Bat & Cat [Catwoman]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Lun 11 Fév 2019 - 11:20
Gotham City est une ville dangereuse, dans chacune de ses rues, dans chacune de ses allées.
Mais certains quartiers sont plus menaçants que d'autres ; et, au-delà des zones les plus terribles... il y a quelques blocs où survivre n'est même plus un espoir, mais un pari.
Même si certains en ont fait leur foyer – même si certains aiment à s'y réfugier, quand plus rien ne va.


Bat & Cat [Catwoman] Latest?cb=20110202052208

Selina Kyle a quitté Gotham City il y a des mois, et a refait sa vie ailleurs ; du moins le croyait-elle.
Il a suffi d'une annonce publique, d'un événement médiatique, pour que la jeune femme revienne... même si ce n'était pas la meilleure des idées, au vu des rebondissements récents.
Elle a souffert. Elle souffre encore.
Et elle doute, sûrement, de cesser un jour de souffrir.

Bruce Wayne a annoncé ses fiançailles. Et si peu de gens peuvent imaginer ce que cela fait à une voleuse comme elle... beaucoup comprendraient l'ampleur de sa douleur, s'ils savaient que tous deux sont en vérité Batman & Catwoman.
Un duo mythique. Un couple légendaire.
Hélas rongé par une perte... par une douleur qu'ils n'ont pas réussi à soigner ; ensemble, du moins.

La veille, donc, Selina s'est rendue à la Tour Wayne – et elle l'a vue ; elle les a vus.
Bruce. Et Julie Madison... sa fiancée.

Mais rien ne s'est passé comme prévu. La soirée a été gâchée par une attaque... une attaque du Joker, qui a empoisonné de nombreuses personnes ; et notamment Julie Madison.
Qui ne s'en remet pas.
Les nouvelles sont terribles : coma total, du fait d'une réaction allergique imprévisible. Fonctions vitales gravement touchées. Cerveau lourdement impacté. Nul ne sait si elle se réveillera... mais les médecins savent, déjà, qu'elle n'aura plus rien de qui elle fut.
Julie Madison est comme morte.
Et nul n'a entendu Bruce Wayne, depuis ; il se cache, selon les rumeurs, dans son Manoir Wayne.

Il est tard, déjà.
Plus de vingt-quatre heures ont passé depuis l'événement de la veille, et Selina Kyle rentre chez elle après quelques courses – sûrement pour préparer son futur départ.
Un bruit puissant se fait entendre, cependant ; un vrombissement, qu'elle ne connaît que trop bien.
Avant... avant qu'une voix ne l'interpelle.


 « J'aimerais... parler. »

Elle est en bas de chez elle. Elle est à quelques mètres de son appartement, de son sanctuaire.
Mais... lui aussi.
Lui aussi est là. Lui aussi... approche.


Bat & Cat [Catwoman] 54ab924d90a47d64cab45ac66261fa47

Bruce – ou plutôt Batman.
Dans un costume... ancien. Plus sombre. Plus dur. Plus résistant.
Plus terrible, que celui qu'il portait jusque-là.
Il approche, donc. Il approche d'elle – et il veut lui parler ; avec des mots simples, et un regard... un regard qu'elle peut croiser, et comprendre.
Il va mal. Il souffre. Il est en colère.
Et il veut lui parler.
Ce qui n'est clairement pas une bonne idée, mais... depuis quand prend-elle de bonnes décisions, après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 11 Fév 2019 - 16:41
Bat & Cat
feat. The Bat

Les incidents de la veille, aux fiançailles de Bruce Wayne, pupille de Gotham, faisaient la une des journaux locaux. On parlait d'empoisonnement et surtout, tout les journaux avaient pour gros titre que la fiancée, n'allait pas s'en sortir... En voyant les gros titres, je ne sais pas si j'ai ressenti de la tristesse, de la compassion pour Bruce ou si au contraire, j'ai fais comme si de rien était... Dire que je ne suis pas touchée par ce qu'il lui est arrivé serait mentir... Contente qu'elle soit dans cet état ? Non, elle n'a rien demandé pour ça... Je pourrai très bien l'appeler, prendre des nouvelles mais je pense qu'il n'en a pas besoin et puis il doit déjà avoir suffisamment de soutien pour que je vienne m'en mêler... Une autre personne qui lui demande comment ça va ? Je doute qu'il en ait besoin... et envie...

La nuit a été courte dans ce petit appartement devenu bien trop petit pour moi à présent... La ville, les lumières, les crimes, les voleurs et autres traits qui caractérisent si bien cet endroit... tout est devenu imbuvable pour moi et à chaque bouffée d'air que j'inspire, j'ai la sensation de suffoquer... Une chose est sûre, je ne cois plus rester ici, je n'y ai plus ma place... Cette nuit a été courte parce que même si une partie de moi me disait de rester, j'ai pris la décision de quitter cette ville et tout ces mauvais souvenirs que j'y ai... partir loin, changer de ville, de pays, je ne sais pas encore... juste partir...

Au petit matin, j'ai donc commencé à préparer mes affaires avec la ferme intention de quitter l'endroit dés le lendemain... Il fallait juste que je règle quelques détails avant...

C'est donc dans cet optique que j'ai passé une bonne partie de la journée dehors, hors de mon appartement, priant pour que si Bruce ait envie de me voir, il le fasse pendant que je ne suis pas là... Seulement voilà, il commence à faire nuit, il fait froid... il serait temps que je rentre... Même si je suis capable de me balader dans les rues mal fréquentées de la ville, ce soir, je n'ai pas envie de me battre... Je vais juste me faire un bon dîner, me prendre un bon bain chaud et m'endormir en pensant à ce que je vais faire de ma vie une fois qu'elle aura pris un nouveau départ.

Un paquet de provisions sous le bras, le bruit de mes pas résonne sur le long trottoir qui me mène à mon immeuble. Les yeux baissés, le bas du visage enfoui dans mon imperméable, j'avance rapidement. Au loin, des sirènes de police... C'est tellement habituel qu'on y fait même plus attention... mais il n'y a pas que ça.... Un autre bruit que je connais si bien...

Rapidement et habilement, ma main glisse dans la poche de mon manteau pour aller y prendre la clef de mon appartement mais je ne suis pas assez rapide. Le bruit s'approche jusqu'à s'arrêter à seulement quelques mètres de moi. J’accélère mais je suis stoppée net dans ma course par une voix qui retentit. Je sursaute, je laisse tomber la clef... Mon coeur manque un battement alors que je discerne cette silhouette que je m'étais jurée ne plus voir...

 « J'aimerais... parler. »

Ses mots résonnent dans ma tête... le regard vide, perdu, je met quelques secondes avant de réagir. J'analyse rapidement la situation... il est entre mon appartement et moi, sur mon chemin... à part lui tourner le dos et prendre la fuite, je n'ai pas d'autres issues possibles... et je ne tourne jamais le dos à un ennemi surtout quand il s'agit de la chauve souris. En silence, je me baisse pour ramasser la clef et sans un mot, je passe près de lui pour atteindre la porte de l'immeuble. Tout en le frôlant, sans le regarder, je me contente seulement de prononcer deux mots.

"Suis moi..."

Alors que j'entre dans l'immeuble et empreinte l'escalier qui mène à l'appartement, je sais déjà que ce sont deux mots que je vais certainement regretter avoir prononcés...

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Lun 11 Fév 2019 - 17:08
Elle le voit, elle perd ses clés et hésite – il s'en doutait.
En soi, il n'en attendait pas moins.

Le Batman reste silencieux et figé, alors que Selina tente de se reprendre, et de réfléchir ; à ce qu'elle doit faire, à ce qu'elle veut faire. A ce qu'elle peut faire.
Il sait que cela lui fait mal... car ça leur fait mal, en fait. De se voir. De se croiser. De se parler.
Mais... c'est indispensable. C'est devenu indispensable, après les événements de la veille, et les terribles conséquences qu'ils vont avoir sur lui – et sur eux. Mais surtout sur la ville.


 « Merci. »

Sa voix, modifiée par son équipement, est froide et sèche.
Il hoche lentement la tête, et la suit alors que Selina ouvre la porte de son immeuble. Ses bottes claquent sur le sol, tandis qu'ils pénètrent tous deux au cœur du bâtiment.
Il ne leur faut que quelques secondes pour monter les marches, rejoindre le palier de son appartement – et y rentrer, discrètement ; rapidement, surtout.


 « Hem. »

Il grogne, légèrement, alors que la porte se ferme... et qu'ils sont seuls, maintenant.
Chez elle.
Dans ce logement qu'il connaît si bien – où ils étaient tant de fois ; ensemble.
Dans d'autres circonstances... dans d'autres moments. Dans d'autres temps, aussi.
D'autres bonheurs, surtout.


 « J'ai... conscience que ma présence ne te met pas en joie. »

Evidemment.
Ils se sont quittés en larmes, brisés et rongés par leur drame – leur perte, leur malheur.
Ils se sont revus, alors qu'il annonçait ses fiançailles pour espérer un bonheur... qui s'est, lui aussi, transformé en malheur.
Une fois de plus.


 « Mais cela m'est indispensable. »

Bruce soupire – et s'arrête.
Au début de l'entrée de l'appartement. A la limite du logement de Selina.
Sur la réserve ; sur la défensive, presque.


 « Selina. »

Sa voix... n'est pas sèche, et encore moins dure.
Malgré le modificateur, malgré sa posture, malgré son costume qui rappelle ses périodes les plus violentes – son ton n'est pas agressif ; mais presque... humain, étonnamment.
Touché en tout cas, clairement.


