop gentil sans quoi qu'il perdrait de sa superbe... Enfin pour ce qu'il en est actuellement, c'est-à-dire pas grand-chose.

La volonté et le manque d'hésitation de la part des nouveaux prétendants au titre de Rogue montraient de la détermination et aucune crainte, chose qui ne manqua pas au regard de Cold. Lui aussi avait cette niaque et ce feu intérieur qui faisait pousser des ailes rien qu'à l'idée de faire un truc risqué quand il était dans ses débuts. Et aujourd'hui il était plus le genre à veiller et prendre des risques en veillant sur sa famille.

Il avait entrepris de se charger de ses concurrents avec son partenaire mais... Et pourquoi ne pas laisser une chance après tout ? Peut-être que Pied Piper avait en partie raison et qu'il fallait changer certaines choses maintenant, un changement qui irait de pair avec le potentiel plan de Cold. Il s'apprêtait à viser la cible qui le gênait plus : Chillblaine. Puis il baissa ses armes, semblant hésiter dans un premier temps sur ce qu'il comptait faire, puis dans un soupir, il se lança.


-Maintenez immobile le tas brulant ! Il ne représente rien si vous l'empêchez d'agir. Pour l'homme avec une réplique de mes armes, vous n'avez qu'à le désarmer, il n'a qu'une version plus faible de ce que j'ai et il ne connait pas toutes les applications que j'ai pensé. Il est votre cible prioritaire ! Tenez le dernier en respect durant ce temps. Vous voulez être des Rogues ? Alors montrez-moi que vous pouvez régler le cas de ces minables !

Se tournant alors vers son comparse magicien, il montra un sourire.

-Finalement... On peut leur laisser une chance de montrer un peu leur talent, et puis...

Le temps de finir sa phrase que quelqu'un de nouveau se manifesta, un homme qui voulait tout simplement qu'ils partent, en soi il n'avait rien contre l'idée maiiiissss... Avant il devait mettre un point au clair, un point dont il ne comptait pas se laisser faire.

-Alors mon cher, si tu veux qu'on parte, déjà de un, veille bien à qu'on s'occupe de ses gêneurs et de deux, si tu fais rien alors ne gêne pas ces jeunes, compris ?


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Mar 2019 - 21:12
Richard Swift soupira, il avait été poli et ne les avait pas menacés. Et les enfants jouaient dans un musée, un lieu de culture et de mémoire, tout ce qu’on gagnait à être compréhensif, c’était du mépris. Il prit ses lunettes et se mit à les essuyer avec un mouchoir en soie blanche et indifférent à la cohue générale.

« Je vois, je vois, la faute me revient. Je ne me suis pas présenté. Je suis The Shade. Je suis un vieil homme et je peux comprendre la nécessité de se sentir utile et de trouver sa place, mais il y a un lieu pour tout. Ce musée n’est pas un lieu de combat, mais de mémoire. Je vais donc vous aider à vous en souvenir. »

Alors qu’il parlait, une multitude de petits démons volant sortir des ombres et à leurs immenses regrets se jetèrent sur les cartes d’Abra Kadabra. C'était un homme que Shade ne connaissait que fort mal, mais qui avait un certain style. Son ombre s’étendit recouvrant chaque surface comme un champ de force et fermant un mur de ténèbres voilant le reste du musée.

« Voilà qui devrait protéger ce qui importe. Je suis triste de devoir recourir à de telle démonstration. »

Il regarda l’homme aviné qui reprenait ses esprits, leur chef le très célèbre Captain Cold, un homme qu’il respectait pour ses positionnements compliqués avec le crime.

« Je dois avouer que de ce que j’avais entendu, je m'étais construit une image plus digne que ce que je vois. Certains hommes ont du mal à tenir le rang de leur légende. Je préfère penser à une mauvaise passe. Pour cette raison, je vous accorde une de vos demandes. »

Alors qu’il parlait, un tentacule avec ventouse et yeux naquit de la substance noire recouvrant le sol et agrippa la cheville de Girder. Et l’utilisant comme une arme, elle se mit appliquer cette vieille menace parentale : « Je vais en prendre un pour taper sur l’autre ». Chillbain n’évita que de justesse son lieutenant. L’appendice semblait apprécier le métallurgiste et se mit à frapper au hasard avec son nouveau jouet.
Alors que des yeux poussaient dessus, le mur d’ombre se mit à avancer, ignorant les obstacles et absorbant le Shade, il réduisait lentement l’espace de combat.

