Fluctuat Nec Mergitur

Inscription : 13/04/2019
Messages : 122
DC : Per Degaton
Situation : En enfer
Localisations : Louisiane

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 28 Juin 2019 - 8:14
Des millions d'âmes suffoquant dans l'écrin mortel de leur cimetière de béton au nom de ville, celles d'Ivy Town étaient les mieux loties. Réserves naturelles à proximité, vastes étendues d'eau traitée, quartiers de haute technologie verdis à grands renforts d'importation d'arbres et de plantes émeraudes, que pouvait-on faire de mieux pour endormir la vigilance ? Douces odeurs, belles couleurs. Attirer c'est piéger. Les plantes elles-mêmes le savaient.

Mais pour autant, il restait une profonde balafre dans ce mausolée à ciel ouvert dont le centre était le monde universitaire. La moitié de la fosse commune était en reconstruction. L'attaque du Microvers était jadis mais l'on en parlait encore dans certains café, on réfléchissait, la ville faisait des souscriptions publiques et ouvrait des concours architecturaux pour jeunes talents en mal de publicité.

De l'humus des ruines naissait une nouvelle force. Une force qui à son tour mourrait et laisserait place au limon. Mais ce n'est pas l'analyse des évolutions de cette ville qui attirait Anton. Non, c'était un nom : Stéphane Christ.

Stéphane était un amoureux de l'occulte et de l'étrange, un mystique à côté de la plaque qui cachait mal son avidité et son amour des choses brillantes derrière un verni spiritiste abscons, un idiot en somme. Mais un idiot utile, héritier d'une fortune minière Australienne. Autant dire que l'individu ne manquait de rien et avait rapidement pu s'enfuir après avoir essayé, c'était il y a trente ans, de voler Anton. Acte malheureux.

Le docteur Arcane avait passé outre tant l'individu n'était rien, mais la vengeance se dévorait parfois à même le congélateur d'une morgue. Et la mémoire du semi-démon s'était récemment réactivée. Annoncer dans le milieu que l'on venait d'acquérir à grand frais une relique de l'Atlantide surnommée "La corne de Jericho", de l'épisode biblique homonyme, avait de quoi attirer celui qui avait pour projet d'éventrer des pénitenciers comme autant de cadavres. Et l'opportunité de faire d'une pierre deux coups réjouissait le semi-démon qui avait dernièrement passé trop de temps à des palabres et pas assez à répandre sa bonne parole.

Christ était un m'as-tu-vu tape-à-l'oeil qui passait aussi inaperçu dans un paysage qu'un troupeau de buffle sur l'antarctique. De ses jumelles, Anton pouvait admirer le "Christ's Sake", un navire dont le bon goût était aussi minable que son nom. C'était un navire de quelques mètres, muni d'une piscine couverte à l'arrière, comble de l'ironie et d'une blancheur laiteuse répugnante.

Le crépuscule tombait lentement et projetait des couleurs orangées sur la rivière Hudson, embrasant le navire dont l'activité diminuait lentement. Le personnel repartait sur le continent tandis que le propriétaire du rafiot restait avec quelques femmes.

Le docteur Arcane n'était pas venu dans une autre peau que la sienne pour l'occasion. La vengeance exigeait un protocole particulier. Il tendit ses jumelles à un Un-Men qui l'avait accompagné depuis Gotham City. La créature, mélange de SDF et de bandits misérables faisait un majordome parfait. Discret sous la bâche d'un pick-up, silencieux, serviable. Difficile de croire qu'aucun nécromancien ne soit devenu patron d'industrie tant les débouchés de cette science étaient précieux pour faire une main d'oeuvre corvéable à merci.

Pour l'occasion, le docteur avait joué la carte de la discrétion. Tenue décontractée avec une veste à capuche qui lui rappelait désagréablement le casque volant et le maudit gamin qui le portait. Les mains la plupart du temps dans la poche ventral du vêtement, il avait arpenté les bords de quais pour trouver le meilleur moyen de rejoindre le yacht de Stéphane.

La solution, comme souvent, était simplissime.

Le zodiac qui ramenait le dernier serviteur du yacht s'amarra au quais. L'homme en uniforme soupira en attrapant l'échelle qui lui permettait de rejoindre la terre ferme et il songeait déjà au plat surgelé qu'il allait ouvrir chez lui. Encore une journée de terminée et...

On le soulève, il n'a pas le temps de réagir et il est assommé.

Il ne se réveillera jamais.

