[6ML] 5 & 1/2

Inscription : 18/01/2016
Messages : 4690
DC : Tara Markov et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 4 Jan 2019 - 12:07
Elle n'avait pas ressenti ça depuis une éternité. Le vide. La peur. La sensation qu'un truc incroyablement horrible allait se produire et que rien, rien de ce qu'elle pourrait faire ne lui permettrait d'y échapper.

Comme se retrouver nue dans la paume d'un Dieu vivant.

Pourtant tout cela avait commencé d'une manière beaucoup plus anecdotique...

*
* *

Un courriel adressé par ses parents adoptifs, les Hayden, sur sa messagerie électronique. Un courriel qui lui forwardait un message qu'ils avaient reçus d'une vieille amie, habitant désormais la Virginie Occidentale avec son mari et ses deux enfants.

Cette dernière y parlait de sa maison, une jolie petite maison récemment achetée, pour y vivre avec ses deux enfants et son mari, Will, espérant que le changement de décor allait souder à nouveau un couple qui s'était quelque peu délité avec les années.

Car les professions de Karen et de Will les amenaient souvent à vivre loin, l'un de l'autre.

Jade avait parcouru la correspondance, se demandant bien en quoi tout cela la concernait. Il y avait là un long exposé - certes bien écrit et assez poignant - de la vie qu'avaient mené jusqu'à présent Karen et Will mais...

... tout cela n'indiquait pas pourquoi ils semblaient avoir besoin d'une héroïne verte ?

Jade était allée se servir un verre de vin et le buvait négligemment quand une phrase attira son attention.

"La maison est légèrement plus grande, de quelques centimètres, à l'intérieur qu'à l'extérieur"

Elle la relut plusieurs fois et essaya d'y trouver un sens mais n'y arriva point. Une erreur de frappe ? Mais pourtant le message était impeccablement rédigé, sans faute ni erreur de syntaxe. Un canular ? Une farce ? Mais pourquoi ? Dans quel but ?

Elle reprit sa lecture et tomba sur autre chose. Autre chose qui confirma sa première impression.

Pourtant tout cela n'était que de l'écrit. Un mail. Et par écrit et par la puissance de son imagination, on pouvait dire beaucoup de choses qui n'étaient pas vraies.

Mais au fond d'elle, elle savait que tout cela était la sinistre et terrible réalité. Comme si elle accédait à des souvenirs qui n'étaient plus les siens. Comme si le ciel s'était déchiré et qu'elle y avait vu le sourire rieur d'un Dieu facétieux. Comme si elle avait pu voyager dans le canal de Dieu et revenir.

Elle prit une longue inspiration. Ouvrit le tiroir de son bureau et en sortit une cigarette qu'elle alluma.

Puis, longtemps après que la flamme ait fini de consumer le tabac, elle prit son téléphone. Et l'appela.

"Allo, Karen ?"

*
* *

Elle lui avait donné rendez-vous chez elle. Chez lui, ça n'aurait pas été possible. Entendre ce fichu répondeur une fois de plus, c'était déjà une épreuve. Mais en plus être dans la même pièce que Jessica ou que ses affaires à elle. C'était au-dessus de ses forces.

Chez elle. Ouais. Comme la fois où il était venu pour enlever Julian. C'était pas non plus l'idée du siècle mais bon...

Elle avait essayé de s'attifer correctement un minimum. Elle avait mal dormi et ses cauchemars, qu'elle n'arrivait pas à décrire autrement que par impressions et sensations, la perturbaient...

Quel était ce puits ? Et ces gens, gris, las, usés qu'attendaient-ils ?

Et, elle, qu'aurait-elle fait ?

Et cette phrase, en rêve... "Ceci n'est pas pour vous".

Elle entendit la porte sonner. Ray, surement. Elle lui avait juste dit, sur le répondeur : "Viens. Demain dans la matinée. C'est important. J'ai besoin de toi, Ray, par pitié viens. Je sens que tu dois être là".

Elle avait l'air d'une folle. Il avait du la prendre pour une folle. De jalousie, de dépit, tout cela. Mais tout cela n'avait plus d'importance et n'en aurait peut-être jamais plus.

Car ça venait de sonner. Elle enfila ses pantoufles, comme elle l'aurait fait avant, avant de lire le message de Karen, avant les cauchemars et ouvrit la porte...


[6ML] 5 & 1/2 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1413
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Actuellement incarcéré à la prison d'Iron Heights. Ray Palmer est accusé de multiples graves, notamment de meurtre et de terrorisme. Il attend son procès.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 4 Jan 2019 - 14:40
La porte de l’appartement de Jennifer-Lynn Hayden s’ouvre, donc ; sur un homme.
Ray Palmer.
Qui, franchement, n’a aucune envie d’être ici, et est terriblement mal à l’aise à l’idée de revoir quelqu’un que, pourtant, il considère comme l’une des femmes les plus extraordinaires au monde.


« Hey. »

Et ça se voit, autant que ça se sent.
Il est gêné, affreusement ; et veut complètement s’enfuir d’ici.
Il ne le fait pas, pourtant. Il avance – car il le doit.
Il le lui doit.


