Changer le monde [Sandman]

Invité

MessagePosté le: Lun 3 Juin 2019 - 11:08
New York, New York.
La Grosse Pomme. La ville la plus puissante, la plus connue au monde ; même si cet étrange Univers dispose de sérieuses concurrentes avec Gotham City, Metropolis ou Star City.
New York n’est, sincèrement, plus aussi extraordinaire qu’avant – mais elle garde sa popularité, son aura, son ampleur. Et elle ne possède pas véritablement de Héros implanté ici… ce qui implique qu’il n’y a pas véritablement de Vilain, ici.
Ce qui intéresse grandement les multinationales, qui préfèrent baser leurs sièges ici plutôt que dans des cités plus imprévisibles.

Cela justifie que de nombreux événements économiques soient organisés à New York.
Notamment la nuit.
Notamment aujourd’hui.


Changer le monde [Sandman] 71ju1gA0A5L._SY679_

Notamment dans l’un des nombreux et immenses buildings de la ville.
Où une soirée mêlant petits fours, célébrités, annonces de nouveaux projets, discussions économiques, évolutions diplomatiques, et autres débats sur l’avancée du monde et des intérêts de chacun.

Tout le beau monde est réuni, bien sûr.
Le champagne coule à flots. Les mets sont délicieux. Les discussions sont intelligentes. Les tenues sont magnifiques.
Tout est beau. Tout est grand. Tout est fort. Tout est luxueux.
Rien n’a de sens, ici, mais ceux qui peuvent se permettre de se retrouver en ces lieux n’en ont cure ; ils profitent, et c’est tout.


Changer le monde [Sandman] High-society-parties

Cela fait déjà deux heures que la soirée a commencé, et la majorité des invités ont déjà oublié pourquoi ils sont ici… qui les a invités, et pour quelle raison.
Mais pas tous.
Certaines personnes, plus intelligentes, plus réservées, réfléchissent à l’étrange invitation reçue par une nouvelle mais puissante entreprise ; Cannon Enterprises. Qui vient d’arriver sur le marché, mais a déjà réalisé de nombreux et intéressants investissements, avec un sens des affaires et de la Bourse qui surprennent et intriguent.

Son président directeur-général, Peter Cannon, a invité tout ce que le pays compte de chefs d’entreprises et de gens puissants, et leur offre le faste, le luxe et le plaisir des bons plats et bonnes boissons ; mais il apparaît peu.
Plutôt, peu de gens parviennent à l’arrêter alors qu’il erre au cœur de la foule… avant de s’arrêter.


« Monsieur Dodds. »

Avant de trouver une cible à son gré.

« Enchanté ; Peter Cannon. Merci de votre venue. »

Wesley Dodds, étonnant homme d’affaires à l’histoire riche, découvre son interlocuteur, au cœur de cette masse humaine de privilégiés.
Changer le monde [Sandman] Adrian_veidt__earth_27__commission_by_phil_cho_dd1lado-pre.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MTIyNCIsInBhdGgiOiJcL2ZcLzgzNTllZmQ5LWZhOTctNDkxOS04ZjAyLTM3MTJlNzBhMGVlYlwvZGQxbGFkby03ZGJlZDFiNS1hZGI2LTQ3OWYtOTNkZS0yMGRmZGIyYjYyMDcuanBnIiwid2lkdGgiOiI8PTc5MiJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19
Peter Cannon.
Que Wesley connaît sous un autre nom – et Peter le sait ; cela justifie son petit sourire ironique, quand il tend la main pour une poignée virile et franche.


« Merci de participer au changement si nécessaire de ce monde. »

Sa voix est douce, presque mielleuse ; mais son regard bleu est d’une dureté terrible, brutale.
L’échange commence. Il s’annonce surprenant, et terrible.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 486
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 3 Juin 2019 - 13:54
L'ironie du sort avait voulue que Wesley Dodds ne soit pas venu pour mener quelconque enquête ce soir là mais pour réellement faire affaire. Après son retour à la vie et sa récupération d’une portion de son patrimoine l’argent avait beaucoup dormi. Il n’avait plus d’actions dans l’industrie chimique mais les possessions immobilières restaient nombreuses, beaucoup d’immeubles de Manhattan étaient les siens et certains qui avaient été situés dans des quartiers autrefois pauvre avaient vu leur valeur décupler.

