❦Circe's Doomsday❦

Inscription : 09/02/2019
Messages : 42
Localisations : Aeaea

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 8:02
Présentation

Nom et Prénom : Cassandra Colchis. Alias : Donna Milton au passé, Angélique Champagne au présent.

Pseudonyme : Circe.

Âge : Inconnu.

Sexe : Femme.

Orientation : Hétérosexuelle.

Nationalité : Grecque.

Base d'opération : Aucune.

Groupe : Super-villains.

Faction(s) : Injustice Gang II, à une époque révolue. Aucune pour l’heure!

Statut : Veuve. Célibataire éternelle et reine des cœurs brisés.

Profession : Sorcière un jour, souricière toujours. Hum, attendez?




Description physique

Cette partie se révélera d’un ennui les plus infernaux. Est-ce une nécessité? En nos temps? Désirez-vous une photo de nudité? Une selfie ou une sexfie? Qu’en sais-je, je serais un vieux paillasson en cette ère d’hédonisme. Cette section fut inventée par les hommes, n’est-ce pas? Ma description n’est pas commune à celle des autres mortels. Assise devant mon miroir magique, j’infante n’importe quel visage. Je suis de celles dont les traits tantôt matures sont juvéniles. Mes yeux ne connaissent que toutes les nuances, mais j’adore leur rouge naturel – simplement cruel. Ma crinière, éperdument longue, resplendit dans toutes les teintes : certes, seul un pourpre profond peut agrémenter mon énergie. Et ses tons ne cessent jamais de resplendir dans d’autres couleurs. J’adore renaître sous un nouveau visage. N’en avez-vous jamais rêvé? En particulier, m’offrir un billet vers la liberté… D’un gabarit de cinq pieds onze pour un poids de cent quarante-cinq livres, mes formes plantureuses – énormément plantureuses, incluant les maux de dos et d’épaules- détournent bien des regards. Ou non. L’homosexualité prône chez bien des gens en 2019.

Mes habits varient selon mes humeurs…et mes personnalités. Auxquelles j’adore adhérer au point d’oublier ma propre personne. Lors de mes soirées d’audition, une tenue soyeuse rouge découvrant mes épaules me sert de décoration pour les soirées de démonstration : jalouse de mes cousines les sirènes, j’ai toujours eu l’envie d’être une chanteuse de cabaret et d’incarner une flamboyante sexe cymbale... Minute, je voulais dire sex symbol, mais la traduction fonctionne mal ces temps-ci. Entre autres, l’un de mes costumes est d’une obscurité épouvantable digne des films d’horreurs ; une armure particulière forgée avec la magie d’Hécate. Un plastron noir qui sied ma poitrine voluptueuse, un corsais retient mes côtes affamées de pouvoir, tandis que ma coiffe laisserait n’importe quel mortel croire à ma royauté – ou à ma déité. Ma cape violette laisse présager les ténébreuses pensées qui hantent ma pensée afin de régner sur cette réalité qui est la nôtre.

Autrement, Donna Milton adorait sa queue de cheval bien haute, ses binocles épais et ses complets d’avocate, pendant que Cassandra portait les robes grecques de son époque. D’une blancheur écarlate allant au rose dorée, je traverse les âges sans m’identifier proprement à un style. Cassandra adorait son pays d’origine avec ses tenues romantiques et larges, plaçant ses draps de coton sur son épaule gauche à l’aide d’une broche. Or, Circe préfère la lassivité de laisser la moitié de sa silhouette exposée, jetant une cape sur son dos et des voiles sur sa nudité. La renaissance serait ma thématique. N’est-ce pas?

J’adore grimper mon imposante chevelure au sommet de ma tête, et la couronner telle une véritable sorcière. Je préfère malgré tout une armure violette lors des combats : corsais, pantalon, cape, et tout l’attirail exigeant du sexe féminin.

Messieurs, je vous recommande cet exercice : placez trois dictionnaires dans un sac de patate et attachez-le à votre thorax des deux côtés. Vivez une éternité avec ce poids. Revenez me parler de vos maux de dos par la suite. Merci!





Description psychologique

Est-ce un vestiaire de femmes? Devrons-nous échanger nos tailles de soutien-gorge et parler de nos partenaires sexuels – oh! Est-ce un brin trop érotique à votre goût? Suis-je trop aventureuse selon vos standards? Votre normalité écrasante se révèle être d’un ennui épouvantable. Car la normalité est vulgaire à mes yeux, même embarrassante. J’ai honte pour chacun d’entre vous. D’accord, je vais rendre mes termes plus simples : la banalité ne m’a jamais apporté aucun intérêt. Narcisse est tombé dans le lac en regardant son reflet; cela pourrait être l’un de mes traits, de mes avantages plutôt. Une force inépuisable d’amour-propre. Je suis le centre de mon petit univers, sauf s’il s’agit de ma très chère fille adorée. L’amour maternel vous trucidera si vous touchez à un cheveu de ma petite Lyta. Et non, l’autre Hippolyta, j’ai toujours prévu de la tuer- un jour, éventuellement. Avant de retourner en enfer purger une autre peine.

