Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?

Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 15 Avr 2019 - 23:55
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?


- Bonjour, Homme-mystère. Nous sommes le 29 mars 2019 et il est trois heures quarante-deux. Êtes-vous d’accord avec cette affirmation ?

Edward a toujours été un homme de routine. Tout était parfaitement calculé, jusqu’à sa dose de caféine, ou encore du temps qu’il se donnait pour observer les différents écrans qui grouillaient sur les murs de son antre et les chiffres qui y défilaient –à l’instar des imbéciles et leur télé abrutissante. Aujourd’hui, ses routines avaient implosés aux rythmes de ses nausées journalières, ses tripes vidées dans chacun des éviers. Son corps -dont les bas étaient beaucoup plus fréquents que les hauts, ne répondait jamais de la même façon chaque semaine. Il y avait pire que de vivre dans un chaos constant et changeant. Il y avait l’oubli, la dégradation croissante de son intellect et cette nuit n’était pas plus insensée que les autres.

- Quelle ligne de code a encore buggé cette fois, fit Edward, au sol, essuyant du dos de la main sa bouche. Imprime mon billet pour Rome, nous partons tôt demain.

Il tente de se redresser mais sa jambe ne soutient difficilement pas son corps et il manque de chuter. Il se tient au mur avant de les longer. Il se saisit de son seul soutient, en forme de point d’interrogation ainsi que d'un chapeau melon abandonné sur un fauteuil.

- Je ne comprends pas. Je ne comprends pas. Je ne comprends pas. Je ne comprends p...
- IMPRIME CE FOUTU BILLET, fit-il en fouettant l’air de sa canne.
- Billet pour Rome inexistant.
- HISTORIQUE, IMBÉCILE ! Aboya-t-il.

Et l’ordinateur affiche alors le seul billet pour Rome qu’il n’ait jamais acheté. Il voit la date et comprend. Bien des années étaient passées depuis. Il l’avait juste oublié, un court instant. Son cœur semble battre dans son crâne, au rythme de la musique trop forte de la boite de Pandore situé au-dessus de son repaire. Sa jambe se traine au sol, et le tictac de sa canne le renvoie dans sa réalité misérable. Il marche jusqu’à son bureau, vestige de ses aventures criminelles. Une carte du Joker marquée du sceau du Sphinx, des morceaux d’un Amati, des pièces d’échec visiblement bourrées d’électronique et un monticule de bijoux à l’intérieur d’une boite. A son sommet, il ne reste plus que le souvenir d’une chevalière frappée d’une louve, complètement fausse cependant. Où est-elle passée ?

Il se déplace encore dans la lourde pénombre de la pièce, éclairé seulement par le vert des écrans sur les murs. Il voit alors les petits mots sur le frigo. Il voit des post-it, d’une écriture délicate et rosé, des je t’aime à la chaine, un emploi du temps universitaire, des conseils, des demandes pour de l’argent de poche. Elle signe tout cela d’un Edwine dont elle avait pris soin de transformer ce i en point d’interrogation, un hommage discret qu’elle ne réservait qu’à lui. Un « papa » le bouscule. Il le lit du bout des doigts. Les post-it ont été décalé, si légèrement et si sûrement.

Les graffitis verts avaient disparus. Edwine était partout dans la pièce, où qu’il pose son regard. Cela le frappe si durement qu’il s’en échappe. Il s’isole plus profondément dans la terre, dans son usine à robot caché au-delà de l’escalier. La peinture fluo a fait son retour. Les graffitis ont quitté la cuisine mais n’ont jamais quitté l’univers d’Edward. Des notes, des idées, des provoques pour un Batman qui ne viendra jamais, des dessins satiriques qu’il retrouve même sur le sol. Il retrouve les restes d’un gros robot, une armure de combat digne de la culture mecha. Elle faisait bien trois tailles de plus que lui. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus mis la main à la tâche. Tant de choses s’étaient passé depuis ses dernières années.

- Il va falloir te lubrifier si je veux que ça marche entre nous, marmonna-t-il en cherchant des yeux le dégrippant WD-40.


dc-earth.fra.co





Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 20 Avr 2019 - 23:00
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

Pénétrer dans l'antre, le royaume de Nygma c'est comment entrer dans un monde dont on ne sait pas si on va être capable de revenir ou pas... Pourquoi je suis chez lui ? Disons que j'ai quelques petites choses à régler avec lui et même si je fais ça dans les règles, c'est à dire en totale infraction et sans son autorisation, j'ai envie de faire ça bien. En fait, même si notre petite affaire semble régler depuis quelques temps, j'ai tout de même envie de jouer un peu avec lui et de le faire littéralement tourner en bourrique... chose qui en soit n'est pas bien compliquée avec lui. Et puis, j'avais envie de passer voir un vieil ami...

Il fait encore nuit quand j'entre dans son petit paradis vert. Je ne sais pas du tout où il se trouve au moment où je pose les pieds sur le sol de son repère. Par contre, je sais très bien où sont les choses que je cherche et dont je compte bien m'emparer sans son autorisation. A pas de velours, je déambule... Mes yeux se promènent partout, histoire de m'assurer que je ne passe pas à côté de quelque chose d'important. Mais non, je suis plus préoccupée par ce que je cherche que par le reste en fait.

