[6ML][Irlande] I put this moment here

Inscription : 06/05/2018
Messages : 203
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Metropolis
MessagePosté le: Sam 26 Jan 2019 - 22:37
Spoiler:
 





Le soleil va se coucher, il est temps. Temps d’accomplir cet ancien rituel trouvant ses descriptions dans un grimoire de The Crone. Après des mois passés à perfectionner sa pratique des arts mystiques, combien de rituels avortés , d’animaux sacrifiés en récitants des incantations, de sorts de magie noire finissant en pétards mouillé? Des dizaines. Ce soir la dépouille sanguinolente de trois moutons égorgés étaient disposées pour former un triangle entourant le cercle tracé sur le sol. Une vieille ruine perdue dans la campagne Irlandaise serait le théâtre d’une invocation païenne. Siobhan effectuait une étrange danse sous la nuit tombante, se mouvant d’un mur de pierre à l’autre pour tracer des runes avec les litres de sang des bêtes. Elle les chérissait vivantes certes, mais on ne pratiquait pas ce type de magie noire sans sacrifice de soit même...ou de ce à quoi on tiens. Elle bougeait étrangement à la lueur des flammes d’un brasero les lèvres remuantes, invoquant la Banshee.

Son amie Tara disparue depuis des mois et dont elle ne savait plus rien. Ni où elle était ni si elle supportait cette malédiction. Si elle pourrait lui apporter réconfort ou l’envie de tuer. De la tuer elle, celle qui porta cette malédiction des centaines d’années et ne s’en libéra que quand elle fut damnée à son tour. Superman comme d’autres héros savaient que par le passé Silver Banshee avait été prête à tout pour lever cette affliction lui apportant de grands pouvoirs mais aussi cette apparence terrifiante et ces envies de meurtre. Presque acceptable à court terme quand il s'agissait de jouir de la toute puissance de tuer par sa voix. Mais si pesant au fur et a mesure des années quand la solitude cette ennemie si redoutable, venait vous poignarder la poitrine. Et à nouveau chaque jour que le bon dieu faisait où vous ouvriez les yeux seul.

C'était cette créature terrifiante qu’elle invoquait au soleil couchant. Siobhan était elle devenue folle de jouer ainsi avec la mort? Si tant est qu'elle ne l'était pas déja depuis longtemps, l'esprit profondément altéré par des années de damnation. Une attitude suicidaire donc, Tara en avait eue une depuis le début en venant la trouver en son château. Au tour de Siobhan de jouer au jeu de la mort, de ressentir cette peur. Son corps était à nouveau fragile et vulnérable, et elle n’avait pas attendue pour le redécouvrir au contact de ceux qui la fuyaient il y a peu. Une jeunesse volée était récupérée à cent à l’heure, les expériences nouvelles multipliées. Pour en arriver ce soir à un jeu dangereux qu’un être de vingt ans cherchait souvent à affronte inconsciemment. Où étaient les limites? Une danse avec la mort qui s’avérait ici être incarnée par une jeune et jolie blonde aussi dangereuse que fragile. Mais a qui l'Irlandaise semblait vouloir épargner une existence semblable à la sienne.


Siobhan se positionnait au centre du cercle et sortait une dague de sa robe grise, puis se trancha la peau au niveau de l‘intérieur de la main gauche. Du sang coula sur le sol et les motifs runiques dessinés avec celui des sacrifiés s’illuminait magiquement, une flamme apparaissait au dessus d’elle.



"Oui...Viens à moi Banshee...Viens à moi...Tara."


La jeune sorcière reculait pour regarder l’invocation apparaître, le vent surnaturel faisant remuer sa chevelure rousse.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 22/01/2017
Messages : 212
DC : Jade, Dolphin, Lightning Lass & Razorsharp
Localisations : St Roch
Secret Society
MessagePosté le: Dim 3 Fév 2019 - 8:41
Le temps s'écoulait à la manière d'un songe pour celle qui n'était plus Tara. La perception des choses dépendait des fonctions, des sens qu'un corps pouvait procurer à son utilisateur. Le temps se calait sur les battements d'un cœur, sur les inspirations, les expirations d'une poitrine qui se mouvait plus ou moins rapidement en fonction des besoins vitaux du corps.

Et bien évidemment, un nouveau corps c'était comme un nouveau vêtement ou de nouvelles lunettes. Le temps d'adaptation pouvait être plus ou moins long.

Six mois pour devenir Banshee en son âme et conscience, c'était bien peu. Pour maîtriser la voix de la Mort et la téléportation entre deux instants, entre deux lieux, c'était bien peu.

On ne naissait pas Banshee on le devenait, celle-qui-avait-été-Tara-et-qui-n'était-encore-qu'une-parodie-de-Banshee ne pouvait qu'en convenir.

Déjà, contenir ses larmes qui brûlaient des yeux étranges et qui n'avaient pas été conçus pour exprimer des émotions humaines, c'était compliqué.

