Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 17 Mai 2019 - 23:58
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish
Combien ? Combien de jours déjà ?
Bah, cinq, six, pas plus.

« Trente et un, en réalité. »

Ah oui ? Autant ? Non, c’était impossible. Il s’en souvenait bien trop clairement. Comme si c’était le jour d’avant. Vraiment, ça lui donnait l’impression de s’être passé la veille. Jusque dans la douleur, la clarté des souvenirs et le poids dans son cœur. Quelques heures, tout au plus. Trente et un jours, vraiment ? Ca n’avait vraiment aucun sens. Il y aurait eu des missions. Des trucs à faire. On faisait quoi, quand on était normal, vivant et qu’on n’avait pas le cœur brisé ? Des courses, des trucs du genre, des trucs d’humains. Des trucs de blancs à la vie privilégiée et normale. Il avait fait des courses récemment ? Bon sang, il avait mangé quand pour la dernière fois ?

« Vingt heures. Dernier repas, fallafels, préparés par Sira. »

Simon s’arrêta devant l’ascenseur. Exact. Ca avait été bon, en plus. Evidemment. La cuisine de Sira l’était toujours, alors il n’en avait aucun doute, mais c’était… c’était étrangement lointain. Comme si se rappeler de la texture des boulettes, du goût des épices lui demandait un trop gros effort par rapport aux images qui, elles, envahissaient son esprit comme elles le voulaient. Il n’arrivait pas à fermer l’œil – pas même à cligner des yeux sans que la vision de Jessica, allongée dans son sang, les yeux grands ouverts sur le vide en elle, ne vienne le hanter. Un choc électrique vint secouer son cœur, parce qu’il avait invité le fantôme de lui-même à venir lui hurler dans les oreilles, et il n’était jamais prêt à faire face aux mots qu’il entendait. Il était paralysé par l’impuissance, par l’horreur de savoir que Jessica avait lutté tant d’années contre la peur, pour que, finalement, ce soit la peur qui l’emporte. Et ce n’était pas juste. Ce n’était vraiment, vraiment pas juste.

Simon essuya son nez d’un revers de la main, son geste tellement brusque et empli de colère qu’il se cogna. Il ne fit pas vraiment attention à la douleur.

« Le bouton, Simon. Appelle l’ascenseur. »

Ah, oui. Pas bête.
Simon tendit le bras et pressa le bouton. Il avançait dans le brouillard. Tout tournait en boucle autour de lui, et la seule chose qu’il ressentait pleinement, c’était sa détermination. (Et sa douleur, mais elle… elle, il préférait l’éviter. Il avait été si bon en course-poursuites à l’époque. Il perdait celle-là bien trop facilement.)

Son regard se posa sur les deux anneaux qu’il portait. Son costume de Green Lantern était sali, caché par les vêtements de civils qu’il avait jetés à la hâte par-dessus. Il avait mauvaise mine, avec son visage alourdi par les évènements et ses joues mal rasées, mais il ne s’en rendait même pas compte. Son esprit était en pleine tourmente, en ouragan constant, alors franchement, la date de sa dernière douche, il s’en foutait complètement. Tout ce qui comptait, c’était cet anneau à son annuaire. Il avait trop peur d’enlever le sien, trop peur de perdre ce lien fragile qui le maintenait à cet anneau inconnu, trop peur d’être impuissant, de perdre son pouvoir et de voir ce dernier s’enfuir de nouveau sans être capable de l’arrêter cette fois-ci.

Parce que c’était l’anneau de Jessica. Ca serait toujours l’anneau de Jessica. Il n’irait à personne d’autre. Simon ne faisait que le garder. Pour elle.

Il entra dans l’ascenseur, appuya sur le bouton de l’étage qu’il voulait atteindre. Il était épuisé et en même temps, en plein surplus d’énergie.
Dernier sommeil… ?

« Quarante-deux heures et dix-sept minutes. Une sieste de cinquante-trois minutes. » Silence. « Un humain ne peut survivre plus d’une dizaine de jours sans sommeil, et les premières conséquences graves se font ressentir dès la troisième nuit sans sommeil. »

« Ca veut dire que j’ai encore le temps, » marmonna Simon.

Les portes de l’ascenseur se rouvrirent et Simon se glissa dans le couloir. Il aurait pu voler directement vers la fenêtre de l’appartement qui l’intéressait, mais marcher jusque-là avait déjà été une aventure en soi. En volant, il aurait probablement détruit quelques immeubles dans son sillage, et il en avait assez sur la conscience pour toute une vie. Et probablement aussi pour tout ce qui viendrait après.

Il s’arrêta devant la porte. Oh, ses sentiments envers Ray Palmer avaient toujours été un peu chaotiques, et ça avait fait rouler des yeux Jess plus d’une fois. Mais à cet instant précis, il était le seul qui comprenait – contrairement à la League et à leurs discours foireux sur les dangers du métier, les choix, l’acceptation et le deuil. Qu’ils aillent tous se faire voir. Ils ne savaient pas de quoi ils parlaient. Ils ne l’avaient pas connue comme lui la connaissait. Comme… Comme Ray la connaissait aussi. Simon avait besoin d’aide et, que ça lui plaise ou pas, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait la lui fournir.

Il cligna des yeux.
Le regard de Jessica, vide. Sa main, détendue.
Simon frappa à la porte.

Pas de réponse. Il était quelle heure, d’ailleurs ?

« Trois heures et treize minutes du matin. »

Mmh.
Il dormait ?
Il dormait ?
Non. Non, impossible. Il ne pouvait pas… Pas alors que Simon n’arrivait même pas à fermer les yeux plus de quelques secondes sans qu’il ne l’entende de nouveau supplier… Non. Certainement pas, non. Putain, non.
L'idée même le mettait en colère, en fait, sans même qu'il ne sache pourquoi. Mais ça le mettait hors de lui.

Il frappa de nouveau à la porte.
Et cette dernière s’ouvrit immédiatement, cette fois-ci. Simon ne l’avait même pas entendu bouger de l’autre côté. Il était vraiment à la ramasse.
Tant pis.

« On va la ramener, » lâcha-t-il sans autre forme de procès. « Et je sais comment. J’ai enfin trouvé comment. »

Il leva les yeux vers Ray. La vache, il faisait peur.

« Le deuil, » grésilla son anneau, doucement.

Il crut sentir autre chose, dans … dans l’autre anneau, mais c’était impossible. Il était resté silencieux depuis que… depuis. Il devait déjà être en train d’halluciner.

« La White Lantern, ça te dit quelque chose ? » ajouta-t-il.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 19 Mai 2019 - 15:53
Le silence répond aux premiers mots de Simon Baz.
Un silence lourd, intense ; presque désagréable.
Tout comme la vision de l'homme qui a ouvert sa porte, au nouveau venu ; la vision d'un homme que beaucoup pourraient considérer comme brisé – mais qui est habité, en fait.
Habité par une envie. Habité par un espoir.
Habité par une rage de réussir, tout simplement.


 « Ouais. »

La voix est rauque, dure ; presque cassée. Les yeux sont injectés de sang, soulignés par des cernes horribles. Le visage est rongé par une barbe de quelques jours, qu'il rase peu et mal. Les cheveux sont chaotiques, un peu gras, un peu sales.
Ray Palmer ne va pas bien, et ça se voit ; mais il se tient là, devant Simon Baz.
Debout. Calme, en apparence.


 « J'vois c'que c'est. »

Une main tient la porte, l'autre est dans la poche d'un jeans porté depuis trop longtemps.
Cachées, toutes deux, pour que Simon ne voit pas les tremblements.


 « Mais... pas ici. »

La zone derrière lui est en plein chaos.
Simon Baz a rejoint Atom non pas dans son appartement – dans l'appartement qu'il a un temps partagé avec Jessica Cruz ; il ne peut plus y être.
Le Green Lantern est arrivé au building de la TeamAtom, où il a accès grâce à ses liens avec Jessica. Il a identifié le niveau où se trouve sa cible grâce à la conciergerie automatique, et s'attendait sûrement à trouver la salle de réunion habituelle de l'équipe.
Il n'en est rien.

L'étage accueille désormais la zone de vie du scientifique ; avec quelques piles de vêtements à peine lavées, un lit de camp, quelques affaires... beaucoup de désordre. Et un téléviseur allumé.
Qui diffuse un ancien enregistrement – sur une soirée de la TeamAtom, ici. Une soirée de joie, de plaisir... où Jessica et Ray ne s'étaient pas quittés.

Simon Baz peut comprendre, alors.
Au-delà de leurs différences, de leurs divergences... ils sont ensemble, là. Ils sont rongés. Ils sont hantés.
Ils vivent la même chose.


 « On descend. »

Sans attendre, Ray rejoint directement Simon dans l'ascenseur, et pose sa main contre le panneau de contrôle ; l'engin réagit immédiatement. En descendant.
Plus bas que les niveaux accessibles, ou même présentés.


 « White Lantern, hein ? »

Il soupire, et tourne un regard fatigué vers le Green Lantern.

 « Faudra m'en dire plus. J'ai... bossé, un peu, sur ça. »

L'ascenseur s'arrête, les portes s'ouvrent ; Palmer sort.
Et Simon Baz découvre alors leur destination.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Bim5
L'Atom-Cave, comme certains s'en amusent ; une base souterraine, dont Jessica a rapidement parlé à son meilleur ami.

 « J'ai... quelques pistes. »

Le Micro-Héros s'avance, les mains dans les poches. Il vient se placer au milieu de l'espace, et lève lentement les yeux.

 « Ordinateur. Rallume le dernier projet. »

 « Activation. »

Plusieurs écrans s'allument, et révèlent... des images ; qui rappellent de forts mauvais souvenirs à Simon, mais aussi à Atom.
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 150?cb=20110923171639Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 150?cb=20150704232623
Lyssa Drak, la femme qui a tiré sur Jessica ; Sinestro, son maître.
Une grimace douloureuse glisse sur le visage de Ray.


 « Merde. »

Il se précipite, et appuie sur un bouton d'un immense engin.
Un ordinateur.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Xq9q
Un Atom-Computer, on pourrait dire.

 « C'était... un autre projet. »

 « Ouais, ouais... passons. »

[i">Un peu gêné, un peu crispé, le scientifique appuie sur plusieurs boutons. Les images disparaissent, et sont rapidement remplacées par d'autres.
Que le maître des lieux décrit, en croisant les bras.

 « J'ai lancé un programme pour hacker le Batcomputer, afin de trouver la localisation des Puits de Lazare. J'ai aussi programmé plusieurs logiciels, pour retrouver la trace de Mitch Selley, Resurrection Man. Je consulte les fichiers de C.A.D.M.U.S., pour connaître les modalités de clonage. Je tente également de parler à Superman, pour accéder à la chambre de résurrection kryptonienne. J'essaye de trouver des traces de sang de Lobo sur Terre, car on le dit immortel. J'ai acheté certains livres de Felix Faust, pour comprendre comment contacter Neron, qui aime réaliser des miracles en échange d'une âme. Même si John Constantine me l'a déconseillé. »

Ray se tait, alors.
Il ferme les yeux. Il soupire. Il tremble.
Puis, difficile, se tourne vers Simon.


 « Elle... vit. Il y a... encore de la vie. En elle. Je le sais. »

Il appuie sur un autre bouton ; une autre image apparaît.
Ailleurs.
Dans les locaux de S.T.A.R. Labs, en lien avec la Justice League ; Simon connaît déjà cette image.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 91799212-test-tube-human-3d-illustration-of-human-figure-forming-from-bubbles-inside-glass-test-tube
Un caisson, dans lequel un corps humain se repose, au cœur d'un bain d'éléments nutritifs et guérisseurs.
Le corps... de Jessica Cruz.


 « Ils ont voulu l'enterrer... j'ai refusé ; elle reste là. Elle reste là, suspendue dans... dans cet état.
Il y a encore de la vie, en elle. Certains l'admettent, même s'ils pensent que ça vient du caisson ; je sais que non. Je sais qu'ils ont tort. Je sais qu'il y a encore de la vie en elle... et elle peut être ramenée.
On peut la ramener. »


Il prend une grande inspiration, et retient difficilement ses larmes.

 « Parle... parle-moi de cette White Lantern, Simon. Parle-moi. »

Et donne-moi de l'espoir, semble-t-il dire ; donne-moi de l'espoir, pour que je puisse encore tenir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 20 Mai 2019 - 0:27
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish
Le quartier de la Team Atom était bien différent de ce dont Simon se rappelait. Est-ce qu’il existait toujours une Team Atom, d’ailleurs ? Il savait que Jess et Ray n’étaient pas les seuls à en faire partie, mais honnêtement, tout lui semblait un peu vide de sens depuis quelques temps. A quoi bon courir dans l’espace pour rétablir la loi et l’ordre si, dans son monde, il ne pouvait même pas remettre les pendules à zéro ? Son index vint frotter machinalement la surface polie du second anneau à son annuaire. Jessica serait probablement catastrophée de voir l’état de cette pièce, mais lui… lui il trouvait ça normal. Bien. Comment ça, c’est normalement le lieu de réunion d’une équipe dont le but est de sauver des gens ? Rien à battre. Qu’ils se démerdent tous un peu, tiens. Les raisons d’être et tout ça… c’était plus son truc.

Quelque chose s’agita dans son esprit, quelque chose de léger et de presque imperceptible, qu’il aurait pu penser être son anneau et le lien entre eux, mais c’était trop faible. Il baissa les yeux instinctivement vers le tatouage sur son avant-bras et l’alphabet arabe s’imposa à lui. Courage. Il tira sèchement sur la manche de son hoodie pour le cacher et releva la tête vers Ray.

Vers un Ray bien différent. Un Ray bien plus joyeux. Le petit ami parfait, en dix étapes. Bref, un Ray à des kilomètres de l’épave qui le guidait à travers les reliefs de son chagrin. Un Ray télévisé qui se tenait… à côté d’une minuscule Jessica, faite toute en pixels, mais vivante. Tellement vivante. Tétanisé, Simon se figea sur place, le regard rivé sur l’écran, et une vague de colère et d’incrédulité s’empara de lui. Pourquoi il n’avait pas de vidéos, lui ? Parce qu’il était juste le meilleur ami ? Et alors ? Jessica lu manquait, à lui aussi. Jessica aurait été triste de le voir lui aussi comme ça ! Alors pourquoi, uh ? Pourquoi n’était-elle pas là, et pourquoi n’avait-il pas de vidéos, putain ?

« Conneries, » laissa-t-il échapper, dans un souffle.

Il essuya la larme qui menaçait de couler d’un revers de la main et se retourna vers Ray pour reprendre leur descente aux enfers – et c’était à peine un jeu de mots.

Parce que Ray le mena dans les profondeurs de son obsession. Il le mena à travers ses plans, à travers chaque détail qui l’avait rendu fou. Le cœur de Simon se serra quand il vit les images de Sinestro et de Lyssa Drak, mais il ne dit rien. Il savait quelle était la douleur de Ray Palmer, car il la partageait, et il était sincèrement désolé que ça leur soit arrivé. Désolé qu’il ait perdu Jessica, lui aussi et désolé qu’il en souffre tant. C’était juste… c’était encore dur à formuler et dur à s’entendre le dire à voix haute.

Mais si son plan fonctionnait, il n’aurait jamais à passer ce cap.
Jamais.

