V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier)

Inscription : 20/10/2017
Messages : 253
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 26 Juin 2019 - 18:50


V comme Vendetta


Jack Napier était devenu un personnage public dans la vie quotidienne de Gotham.
Comme l’avait été le Joker.
Jason y voyait une sorte de poésie aux nuances apocalyptiques. Un mauvais augure, une mauvaise carte de tarot tirée. Le Fou, ou un truc du genre, pour tous ceux qui s’étaient fait prendre dans la pire blague de ce siècle.
Clowneries.

Hangar 21, port de Blüdhaven
2300
Retrouve-moi


Le message qu’il avait envoyé à Tim était simple, mais clair. Tim comprendrait. Il était celui qui lui avait amené la clé avec le moyen de traquer le Joker, après tout. Il savait que ça n’avait été qu’une question de temps.

Puisqu’on en était aux signes et autres conneries du destin, Jason appréciait grandement le fait de commettre l’irréparable sur le sol sanctifié de Blüdhaven par les bons soins de Dick Grayson. Il aurait pu se faire le Chapitre Deux de sa tentative d’exécution à Crime Alley, en bonne suite de sa première tentative. Boucler la boucle, comme dirait l’autre. Mais il ne faisait pas tout ça pour Bruce. S’il avait laissé une suite interminable d’indices derrière lui à l’époque, il en avait fini avec les puzzles. Fini d’essayer. Jack Napier n’était plus un inconnu et, qui sait, sa disparition serait peut-être remarquée plus rapidement que prévu. Dans ce cas-là, il ne voulait aucune piste, rien qui pourrait amener Bruce jusqu’à lui. Jason était prêt à sacrifier le symbolisme si cher à son éducation pour les bienfaits de sa vengeance. Il trouverait assez de poésie et significations cachées dans la cervelle et le sang du Joker sur le sol, de toute façon. Ca ce serait une vraie boucle bouclée. Hop, retour à l’envoyeur.

Ca avait presque été trop facile, en dehors de ça. La première fois, il avait dû marchander, discutailler et remonter bien des pistes. La première fois, il s’était amusé comme un fou avec Black Mask et un modèle particulièrement resplendissant de bazooka. Ca lui avait pris des semaines – des mois – pour que tout soit prêt, qu’il soit enfin sûr de la marche à suivre. Et c’était sans compter tout l’apprentissage qui avait précédé. Mais pas cette fois. Cette fois, il avait suffi de quelques nuits de surveillance afin de tâter le terrain, d’un hangar qu’il saurait vide à la date voulue et d’un sac en tissu. Pas de bazooka, d’attaque générale sur Gotham et de face à face avec le Chevalier.

Juste lui, Jack Napier et le sac que ce dernier avait sur la tête.

Il était pathétique. Loin du Clown du crime - putain Jason détestait ce surnom. Il lui fallait quoi encore ? Une médaille en plus d’un titre pour le féliciter d’être le plus gros bâtard de l’histoire de cette foutue ville ? Tout en lui lui faisait perdre son calme, et c’était l’état qu’il essayait de retrouver, adossé contre une table branlante, les bras croisés sur son torse, et le regard rivé sur le corps frêle de Jack Napier, ligoté à une chaise – qui était la seule autre pièce de mobilier dans le hangar 21. Il ne voyait pas son visage, mais il en devinait la structure sous le sac en tissu qu’il lui avait mis sur la tête après l’avoir enlevé chez lui. Une petite promenade plus tard, et hop, ils étaient à Blüdhaven pour leur tête à tête.

(Comme quoi, Dick pouvait bien rouler des muscles avec sa crise d’adolescence en retard et la dispute qu’il avait eue avec Bruce… Blüdhaven était loin d’être qualifiable pour sa prise d’indépendance. Jason avait mis moins de dix minutes pour arriver jusque-là, et ce en respectant les limites de vitesses, mon cher !)

Et maintenant, il attendait.
Que Tim soit là.
Que la colère monte.
Que ce cher Jack commence à supplier aussi, qui sait. Il restait assis sur sa chaise, la respiration irrégulière, et il ne cherchait même pas à se débattre.
Jason attendait que l’envie d’utiliser le pied de biche poser sur la table derrière lui irrépressible.

Il avait attendu des années. Si longtemps. Si longtemps. Le Joker avait terrorisé, tué, massacré, mais il était temps que quelqu’un lui fasse goûter à sa propre cuisine.
Jason avait attendu, et l’heure était venue.
Enfin.

« Alors ? » demanda-t-il finalement, et le son de sa voix claqua violemment contre le silence de Blüdhaven. « Rien à dire ? Pas de blagues, de mauvaises plaisanteries ? Est-ce que tu as deviné, au moins ? Tu as deviné ce qui t’attend ? »

Il s’était imaginé cette nuit des centaines de fois. Des milliers, même, peut-être. Pendant longtemps, ça avait été le seul remède contre les vagues de souvenirs indésirables. Le souvenir du bruit de ses os qui se cassaient, sa propre respiration rendue épaisse par le sang dans sa bouche… ce sang, d’ailleurs, dont le goût continuait de le hanter.

Il ferma brièvement les yeux puis se redressa en décollant les reins de la table.

« Ca a peu d’importance, » rajouta-t-il en détachant la lanière de cuir qui retenait son arme dans son holster à la cuisse. « Moi, je sais. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 162
Situation : Jack sombre peu à peu dans la solitude et la folie. Cependant il fait de son mieux pour rester l'homme qu'il est... qu'il désire rester. Jack Napier. Mais pendant combien de temps ?
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 26 Juin 2019 - 20:53
Le flou total se dissipais et laissais distinguer quelques touches de lumières, pâles et froides. La salle dans lequel se trouvais Jack était grande, sûrement un hangar. Une jeune voix brisa le silence. Jack observa en direction du bruit et voyait un forme humaine, encore flou. La masse flouté se leva puis continua de parler en menaçant Napier.

Visiblement, il avait une dent contre lui. Contre le Joker. Jack plissa les yeux afin de mieux distingué la personne face à elle. Puisant dans sa mémoire, il chercha un nom, une histoire à lui attribué.

" - Ex-.. excuse-moi mais... qui es-tu ? "

Jack posa cette question sans s'attendre à quoique ce soit de la part de son ravisseur.

" - Est-ce qu'il t'a fais mal ? Le.. Le Joker... "

Un dégoût pu être ressentie dans le dernier mot de Jack.

Le Joker.

Comme une ombre, il le suivais partout, le hantais à l'image d'un monstre tapis dans les ténèbres.

Jack savait comment analyser les gens, en observant ce jeune homme, il trouva quelque chose, que sa colère tentais de noyer sa peur. Derrière son visage crispé.. un enfant appelais à l'aide.

Puis cette déduction traversa l'esprit de Jack tel un couteau.

Jason...

c'était lui, face à lui, vivant. Debout.

L'expression fier de Jack coula doucement pour laisser place à une expression ressemblant à la peur.

" - Jason... "

Il murmura ses mots, doucement. Comme un début de poésie que personne ne devait raconter.

" - C'est toi... "

Les mains de Jack tremblais légèrement. De face, l'on pourrait facilement croire qu'il tentais de rompre ses liens en frottant la corde le long de la chaise.

Pourtant, Jack ne tentais aucune évasion, l'idée même de s'évader n'avait même pas effleuré son esprit. Sa confusion était tel qu'il ne pensais plus à rien.