Autrement, je fais partie de la catégorie des manipulateurs, égoïstes, narcissiques. Croyez-moi, la méchanceté s’explique. Je suis d’une jalousie sans précédent en raison d’un grand manque de confiance en soi et d’autres problèmes psychologiques, évidemment. Mon opiniâtreté est surprenante, faisant fuir autrui à des kilomètres et à des univers à la ronde. Mes tendances sont saupoudrées d’une humeur labile, de clivage et d’une tendance à utiliser ma magie pour régler tous mes problèmes. Entre autres, vouer une haine immortelle à une princesse des Amazones vêtue en drapeau des États-Unis. Elle est impossible à vaincre, et son impulsivité à sauter aux conclusions m’a toujours

Déçue. La personnalité de Donna Milton s’est retirée complètement pendant des années dans mon profil psychologique. Lors de la rupture de cette amitié fantastique entre deux femmes – même si Milton n’était qu’un simple reflet de la nature de Cassandra Colchis- Diana s’est empressé de régler mon cas à coups de poings sanglants et de lasso doré entrecoupé d’une belle jambette. Mon affection pour elle fut transformée en complète et pure horreur, et vint alimenter la haine infernale, immortelle d’Hécate. Elle vit en mon for intérieur, jetant un voile de sorcellerie sur les sentiments qui m’ont autrefois habitée en tant que joli brebis égarée. L’apathie se jette sur ma personne à ses heures au cœur de toutes ces aventures délicieuses composées de fourberies machiavéliques. Bien malgré moi, j’ai appris à ne connaître le bonheur que dans l’infortune d’autrui. Jugée en un tour de main sans le bénéfice du doute, le monde entier peut brûler dans la détresse qu’inspire mon passage.
Je serai heureuse sur mon île, Aeaea. Avec ma très chère Lyta.

Lasse de ce cercle vicieux d’échecs et de vengeance, ma fille m’a jeté un sort terrible – mais efficace pour me donner une nouvelle personnalité qui lui convient davantage et qui ne parle pas jour et nuit de crucifier la princesse des Amazones. Angélique Champagne : une mère exemplaire, un être respirant la joie, le perfectionnisme et l’humour sarcastique. Sa seule priorité est d’offrir une éducation et un parcours vertueux à sa seule et unique descendance. Petit détail, Arès nommé Arpès Certes une haine sans précédent est toujours vouée envers le sexe opposé : une misandre, n’est-ce pas le mot exact? Je ne peux pas échapper à ma divine protégée. De plus, avec le sang bouillant d’Arès dans ses veines, elle manque de me faire rôtir au petit-déjeuner si je ne me suis pas levée en premier. Je n’ose même plus vous en parler tellement elle me fait peur.





Histoire

Versions : Internet. Comics. Honestly, my inspiration went nuts reading this!


Cher Wonder Woman,
Voici une marque d’amitié, et mon histoire en annexe. Tu en seras la seule et unique lectrice. Je n’ai aucun désir de continuer notre amitié. Hécate refuse cette faiblesse. Mon amie, je t’ai aimé de toutes mes forces. Tu m’as sauvé des griffes d’Arès. Tu as permis à Lyta de vivre et de créer le bonheur dans ma vie. Hécate refuse cette faiblesse. Je meurs de haine à nouveau. Hécate refuse cette faiblesse.
Je vis de sa haine.
Au revoir,
Diana.
Cassandra Colchis, Donna Milton, Circe.

-----
« CIRCE!!!…Dis-moi comment tu l’as tué! »

Le poing de Diana frappa mon front une fois de plus, une fois de trop. La chair scinda sur mon crâne, je le senti se rompre avec délice. La malice s’en échappa de même que mes idéaux et ma raison d’être. Je plissai mes paupières dans l’espoir de deviner ce qu’elle désirait de cet affrontement sans prémisse, sans prologue. J’étais une vilaine, et je méritais mon sort. N’est-ce pas? Tout ce que je suis n’est que le résultat de mes mauvais choix. Je suis responsable de mes actes. Qu’en est-il de moi, de mon âme et de mes sentiments? Je ne ressens plus que la vengeance immortelle et le désir de lyncher chaque être vivant… N’est-ce pas? Que nous discutions de crème glacée ou de meurtre, quelle fut la différence? Je n’étais qu’une méchante de plus à ses yeux soi-disant justiciers. Je n’étais qu’un navet restant dans une assiette, et le vilain petit canard de son carnet d’adresse. Inépuisable, ma haine mua mes traits sous une forme maléfique. Un sourire niais d’une perfection auto satisfaisante me convainquait déjà : je n’étais pas une référence pour ces questionnements par rapport à la quête intérieure. Je n’étais plus rien.

« Parle. Ou tu retournes à Tartar sans le moindre souci! Tu ne feras plus jamais de mal tant que je serai vivante. Ta magie reflète ta nature jalouse et faible! Tu écrases les autres pour t’élever! Tu resteras insignifiante! »

Parle, Diana. Parle. Parle…Je t’en prie. Qualifie chaque partie de ma personne sans même avoir connu le début, le milieu ou la fin. Descendance, devrais-je dire. Je ne suis rien de Circe, et il ne reste plus aucune fibre de Cassandra ou de Donna. Tout ce qui subsiste est la vengeance d’Hécate. Ses trois visages prônent sur mon âme; la divise d’une telle force qu’aucun être vivant ne pourra me rassembler à nouveau. Tes poings s’arrêtent, et une question file de mes lèvres sans mon approbation. Je t’ai demandé si tu m’aimais…si tu me considérais une ennemie digne de ce nom… pourquoi tu attendais pour mettre fin à mes jours… Ton absence de réponse me déçoit, me laisse avide de savoir ce que tu penses de notre relation qui traverse les âges. Mon sang m’entoure et remplit mon ombre. Tu t’éloignes, les yeux haineux qui découvrent une limite à ne pas franchir. Belle, tu resplendis chaque jour avec la droiture de ta mère. Je pourrais t’adresser mille lettres d’amour, ma chère Némésis. Notre guerre ne connaîtra pas de fin. Tu aurais dû accepter le cadeau d’Hécate, car ma culpabilité égale la longévité de l’éternité.
---
Courir, courir, courir le plus loin possible de tout cet émoi, jusqu’au bout de la colline. La fuite était ma première possibilité, la seconde de tomber dans les chutes. Je ne pouvais plus vivre dans ce monde de parures, de faux-semblants, de faibles de Raison d’Être. Ils étaient tous inférieurs de ne pas croire ma vérité, aussi tranchante soit-elle. Mes pieds frappaient les pierres avec ardeur en cherchant une voie de sortie. Mais, leur piège avait déjà refermé ses ailes sur ma personne. Des ombres planaient autour de moi. J’étais cernée, faible et épuisée.

