-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

 

 [6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade)

Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 15 Mai 2019 - 15:16
Je n’avais vraiment pas l’âme d’un gestionnaire !
Fureter dans les affaires du précédent propriétaire des lieux et profiter des aménagements, c’était une chose, mais modifier la gestion d’un monde établie depuis des temps immémoriaux avec des contraintes et des entraves d’entités informatiques ou éthérées non identifiées en était une autre.

J’en arrivais à m’em…bêter ferme, cloîtré dans la salle du trône et finalement, mon corps ayant récupéré et repris sa normalité, fini la vieillesse, je me décidais après un dernier verre de vin …

Je libérais les défenses de la salle, remettais les choses dans l’ordre où je les avais trouvées, et après avoir revêtu une tenue adéquate, à savoir une paire de Jean’s, des chaussures de marche et un Tee-Shirt, sans oublier une paire de lunettes de soleil pour cacher mon regard de pourpre, j’ouvrais un Boom-Tube vers ma destination, la Terre, sans avoir vraiment réfléchi à l’endroit exact, laissant mon subconscient opérer selon son humeur.

Et me voilà débarqué sur cette bonne vieille planète bleue, en fin d’après midi, vraisemblablement en Amérique vu les modèles de véhicules qui sont garés de loin en loin.
Petit zoom sur les plaques, je suis dans le Kansas … Je sors de la ruelle l’air de rien, les mains dans les poches, et je suis le trottoir jusqu’à arriver devant le distributeur de journaux.

Une petite pièce dans la fente et quelques mots de la Une plus tard, je suis renseigné sur ma géolocalisation exacte … Granville le … QUOI ! Il s’est passé autant de temps ici !?!

Je m’étais exclamé si fort que le chien qui léchait une gamelle mise à disposition plusieurs maisons au-dessus sursauta et partit en piaillant, la queue en les pattes …

Tout en lisant le canard local, je me dirigeais vers le seul endroit où on pourrait me servir quelque chose à cette heure, la gargote locale, aussi bien restaurant que bar et peut être plus passé une certaine heure, mais cette dernière supposition restait à prouver et ne m’intéressait pas pour le moment … J’avais besoin d’une bonne bière pour faire passer cette feuille de chou tout juste bonne à utiliser dans la cabane au bout du jardin ou pour emballer le poisson …

Grandville, …, Grandville, …, pourquoi m’étais je donc amené ici ? Qu’est ce qu’il y avait de si particulier dans le coin pour que mon subconscient m’y ait mené ? …

Je commandais une grosse mousse après avoir salué comme il se doit le patron au regard torve et suspicieux, puis je m’installais à une place où je pouvais à la fois observer l’intérieur de l’établissement, ses issues et l’extérieur par la vitrine aux reflets graisseux mêlés de nicotine …

Le patron me gratifia d’un pseudo sourire en voyant le billet de vingt que je lui tendais en contrepartie du demi, grommelant un peu pour la forme ensuite à propos de la monnaie à rendre.
Ses seules paroles gentilles furent « des œufs sur le plat et des crêpes du matin » quand je lui demandais ce qu’il pouvait me servir à manger à cette heure.

Soit, commande est passée et me voilà mangeant tout en lisant attentivement les nouvelles qui étaient finalement à partir de la page deux celles du Conté et du pays. Fallait pas rêver à trouver beaucoup sur l’international, mais bon, c’était un début déjà.

J’épluchais au final plus les publicités pour me faire une idée de comment allait le monde tout en sirotant un bol de café au dessert.

18h15 … Les rares consommateurs finissent étrangement leurs verres dans la précipitation et ceux qui ont le nez plongé dans le dernier commandé sont énergiquement secoués avant d’être pilotés vers la sortie par la serveuse déjà habillée pour partir également, serveuse dont je découvrais l'existence à cet instant. Curieuse façon de traiter une clientèle, non ?

Le patron vient vers moi en dernier et m’invite à quitter les lieux sous prétexte de l’heure de fermeture … Un peu tôt pour rentabiliser un troquet … Mais en tant qu’étranger, je me plie de bonne grâce à ses désirs et je me retrouve sur le perron alors que la lumière commençait à peine à baisser.

La ville était bâtie comme à peu près toutes celles du coin, le long d’une route qui la traversait d’Est en Ouest et avec tout autour de loin en loin des fermes plus ou moins isolées au milieu des champs cultivés, du maïs principalement …

Un bourdonnement parvint à mes oreilles provenant justement du couchant, et à la faveur des hauts de côtes de la nationale, je voyais apparaître puis disparaître successivement des lumières sans aucun doute celles de motocyclettes … Je m’appuyais nonchalamment contre le mur d’un immeuble juste en face du restaurant-bar, noyé dans l’ombre, et observais le manège du propriétaire.

Il mettait à l’abris ce qui était fragile ou précieux, préparait deux ou trois tonneaux de bière et astiquait finalement son présentoir en surveillant la rue avec une légère angoisse dans l’œil …

Dans toute la ville, du moins en bordure de la rue principale, les volets étaient bâclés et les portes verrouillées, je me serais cru dans un bon vieux film de cowboys alors que les desperados du coin allaient débarquer… Et de fait, le murmure des moteurs s’amplifia jusqu’à devenir assourdissant et je vis défiler devant moi une quinzaine de Bikers harnachés de cuirs aux blousons marqués du même sigle paré d’ailes blanches aux plumes ensanglantées, « Hell’s Angels »

Certains me jetèrent un œil curieux mais sans animosité au passage avant de se garer en bon ordre devant la gargote, en terrain conquis.

Une voiture de patrouille pointa un nez timide, passa devant eux lentement avant de disparaître à l’autre bout de la ville … Le shérif local faisait sa ronde aussi loin qu’il pouvait le faire, laissant sa communauté aux mains de la petite bande qui sommes toutes n’était pas aussi belliqueuse que ça au final …

Ils s’installèrent dans le troquet et commencèrent à vider le premier baril tout en fumant et en jouant aux cartes ou au billard aux accords d’une musique stridente diffusée par le Jukebox antédiluvien. Du Heavy Métal pur jus je crois qu’ils appellent ça …

Je restais dans l’ombre, les observant et étant observé de retour par certains.
Ils étaient là depuis à peine un quart d’heure quand je vis débouler de l’épicerie qui se trouvait un peu plus loin une jeune femme très pressée car sans doute en retard …

Elle traversa la rue pour se retrouver de mon côté, eut un mouvement d’arrêt en me découvrant, jeta un œil vers le bar affolée avant de finalement se décider à avancer dans ma direction en rentrant les épaules et en baissant la tête pour éviter de me regarder directement.

Elle puait la peur à plein nez.

Elle passa devant moi en coup de vent, se retenant de courir, et je sentis son soulagement ensuite quand elle eut fait une dizaine de mètres en regardant discrètement par derrière si je faisais un mouvement ou non.

Son soulagement dura quelques pas supplémentaires, jusqu’à ce que l’un de ceux de la bande qui surveillaient la rue ne la découvre traversant la ruelle suivante pour continuer à longer le trottoir.
Il y eut du remue ménage, des exclamations et des rires, et trois sbires surgirent et se mirent à courir parallèlement à elle, la dépassant puis traversant pour lui couper le chemin.

C’est au moment où deux la bloquaient dans sa fuite que je me décidais à bouger et à avancer hors de l’ombre pour rejoindre le quatuor déjà aux prises.

C’est pas bien d’embêter une jeune travailleuse qui rentre chez elle les gars ...!, J’eus tout juste le temps de dire un peu fort.

Un mouvement rapide attira mon attention provenant aussi de l’autre côté de la rue …

On était dans le pays des tornades, mais je savais pas que de si petites et de si violentes pouvaient exister …



La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2019 - 8:25
Que fichait Jade au Kansas ?

Elle n'en savait trop rien.

Ou plutôt si. Elle allait rendre visite à une vieille amie qui habitait Wichita. Elle avait voyagé en avion jusqu'à Kansas City. Comme une idiote elle avait quitté l'A70 un poil trop tôt et - comble de malchance - la bagnole de location avait eu une "petite" avarie en arrivant dans cette charmante ville de Grantville (bon, elle avait plié une jante en s'énervant au volant de son véhicule et en "frottant" un trottoir... Il allait falloir réparer ça de toute urgence ou tenter de regagner l'A70 en avançant en crabe).

Elle aurait pu très bien abandonner le véhicule et finir le trajet en volant.

Mais elle n'avait pas réellement envie que Batman lui révèle, à l'issue d'une revue de presse locale, qu'un canard du Kansas fustigeait le peu de civisme d'une héroïne ayant abandonné un véhicule de location accidentée sans prendre la peine de l'amener jusqu'à un garage...

... c'est ainsi que Jade avait fini par garer proprement le véhicule à Grantville et cherchait désespérément un garage ouvert à cette heure là, pour confier la bagnole, prévenir l'agence qu'elle avait fait le nécessaire... et terminer le voyage par les airs !

Sauf que bizarrement il n'y avait pas de garage ouvert en vue.

Et c'était d'autant plus bizarre qu'il n'y avait RIEN d'ouvert en vue.

Et que les volets étaient fermés et qu'il n'y avait personne dans la rue.

Bizarre.

