Secret Six: Génocide protégé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Sam 22 Juin 2013 - 18:44
Dwarfstar avait pris l'avion avec les autres ce matin-là. Il y était venu l'esprit d'utiliser sa capacité de déplacement par câble téléphonique et de rester couché. Cependant il ne savait pas ou il devait se rendre et ce pays détruit n'avait peut-être même pas le téléphone. Des armes oui, mais des téléphones peut-être pas. 
 
Le voyage s’était passé sans réel contretemps, Mockingbird avait apparu dans les écrans de télévision pour rappeler la mission et pour aviser que notre nouvelle recrue était sur place. En espérant que Kid Karnevil puisse ne pas le flinguer à notre arrivée. Dwarfstar avait dormi une bonne partit du voyage il avait fermer les yeux en quittant les cot américaines et les avait recouvert presque à l'arrivé. 
 
Survoler un pays en ruine avait quelques choses de tristes. Tout était gris et brun poussérieux et morne. Il y avait bien quelques "verts" ici et là, mais rien de bien ne marchande. Certain endroit on pouvait croire à une forêt, mais la plupart du temps ils avéraient que c'était des tentes de camp de réfugiés qui tentait de se relever de ses blessures.
 
Mockingbird les avait avertit que celui le positionnement des troupes Black Adam se préparait à attaquer dans les 10 prochaines heures. Ils allaient se téléporter en utilisant apparemment un genre de téléporteur pyramidal solaire égyptien. Bref une technolie unique à ce pays étrange. 
 
L'avion commençait à descendre l'atterrissage se voulait imminent. À leur arriver aux sols fort probablement que le count Vertigo les attende, ils étaient un soutien important pour ce pays en désolation de l'Europe de l'Est. Du moins c'est ce qu'il croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 24 Juin 2013 - 12:06
Le Terminator était monté dans le véhicule volant venu chercher l'équipe sur ordre de Mockingbird. Il aurait pu se débrouiller, prendre un jet personnel, se lever plus tard, partir seul , et quand même arriver avant tout le monde.

Mais il avait le choix de se joindre au reste de l'équipe, histoire d'essayer de s'y intégrer un peu avant la première mission, éventuellement discuter avec les autres membres pour essayer de comprendre leurs motivations cachées, celles qui n'étaient pas évidentes, comme l'argent récupéré grâce à la violence gratuite et la vengeance. On pouvait dire qu'il était là pour prendre la température, même si ce n'était qu'une métaphore : le thermomètre était l'une des seules armes qu'il n'avait pas sur lui.

Cela étant, Slade n'avait pas beaucoup parlé pendant le transport, toujours perturbé par cette idée que Black Adam pourrait le tuer d'un claquement de doigt. Mais ce n'était pas la seule chose qui clochait dans cette mission suicide : il avait passé la première heure de vol à regarder le passeport qu'on lui avait fourni.

Bien sûr, c'était prestigieux et il pourrait se vanter d'être un mercenaire maintenant, parce qu'il avait un permis, mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser que la plupart des clients n'agissaient pas de façon aussi "professionnelle". Même Luthor ne faisait pas ça. Tout ça ressemblait à un piège et il avait le sentiment d'être le seul à s'en rendre compte. Les réponses arriveraient sans doute lorsqu'il aurait pris connaissance de la réelle identité de Mockingbird. Mais pour l'instant, il devait se concentrer sur la mission.

Car si la mission n'était pas un échec, s'il s'en sortait vivant, Deathstroke regagnerait en notoriété, la seule chose pour laquelle il avait accepté de rejoindre les Secret Six. Oui, c'est ça, quel que soit l'identité du commanditaire et les dangers qui attendaient l'avion sur le point de se poser dans un des endroits les plus perdus et plus sablés de l'univers, il devait s'en sortir. Et quand il en aurait fini, il partirait affronter les Titans et la Ligue avec ces nouveaux copains et pourrait même avoir un nouvel Apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 28 Juin 2013 - 15:22
Tout étant reglé, Karnevil était sorti en vitesse du vieux magasin et était retourné à son studio de Gotham prendre quelques affaires. Il était revenu juste à temps pour prendre l'avion, où il était désormais tranquillement assis. Il jetait de temps en temps un coup d’œil à son passeport. Passeport officiel de mercenaire... Jeremy se demandait où pourrait-il bien être reçu avec une pièce d'identité pareille. Assez ridicule, des fausses identités aurait déjà était mieux. Mais Kid comprenait : avec ses photos, tout les masqués pouvait garder le visage pour eux. Kid lui, ne craignait pas trop ça, après tout, son masque ne cachait presque rien.

Mockingbird leur apprit par télévision interposé -Jeremy se demanda s'il pourrait mater un bon film pendant le vol- que le sixième membre était déjà sur place. Les Secret Six seront donc bien six, dès le début.

Le jeune blond ne tint pas en place, et passa un bon moment du vol à se balader dans le couloir, entrant de temps en temps dans le cockpit. Il n'était pas aérodromophobe -Autant quand il parle, Jeremy fait le gosse, autant quand il pense, il raffole des mots scientifiques- mais le silence accablant dans cet endroit le rendait mal à l'aise. Il en profita aussi pour observer ses compagnons de vol et de... contrat. Il dut résister à l'envie de taquiner Dwarfstar dans son sommeil d'ailleurs. Il se réinstalla dans son siège juste quand le voyant s'alluma, et que l'avion perdait de l'altitude. Le mercenaire regarda à travers le hublot pour voir une zone complètement dévastée, on aurait dit des ruines archéologiques... La guerre était un des pires fléau que l'Homme est pu concevoir. E t le pire, c'est que ces hommes, en bas, surnommés militaires, faisaient exactement les mêmes choses que Karnevil, et recevait tout les honneurs. Et pour lui, la prison... Les humains sont des créatures paradoxales, naturellement destructrices, qui ne savent faire avancer leurs prétendues civilisations que dans le sang...

Jeremy secoua la tête pour oublier ses sombres pensées, et se leva dès qu'il lui fut permis, il se jeta alors dehors et respira profondément. Cette silencieuse horreur lui vrillait encore les tympans, heureusement le son venait à nouveau remplir ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013 - 1:22
Ainsi les derniers détails furent réglés. Un avion devait décoller à l'aube; un sixième membre devait nous attendre à l'arrivée. Mission classique en somme.
Mais fait plus étonnant, Mockingbird nous avait dégoté des passeports; mais pas des passeports normaux, non, mais des passeports avec nos alias, et les masques pour les autres; car étant le seul à ne pas me cacher le visage. Pourquoi ce cacher quand ceux qui nous voient meurent une seconde après, et que les héros nous connaissent sous notre véritable identité.
Les alias étaient utiles dans le milieu du crime; un nom court et percutant auquel on pouvait se référer pour quelque chose en particulier.
De plus, à quoi servirait un passeport; le milieu illégal dans toute sa profondeur à au moins une attache pour trouver une personne, même sans papiers.
Enfin, si cela pouvait lui faire plaisir. Je pris le mien, le glissai dans une poche, écoutai les dernières instructions et partis.
Je rentrai rapidement dans une de mes planques afin de refaire le plein de poison et de flèches, simples et trafiquées; tout en espérant que Mockingbird avait prévu des ravitaillements sur place.

Je passai quasiment toute la nuit à me préparer; puis l'heure venue, je me dirigeai vers l'aérodrome où se trouvait l'avion.
J'arrivai très tôt, je montai dans l'avion et je restais dans l'ombre au fond en attendant les autres.

Chacun arriva à son tour, s'installa à une place. L'avion décolla rapidement.

Le trajet se passa tranquillement, seul le gamin fut agité.
Moi, je restai dans l'ombre, silencieux. Du moins extérieurement. Intérieurement, je n'arrêtais pas de cogiter sur le fait que nous allions affronter Black Adam, de me demander si Mockingbird avait prévu quelque chose pour cela. Peut-être le sixième membre; mais je connaissais pas de mercenaire capable de rivaliser avec lui.

Toute façon, je n'allais pas tarder à le savoir. L'avion amorça sa descente sur le pays dévasté qu'était le Vlatlava.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013 - 23:53
Les pistes poussiéreuses du petit aérodrome étaient les témoins d'une agitation peu familière. Sur leur revêtement en goudron craquelé, de nombreux hommes en uniformes et armes se tenaient prêt à côté de véhicules tout aussi militaires. La plupart d'entre eux avait les yeux rivés sur le ciel nuageux, attendant un avion rempli des plus impitoyables tueurs terriens venu leur prêter mains. D'autres, moins chanceux, étaient charger de surveiller les points d'accès au complexe. Une tâche contraignante car cette partie du Vlatavan n'était plus qu'un champs de ruines sans véritable importance stratégique. Les gardes se savaient donc de corvée pour une ennuyeuse et longue journée, ou presque. En effet, quelques minutes avant que l'avion des mercenaires n'apparaisse à l’horizon, une tripotée de vielles camionnettes se présentèrent à l'entrée sud de l'aérodrome, sonnant le branlebas de combat chez les militaires. La tension monta d'un cran quand le miteux convoi stoppa juste devant une barrière en fil barbelée symbolisant l'entrée du complexe. Un officier aboya alors un ordre, envoyant l'un de ses hommes vérifier l'identité des intrus. Approchant l'épave de tête, le soldat eut un choc en découvrant le visage du conducteur. Ce dernier ouvrit la fenêtre déclara d'un ton sec :

"Ouvrez le barrage, nous sommes attendu par votre chef."

