Jonathan Crane ~ Scarecrow.

Scarecrow
Scarecrow
Super-Vilains
Inscription : 05/05/2019
Messages : 60
Localisations : Gotham City.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 15:51

The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown.

Présentation

Nom et Prénom : Jonathan Crane.
Pseudonyme(s) : Scarecrow, l’Épouvantail.
Âge : Trente-sept ans.
Sexe : Homme.
Orientation : Pansexuel.
Nationalité : Américaine.

Base d'opération : Gotham City. Une maison abandonnée, un bar désaffecté, les restes d'un cabinet de médecin... Tout est bon à prendre dans cette ville, même les lieux les plus sordides. Petit conseil. Ne sortez pas dans les rues de Gotham à Halloween. Parfois, il se trouve aussi dans la demeure de Keeny, lorsqu'il souhaite s'éloigner des rues de Gotham.
Groupe : Super-Vilains.
Faction(s) : Pour le moment, aucune faction.

Statut : Célibataire.
Profession : Ancien professeur de psychologie tout en officiant en tant que psychiatre à Arkham Asylum, il était reconnu comme un jeune prodige des sciences de l'esprit et des troubles de ce dernier. Il est maintenant qualifié de tueur en série et de véritable tortionnaire. Les troubles psychotiques qui accompagnent ses crimes en font un patient idéal pour les aliénistes de son ancien employeur.

***
Description physique

Quel difficile monde que celui de l'enfance. Durant cette période, seules deux choses permettaient de remarquer Jonathan : ses habitudes – quasi-religieuse – d'un érudit poussiéreux et sans grande personnalité, ainsi que son apparence. Il était rare, d'ailleurs, que les raisons de ces regards, de ces murmures, concernant sa silhouette, soient positives. Rare ? Petite erreur de vocabulaire. Il est, en effet, plus juste de dire que ce n'était jamais pour de bonnes raisons. Ils le voyaient tous, enfants et parents, comme un gamin malingre, faible. Ses vêtements avaient cette odeur de poussière, de renfermé... Il n'était pourtant pas laid – ni spécialement beau, d'ailleurs –, mais il était juste... Jonathan Crane. Un garnement trop chétif, parfois ridicule, plus grand que les autres enfants et les adolescents qui suivaient.
Ses cheveux rappelaient la paille indisciplinée - malgré une couleur plutôt sombre - et attiraient les moqueries. Sa peau pâle, elle, était l'origine d'une certaine crainte. Et ce simple corps, si frêle, qui n'arrivait même pas à maintenir les livres qu'il aimait dévorer, accentuait ce jugement, cette comparaison.

Oui, il n'était si laid. Mais il leur rappelait juste un épouvantail... ainsi qu'une vermine. Et personne ne parle à un épouvantail ou n'approche d'une vermine.

Mais, l'ancien thérapeute n'est plus un enfant, ni un adolescent. Il est un homme, qui – fort heureusement pour lui et ses nombreux échecs – sait se renouveler. Changer certaines choses. Du moins, en partie. Ainsi, s'il garde toujours un visage chétif, maladif – un effet accentué par la pâleur naturelle de sa peau, ainsi que par les traits creusés par des cernes et certains tics nerveux –, il a pourtant réussi à équilibrer sa silhouette, développant ainsi, peu à peu, une musculature fine. Oh, certes, face à la Chauve-Souris, dans un duel de force brute, ses os se briseraient, un par un. Mais, sa pratique de certaines activités plus souples a offert à cette structure physique une véritable utilité.

Ainsi qu'une force suffisante pour porter, ne serait-ce... qu'une faux. Pour la porter, certes... mais aussi pour la manipuler. Pour avancer en la tenant fermement, modifier les trajectoires et contrôler le mouvement. Rien n'est plus difficile que de manipuler une arme aussi longue sans force... sans équilibre.
Qu'il est loin le temps où le ridicule Jonathan Crane souffrait lorsqu'il portait ses différents livres. Qu'il est loin le temps où il ne pouvait avancer sans se savoir capable de se défendre. Aaaah. L'évolution... Une belle invention !

Mais certaines choses ne changent pas. Son regard noisette, fatigué et semblant sans étincelle... Sa tignasse indisciplinée, qui semble aussi fragile que de la paille. Oh, certes, des cicatrices viennent maintenant décorer son visage, des preuves de ses actes, des preuves des conflits physiques qu'il a entrepris... Des preuves de ses échecs, mais aussi de ses réussites. Quelque chose que personne ne pourra lui retirer. Ce qui ne change pas, aussi, est que Crane reste une fine brindille. Un phasme – restons dans la vermine et l'insecte – d'environ soixante cinq kilogrammes – sans graisse, précisons le bien – et d'une hauteur avoisinant le mètre quatre-vingt. Lui qui était grand, maigre et fragile, est maintenant, finalement, d'une taille raisonnable, face à certains titans qui composent le monde des Mythes Modernes. Un monde dans lequel il existe, ayant gravé son nom, ses exploits, dans le hurlement de ses victimes. Scarecrow. Entendez son nom. L'Épouvantail.