L’immobilier de New York était un meilleur placement que celui de Gateway par exemple, il suffisait de voir que la ville de la côte ouest avait subie en deux ans une attaque du dieu Arès et du serpent de Midgard pour pour comprendre que l’immobilier de nos jours n’était plus aussi sûr. D’ailleurs nombre d’assureurs qui ne manquaient jamais de bon sens quand il s'agissait de ne pas payer quelques choses avaient rajoutés à leurs exclusions de garantie “ Ne sont pas pris en charge les dommages causés par des attaques de nature divine, extraterrestre et démoniaques”. Bref l’immobilier n’avait plus trop la côte dans certaines villes maudites et avec sa relative tranquillité New York faisait figure de sanctuaire. Mais Wesley sentait qu’il devait se séparer d’une partie de son patrimoine immobilier si rentable soit il, qu’il devait se diversifier et ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Il était venu à la soirée et déambulait entre les invités quand l’organisateur de l’événement croisa son regard et lui adressa la parole. Peter Cannon, “un ami à nous “ comme l’auraient dit des mafieux d’un affranchi, sauf que dans le cas présent cela voulait dire qu’il était du coté des costumés. Des bons costumés, cela va sans dire. Mais voilà longtemps qu’il n’avait pas fait parler de lui, aussi Wesley lui tendit il la main en souriant, un regard entendu au coin de l’ oeil. Les héros de l’ombre n’avaient bien souvent pas besoin d’en faire plus pour communiquer.


Changer le monde [Sandman] Rco00611

“Enchanté Monsieur Cannon, voilà longtemps qu’on ne vous a pas vu.”

" On" c'était la JSA. "Vu" sous entendait en costume. L’un des deux hommes été né dans l’Himalaya et l’autre y était mort, c’était une des rares choses que Sandman savait sur Thunderbolt. Sa disparition des radars laissait penser qu’il avait pu ranger son costume, peut être voulait il œuvrer à monde meilleur d’une autre manière? Peter le remerciait de participer au changement du monde.

“Je le rêverais toujours meilleurs.”


Il lâchait ensuite sa main puis réajustait ses lunettes, prêt à écouter le PDG. Sincèrement intéressé par ce qu’il pourrait proposer car un esprit brillant pouvait beaucoup pour cette planète...tant qu’il ne tournait pas comme Lex Luthor.


Changer le monde [Sandman] Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Juin 2019 - 14:31
« Certes. »

Les paupières de Peter Cannon se rétrécissent, après la poignée de main et l’échange d’amabilités ; qui révèlent déjà certains éléments sur son interlocuteur.

« Rêver est un don des dieux. Cela permet à l’Humanité d’envisager un monde meilleur, de sortir les troubles et hantises de chacun, tout en fantasmant un autre quotidien ; rêver est fondamental.
Autant que la mise en pratique de changements nécessaires. »


L’élégant hôte de la soirée se détourne soudain, et alpague un serveur à proximité.
Il s’empare d’une coupe, puis d’une deuxième qu’il présente à Wesley.


« Un peu de rafraîchissement ? »

Le champagne est du meilleur cru, parmi les plus chers ; mais à la différence de nombreux nouveaux riches, Peter Cannon n’a pas demandé aux serveurs de laisser traîner les bouteilles, pour que les invités les voient.
Il ne cherche pas les louanges ou à impressionner.
Il cherche des alliés pour changer et sauver le monde.


« Mais… oui, Monsieur Dodds. Ma présence a été longtemps suspendue, dans le pan occidental de ce monde. »

Il boit une gorgée de sa coupe, et refige son attention sur le vieil homme ; avec un sourire puissant.

« Ma participation aux activités Héroïques n’a été qu’un désastre, Monsieur Dodds. J’ai eu besoin de me recentrer sur mon âme… la base de mon esprit ; mon statut de Vajra. »

Il s’avance, et rend la discussion soudain plus intime.
Ses yeux ne quittent jamais le visage de Wesley.


« J’ai été Thunderbolt, le Héros… mais je suis avant tout le Vajra, protecteur de mon monastère et de ce monde. Un titre héréditaire, dont je n’ai pas été digne pendant trop longtemps. »

Peter hausse les épaules, puis boit encore ; termine sa coupe, qu’il dépose sur le plateau d’un serveur.