« S… salut. »

Il rentre dans le logement, et esquisse une grimace en forme de sourire. Il connaît cet endroit, il… y a été ; parfois. Avec aucun bon moment, récemment.
La dernière fois qu’il y est venu, c’est pour retirer un enfant à Jade. La fois d’avant, ils ont dû se séparer, après… après avoir scellé la fin de leur relation. Les souvenirs qui affluent n’ont donc rien de bon, même si… même si certains l’ont été ; hélas, ils sont encore plus anciens, et quasiment disparus.

Les mains dans les poches de sa veste brune, le corps crispé sous ses vêtements chauds, il a dû se confronter au froid hivernal, pour parcourir les quelques kilomètres qui le séparent de Jade ; quasiment rien, en fait.
Ils sont presque voisins. Ils s’évitent, cependant – à raison.

Ils ont eu une histoire ; ça s’est mal terminé, sans que ça soit de leur fait… et c’est douloureux. Surtout parce que lui a retrouvé quelqu’un, que Jennie connaît.
Ça s’est terminé, aussi ; le bruit commence à courir dans la communauté des Héros, et il ignore si Jade le sait – hors de question d’en parler, de toute façon.


« C’est… ça va ? »

Le scientifique ne discutera pas de sa navrante vie sentimentale avec une ex, clairement ; surtout quand elle est… comme ça.
Pas bien, en fait. Jennie n’est pas bien, et ça se voit – ça se sent. Il la connaît assez pour reconnaître les signes, les tics nerveux, les postures ; ça va au-delà de leur gêne habituelle à se voir, du cadavre dans le placard qu’incarne leur relation morte-née.
Jennie ne va pas bien ; et Jennie… Jennie compte pour lui.


« Hey… parle-moi. Dis… dis-moi ce qu’il y a. »

Alors que la porte de l’appartement se ferme, Ray sort les mains de ses poches, et les lève, les approche… mais les arrête.
Il ne la touche pas ; pas sans son autorisation, même s’il voudrait… l’aider. Vraiment.


« Je… je suis venu. Je suis là. »

Il sourit ; il se force à sourire.
Pour elle. Pour Jennie. Pour… son amie.
Qu’il ne veut pas laisser tomber.


« Qu’est-ce que… je peux faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4690
DC : Tara Markov et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 11 Jan 2019 - 18:20
"Salut" lança-t-elle, le regard un peu fou, un peu mort, de celle qui oscillait entre le sommeil et la démence.

Ray ne pouvait que remarquer que les gestes de Jennie étaient trop rapides, trop saccadés. Elle n'était pas seulement nerveuse : elle était en terreur panique. Et elle ne cherchait même pas à le dissimuler.

Elle alla s'asseoir sur un coin de son canapé et invita Ray à faire de même, tout à l'autre bout.

Elle se passa la main dans les cheveux et commença d'une manière un peu décousue.

"Je... C'est comme la dernière fois à Paris avec Question et..."

Elle avala sa salive, prit une grande inspiration, contempla un instant ses pieds et ajouta :

"Sauf qu'à Paris, je ne me souviens pas de comment ça c'est terminé. Je veux dire. Je n'ai aucun souvenir à partir du moment où on a glissé dans l'autre univers et... voilà, le rideau est tombé et je ne sais pas comment tout cela s'est terminé et je suis persuadée... Non. Je suis sure. Je suis sure qu'il en est de même pour toi et pour Question"

Jade soupira et attrapa la bouteille de vin rouge à moitié terminée qui traînait sur la table basse. Elle chercha un verre propre, se saisit d'un sale et se remplit nerveusement un verre.

Elle reprit plus doucement.

"Des amis à mes parents ont besoin de mon aide. Pour démêler un problème... architectural"

Elle buta sur ce mot. Voulut glousser comme une démente mais se ravisa. Et avala son verre. Elle poursuivit entre deux rires nerveux :

"Tu... Tu sais, une fois que tu auras parlé à Karen, tu auras juste envie de boire et de te mettre en boule et de mourir, là, sur place..."

Elle posa le verre maladroitement. Tellement qu'il tomba sur le petit tapis de sol, faisant une belle tâche de vin rouge.

"Je... J'ai lu le courriel de Karen et de Will. J'ai... J'ai appelé Karen. Je... Elle ne ment pas. Et... cette phrase..."

Jade mima une sensation d'étouffement. Comme si des mots demeuraient bloqués au fond de sa gorge, à la manière d'un cri cherchant une bouche pour l'exprimer.

"Sans compter le rêve. Le rêve ou la vision d'un futur, je sais pas mais..."

Elle se rendait bien compte que tout cela n'avait aucun sens et que Ray, aussi gentil qu'il soit, allait finir par claquer la porte et laisser tomber mais...

"Je veux pas aller toute seule là-bas. Je... J'ai peur, Ray. J'ai peur comme je n'ai jamais eu peur. Et... là bas, ils ont emmené un scientifique, il y a même un explorateur, des types qui vont dans des grottes et tout et tout mais... Je le sens très, très mal"

Jade baissa les yeux et admit son impuissance.

"Tu es le type le plus courageux et le plus malin que je connaisse. Et même perdu au fin fond du temps tu as réussi à revenir alors..."