Souvenez-vous de ce masque lui donnant un visage sans peau. De ses haillons, parfois remplacés par un long trench-coat, toujours accompagnés de ses toxiques réserves et de ses dispositifs. Jamais vous n'oublierez cette impression viscérale, rampante, permanente, que ce déguisement n'est pas un moyen de cacher le visage du psychiatre... mais bien de montrer sa véritable apparence. Oui, personne ne peut l'oublier, tout comme le bruit de ces griffes formées par des seringues, lorsque ces dernières se cognent l'une contre l'autre. Un geste rythmé, qui résonne souvent... Et peuvent-ils omettre le fin sifflement du dispositif caché, qui lui permet d'utiliser ses toxines sous forme gazeuse ? Non, ils ne peuvent pas.
Alors, il avance ainsi, acceptant ce qu'il est, dans ce monde de Héros et de Démons. Et il parle, non pas comme un simple humain, mais comme le sordide maître de la peur. Une voix modifiée, altérée, résonnant dans ce masque d'épouvante – sa véritable voix ? Son véritable visage ? –, une voix qui semble provenir d'un endroit plus noir que les quartiers les plus pourris de Gotham.

« Alors. Quelle est ta plus grande peur... ? » Ce regard flamboyant peut-il être seulement humain ? Où est donc passé la vermine ?

Description psychologique

Dérangé. Il est simplement dérangé. Pas comme le Joker, peut-être, mais il n'est pas plus sortable que lui. Ce ne serait pas plus simple d'en finir maintenant ?
Je croyais que les directeurs d'instituts psychiatriques n'étaient pas que des administrateurs... mais il faut quand même pas oublier que ce mec était dans l'équipe médicale un temps ! C'est plus un malade, c'est juste un danger !

Chaque jour, durant ses périodes d'enfermement, d'internement même, l'Épouvantail entendait ça. Des mots puissants, violents... et si juste à la fois. Comment pourrait-il penser l'inverse ? À certaines époques, il aurait été pendu, brûlé, laissé pour mort, pour le tiers des actes qu'il a perpétrés. Et pourtant, il entend, encore et toujours, ces phrases. Pourquoi est-il encore vivant ? Pourquoi n'est-il pas en train de pourrir dans un coin d'une ruelle ? Est-ce parce que, d'une certaine façon, la société l'accepte ?
Quelle stupidité. La société n'accepte que ses fantasmes. Cette vérité, le tueur l'a comprise il y a quelques décennies et elle n'a fait qu'éveiller le monstre qu'il est devenu. Alors, pourquoi ? Une question qui continue, encore maintenant, à déranger l'esprit du Maître de la Peur lorsqu'il observe – parfois –, son reflet. Mais la réponse est simple et, à chaque fois, elle résonne dans son esprit, lui offrant un nouveau souffle, un nouveau frisson plaisant. Une chose domine ma vie. Elle retire aux Moires le droit, le pouvoir, de trancher le fil de ma vie. La peur.

Ce sentiment a toujours dominé, en effet, l'existence de Jonathan Crane. Encore maintenant, il a besoin de cette dernière. Un appel à la souffrance personnelle, un besoin de graver sa définition dans le cerveau de chacun de ses patients. Une envie, unique, qui fait battre son cœur. Qui permet à son cerveau malade de se tordre, de penser, de réfléchir, à de nouvelles choses. Elle est là, elle coule dans ses veines... Elle est unique. Et il est le seul, selon lui, à comprendre sa véritable essence... Le Batman, lui, ne fait qu'effleurer la surface. Il ne comprend pas. Il ne veut pas comprendre.

Pour utiliser la peur, ressentez-la. Pour arracher des frissons de terreur, ne fuyez pas ces derniers.
Cette règle est immuable. Cette règle est naturelle. Et elle est l'obsession qui brise, petit à petit, l'esprit du Maître de la Peur et de l'Angoisse.

Mais Jonathan Crane n'est pas un simple patient d'Arkham. Est-il un tueur en série ? Ses victimes sont nombreuses, suivant un modus operandi précis – la peur, l'angoisse, la phobie. Oui. Il en est un. L'accepte-t-il ? Il l'accepte. Car c'est le seul moyen qu'il possède pour avancer, pour faire les choses qu'il est destiné à faire : continuer ses recherches. Jonathan Crane est obstiné, persévérant. Il sait s'adapter, il refuse même l'idée de stagner à cause d'une quelconque épreuve. Tout problème possède sa solution, c'est ainsi qu'il pense. Il connaît la nature humaine, ou plutôt... il connaît sa vision de la nature humaine. Et il a besoin de la faire connaître, de la rendre... unique, peut-être ?
Mégalomanie ? Une légère once peut-être. Par le passé, pourtant, l'Épouvantail se voulait plus revanchard – c'est d'ailleurs ce besoin de vengeance, ainsi que d'acceptation par sa famille et ses pairs qu'il a commencé à tuer. Il voulait se défendre contre ceux qui le maltraitaient. C'est l'une des triste vérité de Crane : il n'a appris à se défendre qu'ainsi. Derrière ce rôle d'orateur, derrière cette image de fin psychologue, d'expert des relations humaines et de la nature profonde de l'Homme... se trouve finalement quelqu'un qui n'a jamais eu d'éducation sociale. Victime durant son enfance, il a caché ses faiblesses au plus profond de son être pour se transformer, pour évoluer. Au point d'oublier réellement qui était Jonathan Crane.

Puis après la vengeance, le temps de la résilience est venu. Et à cet instant, il est devenu un monstre. Scarecrow. Aime-t-il tuer ? Il aime surtout voir le résultat de ses recherches, c'est ce qu'il vous racontera. Mais, la vérité est que voir le corps de sa victime se tordre de peur, trembler... réagir... Paranoïa, phobie... Il en a besoin. Il en a réellement besoin. C'est maladif.

Certains ont besoin d'aimer. Il n'a jamais eu à le faire.
Certains ont désiré plus que tout... La seule chose qu'il veut est d'avancer. Oui, voilà ce qui se cache derrière les belles phrases de Jonathan Crane, derrière son génie scientifique.
Quelqu'un qui souhaite juste continuer ses recherches. Quel qu'en soit le prix.