« Huit années m’ont été nécessaires pour comprendre comment moduler mon intervention dans le monde occidental, Monsieur Dodds ; pas plus, pas moins.
Cette réflexion est heureusement terminée. Il est temps de passer à l’application. »


A peine a-t-il terminé que les lumières s’abaissent, soudain. L’ambiance devient plus tamisée, plus intime.
Un écran s’illumine, soudain, en face de la foule ; qui se fait silencieuse.
Un son puissant s’échappe de l’écran.


« PETER CANNON !
Chef d’entreprise ! Novateur ! Héraut de la modernité ! Exploreur du Futur ! Protecteur de l’Humanité !
Economiste ! Homme d’affaires ! Meneur ! Leader ! Sauveur !
Héros ! »


Plusieurs images se succèdent durant ce discours, avec des représentations de l’hôte de la soirée dans ses meilleures postures.
Mais cela ne préfigure en rien la suite.


« PETER CANNON !
Peter Cannon dédie sa vie et son oeuvre à l’Humanité ! Peter Cannon n’est pas un magnat économique et financier de première importance !
Peter Cannon est plus !
PETER CANNON !
PETER CANNON… THUNDERBOLT ! »


L’image se module, et révèle alors autre chose.
Un logo, d’abord.

Changer le monde [Sandman] Peter-Cannon-Thunderbolt-logo-600x257
Puis le costume du Héros Thunderbolt.
Rapidement suivi par un mouvement… par ce masque, qui est enlevé par le Héros.

Changer le monde [Sandman] STL105440?type=1
Et révèle bien le visage de Peter Cannon.

« PETER CANNON !
Le Héros Thunderbolt ! Il est de retour ! Il met son entreprise au service de l’Humanité ! Il protège les faibles et leur argent !
PETER CANNON ! THUNDERBOLT !
Nouvelle idole américaine !
PETER CANNON ! THUNDERBOLT !
En comics ! En film ! En jouets ! »


D’autres images se succèdent.
Des comics, d’abord, à l’effigie du Héros.

Changer le monde [Sandman] 2572737-petercannon01_a
Des films, ensuite.
Changer le monde [Sandman] Latest?cb=20090109150841
Et même des jouets pour enfants.
Changer le monde [Sandman] Thumb_90988-2-5962703161055
Un plan marketing impressionnant.
Qui se diffuse même par de nombreux éléments offerts par les troupes de Peter Cannon, qui distribuent des exemplaires de tous ces produits aux invités… qui se précipitent dessus, en masse !


« Cacher son identité, c’est tellement XXe siècle, Monsieur Dodds. »

Peter Cannon a reculé, durant toute la présentation, et se tourne vers Wesley.
Avec un immense sourire carnassier sur le visage.


« Le XXIe siècle est celui de tous les défis ; les vieilles habitudes n’ont plus cours.
Le monde va changer avec l’économie, pas avec des collants. Autant agir pour le changer au mieux – et au plus vite, surtout. »


L’homme récupère une autre coupe, et la tend vers Wesley ; pour un tschin, bien sûr.

« N’est-ce pas ? »

La question est un test.
Les invités, déjà du côté de leur hôte avec une soirée aussi agréable, se jettent sur les produits gratuits, et vont ainsi assurer leurs diffusions par le buzz ; tout est prévu, et s’exécute intelligemment. Mécaniquement. Efficacement.
Terriblement.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 486
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 4 Juin 2019 - 13:58
Peter avait engagé la conversation en lui proposant un verre de champagne, verre que Wesley refusa poliment. Il ne buvait que rarement et la dernière fois il fut épargné par l’infection du Joker. Il s'agissait pourtant d’une réception organisée par Bruce Wayne, n’y avait il pas là de quoi accepter sans crainte le verre qui était offert? Il croisa les bras en écoutant Cannon lui parler de son statut de Vajra avec un verre d’alcool à la main, s’il se voyait protecteur du monde ce n’était apparemment pas un ascète. il disait avoir longuement réfléchi à quel devait être sa place et avoir désormais compris. Ne se doutant pas de ce que cela pouvait signifier Wesley s’en réjouissait et un sourire apparaissait sur son visage.

“Qu’elle excellente nouvelle. Ce doit être une forme de renaissance pour vous.”

