Trop d'informations

Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 1 Juil 2019 - 20:07
Trop d'informations PicsArt_07-01-09.43.06

Suite à la corruption de Jared Morillo, Hartley a prêté une attention certaine à la chaîne de contrôle des départements de police de Central et Keystone. Faisant fi de la sacralité des services de police, le Joueur de Flûte s'était lui-même fait un devoir de s'immiscer entre les officiers de l'ordre et leur administration, en toute furtivité. Et il avait trouvé quelque chose. Ou plutôt, il avait repéré l'absence de quelque chose. Parmi les scellés, les restes d'un cas trouble, saisis à un individu opiniâtre : le Docteur Darwin Elias.

Il y a déjà quelques temps, ses recherches sur la super-science appliquées à la vraie vie ont failli changer la donne de l'investissement public. Ce sont ses méthodes, riche, intelligent et obstiné qu'il est, qui ont porté préjudice à son ascension. Flash, le héros de Central City, s'est résigné à mettre fin à une quête d'annexer au nom de la science aussi bien Speedforce que Néga-Speedforce. Le Dr Elias bien que voulant dépasser les lois de la nature par son appropriation de la super-science, est aujourd'hui désavoué par le bolide qui a mérité ses galons de héros du peuple. Et les lois des hommes à leur tour ont fini par le rattraper. En dépit de sa richesse, le CCPD a saisi ses appropriations scientifiques. La pugnacité d'un certain technicien criminalistique du nom de Barry Allen semble s'être canalisée d'une curieuse façon, qui pourrait être vue comme : laisser traîner l'affaire pour ne pas qu'Elias récupère ses technologies propriétaires. Après tout, Barry est toujours en retard, et est connu pour déterrer toutes sortes de dossiers non-classés pendant ce temps. Juste, pas celui-là.

Les inventions d'Elias, donc. Sauf que, si l'alliance d'Amunet Black et de la famille du crime Monteleone perduraient, ils étaient susceptibles de reproduire ce qui avait été fait à l'inspecteur Morillo du département de Keystone. Ils pouvaient vouloir récupérer ce matériel pour contrôler et contrer les Speedsters et éventuels Néga-Speedsters - protégeant leurs trafics des héros et rendant obsolète Captain Cold comme leader naturel des vilains à Central. Compliqué, mais bref. Sans connaître les intentions et le plan de l'alliance des bas-fonds, cela faisait partie des pistes que le Maestro avait suivies.

Et il avait trouvé, non pas du matériel manquant en maîtrise de l'espace-temps ; mais l'absence d'un re-séquenceur génétique inventé par Elias. Conclusion, le département était déjà sali par la corruption.

Le capitaine du Crime Lab, le partenaire à la ville de Rathaway, était un autre suspect potentiel. Et non, ce n'est pas de la paranoïa quand ils sont vraiment là-dehors... David Singh malgré l'amour qu'il partageait avec Hartley, ou plutôt à cause de ses sentiments, avait commencé à se salir les mains. Il paraissait prêt à aller à toutes les extrémités pour protéger son petit musicien, quitte à engager des tueurs professionnels. Le Flûtiste ne se résolvant ni à lui parler, ni à lui pardonner, il s'était fait discret et particulièrement furtif dans ses activités. Chaque fois qu'il entre dans la lumière, le Flûtiste émérite donne des indices à son bien-aimé pour agir en chaperon létal. A chaque intervention publique, David de son côté sombrera de plus en plus dans les ténèbres si rien n'est fait.

Tant pis pour le cercle vicieux, Hartley a besoin d'aide. Contrôler, maîtriser, gérer autant de variables humaines quand on flirte avec le spectre autistique, c'est juste trop compliqué, en tout cas ça s'avère l'être pour Hartley. Son petit monde est simplement trop peuplé. Et si quelqu'un est à l'aise avec la société qui peuple les villes jumelles, c'est Flash.

Hartley a programmé un message généré artificiellement pour que les vibrations sonores en soient ressenties exclusivement par les Speedsters. Barry. Wally. Et Bart.

Trop d'informations Images?q=tbn:ANd9GcRe_XekW--EUQQ7FRnLtfxTTES-WTtxQURMq_p5M4kClhUTM0uL1g

Assis dans son atelier dédié de STAR Labs, Pied Piper attend. Autour de lui, des tableaux noircis de faits et de conjectures, des photographies, des coupures de presse. Une ancienne base de Kobra brûlée jusqu'au niveau moléculaire, des rumeurs du retour de James Jesse, les agissements de Multiplex et Rainbow Raider, tout y passe. Trop, et tout n'est pas en lien, très clairement. L'heure de la transparence est venue. Le cœur, l'âme et l'avenir des villes jumelles l'aideront à retrouver sa voie : celle de l'homme avec un plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
Trop d'informations 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 13 Juil 2019 - 13:17
Rien ne vient, cependant.
Malgré le signal, malgré la piste laissée par le Flûtiste, il ne reçoit aucun message en retour ; et encore moins de visite.

Les heures passent, alors. Le moral peut décliner. La peur peut monter.
Le désespoir peut se forger sur le terreau d’une confiance en berne et d’une existence si compliquée, constamment en équilibre entre le Bien et le Mal. Et Hartley a vécu et subi suffisamment d’épreuves pour pouvoir souffrir de tels maux ; ses proches le savent.
L’un de ses meilleurs amis aussi.


ZZBROUUUUM

Un choc. Un éclair. Une tornade.
Rouge. Et noire.
Plus pourpre que rouge, d’ailleurs ; plus foncée. Plus foncée que d’habitude.


« Hey. »

Une voix.
Une voix connue. Une voix familière. Une voix amie.
Une voix oubliée, et désormais de retour.


« Je sais que j’ai changé de numéro, mais un FlashSignal dans les airs aurait été plus efficace, non ? »

Un léger gloussement. Une plaisanterie.
Un sourire, qui se devine dans la voix d’une forme qui apparaît aux côtés d’Hartley ; qui vient de le rejoindre, sans ouvrir la moindre porte.
Les murs ne sont rien à ceux qui maîtrisent la Force Véloce.


« J’ai mis des heures à comprendre le message ; ça me rendait fou, je tournais sur place. »

Les chaînes d’information en continu font état d’étonnantes tempêtes de sable dans le Midwest.

« La prochaine fois, monte le son… ou appelle. »

Un nouveau choc, une nouvelle tornade ; plus courte.
Quelques chiffres sont griffonnés sur un bloc-papier, aux côtés du Flûtiste. Et une forme s’arrête définitivement à ses côtés, en souriant.


Trop d'informations 1558898983-avatar-wally-alternate-01

Wally West. Flash.
Anciennement Kid Flash. Anciennement Teen Titan. Anciennement Héros de la Justice League.
Anciennement oublié.
Définitivement de retour… et désireux de retrouver sa vie ; et ses proches.