Elle leva à nouveau la tête et conclut :

"... tu sauras nous ramener de là-bas"


[6ML] 5 & 1/2 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1413
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Actuellement incarcéré à la prison d'Iron Heights. Ray Palmer est accusé de multiples graves, notamment de meurtre et de terrorisme. Il attend son procès.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 14 Jan 2019 - 8:09
 « Ha. »

Un sourire un peu gêné, un peu crispé glisse sur le visage de Ray Palmer.

 « Tu... tu sais flatter tes invités, Jennie. »

Il glousse, mais le cœur n'y est pas ; car il est apeuré, en fait.
Il n'a jamais vu Jennie-Lynn Hayden comme ça. Ils se connaissent depuis des années, maintenant – depuis qu'il l'a recrutée, sur le toit de la Super-Prison alors temporaire d'Ivy Town, afin de lui demander de protéger la ville... sa ville. Parce qu'il était occupé avec la Justice League, et les menaces croisées de Krona et de Libra ; ça semble une éternité ou deux en arrière, maintenant.

Ils ont vécu énormément ensemble, depuis ; du bon comme du mauvais.
Des aventures extraordinaires dans la Justice League, des missions en solo comme cette étrange mais passionnante soirée caritative... et, de fil en aiguille, ils se sont rapprochés ; jusqu'à devenir plus que des amis et des collègues.
Jusqu'à ce qu'il soit prêt à déchirer le Multivers, pour revenir – pour elle.
Mais ça s'est arrêté là.


 « Hey. »

Alors que Jade l'a invité chez elle, alors qu'elle a commencé à lui expliquer la raison de sa venue, il est resté un peu timide, réservé. Les mains dans les poches, il a suivi la jeune femme, et a hoché régulièrement la tête – même s'il n'a pas forcément tout compris ; enfin... si.
Quand elle a évoqué certains mots, elle a ravivé des souvenirs – des souvenirs qu'il pensait enfouis. Qu'il voulait avoir enfouis, plutôt.
Paris. Question. Les... rêves. L'autre monde. L'autre lui. Les monstres.
Lui, surtout. Oui. Surtout... lui.


 « Jennie. »

Son amie – l'une des personnes qu'il estime le plus, auxquelles il tient le plus malgré les mauvais tours cosmiques qu'ils ont subi... elle panique ; elle s'enfonce dans la terreur, et il pense savoir pourquoi.
Ça ne lui plaît pas, et il a une folle envie de s'enfuir – mais il ne le fait pas. Au contraire, il s'accroupit devant elle, assise et encore tremblante, et prend ses mains dans les siennes.
En esquissant un sourire doux et chaud, rassurant.


 « Je... j'suis flatté par ce que tu me dis... et par le fait que tu m'ais appelé, après... après tout ce qu'on a vécu. Mais... je me souviens, oui. Je me souviens de... Paris ; enfin. Je me souviens de t'avoir rejoint, là-bas, et d'avoir vu Question – et plus rien après, comme toi.
Mais... je pense savoir de quoi tu parles. Je pense savoir de quelles... choses tu parles. »


Il soupire, et secoue légèrement la tête ; mais maintient son regard braqué sur Jade, et sourit encore.

 « J'ai... je les connais. Je connais... ce genre de choses, de menaces ; de folies. La... la J.S.A. a dû plonger dans leur monde, et... et nous en sommes revenus. »

Par chance seulement.
Mais il ne le dit pas. Il s'agit de la rassurer, ici, même si lui-même commence à avoir besoin de l'être.


 « Je... t'aiderais, Jennie. Bien sûr que je t'aiderais. »

Il hoche la tête, et sourit encore ; en tapotant les mains de son amie, pour lui transmettre sa chaleur et, espère-t-il, sa force.
Même s'il doute aussi.
Même si des dizaines de souvenirs lui reviennent, déclenchés par le récit de Jade, en apparence incohérent et compréhensible – mais hélas bien trop clair, et bien trop cohérent pour lui. Il sait de quoi elle parle. Il sait de quelle démence elle parle.
Ils sont de retour. Que tous les dieux les gardent, les monstres qu'il espérait avoir repoussés à jamais dans leur abominable Univers... sont de retour.


 « Tu... as donc appelé les amis de tes parents, qui ont un problème architectural, c'est ça ? Okay. La... modification de la Réalité est l'un des... l'une des armes préférées de ceux que nous allons devoir affronter. Cela passe par une différence de perception, des changements d'abord subtils et qui s'amplifient, jusqu'à rendre fous.
Ils utilisent également des images, des mots... il y a notamment la pièce Le Roi en Jaune, qu'il ne faut jamais lire et qui plonge dans la démence. La... la phrase que tu as lu, elle... elle a dû déclencher ce dont je parle... et il ne faut donc pas la lire, okay ?
Même si tu as envie, même si tu en as furieusement envie, tu ne dois pas la lire. Et je vais t'aider. »


Il sourit, et hoche la tête ; il a peur, clairement – mais il prend sur lui. Il tente de faire taire son aspect émotif, émotionnel, pour laisser son esprit prendre le relais.
Pour analyser la situation. Pour trouver les problèmes. Pour les solutionner.
Encore et encore.
Jusqu'à la folie cesse... encore une fois.