« Cassandra Colchis, princesse de Colchis! Vous marierez le roi Altor d’Aeaea. Vous ne pouvez plus fuir! »



Ils avaient raison : mes deux options, collaborer ou périr. Je voulus me jeter dans les chutes de la cité, noyer cette prison de vie au sein de la liberté. Non, deux soldats prirent mes chevilles pour me traîner parterre dans la boue. Les jupes relevées, je criai de rage et de honte. Des menaces de mort fusèrent avant celles de torture. Je refuserai cette union jusqu’à mon dernier jour. Hélas, mon père m’enchaîna à un boulet pour me traîner jusqu’à l’autel. Mon mariage fut expéditif, et mes noces ne me demandèrent jamais mon consentement. Les femmes, n’étions-nous pas des propriétés à vendre? Mon père offrit des trésors rares à mon époux avec la promesse d’une descendance savante et florissante.

Mon apprentissage de la magie devint un tabou auquel je ne devais plus jamais faire référence. Mais, je devais me battre. C’était plus fort que moi. J’étais un être vivant, une princesse fière qui ne voulait que sa liberté d’être et d’aimer. Je portais déjà mon premier enfant. Mes mains aiguisaient la lame d’un sabre, tandis que je récitais une incantation longue et fastidieuse. Le courage et la force devaient m’aider dans ma quête d’absolution, si ce n’était pas de fabuler sur ma libération.

Au sommet de la colline, Altor récitait avec un général et un philosophe. Deux soldats gardaient leurs ombres, mais leurs yeux étaient occupés par le plan végétal qui constituait un champ de bataille. Ils parlaient de stratégie pour contrer les Romains. Lorsque j’arrivai au milieu de leur rencontre, je plantai la lame dans la pierre et scandai d’une voix torrentielle :



« Je romps notre mariage, Altor. Tu n’es qu’une vermine qui nuit à mon règne. Tu es trop FAIBLE! Tu ne mérites pas notre union! Si tu poursuis dans cette voie, tu rencontreras la mort! »


Mon cher époux m’offrit une gifle, et un coup à l’estomac qui me causa un déchirement des plus puissants. Toutefois, ma menace de mort ressuscita la misogynie de tous les mâles présents. Décrire les scènes suivantes, c’est impossible… Je n’étais plus qu’un amas de chair; une poupée inerte, frappée de toute part, décimée de toute intimité et oubliée de son entourage. Pour trois mois, mon ventre prit de l’ampleur pendant que la chaîne à mon pied droit me laissait voguer entre un pot de chambre, le bain et le lit. Les ecchymoses guérirent lentement, me rappelant mes erreurs quant à mon début de guerrière. Oui, je devais me battre pour rompre cette union indésirable et tuer mon mari malgré l’objection du peuple. Ma liberté de choix était primordiale. Altor revint me torturer lors de mon emprisonnement, m’humilier avec plusieurs serviteurs lorsque l’action lui susurrait une telle imagination. Me raser la tête lui sembla une nécessité. Être chauve pour une femelle, n’était-ce pas une sorte de renaissance? J’étais morte. Ma personne exsudait la putréfaction et le renoncement. La nuit dernière, je pus cacher une dague sous la paille qui me servait de lit. Lors de la prochaine lune, nous devions rejoindre l’île d’Aeaea.

J’entrevis l’ombre d’Altor par la porte d’entrée. Il embrassa ma main bleutée, me souhaita des prières de guérison et de liberté. Pourtant, en flattant mes boucles blondes, il remarqua une coupure à mon cou : un début de suicide non achevé. Inquiet, mon époux commença à m’enlacer doucement et à susurrer des mots de tendresse. Jouant l’inanimée, la colère mena mes gestes. Ma main gauche, jusqu’ici dissimulée dans la botte de foin, se révéla sanguinaire et vengeresse. Bien assez tôt, Altor gisait inerte sur ma personne : la mort l’avait cueilli, l’enfer lui souhaitait la bienvenue. Je pus prendre ses clés, et me dissimuler sous sa cape afin de m’échapper. Utilisant un sort assez faible qui exigea le restant de mes forces, j’ensorcelai les gardes pour les convaincre que nos ébats sans consentement se produisaient de nouveau. Vite, je filai entre les couloirs pour quitter la prison de Colchide. La lumière du soleil me frappa d’une telle force que j’en ressentis des frémissements. Le sang frais sur mes vêtements décimés par la vermine coula sur mes cuisses violacées. Ce fut à cet instant qu’un soldat frappa mon dos violemment : je sentis une déchirure au bas-ventre. Le fruit de ma misère tombait par lui-même.