 « Est-ce que... tu as vu quelque chose ? Est-ce que tu sais quelque chose ? »

Il lui demande ; il ne l'interroge pas.
Il le lui demande.
Sans penser qu'elle a une part de responsabilité. Sans envisager qu'elle soit impliquée. Sans croire à mal, à tout simplement.
Il le lui demande... comme à une amie. Comme à une proche.
Comme... avant, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 12 Fév 2019 - 14:27
Bat & Cat
feat. The Bat

Sans un mot, je grimpe rapidement les marches de l'escalier qui nous mène à mon appartement. Heureusement, à cette heure là, il n'y a pas grand monde qui circule dans l'immeuble, mais on ne sait jamais... Voir le Batman dans l'immeuble pourrait certainement créer des problèmes et franchement, c'est la dernière chose dont j'ai envie ce soir... Silencieuse, les mains tremblantes, j'ouvre la porte et je m'efface quelques secondes, le temps que la chauve souris entre. Une fois à l'intérieur, je passe une nouvelle fois à côté de lui sans rien dire. Je vais poser le sac de provisions sur la petite table et je me dirige vers le frigo.

Isis sait très bien ce que je vais faire puisqu'elle vient se frotter à mes jambes, un miaulement plein de sens. J'attrape la bouteille de lait et je lui en verse dans son bol avant d'en boire une gorgée. Une fois Isis satisfaite, je me retourne et m'appuie contre le plan de travail, les bras croisés sous la poitrine et je reste là, sans un mot à observer le chevalier noir. Après tout, c'est lui qui veut parler, pas moi, donc autant le laisser en venir au fait tout seul.

Lorsqu'il se met à parler, la vois transformée par son équipement, je le fixe, immobile.

 « J'ai... conscience que ma présence ne te met pas en joie. »

Sans blague... Au moins c'est bien il s'en rend compte... L'éviter jusqu'à mon départ était tout simplement la chose que je désirais faire le plus seulement voilà, moi qui le connais pourtant si bien, j'aurais dû me douter que ça ne se passerait pas comme je l'aurais souhaité... L'homme à la carrure impressionnante semble tellement petit, tellement fragile... même son modificateur de voix n'y change rien... Il soupire, je fais la même chose et lorsqu'il prononce mon prénom, je me retourne pour lui tourner le dos. Les mains posées sur le plan de travail, je ferme les yeux et je ravale ces larmes qui ne cessent de vouloir couler dés que je pense à lui... Il me faut quelques secondes pour ne plus avoir l'air ridicule et une fois chose faite, je me tourne pour lui faire face. Je retire mon imperméable que je jette négligemment sur une chaise.

 « Est-ce que... tu as vu quelque chose ? Est-ce que tu sais quelque chose ? »

Incrédule, je le fixe... Je ne sais pas ce qui fait le plus mal entre le fait de le voir chez moi ou alors le fait qu'il soupçonne que je sois au courant de quelque chose... Je suis sur la défensive, je le fixe le regard noir et c'est le ton sec que je lui répond.

"Non..."

Je suis désolée pour ce qui est arrivée à sa fiancée mais de là à penser que je suis capable d'être au courant de quelque chose et de ne pas lui en avoir parlé, je le prend plutôt mal... Je ne dis rien quelques secondes, le temps pour moi de bien réfléchir aux mots que je vais utiliser. Pas de bagarre, pas de rage... pas maintenant.

"Je ne vis plus ici... j'étais juste venue pour te... tes fiançailles."

Prononcer ce mot est un crève coeur mais encore une fois, je ne le montre pas du moins pas en apparence. Sans un mot, je retire mes chaussures et m'empresse de ranger rapidement les quelques provisions déposées sur la table. Sans le regarder, je rajoute quelques mots.

"Je suis désolée pour ce qui lui est arrivé Bruce.. Désolée pour toi, pour vous..."

Je me tourne vers lui, le sac en papier contre moi et je le fixe droit dans les yeux... Il peut aisément voir de la peine mêlée à de la souffrance dans mon regard.

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Mar 12 Fév 2019 - 17:00
Le Batman reste silencieux ; longtemps.
Avant de pousser un long soupir.


« Hrm. »

Et de grogner, aussi.
Parce que l’instant n’est pas agréable. Parce que le moment n’est pas sain.
Parce que… parce que ça fait mal, tout ça. Tout simplement.


« Je… sais. »

Un très léger, mince et timide sourire glisse sur le bas du visage.
Une émotion fugace, mais réelle ; sincère.


« Je… je sais, que tu n’es pas impliquée. Je… ne l’ai jamais pensé. »

Et c’est vrai : même dans leurs moments les plus terribles, même dans leurs périodes brutales et agressives, il sait très bien que Selina ne serait jamais aussi loin ; elle n’aurait jamais fait cela.
Ce n’est pas Talia ; et c’est bien pour cela que son statut, dans son cœur, est bien différent.
Et le sera toujours.


« Mais… j’ai conscience de tes talents. De tes dons, d’observatrice et… d’enquêtrice.
Alors… alors, peut-être… peut-être as-tu vu quelque chose, qui m’a échappé. Qui a échappé, à tous les autres. »


Il ne la flatte pas : il le pense, sincèrement.
Même s’il a conscience d’avoir déjà passé des heures à analyser tous les éléments, toutes les pièces de cette terrible affaire ; qui lui ravage le cœur, tout simplement.
Une fois de plus.


« Et… je te remercie. »

Bruce soupire, encore ; grimace, toujours.
Puis se détourne, légèrement, pour fixer un autre côté de l’appartement – pour ne plus croiser son regard, rongé par l’émotion et les larmes.
Un regard qu’il ne connaît que trop bien, et qu’il ne peut supporter, ce soir.


« Elle… ne s’en remettra pas. Julie.
Elle ne s’en remettra pas. »


Il pose ses mains sur un meuble, et elles se crispent sur celui-ci.
Au point que le bois commence à crisser ; littéralement.


« Et… je m’en veux. Je m’en veux, Selina. »

Bruce remonte lentement son visage, et plonge son expression troublée vers elle.

« Je… n’aurais jamais dû la mêler à cela ; ma vie. Notre… vie. »

L’aveu est instinctif, naturel ; mais terrible.
Car il implique un lien, profond et intense, entre eux deux. Un lien qu’ils ont tous deux voulu oublier, abandonner, enterrer… mais qui demeure.
Et demeurera toujours, ils le savent.


« Je… c’était une erreur. J’ai voulu… j’ai cru pouvoir accepter, tolérer… j’ai cru qu’une romance sans passion, une idylle de raison m’irait, mais… mais… »

Il en dit beaucoup, ici ; trop, sûrement.
Bruce révèle que ses fiançailles avec Julie étaient motivées non pas par un amour profond – mais par une volonté de se caser, d’être avec quelqu’un qui lui conviendrait ; objectivement.
Mais sans passion, non.
Et… sans amour réel, comme il l’admet à demi-mots.


« Elle en paye le prix. Elle ne s’en remettra pas.
J’ai… condamné. Une innocente.
Une fois de plus. »


Le Batman détourne le regard, et retient un coup contre le mur ; violent et brutal.
Il se retient, encore. Et attend, maintenant.
Les réponses de Selina. Ses retours. Ses observations.
Ses indices.
Pour l’enquête. Pour la quête.
Pour… la vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 14 Fév 2019 - 16:52
Bat & Cat
feat. The Bat

Cette situation est plus qu'étrange... Je crois que si je pouvais, je fuirai.... pour ne pas changer... mais encore une fois, même si une partie de moi meurt d'envie de ne plus le voir et de prendre la fuite, au fond de moi, je sens que le voir, même si c'est quelques secondes, est mieux que rien... Je ne sais pas ce à quoi je dois m'attendre, en fait, je crois que je ne m'attend à rien puisque je sais qu'une fois qu'il aura toutes les informations qu'il souhaite, il partira sans même prendre le temps de dire au revoir... ou adieu... En tout cas, je veux garder mes distances, juste au cas où...

Appuyée contre le comptoir, je reste sur la défensive. Je le fixe, difficile de voir son regard sous ce masque... Je reste silencieuse alors qu'il se lance encore une fois. Il me fait savoir qu'en aucun cas il ne me croit impliquée dans cette histoire et au fond, j'en suis soulagée. Je peux être mauvaise, faire des sales trucs, mais pas aux gens qui ne m'ont rien fait... et Julie ne m'a rien fait.

Je lâche un soupir alors qu'il me demande encore une fois si j'ai vu quelque chose qui aurait pu lui échapper. Je ferme les yeux quelques secondes avant de lui répondre.

"Je te l'ai dis Bruce, je ne vis plus ici... Tout ce qu'il se passe ici ne me concerne plus..."

Et là, il se passe quelque chose que j'aurai préféré ne jamais avoir à vivre. Sans que je puisse dire ou faire quoi que ce soit, Bruce commence à me parler de la jeune femme, de ses sentiments pour elle et de tout ce qu'il aurait aimé pouvoir faire avec elle à ses côtés. Il ne s'en rend pas compte, du moins je l'espère, mais tout ça, l'entendre me parler d'elle, de ses projets de vie avec elle, ça me fait mal... J'ai la sensation que mon coeur est arraché hors de ma poitrine et que tout autour de moi est en train de s'écrouler. Je renifle, ravale mes larmes et ma colère... A l'intérieur de moi, une voix lui hurle de se taire, de la fermer et de me laisser tranquille... Bon sang, j'ai si mal...

Je pourrai lui dire que nous ça aurait pu être différent, qu'on aurait pu faire les choses bien... mais encore une fois, je préfère me taire et garder cette réflexion pour moi... Parler de nous, ce n'est pas le moment, ce n'est pas ce qu'il veut. Je laisse tomber mes bras le long de mon corps.