Pour prouver ses allégations, le chauffeur plaqua deux papiers sous le nez du bidasse. Celui-ci, n'en croyant toujours pas ses yeux, mis quelques minutes avant d'examiner les documents. L'un d'entre eux était un laissé passé délivré par le Comte Vertigo lui-même et le second, un passeport de mercenaire. Ce fut d'ailleurs d'un air amusé et sarcastique que le conducteur lança :

"Bel ouvrage, hein ? Avec ça je suis sûr que la prochaine fois que j'irai à Gorilla City, je n'aurais pas à passé par les égouts."

Faisant vérifier la paperasse par son supérieur, le militaire finit par autorisés l'entrée aux véhicules. La vingtaine de camionnettes se garèrent tous le long de la piste alors que deux fois plus de militaires se préparait à les décharger. Une fois son engin garé, le conducteur de tête en sortit, faisant comprendre à tout les soldats pourquoi leur collègue avait été si troublé. Le chauffeur n'était autre que Monkey Mike, le contrebandier extraterrestre aux allures simiesques. Il s'étira alors, fatigué par le voyage qu'il venait de faire. Sous les ordres de l'oiseau moqueur, Mike avait quitté les États-Unis en bateau avec des armes destinées aux armées du Comte en vu de son affrontement contre le tyran, Black Adam. Afin de ne pas éveiller les soupçons des autorités et, surtout, du sorcier égyptien, le contrebandier avait dû avaler des kilomètres de routes montagneuses dans une vieux tas de ferraille en faisant croire qu'il était représentant d'une petite ONG venu aider les habitants de Vlatavan. Les autres véhicules du convoi avaient pris des routes et des couvertures différentes afin de n'alerter personne. Les boites de conserves ne se rejoignirent que quelques hectomètres avant d'arriver à l’aérodrome. Tentant de décontracter ses muscles engourdis, Mike dit aux soldats en pointant son camion du pouce :

"Ce qu'il y a là-dedans n'est pas pour vous, mais pour les gars qui vont atterrir. Ne les perdaient pas si vous ne voulait leur servir de cible d'entrainement."

En parlant des autres membres de l'équipe imposée au contrebandier par Mockingbird, leur avion était tout proche. Le Criard se rapprocha alors de la piste d'atterrissage en posant sa main sur le blaster à sa ceinture. On l'avait prévenu, l'un des mercenaires était un psychopathe avec un aversion pour les singes. Bien que n'étant pas réellement un primate, Mike savait que son apparence et le racisme des humains lui ferait avoir des ennuis avec ce coéquipier, surtout s'il n'avait pas été prévenu. Donc, autant régler son pistolet sur étourdissement pour éviter les accueilles trop violents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Juil 2013 - 13:06
L'avion atterrit sans difficulté sur une piste qui aurait dû lui en poser. Tant mieux pensa Sylbert quand la porte s'ouvrit Saiko fut le premier à se lever et sortir. Il n'avait pas parlé du voyage, sans que Sylbert sache pourquoi, mais en vrai il s'en fichait. Sylbert le suivit. En sortant de l'avion, c'est l'odeur qui lui vint au nez. Une odeur de feu et d'essence mélangée, à la poussière et a une odeur de mort. Il se dit qu'il avait vraiment mis les pieds dans l'enfer sur terre. Saiko avait descendu les marches un homme s'avançait vers eux. C'était le compte Vertigo, Sylbert l'aurait reconnu n'importe ou avec son étrange accoutrement vert.

Bienvenu à Vlatava.

Ouais, salut Vertigo.

Vous avez fait bon voyage?
Petit monde comme on dit. Alors l'oiseau nous a dit qu'il y avait un de nous qui serait déjà arrivé.

Oui bien sûr, le convoi sur votre droite vous appartient c'est l'oiseau qui vous l'envoie.

Le convoi n'était pas très loin mais Sylbert avait du mal à définir la petite silhouette qu'il y avait devant. Probablement était-ce le dernier membre de Secret Six il marcha donc vers lui.

Euh Dwarfstar, selon nos sources Black Adam attaquera en fin d'après midi, si vous vouliez venir en salle de guerre.

Vertigo, on sera là et on sera prêt maintenant va embêter les autres.

Il sentit une brise pousser en direction du dernier membre. Il rapetissa de la grosseur d'une feuille et profita de ce taxi pour se rendre. Rendu à la hauteur du nouveau membre il reprit sa taille normale et fut surpris de voir un singe.

Karnevil va en faire une syncope. Salut, Je suis Dwarfstar, il y a quoi dans les camions?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Juil 2013 - 15:41
L'homme à la dizaine de pseudonymes mais qui prenait un plaisir assez malsain à se faire appeler The Dark (pas Knight) avait tardé à sortir de l'objet volant complètement identifié qui venait de se poser, les yeux rivés sur son "passeport". Il avait préféré laisser Dwarfstar d'abord, un homme bien selon certains critères qui avait les épaules pour diriger une équipe mais surtout la patience de parler aux commanditaires et sans doute plus d'information que tous les autres membres de cette fichue équipe au sujet et de la part de Mockingbird. D'ailleurs, l'idée d'un fondateur ou d'une fondatrice se faisant appeler l'Oiseau Moqueur lui inspirait justement quelques moqueries sur un des anciens pseudonymes de Merlyn, qu'il devrait penser à lui expliquer un jour - ce qu'il ferait s'il n'avait pas peur d'y laisser des plumes.*

"Il est temps."

Une phrase lâchée dans un soupire, comme pour se donner du courage. Deathstroke n'avait aucunement envie d'affronter la réalité qui l'attendait dehors, de revoir les horreurs de la guerre qu'il avait tant vécu avant d'avoir ses pouvoirs, avant de porter ce costume, avant de faire une promesse, de choisir ce nom. Ce n'était pas la peur de revivre des étapes traumatisantes de sa vie, l'emmenant dans ses pires souvenirs, le plongeant dans ses pires cauchemars, qui l'animait. C'était la crainte de ne pas être à la hauteur, de ne plus être un bon soldat. Il était effrayé à l'idée d'affronter une armée à nouveau et de se rendre compte qu'il était au même niveau que les autres. Le Terminator avait peur d'être rouillé et quoi de plus normal : il avait été le meilleur dans ce qu'il faisait, et il l'était toujours, ne pas l'être serait un véritable déshonneur. Ce n'était pas une quelconque modification génétique qui l'avait maintenu envie pendant toutes ces années, c'était véritablement une profonde peur de l'échec. Et ce sentiment l'arracherait à la mort une fois de plus, aujourd'hui encore si c'était nécessaire.

Tout en pensant au paradoxe vivant qu'il constituait, pour oublier qu'il allait devoir affronter Black Adam au terme de cette histoire, le Mercenaire sortit de l'avion. Les formalités étaient déjà achevées, les démons n'avaient plus qu'à partir en guerre contre d'autres démons dirigés par un dieu. Par réflexe en observant les lieux, alors qu'il allait donner une tape amicale à son coéquipier, le vétéran de guerre dégaina son pistolet, le pointant sur un étrange animal qui avait tout l'air d'être le sixième membre de l'équipe. Le remplaçant du mort. Heureusement qu'il n'avait pas d'anneau rouge dans sa poche...


"Un foutu singe! J'avais dit pas de singe, c'est si compliqué que ça ?! Vous me prenez pour une banane ?!"

[HRP : * : Mockingbird-Hawkeye, Marvel...Pardon]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Juil 2013 - 11:32
Quand il rouvrit les yeux, Karnevil se rendit compte que petit un, personne ne l'avait remarqué et petit deux, les autres étaient tous descendu. Le compte machin était aussi là, parlant au Petit Chef. On leur montra un convoi à leur droite, avec un type qui s’avançait. Le fameux sixième membre ? Karnevil restait à l'écart des autres et ne remarqua pas tout de suite le problème... Ce fut Deathstroke qui tira la sonnette d'alarme. UN SINGE ? Karnevil fit quelques pas en avant, écarquilla les yeux, grogna et se tourna vers le reste de l'équipe en vociférant :

"Bordel, c'est quoi ce délire ? De tout les types sur Terre et en Enfer et même ailleurs je m'en contrefous... Bordel, qui a fait venir cette horreur de Macaque ?!? RAAAH je sais pas ce qui me retiens de tous vous réduire en charpie !"

Bon si il le savait : il n'avait pas le choix. Mais cette nouvelle le mettait hors de lui. Des vieux souvenirs montèrent, son combat avec l'autre Bonobo... Comment ce dernier l'avait eu par surprise puis humilié... Et on le narguait avec un de ses copains ! Saleté ! Il se remit à juger le nouveau du regard en grognant :

"Pitié, éloignez ce sac à puces de moi, ou ce soir ce sera hachis de singe !"

Et il cracha par terre, dégouté de cette annonce. Il revint à sa place originelle, loin des autres, et demanda d'un ton plus calme quoi que toujours très sombre :

"Donnez-moi au moins une bonne nouvelle... Quand est-ce qu'on commence le massacre ? Et au passage, qu'est-ce que le chimpanzé nous a ramenés ? Des bananes et des noix de coco ? Hyper utile !"

