[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman)

Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 3 Jan 2019 - 18:54


Patte de velours et gant de fer


« Franchement, je… je comprends pas ce qui a pu se passer, vraiment. »

Jason ignora complètement l’air catastrophé de l’homme à ses côtés et préféra largement concentrer son attention sur la salle devant lui. Il était parfaitement conscient que, grâce à son masque, la crapule à côté de lui ne pouvait absolument rien deviner de l’expression de son visage, ni même ce qu’il regardait vraiment, et Jason était ravi d’en jouer. Si il y avait une leçon de Batman à retenir, c’était l’utilité de la peur, et à cet instant précis, l’idiot qui lui avait annoncé la mauvaise nouvelle était tout bonnement terrifié. Tant mieux, parce que Jason avait bien mieux à faire que perdre son temps à cultiver le culte de la terreur qu’il s’était monté de toutes pièces.

A savoir parcourir la pièce du regard et relever chaque détail qui pouvait expliquer qu’ils se soient fait voler.

« On a fait comme vous avez demandé pourtant, » reprit l’homme à sa droite. « Le changement de garde s’est fait sans que la salle ne soit délaissée une seule seconde. »

« Mmmh, » grogna Jason.

Il ne l’écoutait même plus. Lui, comme les dizaines d’autres qu’il avait assigné à la surveillance de cette salle n’avaient pas de nom pour lui – tout comme lui n’en avait pas pour eux. Ils avaient pris l’habitude de l’appeler le Red Hood, parce que… et bien, c’était ce qu’il était, mais il n’y avait pas de chef, pas de boss et j’en passe. Leur mission était claire, et ce qui leur arriverait s’ils y manquaient l’était tout autant. Leur relation, purement professionnelle, s’arrêtait là.

Pour ce qui était des grosses affaires, des vraies affaires, ils étaient inutiles. Et Jason… et bien, il était le Red Hood, n’est-ce pas ?

« Je… je sais vraiment pas qui oserait vous voler, c’est… mais je peux vous assurer qu’aucun des gars de l’équipe n’a retourné sa veste… je… je me porte garant pour eux, Red Hood. »

Voilà une déclaration qui sortit Jason de ses réflexions. Il tourna la tête vers l’homme à ses côtés. Quand il était arrivé à Chicago, ce dernier travaillait pour un des gros gangs locaux. Jason avait fait tomber quelques têtes, grimpé les échelons de ce bon vieux crime organisé, et maintenant, monsieur le bras droit bossait pour lui. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Ils avaient de nouvelles règles de jeu, et lui empochait un beau pourcentage sur ce que les familles se faisaient. Et la ville ? La ville ne s’en portait pas plus mal. Il n’y avait pas eu de gosses retrouvé gelé et crevé dans les rues, les veines débordant d’héroïne, depuis des semaines.

« Ah oui ? » rétorqua Jason, un léger sourire aux lèvres. « Tu serais prêt à parier ta vie sur leur fidélité ? »

L’homme sembla regretter immédiatement sa preuve de loyauté peut-être un peu mal placé. Jason pouvait clairement voir le défilement de ses pensées dans ses yeux. Et si Jack avait un peu trop bu encore… ? Kyle n’arrivait jamais à dire non à une paire de beaux yeux, et Dieu seul sait que Harrison fonctionne à l’appât du gain…, et d’autres. C’était partout pareil, après tout. La loyauté, ça n’existait que dans les romans d’héroic fantasy.

« Reprenez les rondes, » reprit Jason, et l’homme se détendit à vue d’œil. « Je sais qui a fait ça. »

« Ah ? » s’enquit l’homme avec curiosité.

Mais Jason ne répondit pas. Il tourna les talons et sortit de la salle. C’était un entrepôt qui ne payait pas de mine vu de l’extérieur, mais il renfermait un cube en béton, ultra protégé, et fournit d’une seule entrée, à l’intérieur duquel les profits de Jason attendaient, bien sagement, que ce dernier ait besoin de lui. C’était une planque parmi des dizaines dans la ville, et la somme qu’il avait perdue était considérable, mais ça ne le dérangeait pas plus que ça. D’un, parce qu’il n’avait pas vraiment été volé, et de deux, parce que cet argent ne représentait pas grand-chose à part un moyen de parvenir à ses fins. Il semblait vouloir dire beaucoup pour tous ceux qui s’étaient retrouvé à bosser pour lui, alors Jason faisait semblant, juste histoire de.

Mais, et il insistait encore sur ce fait, la discussion n’avait pas vraiment lieu d’être. Il n’avait pas été volé. Pas dans le sens conventionnel du terme en tout cas.

Il remonta sur sa moto et mit les gaz vers sa planque la plus secrète, celle qui était couchée derrière les autres, et dont il était une des rares personnes à connaître l’existence. Pas d’appartement pour Jason Todd, plus maintenant, plus alors qu’il n’était plus vraiment Jason Todd. Juste une planque. Cette fois-ci, il ne louperait pas son coup.

Il arriva devant le bon bâtiment, détourna tous les systèmes de sécurité les uns après l’autre – non sans d’abord avoir noté qu’ils étaient tous encore enclenché bien que… bien que - et monta dans l’ascenseur. Ce dernier ne se mit en route que lorsque Jason pressa sa main contre le scanner à l’intérieur, et il profita de la courte montée pour retirer son casque et se passer la main dans les cheveux pour être un peu plus présentable. Il allait avoir une invité après tout, et pas n’importe qui.

