« Quand un flash d'espoir renaît, que deviennent les ravages de l'ombre ? » [Rose]

Inscription : 07/04/2018
Messages : 116
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 7 Juin 2019 - 10:58
HRP: Continuation en aparté de http://dc-earth.fra.co/t6504-je-suis-flash-et-je-suis-wally-west-je-suis-la-pour-aider-enchante-que-vous-refassiez-ma-connaissance-libre-a-tous#100936 /HRP

La foule de journalistes, d'anonymes et de héros plus ou moins voilés s'est rassemblée autour de Flash - Wally West, de retour dans nos esprits. Autour d'un café, Rose Wilson s'est exprimée à cœur ouvert, d'un ressentiment qui semble l'habiter depuis déjà des mois. Dans cette heureuse réunion de famille, ses paroles sonnent comme si c'était Robotnik essayant de se confier aux Bisounours. Et quelqu'un, posté non loin écoutant les parangons de l'espoir se taper dans le dos, comprend le décalage qu'elle vit. Puisqu'il ne peut sécher ses yeux de joie de retrouver son ami, un ami trop heureux pour pouvoir marcher à ses côtés - du moins, pour le moment, aussi triste que cela soit à dire.

"Ms. Wilson, ne faites... aucun geste brusque. Je suis un... ami... retrouvons-nous sur le toit voisin."

Alors, Hartley dit le Flûtiste réunit son peu d'énergie, celle qui fourmille dans ses nerfs le reste quittant son corps et son esprit à chaque seconde de cette crise de nerfs qui devrait pourtant être de la joie. Il s'est rarement senti aussi fragile, maintenant que l'ami qui l'a aidé peut à nouveau en étant là, lui être enlevé. Il soulève un genou, puis l'autre. Il pensait attendre l'arrivée de Rose Wilson sur le toit voisin, mais le fait est qu'elle y parvient bien avant lui. Ankylosé qu'il est par ses doutes, sa peine, son angoisse.

"V-Vous étiez la fille du Président c'est ça ? On m'appelle... Hm, je me faisais appeler Pied Piper. J'ai été riche, puis à la rue, et j'ai rencontré Wally. Jamais, je n'ai su investir comme eux la lumière. Je vous sens prisonnière vous aussi, et vous savez, paumé pour paumé je préfère un échange fructueux, qu'un câlin avec lui qui me briserait le cœur. "

Il ose à peine la regarder. Il a honte de ses larmes. Mais il doit se battre pour ne pas rester seul. Revêtu de son costume de Fifre de Hamelin, il s'assied bêtement en tailleur adossé au rebord de rooftop terrasse. Et soupire, profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 329
Localisations : A préciser
New Titans
MessagePosté le: Ven 7 Juin 2019 - 11:43
Alors que la réunion avec les flashs semblait prendre une pause, je m’éclipsais momentanément en prenant à la main mon portable comme justificatif silencieux. Je vérifie la présence de mon couteau dissimulé dans ma botte. Je n’ai pas l’habitude de me rendre sur les toits en étant totalement sereine surtout avec mon demi-frère en liberté. Mais bon, dans le bâtiment il y a beaucoup de personnes nerveuses alors je doute qu’il y ai vraiment des ennuis.

Il arrive peu après moi et alors que mes sens sont en alerte je le laisse s’installer non loin de moi. Il me demande de rester calme et je ne bouge pas laissant ma mais prête à récupérer mes armes au cas où et un silence de western s’installe avant qu’il ne prenne la parole.
« Bonjours, oui effectivement je suis la fille de M.Wilson. »

Une parole de personne brisée et fatiguée, déçue mais cherchant l’espoir. Qui cherche à avancer mais regorge d’images du passé.
« La vie est grise, et pour les personnes tels que nous, trouver une position acceptable entre deux positions antagonistes est un exercice de style. » Je réfléchis un moment à ses paroles pour essayer de le convaincre car j’ai bien l’impression qu’il se m’éprend sur certaines choses.

« Perdue, non, pour l’instant j’ai trouvé un chemin et une lumière. La voie m’est personnelle aussi je ne peux que difficilement vous aider. Néanmoins elle passe par expliquer clairement ce que j’ai sur le cœur en certaines situations. C’est moins diplomatique dans certaines occasions comme celle-ci mais j’ai l’espoir qu’à force de donner des coups de pieds dans la fourmilière le monde change. Et de toute façon si la personne ne m’appréciais pas avant elle aura tout le loisir de continuer. » Je continue de le fixer et une idée me viens en tête en le comparant aux invités quelques mètres plus bas.

« Vous savez, Wally semble aussi porter un fardeau assez lourd sur les épaules. Sa dernière mission l’a visiblement … secoué. Et j’estimais que des paroles plus terre à terre allait être plus constructives que des banalités. Je n’aime pas perdre mon temps avec ces genres de conneries. »
Je le fixe avec son aspect d’épouvantail usé par le soleil et les corbeaux.