Oui, il était décidé à faire la tronche. Il était pas très contraignant en matière d'équipe : qu'on le prenne pas de haut, qu'on le laisse tuer et pas de singe. Mais même avec aussi peu de conditions on arrivait à le pousser à bout ! C'est un monde ! Et si jamais la bestiole s'approchait de lui, elle recevrait un bon gros couteau dans le bide. Et encore ça c'est faute de pouvoir l'envoyer dans l'autre monde... En tout cas, dès qu'il trouverait Mockingbird, il lui ferait ravaler cette blague de mauvais gout. En plus, qu'est-ce qu'un singe pourrait faire dans un guerre ? Non, ce truc était vraiment pitoyable, pas question ne serait-ce que de lui adresser la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Juil 2013 - 22:29
Nous fûmes accueillis par le Comte Vertigo en personne, qui semblait heureux de voir des alliés, du moins qu'il croyait alliés à sa cause, avec un potentiel tel que le notre.
Après un échange avec Dwarfstar, notre porte-parole, pas notre chef; on avait pas de chef clairement défini, bien que Dwarfstar dans ce rôle m'irait bien, ce serait à lui de gérer les éléments les plus volatiles du groupe; Vertigo nous montra où se trouvait le membre de remplacement choisi par Mockingbird.
Il se trouvait plusieurs mètres derrière, en compagnie de plusieurs camions; contenant sûrement de quoi réussir la mission.

Le sixième membre des Secret Six était un être simiesque, je ne pouvais pas dire s'il avait vraiment une tête de tueur. Ce qui était sûr en revanche, c'était que sa présence ne faisait pas plaisir à Deathstroke et à Kid Karnevil, ce gamin qui aimait jouer du couteau.
Ces deux là commencèrent à s'énerver contre le singe, y allant chacun de leurs mots, plus ou moins bien choisis. Les autres semblaient surpris de l'apparence du membre, mais l'acceptaient; tout comme moi.

"La ferme ! Taisez-vous vous deux. Toi, montre nous ce que tu as amené. ... Et reste loin de ces deux là.", avertis-je les deux assassins, puis le singe qui s'avérait plus être un contrebandier qu'un assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 9 Juil 2013 - 23:06
Mike s'était douté que l'un des autres membres des Secret Six lui en voudrait par pur racisme et stupidité, mais fut complètement surpris par le second. Deathstroke le Terminator, un type avec autant de réputation dans les cercles criminels ne semblait pas apprécier la présence du contrebandier juste parce qu'il ressemblait à un primate. Une fois l'étonnement de voir une légende vivante le mettre en joug passé, le Criard ne put que se sentir déçu. Voilà pourquoi la Terre ne réussirait jamais à faire son trou dans l'Univers et que Sinestro voulait voir ce caillou sombrer dans le chaos, puisque mêmes les plus grands professionnels étaient incapable de différentier un singe d'un autre. Cette situation n'étant pas la première, et loin d'être la dernière, Mike se contenta de sourire face la contestation du Terminator et le manège infantile du dénommé Karnevil. Il se fendit même d'une petite remarque :

"Désolé messieurs, j'aurais refusé l'offre de Mocking Bird s'il m'avait dit que Secret Six s'écrivait avec trois K."

Ne réalisant que trop tard qu'il y avait peut être était un peu fort, le contrebandier gardait sa main sur son arme. Ainsi, il pourrait paralyser le gosse avant que ce dernier ait le temps de l'atteindre. Il espérait aussi que Deathstroke garde son sang froid et ne l'abatte pas sur le champs. Ce fut Merlyn qui tenta le premier de désamorcer la situation d'un ton autorité. Mike inclina alors légèrement la tête en signe de remerciement et lança :

"Merci de l'avertissement, mais je tiens tout de même à mettre les choses au clair tout de suite. Je ne suis pas un singe. Je suis un extraterrestre qui, physiquement, ressemble à un singe. Je porte aussi un surnom, Monkey Mike en rapport avec les primates parce qu'un voyou du Kansas, probablement avec autant de neurones que vous deux. " Fit-il en pointant rapidement le Terminator et le Kid du doigt. "me l'a donné et que cette identité s'est répandu trop vite pour que je puisse faire autrement. Si ça ne vous convainc pas, sachez simplement que, génétiquement parlant, vous êtes plus proche des primates que moi."

Il tourna alors la tête vers Dwarfstar en souriant :

"Apparemment, mon ADN serait plus proche du gecko. Si on ne compte pas les trois nucléotides que mon espèce à en plus."

Même s'il disait cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, Mike était on ne peut plus sérieux. La seule espèce relativement proche de la sienne serait des lézards. Il s'était amusés à faire faire des tests ADN il y avait quelque temps, histoire de trouver une espèce sur Terre qui pourrait lui filer un organe, au cas où. En tout cas, il espérait sincèrement que les deux réfractaires le comprit sa différence avec l'espèce qu'ils haïssaient temps. Sinon, il était partit pour une mission encore plus pénible que prévue. Le Criard avait encore un peu d'espoir pour Deathstroke, mais avait le pressentiment que le gosse était trop bête pour comprendre ou le croire. Il décida donc de leur adresser un dernier message :

"Écoutez, vous pouvez régler ça de deux manières. Soit comme des gamins de trois ans se prenant pour des divas, soit comme de vrais professionnels. De mon côté, je tiens trop au paquet de diamants qu'on m'a promis et je ravalerais ma fierté pour mener cette mission à bien. Après démerdez-vous comme vous voulez, sachez seulement que si vos débilités nous coûte la mission, je m'arrangerai pour que vous vous fassiez bouffer par de vrais singes."

Là, au moins Mike avait mit les choses sur la table. Maintenant, les deux racistes pouvaient réagir comme il l'entendait, en espérant que leur professionnalisme, avarice ou simplement envie d'abattre des pions de Black Adam prennent le dessus sur leur préjugés. D'ailleurs, il ne plaisantait pas à propos des singes. A l'époque où il faisait dans la contrebande intergalactique, il a survécu à son lot de tueurs à gages et de psychopathes. Il avait aussi su se montrer bien retord et cruel envers ceux qui le doublait.

Le contrebandier se tourna ensuite vers les trois autres membres du groupe, bien plus pro, qui avait manifester leur curiosité envers les camions. Les soldats de Vertigo commençait d'ailleurs à en vider neuf d'entre eux, récupérant des armes et munitions acheté par Mocking Bird. Le Criard y avait même glissés quelques armes que Sinestro lui avait chargé d'écouler. Ainsi, si les soldats ou les membres des Secret Six en étaient satisfaits, il pourrait plus facilement vendre le stock d'arme qui lui restait. Calmement, il ouvrit la porte du véhicule avec lequel il était arrivé, dévoilant des caisses à l'effigie de la Croix Rouge et répondit aux interrogations de Dwarfstar et Merlyn :


"Dans les neuf camions là-bas se trouvent le matériel pour les armées du Comte. Celui-ci est réserver rien que pour nous. Armes à feux, à énergie, blanches, munitions, flèches, explosifs, combinaisons, gadgets en tout genre, Mocking Bird s'est fournis chez les meilleurs pour nous procurer tout ça. Servez-vous, il y en a pour tout le monde."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 - 0:32
Dwarfstar ne réagit pas trop à l'explication de Monkey Mike. Il fallait dire qu'il appréciait le caractère du singe, mais commençait à douter de Deathstroke. Comment un type qui était censé se servir de 90% de son cerveau pouvait être aussi stupide. Soit il jouait les abrutis pour cacher soit sa réputation était vraiment surfaite et il y avait de quoi s'inquiéter sur le champ de bataille. Quoi qu'il en soit Dwarfstar passa à côté de Monkey Mike en lui mettant la main sur l'épaule, comme pour dire: Relax ça va bien aller et monta dans le camion. Il cherchait quelques choses en particulier et fort heureusement il le trouva.

Il s'agissait d'un masque à gaze gavé d'oxygène. C'était la seule chose dont il avait besoin dans son plan contre Black Adam. D'ailleurs il était grand temps que tout le monde soi au diapason sur leur rôle à jouer dans cette histoire, il ne fallait pas oublier l'objectif, surtout que le paiement se voulait conséquent. Il s'avança donc prêt de la porte du cargo.

Hé venez tous à l'intérieur on va se faire un petit plan et laissez le singe tranquille. Je l'aime bien moi!

Une fois tout le monde à l'intérieur Saiko ferma le derrière du cargo comme si les toiles de cuir bon marché pouvaient couvrir le moindre son. Dwarfstar commençait à croire que ce ninja avait une obsession des cachotteries, en même temps c'était son métier et probablement se qu'il y avait de mieux à faire.

Dwarfstar qui était apparemment le seul avec un plan pour Black Adam prit la parole. Il ne se donnait pas le statut de chef, ni celui du plus grand stratège, car si on se fiait à la réputation de Deathstroke il était loin derrière, mais bon avec se qu'il avait vue jusqu'à maintenant du Terminator c'était loin d'être un génie. Il se sentait donc assez à l'aise afin de divulguer son plan.

