Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien
MessagePosté le: Dim 27 Jan 2019 - 14:11
La nouvelle est tombée comme ça, d'un coup.
Sans annonce. Sans préparatif. Sans signe avant-coureur.
Au petit matin, dans les journaux-papiers, dans la Gotham Gazette, dans les talk-shows, sur les réseaux sociaux et sur tout Internet.

Bruce Wayne se fiance.
Et nul ne sait encore avec qui.

Les Entreprises Wayne ont publié une information simple et directe, sans aucune donnée complémentaire :

Citation :
Nous avons le plaisir de vous annoncer les fiançailles de notre président directeur-général Bruce Wayne. Une réception est donnée ce soir à la Tour Wayne, et tout Gotham City est invité à venir féliciter les futurs époux... et notamment la future mariée, qui fera son entrée dans le grand monde !

Aucune autre information n'a filtré.
Ni la date du mariage. Ni les circonstances prévues pour cela.
Ni, surtout, l'identité de l'heureuse élue.

Toute la journée passe, avec une foule de commentaires, de rumeurs, de débats acharnés sur l'événement ; mais rien ne filtre. Aucune des tentatives de communication auprès des Entreprises Wayne ne donnent quelque chose – encore moins auprès du Manoir Wayne, qui ne prend aucune communication et n'ouvre à personne.

Rien.
Rien ne sort. Rien n'est su.
La journée passe, alors.
Et la soirée... la soirée vient enfin.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Latest?cb=20130329095751

La Tour Wayne est prise d'assaut des heures avant son ouverture, et une foule immense pénètre en son sein quand les portes sont débloquées.
Certains se sont surpris que la fameuse réception ne soit pas organisée ailleurs, mais... cela a du sens. Le siège des Entreprises Wayne correspond à l'activité professionnelle, au pan sérieux de la famille ; le Manoir est le foyer, la forteresse réservée au cercle restreint.
La Tour Wayne, elle, est différente ; c'est l'Histoire de cette famille... et de la ville, dont une grande partie des bâtiments s'est construite autour de cet immeuble.

La Tour Wayne ; cœur de Gotham City.
Et, ce soir, foyer d'une réception qui a attiré tous les curieux... et proches du milliardaire Bruce Wayne, qui n'a rien annoncé à personne. Aucun de ses amis, aucun de ceux de Bruce ou de Batman, n'a su ; tous l'ont découvert ce matin, comme tout le monde – et personne n'a pu joindre le futur marié, ni même Alfred.

Personne ne sait rien – ni les citoyens lambda, ni les justiciers, ni la famille.
Personne. Ne. Sait. Rien.
Et la réception... la réception bat son plein.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 1449508131-greatgatsbyparty-2015-jkratochvil-8296-

Tout est beau. Tout est clinquant. Tout est bon. Tout est animé.
Tout est... fou.
Et tout le monde s'amuse ; tout le monde s'éclate – et attend. Attend que la révélation soit faite... que les futurs Monsieur et Madame Wayne arrivent – et se révèlent, enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 30/12/2018
Messages : 143
Situation : Le Pingouin s'est fait interrogé par Batman et est désormais en train d'échafauder un plan machiavélique. Mais chut faut pas le dire.
Localisations : L'Iceberg Lounge
MessagePosté le: Lun 28 Jan 2019 - 15:36
Une migraine...

Cela faisait plusieurs heures que Cobblepot souffrait d'une salope$ie de migraine. Le rendant exécrable. Du moins plus exécrable que d'habitude. Cela n'allait pas s'arranger au vue de la nouvelle écrite dans la Gotham gazette.

Et plus particulièrement cette citation de entreprises Wayne :

"Nous avons le plaisir de vous annoncer les fiançailles de notre président directeur-général Bruce Wayne. Une réception est donnée ce soir à la Tour Wayne, et tout Gotham City est invité à venir féliciter les futurs époux... et notamment la future mariée, qui fera son entrée dans le grand monde !"

"Ahahah... Le petit Bruce Wayne va se fiancé ! Quelle bonne blague eheh. Le milliardaire coureur de jupons allait se marier ! Et à une parfaite inconnue du grand publique qui plus est."

Le Pingouin aux apparents joviales par cette nouvelle, Oswald se raidit d'un coup.

Une pensée le traversa :

"Si même Bruce Wayne arrive à trouver la femme de sa vie... qu'en sera t'il pour moi ?" Cobblepot était terrifié, il avait toujours eu une relation particulière avec l'amour et la gente féminine plus particulièrement. Les seules femmes qui l'avaient jamais véritablement aimé étaient sa mère et cette jeune femme aveugle... "Cassandra".

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Malais10


La migraine le gagnait soudainement de plus en plus, l'obligeant à prendre des comprimés. Les effets ne tardèrent pas à arriver. Le gérant de l'Iceberg Lounge reprit alors ses idées.

C'est alors qu'une idée apparut au sein de l'esprit du Pingouin.

"Bruce Wayne va être heureux le reste de sa vie, alors autant gâcher sa petite réception à la tour Wayne par ma présence.

Je verrais son dégout pour ma personne dans ses yeux et quant à sa marié, elle verra l'univers sombre de Gotham dans lequel évolue son mari. Elle verra que le roi Wayne à des cadavres dans le placard, dont celui de le famille Cobblepot.

Je m'en assurerais personnellement eheh."


L'idée plaisait à Oswald, Bruce Wayne représentait tout ce qu'il aurait voulu être et avoir dans la vie. Gâcher sa réception par sa seule présence lui procurerait une source de satisfaction. Néanmoins l'identité de la marié éveillait la curiosité d'Oswald. Qui allait donc passer la bague au doigt au célèbre milliardaire. Qui donc ?

"Ogilvy ! Prépare la limousine, prend deux de mes meilleures gardes du corps. Fais en sorte qu'ils soient présentables. Et met toi, toi aussi sur ton trente-et-un. Nous partons ce soir à la Tour Wayne."

"Très bien monsieur, ne croyez-vous pas cela risqué de vous mettre en pleine lumière à une réception si attendue ?"

""Risqué" Wack ! Ce ne sera pas "risqué" pour moi, crois-moi eheheh"

5 heures plus tard

La Limousine du Pingouin arriva devant le tapis rouge réservé pour les invités de la soirée. Même si personnes n'avait été invité. Il faut croire que le personnel ne savait pas quoi faire dans ce genre de situation, et cru bon de procéder comme à l'habitude.

Cobblepot sorta de sa limousine accompagnée de deux gardes du corps (dont les noeuds papillons et les costumes n'étaient q'une façade qui cachait le corps musculeux de deux anciens combattants des forces spéciales.) et d'Ogilvy son fidèle assistant.

Le Pingouin fit en sorte que tout le monde le remarque et principalement les journalistes.
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Rzocep10

Autant venir avec classe et apporter une mauvaise réputation au jeune milliardaire. Quelle effet cela lui ferait de lire dans les journaux que Oswald Chesterfield Cobblepot assisterait à sa petite réception. Les journaux criraient déjà à un rendez-vous de la pègre de Gotham. Généralement Cobblepot s'assurerait que de telles torchons n'apparaissent jamais dans les bonnes mains des habitants de Gotham. Et ce par des pots-de-vin et des coups de pression sur les chefs éditorialistes. Mais qu'en avait-il à faire le soir des présentations des mariés Wayne ?

Entrant dans la salle principale de la réception, l'arrivée du Pingouin fut remarqué. Les regards des du gotha de Gotham regardaient en coin l'arrivée du baron de la pègre. De cette entrepreneur en vogue...

Au même moment une musique enflammait la piste de danse :

"Pff les Waynes auront vraiment tout volé aux Cobblepots..."


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Iwqoze10

"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1065
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily
MessagePosté le: Lun 28 Jan 2019 - 18:24
Jusqu'à il y a quelques heures encore, Gotham était ignorante d'une vérité troublante. Bruce Wayne, l'héritier de la famille Wayne et bienfaiteur généreux de la ville allait se marier. Oui, très sérieusement. Stephanie avait relu trois fois l'article pour être sure d'avoir bien lu et d'avoir bien tout compris. Bruce Wayne était un playboy certes bon et généreux avec autrui mais coureur de jupon. Quant à son alter-ego Batman... Elle ne le voyait pas marié. Tout simplement.

Plus tard, dans la soirée, deux jeunes femmes se tenaient sur le seuil de la Tour Wayne où avait lieu la grande réception durant laquelle Bruce devait révéler l'identité de l'élue de son cœur. Par curiosité mais aussi parce qu'elle voulait

-J'aurais pas dû venir.

-Pourquoi ? Tu es très jolie Cass', et puis ce n'est qu'une réception. Personne ne fera attention à nous.

-J'aime pas les gens. J'aime pas la foule.


Cassandra Caïn, alias Orphan, fille adoptive de Bruce Wayne et l'une des meilleures amies de Stephanie avait les bras croisés et le visage fermé en une mine farouche. Stephanie avait mis un long moment avant de la "décider" à venir. Ainsi les deux plus jeunes Batgirl l'une en robe noire et l'autre en robe violette se préparaient entrer.

-Tout ira bien Cassie. Je serais dans les parages si les choses vont mal.

-Non, tu vas me laisser dans un coin quand ton geek qui joue les cow-boy va arriver.

-Ces derniers temps il s'est mit à jouer l'avocat en fait.

-Oh, ça change.

-Je te surveillerais toujours, et je suis sure que ça se passera bien. Reste un peu à l'écart, et parle gentiment quand on s'adresse à toi et que personne ne te menaces.

-Et ce n'est pas parce qu'un inconnu vient vers moi qu'il veut m'assassiner, je sais.


A l'intérieur, les deux filles repérèrent le Pingouin et se tendirent légèrement. Oswald Cobblepot. Il n'avait pas pu s'empêcher de venir se présenter ici. Stéphanie lâcha une pique taquine envers son amie pour la dérider et commença à la traîner un peu à l'écart. Là où il n'y avait pas trop de monde. Pour le moment tout semblait bien se passer.
Et Stéphanie espérait pour Bruce que tout se passerait bien, et qu'il aurait le droit à un instant de bonheur après tout ce qu'il avait dû traverser et tout ce qu'il avait subit pour le bien de Gotham.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/03/2018
Messages : 413
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Situation : De retour d'entre les rêves
Localisations : New York
JSA
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 28 Jan 2019 - 20:13
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Dsf11

Wesley connaissait peu Bruce Wayne, pourtant il avait pris le premier avion pour Gotham quand il appris qu’il se fiançait. Il ne le considérait pas comme un mentor comme Stephanie Brown. Pas non plus comme un adversaires à la rue comme dans les salons tel Oswald Chesterfield Cobblepot. Il le voyait surtout comme le plus grand détective de son temps partageant sa vie de justicier avec celle de riche industriel. Ils avaient quelques points communs car même si lui s’occupa du crime New Yorkais des années 30 et non de Gotham il eu à jongler entre ce visage de riche homme d'affaire et de justicier nocturne. Mais cela s’arrêtait là car sur bien d’autres aspects ils étaient trés différents. Les motivations même du Batman étaient plus sombres, ancrées dans une souffrance infantile qu’il transformait en arme. Sa justice était plus violente, plus impitoyable. Marquée au fer rouge de l'injustice, celle que pouvait ressentir un enfant voyant ses parents assassinés sous ses yeux. Sa justice ne connaissait pas de limites sur Terre, où que vous alliz le Batman pouvait s’occuper de vous. Il y avait même fort à parier que s’il vous avait dans le viseur il irait vous chercher au bout de l’Univers pour que justice soit rendue. "There is no land beyond the law" aimait répéter le Sandman, plus comme une profession de foi et une aspiration qu'une réalité mais n'était il pas un grand rêveur? trop souvent il ne pouvait pas atteindre les tyrans ailleurs que dans ses songes. Batman...Batman le pouvait.


Un tel homme n’avait pas que des amis, et c’était surtout pour cela que Wesley était là ce soir. Alors qu’il avait surpris tout le monde quand Wayne Entreprise annonça ses fiançailles il avait sans doute pensé à tout pour que sa sécurité soit assurée. Mais Wesley doutait. Il doutait que tout se passe comme prévu, l’occasion était trop belle pour ses plus vieux ennemis de gâcher la fête. Les Al Ghul par exemple seraient capable de frapper Bruce Wayne et non Batman. Cette mystérieuse cour des hiboux pourrait viser ce membre éminent du tout Gotham. Et...le pingouin qui entrait, aussi à bien y réfléchir, avait des raisons de détester Bruce Wayne.

Wesley Dodds lança à Oswald un léger sourire courtois mais pas chaleureux pour autant. Que Wesley Dodds était le Sandman Oswald était peut être au courant, l’identité des super héro ne survit pas à vingt ans considéré pour mort et la paperasserie nécessaire pour revenir officiellement à la vie. Mais son visage était plutôt méconnu du public et il en profitait bien. Mais certains vilains avaient leurs réseaux d'informateurs et parfois connaissaient presque aussi bien les héros qu'eux connaissaient les vilains.


Restant un peu dans son coin le détective veillerait à ce que Bruce Wayne passe une bonne soirée, celle qu’il méritait amplement. La soirée de ses rêves en somme.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb17Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb18Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb16
There is no land beyond the law
Where tyrants rule with unshakable power!
'Tis but a dream from which the evil wake to face their fate
Their terrifying hour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 29/12/2018
Messages : 59
DC : The Shade
Situation : En pleine passation de pouvoir.
Localisations : Bureau de la Lexcorp dans le fauteuil de L.. mon fauteuil
MessagePosté le: Mar 29 Jan 2019 - 12:47
C’est dans son bureau que Mercy Graves avait appris la nouvelle des fiançailles de Bruce Wayne avec une illustre inconnue. La nouvelle l’avait surprise alors qu’elle épluchait les nouvelles du matin en compagnie de Nathan Wheels.
C’était une tradition et un rituel presque familial, il s’agissait de l’unique moment de la journée où il était disponible l’un pour l’autre avant d’être accaparé par leur travail respectif. Ils lisaient la presse commentant et buvant un café avec des donuts en guise de petit-déjeuner.
C’était Nathan qui avait remarqué l’article, le lisant à haute voix.
Mercy Graves était restée interdite surprise et un peu jalouse de cette inconnue. Elle n’était pas sous le charme du playboy de Gotham, mais elle faisait le parallèle malgré elle avec sa propre situation célibataire et ignorée par son playboy. Oui, elle avait décidé de le faire tuer, mais elle ne pouvait s’empêcher de l’aimer.
Bien sûr, les entreprises Waynes étaient un concurrent sérieux et a surveillé, mais c’était surtout l’aspect sentimental qui avait attiré la curiosité de Mercy.


