La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee)

Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 5 Juin 2019 - 17:00


La Malédiction Irlandaise
Le château Broen.

Jason était loin, très loin de Chicago. Loin de Gotham. Loin des Etats-Unis, en fait, mais il était exactement là où il voulait être. Trouver le château n’avait pas été très dur, sachant que sa localisation était relativement connue de tout ce beau petit monde en costume. Il pouvait comprendre, ceci dit, que pas grand monde, en comparaison, n’ait voulu se risquer à y foutre les pieds. Même lui, avec les quelques rencontres qu’il avait déjà eu avec Silver Banshee et qui s’étaient plutôt bien passées, n’était pas sûr de faire le choix le plus judicieux possible. Mais c’était la seule chose qu’il pouvait faire, et il désespérait de faire quelque chose.

Parce que Chicago… Chicago avait marché un temps. Mais Chicago n’était pas Gotham, et si Jason s’était écarté du chemin qu’il s’était tracé, ça n’avait que trop duré. L’idée avait germé dans son esprit pendant de longs mois, et il avait fallu une simple news à la télé, un foutu gros-titre pour qu’il se décide. Jack Napier ? Jack. Napier ? C’était quoi ce bordel ? Y avait des gens qui y croyaient à ce bordel en plus. C'est fou, Gotham était son foyer, et il ne cessait de se dire qu’il la voulait la sauver, mais des fois… des fois, ce n’était vraiment pas facile. Il pouvait presque comprendre la logique de Ra’s Al Ghul. Le Joker avait terrorisé la ville pendant des années, et il suffisait de deux trois sourires sans rouge à lèvres, et Gotham se jetait à ses genoux.

Conneries.
Conneries.

Alors tant pis pour le château Broen, pour les ruines qui l’entourait et la menace qui alourdissait l’air. Tant pis pour les risques. Il devait savoir. Siobhan, plus connue sous le nom de Silver Banshee, avait fait affaire avec Napier récemment, Jason le savait. Il avait son propre dossier sur ce monstre, et un coup de fil à Barbara lui avait confirmé tout ce qu’il avait besoin de savoir. Mais les derniers éléments… les derniers éléments, c’était la Banshee qui les avait. Alors… au diable les risques.

Jason s’avança vers l’entrée du château, si on pouvait parler d’entrée. L’ère des châteaux forts et des ponts levis était finie depuis longtemps, mais la Banshee y était encore attachée. Traverser les âges comme ça… Dire qu’elle avait cru être libérée, récemment. Lui aussi se complairait dans un château en ruines à sa place.

« Banshee ? » lança-t-il, prudemment, tandis qu’il passait la grande arche qui jadis avait servi de porte. « Red Hood, ici. »

Il jeta un regard circulaire autour de lui. L’idée de s’avancer plus loin dans les ruines ne lui plaisait pas. C’était peut-être un peu vétuste et pas en très bon état, ça restait le foyer de Silver Banshee, en un sens. Sans oublier le fait qu’il était intimement convaincu qu’elle réservait un sort tout particulier aux intrus. Il n’avait sorti aucune arme, rien qui pourrait la laisser croire qu’il venait l’attaquer, mais la prudence restait de mise.

« Banshee ? » demanda-t-il une seconde fois.

Immobile à l’entrée du château, il leva la tête vers le toit de la structure, encore entier par endroit et en ruines à d’autres. C’était comme s’allonger en forêt et regarder le feuillage des arbres pour y inventer des formes. Ca ne payait pas de mine de l’extérieur – juste un autre vestige d’un temps figé par les livres d’histoire – mais face à cette vue… Jason comprenait, d’une certaine façon. Il pouvait presque la voir, la beauté d’antan.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 7 Juin 2019 - 17:12



Dans sa recherche l’ancien Robin serait contraint d’avancer plus profondément dans les ruines jusqu’à accéder à des pièces moins endommagées. La toiture épargnée en ces environnements ceux ci étaient plus obscurs, de mince rayons de lumières filtrants par les meurtrières qui jadis défendirent les McDougal contre leurs rivaux venant d’Ecosse comme d’Irlande. Ils furent un clan puissant et riche autrefois et il ne restait rien de tout cela si ce n’était ce grand château en ruine comme témoignage. Des chauve souris filèrent vers une pièce obscure à l’approche de Jason, leur cris bien que différents de celles de la Batcave lui serait certainement familier. Puis de l’ obscurité de la piéce noircie par les flammes une voix raisonna entre les pierres.

"Elles ne connaissent pas les vêtements ou les couleurs, n’ont aucun repère sur ces sujets. Quand elles t’on décrites avec leurs mots à elles j’ai faite erreur en pensant à un autre homme."

La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sketch21

Sortant de l’obscurité avec des chauve souris Siobhan croisa le regard de Red Hood, son cœur s’accélérant. Elle ne savait pas ce qu’il faisait là mais n’aimait pas çà. Elle aurait voulu qu’il ne la revoit jamais ainsi, elle qui la dernière fois qu'elle l'avait vue était tant persuadée que Silver Banshee appartenait au passé. Elle aurait désirée qu’il reste sur l’impression qu’il aurait pu avoir et qu’elle avait cru deviner. Qu’il la regarde avec les mêmes yeux.

"Que fais tu là Jason?"

Sa voix était faible et hésitante, il était des rares personnes à pouvoir venir chez elle sans se faire accueillir d’une façon agressive car Red Hood était des quelques uns avec qui elle avait un peu parlée et établie une certaine relation de confiance. Un des seul homme qu’elle puisse connaitre, bien que très mal.


La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 11 Juin 2019 - 22:48


La Malédiction Irlandaise
Les chauves-souris emplirent soudainement le silence qui régnait dans le château et qui avait transporté Jason vers un autre temps, une ancienne époque. Il leva la tête juste à temps pour en voir un nuage noircir un des trous laissés par le temps dans la toiture du bâtiment. Il en aurait ri s’il n’avait pas été interrompu par l’arrivée de Siobhan et si, surtout, il n’avait pas ressenti le côté presque sacré de l’endroit. Il voyait des ruines mais il savait pertinemment qu’il y avait au moins une personne sur cette Terre qui voyait bien plus que ça, et ça ne lui paraissait pas juste de venir et de bafouer cet héritage. Pas comme ça. Alors l’ironie attendrait un autre moment. Des chauves-souris, il y en avait partout après tout et pas juste dans la Bat-cave.

Il se tourna vers Siobhan - non, vers Silver Banshee et laissa échapper un léger soupir, presque imperceptible, en la voyant.

« Il va falloir leur apprendre, alors, » répondit-il, en guise de salut, toujours de ce ton de voix léger et un peu moqueur qu’était le sien. Le ton qu’il réservait à ceux qu’il provoquait, ceux qu’il attaquait. Le ton qu’il perdit donc, très rapidement.

Il avait toujours connu Silver Banshee comme elle se tenait actuellement devant lui. Grande, fantomatique, terrifiante, menaçante. Dangereuse. D’abord dans les dossiers, puis dans la vraie vie, et même jusqu’à leur première rencontre. La dernière fois qu’il l’avait vue, cependant, elle avait été autre chose que la Banshee, et bien qu’ils ne s’étaient alors vu qu’une fois, cette image avait remplacé toutes les autres dans son esprit. Et à la voir ainsi, de retour dans son enfer personnel, il ne put s’empêcher de ressentir… de ressentir quoi ? De la compassion. Elle avait cru s’en être sorti, et elle avait été replongée de force là-dedans. Il pouvait comprendre. Et ça craignait.