Après de longues minutes à me balader sans un bruit, je trouve enfin ce que je suis venue chercher... une chevalière... Alors qu'en temps normal je vérifie toujours ce que je prend, ce coup-ci je ne fais pas attention... je ne sais pas encore que je viens de piquer de la camelote. Au passage, je trifouille sur le bureau et je jette un coup d'oeil sur les post-it, sans trop regarder dessus, avant de les remettre, le plus soigneusement possible, en place. Alors que je continue ma petite visite nocturne, je suis vite interrompue par des bruits de pas... Une voix se fait entendre mais ce n'est pas celle de celui qui se fait appeler le Sphinx... La voix est beaucoup plus saccadée, beaucoup plus électronique... La porte s'ouvre, j'ai tout juste le temps de bondir et de me cacher, bien dans l'ombre, sur une poutre, en hauteur.

Mes doigts agrippent doucement le bord de la poutre métallique alors que mes yeux suivent avec attention les mouvements de l'homme aux devinettes. Il déambule et j'ai du mal à savoir ce qu'il va faire... Il divague même et commence à sortir des paroles sans queue ni tête...

J'écarquille grand les yeux lorsqu'il demande à sa machine de lui imprimer un billet pour Rome... Bon sang, mais il perd littéralement la boule... Rome, je m'en souviens comme si c'était hier et croyez moi, c'est le genre de chose que je veux oublier... Doucement, je me faufile, je fais en sorte de ne pas le quitter des yeux... Il a l'air complètement ailleurs. Je grimace et me pince les lèvres. C'est seulement une fois qu'il s'est arrêté de bouger, qu'il ne se déplace plus, que je décide de descendre de mon perchoir. Je retombe en douceur et je m'appuie contre le mur, derrière lui.

"Salut Edward..."

Edward... alors que tout le monde l'appelle par son nom ou son pseudonyme, je crois que je dois être une des rares personnes à encore l'appeler par son prénom. Je croise les bras sous ma poitrine après avoir remonté les lunettes sur le haut de ma tête.

"Ça n'a pas l'air d'être la grande forme."

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 22 Avr 2019 - 18:18
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?


A peine a-t-il soulevé le dégraissant qu’une voix s’élève. Il le fait tomber dans un fracas qui résonne dans le grand espace, bercé seulement par le bourdonnement des machines. Il se retourne d’un geste sec, la canne relevée droit devant lui dans un geste de défense. Cette ruche mécanique était son antre la plus intime. Il pouvait y être lui-même et peu de personnes en connaissaient seulement l’existence et pourtant, elle était là. Edward avait l’esprit brouillé et bien qu’ils s’étaient croisés auparavant aux fiançailles, il avait encore cette sensation que des années s’étaient écoulées depuis leur précédente rencontre. Pas seulement parce que c’était leur premier véritable face à face mais surtout car le temps avait laissé ses marques sur les deux criminels. Selina était toujours aussi éblouissante, bien sûr, Edward le concédait volontiers mais le chaton qu’elle était avait laissé place à une femme. Les cicatrices du temps et de la vie s’étaient déposées sur le coin de sa bouche. Avait-elle trop ri ou trop pleuré ? Quant au Sphinx, il avait le corps malingre et quelques éclats argentés s’étaient perdus dans sa chevelure auburn. Il avait sur son corps pas seulement les signes d’un âge en déclin.

- Comment tu… Il se détend aussitôt, conscient que cette question ne valait pas la peine que l’on y réponde et poursuivit d’une voix faussement charmeuse : Mademoiselle Kyle, vous ici.

Il boitilla un peu sur le côté avant de redescendre sa canne au niveau de ses pieds pour se soutenir.

- Voyons Selina, tu as trop peur de poser la question ? Cela ne te ressemble pas, de prendre des précautions.

Non, il ne l’appellerait pas par son surnom ridicule de femme féline. Il la connaissait. Il l’avait embrassé et bien qu’il est payé cette impudence il a bien des années, ils avaient trop vécu pour jouer cette comédie. Elle avait l’air en forme. Il aurait pourtant parié qu’elle aurait consommé du poison aux fiançailles.

- Je vois que tu t’es remise des festivités de Bruce Wayne, contrairement à sa fiancée. Le corps se remet moins facilement que le cœur, n’est-ce pas ?

Ce compliment (qui les concernaient pourtant tous deux) n’avait que pour but de la blesser comme elle le blessait, peut-être involontairement, en faisant mention de son état. L’amour, un vice que la belle avait consommé jusqu’à l’ivresse. Cependant, tous les excès se payaient. Le milliardaire l’avait payé aussi en perdant presque sa fiancée. Edward était dégouté qu’elle jette son dévolu sur ce profiteur, ce menteur et tricheur. Il n’avait rien pour lui, si ce n’est l’argent. C’est toujours ce qui plaisait aux femmes, évidemment. L’argent. Edward jalousait le succès des autres et enviait douloureusement le Wayne, son ancien employeur.

- Le Sphinx t’accorde une question. Pose-là.

dc-earth.fra.co



Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 30 Avr 2019 - 16:41
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

Effectivement, c'est loin d'être la grande forme pour Nygma. Alors qu'il se tourne vers moi, sa canne en avant, je ne peux que remarquer à quel point ses traits sont tirés. A ce stade là, c'est plus que "ne pas être en forme". Je fronce les sourcils quelques secondes, le temps pour lui de baisser sa canne... Le temps a passé depuis notre dernière rencontre et même si tout ces souvenirs semblent proches, je dois avouer que les années ont laissé quelques traces sur nos visages... Je ne dis rien, mais je ne peux m'empêcher de le suivre des yeux. Je le connais, c'est le roi des fourbes et avec lui, tout les coups sont permis.

Lorsqu'il me salut d'un ton qui se veut charmeur, je ne peux pas m'empêcher d'esquisser un sourire.