« Salut, Hart’. »

Le Bolide sourit, et pose sa main gantée de noir sur l’épaule du Flûtiste ; il le connaît. Il connaît sa vie, ses choix, ses troubles – ses peurs.
Il l’a aidé, souvent. Ils se sont aidés. Ils s’apprécient.
Comme des amis. Proches.


« Tu… as appelé, donc ? »

Mais ils se sont perdus de vue. Mais ils se sont oubliés.
Mais une vie, quasiment, est passée entre eux.
Il faut reconstruire, alors ; réapprendre à se connaître. Se retrouver. Ça prendra du temps.
Et Wally doute qu’ils en aient, vu l’appel d’Hartley…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 15 Juil 2019 - 0:03
Un boom sonique assourdissant. Hartley retient un hurlement de douleur, de par son ouïe artificiellement améliorée. Intérieurement, il hurle. De douleur, mais de joie surtout, comme en témoignent ses yeux devenant une véritable piscine lacrymale. Ses mâchoires sont crispées par les acouphènes, son front rigide. Mais ses lèvres s'étirent en un sourire ému. Lorsqu'il reconnaît la voix, un soupir d'aise s'échappe de sa bouche.

"Hh. Wall-... "

Une salutation, un souffle de vent. Ou plutôt un million de bourrasques trop rapides pour les distinguer.

"Je-tu-Bonj... 'Fin, j'veux d-..."

Une vanne. Wally, indécrottable Wally, insécure Wally, toujours un miroir des tourbillons d'émotions que ressent en lui-même le Maestro de Central City. Une petite pique, un numéro de téléphone griffonné, comme pour relancer l'affaire d'un rendez-vous manqué. Le flûtiste balbutiant finit par aligner un mot après l'autre pour exprimer ce soulagement d'une séparation trop longue, trop pesante, mais au sein d'une relation trop sincère pour que compte autre chose que les retrouvailles.

"Tu es venu, frère !"

Il se précipite là où il pense trouver ses bras, ne l'y voit pas, hésite, pivote, tend à nouveau ses bras, mais quoi qu'il arrive, Wally se trouve au final où que ce soit que le Piper a atterri, dans une étreinte fraternelle.
L'accolade prend fin, mais pas le plaisir des retrouvailles. Teintée bien sûr, par la sensation d'imminence qui prend à la gorge la version du Midwest du Fifre de Hamelin. Il s'empare maladroitement d'un paquet de feuilles griffonnées qui encombrent le dessus d'un siège et le pointe du menton à son cher camarade :

"Installe-toi. Enfin... Si c'est ton truc. Je crois que ton truc, c'était plutôt de ne pas tenir en place, mais... certaines choses changent ?"

Il indique de son regard encore humide la myriade d'informations et de conjectures qu'il a rassemblées en lieu et place de prendre le sommeil nécessaire même aux plus grands musiciens et héros réformés.

"Tu sais, mon truc d'avoir toujours trois coups d'avance ? Ne crois pas que j'aie perdu mon mojo, mais, disons... Quand certaines certitudes volent en éclat, quand tout est en mouvement en permanence, ça... je veux dire que là c'est le cas... c'est plus difficile de voir la situation dans son ensemble."

Un œil neuf comme celui de Wally ne pouvait pas faire de mal.

"Bon, je vais le dire, Wall. Les Rogues sont de retour. Ne panique pas, mais... Je devrais dire : Nous les Rogues sommes de retour. Et bon, déjà ça ça me fait un peu peur. Ça me rassure, mais... pas que. C'est... Je navigue à vue avec ça et tout le reste, et... Non, je veux dire, enfin... Mince Wally, Frankie en est. 'Fin, ceux de Blacksmith. Oui, c'est... J'sais pas, les O.G. Rogues et les... tiens ? 'Fin... Déjà là il y a un truc larvé. S'il y avait que ça... Hh."

Soupir de désarroi.
Mais un premier pas est fait. Dire les choses ne les rend pas moins réelles, ça les fait même paraître un peu plus stupides. Mais Wally parle très bien le stupide. Enfin, c'était le cas, avant.
Quand il y a discussion, il y a solution. Cela pourrait être une maxime des Flash. Et en face de lui, il en avait le digne représentant, dans un costume qui était disons, a minima original.

"Au fait Flash. Je ne veux pas être cet ami-là, mais... toute cette vibe Dark Flash que tu te donnes. Je crains que ça ne soit pas vraiment tes couleurs. Amincir tes petites jambes de poulet chétif p'tit mec ? C'est un grand non-non. Genre, sérieux tu vas continuer de sortir comme ça ? Ne laisse plus Linda choisir tes tenues, ou fais-lui faire j'en sais rien, fais l'inverse de ce que tu as choisi de faire sur ce coup, vieux."

Il n'avait pu s'empêcher à ce moment de toiser son ami et de faire claquer son spandex comme un élastique contre son flanc. Il allait rire, s'esclaffer en fait, mais d'un seul coup s'abstint, comme si le souffle lui avait été coupé.
Il comprit qu'il avait peut-être gaffé en évoquant la jeune femme qui était si on se fiait à ses souvenirs supposée partager la vie de son ami.
Un regard en coin, gêné mais attentif, s'accompagna d'une épaule tendue à son ancien compagnon d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
Trop d'informations 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 15 Juil 2019 - 10:54
Wally sourit et glousse au fil des réactions et paroles de Hartley ; plusieurs fois.
Il s’amuse.

Il s’amuse d’abord un peu aux dépends de son camarade, en changeant de place à super-vitesse pour rendre leur étreinte de retrouvailles un peu plus tardive. Rien de méchant, et il ne le fait que deux fois, mais… c’est une plaisanterie ; bon enfant.
Ça fait du bien d’en refaire.

Il s’amuse ensuite à écouter le discours du Flûtiste, qui se perd dans quelques moments de folie ou des mots que peu pourraient comprendre… mais Wally, si ; Wally le connaît. Wally côtoie Hartley depuis des années, et il sait suivre l’évolution de sa psyché.
Même si ce qu’il entend l’inquiète.
Même si, aussi, les derniers mots de son ami le chagrinent, un peu.


« Tu sais que Linda a meilleur goût que ça, voyons. »

Un peu beaucoup.
Au point que le Bolide, qui ne cessait de sourire en se tenant assis en face de son ami, se relève, croise les bras et détourne le regard ; de tristesse.
Ça va mieux, bien sûr. Il a été au Sanctuaire… ça va mieux.
Mais tout n’est pas encore cicatrisé.


« Et… je sais que le design choque. Les couleurs choquent. Les… un Flash doit être rouge ; rouge vif. Eclatant. »

Il soupire, et secoue la tête ; les yeux toujours détournés.

