Un fantôme dans la Tour en T [Titans]

Invité

MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 0:48
La Titans Tower était une immense tour à l'improbable forme de « T ». Elle servait de quartier général à l'équipe de jeune héros les Titans. Ils l'avaient construite à leur image. La Tour était ainsi accecible, et chalereuse... Un véritable foyer. Tout le contraire de la Tour de Guet de leurs aînés. Mais les Titans avaient choisis cette voie, avait choisis de vivre à l'écart de leur mentor, différemment. Après tout, le monde avait déjà une Justice League, composé de héros bien meilleurs que n'importe quelle Titan. Le monde avait besoin des Justiciers, mais ils avaient aussi besoin d'autre choses. Et cette chose, c'était ce que représentait les Titans. Et cet immense T, planté là au milieu d'une île de Saint Roch, reliée à la ville par un immense pont.

Aujourd'hui, la Tour acceuillait une de ses plus vieilles locataires. Donna Troy, la jeune femme au trait magnifiques et durs, attérit face à la porte du bâtiment, ressassent les nombreux souvenirs qu'elle possédait en ces lieux. Elle ne regrettait aucun moment passer ici. Rien, ni personne, n'aurait pu la faire quitter ces lieux, à l'époque. Les Titans étaient une partie de sa vie inoubliable. Tous des amis chers et fidèles. Tant de bon moment passer ensemble...

Et pourtant, ces moments étaient-ils bien réels ? Où ces souvenirs étaient également des mensonges fasconnés par la femme qu'elle admirait plus que tout ? Des souvenirs destiné à faire d'elle une pâle copie de ce qu'était Wonder Woman. A faire d'elle une femme meilleure, certes, mais factice. Qui était Donna Troy ? Une arme impitoyable, et une amie loyale. Une meurtrière et une justicière. Une poupée vide et une héroïne. Laquelle de ses femmes étaient vraies ? Peut-être aucune. Son existence n'avait plus aucun sens. Elle ne comprenait plus qui elle était. En fait, elle n'était plus vraiment personne. A l'image de l'argile qui lui avait donné naissance, elle avait toute sa vie était fasconé par les autres. Elle n'avait jamais eu aucune emprise sur sa propre vie.

Comme trop souvent au cours des mois qui ont suivi les révélations sur ses origines, les larmes montèrent aux yeux devenus rouge de la jeune femme. Des larmes sèches, sans saveurs ni profondeur. Elle ne les sentait même plus couler sur ses joues, devenus de simple lits de rivière salés. Recluse depuis des mois, dépressive malgré sa force légendaire, elle n'avait pas su affronter le regard de ses amis. Mais si elle ne savait pas vraiment ce qu'elle était, elle savait une chose. Elle détestait plus que tout ce qu'elle devenait. Épuisée, vidée de son essence vitale, elle voulait désormais se retrouver au seul endroit où elle s'était toujours senti bien. Et ce malgré la peur qui la rongeait, elle qui n'avait pourtant peur de rien. Pourtant, c'était bien la peur qui faisait trembler sa main, désormais à quelques centimètre de la porte depuis quelques secondes qui paraissaient des heures.

C'est la voix féminine artificielle de l'entrée du bâtiment, qui avait effectué sa reconnaissance sur l'héroïne, qui sortit finalement Donna de sa torpeur.

« Wonder Girl, membre fondateur des Titans. Accès autorisée. Bon séjour, Donna.

Donna ne fut pas surprise que malgré son absence ou la révélation de ses origines douteuses et occultes, ses accès à la Tour lui furent encore intact. Peu de personne avait le pouvoir de les révoquer, et ces personnes étaient toutes des amies très proches. Mais cela lui réchauffa cependant le cœur. Elle n'avait pas été oublier ou rejeter. Mais elle ignorait désormais ce qui l'attendrait. Lesquels de ses amis étaient encore présent ? Quels sont les nouvelles têtes recrutés par les Titans, qui ne cessaient jamais de se renouveller ? Elle avait mis tellement de choses de côté pendant si longtemps.... Et elle se rendait maintenant compte qu'elle avait raté des tas de choses, sans nul doute. En tout cas, aujourd'hui, elle avait besoin d'ami.

Elle entra donc d'un pas décidé dans son foyer, qu'elle avait quitté beaucoup trop longtemps pour cesser de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 10:01
Donna Troy vient de revenir dans la Tour des Titans ; moment d’émotion et de nostalgie.
Mais alors qu’elle pénètre au cœur du bâtiment, en quête de souvenirs, de proches et de nouveaux visages, la jeune femme ne tarde pas à entendre quelques… sons.
Une voix, qui s’élève en solitaire.


« Allez… allez, allez, allez… »

Une voix étouffée, un peu troublée ; un peu théâtrale.
Qui provient de l’une des nombreuses pièces de la Tour des Titans. Plus spécifiquement un des salons, agréables et sympathiques, foyer de nombreux rires, délires et moments d’émotion entre Titans.
Bien qu’il ne soit guère peuplé, aujourd’hui.


« C’est… ça va l’faire. Allez, allez, allez… ça va l’faire… »

Un jeune homme s’y trouve ; un jeune homme y parle.
Un jeune homme prend une grande inspiration, s’entoure d’un halo d’énergie…

Un fantôme dans la Tour en T [Titans] 4869470-82549_20151011204835_char
… et s’élève au-dessus du sol de la pièce.
Soudain entouré par ses livres, mais aussi un petit chat et un chien, troublés d’être projetés dans les airs.


« C’est… yeah ! YEAH ! »

Il a réussi, et esquisse un immense sourire sous le Heaume de Thot.
Même si, soudain, il découvre la jeune femme à proximité – et perd ses moyens ; ainsi que le contrôle.


« H… hey ! Wow ! »

Il tombe, et s’écrase au sol.
Le chat et le chien se reprennent aisément, et s’enfuient ; les livres se dispersent partout, et le Magicien se relève, en se tenant les fesses. Ça fait mal.


« Sa… salut. »

Le jeune homme débute encore, dans l’univers des Héros ; mais il y intervient depuis un an, déjà.
Il est moins novice, moins ignorant qu’avant. Et il a surtout eu l’intelligence de consulter quelques dossiers des Titans ; il sait donc qui elle est.
Et il en est franchement impressionné.


« C’est… okay. Okay. Je… ben… bienvenue ? Enfin, bon retour, quoi.
Je… euh. J’suis Fate. J’suis… un Docteur Fate, en apprentissage ; Fate, donc. Sans le Docteur.
Bref… hum. Bon retour. »


Khalid Nassour est troublé ; beaucoup.
Par la beauté de Donna, bien sûr. Mais aussi par son aura, sa présence, sa prestance ; son historique.
Elle a fondé les Titans. Elle a sauvé le monde, plusieurs fois.
Elle assure.
Alors… à lui de faire de même, alors ; à lui d’assurer. Et de ne pas trop passer pour un imbécile, surtout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 11:47
Donna pénétra, enfin, dans l'immense Hall d'entrée de la T-Tower. La sensation était familière, agréable, rassurante. C'était par là que passait tout les Titans qui revenaient de mission, inévitablement. Une bande d'amie fière d'avoir réussie à sauver la population, une nouvelle fois. Il était clair que les occupant de ce lieu était la seule vraie famille de la jeune femme. Les amazones et Diana l'avait été, également. Mais elles l'avaient manipulé pour en faire ce qu'elle voulait. Une femme meilleure, certes. Mais une héroïne fictive, à peine plus vraie que celle qu'on lit dans les bande-dessinés qu'on achète au kiosque. Finalement, celle qui avait vécu ici tant d'aventure, ce n'était pas Donna, mais une poupée d'argile façonné par Wonder Woman.

Ces pensées négatives furent interrompus par des bruits venant du salon. La vie n'avait pas attendu Donna Troy pour continuer dans ces lieux, clairement. La jeune femme, qui reprit immédiatement ses instincts de Wonder Girl, sentit des frissonnements au plus profond de ses entrailles. Athena et sa mythique sagesse signalait à Donna que la magie était à l'oeuvre en ces lieux. Elle-même pure création de la sorcellerie amazone, la sensibilité qu'avait la jeune femme pour les arts occultes ne la trompait pas. Peut-être était-ce Raven ? La fille de Trigon était une puissante sorcière qui avait bien fréquenté ces lieux, mais l'aura était différente. Plus clair. Comme une impression de déjà vue, éclair et éphémère, Donna eut le sentiment qu'elle avait déjà reçu cette sensation. Elle décida d'en avoir le cœur net.

La main sur la garde de son épée, toujours prête à intervenir si les choses tournaient mal, la sensation subtile que la magie était à l'oeuvre ne fit que se renforcer à l'approche du salon. Dans le couloir, certains objet vibrait, comme s'il tentait d'enfreindre les lois naturelles du monde. Une photo murale se décrocha et fonça maladroitement sur Donna, qui dégaina avec une rapidité surprenante. Sa lame fendit l'air dans un sifflement scintillant et harmonieux, coupant l'objet en deux, qui continua sa route derrière la guerrière.

Malgré tout, Donna rengaina sa lame magique, qui semblait être le seul objet dans ce rayon d'action à ne pas être affecter. Si un esprit malavisé aurait pu prendre cet acte comme une agression, elle avait reconnu les symptômes bien particulier d'un sort pas bien maîtriser. Et la sagesse d'Athéna sembla, une nouvelle fois, ne pas l'avoir quitter, car cela se vérifia bientôt.