Histoire

Version(s) : N'ayant pas une grande connaissance des différentes versions, si je ne me trompe pas, les éléments de sa famille viennent de New Earth. Je me suis permis une certaine modification dans l'histoire, pour donner plus d'impact à sa première arrestation : il n'a pas été renvoyé mais, jusqu'à son internement suite à l'action de Batman, il était toujours professeur. Concernant les capacités, j'ai conservé l'immunité à sa toxine, mais pour rester cohérent avec l'idée du personnage, il a conservé sa sensibilité à la peur. J'explique ceci par une immunité aux agents chimiques.

Je ne sais pas si vous me lirez. Je ne sais pas si vous me croirez. Mais, s'il vous plaît, aidez-moi. Si vous vous prétendez amis, collègues, ou simple connaissances, juste, aidez-moi... Que quelqu'un m'aide. Je ne sais pas où je me trouve. Je ne sais pas vraiment depuis combien de temps exactement : je suis parti du principe que rien de ce que je vois concernant ces informations ne sont vraies. Alors, si quelqu'un peut remonter la piste de ce mail, aidez-moi. Même vous, les héros auxquels je n'ai jamais cru. Les Batman, les Robin et autres... Aidez-moi.

Si vous m'avez oublié, sachez que je suis le Professeur Aaron Bailey et que j'ai été enlevé il y a de cela plusieurs semaines (je crois). Je me suis endormi chez moi, pour me retrouver dans une chambre sans papiers peints, sans lumière, totalement insalubre. Il n'y avait rien à faire. Rien à voir. Je marchais. J'ai beaucoup, beaucoup marché, dans cette chambre avant que la porte ne daigne s'ouvrir. Oh si vous saviez à quel point j'étais heureux de sortir ! La première fois que c'est arrivé, j'aurais pu me serrer au cou de l'armoire à glace qui était allée me chercher tellement je n'en pouvais plus. Et puis on m'a guidé jusqu'à lui. Il était là, derrière le bar. Le bâtiment dans lequel je me trouve est une forme de bistrot, insalubre. Je dirais qu'il date de la prohibition, vu les quelques passages secrets. Il se servait un vieux whisky. Ah, j'aurais tout fait pour en avoir une lampée. Juste une. Ma femme disait toujours que j'étais le meilleur acteur qu'elle connaissait : je faisais bonne figure, alors qu'en vrai, j'avais le foie qui se noyait dans l'alcool que j'ingurgitais. Et le manque... C'est insoutenable... Il le savait. C'est pour ça ! Il me narguait.
Mais si moi j'ai des problèmes, lui, il est pire. Car celui qui m'a enlevé est le Docteur Jonathan Crane. Vous devez savoir que je connaissais personnellement cet homme, car j'étais, à l'époque, membre du Conseil d'Administration de l'Université de Gotham, là où il officiait en tant que professeur (en plus d'être employé par Arkham en tant que psychiatre, une aberration à mes yeux !). Je l'avais toujours dit ! Cet homme serait un problème pour nous ! Mais ils aimaient, tous, le voir se pavaner ! Oh, certains aimaient aussi se moquer de lui, car franchement, il semblait être un personnage ridicule, tout droit sorti de ces romans graphiques que certains adultes lisent. Et j'étais le premier à le faire.

Mais il était intelligent. Et il était jeune. Ça suffisait au doyen pour en faire une figure de proue !

Je crois que j'étais jaloux. Non. Pire. Je le détestais ! Je ne le sentais pas cet énergumène ! Et Batman m'a donné raison en révélant les affreuses pratiques de cet homme. Vous vous rendez compte ?! Il avait torturé et tué plusieurs étudiants, de toute filière, juste sous le nez du Conseil ! Nous avons peut-être été obligé de démissionner ensuite, mais voir le doyen quitter son bureau restera toujours un très bon souvenir !


***

Il tremble légèrement alors que sa page montre maintenant plusieurs données scientifiques. Griffonnant ici et là, le professeur Bailey – un homme grisonnant, bien plus faible qu'il ne l'est d'habitude – essaye de fixer ses pensées sur la problématique face à laquelle il se trouve. Lisant quelques notes, la voix de son geôlier – ou plutôt, d'un employé de son geôlier – résonne dans la pièce. « Le Docteur commence à être impatient. » Illustrant son propos, l'homme met en marche le shocker de sa matraque, un arc électrique apparaissant au bout de ce dernier. La vision de ce phénomène physique ainsi que le grésillement produit par celui-ci arrachent quelques tremblements au scientifique, qui ravale sa salive, baissant ses yeux. « C'est... bientôt terminé... » C'est déjà terminé. Mais il a besoin de temps, juste un peu... pour profiter de l'unique erreur de son agresseur. Laissant entendre un rire assez fort, le sbire de Crane prend congé. Au loin, Aaron l'entend, l'insultant de « brave bête »...
Oui, il n'est pas plus que ça. Une brave bête obéissante. C'est comme ça depuis le début. C'est comme ça depuis qu'il a été piqué – ou griffé ? Sa mémoire lui joue parfois des tours. Depuis combien de temps est-il ainsi ?

Mais, il a une occasion ! Il a une occasion de partir.
Mieux encore ! Même si cela lui oblige à tout donner à cet homme... il a une chance de détruire ses plans ! Alors, simplement, il reprend l'écriture... de ce qu'il pense être sa clé de sortie.