« -Nathan ? Nous avons bien une entreprise à Gotham ? 

-Oui, il s’agit d’une petite entreprise d’import-export. Pourquoi ?

-Préviens donc son directeur qu’il aura le privilège de m’accompagner à la soirée. Veux-tu ?

-Très bien. »

Nathan Wheels n’était pas sûr de ce qui la poussait à aller à cette soirée, mais il n’y voyait pas d’inconvénient. Sa « fille » avait besoin de se changer les idées.
Alors qu’il contactait le directeur surpris et déconfit par l’annonce, Mercy, de son côté préparait la future soirée et s’organisait pour être parfaite.



Quelques heures plus tard à Gotham.


Mercy Graves n’avait eu aucune difficulté à rentrer et cela malgré l’absence du directeur de la succursale, celui-ci s’était évanoui à la vue de Mercy. A priori, la nature stressée du directeur et la réputation de Mercy avaient eu raison de lui. Mercy avait été vexée et déconcertée.
La sécurité l’avait laissé passer, elle n’avait aucune raison de l’empêcher de passer et elle n’avait pas très envie de s’y essayer.
Mercy faisait honneur à une robe fuselée noire, accessoirisée de bracelet en or et collier assortis.
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Mercy_Graves_-_Design_JLU
Elle se tenait près du bar et discutait avec quelques autochtones en se mêlant à la foule, profitait de la musique et profitait de son très relatif anonymat. Sa présence n’était pas passée inaperçue, mais il existait encore quelques personnes ignorant qui elle était et pour l’instant, elle profitait de la soirée discrètement escortée par deux gardes du corps détendu. Ils savaient pertinemment que la dame savait se défendre et qu’il était là principalement pour l’esbroufe.
Mercy attendait l’arrivée des fiancés et pensait de nouveau au travail. Elle espérait créer quelques contacts, notamment avec Bruce Wayne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 987
DC : Slade Wilson
Situation : En train de tabasser du criminel.
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 30 Jan 2019 - 20:26

« Les fiançailles de Bruce Wayne. »
[ 6ML ] Libre
_____L’adolescent était de sortie et pas n’importe quelle sortie. Il ne s’agissait pas d’une patrouille nocturne comme il en avait l’habitude, ni même une de de ses soirées où il s’enfermait dans la Batcave pour étudier ou améliorer son armurerie. Ce soir n‘était pas comme les autres et qui dit soirée spéciale dit tenue des grandes occasions. Il n’avait pas porté ce costume depuis de nombreux mois et se sentait légèrement à l’étroit dans ce costard. Cependant, le garçon ne laissait rien paraître, se tenant droit comme un « i » face aux invités pour faire honneur à la famille Wayne et surtout à son père adoptif.

Il se tenait à proximité du buffet. Même si le champagne n’était pas réellement sa tasse de thé, il y avait toujours les apéritifs offerts. L’adolescent ne se trouvait jamais bien loin. Dans les premiers instants, il s’était montré plutôt distant, observant chaque invité présent à la soirée. Il analysait leur comportement, comme il le ferait en pleine mission d’infiltration. Même si le jeune garçon n’était pas dans son costume de chauve-souris ce soir-là, difficile pour lui de lever le pied, de perdre ses habitudes et ses réflexes pour s’accorder une petite pause.

Finalement, les premiers invités commençaient à l’aborder et Tim finit par doucement se laisser emporter par l’ambiance qui régnait. Il débattait avec des employés prestigieux de Wayne Tech au sujet de leur prochain projet. Même si l’adolescent semblait encore bien jeune, sa connaissance en matière de technologie était impressionnante pour son âge. Il ne rencontrait pas énormément de difficulté pour alimenter la discussion.
Très vite, le regard du jeune justicier fut distrait pour s’orienter en direction d’une jolie femme en robe violette mettant en valeur sa silhouette. Tim se permit de se détourner de la conversation pour venir se rapprocher de cette dernière qui ne semblait pas être venu seule. Cassandra était également de la partie et la voir en robe était un phénomène rare, une attraction à elle toute seule. L’adolescent laissa échapper un sourire avant de se positionner dans le champ de vision de sa petite amie.

« Tu es magnifique, Stephanie. » commenta ce dernier et se rapprochant de celle-ci avec une certaine timidité. A côté d’autant de beauté, il se sentait presque ridicule.

Il échangeait un regard en direction de Cassandra qui était tout aussi ravissante que son amie en robe. L’adolescent n’osait pas réellement placer un compliment sur la tenue de la brune de peur de regretter ses paroles.
Très vite, l’arrivée du Pingouin gâcha presque les retrouvailles des deux jeunes tourtereaux. Il ne passait pas inaperçu et encore moins aux yeux de Tim Drake. Très rapidement, l’adolescent retrouva sa méfiance et en quitta pas du regard cet être.

« Ne m’oblige pas à aller le saluer… » grommela-t-il près de la jeune femme pour que personne d’autre ne puisse entendre.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Logo-tim-5593d9d




Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Timmy1-55ba900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 17/11/2018
Messages : 109
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Coast City
Groupes : Birds Of Prey
MessagePosté le: Mer 30 Jan 2019 - 22:39
Le hasard avait voulu qu’elles soient chez Barbara ce jour là. Leur venue n’était pas qu’une visite de courtoisie ou en tout cas par entièrement car Zinda Helena et Charlotte discutaient avec elle de rien de moins que la reformation des Bird Of Prey!

Une perspective qui enjouait Zinda et celle ci affichait un sourire radieux. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas son métier de pilote de ligne chez Ferris Airways mais ce n’était pas toujours exaltant surtout quand son but était de conduire tous les passagers d’un aéroport A vers l’aéroport B sans que rien d'inhabituel ne se passe. "Rien d'inhabituel "vous vous rendez compte? C’était tout le contraire de l’aventure! Bon d’accord ses dernières aventures en enfer ou dans les profondeurs de l'océan elle s’en serait bien passée , mais celles avec ses amies étaient des aventures plus “ cadrées” et un peu moins subies dirons nous. Barbara avait reçue un mail et celle ci ne laissa pas exploser de joie particulière en le lisant. Au contraire elle plissait les yeux d’un air suspicieux… avant de lever la tête de son écran et d’adresser aux autres.


“Bruce Wayne va se marier.”


Elles furent toute les trois interloquées car il était étonnant que Barbara l’apprenne ainsi. Après tout elle était assez proche de lui, était ce une mauvaise blague? Si oui il y aurait un démenti de l’intéressé en un temps record, surtout qu’a dire vrai aucune des filles présente dans le salon n’avait la moindre idée de qui était l’heureuse élue.


“Ça serait pas une amazone la fiancée par hasard?”


Finissait par dire Zinda qui avait assistée avec désarroi il y a quelques mois plus tôt à la mort de la fille de Batman et Wonder Woman venue du futur. La chose serait logique qu'ils s'unissent.
Héléna enchérissait derrière dans la quête de l'identité de la mariée.


“Et pourquoi pas ta patronne Zinda?”


“Carol? Quelle idée!”

Charlotte rebondissait derrière en sautillant sur place.

“Moi je suis certaine que c’est mademoiselle Kyle!!! Ils iraient tellement bien ensemble...”


Misfit reliait ses mains pour les plaquer contre sa joue en rêvassant comme une lycéenne et Helena faisait un signe de la main pour exclure complètement cette idée du champ des possibles.

“Heu...nan.”


Barbara finissait par leur sourire. Elles étaient un peu de sa famille, comme des sœurs pour elle.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Girls10

Les filles arrivèrent en robe du soir à la soirée organisée, celles ci se rapprochèrent naturellement du petit groupe formé par Tim Cassandra et Stéphanie, leur disant bonjour sans dissimuler leur joie qu’ils et elles soient réunies. Le regard de Zinda tournait atour d’elle, et croisait celui d’Oswald après quoi elle fit de grands yeux. Son amie Héléna le remarqua et lui posa la main sur l’épaule.

“Fais pas attention à lui çà va te gâcher la soirée.”

Zinda hochait la tête par l’affirmative en souriant à son amie puis se recoiffait dans un grand miroirs le long d'un mur avant se retourner et écouter ses copines parler. Elle prenant une flûte de champagne consciente qu'il ne faudrait pas abuser si elle voulait une chance d'être invitée au mariage aprés. tant qu'a faire autant éviter de danser sur les tables en chantant des chansons olé olé. Elle voulait penser à autre chose car il y avait plus agréable que de voir arriver le Pingouin, celui qui avait tenté de l'assassiner par surprise à coup de parapluie dans le cœur, ne le manquant que d’un centimètre. Héléna le savait bien pour étre restée à la veiller prés de son lit d’hôpital . Huntress la détournerait de trop penser à çà et savait que Zinda était une battante, elle allait toujours de l’avant sans trop de difficultés, ne gardant pas de rancœurs du passé.


HJ:
Spoiler:
 


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Tumblr21
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 209
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)
MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2019 - 19:37

Les fiançailles


Oh, Jason s’était attendu à avoir des nouvelles de Batman, de Bruce, de n’importe quelle identité que ce dernier se concoctait quand le besoin s’en faisait ressentir – ou quand il s’ennuyait, soupçonnait-il. Sans aucun doute. Plus tôt que tard, d’ailleurs. Mais s’il s’attendait à voir l’ombre menaçante du Chevalier de Gotham sur les murs de Chicago toutes les nuits, jamais il n’aurait deviné que la première prise de contact qu’il aurait avec Bruce depuis son départ se ferait via la page d’un journal trempé qu’il avait ramassé dans un caniveau parce que le nom de Wayne en prenait la moitié. Alors évidemment, évidemment, il avait fallu qu’il fasse le voyage parce que, quand même… il se fiançait ? Bruce Wayne ? Se fiançait ?

Il savait de source sûre (alias, Selina Kyle était passé à Chicago) que la future Madame Wayne n’était ni Catwoman, ni Wonder Woman. Après ce qu’il s’était passé avec cette dernière, il était difficile d’imaginer une autre issue que le remord, l’amertume et tous ces jolis sentiments dans lesquels Bruce versait avec un talent certain. Alors qui ? Pourquoi ? Comment ? Et dire qu’il s’était juré de ne pas revenir sur Gotham, à moins que ce soit une question de vie ou de mort, et la vie sentimentale de Bruce, Dieu soit loué, n’entrait dans aucune de ces catégories. Ce n’était plus sa vie, plus sa ville, plus sa famille, plus son problème.

Et pourtant, il était là. A croire qu’il n’avait rien appris quand il s’était fait explosé la cervelle par le Joker en personne. Ne fourre pas ton nez dans les affaires des autres, Jason. C’était pourtant simple. Et bon Dieu, que ça l’agaçait d’être là. Il avait eu la prétention et la fierté de croire qu’il faudrait au moins l’explosion des Narrows pour le faire revenir, mais non. Juste un nom sur une stupide page de journal, et il faisait ses bagages. Enfin, son sac, au singulier. Mais quand même. Quand même. Chaque seconde passée dans cette réception lui donnait l’impression de ne pas être à sa place, et pourtant, ce n’était pas pour ça qu’il faisait demi-tour. C’était un proverbe, on peut sortir l’homme de Gotham mais pas Gotham de l’homme ? Parce que si ça ne l’était pas, il était franchement temps de le mettre en pratique, et il était prêt à mettre son copyright dessus. Toute la populace de la ville s’était donné rendez-vous, et de ce qu’il pouvait entendre, personne ne savait qui serait l’heureuse élue au bras de Bruce. Personne n’avait reçu d’invitations non plus, en fait. Il y avait juste eu cet article pompeux dans la Gazette et basta.

Au moins, il n’avait pas été pas invité. Il n’avait pas été oublié (enfin, ça, ça restait à prouver). Et ça n’aurait vraiment pas dû le soulager, mais hey, c’était la soirée des erreurs alors, un peu plus, un peu moins, pourquoi faire le compte ? Et… nan, me dites pas que c’est ce bon vieux Oswald là-bas. Décidément. Bruce avait le chic pour choisir son audience.

Sauf que oui. Oui, justement. Il aurait fait rougir Shakespeare de honte, parce qu’il avait poussé la théâtralité à son paroxysme, et Jason ne pouvait s’empêcher de penser qu’il y avait un côté scène de théâtre dans tout ce joli bazar. Entre les invités sur leurs trente et un, les murmures, les questions et les lumières dirigées vers des doubles portes pour le moment encore closes, c’était le cadre parfait pour un retournement d’intrigue digne de Roméo & Juliette. Mieux valait rester prudent.

(Non, Jason. La prudence aurait été de rester à Chicago.)

Il attrapa une coupe de champagne au passage et alla s’appuyer contre un des murs du fond en gardant le verre assez haut pour qu’on le remarque entre ses doigts, sans pour autant le porter jusqu’à ses lèvres. Il cherchait à se fondre dans la masse sans pour autant se faire avaler par la masse. Son regard balaya la pièce de long en large. Il aperçut Tim et Stephanie dans un coin, mais aussi Barbara et tout un tas d’autres visages familiers.

Ce n’était plus lui, se répéta-t-il. Plus sa vie, plus sa ville.

Il s’efforça de reprendre son examen de la salle. Il ne restait plus qu’à attendre. Il irait voir Harley après, tiens. Paraîtrait qu'elle s'en sortait bien. Voilà qui sauverait ce qui était sur le point de devenir, sans aucun doute, une soirée franchement pourrie.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 1 Fév 2019 - 14:43
Les Fiançailles de Bruce Wayne

En allant à Chicago je pensais vraiment que j'allais réussir à mettre ma vie à Gotham de côté... j'ai été naïve, je me suis trompée... Rapidement, j'ai été rattrapé par mon passé alors que j'aurai préféré qu'il m'oublie pour de bon... Bruce Wayne allait se fiancer... Je ne sais pas ce qui fait le plus mal en fait... Est-ce le fait de savoir qu'il allait appartenir à quelqu'un d'autre ou qu'il ne m'en ait pas parlé... Malgré les apparences, je souffre encore énormément de son absence et de son silence mais comme à mon habitude, je ne montre rien, je continue d'être moi et de me cacher pour pleurer. Les jours passent et mon coeur devient de plus en plus sombre et dur... et c'est quelque chose que je n'aime pas...