La fureur qui coulait dans mes veines se déferla sur lui, ce pauvre homme qui se trouva jeté au sol contre la boue. Ma première idée fut de m’enquérir de son état, mais je devais fuir. Le sang colorait mon corps, mais rien ne pouvait me retenir. Je devais quitter la Colchide. Toutefois, lors de ma fuite, la garde me retrouva et m’emmena devant ma famille. Malgré un discours enflammé sur la faiblesse de mon mari qui justifiait son meurtre, mes parents m’exilèrent sur l’île d’Aeaea. Rien ne put les convaincre de la force de leur fille unique, de son désir de promouvoir le respect des femmes dans l’union maritale, d’accéder à l’égalité entre les deux sexes. De mes mots à mes larmes, je ne connus que la déception vis-à-vis de mon propre sang. Jusqu’à nos jours, ma seule référence à cette histoire est la présence d’un mari faible qui a nui à ma prospérité avant d’être exterminé. Voilà ce qu’il y a à retenir, pauvres curieux qui osent ouvrir cette fichue bande dessinées dans la libraire internationale de la ville de New York! Mon identité arrive sous peu, FAIBLES MORTELS QUE VOUS ÊTES!

En exil pour mes crimes, veuve meurtrière et fière, j’emmenai les meilleurs écoliers pour m’enseigner la magie. J’accumulai des sorts et des incantations, j’accumulai assez pour satisfaire ma soif de vengeance. Mes cousines, les sirènes, m’offrirent leur compagnie pendant ces longues journées d’études… Leurs chants mortels causèrent de nombreux naufrages dont je me délectais : des hommes fous et noyés en perte de leur masculinité. Quoi de mieux pour guérir mon orgueil effrité. Malgré mes efforts, ma magie n’était pas assez puissante. Ce n’était pas assez pour vaincre la Colchide et guérir mon honneur des dommages causés à ma personne. Lorsque Scyenna vint, une Égyptienne magicienne éloquente et surdouée, me dévoiler un rituel pour invoquer une déesse occulte, Hécate; j’en développai une obsession viscérale. Notre rencontre changea mon destin à tout jamais.
Du miroir oublié d’un roi des eaux du Sud, une présence anormale y jaillit. Une musique phénoménale, à la fois semblable à celle de la harpe et des vagues sur la berge d’Aeaea commença à résonner dans nos tympans. Mes deux servantes tombèrent à genoux, soumises à une volonté surpuissante, splendide. Je vis une bête mythologique, autant féminine qu’animale se former en des lueurs violacées et phosphorescentes sous mes propres yeux.

Les flammes que mes mains tremblantes tenaient vacillèrent, déposèrent dans l’urne des cendres de mon premier défunt mari des flammes virulentes qui devinrent pourpres sous la magie de la grande Hécate. Je rampai sur le sable fin de mon île…suppliai la grande déesse de la magie d’accepter ma douleur et de la transformer. Peu importait le résultat. Seule la légende de mon nom comptait. Une vraie chimère répondit à mes prières : sous une forme grotesque de plusieurs mammifères et d’Animaux de diverses espèces, Hécate s’incarna sous mes yeux. Ses trois têtes aux paroles différentes m’offrirent des opportunités. Elle m’offrit le bien, le chaos ou le mal. Mon choix fut celui du chaos : mon parcours devint un pèlerinage. Les légendes représentaient une partie infime de ma renaissance. La main à dix-sept doigts, autant écaillés que poilus, parcourut ma chevelure folle et courte d’un seul trait. Là où mes cheveux blonds jaillissaient naquit une crinière rousse et avare de pouvoir. Je sentis des boucles de feu lacérer mon dos lorsque ma marche débuta. Mon voyage intérieur commençait. En effet, à l’intérieur des prochains mois, je devins Circé.

Mon enveloppe charnelle renonça à l’identité de Cassandra Colchis – entièrement. Sous la promesse de l’immortalité, de la beauté éternelle et du pouvoir divin, mon âme humaine accepta sa Fin. Doucement, longuement, Hécate étira mon essence pour l’annihiler. Seules quelques pièces de Cassandra s’éveillent parfois en mon for intérieur, mais elles sont inutiles. La magie d’Hécate habita chaque fibre de mon être au point de rendre mon vaisseau différent, c’est-à-dire de lui donner des capacités incroyables. De tous ses croyants, Hécate chuchota à mon oreille pendant des jours entiers une vengeance phénoménale. Je devins son instrument, son outil; elle devint ma muse, ma maîtresse, ma patronne. Lorsque je rampai à la fin de ma quête initiatique, le sable commença à disparaître sous mes mains tremblantes. Je disparus pour réapparaître devant le miroir d’Hécate. Je vis alors la silhouette d’une déesse magnifique se fracasser. Je sus à partir de cet instant que l’âme de la princesse de Colchide avait cessé de parcourir cette dimension. Ni en enfer, ni au paradis : mon humanité s’était déconstruite pour accueillir la Fin. C’est alors que je vis mes yeux couleur du ciel se teinter des eaux de l’océan, de celles des horizons…Un bleu si profond qu’il était innommé se révéla dans mon propre reflet – une couleur que je ne connaissais pas. La silhouette d’Hécate disparut. J’incarnai sa Vengeance Éternelle contre les dieux grecs à partir de cette seconde. Seulement une prophétie me lia à un destin incertain : Au moment de la mort et de la naissance de la sorcière, Hécate de son nom et de sa volonté, devra récupérer son âme. Je n’y songeai guère, car j’avais enfin reçu le cadeau à la suite du fardeau.


La Colchide fut détruite en une journée. Ma vengeance fut intense, torrentielle. La haine qui m’habitait me fit exterminer toutes les âmes vivantes. Et à l’anéantissement de la dernière lignée de Colchide, Hécate m’offrit le cadeau de transformer les êtres vivants en forme animale. Selon leur âme, leur identité se révélait. Devant cette foulée d’animaux loufoques, je leur offris un sourire qui ne ressemblait pas à celui de la princesse de Colchide. Seule une ombre de terreur s’en révéla selon mon reflet au cœur d’une flaque d’eau. Je ne sentais déjà plus l’humanité courir dans mes veines…Bientôt, mon nom devint agencé à la terreur et à la cruauté. Ma réputation me précéda rapidement. Je semai le chaos et la destruction pendant trois mille ans sur l’île d’Aeaea.