Aussi quand elle entendit le bruit des motocyclettes, elle fila à toute vitesse vers ses dernières d'abord en marchant dans ses escarpins pas forcément conçues pour la course (douce litote !) puis, quand elle entendit les cris d'une jeune femme, par les airs... tant pis pour sa visite incognito (mais est-on réellement incognito quand on est... verte ?).

Voyant qu'il s'agissait de motards "embêtant" (pour le moment) une malheureuse jeune femme, Jade réalisa qu'une attitude super-héroïque n'était pas réellement de mise. Elle mit pied à terre et lança, en pointant un index rageur contre les bikers :

"Laissez-la tranquille ou..."

Elle toussota et reprit :

"... ou il vous en cuira car je peux vous casser en deux n'importe quel jour de la semaine ! Car je connais..."

Batman ? Les vieux de la JSA ?

"... le karaté !"

Il faudra, réellement, qu'elle retravaille ses phrases d'accroche.

En revanche, elle nota la présence d'un autre "sauveur" pour la jeune femme. Sauveur qui lui disait vaguement quelque chose...


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 24 Mai 2019 - 12:26
En fait de tornade, c’est un petit bout de femme qui venait de se quasi-matérialiser près des importuns.

Peau indubitablement verte, le nez fin aux narines pincées et les yeux noirs qui renforçaient la colère qui l’habitait à cet instant, cette jeune personne ne m’était pas inconnue, j’avais passé quelques moments à ses côtés lors d’une aventure contre des formes de vie agressives qui s’étaient répandues dans une des villes de ce pays …

Ma Rainette, enfin dans mon idée, le « A » était plus un « E » pour le diminutif de « reine » et non pour le fruit qui était associé à cet homophone, la petite donc n’avait pas changé, enfin extérieurement.

Pendant le bref instant de son laïus digne des plus grand héros vengeurs, quoique sont hésitation finale sur le karaté ait détruit l’effet attendu partiellement, je remarquais sur ses traits quelques rides d’expression et un soupçon de ce qui rend quelqu’un un peu plus mur par l’expérience vécue …

Jade, avait mûri, presque disparue cette l’ingénue que j’avais rencontré jadis …

Tout en observant cela et en laissant mes pensées suivre leur chemin, non sans tenir à l’œil les forbans, je m’appuyais négligemment contre le mur là où je me trouvais et croisais les bras, un sourire indéfinissable sur les lèvres.

Moins de dix mètres me séparaient des cinq protagonistes, à peine un battement de paupière pour entrer dans la danse et rétamer les loubards pour le compte sans même donner le plein effort de ma vitesse.

Il y avait la victime qui profitait de la diversion pour se couler contre le mur et commencer une manœuvre d’évitement des deux gars qui lui barraient le passage.

Les trois vilains pas beaux qui s’étaient tournés comme un seul homme vers la nouvelle arrivante tout en jetant un œil dans ma direction au départ, m’ignorant ensuite vu mon attitude pour le moins laxiste.

Et enfin Jade, qui fulminait en en pointant un doigt rageur dans leur direction …

Une situation tragi-comique classique dans les histoires de super-héros qui rencontrent le crime …

Par contre je fus un brin surpris de leur réaction après une seconde ou deux de stase.

Celui qui se tenait derrière la fille sortit un portable de sa poche et composa un numéro à trois chiffres puis rengaina l’appareil si vite que si je n’avais pas été moi-même, enfin si j’avais été humain, je ne l’aurais pas remarqué.

Un appel pré-programmé ?

Le claquement de la porte du restaurant-bar qui s’ouvrait à la volée me confirma cette hypothèse.
Toute la petite troupe avait cessé ses activités et sortait maintenant dans la rue, se mettant en bon ordre pour ensuite converger vers notre position. Il avait appelé des renforts le bougre.

L’un des deux qui se trouvaient devant, le moins baraqué des trois mais le plus … Comment dire … Celui qui avait l’attitude la plus salace du trio … Le gars donc fit un pas vers Jade et lui cracha au visage sa réponse tout en enfonçant à son tour les mains dans ses poches et en les ressortant garnies de poings américains en bon et due forme jusqu’à ce qu’il exerce une pression sur un mécanisme qui fit surgir une lame du manche …
Ce mouvement était fluide et caractéristique d’un long entrainement, immédiatement imité par ses deux complices.

Toi, la sauterelle, tu ferais mieux de nous foutre la paix et de quitter la ville fissa !
Sinon, le patron va te griller les ailes ! DEGAGE !


Oups ! Là, je me devais d’intervenir …
On ne traite pas une dame comme cela et même si « le patron » était apte à s’occuper d’un éventuel bon samaritain musclé, rien ne justifiait l’arrogance de ce type ni le ton qu’il venait de prendre et encore moins ces armes dont je n’avais pas vu l’usage depuis la première guerre mondiale, en février 1918 pour être exact ... A moins que ce ne soit en Mars ? Peu importe ...

En fait de menu fretin, c’était de réels mercenaires que nous avions devant nous …

Si j’étais vous, je prendrais mes jambes à mon cou et je monterais sur mon engin pour filer ! Sauterelle ! Si vous aviez dit grenouille encore ! Sauterelle ! Des gars comme vous, elle en décolle dix en mangeant ses corn flakes du matin ! .

La jeune fille venait de filer en douce et courrait maintenant pour disparaître hors de vue et de danger dans une ruelle …

Par contre, la horde avançait dans mon dos en bon ordre maintenant, équipée de toute sorte d’objets contondants, tranchants et perforants qu’on pouvait emmener avec soit … Et les trois gaillards s’étaient positionnés en formation en pointe face à Jade et bien décidés à en découdre malgré mes avertissements … Le lubrique se permettait même de surenchérir …

Les super-héros, on en zigouille toutes les semaines par ici … Et justement, ce matin, le patron avait une envie de barbeurk …

Les rires gras de ses partenaires fusèrent alors que je m’étonnais de leur manque de savoir vivre, au sens propre, et de leur assurance face à nous, Jade la jeune héroïne et moi dont ils ne connaissaient rien …

Soit ils étaient complètement décérébrés, soit ils avaient un atout autre que leurs armes et leur nombre …

D’un coup d’épaule, je me redressais bien campé sur mes jambes, prêt à agir et à fondre sur la foule qui s’approchait sachant pertinemment que ma Rainette n’en ferait qu’une bouchée des trois autres …

Un bruit de moteurs vint pourtant caresser mon ouïe et attira mon attention.
Un autre groupe de motards approchait venant de même direction que ceux là …
Il y avait peut-être même un ou deux véhicules à quatre roues parmi eux, mais je n’étais pas sur …
Serait-ce le « patron » qui déboulait pour la petite sauterie ?

De toute façon, nous n’échapperions pas à une petite bagarre, un bon moyen de fêter les retrouvailles de deux anciens camarades de combat, non ? …




La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 19:16
Sa phrase avait du tomber à l'eau. Le respect pour le spandex et un badge de la Justice League n'existait-il plus dans ce mal foutu monde ?

Jade fixa le poing-américain-cran-d'arrêt (un bowie-knife ?) qui pouvait à la fois lui causer quelques hématomes et lui faire jaillir son sang qui était aussi rouge que celui de n'importe lequel des types qu'elle avait en face d'elle.

Rouge mais qui bouillonnait d'en découdre ! Rouge mais qui n'allait certainement pas être le premier à couler.

Les renforts arrivaient. A pied ou motorisés. Et en nombre.

On se foutait de sa gueule. Une voix amicale pourtant à ses côtés. Elle jeta un œil au type. Il lui disait quelque chose... Orion ? Il avait un truc de changer après tout ce temps... tellement de temps qu'il semblait surgi du fond de l'abîme, comme un Diable sortant de sa boite !

Bon au moins la fille avait pu se tirer.

Jade leva rapidement les bras et utilisa ses pouvoirs pour générer deux bras géants et verts, adoptant la même position que ses propres bras, comme s'il s'agissait d'une extension d'elle-même.

Ses bras géants saisirent le type au couteau et - à l'aide d'une bonne vieille prise d'un art martial quelconque que Batman avait, un jour, essayé de lui apprendre - le projeta par dessus sa tête à elle, en arrière, pour le balancer lourdement sur les renforts...

... puis elle généra un dôme protecteur pour elle et Orion... histoire d'en savoir un peu plus long.

"Il se passe quoi là ? Ils sont possédés ou quoi ?"


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 27 Sep 2019 - 14:18
Je m’attendais à une débauche de violents coups de poings et de magnifiques évolutions dignes d’une gymnase de la part de Jade, mais je fus déçu … Juste deux grosses mains qui saisirent le plus proche et le plus virulent des protagonistes et qui l’envoyèrent balader comme une boule de billard sur ceux qui arrivaient …

Je restais sur ma faim …

Et encore plus quand le dôme qu’elle généra nous isola du reste du monde …

En pleine désillusion, je haussais les épaules en réponse à sa question plus que légitime :

J’en sais pas plus que toi, j’étais ici incognito, presque en vacances, et je ne pensais pas tomber sur ce genre d’individus dans ce trou paumé si proche de … Bref, drôle de coin … Si ce n’est du plaisir de te rencontrer, de plus …

Je tournais la tête vers la petite troupe qui s’était finalement relevée et approchait. Ce qui attira mon attention fut leurs regards. Ils étaient furieux en surface, on venait de molester un des leurs puis de leur envoyer en travers de la figure et cela pouvait se comprendre vu que nous étions sur leur territoire en trouble-fêtes, mais derrière cette émotion primaire, je voyais dans leurs yeux un je ne sais quoi qui m’interpelait.

