"Oswald. Nous avons à parler." [Pingouin]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 1314
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Starro the Conqueror.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.


MessagePosté le: Lun 11 Fév 2019 - 14:49
L'Iceberg Lounge est l'une des places les plus populaires de Gotham City.
Installé dans la baie, brillant de mille feux, attirant tous les regards et surtout toutes les envies, l'établissement est régulièrement surveillé et même inspecté par le G.C.P.D. - mais les troupes du commissaire James Gordon en reviennent toujours les mains vides.

Tout le monde sait que l'Iceberg Lounge est une zone de commerce illégal.
Mais personne ne peut le prouver ; et personne ne semble pouvoir arrêter son propriétaire et maître, Oswald Cobblepott.



Le cœur du bâtiment est cependant bien vite et bien calme, en cette fin d'après-midi.
Quelques employés sont présents, pour nettoyer ou préparer le bâtiment – mais le gros des agents interviendront plus tard ; même si, évidemment, les gardes et gardiens demeurent sur le qui-vive, comme d'habitude... enfin, plus que d'habitude.
Parce que leur employeur a un peu plus peur que d'habitude, depuis deux jours ; et il a raison.

En effet, deux jours plus tôt, Oswald Cobblepott a assisté au drame qui vient de toucher Gotham City – et de nombreuses questions demeurent, sur sa présence.
La fameuse soirée des fiançailles de Bruce Wayne s'est achevée dans le drame, quand plusieurs invités ont été empoisonnés, a priori par le Joker. Surtout, la future Madame Wayne, Julie Madison, a été infectée... mais une réaction allergique l'a plongée dans un coma absolu, avec des organes lourdement touchés – et un cerveau grandement endommagé.

Depuis deux jours, Gotham City a peur et se replie, sous la douleur et la peine.
Même si certains savent, aussi, que cet événement... que ce drame, plutôt, peut déclencher autre chose ; une colère. Une fureur. Une rage.
Qui peut s'abattre à tout moment, sur ceux qui flirtent avec le mauvais côté de la loi – comme Oswald.

Celui-ci demeure chez lui, en effet, et pourrait même avoir limité ses déplacements.
Même si certains sont indispensables. Même si, comme tout le monde, celui que l'on surnomme dans son dos le Pingouin doit... aller aux toilettes.
Où il est seul. Où il n'a pas de garde avec lui. Où il n'a pas d'allié.
Où il est en sécurité, au cœur de son Iceberg Lounge – normalement.
Normalement, oui.


KLANG

La lumière s'éteint, soudain.
Le cabinet de toilettes est plongé dans le noir – et la porte s'ouvre, alors.
Avant... avant qu'une voix ne se fasse entendre.


 « Oswald. »

Une voix terrible. Une voix brutale. Une voix de terreur.
Qui précède des pas, lourds et bruyants, au cœur des toilettes ; qui s'avancent, rapidement, vers l'endroit où se tient le Pingouin.


 « Nous avons à parler. »

La lumière revient, soudain.
Et Oswald découvre, juste devant lui, à quelques centimètres à peine... une masse puissante, terrible – et dangereuse.



Le Batman.
Récemment revenu des étoiles, même si le monde l'ignore, parce qu'un remplaçant bien digne avait pris sa place. Récemment réapparu dans une lutte contre Hugo Strange, Double-Face, Killer-Croc et l'Epouvantail.
Désormais de retour ; dans un ancien costume – plus massif, plus brutal.
Plus violent.


 « Des fiançailles de Bruce Wayne... et de ce que tu y faisais.
En compagnie du Joker. »


Le regard du Batman l'invite à parler ; Oswald devrait suivre cette idée.
Ou il lui en coûtera, très clairement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 30/12/2018
Messages : 92
Situation : Le Pingouin s'est fait interrogé par Batman et est désormais en train d'échafauder un plan machiavélique. Mais chut faut pas le dire.
Localisations : L'Iceberg Lounge
MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 19:09
La peur ne l'avait pas quitté depuis deux jours... depuis qu'il avait vu le regard du milliardaire. Si sombre, si puissant.

Oswald Cobblepot dit Le Pingouin avait fait renforcer la sécurité, doubler les rondes des gardes, vérifier les alarmes plusieurs fois...Car il savait qu'il viendrait...Le chevalier noir, pour venir l'interroger mais la seule question était de savoir quand.

Et où ?

Cette peur qui ne quittait pas Oswald l'obligeait à aller aux toilettes pour relâcher la pression. En effet cela permettait au criminel d'avoir un peu d'intimité, et de pouvoir décompresser, dans les moments de stress.