Elle ouvrit la porte du salon, lorsque ce dernier laissa étouffer un son presque orgamisque d'un gamin qui avait, semble-t-il, réussit un exploit qu'il pensait irréalisable. Donna reconnu tout de suite le casque, qu'elle pensait, à tord, être celui de Nabu. Une nouvelle fois, encore, la déesse de la sagesse guida l'esprit de Donna et lui fit corriger son erreur. Non, ce n'était pas le casque habituel des Docteur Fate. Les vibrations étaient différentes. La forme ? Donna n'avait jamais vraiment observer avec attention le casque de Nabu. Mais c'était clairement différent.

Même s'il lui était impossible de voir le visage du sorcier, son jeune âge par rapport aux autres Fate ne faisait aucun doute. Il ne maîtrisait pas entièrement la magie puissante et ancestrale du casque, aux origines divines. Son style différait également des autres Fate. Pas de costume bleu et doré, sortit tout droit de l'Egypte antique, mais une tenue plus décontracte, de tout les jours, à la place. On devinait des traits basanés, mais difficile de se faire une véritable idée de l'identité de l'homme qui n'avait pas encore remarqué Donna. Une chose était certaine, ils ne se connaissaient pas. Pas encore.

Car le sorcier remarqua enfin la guerrière amazone. Donna avait l'habitude que les hommes tombent à la renverse en la voyant, mais celui-ci le fit au sens propre, en perdant le contrôle de son sort. Il s'écrasa bruyemment au sol, laissant fuir des animaux de compagnies – les siens, ou ceux de la Tour. Donna ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire, malgré sa torpeur dépressive des derniers mois. La réaction était humaine, après tout. La chute, c'était bien ce qui faisait rire.

Le jeune Fate, car c'est comme ça qu'il se présenta, semblait impressioner par son interlocutrice. Begayant, sans assurance. Il perdait ses moyens et cherchait ses mots. Mignon, pensa Donna. Mais il était temps pour elle, désormais, de parler à nouveau avec un autre être humain. Cela ne serait pas facile, mais elle cacha ses émotions derrière son apparante assurance et répondit au jeune homme.

« Wonder Girl. Tu peux m'appeler Donna.

Elle tendit la main vers Fate, puis observa autour d'elle. Un vrai désastre. La magie, ce n'était pas comme dans Harry Potter. Il suffisait pas simplement d'agiter une baguette pour tout ranger. Les Docteur Fate faisait parti des magiciens les plus puissants de la Terre, garant de l'Ordre, mais c'était la première fois qu'elle observait un Fate en apprentissage. En fait, elle avait toujours été persuadé que c'était le casque millénaire qui faisait tout. Apparemment, elle avait tord. Mais ce n'était pas le premier Titans qui ne maîtrisait pas ses pouvoirs. Oui, la T-Tower en avait vu d'autres.

« C'est toi qui fait ça ? Impressionnant. Tu veux peut-être que je t'aide à ranger tout ça ? Ça sera plus sympa si on s'y met à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 12:52
« C’est… ouais. »

Khalid grimace un sourire, sous le Heaume de Thot.
Calme-toi, pense-t-il ; ne fais pas de connerie.
Tiens-toi bien pour une fois, surtout.


« C’est… cool. Mer… merci. De m’aider. Voilà. »

Il tient la main de la jeune femme pendant quelques secondes de trop ; il en prend conscience, et recule, soudain gêné.
Comme de sa poigne, assez molle. Comme de son attitude, assez niaise.


« Humf. »

Le Magicien grogne, légèrement, mais profite de la gentille proposition de Donna pour l’accepter ; et fuir en avant, surtout.

« Et… ouais. C’est moi. »

Il se penche, dans la direction opposée à celle prise par Donna, et commence à ramasser quelques livres.
Il prend une grande inspiration, et tente de se reprendre ; de paraître moins stupide qu’il ne l’est. De briller, un peu, pour une fois.
Et… de ne pas trop la regarder, surtout. De ne pas trop l’admirer.
De ne pas être subjugué – tant par sa beauté que par sa prestance, définitivement.


« Je… j’ai… hem. J’ai… j’suis Fate depuis un an, en fait ; une grosse année. J’ai… j’ai eu le Heaume par Bastet, directement. »

Khalid parle, et se sent mieux ; moins mal, plutôt.
Ce qui est déjà une bonne chose.


« J’ai… j’ai d’abord été formé par Nabu, mais… ha. Ça a pas toujours collé. J’ai… j’ai aidé le Shadowpact à stopper… un truc. Un gros truc. Et… et on a libéré du coup des types possédés par Seth. Dont Docteur Fate, le Docteur Fate en poste, quoi. »

Il se redresse, et constitue une pile entière de livres, sur un coin de table.

« Il m’aide, depuis. Il… il a le Heaume de Nabu, j’ai le Heaume de Thot ; voilà. Et… et je m’entraîne, souvent. J’ai… j’ai pas encore tous les pouvoirs, mais… ça vient. »

Fate hausse les épaules, puis remet quelques coussins en place.

« Là… là, j’essayais de maîtriser la télékinésie. Je… je la maîtrise, hein ; je sais déplacer les gros trucs, lancer des attaques. Mais faut maîtriser les détails, aussi. Bouger les petites choses, sans les faire exploser. »

Il prend son courage à deux mains, et se tourne directement vers Donna.
Magnifique, oui.
Définitivement superbe – et impressionnante ; mais… ça reste une Titan. Une alliée. Une grande Héroïne, oui, mais une alliée quand même.
Et il est Fate ; le futur Docteur Fate. Il est temps de se prendre en main, quand même.


« Et… ça commence à rentrer. Voilà. C’est pas mal. »

Le jeune homme prend une grande inspiration, puis pose ses mains sur son casque ; avant de le retirer, lentement.
Un flash lumineux intervient.
Puis il tient le Heaume entre ses mains…

Un fantôme dans la Tour en T [Titans] Images?q=tbn:ANd9GcQodWNOpXXmrbtsNhnAVA606D5nKtotLklTUdFizl3-IcFK7ByZ
… tandis que son visage est désormais visible ; et rapidement hanté par un sourire sincère, bien qu’encore un peu gêné.

« B’jour. J’suis… fate, mais je m’appelle Khalid. Enchanté, vraiment. »

Il hoche la tête, puis garde le casque dans une main ; l’autre gratte ses cheveux, réflexe gêné. Une fois de plus.

« Je… c’est cool, de voir d’autres Titans. Je… j’peux faire quelque chose, pour vous ? »

Khalid essaye de ne pas dire de bêtise ; ce n’est pas facile, le connaissant.
Mais il fait attention à ne pas faire d’impair. Il entend continuer à s’impliquer dans les Titans, à y être accepté et bien ; le groupe devient sa famille, clairement.
Il n’a plus le temps pour ses études de Médecine. Sa relation avec Shaya s’est terminée. Il ne voit quasiment plus ses parents.
Seuls restent le Heaume… et le Shadowpact ; et surtout les Titans.
Il veut bien y figurer. Et surtout bien y accueillir une légende des lieux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 14:38
Donna écoutait attentivement ce que disais le jeune Fate, bien que la moitié de ses dire était dans un charabia qui lui était incompréhensible. Mais elle connaissait ça. Les histoires d'ancienne divinité, de magie antique, d'artefact ancien... Elle se reconnaissait beaucoup dans les paroles du jeune sorcier, finalement. Elle l'écouta attentivement tout en l'observant, le regarde bienveillant. Elle avait tout de suite remarquer que le jeune homme était impressionné par son interlocutrice. Par sa beauté et son histoire. S'il savait... Mais si l'histoire de Donna était bel et bien falsifiée, son éclat, son charme, eux, n'étaient loin d'être exagéré. Un mélange de charme apphrodisiaque et de force herculéenne que seul son aînée et sa princesse pouvait se targuer d'égaler.

Elle était admirée. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas reçu cette sensation. Cela flattait un peu son ego, qu'elle pensait disparue dans les profondeurs de son âme déchirée. Elle décida alors d'en jouer. Cela lui faisait se sentir bien. Se sentir belle. Se sentir forte. Se sentir Wonder Girl, à nouveau. Elle eut un souvenir fugace de ses amis Titans qu'elle avait réussi à agicher. Roy, Kyle... Elle se souvint alors d'un événement, où elle et Kyle était sur une plage. A l'aide de sa bague de Lantern, son ancien amour lui façona un colier d'un vert émeraude éclatant, d'une beauté éblouissante. Elle lui fit alors remarquer que ce n'était qu'un faux, un éclat éphémère.

« Aussi longtemps que je croirais en nous, lui dit-il, ce collier existera toujours.

Peut-être que c'était ça, le secret pour que Donna se retrouve elle-même. Sa vie était fausse. Mais il y avait peut-être encore des gens, des gens comme ce jeune sorcier en face d'elle, pour croire qu'elle était vraie. Qu'elle existait, encore, dans le cœur des Titans, le cœur des gens qu'elle avait sauvés et protégés. Peut-être était-ce là un morceau de réponse.

« Tu peux me tutoyer, Khalid. Je suis une Titan, tout comme toi. Moi aussi je suis enchantée.