"Tu ne pouvais pas savoir... personne ne savait..."

Je me pince les lèvres alors que je le vois se retenir de donner un coup. Je laisse quelques secondes s'écouler et je fais quelques pas dans sa direction... puis je me retrouve face à lui. Je me hisse sur la pointe des pieds et doucement, mes mains glissent derrière sa tête pour aller chercher l'ouverture du masque... D'un simple regard je lui demande sa permission... puis je lui retire. Je le fais tomber sur le canapé prés de nous et mes mains vont se poser de chaque côté de son visage. Je sais que ce que je vais dire, je vais le regretter...

"Regarde moi Bruce... je vais t'aider... on va trouver ce clown et lui faire payer... pour Julie..."

Moi qui m'étais juré de lui en vouloir de toute mon âme, je me rend compte que je ne vais pas pouvoir... que je suis incapable de le faire...

©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Ven 15 Fév 2019 - 9:38
Bruce ne dit rien ; il ne réagit même pas.
Il n’en a plus la force.

Alors qu’il se livre, alors qu’il s’est livré plus que jamais depuis ce terrible événement… il sait bien qu’il ne devrait pas le faire ; pas ici.
Pas avec elle.
Une fois de plus, il fait primer sa propre douleur, ses propres besoins, sa propre tragédie sur le reste ; sur les sentiments de Selina, qui ne peut évidemment pas prendre de manière fluide tout ce qu’il se passe. Tout ce qu’il s’est passé.


« Je… »

Il n’a pas réagi, quand elle lui a enlevé son masque.
Au fond, il préfère même. La voir. La voir directement, et sentir sur tout son visage son odeur, son souffle ; sa présence.
Il aime ça.
Même s’il sait, au fond, qu’il ne le devrait pas.


« Je suis désolé. »

Bruce fige, lentement, son regard sur celui de Selina.
Ses yeux sont embués, par quelques larmes ; pas forcément celles auxquelles on peut s’attendre, cependant.


« Je… ne devrais pas t’imposer cela. »

Il soupire, et détourne légèrement le regard.
Il est gêné ; honteux, même.


« Je… je ne devrais pas te demander de… m’aider, là. »

Bruce prend une grande inspiration – mais ne recule pas ; il reste là, le visage tenu par les doigts doux et agréables de Selina.
Il est bien, là.
Il est bien… avec elle.


« Selina. »

Il relève son regard vers elle – et esquisse une grimace, en guise de sourire.

« Je… ne te mérite pas. »

Il le pense sincèrement ; il le croit vraiment.
Et c’est pour cela, aussi, qu’il a fait ce choix, récemment. C’est pour cela, c’est parce que Selina n’a jamais cessé de le hanter… qu’il a voulu se marier avec Julie.
Pour l’oublier.
Pour essayer, en tout cas.
Même s’il doutait de la réussite ; même si, surtout, cela n’a plus de sens, maintenant.


« Je… brûle tout ce que je touche. Tout ce qui m’approche. »

Bruce se décale, cette fois-ci.
Il n’y tient plus. Il ne le mérite plus.


« Je… je suis désolé. »

A regret, avec une lenteur évidente, Bruce se retire de leur étreinte, pour s’approcher du canapé ; afin de récupérer le masque.
Pour repartir, bien sûr. Pour fuir, encore.
Vers les ombres. Et la solitude.
Toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Ven 15 Fév 2019 - 15:43
Bat & Cat
feat. The Bat

J'essaye de capter son regard pour qu'il comprenne que je suis sérieuse lorsque je lui dis que je vais l'aider mais comme à son habitude, il détourne les yeux. Les mains posées sur son visage, je vais au mieux pour ne pas céder.... Ce contact, même si il est très pur, très limité, me fait du bien et je me rend compte à quel point tout ça m'avait manqué... Seulement voilà, je ne veux pas que les choses soient si faciles... Il m'a fait du mal et ça, jamais je ne pourrai lui pardonner... Je me pince les lèvres lorsque je m'aperçois que quelques larmes viennent mouiller ses yeux... Ce n'est pas la première fois que je le vois comme ça... ce n'est pas la première fois qu'il cède... mais à chaque fois, j'ai mal de le voir souffrir... Je sais que je ne devrai penser qu'à moi à l'heure actuelle, mais je ne sais pas faire... malgré mes faux airs de chat sauvage et de féline égoïste, j'ai toujours fais en sorte que les gens que j'aime et qui me sont proches ne souffrent pas... et même si je suis censée le détester, je ne peux pas me résoudre à le voir mal.

Il prend une profonde inspiration, me dit qu'il ne devrait pas me demander tout ça, me demander de l'aider. A mon tour, je laisse échapper un soupir avant de baisser les yeux quelques secondes. Bruce prononce mon prénom, je relève le visage et plante mes yeux dans les siens. Mon coeur bat à tout rompre mais rapidement c'est la chute interminable... Ses mots résonnent dans ma tête... Il ne me mérite pas.... c'est ce qu'il pense et ça me fait mal...

"Si tu le dis..."

Mes mots sont lâchés dans un souffle... Je suis à la fois pleine de tristesse et de colère, ce qui est assez perturbant... Il se décale, mes mains glissent le long de son visage puis mes bras retombent le long de mon corps. Je ne cherche pas à le retenir, je sais d'avance qu'il va prendre la fuite et qu'importe ce que je dirai ou ferai, il partira... une nouvelle fois... Je ne sais pas ce qu'il veut de moi, ce qu'il attend de moi, je ne sais plus quoi penser... je suis complètement perdue et le voir là, devant moi, à s'apitoyer sur son sort m'énerve. Du regard, je le suis alors alors qu'il va récupérer son masque sur le canapé. Ses gestes sont lents, comme si il attendait que je fasse quelque chose... Je soupire avant de lui lancer quelques mots.

"Dis moi ce que tu attends de moi..."

Je vais me placer devant lui de façon à l'empêcher de faire ne serait-ce qu'un pas pour prendre la fuite.

"Tu débarques, tu me demandes de l'aide, je t'en propose malgré tout ce que tu m'as fais et tu fais quoi ?"

Je serre les poings et je fronce les sourcils quelques secondes avant de rajouter.

"Tu prends la fuite ! Tu prends la fuite alors que je te propose mon aide ! Dis moi franchement ce que tu attends de moi Bruce !"

Sans m'en rendre compte, ma main gauche est venue attraper le masque pour empêcher, inconsciemment, le justicier de le remettre et de disparaître une nouvelle fois.

"Tu voulais me voir souffrir ? Voilà, tu as gagné !"

Je lâche le masque d'un coup sec et fais un pas en arrière, les bras étendus sur le côté.

"Regarde moi bien et prend ton pied à me voir souffrir Bruce ! Tu as réussi !"

A mon tour d'avoir les larmes qui perlent au bout de mes cils... à mon tour de vouloir disparaître là maintenant...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 8:39
Il n’est pas parti ; il n’a pas réussi.
Encore une fois.
Et… elle pleure. Elle souffre. Elle ne comprend pas. Elle a voulu aider, malgré tout ce qui est arrivé entre eux – et il la rejette ; elle ne comprend pas. Elle en pleure, elle en souffre.
Encore une fois.
Mais… une fois de trop, finalement.


« Toi. »

Ce n’est qu’un murmure, qu’un souffle.
Qu’un soupir.
Expulsé de ses lèvres, presque inconsciemment. Alors qu’il est de profil, alors que ses mains pendent après qu’elle se soit emparée du masque, alors que son regard est figé au sol.
Juste… un mot ; un souffle, oui.
Terrible.


« Ce que je veux… ce que j’ai toujours voulu. Ce que j’ai toujours cherché. »

Il reprend, cependant.
Même s’il veut fuir. Même s’il veut s’échapper. Même s’il veut se l’interdire.
Il reprend.
D’une voix étonnamment moins basse qu’avant ; plus assumée. Plus… forte. Plus mature.


« C’est toi. »

Bruce remonte lentement son regard, et le fige sur elle.
Elle pleure, bien sûr ; pas lui, même si l’émotion dans ses yeux est réelle… et intense.


« Voilà pourquoi je n’ai jamais cessé de revenir – voilà pourquoi je n’ai jamais cessé de te revenir. Malgré… tout. Malgré… Helena, et le reste, et les autres. »

Evoquer cela fait mal.
Mais c’est hélas devenu indispensable ; car elle souffre. Car il la fait souffrir.
Et il ne le veut plus.
En tout cas, il ne veut plus la laisser dans l’ignorance… comme lui l’a été bien trop longtemps.


« C’est… je n’ai jamais cherché que toi, Selina. Et… et quand la douleur a été trop forte, quand la souffrance a été trop intense… je t’ai fuie ; en cherchant des compagnes… différentes. L’Héroïne ultime. Une criminelle démente. Une… mi-Vilaine, mi-Héroïne équilibrée. Et… même une anonyme, une sans-pouvoir, sans-costume ; une femme normale.
Je… n’ai jamais cessé de chercher quelqu’un de différent ; pour te fuir. »


Lentement, Bruce bouge.
Il avance. Non pas vers elle, mais sur le côté ; en laissant ses doigts glisser sur le canapé – mais en gardant, toujours, son regard vers elle.
Pour ne plus fuir. Pour ne plus la fuir.


« C’est… ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Ça n’aurait jamais dû se passer comme ça – ni pour nous, et ni pour… Helena. Je… j’aurais dû la protéger. J’aurais dû vous protéger. »

Il s’arrête, alors ; pose ses mains sur le canapé, et soupire.