Les troupes de Darkseid avaient le même éclat sombre dans la pupille, cet éclat attestant de leur entière dévotion à leur maître et d’une volonté intelligente derrière qui les manipulait tout en leur laissant liberté d’action jusqu’à un certain point …

Ce n’étaient pas des hommes ni des zombis, pas plus que des robots, mais des formes de créatures à mi-chemin …

Je revenais sur Jade tout en observant les deux derniers compères qui s’escrimaient à marteler bien inutilement la barrière qu’elle avait levé entre nous et eux tout en vociférant des propos que nous ne pouvions entendre …

Ces gars là ne sont pas nets, ils sont soumis à un contrôle extérieur … Ou à une programmation quelconque … C’est tout ce que je constate pour l’instant …

J’allais lui faire un topo sur mon expérience personnelle des troupes du paternel, mais l’arrivée d’un autre groupe de protagonistes m’en empêcha.

Ce n’est pas seulement une dizaine de motos qui surgirent et stoppèrent à notre hauteur de l’autre côté de la rue, mais aussi deux « Hummers » militaires blindés, repeints en noir et aux vitres fumées, qu’ils encadraient et dont les roues crissèrent en stoppant net, soulevant une poussière monstrueuse.

De celui de queue jaillirent une escouade armée jusqu’aux dents et encaparaçonnée de treillis renforcés. Les premiers à apparaître en dehors du nuage qui commençait à retomber nous mirent en joue avec des vulgaires M16, quoique modifiés par l’ajout d’un gros canon cylindrique dont la fonction m’échappait encore.
Donc rien de vraiment anormal, mais les suivants portaient eux une version à peine revue d’armes de tir ayant apartenu à des Paradémons et même certain avaient à la ceinture des griffes de combat, sortes d’épées à une main à lames multiples en métal d’Apokolips qui se portaient comme un gant griffu et qui pouvaient s’agrémenter d’un champ cohérent destructeur à l’occasion … Recyclage ! Recyclage !

Hum !... On dirait que la cavalerie adverse est là …

Mais le meilleur était à venir …

De l’autre véhicule, celui de tête donc, d’autres convives vinrent se ranger derrière les premiers, armés ceux là de plus grosse artillerie et même de « lance-filets » toujours de conception étrangère à ce monde …

La manœuvre s’était effectuée dans un ordre et une rapidité démontrant une totale maîtrise de ce genre d’opération.

ces gars là sont spécialisés dans la capture il me semble, et pas que du petit fretin … C’était prévu ton passage par ici ?

Etant bien moins connu que la petite Jade, j’en arrivais à la conclusion que ces gais lurons n’étaient pas là fortuitement. Ce qui arrivait tenait plus du traquenard qu’autre chose … En voulait-on à ma petite grenouille ?

J’allais lui faire part de mes doutes, mais la porte avant du véhicule s’ouvrit alors et une botte renforcée de métal brillant se posa sur le sol, seule chose qu’on pouvait voir de l’individu qui allait s’extraire de là-dedans …
Poser n’était pas le mot d’ailleurs, percuter le sol aurait été plus judicieux … Rien qu’à la taille de la semelle, cela ne laissait présager rien de bon pour le reste … Il faisait pour le moins trente-neuf centimètres ! A moins que ce ne soit quarante-deux !

Si ce gars là qui s’extirpait était idéalement foutu, et donc qu’on lui appliquait les mensurations traditionnelles, ce type devait faire entre deux mètres cinquante et deux mètres soixante-dix, mon gabarit plus une ou deux bonne tête en somme …

Et effectivement, c’est un géant qui se dressa devant nous, musclé et tout et tout, avec une gueule qui était loin de faire office de porte bonheur surtout si on ne fait pas abstraction des cicatrices et des morceaux de métal qui composaient la décoration de sa tronche au menton carré et aux arcades proéminentes … Un cyborg ?

Le flingue qu’il tenait d’une main et la hache qu’il portait en travers du dos étaient en conséquence … Gros, lourds et particulièrement dangereux …

Le géant se redressa donc et fit quelques pas pour se placer un peu en retrait de ses troupes.
Quelqu’un de peu averti aurait jugé qu’il était lourd, presque pataud, mais je ne me laissais pas prendre à son petit jeu.
Tout dans le mouvement de ses muscles et dans son maintien indiquait une grande souplesse, un fauve agile et brutal.
J’en avais combattu bien des exemplaires en arènes comme en batailles, à mains nues comme avec toutes sortes d’armes de part et d’autre, et je savais à quoi j’avais affaire. Une machine à tuer, à écraser.

Seul truc qui me dérangeait pourtant, il portait les mêmes lunettes de soleil que moi !
Ce qui m’empêchait au passage de voir ses yeux … Impossible de savoir si c’était lui qui manipulait toute cette petite armée …

celui là, je me le réserve si on en vient aux mains, okay ? , Je glissais à la petite en me penchant un peu tout en ne quittant pas des yeux le nouveau venu …

Mais celui-là n’était pas la cerise sur le gâteau, ou plutôt la prune, il nous restait la porte du milieu qui n’avait pas été ouverte … Du moins pas avant cet instant.

D’abord il y eut une femelle d’une espèce étrangère à ce monde, un bout de femme au corps galbé et à la peau rouge décorée de tatouages noirs qui s’entrelaçaient visible partout où l’armure légère qu’elle arborait comme un fourreau de robe de soirée galbait son corps au plus près.

Le fouet d’une queue terminée en fer de lance accompagnait chacun de ses pas lascifs agrémentés de coups d’oeils ravageurs … Le stupre et le danger, la mort et la promesse de moments honteusement pornographiques, une des plus belles machines de morts de la création … Une langue bifide lécha ses lèvres charnues alors qu’elle me fixait un instant …

Mais le clou de cette petite réunion fut pour l’instant suivant. Ce furent deux cornes noires surmontant une grosse tête rouge. La version mâle de la fille sortait maintenant sa carcasse musculeuse et féline du Hummer, à peine plus petit que l'autre géant, un sourire carnassier aux lèvres, sur de lui …

Lui aussi nous fixa, et je sus immédiatement que c’était lui qui gouvernait, qui manipulait.

je crois que c’est le boss là, soit on fait face, soit on se tire vite fait … à toi de décider …

Par bravade, je baissais du bout de l’index mes lunettes, découvrant mes yeux qui croisèrent les siens.

Le rouge face au vermillon entre lesquels un pont invisible s’édifia.
Je sentis une volonté voulant se frayer un chemin jusqu’à mon âme, mais c’était sans compter ma nature et mes propres défenses édifiées et éprouvées aux cours des longues décennies qui ont précédées.
Je vis une lueur s’éteindre en lui ainsi que sa belle assurance alors que sa pomme d'adam, imperceptiblement, fit un mouvement de haut en bas et inversement.

Il sait ce que je suis, à n’en pas douter, et son esprit semble évaluer la situation sous un tout autre angle alors que son regard va de Jade à moi … Une balance est en train de peser quelque chose, le risque et la prise ?

Tout compte fait, je crois qu’ils vont abandonner … Enfin peut être … .je murmure à ma voisine en remettant mes lunettes en place.



La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 14 Oct 2019 - 9:05
"Peut-être ?" lança Jade, toujours concentrée sur le maintien de son dôme protecteur.

"Qu'est ce qui te fait dire ça ? Tu connais ces échappés de Mad Max ?"

Elle marqua une pause, réalisant qu'elle ne savait pour ainsi dire rien de qui était réellement l'homme qui se faisait appeler Orion.

L'héroïne voulut cogiter mais compris rapidement qu'elle n'en savait pas assez. Se lancer dans une bataille, là maintenant, signifierait certainement prendre des risques considérables, risques pouvant - en outre - exposer de manière inconsidérée la vie de civils innocents...

... alors, la fuite ? La fuite stratégique pouvait représenter un bénéfice évident. Néanmoins, cela supposait qu'elle puisse se tirer en compagnie d'Orion, sans se faire intercepter par le colosse, le démon ou leurs troupes suréquipées et... leurs adversaires étaient clairement une menace pour la région. S'enfuir, ce serait leur permettre de continuer leurs exactions ou bien de leur permettre à eux aussi un repli stratégique...

Bref, elle se rappela qu'elle n'avait jamais été la stratège de la Justice League. D'ailleurs, comme ça, à vue de nez, le type à côté d'elle n'avait pas non plus une gueule de stratège. Où était Batman (ou même Question) quand on avait besoin de lui ?

Jade répondit mécaniquement à la question posée par Orion :

"J'allais voir une copine. Tu remarques que je suis même pas en costume. Je suis en congés. J'ai juste une panne sur la bagnole louée, voilà tout..."

Fallait-il voir dans cette panne l'oeuvre de ses ennemis inconnus ?

Elle se passa la main dans les cheveux et lança à Orion :

"Je serai d'avis... c'est peut-être débile mais... qu'on se laisse capturer pour tenter d'en savoir un peu plus... les affronter tous à la fois serait peut être un peu suicidaire et... fuir, c'est hors de question..."

Marquant une pause, elle conclut par un "T'en penses quoi ?" un brin fébrile...


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 22 Oct 2019 - 10:03
Le moment semblait emprisonné dans une stase, du moins en dehors de la bulle de Jade.
Après s'être suffisamment approchés, les bikers s'étaient disposés en arc de cercle un peu en retrait des troupes d'assaut qui avaient mis genoux à terre pour la plupart et nous tenaient bien centrés dans leurs viseurs.