 « Bon... le plus simple est d'y aller, okay ? S'ils ont commencé, il faut agir ; et attendre ne fera qu'amplifier leurs prises sur le monde. »

Même si elles semblent déjà formidables, ce qui n'a franchement rien de rassurant.

 « Allez. »

Ray se redresse, et aide Jade à faire de même. Avant qu'une de ses mains ne la lâche, pour s'emparer de son téléphone fixe – qu'il tend directement à la jeune femme.

 « Compose le numéro d'un appareil proche... je vais nous faire voyager. »

En les rapetissant, et en les faisant filer sur les lignes téléphoniques ; classique, mais efficace.

 « Prête à ressembler à une fabuleuse conversation entre commères ? »

Il sourit, et hoche la tête ; tente de paraître aussi sympathique et rassurant que possible.
Même s'il ressent tout le contraire.
Ray est terrorisé, et n'a absolument aucune envie de replonger dans cette folie – mais il n'a pas le choix. D'une part, parce que des innocents sont perdus dans cette démence, et il refuse de les y laisser ; ensuite, parce que son amie est impliquée.

Il y retourne, alors. Il retourne dans la démence.
Il retourne dans l'horreur cosmique... en ayant l'abominable sentiment qu'il n'a pu y échapper que par chance la première fois ; et qu'ils ne feront, hélas, plus les mêmes erreurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4690
DC : Tara Markov et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2019 - 22:26
Le voyage dans les fils du téléphone, c'est une expérience à vivre. Quand on est réduite à une taille subatomique (ou seulement atomique ? Elle n'en savait rien...) et que l'on commence à adopter un comportement et des mouvements quantiens, quand les particules deviennent ondes et que les ondes sont particules, quand - soit même - on adopte une vitesse et une position non clairement définies...

... et que la pensée file comme du mercure à travers les câbles électriques alors tout peut arriver et advenir !

Mais Jade réalisa alors à quel point elle était nulle et peu héroïque face à un Atom dont l'assurance en de pareilles situations n'avait d'égale que sa modestie le reste du temps.

Car, clairement, pour démêler le problème de Will et de Karen une héroïne verdâtre ne suffirait pas.

Et pour le reste, "elle" "ferma" ses "yeux" et "se" laissa porter par l'influx électrique... se demandant bien quelle tête feraient les gens à l'autre bout du téléphone quand elle surgirait en compagnie du plus valeureux des micro-héros...

*
**

Quand Karen Navidson décrocha l'appareil et qu'elle n'entendit que de la friture, elle était loin de supposer que pourraient jaillir du combiné des versions réduites de Jade et d'Atom.

[6ML] 5 & 1/2 5f1d31c4d93b87b5-600x338

C'est pour cela d'ailleurs qu'elle poussa un cri strident.

Peut-être un peu trop strident, un peu trop effrayé. Et un peu déplacé par rapport à l'endroit où il avait été poussé. Car Atom et Jade étaient dans la cuisine d'une petite maison bourgeoise. Il ne manquait rien à ce tableau. Même pas les dessins des enfants fixés par des aimants sur la porte du frigo.

Mais Karen avait crié.

Et surtout quand les deux héros reprirent leur taille, Karen continuait à trembler. Comme une feuille. Les yeux terrorisés même si elle savait que le danger attendu - quel qu'il ait pu être - n'avait point survenu.

Car aussi fascinant et étonnant que puisse être un héros voyageant dans les fils du téléphone, ce n'était pas de ça dont Karen avait peur.

Jade voulut ouvrir la bouche et expliquer que tout cela était plus rapide, plus économique, que cela permettait d'être plus tôt sur place mais...

... Karen se contenta de se laisser choir sur son fauteuil, soupirant comme si sa vie n'était devenue plus qu'une suite de terreurs et de frayeurs, terreurs et frayeurs ne faisant qu'office d'amuse-gueule face à la véritable horreur qui allait bel et bien finir par arriver.

Atom et Jade, à ses yeux, n'étaient que des guignols en costume. Voilà tout. Tout juste bons à attraper d'autres types déguisés.

Ses longs doigts allèrent chercher dans un paquet entamé une cigarette que Karen alluma en tremblant.

"Bon, j'imagine que si Jennifer vous a ramené c'est que vous devez être le spécialiste de ces choses là..."

Elle se passa la main dans ses cheveux blonds et soupira à nouveau.

"Des spécialistes, tous des spécialistes... Dans la maison, hors de la maison, dans le couloir..."

Karen se mordit les lèvres et répéta, un peu désorientée.

"Dans le couloir, oui..."

Karen eut un sourire attristé, Jade ne disait rien.

"C'est vraiment un truc de garçons ça, d'être spécialistes... Mais j'imagine que vous pourrez en parler aux autres. J'veux dire... j'arrache la tête de Will s'il retourne là-dedans..."

La voix de la femme se fit plus cassante. Ce n'était pas des paroles en l'air.

"VOUS COMPRENEZ ? WILL N'IRA PAS. IL A PROMIS !"

Elle criait. Elle était fébrile. Elle...

... s'excusa en écrasant sa cigarette dans le cendrier.

"Je. Je dois vous sembler folle, M'sieur Atom. Je..."

Elle lui décocha un sourire. Un sourire irrésistible qui illuminait un visage bien fatigué.