« Salut, S, » finit-il par dire.

Il leva les mains et retira son casque sans la quitter des yeux. Elle savait son nom, et bien d’autres choses, alors ça paraissait un peu superflu avec elle. Tout comme l’humour. Il n’était pas là pour plaisanter. Pas avec ce qu’il avait en tête.

« Merci de m’avoir laissé entrer, » continua-t-il. Il hésita puis ajouta, sans ciller, et surtout avec sincérité. « Je suis désolé. Vraiment. »

Elle se tenait toujours dans l’ombre, à l’écart de lui, et il crut même percevoir de l’embarras chez elle… presque de la honte, et sans qu’il ne sache vraiment pourquoi, ça ne fit qu’augmenter la colère qui crépitait dans le creux de son estomac. Il était obsédé par l’idée de vengeance depuis quelques jours, encore plus d’accoutumée, et s’il avait su qui viser, qui prendre en cible, il l’aurait vengée elle aussi.

Ou plutôt : il lui aurait donné la chance de se venger elle-même.

« Il y a quelqu’un que je dois tuer, S. Tu l’as rencontré il y a peu, à Gotham. » La colère devint fureur et le feu alla brûler jusque dans son regard. « Il raconte qu’il est différent, et j’ai besoin de savoir si c’est vrai. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 12 Juin 2019 - 12:41




Red Hood lui répondit avec un ton léger avant de retirer son casque rouge, l’appelant “ S” au passage. S comme Siobhan mais aussi comme Silver banshee. Un “ S” impersonnel ne la nommant pas vraiment et pour quelqu’un qui donnait autant d’importance aux noms des gens qu'elle c’était une raison d’être atteinte. Elle était à nouveau "quelque chose" à ses yeux et plus "quelqu’un". Elle le transperça de son regard bleu/gris quand il lui dit qu’il était désolé pour elle, gardant un visage impassible.

Elle s’avança alors pour sortir de l'obscurité et approcher de Jason dans la pièce où il se trouvait. Les flammes de la magie couraient le long de ses bras et ses jambes quand sa chevelure flottait comme dans l’eau. Il n’y avait plus grand chose d’humain dans ce grand corps élancé qui était le sien. Mais son esprit lui, l’était majoritairement. C’était bien cela qui rendait cette existence difficile. Il parla d’un homme qu’il devait tuer à Gotham et s’il ne nomma pas de qui il parlait elle comprit à qu’il faisait allusion.


"Tu dois parler de Jack Napier. Je ne l’ai pas connu avant je ne saurais dire s’il a tellement changé. Mais de ce que j'ai entendu au sujet de son passé il est loin d’être celui qu’on appelait le Joker, je pense que c’est un homme qui veux vraiment changer maintenant."

Il avait voulu son avis elle l’avait donné. Silver Banshee resta droit devant lui, scrutant le regard de Jason et la colère qu’il semblait contenir à cet instant. Elle connaissait ce regard, c’était celui des meurtriers. Il ne lui faisait pas peur car la part d'elle même fascinée par la mort y trouvait une beauté saisissante.
La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15



La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 14 Juin 2019 - 17:41


La Malédiction Irlandaise
Il perdit pieds. Ca arrivait malheureusement de plus en plus, et ce malgré le contrôle herculéen qu’il s’efforçait d’avoir sur tout ce qu’il faisait. C’était les souvenirs de la Bat-cave qui faisaient pression, l’entraînement qui était venu avec et les nombreuses règles qui avaient rythmé la deuxième partie de sa vie. Il s’y était réfugié plus d’une fois depuis son petit passage dans le puits de Lazare, parce que c’était la seule chose qui lui donnait l’impression de pouvoir retrouver un minimum de contrôle quand la réalité semblait se dérober sous ses pieds. Comme elle le faisait actuellement. C’était ce foutu nom. Cette saloperie de nouvelle identité, comme si ça pouvait effacer tout ce qu’il avait fait, tout ce qu’il avait été… Tout ce qu’il lui avait fait.

Jason détourna le regard, les muscles tendus et l’esprit en ébullition. Il savait que Siobhan était sincère, parce qu’elle n’avait aucune raison plausible de le mener en bateau mais aussi parce qu’elle ignorait son passif avec le dit Joker. Il voyait aussi qu’elle n’était pas au mieux de sa forme, loin du contrôle détaché qu’elle avait fait preuve lors de leur toute première rencontre ou de l’humanité et de la liberté qu’elle portait à bout de bras lors de leur dernière en date – mais il avait du mal à … à entendre autre chose que ce nom. Ou à penser à autre chose. Jack Napier. Conneries, pensa-t-il. Conneries.

« Ca ne change rien, » souffla-t-il sur le côté, dans le vide. Pour lui-même ou pour les semblants de voix qu’il avait l’impression d’entendre dans un recoin de son esprit. Certaines d’entre elles avaient les intonations de Talia. Tu n’as pas été vengé disaient-elles. Il la voyait clairement comme si elle était là, à côté de lui. Elle l’avait renvoyée vers Gotham avec ces simples mots. Tu n’as pas été vengé.

Il ferma brièvement les yeux. Une partie de lui le sommait de rester en contrôle, mais cette partie-là ne tenait plus les rênes, enfin.

« Je vais le tuer, » dit-il finalement, plus clairement. « Sa prétendue rédemption ne change rien, au final. Ca pourrait ne pas durer, et le risque est trop important. Il est temps… Temps que je lui fasse payer. »

Il reporta son regard sur Silver Banshee. De toutes les connaissances qu’il avait, elle était très certainement la seule qui resterait aussi impassible alors qu’il parlait de tuer à nouveau. Elle avait l’air furieux – non. Maudite. Il ne pouvait pas prétendre comprendre ce que c’était, d’habiter un corps qui n’était pas vraiment le sien et de traverser les âges comme elle le faisait, mais paradoxalement, il semblait trouver toujours plus de similitudes entre eux. Il ne la connaissait pas intimement, mais il pouvait affirmer que le regard qu’elle posait sur lui était plein de reproche et de colère, et que l’endroit dans lequel ils se parlaient, et surtout la personne qu’elle était redevenue y étaient pour beaucoup.

« C’est lui ma malédiction, » laissa-t-il échapper. « Je sais que ça n’est pas comparable avec ce que tu vis, Siobhan, mais je crois que j’ai enfin compris pourquoi une partie de moi veut tellement te faire confiance. Je suis mort à cause de lui et ça a tout changé. Personne n’a jamais vraiment compris, mais toi, tu le pourrais. »

Il marqua une pause et baissa les yeux vers son casque. Il hésita un bref instant en distinguant vaguement les contours de son visage reflété dans le métal.

« Je pensais ce que j’ai dit. Je suis désolé de ce qui t’arrive. Ce que je t’ai dit la dernière fois qu’on s’est vus tient toujours, d’ailleurs. Si je peux faire quoi que ce soit… »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 15 Juin 2019 - 2:01




Jason semblait en colère à l’écoute de la réponse qu’elle lui avait faite. Que Jack Napier existe réellement et n’ai plus grand chose en commun avec le Joker ne changeait rien pour lui. Il allait le tuer car même s’il s’était vraiment repenti le risque était trop grand qu’il redevienne le même.

Le visage de la banshee n’exprima rien en cet instant car elle ne voulait pas qu’il s’interrompt en si mauvais chemin. Qu’il aille au bout de sa pensée qui ne la répugnerait peut être pas autant qu’elle pourrait l’imaginer. Le pire c’est qu’il semblait sentir la colère en elle, mais avait il bien compris pourquoi elle était là cette colère?