Elle éfleura la joue du jeune homme du bout de doigt, le sourire agicheur au coin des lèvres. Malgré ce qu'elle vient de dire, elle était toujours flattée par l'impression qu'elle faisait à Khalid. Le fait qu'il parlait comme s'il parlait à une figure héroïque comme Wonder Woman ou Superman lui fit également prendre conscience que l'époque où c'était elle, la débutante, était lointaine. Que maintenant, c'était une femme et une héroïne accomplie, comme ses mentors. C'était ce qu'elle avait toujours recherché. Inspiré de jeunes héros, comme elle avait été inspiré par Diana autrefois. Enfin, ce n'était pas comme ça que ça c'était passé... ou si ? Donna ne savait plus, décidemment, où elle en était. Départager le vrai du faux était compliqué. Avait-elle été jeune un jour, avait-elle eu sept ans ? Avait-elle vraiment été inspiré par les héros de sa jeunesse ?

La tristesse remplit de nouveau ses yeux de larmes, mais elle ne flancha pas. Elle devait se montrer forte, devant ce jeune homme. Si elle n'arrivait pas à le faire pour elle, qu'elle le fasse au moins pour lui. Elle ne voulait pas ternir l'image qu'il pouvait avoir d'une des fondatrices des Titans.

« J'étais venue à la recherche d'anciens amis, mais je constate qu'ils ne sont pas là. Tellement de choses ont pu changer depuis ma dernière venue, je n'était même pas certaine de ce que j'allais trouver en venant ici.

Donna prit place sur le canapé, et passa une main dans ses cheveux. Elle soupira un gros coup et ravala les larmes qui s'apprêtait à l'assaillir. Elle avait vraiment besoin de parler, elle était venue à la T-Tower pour cela. Mais aucun de ses amis, de ses partenaires, de ses frères et sœurs n'étaient présent. Cela était évident désormais. Mais peut-être que les dieux avaient placé Fate ici, dans cette pièce, pour une raison. Le destin était chose insondable, même pour une amazone née de l'argile et du sang.

« Peut-être peux-tu m'aider, après tout ? Tu es magicien, et je suis née de magie, de sorcellerie et de rituel sanglant. Peut-être supporterais-je mieux cette condition si je comprenais véritablement d'où je viens.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 15:23
« Euh. »

Khalid Nassour est troublé ; beaucoup.
Beaucoup, beaucoup, beaucoup.
Mais… il doit se reprendre. Il doit se reprendre, autant pour cesser d’arborer le sourire niais et gourmand qu’il affiche depuis que les doigts fins, doux et tendres de Donna Troy ont frôlé, touché et caressé sa joue… que pour être digne de son statut.


« Ouais. »

Il est un Titan, maintenant ; et le futur Docteur Fate.
Il doit être digne.
Et arrêter de se comporter comme un idiot, surtout.


« Je… j’peux aider. Je pense. »

Le jeune homme prend sur lui, fait disparaître le sourire niais et se rend compte de la situation.
Elle, assise dans le canapé, le regard un peu perdu ; la main dans les cheveux, ravalant difficilement des larmes évidentes. Magnifique, mais triste.
Lui, debout, niais et stupide ; figé, bloqué, comme une statue de neuneu insupportable. Gentil, mais idiot, ce qu’il ne veut vraiment plus être.


« Je… débute, comme j’l’ai… comme je l’ai dit. Mais je connais quand même la matière ; la Magie. »

Il se reprend. Retrouve sa mobilité. S’assoit. Pose le Heaume de Thot à ses pieds. Sourit, un peu moins bêtement. Parle, plus et un peu mieux.
Il se reprend.
Ça n’a d’ailleurs rien de désagréable.


« Les… les Titans ne sont pas toujours là, nan. Le… groupe vit beaucoup, avec beaucoup de changements. Beaucoup de votre… de ta génération, on va dire, ne sont plus là. On… manque un peu de direction, en ce moment, mais on s’en sort. On règle des problèmes, et on survit. C’est déjà pas mal. »

Khalid sourit, et hausse les épaules ; le résumé est synthétique, mais plutôt vrai.

« Mais… ouais. Ouais, je pense que je peux vous… t’aider ; je pense que je peux t’aider.
Je… j’avoue que j’ai un peu lu les fichiers, et… je n’sais pas trop d’où tu viens. Donna. »


Il sourit, un peu timidement ; il ne sait pas vraiment comment le dire, à la jeune femme aux atouts si présents, mais à la tristesse si intense.
Elle le touche.
Au-delà de son charme, au-delà de sa prestance, Donna Troy le touche en son for intérieur, par sa détresse et la gentillesse qui s’échappent d’elle. Il veut l’aider.
Moins par attrait personnel pour elle – que par intérêt sincère pour son bonheur.


« Je… je peux utiliser le Heaume de Thot, pour… voir. Pour voir d’où vient la Magie à laquelle tu es liée, et… et même remonter la piste, on va dire. »

Le Magicien pose une main sur le casque, et tapote légèrement dessus ; en maintenant son regard sur Donna, avec plus de douceur et d’assurance.

« Je… je me doute, que ça n’doit pas être agréable d’rentrer ici et… et de pas revoir ceux qu’tu connais ; je comprends. Je… sais aussi qu’on s’connaît pas, et que j’ai pas montré mon meilleur jour, avant.
Mais… je suis sincère. Je suis Fate. Je peux faire ce que je te dis. Et, franchement… »


Il tourne sur lui-même, pour laisser son regard dériver dans le salon ; de façon un peu forcée, cependant, comme pour acter le fait qu’il n’est pas pleinement à l’aise dans l’exercice.

« … j’vois rien de mieux à faire, là, que d’aider une autre Titan.
Je… je n’y suis que depuis un an, mais… les Titans, c’est une famille ; ma famille aussi, un peu, maintenant. Et… on s’laisse pas tomber, en famille, nan ? »


Il a conscience qu’il s’avance, qu’il prend des libertés ; il espère ne pas aller trop loin.
Mais il veut aider, vraiment. Comme d’habitude.
Même niais. Même lourd. Même maladroit. Même troublé. Khalid Nassour demeure un jeune homme foncièrement bon, et gentil ; qui veut vraiment aider autrui, et qui a été choisi pour ces raisons pour devenir Fate.
Il est donc temps que cela serve à tous ceux qui en ont besoin. Même parmi les Héros.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Avr 2019 - 19:16
Khalid était gentil. Maladroit sans être lourdaud. Sensible et empathique. Touchant, et touché, en fait. Malgré les efforts de Donna pour cacher sa détresse, il avait bien lu que quelques choses n'allait pas. Après tout, l'amazone n'était pas des plus doués pour cacher ses émotions. Elle utilisait la colère pour se canaliser, l'amour pour se rassurer, la volonté pour se diriger. Pour ne pas encombrer ses amis de sa détresse, elle avait préféré fuir, se cacher. Elle, l'amazone courageuse, sans peur. Non, pas sans peur. Elle était effrayée par elle-même, ses origines, ce qu'elle était, vraiment. Actuellement, elle n'était que le pâle reflet de Wonder Girl, acolyte émérite de Wonder Woman, fondatrice des Titans, guerrière amazone.

Elle était juste un simple fantôme, hanté par son passé.

Mais ce jeune homme, son interlocuteur inattendu, était peut-être le réconfort qu'elle était venu cherchée. Ce n'était pas Dick, le guide et le grand frère, ni Wally, l'amuseur taquin, ou encore Roy le beau ténébreux. Mais c'était, tout comme eux, un Titan. Il faisait parti d'une grande famille désormais. Le fait qu'il ne se connaisse pas n'y changeait rien. Peut-être était-ce même pour le mieux. Ce n'était pas un ami – pas encore – mais il était une oreille attentive. Un Docteur, en quelque sorte.

Donna posa sa main sur celle de Khalid lorsque celui-ci tapota son casque de Thot. Une façon, pour elle, de le remercier, de lui montrer qu'elle était reconnaissante de son écoute. Elle avait besoin d'aide, et il était prêt à lui en fournir.

« Tu ne sais pas d'où je viens. Moi non plus. On – Elle - n'a cessé de me mentir tout au long de ma vie, si bien que j'ignore qui je dois faire confiance. A qui fait-on confiance quand la mère de la Vérité tisse un voile de mensonge ? Un voile qui nous étouffe jusqu'à devenir le linceul de notre existence...

Donna ne savait pas trop où commencer. Par le début, sans aucun doute. Lequel ? La question était plus ardu. Elle ferma alors les yeux et plongea dans ses souvenirs. Mais son esprit, altéré par la magie, ne se souvenait de rien, rien de ce qui était vrai. Seulement de ce qu'on lui avait implanter dans l'esprit. Elle avait même du mal à considérer ces souvenirs comme falsifié. En fait, elle ne savait même plus où se situait la frontière du fictif et du réel.

« Lorsque j'avais l'âge de sept ans, un terrible incendie brûla l'immeuble dans lequel je me trouvais. Wonder Woman me sauva, et m'éleva auprès des amazones. J'appris leurs traditions, leurs cultures, leurs valeurs, avec l'espoir de devenir, un jour, comme la princesse. Je reçue le don des dieux, tout comme elle, et j'étais devenu Wonder Girl... Enfin, c'est ce que je croyais.