Les portes s’ouvrirent sur l’intérieur obscur de son appartement. Mais Jason n’était pas idiot. Et elle non plus, de toute évidence.

« Salut, » dit-il en sortant de l’ascenseur. « Arkham n’était plus à ton goût ? »

Il appuya sur l’interrupteur et la lumière vint inonder l’intérieur de sa planque. Quelques meubles, beaucoup d’ordinateurs et une sacré armurerie, voilà au milieu de quoi il vivait. Mais tout ça, il y était habitué. Ce qui était nouveau, par contre, c’était la silhouette féline de Selina Kyle qui l’attendait patiemment – mais avec malice – dans son fauteuil préféré.

« Joli coup, sur le port, » lui lança Jason avant de poser son casque sur la surface la plus proche. « Tu les a tellement fait tourner en bourrique qu’ils se grattaient encore la tête quand je suis parti. »

Il se tourna vers elle avec un sourire aux lèvres.

« Tu n’as qu’à garder ce que tu as pris. Considère-ça comme ton pourcentage du mois. Peu m’importe. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 349
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 6 Jan 2019 - 22:11
Patte de velours et gant de fer
feat. Red Hood

Croyez moi, quand on s'appelle Selina Kyle aka Catwoman, se retrouver enfermée entre quatre murs n'a rien de bien agréable. Et c'est ce que j'ai du subir durant trois longs mois... trois mois où je me suis retrouvée à Arkham, l'endroit où la justice prend un malin plaisir d'y coller tout les méchants, tout les déchets de la société. L'asile d'Arkham, l'endroit qu'on évite absolument quand on y est pas invité. Il y fais froid, humide et sombre et nos seuls voisins de cellule sont des grands bandits avec ou sans cerveau. Oh non, ce n'est pas le premier séjour que je fais là-bas mais celui là a été particulièrement long... beaucoup trop long à mon goût. Pourquoi je me suis retrouvée dans ce dépotoir de l'humanité ? Parce que j'ai attaqué la mauvaise personne... J'ai pris le parti de voler une des plus grandes familles de Gotham... Au départ, tout se passait bien. J'avais réussi à voler ce qui m'intéressait. J'aurai très bien pu partir sans laisser de traces mais comme à mon habitude, j'ai été un peu trop gourmande. Un peu trop gourmande et un peu trop méchante...

Moi ? Méchante ? Et oui, sachez qu'en 6 mois, beaucoup de choses ont changé me concernant. Je ne bosse plus pour les gentils ou les méchants, je fais ma vie en solitaire et je ne m'en porte pas plus mal. J'ai aussi décidé de laisser tomber le credo du "on ne tue personne" parce que j'ai bien compris que dans cette ville c'est soit tu tues soit tu crèves et comme je n'ai pas spécialement envie de mourir... Fini la gentille minette qu'on peut apprivoiser... Maintenant je suis plus du genre panthère noire qui prend un main plaisir à me barrer le chemin. Quel dommage que certaines personnes n'aient pas encore eu le plaisir de goûter à mes griffes...

Je me suis rapidement retrouvée derrière les barreaux d'Arkham avec comme seul droit, purger une peine à perpétuité. Alors comment vous dire que non, je n'allais certainement pas rester là à rien faire et encore moins pourrir dans cet endroit maudit. Au bout de 3 mois j'ai décidé de tirer ma révérence et c'est pendant la balade journalière que j'ai pris la poudre d'escampette. Si il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à cet endroit, c'est son système de sécurité plus que défaillant. Heureusement qu'ils sont tous stupides et n'ont toujours pas pris la décision d'améliorer le tout.

En attendant, grâce à eux, j'ai pu quitter la prison et quitter cette ville sans me retourner. A ce moment là, je savais très bien où je devais aller... Avant que je me fasse arrêter, Jason m'a parlé d'un plan qu'il avait en tête depuis un moment. Au début je lui disais que c'était de la folie, que cette histoire allait encore mal finir mais voyant à quel point Batman et les autres l'avaient laissé tomber, j'ai décidé de le suivre à Chicago. Bon, entre temps je me suis faite attrapée ce qui a un peu retarder la chose, mais maintenant me voilà... et quoi de mieux que de cambrioler un de ses petites entrepôts pour lui faire comprendre que je suis arrivée ?

Rien ne me résiste... Que ce soit les systèmes d'alarme, les vidéos surveillance ou autres petits gadgets qui valent une fortune mais qui ne valent rien point de vue sécurité. Encore un petit tour de passe passe rondement mené.

Maintenant, me voilà assise dans le noir, dans le fauteuil de Mr Todd, à attendre patiemment son retour.

Un sourire se dessine sur mon visage alors que j'entend l'ascenseur grimper en direction de l'étage où je me trouve. Les bras croisés sous la poitrine et les jambes reposées sur l'accoudoir, j'attend. Mon sourire s'élargit lorsque la voix de Red Hood se fait entendre.

"Je déteste les endroits clos... et puis le orange ne me va pas au teint."