Elle ne le jugeait pas le principe de vouloir tuer quelqu’un. Mais il y avait trop de points communs entre ce qui arrivait à ce “ Jack Napier” et ce qui était arrivé à elle même récemment quand elle fut "Jenny" pour qu’elle en fasse abstraction. Mais pouvait il se l’imaginer? Non car ils n’avaient pas assez échangés pour réellement se connaitre. Et ne le comprendrait pas, tout à sa soif de vengeance comme elle se focalisa bien des fois sur Superman.

Jason lui fit alors une grande révélation, qu’il était mort à cause du Joker. Un élément dont elle n’avait évidement pas eu connaissance mais qui expliquait subitement à Siobhan énormément de choses sur l’état dans lequel il se mettait quand elle parlait de Jack Napier, l'absence de confiance qu’il avait en lui...mais aussi peut être le fait qu’il se soit éloigné de cette “ famille” de chauve souris qui était à ses cotés à Metropolis.

Il espérait qu'elle comprenne ce que cela voulait dire de mourir à cause de quelqu’un et devoir supporter de le regarder vivre. Il finissait en regardant son casque, lui disant que ce qu’il lui avait dit lors de leur dernière rencontre tenait toujours. Mais elle ignorait bien à quoi il faisait allusion car ils s’étaient dit plusieurs choses. Voulait il parler de sa proposition d'aide pour qu’elle ne perde pas le contrôle de sa vie? Il n’aurait rien pu faire, son aide n’avait pas lieu d’être. Elle n’était redevenue normale que parce qu’elle avait acceptée trop longtemps que quelqu’un d’autre prenne sa malédiction à sa place, elle devait libérer cette personne justement parce que à ce moment de sa vie, elle était humaine et capable de l’empathie qu’elle aurait toujours du avoir.


"Je suis désolée pour ce que le Joker t'as fait. Tu es mort à cause de lui et tu veux faire payer Jack Napier pour çà, je comprend.

J’ai tuée beaucoup de monde avant de redevenir cette jeune femme que tu as vu la dernière fois. Tu ne faisait pas partie des gens que j’ai écrasé mais prend en conscience ; j’ai parfois donnée la mort avec autant d’aisance que lui, et en ressentant peut être plus de plaisir à le faire qu’il n’en aura jamais.

Mais j’ai vraiment voulue changer. Alors devais-je attendre qu’un homme comme toi vienne me tuer? Tuer celle que j’étais devenue à cause de celle que je fus? Si çà avait été le cas tu n’aurais personne pour espérer te comprendre maintenant. "

Sa voix était froide mais posée, elle parlait avec une diction lente pour être bien compréhensible: Elle se sentait trop de points communs avec Jack Napier pour ne pas avoir envie de prendre sa défense, malgré tout le mal que çà pouvait faire à Jason.

Parce qu’elle était trop égoïste pour voir sa douleur à lui au premier regard. Elle avait trop soufferte et trop longtemps. Jack Napier était responsable de la mort de l'ancien Robin et sa vie l'insupportait? Son propre frère à elle était responsable de sa mort, bien des fois elle aurait pu croiser son air idiot en ayant envie de crier, juste crier et le voir tomber en poussière d’os. Elle aurait fait çà pour n'importe qui ou presque. Pourtant elle ne l’avait pas fait, peut être parce que c’était son frère cadet bien sur...mais aussi parce qu’il n’avait pas fait exprès. Et c’était là le nœud du problème pour elle. Joker avait peut être fait exprès mais Jack se retrouvait à devoir le payer, à tord. Car Siobhan croyait l’ancien clown elle.


La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Rco01911
La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sketch25


"C’est pour çà que tu viens me voir, pour que je te comprenne? Que je te dise regretter d'avoir rencontré cet homme? "

Ce ne saurait être çà uniquement, car il aurait du mal à obtenir des excuses de quelqu'un d'aussi têtu qu'elle.


La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 16 Juin 2019 - 22:20


La Malédiction Irlandaise
Un silence suivit les paroles de Siobhan.

Au début, Jason avait senti la colère monter tant il voulait se dresser contre ses mots et les repousser tous, un à un, mais maintenant qu’elle était arrivée au bout de son raisonnement, il n’y avait plus grande fureur à déverser sur elle. Les points qu’elle soulevait étaient perspicaces et fondés, et s’il avait vu certaines ressemblances entre eux plusieurs fois par le passé, il prenait conscience, cette fois, qu’ils se tenaient tous les deux à un bout opposé de la pièce. Aussi bien littéralement que métaphoriquement. Il ne pouvait pas attendre d’elle qu’elle comprenne, qu’elle se mette totalement à sa place, et lui ne pouvait pas avoir la prétention de penser qu’il avait déverrouillé le secret de sa façon de penser.

Ce qu’elle disait était juste.
Mais ce qu’il prévoyait de faire l’était aussi.
C’était… c’était juste deux situations différentes. Pour lui, en tout cas.

« Je suis venu te voir parce que j’avais besoin de savoir s’il était en train de rouler tout Gotham, ou s’il y avait du sérieux dans ce retournement de situation, » dit-il finalement.

Il n’avait jamais vraiment envisagé que ça puisse être la vérité, mais tout ça levait son autre lot de questions. Elle était là devant lui, ennemie mortelle de bien des héros, et il était de toute évidence prêt à croire ce qu’elle lui disait. Ca devait probablement en dire beaucoup sur lui, mais ça, c’était une autre histoire. Dans l’immédiat… dans l’immédiat, il devait faire ce qu’il avait tant fait au cours de ces dernières années : s’expliquer.

« Mais je crois que… que je n’ai jamais prévu que ça change quoi que ce soit à mes plans. » Il baissa de nouveau les yeux vers le casque qu’il tenait toujours à deux mains avant de l’écarter. « Et ça me condamne probablement de bien des façons. »

Il releva les yeux vers elle, les sourcils légèrement froncés. Non, il n’était pas en colère. Ses arguments étaient différents de la morale que Bruce lui faisait toujours, et s’il devait prendre ce chemin qu’il avait choisi, il savait qu’elle ne le retiendrait pas. Elle désapprouverait peut-être, mais elle ne lui barrerait pas le chemin. Alors cette discussion qu’elle engageait, ce n’était pas une question de vie ou de mort.

« Tu es redevenue la Banshee, Siobhan, » reprit-il, et il ne voulait ni l’insulter ni la prendre de haut. Les faits étaient ce qu’ils étaient. « Tu te tiens devant moi, et tu parles de la femme que tu étais, et celle que tu fus encore avant. Je crois que la différence est là, légère mais importante. Tu as commis toutes ces horreurs avec facilité, tu le dis toi-même, et pourtant, tu parles encore de rédemption. Et même si tu as voulu enterrer ce souhait quand la malédiction t’a retrouvée, tu ne l’as pas oublié. »

Il haussa doucement les épaules.