" - Nous savions que tu étais vivant, quelque part. Mais tu n'es jamais, il a commencé par croire que tu étais amnésique... Il t'a attendu. Longtemps, tu sais ? Celui qui t'as fait... ça. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1061
DC : Slade Wilson
Situation : Essaye de mêler vie d'étudiant et vie de justicier.
Localisations : Ivy Town
Groupes : Batfamily
Batfamily
V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 30 Juin 2019 - 15:59

« V pour Vendetta. »
ft. Jason Todd / Jack Napier
_____Lors d’une mission d’infiltration, Red Robin avait fait face au clown Prince du Crime et les choses avaient malheureusement dérapé. En voulant sauver des vies, l’adolescent s’était retrouvé entre de très mauvaises mains. Malgré ça, il était parvenu à s’en sortir et à planquer un mouchard sur le clown qui avait laissé se vider dans son sang, en sachant parfaitement que les oiseaux de Batman sont difficiles à tuer.
Ce mouchard, il l’avait confié à quelqu’un qui avait un passif avec ce clown et qui pourrait bien mettre un terme à ces agissements une bonne fois pour toute. Jason n’avait jamais pu faire disparaître cette rancune qu’il pouvait avoir envers Joker. Tim pouvait le comprendre et il avait confié ce qu’il lui restait. Jason allait enfin pouvoir se venger et il avait promit à son petit frère qu’ils s’en chargeraient ensemble, lorsqu’ils auraient réglé deux ou trois problèmes.

Plusieurs semaines plus tard, Red Robin reçu un simple message de la part de Jason lui donnant rendez-vous. Ça y’est, il allait faire l’irréparable et il allait être témoin de l’exécution de Joker. Même si l’adolescent n’avait aucune raison de défendre le Prince du crime, surtout pas après avoir eu affaire à lui personnellement. Il avait encore mal, surtout au niveau de ses phalanges.
Pourtant, toutes ces histoires autour de Jack Napier, d’un Joker repentit, Tim voulait essayer d’y croire, mais il devait payer pour tout les actes qu’il avait commis et le mal qu’il avait pu faire à son mentor ainsi qu’à Jason. Il devait déjà se rendre sur les lieuxet le trafic de Bludhaven était plutôt dense, même en pleine nuit, la fête allait débuter et les boites de nuits venaient à peine d’ouvrir leurs portes. Sur sa moto, l’adolescent doublait les voitures en slalomant, dépassant les limitations de vitesse pour arriver à l’heure au lieu de rendez-vous de Jason.

Il était tapi dans l’ombre, observant le comportement de son grand frère, mais surtout ceux de Jack Napier. L’adolescent voulait prendre du recul sur la situation, essayant de savoir si le Joker était en train de jouer la comédie où était en train de faire marcher Jason en lui faisant croire qu’il était une autre personne. Pendant cinq minutes, il était resté spectateur, observant la colère de Jason et les trou de mémoire de Jack Napier.
Il finit par sortir de l’ombre et ouvrir la porte du hangar avant de la refermer derrière lui. Il n’y avait plus que les deux justiciers face à un prisonnier et pas n’importe lequel. Tout d’abord, Red Robin leva les yeux vers son frère qui était sous le point de sortir son arme. Tim savait qu’il avait devant lui un Jason colérique qui ne laissera personne lui mettre des bâtons dans les roues, encore moins l’adolescent. Red Robin se rapprocha et posa sa main sur le bras de Jason pour l’empêcher de sortir l’arme. Sa poigne était faible, il n’y avait rien d’agressif chez le remplaçant de l’ancien Robin, il voulait simplement attirer son attention. Red Robin leva les yeux, son visage était complètement inexpressif mais son esprit était tiraillé devant cette scène. Devait-il réellement laisser Jason en finir ? Batman lui en voudrait terriblement.

« Ce que je vais te dire est probablement débile, mais… Le Joker qui est là, juste devant nous, n’est surement pas le même que celui qui s’en est prit à toi il y a des années. Tu ne penses pas ? » L’adolescent laissa échapper un soupir. « Laisse moi lui poser quelques questions… » Il se tourne vers le prisonnier. « J’ignore si vous jouez les acteurs, si vous cherchez juste à vous mettre Gotham dans la poche en vous créant ce personnage qui est Jack Napier mais ça ne marchera pas avec lui. Quant à moi, je voudrais vraiment y croire, mais je n’aurais jamais imaginé que le Joker soit sauvable… après tout le mal qu’il a fait… Alors… Comment pourriez-vous me convaincre que vous n’êtes pas la personne qui a battu à mort Jason… tout le mal que vous avez fait à cette famille. »

Il ne faisait pas réellement allusion à son agression directement. Il n’avait pas envie d’en parler, pas maintenant. Même si les plaies sont pratiquement cicatrisées, Red Robin se massa les phalanges instinctivement, eux qui le faisaient encore souffrir, Tim détourna machinalement le regard.

« Alors donnez-moi une raison, celle qui vous sauvera de Jason… »

V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 253
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2019 - 15:05

V comme Vendetta


Putain, l’expérience était presque plus traumatisante que de voir, des premières loges, le sourire psychopathe du Joker tandis que le pied de biche s’écartait, à chaque fois un peu plus couvert de sang. Jason en aurait presque frissonné s’il n’avait été aussi en rogne – ce qui, au final, ferait un bon résumé de sa vie, ces derniers temps. Mais cette fois-ci, c’était tellement surréaliste qu’il s’en rendit compte, et ça ne fut pas des plus agréables.

Physiquement, Jack Napier n’était pas le Joker. Sûr, c’était le même corps, le même gars, mais il manquait la peau blafarde, le sourire écarlate et les traits tirés par la folie. Ce changement seul aurait pu persuader Jason que le règne du Clown était fini tant il était radical – mais, encore une fois, Jason était bien trop furieux pour se laisser berner par ce qui se trouvait juste devant lui. Des excuses, il pouvait s’en inventer des tas : chirurgie esthétique, prothèses, ou, tout simplement, le don du Joker pour les déguisements à faire froid dans le dos. Il n’empêchait que ça restait terrible, de voir ce visage si familier et si différent à la fois, se recouvrir de compassion et de regrets. Que quelqu’un lui passe un seau, Jason était prise de l’envie soudaine de se vider l’estomac.

Et maintenant il utilisait son prénom ? Quoi, ils étaient potes ? Il avait fait ses petites recherches, avait monté son dossier, et maintenant, ils en étaient au tutoiement ? Il se fourrait le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

« La ferme, Jack, » répliqua Jason.

Il se décolla complètement de la table pour s’avancer vers son prisonnier. Qu’il lui donne une excuse. Une raison. N’importe quoi qui aurait comme conséquence les jointures de Jason s’écrasant sur son nez de dément. Par pitié. Mais quand il fit le tour, il ne trouva pas de liens défaits, pas de tentatives d’évasion. Ca n’empêcha pas Jason de s’agenouiller derrière lui et de resserrer encore plus le plastique qui déjà, coupait très certainement la circulation de son invité. Ainsi dans son dos, il rapprocha sa bouche de l’oreille de ce dernier.

« Celui qui m’a fait ça, c’est toi. Y a pas de lui qui tienne. C’est toi. Toi. »

Il s’écarta une fois sa besogne terminée et se releva pour retourner à sa place initiale, contre la table. Sa main retrouva le chemin de son holster, toujours ouvert, et il laissa ses doigts courir le long de la crosse de son arme, ses yeux rivés sur le sujet de ses plus horribles cauchemars. Il ne fut sorti de son monologue intérieur que lorsque Tim s’avança finalement et vint poser la main sur celle de Jason.