Puis les lumières s’éteignirent et un film de présentation fut diffusé. Quelque chose de punchy et accrocheur, dynamique et...diablement commercial. Une ode à l’individu qui lui faisait face qui n’était pas sans mettre Dodds mal à l’aise. De Booster Gold il n’avait pas que la coiffure apparemment et le film tout à sa gloire présentât tout un merchandising à la gloire d’un seul homme. Organisé par cet homme, et c’était çà le plus dérangeant peut être. Car si dans les années 40 il était arrivé à Wesley tomber avec Dian sur des comics parlant de Sandman et ses aventures c’était bien indépendant de sa volonté et souvent fantaisiste. Mais là...il organisait lui même ce culte. Et cela Dodds n’aimait pas non. Cannon repris à son attention en disant que cacher son identité était de l’ancien temps.


“Je ne suis d’accord qu'avec une partie de ce que vous dites. Mon identité j’ai tout fait pour la cacher, j’ai même quitté un temps la Société de Justice pour la préserver lorsque le gouvernement à voulu nous forcer à la révéler. Mais c’est un fait, je suis revenu dans ce siècle où je suis désormais comme vous, connu. Je trouve cela regrettable car plus que nous à protéger...il y a souvent des proches à qui il faut penser. Des gens qui peuvent être attaqués pour nous atteindre. Ce masque nous le mettons pour eux plus encore que pour nous.”

Ils avaient deux mentalités opposées mais désormais Wesley voulait en savoir plus. Beaucoup plus, sur comment il voulait changer le monde.


“Quand a changer le monde sans costumes...ce la m"intéresse évidement et je voudrais en découvrir plus.”


Il attrapa finalement une flûte de champagne pour en boire un peu. Car il n’était plus Wesley Dodds, il était Sandman maintenant. Et le mystery men enquêtait sur les intentions réelles de Peter Cannon comme il l'avait déjà fait parfois. Dans une réceptions mondaines du tout New York.






Changer le monde [Sandman] Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Juin 2019 - 15:11
Wesley Dodds refuse le champagne, d’abord, et se tient en réserve ; mais cela ne dure pas.
Et cela plaît fondamentalement à Peter Cannon, qui avait espéré une telle réaction. L’on pourrait même dire qu’il l’a anticipée, bien que cela soit quelque peu arrogante.


« L’Humanité entière porte un masque. »

Auparavant, l’hôte de la soirée aurait terminé sa phrase par un “Monsieur Dodds” ; mais il a compris qu’il ne s’adresse plus à lui.
L’homme en face de lui est Sandman, maintenant. Le Héros. Le vétéran. L’expérimenté.
Le guerrier.
Une toute autre discussion s’enclenche, et Peter Cannon maintient son sourire carnassier, en laissant son regard glisser sur la flûte de champagne tenue par son interlocuteur ; à la bonne heure.


« Ce masque est utile pour se cacher… pour que chacun se cache des autres, pour que chacun se protège du regard d’autrui, pour que chacun puisse échapper à ses responsabilités. Les gens, dans leur globalité, mettent un masque pour aller de l’avant, pour prendre sur eux, pour jeter un mouchoir gêné sur leurs hontes et leurs troubles ; mais surtout pour ne pas regarder ce qu’il se passe ailleurs. »

Ses doigts maintiennent la coupe, encore pleine, qu’il a récupérée ; la deuxième.
Mais la poigne s’intensifie.
Au point que ses phalanges commencent à blanchir. Signe d’une grande tension, en lui.


« L’Humanité utilise un masque constamment. Ceux des Héros ou des Vilains ne sont qu’une illustration d’un phénomène global… et qui nous mène au chaos. »

Peter pousse un profond soupir, et amène le verre à sa bouche ; il boit la majorité du champagne qui s’y trouve.
Avant de reposer la flûte quasiment vide sur une table, à proximité.


« Les masques sont une illusion ; les règles aussi. »

Il prend une grande inspiration, et fige un regard glacial sur Wesley.
A proximité, plusieurs invités voudraient échanger, féliciter, discuter avec leur hôte. Mais plusieurs agents de sécurité se sont placés discrètement autour d’eux, pour éviter toute gêne dans la discussion.
Mais, aussi, pour gêner une éventuelle volonté de Sandman d’en partir.