« Comment… comment rester, comment vouloir rester, comment accepter de rester près de toi alors… alors que je n’ai pas pu vous protéger.
Comment… être digne de toi. Alors que je n’ai pas… »


Il baisse les yeux. L’émotion est trop forte.
Il demeure silencieux quelques instants, avant de remonter un regard légèrement embué.


« Je ne cesse de revenir, pour fuir, en te blessant… car c’est toi que je veux.
Même si je… sais que ça ne se fera pas ; que ça ne se fera plus. Mais je ne peux pas t’oublier, Selina. Je… t’ai dans la peau. »


Il sourit, légèrement. Amusé par son propre vocabulaire.
Même si cette expression positive s’évapore, rapidement, sous le poids du moment.


« Je… une partie de moi tient à Julie ; mais je n’aurais jamais dû faire cela. L’impliquer. Lui faire croire. Lui faire espérer.
A cause de moi… elle est morte. Sans même… sans même un fiancé sincère à ses côtés. »


Comme Helena, décédée sans un père à ses côtés.
Bruce soupire, encore, puis se détourne lentement.


« Je… ne t’importunerais plus. »

Il tourne autour du canapé, et s’accroupit ; pour récupérer le masque, qu’il fixe longtemps.
Surtout pour ne pas se confronter aux yeux de Selina.


« Je… suis désolé. »

Ce qui est vrai.
Mais cela n’excuse pas tout, et n’arrange rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 14:58
Bat & Cat
feat. The Bat

Cette fois, s'en est trop pour moi... S'en est trop parce que je ne sais pas ce qu'il veut, ce qu'il cherche à faire à part me faire du mal. C'est trop facile de venir me voir pour ensuite prendre la fuite... Qu'est ce que je lui ai fais pour mériter ça ? Je n'ai toujours pas la réponse et je crois que c'est ce qui rend la situation encore plus compliqué. Debout face à lui, je cherche la confrontation, je veux qu'il sorte de son petit chemin tout tracé pour me dire clairement ce qu'il attend, ce qu'il veut de moi... ce qu'il veut tout court en fait... mais je crois que je ne suis pas prête à entendre ce qu'il est sur le point de me dire. Il prononce un mot, comme un murmure, un souffle... Un mot qui a le pouvoir de me faire arrêter de parler... Un seul et unique mot qui me fait me sentir encore plus mal...

Silencieuse, comme ayant l'impression de ne pas avoir entendu ce qu'il m'a dit... Je lève les yeux vers lui, les bras retombant le long de mon corps... Il est de profil, ce qui fait que je ne peux pas détailler son visage, son expression... je l'écoute, je reste muette. Depuis son perchoir, Isis nous observe comme si elle savait qu'à cet instant précis, quelque chose d'important se tramait... la gorge nouée, je laisse les larmes couler silencieusement sur ma joue. Je reste là où je suis, je ne dis rien, je veux qu'il continue de parler, qu'il vide son sac et qu'il me dise tout ce qu'il a sur le coeur.

Bruce semble avoir entendu mon appel silencieux puisque sans attendre, il se met à parler... Mes yeux le fixe alors qu'il prononce de nouveau ce mot... un peu plus fort cette fois, sur un ton beaucoup plus assuré... Il lève les yeux vers moi et son regard se plonge dans le mien... mon coeur manque un battement et plus rien ne semble avoir d'importance autour de nous...

Je ne pleure plus même si les dernières larmes continuent de couler sur mes joues. Je ne les essuie pas, je n'ose plus bouger, de peur que tout ça ne s'efface... disparaisse dans un épais brouillard. En entendant le prénom de notre fille, je ne peux que fermer les yeux... Même si elle me manque toujours autant, la douleur se fait de moins en moins importante au fur et à mesure que les jours passent... Le silence s'installe quelques secondes puis Bruce reprend une nouvelle fois la parole. Toujours derrière le canapé, je le vois qui se déplace sur le canapé comme pour mettre de la distance entre lui et moi...

Je ne dis rien, je le laisse parler... Moi, je me contente seulement de l'écouter et de plonger mon regard dans le sien... Je frissonne dés qu'il parle de nous, de ce qu'il ressent... et je ne cesse de me dire que le destin est injuste avec nous... après tout, pourquoi n'avons nous pas le droit au bonheur... Je meurs d'envie de lui dire, de lui hurler que moi aussi je l'ai dans la peau, que j'ai toujours envie de l'avoir près de moi, que je ne ressens qu'un vide lorsque nous sommes séparés... mais je ne dis rien... je ne veux pas... j'ai peur que si je lui dis ce que je ressens, il prenne la fuite une nouvelle fois... Je pourrai lui dire que je l'aime mais je ne le ferai pas parce que je sais très bien que ça ne le retiendra pas...

Il se baisse pour ramasser son masque, je fais un pas dans sa direction puis je m'arrête. Un souffle s'échappe de ma bouche.

"Bruce..."

Mon dieu j'ai tellement envie de lui dire que moi aussi je l'ai dans la peau, que je l'aime de toute mon âme... pourtant aucun de ces mots ne veut sortir...

"Pourquoi..."

Je baisse les yeux quelques secondes avant de reprendre, mon regard plongé dans le sien...

"Pourquoi se refuse t'on le bonheur auquel on a le droit..."

Je fais un nouveau pas dans sa direction... comme une main tendue... une dernière chance de se raccrocher à quelque chose...

"Je t'en prie... reste..."

Ne pars pas, ne pars plus... Ne me laisse pas, ne me laisse plus... Tu me fais tellement souffrir mais tu me fais tellement de bien... Pourquoi est-ce que c'est si compliqué de faire les choses simplement...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 8:34
Bruce est accroupi, encore.
Les mains figées sur son masque, qu’il fixe d’un regard rêveur, troublé ; perdu, surtout.
Il l’entend, évidemment.
Il entend Selina, qui reste silencieuse, bien sûr, quand il parle… quand il s’ouvre enfin à elle. Quand il daigne alors lui expliquer les raisons de ses agissements, le cœur d’une souffrance qui le hante depuis des mois – et l’empêche de poursuivre ce qu’il veut tant.
Jusque-là.


« Selina. »

Sa voix est douce et tendre, quand il prononce son nom.
Tout comme le sont ses yeux, quand il les relève lentement – et les fige sur elle, tandis qu’elle cesse de murmurer pour parler ; pour lui parler.
Et il l’écoute.


« Je… »

L’émotion est totale, et partagée.
Une partie de lui veut fuir, évidemment. Une partie de lui veut s’échapper, mettre de la distance entre eux, afin de ne plus souffrir ; afin de se couper de tout ça, de ne pas se confronter à la souffrance. Afin de se protéger, après une vie pleine de douleurs et de pertes.
Une partie de lui veut faire, oui, et elle l’a longtemps dominée, dans sa relation avec Selina.
Mais ce n’est plus le cas.


« C’est… »

Son visage est pâle, rongé par une barbe qui n’a pas été coupée depuis la veille. Ses yeux sont embués. Son esprit est triste. Son cœur est brisé.
Et elle… elle est dans le même état ; elle ressent des émotions similaires, et se laisse happer par le moment, aussi.
Mais… dieu qu’elle est belle, pense-t-il alors. Dieu, qu’elle est belle.


« D’accord. »

Bruce se redresse.
Comme dans un rêve, comme si quelqu’un d’autre le contrôlait, il s’avance et s’approche d’elle ; en abandonnant le masque, qu’il lâche et qui s’écroule sur le sol.
Il s’en désintéresse. Il s’en détourne.
Pour elle.
Pour celle qu’il rejoint finalement – et qu’il prend contre lui, dans une étreinte d’une douceur et d’une émotion rares.


« Je… m’en veux tellement… »

Et c’est vrai. Et ça ne changera pas – jamais, hélas.
Même s’il l’admet, enfin. Même s’il avance, enfin.
Même s’il maintient cette étreinte, et prend littéralement Selina contre lui – dans un mouvement, dans un moment complètement intime ; et peu chaste, il faut bien l’avouer.


« Je… je ne sais pas de quoi l’avenir est fait, je… suis fracassé. Je suis brisé, Selina, et… et j’ai… j’ai tué Julie. »

C’est faux.
Mais il en est malgré tout persuadé, et portera cette culpabilité sa vie entière.
Comme bien d’autres, hélas.


« Mais… »

Il se tourne, lentement. Il glisse son visage vers sa nuque, laisse couler sa joue et ses lèvres sur elle ; pour approcher sa bouche de son oreille.
Pour murmurer quelques mots – qu’il retient depuis trop longtemps, et qui vont tout changer.


« Je t’aime. »

Même si cela vient trop tard, peut-être. Même si cela intervient après trop d’épreuves, de drames, de trahisons ; de perte.
Peut-être. Peut-être pas.
Seul l’avenir le dira – mais lui l’a dit, en tout cas ; il l’a dit.
Enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 13:30
Bat & Cat
feat. The Bat

Si j'en avais le pouvoir je crois que je ferai tout pour que les choses soient différentes entre nous... pour qu'on ne soit plus Batman et Catwoman... pour qu'on soit juste Bruce et Selina... peut-être que si les choses étaient différentes, on aurait la chance, même infime, d'avoir une vie normale... une vie où il serait mien et où je serai sienne... Malheureusement, les choses ne se passent jamais comme on aimerait qu'elles le fassent... et depuis la mort d'Héléna, tout a été perdu entre nous... Il n'y avait plus que colère, remords et tristesse... les choses auraient pu être tellement belles...