Le géant bardé de métal, dont j'étais toujours convaincu qu'il était un cyborg, restait immobile lui aussi si ce n'est son arme qui se balançait paresseusement au bout de son poing au rythme de sa respiration.

Seuls le couple de cornus à queue semblaient agités par le déroulement d'une âpre discussion mentale. La fille, pour ne pas utiliser le terme machiste de femelle dans son cas, était agitée, nerveuse comme une chatte en chaleur, en attestaient les mouvements secs de son appendice caudal qui fouettait l'air derrière elle.

Tout le monde a droit à des vacances tu sais, même les héros ... Je répondais tout en observant nos adversaires que la bulle séparait toujours de nous.

Cependant, je me retournais brusquement en dévisageant la petite un peu surpris lorsque qu'elle fit sa proposition de reddition.

Tu es sérieuse là ?!? J'aurais plutôt fais l'inverse, défoncer quelques têtes et en garder quelques unes suffisamment éveillées pour interrogatoire ...
Mais bon, si tu vois ça comme ça, pourquoi pas ...
Reste à faire ça avec assez de conviction pour qu'ils ne se doutent pas de l'embrouille, comme vous dites ...


Je regardais tour à tour les autres, notant que les cornus avaient l'air d'être arrivés à un consensus sur la conduite à tenir et qu'ils se rapprochaient l'un de l'autre tout en se concentrant sur nous, puis sur la bulle qui nous protégeait, me demandant combien de temps la petite pouvait garder ce truc actif, pour enfin revenir à cette dernière, une stratégie assez simpliste en tête que je lui murmurais.

Bah ... Quand tu te sentiras prête, éternues ou tousses, il y a assez de poussière dans l'air pour que ça ait l'air normal, et annule ton bouclier ... Après, on fera mine de résister et on se laissera prendre ... Mais j'ai des doutes quand même ...

Des gros doutes d'ailleurs ...

Et d'un, je savais que dans le feu de l'action, je pouvais "oublier" que nous devions être emprisonnés, surtout avec cette envie grandissante de ratatiner la tronche de l'homme d'acier.

Et de deux, une pression grandissante venait de refaire son apparition au niveau de ma nuque, les cornus faisaient le forcing en cumulant leurs talents ...

Et de trois, même s'ils semblaient concentrer leurs efforts sur ma personne, je me demandais comment résisterait ma grenouille à ce genre d'investigation mentale ...
Surtout que maintenant que j'en avais goûté le fruit et qu'ils avaient amplifié le débit, leurs ordres étaient presque clairs ...

Ils me demandaient de la ceinturer et ou de la frapper pour la rendre inconsciente, clarifiant ainsi un autre point, c'était elle qu'ils voulaient, je n'étais qu'un bonus à leurs yeux ... Ou un malus vu que j'entravais leurs projets ...

J'enlevais mes lunettes et les repliais avant de les mettre en sécurité accrochée au revers de ma chemise, puis faisant un effort sur moi même, je me calmais ...
La lueur rouge qui émanait de mes yeux s'éteignit totalement et ceux ci redevinrent d'un bleu marin et profond.

à toi l'honneur demoiselle ...


La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 23 Nov 2019 - 8:22
Devant le peu d'enthousiasme d'Orion vis à vis de son plan, Jade se prit à douter quelques instants... C'était certainement une idiotie à vrai dire mais...

... elle n'allait pas vivre à la manière d'un fromage (vert) sous cloche (verte) pour l'éternité ! Un refuge, c'était une bonne chose mais cela n'avait - malheureusement (ou heureusement - qu'un temps.

Et il était grand temps de quitter son abri. Elle se passa la main dans les cheveux et observa Orion avec un air martial :

"Tu sais, je crois qu'on va plutôt faire différemment. On va les affronter un petit peu et on va se laisser capturer. Je vais volontairement baisser le bouclier et on va leur rentrer dans le lard... faudra juste faire attention à se faire neutraliser, voilà tout, histoire d'en savoir plus..."

Elle plongea son regard dans celui d'Orion et lui sourit : cela allait être une belle bataille. Du moins c'était ce qu'elle espérait.

Histoire de montrer à quel point elle était déterminée, elle fit quelques étirements puis retira ses escarpins, pour bien que tout le monde comprenne qu'elle se mettait à l'aise pour se battre. Elle serra ses petits poings puis... abaissa son bouclier.

Dès que ce dernier fut tombé, elle s'élança dans la mêlée se propulsant avec la puissance de la Starheart. Puis elle entreprit une distribution en règle de coups de pieds et de poings - ses pieds et ses poings étant d'ailleurs doublés d'une fine pellicule de Starheart, donnant à chacun de ses coups une approche bien plus percutante !

En effet, sans ses pouvoirs, ni sa force, ni sa technique martiale n'auraient été de taille pour démettre des mâchoires, casser des cotes ou mettre à terre de gros bikers.

Mais comme toute bonne chose devait avoir une fin, elle commença - progressivement - à limiter son ardeur de combattante... Car il fallait bien se laisser capturer, après tout !

Alors qu'elle se laissait submerger - amortissant tant bien que mal les coups avec le pouvoir de la Starheart - elle s'écria - faiblement :

"Je vais en train de lâcher... Aides-moi !"

Ce n'était ni surjoué, ni théâtral. Cela aurait pu même être sincère. A vrai dire, Jade avait déjà donné cette réplique, une fois, dans un téléfilm de série B (ou C ou D...) qui n'était jamais sorti à la TV... Elle n'était peut-être pas l'actrice du siècle (et les propositions que l'agent qu'elle avait fini par virer émanaient rarement [jamais] de Coppola ou de Scorsese mais plutôt de nanars d'honneur ou de coquineries voulant exploiter au maximum sa drôle de couleur de peau... raison pour laquelle elle n'avait joué dans rien depuis belle lurette !) mais donner le change à un groupe de bikers de l'Enfer...

... elle pensait en être capable !


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 3 Déc 2019 - 14:46
Je hochais la tête et souriais en retour pour manifester mon assentiment devant la détermination de Jade à poursuivre son idée.

Rentrer dans le lard comme elle avait dit, ça me connaissait, j’avais fait cela depuis ma plus tendre enfance, quoique, c’était plutôt pour défoncer l’adversaire et être vainqueur et pas pour le ménager et se laisser faire prisonnier comme elle l’entendait.

L’exercice promettait d’être difficile, non pas de mettre quelques baffes voire plus, mais surtout de mesurer mes coups pour qu’ils soient plausibles tout en ayant une fonction homéopathostratégique … De donner le change quoi !

Je l’observais avec un certain plaisir doublé d’amusement alors qu’elle se préparait à entrer dans la danse, un bien joli petit rat pour un si piètre opéra …

Finalement, mes regards furent détournés par l’atténuation progressive de son bouclier pour se river sur nos opposants.

Eux aussi avaient noté l’escamotage progressif du champ protecteur, et si les troupes de base, ceux qui venaient du troquet majoritairement, firent un pas vers l’avant, les troupes que je qualifiais d’ « élite » bougèrent succinctement pour améliorer leurs positions.

Mon plat favori leva son bras armé et réceptionna le canon de son arme dans son autre main qui manipula un dispositif faisant jaillir une série de protubérances épineuses aux niveaux de la crosse et de la gueule … Tout un programme !

Pas le temps d’avertir ma partenaire des changements, elle s’était déjà lancé dans l’arène et martelait corps, têtes et armures à qui mieux mieux ! Une vraie furie !

Je suivais du coin de l’œil ses évolutions tout en ciblant mon plat principal, Mister « Vis et boulons » qui venait de s’ébranler à l’instant droit sur moi … Apparemment, sans nous concerter, nous étions convenus que nous devions régler entre nous quelques différents inconnus … Nous avions l’un envers l’autre un délit de « sale gueule » à éponger.

La suite de nos évolutions fut pour moi d’une lenteur extrême alors que pour tout observateur extérieur elle se passa à une vitesse rapprochant celle du son.

Je me mettais en marche avec un léger retard, quelques millièmes de secondes, et je fonçais sur lui à une vitesse qui était tout à fait normale à mes yeux alors que de son côté, il levait son arme en tournant sa crosse en direction de ma tête avec la ferme intention de m’en donner un bon coup sur la caboche, histoire de me rétamer pour le coup dès entrée de jeu.

Il pensait avoir le dessus du fait de sa rapidité, qui n’était pas feinte vu qu’autour de nous, le reste des convives étaient quasi immobiles si on exceptait Jade dont les mouvements étaient perceptibles.

Sa bionique réagissait à la vitesse des électrons qui la traversaient, c’était une machine pour partie après tout, et je vis dans son œil artificiel, l’autre était « normal », qu’il enregistrait ma propre vélocité. Mais les interactions entre le biologique et le mécanique étaient naturellement perturbées même si elles étaient hors du commun et lorsqu’il arriva au terme de son mouvement qui lui faisait brandir sa pseudo-massue, je vis sa paupière biologique s’élargir, marquant un étonnement sans limite, alors que l’information transitait enfin dans la région la plus proche de son cerveau artificiel.