Et les sons, les images, les impressions et les sensations, comme si chaque centimètre carré de peau n'était plus qu'innervation et douleur. Comme si des milliards d'aiguilles, poussées par des anges farceurs et pervers aux ailes métalliques, la tourmentaient à chaque instant. Comme si le bruissement des insectes dans les buissons, comme si la neige à la radio, comme si tous ses sons parasites, elle pouvait les entendre à l'oreille nue.

Sans compter, la téléportation qu'elle ne contrôlait pas, se laissant dériver de monde en monde, de lieux en lieux, ne pouvant s'arrêter de choir à travers l'espace, à perdre son temps à être partout à la fois, véritablement écartelée par le Monde qui n'avait pas été gentil avec elle...

... quant à la prison de son corps, son visage ravagé, ses membres démesurés, l'étrange texture de sa peau qui lui semblait n'être - par moments - qu'un vêtement et par d'autres simplement la chair sous la peau que l'on avait écorché.

Voilà les 6 derniers mois de Tara. 6 mois qui avaient paru durer l'éternité et un jour. 6 mois en Enfer ou un millénaire, quelle importance ?

Elle avait suivi une route qui l'avait amenée à être damnée. Voilà le Graal Noir dans lequel il allait falloir boire jusqu'à la lie. Voici sa récompense. La punition karmique pour avoir été telle qu'elle l'avait été de son vivant.

6 mois pour elle qu'elle était morte.

Et maintenant une voix à travers l'espace l'attira vers elle, une voix qu'elle fut obligée de suivre, une voix qui était comme une lueur dans son obscurité, une ancre dans son océan d'amertume...

... elle passa de l'autre côté et se rematérialisa dans un environnement de pierres délabrées. Une femme rousse qu'elle ne connaissait pas se tenait devant elle. Une belle femme rousse vers laquelle elle tendit une patte griffue, prête à défigurer sa beauté, à lacérer sa peau laiteuse, à ...

La Banshee se ravisa. La rousse ne paraissait pas avoir peur. L'odeur du sang. La puanteur de la magie. Une magicienne ? Une nécromante ?

Tara vibra légèrement, montrant le caractère saccadé, brusque et inhumain de ses mouvements. Montrant qu'il lui était pénible de demeurer statique. Et qu'elle n'apportait que la mort et la désolation autour d'elle.

Mais ça c'était l'armure car au fond de la carapace de la Banshee, il y avait une jeune fille blonde qui cherchait une bouche, des poumons pour hurler !

Péniblement, elle articula :

"Qui es-tu ? Tu m'es familière ? Que me veux-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 06/05/2018
Messages : 203
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Metropolis
MessagePosté le: Mar 5 Fév 2019 - 0:30




La Banshee était apparue du brasier aux couleurs changeantes. Les yeux bleus de Siobhan se firent plus grands, la mort. C’était elle, la mort, Tara. Celle ci s'approchait en bougeant de manière saccadée, tendant sa main griffue vers elle. La jeune rousse ferma les yeux en sentant le souffle froid de la mort sur elle. La sorcière avait peur, se sentait vivre comme jamais alors que son cœur cognait dans sa poitrine, cherchant à en échapper. Tara vit qu’elle ne la craignait pas, rien n’était moins vrai. La Markovienne maudite articula des sons qui sortirent avec peine. Sa voix avait changée. Celle ci était imprégnée de souffrance, la fusion de cris d’humains et animaux se plaignants à l’unisson et pourtant si belle. Siobhan ouvrit les yeux pour la regarder. Grande, gracieuse. Décharnée, déformée. Tout à la fois monstre et oeuvre d’art. C’était pour Siobhan comme voir une partie d’elle même qui lui faisait face. Une partie d’elle qui avait dévorée Tara et n’en gardait qu’une ombre sous sa peau noire et blanche.


“C’est moi...Siobhan.”


Elle leva très doucement l’une de ses mains couvertes de sang et approcha ses doigts fins vers son visage plus haut pour lui caresser la joue. Ses gestes étaient lents car elle savait la Banshee rapide pour l’avoir été. Un réflexe de défense de celle ci, un coup, un cris de surprise et cela pouvait en être fini de sa vie.


“Je veux t’aider à te libérer “


Cette promesse, elle l’avait entendue bien des fois de la bouche de Crone et ce ne fut qu’en prononçant cette phrase qu’elle se rendit compte d’a quel point elle détestait ce qu'elle disait. Quasiment toute son existence elle n’avait faite que suivre les demandes de Crone dans l’espoir de retrouver son corps, sa vie. Aujourd’hui elle se comportait pour la première fois ainsi avec la banshee. Elle en connaîtrait d’autres. Elle leur ferait toutes des promesses. Et en ferait souffrir une plus que les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[6ML][Irlande] I put this moment here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» moment éphémère
» Voyage irlande bordeaux
» [Madden, Deirdre] Irlande, nuit froide
» Oxegen festival 2011, Irlande
» Moment à vide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-