Dans sa tenue blanche de serveur, Anton dû faire appel à quelques incantations pour modifier sa morphologie au vêtement. On retrouverait le cadavre de l'authentique serveur balafré de multiples symboles et exsangue, mais quelle importance ? Comment une enquête pourrait-elle seulement atteindre un semi-démon ?

Il prit place sur le zodiac et repartit en direction du Navire tandis que le Soleil disparaissait complètement derrière l'horizon. L'approche aurait pu ne pas être discrète, mais il n'y avait plus personne sur le pont, à part une pauvre vigie qui vit revenir l'un de ses collègue dans la pénombre.

- Ben alors Will ? T'as oublié un truc ? demanda-t-il en pointant sa lampe sur la silhouette de son collègue qui remontait le long de l'échelle.

Il ne rajouta rien en voyant le visage horrible d'Anton qui lui bondit à la gorge d'une puissante propulsion sur un barreau. L'homme tomba à la renverse tandis que les dents du démon s'enfonçaient dans sa gorge. L'avatar de Rot plaqua ensuite une main sur son visage jusqu'à ce que la grâce de la Nécrose le réduise en poussière.

Premier Mouvement...

Deux objectifs. Un homme qui allait payer. Un artefact qu'il allait piller...

Dans la piscine couverte, un pont plus haut, des rires fusèrent.

Anton sourit dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/05/2019
Messages : 15
Localisations : .

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 2 Juil 2019 - 10:27
Lorena avaient apprécier son voyage, généralement les atlantes préféraient la mer, ce qu’elle comprenait l’eau douce, ne procurait pas les même sensation que ce soit glissant sur le corps que en la respirant à travers leur branchie. La majorité de poisson était d’ailleurs limité à un univers aquatique doux ou marin voire même à certaine portion d’une rivière ou à une profondeur de la mère. L’une des première raison à cela était la teneur en oxygène dans l’eau qui variait en fonction de la température et du courant. Fort heureusement, sa physiologie était plus performante ce qui voulait dire qu’elle respirait où elle voulait sauf dans l’espace où respirer était physiquement compliqué. Et cela lui avait permis d’organiser son petit voyage dans les fleuves pour rejoindre de la côte est des États-Unis depuis San Diego. Elle était soulagé de pouvoir quitter la ville et de la laisser sous la protection de ces rares alliés en temps. Elle était consciente que cela ne durerait pas la ville serait bientôt forcé de donner asiles à une partis des rescapé de la chute. Et à leur suite viendrait la guerre à part si Mera sortait victorieuse de la lutte des clans. Lorena l’aurait bien aider mais son assistance aurait bien plus affaiblis Mera. Les atlantes étaient majoritairement conservateurs et pour une partie avait un complexe de supériorité envers tout ce qui n’était pas purement atlantes. Ce qu’elle n’était pas, elle était donc actuellement sur la scène politique plus un malus qu’un bonus. La seule chose qu’elle pouvait faire pour Mera, était de retrouver Aquaman qui avait disparu.
Les Océans couvre 70 % de la surface et était habité à tout leur étages, il était un univers bien plus vaste que les continents. Elle avait besoin d’aide, d’une piste et surtout de se changer les idées pour pouvoir aborder le problème sous un autre angle. C’était là qu’elle s’était souvenue des Titans, ses amis. Enfin souvenue, ce n’était pas le bon terme : elle pouvait enfin après plusieurs mois d’absences se préoccuper d’eux. Lorena s’habituait bien à sa vie sous l’eau, au point qu’elle avait perdue certaine habitude notamment celui des moyens de communication qui marchait mal sous l’eau. Bref, elle avait décidé de rejoindre les Titans et avait donc décidé de la faire en traversant les voix fluviale des Amériques. Une idée qui pouvait paraître stupide mais qui tenait compte de plusieurs réalités : c’était la guerre, ce qui voudrait dire que les différents camps surveillerait les passage habituelle permettant de passer d’un océan à l’autre et que quand on y réfléchissait passer par le continent, pouvait être moins long que le contourner. Et elle en avait envie.
Tout cela pour expliquer pourquoi Lorena flottait dans le port d’Ivy town, elle avait presque finit son voyage mais elle souhaitait passer par cette ville car c’était la ville étudiante par excellence et qu’elle pensait et surtout fantasmait pouvoir suivre des court en rapport avec l’océanologie. Avant l’accident, cela ne lui serait pas passer par la tête mais elle avait eu l’occasion d’avoir quelque leçons avec Vulko ou plutôt elle s’était incrusté dans les leçons de Koryak d’abord pour Koryak mais elle s’était surprise à s’intéresser au cour pour eux-même. Hélas, c’était inenvisageable aujourd’hui. Aujourd’hui, elle se surprenait à remercier ceux qui l’avait forcer à terminer son cursus normal après l’accident, un cursus qui lui avait paru inutile sous l’eau.
Bon soyons franc, elle flottait sous un Yatch particulier pour une tout autre raison. L’Atlantis s’était rappeler à elle, au détour d’un couloir de l’université où des archéologues en recherche sous-marine avait parlé de rumeur quant à un artefact atlante qui serait réapparu au main d’un collectionneur privée. Une corne en rapport avec la bible et des murs qui s’effondre lui avait dit les archéologue malgré eux.
Lorena avait donc décidé de surveiller la corne durant la nuit pour la simple raison que c’était Atlante et de prévenir les Titans pour l’aider à régler le problème de la corne, on ne pouvait la laisser entre les mains d’un guignol qui s’en ventait et qui avait fait le clou de sa soirée, non ?
Bon avec un peu de chance, tout irait bien.