Donc voici comment je vois les choses. Pour Black Adam j'en fais mon affaire. J'ai besoin de Merlyn qui sera à mes côtés. Si tu vises aussi bien qu'on le dit tout devrait se dérouler comme prévu. Je vais me rétrécir et tu inonderas Black Adam de flèche dont une me contenant. Si je peu attende son visage je pourrai entrer dans son nerf auditif et je pourrai remonter jusqu'au cerveau d'ici là tout sera une question de temps, pour me permettre de le convaincre de dire son mot magique. Du temps justement c'est se qui nous manquera. Deathstroke, je ne sais pas quelle mouche t’a piqué récemment, mais on va se fier à ta réputation. S'il y en a un ici qui peut me donner du temps, c'est toi. Black Adam ne mettera pas beaucoup de temps à tomber sur Merlyn après les flèches, il faudra que tu sois prêt à agir. Le retenir le plus longtemps possible je me charge du reste. Saiko, je pensais que tu pourrais combattre au côté des hommes de Vertigo ça les reniera confiant et laissera tout le champ libre a Mike et Karnevil pour poser

Il se saisit d'explosif dans une boîte

à peu près tout le stock d'explosif ici présent dans le poste de commande de Vlatava, une fois l'armée repoussée on repart et on active tout ça à distance, une fois le poste de commande détruit et l'essentiel de leur armé détruire, se pays sera la proie de note commanditaire. Alors si vous avez quoi que ce soit à ajouter c'est le temps. Parce que le Count Vertigo nous attend pour nous exposer son plan de bataille et honnêtement je n’ai pas envie, mais il faut absolument qui ne se doute de rien. Ça vous va?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 - 9:25
Deathstroke esquissa un sourire devant la réaction de Kid Karnevil. Ce gosse était impulsif, colérique, apparemment pas fait lui non plus pour réellement travailler en équipe, et sans doute puissant - enfin il pourrait voir où s'arrêtait sa puissance une fois sur le champ de bataille. Pour faire simple, ce petit avait une grande partie des qualités requises pour être le jeune apprenti de Slade Wilson, même s'il fallait qu'il retravaille quelques petits trucs, comme son jeu d'acteur. La haine envers les singes, c'était une bonne idée mais il ne fallait pas non plus en abuser. Il faudra quand même qu'il lui propose le poste, vacant depuis trop longtemps quand ils auraient achevé cette mission - s'ils l'achevaient.

Préférant ne pas répondre à Merlyn au point où il en était, le Terminator préféra se concentrer sur les paroles de Monkey Mike qui semblait avoir un certain sens de la répartie. Il aimait ça. Malgré les insultes, il s'était rapproché de l'être à l'apparence simiesque pour lui avouer quelque chose. Mais il ne pouvait pas le faire tout de suite, il devait attendre que Dwarfstar donne les ordres. Il se prenait donc pour le chef. Tant mieux. Comme il se l'était déjà expliqué à lui-même, Wilson n'avait aucune envie de diriger une telle équipe.

La stratégie de l'autre était bonne. Ce n'était pas forcément celle qu'il aurait mise en place, ni même celle qui leur permettrait de vaincre un demi-dieu mais elle avait le mérite d'être là et de ne pas être mauvaise. Dans le pire des cas, il ferait ce qu'il fait de mieux : improviser un nouveau plan en moins d'une minute, assurant sa propre survie et selon les possibilités la réussite de la mission. Tout allait bien se passer, tout devait bien se passer.


"Avant de partir me frôler la mort une bonne douzaine de fois si ce n'est pas plus, je voulais m'excuser pour ce...comportement, Monkey Mike. Je constate que tu es plus intelligent que la plupart de mes coéquipiers. Réunis. C'était un test. J'observais le comportement de mes collègues qui ont sérieusement l'air de me prendre pour un attardé. Mais quand je marcherais sur leur cendre, parce que j'aurais survécu à Black Adam, ils se trouveront beaucoup moins malins. Ils ne se trouveront plus rien du tout, d'ailleurs."

L'homme dégaina son sabre, le levant dans une position assez héroïque, dos au soleil avant de le baisser son bras pour que le sabre arrive à la hauteur de son épaule. Il aurait pu conclure son monologue sur un petit "J'espère qu'il y a pas de lézards entre nous", en rapport avec les révélations faites sur l'ADN du primate alien mais il n'en ferait rien. A partir de maintenant, les choses sérieuses commençaient et Wilson arrêtait l'humour, pour pouvoir mener ses ennemis à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 12 Juil 2013 - 10:56
Kid du se retenir de se jeter sur Merlyn pour l’étrangler. A la place il serrait son poing jusqu'à faire blanchir les phalanges. Il n'est peut-être qu'un gosse, mais on ne lui parle pas comme ça ! Même de loin il put entendre le monologue du singe qui oh joie ! n'en était pas un !... Oui, Jeremy préférait avoir un alien dans l'équipe plutôt qu'un Macaque. Bon, il allait pas se montrer sympa pour autant, mais il se sentait déjà mieux. Bon, les détails sur le génotype il s'en moquait un peu. L'important, c'est qu'au final y avait pas de singe dans l'équipe !!! Il accepta donc de suivre sans rechigner Dwarfy qui avait déjà une idée de plan. En montant, il passa près de l'alien et lui sourit :

"Scuse Chimpan... Mike. C'était pas contre toi, mais j'te jure les singes d'ici c'est des plaies ! Y a rien de pire que ces bestioles. Mais si t'es un alien, ou un lézard d'ailleurs, alors bienvenue au Secret Six."

Comme quoi, il était prêt à faire des efforts pour garder cette équipe. Pour une fois qu'il s'y plaisait plutôt bien -surtout parce qu'on le laissait massacrer- il n'avait pas trop envie de les trahir. Pour l'instant. Il se glissa dans le camion, et s'installa confortablement entre deux caisses. Les plans pour lui, étaient souvent un moment qu'il adorait démonter en annotant tout les détails foireux. Comme contester l'autorité était doux ! En gros, pendant que les autres faisait le jeu d'ami ami avec les Vlatvans, et s'occupaient de cet Adam au passage, lui et Mike devaient piéger le poste de Vertigo pour tout faire péter. C'était plutôt bien rodé, il n'en trouva qu'un souci, mais ça lui suffisait amplement. Alors à la fin du speech il leva la main façon écolier, mais sans le moindre ton prétentieux ni sourire narquois. Au contraire il garda un sérieux exemplaire :

"C'est juste une remarque hein, mais juste comme ça. Que l'un d'entre nous ne soit pas au champ de bataille ça passera inaperçu, mais deux ? En plus, ça augmente les chances de se faire repérer dans le poste de commandement. J'te laisse choisir qui de Mike ou moi mettra les explosifs, vu qu'tu sembles bien renseigné. Pour ma part j'aurais une excuse si on me trouve ailleurs qu'à la bataille."

Sa réputation de gosse qu'il avait montré devant Vertigo se révélait en effet être une bonne arme dans ces circonstances. "J'me bat pas avec un singe" ou "Pas intéressant" étaient des phrases qui semblerait tout à fait normales dans sa bouche. Sur ce, il s'étira et prit dans une caisse quelques lames sagement entreposés. Les armes blanches étaient de loin les meilleures, elles offraient une large panel de créativité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Juil 2013 - 22:16
Dans le camion que le singe, du moins que l'alien à l'apparence simiesque, nous avait apporté se trouvaient des caisses d'armement contenant de tout.
Il y avait aussi bien des armes à feu, que des armes blanches, que des flèches, et des gadgets.
Pour ma part je m'intéressai aux caisses contenant les flèches et les gadgets. Dans les flèches, j'en trouvai des innovantes: des flèches desquelles les pointes se dispersaient en plusieurs projectiles plus petit au bout de quelques secondes. Utiles pour attirer l'attention ou pour occuper plusieurs ennemis.
En gadgets, je me trouvais deux bracelets envoyant des fléchettes rapidement.

Je n'eu pas le temps de tout fouiller que Dwarfstar nous invita à le suivre pour nous exposer un plan. Son plan était risqué, un peu fou même; mais pas complètement réalisable.
Il comptait sur moi pour l'envoyer en plein dans la tête de Black Adam. Cela supposait donc que je devrais prendre le sorcier antique par surprise, avant qu'il ne puisse voir la flèche arriver.

" Bien sûr que je vise aussi bien qu'on le dit. Le seul problème, c'est que Black Adam ne devra pas voir arriver mes flèches. Je suppose qu'un être magique comme lui doit bien posséder de quoi se protéger de simple balles; et encore plus de flèches. Mais bon, c'est pas un plan tout à fait foireux. "

Il continua ensuite à exposer son plan, Deathstroke devrait occuper la cible un certain temps. Notamment pour éviter que je me fasse tuer en deux deux.
Saiko devait se battre face aux soldats de Black Adam.
Et Monkey Mike et Kid Karnevil devaient poser des bombes pour anéantir ce qui reste de l'armée et de l'esprit vlatavien.
Cependant, le gamin exprima son opinion; il pensait qu'il valait mieux que seul un d'entre eux posent les bombes.
Ce n'était pas tout à fait bête comme idée, mais je doutais un peu de la qualité du gamin à accomplir une mission de ce genre.