Donna inspira profondément. Elle passa de nouveau ses mains dans ses cheveux, comme un tic capillaire, un geste qui l'aidait à se recentrer sur elle-même. Elle enragea intérieurement contre ces mensonges qu'on lui avait servi, mais déballer cette vilaine affaire était plus difficile que d'affronter les troupes de Darkseid. Elle était forte, elle pouvait déplacer des montagnes. Elle était Wonder Girl, après tout. Mais tout comme un bout de caillou pouvait mettre à terre le plus puissant des hommes, le passé de Donna était une vulnérabilité chez la guerrière capable de la balayer. Un état qu'elle ne connaissait pas suffisamment pour y faire face.

« Et puis... on – Elle – m'a annoncé la vérité. Enfin, peut-être, je ne sais pas. J'ai été forgé dans un chaudron d'argile pour tuer. Pour La tuer. J'étais l'arme d'une vengeance égoïste pour mettre à terre la vertu incarnée. Suite à ma cuisante défaite, la magie de Themyscira m'a donné une autre vie. Tu vois, la magie n'a eu de cesse de faire partie de moi. Je suis une poupée de terre forgé par des sorts pour servir les intérêts et les idéaux des uns et des autres. Je n'ai pas vécu de vie à moi. Je ne sais même pas si les Titans sont mes vrais amis... Parce que moi, je ne suis pas vraie. Je ne suis que le plus gros et honteux mensonge d'une femme que j'ai admiré toute mon existence pour ses valeurs intègres.

Un tremblement de terre secoua tout le bâtiment. A l'extérieur, l'eau autour de l'île sur lequel ils se trouvaient ondula, comme si une tempête venait de la secouer violemment. Au sol du salon, le sol s'était fracturé. L'alarme se déclencha, alertant les résidents qu'une violente attaque venait d'avoir lieu. A l'épicentre de l'impact, le poing fermé et tremblant de Donna, bouillante de rage, dont le visage était complètement humidifié par les larmes qui coulaient de ses yeux écarquillés, qui ne cillaient plus. Le casque de Thot, juste à côté, n'avait pas bougé d'un pouce, comme régit par des lois différentes des autres objets de la pièce.

Donna se releva doucement, et secoua la tête pour chassé toutes cet eau salé qui la défigurait depuis des mois. Elle se tourna vers Khalid. Sa colère mêlé à sa tristesse était passé, écrasé par la force de l'impact. Ne restait plus que le visage déterminé de la guerrière amazone.

« Je veux savoir qui je suis. Quelle magie a pu me forgé. Me souvenir de mon ancienne vie, et enfin pouvoir décider de ce que je vais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2019 - 8:43
Khalid sourit, encore ; quand Donna pose sa main sur ses doigts.
Il sourit, un peu niais une fois de plus – mais il se contrôle, il se reprend. Il ne veut pas paraître idiot, il ne veut pas échouer.
Pas devant elle ; pas devant les Titans et ses proches, tout simplement.


« Hrm. »

Il grogne, alors ; veut parler, dire quelque chose.
Il n’en fait rien.
Car le jeune homme comprend – sent que, pour aider Donna, il ne faut rien faire, alors. Juste écouter. Juste la laisser faire. Juste la laisser parler.
S’ouvrir.
Se libérer, surtout. Même si ça fait mal ; surtout si ça fait mal.

Son instinct le pousse à réagir, cependant, quand le discours se précise, et que les événements se succèdent ; la Tour des Titans est prise par un choc. Les vagues se multiplient, s’intensifient. Les vents se concentrent, la structure tremble. Le sol aussi.
Le sol se fissure, même ; l’alarme retentit. Le bâtiment tangue, semble sur le point de s’écrouler.
Il n’en sera rien ; mais il s’en est fallu de peu.


« Mmh. »

Le Magicien soupire, puis hoche la tête ; avec une expression positive, mais un sourire moins affiché, et absolument moins niais.
Il a compris.
Il a compris les troubles qui animent Donna. Il a compris ses doutes, ses peurs, ses incompréhensions ; son absence de bases, de fondations.
Elle ignore qui elle est. Et ses idoles, ses mentors, ont menti, manipulé et piégé ; ils lui ont fait ça.


« Je… je n’saurais pas dire que je comprends, Donna. »

Sa voix est calme.
Un peu douce, mais surtout calme ; sérieuse. Déterminée.
Professionnelle, presque.


« Car… je n’ai pas vécu ça ; je n’vis pas ça. J’pense que personne n’a jamais vécu ça. »

Celles qui incarnaient le cœur de son existence, les piliers de sa foi, l’ont trahie ; pour le bien du plus grand nombre, certes, mais le fait demeure. Elles l’ont trahie.
Elles l’ont privée de tout ce qui la fondait, la constituait. Inacceptable.


« Et… j’ai pas à juger, j’ai rien à dire ; mais ça s’pardonne pas, ça. »

Jamais.
Mais Khalid n’est pas Amazone ; il n’a pas non plus l’expérience de Donna.
Sa réaction est extrême, bien que légitime.


« Mais… j’peux aider. »

Il prend une grande inspiration, et hoche encore la tête.

« Je… j’étais pas, là. J’étais pas là, les années d’avant, les épreuves d’avant. Mais… elles ont existé. Ça a existé.
Tu as été membre des Titans ; tu as même fondé les Titans. Tu as mené les luttes. Tu as sauvé le monde. Tu… ha, ça devrait être bloqué, mais Rae a craqué les codes ; tu as fait des fêtes, ici, alors que vous pensiez que les caméras étaient éteintes. Mais c’était faux. »


Khalid glousse légèrement, en repensant aux images volées des premiers Titans en plein amusement ; très sage, mais rigolo malgré tout.

« Bref.
Tout ça a existé, Donna ; ta vie avec les Titans a existé. Je… j’sais pas vraiment c’qui est vrai ou non, dans le reste ; mais ça peut se trouver. On va l’trouver. »


Sans attendre, le Magicien s’empare du Heaume de Thot, et le passe sur son crâne.
Nouveau flash lumineux.
Au revoir Khalid Nassour, rebonjour Fate.


« Je… j’peux nous emmener là où tout a commencé ; le chaudron. J’peux le retrouver, j’peux aussi voir quelle Magie a été utilisée – et voir quand ça a été fait.
J’peux dater ta… ta naissance. J’peux faire ça, Donna.
Tu sauras, alors, depuis quand ça a commencé. Depuis quand elles… elles ont menti, ouais. Mais depuis quand tu vis vraiment, aussi. »


Le jeune homme hoche la tête, puis lève une main légèrement tremblante vers la jeune femme.

« Un mot de toi, et on y va. »

Il lève son autre main, et claque des doigts ; l’effet est immédiat.
L’alarme cesse de hurler. Les fissures se réparent. La tempête s’apaise.
La Magie opère.


« Ou… un mot d’toi, et on fait autre chose ; ou j’te laisse tranquille.
C’est toi qui vois. »


Khalid est prêt à aider ; mais il ne veut rien forcer, rien pousser.
Il est à la disposition de Donna. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2019 - 10:32
Alors que Khalid affirmait qu'il ne comprenait pas – que lui ni personne d'autre ne pouvait comprendre – Donna eut la net impression qu'il comprenait, bien au contraire. Car il n'était pas intervenu, l'avait écouté, n'avait pas pris peur face à la colère de l'amazone. Et enfin, il se proposer de l'aider. Elle ne le connaissait pas, mais elle avait bien un Titan pour interlocuteur, cela ne faisait aucun doute. Elle retrouvait cette sensation de sécurité, que les gens normaux ont lorsqu'ils sont entourés de leurs proches et leurs familles. Dans aucune des versions de son histoire, Donna n'avait eu de famille. A part les Titans.

Elle avait longtemps cherché, de son côté, des réponses à ses questions. Elle avait cherché à comprendre ce qu'elle était. A se pardonner d'être un monstre, une créature vide de sens. Rechercher la sagesse d'Athéna. Mais même la déesse n'avait pu la guider. C'était ce constat d'échec qui l'avait fait revenir ici. Et quelques part, elle était heureuse – dans la limite du possible - d'avoir fait ce choix. D'avoir compris que seule, elle ne parviendrait pas à se défaire de tous ces tourments. Personne ne pouvait affronter ça seul. Pourtant, malgré le fait qu'aucun de ses amis ne se trouvait sur place, elle avait réussit à trouver quelqu'un, qu'elle ne connaissait ni de Zeus ni d'Héra, qui pouvait, qui voulait, l'aider. Un vrai Titan.

Donna avait presque honte, d'ailleurs, de s’apitoyer sur son sort ainsi, face à un inconnu. Elle détestait cette faiblesse apparente. Révélée même.

« Il n'est pas question de pardon ou de rancœur – pas entièrement. J'ai été un outil, un objet, qui a servi dans plusieurs mains. Mais un instrument manié, que ce soit pour le meilleurs comme le pire, ne peux pas se targuer d'être bon, ni mauvais. Ni rien. Il a juste servi, c'est tout. Quel choix a-t-il fait pour se forger une vie, un avenir, pour mériter une quelconque éloge ?

Elle dégaina, et observa son épée, passant délicatement sur la lame, si brillante et si pure qu'elle reflétait le visage défiguré par la tristesse et la colère de Donna. Cette vision d'elle la dégoûtait. Elle n'était pas si différente de sa lame, après tout. Forgé par magie et par les dieux, elle avait tué des hommes, elle en avait sauvé aussi. Elle pointa alors sa lame vers Khalid, ou plutôt Fate, qui venait de remettre son casque.