Au temps de l’âge moderne, Diana Prince fit ses débuts. Son message de paix fut propagé jusqu’aux bords de mon île habitée d’un bestiaire des plus fascinants. De même que je m’amusai à les rebaptiser sous l’espèce des bestiamorphes. Donc, mes cousines les sirènes osèrent me parler de la fameuse Wonder Woman avant le petit déjeuner. Je rejoignis ma chambre des ombres afin de me concentrer. Ce fut à ce moment précis que je songeai à la signification de la déesse Diana. Hécate et Diana étaient toutes les deux des divinités sous le symbole de la lune. La deuxième sorcière de la prophétie venait de révéler son identité. Lors de la mort de la princesse des Amazones de Themyscira ou la mienne, l’âme d’Hécate devrait retourner chez Diana Prince. Je commençai à planifier sa destruction lorsque la possibilité de sa mort puisse déclencher la perte de ma puissance… Cela m’inquiéta, mais ne n’empêcha guère de ruser afin de la capturer vivante lors d’un passage fulgurant en Grèce. Mon idée était de la retourner à l’argile, à la boue qui avait créé son enveloppe charnelle.

Malheureusement, Hermès me provoqua en duel et me détourna de ma première cible. Suite à cet échec terrassant – le premier d’une longue série, mes petites bêtes-, je vouai une haine sans pareil à toutes les Amazones de toutes les dimensions. Mes sombres desseins prirent des proportions gigantesques, mais seule la défaite me fut donnée en retour. J’envisageai des plans pharamineux qui ne donnèrent que d’autre chaos et destruction. Ma nature maléfique était en extase devant ces résultats. Seulement…Quelque chose à l’intérieur de moi clochait. Je ne savais pas ce que c’était. Peut-être mon pied qui tremblait ou bien les cauchemars qui me tenaient éveillés la nuit.


Au cœur de mon hérésie dédiée à Didi (Oui, ce sera le surnom de ma Némésis pour l’éternité et je ne tolérerai aucun écart d’opinion), j’envisageai une Renaissance. Non, mourir ne m’intéressait pas encore! Je construisis un sort redoutable qui permettait de se créer une nouvelle personnalité et une nouvelle apparence. La conséquence la plus dangereuse demeure l’efficacité de ce sort qui possède un risque immense de supprimer la conscience de la personnalité primaire. Donc, la personnalité créée par le sort prend le contrôle en quelque sorte. Si j’avais su que Lyta abuserait de mon grimoire, j’aurais mieux caché mon jardin secret! Je m’égare, passons. C’est alors que j’inventai la superbe Donna Milton : une mortelle. Une avocate passionnée par les justiciers qui travailla pour le cabinet de Monsieur Buchanan. La passion pour Didi devint une obsession qui lui valut un petit fragment d’amitié.
Cependant, Donna a copulé avec son patron, Monsieur Buchanan. C’était une erreur de débutante, car il s’agissait du dieu Arès - aussi déguisé en mortel au même moment. Cela ne valait même pas l’adrénaline. Après trois minutes, nous étions chacun dans nos bureaux respectifs. Lorsque Donna lui annonça sa grossesse, il lui tira dessus. Quel homme expéditif, c’était sa seule qualité. Didi sauva la vie de future maman Milton. Et leur amitié devint officielle lorsqu’elle composa une blague foireuse sur la bonne fortune des Amazones avec les hommes. Lorsque l’identité du dieu de la guerre refit surface, le surnom d’Arpès lui fut dédié : en effet, Donna avait attrapé de l’herpès buccal à la suite de leurs rapports. Il lui arriva d’être son avocate quelques fois, mais rien d’exceptionnel.


Ma grossesse devint ma Raison d’Être. Ma petite Lyta devint mon Bonheur. Je me fiche de la ponctuation, car ma fille mérite le monde à ses pieds. Mon amour pour elle est sans limites. Je deviendrais folle sans la trouver dans son berceau au petit matin notre chat à ses côtés. Oui, j’ai un chat! Il n’est pas un produit de ma magie! Tremblez, mortels, devant votre jugement inefficace! Évidemment, ma supercherie ne dura pas éternellement. Lors d’un affrontement entre Le Magicien Blanc et l’Amazone Artemis, la princesse vêtue de rouge et de bleu a décelé ma véritable identité. Mes pouvoirs se sont tranquillement éveillés avant de me redonner ma personnalité maléfique.

Or, mon amour maternel continuait de flamboyer – pour l’Éternité. Hécate combattit mes sentiments les plus profonds avec acharnement…Certes l’intensité de mon affection pour la chair de ma chair ne cessa jamais de croître. Je la nommai Hippolyta, connue de son surnom Lyta en hommage à la mère de Wonder Woman. Lorsque Donna annonça la nouvelle à Arpès, il lui tira une balle dessus. Didi sauva nos deux vies. J’aimerais dire que je lui voue une haine sans équivoque, mais avoir protégé le plus grand trésor de ma vie lui donne de nouvelles couleurs. Hélas, c’est une histoire qui déroge de la première. Je ne souhaite plus l’explorer. Les adieux de Donna Milton me déchirent encore le cœur, mais Hécate a eu raison de toute bonté en moi.