« C’est sympa ici. T’as du sacré matos, mec. »

Jessica en parlait comme de l’Atom-cave. Un vrai repaire de super-héros, s’était-elle exclamée, des étoiles plein les yeux. Elle n’avait pas tort. Mais dans l’immédiat, il s’en fichait aussi. Le gigantesque ordinateur, tout ça, il s’en moquait. Ce qui comptait, c’était ce que Ray était en train de lui dire.

« Ouais, j’ai pensé à Lobo aussi, mais c’t’enfoiré est introuvable et je veux pas perdre de temps à lui courir après. »

Il jeta un regard sur l’image du corps de Jessica, flou dans tout ce liquide, dans ce tube à essai grandeur nature. Il n’était peut-être pas le plus grand fan de Ray Palmer, mais la véhémence avec lequel ce dernier avait insisté pour ne pas qu’elle soit enterré forçait l’admiration, et il ne pourrait jamais l’en remercier assez. Parce que si tout fonctionnait comme il le voulait, ils allaient avoir besoin d’elle – et pas pour en faire une pâle copie.

« La White Lantern, » reprit-il en hochant la tête.

Il marqua une pause, histoire de remettre un peu d’ordre dans ses pensées et de ne pas s’emmêler les pinceaux. Ray avait des pistes prometteuses, mais Simon pouvait lui offrir le retour de la vraie Jessica. Pas d’une version altérée ou abimée, ou d’une jeune femme qui aurait à voir l’homme qu’elle aimait vivre sans son âme.

« C’était même pas une légende parce que personne n’en avait jamais soupçonné l’existence – tout du moins, pas avant que le Corps se retrouve face aux Black Lantern. Le pouvoir de la White Lantern, c’est la vie elle-même, et un anneau blanc… Mec, un anneau blanc peut ramener son porteur à la vie en un clin d’œil. »

Ce qui, dans l’immédiat, en faisait tout le charme.

« Il n’existe plus qu’un seul porteur. Il est habité par l’Entité de la White Lantern et n’a pas été vu depuis un sacré bout de temps, mais j’ai peut-être un début de piste. »

Nouveau regard vers le corps de Jessica.
Courage.

« Ces anneaux sont différents, Ray. Ils ne sont pas chargés d’énergie, comme ceux du spectre d’émotions. C’est le porteur qui les nourrit, et pour ceux-là, il suffit d’accepter la vie. Et… tu vois j’ai retourné le problème dans ma tête une bonne centaine de fois, et Jess… Jess avait ses soucis et ses fardeaux, mais putain, elle a jamais voulu mourir. Même alors qu’elle… même alors qu’elle était en train de partir, dans mes bras, elle voulait pas mourir. Avec un de ses trucs au doigt, elle reviendra, je le sais. Parce que t’as raison, elle est pas partie. Pas complètement. Elle se bat, et on va pas la laisser se battre toute seule. »

Il se tut, le souffle un peu court, et ne se rendit compte qu’à cet instant que quelques larmes s’étaient échappés de ses yeux. Il les laissa sur ses joues cependant. Il en avait marre de les essuyer constamment, et c’était sa façon de protester.

« Mon plan est simple. On trouve la White Lantern et on l’amène à Jessica, parce qu’elle sentira son désir de vivre. Et c’est pas le cas, on vole l’anneau au porteur. N’importe quoi, j’m’en fous, mais ça doit finir avec son retour. »



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 20 Mai 2019 - 11:11
« Humf. »

Ray Palmer pousse un profond soupir.
Il a écouté. Il a écouté tout l’argumentaire de Simon Baz – il a écouté ses propositions, ses idées ; sa détermination.
Comme il a écouté, avant, ses réactions difficiles face à ce qu’il trouvait ; face à la vidéo. Il a compris pourquoi il se sentait comme ça… il n’a pas répliqué, n’a rien dit. Il a pris sur lui.
Comme il prend sur lui, maintenant ; pour réfléchir.


« Je… vois. »

Sa voix est rauque, fatiguée ; comme son esprit.
Il réfléchit, oui.
Il réfléchit à cette idée… qui paraît folle, objectivement. La White Lantern n’est intervenue que lors des pires moments de la crise des Black Lanterns, avec Nekron ; il s’en rappelle bien. Lui-même a participé à tout ça, comme Indigo Lantern.
Il a donc vu la White Lantern – et a même participé à quelques suites, notamment concernant Firestorm ; ça ne s’est pas bien passé.

C’est une mauvaise idée, clairement.
La course à la White Lantern va mobiliser toutes leurs énergies, et leurs alliés habituels vont refuser ; considérer que c’était trop dangereux.
Ils auraient raison, d’ailleurs.
De nombreuses forces maléfiques vont vouloir récupérer la Lantern, quand ils l’auront, et… et le principe même de tenter de ramener Jessica Cruz comme ça paraît fou. Mary Shelley a très bien décrit pourquoi ce type de quête est néfaste et terrible, et tous les Héros savent que les résurrections sont aléatoires ; et coûtent chères.

C’est une mauvaise idée.
Ils ne doivent pas la suivre. Ils ne doivent pas y penser.
Ils doivent renoncer.
C’est ce que des hommes sensés feraient. C’est ce que la logique dicte. C’est ce que la morale exige, aussi.
C’est ce qu’ils doivent faire.


« C’est d’accord. »

Et, pourtant, ce n’est pas ce qu’ils vont faire.
Ils ne vont pas renoncer.


« C’est… ouais. C’est d’accord. »

Ray Palmer soupire, et se tourne vers Simon Baz.
Un éclair presque fou dans les yeux ; désespéré, en fait. Désespérément déterminé.


« J’ai été… Indigo Lantern, tu sais ? J’avais accès à toutes les énergies ; White y compris. Je sais… comment ça marche. En gros. »

Il se détourne du Green Lantern, et s’avance au cœur de l’Atom-Cave. Il lui faut quelques instants pour rejoindre un pan en apparence oublié, abandonné ; avec quelques boîtes, des gros éléments en métal.
Le scientifique s’accroupit, en déplace quelques-unes. En récupère une, l’ouvre.
Et Simon Baz découvre son contenu, alors.


« Ils m’ont repris l’anneau ; j’ai gardé le sceptre. »

Un uniforme d’Indigo Lantern, avec un bâton.

« L’Indigo Tribe m’a laissée… mais je peux les recontacter. Même si ça sera dangereux, et sûrement violent ; ils n’aiment pas trop les étrangers, et j’en suis un pour eux, maintenant. »

Ray se redresse, récupère un boîtier dans sa poche, appuie dessus ; un bruit d’ouverture de porte se fait entendre, à proximité. Comme pour une voiture.
Mais ce n’en est pas une.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Atommo10
Car c’est bien plus grand et impressionnant.

« C’est… ça peut nous amener où on veut. Je propose l’Indigo Tribe, pour commencer, mais… t’avais peut-être une autre idée. »

Palmer veut mener, guider ; c’est un réflexe, sa nature.
Mais il veut prendre sur lui.
Mais il sait que Simon et lui ne sont pas forcément amis – mais alliés, ici. Ça implique des concessions. Ça implique de la politesse.
Ça implique de prendre sur lui… même s’il sent que ça ne sera pas facile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Mai 2019 - 17:35

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish
Simon se pencha au-dessus de la caisse, les sourcils froncés. Non pas qu’il pensait que Ray pouvait être un menteur effronté, loin de là, mais se rendre compte qu’il disait vrai ne l’aida pas à assimiler ce nouveau fait à propos de lui plus facilement. La gorge un peu nouée, Simon secoua doucement la tête en regardant le sceptre au fond de la boîte. Incroyable.

« Je savais pas, » finit-il par dire. « Jess ne m’en a jamais parlé. » Il eut un vague geste de la main pour se rattraper, conscient du malentendu qu’il pouvait être en train de créer. « ‘Fin, c’est pas… c’est pas qu’elle m’a jamais parlé de toi, hein, c’est juste que… » Il se tut en baissant de nouveau les yeux vers le contenu de la boîte. « Je savais pas tout, apparemment. »

Il haussa les épaules pour se donner une contenance. Un air de c’pas très grave, quand la seule chose à laquelle il pensait, c’était qu’il fallait qu’ils réussissent leur plan fou à tout prix, parce que si Jess avait d’autres secrets pour lui, il voulait les entendre. En fait, il était même prêt à l’écouter s’épandre pendant des heures sur les exploits de Ray Palmer et l’admiration sans faille qu’elle avait pour ce dernier si ça voulait dire qu’elle respirait de nouveau.

Le déclic derrière lui le sortit de ses pensées. Il se tourna et ne put retenir un léger sourire en découvrant le monstre de technologie que Ray venait de ramener à la vie.

« Ca par contre… je connais. La fameuse Atomobile… Jess m’avait dit qu’elle avait pris un sacré coup après votre mission à Dakota City, mais elle est comme neuve, à ce que je vois. »

Il s’approcha de l’engin avec un petit sourire aux lèvres. Jessica n’avait jamais pris l’anneau à son doigt comme Simon l’avait assimilé. Si lui y voyait un synonyme de puissance et d’héroïsme incontestable, une assurance qu’il ne serait plus jamais impuissant contre qui que ce soit, Jessica, elle, avait été beaucoup moins assurée de son mérite. Ca, cet endroit, ce repaire, l’équipe et tous les équipements qui allaient avec, ça lui avait donné l’impression de faire partie de tous ces héros défenseurs de l’univers bien plus que l’uniforme de Green Lantern. Elle aurait été ravie de le voir ici, et il pouvait presque ressentir son excitation, comme si c’était elle qui lui servait de guide. Il baissa les yeux vers l’anneau à sa main et son sourire s’évanouit doucement tandis que Ray annonçait la première partie de son plan.

« Je pensais aller jeter un coup d’œil du côté de Hellhole. Y a toujours un pirate qui sait quelque chose là-bas, » dit-il avant de se retourner. « Mais commençons par l’Indigo Tribe, et on verra par la suite si Hellhole est nécessaire. »

Il s’interrompit pour dévisager Ray, le poing toujours serré sur l’anneau de Jessica.

« Et la Team Atom, Palmer ? Tu vas leur dire quoi ? Personne ne peut savoir, personne ne peut venir. On nous arrêterait, tu le sais aussi bien que moi. C’est… C’est très certainement de la folie, et on sera tout seul. Des Green Lantern, y en a d’autres, la Terre s’en sortira, mais toi… »

Il poussa un petit soupir.

« Je dis pas ça pour que tu restes. Si je suis venu te voir toi, c’est parce que je sais que tu es le seul capable d’aller jusqu’au bout et de tout faire pour la ramener ; comme moi. J’veux juste que… »

Sa voix s’éteignit d’elle-même et il haussa une épaule impuissante. Quoi ? Que ça n’ait jamais été nécessaire, voilà. Il savait au fond de lui que si ce voyage ne menait pas au retour de Jessica, il ne reviendrait pas. Il irait jusqu’au bout, coûte que coûte, et il savait que Ray serait prêt à payer n’importe quel prix lui aussi. Il n’était juste pas sûr que… bon sang, si elle avait été là, ils se seraient tous les deux pris un sacré savon.

« En route, » conclut-il simplement.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 22 Mai 2019 - 8:37
Ray sent bien le trouble qui anime Simon.
La surprise, d’abord ; l’incompréhension. Le déni. Le besoin de preuve.
La surprise décuplée, quand il se rend compte qu’Atom a bien été un Indigo Lantern ; puis l’acceptation. Et les tentatives maladroites mais sympathiques de s’expliquer.


« Jess’ ne savait pas. »

La réplique du scientifique est rapide, calme ; anodine, malgré le sujet qui ne l’est pas.

« Enfin… elle savait, mais n’a jamais vu. J’évite de le montrer. »

Pour ne pas attirer les jaloux.
Pour ne pas replonger dans des moments difficiles, aussi. Il a, après tout, été ressuscité par l’Indigo Tribe – et, avant, a anéanti l’essence de Jean Loring, son ex-femme, durant la Nuit Noire. Pas de bons souvenirs, assurément.


« Ouais. »

Palmer croise les bras, en face de l’Atomobile.
Jadis, il aurait souri en voyant la réaction et en entendant les mots de Simon ; jadis.
Parce que, jadis, Jessica aurait été là pour les titiller, s’amuser de leur compétition stupide et enfantine – mais elle n’est plus là. Elle n’est pas encore là, de nouveau.
Il ne sourit pas, alors. Mais il répond.


« Hardware, l’objet de notre déplacement à Dakota City, a proposé de reconstruire l’Atomobile à ses frais ; en l’améliorant.
J’ai refusé. »


Il tourne un regard strict vers le Green Lantern.

« On ne m’achète pas comme ça. »

Le Micro-Héros hausse ensuite les épaules, pour évacuer cet élément, et enchaîne.

« Je l’ai reconstruite avec Steel et Cyborg. Presque comme neuve, ouais. »

Il s’avance, et laisse glisser sa main sur la cuirasse métallique de l’appareil ; il écoute Simon, et analyse ses mots. Mais repense aussi à l’excitation de Jessica lors de sa découverte de l’Atomobile… et ça lui fait mal.
Comme ça fait mal à chaque instant, chaque seconde ; son absence est un déchirement.
Et il faut solutionner ça.


« Hellhole. Je ne connais pas. »

Il s’arrête, et se tourne vers son allié.

« Le nom est déjà révélateur de ce qu’on va y trouver. »

Il soupire, puis acquiesce.

« Okay pour l’Indigo Tribe. Je vais préparer l’Atomobile. »

Ray s’approche de l’entrée de l’appareil, quand il s’arrête ; quand Simon l’interroge sur la TeamAtom, en évoquant l’évidence.
En évoquant le secret de ce qu’ils doivent faire.
Le Green Lantern tente ensuite, maladroitement, de s’expliquer ; ça n’est pas brillant, mais ça reste sincère. Palmer apprécie.
Même s’il reste silencieux un temps, avant de répondre.


« Jessica a fait partie des fondateurs de la TeamAtom. Jessica l’a certes quittée un temps, mais elle fait partie de son âme… de son essence. Sans elle, la TeamAtom n’existe pas vraiment. Et tous les membres aiment et tiennent à Jessica, et voudraient sûrement aider. »

Il soupire, et se tourne vers Simon.

« Mais ils ne viendront pas. »

Son regard est soudain d’une froideur et d’une dureté terribles.

« Mais ils ne sauront pas. »

Ses poings se serrent, tremblent sous l’émotion.

« Jess’, c’est… tout ça, tout ça ne les concerne pas ; ils ne comprendraient pas. Ils ne nous comprendraient pas.
Jess’ est… c’est ta meilleure amie. C’est ta partenaire, ta meilleure amie. On n’a jamais parlé, Simon, mais je sais ; c’est plus qu’une sœur, plus qu’une amie. Elle t’a aidée plus que quiconque – et tu l’as aidé plus que quiconque. Vous êtes un duo. Vous êtes une bande à vous deux, vous êtes plus proches que quiconque ne le sera jamais de vous, et vous êtes prêts à tout l’un pour l’autre. Jess’ t’aim… t’aime plus qu’un frère et plus qu’un ami.
La TeamAtom ne peut pas comprendre ce que tu es prêt à faire pour la ramener.
Et moi… »


Il baisse des yeux soudain rongés par l’émotion ; pas uniquement la tristesse.
Surtout une rage abominable et infinie.