« Si je t'embrochais, là, maintenant ? Pourrait-on en imputer la faute à ma lame, où à moi ? Et si je m'en servais pour détruire le mal incarné dans ce monde. Qui en serait le sauveur ? Ma lame ? Ou moi ? Comment puis-je me targuer d'être une héroïne, si ce choix de vie a été décider par quelqu'un d'autre ? Quels auraient été mes choix si j'avais pu décider de ma vie ? Aurais-je été une Titan ? Comment puis-je me sentir bien, utile, si les vies que je sauve sont la conséquences des choix d'une autre entité ? Mes actes ne servent-ils qu'à flatter son ego ? Je ne suis pas sûr qu'il y ait de réponses à toutes ces questions. Mais il est d'autre question que l'on peut répondre. Et tu peux m'aider. Tu vas m'aider.

Elle rengaina son arme, et saisit la main tendu de Fate avec les deux siennes, l'apprenti sorcier, qui pouvait lui apporter certaine réponse. Elle l'observa avec intensité. Elle ne savait pas ce qu'il l'attendait. Peut-être qu'il y avait des questions qui feraient mieux de rester sans réponse. La vie serait plus simple ainsi. Elle n'avait qu'à continuer sa vie de Titan, comme si de rien était. Après tout, c'était une bonne vie. Où elle se sentait bien, avait des amis, des amants, et un but. Mais la complexité de l'esprit humain, qui ne pouvait avancer vers l'avant sans regarder vers l'arrière, l'obligeait à faire ce voyage. Sans ça, plus jamais elle ne pourrait agir de nouveau, sans se demander : Est-ce de mon fait, ou de celui des autres.

« Emmène-moi, Khalid. Montre moi qui je suis.

Oui, elle avait peur. De ce qu'elle verrait, découvrirait, affronterait. Mais la peur ne l'avait jamais arrêtée. Car, peu importe qui elle était, une chose ne changerait jamais.

Elle était une amazone.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2019 - 15:50
« Euh. »

Fate lève les mains par réflexe, quand Donna lève sa lame ; mais il n’a pas peur.
D’accord… pas vraiment, surtout.
Il fait confiance à la jeune femme. Il sait qu’elle ne lui fera rien. Même si elle déborde bien évidemment de rage, et surtout de tristesse.


« Ha. »

Khalid baisse les bras, cependant, quand Donna range son arme.
Et rougit, sous le Heaume de Thot, quand elle s’empare de sa main, avec ses doigts ; encore un contact. Encore sa chaleur. Encore sa douceur. Encore sa présence.
Encore… un moment agréable.
Même s’il doit se reprendre, et assurer clairement la mission qu’il entend mener.


« Mais… ouais, on va partir. Ouais. Mais. Attends. »

Il prend une grande inspiration, et hoche la tête ; sans lâcher Donna, et sans rien faire pour que ce contact cesse.

« On n’peut pas reprocher à une arme c’qu’on lui fait faire. Un pistolet ne tue pas, c’est celui qui l’tient qui tue ; une arme n’est pas responsable.
Mais… t’es pas une arme, Donna. »


Malgré l’aspect théâtral donné par le casque, sa voix se fait plus douce, chaleureuse.

« T’es une personne.
Peut-être… peut-être que c’était pas l’cas au début. Peut-être qu’c’était pas prévu ; peut-être.
Mais… on s’en tape. »


Il glousse, de sa propre réflexion ; puis enchaîne.

« J’vais pas dire que le passé est passé, hein… mais t’es plus ce que t’as été, au début. T’es autre chose. T’es devenue autre chose.
Une personne.
Une Héroïne. Une guerrière. Une sauveuse. Une Titan.
Une Amazone. »


Le Magicien s’avance, il en a conscience ; il tente.
Il ose.
Mais… il n’est pas stupide pour autant, et entend enchaîner directement. Vers le cœur des prochains événements.


« Bon… prépare-toi. »

Il sourit, sous son casque, puis se concentre ; en tenant encore Donna.
Une aura lumineuse l’entoure, soudain.
Puis vient se transmettre directement à la jeune femme – pour que tous deux deviennent quasiment des torches incandescentes.

Cela ne dure pas, cependant ; une explosion silencieuse intervient.
Et ils disparaissent.
En quittant la Tour des Titans… pour se retrouver ailleurs ; plus loin.


Un fantôme dans la Tour en T [Titans] 4005515-themyscira+3

Themyscira.
L’île du paradis, selon certains. Un havre en dehors du temps, parfois en dehors des dimensions. Foyer des Amazones, le plus grand peuple guerrier de toute l’Histoire.
Longtemps oublié. Longtemps abandonné. Longtemps caché.
Désormais de retour, sur ce plan d’existence.
Un endroit étrange, surprenant ; puissant, mais rempli de mystères, de pièges et d’éléments ô combien dangereux.

Un lieu interdit aux hommes, aussi.
Ce dont Khalid Nassour a conscience – et c’est pour cela qu’il s’est organisé.


« Nous sommes comme invisibles ; j’dévie la lumière. Mais mieux vaut pas s’rapprocher des gens. »

Il parle d’une voix assurée, mais cache mal son sentiment ; il est impressionné.
Il est à Themyscira. C’est extraordinaire.
Même s’il ne tarde pas à se reprendre, en se rappelant l’objet de sa venue ici.


« J’ai… j’ai lancé un sort ; pour retrouver le chaudron. C’est… par là. »

Du doigt, Khalid désigne directement une zone de Themyscira…
Un fantôme dans la Tour en T [Titans] 1117846-themyscira__03__007__01_
… une zone cachée, coupée des regards ; les regards qui ne peuvent les voir, eux, mais Donna et le Magicien peuvent s’apercevoir.
Ce qui peut aider, clairement.


« On… y va ? »

Il grimace, sous le casque ; mal à l’aise.
Il n’a rien à faire ici, après tout… et les Amazones sont peu connues pour apprécier les invités imprévus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Avr 2019 - 1:52
Les choses paraissent simples, lorsqu'elles sortent de la bouche d'un autre. Donna appréciait cette simplicité, voulait l'embrasser même. Mais une voix, au plus profond d'elle, lui rappelait sans cesse qu'elle n'était pas, et ne serait peut-être jamais, sa propre personne. Peut-être que ça n'était pas si grave, après tout. Peut-être que quelque part, elle n'était pas un cas isolé, et que chacun voyait sa vie influencer par sa famille, ses proches, sa société. Que, quelques part, nos choix de vie était déjà acté par les valeurs que l'on nous avait transmise.

Jusqu'à quel point Donna avait vu sa vie changée ? C'était peut-être la meilleurs réponse qu'elle pouvait espérer en retourner là où elle était née, où elle avait été façonné.

A quel point point une mauvaise action était répréhensible, si elle servait le bien ? Donna avait été créé pour détruire et remplacer Wonder Woman. Et cette dernière l'avait changé pour servir sa cause, une cause meilleure, plus juste. La méthode employée était terrible, sans éthique ni compassion. Mais le résultat...

Le résultat, était-ce simplement cela qui importait ? Était-ce en ces valeurs que Donna devait croire ? Ce n'était pas ce que lui avait appris son idole et mentor, mais c'était ce qu'elle avait fait. Diana pouvait-elle regarder Donna sans aucun remord ? Le conflit intérieur provoqué par toutes ces questions était trop important pour la guerrière. Elle ne pouvait pas vivre en harmonie avec elle si les principes et les valeurs en quoi elle croyait pouvait aussi aisément être bafoué. Mais Khalid n'avait pas tord pour autant. Toute sa vie était basée sur un mensonge, mais elle avait été bien réelle. Et elle ne pouvait plus rien y faire. Revenir en arrière était impossible.

Khalid se rapprocha soudain de Donna. Loin d'être gênée, elle s'étonna surtout d'une telle attitude de la part du jeune homme, qui n'avait eu de cesse d'être étrangement silencieux à chacun de leurs contacts physiques. Donna ferma alors les yeux. Elle ignorait ce que le magicien allait faire. Elle avait besoin d'aide, de réconfort, de contact. Khalid lui en avait, en partie, procuré. Elle lui faisait confiance, et la suite des événements dépendaient désormais de lui. Peut-être qu'après tout...

Une chaleur agréable embrasa les entrailles de Donna. Rapidement, elle comprit que la magie de Fate était à l’œuvre. Elle avait toujours eu cette affinité avec la magie. Maintenant qu'elle savait d'où elle venait, elle comprenait. Oh, bien sûr, elle aurait été incapable de lancer le moindre sort. Mais si d'autre aurait trouvé les sortilèges étranges, désagréables, voir effrayant, Donna était dans son élément, comme un poisson dans l'eau. Finalement, quant elle y pensait, c'était peut-être une sensation douce amère. Un enfant se sentait en sécurité auprès de ses parents, de sa mère, du sein qui l'a nourrit. Donna avait la sorcellerie pour seul parent.