« Je dois dire que je rattrape ses derniers temps un classique de la littérature horrifique : Lovecraft. J’espère que vous appréciez l’effort que je consens à vous octroyer. »

Plus discrètement, le Shade essayait de maintenir une fine pellicule entre le jeune apprenti héros et le tas de goudron brûlant, mais il commençait à fatiguer. Tout maintenir était comme regarder à gauche et à droite en même temps, horriblement difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 07/04/2018
Messages : 109
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 23 Mar 2019 - 11:31
Abra Kadabra, gonflé de l'orgueil d'homme de spectacle dont il était pétri, manifesta un tour de cartes. Ébaubi, le petit-fils du Fiddler se prit au jeu - un peu trop littéralement. De sa cachette, le jeune Papercut y vit une occasion d'enfin briller. Il employa son pouvoir de manipulation des fibres végétales pour contrôler les cartes, sans résultat. Le futur ne doit pas comporter de papier issu de la déforestation. Résultat ? Aucun effet, et sa présence trahie, il passa à un doigt d'être absorbé par le jeu de cartes "magique", sauvé de justesse par son pote Sandblaster qui se jeta sur lui pour le protéger. Une rafale de sable repoussa la carte et avec elle la menace de l'attaque du voyageur du temps.

Piper se fit libérer de sa semelle fondue de sa botte au visage de Girder par la suite de l'attaque cryogénique d'Ice Princess aéroportée et de la manifestation d'ombres de l'anglais bicentenaire. Le caoutchouc bizarre fut arraché. Hartley se replia aux côtés du duo Coldsnap et Heatstroke, et les trois rejoignirent la position de Sandblast et Papercut.

"À moi, mes Rogues !"

Il esquissa un sourire en voyant que Cold choisissait de laisser les aspirants Rogues s'investir. Le Samuroid qui protégeait la gosse admiratrice du Captain de ses bras vit que la sortie était bloquée par Shade désormais et il fit un atterrissage forcé vers le reste du groupe.

"Regardez tous, Shade débarrasse le plancher des porte-flingues ! Euh, il est bien dans notre camp ?"

La chaleur infligée par Heatstroke à Girder fut vite phagocitée par l'ombre tentaculaire qui maintint celui-ci. La chauffe importante imposée au métal fut conduite par son corps non-organique. Le choc thermique espéré par Ice Princess eut lieu non pas sur le crâne de Girder mais sur tout son corps conducteur, et des bouts de Girder éclatés se répartirent tout autour sur le terrain, blessant notamment Chillblaine, au visage, à la main et à l'épaule. Le lieutenant de Monteleone ne pourrait plus tirer, ni même se relever des coups donnés par le tentacule d'ombre frappant avec son gourdin vivant Girder.

Ce dernier avait eu plusieurs points de sa carcasse exposés par le choc thermique qui l'avait parcouru et les coups tout autour donnés par le tentacule. À chaque fois qu'il tenta de se relever, l'ombre manipulée par the Shade le secouait encore davantage, jusqu'à l'acharnement.

Quant à Tar Pit, le joint d'étanchéité formé par Ethan combiné à la voracité énergétique de la pellicule d'ombre qui protégeait celui-ci firent l'effet escompté par le jeune homme de le refroidir, atteignant une température modérée, suffisamment basse pour réduire sa viscosité et éteindre sa fournaise.

Tout cela aurait pu être rassurant s'ils ne se trouvaient pas tous dans un piège mortel avec des cadavres en puissance au lieu de Rogues de la pègre menaçants.