« Mais… même mon costume, mon costume de Flash, était un peu plus sombre. Et celui que j’ai eu au retour de Barry, celui après sa Renaissance était… bordeaux. Plus sombre.
Comme celui-là. Et il y a une raison. »


Les paupières se ferment, un instant. Wally relève légèrement les lèvres, et cherche ses mots ; ils sont importants. Et il ne veut pas se précipiter.
Au moins cette fois.


« Barry est l’incarnation de l’espoir… il irradie d’espoir, il illumine les autres ; depuis toujours. Jay aussi, d’autant plus qu’il a ouvert la voie. Même Bart, il… il éclate la rétine par sa joie de vivre, par son bonheur de courir et d’exister. Ils sont l’espoir, et leurs tenues incarnent ça.
Moi… c’est différent. »


Lentement, le Bolide pose les yeux sur Hartley ; il sourit.
Tristement.


« Je n’incarne pas l’espoir ; j’ai pris le relais. J’ai fait au mieux. J’ai joué le jeu. J’ai fait le job.
Mais… je n’ai jamais eu l’espoir intégré au cœur, comme eux. J’ai… connu le désespoir. J’ai plongé dans le désespoir ; j’y étais.
Quand mes parents ne s’occupaient pas de moi. Quand personne ne s’intéressait à moi. Quand… quand Barry est mort. Quand Linda… a disparu. Quand je me suis perdu dans la Force Véloce, et… et plus récemment encore. »


Wally soupire, puis hausse les épaules.

« Je n’incarne pas l’espoir ; je ne suis pas l’espoir, pas aussi purement qu’eux.
Mon… mon espoir est différent. Moins pur, oui. Moins brillant. Moins lumineux.
Un espoir de résilience ; autant l’assumer, alors. Autant avoir un costume qui me différencie… et me décrit, aussi. »


Un petit clin d’œil – et une tornade, de nouveau ; qui se précipite, s’arrête aux côtés de Hartley. Wally le prend dans ses bras. Encore.
Il en a besoin.
Et… ça fait du bien de le retrouver, aussi.


« Mmh. »

Après plusieurs secondes, le Bolide se décale ; et sourit.
Même si son expression positive s’évapore, quand son esprit revient aux choses sérieuses. Aux impératifs. Aux problèmes.
Aux Rogues.


« Okay, Hart’. Soyons clairs. »

Ses paupières se plissent, et il vibre ; inconsciemment.
Il se concentre. Il s’active.


« Je veux la liste de ces Rogues. Je veux leur localisation. Je veux leur projet.
Je veux savoir aussi comment tu as su ça… et ce qu’il se passe. Et pourquoi, toi, tu l’as appris.
Je veux un café, aussi. »


Un léger sourire glisse sur ses lèvres.

« Mais… je veux que tu te bouches les oreilles, avant. Okay ? »

Nouveau clin d’œil – et la tornade reprend ; le tonnerre aussi.
Deux fois.
Pour aller et venir. Avec deux boissons, bien sûr. Dont la préférée de Hartley, évidemment.


« Okay, on reprend… et vas-y, Hart’. Dis ce que tu penses, comme tu le penses. Tu sais que j’arrive à te suivre. »

Wally sourit, conscient que le Flûtiste a souvent eu des difficultés à échanger avec autrui – et un peu de honte, aussi ; ça n’a jamais été un problème entre eux. Hors de question que ça le devienne maintenant.
Flash est de retour ; et il entend retrouver ses habitudes et ses proches, comme avant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/01/2019
Messages : 73
DC : Joker
Situation : En mouvement... toujours
Localisations : Central-City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 29 Juil 2019 - 14:26
" - Salut les gars ! "

La voix juvénile venait de sortir de nulle part. A peine les deux amis eut-il le temps de réaliser quoique ce soit que le visage tout sourire de Bart se trouvais déjà entre eux.

" - Excusez moi du retard, il y avais des bouchons sur la route... "

Le jeune bolide mima un sourire gêné et ferma les yeux pour éviter de croiser le regard des autres. Les deux bras coincé derrière la tête, Bart avançais lentement entre le flûtiste et Wally.

" - J'ai pas très bien entendu ce que vous disiez là, mais ça avait l'air cool. Continuez..."

Il attrapa la boisson de Wally puis en bu une gorgée l'air de rien.

" - Vous parliez des Rogues non ? Le groupe de super-méchant style... Captain Cold, le type des miroirs puis... "

Le doigt de Bart s'envola en l'air puis doucement il le tourna en direction de Hartley

" - Toi aussi... non ? "

Dans une position on ne peut plus sérieuse, Bart Allen fronça les sourcils... Puis rattrapa tout de suite un visage plus amicale.

" - Au faite, c'était cool la dernière fois au musée ! "

D'un clin d'oeil Bart se trouvais au côté de Wally le bras enlaçant son épaule

" - Lui et moi avons fait une super mission tu aurais du la voir, j'ai géré comme un pro. "

Puis dans une autre bourrasque de vent, Impulse se trouvait au côté d'Hartley

" - Toi aussi tu as géré ! Tu as su nous coordonner... Moi et Batgirl... Oh ouais Wally je t'ai pas dis, y'avait Batgirl aussi ! "

Bart retrouva sa place puis avala d'un coup sec "sa" boisson.

" - Bien, un peu sérieux les amis.. restons focus ! Dites-moi par ou on commence.. "



HRP:
 


Trop d'informations Giphy

" Hey c'est Bart Allen, tu sais le petit-fils de Barry Allen, Flash ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2019 - 20:02
Wally apporta à son ami surmené un breuvage glacé, un chaï latte frappé aux dattes et au graines mélangées de chanvre et chia surmonté d'une chantilly à base crème d'amandes. Hartley s'arrête un temps, et boit. D'abord à la cuillère, puis il se mouille le nez de pointes de lait végétal en aspirant ses premières gouttes de plaisir d'import.

Il ne sursaute même pas lorsque Bart arrive. Son meilleur ami, malgré ses propres problèmes personnels dont il se retient de faire étalage, l'a mis à l'aise. En dépit de la distance et du temps, il n'y a entre eux plus d'obstacle de la distance, ni du temps. Cela s'étend au tout jeune homme et à ses habitudes de sautiller en tous sens sans trop se questionner sur l'à-propos.

"Bonjour, Bart ! Un Allen est toujours en retard, et crois-moi, ton nez vire. Bon sang ne saurait mentir, comme dirait Bloodworks."

Il rit à sa propre blague obscure, en référence à Ramsey Rosso, un super-méchant hémophile qui... Bref ça n'a aucune espèce d'importance. Il remonta les lunettes sur la pente de son nez.