Ce dernier stoppa le mouvement de ses doigts pour baisser les yeux vers son petit frère, son remplaçant, celui contre qui il avait tant été en colère pendant si longtemps. Au moins il ne lui en avait pas collé une, comme Bruce l’aurait fait – pas de bâtiment qui lui tombe sur la tête cette fois – mais Jason ne se fit aucune illusion. Aussi paisible et calme avait été le geste de Tim, l’intention était la même : il se mettait entre lui et le Joker. Jason resta silencieux ceci dit, il le laissa faire face à Jack Napier et déblatérer un énième discours à l’arrière-goût de Bruce Wayne sans ciller, mais quand il termina son petit monologue, il prit le contrôle avant même que le Clown ne réponde quoi que ce soit.

« Non, » dit-il simplement. Son regard se posa sur Tim. Il portait toujours son casque, mais il savait que le lien qui l’unissait à Tim était assez sincère pour que ce dernier sente le regard noir qu’il était en train de lui lancer. « Personne ne va sauver personne, ce soir, c’est clair ? C’est fini, ces conneries. Y a plus rien à sauver. »

Il se redressa et sortit enfin son arme de son holster, bien qu’il la gardât pointée sur le sol, cette fois-ci.

« Le seul sauveur qui sera dans cette pièce, ce sera moi après lui avoir collé une balle entre les deux yeux. J’aurais sauvé toutes ses futures victimes, parce que tu sais aussi bien que moi que ces… ces conneries de Chevalier Blanc et son discours de sauveur de Gotham pour les élections, ça ne durera jamais. Un beau jour, il se réveillera, et la soif de sang sera revenue, et ce sera le même manège, encore et encore. »

Son regard se posa sur Napier, et il pensa, brièvement, à Siobhan et à ce qu’elle lui avait dit. Elle-même en quête de rédemption, bien qu’elle ne l’admette pas entièrement, elle voulait croire. Elle voulait croire que c’était possible, que le Joker avait trouvé la clé et que ça durerait. Elle voulait croire, surtout, que ça pourrait effacer ce qu’elle avait été et ce qu’elle avait fait. Elle lui avait demandé explicitement de ne pas faire payer Napier pour les crimes du Joker, parce qu’elle voyait deux personnes différentes.

Tout ce qu’il voyait, lui, c’était les mêmes yeux que ceux qui l’avaient regardé s’étouffer avec son propre sang.
Il en avait assez.

« Que ça prenne une semaine, un mois ou un an, je m’en fous. C'est inévitable, » reprit-il, d’une voix glaciale. « Tu n’étais pas là. J’ai toujours été prêt à mourir sur le terrain, même gamin, parce que j’avais toujours espoir… je savais qu’au moins, je mourrais apaisé à l’idée d’avoir aidé les gens de cette saloperie de ville. Mais tu n’étais pas là, » dit-il en regardant Tim. « Tu ne sais pas ce que c’est de lui faire face et de savoir que c’est la fin, et que c’est lui qui donnera le coup fatal. Il n’y avait pas d’espoir. Aucun espoir face à lui. Aucun. »

Il leva son arme et la pointa sur ce petit carré de peau si fin et si sensible entre les deux yeux de Jack Napier.

« Il meurt. Ce soir. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 162
Situation : Jack sombre peu à peu dans la solitude et la folie. Cependant il fait de son mieux pour rester l'homme qu'il est... qu'il désire rester. Jack Napier. Mais pendant combien de temps ?
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2019 - 16:05
" - Quel suspens ! Quel désastre ! On se croirait presque dans une histoire de Shakespeare. Le petit frère venant sauvé le grand avant qu'il commette l'irréparable devant les yeux médusés du petit Jacky ! "

La violence des mots étaient t'elle qu'a chaque parole, Jack se prenais un coup. Le jeune Robin venait de débarquer pour, dirait-on sauver son frère en sauvant Jack. Tout ceci se transformais en triangle sadique. Red Hood désirait la vengeance, Jack cherchais la rédemption et Tim voulait la justice. Leurs regards se tournait autour. Sans savoir lequel allait dévoiler sa carte avant l'autre.

Les deux frères se mirent à discuter ensemble mais Jack n'en n'écoutait pas un mot. Il était perdu dans son esprit. En peu de temps, les deux plus gros événements qui ont fait du Joker ce qu'il est lui était retombé dessus sans crié gare. Bon, il l'avait bien cherché en effet pour Harley Quinn mais l'apparition de Jason sous sa nouvelle identité de justicier, ça, c'était bien une surprise.

L'hallucination du Joker continuais de vagabonder dans l'entrepôt comme si il était réellement là. Parmi-eux. Assis en tailleur sur la table derrière Jason, ces yeux de clown ne perdais aucun moment.

Joker fît mime de passer son bras autour du cou de Jason, tel de vieux potes.

" - Tu sais Jack, j'ai toujours aimé ce petit. Je dois dire que c'est ma plus grande réussite. Regarde le ! Fort, persévérant, jeune et beau !... Il me rappelle moi quand j'avais son âge... "

Le Clown marcha en direction de l'autre Robin qui semblait tenter de calmer son frère. Joker lui tourna autour et d'un geste de la main, préféra ne rien dire à son égard. Joker parti comme il était arrivé...

Le discours des jeunes hommes continuais sans prend en compte que le principal concerné était bien présent à quelques mètres d'eux. Soudain Red Hood s'approcha de Napier pour lui resserrer les liens. Et lui adresser une phrase près de l'oreille.

" - Je sais... c'est moi. Je ne peux oublier mon passé. Ni même ce qu'il... ce que j'ai fait. Je mérite tout ce que j'obtiens. Alors... "

Il n'eut le temps de finir sa phrase que Jason continua de se justifier auprès de Tim. La haine et la colère envahissait tout l'espace autour d'eux. Jack adressa un regard plein de peine et de pitié en direction de Tim et lui fit un léger signe de la tête.

" - Va t'en... "

Sur un coup de pression, Jason posa son pistolet entre les deux yeux de Jack qui ferma doucement les yeux. La froideur du pistolet commençais déjà a aspiré toute les horreurs qu'il avait pu commettre. Il se sentait vidé de toute les monstruosité qui envahissait ses souvenirs. Il compris que maintenant que la vraie rédemption se trouvais dans la mort. Il profita de l'instant et décida de concentrer tout son être, tout son corps sur la pression qu'exerçais l'arme sur sa tête.

...Je sais pas toi, mais moi j'ai déjà choisi mon camp...


" - Merci... "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1061
DC : Slade Wilson
Situation : Essaye de mêler vie d'étudiant et vie de justicier.
Localisations : Ivy Town
Groupes : Batfamily
Batfamily
V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2019 - 21:22

« V pour Vendetta. »
ft. Jason Todd / Jack Napier
_____L’adolescent avait la sensation d’avoir une bombe à retardement sous le point d’exploser en face de lui. La source de la colère de Jason était ici, ligoté à une chaise et semblant avoir baissé les bras pour se justifier auprès de lui. Le jeune justicier était sous tension et gardait une distance de sécurité avec les deux hommes. Son cerveau était en surchauffe, cherchant les bons mots, les bons arguments pour empêcher son grand frère de commettre une erreur.
Tim avait conscience de réveillé la colère de Jason en essayant de lui en dissuader. Il était même en train de remettre en question sa bonne action quand il a donné à Jason l’opportunité de retrouver le clown. Il pouvait lire dans les pensées de ce dernier. Il parlait comme Bruce, et ça a souvent le don de l’énerver. Red Robin respectait le code moral de son mentor, il ne l’avait jamais remis en question et ne semblait pas vouloir le faire encore aujourd’hui. Pourtant, une petite voix dans sa tête enviait Jason d’être capable d’en finir une bonne fois pour toute, d’être l’élu pour résoudre le problème du Joker. Il laissa échapper un soupir.