Notre choc fut phénoménal, à la mesure de nos poids opposés et des énergies cinétiques engrangées par chacun de nous qui se rencontrèrent. Je baissais la tête pour passer sous son coup qui ne tombait toujours pas et le percutais de plein fouet en plein torse, le coude replié devant moi.

L’onde de choc propulsa ceux qui étaient dans un rayon de trois mètres vers l’extérieur de notre cercle très fermé et une détonation sourde ainsi que de mauvais craquements emplirent l’air.

Je poussais mon avantage et dépliais le bras, le projetant en arrière. Son torse était enfoncé avec l’empreinte bien marquée de l’endroit où nous étions entrés en contact et je m’attendais à ce qu’il montre quelques difficultés pour respirer par la suite. Ce fut là ma première erreur, enfin non, la seconde, mais j’étais tenu par la stratégie que Jade avait imposé, se laisser capturer …

Si j’avais activé mon harnais transformé anneau gravé sur mon torse et si j’avais revêtu mon costume, j’aurais tout de suite eu la connaissance de sa constitution tant biologique que mécanique.
Mais je ne l’avais pas fait, mal m’en prit !

Je devais réaliser trop tard que la partie frontale de son torse était seulement un blindage occupé de quelques détecteurs et que ses « poumons » étaient plutôt situés sur sa face arrière, dans son dos. En outre, le métal dont il était composé avait une mémoire de forme et commençait déjà à se remodeler comme à l’origine alors qu’il titubait sous l’effet du choc.

Il se baissait pour récupérer son arme qui avait échappé à ses mains quand je fus frappé par les rayons de deux armes hybrides provenant des paradémons d’Apokolips.

Si j’avais été humain, j’aurais été brûlé au troisième degré, mais ce n’était pas le cas, je ne fus donc que percuté par les flux de particules et ne fus exposé qu’à leur effets matériels. Deux sacrées coup quand même pour un néo-dieux qui laissèrent deux magnifiques hématomes rougeoyants et une nausée incontrôlable.

Un groupe de gueux en profita pour me sauter sur le râble, s’accrochant à moi comme des morpions qu’ils étaient. Je m’en débarrassais facilement, mais ils avaient suffisamment détourné ma vigilance pour que l’autre bourrin revienne vers moi et que le « cornu » me refasse le coup du message mental.
Il cessa immédiatement ses injonctions de reddition quand je le fixais et lui montrais un doigt tout en envoyant bouler un gars particulièrement déterminé à me coller d’un revers de mon autre main.

Mais cette boutade ne fit pas long feu, juste le temps d’entendre Jade appeler au secours, de me tourner à demi vers elle, d’apercevoir la « cornue » lui sauter sur le dos tout en enroulant sa queue fourchue/pointue autour du cou. Elle lui enserrait la tête de ses mains griffues, un sourire prédateur sur le visage et le front plissé par la concentration nécessaire à lui administrer son attaque mentale quand un choc monstrueux me fit balloter la tête.

Mon crâne sonna comme une cloche sous le gong de la crosse de l’échappé de chez Whirpool.

Bon, c’était déplaisant, mais pas insurmontable. J’aurais pu lui rendre la monnaie, mais nous devions être fait prisonniers, c’était le plan … Non ?

Jade le savait, ne le regrettait elle pas à ce moment là ? Je le savais, mais mon tortionnaire l’ignorait, lui …

Pris sous une masse vivante et sous son pied d’acier enfoncé dans l’estomac, je subissais sans réagir ses coups répétés qui commençaient à laisser des marques légèrement rosâtres sur mes mâchoires et mes tempes. Je feignis de perdre conscience, me mordant la joue jusqu’au sang pour donner cette illusion en crachant un filet par la bouche. Il continua pourtant encore un peu, stoppé finalement par un ordre sec donné par son supérieur.

Impossible de jeter un œil pour voir où en était Jade, j’aurais été démasqué, seules mes oreilles pouvaient m’aider à essayer de démêler ce qui se passait autour de moi. Mais ils faisaient tant de boucan que je n’arrivais à rien, juste à isoler la respiration tranquille de Jade sur ma droite, au raz du sol …

Etait ce la tactique ? Etait elle assommée ou sous influences ? Impossible de savoir …

Tout ce que je m’évertuais à faire pour le moment, c’était de paraître inconscient alors qu’on me tirait/portait/treuillait jusque dans un des véhicules en me donnant encore au passage quelques coups bien pesés.

Je risquais un œil du fait que j’étais le nez dans le tapis de sol mais ne put rien discerner d’autre qu’une direction générale que nous avions prise, puis, au bout d’un bon moment, du fait que nous entrions dans un édifice aux parois de bois, qu’une sorte de trappe s’ouvrit et nous engloutit tout roulant. Notre voyage se termina dans une sorte de grotte gigantesque après avoir roulé dans des boyaux sombres.

Là, je fus à nouveau traîné, poussé, roulé et enfin enfermé dans une cellule après qu’on m’ait passé des fers aux poignets et aux chevilles.

Je sus que c’était notre destination finale quand la cafetière me balança un dernier coup de pied, me cracha dessus et quitta les lieux en faisant claquer la grille de mon cachot. Le silence tomba peu à peu, troublé par des égouttements d’eau infiltrées et un crissement continuel qui m’empêchait d’entendre si Jade était avec moi ou pas …

Le plan avait fonctionné, mais ne l’avait il pas un peu trop bien du coup ?

Ma grenouille ? Tu es là ? ... Je chuchotais finalement … tendant l’oreille



La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 28 Déc 2019 - 16:23
Jade maugréa. Son cerveau avait été réduit en bouillie par l'attaque de l'autre cornue, là. Se faire défoncer la troncher par des bikers n'avait pas semblé suffisant, il avait fallu - en plus - que Miss Devil lui saute sur le dos et l'étouffe avec sa queue diabolique...

... le tout avant que le rideau ne tombe sur cette triste scène.

Au réveil, un véritable changement de décor. Une grotte. De la terre meuble sous les pieds. Un corps qui faisait mal (et qui donc était entier !) et l'obscurité toute autour.

Vivante. Elle était vivante, donc le plan avait - plus ou moins - fonctionné.

Capturée également, comme en témoignaient les fers enserrant ses chevilles, ses poignets.

La voix d'Orion. A ses oreilles. Vivante elle était. Et en plus dans la même cellule qu'Orion. Deux erreurs certainement fatales qui venaient d'être commises par leurs ravisseurs.

Répondant à Orion au même volume sonore qu'il s'était adressé à elle, elle chuchota :

"Ouais... attachée, comme toi, j'imagine..."

Elle tira un peu sur ses chaînes pour en tester mentalement la solidité, avant de conclure :

"Je pense que je peux les faire sauter sans trop de problèmes... et toi ?"

Puis, ses yeux s'adaptant quelque peu à l'obscurité, elle entreprit de balayer les environs, pour voir si elle constatait quelque chose qui pourrait lui être utile.

Enfin, elle tendit l'oreille. Le bruit de l'eau. Le crissement qu'elle entendait. Elle essayait de comprendre depuis sa situation de prisonnière où elle était et quelles étaient ses chances de renverser la donne.

Elle ajouta à destination d'Orion :

"Tu crois qu'ils vont revenir ? Ou alors c'est le moment de s'évader ?"


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 31 Déc 2019 - 11:18
Sans comprendre pourquoi, entendre Jade chuchoter me soulagea à un point que je ne comprenais pas.
Elle était donc avec moi, du moins dans la même cellule que moi et dans la même position.

Par contre, ce sentiment presque étranger fut immédiatement remplacé par un agacement extrême.

Etre « bleu » en laissant de côté mon essence néo-divine était comme être amputé volontairement d’une partie de moi-même.
L’entendre évoquer déjà l’idée de se libérer et douter de mes propres capacités en la matière frappa mon orgueil d’individu d’une espèce exceptionnelle de plein fouet, ceci absolument sans rapport avec celui d’un mâle de ces rejetons de la Terre, et du même coup me fit voir rouge un peu plus prématurément.

A l’instant où je lui répondais tout bas, C’est pas ces breloques qui me retiendront longtemps ... , ma vue s’améliora grandement alors que le monde qui m’entourait se transformait en un dégradé de couleurs entaché de rubis.

C’est ainsi que je découvris ma codétenue alors qu’elle explorait du regard notre environnement, preuve qu’elle y voyait aussi un peu dans cette nuit troglodyte.

Je ne pense pas qu’ils vont attendre très longtemps pour venir nous taquiner, mais je n’ai pas l’intention de les recevoir entravé comme ça ...

Tout en causant, je remontais mes fers en acier au-dessus des poignets comme on le fait pour les manches trop longues d’une chemise, et, d’une contraction des muscles de mes avant-bras, je les faisais éclater comme s’ils avaient été faits de sucre glace.

Le bruit soudain et sec de leur fin troubla l’espace autour de nous pendant quelques interminables secondes où je devins totalement attentif au moindre mouvement, au moindre souffle, au moindre bruit qui n’était pas de notre fait.

Là-bas, de l’autre côté de la grille, dans la rotonde caverneuse qui en délimitait l’accès à d’autres prisons du même genre ainsi qu'à des couloirs diamétralement opposés qui y donnaient, il y avait de gros rochers qui se dressaient.

Il me sembla en voir un qui tressaillit imperceptiblement alors que mes bracelets tombaient sur le sol avec un bruit mat.

Je le fixais intensément quelques instants, mais comme il restait minéralement parlant comme les autres, je finissais par baisser les yeux et regardais les morceaux tombés à terre intrigué par une luminescence verte qui en émanait.