« Superman lui-même n’arriverait pas à m’empêcher de tout faire pour la ramener.
Je suis prêt à sacrifier cet Univers et tous les autres pour la ramener. »


Il est sincère ; ce qui est magnifiquement touchant.
Et complètement terrifiant, aussi.


« Nous partons dans une heure, le temps de tout préparer. »

Atom se détourne, alors ; et commence les préparatifs.
Ils sont nombreux, mais il est efficace.
Au bout d’une heure, Simon Baz retrouve Ray Palmer dans l’Atomobile ; en costumes. Même si celui du scientifique est différent – plus blanc, légèrement divergeant sur plusieurs éléments.
Surprenant, peut-être.


« La localisation de Nok est un secret bien gardé ; les Gardiens de l’Univers eux-mêmes l’ont perdu, et beaucoup d’entités voudraient le connaître.
Je sais où aller. »


Le Micro-Héros active et lance l’Atomobile – qui s’élève au cœur de l’Atom-Cave.
Et malgré sa tristesse et sa fureur, Atom ne peut lutter pleinement contre sa nature… et glisse une légère boutade.


« Oh, et ne t’inquiète pas… là où on va, on n’a pas besoin de route. »

Il file vers l’avant, alors ; vers le mur de l’Atom-Cave.
Mais l’Atomobile ne le touchera jamais.
Car l’engin rapetisse soudain… et est directement happé par un canal de téléportation surprenant ; inconnu, même.
Mais efficace.
Car, quelques instants après, le duo découvre quelque chose au-delà de la vitre…

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Blue-and-purple-planet-24763-2880x1800
… ils découvrent Nok, le monde de l’Indigo Tribe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 22 Mai 2019 - 15:34

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish
Une alerte s’enclencha dans l’esprit de Simon – la partie de son esprit qui n’était pas obnubilée par le manque terrible de Jessica en tout cas – quand il vit les yeux de Ray s’enflammer d’un colère et d’une détermination sans frontières. On n’amène pas des gens en plein deuils pour une mission dangereuse, disait l’alerte. Tu vas trop loin, tu prends trop de risques, continua-t-elle, et cette fois, elle avait la voix de Jessica. Pendant un court instant, quelques millièmes de secondes, il envisagea sérieusement de dire à Ray que c’était fini, qu’ils ne pouvaient pas. Pas dans cet état, pas comme ça. Et ça lui fit peur, tellement, en fait, qu’il aurait pu croire à la présence d’un anneau jaune dans les parages. Jessica n’avait pas le droit de le hanter comme ça, pas le droit de lui servir de conscience alors qu’elle n’était même pas là. Alors il fallait que sa voix se taise, juste le temps qu’ils la ramènent, et après, elle pourrait jurer dans toutes les langues si elle voulait, il s’en moquerait. Mais pour le moment, elle n’avait pas le droit de l’en empêcher.

Simon détourna le regard, conscient que ses yeux avaient la désagréable habitude de se remplir de larmes d’eux-mêmes depuis quelques jours.

« Trente et un, » lui rappela son anneau.

Ray avait raison sur un truc, ceci dit. Jessica était plus qu’une amie, plus qu’une partenaire. Elle était… elle était sa moitié, dans le sens le plus platonique du terme. Il avait détesté devoir travailler avec elle, et maintenant, il détestait devoir se passer d’elle. Sacré ironie, quand même. Il avait beau ne pas apprécier le scientifique tout le temps, il savait que ce dernier en était au même stade. C’est pour ça qu’ils partaient ensemble. Pas de limite. Simon éteignit l’alerte dans son esprit et mit de côté sa conscience qui s’était armée de la voix de Jessica.

Pas. De. Limites.

« Moi aussi, » confirma-t-il quand Ray affirma qu’il sacrifierait tout ce qu’il lui tomberait sous la main pour Jessica. « Moi aussi. »

Il n’y eut pas d’alerte cette fois-ci.

Pendant que Ray préparait l’Atomobile et prenait tout ce dont il avait besoin, Simon, lui, rechargea son anneau, et celui de Jessica. Alors que la lumière de la lanterne se dissipait autour de lui, il eut l’impression de voir une silhouette se détacher du halo d’émeraude, une silhouette qu’il connaissait par cœur. Son cœur s’arrêta dans sa poitrine et il fouilla la pièce du regard, cherchant avidement où elle avait pu partir.

« Dormir n’aurait pas été un luxe, » nota son anneau.

Simon se reprit et secoua doucement la tête pour remettre de l’ordre dans ses idées. Certes. Certes. Il jeta un coup d’œil vers Ray et songea vaguement à aller proposer son aide, mais il se ravisa et se trouva plutôt un endroit calme où il pouvait s’asseoir. Il se mit à genoux, le contact du sol frais traversant sans grand mal son costume et l’aidant à se recentrer et à se concentrer. Les yeux clos, il se laissa happer par un vide méditatif empli de prières à Allah et de souvenirs tendres et chaleureux. C’était ce qu’il avait de mieux étant donné que dormir n’était pas vraiment une option pour lui, pour le moment.

C’est du suicide, aurait dit Jess. Ne faites pas ça dans ces états-là, ne risquez pas tout pour moi.
C’était si réel… Comme si elle avait vraiment été là.






Une heure plus tard, lui et Ray se tenaient dans l’Atomobile dont le moteur venait d’être mis en route par ce dernier. Simon jeta un coup d’œil autour de lui en se demandant vaguement par où le véhicule allait sortir, mais avant qu’il n’émette la moindre interrogation, Ray lança la machine et ils… disparurent. Envolée l’Atom-Cave, Ivy Town et même la Terre. Envolée la Voie Lactée aussi, probablement. Un peu pris par surprise, Simon se pencha pour regarder par les vitres de l’Atomobile et ainsi mieux apprécier le monde qui les attendait et qui, il l’espérait, serait leur première étape vers le retour de Jessica.

« J’aurais jamais cru voir Nok de mes propres yeux un jour, » fit-il remarquer. Il jeta un regard vers Ray. « C’est plus bien agréable que Hellhole, je te l’accorde. Je sais qu’tu connais pas, mais prie pour qu’on n’ait pas besoin d’y aller, parce que franchement… C’est un monde criminel abandonné par le Corps et régi par une seule règle : le fait qu’il n’y ait pas de règles. »

Il reporta son regard sur la silhouette de Nok devant eux et admira silencieusement les couleurs qui en composaient la surface.

« Après, l’accueil ne sera pas forcément meilleur ici, » nota-t-il, plus pour lui-même que pour Ray.

Il se redressa et se retourna cette fois-ci vers Atom.

« Quelle va être notre approche ? Tu agites ton sceptre en espérant qu’ils se souviennent du bon vieux temps ? Parce qu’ils nous ont probablement déjà repérés. »

Il esquissa un petit sourire en coin. A l’image de la plaisanterie de Ray un peu plus tôt, il retrouvait de vieilles habitudes, de vieux réflexes qu’il pensait ne jamais récupérer – et qu’il n’était plus sûr de vouloir de toute façon. Mais c’était agréable, surprenant même, même si son cœur n’y était pas vraiment, il se laissa emporter par la pointe de taquinerie et de malice dans sa voix.

« En même temps, bleue et rouge, elle est dure à louper, ton Atomobile. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 23 Mai 2019 - 8:25
Atom esquisse l’ombre d’un sourire sur ses lèvres, après les interrogations et la réflexion humoristique de Simon Baz ; pas mal. La blague n’est pas mal.
Mais il n’a pas pour autant le cœur à en rire réellement.


« Le style n’est pas donné à tout le monde. »

Il se tourne vers son camarade, et hausse les épaules.

« Tout le monde ne peut pas avoir un costume vert et noir comme vous… »

Il détaille toute l’allure du Green Lantern, et semble sur le point de regretter son propre choix de couleurs…

« … tout le monde n’a heureusement pas votre mauvais goût. »

… mais il préfère adresser une légère pique à son allié ; minuscule, même.
Mais une pique quand même.
On ne touche pas à l’Atomobile ; surtout parce que Jessica l’a aimée, et qu’il ne cesse de repenser à leur dernière mission ensemble à Dakota City. C’est aussi parce qu’elle l’a tant appréciée que Ray l’a reconstruite si vite… une part de lui espérant qu’elle revienne, quand le véhicule sera réparé.
Ça n’a pas été le cas ; c’est à eux deux de forcer le destin.


« Mais… d’accord, je ne connais pas Hellhole ; mais ne t’attends pas à ce que ça se passe bien, ici. »

Le scientifique appuie sur plusieurs boutons du panneau de commande, et l’Atomobile reprend une taille plus grande ; plus normale.

« Nok a une localisation mystérieuse pour une bonne raison. »

Le visage du Micro-Héros se ferme, alors que l’engin se rapproche de la planète.

« L’Indigo Tribe a peu de contacts avec l’extérieur pour une bonne raison. »

Il pousse un long soupir, et sent son corps se crisper.

« Ils les fuient ; et l’Univers les fuit. Ils sont dangereux, Simon. Ils sont dangereux, et spéciaux. Il f… »

BOOM

Une explosion l’interrompt, et touche directement l’Atomobile ; ils sont attaqués.
Ils sont attaqués par une explosion d’énergie.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Big-bang-big-purple-explosion-footage-082122243_prevstill
Evidemment puissante.
Evidemment violette, aussi.


« ACCROCHE-TOI ! »

L’Atomobile est touchée, et attirée directement par la gravité de Nok ; le crash est irrémédiable, et Atom manipule plusieurs commandes pour limiter les dégâts.

« SI T’AS UN TRUC DE LANTERN, C’EST LE MOMENT ! »

La chute est terrible.
L’engin pénètre violemment l’atmosphère de Nok, et plusieurs éléments se détachent ; l’Atomobile souffre.
Ray pilote du mieux possible, et parvient à limiter les dégâts… mais ils s’écrasent quand même, au cœur de Nok. Le choc est terrible, et les passagers sont lourdement impactés.
Mais ce n’est pas le pire.
Car, à quelques centaines de mètres, des créatures les regardent – et attendent ; le résultat de leurs actions.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 882720-indigo_lanterns
Puis commencent à s’approcher ; vers la zone du crash.
Vers ces fous, qui ont osé venir ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 24 Mai 2019 - 0:31

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Simon laissa échapper un léger éclat de rire aux suites des remarques de Ray et du joli retournement de situation de ce dernier. Il vécut ensuite ce qui lui donna l’impression d’être une projection astrale de lui-même, parce qu’il se tenait désormais en extérieur de la scène et se regardait plaisanter avec Ray Palmer. C’était tellement gros qu’il n’arrivait pas à en croire ses yeux. Heureusement pour lui, cette sensation de voyage hors de son propre corps disparut d’elle-même et ce, aussi vite qu’elle était arrivée, parce que la vue de Nok continuait de l’émerveiller. Avec un peu plus de deux ans de service au sein du Corps, il n’était plus une jeune recrue depuis longtemps, mais les faits étaient là : aux côtés de Kyle Rayner, de Hal Jordan, John Stewart, et même cet idiot de Guy Gardner, c’était difficile de se sentir expérimenté. Surtout quand il restait encore beaucoup de choses à voir. Il n’avait jamais eu de contact avec l’Indigo Tribe et une partie de lui était excité à l’idée de passer ce nouveau seuil dans sa carrière de Green Lantern.

Jessica non plus, pensa-t-il. Ils avaient tous les beaucoup appris au cours des mois passés dans l’espace ensemble, à fuir la Terre comme si c’était la peste. Mais il restait encore plus à apprendre. Il avait détesté les cours et les histoires des autres, Jessica, elle, en avait bu chaque mot. Il jeta un regard vers Ray et posa sa main un peu plus haut sur le tableau de bord de l’Atomobile pour la rapprocher de l’impressionnant panoramique.

« Anneau, » souffla-t-il aussi bas que possible. « Enregistre tout ça, s’il te plaît. »

« Enregistrement en cours. »

Simon garda les yeux rivés sur Nok, déterminé à faire comme si de rien n’était tout en refusant de vérifier si Ray l’avait vu et entendu ou pas.

« A quel point ça peut être dangereux, la compassion… ? » demanda-t-il, l’air de rien.

Malheureusement pour lui, il ne put ni avoir sa réponse ni continuer son petit film, parce qu’aussi belle qu’était Nok, elle venait de leur démontrer que ses habitants étaient loin d’être sans défense. L’attaque fut brusque et brève, mais elle fit mouche, et la pauvre Atomobile, si loin de chez elle, accusa difficilement le choc. Peut-être qu’on l’avait entendu, songea brièvement Simon. Peut-être qu’un Indigo l’avait entendu et s’était horrifié d’entendre un simple Green Lantern douter sa propre puissance. D’où la dite puissance direct en pleine face.

Sauf qu’il n’était pas un simple Green Lantern. Il était Simon Baz, et il n’était pas sans défense lui non plus.

Il serra le poing et son tatouage s’illumina tandis qu’il mettait en place un bouclier autour de l’Atomobile juste avant son entrée dans l’atmosphère de Nok – ce qui, s’il en croyait les films de science-fiction qu’il avait vus – était toujours la partie la plus désagréable d’un vaisseau incontrôlable qui plongeait. Il évita ainsi que leur véhicule ne prenne feu mais comprit rapidement que les dégâts seraient inévitables, et que la carlingue aux couleurs flamboyantes que Jessica aimait tant n’était peut-être pas ce qui devait être sauvé à tout prix.

Il laissa échapper un grognement désapprobateur et relâcha son contrôle sur le bouclier à l’extérieur de l’Atomobile pour se concentrer sur un tout autre genre de construction… et ce juste avant que leur vaisseau ne s’écrase à la surface de Nok.

La poussière et les débris mirent un certain temps à retomber, mais quand Simon put voir plus clairement, notamment grâce au halo verdâtre de sa dernière œuvre en date, la première chose qu’il fit fut de s’assurer de l’état de Ray. Ray, qu’il retrouva entouré d’un uniforme style Michelin dernier cri, dans une couleur émeraude très tendance. Hey, foi de mécano, y a que les airbags de vrai pour ce genre de chocs. Simon baissa les yeux vers sa propre combinaison anti-choc. Ca avait marché ! Pas de bleu, pas de plaie, rien. Par contre, l’Atomobile, la pauvre… C’était une autre histoire.

« Sacré atterrissage, » commenta-t-il avant de se tourner vers l’avant du vaisseau. « Tu parles de compassion… »

Les combinaisons disparurent tandis que Simon envoyait un coup de botte d’émeraude dans le pare-brise pour leur créer une porte de sortie d’urgence. Il se glissa à l’extérieur et repéra tout de suite le groupe qui s’avançait vers eux.

« Euh… Ray, si tu pouvais venir brandir ton sceptre dehors, ce serait vraiment un timing parfait. »

Il leva le poing devant lui et le vert qui l’entourait se fit encore plus vif et frappant.

« Je suis le Green Lantern Simon Baz en charge du secteur 2814. Je ne suis pas ici sous les ordres du Corps, et nous ne voulons aucun mal. Je voyage avec Ray Palmer. Nous avons besoin de votre aide. »

Le poing toujours tendu devant lui, juste au cas où, Simon savait déjà que son discours tomberait dans des oreilles de sourds.