Hood me félicite pour mon coup de maître sur le port tout en oubliant pas de préciser que ses hommes de mains ont attrapé quelques migraines suite à mon petit tour de passe passe. J'hausse un sourcil lorsqu'il m'indique pouvoir garder ce que je lui ai pris. Je souris de nouveau et je me lève de son fauteuil.

"Oh mais je ne compte pas te le rendre."

Je lui adresse un sourire et je me tourne vers l'immense baie vitrée qui surplombe la ville.

"Alors, comment se passe ta nouvelle vie dans cette nouvelle ville ?"

Je me tourne vers lui et je me frotte les mains, sourire en coin.

"Quel effet ça fait de ne pas avoir de chauve-souris qui te vole dans les plumes ?"

©️ nightgaunt


[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman) Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 13 Jan 2019 - 22:26


Patte de velours et gant de fer
« Ah, » dit-il avec un large sourire qu’elle ne vit pas, vu qu’il se tenait dos à elle. « Bien sûr, ou avais-je la tête ? Rendre n’est pas tellement ton truc. »

Il détacha les holsters qui lui entouraient les cuisses et les posa sur la table basse avant de se diriger vers le réfrigérateur qui, avec d’autres meubles et pièces d’électroménager, servait à remplir le quota de normalité dans un coin de l’appartement. Il attrapa un verre et s’empara d’une des nombreuses bouteilles d’alcool pour préparer à la demoiselle sa boisson préférée. Au risque de se répéter, ça l’interloquait toujours quand il y pensait. Si on lui avait dit, il y avait des années de cela qu’un jour il connaîtrait Selina si bien qu’il pourrait lui servir un verre sans lui demander ce qu’elle désirait avant, qu’il la retrouverait chez lui, un grand sourire aux lèvres et de l’intérêt sincère dans ses yeux, il aurait ri pendant des semaines sans s’arrêter. Elle avait été un territoire interdit à l’époque. Une voleuse de talent, certes, mais aussi le jardin secret de Bruce Wayne. Ne t’occupe pas de Catwoman. Je m’en charge. Ah, sur ça, il n’avait pas menti, Bruce. Il s’en était si bien chargé, d’ailleurs, qu’elle aussi avait fui Gotham.

Il attrapa une bière au passage et ramena son martini blanc à Selina. Il la rejoignit devant la baie vitrée et lui tendit son verre.

« Sans vouloir paraître prétentieux, ça se passe… exactement comme j’avais prédit que ça se passerait, » répondit-il.

Il lui lança un regard en coin accompagné d’un bref sourire puis prit une première gorgée de sa bière.

« Chicago est pourrie jusqu’à la moelle – pas de surprise ici, mais j’en ai fait mon affaire. J’ai un peu sué au début, mais j’ai procédé exactement comme je t’avais dit que je le ferais. Je me suis chargé des bras droits, des lieutenants de confiance, de certains haut-gradés aussi, et quand tout le monde a commencé à paniquer, je leur ai offert ma protection en échange d’un bon pourcentage de leurs chiffres d’affaire et de leurs paroles qu’ils ne dépasseraient des limites que j’avais préalablement fixées. »

Il haussa une épaule.

« Plus d’enfants, plus de violence envers les femmes, plus rien de tout ce bordel. Les faibles, ceux qui ont besoin d’aide et ceux qu’on oublie tout le temps, ils sont en sécurité, Selina. Grâce à moi. Et ceux qui dérogent à leurs promesses ? J’en fais mon affaire. » Il marqua une pause, observa un instant le panorama à leurs pieds et l’horizon de Chicago, si différent de celui de Gotham, qui était devenu familier au cours des derniers mois. « Et il n’est jamais venu exprimer son mécontentement. »

Jason ne croyait pas aux rumeurs sur sa mort. Il était parti de Gotham, certes, mais il gardait les deux yeux, les oreilles et tout ce qui pouvait lui servir sur cette dernière. Il connaissait le rôle de Tim dans les furtives apparitions du chevalier noir, mais Jason n’y croyait qu’à moitié. Après ce qu’il s’était passé… Disons que ce serait mentir que de dire qu’il n’y avait pas une part de culpabilité assez importante en lui pour l’empêcher de fermer sereinement les yeux les rares heures où il pouvait se reposer. Il savait ce qui était arrivée à la fille du futur, et il savait que Bruce souffrait. Et il s’en voulait de profiter ainsi de ces mois bancals, de cette période de reconstruction. Mais s’il avait quitté Gotham, Gotham, elle, ne l’avait pas quitté lui. Bruce lui avait appris à être opportuniste, comme il lui avait appris à se servir de la peur. Jason ne connaissait plus que ça.

Il se racla la gorge et se tourna de nouveau vers Selina.

« Tu sais, je commençais à croire que je devrais aller te chercher moi-même. T’y es restée trois mois quand même. Y a eu du changement, dans la maison des fous ? »

Il avait lui-même fait son petit séjour à Arkham. C’était là que Bruce faisait envoyer toutes les merdes qu’il n’arrivait pas à gérer tout seul. Honnêtement, ça serait mentir que de dire qu'il ne l'avait pas vu venir. Il l'avait aussi un peu cherché, il fallait se le dire.