" Karnevil; tu ne vas pas devoir massacrer tout le monde dans le QG. Je ne pense pas que notre employeur apprécierait qu'on massacre un client. Il vaudrait mieux faire passer ça pour une attaque ennemie. Puis Mike a l'air moins fait pour le massacre en série que toi. "

Deathstroke, lui, essaya de nous faire croire qu'il jouait un rôle d'idiot depuis le début. Mais il était pareil avec la ligue de Luthor. Cependant, je restai stoïque, et ne fit aucune remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Juil 2013 - 22:44
La mise au point de Mike semblait avoir calmer les esprits réprobateurs. Bien qu'il se contenta de ne pas montrer la moindre émotion, intérieurement, le contrebandier se sentait soulagé. Peut être qu'il n'aurait pas à se préoccuper autant de ses ennemis que de ses coéquipiers après tout ? Le premier a confirmer l'hypothèse fut, étonnement, Kid Karnevil. Avant de se rendre dans la tente de briefing, le gamin s'était excusé. Il avait expliqué que les primates terriens étaient de vraiment ennuyeux. Pour en avoir croiser l'un d'entre eux, le Criard ne put qu'acquiescer. En effet, si, au lieu d'avoir sympathiser avec Chimp, il s'était opposé à lui, il savait qu'il le regretterait. Et il ne préférait pas penser à ce que des types comme Grodd, ou les autorités de Gorilla City, pouvaient lui faire. Il rendit son sourire à Kid et lui répondit :

"Je comprend ce que tu veux dire. Vos singes sont du genre tenaces, mais l'avantage de mon apparence, c'est que la plupart d'entre eux pensent que je suis de leur côté. Quand on y pense, ça m'évite de les avoirs tout le temps sur le dos."

Mike entra à son tour dans la tente tout en jetant un coup d’œil à son camion. Tout le monde ou presque s'était servi, et avec tous les joujoux que Mocking Bird avait mit à l'intérieur, les Secret Six pouvaient parer à toutes éventualités. Peut être un face à face avec un dieu, qui sait. Se calant dans un coin de la pièce, le contrebandier resta à écouter le plan de Dwarfstar. Comme les autres, il trouvait le plan plutôt plan, mais avaient aussi quelques idées pour l'améliorer. Il en fit d'ailleurs part en suivant le wagon des autres membres :

"C'est vrai qu'il faudrait mieux être un maximum pour tenir Black Adam occupé. Le bestiaux est peut être rapide et fort, mais il ne peut pas encore être à plusieurs endroit à la fois. Plus on est à le chatouiller et plus de temps tu auras pour le contrôler."

Et plus de temps Black Adam aurait pour démembrer les Secret Six venus le faire chier. Mike avait préféré garder cette remarque pour lui-même, surtout que, de toute manière, aucune des situations n'étaient enviables. Sur un champ de bataille, dans un QG confiné et cerné d'ennemis ou en combat direct avec un être aussi puissant que Shazam, les chances de survies étaient pour le moins réduites. Néanmoins, c'était pour ça qu'ils étaient tous là. Que ce soit en se lançant dans un génocide frénétique ou en organisant un tas de plans, chaque membre du groupe avaient prouver leurs capacités à survivre à l'impossible. Même le contrebandier, qui était loin d'être un assassin professionnel comme ses collègues, avait assez de ressources pour se tirer de situations périlleuses. Et puis, il était prêt à tout pour la quantité de diamant qu'on lui avait promis. Revenant au briefing, le Criard fut en désaccord avec les dernières paroles de Merlyn et l'expliqua à voit haute :

"Je ne suis pas d'accord Merlyn. Le Kid est sûrement plus agile que moi. Il pourra se déplacer plus discrètement dans un espace confiné qu'un alien d'1m80 ressemblant à un singe. Sans parler du fait que son amour pour les couteaux le rend bien plus silencieux que moi et mon blaster. De toute manière, on va faire sauter le QG, il y aura sûrement des victimes dans le tas. Il pourra couvrir ses meurtres grâces aux explosions."

Une fois ses idées placées, Mike eut la surprise de voir Deathstroke se rapprocher et lui parler. Le Terminator lui avoua alors qu'il testait l'intelligence du contrebandier, tout comme le reste de la bande. le Criard se sentit d'abord flatter, puis un peu embarrasser. Lui aussi avait pensé que le mercenaire légendaire était un peu limite sur ce coup. Seulement, sa répartie lui avait apparemment permis de passer dans les bon papier de Wilson. Une très bonne nouvelle pour l'être d'apparence simiesque qui lui répondit à voix basse en se grattant l'arrière du crâne :

"Merci, moi aussi j'espère survivre à cette guerre."

Il ne savait pas vraiment quoi dire d'autre sur le coup. Il se sentait un peu bête, mais, au moins, il était content que Deathstroke était apparemment digne de sa légende. Il se tourna de nouveau vers Dwarfstar et attendit de voir quelles décisions il allait prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 20 Juil 2013 - 20:48
Globalement tout le monde acceptait le plan de Dwarfstar. Tout le monde y allait de son petit commentaire ou de son petit intérêt personnel. Au fond, il s'en doutait suivre un plan c'était pas l'apanage des vilains. Au bout du compte il avait fait les équipes dans l'espoir que tout le monde survit, mais s'ils voulaient crever c'étaient leurs problèmes. Mockingbird avait remplacé Boogy Knight en moins de 24heures, il devait donc forcément avoir des remplaçants pour chacun d'entre eux. Il se demandait qui était probablement son remplaçant, peut-être Chronos ou même Vertigo.

Vous faites se que vous voulez, mais je vais juste dire une chose. Dehors ça sera la guerre et quand je dis la guerre, je parle d'une vraie guerre. Il y aura des centaines de personnes sur le champ de bataille, tout le monde passera inaperçu ou presque. Vertigo ne verra pas qui est sur le champ de bataille ou pas donc que ce soit le singe ou le Kid qui sont absents, personne ne s'en rendra compte. Ensuite je veux rappeler une chose, Vertigo s'il coince quelqu'un dans son QG vous croyez qu'il va réagir comment? Je connais ce type et croyez-moi ni un ni l'autre vous ne faites le poids. Vous allez finir dans un cachot d'un vlatava dévaster à subir la nausée de son effet Vertigo pour le reste de votre vie ou de la sienne et je vous jure que je ne vais pas vous chercher. Ensuite, personne n'a une chance contre Black Adam. Il ne peut pas être à deux endroits en même temps? Il est aussi rapide que Flash, bha je crois, 1 quart de seconde entre deux endroits c'est presque être à deux endroits à la fois. Le seul qui peut avoir une chance, et quand je parle de chances c'est environ, survivre 10 secondes, le temps que je passe de l'oreille au cerveau. C'est Deathstroke avec un bon support de Merlyn. Mais bon moi je m'en fiche, dans la tête d'Adam je serai le seul en sécurité. Donc si vous voulez vous faire tuer c'est votre problème. Tout se qui compte c'est que se QG explose quand on sortira nos fesses de survivant dans l'hélicoptère après avoir tenté, je dis bien tenter, de repousser Kandaq.

Saiko toujours silencieux hocha de la tête pour approuver les dires de Dwarfstar. Sylbert commençait à croire que le silence du ninja n'était pas une coïncidence et que ce bizarre de mercenaire devait les analyser sans cesse.

Pour le reste, je m'en balance, faites comme vous voulez, moi et les deux assassins on s'occupe d'Adam, si vous voulez venir jouer avec le dieu, libre à vous. Mais si j'étais vous, je me collerais à la partie explosif.

On cogna sur la carlingue du camion qui leur servait de tente de planification secrète.

Les Six, le conte Vertigo va vous exploser son plan de guerre dans le Quartier Général, si vous voulez me suivre, les autres ferons la distribution du matériel.

Ouais on arrive.

Sylbert suivit le soldat sans dire un mot de plus. Il allait mener une équipe dans lequel il y avait Deathstroke. C'était une promotion incroyable. Il avait toujours voulu être un leader, on ne lui en avait jamais donné l'occasion. C'était le moment ou jamais de s'assurer de ça pertinence. Peut-être que tout ceci ne tuera pas, mais au moins il aura vécu ce moment.

Arrivé dans l'ancien palais des congrès qui servait de QG au conte. Il se mit a dévoiler son plan de guerre. Sylbert l'interrompit au moment même ou il commençait.

Vertigo, tu la fermes. On nous a envoyés vous aider, mais tu n'es pas mon patron. Voici le plan de match. T'envoies tes troupes se casser la gueule sur celle d'Adam. Moi et les autres on se charge du dieu, toi des troupes. On te laisse un support au QG, si jamais on échoue. Le Kid immortel ou le singe blindé d'arme, ou les deux je sais pas et je m'en fou. Sur ce bon "pep Talk" à ton armée, ils en auront besoin... oh et Vertigo, si on échoue... cours

Il se retourna et quitta la tente. Il avait besoin de se préparer quand l'attaque commencerait, dans les prochaines heures. Il n'aurait pas droit à l'erreur. Il avait envie de voir la tête du conte Vertigo face à son discours annulé. Il s'était toujours pris pour un roi, la déconfiture devait paraître devant la réponse de Dwarfstar. Sylbert n'avait jamais été aussi direct et leader, mais toute cette histoire le motivais et honnêtement, ils avaient une chance de réussir, il en était convaincu et ça serait grâce à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 21 Juil 2013 - 19:51
Le discours du mercenaire avait eu son petit effet sur quelques uns de ses coéquipiers. La plupart devaient sans doute continuer de le prendre pour un débile mais il s'en fichait. A vrai dire, c'était même mieux, ça éviterait peut-être même que des gens comme Merlyn ne s'amusent à essayer de sympathiser avec lui. Ou pire. Qu'en pleines bataille ils se mettent à lui faire confiance, à compter sur lui pour sauver leur peau - ah, ou inversement, ils le croiraient s'ils le considéraient stupides, c'était un risque à prendre.