« Ray, » appela-t-il une nouvelle fois. « A ce qu’il paraît, t’as un sacré cerveau alors il serait peut-être temps d’avoir l’idée du siècle, mec. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 24 Mai 2019 - 22:01
 « Hughn. »

Atom se masse la nuque, en se redressant sur son siège brisé ; il a mal.
Mais il aurait eu beaucoup, beaucoup plus mal si Simon Baz n'avait pas activé son anneau avant le choc, et créé d'habiles protections pour eux deux.


 « Merci. »

Il enlève quelques débris, et commence à rejoindre le Green Lantern, qui anéantit le pare-brise pour s'échapper.

 « La... la Compassion est puissante ; mais l'Indigo Tribe est un Corps étrange, surprenant. Est-ce que... est-ce que tu sais vraiment qui ils étaient, avant d'avoir leurs anneaux et leurs bâtons ? Est-ce que tu sais ce qu'ils ont fait ? »

Ray récupère le bâton et la tenue, et sort – au moment où Simon parle à l'Indigo Tribe, qui approche.
Leur ancien membre croise leurs regads, en se redressant ; et blêmit.


 « Oh, non... SIMON, PARS ! SIMON, FAIS-NOUS PARTIR SIN... »

Trop tard.
L'avertissement du scientifique arrive trop tard.


BOOM

Le choc est terrible et immédiat – une puissante énergie violette file vers eux, et impacte l'Atomobile ; détruit entièrement l'engin.
Tandis que le Green Lantern et le Micro-Héros se trouvaient devant... et ont été directement touchés par le coup porté !


**
*
**

 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

Les sons.
Les sons viennent en premier – et le réveillent.


 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

La douleur suit, bien sûr.
Brutale. Soudaine. Intense, et totale ; tout son corps souffre.


 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

L'odorat enchaîne, avec des sensations de... brûlé. Quelque chose brûle.
Au milieu de beaucoup d'autres éléments qui puent la transpiration, le renfermé... et la forêt.


 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

La vue arrive, enfin.
Mais Simon Baz risque de regretter de voir – car ce qu'il découvre n'a rien d'agréable.


Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 2243186-screen_shot_2012_03_14_at_5.53.57_pm

Une assemblée de l'Indigo Tribe.
Des membres, portant la tenue, l'anneau et le bâton ; hurlant tous le même mot.
Nok.
Quoi que ça puisse vouloir dire.


 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

Ce n'est pas le pire, cependant ; Simon est attaché.
Enchaîné au sol, par des liens en énergie violette qu'il ne parvient pas à briser. Même avec son anneau, qu'on lui a laissé.
Il est incapable de bouger – à la merci de l'Indigo Tribe.
Sans trace de Ray Palmer.


 « Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

La mélopée continue ; de plus en plus forte, cependant.
Jusqu'à ce qu'un Indigo Lantern rompe le cercle.
Jusqu'à ce l'un d'entre eux, un oiseau humanoïde du nom de Kreaven, approche de lui ; s'arrête devant lui.


 « Nok ! »

Et lève son bâton.

 « Nok ! »

Et esquisse une grimace de fureur.

 « Nok ! »

Et frappe le crâne de Simon avec le bâton ; mais nulle douleur ne vient.
Nulle douleur... physique.
Car l'esprit de Simon Baz est soudain agressé par une puissance déflagration psychique – qui lui rappelle tous ses crimes ; toutes ses erreurs. Tous ses mauvais choix.
Toutes les fois où il a fait souffrir quelqu'un.
Et... il ressent cela, alors. Il ressent tout – la déception, la douleur, la trahison ; la souffrance.
Il ressent tout.
Comme une abominable injection de compassion... de compassion gorgée de culpabilité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 28 Mai 2019 - 18:53
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Simon n’avait pas vraiment eu le temps d’argumenter avec Ray sur les origines de l’Indigo Tribe, parce que cette dernière s’était insérée dans la conversation et les avait mis… et bien, K.O. La dernière chose que Simon avait vu, c’était une explosion de lumière violette, la dernière chose qu’il avait vu, c’était l’Atomobile qui éclatait littéralement en mille morceaux, et la dernière chose qu’il entendit, ce fut Ray pousser un grognement de douleur à ses côtés.

La dernière chose qu’il pensa, par contre…
Putain, si j’ai tué Palmer, Jess me fera la peau quand elle reviendra.
Et cette perspective le terrifia suffisamment pour qu’il se laisse entraîner par l’inconscience sans même se débattre.



Abandon qu’il regrettait déjà amèrement, alors même que tous ses sens ne s’étaient pas encore réveillés, parce qu’il n’avait pas besoin de tout voir et tout entendre pour savoir qu’il s’était mis dans un sacré pétrin. On chantait autour de lui, mais pas comme un public chante à un concert de rock – non, comme une bande de moines religieux et dangereusement extrémistes chante la gloire d’un Seigneur avide de sang. Et puis d’abord, qui c’est Nok ?

Simon s’accrocha aussi fort que possible à cette question, parce que l’alternative n’était pas brillante. Il n’arrivait pas encore à ouvrir ses yeux, mais il n’avait pas besoin de sa vision pour savoir qu’il avait mal et qu’il ne pouvait pas bouger. Pas besoin de voir, non plus, pour sentir l’horrible odeur de brûlé et de renfermé. Il s’était toujours imaginé que l’Indigo Tribe vivait dans le respect et la douceur, et ce même en sachant pertinemment ce qu’ils avaient été avant. Mais les anneaux… Les anneaux, ça vous change, non ? Le sien l’avait changé. Atrocitus n’était certainement pas aussi tendu sans son anneau. Alors, franchement, quoi de mieux que la compassion pure pour vous offrir une seconde chance ? Il s’était planté, de toute évidence. Et putain, il en payait le prix fort.

Il finit par ouvrir les yeux avec un grognement de douleur qu’il s’efforça de retenir – en vain. Le spectacle qu’il découvrit le laissa sans voix pendant de trop précieuses secondes. Ils étaient si nombreux autour de lui, et à l’air si… si barbares ? Et certainement pas d’humeur bienveillante. Erratique, Simon tourna la tête à gauche puis à droite dans l’espoir de retrouver ainsi son seul allié dans cet endroit de fou. Et le seul qui avait la moindre expérience avec les allumés violets.

« Palmer ? » risqua-t-il. Quand il n’entendit aucune réponse, il s’autorisa un peu plus de panique et un volume de voix plus élevé. « Ray ?! »

Rha, et cette odeur, ce mélange de brûlé et de terre mouillée et pourrie ! Simon essaya une nouvelle fois de se dégager avant de réaliser qu’il avait encore son anneau.

« Ah-ah ! Bande de débutants ! Vous ne me l’avez pas enlevé ?! Je vais vous montrer ce qu’est une Lantern, une vraie ! »

Il serra le poing en mobilisant toute sa volonté.

« Anneau, trouve-moi Ray Palmer en même temps. »

Sauf que… Rien ne se passa. Aucune réponse, aucune construction, pas même une petite étincelle. C’était… aussi terrible que ça pouvait être comme pensée, les défaillances avec l’anneau, c’était plus le domaine de Jessica que le sien. Ca ne lui était jamais arrivé. Il avait fait face à Guantanamo Bay avant même d’être un Green Lantern, alors la volonté, il en avait à revendre. Il fut tellement estomaqué du manque de réponse de son anneau qu’il ne vit pas tout de suite l’espèce d’oiseau géant s’approcher de lui. Malheureusement, quand il réalisa le nouveau danger, il était trop tard.

« Hey, KFC, où est Ray Palmer ? »

Colonel Fried Chicken abaissa son bâton et Simon oublia son inquiétude, sa surprise et tout le reste, parce qu’il ne reste plus assez de place en lui pour autre chose que la douleur terrible qui l’envahit brusquement. Pris dans le raz de marée, il fut trimballé d’un souvenir à l’autre, torturé par les images ainsi invoquées, les visages qui passèrent, tous aussi détaillés les uns que les autres, et tous attristés, déçus, chagrinés… à cause de lui.

C’était lui. A cause de lui. Sa faute.
C’était ce qu’il avait fait de sa volonté.
Tous ces pauvres gens… Sa sœur, Nazir, sa mère, tout le monde. Jessica… Tout le monde. Ils avaient tant souffert par sa faute !
Jessica. Jessica était morte. Il avait vu la douleur dans son regard, la peur. Elle devait avoir eu si mal !

Et lui, il était là, à hurler sa douleur, comme si ça y changeait quelque chose. Bon sang, ce qu’il donnerait pour tout arranger ! Pour éviter que quiconque d’autre ne souffre. Il comprenait… Il comprenait leur douleur et elle lui faisait mal et…

« ARRETEZ-CA ! ARRETEZ !! JE SUIS DESOLE, JE SUIS DESOLE ! »

Sa volonté… sa volonté avait blessé… NON, sa volonté l’avait sauvé. Elle l’avait sauvé lui et sa sœur. Puis Nazir. Il avait trouvé Jessica, il avait tout fait pour réparer ses erreurs et…
Mais la douleur… Toutes ces émotions, cette tristesse, cette peine…
Pas lui ! Pas sa faute ! Simon serra le poing et il sentit son anneau. Mais il sentit celui de Jessica aussi. Surtout.
Pas sa faute !
Il avait… Il était… Green Lantern !

Mais bon sang, cette douleur… Tout ça, par sa faute !


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 29 Mai 2019 - 9:22
Simon Baz souffre mille morts au contact du bâton Indigo.
Littéralement.

Le Green Lantern est plongé dans des souffrances inimaginables, en pleine évocation de ses souvenirs les plus terribles… les plus douloureux, les plus coupables.
Les plus terribles.
Il n’en peut plus, évidemment. Il supplie que cela cesse, que cela s’arrête enfin – il est prêt à tout pour y parvenir.

Et cela arrive, enfin.


« Nok. »

Kreaven parle de sa voix étrange, en prononçant ce mot mystérieux ; et il retire son bâton, enfin.

« Nok. Nok. Nok-nok. »

Il recule d’un pas, alors ; laissant Simon se remettre, autant que possible.
Mais il ne le pourra pas vraiment.
Le choc est passé – les souvenirs n’abondent plus dans son esprit, son âme n’est plus irriguée par une douleur terrible, et une culpabilité infinie ; mais les conséquences demeurent.
Il se souvient. Il se souvient de tout.
Et ressent toujours cette sensation de… vide. De malaise. De tristesse.
De n’être rien, et d’avoir causé un tort absolu.


« Nok. »

Kreaven se désintéresse de lui, et retourne dans le cercle ; mais Simon ne reste pas seul.
Un autre Indigo Lantern quitte ses camarades et s’avance, pour se poster devant lui.
Mais son identité va surprendre le Green Lantern.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Latest?cb=20100401030319
Black Hand.
Ennemi ancien de Hal Jordan, longtemps moqué… hélas revenu en meneur des Black Lanterns, abominable légion en opposition à la Vie elle-même. Ensuite châtié, et oublié au cœur de l’Indigo Tribe.
Et qui fait désormais face à Simon Baz.


« Nok. »

William Hand s’avance, et s’arrête devant Simon ; mais son attitude change, alors.
Une aura étrange l’entoure, et… un événement surprenant intervient. Son bâton ne brille plus. Son anneau ne brille plus.
Il parle, alors.


« Hughn. Tiens, un Lantern. »

Mais il parle normalement.
Loin de ce Nok devenu insupportable à force de répétition.


« L’In… l’Indigo Tribe m’a libéré, pour communiquer avec toi ; un privilège rare. »

Le Vilain grimace, et serre fortement sa main autour du bâton.
Il se crispe.


« Ils… veulent que nous discutions. Ils veulent comprendre la raison de ta venue ici. Ils veulent savoir s’ils peuvent te laisser partir, ou s’ils doivent t’intégrer, pour protéger leurs secrets. »

Black Hand plonge un regard sombre dans les yeux de Simon.

« Parle, petit Lantern.
Parle… et défends ton honneur, et ta vie. »


Même s’il ne le répétera pas ; même si William n’accomplira pas sa mission.
Même si le Vilain prend conscience de ce qu’il subit ici… et entend profiter de ce répit pour s’enfuir – et faire du mal à ce Green Lantern inconnu. Qui ne lui a rien fait, bien sûr ; mais qui arbore l’uniforme tant honni.
Il paiera pour cela ; tous les Lanterns paieront, pour ce qu’ils lui ont fait – et l’Univers paiera aussi. La Vie paiera pour les souffrances endurées, et William Hand entend utiliser cette chance inespérée pour assouvir sa pleine vengeance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 29 Mai 2019 - 22:01
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Le bâton s’écarta, mais le répit, lui, ne vint pas. L’esprit de Simon était embrumé par la douleur de ce qu’il venait de voir, et de ce qu’il savait maintenant intimement : à savoir qu’il avait causé bien du tort et qu’il n’aurait pas assez d’une vie pour redresser la balance. Mais il restait une partie de lui assez saine, assez réveillée pour qu’il se rende compte qu’il venait de se mettre à pleurer comme un idiot, comme un gamin vraiment, mais quoi qu’il y fasse, il ne parvenait pas à s’arrêter. Bon sang, il donnerait cher pour réparer ce qu’il avait brisé, pour arranger ce qu’il avait détruit et rassurer les gens qu’il avait blessés et il avait beau savoir, au fond de lui, que c’était le pouvoir du bâton et de la compassion pure qu’il pouvait générer qui l’avaient manipulé, ça n’allégeait que trop peu sa douleur.

Reprends-toi, s’affola une voix dans son esprit. Il ignorait comment il avait fait pour sauvegarder un bout de sa conscience loin de tout ce chaos à double tranchant, mais c’était une présente rassurante. C’étaient des pensées contrôlables et qui ne portaient pas le même poison que le reste des flashs de souvenirs qui continuaient de le hanter. Alors Simon s’y accrocha, aussi fort que possible. Il était là pour une raison très précise, pour une personne très précise, et il ne devait en aucun cas perdre de vue les enjeux de cette mission. Jamais.

Il leva les yeux juste au moment où Black Hand s’avançait, et le choc fut suffisamment puissant pour lui permettre de reprendre le dessus. Assez, en tout cas, pour qu’il arrête de pleurer. Il renifla, tira sur ses liens une nouvelle fois, par espoir, par… volonté, et fit face à son ennemi tandis que la conscience de ce dernier revenait dans son regard. Il passa du vide absolu, de ce truc Nokien au dédain et … et bien, au mal. Et Simon qui pensait que la situation ne pouvait pas être pire…

« Black Hand, c’est ça ? » parvint-il à dire. Sa voix était loin d’être aussi assurée et forte qu’il ne l’aurait voulu mais il ne cilla pas et fit comme si de rien n’était. Oh, s’il devait crever parmi ces pourritures, il le ferait la tête haute ! « Sympa de te croiser dans le coin. »

Il jeta un nouveau regard autour de lui, passant de l’énorme oiseau Lantern à tout un tas d’aliens. Tous des rejetés, tous d’anciens criminels. Le pouvoir de la compassion fonctionnait de toute évidence très différemment de celui de la volonté, mais les faits étaient là : ils n’agissaient qu’au nom de la compassion, et jusque-là, ça n’était pas très réussi.

« Si tu crois que je vais te dire quoi que ce soit, tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude, mec, » reprit-il. « Où est Ray Palmer ? Y avait un autre mec avec moi. Il est où ? »

Il tira sur ses liens, tenta de se dégager une nouvelle fois puis baissa les yeux vers son anneau, toujours désespérément silencieux et celui de Jess. Il ne pouvait pas abandonner. Physiquement, et dans le sens le plus littéral, il ne. Pouvait pas. Abandonner.