J’observais un détail surprenant. De petits grains verts, aussi vert que l’énergie qui pouvait être générée par Jade, étaient incorporés dans la matière métallique. Je les identifiais immédiatement pour ce qu’ils étaient.
J’espère que tu n’es pas allergique à la Kryptonite, parce que dans les miens, il y en a un sacré paquet ... je dis tout bas en bousculant quelques morceaux du bout du doigt.
C’est alors que je me rendis compte de l’état de délabrement de ma chemise.

Non d’un paradémon ! Ils m’ont ruiné ma chemise préférée ! ... Je dis tout haut en me relevant sous le coup de l’émotion. Je tâte mes poches et constate la disparition de mes lunettes.

Et ils m’ont piqué mes Ray-Ban ! Ils vont me payer ça les gueux ! ...

Le ton montait à la hauteur de la moutarde qui me chatouillait le nez !

Je levais nerveusement une jambe après l’autre, passais un index rageur entre la cheville et le cerclage de métal qui l’emprisonnait, et d’un repliement sec, les explosais l’un après l’autre.

Un pas ou deux me séparaient de la porte de notre cellule, vite franchis, j’attrape la serrure d’une main et je la broie purement et simplement dans un crissement annonçant son agonie, accompagnée finalement par les grincements de ses gonds alors qu'elle s'ouvrait toute seule.


Je me retourne alors vers Jade tout en arrachant les restes de ma chemise définitivement en lambeaux, découvrant l’éclat d’or du cercle incliné qui flamboie sur mon torse maintenant que ma nature divine est révélée. D’une pensée vers mon « A4 » remastérisé, je lui ordonne de faire apparaître mon costume/armure depuis l’Ether.

Besoin d’un coup de main, jade ? Prête pour une virée d’exploration punitive en amoureux ?! ...

Un sourire amusé venait de remplacer ma moue contrariée rien qu’en posant mes yeux sur la jeune prodige, vision qui avait d’un coup fait baisser la pression de ma chaudière intérieure. Je lui tendis la main en forme d’invite. On y va ?! J’ai un besoin de me défouler tout à coup, pas toi ?... Et puis leur souhaiter la Bonne-Année à tous ! par la même occasion ...




La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 7 Fév 2020 - 16:54
"De la kryptonite ?" lança Jade en observant les fers à ses poignets. "Eh bien, moi, tu sais, à part le bois..." ajouta-t-elle, un brin perplexe.

Orion se débarrassa sans grande difficultés de ses entraves, elle en fit de même mais de manière plus discrète, peut-être. Avantage de pouvoir manier la Starheart et de l'utiliser pour faire pression de manière ultra-localisée sur les entraves qui retenaient ses chevilles et ses poignets.

Elle se leva libre et se frotta les mains, l'une après l'autre. Tentant de comprendre un peu mieux dans quel pétrin elle s'était fourrée.

"Ils veulent attraper quoi ? Un kryptonien ? C'est quoi, ces clowns ? Des mecs de chez toi ?" demanda-t-elle tout en s'étirant paresseusement.

"Et on est où ? En dessous du sol, non ? Y a de la flotte au-dessus de nous ?"

... rapport aux infiltrations qu'il y avait dans la cellule. Elle remua ses orteils, fit craquer ses phalanges...

"Tu penses qu'il y a d'autres prisonniers que nous ? Faut peut-être vérifier les autres cellules, non ? Parce que bon, les motards de la surface, j'imagine ont pas récupéré tout leur barda de haute technologie juste pour boire des canons et terroriser la populace..."

Le sol était froid sous ses pieds et elle n'avait été que rarement aussi perdue. Elle sortit de la cellule et regarda autour d'elle ce qu'elle pouvait voir, à la recherche d'un indice, d'un signe...


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 13 Fév 2020 - 16:10
La Kryptonite n’affecte que les enfants de Krypton par définition, et nous sommes dans les environs du fief d’enfance du plus célèbre d’entre ceux qui ont élu domicile sur cette planète. Quant à savoir si ces clowns comme tu dis sont de chez moi, je pense que non, par contre …
Ils se sont accaparé quelques bricoles de la guerre de Darkseid et les ont un peu aménagées à leurs besoins ... Comme ces cavernes d’ailleurs … Il y a eu du monde avant eux et pas que des hommes-singes …


Je lui répondais tout en regardant autour de moi. Nous étions donc dans une caverne absolument pas naturelle sur laquelle donnaient ces cellules dont nous venions de quitter un exemplaire.

On voyait bien dans la maçonnerie que les entrées munies de grilles avaient été ajoutée récemment, mais sur les murs, des dessins d’origine étrangère étaient imprimés directement dans le roc, auxquels se superposaient parfois ceux réalisés par des amérindiens à ne pas douter.

Ces lieux avaient donc sans doute été aménagés par une race extra-terrestre de passage puis occupés après leur départ par les autochtones.

Mais une création picturale plus récente avait été réalisée par-dessus ces vestiges d’ères passées au-dessus d’une des issues.

Elle était grossière, du moins caricaturale, et représentait une sorte de clocher aux portes ouvertes d’où s’échappait un torrent de sang qui dévalait les marches et se répandait. Du liquide rouge ne peut être que ça non ?

De l’autre côté, encore une autre esquisse, une coupe renversée d’où s’écoule aussi un flot rouge.

A ne pas en douter, le sang qui coule avait une grande importance pour ces gars là vu le nombre de représentations qu’ils en font ! je lâche à Jade en conclusion de l’examen des murs. Je ne savais rien de l’ » Église du Sang » à ce moment là.

Mes détecteurs me soufflaient qu’il y avait des embryons de vie tout autours, quelques uns plus gros que les autres en particulier dans une des cellules et en ces gros rochers éparpillés sur le sol.

Je montrais une des prisons fermées à Jade.

Il y a quelqu’un là-dedans, pas en forme du tout, si tu veux, regardes y de plus près pendant que je m’occupe de ceux-là, j’en connais plus sur eux que toi. …
"...:
 

Et comment ! Mon baudrier venait de me confirmer qu’il s’agissait de Paradémons en sommeil, du moins pour quatre d’entre eux, le cinquième s’étant un peu tiré de sa torpeur et y étant retourné en m’identifiant comme étant d’Apokolips.

J’avançais vers ces êtres qui d’un coup s’animèrent et se dressèrent devant moi. Une pulsation de mon A5 fusa, une des petites choses récupérées chez mon paternel, et ils s’agenouillèrent devant moi.

Gloire à Darkseid, gloire au sang versé et à son église !




La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 18 Fév 2020 - 8:32
De la kryptonite ? A dessin ou en vue de stocker une arme pouvant détruire Superman ? Une caverne naturelle mais des glyphes peut-être ultra-terrestres ? Jade laissa filer ses doigts sur les peintures rupestres et les inscriptions d'outre-monde... Du sang ? Ou du moins un liquide rouge qui semblait vouloir se déverser de manière menaçante sur le monde...

Elle en frissonna et fit un pas en arrière. Bien qu'ayant recouvré sans difficulté sa liberté, elle était complètement perdue au fin fond de cette caverne, ne sachant trop si elle contemplait encore le monde ou bien simplement l'une de ses réflexions trompeuses !

Jade fut presque soulagée quand Orion l'envoya jeter un œil à une cellule contenant encore des traces de vie... bien que ce qu'il avait pu dire sur les créatures qu'il connaissait mieux que quiconque ne soit pas pour la rassurer.

Mais une chose après l'autre, un pas après l'autre.

Ouvrant la cellule à l'aide d'une légère pulsation de Starheart, Jade vit l'horreur de la captivité de celle qui avait du être une jeune femme pleine de vie avant de tomber entre les griffes de ces tordus... Elle s'agenouilla rapidement et se saisit du poignet de la gamine, vérifiant que cette dernière était encore en vie. D'une pensée, elle fit sauter les entraves qui pouvait encore retenir l'inconnue et puis elle lui caressa doucement la joue, pour la faire revenir parmi les vivants...

"Ne t'inquiètes pas. Je suis une amie et... on va te sortir de là"

Pendant qu'elle lui parlait, elle procédait à un examen visuel de la jeune fille, pour faire l'inventaire des tortures et des stigmates de ces dernières, pour voir ce qui nécessitait un soin d'urgence et mettre de côté ce qui nécessiterait des années ou des décennies de psychothérapie. Le délire de la grotte aidant, elle se focalisa particulièrement sur le pli des coudes, vérifiant qu'il n'y avait eu ni saignées, ni vols de sang qui auraient été pratiqués... ou pas !

Elle ajouta, un peu gênée :

"Moi c'est J... Jennie. Tu peux me dire ce qu'il t'es arrivée ? Comment tu es arrivée ici ? Et surtout..."

Jade lui sourit avant de conclure :

"Est-ce que tu peux marcher ?"

Prêtant l'attention à ce que tramait Orion, elle frissonna quand elle entendit une voix - une drôle de voix - saluer l'immonde Darkseid... Elles espérait juste que son ami sache ce qu'il faisait !


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 18 Fév 2020 - 12:39
Mon baudrier m’envoya une série de signaux d’alarmes tout à coup.