Néanmoins il ne se doutait pas qu'il allait croiser un jour un justicier aux toilettes eheh.

Au moment où la lumière s'éteignit Oswald comprit ce qu'il se passa. Assis sur son trône, il entendit la voix du chevalier de Gotham.


"Oswald."

"Et merde..." Murmura tout bas le Pingouin, car son bastion secret, sa forteresse de solitude avait été violée par l'intrusion d'une chauve-souris.

"Nous avons à parler"

Puis soudain revint la lumière au sein des cabinets mais une ombre dépassant de 3 voir 4 tête Cobblepot se tint devant le seigneur du crime qui siégeait sur son trône en céramique. Heureusement pour Batman, Oswald avait dans les mains un journal de la gazette de Gotham, ce qui permit de cacher le "petit oisillon du Pingouin" comme l'appelait certaines danseuses de l'Iceberg Lounge. Bien sûr avant de disparaître sans laisser de traces.

"Ah Batman.. à ce que je vois la justice n'a plus aucunes frontières. Elle ne respecte même plus l'intimité des gens eheh."

Même si Cobblepot tentait de sauver les apparences en ayant un air enjoué, en réalité il était mort de peur. Et cela se remarqua car il fut trahi par un relâchement de son sphincter...

"... Je vois que tu es nostalgique. Tu reprend les vieux costumes maintenant ? Un manque de budget ?Mais sinon de quoi veut-tu me parler au juste ?"

"Des fiançailles de Bruce Wayne... et de ce que tu y faisais.
En compagnie du Joker."


Ben tient comme si on ne s'en doutait pas. Bien sûr qu'il était là pour cela, sinon à quoi d'autres ?
Néanmoins Cobblepot remarqua que Batman était différent, plus massif de par son costume, plus agressif dans sa manière de parler, et bien plus... dangereux dans l'ensemble.


"Eh bien si tu veut tout savoir, j'étais venu donner mes vœux de félicitations au jeune couple et prévenir la fiancée de quel nom maudit elle allait portée. Mais malheureusement je n'ai pas eu le temps de la mettre en garde eheh"

Le ricanement du Pingouin était un tic, qu'il n'arrivait pas à se défaire en moment de grand stress.

"Tu pense vraiment que je m'allierais au clown ? J'aimerais plutôt mourir que de m'allier à ce barge et tu le sais très bien."

Cobblepot se leva et prit un ton sévère. Car soumettre l'idée d'une alliance entre lui et le Joker l'horripilait. Le joker, la personne qui lui faisait le plus peur au monde. S'il devait collaborer avec lui ce serait pour tuer Batman et encore.

"Cela confirme donc que c'était le Joker, j'aurais pu faire un bon détective eheh" Pensa alors Oswald

Cobblepot remit alors son bas avant de continuer ce petit interrogatoire très indiscret.



"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1314
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Starro the Conqueror.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.


MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 10:15
« Hrm. »

Le Batman grogne.
Ce qui demeure sa seule réaction aux réponses et à la posture d’Oswald Cobblepott, après son arrivée dans le saint des saints de l’Iceberg Lounge. Le goût du luxe du maître des lieux se découvre notamment dans ses toilettes, et Bruce aurait sûrement glissé une réflexion à ce propos… dans d’autres circonstances.
Fondamentalement, une autre vie aussi – celle où il aurait été sympathique, drôle et même amusant, dans sa lutte contre le crime. Tel n’est pas le cas, ici.
Au grand dam du Pingouin.


« Tu t’amuses. Tu plaisantes. Tu joues. »

Qui peut se rendre compte du danger qui l’entoure, en entendant la voix si lourde, si terrible même de son interlocuteur – qui le fixe de ses yeux agressifs, depuis le début de leur entretien.
Jamais ses yeux n’ont bougé. Jamais il n’a été troublé par la position assise d’Oswald, sa lecture, puis sa levée, avec quelques vêtements qui cachent à peine son intimité ; le Chevalier Noir est au-delà de cela.
Car il est plein de colère et de fureur.


« C’est une erreur. »

Il agit, alors.
Sans prévenir. Sans hésiter. Sans le regretter, par la suite.
Le Batman agit.
En levant son poing avec une vitesse exceptionnelle – un poing qu’il plonge directement vers Oswald, et qui impacte si violemment son nez que ce dernier pourrait en être brisé ; s’il ne l’était pas déjà.