« Comme je te l’ai dit, je n’aurais jamais la prétention d’affirmer que je comprends complètement qui tu es ou que je saisis la logique derrière toutes tes décisions, mais ce que je vois, moi, c’est la Silver Banshee, debout dans l’ombre, qui me parle de bien et de mal, de choix qui coûtent et de rédemption, de regrets. » Il désigna d’un léger geste la chevelure magique de la jeune femme. Son corps tenait plus du démon que de celui de la jeune femme qu’il avait vu à Chicago, mais… Il commençait à comprendre que ce n’était pas aussi simple que ça. « Tu n’as peut-être pas les mêmes cheveux roux, mais ton discours ne me semble pas foncièrement différent. »

Il hésita un instant avant de reprendre. Il ne voulait pas être insultant, ni lui donner l’impression qu’elle était jugée sur place et qu’il se considérait bourreau de toute l’humanité – comme si il en avait le droit. Le monde lui paraissait bien moins noir et blanc depuis quelques temps, et s’il avait décidé de rejeter ce changement un moment, il baignait maintenant dans d’innombrables notions de gris. Et Siobhan aussi. Plus que jamais, à ses yeux.
Sous le noir, le blanc et l’aspect squelettique… Il la voyait. D’une certaine façon.

« La différence est là, à mes yeux. Tu es capable d’évolution. Lui ne l’est pas. Ce qui lui est arrivé, ce changement ne durera pas. Peut-être que j’attendrais qu’il rebascule, peut-être pas. Ce sera mon choix, de toute façon. Mais entre lui et moi… c’est écrit depuis longtemps, je crois. Son visage a été le dernier que j’ai vu avant d’exploser et d’entendre le reste de mes os se briser, et mon visage sera le dernier qu’il verra. »

Il jeta un nouveau regard vers la toiture du château. Il n’était pas sûr de ce qu’il avait voulu trouvé ici, mais il était plus déterminé que jamais. Et étrangement plus calme, aussi. Plus de voix, plus de souvenirs hantés pour le moment. Voilà une paix qu’il allait apprécier, tant qu’elle durerait.

« Je pense sincèrement que c’est en toi que tu devrais croire, et non pas en Jack Napier, Siobhan. » Il esquissa un sourire. « Mais qui je suis pour te donner des ordres, de toute façon, uh ? »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 17 Juin 2019 - 8:35
Spoiler:
 





Elle avait écoutée Red Hood lui parler plus que d’habitude. Elle eu l’impression à la manière qu’il avait de se livrer qu’il faisait un effort. Pour prendre sur lui, lui faire vraiment comprendre ce qu’il ressentait. Pourquoi se donnait il cette peine, puisqu'il arrivait ici en s’étant déjà fait son idée sur Jack? Et il lâcha ce mot : Rédemption. Ce rachat des pêchés et autant de concepts chrétiens qu’elle connaissait mais auxquels elle n’avait jamais cru. Le rituel qu’elle avait tentée d’accomplir ses ancêtres l’avait fait, sa famille avait toujours du sa puissance aux anciens dieux et non au christ. Elle faisait non de la tête quand il parlait, presque malgré elle.

Elle ne croyait pas aux pêchés mais aux regrets çà...elle y croyait. Fort. Il y avait tant à regretter, elle ne vivait que de çà. Elle voulait se libérer de sa malédiction mais avait toujours peur de la mort, de la solitude et du temps qui passe. Et pourrait toujours faire beaucoup de mal autour d’elle en les infligeant aux autres, puisqu'on les lui avait imposés à elle.

Mais derrière tout cela si elle n'avait pas avoir le même rapport au bien et au mal que les autres elle avait su garder des principes qu’on lui avait éduqué dans son jeune âge, un âge où elle aurait du prendre la tête de ce clan et veiller sur des milliers d’âmes. Il fallait être ferme mais bienveillant, cruel avec son ennemi pour lui passer l’envie de revenir mais aussi généreux avec celui des siens qui demande de l’aide. Ne pas abuser de sa puissance comme on souhaiterais que les dieux n’en abusent pas avec nous. C'était aussi pour cela qu’elle voulait changer, faire des choses “ bonnes” même si sa définition du bien laissait souvent à désirer pour ses contemporains. L’ancien Robin finissait par lui dire qu’il se vengerait quoi qu’il advienne, qu’elle ne devait pas croire en Jack Napier. Elle le regarda silencieusement alors qu’il avait fini de parler.


“Marchons si tu veux bien.”

Elle sortit dehors par un trou dans l’un des murs du château, celui ci débouchant sur la lumière extérieure. Elle ne voulait pas rester debout et dans l’ombre pour parler avec lui, pas après ce qu’il lui avait dit. Face à la mer elle s’assit alors sur un talus herbeux surplombant des rochers sur lesquels venaient s’écraser des vagues, le ressac jouant sa mélodie dont jamais elle ne se lasserait. Siobhan passa ensuite ses mains sur ses cheveux et ceux ci tombèrent derrière elle en obéissant aux lois de la gravité, puis elle plia ses genoux pour joindre ses mains par dessus et les maintenir.

"Je ne suis pas complètement stupide, depuis que tu es là tu ne fais rien que me dire à quel point il est mauvais sans me dire ce que tu me veux, à moi. "

Sa voix était faible, elle n’était certainement pas en train de l’utiliser comme arme mais comme moyen d’expression de ce qu’elle avait sur le cœur.

“Tu traverses le monde juste pour me dire que la seule personne que j’ai pu croiser qui comme moi a le pire des monstres en elle et veux s’améliorer, j’ai tord de la croire.”

Elle renifla en attrapant une mèche de ses cheveux pour la coller contre sa joue, cachant les larmes qui coulaient. Elle releva ensuite ses yeux clairs vers les rochers en contrebas sans regarder Jason.

“Quel besoin tu pouvais avoir de me faire çà, à quoi çà te servait?

Tu m’as demandé si sa rédemption est vraie mais tu me dis toi même qu’au fond tu t’en fous de mon avis car tu le tuera quand même."

Sa bouche se tordit en cherchant à réprimer une grimace disgracieuse exprimant à quel point elle souffrait.

“A quoi bon venir me voir alors? Tout ce que tu veux c’est que je te dises que t’as raison, tu veux quelqu’un qui te conforte dans l’idée que ta vengeance sera bien tout ce qu’il mérite. "

Elle tourna sa tête vers lui pour fixer son visage.

"On est tout seul dans la vengeance Jason. Regarde moi et regarde ce château, on est deux ruines.

J’ai même plus envie de me venger de Superman, je sais même plus ce que je pourrais lui reprocher dans le fond. Je suis jalouse de lui, il me reste que çà.

Et toi c’est çà aussi, tu es jaloux du Joker? Tu aimerais comme lui ne plus être hanté par ceux que tu as tué?

Pour recommencer à zéro..."

Elle ferma les yeux à cette dernière phrase puis les rouvrit pour lui faire face, attendant sa réponse.
La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15







La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 17 Juin 2019 - 17:59


La Malédiction Irlandaise
Jason hésita un bref instant, baissa les yeux vers le casque qu’il tenait toujours sous un bras et envisagea de le remettre avant de se raviser. Quelque chose ne paraissait pas juste dans le fait de cacher son visage – mais ça n’aurait été que la première faute d’une longue liste, de toute évidence. Car alors que Siobhan le guidait hors des ruines et vers le bord des falaises que le château avait certainement jadis surplombé avec puissance, il pressentait ce qu’elle était sur le point de dire. Elle n’avait peut-être fait aucun reproche pour le moment, mais le regard qu’elle lui avait jeté et, plus encore, l’attitude qu’elle avait avec lui étaient déjà une bonne entrée en la matière. Il se perdit dans ses pensées pendant les quelques instants qui leur suffirent pour atteindre le bord de l’eau et le vrombissement des vagues qui venaient se jeter contre la côté irlandaise. Il repensa à Chicago et à son but. A Catwoman qui avait été si déterminée à l’aider – en partie pour mettre en colère Bruce – et à la réaction qu’il avait eu. S’il avait désiré son aide au début, il avait fini par l’écarter sous un prétexte des plus fallacieux.