Elle n'avait pas besoin d'ouvrir les yeux à nouveau pour savoir où Fate les avait transporté. Cette odeur, ce vent, ce soleil qui caressait sa peau comme nul part ailleurs. Elle était de retour chez elle. Chez les amazones. A Themyscira. Elle observa alors les alentours, puis Khalid. Il courrait un danger, un grave danger, en l'amenant ici. Il en avait conscience, sans doute, ce qui ne pouvait que renforcer son acte de bravoure et d'amitié pour une femme qu'il connaissait depuis une heure. Mais il ne pouvait pas savoir à quel point. Il ne s'agissait pas uniquement des guerrières de l'île. Il venait d’enfreindre une des lois les plus sacrés de ce monde. Les dieux seraient en colère. Héra les préservent.

« Ta magie est puissante, Khalid – Fate. Mais n'oublie pas qu'ici, c'est la sagesse d'Athéna qui guide les amazones. Nul illusion ne serait tenir bien longtemps face à la déesse guerrière. Car ici, sur Themyscira, la vérité éclate aussi sûrement que le soleil se lève.

Elle esquissa alors un regard inquiet envers son nouvel ami. Mais il n'allait pas rester bien longtemps dans les environs. Le chaudron avait, lui, été repéré. Dans une zone désertique de l'île, dans des collines sombres, peuplé uniquement par les arbres morts et les corbeaux les plus téméraires. Une tumeur au milieu de l'île paradisiaque. Donna n'avait aucun souvenir d'un tel lieu sur l'île.

Donna s'envola, n'ayant toujours pas lâcher la main de Khalid, vers ce lieu étrange et obscur, qui semblait véritablement l'appeler. Une fois le pied à terre, elle eut la véritable impression de marcher sur des cendres et des braises. Le chaudron, lui, était toujours là. Ni rouillé, ni déplacé, il avait juste été ignoré toute ces années, comme un secret familial honteux caché au fond d'un grenier.

« Tu es revenue... et tout comme la princesse, tu nous as trahi... Tu as fait venir le monde des hommes ici, là où est née la parfaite, la plus parfaite, des amazones. Sacrilège...

Un fantôme dans la Tour en T [Titans] Derino10

Derinoe, la plus ancienne des amazones, mortes peu après la naissance de Donna, se tenait devant le chaudron. Vaporeuse, fantomatique, le teint blême, un couteau sacrificiel à la main, tâché de sang, seul le dégoût, la haine et la rancœur semblait la retenir en ces lieux. Bien sûr, Donna n'avait aucun souvenir de cette vieille femme, qui avait pourtant participé au rituel de sa naissance. Le souvenir était pourtant la seule chose qui restait d'elle. Le souvenir d'une femme rongé par sa haine envers les hommes.

Elle leva la dague vers les deux héros, pourtant toujours invisible. Des bras squelettiques sortir alors du sol et saisit les jambes de Donna et Khalid, mais d'autres jaillirent encore. Bientôt, des centaines de bras semblaient les saisir de toute part, allant même jusqu'à les étrangler, les étouffer. Donna tomba à terre, à genou, sentant ses forces vitales la quitter.

« Je châtrerais cet homme et offrirait son sacrifice à la déesse. Quant à toi, je me servirai de ton corps pour faire renaître la plus parfaite, que tu as souillé. Que la princesse a souillé, avec ses idées impies.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 26 Avr 2019 - 12:01
Un léger sourire glisse sur son visage, sous le Heaume de Thot, quand Khalid entend la première réplique de Donna ; bien sûr.
Bien sûr qu’il a conscience de risquer beaucoup, en venant ici. Bien sûr qu’il sait que les dieux olympiens seront vexés de le découvrir ici. Bien sûr que la déesse de la vérité n’appréciera guère sa manœuvre.
Mais… et alors ?


« La vérité peut être brillante et brûlante comme l’Soleil, oui ; qui s’élève et s’couche avec exactitude. Avec ordre.
Et… j’suis le représentant des Lords de l’Ordre, Donna. Ça ne m’fait pas peur. »


Arrogant ; suffisant, presque.
Un gamin, encore un peu.
Fate a conscience qu’il se la raconte, va un peu loin… mais il ne regrette pas. Il veut briller devant la jeune femme, même en roulant des mécaniques.


« Allez. »

Il accompagne par ce mot simple la volonté de Donna qui, en tenant encore sa main dans la sienne, s’élève dans les cieux.
Le Magicien active ses propres capacités, et file également.
En lien tous deux, ils se projettent et volent sur plusieurs mètres ; jusqu’à rejoindre une zone oubliée, abandonnée. Mise de côté.
Honteuse.
Et surtout dangereuse.


« Ah. »

Ils se posent, ainsi, et Fate ne cache pas sa surprise.
Le chaudron, donc. Le chaudron, objet de leur venue ici, de leurs intérêts ; dans une zone mystique par essence, avec une odeur de soufre. Littéralement.
Car ils n’y sont pas seuls.


« P’tain. »

Il grogne, jure, se crispe ; ils ne sont pas seuls, ici.
Quelqu’un s’y trouve – quelqu’un les y attendait, en fait. Une sorcière.
Une vraie fichue sorcière amazone.


« Hey, lui parle pas comme ça… hey ! HEY ! »

Khalid s’avance, veut gérer, intervenir ; en vain.
La sorcière éthérée agit – et des bras s’échappent du sol. S’en prennent à eux. Les emprisonnent. Les agressent.
Pour les tuer.


« Hughn ! »

Le jeune homme grogne, souffre.
Donna tombe, s’affaiblit ; la sorcière menace, encore. Envisage le pire.
Mais… Fate n’est pas désaccord.
Et il entend le faire savoir, surtout.


« Hey… Mémé Relou, tu te calmes ! »

Le Magicien est soudain auréolé d’une puissance énergie dorée ; puis il agit.
Via son contrôle de l’élément de la Terre, il repousse les bras nés du sol – en les faisant carrément exploser, autour de lui. D’autres ne vont pas tarder à venir, il en a conscience, mais l’effet est puissant ; et lui permet de gagner quelques secondes bien utiles.

Sans attendre, Khalid se tourne vers Donna, et projette un rayon d’énergie ; pour la libérer, mais aussi lui rendre des forces.
Il a cependant conscience qu’il risque de perdre beaucoup, en agissant ainsi. Il a certes pu échapper aux attaques pour quelques instants, mais mise désormais tout sur Donna… qui pourrait se libérer, et s’en prendre à la vieille sorcière ; si elle sait comment faire.
Sinon… les prochaines minutes vont s’avérer bien compliquées, et bien douloureuses !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Avr 2019 - 13:18
Donna était au sol, étouffée et meurtris par la magie de Derinoe. La même magie qui l'avait engendré, semble-t-il. Ses défenses étaient à nue, la mort non loin. L'amazone parfaite. C'était dans ce but qu'elle avait été créé. Devenir la vierge guerrière qui surpasserait Diana, et prendrait sa place à la tête de Themyscira. Le monde des hommes définitivement coupé de celui des guerrières. Mais Donna n'était pas parfaite. Des hommes, elle en avait connus. Et aimer. Le monde des hommes, elle le chérissait. Elle comprenait à quel point elle avait changé – à quel point elle avait été changé. Sa vie aurait été bien différente sans l'intervention de la princesse.

Mais pourquoi ? Pourquoi avait-elle menti ? Avait-elle peur que Donna ne la concurrence, auprès des amazones, mais aussi des hommes ? Diana était aimée et chérie de tous. Peut-être ne supportait-elle pas la présence d'une femme qui représentait une faction de son propre peuple qui la désapprouvait.

Tout cela n'aurait bientôt plus d'importance. Donna allait mourir ici, elle n'avait même plus la force de lutter. Mourir sur le lieu même qui l'a vu naître, par la femme qui avait provoqué sa naissance. Douce ironie. Un destin tragique. Qu'elle acceptait. Il était peut-être temps de mettre fin à tout ceci. Jamais elle n'aurait dû existé. Mourir ici, loin et oublié de tous, était peut-être son meilleurs choix. Ce moment qu'elle attendait depuis des mois, tellement sa vie lui était devenu insupportable.

Soudain, une lumière douce et chaleureuse vint la libérer, à la fois du sort qui la tuait, mais de sa prison intérieure. L'espace d'un instant, Donna avait oublié qu'elle n'était pas venue seule. Qu'elle n'était pas venue ici pour mourir. Khalid avait risqué sa vie pour la faire venir ici. Idiote. Elle était idiote et égoïste. Elle avait faillit tout gâcher.

« Espèce de mâle sacrilège. Comment oses-tu te défendre et aller contre la volonté de la déesse ! Tu n'es qu'un homme, et tu mourras en moins-que-rien !

Derinoe souleva une nouvelle fois sa dague. L'aura lumineuse qui entoura Fate fut remplacer par une magie sombre, qui la fit s'élever au dessus du sol. La puissante magie que Khalid avait utilisé pour remettre Donna sur pieds l'avait rendu vulnérable à cette contre attaque. La magie se contractait autour du sorcier, le compressant, l'étouffant. Bientôt, il serait réduit en bouillit, écraser par une puissance magique qui venait d'un autre temps.

« Laisse-le tranquille, sorcière ! Je suis prête à en finir avec cette existence qui n'en ai pas une. Mais je ne laisserai personne s'en prendre à mes amis.


Donna se releva alors. De nombreux bras s'était à nouveau élever pour la paralyser sur place. Donna ne se laissait plus faire. Un cri rageur se fit entendre, et une onde de choc fit s’affaisser le sol. Les bras éclatèrent en mille morceaux d'ossement, libérant la guerrière de ses chaînes. Elle tira alors son épée, et fonça sur Derinoe. Elle trancha alors dans le vif. Mais la forme vaporeuse de la sorcière semblait intangible a son attaque, et se reforma presque aussitôt. Donna continua a frapper, dans tout les sens, mais rien à faire.