"Je lui ait dit. Quand tout cela s'est confirmé. Qu'il faudrait foutre le feu à cet endroit et aller ailleurs. Mais... c'est un "spécialiste", comme vous tous et..."

Karen marqua une pause. Jade n'osait pas la regarder en face. La tension était palpable.

"A votre avis, comment une maison peut-elle être plus grande de l'intérieur que de l'extérieur ? Hum ? Et quand une porte qui n'était pas là apparaît à votre retour de vacances, vous en dites quoi ?"

La voix de Karen manqua de se briser. Elle était au bord de la crise de nerfs. Dans un dernier effort, elle lança :

"Je... Je suis sure que vous allez avoir des questions. Posez-les. Posez-les par pitié..."


[6ML] 5 & 1/2 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1413
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Actuellement incarcéré à la prison d'Iron Heights. Ray Palmer est accusé de multiples graves, notamment de meurtre et de terrorisme. Il attend son procès.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 12 Mai 2019 - 16:38
Ils sont partis. Ils ont quitté l'appartement de Jennie-Lynn Hayden à Ivy Town... pour aller ailleurs.
Vers l'inconnu. Vers le danger.
Vers la folie ; encore.

Ray Palmer s'est emparé de la main de la jeune femme, et a souri. Avant d'activer ses pouvoirs.
Ils ont rapetissé, ensemble. Puis se sont propulsés au cœur du combiné téléphonique – pour surfer, ensuite, sur les lignes. Pour rejoindre la maison qui pose problème.
Pour arriver au cœur de la situation ; de la démence.


 « Ha. »

Il entend le cri, la peur ; il la comprend. Il en a l'habitude.
Sans un mot de plus, il tient toujours Jade et active ses pouvoirs autrement – pour les faire grandir ; pour leur rendre taille humaine.
Il réussit. Ils se trouvent au cœur du logement Navidson... et il lui fait face ; en esquissant un sourire un peu gêné.


 « Bon... jour. »

Il est en costume. Il l'enfile automatiquement, en changeant de taille, et le conserve là ; moins par soin pour une identité qui n'est plus secrète depuis des années, et la sortie d'une biographie complète, que par habitude. Et besoin d'être en confiance.
Même si le costume est différent, un peu. Même s'il a adopté une nouvelle combinaison, blanche plutôt que rouge et bleue. Parce que l'autre lui fait trop penser à Jessica, actuellement... en grande difficulté ; parce qu'il ne peut plus voir l'autre, sans songer au sang séché qui se trouve sur l'un d'entre eux.

Mais Ray repousse ces pensées, rapidement ; pas ça. Pas maintenant.
Pas ici.


 « Enchanté. »

Il augmente son sourire, pour rassurer Karen ; peine perdue.
Elle est trop impactée... trop rongée, par ce qu'il se passe ici. Il le comprend, et il compatit sincèrement – même s'il commence à craindre que cela soit trop tard.
Pour sauver encore l'esprit de Karen Navidson.

Palmer l'écoute, alors. Il tente de suivre la pensée de la jeune femme, acquiesce régulièrement, l'encourage ; mais cache mal son trouble.
Car il sait... il sait ce qu'elle a, il sait ce dont il souffre. Il y a été confronté plusieurs fois, et a failli lui-même y céder ; à la démence. À la démence absolue, qui menace quiconque a le malheur de croiser ce domaine infernal.


 « Je vois. »

Atom s'avance vers Karen, quand elle a terminé ; mais il s'arrête.
Quand il se rend compte qu'il tient encore la main de Jade – fortement, même. Il rougit, sous son masque, et se dépêche de lâcher les doigts de la jeune femme. Pour se rapprocher de Karen, et pose une main amicale sur son épaule.


 « J'ai... des questions, oui. »

Beaucoup ; et même quelques réflexions humoristiques, comme une référence à la série TV Doctor Who, pour le plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur.
Mais aucune d'entre elles ne sort. Question de respect et de dignité.


 « Mais... on va y aller doucement. »

Il sourit, et tente de moduler doucement sa voix.

 « Où étiez-vous partis en vacances ? C'était bien ? »

Commencer par des souvenirs positifs ; la calmer, l'amadouer.

 « Vous êtes revenus... quand ? »

Le sourire demeure, malgré tout.

 « Et... où est Will ? »

Il soupire, légèrement.

 « Et... où est la porte ? »

Atom se rapproche, et suit les yeux de Karen pour capter entièrement son regard.

 « Je peux la voir, Karen. Je veux la voir... et je peux la voir. »

Il tapote l'épaule, doucement et presque tendrement.

 « Je... connais ça ; ces trucs. Je les connais. Je... sais comment gérer. Je vais gérer.
Et, avec Jennie, on va régler tout ça. Okay ? »


Il sourit encore, puis se tourne rapidement vers Jade ; sans lâcher Karen.

 « Okay ? »

Une répétition ; autant pour convaincre Karen et Jennie... que pour se convaincre lui-même, aussi.
Ray a peur, aussi. Affreusement – mais il n'a pas le choix.
Face à une telle menace... il n'y a pas de choix, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4690
DC : Tara Markov et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 14 Mai 2019 - 16:37
"Je... A Seattle, pourquoi ? Je..."

