Green Class

Inscription : 14/08/2018
Messages : 43
Situation : Nouveau père, malade d'un cancer et surtout prisonnier en fuite
Localisations : Le bordel : La boite de Pandore
MessagePosté le: Ven 1 Mar 2019 - 17:03
ft. Tim
Green Class



- Ç’te dit de rejoindre notre club ?

La voix fusa dans le gymnase, elle la capta immédiatement. Pas de politesse, aucune forme d’effort pour l’articulation, des prospectus aux fautes d’orthographe élémentaires et pour tous ses éléments tous plus bancals les uns que les autres, elle le trouva stupide. En réalité, il n’y en avait qu’un seul qui comptait vraiment à ses yeux et qui l’avait poussé à s’y approcher : le nom du groupe.

Alors certes, Il n’avait pas meilleur moyen pour faire des rencontres que de rejoindre un club mais elle n’était à l’aise ni en musique ni en sport (sauf si se trémousser sur le dernier boy’s band à la mode, les rebirth, soit considéré comme tel), elle était déjà assez bizarre sans avoir à rajouter le théâtre et elle avait autant de talent en dessin qu’un enfant de maternelle – ou que son père. Un club, ce n’était pas seulement un lieu de lien social, cela pouvait également rapporter quelques points supplémentaires sur la note de fin d’année. Pas qu’elle en avait grand besoin, elle s’en sortait dans la plupart des matières avec brio mais la jeune fille se souvenait avoir passé toute l’année dernière à faire du shopping avec ses ami.es et sa note s’en était fait ressentir. Hors de question de devoir encore une fois nettoyer la fabrique à robot, cela lui avait pratiquement prit tout l’été pour ça et forcément, elle n’avait passé que très peu de temps avec ses ami.es. Elle se fit d’ailleurs la réflexion, elle devrait réessayer de les contacter, cela faisait un moment qu’elle n’avait pas eu de nouvelle. Peut-être qu’elle devrait écouter son père, et avoir un compte twitter. Cela signifierait aussi qu’il en profiterait pour l’espionner. Il était déjà assez sur son dos comme ça.

- J'imagine que c’est pas un club pour se questionner sur son identité sexuelle[*] , fit-elle en observant le gros badge vert avec en son centre, une forme qu’elle ne connaissait que trop bien.
- Très drôle, fit l’adolescent sur un ton étrangement agressif.

Elle observa les t-shirts et les badges en vente sur la table. L’argent allait directement dans les fonds du club, ou bien pour l’université. Evidemment, Lui, ne touchait pas un centime, aucune redevance pour tout ceci. Si elle lui en parlait, c’était sûr, il allait être vert. Elle se mit alors à rire, fière de son jeu de mot. L’adolescent rougit de colère cette fois et Edwine en déduisit qu’il devait être très émotif ou très souvent ennuyé quand au sujet du club.

- Edward Nashton est un génie moderne, c’est le Léonard de Vinci d’son époque ! Tu sais qu’il a fabriqué son premier robot à seulement 6 ans ? Qu’il a révolutionné la robotique dès son second combat contre Batman ? Qu’son système de microtechnologie à été copié par le FBI ? Et qu’il..
- Tu as lu tout ça sur son wikipédia ?

Qu’il mettait à jour régulièrement et Edwine était même presque sûr qu’il avait inventé la plupart des faits.

- Lex Luthor l’a dépassé sur tous les plans et lui, il a vendu sa technologie au FBI. Ce que je veux dire, c’est que de tous les génies de notre époque, tu choisis un de nos criminels mégalomanes, et en plus celui qui s’habille avec du latex vert une fois sur deux ? Alors, non merci, je passe.
- C’est quoi ton problème, la rouquemoute ?!

L’insulte fila et cette fois, Edwine perdit son sourire moqueur. Elle serra les poings, furieuse.

- Moi, j’ai pas de problème. Par contre, tu dois en avoir pas mal pour avoir eu une idée aussi débile que de monter un fan club de l’Homme-mystère. Il n’est pas aussi génial que tu crois. Pourquoi pas du Joker pendant que tu y es ?
- Il était d’jà pris. Attends, c’est qui que tu traites de débile, rou-que-moute ?

Cette fois-ci, il avait bien articulé pour qu’elle saisisse l’insulte, comme découpé au couteau.

- Tes idées, mais si c’est que ça, je peux être plus directe : tu es complètement débile. Toi et tous ces clubs sur les super-vilains.
- Vas-y tu me soules !