Et tandis que Siobhan s’asseyait sur le talus d’herbe qu’ils avaient atteint, il se demanda pourquoi il était là. Pourquoi il était vraiment là.
Et il réalisa que… dans un sens, la réponse lui faisait peur.

Il resta debout à ses côtés tandis qu’elle s’ouvrait, et si elle maîtrisait l’art de la diversion avec brio, il n’avait pas besoin de voir les larmes sur ses joues pour les entendre. Son cœur se serra, et il ne fut que meilleure cible pour les mots qu’elle lui tirait dessus. Parce qu’elle avait raison, en un sens. Elle avait raison. Il clamait haut et fort que Batman était une erreur, que Bruce détruisait tout ce qu’il touchait, mais qu’en était-il de lui. Fils des rues de Gotham, sans mère ni père, avait-il vraiment eu un contact plus agréable pour autrui ?

Pourquoi était-il vraiment-là ? Il fallait qu’il soit honnête. Pourquoi ? Pourquoi ?
Pourquoi ?

« Je suis désolé, Siobhan, » finit-il par dire. « Je le suis sincèrement.»

Il détourna son regard de l’écume en contrebas, des vagues et du paysage si différent de ceux dont il avait l’habitude, pour reporter son attention sur la Banshee, qui n’avait vraiment rien d’une créature cauchemardesque actuellement. D’un côté, il maintenait ce qu’il avait dit. Elle avait l’air plus humaine que le Joker ne l’avait jamais été, mais il réalisait que son erreur n’était pas de le penser… Ca avait été de le lui dire.

Il poussa un petit soupir et s’assit finalement dans l’herbe à son tour. Il planta son casque à côté – tant pis pour le sable, tant pis pour le reste – et le regarda glisser légèrement vers le bas du talus avant de reporter son regard vers le ciel et l’horizon loin devant lui.

« Tu… Tu as raison. Je suis venu parce que je veux quelqu’un. Pas quelqu’un qui me conforte dans quoi que ce soit, comme tu le penses, ceci dit. Juste… quelqu’un. »

Il ferma brièvement les yeux avant d’attraper un petit caillou et de le lancer vers l’eau en contrebas.
C’était pour ça qu’il avait fait appel à Catwoman quand il était parti à Chicago.
Pour ça, aussi, qu’il était revenu vers Gotham après Talia et le puits de Lazare. Il avait eu beau se dire que c’était pour la ville qu’il avait toujours appelé son chez lui, mais tout ça, c’était que des mensonges. Il se mentait depuis tellement longtemps, et il n’était pas sûr de vouloir gratter la surface pour voir ce qui se cachait en dessous.

« Ma vraie malédiction, ça n’a pas été le pied de biche dans les mains du Joker, ni-même la bombe qui a suivi. Ca a été de revenir à la vie. » Il tourna doucement la tête vers Siobhan et la dévisagea. Amusant, depuis qu’il avait vu son vrai visage, il la retrouvait presque aisément dans cette nouvelle apparence. « Au moins, mort, j’étais… et bien, mort. »

Il haussa une épaule.

« Je suis revenu, seulement pour me rendre compte que je n’avais plus ma place au sein de ma famille. Le Joker… c’est pas juste une question de vengeance ou de justice. J’ai digéré le fait d’être mort. Même quand je me suis rendu compte que personne ne viendrait me sauver, ce soir-là, ça ne m’a fait ni chaud ni froid. Ca arrive. Je le savais déjà depuis longtemps. Ca arrive. »

Il marqua un temps de pause. Ce qu’il était sur le point de dire, il ne l’avait dit qu’à une seule personne. La personne qui avait été la plus importante dans sa vie pendant si longtemps, et ça ne s’était pas bien passé. Ca ne se passait plus très bien depuis, d’ailleurs.

« Je veux le tuer parce qu’une partie de moi espère que ça me ramènera ce que j’ai perdu. Comme si… comme si ça pouvait me ramener avant. Je veux le tuer parce qu’il m’a pris ma famille. Non, parce qu’il m’a pris à ma famille. »

Il aurait pris une balle pour n’importe lequel d’entre eux. Pour Bruce, en premier de la liste.
Revenir et se rendre compte qu’ils avaient tourné la page, qu’ils avaient accepté son absence… La folie de cette première année lui manquait presque. La rage aveugle mais réfléchie et froide lui avait permis de passer outre cette douleur. Il était revenu changé, et cette version de lui n’avait plus sa place avec eux.

Ca faisait encore plus mal que les coups de pied de biche et l’explosion.

« Je suis désolé, » dit-il une nouvelle fois, doucement, le regard ramené vers l’horizon.

Il était temps qu’il parte.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 18 Juin 2019 - 13:59




Elle l’écoutât lui répondre. Il disait vouloir quelqu’un et les yeux de la banshee se tournèrent en regardant un peu partout sauf lui bien entendu. Elle songea alors que comme avec Tara elle semblait exercer une attraction vis à vis de ceux qui étaient revenus de la mort, et qu’eux...l’attirait tout autant. Peut être que pour eux se rapprocher de cette présence spectrale c’était se retrouver une amie qu’ils avaient connus un bref moment et qui changea tant leur vie. Peut être que ce qu’ils étaient devenus, ces êtres si noirs et tourmentés, elle le cherchait elle aussi.

Il s’était assis près d’elle et elle posa sa main dans son dos pendant qu’il parlait de son trauma et de ce qui le poussait à vouloir tuer le Joker. Cet espoir de se retrouver comme avant, cet espoir qui avait permis à Siobhan de tenir le coup sans sombrer dans la folie. Celui de redevenir un jour comme “ avant le drame”, avant ce jour qui les fit basculer dans l’obscurité. Bougeant lentement son pouce autour de sa main posée entre ses épaules elle le caressait doucement comme pour dire “ Regarde, je suis encore humaine tu vois”. Même si ce n’était pas visible au premier regard il y avait des instants ou son visage s’adoucissait, où elle en devenait presque belle pour quiconque voudrait y voir de la grace. Quiconque avait déjà rencontré la mort notre promise à tous.


“Ne soit pas désolé, tout ce que je veux c’est te comprendre…”

Elle sourit timidement, ce quelque chose, cette faiblesse. Elle ressentait cette faiblesse qu’il lui avait inspiré quand elle était normale.

La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15



La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 20 Juin 2019 - 18:16


La Malédiction Irlandaise
Les derniers mots de Siobhan lui arrachèrent un sourire qui n’avait rien de joyeux. Ironique, peut-être. Amusé, de la façon la plus morbide qui soit – sûrement. Mais l’hilarité s’était fait la malle depuis un moment. Ceci dit, il appréciait. Elle était si différente, si… surnaturelle. Comme si elle venait d’un autre monde, d’une autre dimension, et si, pour la plupart des gens, ça faisait d’elle une ennemie sans conteste, Jason, lui, avait revisité cette définition un bon nombre de fois depuis qu’il était revenu d’entre les morts. Il appréciait cette différence. Il appréciait ce qu’elle disait, ce qu’elle faisait. La main sur son dos, en particulier, il appréciait. Il l’appréciait.