« Tu as entendu des trucs intéressants ? Genre… sur le Joker ? »

Oh, il était au courant pour la nouvelle. Claqué, crevé, kaput, à ce qu’on lui avait dit. Sauf que, le problème était que Jason n’avait pas vu le corps de cette enflure de ses propres yeux, alors pour lui ? Ca relevait de la légende. Il connaissait assez bien l’enfoiré pour savoir que le truc du phénix et de la renaissance, ça ne lui était pas inconnu - hey ! encore un point commun entre lui et Bruce ! Il avait été en colère, au début. Si le Joker avait vraiment passé l’arme à gauche et que ça n’avait pas été de sa main… puis il s’était senti coupable, horrifié même, par une telle pensée. Il prêchait la justice absolue, pas les meurtres de vengeance, et si le Joker était vraiment mort, tant mieux non ? Tant mieux. Sauf que le doute perdurait et quelque chose lui disait que le tordu ne mourrait jamais, pas si ce n’était pas lui qui lui tirait une balle entre les deux yeux.

Heureusement, son plan fonctionnait à Chicago. C’était son tremplin, son entraînement. Il retournerait à Gotham quand il aurait amassé assez de puissance et de moyens et il ferait pareil. Et s’il déterrait le Joker et bien… ce serait tout bénéf’. En attendant il continuerait de se préparer.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 349
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 15 Jan 2019 - 14:52
Patte de velours et gant de fer
feat. Red Hood

Rendre ce que j'ai volé n'a jamais été quelque chose que j'ai pratiqué et je ne compte pas commencer maintenant, même si la personne que j'ai volée n'est autre que Jason. Tant pis pour lui, il n'a qu'à avoir des hommes qui font correctement leur boulot. Debout devant la grande baie vitrée, les bras croisés dans le dos, mon sourire se dessine sur mon reflet. Derrière moi, Todd se met à l'aise avant d'aller nous servir quelque chose à boire. Il ne me demande pas ce dont j'ai envie puisqu'il sait très bien ce que j'aime. A force de traîner ensemble, il faut bien avouer qu'on se connaît plutôt bien tout les deux maintenant. Les yeux perdus au loin, le regard occupé à fixer les grattes ciel de la ville, je ne me tourne pas vers Jason alors qu'il vient de me tendre mon verre.

Je finis par tourner la tête vers lui et un sourire se dessine sur mon visage lorsque je vois qu'il m'a servi un martini blanc, un des mes petite plaisir préférés. Je lève le verre dans sa direction avant de le porter à ma bouche. Près de moi, Jason m'explique que pour le moment, tout se passe comme prévu, qu'il n'y a aucun grain de sable venu enrayer la machine. Mais même si je me réjouis de cette situation et de ce changement, je ne peux pas m'empêcher d'être un peu plus sur la défensive. Je porte le verre une nouvelle fois à ma bouche, cette fois pour en boire une gorgée plus importante.

"Contente d'entendre que tout se passe selon tes plans."

Concernant la chauve-souris et sa bande, ils ne sont pas encore venus empiéter sur le territoire de Red Hood, ce qui, en soit est une assez bonne chose. Lors de mon petit séjour à Arkham j'ai entendu parler de la soit disant mort du justicier masqué. Croyez le ou pas mais j'ai du mal à croire que ce soit vraiment le cas... Je suis du genre à ne croire que ce que je vois et comme personne n'a vu sa dépouille, autant vous dire que je suis plutôt sceptique concernant cette fuite programmée. Grand bien lui fasse de vouloir s'éloigner de Gotham, au moins pendant ce temps là, j'ai eu la paix et pas d'explications à donner sur le pourquoi de mes agissements.

Je reporte mon attention sur Jason qui me raconte les grandes lignes des quelques changements opérés à Chicago depuis son arrivée. Chicago c'est le même style de ville que Gotham... vérolée jusqu'à la moelle, corrompue à ne plus savoir quoi faire de tout les pots de vin... Toujours les mêmes qui son favorisés, toujours les mêmes qui sont laissés à l'abandon... Et si il y a bien une chose dont je suis sûre, la présence de Jason ne va aider améliorer la vie de tout ceux qui le méritent... Fini la décadence... bonjour l’opulence... Je pose ma main sur l'épaule de Todd, avant d'ajouter quelques mots, entre deux gorgées de martini.

" Peut-être qu'il te trouvait incapable, mais crois moi tu es loin d'être aussi stupide que toute la marmaille qu'il se traîne."

La Bat-family... un nom pompeux donné à toute une tripotée d'orphelins qui a décidé de se la jouer grands seigneurs... A vomir.... Jason change de sujet en abordant mon enfermement à Arkham. Lorsqu'il m'annonce qu'il était à deux doigts de venir me chercher, je ne peux retenir un éclat de rire.

"Toi ? Venir me chercher ? Tu fuis cet endroit comme la peste."

Je lui adresse un clin d'oeil avant de retourner m'installer, en tailleur, sur le grand fauteuil.

"En tout cas, ils sont toujours aussi incapables et stupides.... C'est tellement facile de sortir de là que ça en devient ridicule."

Je dépose mon verre sur l'accoudoir du fauteuil et j'étire mes jambes. Je m'enfonce dans l'assise et je tire mes bras vers le haut avant de reporter mon attention sur Todd qui, à présent, s'intéresse au Joker. Un sourire se dessine sur mon visage et comme seule et unique réponse, je me contente de répondre par quelques mots.

"J'ai bien l'intention d'aller le voir quand il se sera décidé à sortir de sa grotte..."