« Vous semblez usé par les combats vous aussi, je pense que c’est la raison pour laquelle il a retiré le masque. La solitude est une ennemie assez sournoise. » Je lui tends la main.


« Descendez avec moi, je pense que vous avez les mêmes blessures. Votre chemin vous appartient mais venez en discuter avec vos amis. Vous ne pouvez pas garder tout cela pour vous, même dans les nuits les plus noires j’ai toujours craché mon venin pour éviter d’imploser. »






« Quand un flash d'espoir renaît, que deviennent les ravages de l'ombre ? » [Rose] B13004630b70e3c7fcc1531e02e3fe0b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 116
Localisations : Central City
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 7 Juin 2019 - 21:02
"Et entrer dans la lumière, même juste pour le rassemblement de l'année ou la dernière crise en date, ne fait semble-t-il qu'exposer nos parts d'ombre. Au monde comme vous l'avez évoqué plus tôt ; à moi-même dernièrement en ce qui me concerne."

Cette jeune fille qui en avait beaucoup vu continuait de lui rappeler une version plus jeune de lui-même. Quoi, un an ou deux auparavant encore, c'était lui tout craché. Le maestro sourit devant l'ingénuité un peu agressive qu'elle défendait comme sa philosophie. Il avait arrêté d'être comme ça quand il avait commencé d'être triste - ou était-ce dans l'autre sens ? Toujours est-il qu'elle, croyait en ses actions et leur bien-fondé ; mais pas dans le jugement du grand public. L'arrogance de la jeunesse, mâtinée de la sagesse caractéristique des tacticiens.

"Être mise sous le feu des projecteurs vous a épargné un confort de vie : être seulement ignoré et tracer un chemin solitaire seule en charge. Mais qui est cette lumière que vous évoquez avoir trouvé ?"

Était-elle comme il aurait pu l'être, le John Watson de son Wally West ? Manifestement, elle avait surtout pour habitude de ne pas s'embarrasser des formalités d'usage. Sans pour autant manquer de respect à son interlocuteur. Rarement d'ailleurs on avait parlé à Hartley avec telle fermeté et bienveillance à la fois.

"Mais Oui ! Wally a dû gérer tout seul, ou en tout cas ailleurs, son trauma. Il me comprendra... Et évidemment je le comprends."

À l'instar de deux frères ennemis, ils se comprenaient. Et si Hartley s'était trompé de chemin? Ses yeux se posèrent sur le couteau de celle qu'on appelait Ravager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/10/2017
Messages : 329
Localisations : A préciser
New Titans
MessagePosté le: Mar 11 Juin 2019 - 9:37
« Oh.. » effectivement même si je n’ai pas la main sur l’épée, elle n’est pas éloignée de la garde. Je prends conscience de l’impression que je dois donner en ouvrant une main tout en restant crispée et sur la défensive de l’autre main.

« Rien de personnel, je vous l’assure. On me cherche du mal actuellement, alors les rendez-vous d’inconnus sur un toit ce n’est pas pour me rassurer. » Je réfléchis à ses dernières paroles.

« Certainement une illustration de votre propos. » Oui en fait c’est la plus belle illustration qui soit pour sa démonstration. Je vérifie tout en lui parlant qu’il n’y a personne d’autre sur le toit en continuant de balayer mon interlocuteur et son entourage.

« Et c’est aussi pour cela que je ne vais pas trop m’étendre sur mes motivations. Le bonheur est tellement facile à voler que je préfère en profiter de chaque seconde en gardant cela pour moi. Soit il va partir, soit on va me le voler, je suis assez pessimiste mais rien de ces inconvénients de va m’empêcher de me battre pour le garder. »
Je me rends compte que je suis en train de pourrir toute seule l’atmosphère avec un sujet normalement joyeux.

« Je suis un peu têtue » Je lève les yeux au ciel en souriant

« C’est de famille… » J’entend le vacarme et le brouhaha

« Descendez plus vous parlez, plus j’ai l’impression d’avoir un clone de Wally en face de moi. Alors gardez votre masque et allez lui parler. Il a besoin de vous et vous aussi.
(…)
Et vous le savez. »



« Quand un flash d'espoir renaît, que deviennent les ravages de l'ombre ? » [Rose] B13004630b70e3c7fcc1531e02e3fe0b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

« Quand un flash d'espoir renaît, que deviennent les ravages de l'ombre ? » [Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Problème de flashage
» FINI - Août 1918 - L'espoir renaît
» Août 1918 - L'espoir renaît (FINI)
» Problème tactile [Résolu grâce au bon vieux SAV]
» Diffuseur de flash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Keystone City-