« Tu crois maîtriser la situation. Tu crois être le maître, ici. Tu crois que les vieilles règles s’appliquent encore, et que je viens te demander gentiment des réponses que tu m’offrirais gracieusement. »

Alors que le Pingouin recule, sous l’impact, son agresseur le rattrape dans son mouvement.
Une de ses mains s’empare du col de sa chemise, et le ramène vers lui.


« C’est une erreur. »

Il approche le visage d’Oswald du sien, et conserve une expression d’une dureté abominable, insondable.
Il reste ainsi une dizaine de secondes, un délai court mais suffisant pour que Cobblepott sente toute la rage du Chevalier Noir. Il enchaîne ensuite, en tournant sur lui-même… pour projeter sa victime derrière lui.
Le Pingouin frappe légèrement la porte entrouverte, et vient s’écrouler au sol ; son intimité désormais plus visible, même si cela n’intéresse toujours pas son agresseur.


« Tu es venu à la réception pour en profiter, et causer du tort à Bruce Wayne. Des invités ont été empoisonnés, et la fiancée de Wayne en est presque morte
Considérer cela comme une coïncidence serait une erreur ; et je ne fais pas d’erreur. »


Ses bottes claquent lourdement sur le carrelage, alors qu’il approche de sa victime.
Le Batman s’arrête finalement à son niveau – et pose son talon au bas de sa colonne vertébrale ; pour appuyer. Afin de faire mal.


« Parle.
Dis ce que tu sais. Dis ce que tu as vu. Dis ce que tu as appris, après l’événement.
Je veux tout savoir. Je veux tout entendre.
Après, seulement après, je déciderai si tu pourras sentir de ces toilettes. »


Il se penche légèrement, et souffle son dernier mot avec une rage difficilement contenue.

« Entier. »

Bruce est enragé ; littéralement.
Il ne se refuse plus aucune extrémité, pour aboutir à ses fins – et torturer un adversaire comme Oswald lui apparaît comme une marque bien acceptable sur sa conscience !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 30/12/2018
Messages : 92
Situation : Le Pingouin s'est fait interrogé par Batman et est désormais en train d'échafauder un plan machiavélique. Mais chut faut pas le dire.
Localisations : L'Iceberg Lounge
MessagePosté le: Dim 24 Fév 2019 - 23:15
"Une erre.."

L'interrogatoire prend une tournure des plus déplaisante pour le mafieux que l'on surnomme le Pingouin.
Le nez en sang suite au coup de poing éclair de Batman laisse abasourdi le gangster.

"*Censuré*, il s'est réveillé du mauvais pied à ce que je vois." Pense avec difficulté Cobblepot tandis qu'il est chopé au col par le chevalier Noir.

Une dizaine de secondes s'écoulent... Juste assez pour qu'Oswald ressente pleinement la rage qui anime le justicier, et soit frappé par quelque chose...

"hrm...Ce regard" Pense Oswald, avant de se faire projeté le long des toilettes jusqu'à atteindre la porte.

« Tu es venu à la réception pour en profiter, et causer du tort à Bruce Wayne. Des invités ont été empoisonnés, et la fiancée de Wayne en est presque morte.
Considérer cela comme une coïncidence serait une erreur ; et je ne fais pas d’erreur. »


"L'erreur est humaine Batman, car je te l'ai dit je ne vois pas de quoi tu par...WACK AAAAH"

La botte du justicier placée sur la colonne vertébrale de Cobblepot provoque une douleur insoutenable. Cela rappelle à Oswald son enfance. Il à toujours ce sentiment quand Batman vient à la Banquise mais ce soir le souvenir de ses frères et des moqueries se fait plus violent.

« Parle.
Dis ce que tu sais. Dis ce que tu as vu. Dis ce que tu as appris, après l’événement.
Je veux tout savoir. Je veux tout entendre.
Après, seulement après, je déciderai si tu pourras sortir de ces toilettes. »

"Entier"


Le justicier est prêt à tout ce soir pour choper des infos sur le Joker, et Cobblepot le croit sur parole pour les menaces, car il ne l'avait que très rarement vu ainsi...

"Très bien, comme je te l'ai dit, je suis venu faire tâche dans le paysage. Je voulais que la presse parle des fiançailles de ce morveux comme d'un rendez-vous criminel. Je ne pensais pas que les choses prendraient cette tournure et de cette manière. Mais il fallait s'en douter, les fiançailles, annoncées le matin même, par la compagnie du milliardaire de la ville, allaientt forcément attirer des regards indiscrets et des fous ! J'ai tout de suite compris que c'était le Joker le responsable, le poison est sa marque de fabrique. Mais ce qui a confirmé ma théorie est le rire du Barman. Ce salopard riait sous mon nez et je n'y ai même pas fait attention. Car ,oui, moi aussi j'ai failli en boire de ce satané champagne eheh !"