« Si je devais émettre une hypothèse, je dirais que le Joker… existe toujours dans son esprit. J’aurais penché pour un dérivé du dédoublement de la personnalité mais… ce n’est pas si évident que ça à prouver il me faudra plus de temps… » murmura Red Robin en s’adressant à lui-même plus qu’à Jason qui semblait complètement focalisé sur son tortionnaire et meurtrier.

Les bras croisé, pensif, l’adolescent laissa son grand frère sortir un autre monologue, essayant de justifier son acte jusqu’à se faire passer pour victime. Tim ne semblait pas réellement avoir apprécier les dernières paroles de Jason. Ce dernier pensait qu’il était seul à savoir ce que ça faisait que de sentir la fin et de perdre complètement espoir. Il se retourna légèrement vers Jason, gardant les bras croisés avec un regard tout aussi dur que le sien.

« Tu te trompes. » rétorqua Red Robin. « Je sais ce que ça fait, autant que toi, et tu le sais très bien. »

Il y a une dizaine de mois, l’adolescent avait fait face au sadisme d’un détraqué à Gotham City. Il avait joué avec la vie de l’adolescent en lui faisant porté une bombe armée dans le haut de son abdomen et en poussant son mentor à le faire souffrir pour le sortir de cette situation. Cette période de sa vie, Red Robin en fait encore des cauchemars lorsqu’il lui arrive de faire ces nuits. Il n’avait peut-être pas fait face au Joker à ce moment-là, mais le sadisme était identique. Red Robin ne semblait pas supporter ces souvenirs. Il se mordit la lèvre, détourna machinalement la tête pour ne plus regarder Jason dans les yeux.

« … mais ça n’est pas le cœur du sujet. » affirma l’adolescent pour détourner immédiatement la conversation et se concentrer sur le Joker. « Ne dis pas que je ne te comprends pas sur ce point, je suis bien placé pour te comprendre, au moins là-dessus. »

Jack finit par reporter son attention sur Red Robin en lui demandant de partir pour éviter d’avoir à assister à une exécution publique. L’idée d’être spectateur semblait déranger l’adolescent mais le faite de tourner le dos à cette situation le rendrait encore plus complice qu’il ne l’est. Bruce finira par le découvrir et les conséquences seront terribles, pour lui, comme pour Jason.

« Ce n’est pas aussi facile, Napier. Même si je n’ai pas envie de le retenir car je sais ce que le Joker est capable, j’ai envie de croire à une rédemption, mais j’ai donné toute les cartes à Jason. C’est à lui de mesurer le pour et le contre, et de ne pas se laisser contrôler par sa colère... »

Il pourrait faire demi-tour, détourner le regard, tourner les talons et oublier tout ce qu’il venait de se passer dans ce hangar. Mais il se décevrait et il se déçoit déjà assez, surtout après avoir appris ce qu’il s’était passé à Ivy Town pendant qu’il se remettait des blessures que lui avaient fait endurer le clown. Tim finit par se masser le crâne et se détourner de la scène en laissant échapper un soupir. Il ne savait plus ce qu’il devait faire, il ne sait plus quel code moral choisir. Tim Drake est perdu

V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 253
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 5 Juil 2019 - 16:01


V comme Vendetta


Jason jeta un regard en coin vers Tim. Le bras toujours tendu, l’arme toujours pointée droit sur Napier, il ne bougeait plus d’un centimètre. Ca ne voulait pas dire que ce que Tim venait de lui dire n’avait pas provoqué de très fortes réactions en lui, cependant. Ce serait même le contraire en fait.

« Si tu me comprenais vraiment, tu serais de mon côté, Red, » répliqua-t-il.

Son regard retourna bien rapidement vers Napier. Compter les points et mesurer qui avait le traumatisme le plus long ne l’intéressait pas. Il savait ce que Tim avait vécu – ils savaient ce que tous avaient vécus. Bruce aussi traînait son propre fardeau lui aussi, après tout, et c’était une des raisons pour laquelle Jason était toujours capable de compassion quand il s’agissait de son père adoptif, et peut-être même la plus importante. Il savait que Tim en avait vu des vertes et des pas mûres, comme Dick avait eu son lot aussi. Même le sale mioche de Talia n’avait pu y échapper alors ça aurait été bien stupide de sa part de penser que le fait d’avoir reposé en paix un petit bout de temps faisait de lui quelqu’un de spécial. Il ne parlait pas des blessures, du sang et des douleurs. Il parlait… Il parlait du Joker qui riait et qui contrôlait le temps qu’il lui restait à vivre.

Mais Tim avait raison sur un point. Ca n’avait pas d’importance.
Ce qui comptait vraiment, c’était qu’il était sur le point de réussir à mettre un terme à tout ça, qu’il avait le doigt sur la gâchette … et que Napier le suppliait presque de le faire ? Pire que ça, encore, il demandait à Tim de partir pour que sa conscience reste immaculée ?
Il le remerciait ??
Pardon ?!

« Merci de quoi, enfoiré ? » cracha-t-il, maintenant vraiment agacé. « Y a pas de merci qui tienne. Je te fais pas de faveurs. Je ne fais pas ça pour toi, et je m’en contrefous de ta prétendue rédemption, qu’elle soit fausse ou pas. Red Robin a raison, le Joker est toujours là, en toi, et tu vas plonger avec lui. »

Son doigt se crispa sur la détente. La moindre petite pression, et c’en était fini. Avant que Bruce ne lui tombe dessus, avant que quiconque ne l’arrête. Juste une petite pression de rien du tout, et il serait libre. Juste un contact infime, et tout ça ferait enfin partie de son passé.

Cédant à la colère qui ne cessait de gronder et de monter en lui – parce que oui, Timmy, le pour et le contre avait été mesuré, et franchement, il en avait rien à faire de la conclusion – Jason arracha son casque de sa main libre. Il n’avait aucun masque dessous, pas cette fois, parce que ça lui avait semblé faux et inutile… Il n’était plus Robin. Il n’était plus Robin, grâce au monstre devant lui.

« La première fois que j’ai braqué une arme sur toi après être revenu, tu riais aux éclats, et l’idée de mourir te réjouissait, surtout si Batman regardait. Et maintenant, tu me remercies ? » Il fit un pas vers lui et vint coller le canon de son arme sur le front du Clown. « Avoue au moins ! Avoue qu’il est toujours là ! » Il marqua un temps de pause, le regard brûlant tandis qu’il dévisageait Jack Napier sans flancher. « Parce que te tuer si je ne peux même pas le regarder se rendre compte que c’est moi qui vais mettre fin à sa misérable existence, et pas son Batou… ce serait vraiment la pire putain de blague de ce siècle. »


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 162
Situation : Jack sombre peu à peu dans la solitude et la folie. Cependant il fait de son mieux pour rester l'homme qu'il est... qu'il désire rester. Jack Napier. Mais pendant combien de temps ?
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 5 Juil 2019 - 20:35
Les deux adolescents semblait brisés. Tous les trois n'étaient que le résultat d'une vie de combat et de malheur. Ils n'étaient plus que l'ombre d'eux-mêmes. Trois vies gâchés. Relié par une personne.