Le coeur serré, sans le quitter des yeux, après avoir fais un pas dans sa direction je lui demande, je le supplie de rester avec moi... Pitié, ne fuis pas, pas ce soir... Le manque que je ressens est tellement grand que je ne sais même pas comment pouvoir le combler... Sa présence est vitale pour moi... et dés qu'il n'est plus là, j'ai comme l'impression de me noyer... Ce soir, il est là, en face de moi et je vais tout faire pour le retenir... Ses yeux me fixent, son regard est plein de mélancolie, de tristesse... Je lui ai demandé de rester, je ne peux pas le forcer à rester... Mes poings sont serrés, chaque inspiration que je prend est comme une douleur qui me saisit la poitrine...

Les secondes passent sans que je sache ce qu'il va faire... Pour le moment, on continue de se fixer l'un l'autre, sans rien dire... Je sais juste que si il murmure encore une fois mon prénom, je ne répondrai plus de rien... Les secondes s'écoulent puis, alors que je crois que c'est trop tard, Bruce se redresse... Sans un mot, sans une parole, avec un simple regard, il fait un pas, puis deux dans ma direction. Son masque tombe à ses pieds et il ne s'en préoccupe pas... Il continue d'avancer dans ma direction et lorsque ses bras puissants viennent entourer mon corps, je ne peux retenir ce soupir de soulagement que je pensais ne plus avoir à pousser... Il reste... Je me colle tout contre lui et je ferme les yeux, les mains posées délicatement sur son torse, à l'endroit même où son coeur bat... son coeur qui bat pour moi, je le sais...

Lovée dans ses bras, tout contre lui, le monde peut s'écrouler, je m'en fiche totalement... Je ne demande rien d'autre qu'un peu de temps avec lui, qu'un peu d'attention de sa part... Il s'excuse, me dit qu'il s'en veut tellement et bon sang que ça fait du bien à entendre... Je sais qu'il s'en veut mais j'avais tellement besoin de l'entendre me le dire... Il me serre un peu plus contre lui, je n'émet aucune opposition... Il a mal, il souffre... comme j'aimerai pouvoir lui aspirer toute cette souffrance pour le soulager... J'ouvre les yeux et les lève vers lui alors qu'il indique avoir tué Julie. Ma main va se poser doucement sur sa joue râpeuse et mes doigts caressent doucement sa peau.

"Chuuut..."

Non il ne l'a pas tuée, ce n'est pas lui le responsable... je me contente de le regarder mais à travers mes yeux, je veux qu'il comprenne qu'il n'est en aucun cas responsable de ce qui est arrivé à Julie. Les secondes continuent de s'écouler, nous sommes toujours enlacés... Puis le justicier baisse son visage vers moi, caresse mon visage avec sa joue... Je sens un souffle chaud venir effleurer le creux de mon cou avant de venir frôler mon oreille. Le souffle court, les yeux fermés, j'attend... J'attend qu'il dise quelque chose...

Il me faut quelques secondes pour comprendre ce qu'il vient de me chuchoter, de me murmurer au creux de l'oreille... ces quelques mots que je pensais ne jamais entendre de sa bouche... ces quelques mots qui changent tout entre nous... mon coeur cesse de battre quelques secondes et je finis par réaliser ce qui vient de se passer.

Sans hésiter, j'entoure son cou de mes bras et je saute de façon à pouvoir entourer sa taille de mes jambes. Je lève les yeux vers lui et je balaye une mèche de cheveux qui vient de tomber sur son front. Je dépose un baiser appuyé sur ses lèvres avant de poser mon front sur le sien. Je me pince les lèvres et me lance moi aussi dans ces aveux qui attendent depuis tellement longtemps de pouvoir être dits...

"Je t'aime tellement Bruce..."

Je me serre un peu plus contre lui et je dépose un nouveau baiser sur ses lèvres... un baiser plus doux, plus tendre...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 14:57
« Sel… »

Bruce veut dire quelque chose ; mais il ne le fait pas.
Il ne le peut pas, en fait – car sa bouche, ses lèvres sont prises par le baiser que dépose Selina sur celles-ci.
Et… il ne veut pas, surtout ; il ne le veut plus.
Car le temps des mots est passé.


« Mmh. »

Il grogne. Il gémit, presque.
De plaisir.
Quelques instants plus tôt, il s’est levé – il a fixé Selina, il a pris sur lui, il a repoussé ses démons… et il s’est levé.
Pour la rejoindre.
Pour la serrer contre lui. Pour se coller à elle. Pour l’étreindre.
Pour… lui dire.
Ce qu’il pense. Ce qu’il ressent. Ce qui le hante, depuis des années. Ce qu’il retient, depuis trop longtemps.

Il a eu peur, bien sûr ; du rejet. De se lancer trop tard. De s’être perdu, durant tant d’années, tant de douleurs, tant de drames, tant de pertes.
De l’avoir perdue.
Mais… non.
Une fois de plus, Selina Kyle a pris sur elle – et l’a accepté ; comme il est. Pour ce qu’il est.

Elle a accepté son étreinte. Elle a accepté ses mots, sa déclaration.
Elle y a même répondu.
En se jetant sur lui – en suivant sa démarche, et en lui offrant ce qu’il attendait ; ce qu’il espérait. Bruce la maintient dès qu’elle l’entoure, et pose ses mains gantées sur son dos pour la rapprocher de lui.
La suite s’enchaîne. Le contact. La douceur. Le baiser.
Puis… les mots.


« Sel… »

Les mots ne viennent pas ; ils ne viennent plus, en fait.
Car ils sont inutiles.
Ils sont là, ensemble. Collés l’un à l’autre, dans une étreinte si douce – et qui se réchauffe, immanquablement.
Ils s’embrassent. Ils se touchent. Ils se collent.
Et la suite… une nouvelle fois, la suite ne fait aucun doute.


« … »

Nul mot ne vient, en effet, quand Bruce agit – quand il s’autorise à agir, pour une fois ; enfin.
Lentement, avec une douceur rare, mais une fougue réelle, il se tourne et se penche ; vers le canapé, où il dépose avec tendresse Selina. Il détache les ressorts de sa cape, ouvre d’un geste les bloqueurs de son armure, et s’en débarrasse rapidement.

Par quelques mouvements rapides, et presque félins, Bruce se penche vers elle… et poursuit ; il l’embrasse. Il se colle. Il plonge.
Et il sourit.
A chaque moment. A chaque geste. A chaque baiser. A chaque soupir.
Il sourit.
Car il est heureux.
Même si, demain, il culpabilisera, pour Julie – là, il n’y pense pas ; là, il ne pense plus.
Il est heureux. Avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Sam 23 Fév 2019 - 23:27
Bat & Cat
feat. The Bat

Agrippée au cou du justicier, je profite de cette proximité avec lui... Ce contact m'avait tellement manqué... L'odeur de son costume, son parfum, le grain de sa peau, ses cheveux bruns et bataille, sa barbe naissante... tout chez lui m'avait manqué... et ce soir, ce soir c'est comme si on me donnait une nouvelle chance... c'est comme si tout nos soucis n'avaient pas existé... comme si il n'y avait plus que nous sur Terre... rien que nous et personne d'autre... Rien que nous, l'amour qu'on éprouve pour l'autre et c'est tout... Il murmure mon prénom mais je ne lui laisse pas le temps de parler... Je l'embrasse... je l'embrasse de peur qu'il ne parle, qu'il ne dise quelque chose qui pourrait tout briser... Je ne veux pas lui laisser le temps de parler... Je ne veux pas qu'il brise cette bulle qui nous entoure...

Mon corps se colle contre le sien, je sens son torse qui se soulève à chacune de ses inspirations et expirations. Son coeur bat en rythme avec le mien... c'est comme si cette connexion que nous avions perdu depuis quelques temps de rétablissait tout naturellement... Ses mains dans mon dos me font frissonner et me plaquent un peu plus contre lui... Il n'y a plus que de la douceur, de la tendresse entre nous et c'est, il me semble, quelque chose que nous méritons tout les deux.

De nouveau, il tente de prononcer mon prénom. Sans un mot, mes yeux vers se lèvent vers les siens, plus sombres, et je pose un doigt sur sa bouche pour lui intimer l'ordre de ne pas parler... Je ne veux pas qu'il gâche tout... Je me redresse doucement, sans pour autant desserrer mon étreinte autour de lui, et je vais poser mon front contre le sien. Doucement, une de mes mains glissent le long de son cou, puis de son épaule et du bout des doigts, j'effleurent doucement les contours dessinés par son armure.. De nouveaux baisers sont donnés et cette fois, c'est moi qui laisse échapper un gémissement.

Doucement, je le sens qui se déplace vers le canapé et c'est à contre coeur que je quitte son étreinte alors qu'il me dépose dessus. Allongée, je l'observe alors qu'il détache les attaches de sa capes et qu'il s'empresse de retirer son armure. Ses mouvements sont rapides, précis et à chaque contact de sa peau contre la mienne, mon corps tout entier réagit... je profite de quelques secondes pour retirer mon pull et ainsi me retrouver en soutien gorge. Sa peau chaude jure avec la mienne qui est glacée mais rapidement, elle finit par se réchauffer. Un nouveau baiser, cette fois plus pressant qui ne laisse aucun doute sur ce qu'il va se passer... Bruce se redresse, me sourit... Ma main va caresser sa joue dans un geste tendre puis replacer tout doucement une mèche de ses cheveux en bataille... Bon sang, il est tellement beau...

Je pourrai lui demander si il est sûr, par rapport à Julie, mais je ne le fais pas. Ce soir j'ai envie d'être égoïste... ce soir j'ai envie qu'il soit tout à moi et à personne d'autre... Je n'ai pas envie de me demander si demain il regrettera ce moment, je préfère ne pas y penser... A mon tour, je me redresse pour aller l'embrasser, au passage, je frotte doucement le bout de mon nez contre le sien... Mes yeux plongent dans les siens une nouvelle fois... Son regard est tellement profond que je pourrai m'y noyer... Ma main droite glisse doucement le long de son dos, en suivant sa colonne... Je sens ses cicatrices, ses blessures, mais ce n'est pas ce qui me marque le plus... toutes ses plaies, je les connais, j'en ai soignées une bonne partie... Mais ce soir, ce qui m'intéresse, c'est de le sentir réagir sous mes caresses...