...Et dans ce genre de situation mieux ne vaut pas l'énerver davantage.

"Je te dirais où trouver le clown si tu me laisse me relever et que tu arrête de me tabasser. Et pour ta gouverne je ne joue pas Batman."

Tout en ayant la tête plaqué sur le carrelage des toilettes, Le Pingouin pose cet ultimatum au justicier de la ville qui et prêt à presser, littéralement, les criminels comme des citrons pour obtenir des infos.



"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1314
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Starro the Conqueror.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.


MessagePosté le: Sam 2 Mar 2019 - 18:35
Un long silence répond aux répliques, réponses et propositions d'Oswald Cobblepott.
Ce dernier a été surpris, interrogé, violenté et même tabassé quand le Batman est entré dans les toilettes – et n'a suivi absolument aucune règle de politesse, pour obtenir ce qu'il voulait.
Des informations, donc. Que le Pingouin semble disposer à donner... assez rapidement.
Ce qui pourrait ne pas convenir au Chevalier Noir.


 « Hrm. »

Bruce veut des réponses, en effet ; mais il ne veut pas que cela.
Il veut du sang.
Il veut de la violence. Il veut de la brutalité. Il veut faire mal – il veut sentir les os se briser, il veut entendre les gémissements de douleur ; il veut jouir de la souffrance d'autrui.
Il veut faire mal, oui ; parce que son âme, si impactée, si anéantie par les événements, en a besoin.
Mais...


 « Soit. »

... ce besoin ne le domine pas entièrement. Cette pulsion ne le hante pas complètement.
La folie le ronge – mais ne le contrôle pas. Pas encore, du moins.


 « Voyons... voyons si ta réputation est justifiée. »

Bruce recule, alors.
A regret. Alors que son corps en demande plus – alors que son cœur exige plus.
Plus de violence. Plus d'os qui craquent. Plus de cris.
Il recule, donc ; à regret. Et soupire lourdement, en venant se placer devant la porte de sortie des toilettes.
Pour empêcher toute fuite, évidemment ; pour maîtriser le moment, encore.


 « Dis-moi tout, Oswald. »

Il prend une grande inspiration, et sent ses muscles se crisper.

 « Dis-moi tout... et nous verrons si je te laisse sortir d'ici, en effet. Entier. »

La menace est relancée ; il goûte le plaisir de ces quelques mots.
Le Batman s'est retiré, laisse l'autre se redresser. Guette les signes de douleurs, les grimaces, les gémissements ; la confirmation qu'il a fait mal, comme il le voulait.
Comme il le voudrait, encore.


 « Donc. Oswald.
Où est le Clown ? Comment le trouver ? Et... que peux-tu m'apporter, pour que je l'arrête ? Et que je te laisse sortir d'ici ? »


Sa voix est froide, terrible ; pleine de promesses de violence et de retours agressifs.
Ça ne le gêne pas – ça ne le gêne plus.
Lentement, Bruce remonte son gant, légèrement tombé après les coups. Il s'empare aussi d'un Batarang, avec lequel il joue entre ses doigts ; pour s'amuser, en apparence. Pour menacer Oswald, complètement. Mais, surtout, pour occuper sa crispation, et son désir de plus en plus ardent de violence – qu'il contrôle, pour le moment encore !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 30/12/2018
Messages : 92
Situation : Le Pingouin s'est fait interrogé par Batman et est désormais en train d'échafauder un plan machiavélique. Mais chut faut pas le dire.
Localisations : L'Iceberg Lounge
MessagePosté le: Dim 10 Mar 2019 - 19:27


L'ultimatum marche, Batman accepte la proposition et laisse Oswald se relevé, dans la douleur certes, mais "entier".

"arrh..." Cobblepot sent néanmoins le sang couler de son nez. Mettant ses mains sur son nez par réflexes, Oswald les retiras et découvrit son sang. Normal, mais pas pour le Pingouin. Cela signifiait beaucoup...

Le souvenir de son enfance refait alors surface. Celui où ses frêres ont tués un des pigeons d'Oswald.. Le sang était alors partout sur le corps de Cobbepot. Et les larmes de ce dernier coulèrent abondamment.