« Les Héros essayent de le changer depuis bientôt cent ans… pour quel résultat ?
J’admire et je respecte votre action. Je sais que nous vous devons beaucoup ; mais ce monde n’est pas meilleur depuis que la Justice Society of America s’est lancée. Beaucoup pourraient même dire que la situation a empiré, moins par la surprésence de Vilains que par l’instabilité constante et croissante des Nations. »


Son visage demeure fermé, alors qu’il liste sur ses doigts ses arguments.

« Surpopulation. Famine. Migrations incontrôlables. Guerres. Répressions étatiques. Révolutions. Guerres civiles. Despotisme. Totalitarisme. Retour du nationalisme, et même du régionalisme. Violences policières. Violences citoyennes.
Réchauffement climatique. Anéantissement des ressources. Disparitions de la faune et de la flore. Instabilités politiques constantes. Incompatibilités d’humeur. Absences de dialogues. Absences de compréhension.
L’Humanité ne se comprend plus, ne s’écoute plus ; l’Humanité se précipite dans le vide, et amène le monde avec elle. »


Peter referme sèchement son poing.

« Cela ne peut durer. »

Sa voix se fait plus sèche, directe.

« Les Héros soignent des symptômes, en laissant les maladies évoluer ; cela ne peut durer.
J’entends modifier cela. J’entends orienter l’Humanité vers la seule voie qui permette à ce groupe de population d’évoluer sereinement ; sans anéantir le monde qui lui a été donné, et qu’elle anéantit avec délectation et folie.
Cela ne peut durer.
L’Humanité correspond à une troupe d’enfants, qui hurlent et se débattent en vain ; cela ne peut durer. Il est temps que cela cesse. Il est temps que l’Humanité grandisse.
Il est temps que quelqu’un la fasse grandir. »


Peter Cannon prend une grande inspiration, et esquisse un sourire conquérant.

« J’entends m’en occuper.
Utiliser la fortune que je me constitue, mon aura et mon talent pour cela ; l’Humanité va évoluer. Son Vajra l’entend ainsi. »


Il en a dit beaucoup ; peut-être trop.
Mais il ne le regrette pas.
Peter Cannon entend montrer sa puissance, aujourd’hui, et exprimer sa nouvelle position ; ça implique de la casse – et ça permettra de voir la réaction d’un Héros d’importance.
Cela va lui donner des éléments sur la suite, sur les réactions des autres. Sur la façon de les gérer, aussi.
De les évacuer, surtout, avant la réalisation du plan.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 486
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 5 Juin 2019 - 22:48
Peter Cannon fit un véritable discours aux accents aussi volontaristes que désenchantés. A plusieurs moments Wesley lui fit signe par de léger mouvements de tête de continuer à parler mais il y avait fort à parier qu’il n’aurait pas interrompu d’oraliser ses réflexions. Le regard parfois glacial Peter Cannon dévoila des pensées en ne cherchant pas à...masquer, a quel point les héros avaient déçus. A quel point l’humanité était fichue sans l’impulsion de sa personne. A quel point il se présentait ici et maintenant, dans une posture mégalomaniaque et inquiétante. Tantôt crispé et froid, tantôt conquérant il ne pouvait ignorer à quel point il pourrait briser ce qu’il restait de confiance chez son interlocuteur. Il avait fini de parler visiblement fier de ses propos, le centenaire qui faisait trente ans de par ses traits et la quasi absence de rides finissait son verre de champagne pour le poser sur le plateau d’un serveur s’approchant de lui. Il tourna ensuite son regard vers Peter avec un visage apaisé.

“C’est donc bien une forme de renaissance que vous avez eu. Je vous comprend Peter.

Car j’ai eu la même.

Quand je suis revenu à la vie il y a bientôt deux ans, au cimetière Valhalla de Metropolis. Sans comprendre comment, si ce n’était que les forces du mal étaient liées à cela. Et surtout sans comprendre pourquoi.

Alors j’ai découvert comment le monde avait évolué en vingt ans. Ces calamités qui nous guettent étaient pour certaines vieilles comme l’humanité, d’autres explosèrent à mon visage comme autant de bombes lâchés sur des pays dont tout le monde se fiche éperdument.