« J’en suis là, moi aussi, » répondit-il. « A essayer de me comprendre. »

Il comprenait pourquoi sa détermination à vouloir aller régler son compte au Joker pouvait vexer Siobhan. Il comprenait qu’elle ait réagi de la sorte. Il comprenait, vaguement, pourquoi lui était venu la voir aussi. Mais il savait également qu’il ne pouvait s’arrêter. Qu’il était lancé, et que la vitesse qu’il avait rassemblée toutes ces années à s’être retenu, à avoir voulu se plier à la morale de Bruce sans pour autant parvenir à calmer la colère qui grondait en lui faisait qu’il était presque incapable de s’arrêter maintenant. Il était lancé, et son élan remontait à des années. Ca, il le comprenait.

Il comprenait aussi que la présence de Siobhan à ses côtés, la douceur de sa voix et le réconfort de sa main dans son dos avaient pris une réelle importance pour lui, et ce en quelques secondes à peine. Ce n’était pas la clé même de son existence ou du sens de la vie, mais ce n’était pas mal, déjà. C’était… A cet instant, c’était suffisant.

Après plusieurs instants passés à se perdre dans l’horizon venteux d’Irlande, il céda finalement et attrapa le bras de Siobhan et tira, doucement, pour la forcer à écarter sa main de son dos. Juste assez pour pouvoir l’attraper et la serrer dans la sienne avant de reprendre son exploration du côté torturé des vagues aux pointes aiguisées qui allaient déranger la ligne de l’horizon, au loin.

« Est-ce que… est-ce que tu seras toujours là, si j’y vais ? Si je donne suite à mon plan, tu… »

Il cligna les yeux et tourna la tête vers elle. Plus clairement que jamais, il la voyait sous les traits de la Banshee. Non, elle était la Banshee. La femme qu’il avait pu voir, la créature qu’elle était depuis si longtemps… ces deux façades, c’était elle. Et ça ne le dérangeait pas.

Ca aussi, il comprenait.

« Est-ce que je pourrais toujours venir te voir ? »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 21 Juin 2019 - 0:54
Spoiler:
 





Jason ne cachait pas avoir lui même du mal à se comprendre ce qui n’était pas sans rappeler à Siobhan sa propre situation. Elle resta silencieuse à ses cotés, le vent faisant remuer sa longue chevelure dont une partie était étalée à même le sol. Il interrompit sa contemplation de la mer pour tirer doucement la main de Siobhan et l’écarter de son dos où elle l’avait posée. Elle tourna alors la tête dans une direction opposée à Jason et profita que des mèches blanches cachent une partie de son visage pour fermer les yeux. Elle aurait pu disparaître tel un fantôme, elle hésitât à le faire un court instant quand elle comprit qu’il la repoussait.

Mais il n’écarta pas sa main au contraire car il la prenait dans la sienne. Elle se laissa faire en ne cherchant pas à résister, sans quoi il ne l’aurait pas faite bouger d’un seul centimètre. Son cœur enveloppé d’un papier bulle pour le protéger crépitât alors. Jason faisait éclater les petites protections anti-choc de l’Irlandaise fauchée en pleine jeunesse, elle pouvait presque les entendre. Siobhan détestait ses mains, elles étaient décharnées et ses doigts longs et griffus. Les mains étaient la première chose qui trahissait votre âge et les siennes étaient horribles, qu’il en prenne une dans la sienne la paralysait.

La légende disait que les Bean Sidh où “ Femmes de l’autre monde “ étaient des expertes en amour. Qu’elles avaient l’apparence de jeunes filles tristes envoûtant ceux qui les approchait, et que ce n’était qu’une fois qu’elles les avait conduites là où elles désiraient qu’elles prenaient leur véritable apparence. Elles emmenaient héros et guerriers émérite dans le Mag Meld “ La plaine des plaisirs” autre nom du Sidh, l’au delà où Siobhan passa des siècles. Et une fois partis là bas avec elles ce ne serait que sous forme de poussière qu’ils reviendraient.


Paradoxalement c’était tout le contraire qui se passait à cet instant, car c’était lui qui la ramenait de son monde vers celui des vivants. Elle se sentit vivre et quand il parla elle essaya de ne pas bouger son grand corps, de ne pas faire de geste brusque pour ne pas l’effrayer. Bien qu’une part d’elle même voulait se jeter sur lui comme une bête sauvage ce n’était certainement pas ce sentiment qui la dominait en cet instant. Il tournait la tête pour la regarder et elle fit de même vers lui. Il demandait si il serait toujours possible de la voir s’il faisait à Jack ce qu’il avait prévu et elle pensa aussitôt que quoi qu’elle réponde il le ferait. Si elle lui demandait de ne pas le faire cela le stopperait il? Non, c’était évident. Mais elle se passa de lui dire.

"Je ne sais pas."

Elle avait trop de sentiments contradictoires pour faire un choix dans sa réponse alors elle lui dit la vérité. Qu’elle n’en savait vraiment rien. Puis elle souleva un peu ses fesses du sol pour se décaler de quelques centimètres plus prés de lui, et sembla avoir un mouvement d’hésitation. Un geste d’abord retenu quelques secondes mais qui alla finalement jusqu’au bout. Elle se courba légèrement pour perdre quelques centimètres et être à son niveau, puis posa sa tête sur l’épaule de Jason. Avec la peur au ventre qu'il la repousse. Les yeux grand ouverts elle regardait droit devant elle l’horizon mais ne voyait pas les vagues, elle le voyait lui.

La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15



La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 22 Juin 2019 - 18:49


La Malédiction Irlandaise
Jason jeta un regard en coin à Siobhan après la réponse de cette dernière, mais il ne vit ni ironie, ni même colère sur son visage. Elle n’était pas sarcastique, et elle était encore moins de mettre en place un procès silencieux pour lui. Il apprécia cette honnêteté, même si elle ne le rendait qu’encore plus confus et qu’elle repoussait toute question sur un possible futur. Siobhan était, après tout, comme lui. Elle cherchait encore ses réponses. Elle cherchait à se comprendre. Il reporta son regard sur l’océan tandis qu’elle se rapprochait de lui, et il la laissa faire, étrangement ému, étrangement attristé. C’était… Il préférait quand il était en colère. Il préférait être tellement furieux qu’il voyait rouge, il préférait même le brin de folie laissée par le puits, les voix et le côté sociopathe – il préférait tout à cette confusion et à la douleur qui venait avec.

Enfin, presque tout.
Parce que sans ça, il n’aurait pas été là, assis à côté de Siobhan, en train de faire légèrement tourner son épaule pour pouvoir l’accueillir un peu mieux contre son flanc. Il garda sa main serrée dans la sienne, et continua à se servir de son autre bras comme support, mais il accepta l’étreinte de la Banshee. Plus que ça, même : il la lui rendit. Il laissa aller sa tête contre celle de Siobhan mais garda son regard rivé sur l’océan.

« Je comprends, » finit-il par dire.

Parce que c’était vrai. Il comprenait l’incertitude de la jeune femme. Mais ça faisait du bien d’exister auprès de quelqu’un qui n’était pas forcément d’accord, mais qui ne faisait pas passer son message à coups de phalanges. Ca faisait juste du bien d’exister… paisiblement et sans conflits, juste quelques instants.

« Merci, » ajouta-t-il avant de fermer les yeux.

Il n’avait plus besoin de la vue exceptionnelle, juste de sa présence à elle et la façon dont elle l’acceptait. Serré contre elle, sa tempe contre ses cheveux d’une douceur qu’il n’aurait soupçonnée auparavant, il se laissa happer par l’instant présent.