Et il lui envoya le contenu de son soda en pleine figure. Elle n’avait pas régi assez vite et le liquide sucré se déversa dans ses longs cheveux roux et hirsutes et tout son chemisier blanc. Elle rugit de colère et si jamais elle avait eu une vague envie de lui arracher les yeux, les rires de l’assemblé la laissèrent désemparé. Elle observa ces élèves qui deviendraient ses nouveaux camarades pour les années à venir. Ces visages inconnus et regroupés et dans la foule, elle reconnut un visage mais elle ne s’y attarda pas comme si le fait de l’avoir reconnu dans de telles circonstances (et pourtant, elle ne le connaissait pas plus que les autres) la mettait au plus mal. Elle l’avait reconnu, elle se souvenait des fiançailles transformés en épidémie. Le sang et les tripes sur le sol et son père qui brillamment avait aidé, par défis et non par charité. Non, il n’était pas si génial, quoi qu’il en dise. Elle n’avait pas vu le Joker cette soirée là, mais son nom était que toutes les bouches. Oui, il était là, ce garçon. Qu’importe, la situation était bien trop foireuse pour entamer des banalités, comme par exemple, ce qu'il faisait à des kilomètres de Gotham City hormis que c'était l'une des meilleurs écoles scientifiques des Etats-Unis, bien sûr.

Elle avait voulu faire bonne impression pour son arrivée, c’était raté. Elle donna un violent coup de Doc Martens à la table pour en faire tomber le contenu avant de s’enfuir dans les vestiaires vides en claquant la porte. La caméra enregistra la scène, silencieusement, contrairement à celui qui avait observé.



[*] Référence au comics "les patients d'Arkham". Warren White lance quelque chose de similaire (on pardonnera ma mémoire) à Edward, portant sa célèbre tenue tandis que le camion les conduisait à l'Asile.
- Le point d'interrogation, c'est pour ton identité sexuelle ?


Green Class Tumblr12

#66cc00


@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 988
DC : Slade Wilson
Situation : En train de tabasser du criminel.
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 6 Mar 2019 - 23:58

« Green Class. »
ft. Edward Nygma
_____Après avoir rendu le costume du Chevalier Noir, Tim avait décidé de repartir à Ivy sans trop se poser de question. Il savait que ses nombreuses absences non justifies et ses tentatives de suivre des cours par correspondance n’ont pas suffit pour valider son année. L’échec est difficile à avaler pour l’adolescent, mais il ne semblait pas décidé à abandonner ses études. Il savait que rien n’allait se passer comme prévu, il s’attendait bien à ce type de scénario et c’est pour cela que Tim ne lâchait pas prise. Il voulait aider, d’une toute autre manière et cela lui tenait à cœur.
Les premiers jours ont été difficile. Le rythme scolaire est épuisant, encore plus pour un retardataire qui a encore beaucoup à prouver pour espérer avoir une deuxième chance et ne pas dépendre de Bruce financièrement parlant.

Les rumeurs circulaient dans le campus sur le retour du riche héritier des Wayne. Malheureusement, avec tout le retard cumulé, l’adolescent sortait très peu de sa chambre, hormis pour sortir son chien qui n’avait toujours pas l’autorisation d’être dans ses lieux. Toutefois, il est beaucoup plus facile d’enfreindre les règles quand on est ami avec l’un des professeurs du campus et Tim faisait preuve d’une grande discrétion pour que son animal de compagnie n’attire pas trop l’attention.
Depuis plusieurs heures, l’adolescent était resté planté sur son bureau en train de résoudre une énième équation. Les exercices n’en finissaient pas et même Floki devenait fou, jouant avec la couette, s’amusant à se créer une cabane et à mettre en bazar un lit qui n’avait pas été fait depuis trois jours.

Tim finit par lâcher son crayon, tournant sa chaise d’un simple coup de pied avant de soupirer. Il avait besoin d’une pause et finit par quitter sa résidence étudiante pour s’infiltrer parmi les étudiants. L’adolescent était resté muet et observateur jusqu’à atteindre le gymnase. Ce dernier fut aux premières loges pour faire face à une scène inédite. Un membre d’un club douteux s’était amusé à jeter son soda sur une jeune rouquine qui n’était pas étrangère aux yeux du fils de Wayne.
Il l’avait déjà croisé auparavant et pas à n’importe quel évènement. Tim l’avait croisé durant la soirée des fiançailles de son père adoptif. Il ne lui avait pas réellement adressé la parole, mais son regard avait été immédiatement interloqué par la couleur vive de ses cheveux. L’adolescent l’avait salué, respectant les règles que lui avait enseigné le majordome du manoir, toujours saluer les jolies demoiselles.