Elle bafouillait. Elle ne savait plus trop où elle en était. Et... quoiqu'elle puisse en dire, elle avait besoin de remettre son sort dans les mains d'un autre qu'elle.

Karen prit une grande inspiration et ajouta d'une voix un brin cassante :

"Oui, c'était très bien. En fait, c'était nos plus belles vacances avec Will depuis... notre mariage, en fait. On s'était mis d'accord, ensemble, pour qu'il change sa façon de vivre et qu'il soit plus souvent présent ici, pour les enfants, pour moi"

Une larme se forma au coin de l’œil de la femme. Ce souvenir heureux était trop pour elle, pour là, pour maintenant.

Mais le plus dur avait été fait. Elle se moucha bruyamment et poursuivit :

"Et c'était là, à notre retour"

La voix était devenue lasse. Karen se redressa de son fauteuil et emmena Jade et Atom hors de la cuisine, dans le hall d'entrée.

Depuis, le hall d'entrée, Karen franchit une ouverture qui mena ses invités dans un petit salon. Ce salon comportait une baie vitrée dans le mur nord et qui donnait sur le jardin et trois portes.

L'une d'elle donnait sur un placard.

Une autre donnait sur la chambre d'amis.

La dernière était dans le mur nord.

Ce même mur qui donnait normalement sur le jardin.

Karen voulut approcher la main de la poignée de la porte mais renonça.

Elle tremblait.

"C'est... C'est cette porte qui n'était pas là"

Elle avala sa salive, péniblement, et ajouta :

"Et là, avec Will, on a cessé de comprendre... car comment une porte qui n'était pas là avant nos vacances pouvaient être là ? Une porte qui donnait, d'ailleurs, sur un placard ?"

Karen regarda d'un mauvais œil ladite porte. Et conclut :

"Will a mesuré la maison. Ça ne collait pas. Il a demandé à son frère, Tom, de venir la mesurer. Les mesures étaient également farfelues. Il a fait venir un expert d'une université qu'il connaissait, un ami... ça ne collait toujours pas"

Karen soupira et regarda les héros :

"La maison est plus grande de l'intérieur que de l'extérieur. Elle l'a - il semblerait - toujours été. Même sans compter cette porte qui ne contenait - d'ailleurs - dans un premier temps qu'un placard..."

On toqua à la porte, Karen sursauta de nouveau. Elle quitta le salon pour laisser Jade et Atom à leur contemplation de la porte du placard...

"T'as une idée de ce que ça peut être ? Au Pacte de l'Ombre, on connait le portail qui apparaît n'importe où pour nous amener à l'Oblivion Bar mais..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un homme d'une cinquantaine d'année, barbu, au visage émacié et grave apparut.

"Je suis Will Navidson. Je vois que ma femme vous a appelé"

Il dévisagea de la tête aux pieds les aventuriers et ajouta :

"Nous n'avons pas besoin de votre aide. Nous..."

Il n'avait pas l'air ravi de la présence de Jade et Atom. Mais Karen le fusilla du regard et quitta la pièce en trombe. Visiblement leur couple n'était pas au beau fixe.

Will soupira et se détendit quelque peu. Il finit par admettre :

"Je... Je ne sais plus quoi faire. Et quand un homme n'est plus capable de comprendre les choses qui se passent dans sa propre maison, c'est que tout va mal. Je... J'essaye de monter une expédition mais... devoir en référer à des zozos costumés ?"

Nouveau soupir. Nouveau regard désolé.

"Je suis navré de ma saute d'humeur. Sincèrement"


[6ML] 5 & 1/2 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1413
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Actuellement incarcéré à la prison d'Iron Heights. Ray Palmer est accusé de multiples graves, notamment de meurtre et de terrorisme. Il attend son procès.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 15 Mai 2019 - 8:36
« Ah. »

Un léger sourire glisse sur le visage masqué d’Atom, tourné vers Will Navidson ; qui vient de s’excuser, après avoir été particulièrement sec et agressif… et avoir, surtout, avoué son incompétence à protéger sa famille.
Ça doit faire mal. Suffisamment pour que son interlocuteur ne lui tienne pas rigueur de ce débordement initial.


« La question n’est pas d’en référer à… des zozos costumés. »

Il glousse légèrement, après l’expression colorée employée par le maître des lieux.

« Mais de solliciter l’aide d’experts, Monsieur Navidson. »

Son visage et son ton redeviennent sérieux, cependant.

« Comme vous le feriez, je pense, en cas de fissures dans votre maison, ou de difficultés avec votre déclaration d’impôts. Comme vous l’avez fait, il me semble, en sollicitant une intervention extérieure, pour confirmer l’étrangeté de vos mesures de la maison. »

Le Micro-Héros s’avance, et enlève son masque blanc ; avant de tendre sa main, en affichant un sourire de professionnel.

« Enchanté, Monsieur Navidson ; Ray Palmer. Professeur d’Université. Agent actif de l’A.R.G.U.S., ancien agent du S.H.A.D.E. et de la C.I.A., également. »

Son sourire s’allonge, légèrement ; il ne peut s’en empêcher.