Depuis quelques temps, une idée trotte dans ma petite tête de matou et j'ai bien l'intention d'en parler à Jason. Si on a la possibilité de se mettre le Joker dans la poche, alors on ne doit pas refuser une telle occasion. je pousse un long soupir alors que je continue de m'étirer.

"Alors, c'est quoi la suite Patron ?"

Logiquement, on est plus partenaires qu'autre chose mais il remplit le rôle de boss tellement mieux que moi.

©️ nightgaunt


[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman) Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 21 Jan 2019 - 18:29

Patte de velours et gant de fer
« Evidemment que je fuis Arkham comme la peste, » répliqua Jason, le regard toujours perdu au milieu des néons de Chicago. « Et honnêtement, tu devrais commencer à en faire de même. Outre les tarés qui y sont et les équipements complètement dépassés tout droit sortis de films d’horreur, cet endroit est… »

Il esquissa une grimace en reportant son attention sur Selina.

« C’est malsain là-bas. J’préfère pas prendre le risque de me faire griller la cervelle, merci bien. »

Il se détourna et se dirigea finalement vers le canapé qui occupait le centre de la pièce.

« J’le fais très bien tout seul, » ajouta-t-il dans à voix basse, quelque part entre le grognement et le soupir.

Il s’installa sur le canapé. Selina lui confirma qu’elle ne croyait pas plus que lui à la mort du Joker, mais, tout comme lui, elle ne semblait pas en savoir plus sur l’endroit où le Clown du crime se cachait. Elle avait, cependant, comme une étincelle dans le regard, légère mais bien assez brillante pour qu’il la repère alors qu’elle se tenait encore à quelques mètres de lui. Ne fais pas confiance à Catwoman, lui avait dit Bruce à l’époque – nouvel ajout dans une liste de conseils déjà astronomique. Jason avait bâti sa vengeance sur les ruines de ce que Bruce lui avait enseigné, et qu’on le croie ou pas, certains de ces enseignements avaient été durs à démolir et à déconstruire. Et à voir la voleuse des bas quartiers de Gotham tourner un visage si avide de sa vengeance à elle, Jason ne put s’empêcher de se rappeler des mises en garde de Bruce. Selina Kyle travaillait seule, et Jason n’était pas dupe. S’ils s’étaient allié tout naturellement, elle n’hésiterait jamais à mettre fin à leur partenariat implicite. Ca ne le dérangeait pas. Elle n’essayait pas de le changer, alors lui non plus ne lui ferait pas cette insulte. Juste… pas le Joker. Tout sauf le Joker.

« Je vais continuer à tendre l’oreille, alors. » Il posa sa bière sur la table basse. « En attendant, on a du boulot. »

Habile changement de sujet. Ou pas. Mais tant pis, il ne postulait pas pour le rôle de maître de la discrétion. Tout du moins, pas dans ce domaine-là.

Jason attendit que Selina dirige toute son attention sur lui pour lui montrer d’un signe de main le bazar sur la table basse. Entre munitions abandonnées, pièces d’armes à feu à nettoyer et une immense carte de Chicago qui lui servait de nappe pour la table, c’était une vraie zone de dangers mortels. Mais ni lui ni elle n’étaient des enfants. Elevés par Gotham, ils ne l’avaient même jamais été.

« Il reste un gang qui joue les durs à West Englewood. Ils se sont pliés aux règles au début, mais ensuite, ils se sont sentis pousser des ailes. On ne reçoit plus aucune part sur leurs profits et, selon mes informations, ils recrutent tous les idiots du coin pour gonfler leurs rangs. »

Il pointa du doigt une zone entourée au marqueur rouge sur la carte. Le pire quartier de Chicago. Ce n’était pas une surprise que Google propose tout de suite le mot crimes en association dès qu’on en tapait le nom en barre de recherche. Toute grande ville avait une tumeur du genre, une espèce d’excroissance qui faisait honte à tout le reste et qu’on camouflait au mieux possible. Ici, West Endlewood, à Gothma, Bowery. Home sweet home. Jason, lui, n’allait pas faire semblant.

« La suite, tu la connais. Comme tous les gangs qu’on a laissé tranquilles un peu trop longtemps, ils se croient capables de tout. Ils préparent une guerre et ils m’attendent de pieds fermes. Je pourrais, évidemment, aller les cueillir avant qu’ils soient mûrs. » Il releva les yeux vers Selina avec un grand sourire. « Et tu sais combien j’adorerais faire ça, mais je veux pas que ça dégénère. Il y a trop de gens sans défense qui risqueraient de perdre beaucoup si une guerre des gangs venait à être déclenchée. »

Il se redressa et, le sourire toujours aux lèvres, riva son regard dans celui de Selina.

« Une idée, partenaire ? »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 349
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 10 Fév 2019 - 17:03
Patte de velours et gant de fer
feat. Red Hood

Arkham...lieu de perdition où tout les déchets de la société sont regroupés... les seules personnes qui ne fuient pas cet endroit sont ceux qui prennent plaisir à y mettre les pieds... ceux chez qui toutes les lumières ne sont pas allumées... et contrairement à ce que pas mal de monde peut penser me concernant, non je suis pas cinglée, du moins pas au point d'apprécier être là bas... En fait, en y repensant, je me demande même si les personnes tarées qui y sont enfermés aiment se trouver dans cet endroit maudit. Je ne peux m'empêcher de réprimer un frisson lorsque Jason prononce le mot "malsain" en parlant de cet endroit... Effectivement, j'y ai vu des choses que j'espère ne plus avoir à regarder de toute ma vie... et puis même si je n'y suis restée que 3 mois, j'entend encore et toujours les cris des gens... des cris de douleur, de folie et de désespoir qui me rongent dés que j'ai les yeux fermés... je laisse échapper un grognement félin...