"Je suis un Rogue, oui. Peut-être que je le serai toujours, tout comme je suis, littéralement, un malade mental."

Il singea d'introduire ses doigts à travers son front dans sa boîte crânienne, chose qui était peut-être possible pour un speedster, mais quant à lui, il ne changerait pas ce qu'il avait dans la tête. Un cocktail de pathologies, induites ou non par sa surdité, son éducation et au final par Apokolips. Un ensemble qui faisait de lui une personne sensible et arrogante, amoureuse de son chéri, de la justice sociale et des frozen chai vegan, inconditionnellement.

"Tout comme les Flash, ils sont ma famille. Oui, Cold s'est servi de moi, et sincèrement même si c'est moins que Kadabra, il me fait peur. Mais je comprends leurs règles et en tant que famille, ils sont ma responsabilité comme je suis de la leur."

Bart connaissait les Rogues, mais pas foncièrement leur Histoire. En fait, Piper n'était pas le genre à faire sa marque dans le temps, il travaillait à s'accorder avec ça, mais c'était la vérité. Le jeune Impulse ne connaissait pas forcément la politique qui va derrière, et le positionnement du Fifre était assez central en ce moment. Il lui parut donc nécessaire de faire un point là-dessus pour lui avant de s'engager plus avant dans le sujet, au bénéfice de ses deux collègues justiciers.

"Mais tu vois Bart, le mot Rogues est galvaudé, en fait. N'importe quel ennemi de Flash, ou béotien arrogant qui voudrait assembler autour de lui une famille de désaxés dangereux, se réclame des Rogues, à force. De lui-même, ou par l'appellation populaire."

Aujourd'hui, les média c'était n'importe quelle grande bâille avec accès aux réseaux sociaux, donc n'importe qui collait l'étiquette de Rogues et on ne s'y retrouvait plus. Même si justement, en mettant le pied là-dedans, Hartley avait sans doute compliqué l'affaire en intégrant de nouvelles personnes dans une possible guerre de Rogues, légitimes ou non.
Il se tourna vers Wally, afin de répondre à sa demande. Tout reprendre dans l'ordre.
Il inspira un bon coup, respirant la saveur des épices de son breuvage.

"J'ai rencontré Leonard Snart au Musée. Il était soûl, et j'ai commis une erreur. J'ai allumé un feu que je n'ai pas pu éteindre. J'ai voulu jouer les Saint-Bernard, le secouer,... le manipuler. J'ai pris une initiative. Abra Kadabra est arrivé, et quelque part j'étais déjà dans la zone de danger."

Admettre une erreur, ça pique.
La reconnaître devant un ami, pour qu'il vous aide, c'est constructif. Mais ça pique toujours autant. Il tâchait de garder les émotions négatives à distance, autant que faire se peut, mais son visage était grimaçant.

"Personne ne maîtrise Cold. Enfin... quand même, j'ai pensé, peut-être que c'était une erreur, mais je continue de l'assumer. J'ai pensé pouvoir influer sur ses démons. En appeler au sens de la famille, au pourquoi des règles des Rogues et à son instinct de papa ours. J'ai recruté des jeunes. Elongated Kid, Ice Princess, un Samuroïd, Thrasher, et le duo Coldsnap & Heatstroke. J'ai voulu impulser au Captain dans le sens de la régulation, une sorte d'union syndicale des criminels en amont du système judiciaire. Une sortie plus morale à l'escalade du crime insensé qui peut sévir, tu vois ?"

Il espérait l'approbation, mais savait qu'on ne le comprendrait pas.
Qu'importe, il fallait poursuivre, pour que le savoir profite à tous. Il soupira.

"J'avais repéré Sandblaster et Papercut pour un recrutement dans les Rogues rookies, mais ils se sont barrés, sûrement avec les gros bras de Monteleone. Ce qui inclut Tar Pit, Girder et Chillblaine."

La suite, le plus jeune des bolides la connaissait, puisqu'il avait été présent pour cette partie.
C'était tout l'intérêt également pour le petit jeune, qu'il puisse lui aussi avoir l'image d'ensemble.

"Frankie... Magenta. Elle est repartie dans son côté plus sombre, elle travaille pour Amunet Black. J'ai vu Kilg%re également, évoquer une collaboration avec elle, avec le Network de Blacksmith. Son réseau s'étend de nouveau, de Monteleone à une organisation qui comprend le hum... un cyborg, caucasien. Cyborg surhumain ? Ca te dit quelque chose ? Il a parlé de choses du style bouillie génétique."

Il prit une profonde respiration, il avait oublié quelque chose.
Les rapports humains, quelles complications.
Bart avait fait mention de cet épisode, avec des retours plutôt enthousiastes. Et ne méritait pas qu'on laisse cela pour lettre morte.

"Sincèrement, oui tu as assuré Bart. Et malgré l'angoisse, j'ai adoré bosser avec toi. Avec Batgirl aussi, mais toi, c'est la famille."

Il sourit, sincèrement.

"En tout cas, les Rogues de Cold c'est ma petite expérience. Il surprend toujours mais il y a une méthode récurrente à ses délires. C'est plutôt Magenta et ceux qu'elle a dans son réseau, et ses méthodes pour les satisfaire, qui m'inquiètent réellement. Et, David. Mon David. Il a corrompu son département de police à partir du moment où il s'inquiète plus de me protéger que de faire respecter la loi et l'ordre."

Le reste, ce qu'il n'a pas évoqué car à la marge, est présent sur les multitudes de documents qu'il a installés partout dans ce bureau.

Deux femmes semblent attendre que les garçons aient fini d'échanger sur des sujets de super-héros, et Hartley est bien trop occupé pour leur prêter attention, derrière la cloison vitrée où elles poireautent.

Trop d'informations Tina-oyl
Il s'agit de Tina McGee (ci-dessus) et
Valerie Perez (ci-dessous), toutes deux en poste à STAR Labs Central City. La première comme chercheur, la seconde, simple stagiaire à peine plus âgée que Bart.
Trop d'informations Valerie2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/01/2019
Messages : 73
DC : Joker
Situation : En mouvement... toujours
Localisations : Central-City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2019 - 21:03
Au fur et à mesure que la discussion se rallongeais, la jambe droite de Bart ne cessais de taper le sol. Son coude posé sur le genoux, et sa main tenant sa tête. Le mouvement d'impatience de son pied provoquais un mouvement sur tout son corps faisant bouger sa tête par la même conclusion.

Malgré les apparences, Bart écoutait attentivement ce que disais son interlocuteur. Acquiesçant ou expirant de simple "hmm", Impulse comprenait plus ou moins ce qu'il se passais. Le blabla n'était pas son fort.