***

Je m'égare. J'ai de plus en plus de mal à concentrer mes pensées. Quand je lis des recherches, que j'archive mes dossiers, ça va, mais écrire tout ce qui s'est passé... Impossible. Enfin, je croyais que c'était la vengeance qui avait attiré l'Épouvantail jusqu'à moi, mais en vérité, il se fiche éperdument de moi, du passé. Ce qu'il veut ce sont mes recherches, mes connaissances, toutes mes données, sur le fonctionnement des gênes et les différents moyens d'agir sur des génomes précis. Je crois avoir compris deux choses : tout ceci concerne le métagène et il a des objectifs bien précis concernant tout ceci. À côté de cela, il me faisait aussi travailler sur des matériels génétiques différents, des prélèvements sanguins aussi. Il cherchait tout ce qui était spécial, qui semblait montrer en évidence l'action d'un possible virus. Je ne sais pas de quoi il parlait, mais j'obéissais, toujours. Il me fait avancer dans le noir ! Je ne sais pas où il veut aller avec tout ça, mais ce que je sais, c'est que Crane ne possède AUCUNE bonne intention, malgré ce qu'il dit.

« La peur n'est pas mauvaise, elle est unique, naturelle, profonde. Elle est notre nature. » C'est ce qu'il aime dire. Mais ce ne sont que des sornettes !

Les informations que j'ai collectées, les recherches que j'ai faites, je vous envoie tout. Tout sur quoi j'ai pu travailler est en pièce-jointe ? J'espère, sincèrement, qu'un autre spécialiste en recherche médicale et génétique pourra faire quelque chose, pourra comprendre.... Car si je me souviens sur quoi mon esprit s'est concentré, j'ai bien trop de mal à me souvenir de tout. Je n'ai ni le temps, ni le courage, de prendre chacune des données et de suivre la piste. Tout ce que j'ai fait semble avoir été fait par automatisme. Est-ce que j'ai commis des erreurs ? Est-ce que j'ai donné de mauvaises informations ? J'en doute. J'ai le pressentiment malsain que je n'avais pas d'autre choix que de réussir. L'angoisse de mourir si je n'obéissais pas.
Et elle est toujours là. Rampante. Même maintenant je continue d'entendre les murmures. Depuis qu'il m'a griffé. Depuis qu'il a injecté une « dose spéciale », je n'ai pas de répit ! Il me fait travailler, il sait quand me faire arrêter. Il comprend. Il devine. Et je ne peux rien faire !

Au départ, j'ai tenté de résister. Mais il m'a parlé de mon épouse. Il m'a parlé de la façon dont elle est morte. Il donnait l'impression de tout savoir, d'avoir été là. C'est pour ça que ses hommes sont armés de matraques électriques j'en suis sûr ! Je ne peux plus supporter ce bruit, cette vision, de l'arc électrique ! Oh mon amour... je ferais n'importe quoi pour être à tes côtés, maintenant. Pourquoi je t'ai laissé prendre la voiture ? Pourquoi tu es sortie ?!

Je vous envoie tout. Tout ce que j'ai fait. Tant que j'ai encore un tant soit peu de lucidité. Tant que je le peux encore.
Ne l'enfermez pas. S'il vous plaît. Tuez-le ! Tuez-le ! Il doit mourir ! Il n'est pas fou ! Il est juste inhumain ! Il... Il arrive. Je l'entends... aidez-m


***

Il pensait avoir le temps de l'envoyer. Il s'est finalement trompé.

Les doigts s'arrêtent sur le clavier, alors que la voix de Crane résonne, répétant d'une voix altérée les quelques dernières phrases de sa victime. « Ne l'enfermez pas. S'il vous plaît. Tuez-le. Tuez-le. Il doit mourir... » Un léger bruit résonne, rappelant deux tiges métalliques qui se cognent l'une contre l'autre. C'est ainsi qu'il comprend que son geôlier arrive... Mais c'est en l'entendant qu'il comprend que cette erreur, finalement, n'était là que pour lui donner la dernière chose dont avait besoin son tortionnaire. Ce dernier enfin, arrive, terminant sa récitation – un écran dans sa main droite, les griffes de la main gauche cognant l'une contre l'autre, doucement. « Il n'est pas fou. Il est juste inhumain. Il ... Il arrive. Je l'entends. Aidez... moi... » Aaron tombe de sa chaise, reculant en gémissant de peur alors que Scarecrow lui fait face. Jamais, de toute sa vie, il ne l'avait vu avec son masque. Oh, certes, le professeur avait bien vu quelques photographies, mais à cette époque, il l'avait juste trouvé... ridicule...

Son jugement est maintenant différent. Car il a peur, réellement peur. Alors, simplement, il tente de se justifier, des mots hésitants, ponctués par quelques pleurs, par quelques plaintes et gémissements... Allant jusqu'à le prier. Jusqu'à lui dire qu'il l'aiderait autant qu'il le peut. Qu'il ne voulait pas mourir.