L’un d’eux, le plus insistant, m’indiquait qu’une altération majeure de la partie organique des Parademons avait eu lieu.
Ils étaient soumis à un contrôle sous-jacent différent de celui d’origine qui garantissait la totale soumission à leur créateur et propriétaire, Darkseid, et qui plus est, à toute autorité reconnue valide dans ce contexte.

Il faut savoir en effet qu’un Parademon est une créature artificielle combinée à des bases biologiques qui ont pour objectif de lui donner un soupçon de jugeote et d’instinct de survie. C’est une des failles du système des armées d’Apokolips, mais aussi un de ses atouts.

Un soldat organique ferait primer ce dernier et aurait un esprit critique difficile à contrôler, une machine l’ignorerait totalement dans son abnégation à moins d’une programmation compliquée, fragile et donc chère à mettre en œuvre.

Les Parademons étant du matériel « jetable », il fallait développer une créature située entre les deux extrêmes.

Mais encore cette fois, la faille se faisait jour. Ce changement partiel d’allégeance, ce parasitage des fonctions cognitives en faisait de dangereux auxiliaires …

La conclusion logique de leur analyse était évidente.

Comme s’ils avaient suivi plus ou moins mon raisonnement, à moins plutôt que le verrouillage additionnel n’ai finalement pu contrer les impulsions de mon matériel pour en prendre le contrôle, ils se redressèrent tout à coup et firent mine de se jeter sur moi en émettant psychiquement une étrange mélopée.

Mon propre instinct de survie fit le reste, par contre il me surprit moi aussi.

En temps normal, l’énergie violette de l’Astro-Force aurait été émise par mon baudrier ainsi que mes mains et les aurait réduits à des tas de composants fumeux, mais ce ne fut pas ce qui se passa.

Un flux pourpre jaillit de mes orbites et parcourut une ligne sinueuse pour les traverser tous l’un après l’autre, ne laissant que des flaques dégoulinantes sur le sol.

J’eu quelques instants d’hésitation et d’hébétude, trébuchant aveuglé partiellement avant de me reprendre et de me redresser l’air de rien …

C’était comme si … Comme si l’Astro-Force m’avait fait défaut tout à coup et qu’une autre avait pris le relais … Une autre gravement apparentée à celle que pouvait générer le seigneur d’Apokolips, l’Omega-Force … Impossible !

Je reluquais vers la cellule où Jade s’occupait de la jeune femme, histoire de voir si elle s’était aperçu de quelque chose … Mais pourrait-elle faire la différence entre mon propre pouvoir, celui dont j’étais le dépositaire depuis des lustres, et celui qui venait de se révéler ainsi, celui du pire ennemi qu’ai engendré l’univers pour la Terre ?

Je pris la résolution de ne rien faire paraître de mon incertitude … En gros, faisons comme si tout était normal !

C’est créatures étaient irrécupérables et dangereuses, c’est dommage, elles nous auraient été utiles … Je lançais en m’avançant vers la porte de la cellule sans la franchir, m'appuyant sur le chambranle histoire de ne pas succomber au roulis qui persistait dans ma tête.

Mes senseurs m’indiquaient que la captive était vraiment mal en point et que si elle n’avait pas de soins adéquats rapidement, elle pouvait trépasser … Quant à ses influx cérébraux, ils apparaissaient comme aussi chaotiques que ceux qu’avaient eu les Parademons avant de m’agresser …

Cette femme représentait un danger absolu pour nous et pouvais basculer d’un instant à l’autre dans la même folie.

Mais comment expliquer ça à Jade, je ne pouvais tout de même pas l’éliminer purement et simplement comme je venais de le faire avec les machines de guerre de mon « père » ?

Rien que le fait d’avoir eu cette pensée me glaça le sang …

Qu’est ce qui m’arrivait ? Avais je été contaminé par quelque chose dans les appartements de Darkseid ?

A moins qu’ici, alors que j’étais plus ou moins conscient ?

Ou même lorsque nous étions en ville et que cet échappé de l’enfer essayait de me trifouiller l’esprit ?
Je décidais de me surveiller, autant moi-même que Jade et la femme … Quelque chose d’étrange était à l’œuvre …

Par contre, je devais lui demander une chose avant tout, quelque chose que les Parademons avaient émis alors qu’ils devenaient « fous » …

Dis moi, est-ce que ça te dis quelque chose cette chanson ?…

Je prenais un air inspiré, raclais de la gorge comme avant de faire un karaoké et j’entonnais doucement :

"♫ Are you creeping?
♫ Are you creeping?
♬ Brother Blood,
♬ Brother Blood?
♬♪♪♩ evening bells are ringing.
♬♪♪♩ evening bells are ringing.
♩ Ding, ♩ dong, ♩ ding.
♩ Ding, ♩ dong, ♩ ding. ?…"

ça te dis quelque chose ?

Spoiler:
 

Un murmure franchit en réponse les lèvres de la malheureuse prisonnière puis fut suivi d'un cri inhumain.

♩ Ding, ♩ dong, ♩ ding. AAAAÎEEEE !

Elle se débattait en se tenant la tête des deux mains, agitée de soubresauts proportionnels à la douleur qu'elle semblait ressentir.


La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 21 Fév 2020 - 8:13
Orion avait tué les créatures. Jade frissonna : il n'était pas taillé dans le même bois qu'elle. Il était un guerrier avec tout ce que cela impliquait et elle... elle, elle n'avait fait que jouer à l'héroïne sans en être réellement une.

Elle baissa les yeux et ne fit aucun commentaire. Elle voulait s'enfuir de cet endroit. Se débarrasser de ses fringues. Prendre une longue douche pour se nettoyer des souillures de cette grotte. Elle...

La captive était mal en point. Elle avait besoin de soins et Jade se tourna vers Orion, pleine d'espoir... que quelqu'un prenne le relais et sache quoi faire. Elle se sentait nulle et inutile.

Mais Orion était un guerrier et non un docteur. Et il... chanta.

"C'est Frère Jacques" lança mollement Jade. "Enfin, une version chantée par un dément..."

Elle s'arrêta nette. La captive était agitée. Terrorisée même. Jade intima Orion de se la boucler :

"Stop !"

Avant de prendre la captive dans ses bras et d'essayer de la calmer.

"On est là... On va te protéger... Il ne t'arriveras plus rien..."

Jade se retourna à nouveau et lança :

"Brother Blood ? C'est pas le taré de l'Eglise du Sang ? Un adversaire des Titans, non ?"

Elle regarda à nouveau la jeune captive et lui demanda :

"Tu habites où ? Tu sais pourquoi tu as été enlevée ? Je..."

Jade se passa la main dans les cheveux puis se releva. Elle fit face à Orion et lança, d'une voix froide et déterminée :

"Elle a besoin de soin. Je crois qu'ils ont voulu faire avec elle une sorte de... sacrifice. Pour faire quoi ? Pour appeler quoi ? Pour déclencher quoi ? J'en sais rien mais..."

Elle contempla les environs et conclut.

"On doit la sortir de là et tous les autres éventuels prisonniers. Et euh... On ne doit pas faire de quartier et détruire toute activité de cette Eglise dans le coin..."

Jade se sentait investie de cette mission. Car si Brother Blood pouvait retourner la tête aussi profondément de cette jeune fille, que pouvait-il bien faire si on lui laissait le temps et la possibilité d'arriver à ses fins ?


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 21 Fév 2020 - 12:37
Jade fait montre d’une autorité certaine envers nous deux. Sur la jeune femme pour qu’elle cesse de s’agiter, et sur moi qui ai provoqué cette crise involontairement.

J’en profite pour m’informer un peu …

« Frère Jacques » … Une chanson … Une petite recherche sur leurs réseaux d’informations me donna un peu plus de détails … Cette comptine française très ancienne était connue de presque tout le monde sur cette planète … Son air aussi …

D'où le fait qu’elle soit utilisée ici pour véhiculer un message hypnotique, car il s’agissait bien de cela. Ceux qui l’avaient détournée l’utilisaient pour implanter durablement un message de soumission et d’obéissance de par sa nature universelle et répétitive.

Cette chansonnette connue dès la plus petite enfance, induisait un effet de bonheur rétroactif avant tout et en faisait un « cheval de Troie » idéal pour intégrer des ordres beaucoup moins anodins dans les cerveaux humains.

La torture, car visiblement la prisonnière semblait avoir été torturée superficiellement plus que de mesure, la torture était un procédé pour implanter plus vite et plus profondément dans son esprit.

C’était aussi peut-être la raison pour laquelle elle n’avait pas marché sur nous, nous n’étions pas humains, enfin Terriens … Quoique Jade ?!? Elle est humaine … Non ?