J’ai vu le repli sur soit, j’ai vu l'égoïsme, décuplés comme jamais. Des millions de gens affrontant les plus grands défis de leur vie seuls, persuadés par des logiques mercantiles que c’est par la compétition qu’ils atteindront leur plein potentiel alors que l’être humain a autant si ce n’est plus besoin d’altruisme pour vivre en harmonie, que de lutte. On nous montre en modèle des médiocres vite oubliés, ceux qui n'arrivent pas à s'adapter crèvent dans la rue. J’ai regretté d’être parmi vous. Vraiment. Je le regrette toujours, même si je le cache à mes camarades pour qu’ils me rejettent pas.

La plupart de ceux qui ont comptés dans ma vie sont morts, il n’y plus que dans mes rêves que je peux parler avec eux. Mais ils ne sont pas réels. Et chaque jour je me demande si ceux qui m’entourent encore, qui furent mes camarades, le sont bien eux aussi. Ou alors ne serait-ce pas eux qui rêvent, et moi qui suit éveillé désormais?

Maintenant que je vous entend parler j’ai enfin un espoir de changer ce monde. Un monde que je n’aurais jamais voulu connaitre. Je trinque à vous, Peter.”


Il prenait une nouvelle coupe de champagne pour la tendre et trinquer avec lui avec un regard bienveillant. Il se dégageait de lui une quiétude qu’il n’avait pas jusque là. Comme si enfin, il voyait quelque chose au bout d'un tunnel sombre.

Peter Cannon s’attendait il à entrer dans une joute verbale avec un millionnaire endossant le costume sur ce que devait être un héro? Au réveil d’un guerrier? Il n’aurait peut être pas le spectaculaire auquel il s’attendrait car il n’était pas face à Batman, Hawkman ou Green Arrow.

Il était face à Wesley Dodds cet homme discret et effacé, celui qu’au début du siècle dernier on invitait pour assister à des combats de boxe illégaux organisés par des mondains avides de sang, en se disant qu’il ne serait de toute manière pas homme à dénoncer à la police. Il aurait trop peur pour sa situation, de se couper de sa caste.

Parce qu’il ne payait pas de mine. Qu’on le sous estimait. Et c’était probablement là l’une de ses plus grandes forces. Car la nuit c’était le Sandman qui rendrait Justice à cette Société qui en avait tant besoin. Parce que personne n'échappait à ses rêves sombres.


Wesley Dodds mentait. Mais son mensonge ferait d’autant plus vrai que oui, il aurait pu penser tout cela. Il avait failli même. Mais ce ne serait pas ce soir là qu’il perdrait cet état d’esprit des pionniers. Il avait fait partie de la poignée qui donna un espoir contre les super-vilains qui chaque jour menaçaient le monde ou son équilibre. Ils n’étaient pas exceptionnels pour être les premiers héros a lutter pour un monde meilleur. D'autres le faisaient depuis les débuts de l'humanité. Des guerriers millénaires comme Hawkman, des Amazones comme Hippolyta. Non ce qui les rendait exceptionnels c'est qu'ils furent les premier à le faire ensemble. Vraiment ensemble et ce malgré leurs différences. Tout l’inverse du Vajra.


Changer le monde [Sandman] Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Invité

MessagePosté le: Dim 9 Juin 2019 - 21:34
 « Ah. »

Un sourire étonné mais sincère glisse sur le visage de Peter Cannon, après avoir entendu la longue et intense réponse de Wesley Dodds à son discours animé et puissant.

 « Je vous remercie. »

Etonné car il ne pensait pas que Sandman, membre de la J.S.A. depuis ses origines, agent de l'ordre établi et acteur du monde Héroïque depuis tant d'années, le suivrait ; le comprendre.
Pas aussi vite, en tout cas. Pas autant.


 « Mais... je propose autre chose. »

Mais sincère, surtout ; car il est touché.
Touché que quelqu'un le comprenne – aussi vite. Peter sait qu'il a raison, il a passé huit années à réfléchir sur l'état de ce monde et à comprendre comment le changer ; comment le sauver, surtout.
De nombreuses personnes le rejoignent, maintenant. Beaucoup à cause de son argent, en disant le croire pour lui plaire ; il n'est pas dupe. Quelques autres, heureusement, par la foi en son projet... mais il a dû les convaincre. Faire plier leurs volontés, pour qu'elles cèdent devant la sienne.
Mais pas ici ; pas avec Sandman.
Et il apprécie.


 « Un toast, oui. »

Cannon récupère une coupe, et la tend également vers Wesley.