"Ton numéro de charme... tu ne peux pas t'en empêcher hein..."

Il semble se détendre, du moins façon de parler, puisqu'il rabaisse sa canne. J'hausse un sourcil alors qu'il me dit que prendre des gants, ce n'est pas quelque chose qui me correspond. Je laisse tomber mes bras et je fais un pas dans sa direction. Un faisceau de lumière verte vient passer sur mon visage.

"Je ne vais pas non plus te plaindre Edward."

Doucement, je sors la chevalière que j'ai volé un peu plus tôt. Je ne sais d'ailleurs toujours pas si il est au courant que c'est une copie et que la vraie, je l'ai vendue il y a un bon moment. Sans un mot, je la repose sur la petite table. Il en profite pour faire une petite réflexion sur les fiançailles de Bruce. D'un côté, ça m'arrange que ce soit lui qui lance le sujet, ça va me permettre de poser la question que je meurs d'envie de lui poser depuis qu'il est entré dans la pièce. Je serre les dents, je ne répond pas. Peut-être que le coeur se remet plus facilement que le corps, mais tout ça laisse des traces et c'est le genre de chose dont je ne veux pas vraiment parler avec lui.

Il se tourne vers moi et m'indique que Le Sphinx lui accorde une question. Je lève les yeux au ciel, exaspérée, et je vais m’asseoir sur la table où il avait commencé son bricolage.

"Tu veux qu'on rentre dans le vive du sujet, alors soit."

Je croise les bras et comme signe d'avertissement, je fais sortir les griffes au bout de mes doigts. Je ne suis pas d'humeur à plaisanter et j'espère vraiment qu'il ne va pas avoir envie de se la jouer grand patron des devinettes.

"Tu étais au courant de ce qui allait se passer ?"

Si il a envie de jouer, grand bien lui fasse mais qu'il ne vienne pas pleurer si le chat vient dévorer le sphinx...

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 8 Mai 2019 - 22:31
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?


- Je ne vais pas non plus te plaindre Edward.
- Et je t’en remercie.

Même si on ne pouvait jamais en être complètement sûr avec lui, Edward semblait sincère. S’il redoutait que l’on doute de son intelligence en l’infantilisant, avoir pitié de lui ne lui plaisait pas également. On aurait pu croire pourtant qu’il aurait adoré être le centre de l’attention mais Edward ne voulait pas être une figure de martyr, il ne voulait pas être ce pauvre petit génie agonisant que l’on oublierait après son trépas. Il voulait briller et dans la situation actuelle, la seule chose qui l’éclairait c’était les néons verts qui grouillaient au plafond. Pas la grande gloire.

Son regard se pose sur la chevalière qu’elle lui présente, pas défis sans doute. « Essaye de la récupérer » semblait dire les yeux de la facétieuse femme féline. Il ouvre la bouche. Il hésite. Il brûle de lui poser une question. La vie était faite de question et Edward voulait y apporter à chacune une réponse à la hauteur de l’interrogation, et bien sûr, de l’interrogateur. Il se souvenait de cette bague. Il se souvenait l’avoir trahi pour elle, dans une autre vie. Bien sûr, la bague n’avait été qu’un bonus dans l’affaire qui les concernait : les origines de Selina Kyle, l’identité de Batman. Une guerre qui reposait toujours sur sa question préférée « Qui suis-je ? ». Il y avait une vieille légende autour de cette bague. Celui qui la possédait devenait Capo di tutti i capi. Il vit la belle s’asseoir (La beauté ce flétrissait mais l’esprit, lui, était éternel !) sur sa table de travail. Il esquissa un sourire amusé alors qu’il essayait de s’agripper aux maigres souvenirs qu’il avait du bijou. Avait-elle piégé l’écrin ou la bague à l’époque ? Qui était capo alors ? Elle ou lui ?

Il attendait la question tandis qu’il sortait son dégrippant d’un de ses nombreux tiroirs. Il releva ses manches pour se mettre au travail. Il entreprit d’en placer à des endroits stratégiques de son robot géant. Bien qu'il lui tournait le dos, Selina pouvait voir les nombreux tatouages qu'il portait désormais. Les tentacules d'un kraken parcourait se bras et il était facile d'imaginer qu'il prenait ses origines sur son épaule. La créature taquinait de nombreuses formes géométriques complexes, mais le plus évocateur était sans doute ce labyrinthe qui démarrait juste en dessous de son coude. Il était circulaire et sans doute le Sphinx avait-il puisé dans le mythe de Minos pour sa conception. Ses tatouages le représentait bien mais il en avait d'autres sur le corps. Il ne les avait pas lors de leur dernière rencontre. Ou peut-être une partie, seul Selina le savait à présent.

- De toutes les questions, c’est celle-ci qui te semble le plus approprier ? Décevant. Après toutes ses années, te voilà à jouer les chatons pour le… comment déjà ? Le « plus grand détective du monde » ? C’est cela, tu es là pour lui.

Il n’avait pas peur d’elle. Elle n’était là que pour des informations. Évidemment, elle n’était pas là pour lui. Elle était là pour aider Batman à enquêter. Dès qu’il s’agissait du Joker, il apparaissait. Par la même occasion, elle répondait surement à cet élan amoureux qu’elle ressentait encore pour le riche et débile milliardaire. Espérait-elle retourner à ses bras si elle obtenait des informations ? Il souffla du nez avant de poursuivre :

- Je t’ai dit que tu pouvais poser une question, mais pas que tu en aurais la réponse.