Un bruit de zodiaque se dirigeait vers le bateau, elle avait une bonne ouïe et en avait profité pour écouter les employés. A part ceux de gardes, ils étaient sensé quitter le Yatch la nuit pour n’y revenir que le matin. Elle était presque sur maintenant que tout n’irait pas bien. Alors qu’elle immergeait sa tête hors de l’eau, elle fut choqué par l’apparence de l’individu dans le zodiaque : elle lui rappelait les zombies dans les mauvais film. Perdu dans des considérations cinématographiques, elle assista au ralenti à l’arrache de gorge et à la disparition en poussière du garde. L’horreur se disputa à la colère. C’était franchement dégueulasse d’arracher des jugulaire à coup de dents. Elle aurait du réagir plus vite.
Alors que ses émotions continuait à débattre de ce qu’elle devait ressentir en priorité, Lorena agit. Elle s’éjecta hors de l’eau pour atterrir sur le pont et frappa le zombie de son trident dans le crâne. Elle ne retennait pas sa force, pas de prévention, elle frappait pour tuer. Lorena ne s’inquiète plus de morale, d’honneur ou de connaître les questions de son adversaire. L’être se comportait avec une sauvagerie digne d’un paradémons et semble pouvoir détruire la chair d’un simple toucher. Si elle voulait vaincre, protéger les habitants du bateau, elle ne pouvait pas se permettre de laisser une chance à son adversaire. La créature avait probablement d’autre corde à son arc.

[HRP]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/04/2019
Messages : 122
DC : Per Degaton
Situation : En enfer
Localisations : Louisiane

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 3 Juil 2019 - 8:29
[HRP]Pas de problème pour l'attaque, c'est juste ce qu'il faut faire : annoncer son geste, éventuellement l'effet attendu et l'autre joueur décide finalement ce que qui arrive à son personnage. Vu le coup mortel, c'est mieux Razz (mon pauvre Anton !) [/HRP]

A peine la poussière tomba à terre qu'une fugace vision s'anima dans le recoin des yeux du semi-démon. La lueur vivace d'une surface métallique fonçant sur lui mit Anton en alerte. Depuis quelques mois déjà, l'occultiste avait participé à la récupération d'un morceau du Rocher d'éternité*, morceau qu'il avait un peu étudié avant de le cacher dans les chairs de son avant-bras droit**. Heureusement pour lui, ce dernier lui offrait une célérité améliorée. Pas de quoi affronter un Flash ou un Superman, mais assez pour rendre ses réflexes bien meilleurs et plus efficaces.

S'abaissant en usant de la puissance mystique de son artefact, Anton sentit le trident passer juste au dessus de son crâne et lui arracher un morceau de peau accompagné d'un léger gémissement de douleur. Un coup fait pour abattre. Ennemi donc. Bien. Créature féminine, mouillée, vêtements étranges. Justicière vengeresse ou super-criminelle qui cherchait la même chose que lui ? A moins que... le trident le fit réfléchir. Une Atalante ? Protectrice de l'artefact ?

Pas de temps à perdre, le sang de sa blessure coulait lentement sur son crâne et lui caressait la joue.