J'ai appris la nouvelle via le journal de Gotham... Je ne sais pas du tout combien de temps j'ai mis avant d'encaisser le coup... curieux mélange entre la colère et la peine... Lorsque Jason m'a dit vouloir aller y faire un tour, de mon côté, je n'ai rien dis... Y aller ? pourquoi faire ? le voir heureux ? alors que moi, il m'a détruite de l'intérieur... Je dois être folle puisque oui, j'ai décidé d'aller y faire un tour... De la curiosité malsaine sans doute ...

Debout devant le miroir de mon petit appartement de Gotham, je reste là, les bras tombants le long du corps sans savoir si je dois me mettre en colère ou bien pleurer. J'essaye de calmer mes mains tremblantes alors que je dessine mes lèvres au crayon rouge... Je ferme les yeux quelques secondes avant d'ajuster la longue robe noire et quitter l'appartement en direction des festivités.

Assise dans le taxi qui me conduit, mes yeux suivent les lumières de la ville... C'est étrange comme tout le monde ne cesse de parler de cette union... A croire que tout le monde attendait avec impatience que l'enfant prodige de Gotham se décide enfin à se caser... Les bras croisés, je reste silencieuse tout le long du trajet.

Je ne sais pas combien de temps je reste dans le taxi mais lorsque je sors de mes pensées, ce dernier est arrêté et le chauffeur semble être agacé par ma présence. Je lui paye la course et je descend de la voiture. Rapidement, je monde les marches mais avant de passer la porte, je ressens le besoin de m'arrêter. Mes yeux fixent un point au loin devant moi et mon souffle s'emballe. J'ai envie de faire demi tour, de rentrer chez moi et de quitter cette ville maudite... pourtant une autre partie de moi m'ordonne d'entrer et d'affronter mes démons... ce que je fais... Après avoir pris une profonde inspiration, j'entre...

Il y a déjà plein de monde dans la grande salle et certaines têtes que je reconnais bien. J'aperçois même Jason un peu plus loin dans la salle... Je le salue d'un geste de la tête et tout comme lui, je préfère rester dans l'ombre... Je vais me commander un verre de martini au bar sans même me préoccuper des gens qui m'entourent.

Une fois servie, je vais me placer dans un coin de la salle... Je fixe les grands escaliers par lesquels vont sûrement arriver les amoureux et mon coeur manque un battement dans ma poitrine. Une question ne cesse de tourner en boucle dans ma tête... Comment a t'il fait pour m'oublier alors que moi, je n'y arrive pas...

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 42
Situation : Nouveau père, malade d'un cancer et surtout prisonnier en fuite
Localisations : Le bordel : La boite de Pandore
MessagePosté le: Ven 1 Fév 2019 - 21:14
Libre
Les fiançailles



Il était méconnaissable, ou presque. Le verdoyant intellectuel avait abandonné son costume mythique (à son grand drame) pour un déguisement des plus singuliers : la normalité. Cependant, dans une soirée comme celle-là, la normalité se résumait par des jeux d’apparence, tout devant faire écho à la quantité d’argent dans son portefeuille et Nygma n’était pas en reste bien qu’il avait largement puisé avec son projet EDWINE. Cette abondance de richesse lui donnait cette allure marginale : un costume gris souris dont la cravate bleu électrique mettait en valeur ses teintes et des bretelles noires et blanches aux allures gotiques accompagnaient des mitaines de cuir. Son gilet était bien cousu et une lourde chaine de montre à gousset courrait le long du tissu. Des chaussures vernis à talonnette lui accordant quelques précieux centimètres, et une canne richement travaillé étaient caressé par des longs doigts vernis. Sa chevelure automnale remplacé par de longues mèches encres tombait ci et là le long de ses épaules. Un sourire provoquant et bleuté et des yeux poudrés affrontaient tous les regards qui se baissaient à la seconde. Il était méconnaissable, outrageant et par la même occasion, invisible puisque personne –ou presque- ne s’attardait sur son visage. Ses traits pâles et creusaient accentuaient la différence entre ce simili Marilyn Manson et l’ancien et flamboyant Edward Nygma.

- Fait un repérage mais ne t’éloigne pas trop, siffle-il à sa droite. Suis les règles.
- Ça marche, papa ! Lui répondit une voix juvénile. A plus tard !

La jeune fille à la chevelure rousse et éclatante, fière dans sa robe de bleu et de vert (il n’avait pu s’en empêcher) détalait déjà loin de lui. Il posa un bref regard sur son dos qui déjà, disparaissait. Il lui manquait quelque chose. Il lui manquait cette spontanéité, cette soumission n’était pas une chose qu’il souhaitait pour elle. Elle fallait qu’elle soit encore meilleure mais pour s’assurer de sa capacité à ce sociabiliser (une chose dont il avait été incapable à l’âge qu’il lui avait donné), il avait dû l’emmener. Il espérait que cette première sortie, ce test en quelque sorte, portent ses fruits. Il se reprit intérieurement. Elle était brillante, comme lui, cette soirée ne pouvait être que couronner de succès. Ils seraient efficaces.

Cependant, ce déguisement outrageux ne gardait pas le prince des puzzles à l’abri des risques. Le Sphinx était pourtant prêt à les prendre devant n’importe quel mystère et celui-là ne faisait pas exception. Son ancien employeur, ce « play boy » comme les imbéciles aveugles se plaisaient à l’appeler, se fiançait et de la personne sujette à ce bonheur, il en gardait un secret absolu. L’annonce avait été si soudaine que les rumeurs courraient déjà sur l’identité de la (ou le, c’est Gotham) dulcinée. Pour Edward, il y avait des évidences. Si l’identité était restée secrète, et si finalement, elle était révélée devant Gotham tout entier, cela ne pouvait reposer que sur un nom abusivement reconnu dont il fallait s’assurer la sécurité (une fille de mafieux, certainement ou de la politique de la ville) ou bien tout un inverse, une parfaite inconnue à préserver de la vox populi. Quoi qu’il en soit, quelqu’un qui ne laisserait pas la foule indifférente.

Il vit Oswald au loin et il lui adressa un discret salut de la main –qu’importe qu’il le reconnaisse ou non. Bien qu’encore ému de leur retrouvaille, il préféra rester attentif aux mots qui courraient dans l’assistance plutôt que de boire un verre avec lui. Peut-être plus tard. Oswald aurait déjà informé tout ce beau monde s’il savait quelque chose. Mercy Grave, intéressant. Elle avait abandonné Lex pour les Wayne ?

Et voilà que la superbe et ô combien empêcheuse de voler en rond se dévoile, sans bague autour du doigt, juste une robe de deuil. Si pathétiquement dramatique, comme toutes les belles femmes.

Il n’eut qu’une chose à dire : « miaw. »




Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Tumblr12

#66cc00


@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 122
Situation : Inconnu
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Sam 2 Fév 2019 - 0:38
Le barman servait des verres ci et là... heureux de rendre service à ces hommes et femmes de la haute société de Gotham... un martini, des mojitos, des cocktails... c’était un plaisir pour lui. Il savait tout sur tout le monde ! Car si il y a bien un endroit pour entendre tout ce qu’il se passe de la fête c’était au bar.

Le barman habillé d’un costume trois pièces surplomber d’un tablier avait retroussé ses manches pour être plus réactif. Un petit chapeau sur la tête afin d’etre Digne de la fête et de donner un air jovial et sympathique, son rôle est avant tout de donner envie aux gens de venir vers lui.

Le cuisiner se tenait non loin, il parlais a voix basse, sûrement dû au stresse. Des gouttes de sueurs perlaient sur son front. Ses mains d’expert tremblait... ce n’était pas la première réception de sa vie mais pour une raison inconnu il tremblais.

«  - Des apéritifs vite ! Envoie au fond de la salle ! »

Les serveurs criaient au cuisinier de se magner un peu...
tout le monde semblait plus ou moins nerveux... tout le mondé ? Non, le barman lui était de bonne humeur.

« - comment sont ces apéritifs monsieur le cuissiner ?!
- co-comme convenu... »


Le barman esquissa un grand sourire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien
MessagePosté le: Sam 2 Fév 2019 - 18:58
La veille.
Dans une salle d'attente d'une grande maison de production, spécialisée dans les films ; à Hollywood.
Elle attend. Et trompe son stress par quelques jeux, sur son téléphone portable.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Julie_Madison_Batman_Vol_2_33

Julie Madison a quitté Gotham City depuis des années, et s'est efforcée d'évacuer autant de souvenirs que possible d'une enfance difficile ; mais certaines choses ne disparaissent jamais. Certaines... personnes ne s'évaporent pas aussi facilement.
Bruce, surtout.
Dans ses moments de solitude. Dans ses instants de doute. Dans ses périodes de stress – elle y repense, toujours ; elle repense à Bruce.
Et à ce qu'ils auraient pu avoir, ensemble.


 « Miss Julie ? »

Une voix, soudain, se fait entendre à proximité.
Julie se tourne – et ouvre la bouche, stupéfaite d'une telle arrivée ; de le revoir, surtout.
Après toutes ces années. Après toutes ces... épreuves.


 « J'en suis désolé, mais... ils ne vous prendront pas, Miss Julie. Ils ont déjà pris une de vos concurrentes. »

 « Qu'en sav... »

 « Monsieur Bruce a essayé, ils ont refusé. Mais... il voudrait vous voir.
Il a... quelque chose. Il a quelque chose, à vous demander. »


Julie Madison a l'impression que le sol se dérobe sous ses pieds.
C'est Alfred ; Alfred Pennyworth.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 6012147-alfred4
Qui l'invite à le suivre... pour le rejoindre ; pour rejoindre Bruce – et entendre, enfin, ce qu'il voudrait lui demander.
En espérant... en espérant que ses rêves, qu'elle pensait défunts mais qui sont désormais ressuscités, ne seront pas brisés une fois de plus.


**
*
**

Le lendemain ; la fête bat son plein.
Oswald Cobblepot a fait une entrée remarquée, et jouit pleinement de toute l'attention qui se tourne vers lui. Il adore ça, et entend en profiter – même si, hélas, il n'est pas le héros de la soirée. Et il le sait, au fond de lui.
Stephanie Brown et Cassandra Cain observent le Pingouin, et veillent au grain ; mais si elles attirent, immanquablement, les regards de plusieurs invités – leurs corps intriguent et attirent, bien sûr. Même s'il semble évident que quiconque oserait s'approcher pour les séduire passerait plusieurs mauvais quarts d'heure.
D'autant plus que Tim Drake, petit-ami de l'une et proche de l'autre, vient également de faire son entrée.


 « Bon. »

Une voix se fait entendre à leurs côtés.

 « Quelqu'un accepterait de m'aider, pour aller discuter avec Oswald, et éviter qu'il n'anéantisse la soirée ? »

Un homme doux et sympathique sourit à Stephanie, Cassandra et Tim...
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 13_02
... car Lucius Fox les connaît, et est sûr qu'ils accepteront de l'aider.

**
*
**

La veille.
Au cœur d'une fashion-week européenne, les journalistes et photographes jouent des coudes pour avancer, et obtenir quelques clichés de stars. A la recherche d'un scoop, d'une belle image à mettre en une.
Même si quelqu'un n'est pas là pour ça ; même si elle se fond dans la masse, afin de retrouver sa véritable cible.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] News_illustre_1466535304_961

Vicki Vale fait croire qu'elle a échangé les reportages criminels pour la mode depuis des semaines ; à dessein. Elle est en quête d'un serial-killer dans ce domaine, et elle n'arrêtera pas tant qu'elle n'aura pas trouvé.
Même si quelqu'un l'a devancé.


 « Salut. L'type vient d'être coffré. »

 « Pardon ?! »

Vicki se tourne, pour découvrir qu'elle connaît – mais ne pensait jamais revoir, encore moins ici.
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Harper.Row.full.1865893
Harper Row.
Dont elle connaît les liens avec Batman ; et avec Bruce Wayne.


 « L'type a été chopé. L'patron a mené la police locale sur sa piste, et voilà ! »

 « J'allais finir mon reportage... ha, je pourrais le tuer ! »

 « J'comprends – mais ça tombe bien. L'patron veut vous voir.
Il a... quelque chose à vous demander. »


Vicki fronce les sourcils. Elle n'aime pas obéir aux ordres, et encore moins ceux de Bruce – qu'elle connaît, plus que beaucoup ; et qui, toujours, a cette influence, cette aura sur elle.
Bien sûr qu'elle va venir. Bien sûr qu'elle va l'écouter.
Bien sur, aussi, qu'elle va tenter de ne plus céder aux sentiments qui n'ont jamais cessé de l'animer.


**
*
**

Le lendemain ; la fête bat encore son plein.
Wesley Dodds évolue discrètement, calmement au cœur de la foule. Il peut apercevoir, au loin, la sublime Mercy Graves, qui consolide les avancées de sa version de LexCorp par quelques échanges pertinents avec des investisseurs.
Même s'ils vont être amenés à se rapprocher, par la grâce des mouvements... et d'une discussion commune.


 « Madame, monsieur... je vous connais, mais vous ne me connaissez sûrement pas ; cela doit changer. »

Un homme se présente à eux, calme et confiant.

 « Je m'appelle Jean-Paul Valley... et j'aimerais vous proposer plusieurs logiciels, qui pourraient changer le monde. »

Il hoche la tête, puis attend...
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Tumblr_olba8ef6K21qkq3ido1_400
... en offrant un regard d'une grande détermination ; du genre qu'on écoute, quand il propose quelque chose.

**
*
**

La veille.
Dans la campagne américaine de la Nouvelle-Angleterre. Une femme va et vient autour de la porte de la Communauté des Soeurs de l'Ordre de la Pitié – et hésite.
Elle hésite à rentrer ; elle hésite à revenir.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 3007809-2080725-rachel_caspian_large

Rachel Caspian est troublée, et rongée par le doute.
Des années plus tôt, elle a renoncé à la vie classique pour devenir une Soeur – après qu'elle ait découvert que son père était un fou tueur, et qu'il affrontait l'amour de sa vie. Elle a pensé dédier sa vie au Seigneur... et fut heureuse.
Mais cela n'a pas duré ; Rachel est sortie, car... car son appel est trop grand. Car elle n'a pensé qu'à lui – mais n'a pas osé le retrouver ; aller le retrouver.
Elle hésite, maintenant, à retourner dans la Communauté... mais elle ne peut l'oublier.