Batman.

" - Hmm ? Plus ça avance et plus je me dis qu'il est plus intéressant que Batou... "

L'illusion du Clown était adossé sur un mur, loin de la scène. Mais ses commentaires eux, étaient bien présent dans l'esprit de Jack.

" - Jason, Red Hood peu importe son nom. Je suis fier de lui. Il est... un peu comme un fils pour moi. C'est ma création. "

Jason cessa de viser Jack et sembla complètement perdu. Le pistolet éloigné de son visage. Jack fixa le sol. Red Hood cherchais la vengeance mais pas sur l'homme qu'étais actuellement Jack. Il veut tuer le Joker. Comme il l'a connu, comm il l'a été.

" - Tu veux savoir si le Joker est bel et bien présent dans mon esprit ?.. "

Napier leva sa tête et son regard passa du jeune Tim au belliqueux Jason.

" - Oui. Oui, il est encore là. Tapis dans mon esprit, tel une ombre. Il me suis et me hante. Sa voix me parle tel un écho. Son rire résonne dans ma tête comme une alarme. Il me suffirais.. d'une seule mauvaise journée... une seule, et il serais de retour. Ce clown est comme la peste. Il gangrène mes pensées. Dès que j'ose espérer passer un moment de bonheur en vivant tel un citoyen, ses yeux me revienne et me hante. Il est l'esprit frappeur impossible à chasser. Il vivra toujours à travers moi. Tu sais ce que ça fait... n'est-ce pas ? "

Les mèches de cheveux si parfaitement plaqué en arrière tombait sur le devant de son visage provoquant une zone d'ombre sur son visage. Ses yeux luttaient pour ne pas lâcher les larmes.

" - Alors oui. Merci. Merci de me tuer. Merci de tuer ce monstre. Merci de sauver le monde de ce monstre. Tu es le seul capable d’éliminer ce... ce clown. "

Une larme venait de couler sur le visage de Jack. Essayant de positionner son visage pour cacher son signe de faiblesse, Jack observa l'illusion du clown. Toujours adossé sur le mur.

" - J'ai essayé d'en finir. De le tuer. J'ai commencé par le noyer dans les médicaments. Mais il revenait toujours. Plus terrifiant. A chaque fois que je me regardais dans un miroir, j'avais l'envie de me taillader les veines. Je voulais souffrir. J'ai essayé... mais j'en ai pas la force. Malgré ce que je suis, ce que j'ai été... "

L'entrepôt devenait de plus en plus sombre, et de plus en plus glacial.

" - Tu as dis à Red Robin que si il comprendrais, il serais de ton côté. Moi je le suis. Je suis de ton côté. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1061
DC : Slade Wilson
Situation : Essaye de mêler vie d'étudiant et vie de justicier.
Localisations : Ivy Town
Groupes : Batfamily
Batfamily
V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 6 Juil 2019 - 14:25

« V pour Vendetta. »
ft. Jason Todd / Jack Napier
_____L’adolescent analysait le comportement de Jason. Même si ce dernier était plutôt imprévisible, Tim le connaissait assez pour connaître le moment précis où il appuiera sur la détente. Cela Fait plus de trois minutes et Jason n’a toujours pas commis l’irréparable. Il semble hésiter, comme son petit frère, mais d’une autre manière. La colère prend le dessus sur la vengeance. Cette dernière ne semblait pas se passer comme l’avait prévu l’ancien Robin, le rendant de plus en plus colérique. Tim se demandant même quand est-ce qu’il allait sortir le pied de biche pour lui faire endurer ce qu’il a subi avant de mourir. Les premiers mots de Red Robin n’avait pas laissé l’ainé indifférent. Même s’il ne le montrait pas, pour ne pas montrer ses faiblesses à Napier, Tim le ressentait.

« Si je n’étais pas de ton côté, aucun de nous ne serait présent ici, ce soir, tu t’en souviens ? » Une question rhétorique, bien sûr qu’il en avait conscience mais sa colère semblait obscurcir son jugement.

Red Robin était légèrement à l’écart. Il n’avait pas encore sauté au cou de Jason pour lui supplier d’épargner le clown. Si le Joker était resté tel qu’il était, il n’aurait pas hésité et aurait laissé Red Hood se venger une bonne fois pour toute. Mais ce semblant d’idée de rédemption mettait en mal la décision de Red Robin. Il était désormais le cul entre deux chaises et hésitait tout autant que son frère.

« Le fait que vous soyez de son côté va justement l’énerver davantage, vous ne pensez pas ? » rétorqua l’adolescent en s’adressant à Napier avant de lever les yeux en direction de Jason.

Le prisonnier s’ouvrait sur ses symptômes et semblait formelle, le Joker était toujours en lui. Tim semblait plutôt intrigué, essayant de comprendre ce qu’il se passait dans la cervelle de cet homme et surtout se demander si Jack Napier était réellement sauvable. Ça n’allait sûrement pas plaire à Jason que son petit frère émette cette hypothèse. Tim se permit plusieurs minutes de réflexion, un lourd silence avant que l’adolescent ne se tourne vers Jack.

« Il semblerait que Jack Napier soit atteint, depuis le début d’un dérivé de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Il s’agit d’une dégénérescence du système nerveux central d’origine inconnu, conduisant à des troubles mentaux tel que la démence dans des cas extrêmes. » Il leva les yeux en direction de Jason. « Elle entraîne également le décès du patient, mais ça reste qu’une hypothèse. »

L’adolescent se rapprocha. Il aimerait pouvoir aider quelqu’un souffrant de dégénérescence. Avec le bon matériel, une cafetière et du temps, il pouvait trouver de quoi apaiser les maux de Jack Napier. Malheureusement, il est peu probable que Jason le laisse faire et il pouvait le comprendre un minimum. Il ne s’agissait pas de n’importe quel patient. Red Robin serra les dents.

« Avec du temps, je pourrais peut-être trouver un remède et détruire une bonne fois pour toute le Joker sans faire couler le sang. » Il laissa échapper un soupir. « Mais en croyant sauver votre vie, qui me dit que je n’en condamne pas des centaines d’autres en plus de lui tourner le dos. Le Joker est connu pour son imprévisibilité. Quand on pense l’avoir éradiqué, il revient au galop et encore plus dingue. »

Il laissa échapper un soupir. Batman n’aurait jamais permis à Jason de commettre l’irréparable. Mais l’adolescent, contrairement à ce qu’on pensait, il n’était pas la chauve-souris. Il se massa le crâne en espérant que tout ceci soit un mauvais rêve. Soit l’adolescent laissa parler son optimiste, son envie de croire en un monde meilleur, soit il écoutait la soif de vengeance de son frère en espérant qu’il puisse passer à autre chose après avoir perforer la cervelle de ce psychopathe. Tim est immobile et leva les yeux en direction de son frère qu’il n’avait pas réellement envie de stopper dans son élan.

« Je n’ai pas envie de jouer les Batman… » marmonna-t-il à Jason, de manière à ce que Napier n’entende rien.