Deathstroke était en revanche resté muet durant l'entretien entre son "chef" et Vertigo. Il faut avouer que Dwarfstar s'en sortait bien. Bon stratège, assurant une bonne cohésion entre ses équipiers, capable de motiver les troupes, tout en leur rappelant que c'était pas le moment de faire une connerie et que s'ils en faisaient une, c'était pas son problème. Il aurait fait pareil. Pas forcément au mot près, il aurait peut-être modifier deux-trois trucs, pour se montrer moins direct et plus condescendant, mais dans l'ensemble, ça correspondait bien.

Il lui ferait peut-être la remarque quand ils reviendraient sur le chemin du retour. A condition bien sûr que Dwarfstar soit aux côtés de Slade Wilson. Mais il ne se faisait pas trop de souci là-dessus. Par précaution, il ferait peut-être mieux de lui dire maintenant, pour être sûr de ne pas regretter de ne pas lui avoir dit dans un futur proche. Mais s'il le faisait, ce serait comme sympathiser avant une mission-suicide, il ne pouvait pas se permettre de le faire. Seuls les faibles et les idiots le font.

Le Terminator préféra partir s'isoler, préférant être en solitaire pour se préparer au combat qui allait avoir lieu dans quelques heures. Le plus compliqué ne serait pas d'affronter Black Adam au milieu de soldats, le plus compliqué serait de devoir compter sur Merlyn. Un homme qui l'avait déjà trahi, une fois. Un homme pour qui l'honneur avait moins de valeur que l'argent. Un homme, que Deathstroke ne pouvait définitivement pas encadrer.

En attendant, il aiguisait son sabre, en solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 22 Juil 2013 - 12:39
LE Kid était plutôt fier de lui. Deux personnes à soutenir son idée, ça faisait chaud au cœur... C'est vrai, il n'avait jamais vu une telle cohésion -d'habitude c'était chacun pour soi et au trou les plans. Bon, évidemment, c'était pas non plus les Super Potes... Dwarfy ne semblaient pas aimer qu'on trouve à redire sur son plan. Un poil susceptible ? Karnevil haussa les épaules face à son discours... Comme si la guerre lui faisait peur ! Il savait à quoi ça ressemblait, il suffisait de regarder le 20 heures.  Il suivit donc les autres hors du camion après s'être assuré avoir pris toutes les armes qu'il souhaitait. Ca allait assez vite, étant donné qu'il devait aussi se coltiner les explosifs.

Se taper un second discours ne l’enchantait guère, aussi Kid resta à l'entrée de la tente. Ce qui ne l’empêcha pas d’apprécier le ton de Dwarfy qui lui avait ni plus ni moins chipé la parole. S'il ne faisait pas son petit chef, il aurait presque pu lui sembler sympathique. En plus il avait trouver une bonne excuse pour Jeremy... Plus efficace que les siennes en tout cas. Pas de discutions vu qu'il quitta la tente juste après. Kid resta, bien décidé à préparer la petite surprise :

"Je me charge du support. Miky, tu fais comme tu veux, mais je suis capable de me débrouiller seul pour info..."

Il accompagna sa déclaration d'un sourire mutin. Cependant il ne bougea pas de l'entrée, profitant de l'ombre qu'elle faisait sans pour autant étouffer comme à l’intérieur. De bonnes conditions pour stimuler son imagination. En même temps il réfléchissait au nombre de charge qu'il possédait, aux différentes structures possibles du poste de commandement... Il devrait faire vite dans tout les cas. Etre discret et improviser n'était pas un problème. C'était mettre le temps correct pour ne pas être soupçonné de furetage ou autre. Heureusement, tant que le signal de départ n'était pas lancé, il pouvait se permettre de trainasser et prendre son temps.

Ca lui faisait bizarre d'être allié à un singe.... Enfin à un alien simiesque, pas exactement pareil. Il n'avait d'ailleurs jamais croisé d'alien avant. Des animaux qui parlent oui, les démons, il n'y faisait même plus attention. Des gens aux pouvoirs multiples reçus par diverses raisons... Mais Mike était son premier contact alien. Comme quoi, sa réalité s'agrandissait légèrement avec le temps. Et de cette réalité ressortait toujours le même mot : La Douleur. Peu importe les mondes et les réalités, ce mot régnait sur tout chose. Et c'est avec plaisir que Kid le rappelait aux Hommes. Il avait hâte de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 24 Juil 2013 - 12:23
Après que Dwarfstar nous eut exposé son plan, qui ne semblait souffrir d'aucunes lacunes et qui ne n'existait pas de discussions selon lui; puis après tout, pas ma faute si la flèche se brisait sur un bouclier ou une autre protection de Black Adam; un messager de Vertigo nous annonça que le Comte voulait nous voir.

Nous nous rendîmes sur place. Là, Dwarfstar ne laissa même pas Vertigo parlé en lui criant dessus, pas très gentiment si vous voulez mon avis.
Je commençai à m'apercevoir qu'il n'aimait pas qu'on discute ses ordres, et qu'il semblait se prendre pour le plus intelligent, le plus fort, ou le plus important dans tout les cas.

Je sortis en premier, étant resté au fond, et me rendit au camion d'armes pour me préparer.
Je pris plusieurs paquets de flèches à fragmentation, me disant que je devrais m'en fabriquer une fois de retour. Mais aussi des flèches normales dont j'allais en empoisonner plusieurs. Des flèches explosives. Des flèches fumigènes. Et quelques autres de toutes sortes. Il y en avait tellement que j'avais même pas pensé à en faire la plupart.
Mes quatre carquois furent remplis à ras-bord, mais je savais qu'il faudrait bien ça pour affronter Black Adam.

Enfin,  je finis mon équipement par des gadgets. Deux bracelets lance-fléchettes. Des bombes fumigènes et aveuglantes pour m’éclipser si besoin est; mais ça, ça venait de ma réserve personnelle.

Une fois équipé, j'allai me trouver un coin tranquille, dans l'ombre, pour attendre que l'heure de la mission arrive.
Je m'assis en tailleur, et entrai en transe méditative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Juil 2013 - 18:28
Mike soupira. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que Dwarfstar n'aimait pas que l'on ose lui proposer des idées autres que les siennes pour ses plans. Bref, il prenait son rôle de chef très au sérieux...enfin non...un vrai chef serait rester fidèle à son plan et n'aurais pas simplement jeter "faites ce que vous voulez je m'en fous" comme un gamin mécontent de voir ses camarades jouer à chat plutôt qu'à cache-cache. Bien sûr, le contrebandier savait que le petit gars était quelque peu nerveux à l'idée d'affronter Black Adam. Le Criard aussi n'était pas vraiment rassurer d'avoir à choisir entre une nausée éternelle ou un écartèlement des mains d'un élu des dieux. Seulement, de là à râler comme un enfant gâté à la première petite contradiction, il y avait un fossé.

Mike aurait bien expliquer à son interlocuteur qu'un quart de seconde de plus était aussi le bienvenue face à Black Adam, mais il préféra se taire et laisser Dwarfstar finir sa mise au point. Après tout, il ne valait mieux pas passer plus de temps à discuter de la stratégie concernant le sabotage du QG alors que le propriétaire du dit QG, ainsi qu'une bonne partie de son armée, étaient littéralement à quelques centimètres de taules d'eux. Penser que Vertigo serait assez stupide pour faire totalement confiance à des mercenaires et ne pas les espionner tenaient de la folie. Les murs de l'aérodrome et du camion devaient avoir des oreilles. Le contrebandier venait tout juste de le réaliser et préféra donc rester muet.

Peu de temps après, un soldat entra et accompagna les Secret Six jusqu'au QG de Vertigo. Avant de partir, Mike prit soin de récupérer un sac à dos qu'il avait à l'arrière de son vieux camion. Dedans se trouver des armes aliens spéciales. Des larves extraterrestres explosives bien plus efficace et discret que les explosifs conventionnels. Avec ces engins, il était sûr de passer la sécurité du QG et faire un maximum de dégâts au sein du quartier générale. En parlant du bâtiment, il se trouvait à quelques centaines de mètres de l'aérodrome et se fondait plutôt bien dans le décors apocalyptique du pays. Il s'agissait de l'ancien palais des congrès de la ville. Toute la structure de surface avait drôlement souffert des bombardement. Seulement, une fois emprunter l'ancien accès du parking souterrain, le contrebandier comprit pourquoi ils en avait fait un QG de campagne. L'endroit était intact, immense et assez solide pour résister aux attaques extérieurs. De larges colonnes en béton armé et des épais murs séparant les différentes parties du sous sol soutenaient un plafond en métal blindé. Les grands espaces, qui accueillaient autrefois des milliers de voitures civils, étaient maintenant remplies de véhicules de guerre, soldats, pièces d'artillerie et de tentes de commandement.