"On dirait que tu retrouve la raison eheh." Loin de là. Rares étaient les fois où le Chevalier Noir faisait preuve d'une telle violence au sein du Night-Club. Ce qui signifiait bien qu'il était en chasse, et remontée plus que jamais. Et bien sûr, le Pingouin n'était pas fou, il n'avait pas du tout l'avantage face au Batman au sein des toilettes juste après la commission. En aucun cas il ne voulait s'interposer entre le justicier et sa quête de vengeance. Il ne voulait pas se faire tabasser, au sein même de son night-club, quel aurait été l'image de cobblepot dans le Milieu suite à cela ?

Nan le Pingouin avait une autre idée derrière la tête...

"Comme je le disais, je sais où se cache le Joker. Du moins j'ai ma petite idée."

Finissant de se relever, Cobblepot se mit en arrière, les deux bras sur les lomberts.

"Aaaarrh...Rappel moi de t'envoyer la facture du docteur et de poster des gardes aux cabinets."

Se dirigeant vers les lavabos, Oswald repris son discours :

"Il y a environ une semaine, quelques-uns des mes "employés" ont disparus dans l'East End. Ils transportaient une cargaison assez spécifique." Une opération de contrebande, rien de plus normal.

Oswald arriva devant les lavabos pour se laver les mains. Il se trouvait désormais de profil au Chevalier Noir.

Commençant le lavage de ses mains souillées par le sang de son nez, Cobblepot continua :
"Ne recevant aucunes nouvelles, j'ai décidé de lancer des recherches à leur sujet. Généralement dans ce genre de situation on ne les retrouves jamais. Mais par chance on à réussis à mettre la main sur eux. Au sens littéral eheh. Ils avaient été découpés et jetés en pâture aux bennes à ordures du quartier. Et sur chacune des bennes, un large graffiti en forme de sourire s'y trouvait."

Laissant un instant de silence pour laisser réagir son boureau, Cobblepot renchaîna, tout en terminant de se laver les mains.

"Tu comprend ce que ça signifie j'imagine ?"

Bien sûr, c'est Batman après tout. Mais une réponse était attendue.

"Tu sais donc que des mesures doivent êtres prises."

Cobblepot pris et enfila alors son manteau en fourrure et enfonça doucement ses mains dans ses poches.
Maintenant de face, il enleva sa main droite de sa poche et en retira trois photos, qu'il jeta au chevalier Noir. Chacune représentant une benne sur laquelle un large sourire se trouvait.

Tandis qu'il appuya, en même-temps, sur un petit appareil de communication se situant dans sa poche de gauche.


"En plus de te laisser une piste, je peux t'apporter du temps Batman. Une ressource qui va s'avérer précieuse pour toi, très prochainement. Je te laisse une semaine avant que ça dégénère...Car crois-moi ça va dégénéré. Le clown est-allé trop loin. Si je ne fais rien je vais paraître faible, et ça je ne peux pas me le permettre. Et toi non plus d'ailleurs, car si je tombe, une guerre à grande échelle aura lieu."

Le Pingouin prit alors son porte-cigarette dans son manteau, l'alluma avec son briquet argenté et enfila son haut de forme et regarda droit dans les yeux le chevalier Noir.



"Et cette "paix" à Gotham disparaîtra eheh." Un large nuage de fumée auréola alors le sourire de Cobblepot.

Oswald savait que la Ligue des Assassins s'assurait de maintenir un taux de criminalité bas. Mais depuis les fiançailles et le retour du Joker, les tensions montaient au sein de la Pègre. Il savait qu'il pourrait jouer sur cela, pour tirer son épingle du jeu. Et ainsi dévier la fureur du Chevalier Noir, et l'utiliser à son avantage. Du moins il l'espère...



"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1314
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; W.R. Wintergreen ; Starro the Conqueror.
Situation : Angry Bat. La disparition de Julie Madison (fiancée de Bruce Wayne) pousse Batman dans une attitude pleine de rage et de colère.
Localisations : Gotham City.


MessagePosté le: Lun 11 Mar 2019 - 12:01
« Hrm. »

Le Batman grogne, légèrement, à mesure que le Pingouin se redresse et se reprend. Ce dernier se permet un petit commentaire, et désire retrouver un certain statut ; pour dominer, pour diriger.
Cela ne se passera pas ainsi.


« J’ignore si je retrouve la raison – ou sit u m’offres une raison pour te remettre à ta place. »

Ses poings se serrent, son corps se crispe.