« Hum... » Jonathan penche la tête sur le côté. Il le regarde. Puis il claque les doigts. Bien vite, son homme de main arrive avec un verre et une bouteille de whisky. « Il me semble que c'est ce que vous préférez, non ? » Sa voix est toujours aussi effrayante, mais l'envie, le besoin de réconfort, est bien trop grand. Il hoche la tête, à l'image d'un enfant apeuré. Alors, simplement, le Docteur Crane débouche la bouteille, remplissant alors un verre qu'il vient glisser dans la main de sa victime. Mais alors qu'il referme ses doigts dessus, une piqûre vient lui arracher un gémissement de douleur. Cette fois, tout est bien terminé, il le sait... Ses muscles se contractent, ne pouvant lâcher le verre alors que la main de l'Épouvantail maintient l'ensemble. « Je n'ai fait aucune erreur, Professeur. Jamais je ne ferai d'erreur. On m'a éduqué ainsi. Lorsque j'en faisais une, je n'avais que peu de chance d'échapper à la punition... Le contrôle. Nous pouvons utiliser ainsi la peur. » Des tremblements commencent à secouer le corps d'Aaron, alors que sa perception est profondément altérée. Pour lui, la voix est maintenant un grésillement assourdissant. Des décharges parcours les orbites de Crane, s'échappant de ses lèvres... et remontant le long de son bras. « Je refuse l'erreur. Alors, pourquoi vous garderais-je ? Surtout que... vous n'êtes plus d'aucune utilité... Merci à vous pour votre participation à ce projet. Grâce à vous, j'ai plus d'informations et d'outils pour pouvoir développer de nouvelles toxines. La génétique, quelle formidable science ! Grâce à elle, je compte rendre ma peur bien plus intense. Et ceux qui y ont échappé... observeront enfin le monde comme il est réellement. » Doucement, il retire son masque. Le mouvement est lent, pour des raisons bien précises : laisser du temps à l'esprit malade de sa victime d'être pleinement enfermée dans cette vision d'orage.

Il le voit. Pleinement. Cet être de foudre. Il l'entend. Clairement. Cet orage funeste qui a tué sa femme.
La respiration du prédateur s'écrase contre la joue du Professeur Bailey, lui donnant l'impression de brûler sa peau. Des larmes. Des cris... Les minutes semblent interminables alors qu'il tente de se débattre, qu'il tente d'échapper à ce désespoir foudroyant. Jusqu'à ce que, enfin, les derniers mots de son geôlier résonnent. « Oh, mon amour... Je ferais n'importe quoi... pour être à tes côtés. » Ses propres mots. Ses propres espérances. Un ultime hurlement traverse ses lèvres, avant de laisser place à un silence profondément sordide. Le suppôt du kidnappeur tremble légèrement, un détail que remarque Crane. Ce dernier se redresse, retirant la main d'Aaron du verre avant d'en boire une gorgée. Crachant alors la boisson, il essuie sa bouche avec sa manche. « Immonde. J'ai trouvé ça chez lui... Son palais ne devait plus reconnaître un bon whisky d'une affreuse sous-marque. » Lâchant le verre à côté de l'homme, celui-ci se brise alors que Jonathan s'écarte un peu.

« Tu peux m'en débarrasser. » L'homme commence alors à obéir, tandis que Crane, lui, regarde le mail, prêt à être envoyé à … personne. Effaçant tout ceci, il rigole de la bêtise de son ancien collègue avant de récupérer toutes les données dans un disque-dur externe. « Au fait. » L'armoire à glace s'arrête, frissonnant. Il remarque que son employeur a remis son masque.

« Ne t'inquiète. C'est normal d'avoir peur. »


Famille : Mary Keeny, l'arrière-grand-mère de Jonathan Crane, est sûrement le plus important personnage de cette famille. Ou plutôt, était. Après de nombreuses années à avoir torturé, maltraité, sa propre fille (Marion), sa petite-fille (Karen) et son arrière-petit-fils, elle a fini par périr par les mêmes armes, par les mêmes oiseaux. Le Docteur Crane s'est d'ailleurs personnellement occupé de ce cas. Cette disparition est le premier meurtre de l'Épouvantail par l'utilisation d'un prototype de ce qui deviendra la toxine de la peur. Marion, sa grand-mère, elle est décédée, suite à une maladie d'ordre psychiatrique.
Quant à son père... Gérald Crane n'était rien de plus qu'une épave, un homme sans ambition. C'est ce que Karen aimait chez lui. Elle y trouvait la liberté. Même si, en effet, elle le savait. Oui, elle le savait qu'il l'abandonnerait à un moment. Mais, elle pensait, elle espérait même, que rien ne lui arriverait... Pourtant, quelque chose est bien arrivé. La véritable première victime de Jonathan Crane est Karen Keeny.

Alliés : L'Épouvantail a cette capacité de savoir s'adapter à de nombreux partenaires. Sont-ils des alliés pour autant ? La grande question est là. L'union des plus importants ennemis de la Chauve-Souris – ou plutôt des Chauves-Souris, ces petites bêtes se reproduisent à un rythme bien trop rapide ! – est un rêve que certains tenteront d'accomplir... Aura t-il sa place ? Peut-être. Mais la seule et véritable alliée qu'il considère comme telle est la peur. Juste. La peur.

Ennemis : Ils sont nombreux à vouloir le ramener dans les cellules capitonnées d'Arkham. Certains, peut-être, aimeraient sûrement que sa vie se termine. Ils ont souvent quelque chose en commun. Une chauve-souris.

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations

La toxine de la Peur : Souvent ramenée à un simple état gazeux dans les esprits, la toxine de la peur est l'élément central autour duquel gravite la puissance de Scarecrow. Développée il y a plusieurs années, elle a souvent évoluée et le Maître de l'Angoisse a d'importants projets la concernant. Si on parle souvent de « la » toxine de la peur, il existe finalement plusieurs versions. L'objectif principal de cette toxine – et de ses variantes – est de pousser la victime à faire face à ses peurs, ou alors, à ses angoisses. Si certains produits semblent moins puissants que la toxine initiale – liée aux phobies – elles ont pourtant des agents actifs plus vicieux, qui rendent la victime plus sensible à un état de paranoïa constant, d'angoisse. Associés à ses compétences de psychologue (ainsi qu'à sa maîtrise de l'hypnose, dans un climat bien moins tendu qu'un combat), les toxines sont véritablement les armes les plus dangereuses du Docteur Crane.