Après, ce n’est que de la déception : d’autres complots pour conquérir le monde entier qui se terminèrent en défaite. Bien que j’aie réussi à voler une chanson de la chauve-souris : d’ailleurs, Zatanna et moi avons pleuré à l’écoute de cette beauté. Quel dommage que ma magie l’ait volé pour l’Éternité! Imaginez à présent un rire machiavélique et séduisant, je vous en prie. Poursuivons. Ma guerre contre ma Némésis a duré une éternité. J’ai utilisé plusieurs fourberies afin de la vaincre, mais le destin m’a toujours réservé une place en prison ou en enfer. Suite à une énième défaite contre Didi, je lui confessai que ma haine dépassait la raison de la prophétie au-dessus de nos têtes. Sa vision optimiste du monde, son message paix me puaient au nez. Je vois l’hypocrisie de l’humanité, et l’impossibilité d’un futur lumineux. Il faut cesser de rêver.


Les Amazones de Themyscira osèrent même enlever ma fille pour l’élever pendant quelques années. Être séparé d’elle me brisa le cœur davantage que tous ces millénaires de solitude sur mon île. Étant dans une prison de Moly, je ne pouvais pas m’enfuir. Certes je finis par trouver une occasion pour l’évasion : l’attaque des gorgones sur l’île plongea les Amazones dans une guerre terrible. Ce fut pendant cet épisode fatidique qu’Arpès vint enlever Lyta, mon adorable fille. L’impossible se produisit. Ma chérie commença à s’attacher, à ressentir de l’amour pour son père. Qu’il soit maudit…En conclusion, nous avons eu la garde partagée pendant quelques mois. Je laissai ma fille découvrir la véritable nature de son père par elle-même…


Il y a encore beaucoup d’aventures…Je m’en rappelle…Ou bien je les ai oubliées parmi tant d’autres. Or, seule ma petite fille me revient en tête. Lyta revenaient vers moi la semaine suivante. Elle pleurait en me racontant les sévices que son père infligeait à ses sujets et à ses ennemis. Ma fille tomba à genoux, tira ma robe de satin entre ses mains tremblantes. Il avait tué sauvagement un groupe d’Amazones…devant elle, devant ma Lyta. Notre croisade contre ces dernières ne méritait pas de traumatiser notre enfant. Une querelle éclata entre nous. Ses reproches commencèrent par la haine d’Hécate, de ma Raison d’Être de vouloir exterminer les amazones fut lancé sur le jeu. Me suppliant de renoncer à ces millénaires de complots et de combats, ses larmes ne font qu’augmenter d’une minute à la suivante. Je l’enlaçai. À cet instant, mon grimoire s’illumina dans la pièce adjacente. Les pages dévoilèrent un sort : celui qui permet de se créer une nouvelle personnalité. Absorbée dans l’acte de consoler ma jeune fille, je ne remarquai pas son idée folle. Bientôt, elle s’était jetée vers mon grimoire afin d’en lire le contenu.


À partir de l’heure suivante, j’étais devenue une autre personne : Angélique Champagne. L’esprit de Lyta a décidé que je deviendrais une mère exemplaire. La conquête du monde entier ou l’anéantissement des Amazones n’étaient plus ma tasse de thé : seule la maternité comptait. En vérité, je me devais d’être une mère exemplaire. Avec Lyta, nous avons lancé des boules de neige, décimé des forts hivernaux, tressé nos cheveux, fait des listes de nos amoureux et de nos occupations, cuisiné des gâteaux au chocolat et dressés d’une décoration compliquée de gâteaux d’anniversaire.


Le temps passe et passe…J’essaie de me souvenir davantage, mais bien assez tôt…Je ne vois plus qu’un grand vide…

Rien.


***

« Lyta, accompagne-moi aux Enfers… », dit Hadès à sa douce progéniture avant de repousser le corps de Circe sur le côté. « Père, laissez ma mère en paix… Elle ne se souviendra plus de rien… », et son corps d’adolescente se jeta sur celui de Circe en fixant Arès des yeux. La main droite de la sorcière millénaire tomba sur la droite en délaissant ses écrits. Le pot d'encre rouge tomba à son tour et imprima le papier de leur sort. « Je n’ai aucun souci pour ta mère… Elle survivra. » L’adolescente à la peau basanée et au regard bleutée foudroya son paternel de reproches avant de s’élancer vers sa mère. Elle se précipita à sa portée, la prit dans ses bras et soupira de joie. Pour une dernière fois, Lyta embrassa sa mère avant de disparaître. Arès disparut en compagnie de sa fille, et jura une vengeance sans précédent à la sorcière Circe.

C'est alors que la sorcière s'éveilla par un lever de soleil glacé. Elle rassembla un haut et un bas avant de vaquer dans ce monde nouveau, rempli de métal et de fausses promesses. Elle essaya de se souvenir de son nom, de ses origines, mais rencontra des barrières impossibles.




Famille : Hippolyta, de son surnom Lyta, ma seule fille adorée. Arpès, oh pardon Arès, est son père. Il m’a tiré dessus quand je lui annoncé ma grossesse, donc nous sommes en mauvais termes.

Alliés: Être maléfique est suffisant! Je n’ai besoin de personne! Sauf Lyta, mon étoile filante. Hécate, ma déesse patronne. Certes j’ai déjà eu beaucoup d’âmes qui croyaient en ma personne telle un culte : mes chers bestimorphes, mes amants lorsqu’ils sont ensorcelés, moi-même et mon adorable fille. SI VOUS LA MENACEZ, JE VAIS VOUS TRANCHER LA TÊTE!!!