 « Mais pas à moi ; je ne suis que l'instrument du changement.
Au monde, Monsieur Dodds.
Trinquons au monde. Le seul qui le mérite... le seul qui mérite que l'on se batte pour lui. Que l'on se sacrifie pour lui. Que l'on... sacrifie, aussi, pour lui. »


Il sourit, et boit ; grisé.
Par le pouvoir naissant de son entreprise. Par la puissance de sa popularité. Par la réussite de ses démarches. Par le plaisir donné à ses invités.
Par la réponse de Wesley... qui valide, au fond, son projet ; qui le surprend, mais l'allège. L'apaise.
Au moins un peu.


 « Nous en reparlerons, Monsieur Dodds. »

Peter hoche la tête, et se détourne légèrement ; fait un pas vers la foule.
Ses gardes du corps comprennent, et préparent à briser le cercle de protection autour d'eux.


 « Une invitation vous sera envoyée ; pour un colloque. Une discussion, avec... d'autres personnes. Qui comprennent. Et qui veulent agir. »

Il sourit, et acquiesce lentement.
Puis fait un autre pas, se prépare à partir... mais s'arrête ; se fige.
Et tourne un dernier regard en arrière.


 « … merci, Monsieur Dodds. Merci.
De croire au futur. De croire à un futur qui soit enfin acceptable. »


Peter Cannon disparaît, alors.
Il plonge dans la foule. Il va serrer des mains. Il va rire à des plaisanteries. Il va se présenter. Il va présenter. Il va forger des alliances.
Il va lancer son projet – soulagé.
Il a un allié. Il a un camarade. Il a Sandman avec lui.
Ça commence ; ça commence enfin.
Il en est heureux, soulagé oui... plein d'espoir. La chute sera terrible, et brutale ; et agressive.
Le mensonge de Wesley Dodds se saura, un jour – et Peter Cannon voudra le faire payer. A voir, alors, si Thunderbolt le découvrira en haut de sa gloire... ou en prison, déjà vaincu par ces Héros dont il a juré la perte !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 04/03/2018
Messages : 486
DC : Victor Fries; Silver Banshee ; Lady Blackhawk
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 10 Juin 2019 - 12:59
L’homme d’affaire qu’était Peter Cannon avait trinqué avec lui au monde puis indiqua à Wesley qu’il serait invité à un colloque avec d’autres personnes voulant agir.

“Très bien monsieur Cannon, je suivrais avec attention cela.”

Puis il fut appelé à rencontrer d’autres personnes dans une soirée qui fut centrée autour de lui. Lors de celle ci Dodds se contentât d’aller d’un groupe à l’autre, écoutant des conversations et participant parfois à certaines. Il eu du mal à se rappeler pourquoi il était venu à l’origine maintenant, et ne chercha pas à discuter investissements avec d’autres businessman présents. Inquiété par les propos de Thunderbolt il comptait au contraire débloquer le maximum de capital afin de participer à ses projets, le seul moyen pour en apprendre plus sur ce qu’il préparait.

Changer le monde [Sandman] Rco00310

Il rentra tardivement le soir non pas au manoir de la JSA mais à sa villa qu’il occupait jusque là rarement. Le lendemain matin il commença sa journée en se renseignant sur Cannon Entreprise cotée en bourse à la réussite fulgurante. Wesley était décidé à en apprendre plus, aussi ressortit il ses titres de propriétés d’immeubles situés à Harlem, quartier aujourd’hui bien plus embourgeoisé qu’a l’époque où il en fit l’acquisition. Puis il les vendit non sans un petit pincement au cœur lorsqu’il se sépara de celui abritant une boite de jazz où il eu ses habitudes. Mais pour être pris au sérieux comme investisseur il lui faudra des dizaines de millions de dollars. Puis il acheta quelques parts de Cannon Entreprise, le minimum requis pour peser dans une assemblée d’actionnaires. Il espérait se tromper au sujet de Peter mais ne pouvait s’empêcher de repenser aux mots qu’il avait choisis. Si il ferait le bien Wesley en serait partie prenante. S’il faisait le mal alors il serait aux premières loges pour le voir.

HJ:
Spoiler:
 


Changer le monde [Sandman] Rco01511
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Changer le monde [Sandman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vicki Myron] Les neuf vies de Dewey
» Ce que vous aimeriez changer dans le monde du catch
» [RESOLU] Changer le soft GPS associé à Footprints
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-