 « J'attendrais un peu, avant de franchir cette porte. »

Rachel se tourne, surprise, pour découvrir une femme derrière elle. Une femme sèche et stricte comme une militaire...
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Jd23YeqV_400x400
... car la formation de Julia Pennyworth ne l'a jamais vraiment quittée.

 « Il veut vous voir, Miss Caspian. Il a quelque chose à vous demander. »

Rachel soupire ; elle sait.
Elle sait qu'elle va la suivre. Elle sait qu'elle va espérer, encore.
Et elle sait, surtout, qu'elle ne supportera pas une déception de plus...


**
*
**

Le lendemain ; la fête bat toujours son plein.
Lady Blackhawk vient d'arriver, avec Batgirl, Huntress et Misfit ; en civil – et magnifiques, aussi. Elles attirent l'oeil, subjuguent de nombreux invités... et cela permet à certains de rester dans l'ombre ; même s'ils sont toujours découverts par d'autres.


 « C'est une réunion d'amis, de Vilains ou de Héros, en fait ? »

Les mouvements de foule poussent le quatuor des Birds of Prey dans un coin... où se trouvent déjà deux autres personnes surprenantes.
Jason Todd. Selina Kyle.
Qui ont été identifiés par un autre invité particulier.


 « Bruce m'a demandé d'assurer la sécurité de la soirée. »

Un jeune homme toise les six personnes, et se donne une aura arrogante...
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Latest?cb=20180824131945
... parce que Luke Fox a une certaine idée de lui-même.

 « Bon. Entre les fangirls de Bruce, et ses amis-ennemis, je dois me méfier de qui ? »

Il provoque ; il pique.
Mais il s'inquiète, surtout – et espère qu'ils sauront tous le rassurer.


**
*
**

La veille.
Dans l'un des quartiers-généraux de Checkmate. Au cœur de plusieurs crises géopolitiques, à quelques minutes de plusieurs désastres que l'organisation parvient à stopper.
Elle marche – mais s'arrête, soudain ; quand elle le découvre.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Sasha_Bordeaux

Elle ne dit rien, même, tant elle est stupéfaite.
Ce qui est rare, pour Sasha Bordeaux.


 « Mais... »

 « Je sais : je ne devrais pas être ici. Mais une connaissance commune me l'a demandée, et... je ne peux rien lui refuser. »

L'homme hausse les épaules, et maintient le regard sur elle...
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Latest?cb=20140409192444
... tout en gardant un contact téléphonique avec l'extérieur ; juste au cas où. Jason Bard est prudent.

 « Il veut vous voir. Il veut vous... poser une question. Qu'il aurait dû vous poser à l'époque où vous... travailliez pour lui. »

Où elle était avec lui, plutôt.
Sasha frissonne ; bon sang, pense-t-elle. Bon sang.
Dire qu'elle pensait l'avoir oublié...


**
*
**

Le lendemain ; la fête ne cesse de battre son plein.
Edward Nygma a lancé sa création dans la soirée, et guette Selina. Au loin, le Joker agit – et nul ne sait encore ce qu'il prépare.
Mais tous deux sont soudain happés par quelque chose... quelqu'un, en fait. Qui fait signe aux domestiques, et se tourne ensuite vers Edward, incognito.


 « A boire serviteur – et vous, là, qui êtes-vous ? Je ne vous connais pas, et je doute que quiconque dont j'ignore l'identité ait sa place ici. »

Arrogance. Agressivité. Suffisance.
Le bilan est terrible.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 55e649e0169d92fecd494271cc41aa29a73e0ddd_00
Damian Wayne est définitivement dans la place.

 « J'attends, donc. Je ne saurais laisser cette soirée, à laquelle je ne sais rien, plonger encore plus dans la bêt... »

Mais le jeune adolescent ne peut finir.
Car la foule, toute entière, se tourne immédiatement dans une direction – vers des escaliers, immenses, où une silhouette vient d'apparaître.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Kisspng-bruce-timm-batman-the-animated-series-damian-wayn-bruce-wayne-5b5638837c9261.6231110715323772195103
Bruce Wayne, bien sûr.
Élégant, bien que strict et sobre


 « Bonsoir à vous tous. »

Sa voix est calme ; plus douce que d'habitude.

 « J'ai conscience que l'annonce a pu surprendre... j'ai conscience que mon mode de vie, ces dernières années, a fait croire que ce jour ne viendrait jamais. »

Quelques rires éclatent dans l'assistance.

 « Cette vie... cette vie et cette ville m'ont énormément donné. Tant de joies, tant d'amour... tant de proches, d'amis, d'alliés. Et plus, encore. »

Son regard glisse autour de lui, et croise nombre de personnes.
Beaucoup de proches ; quelques ennemis.
Et beaucoup trop, surtout, de gens qu'il a fait souffrir.


 « Mais... cette soirée n'est pas une farce ; ceci est réel.
Je me fiance, ce soir.
Et j'ai le plaisir de vous révéler avec quelle jeune femme j'ai enfin eu le courage de reprendre ce que nous avions commencé... »


Il se tait, soudain ; et toute la foule cesse de respirer.
Avant qu'un sourire immense ne lézarde son visage et ses lèvres.


 « … quand elle aura décidé de faire son entrée. »

Bruce Wayne – calme, sympathique, doux, jovial et plaisantin ?
Surprenant.
Trop, peut-être, pour que certains ici soient sûrs qu'il s'agit bien de lui...


(HJ/ Je n'animerais pas ce sujet comme d'autres Smile je vous ai rassemblés en plusieurs endroits, mais vous êtes libres d'aller et venir où vous voulez, et surtout d'utiliser les PNJ.
Ho, et je le confirme : la fiancée est l'une des quatre, mais... la révélation n'est pas pour aujourd'hui. Razz Elle ne tardera pas, cependant ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 987
DC : Slade Wilson
Situation : En train de tabasser du criminel.
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Sam 2 Fév 2019 - 21:07

« Les fiançailles de Bruce Wayne. »
[ 6ML ] Libre
_____Tim était resté plusieurs minutes aux côtés de sa petite amie et de Cassandra. Il avait déjà avalé quelques petits fours et attendait patiemment l’arrivée de Monsieur et de la future Madame Wayne. Pendant ce temps, il observa les nouveaux arrivés et essayait de détendre Cassandra du mieux qu’il pouvait avant l’arrivée de Lucius Fox. Ce dernier semblait assez inquiet de la présence du Pingouin et avait besoin de quelqu’un pour distraire ce dernier. L’adolescent laissa échapper un soupir et un sourire assez nerveux.

« Bien, je suppose que c’est à moi de m’y coller. » rétorqua ce dernier avant de se tourner vers Lucius. « Ne vous en faites pas, je ne vais pas le chasser. Je vais jouer ma carte de diplomate. »

Et alors que l’adolescent était sous le point d’abandonner le reste du groupe, son père adoptif décida de faire irruption, probablement pour dévoiler l’identité de Madame Wayne. Ce dernier avait décidé de jouer la carte du suspense encore un moment, ce qui ne semblait pas gêner Tim, il connaissait suffisamment son mentor, mais pas assez pour connaître l’identité de cette femme. Une fois le discours prononcé, l’adolescent tourna le regard en direction de Stephanie et lui embrassa doucement la joue.

« Empêche Cassandra de tuer tout le monde pendant que je vais m’occuper de notre ami l’oiseau. » rétorqua Tim sans aucune discrétion envers Cassandra, se permettant même de la regarder une dernière fois dans les yeux. « J’arrive tout de suite. » Il se tourne vers le groupe des Bird Of Prey. « Mesdames, veuillez m’excuser… »

Un dernier geste tendre de la part du garçon, un regard rapide sur Lucius pour lui affirmer qu’il était sur le coup et l’adolescent s’était déjà mêlé au reste de la foule. Il passa devant le buffet pour attraper deux coupes de champagne avant de se diriger vers le Pingouin. Sur le chemin, il croisa une jeune femme à la chevelure rousse, une femme qu’il n’avait jamais croisée auparavant. Il la salua d’un simple signe de tête amicale et d’un sourire charmeur. Malheureusement, il n’avait pas le temps de débuter une conversation, sa mission était claire. Il continua de slalomer entre les différents invités jusqu’à tomber sur Damian, fidèle à lui-même. Il n’avait pas suffisamment de temps devant lui pour lui tirer les bretelles mais se permit une légère remarque pendant qu’il était à proximité.

« Ne fout pas tout en l’air et détend toi un peu, le gremlins. » commenta Tim.

« La ferme, Drake. » grogna Damian avant de se retourner. « Personne ne t’a invité. »

L’adolescent ignora les provocations de son petit frère. Les querelles avec le fils biologique de Bruce, il en avait l’habitude et il ne les prenait plus au sérieux en grandissant. A ce moment-là, il ne rêvait que d’une chose, une bonne tasse de café devant son équipement, loin de cette foule écrasante. Une fois sortie de la foule, il put apercevoir la silhouette atypique d’Oswald Cobblepot. Il se rapprocha avec un sourire amical collé au visage et lui proposa l’une des coupes de champagne qu’il tenait entre ses doigts.

« Monsieur Cobblepot, ravi de vous voir parmi nous. » lança Tim en tentant une approche. « Tim Wayne. Puis-je vous offrir autre chose ? Vous êtes ici… comme chez vous. Une coupe de champagne ? »

L’adolescent essaya de détourner l’attention du Pingouin Il avait probablement ses raisons d’être ici, Tim avait conscience des rivalités entre les deux familles. Pour lui, il n’était pas question qu’il gâche la fête. Il rappela son identité et lui proposa de boire un verre à ses côtés pour entamer une discussion et peut-être obtenir des réponses à ses questions. Tim n’était pas vraiment un grand amateur d’alcool et il n’avait certainement pas l’âge requis pour en boire, mais les adolescents de son âge à Gotham City faisaient parfois bien pire.

HRP:
 

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Logo-tim-5593d9d




Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Timmy1-55ba900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 23/12/2018
Messages : 40
Localisations : Là où on a besoin d'elle
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 3 Fév 2019 - 2:00

Les fiançailles de Bruce Wayne
Zatanna & beaucoup trop de gens
"I'm gonna fight them off, a seven nation army couldn't hold me back"

Zatanna était furieuse.

- Oh c'est bon Zee, si ça se trouve il a juste oublié de t'en parler !
- Ta gueule.

Il s'appelait Jack. Ou peut-être Jackson. Elle s'en fichait éperdument. Il serait son cavalier de la soirée, bien qu'elle n'ait pas réellement besoin de cavalier. En revanche, elle avait besoin de quelqu'un à qui se plaindre, de quelqu'un avec qui maudire le monde entier ou du moins qui l'écoute maudire le monde entier.

La brune sortit de la limousine, pestant contre cette affreuse machine qu'elle détestait. Elle ne savait même pas pourquoi elle était venue en limousine. C'était ridicule. Ce truc était immense, et moche. Comme cette tour qui lui faisait face et dont elle avait envie d'incendier chaque étage.

- Pourquoi j'ai décidé de t'accompagner déjà ?


Zee ne prit la peine de répondre. Tout simplement parce qu'elle se demandait comment tuer Bruce de la manière la plus douloureuse possible.

- Non mais franchement, qu'est-ce que je suis pour lui ? Je croyais être un truc comme son amie tu vois, la personne à qui il confie ses problèmes, avec qui il discute des décisions importantes de sa vie. Mais visiblement je dois avoir autant d'importance qu'une plante verte à ses yeux puisque j'ai appris la nouvelle dans le journal. Le journal ! Tu te rends compte ? Et je ne sais même pas avec qui cet imbécile va se marier !

Le pauvre Jack ou Jackson émit un soupir de détresse que Zatanna n'entendit même pas. Ils étaient en retard. Gravement en retard. Bruce était déjà arrivé, il faisait son discours.

- Je vais le tuer.

C'était une certitude désormais. Elle allait le tuer, faire disparaître le corps, et pleurer sa disparition. Et elle n'éprouverait aucun remord.

Aucun.

- Je vais nous chercher à boire, si jamais tu me cherches...


Elle ne le chercherait pas. En fait, elle était déjà en train de pousser tout le monde sans ménagement pour se rapprocher de son ami. Enfin son ami. Haha. Un bien grand mot ça. Sa connaissance. Une vague, très vague connaissance.

Elle allait le tuer.

En attendant, elle émit quelques ricanements en entendant certaines parties de son discours. Des alliés. Haha. Et il osait faire de l'humour en plus, ou se montrer joueur.

Elle allait le tuer.

- Je vais le tuer.

Elle prit tout de même la peine d'observer autour d'elle avant de commettre l'irréparable. Elle connaissait de nombreuses personnes, presque tous les amis - et certains ennemis - de Bruce se trouvaient dans la salle. Elle hésitait presque à pactiser avec l'un d'eux pour lui faire payer cette ignore trahison.

Il l'aurait mérité.
© 2981 12289 0




Do you believe in magic ?I hear the birds on the summer breeze, I drive fast, I am alone in the night. Been tryin' hard not to get into trouble, but I've got a war in my mind. So, I just ride. I just ride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 14:18
Bruce Wayne vient d’arriver – et s’est lancé dans une petite déclaration, mais sans donner ce que les identités veulent ; ce qu’ils sont venus chercher.
L’identité de sa fiancée, qui demeure toujours inconnue.

Malgré les nombreux regards sur lui, malgré les interpellations et les petits mots, le milliardaire descend les escaliers, et rentre dans la foule. Il a croisé, au fil de sa descente, l’attention de plusieurs proches – et il sent, et il sait leurs interrogations, leurs incompréhensions.
Il aurait dû leur dire, pensent-ils ; ils pourraient comprendre son besoin d’intimité, a-t-il envie de répliquer.