Évidemment, elle parlait de ce fameux jour, de ses pitoyables fiançailles passé de comédie à l’absurde pour s’achever en tragédie. L’ego de Nygma en prit un coup. Il aurait juré que la curiosité du chat aurait été plus forte et qu’elle aurait posé la question. Il l’observa.

- Ne fais pas cette tête Selina. Je sais que tu sais, que je sais que tu sais que je n’y suis pour rien.

Il immense sourire dévore son visage et il lui lança le dégrippant dans sa direction, comme si elle était son assistance. Il la laissa mariner un petit moment, car Edward était ce genre d’homme. Il aimait faire de sa vie un spectacle et il aimait par-dessus tout avoir un public. Selina ferait très bien l’affaire. Il connaissait son caractère impétueux alors, il finit par parler de son habituel ton piquant :

- Tu n’es cependant pas assez intelligente pour comprendre que si jamais su ce qui nous attendait, je n’aurai pas pris ce risque. Cela ne veut pas dire que je ne sais rien présentement.

Nous ? Non, il ne parlait pas des citoyens, ou même de Selina et lui, il parlait de lui et sa fille. Est-ce qu'elle l'avait vu ce jour-là ? En tout cas, elle avait lu les mots sur le frigo, elle savait, c'était certain. Ce jour là, Edwine lui avait demandé d’aider. Elle lui avait demandé de prouver qu’il était le meilleur et que Gotham avait besoin de lui. Il avait grandement aidé à la fabrication d’un antidote, ou du moins, quelque chose qui en réduisait les effets. Perfectionniste, il avait mené une brève enquête pour comprendre la suite des évènements et les rumeurs qu’il avait entendu n’était pas rassurante.

- A mon tour de poser une question.

Il désigne alors la bague et prononce doucement, ces quelques mots qu’il choisissait avec soin. Il ne voulait pas dévoiler la faiblesse de son esprit brillant. Les autres questions viendraient plus tard mais la voir, avec sa bague, entre ses doigts, et bien, cela le poussait à la curiosité. Il cède.

- Pourquoi penses-tu que j’ai gardé cette bague toutes ces années ?

dc-earth.fra.co



Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2019 - 16:09
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

De la pitié ? Il n'en a que faire et personnellement, je n'ai pas de temps à perdre avec ces futilités. De la pitié j'en ai uniquement pour les gens qui le mérite. Ce soir, la seule chose qui m'avait motivée à venir le voir c'était pour avoir des réponses à mes questions. Et forcément, je m'étais doutée que les choses n'allaient pas être si évidentes que ça. Assise sur le plan de travail du Sphinx, je croise les bras alors que j'attend sa réponse. Je veux savoir si il était au courant de tout ça, c'est tout. Rien de plus, rien de moins. Alors qu'il semble prendre le temps de réfléchir, et ainsi me rendre folle, je l'observe toujours. A présent, en plus des traits tirés de son visage, je peux apercevoir les débuts d'un tatouage, ce qui me surprend quelque peu venant de lui. J'hausse un sourcil et je désigne les dessins sur sa peau d'un signe du menton.

"Tu donnes dans les tatouages toi maintenant ?"

Mais forcément, il contourne le truc et en profite pour me balancer quelques piques concernant la question que je lui ai posée... celle sur les fiançailles. Je me mord l'intérieur des lèvres et je continue de l'observer alors qu'il semble se moquer royalement de moi. Je lâche un soupir, agacée par son comportement et je descend du plan de travail pour faire quelques pas vers lui.

"Il ne sait pas que je suis ici alors arrête de me parler comme ça Edward. Je suis le chaton de personne et tu le sais parfaitement."

J'appuie sur son torse avec mon index quelques secondes avant de croiser de nouveau les bras sur ma poitrine. Le provoquer et lui faire peur ça ne servait à rien avec lui. Il voulait me pousser dans mes retranchements, piquer là où ça fait mal, je n'allais pas lui en donner l'occasion et puis, j'avais quelques cordes à mon arc au cas où l'envie de faire le malin lui prenait. Comme à son habitude, il essaye de m'embrouiller mais je ne le laisse pas faire. Je plisse les yeux quelques secondes avant de lâcher un soupir.

"Arrête de vouloir m'embrouiller... Je n'ai jamais dis que tu y étais pour quelque chose... je t'ai juste demandé si tu savais quelque chose, ce n'est pas la même chose..."

Edward a envie de jouer, ça se voit et je le connais assez bien pour savoir que là, il est plus enclin à se donner en spectacle qu'à coopérer. Seulement moi, je n'ai pas de patience et si il y a bien quelque chose qui m'agace et m'énerve, c'est le fait qu'on joue avec moi... et c'est actuellement ce qu'il est en train de faire. Sans un mot, je continue de le fixer même si je sais que ça ne va pas l'impressionner et que mes réponses, je vais devoir forcer pour les avoir. Les secondes passent sans que ni lui, ni moi ne disions quoi que ce soit. Nous restons là seulement à nous observer en silence.

En silence jusqu'à ce qu'il décide de prendre la parole. Me poser une question ? Soit, qu'il me la pose sa question. D'un geste nonchalant de la main, je lui fais signe qu'il peut y aller. Une fois chose faite, je regarde, sourire sur les lèvres. Sans un mot, je fais quelques pas vers lui, jusqu'à me retrouver à quelques centimètres seulement de son visage. Je pose une main sur son épaule et je fais le tour de façon à me placer derrière lui. La main toujours sur son épaule, je lui répond.

"Hmmm, laisse moi deviner... Nostalgie ?"