Ennemis: Tout le monde! Pensez-vous séduire ma confiance si facilement? Pour commencer, WonderWoman et toute sa troupe de fanfarons en bas de nylon… TOUTES LES AMAZONES DE TOUTES LES DIMENSIONS! ET TOUS LES HOMMES DE TOUTES LES DIMENSIONS! Rien que ça, voilà.




Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations


Pouvoirs :
Immortalité : Fille d’un titan, elle a la garantie d’une beauté immortelle. Mais, la magie d’Hécate en serait la cause aussi. L’histoire n’en est pas des plus certaines.

Magie occulte d’Hécate : Métamorphose animale projective : Transformer les objets et les humains en animaux. C’est une forme mi-animale, mi-humaine surnommé bestiamorphes. Sous cette forme, la volonté de Circé domine celles de ses sujets. Leur état psychologique devient inoffensif : comme s’il était influencé par des sédatifs.

Transformation de la matière : Modifier la forme des êtres vivants ou des objets selon la nouvelle apparence qu’elle désire.

Altération de la réalité : Manipuler la réalité jusqu’à un certain degré.

Contrôle mental : Contrôler la volonté des êtres mortels en leur insufflant la sienne par la communication verbale.

Explosion magique : En rassemblant la magie présente dans plusieurs chakras, Circe peut déclencher sa magie telle une bombe. L’effet sera une explosion composée de magie.
Bouclier magique : La capacité de solidifier des barrières physiques d’énergie magique. Elles ont une résistance et une durabilité accrues.

Clairvoyance : Pouvoir au potentiel limité. Circe peut détecter les visiteurs présents sur son île. De plus, elle peut identifier la présence des autres immortels présents autour d’elle – même si ces derniers sont invisibles.

Illusions : Capable de générer des illusions selon sa volonté. Leur apparence authentique est souvent redoutable.

Invisibilité : Semblable à l’illusion, mais s’identifie davantage à une sorte de camouflage.

Téléportation : La voie de sortie la plus empruntée par la sorcière millénaire demeure ce pouvoir. Se déplacer d’un point à un autre par la simple pensée et sa magie lui demande peu d’énergie. Circe peut également se déplacer d’une dimension à l’autre en se téléportant via les énergies cosmiques. Par exemple, aller de la Terre à l’Olympe ou en Enfer.



Capacités : Charisme, séduction, alchimie.

Équipement : Grimoire, chaudron, poêlon et spatules.

Relations : Please, help me.




Faiblesses


Hippolyta Champagne : La principale faiblesse de Circe demeure son amour inconditionnel pour sa fille Lyta. L’opinion de sa fille unique influence de façon définitive le dénouement de ses aventures. Menacer la sécurité ou la vie de sa fille place aussi la sorcière dans un état vulnérable et chétif.

Schizophrénie : Posséder plusieurs personnalités peut être grandement défavorable lors d’un combat : Présentement, cet état est supplanté par une amnésie partielle.

Moly : C’est une herbe magique qui permet de contrecarrer la magie occulte. En posséder en grande quantité permet de construire une prison pour y enfermer la sorcière divine.
Immunité des Immortels : Les autres immortels (Diana Prince, Arpès et autres dieux grecs etc.) possèdent une immunité à la magie occulte. Les sorts basiques ne fonctionnent pas. Il est nécessaire d’utiliser d’autres stratégies.





Hors-jeu

Présentation personnelle : Je m’appelle Rachelle. J’aime les BD et les RPG. Je suis née dans une famille anglophone, mais je pratique le français depuis mon plus jeune âge. Si quoi que ce soit est à modifier ou constitue un sujet déplaisant, je me ferai un plaisir de le modifier selon votre volonté. Ma seule requête est la politesse; oui, j'ai eu beaucoup de mauvaises expériences avec les RPG français. Un dernier mot : Mister Miracle, vous avez perdu, signé Kara. *Avatar en recherche, car toutes les images de Circé m'inspirent la constipation ou l'érotisme.*

Disponibilités et rythme de réponse : Tous les jours si je suis vivante. De temps en temps si la maladie m’emporte. Plus jamais si je suis enterrée.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Mythologie grecque + DC Comics = I’m all in!

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ?
Oui, et oui. Mais, s’il y a un code, je ne l’ai pas vu. [/i]

Comment êtes-vous venu ici ? Zatanna Zatara en première cause, Mister Miracle en deuxième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13077
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 8:42
Quel plaisir de te retrouver ici ! Very Happy
Même si je serais presque jaloux d'être cité après Miss Zatara...

J'ai découvert et lu avec plaisir ta fiche ; qui est très agréable, autant que très complète.
Nulle remarque ne me vient, hormis que tu as ta première validation, et je suis très honoré de te la donner. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 06/05/2018
Messages : 388
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Situation : Tuée par le général Zod son fantôme erre sur la Terre en recherche d'un nouveau corps pour se régénérer
Localisations : Âme errante

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 9:10
Bienvenue Pouce levé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1298
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 10:12
Coucou et bienvenue sur le forum ^^

Oh un personnage mythologique j'aime mignon Belle fiche agréable à lire et complète, on voit que tu as bien travaillé dessus. Je n'ai rien à rajouter par rapport à ce qu'à dit mon collègue ci-dessus, et je te donne donc ta seconde validation
Allez va voir si tu peux pas transformer un vilain ou deux en cochon Laughing
Sors


❦Circe's Doomsday❦  Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13077
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 10:32
Tu peux donc désormais parcourir le forum à ta guise avec ce nouveau compte. Nous te conseillons de créer une fiche RP afin de ranger toutes tes aventures. Si tu ne trouves pas tout de suite de partenaires avec qui jouer, tu peux faire une demande de RP. Si jamais tu venais à t'absenter, si tu souhaite nous quitter ou simplement changer de personnage signale-le nous dans ce sujet, ce serait sympa de ta part.