« A terre. »

Son index se déplie, et désigne les traces de sang, au sol.

« Sous ma botte. »

Son regard demeure figé dans celui d’Oswald ; pour l’avertir.
Pas de blague. Pas de petit-jeu.
Le Chevalier Noir n’est pas apte à ça, ce soir – le Chevalier Noir ne veut plus plaisanter ou le tolérer ; que Cobblepott fasse attention… cela pourrait vraiment mal tourner pour lui, ce soir.
Même si, heureusement, le maître des lieux enchaîne – et enchaîne sur un sujet qui intéresse suffisamment son agresseur pour qu’il le laisse parler.

Oswald reprend, donc.
Il évoque une idée sur la localisation du Joker, se permet une réplique sur une facture que le Batman ne relève pas ; pour une fois.
Alors que le Pingouin commence à se laver, Bruce approche… silencieusement, efficacement. Il reste deux pas derrière sa cible, et le fixe avec un feu ardent dans les yeux alors que le discours continue.
Des hommes disparus, donc ; morts. Assassinés, massacrés par le Clown... prévisible. Cobblepott était fou de penser autrement, mais il n’est pas le seul dans cette ville.


« Je vois. »

Bruce récupère les photographies, et est trop hanté par les événements pour s’intéresser à autre chose ; le Pingouin peut donc lancer son signal, sans que l’autre ne le voit.
Coup de chance pour lui, et la bonne tenue de son organisme… même si Oswald déborde de confiance, même dans des moments comme celui-ci ; ou il devrait se taire, et faire profil bas.
Ce qu’il ne sait définitivement pas faire, hélas.


« Chantage. Menace. »

Ses doigts se crispent, sur les photographies.
Il relève son regard pour le plonger dans celui d’Oswald – et la suite est trop rapide, pour être contée dans les détails ; seul le résultat compte, d’ailleurs.
Alors que Cobblepott pensait maîtriser le moment, et récupérait son porte-cigarette pour donner un épilogue noble à un moment difficile… tout change, en quelques secondes.
Le Pingouin se retrouve la tête collée contre un lavabo, un bras retourné en arrière ; avec une douleur absolue, qui se diffuse dans tout son corps – mais aussi son autre main, libre.
Parce que le porte-cigarette est désormais planté dans cette paume. Parce qu’il entend, soudain, des murmures terribles à son oreille, par celui qui s’acharne contre lui ; avec un plaisir non dissimulé.


« Tu n’as pas compris, Oswald. Tu n’as pas compris que tu ne maîtrises rien, ici, et que j’entends faire perdurer cela.
Trop longtemps je vous ai laissé vivoter comme vous le souhaitiez ; cela est terminé.
Tu ne me laisses pas une semaine pour agir… je te laisse une semaine pour m’apporter tout ce qui peut me permettre de stopper le Clown. Sinon, je reviendrais – et j’emporterais plus que ton sang sur mes gants, en souvenir. »


Volontairement, Bruce serre encore, rend la douleur encore plus terrible… puis le relâche.

« N’oublie pas la réalité, Oswald.
Je ne suis pas seul, enfermé dans une ville remplie de monstres comme vous ; c’est vous qui êtes enfermés avec moi entre ces murs. »


Il disparaît, alors.
Sans prévenir. Sans hésiter. Sans un dernier mot.
Le Batman disparaît.

Il utilise ses gadgets, sa souplesse et sa connaissance des lieux pour s’échapper – via des passages discrets, via le toit ; pour retrouver l’extérieur. Pour s’échapper du cœur de l’Iceberg Lounge… pour planer, et finir par rejoindre sa destination.
Sa Batmobile.
Devant laquelle il se fige, cependant, avant qu’elle ne s’ouvre.



Parce qu’il le sent ; parce qu’il les sent.
Le danger – et ceux qui l’apportent, directement à lui.
Il se crispe, alors. Prend une grande inspiration.
Se prépare.
Au choc. Au contact. Au combat.
A l’affrontement… qui ne lui déplaît pas ; dont il a envie, en fait.
Pour exprimer sa fureur et sa douleur. Pour faire mal.
Pour que quelqu’un souffre – et que ça ne soit pas lui, pour une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

"Oswald. Nous avons à parler." [Pingouin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous avons tous eu vingt ans
» Nous n'aurons pas d'enfant
» Nous avons testé pour vous la Handpresso
» Nous avons tous raté l'affaire du siècle !!!
» Nous avons besoin de vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Iceberg Lounge-