Une fois Edwin partit, Tim se démarqua de la foule pour se rapprocher de l’agresseur de la jeune femme. Son regard était sévère et il connaissait bien l’individu qui était un membre de sa classe. Le fautif avait rapidement reconnu le fils à papa et ne semblait pas le porter dans son cœur. Ça tombait bien, c’était réciproque.

« Qu’est ce que tu fous là, Wayne ? » rétorqua-t-il. S’il avait un autre soda pour le jeter au visage de l’adolescent, il l’aurait fait, mais l’adolescent resta complètement passif face à ces agressions.

« Je t’ai manqué ? Tu n’as pas fini d’entendre parler de moi, crois-moi. »

Le jeune héritier et ne traina pas plus longtemps dans le gymnase. Il finit par se tourner vers le chemin qu’avait emprunté Edwin pour tenter de la rattraper. Malheureusement, cette dernière semblait s’être enfermé dans les vestiaires des filles. L’adolescent s’arrêta juste devant la porte, ne souhaitant pas briser l’intimité d’Edwin. Légèrement gêné, Tim se gratta la nuque en faisant légèrement craqué cette dernière.

« Hey… heuuumm… J’ai vu ce qu’il a fait, il a toujours été une saloperie. » affirma Tim avant de poser l’épaule contre le mur juste à côté de la porte d’entrée. « Je suis Tim Wayne… On s’est croisé aux fiançailles… il y a quelques semaines. On peut dire que tu ne passes pas inaperçu. » Un ange passa, Tim leva les yeux au plafond. « Si tu n’as pas de quoi te changer… Je dois avoir des vieux t-shirts… heum… si tu veux enfin… je veux dire… »

Green Class 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




Green Class Timmy1-55ba900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 14/08/2018
Messages : 43
Situation : Nouveau père, malade d'un cancer et surtout prisonnier en fuite
Localisations : Le bordel : La boite de Pandore
MessagePosté le: Lun 25 Mar 2019 - 12:50
ft. Tim
Green Class


Il lui en avait parlé. Il l’avait mise en garde contre « imbéciles boutonneux beignant dans leurs propres hormones de prédateur et à la cervelle de primate dégénéré ». Il l’avait vécu à son tour et il avait tout fait pour l’en protéger. Elle l’ignorait bien sûr, mais Edwine était mieux protégé que la plupart des filles de son école. Cependant, Edward avait oublié que ce n’était pas le corps qui était le plus touché. Edwine se regarda dans le miroir et essuya du dos de sa main le maquillage désormais sucré. Elle se pencha au-dessus du lavabo et s’aspergea plusieurs fois le visage, les cheveux, le chemisier, les dents résolument serrés. Pourquoi avait-elle senti le besoin d’ouvrir la bouche ? Elle aurait pu laisser passer, mais non, il fallait qu’elle donne son opinion. Elle savait qu’elle avait raison, là n’était pas la question. Edwine se considérait comme quelqu’un de suffisamment éclairé pour savoir faire la différence entre le bien et le mal et son père, aussi génial et aimant soit-il, peut importe combien elle l’aimait, il n’était qu’une caricature de méchant de BD.

- J’ai vu ce qu’il a fait, il a toujours été une saloperie, fit une voix.
- Je suis sûr qu’il n’a pas toujours été comme ça.

On ne pouvait pas admirer son père. Elle était sa fille, elle aimait la mieux placer pour donner un avis sur lui. Elle devait bien reconnaitre toutefois que plus les années passaient, et plus il changeait. Comme quoi, tout le monde peut changer, on n’est pas « toujours comme ça ». Après tout, il n’avait profité de rien pendant les fiançailles, bien au contraire. La voix dans sa tête se présenta comme étant Tim Wayne, et Edwine comprit alors que ce n’était pas vraiment une voix dans sa tête. Elle se redressa. C’était donc un Wayne, et qu’est-ce qu’un Wayne faisait aussi loin de Gotham ? Et qu’est-ce que la fille Nygma faisait si loin aussi du coup ? surement pour les mêmes raisons. Son arrivée la réconfortait, bien qu’elle se soit sentie mal à l’aise du le coup. Quelqu’un avait jugé bon de ne pas la laisser seule. Sa réplique suivante la laissa muette de surprise. Pas inaperçue ? Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Faisait-il mention d’aujourd’hui où du jour des fiançailles ? Qu’est-ce que ça voulait vraiment dire ? L’adolescente ne répondit pas sur le coup et lava sa gêne à l’eau avec force. Si elle avait rejoint un club, c’était pour faire des rencontres ! Enfin, là ce n’en était plus vraiment une, mais qu’importe. Elle se tourna vers la porte. Quoi dire ? Il lui fit alors une proposition. Elle posa brièvement les yeux sur son chemisier, foutu pour la journée. Il lui en fallut pas plus pour se décider. Elle ouvrit la porte en trombe.