Le reste viendrait. Le Joker, la vengeance, le sang et Bruce. Ca viendrait.
Pour le moment, il n’y avait qu’elle. Eux. Et c’était tout ce qui comptait.
Pour le moment.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 23 Juin 2019 - 0:31




Elle eu l’impression que le temps ralentissait, sa tête posée contre l’épaule de Jason elle sentit la sienne contre ses cheveux. Elle savait que ce qu’elle avait dite aurait pu le braquer. Qu’il pourrait prendre ses distances avec elle, peut être qu’il n’oserait plus jamais revenir ici de peur qu’elle s'attaque à lui comme à n’importe quel quidam. Comme si rien ne le différenciait des autres. A peine était-ce sortit de sa bouche qu’elle regrettait cet aveu d’incertitude, cette non-réponse. Il va s’en aller et se retourner dans les bras d’une autre pensa t’elle en sentant la main de Jason serrant la sienne. Une fille normale qui n’irait pas par quatre chemins pour partager sa couche avec le bel homme qu’il était.

C’était parce qu’elle savait qu’elle ne pouvait pas lutter contre ces filles là qu’elle n’avait pas su dire les choses. Dire ce qu’il faudrait pour qu’il se sente apprécié tel qu’il l’était réellement. Un “ reviens autant que tu veux”, un “ je voudrais te voir plus”. Un “ Reste encore un peux.”. Elle n’avait pas su cacher ses incertitudes et affirmer ce qu’elle voulait sans penser au lendemain. Tant de gens faisaient cela , se montrer sous leur meilleur jour face à ceux qu’ils aimeraient charmer. Dissimulant leurs défauts au maximum, appuyant autant qu’ils le peuvent leurs qualités. Ils vendaient un rêve d’eux même, un rêve qui pouvait durer parfois des années. Des années avant que l’autre ne perçoive tous ces défauts qui furent mis de coté à leurs débuts. Tous ces travers bien enfouis comme autant de déchets radioactifs condamnant les temps futurs, des défauts que personne ne sait retraiter surtout pas celui qui les enfoui. Mais elle sait ses travers trop grands pour lui, et n’a pas la force de les enfouir.

Elle savait qu’elle n’avait sans doute pas dite ce qu’il fallait pour le retenir et pourtant il lui disait la comprendre. Il la remercia aussi et cela fit mal à Siobhan, pour lui. Elle ne lui avait rien donné de ce qui aurait peut être pu soulager son cœur et pourtant il semblait s’en contenter, mieux il restait poli. Il acceptait qu’elle se blottisse contre lui pour passer ce moment de paix malgré cela.

Un moment qui était important pour Siobhan car elle avait l’impression que cet instant de pure tendresse était inédit dans sa vie. Ce n’était pourtant pas le cas, elle eu des amourettes il y a des siècles de cela. Il y a si longtemps que leur souvenir se perdait dans les brumes, et qu’elle avait oublié leurs visages. Elle rencontra pourtant des hommes il y a peu quand elle reprit ses traits de jeune femme. Trop heureuse de retrouver un corps tant attendu elle se sentit alors invincible, sûre d’elle. Et avait foncée. Il y eu de la sensualité comme avec Steel, mais pas de la tendresse comme en cet instant. Elle avait passée bien plus d’années en Silver Banshee qu’en Siobhan McDougal, et c’était peut être finalement quand elle était cette créature de légende qu’elle était le plus elle même. Avec ce corps qu’elle n’aime pas. Mais que Jason avec sa manière d’être avec elle, lui faisait oublier quelques instants. Pendant quelques temps elle se sent belle, dans ses yeux. Comme si elle était à nouveau libre. L’instant dura et elle en savoura chaque seconde.

“Je peux te raccompagner chez toi."

Elle l’avait déjà transporté avec elle à travers l’obscurité, ce serait assurément plus rapide que le moyen qu’il avait du emprunter pour venir. Qu'elle lui propose de le ramener risquait d'écourter ce moment de tendresse elle le savait. Mais elle avait peur, comme cette fois où elle s'était retrouvée dans son appartement, a désirer son corps. Parce qu'arriverait le moment où lui dirait " stop" à cause de ce qu'elle était, et elle ne voulait pas le connaitre cet instant maudit.
La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15



La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 23 Juin 2019 - 18:46


La Malédiction Irlandaise
Il aurait pu s’endormir. Après des jours, des semaines à ruminer sa douleur et sa pulsion meurtrière, à se réveiller en sursaut ou à ne pas dormir du tout, il aurait pu, là, tout de suite, céder. Se laisser happer. Se faire emporter. Ca aurait presque trop facile, d’ailleurs, de s’oublier dans les bras de Siobhan. Il pouvait presque le visualiser. Ses doigts se desserreraient d’eux-mêmes et il serait de plus en plus lourd contre l’épaule de la Banshee jusqu’à finalement glisser sur ses genoux et s’y endormir complètement. Totalement. Pas de rêves, pas de cauchemars, de mauvais souvenirs – rien. Juste le noir total et complet. Et Siobhan, évidemment.

Evidemment.

Il aurait pu, oui. Si elle n’avait pas pris la parole pour ainsi le sortir de ses rêveries. Il rouvrit les yeux, et le ciel pourtant chargé l’éblouit. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre le contrôle de sa vision et réaliser ce qu’elle venait de lui proposer. Un peu pris de court, il lui jeta un regard. Le repoussait-elle ? Il lui avait clairement dit qu’il ne pouvait pas… Il ne pouvait pas promettre que rien ne se passerait avec le Joker. Malgré ses arguments et sa position, il ne pouvait pas juste… abandonner. Pas après tout ce temps. Cherchait-elle à lui faire comprendre que – Et lui, de toute façon. Que voulait-il ? Qu’espérait-il ? Il aurait pu s’endormir dans ses bras. Il avait voulu s’endormir dans ses bras. Il ne voulait certainement pas repartir, non.

« Je… » Il marqua une pause, prit son courage à deux mains et tourna la tête vers Siobhan. N’avait-il pas décidé ? Qu’il était temps d’arrêter de fuir ? « Je ne suis pas pressé. »

Jack Napier ne se cachait pas vraiment. Il avait aussi demandé à Barbara Gordon de garder un œil sur lui, juste au cas où il déciderait de disparaître. Mais, surtout, s’il partait maintenant, il aurait toujours l’impression d’avoir laissé quelque chose de pas fini derrière lui, et il avait assez versé dans les histoires sans fins.

Il baissa les yeux vers la main qu’il tenait toujours dans la sienne avant de relever les yeux vers ceux de Siobhan, si bleus, si éclatants.

« Je reviendrai. Après, tu sais. Et tu pourras prendre ta décision à ce moment-là, mais… quoi qu’il en soit, je reviendrai. »

Il hésita, mais reprit, sans vaciller.

« Mais pour être honnête, ce ne sera pas vraiment pour venir chercher ta réponse. Ce sera juste parce que j’en aurais envie. De revenir, je veux dire. Te voir. »

Il aurait pu s’endormir, et ça n’avait rien à voir avec les embruns, l’Irlande, les nuages, le vent et le bruit des vagues. Même le château tout droit sorti d’une histoire du Roi Arthur n’y était pour rien.
C’était elle.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 24 Juin 2019 - 0:06




Il lui répondit en la regardant qu’il n’était pas pressé puis qu’il reviendrait, si incertaine soit elle sur sa capacité à lui pardonner ce qu’il allait faire; Tuer quelqu’un qui comme elle s’était retrouvé changé pendant une période. Au moment où il était moins violent. Où il était plus heureux et moins dangereux. C’était ce qu’avait faite Lady Blaze avec Siobhan, elle avait essayée de la tuer quand elle était plus fragile et sans Zatanna Zatara elle serait morte pour de bon tuée par un dragon. Red Hood projetait de faire une chose similaire avec Jack alors...forcément cela touchait Silver Banshee.