Toujours assise dans le grand fauteuil, je suis mon compagnon d'infortune du regard.... Il a l'air préoccupé par quelque chose mais je ne sais pas quoi... en tout cas, je compte bien creuser la chose et réussir à mettre la patte sur le petit détail qui le chagrine. Pour le moment, je le laisse tranquille, j'aurai tout le temps de le travailler pour qu'il m'en dise plus sur ses sombres pensées. Après tout, si on doit bosser ensemble, je préfère savoir si il est à deux doigts de péter un plomb ou pas. Je préfère ne rien dire pour la Joker, je sais à quel point ce sujet est explosif pour le rossignol.

Comme à son habitude, quand il sent que la discussion prend une direction qui ne lui plaît pas, Jason glisse habilement vers quelque chose de différent. Du boulot ? parfait. Je me redresse dans le fauteuil et me frotte les mains pour lui faire comprendre que je suis complètement à l'écoute, avide de savoir ce qu'on va devoir faire comme coup. Les coudes posés sur les jambes et la tête reposée dans mes mains, j'observer l'ancien Robin et je l'écoute avec toute mon attention. Je baisse mes yeux vers la carte de la ville, posée sans ménagement, sur la table basse. Alors que Jason m'explique rapidement les faits, mes yeux se perdent sur les rues, les quartiers affichés sur la carte.

Je me redresse et croise les jambes. Je souffle une mèche de cheveux qui passe devant mes yeux vers et je me met à jouer avec les griffes au bout de mes doigts alors qu'il m'expose le problème. Je laisse échapper un nouveau soupir, exaspérée par ces gens qui ne sont préoccupées que par leur petite personne et qui prennent les menaces pour des paroles en l'air.

"Encore des petits malins..."

Je marque une pause avant de reprendre, sourire aux lèvres.

"Je suppose que tu sais où est-ce qu'ils trouvent à se fournir ?"

Jason a raison, on ne peut pas se permettre de déclencher quelque chose qui nous dépasserait bien trop rapidement... et puis on ne peut pas prendre le risque de mettre la vie de civils et d'innocents en danger... on est pas là pour ça.

"On va leur couper l'herbe sous le pied... Leur faire comprendre qu'ils dépendent indirectement de "nous""

Les priver de ressources, de défenses et d'autres petits moyens qui peuvent les rendre terriblement puissants... bien trop puissants pour qu'on puisse avoir main basse sur eux et leurs petits trafics.

©️ nightgaunt


[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman) Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 15 Fév 2019 - 17:25


Patte de velours et gant de fer
Back in business. Parfait. C’était tout ce dont Jason avait besoin, et tout ce pour quoi il était là, après tout. Ca avait presque trop facile de prendre Chicago d’assaut. C’est fou ce qu’on pouvait accomplir quand on n’était pas bridé par Bruce Wayne ou, surtout, quand on ne se préoccupait pas de l’avis de ce dernier en fait. Les représailles arrivaient, il en était conscient. Elles viendraient, tôt ou tard. Mais jusque-là, il ne pouvait rien faire d’autre que ce qu’il était venu faire à Chicago : prouver qu’il avait eu raison depuis le début.

Cette ville regorgeait de Double-Face, de Pingouins, de Riddlers, et autres psychotiques, mais les plus dangereux, ceux qui auraient accepté de jouer dans la cour du Joker s’ils avaient été à Gotham, ceux-là étaient partis. Il s’en était personnellement assuré. Maintenant… et bien, il était temps de passer au niveau supérieur, et il n’aurait pas pu rêver de meilleur partenaire que Selina Kyle pour ça.

« Alors figure-toi que je me suis aussi penché sur la question, » lui répondit-il en levant la carte pour sortir un tas de photos qu’il étala sur la partie ouest de Chicago. « Parce que tout ce qui rentre d’illégal dans cette ville est censé passer par moi – or, c’est pas le cas de leur matos. »

Il désigna une des photos. Elles avaient toutes été prises en pleine nuit et d’un point de vue relativement éloigné et élevé. Toujours prendre de la hauteur, il l’avait appris gamin. Il n’avait pas d’ailes, lui, mais il avait un sacré bon grappin par contre. Made in Red Hood Cave.

« Tu vois ces camions ? C’est là-dedans que leur chargement passe la frontière de la ville. Et regarde-moi ça, sur le côté… Tu le vois ? »

Là, dans l’obscurité, en blanc sur la peinture noire de chacun des camions, un beau et fringant G P.D. Voyez-vous ça, à une lettre près, c’était le même qu’à la maison. G.C.P.D, G.P.D, à croire que tous les départements policiers étaient pourris jusqu’à la moelle. Aucune surprise de ce côté-là, en fait.