- OUI EDWINE MERCI !

Elle écarquilla les yeux une seconde avant de lâcher un petit ricanement, pour se reprendre. Calme, sereine. C’était quoi déjà les exercices de yoga de son père ? Elle ferme les yeux, inspire comme elle le peut et expire quelques réponses, qu’elle espérait plus claires :

- Je veux dire, je m’appelle Edwine. Je suis arrivée il y a pas longtemps ici. J’espère qu’on va pas se souvenir de moi comme « la fille au soda », ça craint un peu.

Elle avait parlé rapidement, dans un seul souffle. C’était toujours étrange de revoir quelqu’un dans un contexte complètement différent.

- Pardon, je suis encore sur les nerfs. Des connards comme ça, il y en a à la pelle à Gotham City et pourtant, on s’habitue jamais vraiment, hein ? Je pensais pas tomber sur des fanclub de « supervilains », aussi loin de chez nous.

Cela faisait du bien de parler à un Gothamithe. Il savait la routine de cette ville louve. Il connaissait les peurs, les horreurs, il savait combien vivre dans une ville comme celle-ci nous changeait. Edwine était persuadé que cette ville allait la changer, d’une meilleure façon. Rencontrer des gens différents, vivre de nouvelles expériences, sans se demander si notre fastfood préféré allait être attaqué par Condiment king. Dans cette ville, au moins, le vice était bien moins apparent. Elle croise les bras contre son thorax, ses cheveux sucrés plaqué en arrière. Elle devait lui dire. Sans doute l’avait-il déjà entendu des milliers de fois mais, elle ne pouvait pas faire comme si rien ne s’était passé.

- Sale moment, ces fiançailles. Fit-elle sur un ton plus bas, un regard portant toute sa clarté sur le drame vécut. Je suis désolée.

Elle avait entraperçut cette Julie, dans les bras de Bruce Wayne. Elle avait lu les tweets, les articles. Cela avait affecté bien du monde cet attentat (il y avait-il un autre mot ?) mais la famille Wayne l’avait vécu plus durement. Il aurait fallu être stupide pour le nier.

- Et je disais oui pour le t-shirt.




Green Class Tumblr12

#66cc00


@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 988
DC : Slade Wilson
Situation : En train de tabasser du criminel.
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 2 Avr 2019 - 17:12

« Green Class. »
ft. Edward Nygma
_____Par politesse, Tim ne s’était pas permit de rentrer dans le vestiaire des femmes. Il s’était contenté de rester à quelques mètres de la porte, collant sa colonne vertébrale contre le mur et croisant les bras tout en essayant de garder un contact avec Edwine. L’adolescent laissa échapper un petit sourire en remarquant qu’elle répondait à ces propositions sans se faire renvoyer ou presque. Pendant de longues secondes, le silence régna de nouveau. L’adolescent hésita à quitter les lieux et laisser Edwine, lui qui était resté planter là, au milieu d’un couloir, depuis cinq longues minutes.
Finalement, La jeune étudiante ouvrit la porte soudainement et poussa un cri. Sous la violence des gestes d’Edwine, l’adolescent sursauta vivement et fit un bond avant de se tourner vivement vers la jeune femme et se préparer à se défendre. Tim pensait réagir à une agression mais il fit simplement face à une étudiante, tout ce qu’il y avait de plus normale. Rapidement, cette dernière reprit ses esprits et fut légèrement maladroite dans ses paroles. Cependant, pendant de nombreuses secondes, elle put voir un Tim complètement paralysé en position défensif, le visage déformé par la stupeur et par une grimace jusqu’à ce que le danger soit complètement écarté.