Thrasher Bowin le guitariste infernal était désormais prisonnier d'une des cartes à jouer de Kadabra, bien que ce qui semblait la majorité des autres cartes furent bloquées par le sacrifice de diablotins d'ombre de Shade. Le hall des vilains se faisait de plus en plus étroits sous le pouvoir du gentleman ténébreux.

"Désolé Capitaine, mais là on va pas pouvoir clamer cette victoire au nom des Rogues en somme... Même si on s'en sort du piège de notre sauveur !"

Il regarda avec anxiété en direction d'Abra qui était peut-être le plus puissant du groupe. Le Piper inspira profondément. Être fait comme un rat d'habitude ne lui faisait pas peur, mais cette fois il avait embarqué pas mal de monde avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 08/10/2014
Messages : 312
Localisations : Présent
[6 ML] L'ivresse de trop. 386562Rien
MessagePosté le: Mer 27 Mar 2019 - 12:42
Shade était embêtant, je dirais même plus c'était un gêneur de premier ordre. Il avait interrompu son tour de magie avec cette banale magie non illusionniste. Est-ce qu'il était au moins conscient du travail fait par les illusionnistes pour créer ce genre de tour? Le temps, l'énergie et surtout les ressources pour créer ce genre d'activité magnifié? C'était tellement rude.

Quel manquement, on n’interrompt pas un artiste en plein spectacle...

Il ferma les mains sur sa baguette qui disparut. Puis dans ses mains apparurent des ampoules électriques, il les lança partout autour de lui, il visait particulièrement les endroits ou pouvait se trouver Shade et ses pouvoirs, certes il visait tout le monde encore une fois, mais il y avait un désir d’impressionner le vieil homme... comme un défi de scène.

Cependant, l'ordre de Cold de laisser les jeunes démontrer une certaine autonomie était un problème pour plusieurs de ses tours. Pour ça, il décida donc de continuer celui-ci. Les ampoules ne se cassèrent pas au sol, ils roulèrent et restèrent à certain endroit. Puis une dernière resta dans la main de Kadabra.

Il paraît que le corps génère sa propre électricité, voyons voir jusqu'à quel point.

L'ampoule dans sa main s'alluma légèrement.

[6 ML] L'ivresse de trop. Magic+light+bulb
Ah voilà... et maintenant, il n'y a rien de plus électrique qu'une forte présence scénique...

Toutes les ampoules qu'il avait lancées devinrent de véritable boule de lumière y compris celle dans ses mains, puis elles se mirent à projeter leur lumière partout autour d'eux, créant de grands flashs lumineux aveuglants. C'était plus qu'aveuglant, cela faisant littéralement mal aux yeux comme regarder le soleil directement pendant plusieurs minutes... Cela devenait insoutenable et surtout... il n'y avait plus aucune trace d'ombre nulle part, tellement la lumière était puissante.

Il savait qu'il se mettait un peu à l'écart de la bataille pour lancer sa technomagie, mais il y avait suffisamment de joueurs sur place pour lui permettre ce genre de prestation.

L'ampoule dans sa main explosa sous la lumière et la chaleur...

Oh, un court-circuit... attention aux morceaux de verre.

Les ampoules commencèrent à exploser comme des grenades de lumière et de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 11/08/2018
Messages : 37
Situation : Entrain de prévoir.
Localisations : Central City
Groupes : Super-vilains
MessagePosté le: Mer 10 Avr 2019 - 6:44
Spoiler:
 

D'un bref regard vers son comparse, Léonard lâcha un léger soupir mais il restait silencieux pour l'instant, comme pour juger quelque chose avant de se décider. Ce qui se passait le poussait à agir en quelque sorte, histoire de ne pas laisser les choses partir dans un chaos total. Cette fois il prit une de ses armes entre ses deux mains pour faire quelques réglages et commencer à poser l'index sur la gâchette.

Mais il fut comme gêné par la vive lumière produite par Abra Kadabra, passant sa main devant son champ de vision pour ne pas être aveuglé alors qu'il poussait un grognement de frustration. Trop c'était trop, lui qui avait encore l'alcool qui le rendait plus impulsif, c'était le coup de frustration de trop. Quand on va à l'encontre de ce qu'il avait demandé, Cold le prenait quelque peu mal.