Vertigo accueillit le groupe et voulu expliquer sa stratégie, mais il fut renvoyer dans les cordes par un Dwarfstar décidément content de jouer au petit chef. Ce fut en voyant la fierté dégager par son collègue après avoir presque insulter le chef d'un pays et le silence de tous les autres que Mike compris. De tous les Secret Six, il était le seul à avoir la fibre commerciale. Il n'était pas un lunatique muet ou un tueur de sang froid, mais il était capable d'embrouiller les gens avec ses paroles. Il savait mentir, baratiner, passer de la pommade ou provoquer les bonnes personnes. Par exemple, il avait comprit que s'en prendre à Vertigo comme Dwarfstar l'avait fait rendrait le comte bien plus nerveux et suspicieux quant à la présence des mercenaires. Mike décida donc d'arranger un peu les choses, son plus beau sourire en travers du visage :


"Ne lui en voulez pas monsieur le comte, Dwarfstar est un peu grincheux ces derniers temps. Le fait qu'il sait qu'il va devoir affronter un être presque aussi puissant que Superman n'arrange pas son tempérament. Quoiqu'il en soit, sachez que nous tous des professionnels et que nous savons ce que nous faisons. D'ailleurs comptez sur Kid Karnevil et moi pour vous aider ici même au QG."

Voilà le contrebandier qui faisait d'une pierre deux coups. Il allait s'occuper de saboter le bâtiment avec le Kid et espérait s'attirer un peu plus de sympathie envers Vertigo. D'ailleurs, il proposa au monarque de louer ses services de contrebandier une fois le problème de Black Adam régler. Après tout, personne de sensé ne penserait qu'un homme prêt à faire des affaires avec vous soit sur le point de faire sauter votre propriété. Toujours avec une grande politesse, il se retirer et s'approcha de Dwarfstar. Il regarda le criminel dans les yeux et lui dit à voix basse mais très sérieusement :

"Bon, écoute-moi bien, que tu veuilles être le leader des Secret Six, très bien. Mais à l'avenir, si on survit à cette mission, tu me laisse parler aux clients. J'ai pas envie de me faire abattre dans le dos parce que t'as envie d'insulter le premier chef d'armée venu. Donc, la prochaine fois que tu veux dire un truc à Vertigo ou a nos potentiels futurs clients, tu m'en parles d'abord et tu me laisse faire passer le message. Compris ?"

Mike continua de fixer Dwarfstar en fronçant les sourcils. Dorénavant, le contrebandier se chargerait de la médiation et des "relations publiques". Il présentait d'ailleurs que Mocking Bird l'avait sans doute embaucher aussi pour ça. Pour servir de lien entre les tueurs et psychopathes de son équipe et les enfoirés plus "civilisés" qui leur offriraient du boulot. En espérant que Dwarfstar comprenne, le Criard se dirigea vers Kid et lui passa le sac à dos. Il attendit ensuite que les soldats de Vertigo s'éloigne pour lui dire à voix-basse :

"Là-dedans se trouve de quoi réussir notre mission. Des larves grosses comme mon poing qui sont faite d'une matière proche du C4 terriens. En gros, elles de grosses explosions grâce un choc électrique. Il suffit de les placer où on veut puis d'utiliser le détonateur dans la poche avant pour les faire sauter. Si jamais un garde te demande ce que c'est tu n'aura qu'à dire que c'est mon déjeuner d'extraterrestre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Juil 2013 - 21:59
Dwarfstar n'avait pas vraiment écouté les remontrances de Monkey Mike. En fait son esprit n'avait capté que quelques mots. Essentiellement: moi, abattre dans le dos. Une suggestion qu'il trouvait assez tentante dans le cas ou le singe venait de le sermonner. Malheureusement, tout ça devait attendre, car le regard de Dwarfstar se porta sur Merlyn, qui s'effaçait. Il poussa simplement la face du singe avec sa main dans le but de le faire dégager, puis partit à la suite de l'archer noir.

Après tout il se fichait bien des mondanités. Surtout avec un type qui allait fort probablement les voir morts à la fin de la journée. Ils allaient faire exploser tous ses efforts de reconstruction en moins de 24 heures. Donc pour un contrat intéressant, il ne croyait pas que Vertigo serait un client potentiel, surtout que Vertigo était fauché comme les blés.

Merlyn, attend moi.

Il s'avança vers l'archer.

On va rester ensemble comme ça si jamais l'attaque débute...

Tout ceci semblait prémonitoire, car au moment où il prononça ses mots la sirène d'alerte retentit et on entendit les moniteurs s'activer.

Black Adam est dans les camps, il est déjà dans les camps je ... Argh!

Fuyez...

C'était la voix caverneuse de Black Adam avec son accent égyptien, qu'on venait d'entendre. Il avait choisi d'attaquer plus tôt et bien que son point de chute semblait un peu plus éloigner, il avait parcouru les quelques kilomètres les séparant en quelques secondes. Il était là et ça allait castagner.

Sylbert vie Saiko partir à l'extérieur en courant. Il l'imita en faisant signe à Merlyn et Deathstroke qu'il croisa en courant dans le dédale de couloirs du palais des congrès (QG) qui les menaient vers la sortit. En ouvrant la porte, il fut secourez. En bas de la colline où ils se trouvaient, un des camps (avant-poste) était attaqué. Attaquer était un bien faible mot, car c'était littéralement une tuerie. Des hommes volants étaient partout au-dessus du camp arrachant des membres de soldats qui se faisait littéralement détruire. Tout cela sans compter Adam que d'ici les six ne pouvaient pas voir, mais qui était sans aucun doute sur place. Saiko monta dans une camionnette et leur fit signe de le suivre.

Dwarfstar monta dans la camionnette et Saiko poussa la machine vers la seconde ligne de défense, car de la première il n'en restait plus que l'écho angoissant de la voix de Black Adam qui leur conseillait de fuir.

En se rapprochant de la ligne de bataille, Sylbert pus voir se qu'était les hommes volant.

Manhawks



Identité

Nom & Prénom : N/A
Âge : N/A
Sexe : Masculin
Nationalité : Kandaq
Groupe : Criminel
Alias : Manhawks
Notes :
Capacitées: Télépathie, Vol, Invulnérabilité limité, Attaque d'énergie émanant des yeux.
Histoire: Les Manhawks sont un peuple exilé de leur propre planète suite à leur défaite face aux Lizarkons. Ils ont commencé à cambrioler des planètes afin de survivre.  Ils arrivèrent sur Thanagar où ils furent arrêtés par les forces locales. Aujourd'hui, ils ont réussi à suivre Hawkman et Hawkgirl sur Terre, ou ils ont été recueillis par Kandaq comme des demi-dieux.


Mais il y avait plus angoissant, car devant la nué de Manhawk avançait en marchant comme pour accentuer l’effet dramatique : Black Adam.

Black Adam



Identité

Nom & Prénom : Black Adam
Âge : Immortel
Sexe : Masculin
Nationalité : Kandaq
Groupe : Chef d’état
Alias : First Champion of Shazam
Profession : Chef d’état
Pouvoirs:Clairvoyance, Régénération, Grâce divine, Mémoire infaillible, résistance à ma magie, super intelligence, vol, Volonté indomptable, super force, invulnérabilité, supervitesse, super réflexe, super agilité, super endurance, téléportation au rocher de l'éternité
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Juil 2013 - 14:17
Le film d'action avec un scénario moyen pouvait enfin commencer. Alors que les héros avaient passé leur temps à réfléchir à un plan, à débattre, à s'insulter de façon discrète et à se haïr mutuellement, les ennemis arrivaient plus tôt que prévu. Pour juger de la réelle qualité de l'oeuvre, il fallait maintenant voir si les acteurs arriveraient à transcender cette histoire assez classique et si les effets spéciaux seraient suffisants. Concernant la réalisation, rien que les plans terrifiants sur les hommes-oiseaux et la voix sinistre du méchant suffisaient à relever le niveau, se rapprochant presque d'un Hitchcock en technicolor.

Bref. Passons sur cette métaphore qui servira d'introduction au chapitre quarante-deux de la biographie du Terminator - une histoire sans reboot - pour revenir sur l'action elle-même. En voyant les monstres arrivés, malgré le sang-froid qu'il essayait de conserver, Slade Wilson ne put s'empêcher de trembler. Ce n'était pas tous les jours qu'il affrontait des êtres mystiques, lui était plutôt versé dans les combats contre des héros urbains même s'il lui était arrivé d'en croiser, et que très récemment, il n'avait pas arrêter d'affronter des extraterrestres. Là c'était très différent. Il allait affronter un Superman terrestre, dépourvu de toute pitié, qui n'hésiterait pas à tuer quiconque sur se dresserait en travers de sa route. Et en plus il avait une armée. Et les Sinister Six n'avaient pas de Doomsday avec eux.

En voyant passer Dwarfstar alors qu'il se préparait au combat, Deathstroke comprit que le plan devait se mettre en route. Avant de courir, il fixa son collègue Archer, espérant réussir à lui signifier sans dire un mot qu'il l'avait à l'oeil et que si jamais tout ça devait se solder par un quelconque abandon en cours de route, une quelconque trahison, ou une flèche plantée de travers il le transformerait en carquois. Oui, le mercenaire avait une rancune tenace, surtout qu'à la base il n'était déjà pas très fan de Merlyn, préférant encore son équivalent dans la Ligue de Justice qui avait le mérite d'avoir au moins un semblant de répartie.