Je t'invite chaleureusement à jeter un œil à nos équipes, et si tu le souhaites tu peux venir jouer et partager avec nous dans l'aire de jeux.

Je te souhaite de la part de toute l'équipe de DC Earth d'agréables moments sur le forum avec ce personnage qui, je l'espère, te donnera entière satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 26/12/2017
Messages : 400
DC : M'gann M'orzz & Manhunter & Mary Marvel
Situation : Dirigeante tyrannique et misandre de Venturia, ancienne citée Atlante non submergée située sous Terre (Skartaris). Ennemie de Wonder Woman et d'Aquaman, elle formotait une nouvelle guerre contre ce dernier en rassemblant des alliés jusqu'à sa perte de son précieux Trident d'Or de Poséidon et la destruction de Poséidonis par Darkseid, captale Atlante que convoitait la Reine. Désarmée, désoeuvrée Clea se retrouve également expulsée de Venturia, repris par sa fille Ptra et sans alliées, la Villainy Inc, son équipe de vilaines, dissoute. Elle rejoint alors la Secret Society of Evil.
Localisations : QG de la SSE
Groupes : Anciennement Villainy Inc. Actuellement SSE.
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 11:09
You hate men, you want increase their suffering ? I'm here !

Par contre, un conseil, tue ta fille avant qu'elle ne te tue.

Bienvenue !

PS : Si besoin, il y a pas mal d'images sur Comicvine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5446-queen-clea-la-perversion-de-la-philosophie-de-william-moulton-marston#74937
Inscription : 30/12/2018
Messages : 258
Situation : C’est officiel. Oswald Chesterfield Cobblepot est désormais candidat aux municiples de Gotham. Mais le choix reste vôtre. Qui aura l’honneur d’être élu à la plus haute fonction de cette ville qui a tant pris à ses habitants ? Oswald Cobblepot ou Jack Napier, anciennement connu sous le nom du Joker...
Localisations : L'Iceberg Lounge

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 12:18
Bienvenue très chère !

Au plaisir de ne jamais vous rencontrer, par peur de devenir un véritable Pingouin eheh

Néanmoins la boutique est ouverte pour tout le monde, donc si tu as besoin d'armes (même si j'en doute mdr ) ou d'informations, sache que tu es la bienvenue ! Very Happy

Cordialement,
Oswald Chesterfield Cobblepot


❦Circe's Doomsday❦  Iwqoze10

"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/12/2018
Messages : 61
DC : Iron Man :)
Situation : Blessée dans son âme (et dans son ego) par l'Épouvantail et prête à agir pour l'arrêter
Localisations : Là où on a besoin d'elle
Justice League
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 12:44
Je n'ai qu'une chose à dire :

Épouse moi.




She's mad but she's magic. There's no lie in her fire.I hear the birds on the summer breeze, I drive fast, I am alone in the night. Been tryin' hard not to get into trouble, but I've got a war in my mind. So, I just ride. I just ride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/12/2018
Messages : 201
DC : Black Adam
Situation : Membre de la SSE
Localisations : L'Océan
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 14:53
Bienvenue à toi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 16/04/2017
Messages : 415
DC : Conner Kent.
Localisations : Tapi dans l'ombre.
Secret Society
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 18 Fév 2019 - 18:39
Bienvenue et bon jeu !


Human beings are a disease, a cancer of this planet.
❦Circe's Doomsday❦  1518291291-ras-signature
You are a plague, and we are the cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5606-ra-s-al-ghul-memoires-d-un-immortel http://dc-earth.fra.co/t5571-ra-s-al-ghul-and-he-who-was-dead-came-forth
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 10:15
Bienvenue Circe bon rp par ici avec la sorcière Very Happy C'est cool on a une adepte de la magie qui fera pas de feux d'artifices à la Disney !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 30/12/2018
Messages : 258
Situation : C’est officiel. Oswald Chesterfield Cobblepot est désormais candidat aux municiples de Gotham. Mais le choix reste vôtre. Qui aura l’honneur d’être élu à la plus haute fonction de cette ville qui a tant pris à ses habitants ? Oswald Cobblepot ou Jack Napier, anciennement connu sous le nom du Joker...
Localisations : L'Iceberg Lounge

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 10:38
Big Barda a écrit:
Bienvenue Circe bon rp par ici avec la sorcière Very Happy C'est cool on a une adepte de la magie qui fera pas de feux d'artifices à la Disney !

Et c’est un coup dur pour Zatanna mdr


❦Circe's Doomsday❦  Iwqoze10

"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/12/2018
Messages : 61
DC : Iron Man :)
Situation : Blessée dans son âme (et dans son ego) par l'Épouvantail et prête à agir pour l'arrêter
Localisations : Là où on a besoin d'elle
Justice League
❦Circe's Doomsday❦  386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 19 Fév 2019 - 13:51
*part pleurer sur l'épaule d'Oswald*




She's mad but she's magic. There's no lie in her fire.I hear the birds on the summer breeze, I drive fast, I am alone in the night. Been tryin' hard not to get into trouble, but I've got a war in my mind. So, I just ride. I just ride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/02/2019
Messages : 42
Localisations : Aeaea

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 20 Fév 2019 - 1:07
Merci pour votre accueil chaleureux mignon
P.-s. Zatanna, planifions notre mariage bientôt. It will be a Red Wedding!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

❦Circe's Doomsday❦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Circe scripta - (Linnaeus, 1758)
» Circenita callipyga - (Born, 1778)
» Pour "CIRCE"... sites "débutantes", pour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-