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2019 - 19:11
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?



Un pas unique fait perdre son sourire au Sphinx. Sa mâchoire se tend. Combien de fois cet unique pas avait sonné l’appel à la violence ? Combien de fois est-ce qu’elle l’avait cogné juste après cet unique pas en avant ? Bien sûr, très souvent, il l'avait mérité. Il pouvait l'admettre aujourd'hui. Il avait fait trop de manière avec elle. Il serre les poings, il attend le coup qui tarde à venir. Il ne la lâche pas du regard. Son regard glauque rencontre l’émeraude et il en perd presque la face. Il avait déjà rencontré des femmes comme elle, toute sa vie elle avait croisé de son chemin. Elles pensaient toujours mieux savoir, elles pensaient avoir réponse à tout et de ce fait, pouvait tout se permettre. De même, Selina se permit de le frôler, de le toucher et presque nonchalamment, une main sur son épaule.

- Et c’est toi qui me parle de numéro de charme, Selina, murmure-t-il à son adresse. Tu sais bien que je suis trop intelligent pour tomber là-dedans.

Le serpent aussi était charmeur et dangereux (le sien dormait dans une cage un peu plus loin). Les félins l’étaient aussi. Celle-là était à un autre. Elle se glisse dans son dos. Il fait frapper sa canne au sol et toute son impatience et sa nervosité déborde puis un rire lui échappe, un rire qui rebondit sur les poutres de métal et le sol goudronné. La garce, elle avait vu juste, mais pas seulement. Sa réponse est une question. Évidemment, il n’avait pas pu s’empêcher de lâcher une devinette. Cette conversation avait d’ailleurs duré beaucoup trop longtemps avant qu’il n’en prononce une, par fatigue sans doute.

- Quel est le comble pour un Sphinx ?

Il ne s’attarde pas sur son énigme (ou son indice ?). Il pose une main sur son visage en feu, cette terrible migraine qui le fit grogner ses quelques mots :

- On ne reprend pas ce qu’on donne, sinon c’est du vol, vilain minou.

Il ne se tourne pas face elle, il se contente de la deviner. Il sent son parfum. Il imagine son visage contrarié ou son regard pensif. Sa bouche qui tremble sous la tentation de parler. Ses muscles qui se tendent et ses doigts qui en redemandent car l’immobilité ne la sied guère quand elle portait sa combinaison de latex. Il reste droit comme un i et tend la main vers son adresse pour qu’elle lui rende la bague romaine.

- Tu sais maintenant que je savais rien ce jour-là. Les réponses sont venus après et son lot de rumeur bien sûr encore plus tard. Pose une autre question, comme ça, tu ne seras pas venu là pour rien.

Il lui disait ceci comme s’il lui accordait une faveur. Il voulait la garder un peu plus longtemps dans cette pièce. Edwine était une fille formidable et il devrait s’en contenter mais bien que de nature solitaire, l’Homme-mystère avait besoin d’autres oreilles que celle de métal que faisant son ordinateur et sa plus belle création. Il avait besoin de ses médicaments aussi, il perdait encore de sa concentration.

- Je ne vois même pas pourquoi tu.. tu t'impliques autant s'Il ne sait pas que tu es là.

dc-earth.fra.co



Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 11 Juin 2019 - 10:30
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

Ces petits jeux ont toujours eu une place importante dans la relation que le sphinx et moi nous entretenons. Seulement, même si il y a toujours eu ce petit côté charmeur, la donne a changé. Nous avons changé tout les deux et rien ne semble plus pareil. Je souris, amusée de l'entendre me dire que le charme, ça ne fonctionne pas avec lui. Je finis par m'écarter jusqu'à une bonne distance et je le fixe quelques secondes, les bras croisés sous la poitrine.

"Pourtant, ce n'est pas ce que tu disais il y a quelques années."

Petit sourire en coin, je ne le quitte pas des yeux, amusée par la situation et surtout amusée par son comportement. Le silence s'installe de nouveau dans le repaire du Sphinx. Sans un mot, je me déplace, doucement, d'un pas léger, laissant glisser mon doigt sur les surfaces que je croise sur mon chemin. Mes yeux observent l'endroit, notant de temps en temps quelques détails qui ne font que confirmer ce dont je me doute depuis que je suis arrivée ici. Alors que Nygma me pose une de ses éniémes devinettes, je ne m'arrête pas et je continue mon observation. Je me pince les lèvres et je finis par lâcher quelques mots, en réponse à sa devinette.

"De se faire interroger..."

Je déambule sans but précis dans la grande pièce, me contentant seulement de pousser un miaulement lorsqu'il me sort que reprendre c'est du vol. Je dépose la bague dans la main qu'il me tend et je fais quelques pas en arrière. Nygma me tourne toujours le dos, m'empêchant ainsi de pouvoir observer son visage, ses mimiques. Oh ça ne me dérange pas plus que ça personnellement même si pour la question que je m'apprête à lui poser, j'aimerai qu'il me regarde dans les yeux. D'ailleurs, après m'avoir clairement dit qu'il ne savait rien au sujet de tout ce qu'il s'est passé dernièrement, il me demande de lui poser une autre question. J'affiche un sourire satisfait mais je le laisse continuer de parler avant de me lancer. Edward me demande pourquoi je m'implique autant dans toute cette histoire alors que Bat' ne sait même pas que je suis ici. Je plisse les yeux et claque la langue sur mon palais.

"TssssTssss les questions, c'est moi qui les pose Nygma."