Sous forme gazeuse, la toxine est totalement incolore et inodore. La toxine liquide, quant à elle, laisse une sensation glaciale et mordante.

Ce dernier, d'ailleurs, projette d'intensifier les capacités de ces substances. Pour cela, il a étudié pendant les six derniers mois plusieurs aspects du génome humain et a capturé certaines victimes de la corruption de Darkseid pour étudier les effets qu'a eu son virus sur leurs corps. Enfin, il a développé, au fur et à mesure de ses utilisations, une certaine immunité à sa propre toxine. Fort heureusement, pour lui, cela ne le protège pas de la peur naturelle que sa chiroptophobie lui fait ressentir.

Capacités : Génie scientifique, Crane est un expert de la psychologie humaine ainsi que de la peur. Il a étudié les différents aspects de cette dernière. Véritable profileur quand il le souhaite, l'Épouvantail sait comprendre le fonctionnement de ses cibles et adapter son mode opératoire à leurs peurs, leurs habitudes ou leurs situations. Cette façon de faire lui a permis d'agir en toute impunité alors qu'il travaillait en tant que professeur et psychiatre d'Arkham. Ses études lui ont donné aussi de véritable compétences dans l'art de l'hypnose thérapeutique, qu'il associe à sa maîtrise des substances, étant d'ailleurs devenu un spécialiste dans le développement de ces produits – ayant les connaissances nécessaires pour créer bien plus que sa propre toxines. Possédant aussi de grandes connaissances en matière d'endocrinologie, Scarecrow n'est pourtant pas qu'un simple scientifique.

Il a appris à utiliser son corps, à se battre et à se défendre avec. S'il ne possède pas la force de certains, il compense par une souplesse et une ingéniosité qui en font quelqu'un d'imprévisible. Sa « danse violente » est sa signature, composée de mouvements chorégraphiés et profitant de la longueur de ses membres.

Pour finir... personne ne sait exactement le nombre de victimes faites par l'Épouvantail. Ce dernier est qualifié de tueur en série.

Équipement : La première chose qui vient en tête lorsqu'il s'agit de Scarecrow est son masque à gaz effrayant. Bien qu'inutile, il le garde, pour adopter un aspect effrayant. Il est d'ailleurs juste de dire qu'il est maintenant totalement lié à ce visage... qui est finalement la véritable apparence du Docteur, du moins selon lui.
Outre ceci, il est souvent équipé de diffuseurs de toxines, ainsi que différentes réserves. Les diffuseurs sont soient pour des diffusions par injection (sous forme de griffes ou d'aiguilles au bout des doigts, le métal étant renforcé pour pouvoir s'enfoncer dans les protections les plus résistantes), soient pour des diffusions dans l'air ambiant. Il a toujours l'un et l'autre sur lui, ses diffuseurs de gaz étant des petits modèles.

Les réserves sont souvent composées de plusieurs types de toxines, ainsi que de quelques substances différentes, permettant de réagir à de possibles problèmes.

Enfin, Scarecrow est aussi connu pour posséder une faux. La lame est souvent imbibée de toxine et toute aussi renforcée que les griffes et autres aiguilles.

Relations : Crane est souvent prudent lorsqu'il s'agit de travailler avec autrui. Mais globalement, son nom est synonyme de terreur chez ses anciens collègues. Arkham a d'ailleurs toujours beaucoup de mal à gérer la mauvaise publicité qu'il a offert lors de sa première arrestation par la Chauve-Souris.
Il respecte les différents adversaires de cette dernière, bien que le respect qu'il ressent pour eux s'approche plus de celui qu'un prédateur a pour un autre. C'est un respect lié à la survie, ainsi qu'au besoin de ne pas entrer dans une guerre ouverte pour une raison stupide.

Il s'entoure de quelques partisans, des gens suffisamment fous et fascinés par lui pour qu'ils obéissent au doigt et à l’œil. Ce sont ses mains. Il est l'esprit.

Faiblesses

Obsession & instabilité mentale : Crane n'est pas qu'obsédé par la peur. Cette dernière est tout simplement devenue sa seule raison de vivre. Les recherches qu'il fait à ce sujet sont pour lui plus importantes que sa propre stabilité mentale. Perdu dans cette obsession, il sait qu'il n'a plus de moyen de revenir en arrière et se laisse aller à toutes les horreurs qu'il peut commettre à cause d'elle. Il n'a aucune moralité... et, lorsqu'il est lui-même face à sa propre peur, il peut aller jusqu'à en oublier toute raison. Car il veut autant faire ressentir la peur aux autres que la ressentir. Cette façon de penser, ainsi que la peur qu'il a développé, au fur et à mesure, envers les Chauves-Souris, en font un ennemi assez récurrents pour Batman, lui qui semble ne « jamais avoir peur ».

Cette Chiropthophobie est un véritable trouble, qui peut autant le rendre imprévisible que réellement dangereux pour lui-même. Même avec sa propre immunité à la toxine, il est tout de même capable de ressentir des crises phobiques naturelles, accentuées par ses troubles psychiatriques. Dans les délires les plus dangereux, il semble d'ailleurs rechercher l'origine de ces crises, comme un drogué recherché sa dose. Face à cette situation, il est probable qu'il perde le contrôle de la situation. Le fait, d'ailleurs, qu'il possède maintenant une immunité à sa toxine l'oblige à être bien plus ingénieux pour ressentir sa peur - et survivre à ces rencontres. Une difficulté de plus.