« Mes participations à la Justice League et à la Justice Society of America ne sont qu’un pan de mon activité. Et si, comme tout le monde, j’aime rire et faire rire… je ne viens pas ici en représentation. Mais en assistance. »

Une poignée de main virile suit, avant que Ray ne recule légèrement ; pour laisser à Will Navidson le temps d’encaisser tout ça, d’accepter leur présence… le temps aussi, pour lui, d’intégrer les informations transmises par le couple.

Quelques instants plus tôt, il a laissé Karen Navidson parler et réagir ; sans rien dire.
Palmer a bien senti que la jeune femme n’appréciait guère ses questions, et sa plongée dans ses souvenirs – mais il sait que c’était indispensable. D’une part, pour obtenir une présentation claire et chronologique ; de l’autre, pour lui permettre d’avoir tous les éléments, et un discours cohérent de la victime.
Il a compris les événements ; pas leur sens ou leur explication, mais leur déroulé. Et, plusieurs fois, il a dû réprimer des frissons désagréables… car son corps, son inconscient se souviennent ; et lui hurlent de partir, de s’échapper, de fuir d’ici.
Il ne le fait pas, bien sûr. Des gens ont besoin d’aide – Jade a besoin d’aide.


« Il ne doit pas y aller, Jennie. »

En tournant lentement dans le séjour, un œil toujours fixé sur la porte-qui-ne-devrait-pas-être, le scientifique approche de Jade, et murmure quelques mots à son oreille, l’air de rien, dos tourné à Will Navidson.

« Ils sont… ravagés. Ils sont terrorisés, et sur le point de s’écrouler ; ils ne sont pas entraînés pour ça. Bordel, je ne sais même pas si nous, on l’est vraiment. »

Il soupire, puis secoue la tête. Avant de se retourner, en croisant les bras.

« Monsieur Navidson ? »

Atom sourit, et s’avance d’un pas.
En se plaçant, stratégiquement, entre Will et la porte, désormais dans le dos de Ray ; ce qui provoque de nouveaux frissons désagréables, qu’il retient encore.


« Votre idée d’expédition est bonne ; mais il y a encore beaucoup d’inconnus, concernant… tout ça. Il pourrait y avoir des difficultés – des dangers ; des substances dangereuses. Qui pourraient vous toucher, ou après infecter vos proches. »

Jouer au héros, c’est bien ; nuire à ses proches, ça l’est moins.
C’est sur cette partition-là que Ray entend convaincre Will de s’arrêter là.


« Je vous l’ai dit, je suis professeur. Si vous me le permettez, Jade et moi allons faire quelques mesures… quelques vérifications. Afin que votre expédition se passe le mieux possible. Sans risque.
Ça vous va ? »


Palmer sourit, et hoche la tête ; hors de question de laisser Will Navidson aller là-dedans, bien entendu.
Ils iront à deux – ils iront seuls.
Et, espère-t-il, ils en reviendront…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4690
DC : Tara Markov et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2019 - 15:33
Navidson parut méditer la réponse à donner aux propos d'Atom puis... se contenta de lui serrer la main en disant :

"Will Navidson. Photojournaliste. Enchanté, Monsieur Palmer"

Puis, il ajouta :

"Et appelez-moi Will. Ou Navy. Monsieur Navidson c'est pour mon éditeur et mon avocat uniquement"

Il se passa la main dans les cheveux et alla s'asseoir sur un fauteuil. Karen alla se positionner instinctivement derrière lui, comme inquiète de ce que son mari pourrait dire.

"Je... Je vous remercie. Effectivement, j'ai essayé de réunir un certain nombre d'experts pour tenter de réaliser une quatrième expédition dans..."

Will marqua une pause. Jade frissonna.

"... le couloir"

Il soupira. Jade se permit de questionner :

"Une quatrième ?"

Karen serra les dents, voulut dire quelque chose, mais s'excusa et partit s'allonger. Visiblement le sujet était sensible.

"Ouais..."

Navidson se prit la tête entre les mains et poursuivit :

"La première fois, c'est quand on a découvert cette porte. Je l'ai ouverte et j'y suis entré. J'y suis resté quelques instants. C'était un couloir, voilà tout. Juste qu'il n'aurait pas du être dans cette maison"

Il toussa et observa de ses yeux fébriles les héros.

"La deuxième fois, j'y suis retourné seul, de nuit... Le couloir avait changé. Au fond de celui-ci, il y avait un autre couloir qui bifurquait sur la droite. Et une série de pièces. Et... quand j'ai fait demi-tour pour ressortir... je me suis heurté à un mur. Tout avait changé. J'ai paniqué. Appelé. Couru. Avant de finalement voir avec satisfaction - au bout d'un temps incertain - la sortie et derrière ma maison..."

Navy secoua la tête.

"Karen m'en veut énormément pour cette exploration là. Elle ne m'a plus du tout adressé la parole pendant quelques jours. Quant à la troisième expédition..."

Il soupira.

"Avec mon frère, Tom, et un ami ingénieur, Billy, nous avons tenté d'explorer méthodiquement le couloir. Force est de constater, en revanche, que pour aller plus loin, nous allions avoir besoin de matériel supplémentaire mais surtout de gens formés à la spéléologie. Billy a admis, également, être un peu juste scientifiquement parlant pour faire tous les tests et analyses nécessaires. Mais la troisième expédition nous a révélé que le couloir donne sur un labyrinthe de pièces plus ou moins identiques avant de donner sur un gigantesque vestibule donnant lui-même sur un immense escalier s'enfonçant dans les tréfonds de..."