« Ils sont protégés par quelqu’un de haut placé dans la police, » continua-t-il. « M’étonne pas qu’ils se sentent tout puissants. C’en est presque stéréotypé tant c’est évident, mais bon. J’la leur accorde. Mais tu vois tout ce matos ? T’as vu toutes ces caisses ? »

Et ça, il y en avait. Des dizaines. Des centaines. Ils étaient en train de s’armer jusqu’aux dents, et ce n’était pas tant ça qui inquiétait Jason plutôt le fait qu’ils … et bien, qu’ils le pouvaient. Plus les caisses étaient nombreuses, et plus la pourriture était profonde au commissariat. Un seul gars de l’autre côté de la ligne n’aurait pas pu mettre tout ça en place. Même pas une trentaine. Mais une centaine ? Deux cents ? Des haut-gradés, des figures importantes de la loi à Chicago… Seuls la puissance et le nombre pouvaient assurer le succès de telles opérations, et là… les opérations étaient réussies, y avait pas de doute.

« On se sent vraiment comme à la maison ici, t’as vu ? Pas de dépaysement. »

Il poussa les photos sur le côté et sortit, de sous la table à café, un dossier particulièrement épais.

« J’ai tous les profils des flics de cette foutue ville. Et… » Hop, un autre dossier, encore plus épais. « Et tous ceux des politiciens qui viennent compléter la faune de Chicago. »

Il releva les yeux vers Selina.

« Alors ce que je me dis, tu vois, c’est que… il est temps de passer au niveau supérieur. Il est temps d’accélérer le mouvement et de nettoyer un peu plus en profondeur, tu vois ce que je veux dire ? »

Il esquissa un sourire. Il se foutait de la famille de rebelles qui croyait pouvoir le buter si facilement. Il voulait les gros morceaux maintenant. Aller jusqu’au bout de son plan.

« Fini l’anonymat. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 349
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 14:16
Patte de velours et gant de fer
feat. Red Hood

Un peu d'action, enfin ! Croyez moi, après trois mois passés à Arkham, je crois que je suis légèrement rouillée et je ne demande qu'une seule chose pouvoir rentrer dans le tas et montrer de quoi je suis capable. C'est donc avec la ferme intention d'en découdre, que j'écoute avec attention tout ce que me dit Jason. Je me penche en avant, de façon à voir la carte. Les yeux posés dessus, je suis du regard les gestes de Red Hood et un sourire satisfait se dessine sur mon visage alors qu'il sort quelques photos afin de les poser sur la carte. Forcément que ce n'est pas le cas de leur matos, personnellement, ça ne m'étonne pas... Il y a toujours des petits rigolos que ce soit à Gotham ou bien ici à Chicago...

Mon regard se pose sur une photo qu'il pointe du doigt et je plisse les yeux quelques secondes. Quand il reprend la parole pour m'expliquer la situation, je devine assez aisément ce qui se passe ici... Je laisse échapper un sifflement lorsque, sur les phots, en regardant bien, on peut clairement voir que ces fumiers sont de mèches avec la police...

"Pourquoi je ne suis même pas étonnée... ça en devient lassant..."

Je laisse échapper un léger grognement... Un peu d'originalité, c'est trop leur demander à tout ces déchets ? Je reste quelques secondes à observer la photo puis je relève les yeux vers Jason.

"Tu as une idée de qui peut être derrière pour les couvrir ?"

Et effectivement, quand on y regarde de plus près et qu'on aperçoit toutes les caisses qu'ils possèdent, c'est à se demander si ils n'ont pas l'intention de déclencher quelque chose de bien trop puissant pour eux...

"Ils sont combien dans ce gang de demeurés ?"

Cette race, cette nuisance ne devrait pas avoir le droit d'exister. Ca me met en rogne de voir que c'est toujours les mêmes qui réussissent à pourrir la ville... Je suis furieuse et franchement, des fois je me demande même pourquoi on continue de lutter contre cette vermine. Jason lève les yeux vers moi et j'esquisse un nouveau sourire.

"Toi, tu sais me parler et j'aime ça !"

Je me lève de la chaise et je me frotte les mains.

"On commence par quoi Mr Hood ?"

©️ nightgaunt


[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman) Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 3 Mar 2019 - 18:26


Patte de velours et gant de fer


Jason avait mis des mois – des années à se détacher de Gotham et de tout le reste. Tout le reste impliquant évidemment Bruce Wayne, l’ombre du manoir et la bienveillance d’Alfred. Il avait mis des mois à passer outre la colère et la jalousie, l’amertume et la rancœur, des mois à ressentir de nouveau la reconnaissance pour ce qu’ils avaient fait pour lui. Mais il avait finalement compris qu’il était temps de suivre son propre chemin, et temps d’arrêter de donner à sa conscience la voix de Bruce Wayne. Ce qu’il faisait ne ferait pas de lui un héros, mais il n’en avait jamais été un, au final. C’était pas faute d’avoir essayé, pourtant, mais il n’avait pas été à la hauteur. Il était fait pour les zones d’ombres, ça avait toujours été le cas, et maintenant, il ne s’en défendait plus. Il irait là où Batman ne peut aller.

Ca ferait un sacré épitaphe, maintenant qu’il y pensait. Alors il était temps de se coller à sa nouvelle devise. Temps de passer au niveau supérieur.