Petite recherche rapide sur les toiles officielles et officieuses …

"Fille de Alan Scott, un Green-Lanterne purement Terrien, et d’une certaine Rose, humaine et schizophrène … A un jumeau ayant certains pouvoirs ..."
Je regardais suspicieux les deux jeunes femmes …
Laquelle était la plus dangereuse …

Une information complémentaire venue d'une source assez inattendue vint s’ajouter qui me fit pencher la balance vers la prisonnière …
Jade avait connu comme moi les affres de la non-vie … Et était à priori restée plus ou moins équilibrée… Donc, peut-être protégée envers ce genre de traitement, du moins plus insensible que d’autres …

Petites recherches également simultanément sur le fameux Brother Blood à l’instant où Jade me fait part de ses propres soupçons quant à son identité et ses rapports avec les Titans, un groupe de jeunes super-héros …

Exact, ça explique les dessins par-dessus les fresques anciennes … Et aussi la présence des « cornus » venus d’une autre dimension… Et encore le virus implanté dans les paradémons et dans cette jeune femme …

Jade qui s’occupait à calmer et réconforter la prisonnière se releva alors et se conduisit d’une façon qui me rappela un autre petit bout de femme qui avait été si cher à mon cœur …
Je me grattais le menton tout en pesant mes mots mentalement, cette astuce m'avait sauvé les fesses plus d'une fois avec l'autre et devrait marcher sur la grenouille …

Elle ne devait pas être sacrifiée, je pense, elle était en conditionnement intensif …
Ils voulaient l’avoir sous leur coupe, comme je pense qu’ils te voulaient toi …
Les blessures ont été pratiquées judicieusement pour faire tomber sa volonté …
Je crains qu’elle ne soit un fardeau à trimbaler derrière nous … Et peut-être même une menace si leur traitement a réussi … Hum ...
Je la laisserais ici et reviendrais ensuite la rechercher après avoir débarrassé le chemin des dangers éventuels … Si j’avais le choix …


Je fis une pause en regardant la prisonnière et en évitant le regard de Jade de laquelle s’échappait soudainement une tension supplémentaire.

Quel pouvoir a-t-elle qui les a intéressé ?… Est-ce que tu te sens bien toi ?
Je posais cette dernière question en la reluquant de travers, sur mes gardes …

Pour moi, ce que je proposais était la seconde option.
Ré-enchaîner l’autre après lui avoir donné à boire, il y avait un récipient avec de l’eau fraîche dans le coin de sa cellule à endroit qu’elle ne pouvait atteindre en étant entravée, et revenir la chercher après avoir fait le ménage.

En première option, hors de la présence de Jade, je l’aurais supprimée, purement et simplement.

Cela m’était venu en premier à mon esprit et en y repensant l’instant d’après, je fus un peu horrifié de ce genre de raisonnement qui ne me ressemblait pas d’habitude … La seule personne qui pensait comme ça était ... Mon "Père" ...



La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Jennie-Lynn Hayden / Jade
Super-Héros
Inscription : 18/01/2016
Messages : 4860
DC : Tara Markov, Dolphin et Harley Quinn
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 23 Fév 2020 - 8:18
"On la prends avec nous" trancha Jade. "Nous ne savons absolument pas si nous serons en mesure de revenir sur nos pas si on la laisse en arrière et..."

Elle se mordit la lèvre et fit un sourire timide à Orion.

"... quel que soit le risque qu'elle peut représenter pour notre sécurité, elle est avant tout une victime et une innocente : juste les gens que nous avons décidé de protéger. Je suis prête à courir le risque..."

Jade jeta un œil sur la fille et lui lança :

"Je ne sais pas si tu me comprends mais tu viens avec nous. Si tu peux marcher, tu marcheras. Sinon, je te porterai. Et..."

Elle regarda de nouveau Orion.

"... ce n'est pas négociable"

Jade se passa la main dans les cheveux, s'étira et médita sa réponse à l'autre question de son allié.

"Quel pouvoir ? Je me sens bien ? Tu penses..."

Regardant à nouveau la fille, elle frissonna : le même sort aurai-il pu lui arriver, à elle ? Et la fille, était-elle une supra-humaine, comme elle ?

"J'aurai tendance à croire que ma présence ici est une grosse coïncidence mais il est vrai qu'ils nous ont enfermé à proximité de tes potes les paradémons et de cette fille... Je... Je doute qu'ils aient voulu parasiter le lien psy que je peux avoir avec mon fou de frère. Peut-être sont-ils intéressés par mon pouvoir sur les plantes ? Ou bien... en sapant ma volonté, ils veulent se rendre maîtres de la Starheart ?"

Jade chercha des yeux une échelle, une porte, une sortie. Tout ce qui lui permettrait de partir au plus vite de cet endroit méphitique et indicible, où des tortures secrètes et silencieuses étaient pratiquées.

"Je ne crois pas avoir subi ce qu'elle a subi. Clairement. S'ils ont voulu me conditionner, ça n'a pas du commencer. Et... j'ai pas envie d'attendre pour voir ce qu'ils comptaient me faire"

Nouvel ordre, mais celui-ci était plus supplié qu'intimé :

"Barrons-nous"

Et elle commença à frénétiquement chercher une issue pour quitter cet endroit au plus vite...


[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 1499654783-jade-sign-03
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Anthony J.Masters/Orion
Anthony J.Masters/Orion
Super-Héros
Inscription : 15/06/2016
Messages : 374
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien
[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Hier à 12:55
Règle première : ne jamais laisser le choix à une femme quand dans une position désespérée, une autre femme est en cause … Ou un enfant …

Je laisse Jade vider son sac à trouille et doutes laissant mes regards aller de la prisonnière à elle sans rien dire, juste en crispant un peu les mâchoires pour exprimer mon désaccord profond avec son raisonnement basé sur l’émotionnel plutôt que la logique …

Finalement, elle résume la situation et l’objectif, faut qu’on se sorte de là …

Mais je ne suis pas de son avis à propos de la jeune fille … Combien de fois ai-je pu mener une formation et laisser temporairement un des nôtres en arrière plutôt que de lui faire courir plus de risques, ainsi qu’à nous, en le traînant comme un poids mort !

Jamais je ne les ai laissé finalement sur le terrain, ni leurs cadavres ! Mais bref … Ce que femme veut, …, ben on s’y plie même si après on ne peut pas dire qu’on avait prévenu …

Humf … Ok, elle vient, mais tu te charges d’elle et elle est sous ton entière responsabilité … Et au moindre faux pas, je l’anesthésie sans remords …

La question résolue, du moins de mon point de vue, je reviens au centre de la rotonde et je lance mes détecteurs sans plus faire attention aux réactions sans doute outragée de Jade …

Comme une toile d’araignée, mes palpeurs étendent leurs toiles, sondant le roc et la terre pour finalement me donner un plan assez précis du labyrinthe de galeries et de salles tant vers le bas que vers le haut avec en prime l’éventuelle présence de vies ou d’artefacts technologiques, voire de singularités extra-technologiques …

Et justement, il y en a de ces trucs peu recommandables …

On pratiquait ici une forme de « magie », ce qui ne m’étonna guère vue la présence des cornus dont la propension à se servir de ces procédés était universellement admise …

Une poignée de secondes plus tard, j’ai en mémoire le chemin à suivre pour rejoindre la surface avec à l’instant présent les forces qui s’interposaient entre nous et elle …

Il y allait avoir du sport et une diversion serait la bienvenue si je ne voulais pas faire des débordements déplorables comme pour les paradémon de tout à l’heure dont les restes fumaient encore sur le sol à mes pieds …

Dans ces ennemis, il y avait des humains, certains plus victimes que consentants … Donc ...

C’est par là … Je désignais la sortie sud, celle du nord donnant quelques dizaines de mètre plus loin sur une autre rotonde dont les cellules étaient toutes occupées par des êtres à moitié vivants … Un poids mort, ça peut aller, mais un wagon entier, très peu pour moi !

Sans me retourner, je m’avançais donc par là et passais dans l’ombre du tunnel, très mal éclairé au demeurant.

Grâce à mes connexions avec l’extérieur, je lançais quelques messages aux autorités compétentes capables de prendre en charge la petite armée qui campait au rez-de-chaussée, c'est-à-dire deux étages au-dessus de nos têtes.

Tous les Shérifs, Rangers, militaires et volontaires dans un rayon de deux cents kilomètres devaient maintenant être sur le pied de guerre même si il n’était que cinq heure du matin là haut … J’espérais juste que quelques héros seraient à l’écoute histoire de …

Je viens d’appeler la cavalerie, mais faudra pas compter sur eux avant au moins une petite heure … Faudrait quelques bras supplémentaires mieux équipés …

J’avançais hardiment jusqu’au bout de la coursive et donc de la première pente montante. Je stoppais alors, collé contre le mur, en faisant signe de faire silence.

Toute la structure du site était une suite de niveaux en fer à cheval reliés entre eux par des galeries en pentes douces creusées dans le granit. Pour monter, nous allions devoir traverser la totalité d’un niveau et donc nous ne pouvions pas vraiment nous cacher …

Mais les plafonds étaient hauts et majoritairement dans l’ombre la plus totale … Ces squatteurs n’avaient pas fait beaucoup de frais en éclairage. Tant mieux …

On va passer au-dessus d’eux … Veilles à ce qu’elle ne fasse pas de bruits … faudra peut être qu’elle retienne sa respiration un moment … Je chuchote …
Au fait, Alan ? C’est ton père, non ? Tu crois que si je lui demandais gentiment il viendrait donner un coup de main ? J’ajoute avant de commencer à m’élever doucement vers le plafond …

Là-haut, une quinzaine de gars étaient réunis avec toutes les occupations qu’on pouvait avoir en repos dans ce qui ressemblait assez à une salle de garde…

Confection et prise de repas, ronflements, jeux de dés ou de cartes, lecture, fumées de cigarettes …

Si on pouvait passer incognito cet étage, c’était toujours ça de gagné, pour nous et pour eux. Parce que sinon, il y aurait de la grillade d’humain un peu partout …


La sagesse, ça vient avec les années, beaucoup m'ont été nécessaires pour en avoir un peu !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 1/5)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[6ML] Les Anges de l'Enfer (Jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-