Physique : Si la Danse Violente est connue pour être une dangereuse technique au corps à corps, il faut se rendre à l'évidence : Crane ne possède pas la résistance nécessaire pour encaisser de nombreux coups de certains combattants. Il est fragile, ayant souvent souffert de nombreuses semaines après certaines rencontres avec le Batman ou d'autres amoureux du poing. Ainsi, il doit être prudent. Mais lorsque cette réalité s'associe à ses troubles, il est difficile d'être prudent...

Et il souffre. Longuement. Il souffre peut-être en aimant ce qu'il a ressenti, mais il souffre, le plus souvent, enfermé à Arkham.

***
Hors-jeu

Présentation personnelle : Eh bien bonjour (ou bonsoir, pour les hiboux - je respecte, j'en suis souvent un). Comment me présenter... Eh bien, déjà, nous nous connaissons déjà un peu, vous vous en doutez, grâce à mes quelques échanges avec certains d'entre vous, je répondais alors au doux nom d'Oedon. J'ai 27 ans et, comme j'ai déjà pu le dire, cela fait environ onze ans que je fais du RP sur forum (et environ 2 ans, de mémoire, que je pratique aussi le JDR sur table). Comme j'ai pu le dire aussi, ma connaissance de l'univers de DC se définie surtout grâce aux quelques œuvres de Batman que j'ai pu lire ou regarder et aux recherches que je fais par simple curiosité. Donc considérez moi comme un novice qui ne demande qu'à apprendre, petit à petit ! Et pour éviter de trop parler, je dirais juste que j'apprécie beaucoup la lecture, les jeux vidéos, etc... Voilà voilà !

Disponibilités et rythme de réponse : En terme de connexion, il est certain que je me connecterais tous les jours. Concernant le rythme de réponse, j'ai bien assimilé les informations et je pense pouvoir poster une fois par semaine, possiblement plus. Je suis actuellement en formation, ce qui réduit mes heures de disponibilités en terme d'écriture, mais voilà je peux au moins commencer avec ce rythme. Je préviens – et je préviendrais de nouveau – que par contre je serais possiblement plus lent au moment de mon stage qui commence le 20 mai et se termine le 4 juin.
Concernant la fiche en elle-même, je pense que je vais utiliser quelques toxines pour me forcer à être le plus efficace possible en terme de contenu et de temps. Désolé par avance si je termine à la fin de la dead line !

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Je suis un amoureux de l'ambiance dans le RP, dans la lecture, dans les jeux vidéos. J'avais envie de jouer avec cet élément, avec tout ce qui est lié à la peur, l'angoisse, la crainte... Visuel, Jonathan Crane est réellement une représentation de ce qu'on attend d'un monstre porteur d'effroi, ainsi que dans sa profession, dans ses capacités. Avoir la possibilité d'exploiter grâce à la chimie, mais aussi aux différentes pratiques psychologiques, ces différents outils, ces émotions, m’inspire franchement.
Enfin, il y a aussi, comme j'ai pu le dire quand j'ai posté la première fois, que cette thématique me plaît beaucoup et j'avais besoin d'un point de repère dans un univers (DC) et un exercice (RP sur DC haha) qui ne me sont pas familiers !

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ? Je l'ai lu et j'approuve les différents points mis en avant !

Comment êtes-vous venu ici ? J'ai connu le forum il y a quelques mois en parlant avec un de vos membre et administrateur... Et il y a quelques jours (deux, peut-être trois), j'ai eu l'envie de regarder encore plus en détail – j'avais déjà fait ma petite fouine – et voilà comment je suis arrivé dans ces eaux profondes !


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Scarec14
Kit graphique fait par Conner, merci à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Batwoman
Stephanie Brown/Batwoman
Admin
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1565
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall, Tula
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 16:04
Officiellement bienvenue l’Épouvantail Smile Curieuse de lire ta fiche, si t'as besoin n'hésite pas à demander un délais supplémentaire ^^


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4769
DC : Tara Markov, Lightning Lass et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 16:20
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche !


Jonathan Crane ~ Scarecrow. 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 506
DC : Hal Jordan; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk, Polaris
Localisations : Metropolis

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 16:34
Bienvenue, mon personnage avait cherché à rencontrer le Scarecrow mais malheureusement son dernier interprète nous a quitté. J'espère pouvoir RP avec toi un jour dans une ambiance d'épouvante Smile


Jonathan Crane ~ Scarecrow. 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-hal-jordan-silver-bansh
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13916
DC : Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Dr Fate ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 386562Rien
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 16:41
Bienvenue et bonne rédaction. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Scarecrow
Scarecrow
Super-Vilains
Inscription : 05/05/2019
Messages : 60
Localisations : Gotham City.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 16:45
Merci à vous pour vos différents messages de bienvenue !
Je n'hésiterais pas Stéphanie, merci beaucoup.


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Scarec14
Kit graphique fait par Conner, merci à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Nygma
Edward Nygma
Super-Vilains
Inscription : 14/08/2018
Messages : 71
Situation : Père (d'une ado), cancéreux (plus que deux ans) et en fuite (plus pour longtemps)
Localisations : Au bordel : La boite de Pandore

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 17:16
Boo ♥

Ô je sens que je vais avoir grand plaisir à rp avec toi à l'avenir. Bon courage pour ta fiche !