« Hey ! » cria-t-il en direction du reste de l’assemblée. Est-ce qu’ils pouvaient le comprendre ? Est-ce que leur anneau, batôn ou quoi que ce soit leur donnait à eux aussi le pouvoir de tout comprendre ? Il le verrait bien vite de toute façon. « Votre compassion, elle craint, les gars ! La torture ? Sérieux ? Je viens demander de l’aide, pour réparer des torts qui n’auraient pas dû être fait, et c’est comme ça que vous me recevez ? Vous avez fait quoi de Ray Palmer, uh ? Il vous croyait assez compatissants pour au moins nous entendre avant de nous attaquer ! »

Il tourna la tête vers Black Hand et le fusilla du regard.

« Hal Jordan sera ravi d’apprendre que c’est comme ça que tu vas passer tes vieux jours, tu peux me croire. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2019 - 15:12
Un silence de plomb répond aux répliques et appels de Simon Baz.
L'effet est terrible.

Les membres de l'Indigo Tribe ne bougent plus. Les membres de l'Indigo Tribe ne sautent plus. Les membres de l'Indigo Tribe ne bougent plus.
Ils s'arrêtent ; ils fixent le Green Lantern.
Avec animosité.


 « Ah. »

Black Hand prend une grande inspiration, et esquisse une grimace.

 « C'était... une connerie, ça. »

Grimace qui ne tarde pas à prendre la forme d'un rictus amusé ; et cruel.
Avant de se tourner vers les Indigo Lanterns, qui s'approchent lentement de Simon.


 « Ils vont te tuer, pour ça. »

 « Nok ! »

 « Ha. »

 « Nok ! Nok ! Nok-nok ! »

 « Ha ouais. »

Il se retourne vers le Green Lantern, et glousse.

 « Ils vont te tuer... après t'avoir torturé pour avoir ce qu'ils veulent. »

Le Vilain recule, alors que tout l'Indigo Tribe entoure soudain leur cible.

 « T'aurais pas dû dire ce nom, mec. »

William Hand semble ne pas réussir à arrêter de glousser, de se moquer.

 « T'aurais pas dû... dire le nom du traître qu'ils détestent tous. »

 « Nok ! »

La meneuse du groupe, Indigo-1, apparaît devant Simon ; il est entouré par toute la bande.
Elle plonge un regard terrible sur lui... et lève son bâton.


 « Nok ! »

 « Elle vient de te condamner à souffrir, p'tit gars. »

Un éclair mauvais glisse dans les yeux du Vilain.

 « Hal s'amusera p'têt que j'finisse ici... mais il pleurera longtemps son p'tit pote dont j'vais bouffer les os ! Ha ! »

 « Nok ! »

Les mots cruels de Black Hand sont les derniers qu'il prononce ; car son corps est soudain entouré d'une énergie violette, et il perd toute autonomie... toute vie intelligente.
Il redevient un Indigo Lantern.
Et Indigo-1 abat violemment son bâton sur Simon... tandis que les autres Indigo Lanterns font de même ; ils le tabassent. Ils le frappent. Ils le frappent tous – avec suffisamment de force, de vice et de méchanceté pour le tuer.
Ce qu'ils veulent.
Au nom d'un Héros qui semble ne pas être là... qui semble avoir disparu. Simon Baz est sur le point de mourir au nom de Ray Palmer, et le Micro-Héros n'a même pas la décence d'être ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2019 - 18:45
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Un éclair de peur traversa le corps de Simon quand les autres Indigo se mirent en mouvement, mais il le repoussa avec force. Pas maintenant. Vraiment, ce n’était pas le moment du tout. Il ne fit rien contre le gémissement qui passa la barrière de ses lèvres ceci dit, parce qu’il était trop occupé à regarder autour de lui avec frénésie tout en cherchant comment se sortir de ce merdier. Sans réponse de la part de Black Hand et sans autre indice, tout poussait à croire que Ray était mort, donc compter sur lui… Peut-être pas le meilleur choix, dans l’immédiat. Il s’inquièterait de trouver ce qui était arrivé au Doc une fois qu’il aurait sauvé sa propre peau. Ce qui n’était pas encore gagné, franchement.

« Va te faire foutre, » cracha-t-il en direction de Black Hand tandis que ce dernier se réjouissait de cette nouvelle tournure d’évènements.

Et il le pensait si fort qu’il ne put s’empêcher un rictus quand la lumière violette reprit son corps et sa conscience et que le terrible ennemi qui s’était tenu devant lui quelques instants plus tôt se retrouva happé par le dessein commun de l’Indigo Tribe. Il espéra vicieusement qu’il était conscient de ne plus avoir aucun contrôle avant de se concentrer sur bien plus urgent. A savoir, lui-même.

Courage, somma-t-il lui-même. Pas de panique.
L’Indigo Tribe continuait de se rapprocher et Black Hand n’était qu’à quelques centimètres.
Courage. Il baissa les yeux vers son anneau, mais son anneau ne répondit pas.
Courage, courage. La dernière chose qu’il vit avant que la pluie de coups ne s’abatte sur lui, ce fut le tracé précis de son tatouage. Courage. Il ferma les yeux, tenta désespérément de se recroqueviller sur lui-même et ce malgré les liens qui le bloquaient au sol. Il savait encaisser les coups, on l’avait autrefois forcé à apprendre, mais bon sang, s’il ne trouvait pas un moyen de se sortir de là très vite, Ray ne serait pas le seul à avoir disparu sur une planète exilée du reste du cosmos.

Courage.
Et cette fois, sa voix avait des intonations différentes. Plus douces, plus profondes.
Jessica.
… Jessica ?

Il laissa échapper un nouveau cri de douleur tandis qu’un bâton venait heurter violemment sa tempe. Il sentait le goût ferreux du sang dans sa bouche et son corps tremblait de douleur et d’impuissance. Il détestait ce sentiment plus que tout. Etre impuissant… Jamais. Plus. Jamais.

Courage.

Son corps se cambra en arrière et ses yeux s’illuminèrent de vert tandis que la grotte, les enfoirés de l’Indigo Tribe et leurs visages neutres tandis qu’ils le frappaient s’évaporèrent tout autour de lui. Il se retrouva plongé dans un univers fait d’émeraude, chaleureux et silencieux mais dans le bon sens. Il avait déjà eu quelques visions de ce genre, via ce mystérieux pouvoir qu’il avait réussi, d’une façon ou d’une autre, à débloquer avec son anneau, mais il n’était pas sûr que ça soit le moment parfait pour se perdre dans son propre esprit s’il voulait durer plus de quelques minutes dans la réalité.

« Simon. »

Simon se figea. Il tenta de se tourner, mais il était complètement figé sur place.

« Courage. »

Etait-ce possible … ? Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose à son tour, mais rien ne sortit et avant qu’il ne puisse tenter quoi que ce soit d’autre, la lumière disparut et il retrouva le sommet de la grotte. Mais plus personne ne le frappait.

Parce qu’il était entouré d’un bouclier sphérique qui l’enveloppait complètement.

« Qu’est-ce que… »

Il baissa les yeux vers ses mains toujours immobilisées, et son anneau brilla en réponse pour se manifester. Celui de Jess, sur son annuaire, lui donna l’impression de vibrer doucement. Son tatouage, lui, dégageait un halo d’émeraude familier.

Simon Baz était de retour dans la partie.

Il serra le poing avec un petit sourire et ses liens disparurent. Son bouclier était toujours là autour de lui, mais il ne faisait rien pour le maintenir… Parce qu’il ne semblait pas venir de son anneau à lui. Son cœur bondit dans sa poitrine et il fit volte-face pour en trouver l’origine. Seulement, il n’y avait rien autour de lui, rien d’autre que des membres de l’Indigo Tribe et leurs bâtons, prêts à passer à l’attaque. Le souvenir des coups qu’il venait de prendre redoubla d’intensité, et c’est à cet instant-là que le bouclier commença à vaciller.

« Non, » souffla-t-il.

Il serra le poing et prit son envol vers la voûte de la caverne. Le bouclier éclata et disparut finalement, le laissant seul. Seul contre tout un Corps.

Voilà qui était une mission digne de Simon Baz.

« Anneau. Scanne-moi les alentours. Trouve-moi une trace de Ray Palmer, » ordonna-t-il alors des filins de lumière émeraude s’organisaient tout autour de lui pour donner vie à des répliques plutôt fidèles de membres de son Corps. Hal, Guy, Kyle, John et même ce bon vieux Kilowogg. Et là, dans le fond, une silhouette plus fine, plus douce.

Courage, avait-il cru l’entendre dire.
Et courageux il serait.

« A bas Nok ! »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 31 Mai 2019 - 11:13
Simon Baz est passé à tabac par l’Indigo Tribe ; qui entend le frapper, le torturer, le briser… et le tuer.
Sans hésitation. Sans remords.
Sans attendre.

Mais alors que Black Hand a cessé de glousser, alors que son esprit a été déconnecté et que, à nouveau happé par l’énergie Indigo, il commence à frapper le Green Lantern… quelque chose.
Tout change, plutôt.

Simon ressent une communication – un appel ; un message.
Un doux mot, qui le bouleverse… et lui permet de reprendre le contrôle de l’anneau.
L’équilibre se trouble.

L’Indigo Tribe recule sur quelques mètres, après la création d’une bulle de protection ; qui ne dure pas, mais a joué son rôle. Simon Baz est désormais debout, doté de l’arme la plus puissante de l’Univers – et avec une bonne motivation à agir.
Avec une puissance intérieure nouvelle, qui l’anime et le sauve.


« Nok. »

Indigo-1 parle, dans son langage étrange et incompréhensible ; Simon ne comprend pas le mot. Mais le visage de la meneuse de l’Indigo Tribe suffit à faire passer le message.
Elle est en colère.
Et elle veut que Simon Baz paye pour tout cela… qu’importe le prix.


« Nok ! Nok ! Nok ! Nok ! »

Son ton est terrible, et elle se lance soudain vers le Green Lantern – avec toute l’Indigo Tribe derrière elle. Tous s’entourent d’une puissante énergie violette, et se préparent à abattre leurs bâtons et leurs énergies contre Simon ; mais ils ne le pourront pas.
Car Baz disparaît, avant qu’ils tentent quelque chose.


« N… Nok ? »

Indigo-1 a failli tomber, en frappant le vide où se trouvait avant Simon ; elle ne comprend pas.
Et elle déteste cela.


« Nok ! Nok-Nok ! »

Ses mots sonnent comme des ordres, et l’Indigo Tribe se disperse. Ses membres se divisent, filent dans l’étrange jungle… pour un but clair et simple.
Chercher Simon Baz. Le retrouver. Le châtier.
Et le ramener, pour être tué.

Mais… malgré leur détermination et leurs pouvoirs, l’Indigo Tribe ne le trouvera pas ; ils vont chercher, mais ils ne le trouveront pas.
Car Simon Baz ne s’est pas enfui – il est toujours là. Il est toujours là où il se trouvait.
Il est juste… beaucoup, beaucoup plus petit.


« Hey. »

Une voix résonne aux oreilles du Green Lantern, alors qu’il peut avoir une légitime sensation d’étouffement. Il est entouré de ce qu’il pense être des arbres, mais qui ne sont que des brins d’herbe. Il se trouve sur une terre aride, sèche, avec des crevasses et des cadavres de monstres géants ; des insectes à peine visibles, écrasés. Les mouvements de l’Indigo Tribe sont comme des ouragans, leurs bruits sont des explosions sonores.
Simon peut perdre pied ; mais une main s’accroche à son épaule, et le force à se tourner.


« C’est moi. Ça… ça va aller. »

Ray Palmer.
C’est Ray Palmer qui lui parle – à taille microscopique ; mais il ne va pas bien.
Son visage est blême. Ses mains tremblent. Ses paupières aussi.
Car il se tient le flanc droit, sanguinolent. Il souffre, et semble sur le point de s’écrouler – même s’il tient ; au moins encore un peu.


« J’ai… j’ai pris l’explosion directement, quand… quand c’est arrivé. J’ai… rapetissé par instinct ; j’viens de me réveiller. Ça… ça va, toi ? »

« Nok. »

L’abominable mot de l’Indigo Tribe résonne affreusement, quand Indigo-1 le prononce près d’eux ; mais ils sont tellement petits que ce son devient une douleur, pour eux.
Ils vont devoir partir, ils le savent tous deux. Mais Atom semble en mauvais état, et l’Indigo Tribe demeure à leur recherche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 3 Juin 2019 - 21:23
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Qu’ils viennent ! Qu’ils viennent et qu’ils essaient de le stopper ! Simon était prêt. Son tatouage luisait à pleins pouvoirs et il avait déjà tout un tas de constructions en tête qui feraient des miracles contre les fous furieux de la tribu Nok. Alors qu’ils viennent. Qu’ils essaient de l’empêcher d’atteindre son but. Le seul truc qui l’embêtait, c’était de ne pas savoir où était Ray, car s’il était de forme à affronter tous ces idiots, mieux valait ne pas faire durer le combat vue son infériorité numérique. Seulement partir sans Ray ? Il s’y refusait.

Heureusement pour lui, il n’eut même pas besoin de l’envisager. Non pas parce que l’anneau venait de retrouver la trace du Doc, mais parce que Ray en question venait de le retrouver, lui. Simon ne s’en rendit pas compte tout de suite ceci dit, parce qu’il fut bien trop pris par les vertiges et le choc pur de ce qui se dévoila à lui dans un premier temps. Son souffle se coupa et il laissa échapper un petit jappement plaintif tandis que son organisme tentait, tant bien que mal, de se mettre à jour avec le changement. A sa grande honte, il ne réalisa pas tout de suite ce qui s’était passé et ce malgré les crevasses devenues fossés dans le sol, ou les quelques traces de végétations transformées en bosquets menaçants au loin. Le lien était évident à faire, mais il ne put le faire correctement que quand Ray se montra enfin – et que tout lui revint à pleine vitesse.

« Palmer ! » s’écria-t-il. Oubliés les vertiges. Il attrapa le bras de Ray, les yeux écarquillés et le cœur battant à tout rompre. « Je l’ai entendue ! Je l’ai vue ! Ray, elle est là, elle sait ce qu’on essaie de faire ! J’étais sans défense, j’arrivais pas à utiliser l’anneau et ils me passaient à tabac… » Il eut un geste vague de la main, comme pour chasser ce qu’il était en train de dire, pour en faire une information qui méritait à peine d’être mentionnée à côté de ce qu’il comptait révéler. « … Et elle m’a parlé ! J’ai eu une vision bizarre, ça m’est déjà arrivé, mais c’est quand même bizarre, et bref, elle était là, et elle m’a protégé et… »

Il s’interrompit brusquement tandis que ses yeux réalisaient enfin ce qu’ils voyaient.

« Mec, t’as vraiment une sale tronche. »

Tout ce qu’il voyait. Donc la sale tronche en question, mais aussi les tremblements, la pâleur et, surtout, le sang qui filtrait en la main qu’il tenait pressée contre son abdomen.