Lentement, doucement, le playboy sourit, salue, et joue au parfait mondain… non sans éviter soigneusement quelques rencontres fortuites, ou dangereuses.
Il les voit tous, cependant. Ceux qu’il attendait, ceux qu’il espérait, ceux qui le surprennent, aussi ; ceux qui le surprennent positivement, et ceux dont la présence surprise lui offre un léger pincement au cœur.
Rien n’est oublié, bien sûr. Bruce sait – il sait ce qu’il a vécu avec eux, avec elles ; il n’oubliera pas. Même s’il doit… même s’il veut avancer, aussi.

Les minutes s’écoulent, donc. La foule bruisse autour de lui. La pression se fait intense.
Avant…
Avant que cela s’arrête, en fait ; avant qu’Alfred Pennyworth n’apparaisse, en hauteur de l’escalier.


« Mesdames. Mesdemoiselles. Messieurs. »

Sa voix est distinguée, mais forte. Sa stature est élégante, mais sa présence est puissante.
Alfred Pennyworth impressionne, et se grandit encore ; car il est fier. Il est fier d’être là, ici, avec ces gens – pour Bruce, surtout. Pour annoncer ça.
Pour annoncer ce bonheur, qu’il n’espérait plus.


« C’est avec… une émotion certaine, et un plaisir sincère, que j’ai l’honneur de vous informer que l’invitée principale de cette soirée nous fait la joie de nous rejoindre. »

Après le retour de Bruce de l’Espace, il a été celui qui, discrètement, a rappelé l’existence de cette jeune femme à son employeur – mais il ne pensait pas que cela irait aussi loin. Il ne pensait pas que Bruce replongerait dans ses souvenirs et, encore touché par la disparition d’Althea, encore rongé par la mort d’Helena, encore blessé par ses échecs avec Diana, Selina et tant d’autres… il cèderait, en fait.
Non, Alfred Pennyworth ne pensait pas que le terrible Chevalier Noir déciderait d’enfin assumer une passion longtemps tue – mais qui s’est revigorée, alors qu’il faisait le bilan de sa solitude, et son besoin de compagnie.


« Mesdames. Mesdemoiselles. Messieurs.
Je vous présente la future Madame Bruce Wayne, actuellement Mademoiselle… »


D’aucuns diraient qu’elle est un plan B, un lot de consolation ; d’aucuns penseraient qu’elle est une cible facile pour l’amour de Bruce, qu’il se réfugie dans une vieille romance car les plus récentes, les plus intenses, ont échoué.
Peut-être, pense-t-il ; mais qu’importe. Bruce décide d’aller de l’avant – d’aimer, en fait. Et même si elle n’est pas parfaite, même si le vieil homme sait qu’elle n’est pas celle qui lui irait vraiment… elle demeure quelqu’un de bien ; quelqu’un qui sait, surtout, qui est Bruce, et qui l’accepte comme tel.
Au fond, n’est-il pas pertinent de s’en contenter, après tant de drames ?


« … JULIE MADISON ! »

L’assistance retrouve son souffle, après l’avoir retenu plusieurs minutes – et les yeux s’ouvrent, les bouches s’entrouvrent aussi, quand ils découvrent la fameuse élue.
Julie Madison, oui.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Julie_madison__earth_27__commission_by_phil_cho_d9tri7b-pre
Qui surprend… par sa tenue, par ses tatouages, et par un masque de fierté – qui cache mal un stress, intense et puissant.

« Bon… soir. Bonsoir à tous.
Je… n’ai pas l’habitude de tout ça, clairement – mais si vous êtes ici, c’est… c’est que vous tenez à Bruce. Vous tenez assez à lui pour voir… qui a la chance de pouvoir passer le reste de sa vie avec lui. Alors… alors, même si je ne vous connais pas… et bien, je vous aime déjà. »


Un lourd silence s’impose, après cela.
L’attention est suspendue, et elle sent son cœur s’accélérer.


« Bon… et si on fêtait ça ? »

Julie Madison sourit ; et laisse sa bonne éducation prendre le dessus, par quelques saluts et bons mots. Même si elle l’a toujours fui, elle est bien utile ici – alors qu’elle fait définitivement son entrée dans le monde.

Elle ignore ce qu’elle fait ici, clairement ; elle ne devrait pas être là, tout simplement… mais elle s’en fiche. La veille, Bruce l’a fait chercher – et ils ont parlé ; toute la nuit. D’elle. De lui. D’eux. De ce qu’ils ont vécu. De ce qu’ils auraient pu vivre. De ce qu’ils pourraient vivre, encore.
Ils ont parlé. Ils se sont embrassés. Et… ils ont continué.
Jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à cette annonce.
Jusqu’à son arrivée – avec son style personnel, qui choque et surprend ; mais qui est le sien. Et, surtout, qui plaît à Bruce, qui la dévore du regard… et, là aussi, n’est-ce pas le plus important ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 30/12/2018
Messages : 143
Situation : Le Pingouin s'est fait interrogé par Batman et est désormais en train d'échafauder un plan machiavélique. Mais chut faut pas le dire.
Localisations : L'Iceberg Lounge
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 18:38
Les Fiançailles du petit Bruce Wayne...

Featuring : a lot of peoples


L'arrivée du Pingouin était une réussite. Sa présence était remarquée et cela rendait nerveux certains invités. Certains plus que d'autres...

Les fiançailles avaient rassemblées un nombre incroyable de personnes influentes à Gotham. Dont notamment plusieurs hommes et femmes politiques, des investisseurs étrangers et des PDG d'entreprises influentes. Comme par exemple la PDG de Lexcorp qui parlait avec plusieurs investisseurs. Mais la politique n'était pas l'objectif de Cobblepot ce soir.

D'autres personnes tout aussi intéressantes étaient arrivées à la soirée. Dont deux jeunes femmes qui étaient habillées de robes magnifiques. Les deux jeunes demoiselles furent très vites rejointes par Timothy Jackson Drake ou plutôt


"Tim Wayne"

Ce morveux était le fils adoptif de Bruce Wayne et de ce fait il se faisait ennemi de la famille Cobblepot.

Oswald parcourut alors du regard le reste de la salle. Bien d'autres surprises apparurent sous ses yeux.

Comme notamment celle de Wesley Dodds, le héros des années 30. Même s'il ne l'aurait pas reconnu tout de suite, le signe de main du Sandman avait averti Cobblepot de sa présence. Comme un avertissement.


Wack !

Mais très vite son attention fut capturé par une tout autre chose... Et elle faisait 1 mètre 70, possédait des cheveux blonds et était pilote...

"Zinda Blake... eheh, cette soirée est en train de prendre une tournure des plus intéressantes..."

Le Pingouin l'avait rencontré dans le passé, et leur dernière rencontre avait été assez... mouvementée... En même Temps quand on appelle Oswald Cobblepot "Le Pingouin" devant lui, on en paie forcément le prix eheh.

Mais la plus belle surprise de cette soirée avait l'aspect d'un homme habillé de manière normale qui saluait Oswald de loin.


"Ed... Décidément Bruce Wayne est au centre de tout les esprits de Gotham. Y compris les plus brilliants."

Au vu de l'apparence de Nygma, Cobblepot compris que son ami désirait rester discret. Il ne l'avait pas vu depuis leur retrouvailles. Ils iraient sûrement boire un verre à la fin de cette soirée. Ed avait probablement été attiré par le mystère qui parcourait toutes les bouches de Gotham, voir du monde entier, en cette soirée.

"Qui est la femme qui comblera Bruce Wayne ?"

Puis vint le moment qu'attendaient tous. Le millairdère venait d'arriver, rendant la foule en effervescence. Et face à ce discours elle fut plus désorientée que rassasiée. Et cela rendait joyeux Cobblepot. Voir le désespoir dans le visage des ces vipères qui formaient le gotha de Gotham et sûrement de la Cour des Hiboux eheh.

La situation était étrange. Pour une fois Le Pingouin rigolait face à l'acte d'un Wayne. Mais ce n'était que temporaire. Vu que la fiancée n'allait pas arriver tout de suite, Oswald dû garder dans sa manche un atout.


"Ogilvy contacte Li. Dis lui d'attendre mon signal."

"Oui, monsieur Cobblepot."

Oswald vit alors arriver le morveux de Wayne, tenant deux coupes de champagnes.

"Monsieur Drake, ravi d'avoir été invité eheh"

"Très volontier Jeune homme. Même si je pense que vous ne possédez pas l'âge requis pour en boire eheh. Mais bon la légalité à Gotham est très subjective."

"En tout cas c'est fort agréable d'être servis par un Wayne. Ça me ferait presque oublier les horreurs qu'ils ont commises envers ma famille. Cela vient sûrement du fait que vous avez été adopté. Vous ne connaissez pas l'histoire des Waynes et principalement celle de Thomas Wayne..."

Le Pingouin insista sur ce dernier point. Et c'est également à ce moment précis qu'il vit une colombe. La célèbre magicienne, qui venait de faire son entrée et qui possédait un de ses regards qui en disait long sur son état d'esprit. Elle était en colère, et vu la façon dont elle regardait Bruce Wayne, l'amour devait être de la partie. Le Pingouin qui était intrigué par le fait de ne pas être le seul à détester Bruce Wayne ce soir, la regarda en coin tout en continuant à regarder Tim Wayne.

"Monsieur Drake, connaissez vous les raisons qui ont menés les Cobblepots à détester les Waynes ?" Ne laissant à peine le temps au jeune homme de répondre, Oswald continua :

"Nan ? Et Bien cette vieille rancune remonte à la fondation de Gotham. Un de mes aïeuls à été assassiné par un Wayne. Un autre s'est vu racheté sa compagnie par un Wayne. Et un autre s'est fait battre pour sa réélection en tant que maire. Et devinez par qui ? Un Wayne bien entendu ! Les Waynes ont toujours pris aux Cobblepots ce qui leurs revenaient de droit. J'aurais très bien pu tourner la page mais quelque chose d'impardonnable s'est produit au cours de ces dernières décennies. Et ça je ne peux as le laisser passer." Le visage de Cobblepot montrait en partie sa colère.

"Vous comprendrez alors que je souhaite parler directement à Monsieur Wayne. Cela concerne les Waynes et les Cobblepots. J'aimerais volontiers en parler avec vous mais je suis sûr que vous ne connaissez pas l'ampleur du fardeau que cela représente d'être un Wayne. Tout le monde à une part d'ombre y compris votre père. Mais ne vous inquiétez pas je ne vais pas gâcher cette délicieuse soirée. Retourner jouer auprès de vos amis. Et pendant que j'y pense, passez le bonsoir à Madame Blake de ma part eheh."

Suite à ce discours, Cobblepot se dirigea vers le bar où un homme bien habillé tenait deux coupes de champagnes. Arrivant derrière lui, Oswald attendit le bon timing pour passer près de lui quand il se retournera pour se rediriger vers le milieu de la réception. Le choque renversa les deux coupes sur sa veste.

"Eh mais vous pouvez pas fair..."

L'homme vit alors la silhouette du Pingouin accompagné de son assistant et de ces deux gardes du corps. Pas de doutes possibles, il venait de bousculer l'une des figures du crime de Gotham. Il pâlit à vue d'œil.

"Vous devriez faire attention où vous mettez les pieds. Cela pourrait devenir dangereux pour les autres si vous ne faite pas attention." Oswald prit bien le temps de conserver les apparences. Tandis que l'homme au veston trempée de Champagne et de sueur se dirigea aux toilettes.

"Barman, servez moi deux coupes de champagnes et que ça se saute."

Un ricanement sortit alors de la bouche de l'employé. Et ce son était vaguement familier à Cobblepot. Mais ce dernier n'y prêta pas plus d'attention.

"Merci. Tenez garder la monnaie." Cobblepot donna un billet de 50 dollars qui trainaît dans sa poche. Au moins il aurait fait une bonne action durant cette soirée. En réalité il ne quittait pas des yeux la colombe. Et souhaitait se rapprocher d'elle le plus possible.

"Bon à nous deux ma jolie. Pourquoi est tu si remontée contre Wayne ?" Pensa alors Cobblepot.

Le cortège du Pingouin traversa la foule pour arriver à quelques mètres de la magicienne.

"Vous deux restez ici, si vous voyez quoi que ce soit qui pourrait me porter atteinte, venez me prévenir directement. Ogilvy viens avec moi. Reste en retrait, pendant que je parle à la dame. Prépare toi à contacter Li quand le moment sera venu."

Les trois hommes répondirent à l'unisson :
"Oui, Monsieur Cobblepot."

Oswald arriva alors derrière la magicienne.

"J'ai vu votre regard. J'ai vu la façon avec laquelle vous le regarder. Je connais ce sentiment. Mais ce n'est peut-être pas pour la même raison que vous..."

J'en oublie les bonnes manières. Oswald Chesterfield Cobblepot. Humble citoyen et entrepreneur de Gotham. Nous nous sommes déjà rencontrés par le passé. Vous avez fait un spectacle à La Banquise, j'ai adoré. Vous voir ici donne un brin de magie à cette soirée, même si ce n'est pas une étincelle que je vois dans vos yeux. Mais un brasier."

Terminant son discours de présentation, Cobblepot continua :

"Un verre, Mademoiselle Zatara ?" Le pingouin eut un de ses sourires dont il ne pouvait se défaire.

Au même moment Julie Madison, la futur fiancée de Bruce Wayne apparut aux yeux de tous. Elle avait un look qui montrait clairement sa non-appartenance au gotha. Ce qui choqua la plupart des personnes de l'assemblée. Sa venue était le signal. Ogilvy regarda alors son patron, mais ce dernier ne fit aucuns signes de têtes envers l'assistant. Ce n'était pas encore le moment de mettre sur la table ses cartes...

"Oui je disais donc... Comment comptez-vous vous y prendre ?"


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Iwqoze10

"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 122
Situation : Inconnu
Localisations : Gotham City
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 18:54
"Barman, servez moi deux coupes de champagnes et que ça se saute."
Cobblepot était ici ? Super...le serveur va se faire un plaisir de le servir...

La fête battait son plein, pas dans le sens musique electro et personne qui danse en se bousculant. Non mieux encore, les invités prenaient leurs temps, ils parlaient, rigolais, se questionnais sur l'heureuse élue mais surtout... ils grignotaient tous les fameux petits-fours et ils buvaient tous les belles coupes de champagnes distribués. Le serveur souriant à son collègue paniqué s'absenta un moment, zigzaguant entre les invités et les personnes, il était d'une très bonne agilité. Un plateau dans la main, le serveur semblais allais remplir le plateaux de petits-fours mais non loin de là. Une fois rendu suffisamment loin de la fête, il jeta son plateau dans une poubelle puis continuant sa marche rapide détacha son tablier pour le poser sur un portrait de Thomas Wayne. Continuant dans sa lancé le mystérieux serveur sorti un petit miroir de poche et un rouge à lèvre...observant le comité du haut de son balcon.