Il releva la tête vers Selina. Est-ce qu’il faisait une erreur en l’entraînant dans tout ce joyeux bordel ? Elle était déterminée, il n’en doutait pas. Elle avait ses raisons, aussi. Mais si ses propres liens avec Bruce étaient probablement condamnés, ceux de Selina, il en était persuadé, étaient loin d’être finis. Ce qu’ils avaient entre eux était spécial, et s’il ne savait pas avec exactitude ce qu’il s’était passé, il n’avait pas le droit de décider pour eux que c’était véritablement fini. Et si il l’entraînait là-dedans, quelque chose lui disait que Bruce ne lui pardonnerait jamais son implication. Mais Selina était capable de prendre ses propres décisions, non ? Elle était là, et pas à Gotham.

Mais elle était en colère aussi. Blessée et assoiffée de vengeance, et lui, il lui donnait toutes les armes qu’il fallait pour mener son combat. Il n’avait rien à faire dans cette histoire. Chicago, tout ce qu’il faisait… ça lui mettrait Bruce à dos pour toujours. Il n’avait pas le droit de lui faire ça à elle. Il était temps de passer à la vitesse supérieure et de sortir de l’ombre, oui, mais il allait le faire comme il l’avait toujours imaginé : seul.

Il esquissa un sourire à Selina et lui tendit un dossier.

« J’ai quelques doutes, » lui dit-il. « Toi, tu enquêtes sur le procureur. Moi, je gère le maire. »

Il se redressa sur le canapé puis se releva. Il récupéra l’arme qu’il avait posée plus tôt sur la table basse et la glissa de nouveau dans le holster sur sa cuisse.

« Je vais aller faire un petit tour des troupes. Fais comme chez toi. Et tiens-moi au courant si tu trouves quelque chose, okay ? »

Il tourna sur ses talons, attrapa son casque et le prit sous son bras. Ce n’était pas vraiment chez lui, ici. C’était une planque pleine d’armes et de mesures de sécurité pour éviter de se faire surprendre. Des planques de ce genre, il en avait plusieurs à travers tout Chicago, et toutes étaient méconnues de ses prétendus hommes – la plupart restaient inconnues même de Selina. Il avait besoin de réfléchir un peu avant de traverser la limite invisible que Bruce lui avait toujours imposée. Besoin d’être sûr.

Il se tourna vers Selina, avant de passer le seuil de la porte et lui lança un petit sourire en coin. Elle était la partenaire rêvée, mais n’avait-il pas prouvé, des dizaines de fois auparavant, qu’il était loin, lui, d’être bon en équipe ?

« On se revoit bientôt, Catwoman. Sois sage. »

Il se tourna vers la porte et se mit en route.
Comme il l’avait toujours prévu. Seul.
Et s’il allait ruiner toute chance de rédemption entre lui et Bruce, il lui aurait au moins fait un dernier cadeau pour le remercier de tout ce qu’il avait fait pour lui. Il venait de sauver sa relation avec Selina Kyle.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 349
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 10 Mar 2019 - 21:53
Patte de velours et gant de fer
feat. Red Hood

Todd semble sur la défensive... et je n'arrive pas à savoir si c'est me concernant ou pas... Je sais qu'il n'est pas bête et que cette relation presque malsaine que j'ai avec son ancien mentor peut lui faire croire que je suis là que dans l'unique but de servir la chauve-souris... mais quand on me connaît assez bien, on sait parfaitement que je ne suis pas du genre à recevoir des ordres et encore moins à bosser pour quelqu'un... Quand je dois faire équipe, c'est AVEC et non pas POUR... En tout cas, je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête et je ne suis pas psy, loin de là... Même si j'avoue que ça donne envie d'aller creuser dans sa petite tête pas si parfaite que ça.

En attendant, je ne suis pas là pour discuter de mes problèmes personnels avec le chevalier noir... Si je suis ici, c'est parce que j'ai envie d'apporter un peu de mon soutien à Red Hood et parce que je crois en ce qu'il a envie de faire de cette ville... Sans rien dire, j'attrape le dossier qu'il me tend et j'écoute ce qu'il a à me dire. Jason me demande de m'occuper de tout ce qui touche de près ou de loin au procureur. Pas de soucis, le boulot sera fait... Lui, il s'occupe du maire...

Je jette un rapide coup d'oeil au dossier qu'il vient de me tendre et alors que mes yeux survolent les photos et autres petites preuves croustillantes, Jason quitte le canapé et finit par se lever. Je lève les yeux du dossier et je le suis du regard alors qu'il m'annonce partir voir ses hommes. Un sourire en coin se dessine sur mon visage. Il prend ses affaires, je comprend que c'est la fin de notre entretien. Je croise les bras sous la poitrine et je retiens un éclat de rire alors qu'il me demande d'être sage.

"Ne me demande pas de faire quelque chose que je ne sais pas faire Todd..."

Je lui adresse un dernier sourire alors qu'il passe la porte. Très bien, à moi de jouer. Je compte bien récolter tout ce qu'il faut pour qu'on ait une marge d'avance sur tout le monde... Et tant pis si ça ne plaît pas...
©️ nightgaunt


FIN


[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman) Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[6ML] Patte de velours et gant de fer (Catwoman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sur les chats
» Velours
» Une patte de loup
» Comment promouvoir du café avec des voix de velours
» Gant Goa'uld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-