« Merde, merde, merde. »

Il jeta un regard au-dessus de leurs têtes, vers les innombrables géants qui continuaient de hurler Nok dans ses oreilles. Ils étaient encore en terrain ennemi. Invisibles peut-être pour le moment, mais toujours en plein milieu du danger. Danger armé d’anneaux semblables au sien, de loin peut-être mais quand même – un anneau capable de retrouver n’importe quelle présence dans les alentours. Ray était blessé et c’était un tout autre truc à prendre en compte, un truc qui pourrait, comme tous les autres trucs, basculer et les mettre encore plus en danger.

« Faut qu’on sorte de là, Palmer, alors accroche-toi, okay ? On avisera en dehors de la grotte. Loin de ces tarés. »

Il joignit le geste à la parole – après tout, ils n’avaient pas toute la journée… nuit ? – et écarta la main que Ray tenait pressée contre son abdomen. Il pointa son anneau vers la plaie décidément plutôt inquiétante et une longue bande de gaze vint s’enrouler tout autour du torse de Ray. Il releva les yeux vers ce dernier.

« Fais-moi confiance, okay ? Charge-toi de … maintenir ce truc ou j’sais pas comment tu fais, et moi, je nous sors de là. »

Et quoi de mieux pour une envolée vers la liberté que… une Atomobile d’émeraude taille miniature ? L’engin se forma tout autour d’eux, pièce par pièce, bénéficiant de la mémoire mécanique de Simon, jusqu’à ce que, finalement… Ils prirent leur envol.

Direction… loin de ces foutus Noks.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 4 Juin 2019 - 10:56
Simon Baz réagit, quand Atom le rapetisse et agit ; il réagit beaucoup, avec plusieurs décisions, plusieurs réflexions, et une volonté de faire vite et bien.
Mais… trop vite, peut-être.


« Attends. »

La voix de Ray est faible, mais sèche ; déterminée.
Il se trouve dans une Atomobile d’émeraude, construite avec l’énergie de l’anneau de Simon. Un chef d’œuvre, une beauté.
Mais qui n’intéresse en rien le Micro-Héros, maintenant.


« On… ne peut pas partir. Pas avant de savoir… pour la White Lantern. »

Une évidence.
Même si lui aussi a une folle envie d’échapper à l’Indigo Tribe.


« Mais… Simon. »

Il se tourne vers le Green Lantern, et pose une main lourde sur son épaule.

« De… quoi as-tu parlé ? »

Sa voix est trouble, troublée.
Son regard aussi, alors que son esprit tente de faire le tri entre ses pensées – entre la douleur, heureusement apaisée par les soins de Simon ; les impératifs de leur visite ; et surtout les bribes de révélations données par son acolyte.
Qui le troublent.
Qui excitent son imagination… et ses espoirs.


« Elle… ? C’est qui… elle ? »

Il le sait ; il le sait déjà, bien sûr.
Mais il ne veut pas y croire.
Il n’ose pas y croire, surtout.


« Est-ce que… est-ce qu’elle a fait quelque chose ? Est-ce qu’elle a dit quelque chose ? »

Ray est persuadé depuis le début que Jessica Cruz n’est pas morte ; il le sait. Ce n’est pas une croyance, ce n’est pas un espoir – c’est le fruit de ses relevés, et une détermination farouche s’est forgée dessus.
Il sait qu’elle n’est pas morte.
Mais… il ne sait pas dans quel état elle est ; comment elle peut être, encore. Il craint d’ailleurs le pire, même s’il n’ose pas l’avouer.


« Comment… c’était ? »

Et là… là, Simon lui dit qu’il l’a entendue ; qu’elle l’a aidé.
Cela change tout.
Cela… valide leur démarche. Cela réchauffe son cœur. Cela l’excite. Cela l’inspire.
Cela lui donne la force de continuer, tout simplement.


« On… on doit se dépêcher. »

Palmer prend une grande inspiration ; tente de se calmer. Tente de ne pas s’enflammer.
Il n’y arrive pas vraiment.
Mais il essaye… et reprend les commandes de l’Atomobile, similaires à celles de son propre vaisseau ; c’est déjà ça.


« Je… je reviens sur ce que je disais ; l’Indigo Tribe, ils… ils ne nous aideront pas. »

L’Atomobile d’émeraude flotte autour des Indigo Lanterns, qui les cherchent dans la jungle étrange ; ils ne les trouvent pas, eux qui sont à petite taille.
Mais cela pourrait ne pas durer.


« Ils… m’en veulent. Pour… pour les avoir abandonnés. Ils ne nous aideront pas. »

Alors qu’ils le pourraient ; parce que Ray Palmer a échoué, avec eux.
Une fois de plus.
Une fois de trop, le craint-il.
Même s’il serre les dents, en se rappelant les discours de Jessica lors de ses moments de mal-être, et crispe ses muscles ; il reprend une longue inspiration. Il se reprend.


« On peut… on peut tenter quelque chose. Deux choses. »

Le scientifique cherche quelque chose dans sa ceinture, et révèle une petite boule métallique ; qu’il envoie à l’extérieur de l’Atomobile émeraude.
La boule flotte alors, et rôde dans la jungle, jusqu’à y disparaître.


« Une sonde ; au cas où l’Indigo Tribe chercherait la White Lantern. Ça peut aider. »

Il grogne, en ressentant une pique de douleur, puis se tourne vers Simon.

« On… on peut tenter ton idée, aussi. Ça… ça sera sûrement pas pire qu’ici. »

Atom esquisse un léger sourire ; il est timide.
Il a peur.
Il a peur qu’ils échouent – par sa faute. Parce qu’ils n’arriveraient pas à trouver la White Lantern… par sa faute.
Mais il prend sur lui. Mais il serre les dents. Mais il va de l’avant.
Mais il suit les indications de Simon, et redonne une taille normale à l’Atomobile émeraude dès qu’ils quittent la planète ; pour aller ailleurs. Pour tenter autre chose.
Pour trouver une solution.
Pour la ramener… enfin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 5 Juin 2019 - 18:41
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Ray essayait de se contrôler, Simon le voyait bien, mais il n’était pas aussi fort pour ça que pour tout le reste. Surtout pas quand il s’agissait de Jessica, en fait. Et Simon pouvait comprendre, peut-être mieux que quiconque d’autre dans tout l’univers. Un univers très grand en fait et vaste, mais qui ne lui paraissait pas si solitaire, là tout de suite, malgré les Nok-iens de l’enfer qui leur couraient toujours après. Parce que Ray le regardait comme si Simon détenait les réponses à toutes ces questions, et cette fébrilité là… Simon la comprenait. Ca faisait du bien, en fait, de comprendre et d’être compris. De vivre dans ce manque et ce deuil avec autre chose que du je suis sincèrement désolé, toutes mes condoléances, elle est partie, elle ne voudrait pas que tu vives dans le passé, bla bla bla. Face à ça, et après ce qu’il venait de vivre, Simon fut pris d’une idée folle.

Ils y arriveraient.
Il y avait cru avant, parce qu’il en avait eu besoin, mais là… là, il le savait.
Ils. Y. Arriveraient.

« Elle m’a sauvé la vie, » expliqua-t-il finalement. Ray attendait désespérément sa réponse, et ça n’aurait pas été juste de le faire attendre. Et Simon était trop excité à l’idée de partager ce qu’il venait de se passer pour faire monter le suspense de toute façon. « Je sais pas ce qu’ils m’ont fait, mais j’arrivais pas à utiliser mon anneau, et puis j’ai eu cette vision et … je l’ai entendue me parler. Elle m’a juste appelé par mon nom, puis elle a dit… » Il désigna son tatouage d’un signe de la main. « Ca veut dire courage en arabe. C’est ce qu’elle a dit. Courage. »

Il leva les yeux vers Ray et le dévisagea un instant. Tout ce vert autour d’eux se reflétait de la façon la plus étrange sur eux et si il était habitué au halo et au teint de peau olive, c’était une chose de voir Ray baigner dans toute cette lumière. Même avec tout l’émeraude autour d’eux, il avait l’air palot. Plus que d’habitude, en tout cas. Avec une grimace, Simon se rappela de sa blessure. Il le guida vers un des sièges de leur petite Atomobile et pointa son anneau vers son abdomen pour le scanner, tout en continuant de lui parler.

« Et quand j’ai rouvert les yeux, y avait un bouclier autour de moi. Mais ça venait pas de mon anneau, mec. Ca venait du sien. »

Il leva sa main vers Ray et lui montra l’anneau de Jessica qu’il portait toujours, et qui aurait dû être vidé, depuis le temps. Hors, maintenant plus que jamais, il était persuadé qu’il restait la clé de toute cette affaire.

« Alors j’sais pas… tu crois qu’une partie d’elle a pu s’y réfugier ? » Il fit se dissoudre le bandage autour du torse de Ray et enclencha un traitement un peu plus adapté. Malheureusement, il n’était pas le Docteur Carter d’Urgences, mais il faisait ce qu’il pouvait. « ‘Fin, j’sais pas, j’y connais pas grand-chose à ces anneaux au final. Point de vue mécanique, je veux dire. Mais je sais… Je sais que Jess adorait aller dans le sien. Grâce à toi, et tout. Peut-être que… Peut-être qu’elle … Tu sais, avant de… elle avait peur, alors peut-être que… peut-être qu’elle s’y est cachée. »

Il leva un regard un peu penaud vers Ray. Avec l’anneau en main, il pouvait tout faire. La preuve, il était en train de soigner un homme dans l’espace, à des milliers d’années-lumière de la Terre. Mais la science, tout ça, ça n’avait jamais été son truc. Ca, ca avait toujours été Ray.

Il s’écarta finalement, une fois son boulot d’infirmier improvisé terminé et se redressa.

« Tout ce que je sais, c’est qu’elle était là. Et si elle était là, ça veut dire que tout ce qu’on nous a dit, c’était faux. On peut le faire. On doit le faire. »

Il jeta un nouveau regard vers son anneau avant de baisser le bras et de jeter un regard en dehors des parois vertes de l’Atomobile. La planète de la Tribu était comme cette dernière : peu accueillante, menaçante et probablement mortelle. L’idée avait été très bonne, mais Ray avait très probablement raison. Personne ne les aiderait. Pas directement, en tout cas, et Atom avait eu la même idée, car il laissa s’échapper une merveille de technologie – probablement – qui se chargerait de surveiller les Indigo à leur place. Ca pourrait prendre des jours. Des semaines. Ils n’avaient pas le luxe d’attendre. Jessica était encore là, mais pour combien de temps… ?

« Direction Hellhole alors. » L’Atomobile se mit en mouvement et quitta l’atmosphère de la planète à toute vitesse. Simon n’avait jamais été aussi heureux de quitter une planète. « Par contre, vieux, j’vais être obligé d’y aller en civil. Aucun Green Lantern ne tient bien longtemps là-bas. »

A moins d’être le pauvre malheureux natif de Garnet – l’autre nom de Hellhole – et maintenant membre du Corps. C’était une planète régie par le manque de loi et le refus total de toute autorité. Une sorte de base de pirate dans la galaxie. Ce serait vraiment cool si ça n’était pas aussi dangereux. Heureusement, Simon avait un contact là-bas. Scrapps ne l’accueillerait probablement pas à bras ouverts, mais ça resterait bien plus chaleureux que de se faire prendre là-bas et d’être jugé inadéquat pour l’endroit.

Il jeta un regard à Ray tandis que l’Atomobile filait à travers les étoiles et la bonne galaxie, poussée par son anneau. Mieux valait le prévenir de ce qu’il verrait au bout du chemin.

« C’est un monde dangereux, » commença-t-il en prenant place sur le fauteuil en face de celui de Ray. « Peu importe ce que tu y verras, évite de jouer les héros, ils n’aiment pas trop ça. Il n’y a aucun gouvernement, aucun loi, nada. Jess et moi, on a rencontré une alien du nom de Scrapps, y a quelques mois. C’était une chasseuse de prime à l’époque, mais elle s’est forgée une nouvelle carrière dans le trafic et la vente illégale d’artefacts aliens. Avec un peu de chance, elle a entendu dire quelque chose. Si elle ne sait rien, alors je vois pas qui d’autre le pourrait. Par contre… Il nous faudra beaucoup de chance pour qu’elle coopère. »

Il esquissa un sourire avant de jeter un regard par la fenêtre, et vers la planète aux allures industrielles qui se rapprochait sous leurs pieds.

« On y est. Franchement, ça peut pas être pire que tes anciens potes. » Il reporta son regard sur Ray tandis que son costume laissait peu à peu place à une tenue de civil. « D’ailleurs, faudra que tu me racontes ça un jour, si ça t’dit. Je suis curieux maintenant. »

Etait-il en train de proposer une conversation un point intimiste à Ray Palmer ? Sans déc. Risquer sa vie dans l’espace pour essayer de ressusciter une personne importante, ça noue vraiment des liens.

Du jamais vu.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 7 Juin 2019 - 11:52
« Ah. »

Un sourire timide glisse sur le visage d’Atom, qui se détourne de Simon Baz après ses ultimes mots.

« Ouais. »

Il appuie sur quelques commandes de l’Atomobile émeraude, qui quitte Nok, la planète de l’Indigo Tribe. Le véhicule échappe donc aux poursuites des Indigo Lanterns, et ne tarde pas à reprendre sa taille normale dès qu’ils rentrent dans l’Espace autour de ce monde si étrange.

« C’est… pas compliqué, en fait. »

Le scientifique valide les coordonnées, et lance l’équivalent réelle de la vitesse-lumière ; l’Atomobile file, alors.
Il reprend, avec une voix monotone… et sourde. Presque mécanique.


« J’ai été Indigo Lantern durant l’attaque de Nekron sur Terre ; comme beaucoup de Héros terriens, j’ai perdu mon anneau quand la crise est passée.
Après… après, j’ai fait de mauvais choix. J’ai travaillé pour Amanda Waller quand elle était Présidente des Etats-Unis, et… j’ai voulu gérer une crise à Gotham ; une bombe, du Joker. Que j’ai voulu arrêter, en plongeant dessus – et en rapetissant, pour aller dans le Microvers.
J’ai réussi ; mais je suis mort.
Enfin… je suis mort quelques instants. Avant que l’Indigo Tribe ne me récupère – ne me ramène à la vie, grâce aux liens gardés avec eux ; je suis redevenu Indigo Lantern. Avec moins d’émotions, et plus de brutalité. Indigo Tribe, quoi.
J’ai fini par m’en libérer… repousser tout ça. Je les ai rejetés, alors qu’ils m’ont ressuscité ; je les ai trahis. Voilà pourquoi ils m’en veulent. Same old, same old. »


Il ne va pas bien.
Moins par rapport à ces souvenirs douloureux – que du fait du discours de Simon.
Qu’il a entendu. Qu’il a écouté.
Sans rien dire. Sans bouger. Sans réagir… physiquement, du moins.
Car, intérieurement, son cœur et son âme étaient en fusion.

Jessica est vivante ; il le savait, il l’a toujours su, mais il en a maintenant confirmation.
Jessica est vivante – leur lutte a du sens, et sa motivation redouble, alors.
Jessica est vivante, oui ; car elle a parlé à Simon… qui était en danger. Elle a parlé à Simon, pour l’aider et le pousser à agir. Elle a parlé à Simon.
Mais elle ne lui a pas parlé, à lui.

Oh, bien sûr, Ray sait qu’il y a des raisons pour cela – Jessica connaît Simon depuis plus longtemps, et ils partagent un lien ; de Green Lanterns. Et il y a l’anneau, bien sûr.
Il comprend. La partie objective de lui comprend.
Mais… elle ne domine pas, là.