Je meurs d'envie de lui dire, de le supplier de ne pas me laisser... mais je ne fais rien, je ne veux pas qu'il fuit... J'esquisse un sourire alors qu'il me fixe quelques secondes, sourire aux lèvres... Il est heureux, je le sais et je le sens et ça me va parfaitement...

Est-ce que je me fais du mal ? Sûrement... mais ce mal est tellement ridicule comparé au bonheur que je ressens quand je suis dans ses bras.

"Ne me laisse pas... pas ce soir..."

Mes mains glissent le long de sa peau et mes doigts dessinent les contours de ses cicatrices... Si seulement j'avais le pouvoir d'en refermer certaines... tout serait peut-être différent...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Dim 24 Fév 2019 - 16:58
Il s'arrête, alors.
En pleine étreinte, en plein émoi, Bruce Wayne s'arrête... et recule légèrement la tête.
Pour la voir.
Pour plonger ses yeux dans les siens – et hocher, doucement, le crâne après les mots murmurés par Selina.

 « Non. »

Sa voix est douce, tendre ; presque chantante.

 « Je... ne te laisse pas. »

Il sourit, alors.
Avec même une pointe d'émotion dans ses yeux.

 « Je ne te laisse pas. »

Il replonge, alors ; reprend là où il, là où ils s'étaient stoppés.
Sans s'arrêter.
Sans la laisser, surtout.


**
*
**

Le lendemain matin, la lumière du jour glisse à l'intérieur de l'appartement de Selina. Les volets n'ont pas été fermés, la veille, et c'est l'aube qui amène la chaleur et les rayons du soleil au cœur du logement.
Selina peut se réveiller, alors ; seule.

L'émotion peut légitimement l'étreindre – mais pour une seconde seulement.
Le temps que l'odeur de cuisson se fasse sentir, le temps pour son ouïe de se raviver et d'entendre la friture d'un plat en pleine préparation.
L'appartement n'est pas grand : il lui suffit de se lever pour, sûrement, découvrir l'origine de tout cela... Bruce. Bruce en pleine cuisine. Bruce occupé à préparer ce qui ressemble à un petit-déjeuner.

Bruce, oui.
Qui ne l'a pas laissée ; ni hier, ni ce matin.
Bruce est restée.
Avec elle.


 « Ho. »

Il se tourne, lentement, et fixe Selina – en souriant.
Il porte un pantalon et une vieille chemise trouvés dans une armoire ; ils lui vont parfaitement... car ils sont les siens. Bruce ignorait qu'elle les avait gardés. Ça le touche plus qu'il ne le pensait.


 « Bonjour. »

Il retourne aux fourneaux, pour quelques instants à peine. Bruce recule finalement, et sert du bacon dans deux assiettes, ainsi que des pancakes.

 « J'ai fait avec ce que j'ai trouvé, et... Alfred est bien plus doué que moi. Mais ça doit être mangeable. »

Bruce amène les deux assiettes vers Selina, et lui tend la sienne en s'installant sur une chaise, devant le lit. Les couverts lui arrivent rapidement, ainsi qu'un verre... d'eau ; pas de jus d'orange dans les placards.

 « Bon... appétit. »

Bruce sourit, et prend sa fourchette... mais attend, avant de manger.
Pour voir.
Si c'est bon. Si elle aime, surtout.
Comment elle réagit.
Il y a beaucoup à dire, il y a beaucoup à discuter, mais... pas encore ; pas maintenant, en fait. Pas tout de suite.
Ce moment, cet instant encore, n'est qu'à eux. Après leur nuit – une des plus belles, clairement.
Même si son cœur ne peut oublier sa culpabilité envers Julie... et Bruce baisse légèrement les yeux, en attendant la suite. On ne se refait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Jeu 7 Mar 2019 - 15:43
Bat & Cat
feat. The Bat

J'étais loin de m'imaginer que les choses allaient tourner comme ça... moi qui avais prévu de profiter de cette dernière soirée à Gotham en faisant mes valises et en prenant un bon bain, je dois dire qu'au final, elle dépasse toutes mes espérances... Quand je l'ai vu devant moi, en bas de mon immeuble, la haine que je ressentais pour lui depuis tout ce temps n'avait pas fait le poids contre cet amour, ce désir profond de l'avoir rien qu'à moi... En quelques secondes, toute ma colère pour lui avait disparu et cette nuit fut la plus belle, la plus intense que nous ayons passée ensemble... Cette nuit, je me suis complètement abandonnée dans ses bras et plus rien n'avait d'importance...

***

La chaleur des premiers rayons du soleil vient me caresser la peau. Il me faut quelques secondes pour me réveiller et pour me souvenir de cette nuit... Un sourire se dessine sur mon visage alors que mes yeux s'entrouvrent doucement... Je pousse un soupir et je m'étire à la façon d'un félin... Je pose une main sur l'oreiller près de moi et mon sourire disparaît subitement... Je me redresse, assise dans le lit, entourée des draps... Mon regard cherche une trace de sa présence et je sens mon coeur qui se serre dans ma poitrine... J'aurai du m'en douter pourtant... pourquoi suis-je incapable de retenir la leçon... pauvre fille...

Alors que je me réveille complètement, une odeur de cuisson semble venir de mon appartement... de ma cuisine plus exactement... Discrètement, je me redresse pour essayer de voir ce qu'il se passe et j'écarquille les yeux quand je vois ce qui se déroule devant mes yeux... Il n'est pas parti... Il est toujours là comme il me l'avait promis... et en plus de ça, il nous fait le petit déjeuner... Il se tourne vers moi et me sourit... Rapidement, ma main glisse dans mes cheveux en bataille et je lui rend son sourire.

"Bonjour..."

Je meurs d'envie de me pincer pour savoir si je ne suis pas en train de rêver mais étant donné l'odeur qui m'arrive jusqu'aux narines, je réalise que tout ça est vraiment en train de se dérouler. Sans un mot, je fais quelques pas en avant alors qu'au même moment, Bruce se tourne vers moi avec une assiette dans chaque main. Je me pince les lèvres, prise d'une envie de rire... et je regrette même de ne pas avoir ce qu'il faut pour immortaliser ce moment. Je remonte les draps sur moi et m'adosse contre le mur alors que Bruce vient me donner une assiette. Mes yeux se baissent et je souris en voyant le bacon et les pancakes. Amusée, je redresse les yeux vers lui et je lui souris. Il s'assoit sur une chaise, au pied du lit. Le silence s'installe quelques secondes et je constate qu'il attend que j'ai commencé pour manger.

"Alfred n'en croirait pas ses yeux..."

Sans un mot de plus, je piqua la fourchette dans une lamelle de bacon et je croque à pleines dents dedants. Un petit gémissement de satisfaction sort de ma gorge.

"Tu peux y aller, ce n'est pas empoisonné... Bon appétit..."

Du coin de l'oeil je l'observe alors qu'il attaque son assiette. Je sais que dans sa tête, il est déjà en train de se poser mille et une questions sur ce qu'il s'est passé la nuit dernière et surtout, il est très certainement pris de remords vis à vis de Julie... Je croque dans un pancake et je sais déjà que je vais peut-être regretter ce que je m'apprête à lui demander... mais on ne se refait pas... j'ai toujours été comme ça... faire passer les autres avant moi... à mon grand désespoir...

"Tu veux y aller ?... Tu veux qu'on aille la voir ?...."
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Jeu 7 Mar 2019 - 16:17
Elle ne s’y attendait pas.
Alors que Selina se réveille, s’étire et se rend compte de ce qu’il s’est passé – de ce qu’ils ont fait, surtout, elle le pense absent ; parti, comme un voleur. Comme d’habitude.
Mais non.

Bruce est là. Bruce est resté.
Et Bruce lui amène un petit-déjeuner.


« Ha. »

Assis sur la chaise, un peu gêné, un peu timide, il esquisse un petit sourire, en la regardant en tournant légèrement la tête.

« Il… il ne doit pas l’apprendre. Sinon, je n’aurais plus jamais de sandwich ou de plat préparé – il exigerait même que je m’occupe de lui. »

Ce que Bruce a déjà fait, cependant ; ce qu’il aime faire, surtout.
Même s’il ne le dit pas. Même s’il le cache.
Comme tout ce qui se rapproche le plus de l’émotion et du sentiment, pour lui.


« C’est… merci. »

Il brise sa timidité, sa gêne, et commence, lui aussi ; avant de sourire, en mangeant.
Il soupire – de soulagement. C’est mangeable. Dieu merci, c’est mangeable, pense-t-il.


« C’est… c’est pas mal, ouais. »

Bruce sourit, en relevant les yeux après une bouchée.
Mais cette expression positive s’évapore – quand elle l’évoque ; quand elle se lance, et elle l’évoque.
Elle.
Julie. Julie Madison.
Sa fiancée.
En état terrible depuis des heures, maintenant. Sans vrai espoir qu’elle s’en sorte, hélas.


« Mmh. »

Il soupire ; pose l’assiette, sur le bas du lit.
Recule légèrement sur sa chaise. Lève les yeux au ciel. Passe les mains dans sa nuque.
Soupire encore.
Et reparle, d’une voix traînante.


« Non. »

Cela fait mal.
De le dire. De le penser. De l’admettre.
Cela fait mal. Mais c’est vrai.