V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 253
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 6 Juil 2019 - 16:35


V comme Vendetta


Pourquoi n’avait-il pas encore tiré ? Il était armé et cette fois, aucun Batman, aucun concours de circonstances ne viendraient l’arrêter, alors pourquoi ne tirait-il pas ? La présence de Tim n’était qu’une piètre excuse. Il ne ferait jamais de mal volontaire à son petit frère d’adoption – plus maintenant, et il savait que c’était réciproque. S’il pointait son arme et qu’il tirait, Tim protesterait, mais il n’utiliserait pas la violence pour l’arrêter. Jason était libre. Après des mois à œuvrer activement pour se libérer de Gotham et de Bruce, il était enfin libre. Et maintenant, alors qu’il se tenait à l’aube du moment le plus important de sa probable courte vie… il ne pouvait pas tirer. Il n’y arrivait pas.

Et ça le rendait fou.

« Putain, » lâcha-t-il avec véhémence.

Entre Napier qui suppliait, Tim qui réfléchissait à voix haute et tout ce qui se bousculait dans son esprit, Jason ne s’entendait même plus penser. Ce qui, connaissant les tendances de ses pensées en règle générale, était peut-être pour le mieux. Il entendait la voix de la Banshee qui lui demandait d’épargner Napier, de lui laisser sa chance. Il entendait Bruce, déformé par les années qui s’étaient écoulées depuis, lui dire que ce n’était pas un jeu, qu’il ne devait jamais tuer et que certaines limites ne devaient pas être traversées. Et il était là, planté au milieu de ce hangar, son arme à la main, face au roi des cauchemars, et il ne tirait pas.

Il ne tirait pas.
Putain.

« Tu l’as entendu aussi bien que moi, Red. Il est encore là, il n’est pas vaincu. Avec tous les séjours combinés qu’il a passés à Arkham, tu ne crois pas que quelqu’un aurait pu le diagnostiquer ? L’aider ? » Ce dernier mot lui arracha une grimace. On n’aide pas un ange de la mort. Il secoua la tête, comme pour se soustraire à ce soudain éclair de raison dont il ne voulait absolument pas. Il savait qu’il avait raison. Il l’avait toujours su. Le monde le lui avait prouvé, catastrophes après catastrophes.

« Non, » reprit-il en retirant la sécurité de son arme, le canon toujours pointé sur le front de Napier. « Non, ça suffit. Ca suffit. C’en est fini de lui. Je le tue. Maintenant. »

Son doigt reprit sa place initiale sur la gâchette et son regard se fixa sur l’endroit où la balle, d’ici peu, viendrait percer la peau et mettre fin à cette misérable existence. Fini le Prince du Crime. Fini le Clown de Gotham. Fini.

Et les secondes passèrent. Il ne tira pas. Elles devinrent minutes. Il ne tira pas. Ca lui brûlait les poumons, lui griffait les os, mais il n’avait toujours pas tiré.
Il pensa à Bruce et au Joker, aux nombres de face à face qu’ils avaient eu, et à la malédiction qui semblait les avoir condamnés à s’entrechoquer jusqu’à la fin des temps, sans pouvoir réussir à éliminer l’autre.
Et peut-être… peut-être qu’il était rentré dans la danse, lui aussi.
Et ça lui retourna l’estomac.

« Tu as pris une vidéo, » finit-il par dire, d’une voix étrangement plus douce que celle qu’il avait eu précédemment. Pas glaciale ou brûlante de rage. Non, juste… neutre et détachée. Presque effrayante. « Il a fallu des semaines avant que je m’en rappelle, parce que tout était mélangé, tout était teinté de sang et de douleur, mais je m’en suis souvenu. Tu as pris une vidéo. Tu t’en rappelles ? »

Il marqua une pause.

« Où est-elle ? »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 162
Situation : Jack sombre peu à peu dans la solitude et la folie. Cependant il fait de son mieux pour rester l'homme qu'il est... qu'il désire rester. Jack Napier. Mais pendant combien de temps ?
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 6 Juil 2019 - 17:28
" - Hm ? Tu as entendu Jack ? La vidéo.. ou est-elle ? rangés entre deux livres de sciences dans ton armoire ? Non ? ... Peut-être caché sous ton matelas tiens ! Petit coquin... "

Le Joker. Toujours et encore lui, parlais dans le creux de l'oreille et faisait celui que personne ne pouvait entendre si il cachais sa bouche avec sa main. Appuyé sur ses genoux, le clown se releva puis fit craquer son dos...

" - La vidéo... Laisse-moi réfléchir.. qui l'as-vu ? Batou... Quelques hommes de mains juste pour le fun et puis... "

Le Joker ouvra grand la bouche dans une expression de stupéfaction fortement exagéré et posa sa main devant la bouche.

" - Mais bien-sur.. AHAHAH... lui. Ce gamin... il l'a vu, AHAHAHA... Crois-moi si tu veux mais je l'avais deviné à l'instant ou il s'est présenté qu'il était le jeune toutou du chevalier noir. Comment il se faisait appelé déjà.. Mike... non, non... Al... Alfred... non autre chose.. Alfonse ? Alv... "

" - Alvin... "

Jack lança son regard meurtris dans celui de Tim. Les deux se sont compris.

" - Je suis désolé... "

Joker s'avança tout champion en direction de Red Robin puis frappa des mains comme une groupie devant sa star.

" - Oh oh oh oh oh ! Ce que je me suis amusé en le frappant celui-ci. Regarde le, si jeune... Batman les recrutes de plus en plus jeunes... Alerte, alerte, alerte pédo- "

Jack secoua la tête pour faire sortir les horreurs que pouvait dire le clown.

" - Non, non, non... stop ! "

Son comportement étrange interpella les jeunes frères.

" - Va t'en ! Partez ! Vous réveillez ce monstre... Votre présence... notre passif... Il est... plus fort chaque seconde auprès de vous... "

Un sifflement aigu et horrible écrasais la tête de Jack, comme une alarme... non, un sifflet... d'un train arrivant en gare. Le train de la folie. Le train de la mort.

Puis ce satané bruit de manège.
Son:
 

" - Tu entends..Hein ? Mon appel. Je suis tout proche... je suis là... "

La forme menaçante du clown s'approchais de Jack, son visage pâle n'était plus qu'a quelques millimètres de son nez.

" - Je serais... toujours.... là.... "

Dans une pichenette fatal sur le front. Le Joker avait gagné de précieuse commandes pour le contrôle du corps.

Soudain sa voix, n'était plus refermé mais bel et bien libre, tout le monde pouvais l'entendre. Le Joker allais parler. Il allais se faire entendre.

" - MwahahahAHAHAHAHAHHAH - AAHAHAHHAHAHAH ! "

La bouche de Jack s'était écarté comme ouvert en deux, elle séparait le visage. Littéralement, car les yeux de Jack, eux, n'étaient pas ceux du Joker mais ceux d'un homme en détresse qui implorait de l'aide.

" - Viens me voir Jason ! Embrasse ton papa mon garçon ! Je suis tellement fier de toi... Tue-moi et tu seras... "

La phrase ne peut se terminer que Jack se laissa tomber au sol pour cogner sa tête d'un coup sec et violent. Le sifflement se calmais, le bruit du manège s'éloignais. Et le train quittais la gare...