Jessica est vivante et a parlé à Simon parce qu’il était en danger.
Et elle ne lui a pas parlé.
Alors qu’il était blessé. Alors qu’il souffrait. Alors que les Indigo Lanterns voulaient sa mort. Alors qu’il était en danger.

Jessica est vivante – et ne lui a pas parlé.
Ça fait mal.
Trop, pour qu’il en parle ; trop, pour qu’il accepte même d’envisager l’idée d’en parler.


« Hellhole, donc. »

Sa voix demeure lente, fatiguée.
Il fixe devant lui – devant eux ; vers ce monde qui vient d’apparaître, après un déplacement rapide dans l’Atomobile émeraude.
Palmer veut meubler. Il veut parler d’autre chose ; faire autre chose. Penser à autre chose.
Il a réagi avant, bien sûr. Souri, glissé quelques mots, été impressionné par les révélations de Jessica ; il les valide, il les mesure à hauteur de ce qu’elles sont.
Mais ça fait mal.
Trop pour qu’il se paye le luxe de se concentrer dessus.


« Accroche-toi. »

Il appuie sur plusieurs boutons – et l’Atomobile rapetisse, encore.
Au moment où ils pénètrent l’atmosphère…

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Future-city-night-skyscrapers-lights-sci-fiction_1440x900
… et découvrent le cœur de cette planète.
Qui le fait grimacer.


« Bordel. »

Le véhicule a la taille d’une mouche, mais il est sûr que, même à taille normale, l’effet serait impressionnant ; et repoussant.

« Quel monde… j’comprends tes doutes et réticences, Simon. Est-ce que… est-ce que tu sais comment te déguiser, pour ne pas te faire repérer ? Je suppose que mon costume doit disparaître aussi ? »

Le scientifique soupire, et place l’Atomobile minuscule dans une zone qu’il juge plus sûre ; enfin, moins dangereuse, surtout.
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Images?q=tbn:ANd9GcQyb8TnMpJ0JCzonuoBCBYfI32f0zzBLL5C1bh_el4Stlq3fu6w
Une rue un peu déconnectée du reste.
Mais complètement sale, dangereuse et dégoûtante ; horrible.


« Et… tu sais où trouver ce contact ? »

Il se lève, et retire son masque en s’avançant vers la sortie de l’Atomobile.

« Scrapps ? Elle aussi aime les glands ? Elle doit bien s’amuser ici, vu la tête des locaux… »

Une référence à un film d’animation célèbre, et une plaisanterie ; pas très fine, mais… c’est déjà ça.
Il essaye ; Atom essaye de faire une blague, malgré la violence de ses sentiments. C’est déjà ça.


« On redeviendra grands en sortant ; mais ça attirera l’attention. Quel est le plan ? »

Ray a l’habitude de commander et de mener ; il ne le fait pas, là.
Il laisse Simon faire.
Déjà, parce qu’il est compétent et dans son domaine. Ensuite… parce que Palmer n’en a pas l’âme ; ni l’envie.
Jessica est vivante, et ils ont raison de continuer ; elle est vivante.
Mais elle ne lui a pas parlé.
Et ça le mine, bien plus qu’il ne l’aurait pensé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 9 Juin 2019 - 22:10
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Simon n’était pas Jessica.

Quand il la voyait lutter contre des peurs qu’il ne comprenait pas, contre l’idée même de sortir pour aller déguster des pancake avec lui, il en était bien content. Il ne se pensait pas supérieur en tant que Lantern non plus, juste… différent. Jessica avait une approche organique de ses constructions, lui, était plus mécanique, plus dans les détails. Ils étaient différents, mais leur partenariat fonctionnait – parce qu’elle était elle, et lui restait Simon. Alors quand il réalisa que Ray n’était pas dans son assiette – si tant est qu’on pouvait être dans son assiette après avoir perdu la femme qu’on aime – il ne sut pas tout de suite quoi faire. Il n’était pas Jessica. Il n’était pas fait pour comprendre les états d’âme de Ray. Ce dernier souffrait, il le voyait bien mais pourquoi ? Pourquoi n’avait-il pas plus réagi quand Simon lui avait raconté ce qui s’était passé dans la cave des Indigo ? Jessica était vivante ! Elle était là, quelque part ! Alors pourquoi… pourquoi ?

Simon n’était pas Jessica. Et il n’avait pas à comprendre. Ils étaient collègues, de simples partenaires dans leur douleur et leur mission, plus importante que tout. Il n’avait pas à comprendre, ni même à chercher. Tant pis. Il était encore sous l’adrénaline de ses retrouvailles avec Jessica, et il ne laisserait rien le ramener à la dure réalité. Ils étaient sur le bon chemin, il en était persuadé, alors il ne voyait pas où pouvait être le problème.

Son regard se baissa de lui-même vers l’anneau normalement vidé de Jessica toujours à son doigt, et il eut la pulsion soudaine de le retirer et le donner à Ray. Il faillit le faire, même, mais la voix de ce dernier alors qu’ils entraient dans l’atmosphère de Hellhole en version miniaturisée le coupa dans son élan. Un peu surpris, un peu perdu aussi quant à cette envie brusque qu’il sentait comme … étrangère à lui-même, il releva la tête vers Ray tout en refermant son poing et écartant l’anneau du centre de l’attention.

« Hein ? » Il cligna des yeux deux trois fois et reporta son regard sur la ville qui se rapprochait. « Ah. Oui, euh… t’inquiète, je gère. J’vais y aller en civil, mais j’aurais toujours l’anneau en cas de besoin. Je me disais que tu pourrais garder ton costume, mais t’as probablement raison, mieux vaut éviter d’avoir l’air un peu trop officiel. T’as moyen de te changer ? »

Il se leva tandis que le véhicule se posait dans une ruelle, et se rapprocha de la vitre pour jeter un regard dehors. Hellhole était déjà un lieu peu recommandable grandeur nature, alors voir la ville en étant si petit… C’était cauchemardesque. L’endroit portait vraiment bien son nom.

« La bonne nouvelle, c’est que je vois où on est. La dernière fois, Scrapps – d’ailleurs pas mal la référence, mec ! – bossait d’un garage à quelques rues d’ici. J’pense pas qu’elle ait bougé. La seule chose qui m’inquiète c’est qu’elle ne soit pas là … » Il grommela la dernière phrase, plus pour lui-même que pour Ray.

Il jeta un regard en arrière vers ce dernier et fut frappé, une fois de plus, par l’air blessé, absent du scientifique. Il voulait tellement ne pas le remarquer, mais sa souffrance était là, évidente en plein milieu de sa figure. Il n’était pas Jess, lui. Il passait son chemin. Ce genre de trucs… Les sentiments, les émotions, tout ça, c’était franchement pas dans ses compétences. Jusqu’à très récemment, en plus, il avait décidé qu’il ne pardonnerait jamais à Ray – et maintenant, il se retrouvait coude à coude à bosser avec lui. Il pouvait faire avec un tel changement, mais aller plus loin que ça, virer dans le pathos, c’était peut-être trop lui demander. Merde, hein.

Merde.

« J’vais faire bouger ce gros tas d’ordures là pour qu’il soit devant nous. On sortira ni vu ni connu. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il releva la tête, prêt à sortir pour de bon, quand son regard tomba sur le bout de la rue. Il esquissa une grimace. Il voyait où ils étaient, oui, mais il n’était pas venu assez souvent à Hellhole pour connaître les recoins et autres raccourcis – par conséquent, ils devraient prendre les allées principales. S’il doutait qu’on le reconnaisse en civil, il n’était pas non plus prêt à parier sa vie et celle de Ray dessus.

Il se retourna vers ce dernier avec un soupir.

« Attends, t’sais quoi… je vais me camoufler en alien et toi, tu vas faire comme si j’étais ton prisonnier. Scrapps est chasseuse de prime avant tout, après tout. On n’a qu’à faire comme si tu allais me livrer à elle. »

Il baissa les yeux vers son anneau et son corps prit immédiatement l’apparence d’un alien avec quatre bras et une peau bleuté. Avatar, mais en moche.

Après que Ray se soit lui aussi occupé de son apparence, ils sortirent ensemble de l’Atomobile. Simon avait trouvé une vieille chaîne dans les ordures et elle était maintenant enroulée autour de lui, histoire de jouer son rôle jusqu’au bout. C’est ainsi qu’ils se mirent en route.

Hellhole était un monde chaotique, mais le chaos a parfois du bon, tout du moins, c’est ce que Simon réalisa très vite. S’il s’était pointé tout de vert vêtu et clamant venir faire obéir les lois des Gardiens, il n’aurait pas tenu plus de dix minutes. Mais maintenant, en tant que prisonnier, il se rendait compte que le bordel ambiant était plutôt bénéfique. Il n’était pas le seul prisonnier dans la rue, et Ray n’était pas le seul chasseur de primes (bien que faux, mais ça… personne n’avait besoin de le savoir.) Ils se fondaient dans la masse sale et puante de Hellhole, dans les injures et les innombrables langues criées ci et là. Personne ne faisait attention à eux car ils étaient juste un petit bout de ce chaos ambiant. Loin de lui l’idée de se détendre prématurément, mais Simon apprécia le change. Le garage de Scrapps n’était plus qu’à quelques pas et y arriver sans soucis était déjà une grosse victoire. Peut-être que la chance leur sourirait enfin !

Il dirigea très discrètement Ray sur la dernière ligne droite, peu désireux d’attirer l’attention en faisant un prisonnier un peu trop zélé. Ils étaient arrivés sans encombre jusque-là et il préférait finir les derniers mètres sur le même ton.

Bien entendu, il n’avait pas vu la silhouette encapuchonnée qui les suivait de loin. Un être mystérieux parmi tant d’autres dans ce chaos qui leur avait tant servi, mais qui, peut-être plus tôt qu’il ne le pensait, se retournerait contre eux.

Simon se débarrassa des chaînes dès qu’ils entrèrent dans le garage, et ce après avoir vérifié que les passants ne pouvaient plus les voir.

« Scrapps ? » lança-t-il, un peu hésitant.

Au son de sa voix, de nombreux déclics s’enclenchèrent autour d’eux et avant qu’ils ne puissent esquisser le moindre geste, une bonne dizaine de bras mécaniques, tous plus grossiers les uns que les autres, se braquèrent sur eux… tous armés. Il reconnaissait bien là Scrapps et ses affinités avec les technologies qu’elle volait, mais il fallait dire qu’il appréciait un peu plus sa débrouillardise quand cette dernière ne donnait pas un si grand nombre de canons de tailles différentes braqués sur lui.

« Hey oh, doucement-là ! » s’écria-t-il en levant les mais en l’air, les yeux écarquillés. « C’est moi, Simon ! »

La maîtresse des lieux s’avança finalement dans la lumière avant de s’arrêter, entre deux bras mécaniques. Une main sur ses hanches et l’autre jouant nonchalamment avec une arme de poing, elle riva sur ses deux invités un regard neutre.

« Je sais que c’est toi, idiot, je t’ai reconnu. Maintenant, t’as cinq secondes pour me convaincre de ne pas révéler ton identité à tout Hellhole, Lantern. »

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Scrapp10


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 11 Juin 2019 - 11:08
Un silence de plomb s’installe après l’accueil brutal et les menaces sèches de Scrapps.
Simon Baz a eu raison de modifier son apparence, afin de simplifier la circulation au cœur de Hellhole ; comme il a eu une bonne idée, de déplacer un obstacle pour justifier la sortie des deux Héros de la minuscule Atomobile.
Atom a acquiescé à plusieurs reprises aux propositions du Green Lantern, maugréant intérieurement contre sa propre incompétence ; il aurait dû y penser. Il aurait dû le faire.
Il aurait dû être meilleur, tout simplement.

Le duo improvisé a alors évolué au cœur de Hellhole, discrètement. Simon a adopté une allure terrible, Ray a changé d’allure aisément – en modifiant les molécules de son apparence, via leurs masses ; un talent méconnu, mais utile.
Adieu le costume d’Atom, bonjour la combinaison d’aventurier qu’il a un temps portée ; un design idéal de chasseur de primes.
Même si cela fait mal de l’adopter, car il l’a beaucoup portée avec Jessica… qui n’est pas là ; qui n’est pas encore de retour. Qui est vivante – et qui parle à Simon.
Ce qui replonge le scientifique dans des ténèbres ; qui apprécient peu l’accueil de Scrapps.


« Et t’avais deux secondes pour bien nous parler. »

Sa réplique est froide et sèche.
Comme son regard, brutal et terrible.


« Trop tard. »

Si Scrapps maintenait son attention sur Simon, qu’elle jugeait légitimement plus dangereux que son acolyte, elle se rend rapidement compte de son erreur.
Car Palmer franchit le pas qui le séparait de la mercenaire, et s’empare de son bras ; pour le tourner, le maltraiter violemment, avant de la plonger vers le sol. Et poser son poing libre sur sa nuque.
Son poing libre qui dispose d’un boîtier bien utile, et surtout disposant de capacités offensives.


« Les Green Lanterns sont, de base, pacifiques et ne tuent pas.
Je ne suis pas un Green Lantern. »


Il intensifie sa prise, et a conscience de surprendre autant Scrapps que Simon ; moins par la violence de son acte, que par son efficacité.
Il sait que les gens le sous-estiment ; ils passent outre.
Cela lui permet de mettre en pratique les heures d’entraînement passées auprès de Batman ou de Wildcat. Et d’agir comme il le veut.
Comme il le doit, pour réussir.


« Et je ne suis pas patient. »

Il la lâche, finalement ; et recule d’un pas.
Mais maintient sa main crispée, et prête à se relever pour menacer Scrapps.
Ou pire.


« Simon veut des informations. Je suis là pour qu’il les obtienne. »

Atom plisse les yeux – il ne plaisante pas.
Même s’il a conscience que le Green Lantern sera surpris ou peut-être même énervé par son attitude, il ne la regrette pas ; ils ont déjà perdu du temps, ils doivent avancer. L’Indigo Tribe a été un échec par sa faute, hors de question que leur visite à Hellhole ne leur donne aucune information pour retrouver la White Lantern.
Ils ramèneront Jessica ; quel qu’en soit le prix.

Et ce prix sera élevé, hélas.
Car si le duo improbable tente d’obtenir des éléments auprès de Scrapps, avec une méthode agressive après le sursaut de Ray Palmer… leur présence a été relevée, sur Hellhole.
Par quelqu’un. Par quelqu’un qui en veut aux Lanterns, et notamment à ceux de la Terre ; même à Atom, aussi.

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom 3079721-jediah_caul_02
Jediah Caul.
Qui s’est remis difficilement de leur précédente rencontre – et a rapidement identifié Simon Baz et Atom. Ça le crispe. Ça l’énerve.
Ça le pousse à envisager de mauvaises choses… et notamment de se venger d’eux, en les signalant aux autorités criminelles de Hellhole !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 12 Juin 2019 - 14:47
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

Le visage de Scrapps heurta le sol avec un bruit sourd et elle laissa échapper un grognement de douleur et de colère qui tenait plus de la mise en garde d’un tigre qu’autre chose. Au moment même où elle se retrouva à terre, surplombée par Ray, tous les bras mécaniques qui, jusque-là étaient restés braqués sur Simon, se tournèrent vers Ray.