« Elle… ne reviendra pas. »

Il ferme légèrement les yeux, et retient difficilement une grimace.

« Elle est… comme morte. Celle que j’ai connue – elle est morte ; elle ne reviendra pas. Elle ne reviendra jamais. »

Nouveau soupir. Nouvelle douleur.
Mais il continue.


« Et… c’est parce que je n’ai pas su la protéger. Je n’ai pas su protéger la réception, je n’ai pas su assurer sa sécurité et celle de tous les autres. Et, in fine, parce que je n’ai pas su arrêter le Clown et tous les autres avant. »

Bruce reste silencieux, alors ; longtemps.
Cela fait mal, oui. Mais c’est, hélas, indispensable.


« Je ne veux pas la voir – car elle est morte.
Mais… pour autre chose, aussi. »


Nouveau soupir.
Puis Bruce rouvre les yeux, et se penche à nouveau en avant ; vers le lit.
Vers Selina, sur laquelle il pose un regard ému… et tendre.


« Je ne veux pas partir. »

Sa voix se brise, presque.

« Je ne veux pas te quitter. »

Mais il continue, pourtant.
Même si ça fait mal ; parce que ça libère, aussi.


« Je… ne peux rien te promettre, Sel’. Je… je ne pourrais pas me… nous… pas alors que Julie est… voilà.
Je ne peux rien te promettre. Je ne peux rien… maintenir, tant que la ville est… comme ça. Mais… »


Il grimace.
Son cœur souffre. Son âme peine.
Mais il parle.
Il s’ouvre. Il admet. Il avoue.
Ça fait du bien.
Même si, en effet, il ne peut rien lui promettre – car il a déjà promis ; plus de trente ans plus tôt. Un serment à ses parents, qui anéantit toute autre forme d’engagement depuis.


« Je veux te le dire. Je ne veux pas partir. Je ne veux pas te quitter.
Je… c’est toi. C’est toi.
Je… me suis perdu. Je nous ai perdus – et je ne peux rien promettre ; je ne peux rien assurer. Mais… c’est toi. Je le sais. Je le pense. Je le dis. »


Son visage grimace un sourire triste.

« Je le vis. »

Selina & Bruce – nouveaux Roméo & Juliette.
Dans une cité bien pire que Vérone, enfermés dans un dilemme bien plus abominable que l’opposition de deux familles ; le drame est total.
Mais, pourtant, Bruce parle… et se sent mieux. Car il parle. Car il avoue.
Car il déclare.
Autant son incapacité de créer quelque chose maintenant – que sa flamme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Dim 10 Mar 2019 - 22:33
Bat & Cat
feat. The Bat

Je ne sais pas si parler de Julie est la meilleure des choses à faire.... Je sais qu'à cet instant précis, il pense à elle et je n'ai pas envie qu'il regrette ce qu'il s'est passé entre nous cette nuit parce que moi, moi, je ne regrette pas... Est-ce que c'est mal vis à vis de la jeune femme ? Sûrement... mais je m'en fiche... Avec le bout de ma fourchette, je joue avec les oeufs brouillés... Les yeux baissés vers l'assiette, je sais que je devrai me sentir coupable mais ce n'est pas le cas... c'est même loin d'être le cas... Cette nuit est sans doute la plus belle que nous ayons passé ensemble et pour rien au monde, je n'échangerai ou effacerai ce qu'on a vécu... Quelques secondes se passent après que je lui ai demandé si il avait envie qu'on aille la voir... Je ne sais pas du tout ce qu'il va me dire ou faire... mais lorsqu'il pose son assiette sur le bord du lit, je sens mon coeur se serrer dans ma poitrine... Il vient sûrement de réaliser ce qu'il a fait et pris de remords, il va me laisser, encore, pour aller la voir...

Je suis à deux doigts de lui dire d'y aller, que je comprend, même si ça m'arrache le coeur, mais je suis stoppée net dans mon élan alors qu'un mot s'échappe de la bouche du milliardaire... Ce mot que j'espérai entendre en réponse à ma question... Je lève les yeux vers lui et je reste là, silencieuse, à l'observer alors qu'il continue de parler... Le voir souffrir m'est insupportable... Le voir souffrir à cause d'une autre femme l'est encore plus... Je passe une main dans mes cheveux courts, je baisse les yeux, je retiens mon souffle... Il souffre de ne pas avoir pu l'aider, il souffre de ne pas avoir pu faire quelque chose et je souffre de le voir comme ça...

"Je..."

Je veux m'excuser... encore... m'excuser de lui avoir posé cette question, m'excuser pour tout, même pour les fautes que je n'ai pas faites... mais je n'en ai pas le temps. A présent, Bruce est penché en avant, vers le lit... Il lève ses yeux vers moi et la tristesse de toute à l'heure semble avoir disparu... Ses mots résonnent dans ma tête... Ses mots me font l'effet d'un électrochoc... ses mots me font tellement de bien... Je me pince les lèvres... depuis tellement longtemps j'attend qu'il me dise ce genre de choses... Les yeux ronds, je ne le quitte pas du regard alors que, de nouveau, il me dit tout ce qu'il a sur le coeur... Doucement, sans le quitter des yeux, je fais glisser l'assiette sur le côté du lit... Doucement, pendant qu'il parle, je m'approche de lui, à 4 pattes... une fois arrivée face à lui, je me redresse et me place sur les genoux. Doucement, une main se hisse vers son visage et va se poser délicatement sur sa joue. Mon front vient frôler le sien jusqu'à se poser dessus... mes yeux se ferment alors que ma main caresse tendrement sa joue...

Lui demander plus ne serait pas une bonne idée... Lui demander plus ne ferait que le faire fuir... Mais rien que de savoir tout ça, rien que de l'avoir ici, avec moi, me contente... pour le moment... Délicatement, mon doigt se pose sur sa bouche... puis mes bras viennent entourer son cou et sans rien dire, je m'assois sur lui, face à lui... Mon front toujours posé sur le sien, je ferme les yeux, je le serre un peu plus contre moi...

"Tu m'as tellement manqué..."

Cette vie, cette ville sont tellement cruelles... Nous avons vécu pas mal de choses tout les deux... aussi bien bonnes que mauvaises... nous avons le droit à un peu de calme, de tendresse... Je suis à lui... il est à moi... pourtant tout est fait pour que nous ne puissions pas vivre ne serait-ce qu'un peu de ce à quoi nous aspirons... Tout les deux, nous sommes des allergiques aux sentiments... pourtant quand nous sommes tout les deux, c'est comme si tout était parfaitement naturel... Je me serre un peu plus contre le milliardaire et dans un souffle, je viens lui murmurer quelques mots au creux de l'oreille...

"Il n'y a qu'à toi que j'appartiens... toi et personne d'autre..."

Délicatement, mes lèvres vont se poser sur les siennes, comme une promesse... Même si notre route est longue et sinueuse, peut-être qu'un jour les choses seront différentes... j'ai envie de garder espoir...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Lun 11 Mar 2019 - 13:20
Il ne dit rien.
Quand elle réagit à ses paroles. Quand elle encaisse ses mots, et agit en réaction.
Il ne dit rien – il se laisse faire.
Mais il sourit.


« Mmh. »

Alors qu’elle l’embrasse. Alors qu’elle s’avance et dépose un doux baiser sur ses lèvres.
Il sourit – et soupire.
Autant de plaisir… que de soulagement.

Ils restent ainsi plusieurs instants, alors ; à s’embrasser. A profiter l’un de l’autre. A goûter une présence… qui veut dire plus ; un espoir.
Celui d’une suite. Celui d’une poursuite. Celui d’une construction.
D’u avenir.
Qu’ils espèrent commun. Qu’ils osent espérer, tout simplement, après tant de drames… tant de pertes, tant d’erreurs, tant de douleurs ; tant de drames.


BRRR

La réalité, hélas, se rappelle à eux.
Notamment sous la forme d’une vibration, intense et puissante, qui vient perturber leur baiser – leur moment.


« Hrm. »

Il grogne, en rouvrant les yeux ; mécontent, au fond, d’être sorti de cet instant… de cette union, même, qui les laisse espérer plus. Qui les laisse espérer, tout simplement.

« Ha. »

Il se détourne d’elle, à regret, et entrevoit du coin de l’œil la source de l’interruption ; son téléphone.
Le dernier smartphone des Entreprises Wayne – le wPhone.
Jamais il n’a eu autant envie de l’envoyer par la fenêtre, clairement.


« C’est… un rappel. »

Il soupire.
Il ne veut pas. Il ne veut pas le regarder. Il ne veut pas s’y intéresser. Il ne veut pas se souvenir de sa réunion, qu’il ne pourra pas décaler. Il ne veut pas la laisser.
Mais… il le doit ; il le faut, et il le doit.
Il le sait. Et c’est pour cela qu’il se décale, qu’il se penche et récupère le wPhone ; qui confirme, en effet, que l’entretien ne peut être décalé.


« Une entrevue avec le directeur-général de Queen Consolidated. Je… Bruce Wayne doit y assister. »

Autant pour sa réputation que pour le contenu de la réunion.
Hors de question l’entreprise jadis gérée par Oliver continuer à s’emparer de Gotham City ; ses maîtres ne sont plus aussi sympathiques qu’avant, et il s’en méfie.


« Je… »

Il soupire et ferme les yeux.
Il est toujours là. Il est toujours assis, sur la chaise, penché en avant ; près, si près d’elle.
Il inspire, alors. Il ne veut pas partir. Il ne veut pas rouvrir les yeux.
Mais… il n’a pas le choix. Il le doit.


« Je dois partir. »

Il doit partir, oui. Pour la mission. Pour toutes ses missions.