Deathstroke avait sauté dans la camionnette déjà en route, plongeant à l'arrière, se mettant à couvert, un sniper dans la main. Le temps de se mettre correctement en position pour viser les hommes-oiseaux, il put observer les cadavres semés sur le chemin du véhicule. Les horreurs de la guerre, ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu à vivre ça. Il était un super-soldat, il avait fait couler énormément de sang au cours de sa longue et sinistre vie. Et pourtant, ces visions lui provoquaient toujours le même effet de dégoût, cette envie de vomir tout en ne pouvant pas le faire parce qu'il portait un masque et que du coup ce serait tout sauf pratique...Evidemment, ce sentiment n'apparaissait que quand il n'était pas la source d'un massacre, car dans les cas comme ça, il y avait des chances qu'il fasse partie des victimes.

Trêve de divagations, ne laissant pas de place aux flashbacks, le borgne fut sorti de ses pensées par la voix de Black Adam ordonnant à des pauvres fous de fuir alors que le groupuscule se dirigeait droit vers lui. Pas sûr qu'il apprécie qu'on obéisse pas à ses ordres, l'Egyptien serait sans doute dans une colère noire, aussi noire que la merde dans laquelle s'était fourrée tous ceux qui avaient accepté cette mission suicide.
Le mercenaire avait dans son viseur un homme-oiseau mais il ne tirerait pas le premier coup de cet affrontement, il devait attendre, rester un soutien pour Merlyn et l'autre. Il devait être méthodique et attendre que la situation se dégrade pour intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 26 Juil 2013 - 16:54
Certains avaient déjà réussi à atteindre le camion même si il n'avait pas prit le temps de les attendre. Ce n'était pas le bon moment pour patienter dans l'espoir que tout le monde soit en vie après ça. Le silence toujours au lèvre, il manipula les commandes du camion maintenant d'un style plus militaire. Il n'avait pas prit le temps de choisir son véhicule avec précision, mais Saiko avait déjà eu un œil sur ce dernier avant d'avancer sur le terrain. On n'est jamais trop prudent quand on tient à la vie, ou que la vengeance nous permette d'avancer. C'est bien de regarder les portes d'entré, la sortie devient encore plus primordiale quand on est prit par surprise.

Les autres se faisaient bousculés dans l'étroit derrière du camion. Personne n'avait rejoint le siège passager encore, au moins, il pouvait continuer de les observer sans avoir quelqu'un qui cherche son attention à tout prix. De toute façon, vu le cahotement des roues, l'assassin devait faire attention afin de ne pas virer sur le côté avec l'équipe à l'intérieur. Il devait jouer rapidement sans faire trop de folie, même si les risques étaient pour la majorité calculés. Si Deathstroke avait une arme, les autres en dehors en avait aussi. Une chance que ce camion était en partie blindé. Il gagna en vitesse sans quoi ils allaient tous y rester. Il avait approuvé le plan de Dwarfstar. Face à l'adversaire, ce dernier ne le verrait pas arriver, sinon il était particulièrement habile au corps-à-corps, même sans les surprises qui sont fondues dans son armure.

Il quitta ses pensées en observant encore dans le rétroviseur du véhicule de guerre. Sans perdre de temps, il revint sur la route en donnant encore quelque coups de volant. Les observait-il vraiment? On disait que cet homme était maintenant aveugle sous son casque, seulement, selon sa conduite, il y avait peut-être du faux dans les rumeurs. Quoi qu'il en soit, il semblait suivre une ligne bien déterminée.


ps : Merci de m'avoir inclus! Je reprend ma place et ce après Deathstokre. Je suis en part entière maintenant. Désolé de mon absence!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 2 Aoû 2013 - 14:21
Kid continuait d'observer les mouvements alentour, autant à l'intérieur qu'à l'exterieur, où il sentait l'agitation arriver. Il préféra ne rien dire et observer l'alien parler à Petit Chef. Il n'entendait pas de sa place, mais il vit la réponse de Dwarf qui consistait à une tarte dans la tronche. Décidément, le dialogue dans l'équipe allait donner. Pour une fois, Jeremy ne détonnerait pas. Et dire que c'était seulement la première mission, les rapports étaient déjà si tendus. Que serait la suite ? Enfin, peut-être que de revenir d'une mission suicidaire allait les rapprocher -pas trop quand même, faut pas rêver- Kid ne bougeait pas, se contentant de sourire bêtement à l'approche du pseudo-singe et de rire :

"J'sais pas ce que tu lui a dit, mais c'est bien joué. J’espère presque que tu va t'en sortir tiens... J'ignore tes expériences passées, mais pour tout te dire, je ne crains rien dans cette mission."

Il n'alla pas plus loin. Pas besoin de dire que ce qu'il inspirait aux démons lui offrait un simili d'immortalité. Peut-être plus tard, si ils s'en sortent et que l'alien lui semble toujours sympathique. Il prit le sac qu'il lui tendait et observa les charges extra-terrestres explosives. Ces choses semblaient vivantes, plutôt gluantes... On aurait dit des chenilles ou des sangsues triple XL. Rien qu'à cette idée, Kid manqua de lâcher le sac par répulsion. Ben oui, tout le monde à un truc qu'il ne supporte pas, c'est psychologique. Et celui qui dit qu'il n'a strictement peur de rien et que rien ne le dégoute, c'est le roi des menteurs, et des frimeurs au passage. Le truc était de se l'avouer pour mieux le maitriser. Et lui, et ben, c'était les sangsues. Néanmoins il se reprit de justesse en écoutant les explications. Ouf, c'étaient de simples larves... Enfin simples.... A l'exception que c'était de l'espace. L'image de Mike en train d'en manger pour son gouter lui provoqua une seconde nausée pareillement réprimée... N’empêche que c'était de l'idée.

"Donc au final, on applique le plan de Petit Chef... C'est assez dommage. Mais bon, c'est peut-être pas la mission idéale pour désobeir et emmerdé les autres. Vous perdez rien pour attendre, là c'est juste à cause de cette histoire de Dieu. Au fait, où se trouvent des... machin pareils ?"

Il avait à peine posé la question que l'alarme retentit, accompagnée d'un geigneur et d'une voix caverneuse. C'était lui Black Adam ? Et beh, après cette histoire, il pouvait toujours jouer dans un film d'horreur ou doubler un jeu vidéo de guerre, la voix s'y prêtait à merveille. Karnevil dut reculer en vitesse pour laisser passer l'armée, ainsi que les 4 membres desintés à affronter l'égyptien. Karnevil revint au plus vite vers Mike en lui montrant un couloir :

"Occupe un peu Vertigo, parle de couverture je sais pas quoi, et trouves-moi une excuse. Je pars devant."

Il profita de la cohue générale pour se glisser dans un couloir peu utilisé. Plus de sourire arrogant, plus de rire nargueur et malicieux. Cette fois il était à la guerre, la vraie. Un monde à part des autres. Un monde de carnage sans pitié, avec tout le coups permis tant qu'il s'agit d’annihiler l'autre. Son monde de prédilection. Et il était prêt à raser ce pays de son monde, qui de toute façon n'avait pas d'autre interet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû 2013 - 15:43
Alors que j'étais en pleine méditation, mais bien conscient de ce et ceux qui m'entourait; je vis Dwarfstar s'avancer vers moi et me parler, je vis également Deathstroke plantait plus loin, mais je ne savais pas pourquoi ils me parlaient, j'étais intérieurement ailleurs.
Mais pas pour longtemps.

Des sirènes retentirent un peu partout dans le camp de base de Vertigo, et déjà tout les autres s'activaient. J'ouvris les yeux, mais restai toujours assis.
Je vis Saiko prendre une camionnette militaire et partir à vive allure. Dwarfstar sauta derrière. Suivi par Deathstroke. Le Gamin et Monkey Mike restaient à la base.
La camionnette étant déjà trop loin pour que je la rejoigne en courant, je me mis tranquillement debout, étirai mes jambes.
Je commençai ensuite à courir, puis je décollai à l'aide de mes jet-pack; je parcourus ainsi la distance qui me séparait du combat. Car Black Adam était là, accompagné d'une nué d'hommes faucons.
Il fallait s'occuper d'eux avant d'affronter le sorcier antique.

Tout en volant, je pris une flèche, une des nouvelles flèches dont je m'étais équipé. Une flèche à fragmentation.
Je me posai ensuite, alors que la camionnette était devant, et visai les premières lignes de créatures.
La flèche partit droit vers trois "oiseaux" qui volaient à rang serré: la pointe de flèche se fragmenta juste avant d'arriver sur eux: le résultat me convint. Une des cibles fut tué sur le coup et alla s'écraser au sol. Une deuxième reçut des éclats dans l'aile, et commença à vriller pour se poser. La troisième reçut des bouts dans les yeux, la rendant aveugle: cela eut pour effet de la faire voler en désordre parmi ses congénères, semant ainsi le bazar dans les rangs des hommes-faucons.
Revenir en haut Aller en bas
 

Secret Six: Génocide protégé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Pochettes en tissu pour protéger mes pipes.
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)
» [SWEET SECRET]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-