Repartant de plus belle pour continuer son trajet l'homme passa le rouge à lèvre sur sa grande bouche et glissant délicatement d'une main experte le maquillage sur ses lèvres il se dessina un grand sourire. Jetant son chapeau à la manière d'un frisbee, il passa une main dans ses cheveux pour les décoiffés. Des cheveux verts ébouriffés. Les mains dans les poches il frotta ses mains sur un semblant de charbon afin de s'étaler la crasse noir autour des yeux...

Le Joker venait d'entrer en scène.

Le Clown monta plusieurs étages de la tour Wayne en chantonnant " Only You ", quand il entendis dans son oreillette que tous les petits fours avaient été distribué.

" - Bien passons à la phase 2, Retourner dans la cuisine et attendez mon signal. "

Fatigué de monter les escaliers, le Joker s’arrêta aux niveaux de l'étages 23. Entrant dans le couloir il chercha des yeux l’ascenseur pour atteindre le dernier étage de la tour Wayne. L’ascenseur escaladant les étages un par un. Le Joker s'appuya le long du mur. Les bras croisés.

" - Infiltrer la Tour Wayne était facile... plus facile que je ne le pensais... excellent.. "

L’ascenseur était arrivé à destination. Le dernier étage de la tour Wayne se tenait devant lui.

" - J'ai combien de temps ?
- Environ six minutes, boss.
- Très bien, prévenez moi quand le poison prendra effet. "

6 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Bon analysons le bureau... grand, spacieux, sobre et élégant. Du pur Wayne.

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Martin-teichmann-arkham-knight-office-03

Le Joker s'installa sur la chaise puis poussa le bureau en direction de l'entrée...

" - Le bouton... le bouton... le bouton est juste ici... "

Le Joker tapa d'un coup de pied précis une petite dalle qui s'actionna. Le plafond au-dessus de lui émis un petit claquement. Un roulement de mécanisme fit descendre jusque à sa hauteur plusieurs dossiers.


5 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Au vu de la poussière et des toiles d’araignées, le petit Bruce Wayne ignorais cette cachette. Le Joker, lui, connaissait la cachette, Thomas l'avait mentionné dans les dossiers que le Joker avait volé à Ace Chemicals ( voir Une drôle de mémoire )il y a quelque temps.


4 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Le Clown chercha des yeux le dossiers mentionnant " Projet Zorro ". Trouvé. Prenant le dossier avec soins il pose ce dernier sur le bureau. Lisant entre les lignes cherchant le nom d'une personne en particulier...


3 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Joe Chill, c'est le bon dossier ! Vite il faut partir maintenant. Prenant le soin de nettoyer toute trace de sa venu le Joker reçu un avertissement dans son oreillette.

" - Boss, la première victime vient de se déclarer... Seul quelques personnes semblent alerté faites vites ! "

Vite quittons le lieu du cambriolage.

2 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Le Joker descendant les étages dans l’ascenseur rangea le dossier dans sa veste. Le temps d'arriver au rez-de-chaussé l'alarme sera activé.

1 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Le Joker arriva au rez-de-chaussé, et observa les nombreux invités complètement paniqués et surtout entrain de déglutir tout ce qu'ils ont pu avaler depuis le début de la cérémonie. Les pompiers déjà sur place ignorais ou donner de la tête.

0 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ EN SERVICE -

L'alarme sonne. Bruce Wayne le sait. Quelqu'un s'est infiltré dans son bureau. . Des pompiers en tenue foncèrent sur le Joker pour lui enfiler un masque à gaz et l'emmener avec eux dans un brancard. Suivit de nombreux autres pompiers qui s'occupait des victimes. Il faut fuir...dans la fuite et la précipitation Le Joker trébucha contre une femme, elle l’a reconnu, du moins les yeux.... satanée gonzesse ! Le Joker repris la route aussitôt et grogna comme une bête en cage, elle a pris le dossier. Heureusement il l’avais mémorisé mais ça veut dire que la jeune femme va connaître le secret de Gotham, de Thomas Wayne



*
**


" - J'ai combien de temps ?
- Environ six minutes, boss.
- Très bien, prévenez moi quand le poison prendra effet. "

6 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

" - Ok les gars activez-vous ! Changez-vous vite ! Les tenues de pompiers vite !"

Les lascars du Joker se déguisaient en Pompier pendant que le Clown fouillait le bureau Wayne.

" - Bon, n'oubliez pas... Au moment ou le boss reviens on l'évacue en le faisant passer pour une victime, c'est clair ? La sécurité sera sur le qui-vive avec l'alarme pas l'droit à l'erreur sinon on est mort ! "

3 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

Les faux-pompiers, cachés, observèrent la fête quand soudain, un pauvre monsieur se mit à vomir du sang et du champagne. Les gens surpris essayaient tous de s'improviser médecin avant de prendre la décision d'appeler des vrais pompiers.

" - Boss, la première victime vient de se déclarer... Seul quelques personnes semblent alerté faites vites !
On attend les gars... les pompiers seront bientôt là.. "

2 MINUTES AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

D'innombrables victimes commencèrent à apparaître un peu partout à la fête. Les pompiers fusèrent de victimes en victimes pour les évacuer rapidement.


0 MINUTE AVANT L'ALARME - CAMERAS DE SÉCURITÉ HORS SERVICE -

" - Le Joker est là ! Vite on l'évacue les gars !! "
Les différentes victimes sortant par les sorties de secours vomissaient toutes du sang...Parmi-elles, l'auteur de ce crime. faisant semblant d'être une victime. aux-côtés de ses pompiers complices.
Le plan avait fonctionné. Et personne à part peut-être Batman ne pourrait comprendre ce qu'il venait de se passer. Et le Joker avait toutes les pièces de son prochain plan diabolique...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 20/10/2017
Messages : 209
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 19:59
Les fiançailles

Le regard de Jason croisa celui de Barbara. Si lui était le fils indigne, elle était le joyau de leur petite famille de bras cassés. Tout comme lui, elle s’était tirée mais ses intentions étaient certainement plus bénéfiques que les siennes, et pour preuve. Elle était accompagnée de toute sa joyeuse petite bande, après tout. Il reconnaissait Zinda Blake – avec qui il n’avait jamais vraiment eu de contact mais qui avait malgré tout un dossier bien complet dans les archives de la Batcave, et Jason avait étudié… à l’époque – et la foudroyante Helena. Les Birds Of Prey étaient là. Ca, plus le Pingouin, plus Selina qui était maintenant à quelques mètres de lui … Mmh, ça en faisait un sacré monde. Et les doutes de Jason ne cessaient de gonfler.

Son regard parcourut la salle une énième fois avant de s’arrêter sur Luke qui s’était approché et qui, sous ses airs de gros bas très sûr de lui, lui paraissait bien au contraire inquiet. Tant mieux. S’il était chargé de la sécurité, alors, tant mieux. Seul un fou ne serait pas inquiet dans une telle situation.

« C’est surtout une mauvaise idée, » grogna-t-il en réponse, le regard toujours rivé sur le reste de la foule.

Il repéra Tim qui s’approchait de ce cher Cobblepot, en parfait petit héritier de la ville. Il était Tim Wayne, après tout, aux yeux de tous ici. Officiellement en tout cas. Comme lui, il était officiellement mort. Chacun son truc.

Il reporta finalement son regard sur Luke.

« J’espère que t’es pas tout seul, mec, parce que quand ça partira en couille et, crois-moi, ça partira en couilles, t’auras besoin de… »

Il s’interrompit tandis que Bruce faisait son apparition au sommet des grands escaliers et que la tension dans la salle devenait palpable. Ce n’était pas la présence de son ancien mentor qui lui avait coupé la parole, ceci dit, c’était la réalisation de ce qu’il venait de dire. De ce qu’il venait vraiment de dire. Que Luke ait des renforts officiels ou pas, ça n’importait pas au final parce que… parce que les Birds of Prey étaient là. Parce qu’il était là. Et Selina. Et Tim, Cass, Stephanie et… bon sang, c’était Zatanna, là-bas ? Les renforts étaient là, que Luke les compte dans ses troupes ou pas.

Et Bruce continuait son petit discours. C’était tellement étrange de le voir comme ça. Dire que sous cette épaisse couche de mondanités et de sourires charmeurs, il était Batman… L’homme qui s’oubliait dans les ténèbres d’une cave haute technologie, celui qui lui avait appris à briser des os, pirater des systèmes informatiques, à reconnaître un modèle de voiture rien qu’à ses traces de pneus, et tout un tas d’autres choses que Bruce Wayne - tout sourire et le bras tendu vers la jeune femme qui venait d’entrer et que Jason n’enregistrait pas vraiment – ne pouvait de toute évidence pas faire. Sauf que la vérité était tout autre, et la vérité, c’était qu’il était Batman avant d’être le fils de Gotham, et par conséquent…

Jason se redressa, le reste de la conversation autour de lui complètement éclipsé par ses pensées qui défilaient à toute vitesse. Il allait se passer quelque chose. Mais quoi ? Quoi ?

Il entendit des exclamations sur sa droite, puis d’autres un peu plus loin. Ca toussotait un peu trop. Les malades se comptaient sur les doigts des deux mains, fort heureusement, et on aurait pu soupçonner un mauvais virus, la chaleur de la pièce, et l’alcool, mais on aurait été bien idiot de croire à un hasard. Surtout que le cercle des victimes semblait se restreindre au côté ouest de la salle ? Près d’un des nombreux bars mis à dispositions pour les invités.

Oh oui, il allait se passer quelque chose. Et Jason était convaincu que Bruce le savait, et qu’il avait pris, malgré eux ses précautions.
Et ça venait peut-être déjà de commencer.

Il oublia sa mauvaise humeur, le regret de sa présence ici et toute son amertume pour tapoter Luke sur le bras.

« Tu devrais aller jeter un coup d’œil, » lui dit-il.

Il jeta un regard vers Selina, dont la colère débordait du regard par vagues immenses. Il aurait voulu lui dire de ne pas s’inquiéter, que si c’était vrai, elle trouverait mieux, et que si ça ne l’était pas, elle le retrouverait lui, mais l’heure n’était pas au sentimental. Il mit de côté l’étrange appréhension qui l’avait saisi depuis le moment où il avait vu Tim, Stephanie et Cass dans la pièce et s’avança à grands pas vers eux.

On dit quoi après avoir quitté la ville et ne pas avoir donné de nouvelles pendant des semaines ?
Au fait, vous êtes au courant pour le réseau de criminels que j’ai monté à Chicago ? Essayez-donc de deviner combien de gars je refroidi par semaine !

« Stephanie, » dit-il en attrapant le bras de cette dernière. Au moins l’urgence de la situation l’empêchait de s’emmêler les pattes. « Il se passe quelque chose. Ou il va se passer quelque chose, j’sais pas. On se croirait dans une pièce de théâtre, et aucun de nous ne sait de quoi parle la pièce. » Son regard se posa sur Cassandra qui se tenait près de Stephanie. Il adorait Cassandra. Meurtrière, silencieuse, et efficace. « Hey, Cass. Dis, t’aurais pas vu quelqu’un rôder du côté du bar là-bas ? »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Cassandra se tourna vers le bar et partit au quart de tour, sans s'inquiéter des mondaux entre qui elle passait avec agilité, sauf que... sauf que, quelqu'un débarqua devant elle et ils entrèrent en collision. L'homme bascula sur le côté en lâchant la liasse de papier qu'il tenait.

Cassandra se releva avec agilité et rapidité. Elle posa un regard acéré sur l'homme.
Jason connaissait ce regard.
Mode combat : activé.
Elle avait repéré quelque chose.

© 2981 12289 0

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/03/2018
Messages : 413
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Situation : De retour d'entre les rêves
Localisations : New York
JSA
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 20:23
Il n’avait rien bu, rien mangé. Il n’aimait pas l’alcool et n’était pas venu pour taper dans le buffet de petits fours alors qu’il n’était pas invité. Il veillait. Mais malheureusement pas assez bien car il ne vit certainement pas comment tout le monde avait pu se faire empoisonner par le Joker et ses hommes. Un dénommé Jean Paul venait s’adresser à lui et à Mercy Graves la nouvelle PDG de Lexcorp près de lui. Il indiquait qu’il les connaissait et voulait leur parler.

“Navré monsieur Valley je n’ai pas le temps. Une autre fois peut être.”

Il lui avait lancé un regard pour que l’information passe sans encombre mais le New-Yorkais n’avait pas beaucoup ménagé Azrael pour l’envoyer promener. Il n’était pas pour le plaisir ou pour affaire. Il était là en tant que Sandman bien qu’il ne portât aucun masque en cet instant et le Marchand De Sable n'était pas d'un naturel sympathique.

Bruce Wayne apparu en dévoilant aux yeux de Gotham sa future femme. Sans surprise le justicier pulp entendit parler d’elle pour la première fois. Il n’avait pas de lien particulier avec le héro de la ligue des justiciers, et s’ils avaient un peu parlé après son retour et qu’il savait tout ce qu’il avait fait pour la JSA il n’était pas spécialement touché par l’événement.


Wesley n’était ni un proche de Bruce ni l’un de ses rivaux, il n’avait contrairement à ces deux types d’individus aucune raison d’être distrait. Quand le premier invité commença à vomir dans un coin de la salle il cru qu’il s'agissait de quelqu’un faisant un malaise, n'esquissant pas même un mouvement. Du personnel médical d’urgence venait s’occuper de lui et tout aurait pu rester calme si d’autres personnes n’avaient pas quelques secondes plus tard commencées a tomber malades aussi. Ce fut très vite l’alerte générale et constatant qu’il faisait partie des rares individus en bonne santé Wesley compris que leur état n’était pas lié à un gaz mais à la nourriture ou la boisson. Il activait son oreillette d'un appui dessus et par là même la communication avec la JSA.

“QG vous me recevez c’est Wesley….QG vous me recevez?”

Passé quelques secondes quelqu’un répondait enfin là bas, Michael Holt mettant son repas de coté pour répondre.