" - Donc tu as voulu donné des responsabilités à Captain Cold... mais cela à provoqué une sorte de cause à effet que tu es complètement incapable de géré.. COOL.. "

Il regarda Hartley et ne pu s'empêche de cacher son sourire quand il découvris de la mousse sur le nez de celui-ci.

" - AHAHAH ! Tu as de la mousse sur le nez ! "

Allen Jr repris vite son sérieux et s'excusa en raclant sa gorge. Passant ses bras derrière sa tête.

" - Ok, continue.. "

Après l'explication de l'origine de sa présence lors de l'attaque au Flash museum, Impulse rougis sous l'effet des félicitations de son ami.

" - héhéhé merci ! Je-j... Je n'ai fait que mon devoir. "

Bart était fier de sa réponse mais s'empressa vite de poser une dernière question à Hartley.

" - Je vais t'aider on va s'occuper de ses pseudos Rogue, cependant, tu peux me dire c'est qui les filles qui attendant las bas ? Elles nous observe depuis un moment je commence à flippé. "

Il montre du pouce les jeunes femmes qui semblait désireuse de faire leur rentrée.



Trop d'informations Giphy

" Hey c'est Bart Allen, tu sais le petit-fils de Barry Allen, Flash ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 31 Aoû 2019 - 14:44
Le jeune supersonique, en dépit de ses apparents troubles de concentration, parvenait à suivre parfaitement. En membre honoraire de la Flash Family, le Fifre n'était ni vexé, ni gêné par cela, au contraire la familiarité en était rassurante, même avec un nouvel arrivé qui en savait beaucoup, sans avoir réellement l'expérience partagée par les héros de notre période temporelle. En revanche, même si face à Wally il était exceptionnellement capable de reconnaître ses torts, se les entendre renvoyés par le petit gars qu'il connaissait à peine le contraria.
Et se faire fixer ses limites par un bolide, ça frappait au cœur.
Il leva un menton orgueilleux.
Sa voix se fit nette, tranchante.

"J'en suis parfaitement capable, normalement. Plus encore, maintenant."

Il enfonça son regard dans celui d'Impulse, comme mis au défi.
Son arrogance naturelle reprit le dessus, tandis qu'impulsivement, il révéla l'une de ses forces.

"Cliff Carmichael est sous mon emprise. On l'appelle également le Penseur. Il est très malin, et c'est mon avantage. J'ai juste eu besoin de lui dire quoi penser, quoi vouloir. Ce que je veux obtenir, il trouve les meilleures solutions pour l'avoir."

Face à l'hésitation qu'il crut voir chez son nouvel ami, il songea que tout le monde ne connaissait pas les noms des vilains de leur métropole.
Aucune photographie ni mention textuelle dans la salle de l'atout qu'était pour lui le Penseur. Il ne le voyait pas comme une inconnue. Pas comme un problème. Mais, oui, une ressource, qu'il n'avait pas planifié de révéler avant cet instant.

"C'est un télékinésiste et télépathe de génie. Et grâce à lui, je contrôle mon initiative Rogues."

Son air condescendant s'était fait de plus en plus réjoui, fier. A cet instant pourtant, une ombre passa sur ce visage satisfait. Un tic imperceptible, nerveux, soucieux. Triste, en fait. Et déterminé. Était-ce ainsi que se sentaient des dieux cosmiques comme Superman lorsqu'ils s'attelaient à régler un problème ? En tout cas, il était résolu.

"Une fois que tout sera sous contrôle, David n'aura plus à s'en inquiéter. Il n'aura plus à se compromettre ni lui ni la brigade de police."

David Singh, chef du laboratoire scientifique de la police et capitaine du GCPD, figurait lui lourdement dans les notes d'Hartley éparpillées dans la pièce. Leur mariage, des gribouillis concernant sa réaction aux apparitions publiques du Piper jugé comme un dangereux justicier, mais aussi des événements confidentiels comme la prise de contrôle du Manoir Rathaway par Rainbow Raider à ses ordres et une attaque de couverture de Multiplex à Iron Heights dont le Capitaine était également le commanditaire, aux fins secrètes mais assumées de protéger Hartley des conséquences de sa vie de hors-la-loi.

Bart avec sa grande innocence et sa gentillesse lui faisait mal au ventre. Bien sûr qu'il voulait cette insouciance et cette générosité dans le coeur de chacun, c'était sa raison de se battre. Mais il en avait trop vu. Lui, c'était le pendant, les souffrances, les abus de ceux qui ont du pouvoir, les faiblesses de ceux qui sont perdus, qui l'avaient trop marqué sur son chemin. Cela l'avait conduit à trouver des causes, des raisons de se lever le matin, de se réinventer et d'être tout simplement meilleur. Pour aider les autres. Quoi qu'il en coûte.
Bart voulait l'aider, mais ce n'était qu'un gosse. C'était à lui, Hartley, de l'aider.
Et il avait commencé de poser les jalons pour cela.

"Dans une optique de meilleurs contrôle et régulation, Bart, je te présente Tina McGee et sa jeune stagiaire, Valerie Perez. Enfin techniquement, Wally connaît déjà Tina, mais, c'est surtout à Bart qu'il s'agit de présenter Valerie. Ce sont des expertes des effets de la super-vitesse sur le métabolisme humain. 'fin, une experte et une stagiaire évidemment."

Le jeune âge de Valerie était évident. Mais elle serait d'après Piper un point d'ancrage nécessaire. Un speedster, comme beaucoup d'autres êtres à part, courait le risque de s'isoler d'un monde qui fonctionne plus lentement, sans toutes ces responsabilités et la confrontation perpétuelle au danger.
Mais ils en avaient besoin, tout comme Jay, Joan, Wally et Linda l'avaient été pour lui. Ils avaient besoin d'être accompagnés.

Il n'étaient pas malades. Ils n'étaient certainement pas maudits. Hartley, lui, peut-être, mais pas ses amis.
Mais ils pouvaient être affectés par les dangers qu'ils couraient.

"Bart... Impulse. J'ai déjà perdu Barry, une fois. Et Wally. Et surtout, moi-même. Et je ferai tout pour que ce genre de choses n'arrivent plus. Mais j'accepte ton aide. Car ça ne doit pas arriver à d'autres non plus, et les événements du Musée me laissent à penser que c'est ce qu'il se passe. "

Il dégagea une pile de document pour s'installer un temps à l'étude des éléments. Pour communiquer, pour échanger, pour comprendre ensemble de quelle manière le monde avait besoin d'eux, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/01/2019
Messages : 73
DC : Joker
Situation : En mouvement... toujours
Localisations : Central-City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 31 Aoû 2019 - 19:53
Le petit duel de regard s'était fait durant la discussion. Hartley n'avait pas apprécié la petite pique que lui avait lancé Bart. Son nez rond était retroussé et les sourcils froncés, Bart apporta son doigt au menton pour donner l'air plus sérieux quand s'approchait les jeunes femmes. Observant la plus grande et donc la plus vieille, Impulse n'avait pas pris le temps de consacrer son regard sur la jeune femme.