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Tumblr12

Edward #009900
Edwine #00cc00

@Za-ra-h (illustratrice)
@Tim (graphiste)
Revenir en haut Aller en bas
Scarecrow
Scarecrow
Super-Vilains
Inscription : 05/05/2019
Messages : 60
Localisations : Gotham City.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 20:09
@Edward Nygma a écrit:
Boo ♥

Ô je sens que je vais avoir grand plaisir de rp avec toi à l'avenir. Bon courage pour ta fiche !

Merci à toi ! Alors, j'espère déjà ne pas te décevoir - et tout le monde en fait - avec la fiche !


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Scarec14
Kit graphique fait par Conner, merci à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Kate S.K./Manhunter VIII
Kate S.K./Manhunter VIII
Super-Héros
Inscription : 03/11/2017
Messages : 558
DC : M'gann M'orz & Queen Clea & Mary Marvel
Situation : Kate Spencer est Procureur de Los Angeles le jour, condamnant les criminels et Manhunter la nuit, les pourchassant impitoyablement. Elle a participée à repousser l'invasion du Microvers. Remarquée par le Sandman, elle participe aux missions de la JSA dont le sauvetage de Sandy et la guerre au Caire contre la SSE. Mais elle se fait capturer par le Général Immortus. Libérée par le DEO, car elle en était aussi une agente secrète, elle se voit offert le poste de Chevalier du Roi Blanc par Mister Bones nouveau Roi Blanc de Chekmate, organisme des Nations Unies de surveillance méta-humaines et interventions anti-terrorisme. Elle accepte...
Localisations : Los Angeles, Suisse
Groupes : Anciennement JSA, Freedom Fighters, DEO. Actuellement Ckeckmate & Birds of Prey.
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 20:21
Bonne inspiration à nouveau !


Présentation PJ - Présentations PNJs - Fiche RP - Demandes RP

"SHE STALKS THE WORLD'S MOST DANGEROUS GAME"

Revenir en haut Aller en bas
Conner Kent
Conner Kent
Admin
Inscription : 05/12/2016
Messages : 4469
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Enragé.
Localisations : Coast City.
JLD
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 5 Mai 2019 - 20:45
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !

Pense à nous prévenir quand tu auras terminé.


« with blood and rage of crimson red
ripped from a corpse so freshly dead
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 1572240047-conner-signature-rl
together with our hellish hate
we'll burn you all - that is your fate !
»
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Jared Stevens/Fate
Jared Stevens/Fate
Super-Héros
Inscription : 19/04/2019
Messages : 104
Localisations : Quelques part où vous ne souhaitez pas être
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 6 Mai 2019 - 0:01
Bienvenue mon cher! Hâte de te croiser sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6884-le-journal-de-fate http://dc-earth.fra.co/t6876-jared-stevens-fate
Scarecrow
Scarecrow
Super-Vilains
Inscription : 05/05/2019
Messages : 60
Localisations : Gotham City.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 - 20:45
Merci pour vos messages !

Si je ne me trompe pas, il semble que j'ai terminé ma fiche.
J'espère que celle-ci répondra à vos attentes. Je suis d'avance désolé pour les possibles erreurs !

Bonne lecture.


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Scarec14
Kit graphique fait par Conner, merci à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Batwoman
Stephanie Brown/Batwoman
Admin
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1565
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall, Tula
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 - 21:03
*Glisse comme une ombre et surgit derrière l’Épouvantail les bras étendus pour que sa cape fasse comme deux grandes ailes de chauve-souris* BOUH !!! bat2

Plus sérieusement tu écris vraiment bien et avec peu de fautes. La fiche est agréable à lire et tu as vraiment travaillé le personnage et surtout le concept de la Peur. Intéressant et effrayant, au début j'ai eut l'impression de lire le script d'un épisode de série policière aux tons d'angoisse.
Bref, bonne fiche qui trace le personnage et montre que tu ne l'as pas prit pour Black Mask ou Killer Croc. Tu peux donc recevoir ta première validation.

*Retourne dans les ombres*


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13916
DC : Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Dr Fate ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 386562Rien
Jonathan Crane ~ Scarecrow. 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 - 21:04
C'est avec grand plaisir que je confirme l'avis très positif de Stephanie.
La fiche est très bonne.
Très claire, très cohérente, très bien faite ; un vrai plaisir de lecture, autant pour sa qualité que pour la compréhension que tu as du personnage. Tu as fort logiquement ta deuxième validation !

Tu peux donc désormais parcourir le forum à ta guise avec ce nouveau compte. Nous te conseillons de créer une fiche RP afin de ranger toutes tes aventures. Si tu ne trouves pas tout de suite de partenaires avec qui jouer, tu peux faire une demande de RP. Si jamais tu venais à t'absenter, si tu souhaite nous quitter ou simplement changer de personnage signale-le nous dans ce sujet, ce serait sympa de ta part.

Je t'invite chaleureusement à jeter un œil à nos équipes, et si tu le souhaites tu peux venir jouer et partager avec nous dans l'aire de jeux.

Je te souhaite de la part de toute l'équipe de DC Earth d'agréables moments sur le forum avec ce personnage qui, je l'espère, te donnera entière satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Scarecrow
Scarecrow
Super-Vilains
Inscription : 05/05/2019
Messages : 60
Localisations : Gotham City.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 10 Mai 2019 - 21:37
Je vous remercie pour vos validations ainsi que vos avis. Je m'occupe dès maintenant de la suite !

Encore merci.


Jonathan Crane ~ Scarecrow. Scarec14
Kit graphique fait par Conner, merci à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Jonathan Crane ~ Scarecrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [chronique] "Dans les nuages" de Jordan Crane
» LE REVE DE JONATHAN
» 01. Scarecrow
» Jonathan
» Giuntini Jonathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-