Sa voix se voila. Il s'arrêta. Et ne reprit pas. Il ajouta seulement :

"Voilà pour les trois premières expéditions. Je ne compte pas les enfants ou le chat... Je..."

Il s'arrêta. Il était troublé. La situation était troublante. Et cet homme, aventurier-reporter de son état, semblait démuni par rapport à l'ampleur de la situation.

Démuni. Mais terriblement excité.

Il termina :

"La quatrième expédition est pour demain. J'ai promis de ne pas y aller et... je n'irai pas. Mais êtes-vous prêts à y aller avec Billy et les autres ?"


[6ML] 5 & 1/2 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1413
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Actuellement incarcéré à la prison d'Iron Heights. Ray Palmer est accusé de multiples graves, notamment de meurtre et de terrorisme. Il attend son procès.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 24 Mai 2019 - 16:06
 « Mmh. »

Atom acquiesce lentement, après tout l'exposé de Will Navidson, qui a terminé avec une interrogation. Les paupières du Micro-Héros se plissent, alors que son esprit tente de traiter toutes ces nouvelles informations – et de ne pas en devenir fou.
Ça va pour l'instant, mais cette aventure n'est pas encore terminée.


 « Merci pour tout ça... Will. »

Pas de Monsieur Navidson, il a compris.
Mais Navy lui semble vraiment trop étrange, et connoté militaire ; Ray n'aime pas.


 « Trois expéditions, donc ; c'est beaucoup. La preuve de beaucoup de courage et de détermination. »

Ses mots s'accompagnent d'un sourire sincère ; mais son esprit pense autre chose, aussi.
Ça a été de la folie de Will Navidson d'y aller autant – il a de la chance d'en être revenu entier, voire même d'en être revenu tout court. Et une sale et mauvaise pensée jaillir alors dans son crâne, qui ne disparaîtra pas, il le sent.


 « Nous serons bien entendu de la prochaine expédition. »

Il hausse les épaules, en tendant les mains vers Will et son épouse, placée derrière lui ; en protection. Prête à agir, si jamais la discussion tourne mal... ou si Will avait eu le projet d'y retourner.
Elle l'aime, ça se sent ; mais elle est terrorisée par tout cela – et par l'esprit de son époux.
Ce qui commence à inquiéter Palmer.


 « Enfin... si vous nous autorisez, bien sûr ! »

Un léger gloussement s'échappe de sa gorge, alors qu'il essaye de créer quelques sourires chez leurs hôtes ; au minimum pour qu'ils évitent un arrêt cardiaque.

 « Si ça ne vous dérange pas, je vais faire quelques relevés rapides sur la porte... sans l'ouvrir. »

Son regard se fige dans les yeux de Karen.
Pas de danger aujourd'hui ; pas d'ouverture devant eux.
Tout reste sous contrôle.


 « Nous pourrons reparler plus tard. »

Le scientifique les invite ainsi à les laisser – à quitter leur salon, pour aller ailleurs ; et se retrouver, autant qu'ils le peuvent encore.
Mais, surtout, à donner l'occasion aux deux Héros d'échanger quelques mots.


 « Ils ne vont pas bien. »

Ray soupire, et vient se placer à côté de Jade. Il croise les bras, et colle une épaule contre une fenêtre.
Sa voix reprend, lente et fatiguée, alors qu'il laisse son regard glisser vers l'extérieur.


 « Tu... tu as bien fait de m'appeler. »

Il soupire légèrement, puis esquisse un maigre sourire.

 « Bien que je ne sois pas vraiment sûr de ce qu'on peut faire – mais on doit quand même faire quelque chose. »

L'histoire de sa vie.
Même s'il rejette rapidement ce type de pensées, et plonge un regard sûr dans le beau visage de son amie.


 « Leur expédition est une mauvaise idée, Jennie. Même si Will pense qu'il a ramené des gens compétents, aucun d'entre eux ne l'est... pas pour ce vers quoi ils s'avancent. Il ne faut pas qu'ils y aillent.
Il ne faut pas que cette expédition ait lieu. »


Son regard glisse lentement vers la porte ; il frissonne et grimace.
Il n'aime pas, vraiment pas.


 « Il... faut partir avant eux. Il faut y rentrer avant eux. »

Palmer prend une grande inspiration, et pose sa main gantée sur l'épaule de Jade.
Un sourire qui se veut rassurant perle sur ses lèvres.


 « Je... peux y aller seul ; t'es pas obligée de venir. J'y vais, je regarde, je reviens. Aussi simple que ça.
T'as pas besoin de venir. »


Il voudrait qu'elle vienne ; il a besoin qu'elle vienne.
Mais il ne veut pas la mettre en danger.
Atom remet son masque, et est donc prêt à y aller seul. A plonger dans l'inconnu, la folie et l'horreur seul. Pour laisser une amie, et qui a été plus, et demeurera toujours un peu plus, loin de tout ça.
Fichue journée, pense-t-il ; fichu métier, surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[6ML] 5 & 1/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-