C’est à ce moment qu’Edwine avait finit par se calmer et reconnu le jeune garçon qu’elle avait déjà croisé lors des fiançailles de Bruce Wayne. Il s’agissait de l’un des fils adoptifs de Bruce Wayne. Ce dernier laissa échapper un léger sourire pour rassurer la jeune femme avant que ce dernier ne disparaisse lorsqu’elle lui rappelait ce qu’il s’était passé lors de cette fameuse soirée. Tim laissa échapper une grimace avant de lui faire signe de le suivre pour se rendre dans sa chambre d’étudiant.

« Certains élèves ici vénèrent les criminels de Gotham City car leur vie ne leur semble pas assez palpitante. Ils ne savent pas ce que s’est… que de vivre à Gotham… et tout ce qu’on perd là-bas. »

L’adolescent faisait aussi bien référence à cette future belle-maman mais également à ses défunts parents qui étaient tout les deux mots dans cette même ville. Cette dernière avait donné tellement de malheur au jeune garçon qu’il se demandait encore ce qui valait la peine qu’on la sauve. Cependant, le garçon était animé par une étincelle qu’on pouvait appeler l’espoir.

« Je suis resté au chevet de mon père toute la soirée… Avec un peu de recul, je me dis que ce n’était pas une si bonne idée de le laisser tout seul à gérer Wayne Enterprise. Mais… j’ai déjà raté une année d’étude… Je ne peux plus me permettre de louper des cours… »

Tim n’avait pas besoin de culpabiliser davantage, le voilà déjà devant ses appartements. Derrière la porte, il pouvait déjà entendre un petit être gratter impatiemment cette dernière. A imaginer son chien lui sauter dessus, le moral de Tim remonta légèrement. Il se tourna vers Edwine alors qu’il était en train de faire tourner la clef dans la serrure.

« J’espère que tu n’as pas peur des chiens… Floki est… un chiot très énergique et… il n’est pas tellement censé être là. » il observa les alentours pour vérifier que personne ne l’écoutait. « N’en parle pas au professeur Palmer, il risquerait de devenir fou. »

L’adolescent laissa échapper un rire avant d’ouvrir la porte pour laisser Edwine rentrer la première et se faire immédiatement attaquer par un petit être poilu à quatre patte. Floki était complètement fou à l’idée de se faire une nouvelle amie. L’animal tourna autour des jambes d’Edwine avant de chercher à renifler ces chaussures. Cependant, quelque chose semblait perturber l’animal, incapable d’identifier les odeurs corporelles de la jeune femme. Il pencha la tête sur le côté avant de revenir vers son maître qui s’était déjà diriger vers l’armoire où il rangeait ses vêtements.

« Ah ! Il me reste un vieux t-shirt de Green Lantern si tu veux. » rétorqua l’adolescent avant de poser le t-shirt, correctement plié, sur son lit. Il baissa les yeux vers Floki qui faisait des allers-retours entre Edwine et Tim, légèrement confus, mais toujours avec le même regard pétillant, heureux de trouver du monde dans cette chambre. « On dirait qu’il t’aime bien. » Il leva les yeux vers Edwine. « La salle de bain est juste derrière toi. Tu veux quelque chose tant que tu es là ? Un café ? »

Green Class 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




Green Class Timmy1-55ba900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 14/08/2018
Messages : 43
Situation : Nouveau père, malade d'un cancer et surtout prisonnier en fuite
Localisations : Le bordel : La boite de Pandore
MessagePosté le: Mer 17 Avr 2019 - 22:04
ft. Tim
Green Class

Edwine se fit la réflexion qu’elle n’avait jamais rien perdu. Son père, sans doute et bien qu’il n’était pas un meurtrier, avait dû sacrifier des pions dans le grand jeu qu’était sa vie. Elle se sentait responsable et cela n’avait pourtant aucune logique. Il la détesterait pour cette pensée. Elle voulait être la réponse à toutes les énigmes tordues qu’il avait vu inventer, la solution pour l’apaiser. Peut-être y arrivait-elle un peu, mais elle ne pouvait pas sacrifier sa vie pour lui. Elle ne pouvait pas être ce pion de plus. Bien qu’elle ne le lui a jamais dit ce qu'elle avait sur le coeur, il devait savoir. Il avait l’air d’approuver en silence ou alors elle l'espérait. Il l’avait laissé en paix, partir loin de Gotham, quelques temps. C’était ce que la jeune fille croyait, incapable de voir plus loin que le bout de son nez ou plutôt au-dessus, sur les murs, les caméras qui doucement filmait leur échange avant de s’immobiliser.