“Euh..oui j'arrive... Qu’il as t’il Wes’?”

“Je suis à la Tour Wayne tout le monde s’effondre malade et ce n’est pas dû à l’air.”

Michael pris trois bonnes secondes pour réfléchir, son esprit brillant travaillant déjà.

“Ok Wes' t’es armé?”


“Oui je suis un des seuls”

“Vas jusqu’à un verre de ce qu’on a servit aux invités et met ton oreillette dedans.”

Wesley ne comprenait plus très bien. Quoi l'oreillette dans un verre?!?

“Euh..çà va la casser non?”


“Discute pas trempe ton oreillette dans un verre et reprend là.”


Oui. les années passaient et les technologies développées par Mister Terrific le larguaient encore parfois un peu même s'il y avait du mieux.

“Ok.”


Wesley dégainait son gaz gun pour courir vers le bar, croisant des pompiers qui commençaient à évacuer des “ victimes”. Les gens vomissaient parfois du sang, certain s’ effondrant. Arrivé devant un verre à moitié plein il jetait dedans son outil de communication puis le ressortait en l’essuyant avant de le mettre dans son oreille.


“Et ensuite?”

“Ensuite tu reste sur tes gardes Wes', c’est en cour d’analyses. Si t’es un des derniers encore debout tu risques d’être bien seul alors pas le moment de rêvasser.”


Terrific fit un peu d'humour et Wesley regardait autour de lui, ne percevant pas que le Joker était derrière tout cela.


Spoiler:
 


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb17Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb18Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb16
There is no land beyond the law
Where tyrants rule with unshakable power!
'Tis but a dream from which the evil wake to face their fate
Their terrifying hour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 29/12/2018
Messages : 59
DC : The Shade
Situation : En pleine passation de pouvoir.
Localisations : Bureau de la Lexcorp dans le fauteuil de L.. mon fauteuil
MessagePosté le: Lun 4 Fév 2019 - 22:47
Mercy Graves avait pris un verre au bar, mais ne l’avait jamais consommé. Oh, elle n’était pas méfiante et le barman hilare semblait s’y connaître, mais elle n’avait pas pu le consommer. À chaque fois qu’elle s’apprêtait à boire, quelqu’un lui adressait la parole.
Ainsi, elle allait de conversation et nouait des contacts. Elle était un peu déçue par les mondanités malgré les efforts qu’elle faisait, elle n’était pas une femme du monde ou seulement sociable. Au bout d’un quart d’heure avec la musique et la foule, elle était de plus en plus de mauvaise humeur.
Et l’attente n’en finissait donc pas.
Ses gardes du corps inquiets la regardaient, ils appréciaient la patronne, quelqu’un de raisonnable qui les avaient toujours traités avec une certaine justesse. Mercy Graves était dure et sévère, mais efficace et récompensait ceux qui faisaient du bon travail. Elle avait cependant des défauts. Elle n’était pas l’être le plus calme du monde. Dans les situations où elle n’était pas en contrôle, elle anéantissait la source du malaise de préférence de manière violente et douloureuse. Les gardes du corps le savaient et se demandaient s’ils n’allaient pas devoir protéger la foule de la patronne si certaines personnes ne lui parlaient pas avec un peu plus de respect.
C’était avec un énervement croissant et de plus en plus visible qu’elle accueillit d’un ton sec et froid, le dénommé Jean-Paul Valley.

« Savez-vous combien de personnes viennent avec la LexCorp avec ce genre d’effet d’annonce ? Vous avez deux minutes pour me convaincre. »


C’est à ce moment-là que Bruce Waynes annonce l’arrivée de la mariée : Julie Madison. Elle vient aux naturelles qui tranchent avec l’ambiance « select » de la soirée. Une parfaite inconnue, elle ne semble pas à l’aise avec la situation. À première vue, elle était jolie, sympathique et relativement banale. Mercy en fut presque jalouse, elle, elle avait le droit à l’amour de Bruce Wayne qui la dévorait des yeux. Alors pourquoi devait-elle être ignorée de Lex ? Bon, Lex était mille fois mieux que Wayne et elle allaient lui faire payer de l’avoir ignoré, mais elle était jalouse.
Alors que la fête battait son plein, Mercy reporte son regard sur le jeune informaticien prétendument révolutionnaire.

« Qu’attendez-vous ? Vous avez deux minutes ! »

Alors que le jeune homme allait répondre, l’un des gardes du corps de Mercy, Wally se mit à vomir du sang et de la bile, éclaboussant la robe de sa patronne. Son collègue, Brian, se penche sur lui inquiet. Mercy regarde autour d’elle, la fête continue. Elle donne les ordres sec, brutal et efficace, plus inquiété pour son employé que pour sa sécurité.

« Brian, tu ramènes Wally à la voiture et tu le conduis en urgence à la LexCorp, rien n’est sur à Gotham, tu contactes au plus vite nos docteurs. »

Elle se souvient que le fils de Wally va avoir 8 ans dans deux jours, son père à poser sa journée. Mercy Graves n’est pas proche du pôle de recherche dont une partie des responsables la méprisent. Mais la sécurité lui est acquise, elle s’est entraînée avec eux. Le fils verra le père.
Elle reconsidère l’informaticien et lui déclare en sortant une carte de visite de son sac à main.

« Je crains de devoir mettre fin à notre rencontre, voici ma carte. Je serais à votre écoute cependant dès que j’aurais nettoyé ma robe si vous êtes patient. »

Alors qu’elle se dirigea vers les toilettes et croise des pompiers. Cela l’intrigua et l’inquièta, il y en avait un peu trop pour une soirée avec une sécurité aussi légère. Dans les sanitaires, elle nettoya sa robe du mieux qu’elle put, heureusement le noir avait de nombreux avantages. Elle dissimula l’odeur de vomi avec du parfum sorti de son sac. Elle se rappella des pompiers et assembla à partir de divers accessoire de mode, son petit secret : le 007 Self-defence for woman. Il s’agissait d’un petit pistolet de poing qu'elle cacha dans son sac. Elle revint dans la salle, c'était l'hécatombe. Des gens vomissaient et des pompiers évacuaient. Elle prend ses distance avec la foule par prudence.

http://adragon202.no-ip.org/Shadowrun/images/b/bb/SR5_Weapon_Shiawase_Armaments_Puzzler.png

[HRP]:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 5 Fév 2019 - 16:12
Les Fiançailles de Bruce Wayne

Toute cette situation est étrange et franchement, plus les minutes passent, plus je me demande ce que je fais ici... Bon sang Selina, qu'est ce qu'il t'est passé par la tête pour avoir envie de mettre les pieds à cette stupide fête... Je porte le verre de martini à mes lèvres tout en observant les environs. Beaucoup de gens que je reconnais, beaucoup aussi dont je ne comprend pas la présence ici... mais qu'importe... ce soir je ne suis pas Catwoman... ce soir je suis Selina et plus ça va, plus je me dis que je ne suis qu'une pauvre folle qui aime souffrir... J'ai beau me dire qu'il m'a prise pour une idiote, qu'il m'a fait miroiter des choses pour qu'au final je me sois faite balancer sans un mot, une partie de moi n'arrive pas à le détester alors que l'autre, n'a qu'une envie, le pourrir jusqu'à la fin de ses jours... le détruire... Je déglutis et je bois une nouvelle gorgée avant d'apercevoir un peu plus loin Nygma. Ce dernier m'adresse un signe de la tête, je fais de même... Je ne veux pas faire de vagues, pas ce soir en tout cas... Je ne veux surtout pas qu'on pense de moi que je ne suis qu'une pauvre ex complètement folle et déprimée qui n'a qu'une envie, tout casser et tout pourrir... Je n'ai pas envie d'avoir le mauvais rôle dans cette relation toxique et nocive... c'est fini ce temps là... Le mauvais rôle, c'est lui qui l'a, pas moi... Je suis furieuse parce que lui, il a réussi à s'en remettre alors que moi, j'ai l'impression de n'être que l'ombre de moi même... Rien que pour ça, j'ai envie de lui mettre un coup de griffes dans le visage.

Les secondes passent, les minutes aussi et le temps semble être ralenti par je ne sais quelle magie... moi, j'ai l'impression d'être un lion en cage prêt à bondir sur la première personne qui m'adressera la parole. D'ailleurs, un de ces milliardaires, bedonnant et vieux en paye le prix lorsqu'il décide de venir m'adresser la parole. Je lui lance un regard sombre qui le décourage sur le champ. Je marmonne, je me donne de l'assurance alors qu'au fond, je n'ai qu'une envie, celle de pleurer...

Finalement, lorsqu'il apparaît, le temps s'arrête... Je ne peux détacher mes yeux de lui, à mon grand désarroi. Mes doigts se resserrent un peu plus sur le verre vide alors que ses mots résonnent dans la grande salle... Je ne m'occupe même pas des autres, rien ne m'intéresse à part lui... C'est bête mais le voir là, même si il est loin, me fait un peu de bien... un peu de bien tout en me faisant du mal... c'est cher payé...

Je baisse les yeux, prend une profonde inspiration avant de reporter mon attention sur la scène. Non je ne rêve pas, Bruce est bel et bien là, dans son plus beau costume, en train de nous annoncer ses fiançailles avec une femme dont l'identité est pour le moment inconnue... Mes mains se referment encore et toujours sur le verre de martini vide... Heureusement, je décide de le poser sur le plateau d'un serveur qui passe devant moi... ça évitera que je le fasse éclater...

Je serre les dents, les bras croisés sous ma poitrine... L'excitation semble monter dans la pièce lorsque Bruce annonce que sa future femme ne va pas tarder à arriver... En fait, je suis tellement en colère que je crois que je la vois sans la voir alors qu'elle vient se planter près de lui... C'est seulement lorsqu'elle prend la parole que je réalise sa présence... Je suis tellement subjuguée par les jeune femme et par Bruce qui ne cesse de la dévorer des yeux, que je ne remarque même pas une certaine agitation dans la pièce... En fait, je crois qu'à cet instant précis, le sol peut s'écrouler, la terre peut exploser peut importe... Ce que je ressens à ce moment est pire que tout... j'ai la sensation qu'on m'arrache le coeur une seconde fois et la première fois c'était à la mort de ma fille...

Pourtant, je reste humble, comme à mon habitude... Je ne veux pas lui donner la satisfaction de voir que je souffre alors que lui est heureux... Je ne veux pas lui donner cette chance là... Mais sans m'en rendre compte, une larme vient perler sur mes cils... Seule et unique larme, témoin de mon mal-être et la peine que je ressens à cet instant...

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien
MessagePosté le: Ven 8 Fév 2019 - 11:08
Cela devait être parfait ; cela aurait dû être parfait.
Il s’était organisé, pour cela.

Bruce avait veillé à ne communiquer à personne son projet. Il s’était fait violence, pour ne même pas prévenir ses proches de l’événement ; de son choix.
De sa détermination, à changer de vie.
De sa volonté, d’assumer les bouleversements de son existence intervenus après la chute de Darkseid. De son souhait, véritable, de trouver le bonheur… avec quelqu’un ; avec quelqu’un de déconnecté de son existence, du Batman. Avec quelqu’un qu’il… aime, oui, mais pas autant que d’autres. Avec quelqu’un qui pourrait le rendre heureux, et… le couper, un peu, de ses drames et de ses peurs.

Mais… non.
Non.
Cela n’arrivera pas. Cela ne pourra pas arriver.
Cela… ne se fera pas.


« J… JULIE ! »

Bruce la voit – et il comprend.
Alors que la foule hurle. Alors que la masse panique. Alors qu’une partie s’écroule, dans leur vomi et celui des autres. Alors que le chaos explose.
Il la voit ; et il comprend.


« JULIE ! »

« B… Bru… »

Il se précipite.
Il bondit vers elle, utilise sa souplesse pour éviter une partie de la foule, mobilise sa force pour repousser ceux qu’il ne peut éviter.
Il les jette. Il les projette, il se propulse même vers elle – vers Julie ; sa fiancée.
Qui s’écroule, soudain.


« NON ! »

« Koff… Bru… koff… koff-koff… »

Elle s’étouffe.
Alors qu’une grande partie des invités vomit, se perd, se trouble… Julie Madison réagit différemment.
Elle s’étouffe.
Et Bruce, qui la rejoint enfin, a la terrible impression qu’il est déjà trop tard.


« Julie ! Attends, peux-tu… peux-tu respirer ? Peux… »

« Br… koff… Br… koff-koff… »

Julie veut parler.
Elle lève sa main. Elle tremble, mais parvient à toucher Bruce.
Malgré la toux. Malgré la douleur.
Malgré l’horreur.
Elle le touche ; et elle sourit.
Tandis que le cœur de son fiancé se tord, agenouillé devant elle.


« J… Ju… »

« Br… Bru… j… je t… »

Elle veut le dire ; elle veut le lui dire.
Mais elle ne peut pas.
Mais elle ne pourra pas.
Elle ne pourra plus… rien, hélas. Mais Bruce ne le sait pas encore.


« DAMIAN ! »

« Père. La foule commence à être évacuée, Pennyworth gère, mais… ho. »

Au loin, Alfred Pennyworth, mais aussi Lucius Fox, Jean-Paul Valley et plein d’autres facilitent la sortie de la foule – mais aussi la venue des secours. Certains pompiers sont apparus rapidement, et ont emmené certaines personnes ; dont le Joker, même si la majorité ici ne sait pas que c’était lui.
La Tour Wayne commence à être évacuée. Le chaos demeure, mais se restreint.
Même si le pire survient, ici.


« Elle… »

« … s’étouffe. Alors que les autres ne font que vomir. »

« Réaction différentiée. »

« Julie a un régime alimentaire spécifique. Beaucoup d’allergies. »

« Il faut l’évacuer. »

« L’hôpital est trop loin. »

« Père… il faut l’évacuer. Vite. »

Bruce relève son regard et acquiesce.
Seules quelques secondes se sont écoulées, depuis son arrivée près de Julie – mais, déjà, il sent que c’est déjà trop ; il faut agir, oui.
Vite.
Il appuie sur un élément de sa montre – et active quelque chose. Un signal. Un sifflement.
Terrible. Agressif. Insupportable.
Qui ne peut être entendu que par certaines personnes… sur une certaine fréquence.