Un filet de sang provenant de la tête de Jack coula doucement se glisser sous les semelles de Jason.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1061
DC : Slade Wilson
Situation : Essaye de mêler vie d'étudiant et vie de justicier.
Localisations : Ivy Town
Groupes : Batfamily
Batfamily
V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 7 Juil 2019 - 16:29

« V pour Vendetta. »
ft. Jason Todd / Jack Napier
_____Le temps filait et Jason semblait de plus en plus indécis. Même si la colère qui l’avait envahi voulait la mort du clown, un autre aspect de lui semblait vouloir autre chose. L’adolescent était resté spectateur à ce moment-là. Même s’il avait conscience que Jason n’allait pas réellement le frapper pour vouloir essayer de l’empêcher de tuer le clown, l’adolescent restait méfiant. Il ne voulait pas voler lui voler la vedette.
Cependant, son grand frère ne semblait pas croire en l’hypothèse de l’adolescent qui semblait pourtant tenir debout jusqu’à preuve du contraire. Tim baissa les yeux pour observer quelques instants Jack, pensif avant de reporter son attention sur son grand frère.

« On parle des psychiatres à Arkham, Jason. Le dernier qui a essayé de soigner le Joker est littéralement tombé amoureux de son patient, tu t’en souviens ? » rétorqua Red Robin « Alors diagnostiqué une dégénérescence neurologique ne doit pas être leur fort non plus, tu ne penses pas ? » Il secoua la tête. « Je sais ce que je dis. »

A deux doigts de trouer la cervelle du clown, Red Robin retient son souffle, il planta ses griffes dans sa chair, ses muscles se crispèrent. Les secondes passent et Red Hood semblait avoir du mal à appuyer sur la détente. Il finit par reporter son attention sur autre chose, quelque chose qui semblait lui tenir à cœur, la vidéo que le Joker avant enregistré juste avant que le Joker décide de porter le coup fatal.
Tim avait vu cette vidéo, lors de sa mission d’infiltration. Cette vidéo l’avait rendu malade. Maintenant, lorsqu’il levait ses yeux sur Jason, il ne pouvait ressentir que de la gêne. En se rappelant de ses images, il détourna machinalement le regard en direction de son grand-frère avant que Jack ne murmure le prénom d’emprunt de Tim. Il s’excusait de quelque chose, Red Robin fronça les sourcils.

« Je n’ai pas peur de prendre des coups et le Joker ne m’a pas atteint. »
Il se rapprocha de Jack, sa voix semblait beaucoup plus froide. « Et ça sera probablement un nouvel échec. »

Malheureusement, les choses empirent, Jack devient fou. Tim est dépassé par les évènements et par un reflex plutôt protecteur, il agrippe rapidement le bras de son grand-frère et le pousse à reculer vivement avant que le clown ne se détache et en vienne directement aux mains. Le clown était connu pour son imprévisibilité et l’adolescent ne voulait prendre aucun risque sur ce coup-là.
Il se souvient de cette voix. Il sortit son bõ, prêt à se défendre et à faire payer le clown. Son premier reflex fut de provoquer Jason. Il le voulait, il voulait que ce dernier, sa création le tue. C’était exactement ce qu’il attendait de l’ancien Robin. Tim aurait dû le savoir, le Joker se moquait de la colère de Jason, il avait créé cette colère, à croire qu’il savait qu’il allait revenir à la vie pour mettre des bâtons dans les roues de son ancien mentor.

« C’est exactement ce qu’il voulait. » pesta Red Robin avant de remarquer le filet de sang qui était en train de salir les chaussures de Jason. « Pourquoi je n’ai rien vu venir. »

L’adolescent attendit que Napier soit complètement immobile et se rapprocher de lui pour examiner son pouls. Pour protéger les deux hommes, il avait décidé de s’assommer volontairement, mais il avait pris un sacré coup sur la tête. Tim ignorait quelle serait les conséquences de ce traumatisme crânien mais il n’imaginait rien de bon. Machinalement, l’adolescent desserra les liens, conscient qu’il se mettait en danger au vue de l’imprévisibilité du clown. Il commença quelques soins pour éviter le décès de leur prisonnier.

« Il est encore en vie, si c’est la question que tu te poses. » rétorqua l’adolescent en injectant de quoi stopper l’hémorragie. « Reste à l’écart, je n’ai pas confiance en lui. » Un ange passa. « Je ne sais pas quoi penser de tout ça… »

V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier) Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 20/10/2017
Messages : 253
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Localisations : Chicago
Groupes : A définitivement quitté Gotham ET la Batfamily (franchement, j'ai mieux à faire)

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 10 Juil 2019 - 20:23


V comme Vendetta


JJason baissa les yeux vers le sang qui coulait doucement, mais inexorablement, vers la semelle de sa chaussure. Il fit un pas en arrière pour éviter la collision, mais il ne releva pas tout de suite les yeux. S’il avait déjà vu le Joker blessé et qu’il savait qu’il n’y avait rien d’inhumain chez lui – si ce n’était, peut-être, son incroyable capacité à faire le mal – il était presque étonné de noter le rouge de son sang après ce qu’il venait de se passer. Il n’aurait pas été surpris de voir le liquide prendre une couleur verdâtre, ou même jaune fluo. Il n’était plus étonné de rien quand il s’agissait du Clown.

Tout comme il n’avait pas été étonné de le voir rire face à la menace. Jack Napier avait été extrêmement expressif tout le long de leur conversation. Entre la supplication, les regrets et les larmes, son visage, loin de celui du Joker, avait adopté toutes les mimiques qui allaient avec ce qu’il disait, mais quand la voix qui sortait de sa bouche s’était faite cinglante et moqueuse… quand le rire était sorti, il avait changé du tout au tout. Jason avait été surpris par les différences physiques, mais plus maintenant. Il avait vu comment le changement s’était opéré, et ça ne faisait que prouver qu’il avait eu raison.

« Tu ne sais pas quoi penser ? » releva-t-il après les derniers mots de Tim.

Ce dernier avait souhaité le maintenir à l’écart alors qu’il s’assurait de l’état du Joker, mais Jason n’en fit qu’à sa tête – pour changer. Il s’avança et s’agenouilla de l’autre côté du corps inconscient de ce bon vieux Napier, mais contrairement à Tim, ce ne fut pas pour ausculter ce dernier. Non, c’était pour regarder son frère droit dans les yeux.

« Je vais te dire quoi penser. J’avais raison. On ne m’a pas cru, évidemment, mais j’avais raison. C’est toujours le même homme. Il a juste un nouveau jeu, un nouveau déguisement. Mais tu l’as entendu aussi clairement que moi. C’est toujours lui… Alvin. »

Il n’avait pas manqué l’échange silencieux entre Jack Napier et Tim, et il n’était pas difficile d’en comprendre le contexte. Quand Tim était venu le voir à Chicago, il avait été dans un sale état. Battu et mis à plat par le Joker. Il s’était passé un peu plus que ce qu’il n’avait laissé entendre à Jason.

« Tu as vu la vidéo, n’est-ce pas ? » demanda-t-il, doucement. Il ne savait pas quoi en penser, mais il pouvait d’ors et déjà affirmer qu’il appréciait le fait que Tim ne lui en ait pas parlé. Cette vidéo… cette vidéo lui faisait peur comme rien d’autre ne l’effrayait. « Bordel … » souffla-t-il ensuite, plus pour lui-même que pour Tim.

Il baissa les yeux vers Jack, toujours inconscient et ne chercha même pas à cacher le plaisir certain qu’il prit à voir que ce dernier pissait toujours le sang. Rien à foutre de la probable commotion et de tout le reste. Il avait perdu du temps, déjà.

Et pourtant… Pourtant, il continuait d’hésiter.

Il ferma brièvement les yeux, se passa une main sur le visage puis rangea son arme dans son holster.

« Aide-moi, on va le relever. » dit-il, d’un ton neutre et détaché.