Il sembla hésiter un instant avant d’ajouter qu’il reviendrait parce qu’il avait envie de la voir. Quand bien même elle le tuerait, il reviendrait. Elle aurait pu se dire qu’il aimait trop jouer avec la mort pour survivre longtemps à sa deuxième vie mais elle pensa autre chose. Qu’il avait confiance en elle. Comme il lui avait révélé son identité il lui montrait désormais qu’il avait confiance en le fait qu’elle ne lui fasse pas de mal. Siobhan releva doucement sa tête de l’épaule de Jason et essuya une larme qui coulait sur sa joue d’un revers de sa main libre.

"Reste un peu."

Elle posa sa main libre sur l’autre épaule de Jason pour le faire tomber avec elle sur la verdure.

"Tu as besoin de repos."

Allongée à coté de lui elle lâcha la main de Jason pour joindre les siennes et les mettre entre sa joue et le tapis de trèfles sur lequel elle était couchée. Ses longues jambes se plièrent alors vers l’arrière, là où sa chevelure blanche aux mèches noires s’étalait de toute sa longueur et dans un joyeux désordre. Puis elle resta à le regarder, à l’observer en détail. Le grondement du ressac était toujours là, infiniment plus régulier que les pulsations du cœur de la banshee.
La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15



La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Jason Todd / Red Hood
Jason Todd / Red Hood
Super-Vilains
Inscription : 20/10/2017
Messages : 300
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Situation : Actuellement infiltré dans le GCPD sous le nom de William Cooper.
Localisations : Gotham
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 26 Juin 2019 - 17:44


La Malédiction Irlandaise
Il semblait à Jason que la dernière fois qu’il s’était réellement reposé sans avoir à se soucier de quoi que ce soit, c’était alors qu’il était allongé dans l’obscurité de son cercueil, mort et oublié. Ce qui était venu après avait toujours été plus ou moins chaotique, et il avait fait le deuil de toute idée de repos complet. Où pouvait-il se sentir assez en sécurité pour fermer les deux yeux ? Quel endroit pouvait-il être assez loin pour qu’il ait réellement fui tous ses problèmes ? La Terre n’était pas assez grande. Pour les gens comme lui, comme eux, il n’y avait pas d’échappatoire.

Sauf qu’il arrivait à l’apercevoir, ici. Quand Siobhan le bascula en arrière, il crut même la voir lui-même : cette possibilité de paix. C’était faible et lointain, mais c’était plus que ce qu’il n’avait jamais eu. Alors pourquoi pas ? Vraiment… pourquoi pas ?

Il tourna la tête vers elle tandis qu’elle s’installait à ses côtés et l’imita en se tournant sur son flanc lui aussi. Il aurait voulu dire quelque chose, mais tout avait probablement été dit, et ce qu’il aurait pu ajouter n’aurait été que superflu. Il avait été sur ses gardes si longtemps. Peut-être que… peut-être que pour une fois, il pouvait se laisser aller. Etre autre chose que Red Hood. Jason Todd n’avait pas été d’une grande utilité depuis qu’il avait mis le casque pour la première fois. Jason Todd n’était jamais vraiment revenu à la vie, lui. Peut-être qu’il pouvait offrir ce moment à Jason, alors.

« Reste avec moi, alors, » dit-il finalement, simplement.

Il hésita un instant – mais trop bref, trop court pour que son hésitation ait le moindre poids - avant de lever sa main. Il la posa sur la joue de Siobhan, se rapprocha et déposa un baiser, léger et bref, sur son front. Quand il s’écarta, il lui adressa un petit sourire avant d’aussi ramener sa main vers lui.

Puis il fit quelque chose que Red Hood n’aurait jamais fait. Mais peut-être que c’était bien mieux ainsi. Non pas que Jason penchait dangereusement vers la schizophrénie au point d’adresser tous ses reproches à une personne tiers quand il s’agissait d’actions qu’il avait commises, mais il ne pouvait nier que tout ce qu’il avait fait en tant que Red Hood, ça n’avait été que colère grossièrement enterrée. Pas maintenant. Pas là. Ce qu’il fit, ne venait pas du désir de vengeance ou de faire payer. C’était… c’était autre chose.
De la confiance, peut-être. Sûrement.
Et pourquoi pas quelque chose de plus ?
Il aviserait. Plus tard.
Pour le moment…

Il avait fermé les yeux, et il les garda fermés.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silver Banshee
Silver Banshee
Super-Vilains
Inscription : 06/05/2018
Messages : 469
DC : Victor Fries; Wesley Dodds / Sandman, Zinda Blake/ Blackhawk
Localisations : Irlande

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 26 Juin 2019 - 23:40
Spoiler:
 




Elle le regarda alors qu’il était allongé à ses cotés et qu’il lui disait de rester avec lui. Ne fit même pas mine de bouger lorsqu'il tendit sa main vers elle pour la poser sur sa joue. Et le fixa intensément quand il s’approcha d’elle pour déposer un baiser sur son front après quoi il lui sourit, et le visage de l’irlandaise en fit de même. Un sourire franc, radieux. Elle l’oubliait quelques moments oui, elle oubliait son état quand il était comme cela avec elle. Puis il ferma les yeux le visage face à Siobhan , elle eu envie…

...Envie de poser ses lèvres sur les siennes. De plonger sur lui toute entière pour entrer en contact avec son corps comme des vagues épousant les contours de ses côtes. De s’y baigner, d’y couler jusqu’a disparaître et de ne sortir la tête hors de l’eau que quand elle se serait saoulée de sa tendresse.

Alors qu’il avait les yeux fermés elle le fixait avec cette envie capable de mouvoir les corps contre la raison mais n’avança pas. Car en regardant son visage apaisé elle vit qu’il était en paix cet esprit torturé comme le sien et en quête de vengeance. Jason était désormais si différent de l’état dans lequel il fut en arrivant, et elle ne voulait pas briser cela. Cette quiétude qu’ils parvenaient à trouver tous les deux dans cet instant, il ne fallait pas la perdre. Pas comme çà.

Siobhan roula alors doucement sur place pour se retourner, puis restant couchée à coté de Jason elle tendis sa main derrière elle pour chercher la sienne. Les gestes lents et précis elle tirait alors sa main pour ramener le bras de Jason par dessus sa taille, puis pencha la tête en arrière pour que l'arrière de son crâne chevelu touche celui chez qui elle était en train d’élire domicile. Nichée comme elle le pouvait contre lui elle se sentit bien et ferma les yeux elle aussi. Pour chercher à dormir, comme lui.

Mais elle était un fantôme condamné à ne jamais trouver un instant de répit pour débrancher ses pensées noires, et cela faisait des siècles que cela durait. Des siècles sans trouver le repos pas même éternel, des siècles pour sombrer dans la folie et regretter. Mais elle fermait les yeux, fort. Elle ferait comme si. Elle ferait comme si elle dormait avec lui.


La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) Sumbol15




La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee) 44842613
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La Malédiction Irlandaise (Silver Banshee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Titanic, au delà d'une malédiction
» Silver Foil A4 Folder Toei
» Joseph O'Connor : A l'Irlandaise
» LE HURLEUR (Banshee)
» RISE OF SILVER SURFER MOVIE BUST FINE ART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-