Piper lui présenta donc les nouvelles invitées et c'est seulement à ce moment qu'il observa le jeune fille. Bart lâcha d'un coup la pression exercé par ses sourcils et un peu de rouge apparut sur ses joues.

" - Hum, Hum, OK ! Très bien .. CommenconsLeTravailOnN'aPasDeTempsAPerdre ! "

Allen Jr ne compris pas trop l'alarme qu'essayait d'allumer Hartley en l'informant des dangers d'être un speedster. Pour le moment, et de par son jeune âge, courir vite c'est cool. voilà tout... Il est encore trop jeune pour réaliser les dangers. Cependant, il apprécie l'inquiétude de son ami

" - Merci de ton soutien. "

Son interlocuteur, déploya tout ses documents sur la table et ensemble ils commencèrent a examiner.
Bart plaça sa main sur un des documents pour tenter de s'imposer dans ce groupe de personne. De par son âge, Bart savait que les adultes allait plus facilement l'ignorer.

" - Je... Je te promets que je vais faire de mon mieux. "

Il s'adressa à Hartley, Bart avait bien compris qu'il était inquiet, son rôle était de la rassurer. Les yeux de Bart passèrent de Piper à Tina, étonnement, il snobais Valerie d'un aisance déconcertante.

" - J'suis peut-être le plus jeune des bolides, actuellement, mais je suis un bolide moi aussi. Je suis un héros avant d'être un adolescent. "

Impulse termina sur un petit sourire charmeur et s'appuya sur son siège, plaçant ses mains derrière la tête et jeta un léger regard à l'autre adolescente autour de la table, comme pour s'assurer qu'elle écoutais belle et bien.

Enfin Bart exprima son ressenti sur la méthode à effectuer

" - Visiblement, une organisation est entrain de se faire, différente et sûrement plus dangereuse. Quand un groupe de personne se regroupe autour d'une seule personne. Que faut-il faire ? "

Le jeune speedster s'appuya sur ses genoux et leva un doigt en l'air.

" - Simple ! Éjecter le chef, le cerveau du groupe et les autres s'éparpillent et faiblissent."

Son regard, son expression, et même son corps semblait déjà dans la course.

" - En groupe ils sont puissant mais en solitaire, Même Green Arrow pourrait les arrêter, sans arcs ni flèches. "


Trop d'informations Giphy

" Hey c'est Bart Allen, tu sais le petit-fils de Barry Allen, Flash ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 9:50
Les deux femmes savantes s'approchèrent, entrant dans la pièce avec un sourire pour chaque speedster et un léger rictus à l'égard de Piper. Celui-ci ne s'en formalisa pas, les gens qui travaillaient avec lui étant forcément les plus exposés à ses côtés insupportable.

Valerie se planta de sa jeune carrure devant Bart et le toisa avec un grand sourire de fan-girl. Inconsciemment, elle bombait la poitrine pour faire plus âgée. Elle parlait fort, comme pour s'imposer. Elle voulait vraiment qu'on la voie, qu'il la voie.

"Eh, salut Impulse. Sur Spyn Zone tu fais plus grand. Nan, vrai, je te suis partout, tu es déjà une star sur les réseaux."

Elle lui donna une tape courbe sur la poitrine du revers du poing, un geste maladroit et pas clair qui devait vouloir dire quelque chose de gentil. Sans la bousculer, le Dr. McGee, une femme mariée dans la fleur de l'âge, tendit sa main à serrer au jeune bolide.

"Enchantée : Christina McGee. Mes amis m'appellent Tina."

Elle s'avança pour faire une accolade affectueuse à Wally, qui manifestement rougit comme une pivoine.

Le garçon semblait peu habitué à ce que l'on fasse attention à lui, tant il bondissait d'un point à un autre habituellement pour vivre sa petite aventure. S'arrêter, s'ancrer, ça ne semblait pas être son point fort émotionnel. Hartley pouvait le comprendre, même si Flash et les gens, habituellement, c'était plutôt une histoire d'amour qu'une gêne énorme et bizarre.
Rapidement, le garçon fit signe de s'intéresser à ce qu'il y avait à résoudre.
Hartley le trouvait prétentieux, un peu agaçant, naïf. Mais vraiment gentil et impliqué. Il s'enjoignit intérieurement d'y aller en douceur avec le jeune Allen.

"En théorie, tu as raison. En théorie."

Il remonta machinalement ses montures au sommet de son nez.

"Amunet Black est un cas très compliqué. Tout ce qu'elle crée existera après elle. La majorité de ceux qu'elle élève à ses côtés dans la hiérarchie du crime agissent de toutes façons."

On pouvait sentir poindre l'admiration. Le maître musicien concéda à Bart son propos. Il ne fuyait pas son regard, mais ne le cherchait pas non plus. Il développait sa pensée.

"Mais, oui, la sortir de l'équation rendra toutes les pièces nettement plus gérables. Moins importantes. D'une manière générale, moins dangereuses. Moins bien organisées."

L'ego du joueur de flûte l'aveuglait évidemment.
Face à un adversaire doté d'une telle ingéniosité et si plein de ressources, il n'était simplement pas fait pour botter en touche. La partie devait se jouer, sans quoi il n'y avait aucune saveur à exercer de son génie stratégique.

"Son sens de la collaboration en fait une partenaire attractive et polarise des tas de transgressions sur les villes jumelles, dont l'emplacement au cœur des réseaux de transport les rend idéales pour toutes les sortes de trafic avec la bonne mauvaise personne à ses côtés - elle."

Il avait beau pointer du doigt chacun des associés et groupements avec lesquels Blacksmith collaborait, c'était toujours à elle que tout revenait. C'était simple comme bonjour. Il prit le jeune homme par les épaules et le secoua, agité par un rire de joie communicatif.

"Et... Bon sang, Bart. Tu as raison ! Tu es dans le juste. Nous devons la sortir du jeu."

Pour Frankie. Pour tous les jeunes délinquants et autres âmes égarées qu'elle enfonçait dans sa spirale infernale. Pour toutes les victimes collatérales anonymes de son réseau de collaborateurs.
Pour gagner.
Pour être son contraire. Pour cela, elle devait cesser de nuire.

Il déroula un plan sur une large feuille de papier.

"Je te présente : le Pipeline 2.0. Une structure qui permettra d'étudier ses pouvoirs tout en la gardant fermement incarcérée, elle et tout métahumain qui réquièrera des mesures particulières."