« Hey, oh oh ! » s’exclama Simon en levant les mains devant lui. Putain, c’était quoi ça ?! Il avait dit à Ray combien cet endroit était dangereux ! Et Scrapps n’était franchement pas le genre de nana qu’on attaquait de front surtout quand on venait lui demander un service ! « On se calme, on se calme ! »

Scrapps lui jeta un regard noir juste au moment où Ray s’écarta, juste à peine, pour la laisser se redresser. La chasseuse de primes s’assit sur le sol et frotta sa nuque, les yeux mi-clos tandis que ses armes restaient en constant mouvement pour suivre ceux de Ray. Si elle passait à l’attaque, il n’aurait d’autre choix que d’utiliser son anneau, parce que si ce cher Ray Palmer semblait être capable de gérer le combat à mains nues, ils restaient sur le territoire de Scrapps. Elle était assez paranoïaque et acharnée pour avoir chargé l’endroit de multitudes de système de défense. La seconde pire chose après se retourner contre Scrapps à l’intérieur même de l’antre de la bête, c’était de se dévoiler en tant que Lantern sur Hellhole. Il fallait croire que c’était son jour de chance, parce qu’il était bien parti pour faire les deux, en l’espace de quelques minutes !

« Putain, Ray, » enchaîna-t-il dans un souffle. « Tu me fais quoi là ? Tu crois sincèrement qu’elle va nous aider maintenant que tu l’as menacée ? »

Ah, ça, il était agacé. Furieux même. Il ignorait ce qui tournait dans la tête du scientifique, mais dans l’immédiat, il s’en foutait. Ils avaient tous les deux autant envie d’arriver à leurs fins, mais ça ne voulait pas dire que Ray pouvait s’amuser à tout mettre en péril comme il le voulait. Ceci dit, il restait une équipe – une équipe branlante de toute évidence, certes, mais une équipe. Alors Simon vint se mettre à ses côtés, face à Scrapps qui se relevait en se massant toujours la nuque.

« Et ben, t’as de sacrés réflexes, toi, » dit-elle en levant les yeux vers Ray. A la grande surprise de Simon, l’ombre d’un sourire passa sur ses lèvres avant qu’elle ne reporte son attention sur lui. « Fallait me le dire que tout tes amis n’étaient pas comme toi, je serais restée plus longtemps sur Terre. »

Simon jeta un regard en coin surpris vers Ray, mais hey, c’était un retournement de situation plus que bienvenu. Si ça pouvait lui éviter de devenir tout vert et de se faire repérer… Enfin, la prochaine fois, un peu plus de communication ne serait pas de trop !

« On me paye pour mes informations en général, humain, » reprit Scrapps. Elle leva la main et tous ses bras mécaniques se replièrent et rentrèrent dans le sol. Son regard, lui, ne quitta pas Ray une seconde. « Tu me demandes ce que tu veux, et je fixe le prix, c’est aussi simple que ça. »

« Qu’est-ce que tu dirais d’un oubli de ma part, mmh ? Je pourrais… j’sais pas, oublier de prévenir les Gardiens et le Système de Vega que t’es ici, » répliqua Simon.

La chasseuse de primes haussa les épaules. Elle était une terroriste, au sein du système de Vega. S’ils mettaient la main sur elle, elle ne ferait pas de vieux os. Mais la menace était certainement moins effrayante pour quelqu’un qui s’était déjà échappé autant de fois que Scrapps. Son intérêt était piqué, ceci dit, et il le voyait bien.

« Qu’est-ce que vous cherchez ? »

Simon jeta un regard en coin à Ray avant de franchir le pas. Ca passe ou ca casse, non ?

« La Whit— »

« SIMON ! »

Il se retourna avec un sursaut tandis qu’une silhouette encapuchonnée se précipitait dans le garage. Le mystère ne perdura pas, ceci dit, car la jeune femme abaissa sa capuche et se révéla ainsi sans une once d’hésitation.

Spoiler:
 

« Liseth ?! »

Liseth Vok se tenait en personne devant eux, essoufflée par sa course, et bien loin de sa planète, surtout. Et des vêtements qui venaient de sa classe sociale et du succès qu’elle avait chez elle. Jessica et Simon l’avaient rencontrée pour la première fois des mois plus tôt tandis qu’ils avaient déplacé une civilisation entière sur Ungara, la planète natale d’Abin Sur, pour les protéger de la destruction de leur monde. Liseth avait pris part à un mouvement xénophobe et nationaliste malgré elle, mais… bref c’était une longue histoire, et la seule conclusion qui importait, c’était que c’était bien Liseth elle-même, et non pas la Chimère qu’elle était devenue lors de leurs anciens combats, qui se tenait devant eux.

« Qu’est-ce que… »

« Liseth ? » intervint Scrapps, tout air supérieur et malicieux envolé de son visage. « Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Simon passa de l’une à l’autre, bouche bée. Depuis quand elles se connaissaient, ces deux-là ?!

« Quelqu’un a prévenu les mercenaires, » indiqua Liseth. « Ils savent que les terriens sont là. »

Scrapps étouffa un juron dans sa langue natale avant d’hésiter un bref instant et de faire signe à Ray et Simon.

« Il faut partir, venez. »

« Attendez… quoi ?! »

Simon se tourna vers Liseth qui était en train d’activer tous les mécanismes de fermeture du garage, puis vers Scrapps, confus. Les bras métalliques ressortirent d’un seul et même mouvement, mais ils se braquèrent sur l’entrée du garage miteux.

Scrapps laissa échapper un soupir agacé.

« Vous êtes à la recherche de la White Lantern, » dit-elle. « Vous n’êtes pas les seuls. Maintenant, si vous ne voulez pas vous faire étriper, suivez-moi et je vous dirais tout ce que nous savons. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1354
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Wally West ; Peter Cannon/Thunderbolt.
Situation : Abandonne le costume, le titre et la vocation d'Atom. Redevient aventurier scientifique.
Localisations : Ivy Town.
Team Atom
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 13 Juin 2019 - 13:40
Ça se passe plutôt bien, finalement.
Alors que Scrapps voulait maîtriser la situation et jouer les gros bras, Ray Palmer a montré que les siens avaient une taille supérieure ; pour ne pas parler d’autre chose.
Et si Simon Baz a été surpris, tétanisé, inquiet et surtout furieux de l’initiative de son acolyte, il est finalement stupéfait par… la réaction de la chasseuse de primes. Qui semble accueillir avec une forme de plaisir la réaction d’Atom.

Celui-ci reste silencieux, ensuite ; il en a assez dit et fait, il laisse le Green Lantern prendre la suite et entamer le dialogue avec Scrapps.
Il la connaît, après tout. A lui de poursuivre, et surtout d’expliquer la raison de leur venue ici – le scientifique se contente de jouer les gros bras. Un rôle qu’il pratique très peu, mais qu’il connaît très bien. L’on ne peut avoir Hawkman comme meilleur ami et ne pas apprendre quelques trucs pour bien paraître en société.

Cependant, alors que Simon calme sa colère, même si Ray sait qu’ils devront discuter après de tout cela, un événement intervient qui change tout.
Une nouvelle venue ; Liseth, apparemment.
Palmer laisse Simon la gérer, et se place en retrait. Activant déjà son boîtier de défense, au cas où ; et prêt à utiliser ses pouvoirs, aussi, même s’il préfère les passer sous silence pour l’instant.

L’information est donnée ; l’alerte est lancée.
Il faut fuir.
Liseth en sait beaucoup, et veut aider – Scrapps elle-même semble consciente de ce qu’ils recherchent, et confirme ce qu’ils craignaient ; d’autres cherchent la White Lantern.
Et elle propose de donner ce qu’elle sait… même si Atom s’en méfie.


« Soit. »

L’évacuation commence, mais Ray pose sa main sur l’épaule de Scrapps ; plus doucement qu’auparavant.

« Merci de nous aider. »

Sa voix est froide. Son visage n’exprime aucune émotion.

« Mais… »

Ses paupières se plissent, alors qu’il laisse volontairement un petit silence avant de reprendre.

« … je sais que toute peine mérite salaire ; toute information a un prix. »

Un sourire ironique glisse sur son visage.

« Et je ne crois pas aux cadeaux ; pas sur Hellhole. »

Il la lâche, finalement, et recule d’un pas.

« Vous donnerez votre prix ; je paierai. »

Le vouvoiement revient, la politesse aussi ; mais elle n’est que feinte.
Ray la menace, ainsi. Il lui impose de recréer une relation commerciale entre eux… afin que le code d’honneur des chasseurs de primes s’applique ; il est court et faible, évidemment. Mais la règle principale demeure de ne pas trahir son employeur.
Sous peine d’être mis au ban de sa propre communauté ; ce qui n’est jamais une bonne idée.


« Allons-y. »

Le scientifique suit Scrapps, qui prend finalement la tête et montre une sortie discrète au petit groupe. Plusieurs bruits se font entendre à l’avant du garage – la cavalerie est là, et elle vient pour eux.
Le petit groupe sort… et tombe sur une surprise ; l’Atomobile.
L’Atomobile a repris une taille normale, et se trouve juste devant eux, à disposition.


« C’est à moi. »

La porte s’ouvre, et Palmer lance un regard lourd de sous-entendus à Simon ; hors de question de se laisser faire. Hors de question de se laisser avoir.
Ils sont en mission ; mission sacrée.
Ils réussiront, quel qu’en soit le prix !

Même si Jediah Caul va vouloir s’opposer à eux.
Même si l’autre Lantern fixe, de loin, les mercenaires pénétrer dans le garage… et commence à tourner autour de l’immeuble, pour retrouver ses cibles ; pour les avoir.
Pour se venger, enfin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 20/11/2017
Messages : 262
DC : Wonder Woman ; Red Hood ; Starfire
Situation : A été tuée par Lyssa Drak. Simon Baz court après les miracles pour la ramener.
Localisations : Secteur 2814
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 14 Juin 2019 - 18:36
Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom Simon11



Grab an end, pull hard and make a wish

« Qu’est-ce que tu fais ici ?! » s’exclama Simon en se précipitant vers Liseth.

Non pas qu’il n’était pas heureux de voir qu’elle allait bien et qu’elle pensait de nouveau par elle-même, mais c’est toujours bizarre de retomber sur une ex en plein milieu d’une planète anarchique tandis qu’on est en pleine quête et que tout est une question de vie ou de mort, non ? Non ?

« Je t’expliquerai, » répliqua Liseth, avec urgence. « Mais Simon… Je sais pour Jessica. »

Voilà qui finit de l’achever. Si bien, en fait, qu’il ne fit même pas attention à l’échange entre Ray et Scrapps – alors qu’il s’était juré, moins de quelques minutes plus tôt qu’il garderait son partenaire à l’œil. Le scientifique avait le sang plus chaud que prévu, et ça pouvait servir après tout, mais pas ici, surtout pas à Hellhole, là où tout le monde a le sang bouillant. La mention du prénom de Jessica dans la bouche de Liseth, alors que cette dernière était censée vivre sur une planète à des années-lumière de la Terre sans aucun canal de communication direct avec eux – tout ça avait suffi à lui clouer le bec. Trouver la White Lantern était déjà une sacré mission en elle-même, mais tout ce qui venait de se passer portait à croire que leur petite quête était sur le point de se compliquer encore plus. Et ça ne lui plaisait pas. Il s’en foutait, de tout le reste. Il voulait juste ramener Jessica.

Scrapps baissa les yeux vers la main que Ray avait autour de son bras. Si son geste était moins violent que celui qu’il avait eu à son égard un peu plus tôt, elle n’en appréciait toujours pas l’insulte. L’urgence de la situation l’empêchait de répondre comme elle le voulait, mais elle ne se priva pas pour écarter son bras et river un regard tranchant vers l’humain. Si la situation avait été toute autre, il aurait mené cet échange avec brio – ce qui était surprenant, de la part d’un Terrien. En voilà un qui pourrait peut-être survivre plus de quelques jours sur Hellhole. Mais ce n’était pas une situation normale, contrairement à ce qu’elle avait pu croire quand Liseth était venue la trouver, deux semaines plus tôt, en déblatérant sur les foutus Green Lantern de la Terre et sur le sort de l’univers.

Depuis, elle avait eu toutes les preuves qui lui avaient alors manquées.

« Je me fais toujours payer, » répliqua-t-elle, d’un ton cinglant. « Et mon prix, ce sera la survie de l’univers. »

« Hey, vite ! » les interpella Simon, tandis que des bruits de tôles et de métal leur venaient de l’avant du garage, signe que leurs ennemis avait pénétré dans le garage de Scrapps. Très rapidement, des tirs résonnèrent tout autour d’eux. Le système de défense de la chasseuse de primes s’avérait plutôt utile, finalement.

Ils débouchèrent rapidement sur l’arrière du garage, une petite cour qui semblait servir de déchetterie galactique. L’Atomobile était plus luisante que jamais au milieu de toutes ces ordures.

« Prenez Liseth avec vous, » leur dit Scrapps, en défiant Ray du regard. « Elle vous expliquera tout. Moi, je vais essayer de les retenir. »

« Attends… non ! » protesta Liseth, mais un seul regard de la part de Scrapps la remit à sa place.

Décidément… Simon aurait tout vu.
Et ça ne faisait que rajouter nombres de questions à la pile, déjà imposante, d’interrogations qu’il avait.

« De quoi vous parliez, tous les deux ? » demanda-t-il.

Scrapps jeta un regard vers Ray tout en sortant une de ses armes à feu.

« Je fixais mon prix. »

Elle fite volte-face et retourna à l’intérieur du garage. Il ne fallut que quelques secondes pour qu’une nouvelle salve de tirs ne se fasse entendre. Liseth grogna quelque chose dans sa langue natale, et vu son ton, ça ne pouvait être que des insultes. Voilà un langage qui était universel. Simon se retourna vers Ray, complètement perdu. Ils ne maîtrisaient plus la situation et il l’avait impression, fondée ou pas, qu’il n’y était pas étranger. Ils étaient censés travailler en équipe non ? Et bien, ce n’était pas brillant pour le moment !

« Qu’est-ce qu’elle t’a dit ? »

« Simon, il faut partir, » intervint Liseth, mais il la fit taire d’un geste de la main, le regard toujours rivé sur Ray.

« C’est quoi ce bordel, Ray ? »

Liseth s’inséra entre eux en grognant. Son regard passa de Ray à Simon, et ainsi de suite.

« On sait que vous cherchez la White Lantern, parce qu’il y a tout un tas de gens qui semble s’y intéresser, depuis quelques temps. Vous n’êtes pas les seuls à avoir eu l’idée de venir demander à Scrapps. Mais il n’y a pas que des chasseurs dehors, il y a aussi des… des… » Elle eut un frisson involontaire, et quand elle reprit la parole, ce fut sur un ton beaucoup plus bas, comme si elle avait peur de le dire à voix haute. « Des morts… Il y a des morts qui cherchent la batterie blanche. Des… Black Lanterns. »

Simon détourna enfin son regard de Ray pour baisser les yeux, surpris, vers la jeune extraterrestre entre eux.

Et c’est à ce moment que la première explosion retentit.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Grab an end, pull hard and make a wish ; Atom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Test: Premier make-up
» [Perrault, Gilles ] Le pull-over rouge
» Un pull pour homme
» les make up made in Shana
» Mon premier make-up sur Mina (dollfie dream)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-