Sans attendre, ni même sans lui demander sa permission, je me glisse de façon à ce que je me retrouve face à lui, le forçant ainsi à me regarder alors que je m'apprête à lui poser une question.

"Tu comptais me la présenter quand ta fille ?"

Mes yeux fixent les siens, l'empêchant ainsi de détourner le regard et surtout, me permettant de sonder les expressions qu'il va tenter, en vain, de me dissimuler.

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 10 Juil 2019 - 19:15
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?


Ses lèvres se plièrent, comme un sourire que son visage ne voulait pas admettre. Ses souvenirs sont éclatés et les quelques pièces du puzzle lui permettent de reconstruire des scènes. Il lui avait fait la cours. Il l’avait drogué. Il l’avait aidé. Il l’avait trahi. Il avait autant tenté de l’abattre que de l’embrasser. Elle l’avait frappé. Elle s’était confiée. Elle l’avait volé et maintenant elle le lui rendait. Il l’avait questionnait et maintenant c’était son tour. Il serre la bague entre ses doigts puis pour ne pas la perdre, il l’enfile sur son annulaire. Rome avait changé la donne mais Rome c’était hier et aujourd’hui, tout se jouait à Gotham City.

- De se poser des questions, Selina, la chapitra-t-il plus bas.

Ses talons claquent sur le sol goudronné. Elle ondule entre les débris, les outils, les restes de robots endommagés. Il poursuit sur ce même ton, presque chuchoté. Il imagine sa démarche et le rythme de sa démarque mange les mots du Sphinx qui se confie à sa manière tout à fait détourné et masqué.

- Si l’on est questionné, c’est que l’on possède la réponse. Je sais répondre à toutes les questions, considère ça comme mon super pouvoir, s’amuse-t-il avant de rajouter, plus sombre : Si l’on se questionne, c’est qu’on ne sait pas ou alors qu’on ignore savoir. L’humanité ne cesse de poser les mêmes questions inutiles, au lieu de se questionner. Il m’en vient une.

Cependant, Selina n’a pas apprécié qu’il la questionne sur la chauve-souris. Elle affirme être celle qui pose les questions.

- Nygma, vraiment ? Chère Catwoman, tu…

Il est quelque peu vexé par l’usage de son nom de famille mais la brune n’était pas le genre de femme à laisser les autres conduire la danse. Elle se présente face à lui et le coupe. Elle enterre son imagination et le force à garder son énigme pour plus tard. La curiosité tue le chat, comme dirait l’expression. La curiosité tue le Sphinx, également. Elle pose la question fatidique. Elle ne demande pas où elle est, elle ne demande pas qui elle est, elle lui demande s’il le lui aurait présenté. Cette question a un sens tout particulier dans la bouche de la voleuse. Edward savait pour son enfant. Le temps avait volé le son plus grand bien pour ne jamais le lui rendre. La stupeur le fait lâcher quelques mots stupides.

- Ma fille ?

Il écarquille les yeux. Ses sourcils se froncent une seconde. Son visage se ferme tandis que ses yeux dérivent un peu au-dessous de Selina. Il se saisit d’une pensée tandis qu’une montée de violence le saisit. Ses mains tremblent, comme prit de tic. Il aurait voulu lui mentir mais elle avait surement lu les mots dans la cuisine. Il cherche une solution, ses ses mots et le silence s’installe. Par impatience, il vient frapper sa canne contre le sol avant de planter un regard dur dans ceux décidés de son invitée.

- Tu m’aurais présenté la tienne ?

Elle avait mis le doigt sur l’être dont Nygma avait admis il y a peu l’affect qu’elle avait sur lui. Edwine était trop précieuse, trop importante. Elle était son présent et son avenir aussi.

- Si tu parles à qui que ce soit d’Edwine.. L’accuse-t-il d’un doigt avant de lui présenter le poings. Mais pourquoi attendre ? Je devrais juste activer un de mes robots mystères et LE REGARDER APLANIR TES RESTES.

Il s’était agité brusquement. Il avait fouetté l’air de sa canne et il manqua, consciemment ou non, la tête de la femme chat. Sa voix tremble désormais. Cependant, Selina était assez proche pour voir derrière cette colère extrême un regard remplie de terreur. Il avale de l’air entre deux mots comme si cette crise l’avait complètement épuisé. Sa jambe le fait souffrir et il s’oblige, comme Selina un peu plus tôt, à s’accouder contre la table de travail.

- Question, Selina : connais-tu la différence entre la tumeur et la vie ?

A son tour, il ne lui permet pas de le couper.

- Sans l’une, tu vies, sans l’autre tu meurs.

Un rire pitoyable lui échappe face à ce jeu de mot macabre. Il avait lâché le morceau. Il secoue la main, comme pour effacer les mots qui s'envolaient comme dans un nuage de fumé.

- Oublie, cette énigme n’est pas digne de moi. Son sourire se crispe et se mue en une grimace de douleur. On meurt, quoi qu’il en soit. Il serre les dents. C’est la seule réponse dont on peut être certain. On meurt toujours, mais on ne sait jamais quand. On ne peut que s’y préparer et c’est ce que j’ai essayé de faire. Je la prépare aussi, me le reprocherais-tu ?