Usant de nouveau de sa vivacité augmentée, Anton roula plus loin et se leva. Comme il était grisant de sentir la puissance magique de cette roche couler en lui. Il n'avait cependant pas prévu de combattre présentement un adversaire, sinon il aurait préparé sa chair et son corps par quelques malicieux rituels. Il fallait faire avec les moyens du bord. Encore...

- Pardonnez-moi, mais je vais devoir vous rendre la politesse, déclara-t-il à son opposante.

Comme il aimait pervertir jusqu'à la galanterie même...

Il se planta un ongle dans la main et y traça un signe cabalistique en gardant son ennemie à l'œil, prêt à bondir.

- Virelka ! articula-t-il.

Un fouet de sang quitta sa main pour foncer sur son adversaire et tenter de l'étreindre. Il n'aurait pas dû tant s'éloigner, dans la garde du trident il aurait eu un avantage tactique et aurait même pu lui asséner un coup puissant. Mais ses réflexes n'avaient pas été les plus heureux. Perdait-il la main ?

Dans l'étage inférieur, un garde qui avait entendu les paroles du semi-démon commençait à remonter pour voir ce qu'il en était...

[HRP]Je te laisse porter quelques coups à Anton pour ta prochaine réponse si tu le souhaites. Wink[/HRP]

* Voir : http://dc-earth.fra.co/t6388-nouveau-svm-shazam-villains-month-libre-a-tous
* Voir : http://dc-earth.fra.co/t6496-castle-broen-entre-deux-mondes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/05/2019
Messages : 15
Localisations : .

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Hier à 22:28
Lorena pesta, elle avait loupé son coup, cela ne voudrait dire qu’une chose le combat n’en serait que plus rude. Elle était cependant soulagé avec un peu de chance la créature serait mis en fuite ou finirait neutraliser, elle vivrait. Ressentant une excitation croissante, Lorena devait regarder la vérité en face, elle était heureuse de pouvoir se battre quelque part cela lui manquait, cependant elle devrait un jour prendre le temps de compléter sa formation au corps à corps qui n’avait jamais été achevé.
Son adversaire avait esquivé en réagissant avec une grande célérité, avait semblé ralentir pour ensuite se mettre hors de porté de nouveau rapidement. Cette manière de se mouvoir ne semblait pas naturelle pour Lorena, comme si elle provenait d’une source extérieur pas encore maîtriser. Étrange.
Lorena avait peur parfois mais peu de chose la faisait frissonner. Avant l’accident, elle n’était pas la plus trouillarde mais elle était loin d’être aussi contrôlé qu’aujourd’hui. Elle avait affronté la Trench, ces sauvages terrifiant des abîmes mais la créature, qui s’était mise à parler, était d’un tout autre niveau. Elle lui provoquait une sensation de dégoût.

- Pardonnez-moi, mais je vais devoir vous rendre la politesse.

Elle les détestait cela, les monstres de vices et de politesse qui se servait d’un verni de civilisation pour cacher leur monstruosité et bien plus souvent il l’utilisait pour exacerber leur horreur.
Elle n’eut pas le temps de lui répondre une réplique sensé et pleine d’humour, c’était pas sa spécialité. Alors qu’elle le gardait à l’œil, il se mit à tracer des signes cabalistique. Elle voulut l’en empêcher mais il fut trop rapide.

- Virelka !

Elle esquiva la ligne de sang de la créature semblable à un fouet, elle ne voulait pas prendre de risque. Le liquide épais était dans rouge mat comme vicié et l’odeur qui l’accompagnait. L’odeur, si il y a une chose qui était éprouvante avec la surface était la foule de bruit et d’odeur agressive pour ses sens.
En parlant de bruit, elle entendit les bruits de pas du garde et pâlit. La créature n’hésiterait pas à l’agresser voire à le prendre en otage. Il y avait déjà eu un mort de trop ce soir.
Aquagirl passe à l’attaque et fonça sur la créature, elle était rapide et bien plus forte qu’un humain aussi quand elle sauta brusquement au-dessus de la créature pour s’interposer entre elle et l’escalier que gravissait le garde et oubliant le danger momentanément, elle frappa le dos de la créature d’un coup de pied pour le propulser un peu plus loin.

- Écoute-bien ! Tu ne prendra plus de vie aujourd’hui !

Le garde terminait son ascension et dans le dos de Lorena pouvait assister à la scène.

[HRP]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Fluctuat Nec Mergitur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fluctuat nec mergitur revisité par JC Decaux
» Fluctuat nec mergitur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Estuaire L.I.S-