Le papier était en réalité une très fine surface assimilable à un écran, et en glissant les doigts dessus on pouvait envoyer sur des écrans au mur ou des appareils holographiques intégrés dans les tables, toutes sortes d'images tournantes en 3 dimensions. Le projet était un immense lieu d'incarcération et d'étude des métahumains capable de distribuer les forces cosmiques et structurelles sans dommages pour les détenus ni le bâtiment. C'était aussi un lieu ouvert mais contrôlé beaucoup moins glauque que le pénitencier en place et son administration de la maltraitance.

"Bien sûr il est à l'état de projet, mais dès qu'on l'aura, les héros des Gem Cities et STAR Labs pourront travailler main dans la main pour complémenter et améliorer le système existant. Et enfin apporter une alternative honnête à Iron Heights."

Le temps de bâtir ça pour la retenir, Amunet "Blacksmith" Black serait allée déjà bien loin. Hartley soupira violemment.
Pour faire rentrer dans le rang la criminalité endémique de la métropole, il leur faudrait coordination et peut-être, des renforts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 13/01/2019
Messages : 73
DC : Joker
Situation : En mouvement... toujours
Localisations : Central-City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 8 Sep 2019 - 23:02
Allen Jr était extrêmement gêné devant la jeune fille de son âge, il osait à peine lui adresser un regard ou bien même la parole. Quand cette dernière lui adressa finalement la parole, Impulse rougis et était bien content de pouvoir se cacher derrière son maque. Les yeux baissé et il se frotta la tête nerveusement.

" Merci beaucoup... c'est gentil "

Ses yeux se balancèrent entre le sol et la jeune femme. Il salua l'autre femme d'un geste de la main assez timide.

Après avoir exposé son idée et son plan d'attaque, Bart se calla dans le fond de son siège et posa son pied sur son genoux gauche qui ne cessa de battre le sol, nerveusement.

Son interlocuteur, Hartley, pourtant si calme et impassible, surpris Bart quand il fût agripper et bousculer par les épaules. Le corps de Bart se balança d'avant en arrière et le pauvre ne semblait rien pouvoir faire pour calmer la joie de son ami.

Après le geste d'affection terminé, Impulse lança des regards gêné autours de lui puis décida de ne rien dire, il remarqua Valérie rire en secret derrière sa main. C'était la première fois qu'il voyait le joueur de flûte exposé sa joie tel qu'il venait de faire.

Sur la table se trouvais des plans holographiques, le speedster fût étonné et satisfait de voir que ce genre technologies existait bien à cette époque. D'un signe de doigt approbateur, il cassa l'ambiance générale de préparation pour la mission.

" - C'est cool ça !.. J'veux dire.. les plans en reliefs.. hologrammes.. tout ça... c'est cool... bref. "

Impulse imposa un léger blanc et un long moment de gêne. Décidément, les discussions de groupe, cela faisait bien longtemps qu'il n'en avait pas eu. Il se rattrape rapidement en éclaircissant sa gorge.

" - Ouais, c'est pas mal comme plan j'veux dire. Pipaline 2.0 ! euh.. Pipeline 2.0 ! C'est une bonne idée.. Y'a carrément moyen de changer la donne. Je suis sûr que STAR Labs pourrait participer d'une quelconque manière.. le labo pourrait vous fournir de quoi alimenter la prison et éviter les pannes de courants qui entraînerait des émeutes. Enfermé des mêtas sous un même toit... c'est toujours un risque. "

Bart étudia les plans en approchant son visage des hologrammes. Sa bout de nez pouvait presque toucher les images.

" - Il existe quelques points faibles encore à étudier.. Comme par-exemple là et.. là ! Ce sont les seuls que je vois pour le moment. "

Ses yeux examinèrent chacun des détails à une vitesse impressionnante. La science et l'architecture était l'une de ses passions.

" - Enfermé des métas c'est simples, les contrôles c'est autre chose. N'oublions pas que ça reste des êtres humains... Le bâtiment est joli et l'ambiance est nettement moins suicidaire que votre vieille prison là. Je pourrais vous aider à réaliser ceci. "

Le jeune speedster réfléchis une nouvelle fois au projet Pipeline 2.0. Perdu dans sa recherche ses yeux resta fixé sur la jeune fille qui semblait apprécier être regardé.




Trop d'informations Giphy

" Hey c'est Bart Allen, tu sais le petit-fils de Barry Allen, Flash ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 07/04/2018
Messages : 132
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2019 - 13:30
Le Fifre acquiesce aux suggestions du jeune Impulse. Il est impressionné. La vivacité d'esprit légendaire des bolides, mais aussi une intelligence et une pudeur face au savoir, qu'il reconnaît bien de la famille Allen. Il oublie toujours à quel point le génie coule de source dans la famille, car un Flash ne fait jamais d'étalage gratuit de ses connaissances. Le jeu passe par la course et non les compétitions de l'esprit dont lui, ne saurait se passer.
Il respecte cette assurance bienveillante.
Il l'envie, en fait.

"Bien vu Impulse. Tu devrais passer pour donner ton regard sur l'avancée du projet, à l'occasion. Ce serait bien volontiers, pour ma part."

Il trouvait le jeune homme rafraîchissant. Ne manquant pas de remarquer les oeillades du jeune speedster à l'égard de la jeune fille, il sourit.

"Sans oublier les avantages d'une paire de bras en plus en considérant ta super-vitesse."


La jeune fille gloussa, visiblement impressionnée à l'idée d'espérer voir le bolide en pleine action en ces lieux.

"Oui, Impulse. Ce sont des personnes avant tout."


Tina McGee scruta un instant le regard de Wally, qu'elle connaissait bien. Un regard qui n'augure rien de bon.
Il venait de comprendre. Il venait de voir dans son regard à elle, sa véritable motivation à suivre les speedsters.
Elle lui adressa un sourire gêné, avant d'éviter son regard.
Elle posa les yeux sur le petit-fils de Barry Allen. Des yeux gonflés d'humidité.

"J'aimerais te présenter quelqu'un."


Elle invita le petit groupe à la suivre. Sa stagiaire lui emboîta le pas, ainsi qu'Hartley.
Flash les suivit en traînant des pieds. Il n'était pas à l'aise, et franchement mécontent, son visage était en la matière un véritable livre ouvert.

Ils passèrent plusieurs niveaux de sécurité, empruntant divers couloirs attenants à des salles de stockage et d'étude de multiples objets novateurs.
Puis ils atteignirent une zone visiblement moins fréquentée, pas même par le personnel de ménage. Une vitre teintée, couvertes des traces de doigts et de manche d'une blouse, imperceptiblement rayée par un bijou, plus précisément une bague.
Au contact de la main du Dr McGee, le verre se désopacifia. Derrière, se trouvait une cellule. Dans la cellule, un homme.