Derinoe planta alors son couteau dans l'épaule de sa vis-à-vis. Pourtant jusque là intangible, la lame possédait cette fois une forme physique matérielle et blessa Donna. Elle recula immédiatement, grimaçant de douleur. Elle observa sa plaie béante, mais à la place du sang qui aurait dû couler, c'était une matière brune, boueuse, qui sortait du corps meurtris de la guerrière. De la glaise.

Cependant, ce coup avait eu une conséquence positive. Le sortilège qui maintenant Fate avait été dissipé. Par la sagesse d'Athéna, Donna comprit alors ce qu'elle devait faire. Elle fonça de nouveau vers la sorcière-fantôme. Une nouvelle fois, ses attaques furent impuissante. Derinoe, le regard fou et le rire diabolique, planta une nouvelle fois sa lame sur Donna, visant la poitrine, cette fois-ci. La guerrière ne para pas, n'esquiva pas, au contraire. Elle saisit la lame, l'enfonça suffisamment profond en elle pour qu'elle reste bloqué, puis recula, s'envolant à pleine vitesse en arrière.

Derinoe, qui s'accrochait pourtant à son arme, dû lâcher prise. Elle avait compris, elle aussi, se qui se tramait. Elle regarda Donna s'éloigner d'elle, impuissante.

Donna s'arrêta, saisit la dague à deux mains et la retira. L'argile coulait à flot, se déversant sur le sol. Chaque goûte qui quittait le corps de la guerrière l'affaiblissait grandement. Mais, d'un coup rageur, elle brisa la lame en deux. La magie quittait l'arme peu à peu, et Derinoe, elle aussi, s'évapora. C'était fini. Son point d'ancrage dans ce monde avait été réduit à néant. Elle devait s'en retourner dans l'au delà, dans l'Hadès, et laisser les vivants sur le plan matériel.

Donna s'écroula au sol. Cette victoire avait un prix. Elle était prête à le payer.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 26 Avr 2019 - 15:26
« GAAAAAAAH ! »

Un cri terrible s’échappe du Heaume de Thot, et de la gorge de Khalid Nassour ; il respire.
Il arrive à respirer. Enfin.


« Pu… p’tain. »

Il tremble. Il a mal. Il est perdu.
Il est… énervé.


« Sa… sal… »

Quelques instants auparavant, Fate a réussi à se libérer – et à utiliser les quelques secondes gagnées pour aider Donna ; la libérer.
Un acte noble… mais aux conséquences douloureuses.
Derinoe s’en est pris directement au Magicien, qui a de nouveau été agressé par ses pouvoirs ; bien plus, bien plus fort qu’avant. Ça a fait mal, beaucoup.

Khalid a cru sa dernière heure arrivée – mais il a eu le soulagement de découvrir que sa vie pourrait continuer, aujourd’hui ; grâce à Donna.
Qui a été directement touchée par Derinoe… et qui a commencé à saigner ; non pas du sang, mais de la glaise.


« Ho. »

Encore tremblant, encore affaibli, le jeune homme ne peut rien faire pour aider Donna ; hélas.
Celle-ci est donc seule face à la sorcière – et elle agit, alors, au mieux de ses capacités, de ses possibilités.
Avec courage. Avec détermination. Avec détermination. Avec bravoure.
Comme une Amazone.


« Bor… del. »

Donna Troy s’empare de la lame, qui l’a blessée ; elle accepte d’être encore touchée, et favorise même l’attaque.
Pour s’emparer de cette arme. Pour la briser.
Pour briser Derinoe.


« Wah. »

Encore vulnérable, troublé, Khalid se relève malgré tout. Et s’avance vers Donna, alors qu’elle repose les pieds sur le sol, après ça ; après l’événement.
Après le sacrifice.


« Do… Donna. »

Sa voix tremble, même sous le Heaume.
Sans attendre, sans réfléchir, le jeune homme pose les mains dessus, et le retire ; révélant son visage marqué par les douleurs, mais surtout par les craintes.
Et l’admiration qu’il éprouve envers elle.


« C’est… ça va ? Tu… tu as… c’est exceptionnel. Tu as été exceptionnelle. »

Il est sincère.
Et n’hésite pas à poser une main, sur l’épaule de Donna ; l’autre tenant encore le casque, contre sa hanche.
Il sourit.
Un peu timidement. Un peu maladroitement.
Mais surtout sincèrement.


« C’est… wah. T’as été… épique. »

Il glousse, amusé par sa propre réplique.
Mais retrouve rapidement son sérieux, en prenant conscience des difficultés.


« Mais… mon sort d’invisibilité a sauté ; on va être détectés. Faut s’bouger. »

Khalid se tourne, puis fige son attention devant lui.
Sur le chaudron.


« C’est… là. »

Il lâche Donna, et prend une grande inspiration. Avant de reposer le Heaume sur son crâne.

« C’est là que… ton existence a débuté. »

Une phrase fort théâtrale ; mais il ne savait comment faire autrement.
Donna Troy est née ici.
De la magie noire. De sombres desseins.
Mais… elle s’en est libérée.
Pour devenir autre chose. Pour être autre chose.
Une Héroïne.
Celle qui ne cesse de l’impressionner, et qu’il espère pouvoir encore aider à l’avenir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Avr 2019 - 16:12
« Doucement, Khalid, doucement... je suis encore un peu... arrrgh.

Donna, qui avait fini par se relevé, écoutait les éloges du jeune Titan sur le combat court, mais intense, auquel ils venaient de participer. Elle cracha de l'argile, régurgitant cette terre dont elle était faite à ses pieds. Les plaies avaient cependant finis de couler, et se refermèrent peu à peu. Une bonne partie de son énergie vitale l'avait quitté, et il s'en était fallu de peu pour qu'elle y passe. Elle avait cependant, en bonne connaissance des points faibles du corps humain, fait en sorte de ne pas se faire blesser grièvement. Et ça avait fonctionné.

Mais ça l'avait laissé faible, et elle ne tenait debout que grâce à l’appui que lui conférait son ami, qui trouvait difficilement ses mots pour décrire les prouesses de la guerrière. Au moins, lui aussi était toujours vivant. Elle l'avait amené ici, elle n'aurait pas supporter qu'il se fasse blesser par sa faute.

« Je n'étais pas sûre que ça allait marcher. J'ai laissé Athéna me guider. Mais... ouais, c'était cool.

Donna se laissa un peu aller à l'euphorie de la victoire. Il y avait bien longtemps qu'elle ne s'était pas senti aussi vivante. Les douleurs qu'elle ressentait ne faisait qu'amplifier ce sentiment. Elle avait mal, et elle aimait ça. La douleur physique lui faisait oublier, l'espace d'un instant, tous ces tourments, tous ces questionnement. Mais cet instant fut éphémère.

Khalid remis son casque et pointa le chaudron. Donna s'en approcha, doucement. Chaque pas qu'elle faisait rendait difficile toute respiration. Chaque enfant naissait au sein d'une mère, dans ses entrailles. Elle, elle venait de là. Elle posa ses mains sur le cuivre de l'immense ustensile, et observa à l'intérieur. Des reste d'argiles étaient figés au fond du chaudron. Des traces de sang, également. La main tremblante, Donna ramassa une poignée de glaise, puis la laissa retomber au fond.

C'était bien ici.

Donna observa alors le ciel. Aucun souvenir ne s'était manifesté. Elle ne se rappelait toujours de rien.

« Athéna. Montre-moi, par pitié. Je veux savoir.

Aucune réponse ne se fit entendre. La déesse restait muette à son appel. Donna avait fait tout ce chemin pour se retrouver face à un chaudron vide, protégé par le fantôme d'une vieille folle dont elle ne se souvenait rien. Elle sentait les larmes et la colère monter en elle. Elle n'en pouvait plus. Marre de toute ces cachotteries, tous ces mensonges. Donna hurla alors, de rage.

« MONTRE-MOI !!

Elle frappa un grand coup dans le chaudron, choc qui résonna des kilomètres aux alentours. Puis un deuxième. Un troisième. Le quatrième fractura le chaudron en deux. Elle saisit alors un des morceaux pour frapper le reste avec. A la fin, il ne restait plus rien, que des miettes de cuivres et de terre.

Donna se laissa tomber à genoux, en larmes. Il ne restait rien de son passé. Ni dans ses souvenirs, ni même sur ce plan matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 28 Avr 2019 - 16:34
Un silence terrible suit les cris et coups de Donna Troy.
Rien.
Rien n'est venu. Rien ne lui a été donné. Rien ne lui a été offert.
Comme d'habitude.


 « Do... Donna. »

La voix théâtrale mais un peu tremblante de Fate se fait entendre ; elle l'entend.
Juste derrière elle.


 « Je... j'crois qu'elle ne t'répondra pas. »

Athéna.
Déesse de la vérité ; qui se refuse à son alliée, aujourd'hui.
Injuste. Cruel. Inacceptable.


 « Mais... »

Khalid prend une grande inspiration, et grimace sous son casque ; il pense à quelque chose de dangereux. Il pense à quelque chose d'audacieux, mais dangereux.
Mais... bon. Depuis quand est-il devenu prudent, mmh ?