Il relève ses yeux glauques. Glauques par la couleur, la tristesse et la misère. Glauque pour Athéna, Glauque pour un Sphinx.

dc-earth.fra.co



Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 11 Juil 2019 - 15:05
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

Ce petit jeu du chat et de la souris... Il a toujours eu lieu entre nous et même si nos relations ont toujours été du genre conflictuelles, je dois avouer que le voir me fait plaisir. Cela me fait plaisir même si, comme à chaque fois, il y a une certaine méfiance entre nous. Des choses, nous en avons vécu tout les deux. Quelles soient désagréables ou pas, elles font partie de nous, qu'on le veuille ou non. Sans un mot, les bras croisés sous la poitrine, j'observe le Sphinx alors qu'il tient bien fermement la bague entre ses doigts avant de la passer à son annulaire. Je fronce les sourcils quelques secondes, histoire de répondre à sa petit énigme et lorsqu'il me donne la réponse, je crois percevoir une certaine once de fierté. Fier que je n'ai pas trouvé la réponse. Je lâche un soupir et je secoue la main histoire de lui faire comprendre que je ne suis pas là pour ça. Seulement voilà, là où j'aurai très bien pu passer à autre chose, je décide de laisser aller ma curiosité. Toujours en l'observant, je lui demande.

"Oh et tu te poses quoi comme question ?"

Mais ce n'est pas la seule chose qui m'intrigue. Tout ces mots, ces petits messages que j'ai trouvé un peu plus tôt... ils m'intriguent. C'est donc en toute simplicité que je décide de lui demander clairement de lui demander pourquoi il ne m'en a jamais parlé. Là, je ne sais pas ce qu'il se passe mais à l'évidence, je viens de mettre le doigt sur un sujet sensible dont il semble ne pas vouloir m'en parler. Apparemment j'aborde quelque chose qui le contrarie puisque sa réaction et son expression faciale changent du tout au tout. Sans un mot de plus, je continue de l'observer alors que quelque chose change sur son visage. Plus fermé, beaucoup moins avenant, je sais que j'ai posé la question qu'il ne fallait pas. Nygma cherche une porte de sortie, un moyen de noyer le poisson et de passer à autre chose, ça se voit et ça se sent. Toute sa posture change, son comportement aussi. Je sens une pointe de colère et de nervosité qu'il ne peut pas nier et me cacher. Alors que je continue de l'observer, je suis loin de me douter qu'il va poser une question qui va me déstabiliser. Est-ce que je lui aurai présenté la mienne... A ce moment là, je n'ai qu'une envie, celle de lui rentrer dedans et de lui donner une bonne leçon, mais je prend énormément sur moi pour ne pas lui montrer que je suis déroutée par sa question. Je souffle et prend une profonde inspiration et je lui lâche, les mots cinglants.

"Peut-être que si j'en avais eu l'occasion..."

Je garde la tête haute malgré le mal profond que je ressens, malgré la gorge serrée. Je fronce les sourcils alors qu'il me menace ouvertement, sans me cacher que si je parle de Edwine à qui que ce soit, il me le fera payer de ma vie. En temps normal j'aurai peut-être cherché à le défier, à entrer dans son petit jeu, son petit manège mais là, ce soir, ce n'est pas le cas. Je me contente seulement de détourner le regard.

"C'est un très beau prénom...."

De nouveau, il me pose une nouvelle énigme. Elle me surprend puisque je ne vois pas pourquoi il me parle de tumeur. Je ne comprend pas, du moins pas de suite en tout cas, il me parle de ça. C'est seulement lorsque je vois la peur dans son regard, alors qu'il est tout près de moi, que je comprend que quelque chose ne va pas. J'écarquille les yeux et pour la première fois depuis très longtemps, je me fais du soucis pour lui. Doucement, sans faire de gestes brusques, je pose ma main sur son avant bras.

"Qu'est-ce qui ne va pas Edward ?"

Edward, pas Nygma, parce que cette fois, j'ai de la peine pour lui, je sais que quelque chose ne va pas...

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 14/08/2018
Messages : 61
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 18 Juil 2019 - 11:31
  • Edward Nygma
  • Selina Kyle
Quel et le point commun entre le Sphinx et un chat ?


- Merci, et je suis désolée pour ta fille. Sincèrement.

Elle pose une main sur son bras. Le geste est doux, le geste est prudent. Ses yeux sont inquiets. Elle veut savoir ce qu’il se passe alors qu’il avait déjà tout avouer et Edward savait qu’elle n’était pas stupide. Son énigme était un indice qu’il jugeait suffisant même Selina voulait l’entendre de sa bouche. Il pose une main brève sur la sienne, comme s’il voulait la repousser mais ses doigts n’insistent pas. Ils restent posé sur la peau de son poignet.

- C’était la bonne question, avoue-t-il alors.

C’était de la pitié qu’il ressentait dans le creux de la voix féline ; dans le tremblement léger de cette voix qui se couche. Les imbéciles diraient de l’inquiétude mais pour l’Homme-mystère, c’était du pareil au même. L’inquiétude est l’excuse des regards de pitié et l’admiration s’écrase contre un mur à son arrivé mais la brune l’avait-elle seulement admiré un jour ? Il aurait dû se lever, hurler, la frapper au visage et l’envoyer au diable ou exiger de ses quelques robots de finir le travail. Il pourrait cacher au monde entier et surtout à lui-même qu’il était faible et que sa plus grande peur c’était qu’il crève.

- Mais je t’ai donné suffisamment d’indice, Selina. Plus, se serait tricher. Il est temps de répondre à une autre de tes questions, sur celle qui me hante surtout.