L’adolescente resta silencieuse pour laisser à Tim la parole autant qu’il le souhaitait. Elle se retrouvait un peu dans ses mots, bien moins dans ses gestes. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir peur. La vie d’un Wayne devait être une succession d’angoisse et les fiançailles, encore une fois, n’était qu’une épreuve de plus pour cette famille. La peur était dans le sang des gothamithes autant que la violence sans doute. Un étranger ne pouvait se plaire dans cette ville, mais pouvait-on vraiment s’enfuir ? L’odeur du soda la ramena à la réalité. On ne pouvait la quitter complètement. Ce Timothy avait quitté plus qu’un père et elle aussi. Cependant, cette rencontre n'avait aucun accent dramatique. Alors, qu’après tout, c’était la faute de Wayne que son génie de père avait sombré dans le crime. Wayne Entreprise, cette entreprise envahissait encore parfois les pensées de son père. Elle le devinait à la manière dont il regardait dans le vide quand ils en parlaient aux infos. Il avait été viré et tous à Gotham connaissaient l’homme qui était né de cette « humiliation » comme il le disait si bien. Il n’aurait jamais permis qu’il lui adresse la parole mais ici, à Ivy Town, elle était libre.

- Tu as un chien ? fit-elle d’une voix soudainement aigüe.

Elle plaque une main rapide sur ses lèvres avant de chuchoter, la bouche étouffée par ses doigts :

- Je ne dirai rien, bien sûr. Oh, je n’ai jamais eu de chien !

Elle ne se fit pas attendre et entra dans la pièce d’un pas rapide. Elle cherchait déjà dans la pièce l’adorable merveille que cachait l’adolescent. La rencontre fut quasi immédiate et Edwine fondait déjà pour cette petite boule de poil. Chacun s’observait et si Edwine n’osait pas le caresser immédiatement s’était pour mieux observer la curiosité du canidé qui l’inspectait sur toutes les coutures de ses chaussures. Il s’échappe pour voir son maître, la rouquine le suit, charmée.

- Merci encore pour le t-shirt, c’est cool !

Et en se saisissant du vêtement vert, elle adresse une brève caresse au dénommé Floki malgré l’envie de le prendre dans ses bras.

- Il est beaucoup plus expressif que Nietzsche*.

Elle devance sa question.

- C’est mon serpent. Enfin, le serpent de mon père.

Elle se redresse. Il lui tarde de retirer son chemisier et de nettoyer un peu mieux que ça ses cheveux. La journée allait être encore longue.

- Un thé, si tu as ? Demande-t-elle sur un ton plus bas, gênée de faire la difficile. Je fais vite !

Elle s’échappe dans un mouvement fluide. Elle défait son chemiser et prend soin de nettoyer ses cheveux du mieux qu’elle le pouvait dans l’évier de la chambre étudiante. Elle ne le connaissait pas assez (non, lire sa vie à travers la presse à scandale ne voulait pas dire qu'on connaissait quelqu'un) pour prendre une rapide douche. Elle n’était pas stupide. Elle ne pensait pas non plus s'attarder chez cet inconnu, (encore une fois, la presse, blabla, non, etc..), aussi sympa soit-il ! Elle sort un élastique et enferme ses lourds cheveux roux avec. Elle enfile le t-shirt, qui lui allait parfaitement par chance. Elle sort, soulagée de ne plus sentir le Dr Pepper.

- Encore merci ! Tu me sauves la mise pour la journée !

Elle vient s’asseoir en face de la tasse fumante qu’il lui avait préparée. Elle lui offre son sourire le plus amicale et poursuit d’une voix enjouée :

- Du coup, superboy, si je devais choisir un bon club où on ne risque pas de me balancer du soda à la figure, tu me conseillerais lequel ?

Après tout, il était son héros du jour ! Et elle voulait vraiment se décider aujourd’hui. Un club était un choix important et il était visiblement là depuis bien plus longtemps qu’elle. Les conseils étaient toujours bon à prendre.



* C'est une référence à Ars Amatoria, une superbe fanfiction de EveApplefield qui se centre sur Nygma. Je vous la conseille vivement. (je t'aime EveApple ♥️)


Green Class Tumblr12

#66cc00


@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Green Class

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Steyr FE 600A
» GREEN LANTERN : The Animated Series
» [Green, Simon R.] Secret Stories - Tome 1: L'homme au torque d'or
» Green Manor - Tome 1: Assassins et Gentlemen [Vehlman & Bodart]
» Green Stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Ivy University-