 « Moi... j'peux. »

Il soupire ; il tremble aussi, un peu.
Puis il se lance.
Une main sur l'épaule de Donna, une autre levée, Fate se lance. Avec ses doigts libres, il forme quelques signes étranges, incompréhensibles. Mais efficaces.

Les choses changent, alors. La Réalité change.
Le sortilège lancé par le Magicien s'enclenche – et des éléments apparaissent ; des événements réapparaissent, ici.

Le crépuscule. Un sommet impie. Des torches. Derinoe. Hécate. Une femme, un enfant.
Des mots. Des peurs. Des promesses. Des serments.
Déterminés.
Un meurtre. De l'argile. Dans le chaudron.
Qui chauffe.
Qui fait chauffer son contenu... jusqu'à la fin.

Jusqu'au début. Jusqu'à la naissance.
Jusqu'à... sa naissance.


Un fantôme dans la Tour en T [Titans] RCO018

Donna Troy naît, devant eux ; de l'argile, et du sang.
Du meurtre. Et des espoirs déçus.
Du Mal.
Elle naît, devant eux. Et si Khalid Nassour ne dit rien, il intensifie sa prise sur l'épaule de Donna ; pour elle. Pour qu'elle ne soit pas seule.
Pour qu'elle comprenne que, malgré tout ça... malgré ça, elle n'est pas seule ; et elle n'est plus cette créature. Même s'il doute qu'elle soit en état de le comprendre déjà, hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2019 - 18:55
Khalid vint une nouvelle fois en aide à Donna. Elle était l'aînée, elle était une des fondatrices des Titans, une de ses leader. Mais, durant toute cette aventure, elle s'était laissée guider par un jeune, sans expérience, qu'elle ne connaissait pas jusqu'à aujourd'hui. Pourtant, au-delà de sa tristesse, elle ne ressentait ni honte ni gêne. C'était un Titan, et aucun d'entre eux n'avait plus d'importance que les autres. Ils s'entraidaient, c'est tout, loin de toute forme d'ego. Sans dire un mot, elle observait la magie de Fate opérée.

La vérité sur le passé de Donna éclata enfin.

Peu de gens ont la chance d'assister à leur naissance. Donna n'était décidément pas comme les autres. Elle vit un rituel impie, mené par Derinoe, qui suivait les ordres d'une créature verdâtre, parsemé d'écaille, disposant une longue queue de serpent, et des yeux dorés. Hécate, la déesse-sorcière de la magie, sorcellerie et nécromancie. Celle qui avait donné ses terribles pouvoirs à la plus terrifiante des sorcières de ce monde – Circe – avait aussi été à l'origine de la création de Donna Troy.

Né de la glaise et du meurtre de la fille de Derinoe, Donna avait été créé pour assouvir la haine des amazones envers les hommes. A présent debout, hors du chaudron, la vraie Donna observa sa jumelle du passé, celle dont elle ignorait presque tout, des sentiments jusqu'à ses combats. Mais physiquement, elles étaient identique. Il n'y avait pas, plus de doute possible. La jeune femme reconnaissait ce corps dénudé mieux que n'importe qui d'autre. C'était le sien.

C'est alors que l'image d'Hécate fit un geste étrange. Elle observa, ou sembla observer, Fate, puis Donna, la vraie. Elle sourit alors, puis disparu, et les images des amazones avec elle.

Donna ne fit pas tout de suite attention à ce détail troublant. Elle fut soulager d'un poids, comme si le mensonge sur ses origines s'en était enfin aller. Sa vie n'était dû qu'au plus horrible des crimes, celui d'une mère sur sa fille, et de la plus sombre des magies. Elle était une créature du chaos, du mal. Un monstre. Destiné à anéantir la femme qu'elle admirait le plus. Mais au moins, elle savait. Grâce à Diana, ce morceau de son passé avait été oublié, enfouit, comme un honteux secret.

« Merci Khalid. Je sais d'où je viens, maintenant. Il est temps de rentrer.

Donna avait des questions, encore. Mais les épreuves d'aujourd'hui avait été suffisamment pénible, et elle ne les trouverait pas ici. Ni maintenant. Elle devait désormais retrouver ses amis, sa famille des Titans. Peut-être qu'un jour, elle se pardonnerait d'être un monstre. Mais elle ne pourrait le faire qu'à condition de racheter ses fautes. De racheter son existence, qui ne devrait pas être. C'était là son nouveau but.

Arrivé à la Tour, Donna médita sur tout ceci. Sa tristesse ne s'en était pas aller, pas encore, mais elle avait retrouver une force qui lui permettrait de vivre à nouveau, comme avant. Comme une Titan. C'était là sa place. Pour le moment.

Elle s'adressa alors à Khalid, son nouvel ami.

« J'espère que tu en as profité. Rare sont les hommes à pouvoir admirer Themyscira. Encore plus rare sont ceux qui se sont targués de me voir nue dans la même journée. Je t'aime bien, Khalid. Mais si tu répètes ça aux autres, j'ai bien peur que même ton casque ne soit jamais retrouvé.

Elle l'observa alors, l'air sérieux et le regard défiant, puis se mis à pouffer de rire. Oui, cela lui faisait du bien de rire. Quel meilleurs endroit pour ce faire que dans cette magnifique Tour en T, qu'elle pouvait appeler « chez elle ».
Revenir en haut Aller en bas
Dr Fate
Dr Fate
Super-Héros
Inscription : 09/11/2017
Messages : 465
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation. Vient d'accepter d'assumer le titre de "Docteur" Fate.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
JSA
Shadowpact
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 29 Avr 2019 - 12:43
« Humf. »

Fate est gêné.
S’il s’est concentré grandement pour réussir à mobiliser cette espèce de flashback, il a assisté avec surprise mais aussi intérêt aux événements qui ont conduit à la naissance de Donna Troy.
Il a bien évidemment été surpris puis choqué par le meurtre, l’utilisation de la glaise… mais il s’est détourné, ensuite, quand le contenu du chaudron a cessé de tournebouler, en son sein, pour sortir.

Donna Troy.
Qui naît devant eux, donc ; nue.
Ce qui le gêne.
Ce qui le pousse à se tourner, par politesse. Par dignité. Par gêne, surtout.


« Hou. »

Khalid Nassour rougit, sous le Heaume de Thot.
Il s’est tourné, il s’est détourné ; il n’a pas voulu voir – mais il a vu.
Bien sûr qu’il a vu. Bien sûr qu’il l’a vue.


« Hem. Oui. Ou… oui. Oui, oui. »

Il acquiesce, bien sûr, quand la jeune femme le remercie, et lui demande de rentrer ; il ne se fait pas prier.
Sans attendre, le Magicien réalise quelques mouvements rapides de ses mains, et enclenche un nouveau sortilège. Ils s’en vont.
Quelques secondes suffisent pour les amener directement ailleurs… dans un endroit plus connu, plus familier. La Tour des Titans, et le salon qu’ils ont quitté il y a peu de temps ; même s’ils ont beaucoup vécu, depuis.


« Voilà. »

Khalid tourne sur lui-même, satisfait d’avoir réussi ; d’avoir réussi, en gardant la vie sauve.
Il se tourne vers Donna, et se prépare à enlever son casque – quand il s’arrête ; alors qu’elle parle.
En le remerciant. En le flattant. Mais, aussi, en le menaçant.
Sans qu’il soit sûr qu’elle plaisante… avant qu’elle ne commence à rire, aussi.


« Ha. Ha-ha. Ha-ha-ha. »

Lui aussi rit. Lui aussi glousse.
Même s’il n’est pas entièrement rassuré.


« Tu… as failli m’avoir, hein. »

Il finit par enlever le casque, et glousse encore ; même si son visage demeure rougi, gêné par les événements.

« Mais… t’en fais pas, hein. »

Khalid garde le Heaume contre son flanc, et hoche la tête ; sérieux et déterminé.

« J’dirais rien. Ni… pour c’que j’ai vu, même si j’ai rien vu. »

Ce qui est faux ; ce qui le fait rougir.
Ce qui pourrait hanter ses songes. Et ce qui va le marquer, assurément.


« Ni… pour c’qu’on a fait. »

Il hoche la tête, en se reprenant encore.

« C’est… un secret. Entre Titans. »

Le jeune homme lui adresse un clin d’œil, et esquisse un petit sourire.

« Mais… j’espère qu’ça t’a aidé. Au moins un peu.
C’est… j’serais encore là, si besoin. Comme les autres. Les… Titans ont sûrement changé, hein, mais l’cœur reste le même. On s’soutient. Même dans l’pire. »


Il se détourne légèrement d’elle, et s’avance vers la cuisine.
Avant de s’arrêter, pour se tourner vers elle.


« J’vais pas mentir, j’sais pas bien cuisiner, mais… j’réchauffe les plats comme personne. Un p’tit truc à manger, ça t’dit ? »

Juste pour discuter ; de tout et de rien.
Juste… pour se connaître. Pour se découvrir. Pour se changer les idées.
Pour aller mieux, ensemble. Comme deux personnes normales.
Même dans cette Tour de fous !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un fantôme dans la Tour en T [Titans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Fantômes des victoriennes (anthologie)
» Fantôme dans la maison
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» VAB DANS L'EAU
» [AIDE] Copier une application dans le téléphone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: St-Roch :: Titans Tower-