Ensemble, ils attrapèrent les épaules de Jack et redressèrent la chaise. Jason vérifia ensuite que les liens n’aient pas été desserrés par la chute, puis il s’écarta de nouveau, de quelques pas avant de rester plonger dans le silence.

« Il m’a appelé son garçon, » dit-il, finalement, et même pour lui, sa voix lui sembla éloignée, terriblement faible et presque brisée. « Il a dit tue moi et tu seras … Je serai quoi ? Putain, je serai quoi ? »

Il se détourna et se prit le visage dans les mains. Il ne s’entendait plus penser. Le rire du Joker résonnait dans sa tête, et ses mots… Son regard. Il perdait la tête. C’était lui qui devait finir à Arkham. Avec un peu de chance, il trouverait la psychiatre de ses rêves, lui aussi.
Non.
Il n’avait rien à voir avec le Joker. Il ne serait jamais lui. Ils n’avaient rien en commun, si ce n’était les quelques instants passés ensemble et qui avaient mené Jason tout droit à sa mort.

« Tu avais raison… C’est ce qu’il voulait. Je suis en train de faire exactement ce qu’il voulait. »

L’idée l’horrifiait. Il était à deux doigts de se pencher et de vider le contenu de son estomac. Peut-être qu’il était temps d’arrêter de faire ce qu’on attendait de lui, alors. Aussi bien Bruce que le Joker. Mais à quel prix… ? Qu’est-ce que ça lui coûterait … ?

Il se redressa vivement, jeta un bref regard au pied de biche qu’il avait laissé sur la table puis s’en détourna. Au lieu de cela, il attrapa un de ses couteaux et s’avança vers Jack si rapidement que Tim n’eut pas le temps de réagir, ni de l’arrêter. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, la lame finit enfoncée dans l’épaule de Jack, les doigts de Jason toujours fermes autour du manche.

Une bonne blessure dans l’épaule… Douloureux, sanglant, mais absolument pas fatal. Rien de mieux pour se réveiller.

« Allez, enfoiré, reviens, c’est à moi d’avoir le dernier mot cette fois. »

Il jeta un regard en arrière, vers Tim, histoire de s’assurer que ce dernier n’était pas en train de le charger avec son bâton. Afin de désamorcer toute menace possible, il se redressa et leva ses mains devant lui, mais il laissa le couteau profondément enfoncé dans l’épaule de son pire ennemi.

« Du calme, je veux juste… je veux juste qu’il me voit partir et qu’il comprenne qu’il a perdu. »

Ca lui avait coûté de dire ça. Ca lui coûtait encore de le penser. Il n’était pas sûr… Il ne savait pas si… Putain, tout ça, ça faisait bien trop pour lui. Il s’était bercé d’illusions en pensant qu’il avait évolué, qu’il avait réussi à garder la tête hors de l’eau depuis son retour du puits, mais la vérité était tout autre. S’il arrivait à garder son calme et s’il se considérait sain d’esprit la plupart du temps, le monstre enragé qui était sorti des eaux de Lazare était toujours là. Il était… c’était…

Il voulait tellement tuer le Joker. Mais ce dernier comptait trop dessus. Et Jason était bloqué.

Il aurait préféré croupir sous les eaux vertes, se noyer et ne jamais remonter à la surface.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 03/10/2018
Messages : 162
Situation : Jack sombre peu à peu dans la solitude et la folie. Cependant il fait de son mieux pour rester l'homme qu'il est... qu'il désire rester. Jack Napier. Mais pendant combien de temps ?
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 17 Juil 2019 - 17:38
Le bruit de manège était partis... Un simple sifflement avait pris le dessus. Tout sifflais encore plus fort... quelque chose de chaud coulais dans sa nuque puis sur son visage... La sang passais par-dessus son œil gauche...

" - Ohhhh oooohhh... lève-toi.... "

L'illusion du Clown passais sa main devant le visage de Jack pour essayer de le faire réagir.

" - T'es mort ? Ba non, si tu serais morts, je serais pas là moi... "

Le Joker se tenait entre Tim et Jason, ensemble ça formait un drôle de trio.. Le Clown dans aise habituel, faisait comme si les deux frangins et lui étaient pote de longue date.

" - C'était drôlement héroïque ce que tu viens de faire là... "

Soudain son image du trio vibrait, la forme des deux jeunes héros disparaissaient et seul le Joker restait sur scène. Ce dernier s'approcha de la table et saisi un couteau. Impossible. Le Joker n'est pas réel... pourtant il à réussi à agripper le couteau. Comment ? Le clown s'approchais de Jack et planta le couteau dans l'épaule du pauvre Napier..

" - AAAAAAAArgh ! "

Comment c'est possible. Il n'est pas là, la douleur n'est pas réel... Mais pourtant, la lame froide était bel et bien enfoncé dans sa chair. Jamais Jack n'avais ressenti une douleur corporel aussi réel...

L'image du Joker vibrais.. à la manière d'un reflet dans l'eau transformé par les vaguelettes provoqué par un caillou.

le visage du Clown commençait à prendre l'apparence de Jason...

« Allez, enfoiré, reviens, c’est à moi d’avoir le dernier mot cette fois. »

" - Quoi ? Que voulez-vous de moi ? Si vous voulez pas me tuer... qu'est ce que vous attendez.. "

Implorant sur le ton de la pitié, Jack vivait une torture. Et pour la première fois, il était dans le rôle de la victime, face lui ne se trouvais pas Oswald, ni même Bane... mais pire... face à lui en guise de bourreaux se trouvais deux jeunes héros.

" - J-Jas... qui que tu sois maintenant... cette vidéo... je peux te l'échanger la seule et unique copie... mais avant ça... je veux que tu me promettes une chose... "

Napier jeta son regard vers Tim, tel un adulte demandant à son enfant de se boucher les oreilles. ce que biensûr, Tim n'allait pas faire. Jack se retourna vers Jason.

" - ... Promet moi... que le jour ou le Joker viendras, car il reviendras, je le sais, il est trop fort. promet-moi de le tuer. Peu importe ce que Batman ou n'importe qui, Tue-le. Sans pitié. Froidement.. Rapidement. Pas la peine de te montrer. Il sera que c'est toi. Sniper, poison, explosion... tue-le ! et arrange toi pour que son corps sois brûlé et chaque poignées de cendres, éparpillés partout autour de la planète... S'il te plait... Tu es le seul à pouvoir le faire... Le seul qui doit le faire.. Tue-le... sois le héros... que tu mérites d'être. "

Les larmes ne coulais pas, Jack n'avait aucune peine, ni même une once d'hésitation dans ces mots. Le sang qui coulait sur son œil gauche semblait pourtant devenir une larme de sang qui scindais sa joue en deux.

" - Mais pour l'instant... pour le moment. Pendant que je suis Jack, laissez moi faire le bien. Laissez moi essayé de faire le bien. S'l vous plait... J'ai besoin de faire le bien... "

Cette phrase s'adressais avant tout à Tim qui, Jack l’espérait, en toucherais deux mots au chevalier noir. Etait-il au courant de ça ? Non. Bien sur que non. Il serait déjà là, sinon.

" - Si tu acceptes mon offre... je peux vous conduire à la clé USB. Avec la vidéo dessus... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

V comme Vendetta (Tim Drake/Jack Napier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UNE FILLE COMME LES AUTRES de Jack Ketchum
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+
» Holga D. comme... Digital
» Le riz comme au Chinois du coin.
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-