Une silhouette agitée, tressaillante de super-vitesse. Sa musculature exacerbée porte les marques de l'usage de stéroïdes. Son costume en tubes de carbone semble dessiner un réseau de distribution depuis des poches semblables à celles que l'on trouve dans les hôpitaux, pour les patients sous intraveineuse.

Trop d'informations 00000000000000000

L'homme souffre. Les veines saillantes sur son visage difforme sont pratiquement à vif, signe des frictions frénétiques qu'il s'est infligées. Sa face rougeaude est à la fois hagarde et d'une grande dureté. À sa main, une alliance élimée recouvre un gant dont l'annulaire est la seule partie que n'alimente pas le réseau de fins tuyaux qui raient son uniforme.
Ses yeux injectés de sang fusillent Flash comme un peloton d'exécution.

Devant cette vision, Valerie Perez peine à contenir son empathie. Elle s'agrippe doucement au bras du tout jeune super-héros.

Dans une ambiance générale pesante, Hartley ne fut pour sa part pas surpris. Il l'avait déduit bien avant ce moment. Bien avant ce jour. Avant le regard navré échangé par les anciens amants qu'étaient Wally et Christina.

"Voici le professeur Jerry McGee. Ses recherches financées par la pharmaceutique parallèle du monde du sport et sa propre anxiété de performance ont été un cocktail explosif. Speed McGee est un addict, royalement dangereux pour lui-même et pour son environnement."


Tina montra quelques signes de malaise durant la description faite par le Pied Piper. Elle enchaîna, d'une voix éreintée :

"Et mon époux. Comme vous l'imaginez, tout ça n'a rien de facile à vivre."


Elle appuya à nouveau sur la vitre pour la rendre à nouveau opaque.
Flash était parti sans un mot. Sans un signe. Il n'était juste plus là. Sans doute trop proche de la situation pour tolérer d'y être mêlé.
Le cœur manifestement serré, Valerie pressa nerveusement le poignet d'Impulse.

"Je... Je ne savais pas... Vraiment navrée, Docteur McGee. Euh, enfin, Docteur Tina. Pour votre mari. Pour... vous."

Ils n'eurent guère le temps pour des atermoiements. Deux alarmes résonnèrent subitement, émises par l'uniforme de Piper.

Il eut comme un instant d'absence dans le regard et eteignit l'un après l'autre les signaux avec de subtiles pressions sur sa ceinture.


"Oh. Bon. J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je commence par laquelle ?"


Il leva le doigt pour relever quelques détails sur la situation.

"En déduction du sous-texte des échanges des assaillants du Flash Muséum et après analyse de bribes de codes laissés par la version de Kilg%re qui s'y trouvait, il m'a paru évident qu'il faisait le lien entre l'Organisation de Blacksmith par chez-nous et le mystérieux collaborateur pour qui elle a envoyé Magenta et retourné l'inspecteur Morillo. Dans un rôle de technicien de contrôle de données. J'ai lancé un algorithme pour repérer celui qu'elle a embauché pour lui succéder suite à leur débâcle."


La réponse s'afficha d'elle-même sur tous les moniteurs de STAR Labs :

Trop d'informations Mqdefault

Le son inhabituel d'un véhicule roulant à vitesse supersonique résonna à l'extérieur au bout d'à peine quelques minutes. Un coup de frein brutal s'imposa alors à tous les tympans.

Quatre silhouettes en sortirent, puis une cinquième, qui demeura en retrait.

L'explosion des portes d'entrée, sans déflagration, produit d'une pure force brute, fut le prochain son qui fit tinter les oreilles appareillées de Hartley dans un grincement métallique qui lui était insoutenable.

Il releva la tête pour poser son regard là où se tenait Bart à peine un instant auparavant. Et retint un sourire d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 19/12/2017
Messages : 423
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS, Team Atom
Team Atom

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 20 Sep 2019 - 11:10
Malgré les velléité de certains criminels présents dans la ville, Central City était plutôt calme. Enfin... Calme dans le sens où la criminalité n'était pas très élevée, car les gens pourraient à raison se questionner sur la santé des habitants de la ville. Ici tout allait vite, très vite. A croire que tout le monde ici voulait tenter d'égaler la vitesse des Flash malgré la popularité en berne du héros local depuis des mois maintenant. Et la disparition de ce même héros n'améliorait pas les choses, hélas.

Neutrina faisait au mieux pour aider, malheureusement elle était également liée à la TeamAtom et à l'ARGUS... Sans oublier la police de Central City. Elle ne pouvait pas constamment veiller sur la ville. Mais, contactée par Wally West, Patty avait été mise au courant de ce qu'il se passait au sujet des Rogues. Le troisième Flash l'avait averti que Pied Piper désormais héros, et Bart allaient préparer quelque chose pour tenter de stopper la montée en puissance du groupe de super-vilain local. Wally lui avait aussi demandé de les rejoindre pour les aider. Au cas où.
Il voulait avoir quelqu'un pour les surveiller et confiait la mission à Patty malgré l'inexpérience de la jeune femme en matière d'héroïsme.

Alors que Neutrina avait commencé à se diriger vers Star Labs, elle arriva au moment où le laboratoire se faisait attaquer par 5 personnages inconnus. Les civils commencèrent à crier et à paniquer. A petite taille, Patty dû reprendre la taille d'une main pour s'adresser aux personnes présentes leur demandant de se calmer et de se mettre à l'abris. La police n'allait pas tarder à arriver. Mais elle n'avait pas le temps de l'attendre. Déjà les hommes avaient commencé à rentrer.

"Une attaque des Rogues ?"

Cela l'étonnait, ils ne pouvaient pas déjà être au courant. En lien avec ce qu'il c'est passé au Flash Museum la dernière fois ? Peut-être. Mais elle n'avait pas vraiment le temps d'y réfléchir, déjà les attaquants étaient en train de pénétrer dans le laboratoire. Prenant une taille suffisamment petite pour être quasi-invisible, Neutrina fila vers la porte d'entrée, utilisant son faible lien avec la speedforce pour augmenter sa vitesse. Il y avait de nombreux civils dans ces labos qu'il allait falloir protéger. Son communicateur bipa. C'était David Singh. Il n'était pas au courant que Neutrina était en réalité Patty Spivot, mais avait la possibiltié de contacter l'héroïne en cas de besoin.

-Où en est la situation, Neutrina ?

-Les assaillants sont entrés. Je vais tenter de les intercepter.

Et de trouver Piper et Impulse, ils devaient toujours être dans le laboratoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Trop d'informations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres
» Informations biographiques sur Camille Debans?
» Un jour c'était joli, le lendemain trop triste
» Chuuuut, trop de bruit!!
» Chrome trop neuf!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Star Labs-