Lentement, presque en prenant tout son temps, il leva son arme pour la braquer en direction du plafond avant de tirer pour couvrir ce dernier d'une couche de glace dans un bruit bien caractéristique. Il attendit bien afin d'être sûr d'avoir attiré l'attention une fois que sa vision s'arrangea. Cette fois une grimace de colère était visible et sa voix n'en fut que plus détonante à cet instant précis.


-Bordel de m... ! Quand je dis une chose, je veux pas du contraire ! Si je dis de laisser une chance à des nouveaux, je veux pas que ça fasse... Abra Kadabra, tu ne m'as pas bien entendu ? Si tu veux faire tes tours, ça sera alors quand on montrera à Flash que Central City n'a plus besoin de lui mais des Rogues. Mais faut que ça soit notre plus grand coup à jamais réalisé. Voler la ville en l'ayant, voilà ce que sera ta scène une fois qu'on sera sous les applaudissements.

Puis il se tournait en direction des trois intrus, gardant cette expression qui ne faisait que renforcer la menace qu'il dégageait en pointant son arme vers eux.

-Et vous, vous dégagez de la ville, vous allez passer le message que à présent, cette ville appartient aux Rogues. Si jamais je vois la moindre face qui ne me plaît pas, alors elle va vite regretter de ne pas être hors de la ville. J'espère que c'est compris.

Quand à cet homme qui avait fait la demande de ne pas abimer l'endroit... Cold redevint légèrement plus calme.

-Je suis peut-être ivre mais je suis encore assez lucide pour reconnaître quand quelqu'un s'est montré utile. Je peux au moins dire merci de ne pas avoir pris les nouveaux comme cible. Mais j'espère pour vous que vous n'êtes pas là pour vous aussi dire que cette ville est à vous. Si vous voulez on pourra discuter tranquillement mais avant je dois parler à ces jeunes.

-Quant à vous les nouveaux, vous n'êtes pas encore considérés comme des Rogues, va falloir encore faire vos preuves. Mais déjà je peux au moins vous dire une chose qu'il va falloir inscrire dans vos crânes les règles des Rogues. Vous vous dites sûrement que c'est pas le moment, justement ! Vous croyez que ces fichues capes vont vous laisser faire quand vous serez face à eux ? Alors retenez bien ce que je vais vous dire !

-Règle numéro une : les Rogue ne tuent pas, que ça soit héros, policiers, hommes, femmes ou enfants.

-Seconde règle : pas de drogue. Si j'en prends un à s'être foutu une de ces m*rdes dans le nez où dans les veines, je le tabasse, pigé ?

-Troisième règle : faites le toujours pour le score. Un Rogue vit pour ça, plus c'est gros, mieux c'est, je vous montrerais ce que ça signifie de viser le score.

-Quatrième règle : Rien n'est plus important que la famille que sont les Rogue. Vous pouvez vous marrez sur ça, mais on abandonne pas l'un des nôtres, peu importe le danger.

-Si vous retenez ces règles et vous les appliquez, alors vous serez sur la bonne voie. Et si j'en prends qui se battent entre eux, qui font dans la violence gratuite ou bien qui vont profiter des innocents, alors je m'occuperais de lui personnellement jusqu'à qu'il comprenne une fois au sol. J'espère m'être bien fait comprendre, vous êtes venus à moi, alors vous êtes prêts à faire ce que je dis.


Au final même si ça ne c'était que brièvement remarqué durant une seconde, Cold avait eu un faible sourire, tout cela le faisait souvenir de lui à ses débuts où il n'était qu'un petit délinquant et ayant dû se battre pour se faire une place tout en faisant ses propres règles pour être le chef de la bande que sont les Rogue à ce jour.


[6 ML] L'ivresse de trop. 1534331101-captain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[6 ML] L'ivresse de trop.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres
» A TROP AIMER
» [Soucy, Gaétan] La petite fille qui aimait trop les allumettes
» TROP JEUNE POUR MOURIR de Perrine Huon
» IVRESSE OPHIDIENNE par Nolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Flash Museum-