« Mais… »

Il rouvre les yeux, lentement, et les fige sur ceux de Selina ; si proche. Si belle.
Si extraordinaire.
Un léger sourire glisse sur son visage.


« … je pourrais revenir. »

Son rythme cardiaque accélère, alors ; ses mains tremblent, légèrement.

« Ou… on pourrait se retrouver. »

Son sourire se fait plus léger ; presque niais, innocent.

« Quand… tu le voudras. »

Il hoche la tête, légèrement.
Il le croit. Il le dit.
Il le veut.


« Et… »

Lentement, Bruce se penche sur le côté, récupère la ceinture du Batcostume arrachée la veille. Quelques manipulations lui suffisent pour récupérer ce qu’il veut – et ce qu’il tend à Selina, surtout.
Une clé ; qu’elle connaît.
Car c’est celle du Manoir Wayne.


« Alfred m’en refera un jeu, et… je doute que tu passes par l’entrée. Mais… »

Bruce prend une grande inspiration – et caresse légèrement les cheveux de Selina, avec sa main libre ; sans jamais la lâcher du regard.

« C’est important. C’est symbolique… et important. »

Son sourire se fait doux, timide.
Comme sa voix, soudain encore plus tendre.


« Je… ne peux rien promettre. Sur la date, la période… quand ça pourra se faire. Surtout en ce moment.
Mais… je veux que tu l’aies. Je veux que tu saches.
C’est… toi. Ce sera toujours… toi. »


Il se penche en avant, alors ; l’embrasse, encore.
Soupire, d’aise et de plaisir.
Avant, lentement, de reculer… à regret, bien sûr. Mais il le fait quand même.
Bruce recule. Bruce se détache d’elle. Bruce se prépare. Bruce va partir.
Mais… il va revenir. Ils vont se retrouver.
Ils se le disent ; ils se le jurent. Ils le feront.

Bruce ne se pardonnera pas la fin de vie de Julie Madison – mais il ne peut plus se le cacher ; c’est Selina.
Ça a toujours été elle. Ça sera toujours elle.
Quel drame qu’il ait fallu cela pour qu’il le comprenne ; quelle joie, cependant, qu’il ait pu enfin le comprendre – et l’assumer au grand jour…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 259
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Mer 13 Mar 2019 - 22:08
Bat & Cat
feat. The Bat

Alors que nos lèvres viennen se sceller dans un nouveau baiser, une partie de moi ne peut s'empêcher d'espérer... espérer que les choses seront différentes cette fois... que plus rien n'aura la force ou le pouvoir de nous séparer... Seulement voilà, notre route commune a été tellement compliquée que je me demande clairement pourquoi cette fois tout serait différent... Pourquoi nous permettre d'être ne serait-ce qu'un peu heureux... le bonheur c'est tellement compliqué d'y avoir droit... Assise à califourchon sur lui, je décide tout de même de profiter de ce moment coupé hors du temps... Il n'y a que lui et moi... Bruce et Selina, seuls dans ce modeste appartement... Les secondes s'égrainent, le temps semble s'être arrêté... plus rien n'a d'importance à part ces contacts, ces moments partagés où nous profitons l'un de l'autre...

Mais la réalité nous rattrape sans prévenir... Enfin presque puisqu'un vibreur se fait très nettement entendre. Assez vite, je comprend que notre moment va prendre fin... Je m'écarte pour laisser Bruce gérer ce détail malvenu... Un rappel... le rappel qui vient de briser ce moment intime... ce moment qui nous permettait d'être heureux, tout les deux... Il soupire, je fais la même chose. Je finis par quitter ses jambes et me redresse, les bras entourant ma taille. J'affiche une moue frustrée...

"Je comprend..."

Il a toujours été quelqu'un de très demandé, que ce soit quand il est sous le masque de Batman ou bien que ce soit dans la peau du milliardaire de la ville. Je l'observe alors qu'il récupère son téléphone et je comprend, malheureusement, que ça sera tout pour le moment... rien de plus... juste un nouveau au revoir comme il y en a tant eu entre nous... Bruce, après avoir regardé son portable, m'explique de quoi il s'agit... Je m'approche de lui et pose une main sur son épaule.

"Ne te justifie pas, tu as des impératifs, je comprend..."

Doucement, je prend ses mains pour qu'il se lève et se retrouve face à moi. Je léve les yeux vers lui alors que lui, les ferme et lâche un nouveau soupir. Il doit partir, je le sais... il n'a pas le choix... Je pose mon front sur son torse et à mon tour je soupire... Il laisse échapper un mot, un "mais" qu'il n'a jamais eu pour habitude de prononcer... je relève le visage et je plonge mes yeux dans les siens... Un sourire se dessine sur son visage et je l'observe étonnée... mon coeur fait un bond dans ma poitrine alors qu'il m'annonce qu'il peut revenir ou alors qu'on peut se retrouver... Je sens ses mains qui tremblent et ça me fait sourire... Deux ados... voilà à quoi nous ressemblons à cet instant précis... Je crois même que je suis en train de rougir alors qu'il me propose un nouveau rendez-vous secret... Mais ce n'est pas tout... Décidément, Bruce est plein de surprises ces derniers temps... Il se penche et après quelques gestes précis, se redresse pour me tendre quelque chose. J'ouvre ma main et mes yeux s'écarquillent lorsque je découvre qu'il vient tout simplement de me donner une clef... et je comprend de suite qu'il s'agit de la clef du Manoir... Il accompagne ce geste par des mots... des mots qui font tellement de bien à entendre... Sa main glisse dans mes cheveux alors que je ne quitte pas la clef des yeux...

Je finis par lever le regard vers lui et je constate un nouveau sourire sur son visage... puis il rajoute, tendrement, quelques mots... mots qui me vont droit au coeur et qui sont un vrai bonheur pour mes oreilles... cette fois, je sens les larmes me saisir... "c'est toi, ce sera toujours toi..." ces mots résonnent dans ma tête comme une promesse...

C'est à son tour de s'écarter de moi, à contre coeur... Alors qu'il se prépare, les bras croisés, je l'observe, un sourire niais sur le visage... Il va partir mais cette fois tout est différent... Il part mais je sais qu'on va se revoir dans peu de temps, qu'on va se retrouver et profiter encore d'un moment hors du temps... Je m'avance vers lui et avant qu'il n'enfile son masque, je dépose à mon tour un baiser sur ses lèvres... Mes mains posées sur son torse, je profite de ce dernier instant rien qu'à nous.

Je sais qu'on a encore beaucoup de chemin à faire pourtant je ne peux m'empêcher d'espérer que cette fois, la fin sera sans doute meilleure...

"Je te retrouverai... au manoir..."

Pas d'heure, pas de date... rien qu'une promesse... une promesse que je compte bien tenir... En attendant, je baisse les yeux sur la clef qu'il vient de me donner... j'ai envie de faire les choses bien cette fois... de faire les choses correctement...
©️ nightgaunt


en ma fin


est mon commencement
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1352
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Solomon Grundy.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Bat & Cat [Catwoman] 386562Rien
MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2019 - 9:01
Bien peu de mots s’échappent de leurs lèvres ; ils ne disent rien, non.
En paroles.
Car leurs gestes, leurs regards, leurs postures – mais aussi leurs sourires et leurs soupirs… tout cela en dit beaucoup. Tout cela en révèle beaucoup.
Tout cela en promet encore.


« A… »

Bruce s’arrête, après s’être rhabillé.
Il se tourne vers elle, alors.
Il se tourne, après qu’elle se soit levée aussi – il se tourne, après qu’elle l’ait embrassé… mais, surtout, après qu’elle ait compris.
C’est différent.
Il veut que ça soit différent, cette fois-ci – et ça le sera.


« A bientôt. »

Il sourit.
Il sourit vraiment… malgré les difficultés. Malgré les drames. Malgré les épreuves.
Malgré… Julie, aussi.
Malgré la culpabilité, malgré la honte même qu’il ressentira sous quelques heures, quand il repensera à tout ça ; à ce qu’ils ont fait.
Mais ça passera.
Car ça sera différent ; il veut que ça le soit, et ça le sera.


« Vite. »

Un clin d’œil ; un clin d’œil, en conclusion de ses mots… si courts, mais si intenses.
Il part, alors.
Il disparaît, rapidement – pour rejoindre ses rendez-vous. Pour gérer ses impératifs, pour mener sa mission sous le visage de Bruce Wayne… pour agir, autrement.
Mais ça ne changera rien ; il est allé de l’avant, maintenant.
Même si cela est intervenu à cause d’un drame, même s’il s’en voudra… il a compris. Il a compris l’importance de Selina. Il a compris ses sentiments.
Et il les assume.

Des jours sombres approchent, clairement.
La Ligue est là. Le Pingouin triomphe. Le Joker est de retour.
Julie… Julie est morte ; celle qu’il connaissait est morte, et d’autres victimes demeurent.
Mais… mais il l’a fait. Il l’a dit. Il a avancé.
Il assume, ses sentiments envers elle ; sa passion, envers elle.
Son amour.
Evidemment complexe. Evidemment difficile. Evidemment terrible.
Mais véritable ; définitif.

Il n’a rien promis, il ne le peut pas ; mais il fera au mieux.
Car il le veut.
Et, donc, il le fera – avec elle. Ensemble.
Enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Bat & Cat [Catwoman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DC DIRECT - CATWOMAN - N°13
» TAKARA - BATMAN - CATWOMAN Cool Girl
» BATMAN BLACK & WHITE VILLAINS #03 : CATWOMAN / STEVE RUDE
» DC CATWOMAN DELUXE VINYL - JIM LEE HUSH VERSION
» fil rouge :catwoman 02/11/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-