Au loin, Cassandra Cain prend connaissance du dossier dont elle s’est emparée, sur quelqu’un dont elle connaîtra bientôt l’identité. Selina Kyle prend conscience de la violence des événements, tandis que la foule essaye de se disperser.
Quelques secondes s’écoulent, encore ; mais guère plus.
Car un bang sonique se fait entendre – avant que la vitre explose, à l’arrivée d’un nouveau venu.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Superman

Superman.
Superman vient d’arriver ; attiré par la sonnerie de la montre de Bruce – similaire à celle de Jimmy Olsen.


« Hem. Certains de vos invités vont mal, Monsieur Wayne. Il f… »

« Clark. »

A genoux, devant un être évidemment divin, Bruce pose un regard surprenant, sur l’Homme d’Acier ; un regard ému.
Un regard désespéré.


« Emmène-la. S’il-te-plaît. »

Superman comprend, alors.
Un scan rapide de la situation l’informe de l’état médical de chacun – et notamment celui de Julie Madison ; qui l’inquiète, terriblement.


« J’y vais. »

Il s’empare de la jeune femme… et s’échappe, alors ; vite, comme l’avait évoqué Damian.
Bruce se redresse, alors.
Il se relève, tandis que l’Homme d’Acier disparaît – et que l’évacuation se poursuit, tandis que l’explosion de la fenêtre par le Kryptonien a endommagé un logo, qui tombe autour d’eux.

Le chaos s’étend. Les secours viennent, mais les infectés souffrent. Ses proches gèrent, tentent de faire au mieux… mais tout ne sera pas sauvé ; tous ne seront pas sauvés.
Et Bruce…
Bruce, debout, fixe les ruines de la soirée devant lui. Il est seul ; une fois de plus.
Une fois… de trop.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Batman-v-superman-bruce-wayne-ben-affleck-slice-600x200
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/12/2018
Messages : 40
Localisations : Là où on a besoin d'elle
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 10 Fév 2019 - 6:12

Les fiançailles de Bruce Wayne
Zatanna & beaucoup trop de gens
"I'm gonna fight them off, a seven nation army couldn't hold me back"

Même si elle en avait envie, elle n'eut pas vraiment le temps d'élaborer des plans diaboliques pour torturer Bruce Wayne jusqu'à ce qu'il rende l'âme. En effet, le Pingouin interrompit dans ses réflexions. Elle avait toujours été partagée à son sujet, parce que c'était un enfoiré. Elle le savait et il ne s'en cachait pas. Mais elle ne pouvait pas non plus s'empêcher de ressentir un peu d'empathie face à cette personnalité plus que complexe. Sa compagnie n'était donc pas si déplaisante que ça en cette étrange soirée, elle l'appréciait même un peu. Au fond, ça la détournait même de ses envies de meurtres.

- Bonsoir Oswald, je me souviens de vous. Ma prestation à la Banquise est un très bon souvenir en effet, je suis ravie qu'elle vous ait plu. Votre night club est un lieu d'exception.

Professionnelle, parce qu'elle le devait, mais Zatanna bouillonnait toujours. Ses paroles étaient sèches, même si elle y mettait les formes. Pourtant, elle ne mentait pas. Elle avait réellement aimé se produire dans cet endroit, elle lui avait trouvé quelque chose en plus. Quelque chose de plus mystérieux ou peut-être de plus raffiné. Quoi qu'il en soit, c'était un lieu parfait pour la magie, mais elle n'était pas d'humeur à le montrer. En revanche, Oswald la fit sourire, parce que sa façon de parler était encore plus théâtrale que la sienne. Décidément, des carrières d'artistes s'étaient perdues à Gotham.

- Volontiers, et vous avez vu juste. Je suis en colère.

Blessée en vérité. Mais elle ne l'aurait admis pour rien au monde. Un verre lui fut bientôt apporté et Zatanna fit danser le liquide à l'intérieur quelques secondes avant de se décider à le boire. Après tout, pourquoi pas ? Cette journée était déjà folle, un verre en compagnie du Pingouin ne devrait pas la tuer.

Alors qu'elle allait tremper ses lèvres dans le breuvage, elle fut stoppée tout net par la fiancée de Bruce Wayne qui daignait enfin faire son apparition. Ça eut le don de l'énerver encore plus. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi elle n'était au courant de rien. Ça la blessait. Profondément.

- Et je n'en sais rien, peut-être le transformerais-je en lapin et le mettrais dans mon chapeau pour le restant de ses jours.

Elle avait dû parler trop fort pour que le Pingouin ait connaissance de son envie de faire la peau à Bruce. En vérité, sa colère n'était qu'une façade pour éviter de montrer à quel point elle était perdue et déçue d'être aussi ignorante que les autres. Du moins elle l'espérait qu'ils étaient ignorants les autres, elle n'aurait sûrement pas supporté le contraire.

- En vérité, j'ignore si...

De nouveau, elle fut interrompue. Cette fois, par quelque chose de bien plus dramatique que l'arrivée de la fiancée de son ami. Des invités, pris par des convulsions, des vomissements en fait. La foule eut un mouvement de vague, comme si une seule émotion avait pris tous les convives en même temps. Quelque chose d'uniforme, de puissant. Quelque chose qui n'augure rien de bon. Zatanna posa son verre intact sur le premier plateau du premier serveur qu'elle trouva, et observa. Elle mit du temps à comprendre ce qu'il se passait, sans vraiment réussir à comprendre. Elle abandonna le Pingouin sans un mot, non pas parce qu'elle n'appréciait pas sa compagnie mais parce qu'elle cherchait à aider. Elle découvrit alors son pauvre compagnon de la soirée, gisant à terre dans son vomi, deux coupes de champagne brisées non loin de son corps inerte. Il fut embarqué par deux pompiers sans qu'elle ne puisse prononcer un mot alors qu'elle-même était bousculée par la foule qui se précipitait pour sortir. C'était horrible. Une véritable catastrophe.

Bruce.

- Bruce !

Elle arrivait trop tard, Julie avait été contaminée. Il se passait quelque chose, mais elle n'était pas assez proche pour le voir. C'était terrible. Elle voulait se rapprocher, mais le courant que créait ceux qui voulaient sortir était trop fort. Elle était piégée, et utiliser la magie reviendrait à les blesser. Elle était piégée. L'arrivée de Superman contribua à agiter la foule et elle fit de son mieux pour que les éclats de la fenêtre ne blessent personne, tout comme elle amortit la chute de l'enseigne Wayne et veilla à ce que personne ne se trouve en dessous. Une bien maigre contribution, mais Zatanna ne savait pas par où commencer. Bruce était seul, le coupable de cette tragédie devait déjà être en fuite, tant de personnes étaient blessées dont certains de ses proches. Elle jeta un rapide coup d'œil à Selina, aperçue un peu plus tôt et constata avec soulagement qu'elle n'était pas touchée par le fléau qui décimait les invités. Leur relation avait toujours été compliquée, mais elle tenait à elle. Elle remarqua la larme qui perlait sur sa joue. Il y avait ça aussi. Elle aurait pu aller s'occuper de ça.

Mais au fond, ce choix n'est était pas un. Son ami allait mal. Il avait des raisons d'aller mal. Elle devait être auprès de lui, parce que c'était son devoir.

- Bruce.

Elle se dirigea vers lui, d'un pas déterminé, et le prit dans ses bras. Ça valait mieux que n'importe quel mot. Il souffrait, encore une fois, et c'était injuste. Elle avait parfois la sensation d'être entourée de souffrance et de ne pouvoir l'apaiser. Elle aurait aimé. Elle aurait aimé avoir cet énième pouvoir plutôt que de réaliser des illusions grandeur nature ou de pouvoir transformer un crocodile en chihuahua. Elle aurait aimé avoir la formidable capacité d'aspirer la douleur des autres. Ce n'était pas le cas. Il souffrait et aucun tour de passe-passe ne pourrait l'apaiser. Elle était impuissante et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était compatir.

- On lui réglera son compte.

C'était si simple, de dire ce genre de choses. De lui dire : "tiens, viens avec moi. Oublie ces stupides histoires d'amour et occupe toi de ce dont tu t'es toujours occupé. Gotham. Viens. La douleur s'atténuera comme ça." C'était si simple, et ça lui demandait un effort surhumain. Mais elle savait qu'elle ne pouvait lui apporter du réconfort que comme ça. Elle savait très bien que lui promettre que tout irait bien, que tout s'arrangerait n'arrangerait rien. La seule façon de l'aider, c'était de lui donner un os à ronger.

Et quel os que celui-ci.
© 2981 12289 0




Do you believe in magic ?I hear the birds on the summer breeze, I drive fast, I am alone in the night. Been tryin' hard not to get into trouble, but I've got a war in my mind. So, I just ride. I just ride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 04/03/2018
Messages : 413
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Situation : De retour d'entre les rêves
Localisations : New York
JSA
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 10 Fév 2019 - 10:54
Wesley s’approchait de Bruce et Zatanna sans vouloir empêcher celle ci de le réconforter. Parce qu’il aurait mérité de passer la soiré de ses rêves et ne reçu qu’un cauchemar de plus le marchand de sable ressentait beaucoup d’empathie pour lui. Il attendit quelques longues secondes après la promesse de la femme et prit la parole.

“Le poison utilisé est une souche bactérienne du choléra modifiée pour un effet immédiat. Cela se soigne, nous en avons prévenu les secours.”

“Nous” c’était la JSA, c’était Docteur mid-nite qui communiquait déjà des conseils à l‘hôpital de Gotham.

“Il y a cependant des composants de que nous n’avons pas encore identifié dans ce que des invités ont ingérés.”

Il fallait le dire, bien que cela ne prouvait pas à cent pour cent que c’était lui c’était bel et bien l’élément le plus inquiétant de l’affaire.

“Il y a aussi des traces de sang, son analyse indique qu’il s’agit de celui du Joker.”


Cela laissait présager le pire pour les effets indésirable que ce poison ferait apparaître et pour cela aussi, ils avaient prévenu l’hôpital. Le Joker raffolait des situations où les gens perdaient le contrôle, devenaient fou. Il fallait anticiper cette éventualité. Ceci dit Wesley laissa Bruce et Zatanna et se retournait pour les laisser tranquille.

Dehors on embarquait encore des malades dans des ambulances, Barbara regardait celle où se trouvaient les Bird Of Prey qui l'avait accompagnée partir sans dire un mot. Zinda avait eue le temps de boire trois champagne avant de tomber malade, Héléna en avait bue aussi, Charlotte s'était goinfrée de petits fours. Toutes les trois étaient infectées. Wesley s’approcha de Barbara en se présentant pour lui dire qui semblait derrière tout cela. Elle serra les poings. Lui. Encore et toujours lui.


Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb17Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb18Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE] Ca01cb16
There is no land beyond the law
Where tyrants rule with unshakable power!
'Tis but a dream from which the evil wake to face their fate
Their terrifying hour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Dim 10 Fév 2019 - 17:22
Les Fiançailles de Bruce Wayne

Rapidement, la situation prend une tournure complètement différente... Au départ, il ne devait s'agir que des fiançailles du milliardaire de la ville mais très vite, je me rend compte que certaines personnes profitent de ce moment pour attaquer... Pas besoin d'être devin pour savoir qui a prévu tout ça... il n'y a qu'à voir les gens tomber comme des mouches, vraisemblablement empoisonnées. Pour le coup, je me félicite de ne pas avoir eu envie de champagne ce soir... Je l'ai toujours dis, un bon cocktail fait toujours plus de bien... Les pompiers sont rapidement sur les lieux... Je fais de mon mieux pour apporter un peu d'aide... Je reste auprès d'une jeune femme qui ne se sent pas bien jusqu'à ce qu'elle soit prise en charge par les secours... En temps normal je serai certainement partie sans me retourner et même si je boue de colère, ces gens, pour la plupart innocents, n'ont rien demandé à personne... et puis le temps de quelques secondes ça m'empêche de me sentir inutile et ridicule...

Après avoir aidé, comme je peux, quelques personnes, un cri attire mon attention. Au départ, je ne comprend pas immédiatement ce qu'il se passe. Des gens courent dans tout les sens, c'est la panique dans la grande salle et les cris de panique sont mêlés à ceux de douleur... Il faut quelques secondes à mes yeux pour situer l'endroit d'où proviennent ces cris et ce que je vois ne me dit rien qui vaille.

Un peu plus loin, toujours aux pieds des escaliers, là où, il y a encore quelques minutes, Bruce annonçait son bonheur à venir, il est à présent au sol, une silhouette dans ses bras... Je devine rapidement la chevelure rousse de celle qu'il a choisit mais je me rend compte assez vite que quelque chose ne va pas. Les traits du justicier sont tirés, la peur se lit sur son visage et je crois même apercevoir une larme... Je fais un pas dans sa direction mais je suis interrompue par une aide extérieure plutôt inattendue... Superman... Lui et Bruce échangent quelques mots et je note l'inquiétude sur leur visage. Aussi vite qu'il est apparu, le super héro à la cape rouge disparaît, la fiancée de Bruce dans ses bras.

Je fais un nouveau pas vers lui, à cet instant, la colère, la tristesse et tout les sentiments négatifs que j'avais au plus profond de moi disparaissent... Je n'ai jamais aimé le voir dans cet état et je ne supporterai jamais de le voir comme ça... mais là encore, alors que je suis à quelques petits mètres de lui, je suis stoppée... Une de ses amies décide d'aller le voir... Ma vision se brouille, je comprend que je pleure... Je me pince les lèvres alors que je les observe quelques secondes... Tellement proche et si loin...

Après un dernier regard vers eux, je tourne les talons... Je me rend compte qu'il n'a plus besoin de moi dans sa vie et que ma présence n'est plus souhaitée ici... Je quitte la salle au milieu des gens en panique et des secours... Je quitte la salle et je prend la direction de mon petit appartement miteux avec une seule idée en tête... enfiler cette combinaison et faire la chose pour laquelle je suis douée... voler et cambrioler en espérant que ça me permettra d'oublier...

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les fiançailles de Bruce Wayne [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BATMAN BEGINS - BATMAN/BRUCE WAYNE (MMS155)
» THE DARK KNIGHT : BATMAN ARMORY - SET BRUCE & ALFRED
» THE DARK KNIGHT - BAT ARMORY + BRUCE & ALFRED (MMS234-235-236)
» Batman Arkham Asylum
» [Collection] Aimer ( Baudinière)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-