Que lui dire de plus ? Avait-elle besoin de détail morbide ? « La grosseur est logée dans mon cervelet, Selina. Il ne me reste plus que deux ans, Selina. Ou moins, ou plus. Ma jambe ne répond presque plus, Selina. Je perds la mémoire, Selina. Mon intelligence est atteinte, Selina. Ma fille n’est pas réelle, Selina. Je suis épuisé, Selina. Je suis cancéreux, Selina. Je vais mourir, Selina. Aide-moi, Selina. » Il avale sa salive. Il hésite puis glisse sa main dans celle que la voleuse avait posée sur son bras. Il lie ses doigts au sien et la bague frotte entre leur peau.

- Je suis le Sphinx. Je peux assembler tous les indices, trouver la réponse à chaque question.

Il se redresse.

- Chaque question. Sauf une. Celle qui reflète les réalités, les mondes qui n’ont jamais existé. La question qui me nargue partout où je regarde.

Et il la regarde.

- Et si je n’avais pas été viré de Wayne Entreprise ? Et si je ne t’avais pas trahis à Rome ? Et si je n’étais pas mourant ? Et si j’étais en réalité coincé sur une route qui tourne en rond ? Comme un anneau. Comme… Il fronçe les sourcils et expire brièvement avant de poursuivre : Et si je n’étais plus le Sphinx ? Et si…

Il ne peut finir la question qui lui brûle les lèvres. De son autre main, il lâche sa canne. A l’instant même où elle tombe sur le sol, au moment même où ne serait-ce qu’une seconde, le tintement l’ait déconcentré, il posa son autre main sur sa mâchoire et lui vole un baiser pour la seconde fois dans toute leur existence.

dc-earth.fra.co



HS : RP inspiré de Batman Rebirth 7, "sur la route de l'hotel" Chapitre 3


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 307
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 18 Juil 2019 - 16:09
Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?
feat. Edward Nygma

Depuis que j'ai mis le sujet de "sa fille" sur le tapis, je me doutais que quelque chose n'était pas normal là dedans. Si Edward avait eu une fille, le connaissant, il aurait laisser pas mal d'indices un peu partout. Par contre, je dois dire que lorsqu'il se met à parler de tumeur, je comprend rapidement ce qu'il se passe. D'ailleurs, au lieu de relever son énigme stupide, je lui demande simplement ce qui ne va pas. Ed' pose sa main sur la mienne mais la retire rapidement et lorsqu'il m'avoue que je viens de poser la bonne question, mon coeur se serre dans ma poitrine. Je ne sais pas si on peut dire que lui et moi on a été proche un jour mais durant une certaine période on passait pas mal de temps ensemble et je crois que si il n'avait pas essayé de m'embrasser à Rome et de me la faire à l'envers, on aurait pu devenir de très bons amis.

Seulement voilà, le destin en a décidé autrement. Je ne le regarde pas avec de la pitié parce que je sais que ce n'est pas ce qu'il veut. Par contre, qu'il ne me demande pas de le regarder avec de la tristesse parce que je ne pourrai pas le faire. Malgré tout ce qu'il pense, tout ce qu'il peut penser de moi, je l'apprécie beaucoup... Ouais c'est un méchant, ouais il fait ami-ami avec de mauvaises personnes et il est contre B', mais je crois que de tout les méchants de cette ville, c'est celui pour qui j'ai le plus grand respect. Alors ouais, il m'a peut-être donné trop d'indices à son goût mais je n'ai pas l'intention de le voir dépérir sans aider.

Sans un mot, je le laisse mettre sa main dans la mienne et je la serre doucement. Ses doigts sont lies aux miens et je comprend, sans qu'il ait besoin de me le dire, qu'il a besoin d'aide. Je le regarde alors qu'il tente, comme il peut, de continuer à faire en sorte que tout semble normal, qu'il va y arriver et que tout ça n'est que le fruit de son imagination débordante.

"Edward, laisse moi t'aider... s'il te plaît..."

Doucement, je retire les lunettes de vision et je fais glisser ma cagoule aux oreilles de chats en arrière. Sans détacher mes doigts des siens, mes griffes se rétractent, preuve que je ne suis plus sur la défensive. Il semble être complètement perdu ce qui est plutôt déstabilisant venant de sa part... Je ne sais pas quoi lui répondre et encore moins quels mots il faut que je lui dise pour lui faire savoir que tout ira bien, qu'on va trouver une solution.

"Arrête de te poser toutes ses questions, tu te fais plus de mal qu'autre chose Ed'..."

Je n'ai pas le temps de lui dire qu'il aura tout le temps de s'en faire quand on aura trouvé une solution. Je n'ai pas le temps parce qu'il vient de lâcher sa canne et que sa seconde main vient se poser sur ma mâchoire. J'écarquille les yeux alors que ses lèvres viennent se poser sur les miennes. La suite me rappelle étrangement ce qu'il s'est passé en Italie, à Rome... La même chose sauf que cette fois, je ne le gifle pas. Doucement, mon autre main va se poser sur son torse alors que je le repousse doucement mais fermement. Pas de cris, pas de gifle, juste quelques mots pour lui faire comprendre.

"Ed'... non."

Mon ton est doux et ferme à la fois. C'est bête mais je me dis que c'est sûrement "Edwine" qui parle à sa place. Je lâche sa main et je m'écarte de lui avant de me baisser pour lui ramasser sa canne et la lui rendre.

"Je vais t'aider comme je peux... Je vais t'aider mais s'il te plaît ne me demande pas de faire ça..."

© nightgaunt


Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ? Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Quel est le point commun entre le Sphinx et un chat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Point commun entre un Super7 et un R80 tracto control
» quel est ce point et comment le realiser
» Byakugan vs Sharingan
» Galactus en enfer !
» Sda ou Gda?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: East End-